Partagez | .
Une rencontre... fracassante!
Messages : 263
Yens : 275
Date d'inscription : 27/06/2016

Progression
Niveau: 40
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Thanil Amiel ~ Vagabond ~

-



MessageSujet: Une rencontre... fracassante!   Lun 11 Juil - 12:11

Après être arrivé chez le couple de vieux qui l'ont recueilli, Thanil se fit donc accompagné du vieil homme pour aller voir une personne, un peu plus influente du village. En vérité, à ce moment-là Thanil était un peu perdu, il ne comprenait pas bien ce qu'il faisait là après s'être battu à la cité académique. Une chose était sûre en tout cas, il n'y était plus… La ville qu'il traversait à présent semblait être plus… ancienne, des maisons plus rudimentaires faites de briques taillées de manière peu précise. Bien loin des bâtiments immenses et sans défauts que pouvaient accueillir la cité d'où il venait. En fait, l'architecture ressemblait, un peu plus, à la cité du riz d'où Thanil était originel, mais là encore des différences se faisaient sentir. Déjà il semblait qu'absolument aucun appareil technologique n'était présent, ou du moins pas visible, dans cette ville.

Le couple vivait un peu en retrait de la ville, si bien que ce qu'avait vu Thanil pour le moment n'en était que la périphérie. Petit à petit, la grandeur de la ville se fit plus ressentir. Les rues devenaient de plus en plus larges au fur et à mesures qu'ils rejoignaient des axes plus importants et les gens alentour se faisaient de plus en plus nombreux. Peu à peu Thanil et le vieil homme furent ralentis par la foule dense aux airs joyeux qui vaquaient entre les étals des divers marchands présents un peu partout aux bords de cette grande avenue. Ici, les couleurs étaient plus vives et… agressives, mais Thanil reconnu, un peu, un style asiatique ancien. Les gens se retournaient régulièrement pour observer Thanil dont l'apparence était assez différente des autres personnes présentes. Notamment avec ses lunettes interactives qui faisaient un peu tâche avec le coté ancien de cet endroit et des possessions des gens alentour.

Ils avancèrent ainsi un moment puis l'homme conduit Thanil dans un bâtiment, il y demanda un capitaine de la garde. Ce dernier fut un peu surpris de la demande, il ne devait pas avoir l'habitude de voir l'un des fameux "élu" dont, apparemment, Thanil faisait partie. Il commença donc à expliquer certaines choses à Thanil, bien que celui-ci commença rapidement à en avoir marre. Il apprit donc qu'il était à présent dans un autre monde, dans la capitale d'un empire nommé "Seiku", la ville elle-même s'appelant "Chikai". Certes tout cela était intéressant, mais Thanil venant de la cité académique, il était un homme de faits, certes la technologie était assez au point là-bas, mais de là à atteindre un autre monde... cela se rapprocherait plus de la magie, mais cette dernière était tout simplement impossible aux yeux de Thanil. Les décors avaient beau avoir l'air plus vieux ainsi que ses habitants et leurs biens, mais cela pouvait simplement signifier que Thanil avait été embarqué loin de sa cité, reste à savoir où il était en réalité, comment il y était arrivé et pour finir, comment retourner chez lui.

Avec ces idées en têtes, Thanil finit par gentiment dire au capitaine qu'il découvrirait cela lui-même et parti sans demander son reste pour aller se balader en ville. Il marcha lentement parmi les étalages, espérant trouver quelqu'un qui pourrait le re-diriger vers chez lui. Toutes les personnes étant très clairement des habitants de longues dates du coin il n'eut que peu d'espoir d'obtenir des informations de leur pars. Il tenta néanmoins de poser des questions à certains des passants. Mais hormis des yeux écarquillés en voyant ses lunettes et autres réactions un peu exagérées aux yeux de Thanil, ce dernier n'eut pas de grands résultats.

Le jeune esper, un peu fatigué de tout ça, grimpa sur un toit pour trouver un peu de tranquillité en dehors de ce bain de foule. Il se cala un moment allongé contre la toiture, il place ses lunettes sur sa tête, fis défiler ses albums via l’interface qui s’afficha sur ses yeux et lança une musique apaisante.

https://www.youtube.com/watch?v=0fMUYU8DC1U

Ah…. Comment exprimer ce calme qui emplit Thanil quand peu à peu cette musique qu’il avait déjà tant écouté commença à étouffée peu à peu les brouhahas montants des rues avoisinantes… Il passa ainsi plusieurs dizaines de minutes à laisser sa playlist de The corrs tournée en toute tranquillité. Passer un certain temps, il décida enfin de retourner faire ses recherche, il éteignit donc sa musique, se redressa et tenta d’utiliser sa hauteur pour repérer des éléments qui lui permettraient de se situé, ou des choses sortant de l’ordinaire qu’il pourrait utiliser pour avoir des infos.

Il avança un peu sur un ou deux toits proches pour s'éloigner, un peu, de l'axe central afin d'atténuer un peu le mal de crâne que les bruits de foules commençaient, de nouveau, à lui donner. Il arriva ainsi au-dessus d'une plus petite ruelle où se trouvaient encore quelques marchands et passants, mais déjà beaucoup moins que précédemment. C'est alors que Thanil vit une jeune fille aux cheveux et aux vêtements roses. Cette tenue contrastait complètement avec les autres passants de cette ville, aucune chance qu'elle n'en soie qu'une simple passante ayant toujours vécue ici. Thanil prit donc la décision d'aller la voir, il s'approcha donc un peu de sa position par les toits et s'en laissa tomber pour lui parler. Son objectif alors était d'atténuer sa chute avec son pouvoir pour atterrir un peu devant elle et lui adresser la parole de façon aimable… Mais cela ne se passa pas ainsi….

En effet, alors que Thanil tenta d’activer son pouvoir, ce dernier ne se manifesta pas. Ne comprenant cette impuissante que trop tard pour revenir en arrière, le jeune esper tenta péniblement de se rattraper à ce qu’il pouvait. La seule chose que sa main parvint à attraper fut le bord d’un étal de marchand, cela suffit  à réduire la chute de Thanil qui n’eut qu’un choc brusque, mais sans blessures au moment de s’étaler la face la première contre le sol. En revanche, son appui salvateur provoqua la chute d’un certain nombre de paniers de fruits et légumes qui lui tombèrent directement dessus. A ce moment-là, seules ses deux jambes dépassaient de l’amas de pommes, patates et autres joyeusetés et les personnes proches purent donc entendre la plainte de Thanil :

« Arg !!! Bon sang !!! Pourquoi ça ne s’est pas activé ! Bon… quelqu’un peux m’aider ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une rencontre... fracassante!   Lun 11 Juil - 18:58





Une rencontre... fracassante !
FEAT. Thanil Amiel 

Musique

I-il faisait chaud aujourd'hui d-dans les rues de Chikai. E-en vérité, c-c'était tout l-les jours comme ça, dans l-la capitale d-de l'empire d-de Seika. Le sol était dur e-et brulant, s-si bien q-qui poser le p-pied nu é-était d-douloureux. A-ainsi, l-la moindre p-petite ombre é-étaient appréciée, e-et les marchands f-faisaient t-tout p-pour amener l-les d-de potentiels c-clients s-sur leurs p-petits étalages e-en redoublant d-d'ingéniosité p-pour être v-vu et entendu p-par tous... C-certains a-avaient q-quelques crieurs p-public, b-bien souvent d-des enfants p-payés p-pour la journée, p-pas plus vieux q-que je ne pouvais paraître, t-tandis q-que d'autres e-essayaient d-de se démarquer e-en f-faisant l-leurs étalages l-le plus spécial p-possible, e-en affichant t-tout en haut à l-l'aide d-de pancarte c-ce qu'il vendait, e-et qu'il l-le faisait bien !

E-en tout c-cas, j-j'étais p-partie, i-initialement, pour p-prendre u-un peu de n-nourriture. M-M. Amonwiel, m-mon professeur, étant p-parti p-pour un long voyage, j-je devais m-me débrouiller seule. J-j'avais l-l'habitude d-de ça, m-mais u-un peu plus d-de mal a-avec la vie d-dans u-une citée t-telle que l-l'était l-la capitale...

M-mais avant d-d'aller t-tout acheter, j-je m-m'étais assise à c-coté d-d'une d-des fontaines d-de la capitale, e-et avait o-observer p-plusieurs e-enfant jouant a-avec un ballon a-au milieu d-de la foule. C-c'était... Intéressant à r-regarder, e-et a-a vrai dire, i-ils n-ne m'avaient m-même pas remarqué, d-du moins j-je l'espérai. A-aller vers d-d'autres enfants é-était... V-vraiment d-dur pour moi... M-mais j-je me satisfaisais en l-les observant jouer, n-notant dans un coin d-de ma tête comment il faisait p-pour peut être, u-un jour, a-avoir le c-courage d-d'aller les voir...

P-puis j-j'étais f-finalement p-partie, a-avec un petit panier en b-bois tressé a-aller acheter u-un peu de p-provision grâce à l-l'argent q-que m'avait laissé le vampire. B-bien q-que tous étaient t-très bruyants, j-je choisi u-un petit étal, u-un peu à l-l'écart, m-mais pas v-vide de monde. I-il était à l-l'entrée d-d'une rue p-plus secondaire, p-plus petite, m-mais s-surtout o-offrant p-plus d-d'ombre. M-même s-si l-le soleil n-n'était pas v-vraiment d-désagréable, e-en excès i-il était u-un peu lourd... I-il allait f-falloir q-que j-je trouve u-un moyen d-de m-m'en protéger.

"B-Bonjour, j-je voudrais... Trois... N-non quatre p-pommes, s-s'il v-vous plaît."

C-c'était ainsi q-que j'avais c-capté l-l'attention d-du marchand. B-bien q-qu'initialement i-il portai s-son attention v-vers d'autres c-clients q-qui finissaient l-leurs a-achats, l-lorsque v-vint mon tour, i-il me s-souris e-en commençant à p-prendre d-de bon fruits.

"Quatre pommes donc ? Très bien !"

T-toutefois, a-alors q-qu'il tendait l-le bras v-vers ses fruits, u-un grand f-fracas s-survint. S-surprise, j-je fermai m-mon œil p-par peur q-que quelque c-chose d-de mal n-n'arrive, t-tout en m-m'écartant d-de plusieurs p-pas a-afin d-de m-me protéger u-un petit peu. Q-quand j-je regardai à n-nouveau, l-l'étal d-du marchand s-semblait a-abîmé, m-mais s-surtout... I-il était v-vide. T-tout c-ce qu'il y avait n-n'était p-plus q-qu'un tas d-de fruit a-au sol, g-gâché p-par l-le sable e-et la p-poussière...

M-mais c-c'est l-lorsque j-j'entendis u-une voix q-que je me rendis c-compte q-que d-deux j-jambes d-dépassaient d-de du t-tas nouvellement formé. J-je n-ne comprenais p-pas ce q-qui s-s'était v-vraiment passé, m-mais l-l'homme q-qui tenait l-l'étalage semblait c-catastrophé, e-et bien vite, l-la garde d-déboula p-pour aider e-et extirpé l-l'individu. J-j'avais u-un peu participer à ç-ça, e-en r-remettant q-quelques fruits s-sur des e-endroits intacts d-de l'étalage, m-mais j-j'avais p-peur p-pour cette personne q-qui pouvait ê-être blessée !

U-une fois d-debout, l-le marchand s-semblait énervé, et c-commença p-presque à gronder l-l'individu r-responsable d-de cet accident...

"Vous vous rendez compte ? Des centaines de fruits ! Au sol ! A cause de vous ! Saltimbanque !"


M-mais n-néanmoins, t-tandis q-que j-je m'écartai u-un peu, j-je r-ressenti q-quelque chose... C-cette personne... Elle... Elle... U-une énergie p-particulière s'en dégageait, p-presque magique e-et intangible... M-mais pourtant... Concrète... Il n-n'était p-pas un simple habitant !


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 263
Yens : 275
Date d'inscription : 27/06/2016

Progression
Niveau: 40
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Thanil Amiel ~ Vagabond ~

-



MessageSujet: Re: Une rencontre... fracassante!   Mer 13 Juil - 14:34

Ainsi donc, c'est avec les jambes en l'air dépassant des légumes et la face contre terre plongée dans l'obscurité que Thanil entendit le marchand tout proche lui crier dessus pour le gâchis qu'il venait de faire. Certes, en ce moment précis la fierté de Thanil venait d'en prendre un coup et il pouvait comprendre toute la frustration du marchand qui venait de perdre une bonne partie de son fonds de commerce. D'un autre côté cependant, le jeune esper était sous le coup de la surprise du fait que sa capacité ne se soit pas activée. Après tout, après tout ce temps qu'il avait passé à la développer, elle ne lui avait jamais fait défaut quand il en avait eu besoin.

Malheureusement, Thanil n'avait pas vraiment le temps d'y réfléchir pour le moment, en effet le jeune homme entendait déjà la garde qui se rapprochait. Il se mit donc à onduler son corps de sortes que les fruits roulent et qu'il puisse ainsi se dégager. Il mit encore un peu de temps pour se sortir de ce tas de légumes, tant et si bien que les gardes avaient déjà eu le temps d'arriver et l'extirpèrent du reste de légumes. Il était ainsi maintenu par deux gardes pendant qu'un troisième était parti parler au marchand pour se renseigner sur la situation. Le jeune homme remarqua aussi que la jeune fille à qui il voulait parler était juste à côté, elle regardait la situation d'un air désolé et essayais d'aider comme elle pouvait. Elle avait l'air assez timide, mais pleine de bonnes volontés… plutôt mimi en somme.

Bref, l’esper était donc dans une situation assez délicate, il allait falloir expliquer comment cela avait pu se produire. Chose qui allait être plutôt compliquée… Thanil en revanche se rappela d’un fait !  D’après tous les gens qu’il croisait dernièrement, il était d’un monde dont ces gens ne connaissent rien, et ces gens savent que les élus viennent d’ailleurs. Certes Thanil n’y croyait pas une seconde, mais à Rome fait comme les romains et si ces villageois était assez crédules pour vraiment croire à ces histoire de mondes alors Thanil avait encore une chance de broder… bien que ce soit risquer…

« Excusez-moi monsieur pour vos légumes, je voulais descendre du toit, mais cela ne s'est pas passé exactement comme je le pensais …. »

Un garde se retourna vers lui avec un air assez agacé

« Et que faisais-tu sur les toits hein ? Ce n'est pas un lieu de balade ! C'est dangereux ! Pour vous, comme pour les autres ! Vous avez beau être un élu d'après ce que je vois, cela ne vous donne pas tous les droits !»

« Comment ? Ici vous n'avez pas l'habitude de passer par les toits ? Excusez-moi je n'en savais rien, je viens juste d'arriver ici, je ne comprends d'ailleurs pas vraiment ce qui arrive. Il parait que c'est un autre monde ! Chez moi les passages sur les toits sont chose courante et bien que je trouvais en effet qu'ici il n'y avait que peu de gens là-haut, je n'y ai pensé que trop tard pour me raviser. De plus, pour ce qui est de ma descente je ne comprends pas encore très bien pourquoi ma capacité d'esper ne s'est pas déclenchée… je ne serais jamais tombé en temps normal, je vous l'assure ! Encore désoler pour vos légumes ! Cela ne se reproduira plus, promis ! Et je vous promets que je ferais ce qu'il faut pour compenser les légumes… dès  que j'en saurais un peu plus sur cet endroit…»

Le regard dubitatif du soldat indiquait qu’il n’était pas totalement convaincu de l’histoire de Thanil… Il n’insista cependant pas trop et jeta un dernier coup d’œil au dos de la main de Thanil, là où le mystérieux tatouage était apparent. Il se tourna ensuite vers le marchand et dis :

« Bon ! Il s'agit visiblement d'un malencontreux accident, vous recevrez une compensation pour vos légumes. En revanche, en ce qui vous concerne jeune homme, bien que je vous laisse partir je voudrais savoir votre nom, que je puisse vous retrouver plus tard afin que vous puissiez payer cette fameuse…. Compensation.»

« Je me nomme Thanil Amiel, et je vous remercie pour votre compréhension. »

Après quelques derniers regards sur les individus, les gardes repartirent avec un pas en rythme pour faire leur ronde un peu plus loin. Le jeune esper pourra un soupir de soulagement et tandis que le marchand fulminait encore en ramassant les légumes qu'il pouvait, c'est-à-dire une bonne partie, car au final assez peu d'entre eux étaient vraiment endommagés du fait que sont étalages comportai surtout des fruits et légumes durs comme des pommes, patates, melons ect…

Thanil put donc enfin recentrer son attention sur la jeune fille, il s’en approcha donc un peu et lui adressa la parole :

« Bonjour jeune fille, comme tu l'as sans doute entendu, je me nomme Thanil. Je crois voir de par tes vêtements que tu ne viens pas d'ici, pourrais-tu me dire de quelle citée tu viens ? En fait je suis arrivé là tout à coup et je me demandais si d'autres seraient dans le même cas que moi… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une rencontre... fracassante!   Mer 13 Juil - 17:21





Une rencontre... fracassante !
FEAT. Thanil Amiel 

H-heureusement, l-le j-jeune homme q-qui était t-tombé a-au milieu  d-de la rue s-semblait aller b-bien. I-il devait a-avoir a-au maximum q-quelques p-petites b-blessures o-ou contusions, m-mais i-il ne s-saignait p-pas o-ou n'avais p-pas d-d'os c-cassé. C-c'était... U-une bonne chose !

M-mais m-malgré t-tout, i-il n-n'était p-pas tiré d'affaire, t-tant d-dans s-sa chute i-il a-avait p-put m-mettre à t-terre l-le s-stock d-de n-nourriture q-qui était expos" à l-la vue de t-tous par l-le pauvre m-monsieur. M-mais m-maintenant, p-plusieurs d-dizaine d-de fruits g-gisaient au sol, détruits p-par l-leurs chutes...

L-le marchand é-était v-vraiment e-en colère, t-tandis q-que l-la garde essayai a-au maximum d-de rendre j-justice aux d-deux partis. C-certes, l-le jeune h-homme é-était e-en tort, m-mais j-j'étais p-persuadé q-que c-c'était u-un accident, e-et q-que ce n-n'était p-pas de s-sa faute... M-mais l-le marchand n-ne voulait r-rien savoir... M-malheureusement, c-ce n'était p-pas d-des e-excuses q-qui allaient... R-remboursés t-tout c-ce qui était a-au sol.. J-je me serais b-bien p-proposée p-pour aider l-le marchand... M-mais j-je devais économiser, c-car c-ce n'était p-pas m-mon argent, m-mais celle d-de M. Amonwiel q-que j'utilisai, e-et donc... j-je devais m-minimiser m-mes achats...

M-mais j-je fus s-surprise d-du d-dénouement... L-le garçon... A l-la vue d-du sceau q-qu'il avait s-sur sa main... était u-un élu ! J-je l'avais c-certes p-pressenti, m-mais c-c'était s-surprenant ! C-comment u-un élu p-pouvait a-avoir f-fait u-une chute p-pareille ? E-et p-pourquoi d-dans s-son monde l-les gens p-passaient p-par les toits ? P-pourquoi é-était-il d-descendu i-ici, a-au beau m-milieu d-d'une r-rue secondaire ? J'étais t-très surprise, m-mais... J-je n-ne savais p-pas quoi v-vraiment p-penser d-de tout c-cela...

E-en tout c-cas, j-je d-donna u-un peu d-d'argent a-au marchand p-pour mes achats, a-avant d-de me s-saisir d-de quatre p-pommes q-que j-j'avais ramassé, a-avant d-de m'écarter u-un peu... A-au m-moins, la s-situation semblait s-s’apaiser u-un peu, v-vis à vis d-du fait q-que l-la garde a-avait s-sût d-dédommager l-le marchand, a-aux comptes f-futurs d-du garçon q-qui avait c-chuter...

T-toutefois, c-c'est a-avec g-grande s-surprise q-que je le vis s-se diriger v-vers m-moi, u-une fois l-la situation a-apaisée, p-pour c-commencer à v-venir m-me parler, a-alors q-que j-je n'avais été q-que témoin d-de la scène... E-étais-ce p-pour ç-ça qu'il d-désirai m-me parler ? O-ou même... E-étais-ce à c-cause d-de moi q-qu'il étais d-descendu aussi abruptement d-des t-toits q-qu'il empruntait p-pour naviguer ?

C'est u-un peu tendu q-que j-j'écoutai c-ce que c-ce garçon, p-plus vieux et p-plus grand que moi, d-donc f-forcément u-un peu effrayant... I-il semblait... Etre t-totalement p-perdu... E-est-ce qu'il était... U-un nouvel élu ? E-est-ce q-qu'il ne savait p-pas où il se t-trouvait ? C-c'était d-donc à m-moi d-de l-lui expliquer ? J-je devais d-d'abord c-confirmer c-cela avant d-de commencer à d-dire n'importe quoi...

C-c'est donc avec u-une grande i-inspiration q-que je commençai à l-lui parler, m-me présentant u-un peu, m-mais d-d'une voix u-un peu basse et t-timide...

"J-je... Je m'appelle... Orina, e-et... Je... J'habite c-cette ville, C-chikai... E-et excusez-moi d-de vous demander ça, m-mais... Es-ce q-que vous êtes u-un... n-nouvel élu ?"

J-je restai p-plutôt t-timide d-devant c-ce garçon, m-me cachant u-un tout petit p-peu derrière m-mon panier, r-rempli d-de quelques p-pommes... U-une bien faible protection...



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 263
Yens : 275
Date d'inscription : 27/06/2016

Progression
Niveau: 40
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Thanil Amiel ~ Vagabond ~

-



MessageSujet: Re: Une rencontre... fracassante!   Ven 15 Juil - 14:39

Thanil venait de poser sa question à la jeune fille, peut-être allait-il enfin savoir où il avait atterrit, comment, pourquoi ? Tant de questions qui demeuraient pour le moment sans réponse… ou en tout cas, sans réponses satisfaisantes étant donné que tout le monde ici avait l'air de penser que le jeune homme venait d'un autre monde. Ces natifs de ce lieu ont sans doute passés leur vie ici sans visiter le monde et les autres cités qui le composent, il ne serait donc sans doute pas compliquer de leur faire croire à ces histoires de mondes parallèles. La question étant pourquoi les autorités de cette ville veulent faire croire une telle histoire….

La jeune fille en face de lui allait peut-être pouvoir lui donner des réponses, après tout elle ne venait clairement pas de cette ville, malgré son jeune âge Thanil doutait qu'une enfant comme elle puisse supporter d'être ainsi séparée de sa famille et juste accepter le fait d'arriver ici sans possibilité de retour. Si elle était là depuis plus longtemps que lui elle devrait donc avoir en sa possession des informations qui pourraient peut-être permettre à Thanil de se repérer et savoir comment retrouver son chez lui à la cité académique.

C'est alors qu'elle prit une profonde inspiration avant de pouvoir prendre la parole. Cette petite avait l'air d'être une grande timide, presque… apeurée par la discussion que Thanil avait engagée. Ce dernier remarquant son air crispé lui adressa un sourire chaleureux… après tout, cette jeune fille était vraiment toute mimi… elle lui faisait penser à une de ses petites cousines à qui il aimait notamment lui pincer légèrement les joues, souriant toujours devant les réactions pleines d'innocence de cette enfant…

Une fois le discours de la jeune fille terminé, Thanil eut en fait plus de nouvelles questions en têtes qu'autre chose… pour commencer, encore cette histoire d'élu ? C'était la même chose que disaient tous les habitants, d'après eux c'est ainsi que seraient nommés les habitants venants d'un « autre monde ». À force de l'entendre de la bouche de tout le monde, le jeune homme commençait à se dire que ce mot devait avoir plus de sens qu'il ne le pensait. Il restait néanmoins très sceptique quant à cela. De plus, elle disait habitée cette cité, mais il était clair qu'elle n'en était pas originaire. Y est-elle arrivée il y a peu et s'est-elle faite à l'idée de devoir y rester, car n'ayant pas de moyens de rentrée chez elle ? Ou serait-elle arrivée ici peu après sa naissance, ce qui voudrait dire que ses vêtements notamment seraient une sorte de don familiale de ses parents d'une autre cité légués pour quand elle grandirait… Bref, les réflexions de Thanil commençaient à partir un peu dans tous les sens et sans plus d'explications il n'aurait sans doute pas d'idée plus précise de la vérité sur ces faits.

Le jeune homme s’accroupis ensuite devant elle, s’assit même par terre, arborant toujours un sourire chaleureux, il voulait ainsi mettre à l’aise la jeune fille. Après tout son but n’était pas de terroriser cette jeune demoiselle qui n’avait rien demandée. Il prit ensuite la parole dans le but d’éclaircir ne serais-ce qu’un peu toutes ces réflexions qui lui passaient à l’esprit :

« Et bien Orina, je crois que je vais avoir quelques petites questions si tu me permets. Thanil lui fis un clin d'œil. Elu ? D'autres personnes m'ont déjà dit précédemment que c'est ce qu'ils pensaient que je suis. Pourrais-tu me dire vraiment quel est le sens de ce terme ? Et puis, tu dis habitée ici, cela a-t-il toujours été le cas ou te souviens-tu avoir habitée ailleurs ? Ah ! Et une autre petite chose, aurais-tu eut vent de personnes ayant des capacités… particulières et qui les auraient perdues tout à coup ? Si oui en connaitrais-tu la raison ? Navré de te poser autant de questions, mais je suis un peu perdu en ce moment et tu sembles être une des rares personnes par ici qui pourraient peut-être m'aider.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une rencontre... fracassante!   Ven 15 Juil - 21:08





Une rencontre... fracassante !
FEAT. Thanil Amiel 

L-le garçon r-répondit d-directement e-et sans ménagement à m-ma q-question, c-ce q-qui m-me fit t-trembloter u-un peu. M-même s-s'il s'était accroupi e-et arrivait maintenant à ma hauteur, avant qu'il ne s'asseye totalement e-et q-que j-je, p-pour peut être l-la première fois d-depuis q-que j'étais arrivée s-sur Kosaten, j-je d-doive b-baisser u-un peu la tête p-pour parler à q-quelqu'un, et p-pas à cause d-de ma honte o-ou de ma gène constante...

D... D'après ces dires... I-il était u-un élu ! J-je l'avais c-certes p-pressenti... E-et m-même d-deviner s-sa nature a-avec le sceau q-qu'il avait s-sur se main, m-mais c-c'était t-toujours p-plus d-délicat d-de... d'être c-confronté à q-quelqu'un q-qui pouvait d-devenir très t-très important d-dans l-le futur...

M-mais a-aujourd'hui... I-il venait d-d'arriver s-sur K-Kosaten, c-cela n-ne faisait m-maintenant p-plus aucun d-doute possible... E-et i-il semblait q-que j'étais l-la personne q-qui allait d-devoir s-se charger d-de lui a-apprendre t-tout ce qu'il y avait à savoir s-sur ce monde e-et c-comment il f-fonctionnait, c-comme o-on me l'avait f-fait i-il y a q-quelques mois... I-il y avait d-des personnes p-pourtant q-qui pouvaient e-expliquer m-mille fois m-mieux q-que moi, e-et sans bafouiller...

T-toutefois, i-il s'était t-tourné v-vers m-moi... C-ce qui é-était s-surprenant... J-je n'avais p-pourtant r-rien d-de quelqu'un q-qui savait t-tout ce qu'il f-fallait savoir... U-un garde a-aurait f-fait b-beaucoup m-mieux, m-mais... I-il allait f-falloir q-que je le fasse ! Q-que je r-répondes à t-toutes l-les questions q-qui abondait, m-même s-si cela allait être difficile...

P-pendant q-que je prenais m-mon souffle p-pour répondre, r-réfléchissant à comment p-pouvoir t-tout expliquer s-sans m-m’emmêler o-ou paniquer a-au beau m-milieu, j-je vis q-que l-le marchand a-avait f-fini de ramasser la m-majeure p-partie de ses fruits, e-et q-qu'il s'en allait e-en grommelant u-un peu s-sur tout c-ce qui avait é-été d-détruit p-par la f-faute d-du g-garçon...

Finalement, j-je réussi à prendre la parole, p-pour ce q-qui allait être p-pour moi u-une toute nouvelle e-expérience :

"J-je... L-les élus s-sont d-des p-personnes q-qui viennent d... D'autres m-mondes, e-et qu'un d-dieu d-d'ici a i-invoqué d-dans ce m-monde, s-se nommant K... K-Kosaten... I-ici, n-nous s-sommes à Chikai, l-la capitale d... De Seika, q-qui est l-le pays de Fenghuang, l-le dieu p-phénix..."

J-je repris p-plusieurs s-secondes p-pour mon souffle e-et apaiser m-mes nerfs, a-avant d-de reprendre, n-n'osant p-pas vraiment c-croiser s-son r-regard t-tant j-je devais m-mal expliquer c-ce qu'était c-ce monde...

"J... L-les c-capacités p-particulières d-des élus, q-qu'importe l-leurs m-mondes, s-sont b-bridés par l-le sceau d-du d-dieu, q-qui... S-se t-trouve s-sur v-votre m-main... P-pour l-le moment... E-elle... C-cette marque l-limite v-votre f-force, m-mais a-avec l-le temps... C... Cela p-passera, j-je crois..."

J-j'indiquais e-en même temps d-de m-ma main l-l'emplacement d-de son sceau, l-là o-ou était o-orné s-son appartenance à c-ce dieu q-qui était l-le mien a-aussi...

"P-pour moi... J-je v-vis i-ici, m-mais... J-je suis u-une élue a-aussi, i-invoquée i-il y'a q-quelques m-mois... D-désolé j-je d-doit v-vous emmêler p-plus q-que vous aider !"

E-encore u-une fois, j-j'étais t-toute honteuse, b-baissant t-trop l-le regard, t-tout en l-le détournant, a-avant qu'il n-ne se porte v-vers m-mon panier... J-je pris l-l'un d-des fruits q-qu'il contenait, e-et j-je le tendis v-vers l-le monsieur, u-un peu tremblotante...

"V...Vous d-devez ê-être t-tout chamboulé a-avec c-ce que v-vous v-vivez a-actuellement... P-prenez, s-s'il v-vous plaît..."



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 263
Yens : 275
Date d'inscription : 27/06/2016

Progression
Niveau: 40
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Thanil Amiel ~ Vagabond ~

-



MessageSujet: Re: Une rencontre... fracassante!   Mar 19 Juil - 10:31

Thanil se demandait s'il n'avait pas posé un peu trop de questions à la fois pour cette jeune fille toute timide qu'était Orina. Il comprenait bien que cela puisse la mettre mal à l'aise, mais il avait vraiment beaucoup d'interrogations sur cet endroit dans lequel il venait d'arriver. De plus, il était clair aux yeux de l'esper qu'il ne pourrait pas faire confiance aux paroles des villageois et gardes de la ville. Cela était peut-être idiot, mais il voulait avoir la version de quelqu'un ne venant pas de cet endroit et Orina était la seule personne que Thanil avait remarquer, depuis son arrivée, qui ne fasse clairement pas partie de cette ville à la base. Il devait tenter sa chance, bien que cela l'attriste un peu de mettre la jeune fille dans cette situation... gênante...

Orina mit un peu de temps avant de commencer à répondre, Thanil ne la brusqua pas, il lui sourit en la regardant rassembler son courage et son souffle pour parler à l'étranger que représentait Thanil. Elle reprit alors la parole de sa petite voix tremblante en bégayant, Thanil était tout ouïe pour écouter les paroles qui lui fourniraient peut-être enfin des réponses !

Alors, comme ça les élus viendraient en effet d'autres mondes ? Cela corroborait avec ce que les autres villageois lui avaient dit. Il avait vraiment du mal à y croire, d'autant plus qu'ensuite Orina précisa que les élus se feraient soi-disant invoqués par des dieux ? Thanil fronça légèrement les sourcils... des dieux ? Et puis quoi encore... ces êtres surpuissants qui n'existaient que dans les légendes, aucun fait ne pouvant attesté de leur authenticité. Comment croire à une telle existence ? Quel être venant de la cité académique, une zone de science où les gens s'attelaient à comprendre les choses par des faits précis pourraient adhérer à de tels faits.

Et... si jamais c'était vrai ? Après tout, mit de côté l'existence de ces "dieux" il y avait et ce depuis et sans doute pour toujours des faits inexplicables par la science. Bien entendu, les scientifiques considéraient ces faits comme étant explicables précisément, mais pas avec les moyens actuels de la technologie. C'est bien pour cette raison que la science et la technologie avançait à grands pas chaque jour et que l'on y faisait de nouvelles découvertes au fur et à mesure de ces progrès dans la recherche.

L'un de ces points encore trop complexe à comprendre pour la science était liée au temps, c'était là un point sur lequel les scientifiques ne pouvaient que faire des thèses sans preuves d'authenticité pour diverses théories qui dépendaient de chaque scientifique. L'une de ces thèses reprise par beaucoup de ceux s'intéressant à ce sujet et pas mal présente pour les histoires fantastiques que ce soit les films, mangas et autres... était la théorie des "univers parallèles" comme quoi, à chaque instant une multitude d'univers parallèles se créaient pour chaque choix de chaque individu. Selon cette théorie, certains de ces univers seraient très proches, par exemple l'influence du choix de passer par telle route plutôt qu'une autre n'aura comme différence que d'avoir marché dans une flaque trempant son pantalon. En revanche, certains de ces espaces-temps seraient aussi fondamentalement différents, des différences se situant à la création même des espèces.

Donc d'après tout cela, serait-il possible que Thanil et d'autres se soient vus par diverses façons attirés d'un espace temps à un autre? Et Dans ce cas, qu'elle serait la particularité de celui-ci pour y attirer ainsi autant d'êtres? Tant de questions se posaient, mais pour le moment ce n'était là qu'une théorie fondée sur les dire des gens alentour et de cette jeune fille. Pour le moment elle parlait toujours. En réfléchissant ainsi il n'avait que vaguement écouter la partie concernant les lieux où il se trouvait. Il réussit tout de même à mettre de côté les quelques noms qu'elle avait cités, le nom de la ville, du pays... cela pourrait toujours servir de le savoir.

Ce qu'elle dit ensuite fut tout aussi intéressant. En effet elle parla des capacités des "élus", alors comme ça, il ne serait pas le seul à venir avec des capacités particulières? Le simple fait qu'elle dise ça sans étonnement montrait qu'en effet ce devait être un fait plutôt "courant". Donc d'après ces dires, la plupart des élus avaient des capacités particulières dans leurs mondes et se retrouveraient bridés? Peut-être que ces capacités avaient une influence sur le fait d'avoir été attirés dans cet espace-temps? Après tout, par rapport au nombre de personnes tout univers confondus ceux avec des capacités de ce genre ne devaient être qu'une faible minorité, que la majorité des élus en possèdent ne devait pas être un hasard. Ce serait donc ce sceau sur la main de Thanil qui briderait son pouvoir? En entendant ça, l'esper eut le tic de frotter doucement sa main comme pour l'effacer. Évidemment cela ne changea rien, il s'en doutait étant donné qu'il avait déjà essayé. Au moins, la jeune fille avait l'air de dire que cet effet de restriction ne serait pas définitif. Les capacités du jeune esper pourraient devenir importantes pour lui permettre de survivre ici dans cet espace-temps.

Thanil appris ensuite que son impression était fondée, la jeune fille n'était pas originaire d'ici, elle était une élue elle aussi! Depuis quelques mois donc... intéressant. Thanil se mit à penser à quel genre de monde cette fillette pouvait venir. Ce serait une sacré coïncidence qu'elle vienne du même monde que lui... quasi impossible. Il était curieux de cela, mais décida de ne pas trop en questionner Orina qui l'avait déjà beaucoup aidé.

D'ailleurs, après avoir finie son discours qui avait dû être difficile pour cette jeune timide, elle s'approcha et tendit timidement une de ces pommes vers Thanil pour la lui proposer. Thani prit la pomme et la remercia. Prit dans ses pensées il poussa un soupire, leva les yeux au ciel et s'allongea sur le dos. Il resta ainsi quelques instants avec de dire.

« Alors... comme ça nous serions dans un autre monde? Cela parait si irréel.... Thanil leva une main vers le ciel et croqua un peu dans sa pomme . Pourtant, bien qu'il y ait de grandes différences, le ciel est tout aussi bleu, nous sommes entourés d'humains comme sur mon monde d'origine, il est dur de penser que peut importe la direction et le temps durant lequel je marche je ne pourrais jamais parvenir chez moi, car ce chez moi n'existe plus ici...Thanil se redressa ensuite et commença à se lever. En tout cas, merci beaucoup Orina, tu m'as beaucoup aidé en m'expliquant tout ça et merci encore pour la pomme. Maintenant... je pense que je vais devoir visiter un peu tout ça, cette ville pour commencer, ce pays... je pense que pour vraiment réaliser ce qui arrive il faut que je vois un peu plus de ce monde, voir à quel point il pourrait être différent du mien...  »
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une rencontre... fracassante!   Mar 19 Juil - 14:49





Une rencontre... fracassante !
FEAT. Thanil Amiel 

M-mon discours, b-bien que d-difficile avec m-ma gène naturelle e-et ma grande t-timidité, s-semblait a-avoir atteint l-les oreilles d-du n-nouvel élu, q-qui m'écoutai s-sans s-se plaindre o-ou broncher s-sur l-l'explication l-la plus... D-déboussolante q-qu'il avait d-dût avoir c-ces derniers jours... M-mais a-au moins... I-il savait m-maintenant l-les c-choses p-principales s-sur ce monde...

J-j'étais u-un peu songeuse... D-de quel monde p-pouvait-il v-venir ? I-il y avait t-tant d-de possibilité... T-tant i-il y en avait u-une multitude... J-je... L-la seule p-personne que j'avais trouvé qui v-venait d-du même q-que l-le miens é-était Adelaïde... Et m-même m-malgré s-savoir c-cela... J-je... L-le dialogue e-entre nous deux a-avait été difficile... M-même p-particulièrement hardu... C-c'est que... J-j'étais v-vraiment t-trop t-timide e-et indécise, t-tandis qu'elle savait tout c-ce qu'elle faisait, a-avec u-une froideur e-et une efficacité... P-presque inquiétante...

R-rapidement, l-le jeune monsieur m-me f-fit p-part d-de ses réactions vis à vis d-de ce qui p-pouvait être u-une étonnante histoire... Mais qui était pourtant la réalité... La sienne, la mienne, la nôtre... Celle de tout ces gens, des élus comme des habitants qui foulaient le sol de Kosaten...

"C... C'est la v-vérité... I-ici, c-comme d-dans m-mon monde o-ou dans l-le vôtre... L-le ciel é-était a-aussi b-bleu, a-avec u-une grande l-lune, p-puis... I-il y avait b-beaucoup d-d'humains... M-mais, i-ici, c-comme d-dans m-mon monde... I-il y a d-des créatures q-qui s-sont v-vraiment s-surnaturelle et dangereuses..."

J-je baissai l-la tête, e-en me rappelant q-que, u-une nouvelle fois, j-j'avais été m-mise gravement e-en danger a c-cause d'un golem... I-il n'y a pas si longtemps... M-mais m-ma curiosité m-me frappait à n-nouveau, e-en l-lui d-demandant u-une question p-peut être... T-trop personnelle...

"C... Comment é-était v-votre m-monde ? E-enfin, v-votre ancien ? S... Si ç-ça n-ne v-vous d-dérange p-pas d-de m-m'en parler..."

Mais soudainement, j-j'étais pris d'un r-rappel, d'un r-retour à la réalité... Sur pourquoi l-les élus é-étaient i-invoqués i-ici... S-sur pourquoi i-ils... étaient appelés p-par les dieux... I-il n-ne fallait p-pas q-que j-je le laisse s-sans c-cette i-information c-capitale ! S-sinon... I-il risquait b-beaucoup !

"M-Monsieur... I-il y a d-dans c-ce monde t-trois pays, c-chacun p-protégé p-par un d-dieu... E-et c-ces pays s-se font l-la guerre p-par l'intermédiaire d-des p-personnes q-qui sont i-invoqués i-ici... I-ils s-sont là... P-pour c-combattre..."

J'étais t-très anxieuse e-en prononçant c-ces m-mots, p-puisque j-je... Je n'étais p-pas une combattante... L-loin de là... J-je n-ne pouvais p-pas aider t-tout ces gens qui allaient a-au front... P-pas du tout... J-je restais, q-qu'importe t-tout... F-faible... E-et parfois, m-même s-souvent i-inutile...


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 263
Yens : 275
Date d'inscription : 27/06/2016

Progression
Niveau: 40
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Thanil Amiel ~ Vagabond ~

-



MessageSujet: Re: Une rencontre... fracassante!   Mar 19 Juil - 16:29

Suite à la réaction de Thanil envers les explications de la jeune Orina, cette dernière repris la parole pour confirmer son propre ressentis sur cela. Comme cette jeune fille avait dû se sentir seule en arrivant ici... Thanil était suffisamment mature, du moins à son avis, pour accepter cette situation, vivre avec et décider des actions qu'il pourrait mener. Mais une jeune fille de son âge perdue dans un monde nouveau comme cela... l'esper ne pouvait s'imaginer à quel point cela avait dû être une épreuve terrible pour la jeune fille. Orina parla à son tour du bleu du ciel et de son monde... Mais aussi de... créatures dangereuses ?

« dis-moi Orina, quel genre de créatures dangereuses pouvaient peuplées ton monde ou celui-ci ? Dans le mien, les seuls êtres véritablement dangereux étaient les humains... dangereux pour la nature de pars leurs agrandissements de zone résidentielles, et dangereux pour eux-mêmes de par leur volonté de provoquer des guerres pour des territoires ou autres raisons débiles. »

La jeune Orina baissa un peu les yeux, sans doute pour se rappeler des images qu'elle avait pu vivre concernant ces bêtes... elle posa ensuite une question à Thanil, sur son monde, comment il était. C'est drôle, c'est exactement la même question qu'il se posait envers le monde de la jeune fille, il s'était abstenu de la poser, mais ce n'est pas son cas. Peut-être était-ce une interrogation récurrente avec les divers élus, venant chacun de mondes différents, cette curiosité devait être omniprésente entre ces individus.

Après avoir expliquée cela, elle eut un passage de nervosité. Elle expliqua autre chose à Thanil, indiquant la façon dont étés 'utilisés' les élus. Une guerre ? Invoqués pour combattre ? Après avoir dit ces mots elle eut l'air assez... troublée. Thanil posa doucement une main sur sa tête et lui fit un sourire rassurant

« Je vois que tu t'inquiètes, mais ne t'en fais pas je saurais me débrouiller. De toute façon je doute que l'on 'm'utilise' directement dans le sens où il est de notoriété publique visiblement que les élus arrivent... 'incomplets' et en attendant que ce jour arrive je compte bien me préparer à cela et acquérir suffisamment d'information pour être prêt !

Et... en ce qui concerne mon monde et bien vois-tu, je viens d'un monde où les humains se sont rassemblés en de grandes cités, chacune portant un nom pour les désigner. Je suis originaire de la cité du riz, une cité avec beaucoup de fermiers et dont l'architecture pourrait venir d'une époque similaire à celle des bâtiments présents ici. En revanche, nous avons des technologies qui ne sont visiblement pas présentes ici. D'autres cités d'ailleurs telle que la cité où j'ai passé la majeure partie de ma vie, nommée la cité académique, sont à la pointe de ces technologies. Les bâtiments ont une architecture bien plus moderne, immenses et imposants de par leurs tailles tout en étant d'une finition précise. Pas comme les bâtiments aux pierres rugueuses que l'on peut voir ici. Dans mon monde, les machines, créations de l'homme pouvant agir de façon autonomes tant qu'elles ont le carburant adéquate, l'électricité, s'occupent des besoins des hommes tels que le nettoyage des villes ect. La technologie est aussi omniprésente dans nos divertissements, la télévision et les ordinateurs par exemple sont en fait une surface plate sur laquelle défile des images et sur lesquelles nous pouvons interagir. Ces images sont d'ailleurs de plus en plus réalistes, on croirait vraiment qu'elles sont réelles... Dans la cité académique où j'ai grandi nous étudions la plupart des phénomènes pars la science, pour nous tout ce que nous ne pouvons pas expliquer n'est pas 'magique' pour autant, c'est juste que nos technologies actuelles en permettent pas de le comprendre. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai du mal à croire à des choses tels des dieux ect... mais d'autres théories assez compliquées à expliquer pourraient peut-être donner explication à ce phénomène. »
Thanil se rendit compte qu'il s'était un peu égaré dans son monologue. « Désoler Orina, je parle peut-être un peu trop, mais d'un autre côté pour expliquer un monde cela pourrait prendre des décennies et encore ce ne serait qu'un résumer. J'aimerais d'ailleurs moi aussi savoir de quel monde tu pourrais bien venir. Quelles seraient les différences qu'il pourrait avoir avec le mien. Voudras-tu bien me le dire ?»

Thanil laissa un petit temps après avoir finie sa phrase, visiblement la jeune fille était assez troublée, d'après son air elle ne devait pas connaître tout ce dont l'esper venait de parler, cela ne devait pas faire partie de son monde. C'est alors que l'esper eut une idée. Il décala ses lunettes sur ses yeux et géra les fenêtres de sorte à lancer un petit film. Il avait choisi un film calme, c'était seulement pour que la jeune fille puisse voir des images de ce dont il parlait. Cela fait, il les prit et les tendis vers la jeune fille.

« Tiens, pour te montrer ce dont je parlais, ne t'en fais pas il n'y a rien de dangereux. Si tu ne veux pas regarder ce n'est pas grave, sinon tu as juste à poser cela devant tes yeux pour voir les 'images' dont je te parlais qui font donc parties des loisirs courants de mon monde. Peut-être qu'après, tu pourras me dire un peu de choses sur le tien.»

Thanil lui fit un nouveau clin d’œil en attendant la réaction de la jeune Orina.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une rencontre... fracassante!   Mar 19 Juil - 21:01





Une rencontre... fracassante !
FEAT. Thanil Amiel 

L-Le monsieur m-me demanda d-dans u-un premier t-temps s-si... Enfin, c-comment é-étais l-les créatures q-qui p-peuplaient m-mon monde e-et c-celui d-de Kosaten, c-car d-dans l-le sien... I-il n-n'y avait p-pas g-grand chose q-qui é-était d-dangereux... S-seulement l-les hommes q-qui é-étaient d-dangereux p-pour... La n-nature e-et eux m-mêmes p-pour des raisons q-qui é-étaient s-souvent d-de l'intérêt... P-presque égoïste...

E-et p-pourtant, m-malgré l-le fait q-que je savais q-que des c-créatures d-dangereuses a-arpentaient l-les terres d-de Kosaten... C-c'était l-les humains q-qui m'avait l-le plus s-souvent m-mis en danger... J-j'avais é-été m-menacé d-deux fois p-par des bandits à l-l'intérieur d-des murs d-de Chikai, u-une fois par d-des enfants... Et c-c'était s-sans compter l-l'attaque d-du convoi q-que j-je devais p-protégé a-avec Aki, L-Lilith et Ayae... E-et bien s-sur M-Mune e-et Mizu !

"J... J-je n-n'ai p-pas c-croisée b-beaucoup d-de créature d-de Kosaten... J-juste u-un g-grand g-golem, d-de bois e-et de terre, h-haut c-comme l-les arbres... I-il était t-très grand e-et faisait v-vraiment peur !"

R-rien q-qu'en y r-repensant, j-j'en avais m-même e-encore d-des sueurs f-froides... P-puis j-je devais p-partir s-sur l-la d-descriptions d-des c-créatures d-de m-mon monde... B-bien q-que j-je n'en avais c-croisé a-aucune... S-sauf...Moi... et Adelaïde ! M-même s-si j-je l'avais r-rencontré s-sur Kosaten, e-elle et m-moi venions d-du m-même m-monde.

"L-la seule c-créature s-surnaturelle d-de m-monde q-que j'ai croisé é... est u-une changeforme, u-une sorte d-d'esprit d-de la nature... M-mais... J-je sais q-qu'il existe d-des vampires, d-des fantômes, d-des esprits..."

Ah o-oui, j-je l-l'avais o-oubliée... L-la petite f-fille s-spectrale... L-la dernière c-chose q-que j'ai vu a-avant l-le flash b-blanc q-qui précéda m-mon arrivée s-sur Kosaten... J-je me demandais e-encore q-qui elle était... E-et pourquoi e-elle... a-avait fait c-cela...

V-vis à vis d-de ma remarque s-sur l-les dangers d-du monde, s-sur la n-nature d-des élus... I-il semblait p-plutôt r-rassuré, p-puisqu'il a-aurait l-le temps d-de s-se préparer à c-cette éventualité... J-je l-l'espérais v-vraiment p-pour lui !

M-mais a-au sujet d-de son monde... I-il s-se lança d-dans de t-très très longues explications, q-qui dura p-pendant d-des minutes e-et des minutes... S-si a-au début j-je s-suivais u-un peu, e-essayant d-de comprendre, m-mais j-je fus t-tout simplement p-perdue l-lorsqu'il c-commença à p-parler d-de s-sa technologie e-et d-des bâtiments i-immenses d-de son monde... C-c'en était v-vraiment effrayant, à t-tel point q-que j'aimais v-vraiment être i-ici, à C-Chikai...

T-toutefois... I-il s-s'excusa a-après, m-me s-surprenant b-beaucoup... S-s'il v-voulait p-parler, i-il le p-pouvait, b-bien q-que j-j'étais t-totalement p-perdue... M-mais i-il m-me demandais d-des d-détails s-sur m-mon monde, q-que j-je... Je ne pouvais p-pas l-lui fournir...

"J-je... suis désolée... J-j'ai v-vécue t-toute m-ma vie d-dans u-une forêt, s-seule, d-donc... J-je n-ne p-peux p-pas... V-vous dire c-comment l-les gens v-vivait... D-désolée..."

A m-ma surprise, u-une nouvelle f-fois, i-il c-commença à t-toucher a-aux lunettes q-qu'il portait, a-avant d-de m-me les donner, p-pour q-que je vois c-ce qu'il v-voulait... C-c'est a-avec u-un peu d-de peur e-et de réticence v-vis à vis d-de ce que cela allait p-pouvoir être q-que je mis d-délicatement c-ces a-affaires...

E-et c-ce que j-je vus a-avec c-cela f-fut v-vraiment... T-terrifiant ! D-des m-masses d-de métal, q-qui b-bougeaient t-toutes seules a-avec des gens à l-l'intérieur ! D-de gigantesque t-tour d-de pierre q-qui a-allaient j-jusqu'aux c-cieux, e-et d-des gens q-qui m-marchaient t-tranquillement e-et discutaient a-au milieu d-de t-tout c-cela !

C-c'est b-beaucoup p-plus p-promptement q-que j-je les enlevais, a-avant d-de réaliser que j-j'étais t-toujours i-ici, à C-chikai... T... Tant mieux...

"C-c... C'est ça v-votre m-monde ? I-il est... V-vraiment e-effrayant..."


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 263
Yens : 275
Date d'inscription : 27/06/2016

Progression
Niveau: 40
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Thanil Amiel ~ Vagabond ~

-



MessageSujet: Re: Une rencontre... fracassante!   Mer 20 Juil - 9:46

Le jeune esper était assez... attristé parce que je jeune demoiselle venait de lui dire. Après tout, il pouvait clairement en ressentir toute la solitude de la jeune fille. Ne pas avoir pu arpenter son monde... restée seule dans une forêt ne pouvant point bénéficié de compagnie. Ce qu'Orina lui dis d'autre l'interpella cependant, des golems ? Des change-formes, fantômes, esprits et autres vampires. Tant de créatures que Thanil connaissais de pars les histoires et la mythologie de son monde, mais que tout le monde considérait comme des choses impossibles et ne pouvant exister. D'autant plus à la cité académique... Thanil était fasciner sur le fait que d'autres espaces-temps comme celui-ci pouvaient abriter toutes ces créatures de légendes. Ce qu'Orina venait de lui dire donnait à l'esper d'autant plus d'envie de parcourir ce monde et de voir toutes ces créatures qu'il ne pouvait connaître que dans les histoires de fantaisie.

Thanil avait ensuite confié ses lunettes à la jeune fille. Elle avait l'air de s'en méfier un peu, ne sachant pas du tout ce que cela pouvait être et à quoi cela pouvait-il servir. Orina prit tout de même l'étrange objet afin de les poser sur sa tête avec précaution. Elle se crispa en voyant les images défilées et enleva précipitamment les lunettes. La réaction de la jeune fille fit rire Thanil qui s'y attendait un peu à vrai dire. Il trouvait cette réaction très mignonne, mais s'arrêta assez vite, car il venait de déboussolée un peu Orina, il voulait un peu la rassurée. Il s'approcha d'elle et tenta de la calmer avec un ton rassurant.

« Là... ne t'en fais pas, ce n'était que des images, elles n'ont aucune influence ici. »

Il se redressa ensuite, récupéra sa paire de lunettes qu'il remit sur sa tête et tenta d'expliquer un peu ce qu'elle venait de voir.

« Et bien... on dirait que la vision de mon monde t'a un peu choquée pas vrai ? Sache qu'à la base, il y a plusieurs centaines d'années, les habitats et outils de mon monde ressemblaient beaucoup à ceux d'ici.  » Thanil ponctua sa phrase d'un geste ample de la main pour désigner la ville. «  Par exemple, tu vois cette charrette là-bas ! Et bien avant cela n'existais pas, un jour quelqu'un a inventé la roue, peu à peu cette invention s'est rependue et est maintenant omniprésente dans toutes villes humaines. Et bien admettons que dans un an quelqu'un invente une tacon de rendre les roues plus souples avec une autre matière, ou de rendre la charrette plus résistante avec une autre et bien peu à peu, d'une invention à l'autre vous vous rapprocherez des véhicules que tu as vu sur les images que je t'ai montrées. Cela n'étant qu'un exemple sur un domaine précis, images en plusieurs centaines d'années les milliers d'inventions sur des milliers de domaines différents, aussi bien les transports que les habitats, l'éclairage, la gestion de l'eau ect... si ça se trouve dans plusieurs centaines d'années ce monde ressemblera au mien, ou alors, selon les inventions des gens d'ici, il pourrait prendre une tout autre voie... Si ces images t'ont choquée quand tu les as vues, c'est parce que tu n'as vécu que dans des mondes où la technologie était beaucoup moins présentes, donc plutôt que de voir ces évolutions au fil des années  tu as directement vu un monde tel que le tien pourrait être dans très longtemps. Je comprends que cela puisse être choquant.»

La jeune fille avait l'air assez perturbée par tout ce qu'il pouvait lui raconter, il est vrai qu'ayant longtemps étudier à la cité académique il avait pris goût à la science et  à toutes ces technologies, il tenait là une sorte de discours de passionner qui pouvait en rebuté plus d'un. Il eut soudain des pensées un peu moins joyeuse et dis d'une voix un peu plus grave.

« Bon, cela dit je suis quand même un peu de ton avis, certes ces technologies ont de bons côtés, tels que les progrès médicaux qui ont permis de rendre des maladies ou blessures qui auraient été mortelles auparavant assez bénignes tellement elles deviennent simples à soigner. Mais d'un autre côté comme  je te disais les hommes sont parfois stupides. Imagine un peu, les hommes ont découvert le métal ils en ont fait des épées pour se battre, ils ont découvert comment faire des ficelles ou tailler le bois et ils en ont fait des arcs. On peut aussi facilement imaginer à quel point des centaines d'années d'autres découvertes ont pu augmenter le danger que représente ces abrutis qui préfèrent utilisés des inventions pouvant améliorés nos vies afin de faire du mal aux autres... Ce n'est peut-être pas plus mal de vivre dans un monde comme celui-ci ou comme le tien... »

Avec ces pensées, Thanil avait un peu perdu sa bonne humeur, il était songeur, presque un peu triste, perdu dans ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une rencontre... fracassante!   Mer 20 Juil - 11:37





Une rencontre... fracassante !
FEAT. Thanil Amiel 

L-le monsieur r-récupéra b-bien r-rapidement e-en riant u-un peu l-lorsqu'il me v-vit être t-terrifiée par l-les images q-que ses lunettes m-m'avait m-montré... D-des images d-d'un monde v-vraiment d-différent d-de tout c-ce que j'avais c-connu...  T-tout là-bas... R-rien n-ne ressemblait à ici... E-et j'en étais effrayée, m-même s-si je savais q-que... C-ce n'était q-que des images...

M-mais p-pourtant, i-il semblait en être habitué... P-puisque c-c'était s-son monde, c-celui o-où il a-avait v-vécu, t-tout ce temps, p-pendant d-des années e-et des années... I-il était habitué... T-tandis q-que j-j'étais m-mal à l'aise d-devant c-chaque n-nouvelle chose... I-il y a q-quelques mois... C-cette ville m-me terrifiait a-au plus haut p-point, p-puisque j-je ne c-connaissais que l-la forêt, q-qui m'avait abritée p-pendant s-si longtemps, malgré les dangers q-qu'elle recelait.

E-En tout c-cas, il affirmait q-que son monde r-ressemblait à c-celui-ci, p-prenant l-l'exemple d-d'une charrette, d-derrière m-moi, q-qu'il désignait... I-il disait, qu'au f-final, c-cette c-charrette s-si simple d-devenait l-l'un d-des... Véhicules d-de métal q-qui a-avaient e-envahi l-les r-rues d-de cette ville... E-et i-il disait q-que l-le futur a-allait p-pouvoir é-évoluer a-ainsi, p-pour d-dans l-le futur r-ressembler au m-monde q-qu'il m'avait montré... O-ou bien à u-un autre... Tant i-il y avait d-de possibilités...

M-mais l-la suite de s-son discours, s-sur l-les bons... et s-surtout s-sur les mauvaises u-utilisations d-des technologies... E-etait p-plus p-profonde de sens... P-plus encline à f-faire r-réfléchir... J-je me d-demandait s-si i-il y avait d-de mauvaise t-technologies... O-ou s'il n'y e-en avait q-que d-de mauvaises u-utilisations... E-est-ce q-que c'était d(dans l-la nature d-de l'homme q-que d-de se s-servir d-de tout c-ce qu'il avait p-pour f-faire l-le mal e-et répandre l-la destruction ?

Cela m-m'atteignait e-encore p-plus personnellement... E...Est-ce que j-j'étais u-une mauvaise i-invention d-dans ma nature ? Es-ce q-que... L-le monde a-aurait é-été m-mieux s-si je n-n'avais j-jamais été c-créée ? J-je commençais à m-me sentir u-un peu mal, c-comme pris d-d'un c-coup d-de fatigue m-momentané, m-mais... U-usant... C-comme si j-j'avais été f-foudroyée s-sur place...

D-de quelle manière m-ma création p-pouvait-elle f-faire l-le bien ? A-amélioré l-les vies d-des autres ? J-je n-ne le voyais p-pas... P-pas d-du tout comment... E-et c-c'est ainsi q-que j-je l-le demandais à c-ce monsieur :

"E...Est-ce q-qu'une arme p...Peut être u-une i-invention q-qui p-peut aider l-les autres ?"

J'étais à moitié e-en train d-de pleurnicher, t-tant c-cette question était i-importante p-pour moi... T-tant, s-sa réponse globale p-pouvait être u-une raison d-de vivre o-ou de... d'arrêter... P-peut être n-ne comprenait-ils p-pas l-le sens d-de ma question... P-peut être étais-ce t-trop abstrait.. .J-je continuai a-alors, t-toujours l-larmoyante :

"M-mon monde n-n'est p-pas s-si différent... I-ils ont créé d-des armes p-pour d-détruire... J... J'en suis une..."


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 263
Yens : 275
Date d'inscription : 27/06/2016

Progression
Niveau: 40
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Thanil Amiel ~ Vagabond ~

-



MessageSujet: Re: Une rencontre... fracassante!   Mer 20 Juil - 13:40

La jeune fille qu'il pensait perdre avec toutes ces histoires et explications qu'il pouvait donner sur son monde eut l'air en fait plus intéressée que prévu envers les propos de l'esper, ce dernier qui était en train de penser à ces choses horribles qui pouvaient aussi amener la technologie écouta les questions de la jeune fille.

Question assez intéressante qui plus est, il avait son propre avis là-dessus, mais ce genre de choses est assez difficile à exprimer. Comment expliquer la façon dont Thanil voyait les armes ? Il lui faudrait sans doute y réfléchir un peu pour trouver comment le dire. Ce qu'Orina dit ensuite fut plus troublant. En effet, elle annonçait que son monde avait aussi fabriqué des armes de destruction, mais ce qui troubla vraiment Thanil est qu'elle se considérait elle-même comme étant l'une de ces armes. Comment une petite fille peut-elle avoir été 'crée' en tant qu'arme ? Bonne question, Thanil réfléchit un peu aux sens que pouvaient avoir ces paroles.

Thanil prit encore quelques instants pour bien choisir ses mots, il était en effet assez évident, pour une raison que Thanil ne savait pas encore parfaitement, que cette question avait une grande importance aux yeux d'Orina et il voulait être le plus sincère possible pour lui répondre avec son propre ressenti.

« Et bien... selon moi, le terme 'arme' peux englober pas mal de choses en vérité. Une simple cuillère dans les mains d'un meurtrier peut être considéré comme une 'arme', cela est-il pour autant la seule façon d'utiliser cet objet. Prenons un autre exemple, si je te dis le mot 'couteau' à quoi cela te fait-il pensée ? » Thanil laissa un petit temps à Orina pour y réfléchir. « Il peut y avoir plusieurs réponses, l'une d'elle est 'arme' car en effet, cet objet a déjà été souvent utiliser pour des crimes en tous genres. Mais en ce qui me concerne je vois aussi le sens 'ustensile de cuisine' par exemple qui dans les mains d'un bon cuisinier peux donner naissance aux meilleurs plats du monde et apporter du bonheur aux gens... Viens ensuite le fait que certains objets sont 'crées pour être des armes', par exemple dans mon monde il y as ce qu'on appelle un revolver, une sorte d'arme à distance comme un arc en plus puissant, rapide ect... et bien toujours dans mon monde, toutes les 'forces de l'ordre' comme on les appels, c'est-à-dire les gens qui ont pour mission de nous protéger en ont un. La plupart d'entre eux en revanche ne l'utilisent jamais et ceux qui le font l'utilise pour protéger d'autres personnes. Par exemple, si un tueur s'apprête à abattre une centaine de personnes en leur faisant tomber une charrette dessus et qu'un homme utilise un revolver pour l'abattre. La création du revolver est-elle une mauvaise chose ? Et celle du carrosse ? Pour moi, c'est l'utilisateur qui fait de tel ou tel objet une 'arme nocive' ou toute autre chose.»

Thanil se rappela ensuite qu'il n'avait pas évoqué un point assez important de ce que la jeune fille lui avait dit.

« Après... quand tu dis être une arme qu'ils ont crée, qu'entends-tu par là ? Que l'on t'a faites de sortes à avoir un genre de pouvoir ou des capacités qui peuvent nuire à autrui ? Si c'est là ce que tu entends par cela je vais te donner aussi mon avis là-dessus. Tu as des pensées non ? Tu as un libre arbitre. Peut-être as-tu des capacités que l'on peut désigner comme des 'armes', mais pour moi tu es en quelque sorte une humaine ayant une arme en toi, tu vois ce que je veux dire ? Tu as le choix de l'utiliser ou pas, tu as aussi le choix de savoir 'comment' l'utiliser. Une arme tel qu'un arc par exemple aurait-elle pu me proposer de manger cette pomme, très bonne soit-dit en passant ? Je ne pense pas... Pour moi tu es une jeune fille mignonne, gentille et timide qui a peut-être en elle un pouvoir pouvant être dangereux. Abriter ce genre de choses peux représenter une grande responsabilité, tout comme nos agents de l'ordre et leurs revolver, c'est une responsabilité qu'ils portent caques jours. Le problème c'est que toi tu l'as, sans pouvoir t'en débarrasser et tu n'as pas eu le choix de l'avoir. À présent, à toi de décider si tu souhaites le contrôler et l'utiliser pour le bien, faire en sorte qu'il ne se manifeste pas et en réprimer la force ou encore le laisser s'échapper pour faire le mal autour de toi... ce qui ne sera sans doute pas ton choix j'en suis certain.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une rencontre... fracassante!   Mer 20 Juil - 16:35





Une rencontre... fracassante !
FEAT. Thanil Amiel 

M-même s-si j-je t-tremblotais, q-que je pleurais d-de p-peur q-qu'il a-apprenne e-et d-découvre d-des choses q-que j-je ne v-voulais p-pas q-qu'il sache... A-afin d-éviter q-que s-son regard s-sur m-moi n-ne change, j-je... P-peut être q-que j-j'en avais d-déjà t-trop d-dit, e-et qu'il é-était t-trop t-tard pour f-faire marche arrière... J-je ne s-savais p-pas, e-et cela m-m'angoissait...

M-mais M-M. Amiel m-m'exposa s-son point d-de vue s-sur les armes... S-sur ce qu'elles é-étaient...s-selon l-lui... T-tout p-pouvait être u-une arme... T-tout pouvait être u-un d-danger e-entre d-de mauvaises m-mains... Q-qu'un outil, d-détourner d-de sa fonction, p-pouvait m-menacer l-les gens...

D-de p-plus... I-il r-racontait q-qu'il e-en existait v-vraiment q-qui existait d-des objets c-conçus u-uniquement p-pour cela... C-comme u-une épée, u-un arc o-ou, c-comme i-il me l-le disait, u-un revolver... J-Je savais c-ce que c-cette arme était, m-mais j-je gardais c-ceci p-pour m-moi, n-ne voulant p-pas l'interrompre p-pendant son explication q-qui... E-était t-tout de m-même longue, m-mais i-illustrée d-de b-beaucoup d-d'exemple p-pour q-que j-je comprenne b-bien...

C-ces armes... Q-qui n'avait q-qu'une s-seule f-fonction... D-dépendaient d-donc d-de qui l-les utilisaient ? P-pour protéger l-les gens d-des méchants ? C-c'était d-donc p-pour ça q-que l-les gardes e-et les soldats a-avaient d-des l-lances e-et des épées... I-ils m-m'avaient d-déjà p-protéger d-des m-méchants q-qui, à p-plusieurs f-fois, m-m'avaient m-menacer... M-même s-si c-c'était p-principalement d-des élus q-qui m-m'avaient p-protégés... I-ils é-étaient a-aussi d-des armes, e-en quelque sorte...

M-mais mon c-cas é-était p-plus... tragique... J-j'étais r-responsable d-de t-tout, e-et... J-je n-ne pourrais j-jamais s-savoir s-s'ils étaient a-avec d-de bonnes i-intentions o-ou non... C-ce q-qu'ils a-auraient fait d-de m-moi, q-quels d-desseins i-ils auraient eu... E-et ce q-qui l-les animaient l-lorsqu'ils m-me firent naître... E-et ce qu'ils n-n'avaient p-pas put r-réaliser, p-par ma faute...

Cela n-ne stoppa p-pas m-mes l-larmes, b-bien au contraire, a-avant q-qu'il n-ne s-se mette à é-évoquer u-un autre p-point d-de son explication... Q-qui m-me concernait e-encore p-plus...

I... I-il disait q-que j'étais h-humaine... C-c'était c-ce q-qu'il m-mettait e-en avant, c-c'était c-ce q-qu'il disait, q-que j'étais u-une jeune fille a q-qui on avait donner u-un pouvoir... C... Ce n-n'était p-pas exact... C-ce n'était p-pas vrai m-même... J-je n'étais p-pas... U-une j-jeune f-fille...

M-mais s-sur l-le dernier p-point... J-je n-ne savais q-que faire... J-je voulais l-le contrôler... E-et aider t-toutes c-ces personnes q-qui avaient été gentilles a-avec m-moi, m-mais c'était a-au risque q-que... Que j-je ne fasse q-que t-tout détruire... E-et j-je n-ne pouvais r-réussir à, é-éternellement, l-le r-réprimer... J-je n'en était p-pas du t-tout capable... J-j'étais t-trop faible...

"V... Vous n-ne comprenez p-pas... J-je n-ne suis pas u-une... V-vraie h-humaine... J-je suis u-une h-homonculus, c-créée p-par m-magie, e-et..."

Je pleurais c-cette fois-ci bruyamment, s-si bien q-que d-des p-passants s-se retournais m-maintenant v-vers nous, p-pour o-observer l-la scène q-qui se d-déroulait... D-devant t-tant d-de p-personne, j-je n-ne pouvais c-continuer m-ma phrase, t-terrifiée p-par t-tant d-de personne, p-par t-tant d-de regard i-interrogateurs, s-si bien q-que j'en tombais à t-terre, e-et que m-ma respiration d-devint l-lourde... J-je n-ne savais... p-pas du t-tout q-quoi faire...

P-par r-réflexe, p-pour a-avoir q-quelque c-chose p-pour m-me cacher... J-je me d-décalai d-derrière l-l'élu, t-tout en m-agrippant à l-l'une d-de ses jambes, f-fermement, d-dans l-l'espoir q-que t-tout s-s'arrête...



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 263
Yens : 275
Date d'inscription : 27/06/2016

Progression
Niveau: 40
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Thanil Amiel ~ Vagabond ~

-



MessageSujet: Re: Une rencontre... fracassante!   Mer 20 Juil - 20:23

Les paroles de Thanil se voulaient en quelques sortes porteuses d'espoirs pour la jeune fille. Mais après avoir fini son discours, Thanil remarqua assez vite à sa réaction que cela n'eut pas l'effet escompté, en effet Orina eut l'air plus perturbé par tout cela qu'autre chose. En avait-il juste trop dit ? Ou était-il totalement à côté de la plaque ? peut-être avait-il mal interpréter les propos de la fillette et avait en fait provoqué un malaise inattendu pour le jeune esper… Les larmes qu'Orina avait commencée à faire couler s'accentuaient au lieu de s'atténuer. Sur le coup l'esper fut quelque peu désemparé, que fallait-il faire ? Que POUVAIT-il faire pour la rassurer ? Tant de questions en suspens…

La jeune Orina dit alors des paroles auxquelles Thanil ne s'attendait pas… Elle avoua être une homonculus, ne pas être une ‘vraie' humaine. Tout ce que savait Thanil de ces êtres appelés homonculus provenait des mangas qu'il avait pu lire, Full metal alchimist et d'autres… Parfois c'était des êtres fabriqués volontairement par la main de l'homme, tandis que parfois ils étaient plus le fruit d'accidents qui menaient à leurs créations. Le point commun en revanche de toutes ces histoires étaient qu'ils avaient apparences humaines, mais étaient des créations artificielles que les gens qualifiaient en général de ‘faux humains'. Le jeune esper était vraiment loin de s'imaginer que la jeune fille qu'il avait devant lui pourrait être l'un de ces êtres de légendes. Décidément, il allait de surprise en surprise aujourd'hui… et si son sentiment s'avérait fonder, ce ne serait sans doute pas là les seules surprises qu'il croiserait dans ce monde, loin de là.

Après avoir dit ces paroles troublantes, la jeune fille se laissa allée à de plus grands sanglots. Elle était clairement désespérée de sa condition de non-humaine et de ce que son existence pouvait signifier. C'est après ces mots que Thanil prit conscience d'à quel point ce qu'il avait dit pouvait être à côté de la plaque… il lui avait clairement dit qu'elle était ‘humaine' et était parti de cet état de fait, mais c'était précisément ce point qui perturbait la jeune fille. Mais en y réfléchissant, même en sachant cela Thanil la considérait toujours comme étant humaine pour certaines raisons. Mais pour faire comprendre ce point de vue à la jeune fille il lui faudrait sans doute choisir ses mots avec soin pour ne pas la faire sombrer plus encore dans le désespoir.

Orina se blottie ensuite derrière Thanil, visiblement dérangée du fait que certains badauds s'étaient retournés vers elle, après avoir entendu ses sanglots. L'esper sentait sa détresse et voulait l'atténuer de toutes les façons qu'il pouvait. Il prit donc la décision d'agir ! Il se retourna ainsi vers Orina, se baissa près d'elle, avant de lui dire :

« Du calme… il n’y a rien, je suis là… visiblement cette rue est un peu trop fréquentée pour toi, allons dans un endroit plus calme, je t’en prie, ferme les yeux et fait moi confiance ! »

Ainsi il prit délicatement la jeune fille dans ses bras et parti loin de cette rue trop fréquentée. Inconsciemment il activa son pouvoir pour accélérer. Ce dernier s'activa cette fois, mais de façon beaucoup plus diffuse qu'auparavant. Au lieu de partir comme une fusée comme il aurait pu le faire avant, il ne fit qu'accélérer encore un peu la vitesse de sa course. C'est ainsi qu'il tourna aux embranchements de deux ou trois ruelles des environ. Il arriva ensuite dans une autre ruelle, cette dernière avait l'air beaucoup moins fréquentée, il n'y avait que deux ou trois personnes qui s'affairaient plus loin, concentrées sur leurs tâches. Thanil se dit que cela devrait aller. Il déposa ainsi délicatement la jeune fille.

« Voilà, tu peux ouvrir les yeux. J’ose espérer que je ne t’ai pas trop brusquée, mais je voyais bien que la présence des gens dans la ruelle te rendait mal à l’aise. En revanche, tu m’en vois navré, mais comme je viens juste d’arriver ici je ne connais pas très bien cette ville et donc les lieux où aller pour avoir du calme, c’est donc ici le mieux que j’ai trouvé… »

Il laissa du temps à la jeune fille pour reprendre son souffle et calmée son esprit, cela avait l’air d’avoir été un choc pour elle, Thanil espérait vraiment qu’elle ne lui en voudrait pas et qu’elle parviendrait à reprendre son calme.

« Pour en revenir à la discussion de tout à l'heure, je te prie de m'excuser, décidément, je ne fais que cela on dirait, j'ai l'impression de ne faire que des boulettes… »

Thanil fit un petit sourire un peu triste à l'attention d'Orina.

« Cela a peut-être l'air d'être un peu trop à force, mais crois moi, c'est sincère et... Cette fois je voudrais m'excuser pour ce que j'ai dit tout à l'heure, maintenant je comprends que ce que j'ai dit as pu être blessant pour toi, mais comprenons-nous bien même en sachant cela, pour moi tu es toujours aussi humaine que moi ou les autres personnes que l'on croise depuis tout à l'heure. Comment expliquer cela ? Il est assez dur de trouver ses mots pour exprimer ce que l'on ressent au fond de soi… Pour faire simple, ton cas, le fait que tu aies été créé artificiellement à la base, tout ça tout ça… ce n'est pas la première fois que je vois ça, sauf qu'avant ce n'était que dans des livres, des histoires que je ne pensais pas réelles… Mais tout de même les lires l'une après l'autre m'a déjà fait songer à cela : Qu'est-ce qu'un humain ? Ce terme ne désigne-t-il seulement que des personnes sorties du ventre d'une mère ? Certes, la réponse normale serait oui, car c'est ainsi que la nature est censée nous avoir faites… Mais ce n'est pas ce que je pense. Pour moi, la définition de ce mot est un peu plus… profonde que cela. Elle se situe plutôt dans ce que tu as à l'intérieur. Je ne parle pas de ton pouvoir ou de quelque chose de physique, mais plutôt de quelque chose comme des sentiments. »

Thanil se perdit un peu dans ses pensées, le regard partant vers le ciel. Il avait tant de choses à dires, les mots lui venaient naturellement à présent. Ce qu’il avait sur le cœur sortait de façon de plus en plus naturelle.

« Après tout, il est clair que ce n'est pas seulement ton apparence qui est humaine, tu parles comme une humaine, tu penses et réagis comme une humaine et pour moi, ce qui est le plus important, tu peux faire tes propres choix comme une humaine. Peut-importe la façon dont tu es née ou la façon dont tu as été créée, le fait est qu'ici aujourd'hui tu es aussi humaine que quiconque. C'est en tout cas mon avis… et de ce fait, ce que j'ai dit tout à l'heure sur tes pouvoirs restent valable tout de même. En revanche, là encore je me suis peut-être mal exprimé. Quand je parlais de ‘contrôle' cela ne signifiait pas de tout contrôler toute seule, il est évidant que ce sera dur pour toi de les contrôler. L'importance en réalité est quels choix tu vas faire, qu'elle est ta volonté. En partant de là, si ta volonté à toi est d'en garder le contrôle alors cela sera sans doute un chemin difficile, mais rien ne t'oblige à l'arpenter seule. Trouve des gens qui pourraient te soutenir je suis sûr que tu en trouverais. Si ton choix est vraiment fixé, il y a toujours moyen de l'atteindre d'une façon ou d'une autre… »

Thanil resta ainsi de nouveau perdu dans ses pensées, puis tout à coup il eut une idée ! il y réfléchit un peu tout de même et plus il y pensa et plus il était sûr que c'était ce qu'il voulait faire. Cela risquerait sans doute de perturber un peu Orina, surtout au début, mais cela devrait peu à peu lui permettre aussi de prendre un peu confiance en elle et… peut-être de vivre un peu plus heureuse.

« Tu veux que je te dise une chose Orina, les armes en réalité ne peuvent avoir de sentiments et ne peuvent donc avoir de familles… J'entends par là non pas une relation de sang, mais plutôt une relation de cœur… des sentiments qui rapprocheraient deux êtres comme un lien familial. Honnêtement je ressens envers toi une véritable envie de te protéger comme une petite sœur. Un sentiment que je ne pourrais avoir envers une simple arme crois-moi ! Si tu acceptes j'aimerais te considérer comme telle ! À partir de maintenant je te protégerais comme le ferait un grand-frère ! et je t'aimerais comme tel ! Ce lien sera la preuve que tu es bien plus qu'une arme ! Tu seras à présent une humaine et… ma petite sœur ! »

A ces mots, Thanil fit un sourire éclatant et plein d'espoir ! Il attendait de voir comment Orina pourrait réagir face à cette demande qui, si on y réfléchie était assez… rocambolesque dans le sens où les deux jeunes gens venaient en fait à peine de se rencontrer, bien qu'ils aient déjà pu beaucoup parler et en apprendre beaucoup l'un sur l'autre…
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une rencontre... fracassante!   Mer 20 Juil - 23:27





Une rencontre... fracassante !
FEAT. Thanil Amiel 

Musique

V-visiblement... J-j'avais t-troublé l-le garçon e-en continuant d-de pleurer... E-et en p-pleurant q-que d-davantage... I-il n-n'en n-n'était p-pas l-la cause... I-il... Il n-n'était q-que l-le témoin... L-le spectateur d-de m-mon h-histoire, q-qui s-se terminait t-toujours d-dans l-les larmes... D-dans l-les miennes...

A-aucune d-de s-ses p-paroles n-n'avaient v-vocation à m-m'attrister... A m-me faire m-mal o-ou à m-me donner de l-la peine... M-mais p-pourtant j-je pleurais... I-il n-ne pouvait p-pas s-savoir... Qu'avec m-mon h-histoire, a-avec c-ce q-que j-j'étais, c-cela m-me m-montrait c-cruellement l-la réalité... L-les c-choses q-que j-je n'avais p-pas r-réussi à f-faire... Q-qui étaient m-mes marques e-et mes b-blessures... M-me f-faisant s-souffrir j-jusqu'à l-la déraison...

E-et j-je n-ne s-supportais p-pas l-le regard d-des gens... S-si d-devoir a-apprendre a-aux g-gens c-ce q-que j-j'étais v-vraiment é-était n-nécessaire, j-je... J'étais i-incapable d-de subir l-leur r-regard, q-qui à c-chaque f-fois d-devaient être e-emplis d-de q-questions, e-et surement d-de p-peur d-de moi... J-j'étais d-différente... E-et j-j'étais d-dangereuse... C-c'était... N-normal d-d'avoir u-une telle r-réaction...

M-mais l-l'élu d-du Phénix, a-alors q-qu'il était n-nouveau d-dans c-ces t-terres, a-alors q-que j'étais l-la première é-élue q-qu'il r-rencontrait... Q-que j-j'étais c-celle q-qui l-lui e-expliquais t-tantôt l-le monde d-de Kosaten... I-il c-commençais à m-me réconforter... A m-m'encourager... J-j'étais v-vraiment... P-pitoyable...

M-mais c-ce fut l-lorsqu'il s-se s-saisit d-de m-moi q-que j-je m-m'immobilisais, n-ne s-sachant v-vraiment p-pas q-quoi f-faire... S... S-si j-je devais r-réagir, l-lui d-dire q-que j-je n'en valais p-pas l-la peine, o-où... A-au contraire, j-je devais l-lui e-en être r-reconnaissante p-pour c-cela... P-pour m-m'éloigner d-du r-regard d-des autres g-gens q-que j'avais attiré p-par m-mes pleurs...

J-je fermai d-donc l-les yeux, c-continuant à s-sangloter, t-tout en s-sentait l-l'air s-se heurter c-contre m-moi à l-la vitesse o-où n-nous déplacions... A c-cette v-vitesse f-folle... P-presque i-insensée... J-je n-ne savais p-pas c-comment i-il faisait... I-il allait j-juste... R-rapidement... E-et loin... N-néanmoins,  c-ce voyage avait u-une fin... C-c'est a-ainsi q-qu'il m-me posa à t-terre, a-alors q-que j-je c-commençai s-seulement à m-moins pleurer...

I-il c-commença t-tout d-d'abord à s-s'excuser, d-de c-ce qu'il a-avait i-involontairement d-dire p-pour m-me faire p-pleurer.... M-mais c-ce n'était p-pas d-de s-sa faute... C-c'était u-uniquement d-de la m-mienne... D-d'être b-beaucoup t-trop sensible... D-de n-ne p-pas savoir m-me retenir d-de f-fondre e-en larme... L-lorsque j-j’apprenais d-des c-choses q-qui é-étaient c-celles d-de la vie...

M-mais s-selon l-lui... M-malgré q-que j-je sois u-une homonculus... U-un être d-de pure m-magie q-qui n-ne naissait q-que p-pour s-servir... I...Il i-insistait s-sur c-cette humanité... E-en d-disant q-que j-j'étais v-vraiment h-humaine p-puisque j-j'avais d-des... D-des s-sentiments... J-je p-pensais e-et r-réagissais c-comme u-une humaine... M-mais l-là e-encore... J-je n-ne l-le savais p-pas vraiment...

T-tandis q-que s-sur un autre p-point, c-celui d-de c-contrôler m-mes pouvoirs, j-je... C'était l-là o-où é-était u-un peu s-sensible p-pour m-moi avenir... Celui d-du contrôle d-de m-mes pouvoirs... J-j'en étais i-incapable... E-et j-je n-ne savais p-pas d-du tout s-si u-un j-jour...j-j'en serais c-capable... E-et j-je n-ne savais p-pas s-si q-quelqu'un p-pourrait, u-un jour... M-m'aider d-dans c-cette tâche... E-elle était t-très d-dangereuse à c-cause d-de moi... E-et j-je ne v-voulais p-pas mettre e-en danger l-les p-personnes q-qui s-s'impliquaient p-pour moi... C-ce serait... é-égoïste...

M-mais c-ce f-fut s-son d-dernier d-discours q-qui m-me surpris l-le p-plus... I-il... I-il... Il voulait m-me p-protéger ?! C... C-comme u-un g-grand f-frère l-le f-ferrais a-avec u-une p-petite s-sœur ?! J-je... J-je ne savais p-pas q-quoi r-répondre...

J-je r-ressentais e-en moi cette envie... C-ce besoin... E-égoïste... D-d'être d-dans u-une f-famille... D-de s-savoir q-que d-des gens v-veillaient s-sur m-moi... M-mais... J-je ne voulais p-pas les mettre en danger... J-je n-ne pouvais p-pas vivre avec d-des gens a-au risque q-que... A n-nouveau... J-je ne détruise u-un foyer... J-je ne p-pouvais p-pas vivre avec des gens en leur c-cachant c-cette p-partie d-de mon histoire...

C-c'est d-donc en séchant m-mes larmes q-que j-je commençai à b-bafouiller q-quelques mots...

"J-je... J-je... C-cela m-me t-touche...M-mais... J-je n-ne peux p-pas... J-je n-ne veux p-pas vous mettre e-en danger... V-vous f-faire c-courir u-un t-tel r-risque p-pour m-moi..."

Je s-serrais m-mes b-bras c-contre m-mon corps, avant d-de continuer, à v-voix basse...

"M-merci... P-pour t-toutes v-vos p-paroles... P-pour t-tout c-ce q-que vous a-avez d-dit... C-c'est q-que... J-j'ai f-fait d-de m-mauvaise c-choses, à c-cause d-de m-mon p-pouvoir q-que j-je n-ne peux c-contrôler..."

Je baissai u-un peu la t-tête, c-consciente q-que... Q-que j-je m'étais à m-mal l-les espoirs q-qu'il plaçait e-en m-moi, m-mais... J-je n-ne pouvais r-répondre f-favorablement...

"M-merci b-beaucoup... D-de m-m'encourager... D-de m-me dire q-que j-je s-suis p-plus q-qu'une a-arme... Q-que j-je suis u-une h-humaine, e-et n-non pas u-une s-simple c-coquille...v-vide..."



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 263
Yens : 275
Date d'inscription : 27/06/2016

Progression
Niveau: 40
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Thanil Amiel ~ Vagabond ~

-



MessageSujet: Re: Une rencontre... fracassante!   Jeu 21 Juil - 9:53

Les paroles de Thanil avaient comme prévus provoquées une réaction d'étonnement chez la jeune fille... entre autres choses. Mais à son air, le jeune homme se doutait qu'elle n'était pas contre cette idée, cela n'avait pas l'air de totalement lui déplaire. Orina sécha d'ailleurs ses larmes pour répondre, un peu timidement, à l'esper qui venait de lui faire un discours assez... rocambolesque.

Évidemment, la première réaction de celle-ci fut de gentiment écartés les dire de Thanil, cette jeune fille apeurée par ses propres pouvoirs et de par son être même ne voulait pas imposer les risques qu'elle représentait, selon elle, à d'autres. Ces dires ne démotivèrent pas Thanil pour autant, en effet il comptait bien encore en reparler pour voir si Orina était vraiment contre cette idée. Ce qui n'avait vraiment pas l'air d'être le cas, bien que ses mots disaient le contraire, les yeux d'Orina laissaient paraître une lueur... d'espoir? De gaieté? Outre ce regard, c'est sa position, où elle se renfermait sur elle-même avec ses bras qui faisaient penser à Thanil que cela lui coûtait de prononcer ces mots de refus.

Elle le remercia ensuite, insistant sur le fait qu'elle avait fait "de mauvaises choses" avec son pouvoir incontrôlable. Cette simple phrase prouvait aux yeux de Thanil qu'il avait eut raison, il ne pouvait pas abandonner la jeune Orina à sa détresse envers elle-même. La façon dont elle le remerciait attestait aussi à nouveau que cette pensée à l'idée d'avoir une famille ne la rebutait pas, loin de là.

À nouveau, elle remercia Thanil pour ses mots, pour la façon dont il la considérait. Elle était reconnaissante que l'esper ne la voit pas que comme un objet de guerre, une arme, mais plutôt comme une personne à pars entière. Thanil posa à nouveau une main affectueuse sur sa tête.

« Tu sais Orina, depuis le début tu me parles de 'la façon dont tu es née' ou des 'actes que tu as commis par le passé', à cause de ton pouvoir entre autre... Ne crois pas que cela suffise à changer mon opinion de toi, ou la volonté que j'ai de te protéger. »

Thanil lui fis un clin d’œil, s'éloigna un peu et s'assit sur un banc propre près d'un mur. Il fit un signe à Orina pour qu'elle s'asseye à côté de lui. Après tout, cela faisait déjà un bon moment qu'ils étaient en train de parler, la jeune fille commençait peut-être à avoir les jambes qui fatiguent.

« Pour moi, ici il n'y a pas trente-six questions que je pourrais te poser, il n'y en a en fait qu'une seule. Plutôt que de me parler du passé, je voudrais savoir ce que toi, à présent et au plus profond de ton cœur souhaite. S'il te plaît, j'aimerais que tu me dises... sans réfléchir à si cela est possible ou non, ou aux conséquences que cela pourrait avoir, toi ici et maintenant que veux-tu faire de ton pouvoir ? Et que ressens-tu à l'idée que je veuille te protéger comme un grand-frère et que je te considère à présent comme ma petite sœur ? Réfléchis-y et je t'en prie, si tu le veux bien j'aimerais que tu y répondes honnêtement. Si cela n'est point ce que tu souhaites, si tu ne souhaites pas de ce lien, alors je m'efforcerais de continuer mon chemin de mon côté... »

Il laissa ensuite le silence s'installer, il regarda Orina qui devait peu à peu se perdre dans ses pensées. Il se doutait qu'un dilemme assez lourd pouvait avoir lieux dans l'esprit de la petite fille et il était anxieux à l'idée de ce qu'elle pourrait lui répondre quand elle aurait fini de débattre avec elle-même. Pendant ce temps, la rue était toujours aussi calme. Même les deux-trois personnes qui étaient présentes s'en étaient allés, seul un habitant traversait la rue à un rythme assez lent pour rejoindre une quelconque destination quelque part dans la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une rencontre... fracassante!   Jeu 21 Juil - 19:49





Une rencontre... fracassante !
FEAT. Thanil Amiel 

J-je c-continuai d-de r-regarder m-mes pieds e-et, d-de manière p-plus générale... l-le sol e-entre l-le nouvel é-élu d-du p-phénix e-et m-moi... Q-qui était s-son aînée e-en t-temps p-passée s-sur K-kosaten... M-mais s-sur t-tout les autres p-points... I-il était i-infiniment p-plus m-mature q-que moi... I-il paraissait p-plus âgé... I-il l-l'était e-et... C-cela s-se faisait r-ressentir d-dans t-tous ses dires q-qu'il m-m'adressait... P-peut être... N-n'avait i-il p-pas autant d-de sagesse e-et d'expérience d-de M. Amonwiel m-mais.... S-ses paroles m-m'affectaient... U-un peu...

M-mais... j-je s-sursautais l-lorsque j-je sentis l-le contact d-de sa m-main s-sur l-le sommet d-de m-ma tête... M-même s-si c-c'était affectueux, j-je n-ne m-m'y attendais p-pas v-vraiment...

J-j'écoutais e-ensuite l-les paroles d-du g-garçon... Q-que l-le f-fait q-que t-tout c-ce q-que j-j'étais, q-que j-j'avais d-dit... N-ne l-lui c-changeais p-pas s-son opinion s-sur moi... E-et q-que... M-malgré t-tout, i-il souhaitait m-me protéger... M-mais c-comment p-pouvait-il l-le faire l-lorsque l-le plus g-grand d-danger p-pour tout c-ceux a-aux alentours... E-et p-pour m-moi m-même é-était m-ma personne ? J-je n-ne savais p-pas... E-et j-je m-me tordais l-la tête à y-y réfléchir...

P-puis, i-il s-s'assit, s-sur u-un b-banc, n-non loin, e-et m-m'invita à l-le r-rejoindre, c-ce q-que j-je fis, a-avec u-une certaine c-crainte i-irréelle c-comme s-si i-il y avait u-un p-piège o-ou q-que l-le banc a-allait s-se briser, o-ou même s-s'envoler p-peut être ! M-mais r-rien n-ne s-se passa... H-heureusement p-par ailleurs !

E-et i-il m-me demandait à d-de r-répondre à d-des q-questions e... E-en t-toute h-honnêteté, s-sans à m-me c-caché d-derrière d-des p-prétextes o-ou b-beaucoup d-de c-conséquences q-qu'il y avait à m-mon existence... A l-la moindre p-petite action q-que j-je p-pouvais c-causer o-ou q-qui é-était d-dans m-mon histoire... I-il v-voulait... Q-que j-je p-parle d-de m-maintenant... D-de c-ce que je v-voulais, a-au f-fond d-de m-mon cœur, s-sur l-les p-points q-qu'il avait é-évoqué...

"J-je..."

Qu'est-ce que j-je voulais, r-rien q-que s-sur s-son p-premier p-point ? N-non, j-je ne v-voulais p-pas e-en f-faire d-du m-mal... M-mais v-voulais-je d-détruire c-ce p-pouvoir q-qui m-m'avait p-pourtant f-fait t-tant d-de p-peine ? E-et p-pas q-qu'à moi... M-mais... Je... Au fond d-de moi... J-je savais q-que j-je pouvais... E-en f-faire u-une bonne utilisation... E-et a-aider d-des g-gens a-avec... S-si j-je n-n'avais p-pas c-ces p-pouvoirs... J-j'allais ê-être a-aussi f-faible e-et dépendante d-des autres p-pendant t-toute m-ma vie...

"J...J'aimerai q-qu'un j-jour a-aider d-des g-gens a-avec m-mes p-pouvoirs... A-avec m-mon oeil... M-mais j-je ne sais p-pas comment... C-comment j-je pourrais f-faire..."

E-et i-il r-restait l-le s-second... P-plus... B-beaucoup p-plus d-difficile q-que l-le premier...

"J... Je v-vous a-apprécie, M-M. A-Amiel, m-mais... J-je... V-voudrais... J-je ne veux p-pas v-vous m-mettre en d-danger... M-même s-si... Je... D-désolée."

Encore u-une f-fois, j-je m-mettais é-égarée a-avec t-toutes m-mes p-pensées... I-il f-fallait q-que... Q-que j-je dise... C-ce q-que j-je voulais v-vraiment... C-c'est d-d'une v-voix é-étrangement c-calme q-que j-je parlai, a-après a-avoir i-inspirer e-et e-expirer p-plus d-d'une f-fois...

"J... J'aimerai... S-savoir c-ce qu'est u-une f-famille... D-d'avoir d-des p-proches... J-je v-vous r-remercie u-une n-nouvelle f-fois d-de votre proposition, m-mais... J-je n-ne v-vous c-connais p-pas encore a-assez, e-et q-que... J-je m-m'en v-voudrais d-d'être u-un p-poids p-pour vous... Il... I-il f-faut q-que v-vous exploriez K-kosaten, c-ce monde, s-sans v-vous s-soucier d-de moi !"

J-j'étais p-presque s-suppliante s-sur l-la fin, a-avant d-de d-dire, d-d'une petite v-voix...

"F-faites-l-le p-pour v-vous !"

Avant de poursuivre, d'un murmure inaudible... Comme dans mes pensées...

Faites-le p-pour moi...



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 263
Yens : 275
Date d'inscription : 27/06/2016

Progression
Niveau: 40
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Thanil Amiel ~ Vagabond ~

-



MessageSujet: Re: Une rencontre... fracassante!   Dim 24 Juil - 9:21

La jeune Orina eut donc un moment d’hésitation, Thanil voyait bien que parler aussi franchement qu’il le demandait n’était pas simple pour la jeune fille. Elle garda un moment le silence, cherchant sans doute ce qui pourrait être ses objectifs véritables et comment les exprimés. Orina prit enfin la parole pour exprimer ses pensées à l’esper.

Le jeune esper resta ainsi un moment à écouter Orina, elle parla plus qu'au début et cette fois de manière bien plus ouverte qu'auparavant. Sur la fin elle fit même preuve d'un calme assez étonnant à la vu que sa timidité dont elle avait fait preuve depuis le début. Pendanrt un moment elle recommença à exprimer son refus pour la 'sécurité' de Thanil ce qui commença un peu à l'attrister. En revanche, ensuite elle se reprit et parla cette fois de ses souhaits sur ce qu'elle voulait que Thanil fasse et du fait qu'ils ne se connaissaient pas encore assez. Cette fois, Thanil était plutôt heureux, elle parlait enfin de ses raisons actuelles sans se cacher derrière les risques qu'elle représentait.

Thanil regarda alors Orina avec douceur.

« Tu vois Orina? Là tu as parlée avec le coeur, tu ne t'es plus cachée derrière ces prétextes du passé ou autres.... N'est-ce pas plus agréable de parler à coeur ouvert? »

L'esper laissa encore planer un peu de silence, regardant la rue d'un air vague... songeur.

« A présent, tu as clairement exprimée cette envie d'utiliser ton pouvoir pour le bien, c'est déjà un pas de géant ! Peu à peu, si tu restes dans cette volonté et que tu l'exprimes, je suis certains que tu rencontreras des gens qui iront eux aussi dans ce sens. Quand ce jour arrivera, il ne faudra pas laisser passer cette chance, d'accord ? »

Thanil lui fi un nouveau clin d'oeil complice.

« Que dire de plus après tant de sincérité ? Je sais bien que nous ne nous connaissons pas encore assez pour que tu puisses me considérer comme un frère, mais au moins cela t'aura permis de parler de façon plus ouverte non? En ce qui me concerne, je vais donc faire ce que tu m'as demandée, je vais explorer Kosaten et faire mes expériences sur ce monde ! Mais en revanche, je doute que je parvienne à ne me faire aucun soucis à présent... et après ce voyage, je reviendrais très certainement ici et nous pourrons apprendre à faire plus ample connaissance. Alors, peut-être te referais-je la même demande qu'aujourd'hui, ce jour-là j'ose espérer que tu y répondras avec autant d'honnêteté qu'aujourd'hui, que ta réponse soit positive ou non et que ce soit pour les bonnes raisons pour toi ! »

L’esper eut alors une pensée qui le fit un peu rire.

« Il y a aussi le fait que pour vouloir te protéger il faut aussi que je sache de quoi je devrais te protéger. Donc dans un sens, ce petit voyage pourra aussi servir à cet objectif pas vrai ? Oh et pour ce qui est de savoir ce que c’est qu’une famille, je suis sûr que quoi qu’il arrive tu finiras par le savoir et le ressentir un jour. Je suis d’ailleurs certain que ce sera un sentiment qui te plaira. Mais bon, ce n’est là que mon avis, à toi d’en faire aussi ton expérience un jour et de voir si ce que je viens de dire est vrai ou non. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une rencontre... fracassante!   Dim 24 Juil - 15:05





Une rencontre... fracassante !
FEAT. Thanil Amiel 

A-ainsi... C-c'était f-fait... J-j'avais p-put e-exprimer c-ce que j-je voulais, a-au fond de m-moi-même... Cela a-allait être dur... A cause de mon p-pouvoir, mais pas seulement... J-je savais q-que... J-j'allais, e-encore et toujours me... Me freiner... A cause de t-tout ce que j'avais p-put faire... A c-cause d-de ce que j-j'atais, à cause d-de mes c-cauchemars q-qui venaient m-me hanter, m-mais...

Aujourd'hui, j-j'avais r-réussi à d-dire à q-quelqu'un ce que je voulais vraiment... Q-que je voulais faire l-le bien... M-mais surtout... Q-que j-je voulais... Trouver ma place, a-au sein d-d'une f-famille... E-et m-m'attacher s-sans a-avoir à c-craindre q-que mes p-pouvoirs n-ne f-fasse qu'amener l-la destruction.... E-et l-la mort s-sur t-tout le m-monde, m-mais s-surtout s-sur... S-sur c-ces gens...

M-même s-si c-cela n-n'était qu'un l-lointain rêve, impossible... J... J'y croyais... J-j'espérai q-qu'un jour j-je p-pourrais c-compter s-sur d-des gens...

M-mais p-pour l-le moment... I-il allait f-falloir q-que j-je devienne p-plus f-forte, a-afin d-de réussir à m-maîtriser m-mon p-pouvoir... M-mais aussi m-mes émotions, q-qui m-me faisait t-tant pleurer... C-ce monsieur... I-il venait à p-peine d-d'arriver, e-et j-j'avais d-dû l-lui donner u-une mauvaise i-image d-de moi... Et s-surtout d-des élus... B-bien heureusement, j-j'étais l-la seule p-pleurnicharde.

Au final... J-j'avais d-dû lui apprendre v-vraiment p-peu de chose s... Sur c-ce monde... J-j'espérai q-qu'il e-en sache assez p-pour p-pouvoir s-se d-défendre, p-pour pouvoir s-se débrouiller d-dans c-ce monde, c-car... J-je n-n'avais... P-pas v-vraiment été l-la plus... C-claire d-dans m-mes explications, e-et j'avais s-surement omis t-tout un t-tas de détails i-importants...

"M... Merci... B-beaucoup p-pour v-vos conseils... P-pour c-ce q-que vous avez f-fait p-pour moi..."

Puis... J-je r-réussi à f-faire à c-ce monsieur u-un sourire, u-un p-peu beaucoup t-timide e-en vérité, m-mais un s-sourire t-tout de m-même ! J-je m-me relevai e-ensuite d-du banc, a-avant de m-me tourner vers l-lui :

"J-je... P-pense q-que j-je vais rentrer... J-je vous souhaite, b-bon v-voyage, e-et, s-si vous avez l-le temps e-et l’occasion, p-passer à l-la boutique d-de potion d-de M-M. Amonwiel. C-c'est u-un é-élu, l-lui aussi, e-et... I-il m-m'enseigne l-l'alchimie."

Je me p-penchais en avant, t-toujours avec l-le panier d-de pomme q-que j'avais, p-pour f-faire u-une... P-petite révérence, t-tout en disant...

"M-merci e-encore, et b-bonne route !"

Puis j-je p-partais, e-en direction d-de l-l'échoppe du vampire. Même s-si j'avais d-d'autres achats à f-faire, j-j'allai p-pour l-le moment m-me reposer, m-m'échapper d-dans u-un livre afin d-de m’apaiser u-un peu... Q-qu'elle... étrange et r-rude journée, m-mais... J'ai sourie à l-la fin.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 263
Yens : 275
Date d'inscription : 27/06/2016

Progression
Niveau: 40
Nombre de topic terminé: 16
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Thanil Amiel ~ Vagabond ~

-



MessageSujet: Re: Une rencontre... fracassante!   Mer 27 Juil - 10:05

Les mots de Thanil et la réussite de la jeune fille pour exprimer ses sentiments avaient tous deux l'air de faire vraiment plaisir à Orina. Elle qui, au début de leur conversation était complètement refermée, apeurée par elle-même et ne parlait que des 'faits' qu'il devait savoir comme les informations sur ce monde ou de sa naissance et des dangers qu'elle pouvait représenter. Là, enfin, elle venait de parler avec le cœur et avait donné son véritable avis, ses souhaits pour l'avenir. Pour ce que Thanil pouvait en juger de part la réaction d'Orina, cela devait être quelque chose d'assez rare pour elle et l'esper était plutôt heureux d'être parvenu à la faire parler de façon si ouverte. Cette expérience lui sera sans doute utile dans le futur, quand elle aura besoin d'aide peut-être parviendra-t-elle plus facilement à en demander. Après tout, ici Thanil était un parfait inconnu pour elle, peu de temps avant, ce n'est pas comme s'ils avaient eu beaucoup de temps pour faire connaissance. Ainsi qu'elle s'ouvre à une personne qu'elle connaissait si peu devrait la mettre plus à l'aise pour l'avenir.

Soudain elle le remercia avant d'esquisser un sourire, à bien y penser c'était aussi la première fois de leur rencontre qu'elle souriait. Depuis le début elle faisait preuve de timidité, de peur, de tristesse. C'est d'ailleurs en bonne partie pour cela que Thanil avait très vite ressentis le besoin de lui venir en aide. Mais à présent, bien que toujours marqué par la timidité elle lui faisait un sourire qui lui faisait bien plus plaisir que tous les grands sourires qu'on avait pu lui adresser par le passé, après tout là encore il se doutait bien que ce devait être assez rare pour Orina et donc il était assez fier d'être l'un de ceux à qui elle pouvait adresser un tel sourire dans ce monde où les deux jeunes gens avaient atterris.

La jeune fille se leva ensuite et dit à Thanil qu'elle allait rentrer, elle donna ensuite le nom d'une enseigne à l'esper, la boutique d'un certain Amonwiel ? Très bien, il ne l'oublierait pas et d'après ce qu'elle disait, non seulement elle vivait là-bas, mais cet homme faisait semble-il aussi office de professeur pour la jeune fille. Thanil était heureux d'entendre ça, visiblement elle n'était pas seule, elle avait quelqu'un sur qui compter en cas de besoin et c'était là un point important. Cet homme devait être quelqu'un de bien pour prendre ainsi sous son aile une jeune fille perdue dans cette ville, dans ce monde. L'esper avait vraiment envie de le rencontrer, mais ce sera sans doute pour une autre fois.

« Et bien de rien Orina et surtout merci à toi, après tout c'est grâce à toi que j'ai pu me faire à l'idée d'être dans un nouveau monde. Pour ce qui est de la boutique de ce… M.Amonwiel, j'y viendrais au retour de mon voyage. J'espère ainsi que je pourrais le rencontrer et t'y revoir. Passe une bonne fin de journée et à la prochaine ! »

C'est ainsi que la jeune fille partir donc et finit par s'effacer au fond de la ruelle. Thanil resta ainsi un moment à regarder le ciel et à réfléchir. Peu à peu le soleil commença à se coucher et une pensée assez inquiétante percuta l'esprit de l'esper.

« Bordel mais… où vais-je pouvoir manger et dormir moi ce soir ?? »

En effet, le jeune homme avait certes mangé une pomme gracieusement donnée par la jeune fille, mais son appétit allait ressurgir peu à peu. Bon, plusieurs choix s'offrent à lui, aller parler aux soldats de la cité, d'un autre quartier pour pas qu'on le reconnaisse comme celui ayant brisé l'étalage du marchand et aller ainsi quémander un abri et un peu de nourriture étant un nouvel élu de ce monde qui n'en a pas encore. Ou alors retourner une nuit chez le couple de vieux qui l'avaient recueilli au moment de son arrivée… Bon bah, au moins il avait des solutions, c'était déjà ça !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Une rencontre... fracassante!   

Revenir en haut Aller en bas
Une rencontre... fracassante!
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une entrée fracassante
» Une entrée fracassante [PV Labocata]
» Une entrée fracassante !
» Sortie de Gringotts ... fracassante [PV Alan]
» Pluie battante, mission fracassante ? [Mission: Kaylee, Shin, Udo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.