Partagez | .
Rencontre mémorable après un séjour à Fuki.
Invité Invité

-



MessageSujet: Rencontre mémorable après un séjour à Fuki.    Mar 11 Nov - 4:04

L'érudit voyageait à travers Kosaten, s'arrêtant parfois pour se reposer ou apprendre à connaître la population. Il faisait donc une halte dans le village de Fuki où on l'avait accueilli avec une grande gentillesse. Il ignorait alors que sa chevelure blanche ainsi que son kimono suffisaient comme gage de pureté. Son éternelle quiétude y était sûrement pour beaucoup, elle aussi. Un être pacifique comme lui se trouvait forcément à sa place lorsqu'il demeurait en ce lieu. Ainsi, même s'il avait prévu d'y rester une journée ou deux, cela faisait déjà dix jours qu'il logeait au sein de l'auberge. Ce temps passé dans la bourgade lui suffisait pour s'habituer à la blancheur de son environnement. Wang s'était longuement émerveillé sur les bâtisses et la flore immaculées, il avait esquissé de nombreux croquis et pris assez de notes pour manquer de papier. Devant sa fascination pour tout ce qui concernait Fuki, quelques habitants s'étaient cotisés pour lui offrir un carnet relié de cuir blanchi.

Avouons néanmoins que l'ecclésiaste fut apprécié pour son attitude volontaire et son perpétuel désir d'aider autrui. Il suffisait qu'un villageois ait un quelconque souci pour que le jeune homme s'empresse, à son rythme, d'aller lui prêter main-forte. Le médium effectuait chaque tâche sans rechigner et personne ne le lui demandait. Ainsi lorsqu'il découvrit que la cuisinière de son gîte était malade, ce fut donc tout naturellement qu'il se proposa de la remplacer. Évidemment, le descendant de la famille Tian n'était pas un chef émérite. Il s'exerça en travaillant et parvint même à maîtriser certaines recettes appréciées par le peuple de Minshu. L'endroit lui permettait de se mêler à la population, d'apprendre à connaître leur mode de vie. Le Dragon Endormi s'était finalement surpris à aimer cette existence simple et sédentaire, lui pourtant habitué une errance constante et une isolation quasi totale.

Dans la taverne, les discussions allaient bon train. On commandait des boissons ou bien des plats. Les personnes présentes palabraient du quotidien, de l'arrivée des élus et de ce que cela présageait. Certains paraissaient inquiets, d'autres au contraire se voulaient confiants. D'autres évitaient soigneusement ces sujets pour louer la politique du pays et critiquer les gouvernements voisins. Les gens venaient certainement dans ce lieu pour relâcher la pression après une journée harassante de travail. Wang écoutait distraitement les conversations en prenant les commandes, ou en servant les clients. L'ecclésiaste remarqua alors une personne qui semblait inconnue, il s'agissait de la première fois qu'il la voyait ici en tout cas. Ce fut tout naturellement qu'il s'avança tranquillement jusqu'à elle.

- Bonjour, avez-vous fait votre choix ?


Il s'exprimait poliment, malgré le flegme qu'il affichait. De prime abord, l'apprenti serveur ne paraissait pas très réactif. À vrai dire, son sourire béat le faisait même ressembler à un imbécile heureux. Le prêtre se tenait là, le dos légèrement voûté et les yeux à moitié fermés. Sans lui prêter une grande attention, on aurait pu penser qu'il travaillait en dormant. Discret, il passait entre les tables sans être remarqué. Ici, il se fondait dans la masse avec ses habits presque totalement blancs.


Dernière édition par Tian Wang le Sam 15 Nov - 21:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6184
Yens : 329
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 256
Nombre de topic terminé: 136
Exp:
14/18  (14/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Rencontre mémorable après un séjour à Fuki.    Mer 12 Nov - 4:59



« Voir du pays »
Le climat, semble moins rude

* Ces événements, se passent quelques jours après que Zayro ait rencontré Sul Hei, pour avoir ses informations.*

Le Roi de Fuyu, était un être maléfique, un tyran au sang froid, sans remord, sans pitié, sans état d'âme. Certains voulaient le voir mort, le renverser, mais sa force était bien présente, son aura, oppressante, et il avait beau avoir des ennemis, il semblait s'en accommoder avec un grand dédain. Zayro avait eut des réponses, pas toutes, en tout cas, l'entretien s'était terminé, quelques jours plus tôt. Après cela, le sous chef du Nest, prit la décision de revenir sur ses pas, la ou il avait donné rendez-vous à Asuka. Il resta quelques temps, dans un village perdu, entre Fuyu et les territoires neutres, mais elle ne revint pas. Peut être était ce trop tôt ? Ou bien, ce monde l'avait avalé. La jeune neko, avait été naïve dés la première rencontre, dommage, elle aurait eu un sacré potentiel. Mais Zayro, se fichait bien de savoir si, au final, elle était morte ou vivante, si il l'a retrouvait, il extirperait les autres informations, de son joli minois. Jinn ne resta pas dans ce village miteux bien longtemps, et traça sa route.

Le grand homme aux cheveux blanc, avait décidé d'aller lui même, voir à quoi ressemblait les autres royaumes ou clans. Afin d'aller un peu plus vite, il loua les services d'un caravanier, qui lui prêta un cheval robuste, supportant sa carrure. Le paysage défilait, le climat changeait, devenant un peu plus doux, les degrés remontaient, les nuages et la neige disparaissaient, et ce vent glacial, n'était plus commun... Zayro avait prit une route escarpé, un petit chemin de terre, qui le mena sur une longue colline bordé d'arbres. Il continua, pour arriver au bord, et surplomber un village, plutôt grand, en activité, et qui se trouvait juste en bas. Ce n'était pas la capitale, mais il savait qu'il se trouvait à Minshu, il avait donc passé la frontière, et selon les indications sur le chemin, Jinn se dirigeait dés à présent, vers un village nommé Fuki.


..... Fuki... Hmm... Allez, avance ! Dit il au cheval, pour lancer un galop.

La talonnade porté sur le canasson, était sèche et violente, mais il avait beau ne pas avoir fait d'équitation dans sa vie, son contrôle et sa maîtrise, était totale sur l'animal. Finalement, Zayro traitait les Humains comme eux, il n'avait pas plus de sympathie pour un Homme que pour un cheval. Il s'en servait, et c'était bien là l'essentiel. Sul hei, faisait pareil après tout, et les élus, n'étaient que des consommables dans cette guerre future. Pas déprimant pour autant, mais pour Jinn, il était crucial de connaitre le terrain, les sympathisants et les futurs ennemis. Cela commencerait par Minshu, soit, et plus précisément par Fuki. Le village ne payait pas de mine, et Zayro rencontra des gens plutôt aimables en arrivant à cheval. Spontanés, ces derniers indiquaient l'auberge la plus proche, et l'écurie pour la bête. C'est sans un regard, envers cette plèbe inutile, qu'il continua son chemin, et s'arrêta vers une sorte de lieu, dont parlaient les habitants. Il pouvait y rencontrer Asuka, ou n'importe qui d'autre. Mais, il avait besoin de repos, même s'il n'en montrait rien, cela faisait plusieurs jours qu'il n'avait rien mangé ou bu, trop occupé à réfléchir au pourquoi de toute cette mise en scène... Il attacha le cheval et entra dans le lieu.

.............

L'endroit, était rempli de monde, des habitants pour la plus part. D'ailleurs, à y regarder, Zayro ne remarqua pas vraiment quelqu'un sortant du lot. Il n'y avait donc pas d'élus ici ? Pourtant, il sentait une sorte d'aura, comme lors de chaque rencontres avec un élu. C'était étrange. Il fixa les personnes présentes, analysant tout. Les gens, parlaient et se détendaient, buvant sans s’inquiéter, mangeant les bons petits plats de la maisonnée. Rien d'extra-ordinaire et pourtant, d'ici quelques jours, mois ou années, cette situation changerait, pour laisser place à la guerre et au chaos omniprésent. On pouvait pas encore sentir ces vibrations dans l'air, ni ce gout du sang, mais on pouvait quand même s'en douter.

1000 ans que les élus n'étaient pas venus ou revenus en ce monde, Kosaten était debout, libre et serein, donc tout c'était bien passé, ou ... Tout avait été reconstruit. Mais la paix, ne durait jamais vraiment. Zayro, se démarquait, rien qu'avec son accoutrement. Les gens, se doutaient qu'il était un élu, mais d'ou ? Ça, c'était autre chose. L'homme, d'une imposante carrure, s'approcha du comptoir, et y prit place, dégageant par la même occasion, un vieux un peu éméché qui s'y trouvait, mettant par terre le pauvre bougre, qui ne bougeait plus, sans doute endormi depuis une heure ou deux...


Votre meilleur vin, un steak et du raisin.

Il parla d'un ton froid, mais assez haut pour se faire entendre, après quoi, il se tût et attendit, en portant un regard sur le serveur.



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Rencontre mémorable après un séjour à Fuki.    Mer 12 Nov - 19:52

Tandis que le client prenait commande, Wang ressentit une singulière impression. Cet étrange sentiment qui, quelques jours auparavant, l'avait poussé à se précipiter à la rencontre de deux campeurs au sein de cette luxuriante forêt à la végétation luminescente. Le voyageur était-il, lui aussi, un élu ? Le serveur l'ignorait, mais il ne manquerait pas de lui poser la question par la suite. Son attention se reportait alors discrètement sur le vieillard endormi sur le sol, lui arrachant inconsciemment un soupir de lassitude. Encore une fois, le religieux allait devoir faire mander le fils du comateux pour qu'il le ramène chez lui. C'était la quatrième fois depuis que l'être à la chevelure de neige était ici. Cette pensée le rendit brièvement inquiet, cet homme-là ne coulerait certainement pas de longs jours paisibles. Il en revint alors au colosse qui, même assis, paraissait imposant par sa carrure. Celui-ci ne faisait preuve d'aucune politesse, mais le médium y était habitué. Il acquiesçait d'un signe de tête, puis se dirigea vers une autre table.

Après une rapide conversation, au cours de laquelle il indiqua d'un geste du bras l'emplacement du vieillard éméché et assoupi, il disparut dans les cuisines. Dès lors que la cuisinière fut informée de la commande, l'élu prit la direction de la cave. Inutile de dire que l'odeur de mets gorgés de sang en pleine cuisson lui soulevait le cœur et que le végétarien s'estimait heureux de ne plus avoir à préparer les repas. Peu familiarisé avec les fonctions de sommelier, il choisit une bouteille de vin rouge un peu au hasard. Le jeune homme revenait en salle, les mains chargées d'un plateau de bois circulaire, sur lequel était disposé un verre, le raisin et un pichet rempli de liquide grenat. La viande manquait, pour la simple et bonne raison que toutes les commandes précèdentes n'étaient pas toutes prêtes. L'héritier avait d'ailleurs oublié un détail, qui lui échappait encore. Il déposait le tout sur le comptoir, face au colosse. Décidé à faire la conversation malgré son air apathique, il prit la parole.

- Pardonnez ma curiosité... Puis-je savoir d'où vous venez ?


Wang préférait débuter une discussion sans se montrer trop direct. Il n'allait certainement pas évoquer la possibilité que son interlocuteur ne soit pas originaire de Kosaten. Lui-même ignorait quoi répondre lorsqu'on l'interrogeait à ce sujet. Pour cela, l'érudit tentait de se fondre dans la masse malgré son essence fondamentalement différente de celle des habitants de cet univers. Il s'agissait là de sa propre sécurité. Sa survie dépendait peut-être du fait qu'il garde secrète son allégeance forcée à Fuyu, d'autant plus depuis qu'il avait dépassé les frontières du royaume. Plutôt méfiant, le Dragon Endormi ne désirait aucunement finir captif dans les geôles d'un rival de Sul Hēi. Il se voyait mal tenir le rôle d'otage. Soudainement, ce fut l'illumination. Ses paupières s'ouvrirent en grand, un fait assez rare pour qu'il en prenne lui-même conscience.

- Ah, j'oubliais ! Quelle cuisson pour votre steak ?


Sur le moment, le descendant de la lignée Tian ne s’aperçut pas de sa subite vivacité. Il affichait une certaine fierté, comme si ce détail comptait vraiment à ses yeux. Le végétarien s'habituait à son rythme à cette tâche qui nécessitait à la fois mémoire et amabilité. Au départ, oublier les préjugés sur les consommateurs de chair animale se révélait véritablement compliqué, mais l'érudit se faisait doucement à cette idée. Sourire aux lèvres, il attendait donc paisiblement la réponse que lui donnerait l'inconnu.


Dernière édition par Tian Wang le Mer 12 Nov - 22:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6184
Yens : 329
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 256
Nombre de topic terminé: 136
Exp:
14/18  (14/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Rencontre mémorable après un séjour à Fuki.    Mer 12 Nov - 21:33



« Voir du pays »
Dans la taverne de Fuki

* Ces événements, se passent quelques jours après que Zayro ait rencontré Sul Hei, pour avoir ses informations.*

L'endroit, avait tout pour être chaleureux, mais il était des plus banals. C'était l'une de ces auberges, ou se retrouvaient les poivrots pas bien méchants, les pères de famille fatigué de leurs labeurs quotidiens, tout en parlant de la grande nouvelle des élus, et d'autres choses. Le service était assuré par un jeune homme, aux allures d'endormi, et à la chevelure blanche, tout comme Zayro, malgré son âge. Il est clair, que pour Jinn, c'était certainement lui, l'aura ou l'essence différente qu'il sentit en entrant, mais, il y'avait une part de doute, et puis, ce n'était pas forcément la personne qu'il cherchait. Sa commande, passait avant tout, et le serveur acquiesça, partant voir d'autres tables, avant de s'effacer en cuisine ou ailleurs. Peu de minutes passèrent, le service arriva rapidement, du moins en ce qui concernait le vin et le raisin. L'homme lui posa le plat devant, et Zayro se saisi de la grappe, avalant quelques uns de ces juteux mets ! Pourtant, Tian, posa rapidement une question, curieux de savoir d'ou venait l'individus, ou bien pour faire la conversation.

Je viens d'un monde bien plus sombre que celui ci.

Lorsqu'il finit sa phrase, il laissa une sorte de suspens, un petit silence. Il avala le raisin dans sa bouche, puis, ses yeux se fixèrent à nouveau sur Wang, droit dans les siens en fait. Les sourcils froncés, comme à son habitude, il finit de répondre.

... Mais ici, je viens de ce qu'ils nomment tous, Fuyu.

Pas vraiment loquace non plus, il s'était contenté de dire la vérité, sans trop en dévoiler sur son monde d'origine. Un monde sombre, il avait bien raison. Technologiquement avancé, pollué, contrôlé par le Nest, comme si l'organisation avait main basse sur l’entièreté de sa planète. Il cessa de regarder le serveur, mais il savait à présent, à qui il s'adressait. Il prit la coup de vin, sentant son arôme et profitant de sa robe, ce n'était pas un vin de choix, pas de ceux dont il avait l'habitude. Le portant à sa bouche, il s'arrêta presque aussitôt. Quant enfin, vint la dernière question de Wang. La cuisson de son steak ? Zayro renversa le liquide rouge sur le vieillard au sol, sans lui porter un regard. Des gens, étaient bien arrivés pour le prendre en charge, après que l’ecclésiaste ait donné un signe, mais Zayro avait gardé son pied sur la jambe de l'homme saoul, histoire qu'il n'aille pas bien loin. Le breuvage tombant sur le visage de ce pauvre vieux, Jinn répondit froidement, et calmement ;

Saignant.

Il relâcha alors son emprise, et le fils et ses amis, pouvaient alors ramener le père endormi et sali. Il avait le mollet écrasé, mais les gens n'avaient fais que peu de remarque, ne voulant pas déclencher de rixes dans l'établissement, tout s'était donc réglé très vite, et sans un bruit. Zayro attrapa une autre grappe de raisin, posa la coupe vide, et répéta sa commande précédente.

Il me semble avoir demandé, votre meilleur vin. Si vous n'avez rien de mieux, alors je me contenterais d'eau.



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Rencontre mémorable après un séjour à Fuki.    Mer 12 Nov - 23:48

Wang n'eut plus aucun doute quant à la nature de son interlocuteur. Il était, lui aussi, un élu. De plus, le colosse affirmait voyager depuis Fuyu. Pouvait-il le croire ? Avait-il été choisi par Long ? L'érudit n'avait pas encore eu la chance de rencontrer un camarade venu des contrées enneigées. Ainsi donc, celui-là se trouvait dans le même camp que lui ? Il lui était impossible de le dire. Néanmoins, son interlocuteur ne s’avérait pas particulièrement chaleureux avec les personnes présentes. Le religieux faisait fi de son attitude, tentant de n'y accorder aucune importance. L'étranger avait sûrement ses raisons pour se montrer si antipathique. Le prêtre se tint immobile et silencieux, l'observant avec froideur. Son flegme reprenait le dessus sur la surprise, on aurait pu croire qu'il dormait debout.

L'héritier ne pipa mot, stoïque face à la cruauté du géant aux cheveux blancs. À quoi bon s'acharner sur un être qui avait déjà entrepris sa propre destruction ? Tout ceci ne rimait à rien pour lui. Même si la situation le dégoûtait, il ne laissait rien paraître pour le moment. Le visiteur avait de la chance, les paysans ne se révélaient pas particulièrement hostiles. Néanmoins, quelques regards torves et insistants convergeaient en direction des deux élus. Un peu gêné, le médium baissa lentement la tête. Sa bouche se trouvait à quelques centimètres de l'oreille de son interlocuteur.

- Je vous offre ce repas et le meilleur vin que je puisse dégoter. En échange, vous ne faites aucun esclandre et, plus tard vous m'accorderez une entrevue, dehors.


L'élu de Fuyu chuchotait d'une voix monocorde. Son ton se voulait parfaitement neutre et constant. Il semblait difficile, voire impossible, de le trouver menaçant. Cependant, aucune sympathie n'émanait de ses propos. L’ecclésiaste n'attendit aucune réponse, permettant à son interlocuteur de prendre le temps d'y réfléchir. L'érudit disparut à nouveau dans les cuisines. Cette fois-ci, il jugea bon de laisser la patronne se charger de la bouteille. En contrepartie, le serveur s'occuperait de la viande saignante, malgré l'odeur incommodante qui s'en dégageait. Quelques minutes suffirent pour que l'être à la chevelure immaculée fasse son retour dans la salle. Une soucoupe de porcelaine dans une main et un pichet dans l'autre, il affichait une moue boudeuse.

Le prêtre prit place derrière le comptoir et se contenta de servir l'assiette plutôt copieuse au client. La viande paraissait tendre et d'excellente qualité, encore fallait-il qu'elle soit au goût de cet homme exigeant. Wang disposait les couverts, puis un verre propre et enfin le broc rempli d'une très bonne cuvée, choisie par la cuisinière en personne. D'une certaine façon, on pouvait prendre le comportement du religieux pour de la lâcheté. Pourtant ce n'était pas le cas. Il ne manifestait aucune crainte face au colosse.

- Avez-vous réfléchi à ma proposition ?


Un sourire vint étirer les commissures de ses lèvres, donnant à sa voix une intonation délicatement espiègle.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6184
Yens : 329
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 256
Nombre de topic terminé: 136
Exp:
14/18  (14/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Rencontre mémorable après un séjour à Fuki.    Jeu 13 Nov - 3:05



« Voir du pays »
Dans la taverne de Fuki



Le poivrot, son fils et ses amis partis, l'ambiance de la taverne en avait prit un coup. Les gens ne parlaient plus à voix haute, mais en chuchotant sur ce qui venait de se produire. Les rires, avaient fais place à des regards suspicieux, cependant... Contre toute attente, cette fameuse ambiance sembla repartir, lorsque le serveur, inclina légèrement la tête, comme s'il s'excusait du comportement de Zayro. Si ça lui chantait, après tout, ce n'était pas le soucis premier de Jinn, et l'homme à la carrure imposante, n'affichait pas la moindre émotion non plus. Peu après avoir fait cela, Tian s'approcha de l'oreille de son interlocuteur, qui plongeait toujours un regard noir, fixe et froid sur lui. Il lui proposa de lui payer le repas, contre un peu de son temps dehors, et surtout, qu'aucun esclandre ne démarre. Le jeune homme, semblait respectueux, inculqué de très bonnes manière, Zayro l'avait comprit, sans doute venait il d'une famille aisé ou proche de valeurs morales et disciplinaires. Qu'importe, il se contenta de garder le silence dans un premier temps.

.........

" C'est clairement un élu. Il semble de bonne éducation... Mais je pourrais bien en apprendre plus, après tout, c'est ce que je suis venu chercher. " Pensa t'il.

Le jeune homme à la chevelure blanche, et l'allure de moine, disparut de nouveau dans les cuisines, sans nul doute pour aller chercher le reste de la commande, et la promesse d'un vin, nettement meilleur. Pendant ce laps de temps, Zayro avait fini son raisin, et mit de coté le petit récipient dans lequel se trouvait quelques pépins. Par la suite, Tian Wang revint, avec cette fois, un steak saignant dans de la porcelaine, c'était à noter tout de même, puis le pichet. Aucune erreur possible, Zayro pu le sentir, ce vin était différent, et la viande avait l'air bonne, bien qu'il soit fort probable, que celle ci provienne d'un animal inconnu de son monde d'origine. Le plat et les couverts disposés poliment, Tian reposa sa précédente question, ou plutôt, demanda une confirmation. Le sous chef du Nest cartel, posa ses yeux sur la viande, humant l'odeur de la chair, comme aurait pu le faire Asura. Puis calmement, découpa une tranche à sa mesure, qu'il porta en bouche. Ce fût ensuite accompagné d'une gorgée de vin. Le résultat était là.

... Bien mieux.

Il prit le temps de finir son plat, sans répondre tout de suite à Tian, le laissant regarder Zayro finir son plat. Était ce... Sadique de sa part, de laisser un végétarien le contempler entrain de finir la chair, d'un animal désormais mort. Tel était la loi du plus fort, la loi de la jungle, le faible se faisait toujours manger. Il coupa la dernière tranche, et bu la dernière gorgée, il n'avait prit qu'une minute pour tout manger. Zayro ne faisait pas dans la dentelle, que ce soit en conversation, en combat, ou lorsqu'il mangeait. C'était rapide et précis. De plus, bien qu'il appréciait ce repas, cela ne soulevait pas non plus chez lui, une quelconque émotion de satisfaction. C'était simplement un fait, un fait obligatoire pour que l'organisme continu à subsister et fonctionner. Tout simplement. Il posa les couverts, puis fixa Tian, afin de lui répondre.

J'accepte. Je vous attends dehors.

Le colosse se leva, écartant son assiette, prenant une serviette offerte par la taverne, pour s'essuyer la bouche, puis il la laissa, et emprunta le chemin tout tracé de la sortie. Les regards tirailleurs des habitants, étaient encore pleinement sur Zayro, mais comme à son habitude, il n'y prêta aucune attention, car  tout ceci, restait futile... Une fois dehors, il resta droit comme un "i", et patienta, le temps qu'il fallait à Tian pour le rejoindre. Il allait avoir une conversation, sur quoi ? Il avait sa petite idée, mais il verrait bien. Le silence demeurant.



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Rencontre mémorable après un séjour à Fuki.    Jeu 13 Nov - 18:07

La nourriture et la boisson satisfaisaient l'hôte, qui dévorait éhontément son plat devant le flegmatique élu. Il avait beau tenter de s'y habituer, regarder un être humain consommer du cadavre lui nouait toujours l'estomac. Tandis que le voyageur prenait une bouchée, un frisson parcourait la colonne vertébrale du jeune homme. Si son teint n'avait pas déjà été si maladif, on aurait pu le voir pâlir. Par chance, le supplice fut bref, car l'invité ne s'attardait pas à table. Il acceptait finalement la proposition du prêtre. Le colosse tournait à peine les talons que le serveur entreprenait tranquillement de débarrasser. Dès lors que sa tâche fut accomplie, il traîna des pieds jusqu'à l'extérieur. La porte se fermait après son passage. Wang marcha à côté du géant sans même le regarder, s'avançant un peu plus loin que lui.

- Vous êtes un homme écœurant.


Malgré des mots acerbes, le ton n'était ni dédaigneux ni véritablement dégoûté. En réalité, l'ancien serviteur des esprits ne faisait qu'énoncer ses pensées sans chercher à provoquer ou à blesser son interlocuteur. L'attitude glaciale de Zayro lui permettait de supposer qu'il ne le prendrait pas comme une offense. Il semblait néanmoins difficile d'être certain de savoir de quoi il parlait. S'exprimait-il sur ses mœurs carnassières ou son comportement déplaisant envers la population ? Malgré cela, l'érudit n'avait pas l'air particulièrement dérangé par la présence de l'étranger. Il se montrait froid, distant, sans pour autant mépriser le colosse. Ce fut seulement à ce moment que le descendant de la lignée Tian s'arrêta, se tournant en direction de l'invité.

- Quoi qu'il en soit, je suppose que si vous venez de Fuyu, c'est que Sul Hēi vous a choisi. Ce qui fait plus ou moins de nous des alliés, je me trompe ?


Il était tellement apathique qu'il donnait l'impression de parler au ralenti. Jusqu'à présent, Wang ignorait si son raisonnement se montrait juste ou non. Quoi qu'il en soit, il venait toutefois de révéler son affiliation aux terres gelées. C'était la première fois depuis qu'il débutait son périple. L'homme à la carrure imposante pouvait être l'un des élus de Fuyu que le prêtre avait évoqué. Apparemment, des personnes d'autres univers arrivaient à Kosaten en masse et chaque royaume tentait d'en tirer profit. Les choses fonctionnaient ainsi d'après les moines du temple de Long. De manière générale, ceux qui appartenaient au même royaume servaient des desseins similaires. L'ecclésiaste n'était néanmoins pas assez naïf pour croire que chacun accepterait sciemment d'obéir à un tyran. On ne leur laissait probablement pas le choix pour le moment, mais ce ne serait certainement pas le cas indéfiniment.

L'être humain, égoïste et cupide, faisait toujours passer ses propres intérêts avant ceux de leurs congénères. Bien évidemment, cette leçon transmise par son père s'était montrée inutile à Henan, mais ici tout semblait différent. La servitude pouvait masquer d'autres ambitions. Le jeune homme à la chevelure de neige ignorait lui-même quel serait son but. Il s'agissait de l'une des principales raisons qui le poussaient à voyager. L'érudit profitait aussi de cette relative liberté pour mettre de la distance entre lui et quelconque forme d'autorité sous les ordres de son souverain. D'un geste de la main, il fit signe au colosse de le suivre tandis qu'il reprenait lui-même sa lente avancée. Visiblement, l'héritier cherchait à s'isoler de la population. Certains penseraient sûrement qu'il désirait à éloigner un potentiel danger, lui savait que ce n'était pas le cas.

Wang restait conscient que malgré la gentillesse des habitants, se cachaient parmi eux des oreilles indiscrètes et des langues particulièrement volubiles. On colportait facilement des rumeurs, parfois même d'un petit village paisible jusqu'à la cour d'un roi. Personne ne devait être informé que de possibles élus de Fuyu se trouvaient là, surtout pas les populations d'un éventuel pays rival.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6184
Yens : 329
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 256
Nombre de topic terminé: 136
Exp:
14/18  (14/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Rencontre mémorable après un séjour à Fuki.    Jeu 13 Nov - 19:08



« Voir du pays »
Dans la taverne de Fuki



Dehors, les habitants semblaient plus paisibles, ils vaquaient à leurs nombreuses occupations. Zayro regardait cette populace, et parmi eux, se trouvaient les futurs victimes d'une guerre imminente, mais aussi de futurs ennemis. Pour lui, tous n'étaient que de simples moustiques, le temps venu, il saurait se montrer sans pitié, n'épargnant alors, ni femme, ni enfant. Que Sul Hei, atteigne son paroxysme et fonde un empire, libère une divinité ou quoi que ce soit d'autre, ne lui importait pas, au final, la promesse de pouvoir, de puissance, de renouveau et du possible retour, grandi de toute cette découverte, était à portée. Tian Wang, rejoint Zayro, fermant la porte de la taverne, délaissant son service, le temps d'une conversation, ou peut - être plus longtemps. Marchant à ses cotés, il fit une remarque, assez déplacée, traitant, cependant sans ton menaçant ou autre, Jinn, d'homme écœurant. Ce sobriquet, il l'avait parfois eut dans son monde, lors de situations mortelles, ou le colosse s'occupait de tuer des gens, des familles, des innocents ou des coupables. Tian, avait il percé à jour, la nature assassine et froide de Zayro ? Cela ne semblait pas très compliqué. Et il était peu probable, qu'il n'ait fait cette remarque, seulement par rapport au plat dégusté précédemment.

Mesurez vos paroles.

C'est un peu sur un ton similaire, que Zayro lui répondit, du tac-au-tac, mais bien plus froidement, sonnant bien plus comme une menace. Il ne fallait pas non plus, tenter de le prendre de haut. Comme bon nombre de méchant, l’ego de Jinn était élevé, bien qu'il n'agisse pas à l'encontre du jeune homme, et continua de le suivre, lorsque ce dernier fit un geste, pour le lui demander. Le moine, semblait vouloir s'éloigner du village, ou plutôt de ses habitants ? C'était pour converser, de manière plus discrète ou intime, il ne voulait pas que les informations s'égarent dans des oreilles de curieux. Zayro, bien qu'il n'en ai pas grand chose à faire, puisqu'il avait dit tout haut dans la taverne, qu'il venait de Fuyu, approuva tout de même la méthode. La surprise, était souvent un avantage, et continuer dans l'ombre, ne pouvait que surprendre. Arrivé, dans un lieu, paisible et sans personnes trop avides d'informations, Tian commença à parler. Il se demandait si Sul hei, avait choisi Zayro et par la même occasion, si lui et Jinn, étaient de possibles alliés. Bien qu'il ne semble pas vraiment enjoué à cette idée. Son air pâle et éternellement  fatigué, rendait la lecture de ses émotions, difficile, voir impossible. Mais, on ne trompait pas, plus froid que la mort.

... Nul ne m'a choisi. Je cherche le responsable de ma venue en ce monde. Et oui...

Il fixa Tian, avant de finir sa phrase, laissant avant cela, un très court silence ou suspens, avant de dévoiler la suite.

... Vous vous trompez. Êtres dans la même faction, ne fait pas de nous des alliés.

Il ne faudrait pas longtemps à l'ecclésiaste, pour s'habituer à ce genre de réponses de la part de Zayro, si ce n'était pas déjà fait d'ailleurs ! Quoiqu'il en soit, gardant les bras croisés, l'homme à la splendide musculature, quitta Tian des yeux, pour observer les alentours, le paysage, avec un air satisfait. Ce voyage, commençait plutôt bien. Malgré le manque de réponses, et le fait qu'il n'ai pas encore trouvé le ou la responsable de tout ce qui était arrivé sur Kosaten. Il n'avait pas non plus montré d'étonnement, lorsque Tian dévoila son camp. Ce dernier, n'y semblait d'ailleurs pas vraiment attaché... Quel était le but de Wang ? Aider son prochain, sans découvrir la trame ? L'individu, était étrange en soit. Zayro décida à son tour de poser une question, il avait une idée pour la suite, mais il devait vérifier quelque chose avant. Sans regarder le moine, il parla d'un ton froid et calme.

Vous semblez, serein, éloigné de Fuyu, ou... De Sul hei. Que cherchez vous, en fuyant ? Seuls les faibles et les lâches font cela.




Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Rencontre mémorable après un séjour à Fuki.    Ven 14 Nov - 7:07

Le semblant de menace du colosse n’impressionnait pas l'érudit. De toute façon, il n'était pas du genre à se montrer irrespectueux. Wang s'était contenté de dire ce qu'il pensait de plus négatif à propos de son interlocuteur. Il ne voyait pas l'utilité d'ajouter quoi que ce soit quant à ses sentiments à l'égard du géant. Le jeune homme prenait toutefois compte de cette remarque, mieux valait éviter de s'attaquer à l’ego d'autrui. D'autant plus qu'il ne désirait aucunement blesser qui que ce soit. Sa franchise n'était pas spécialement appréciée par les gens qu'il croisait dans ce monde. Cela dit, les paysans de Henan ne le fréquentaient pas, car son honnêteté les mettait dans l'embarras. Malgré cela, il persistait à clamer haut et fort ce qu'il pensait. Machinalement, le prêtre s'adossait à un arbre immaculé et aux feuilles tombantes.

Il garda le silence, écoutant attentivement chaque mot quittant la gorge de la montagne de muscles face à lui. D'après ses paroles, l'inconnu cherchait la cause de son arrivée dans cet univers, ou plutôt la personne qui en était responsable. Même s'il n'en dit rien, le médium ne pouvait s'empêcher de penser qu'un être doté d'un tel pouvoir ne se trouverait pas dans un si modeste lieu. Était-il seulement à Kosaten ? D'ailleurs, l'indolent ne s'était jamais interrogé quant à la possibilité qu'il puisse un jour croiser le coupable dans toute cette affaire. L'ecclésiaste ne semblait pas être le genre de personne capable de s'engager dans un périple aussi ardu. Bien que le religieux désirât aider son compagnon d'infortune, il en était incapable.

Selon le géant, malgré leur appartenance à la même nation, ils n'étaient en rien camarades. L'élu aurait pu être déçu, si seulement il ne s'était pas attendu à cette réponse. Cela signifiait qu'il ne pouvait accorder sa confiance à personne. Habitué à la tranquillité de la solitude, l'être à la chevelure de neige oubliait jusqu'au poids qu'elle faisait lourdement peser sur ses frêles épaules. Elle était, après tout, son seul compagnon jusqu'à présent. Yue ne comptait pas, représentant l'unique exception à ce jour. Quelque chose attirait toutefois la curiosité du Dragon Endormi. Les propos de son interlocuteur laissaient tout de même croire qu'il avait, au moins, entendu parler de Sul Hēi.

- Vous affirmez ne pas avoir été choisi, pourtant vous parlez du souverain de Fuyu comme si vous le connaissiez...


Wang s'était exprimé sur un ton serein, on pouvait toutefois ressentir un certain agacement dans sa voix. On l'avait incité à servir un royaume inconnu sans que cela ne ressemble à une obligation, malgré cela il n'avait pas eu le choix. Cet homme se dressait face à lui, affirmant n'être l'élu d'aucun dirigeant. Pourtant, il énonçait aussi son appartenance à Fuyu. Le descendant des Tian et le colosse étaient tous deux esclaves des terres enneigées, cela lui paraissait évident à présent. Le géant n'estimait pas avoir été choisi par quiconque. Peut-être avait-il eu droit à des explications différentes ? La montagne de muscles à ses côtés semblait bien moins docile que l'humble médium. Vint enfin la réponse à l'ultime offense de son interlocuteur.

- Je le suis. À la fois serein et lâche. Ce que je sais de Sa Majesté m'effraie et ce que j'ignore de ce monde, encore plus. La fuite n'est-elle pas réaction naturelle pour un faible comme moi ?


Ses mots sonnaient étrangement faux, pour dire vrai sa seule véritable angoisse se trouvait dans son manque d'informations. Il éludait la question. Dans son monde, la perpétuelle constance voulait que chaque jour ressemble au précédent pour le commun des mortels. Ici, tout bougeait et changeait en permanence. Aujourd'hui, la paix régnait, mais demain un conflit pouvait éclater. C'est ce que sous-entendaient les serviteurs de Long lorsqu'ils affirmaient qu'après le calme survenait toujours la tempête. L'arrivée des élus représentait la première bourrasque. L'érudit devait s'y habituer.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6184
Yens : 329
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 256
Nombre de topic terminé: 136
Exp:
14/18  (14/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Rencontre mémorable après un séjour à Fuki.    Ven 14 Nov - 21:45



« Voir du pays »
Dans la taverne de Fuki



La pomme, ne tombait jamais bien loin du pommier ! C'était un peu la devise, que pensait Zayro, en rapport direct avec l'élément inconnu, qui fit venir les élus en Kosaten. Pour Wang, il était improbable de voir cette entité dans un lieu, aussi futile et reculé. Mais pour Jinn, c'était pas forcément impensable, bien au contraire. Il fallait chercher partout et en particulier dans ce genre d'endroit, même si il s'avouait en lui même, ne pas forcément la chercher ici, immédiatement. Cette chose, responsable de tout ça, devait l'avoir fait pour une bonne raison, et devait garder un œil sur les élus, sinon à quoi bon ? C'était un peu comme créer quelque chose, sans y poser les yeux, ça n'avait pas de sens. Mais tout ça, n'était que les pensés des deux individus, et celles ci n'avaient pas étés partagés dans la narration. Wang était relativement calme, posé, à croire que c'était de naissance chez lui. A la suite des questions, ou des propos de Zayro, le moine préféra rebondir sur l'un d'eux, pour y poser une question à son tour également ;

Je me suis entretenu avec lui, je sais quel genre d'homme il est, c'est tout.

Le fait qu'il connaisse ou se soit entretenu avec ce souverain tyran, ne semblait pas plaire au moine, des indices dans le regard et surtout dans la voix, laissait en tout cas Zayro, penser cela. Toujours les bras croiser, il regardait ce dernier, tout en réfléchissant à la suite, ce qu'il ferait. Devait il éliminer Wang tout de suite ? Apparemment, les deux, ne partageraient jamais le même idéal, et ça finirait pas être un clash, tôt ou tard. Mais, il n'était pas nécessaire de gaspiller de telles forces inutilement, ici et maintenant. D'autant plus, que d'autres élus ou personnes pouvaient arriver, et cela poserait un autre problème. Pour le moment, mieux valait continuer la discussion et voir son évolution. Et la suite était des plus intéressantes. Tian Wang voulait jouer, peut être avec les nerfs de Jinn. Il acquiesça face à ses derniers propos, sur la lâcheté etc... Mais évidemment, rien de ce qui était sorti de sa bouche, n'était pensé. Jinn, se retourna vers Tian et le fixa de nouveau.

Alors, si ce monde n'est pas pour vous, peut être devriez vous mourir, dés à présent.

S'il voulait jouer à ce genre de chose, il était mal tombé. Zayro était un assassin, et bien qu'il sache que ce n'était pas pensé de la part de Wang, il entrait dans son jeu bien volontiers. Un faible, n'avait aucune raison de survivre, hors, Wang survivait. Malgré tout, la conversation arrivait sans nul doute à son terme, avec ces derniers propos, visant à mettre au clair, leurs situations respectives. Zayro décroisa les bras et s'avança vers l’ecclésiaste, tout près de lui, à peine quelques centimètre, lui faisant face, du haut de sa grande taille. Le toisant, de haut.

Lorsque la guerre éclatera, je brûlerais ce village en premier. Et tout les autres dans lequel j'aurais entendu parler de vous. Ce sera ça, le prix de votre lâcheté.

Ils étaient peut être dans le même camp, supposés servir tout deux Sul hei, et blablabla.... Ça ne voulait rien dire pour certains élus, certains voulaient simplement le chaos, reprendre leurs places d'hostile, peu importe le monde et son évolution. C'était dit, c'était une vraie menace, un véritable avertissement. Zayro ne supportait pas son air nonchalant, son petit jeu, son calme et sa fuite voulut. Il savait que le moine saurait se battre, au moment voulut, il le ferait, il aurait lui aussi du sang sur les mains, car dans le cas contraire.... Il mourrait ! Jinn, garda le silence, recula de deux ou trois pas, puis fit ;

On se retrouvera... Je pense qu'on en à terminé.

Apres quoi, Zayro tourna simplement les talons. Oh bien sur, si Tian voulait lui répondre, le stopper ou quoi que ce soit d'autre, il le pouvait. Le sous chef du nest, s'éloignait lentement, mais surement, cherchant dans un coin de sa tête, quelle direction il comptait prendre.



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Rencontre mémorable après un séjour à Fuki.    Sam 15 Nov - 20:18

Ainsi donc le géant s'était entretenu avec le souverain de Fuyu. C'était possiblement pour cette raison que Wang ne voyait pas sa servitude de la même façon que son interlocuteur. De nouvelles questions naquirent dans l'esprit du médium, mais il ne les poserait pas. Le colosse n'y aurait probablement pas répondu de toute façon. Finalement, l'être à la chevelure de neige s'obstinait à ne pas vérifier toutes les rumeurs entendues à propos de Sul Hēi. Il s'agissait pour lui d'une manière de se préserver, avoir la certitude de servir un monstre le dégoûterait bien plus que de simples doutes. Cependant, son interlocuteur montrait un comportement quelque peu cruel, rendant le religieux plutôt inquiet quant au gouvernement des terres enneigées. Tout ceci était un peu déstabilisant pour une personne fondamentalement bienveillante comme lui. La justice ne semblait pas faire partie des priorités des serviteurs de Long. Il allait devoir s'adapter.

L'étranger menaçait de nouveau l'héritier. Il restait de marbre. Visiblement, Zayro était le genre de personne qui se souciait peu de la vie d'autrui. De ceux qui évoquent la mort avec une facilité déconcertante, sans pour autant savoir ce qu'elle représente. C'était en tout cas ce que pensait le descendant de la lignée Tian. Son intérêt pour l'homme aux cheveux blancs s'était évaporé dès lors qu'il énonçait la possibilité de le tuer. Finalement, le prêtre avait pitié de lui. L'ultime attaque verbale fut accueillie avec le même stoïcisme qu'auparavant. La montagne de muscles ne plaisantait certainement pas. C'était donc de cette façon que la gentillesse était remerciée ici. Bien qu'il n'en dît rien et n'en laissât rien paraître, le jeune homme était déçu.

Le colosse concluait la conversation avant de se détourner de Wang. Visiblement, il ne le voyait pas comme une menace ou bien il était particulièrement confiant. Cela ne semblait pas déranger le prêtre qui se tint immobile, l'observant s'éloigner tranquillement. Quelques secondes suffirent au descendant des Tian pour finalement penser que dans ces conditions, le géant aurait quelques difficultés à savoir où il s'était arrêté. Ses seules paroles ne furent pas destinées à démentir les propos de son interlocuteur. Il ouvrit la bouche et s'exprima lentement, mais d'un ton assez haut pour que le voyageur puisse l'entendre.

- Si vous, me cherchez, demandez Feng... Ou Wang...


Ces indices lui faciliteraient sûrement la tâche s'il désirait détruire tous les lieux où l'érudit ferait parler de lui. D'une certaine manière, l'élu se demandait si le colosse respecterait véritablement ses paroles. Si c'était le cas, il devrait probablement raser tout Kosaten. Certains tenteraient certainement de l'en empêcher. Si l'inconnu désirait se mettre tous les royaumes à dos, c'était son problème. Les crimes de ce genre ne restaient pas impunis bien longtemps. L'être à la chevelure de neige, quant à lui, se montrait bien trop faible pour affronter un tel fléau. Peut-être que par sa faute, des gens perdraient tout. Le cruel élu en tuerait quelques-uns, mais le prêtre serait là pour aider les survivants. C'était probablement la seule chose qu'il pourrait faire. Il quitta finalement le tronc immaculé pour partir à son tour.

Un flot de pensées fugaces tourbillonnait dans son esprit tandis qu'il marchait paisiblement. Une fébrile lueur d'espoir commençait à naître de ses idées. Peut-être qu'il se trouvait dans ce monde pour empêcher la guerre d'éclater ? Comment le pouvait-il ? Et s'il ne s'agissait pas de sa destinée, ne pouvait-il pas choisir lui-même sa voie ? Son séjour dans ce petit village tranquille s'achèverait probablement avec cette rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Rencontre mémorable après un séjour à Fuki.    

Revenir en haut Aller en bas
Rencontre mémorable après un séjour à Fuki.
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» après la nuit, avant le jour et à travers les roselières + skydan
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Village de Fuki-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.