Partagez | .
Réveil en douceur - feat. Toka Kirishima
Invité Invité

-



MessageSujet: Réveil en douceur - feat. Toka Kirishima   Mar 12 Juil - 17:41




Kursed était encore endormi quand il atterrit dans ce nouveau monde. Il était allongé sur une vaste plage, s’allongeant des deux côtés et semblait interminable. Le ciel était dégagé, aucuns nuages n’étaient dans les parages. Ou presque, mis à part les quelques et petites nuées rares, téméraires osant barrer la route du soleil. Malgré le beau jour et comme pourrait le croire certaines personnes, plage ne rime pas souvent avec chaleur. En effet, il ne faisait pas particulièrement chaud ce jour-là. Des brises venaient par-ci, par-là, faire leur bout de chemin. Des mouettes volaient au dessus du demi-démon, toujours dans un profond sommeil. Finalement, quelque chose vint interrompre l’assoupissement de celui-ci.

En effet, le jeune homme était étalé tout près de l’océan, tête en direction de la mer. Les vas et viens de l’eau causées par les vagues, s’écrasèrent légèrement sur le crâne de Kursed, mouillant ses cheveux. La température de l’océan était assez froide pour réveiller quiconque, mais cela le fit seulement plisser des sourcils. Ce n’était donc pas assez pour le décrocher de son sommeil. C’est alors, qu’une partie de l’eau salée pénétra dans les narines du moitié démon. Kursed ouvrit soudainement les yeux et toussa fortement, l’entraînant également à relever la partie haute de son corps. Après quelques secondes de petites agonies et s’être mouché pour se débarrasser de l’eau dedans son nez, il ouvrit finalement les yeux.

Il zieuta le nouvel environnement dans lequel il se trouvait. Une plage ? Du soleil ? – une légère brise parcourut sa chevelure rouge écarlate – et du vent ? Cela ne lui prit pas longtemps pour comprendre ce qu’il s’était passé. En effet, il se rappelle très bien des évènements antérieurs, avant qu’il n’atterrisse là. Kursed se trouvait à Borghell, face aux deux hommes qu’il s’était juré de tuer jusque là. Enfin ... pour être plus précis, il fût scotché sur le mur par Ywelle. Ce dernier lui parlait de sacrifices et de chaos, mais après cela, trou noir. La suite, il le savait. C’était cette mystérieuse plage, ou plutôt, ce nouvel endroit. Kursed n’était pas du genre à paniquer, même en cas d’extrême urgence il savait rester calme, car c’était la clé pour trouver une solution.

Mais cette fois-ci, même s’il restait calme, il ne voyait aucune solution ou explication pour en déduire ce qu’il s’était passé. Dans tout les cas, cela ne servait à rien de rester là à réfléchir dans le vent, il valait mieux chercher des réponses plutôt qu’attendre. Et en plus, son derrière commençait à ressentir l’eau froide. Kursed se leva alors, tapotant ses habits pour se débarrasser des grains de sables qui s’étaient collés à lui. Une dernière fois, il observa à nouveau son entourage. Il regarda vers le haut, contemplant la falaise au dessus de lui. Malgré la distance, le demi-démon possédait une très bonne vison, il était capable de repérer un objet à une centaine de mètre de lui (contrairement à un pur démon, qui lui peut voir à plusieurs km de distance). Mais même avec cette acuité visuelle, il ne vit rien. Peut-être derrière cette muraille de rocher se dit-il.

Il tapota du bout de ses chaussures le sable, puis sauta. Kursed leva un sourcil. Quelque chose n’allait pas. Pourquoi ce trouvait-il toujours en bas de la falaise ? Il avait pourtant bien sauté pour atteindre le sommet. Il rigola à l’intérieur de lui. C’était sûrement dû à cause de cet étrange phénomène qui l’avait amené ici. Il bondit alors une seconde fois. Une troisième fois, mais toujours rien. Un nerf d’énervement apparût sur le front du jeune homme.

- Oula, ça commence à me taper sur le système tout ça.

C’était quoi cette blague ? Pourquoi n’y arrivait-il pas ? Ce n’était pourtant pas si difficile, il l’avait fait des millions de fois ... Il tenta alors de reprendre son calme. Il vit un rocher à quelques pas de lui, il décida alors d’y s’asseoir. Une fois installé, il croisa les jambes et posa son menton contre son poing. Il commença alors à ricaner bêtement. Il avait pété les plombs.
   


   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Réveil en douceur - feat. Toka Kirishima   Mer 13 Juil - 4:15

« Everything is ‘terrible ?’ Don’t make me laugh. So what about me…for me, it’s been terrible since I was born. »
Un réveil en douceur...

« Toka-Chan, pourrais-je te faire une requête ? »

« Oui ? » rétorqua-t-elle.

Assise sur un des fauteuils de l'entrée et pleinement concentrée dans sa lecture, Rabbit leva les yeux vers le gérant de l'auberge où elle résidait.

« E-et bien...je sais que ce n'est pas le genre de demandes que l'on fait aux élus mais...je me disais qu'un peu de décoration dans ce petit hotêl le rendrait un peu plus accueillant ! Je me demandais si tu accepterais d'aller me chercher quelques coquillages au bord de l'océan. E-enfin je comprendrais que tu ne veuilles p-... »

« Ça ne me dérange pas, Kenshirô-San. » le coupa-t-elle.

Refermant son livre, Toka se leva pour se diriger vers les escaliers qui la mèneraient à sa chambre. Cela faisait plusieurs jours qu'elle peinait à s'occuper, elle ne faisait que se rendre à la bibliothèque de la ville dans le but de s'informer le plus possible sur le monde de Kosaten.
À part cela, elle ne trouvait pas grand chose à faire. D'autant plus qu'elle était incapable de refuser quoique ce soit à son hébergeur, il était si bienveillant et si aimable ! Lorsqu'elle le voyait, l'image de Yoshimura-San, le gérant de l'Anteiku, revenait dans la tête de la jeune Kirishima.

« Je monte me préparer et je me mets en route. Je serai de retour ce soir. »

Un petit sourire se dessina sur ses lèvres, et elle s'éclipsa rapidement.

***

Après une bonne demie-journée de marche où Toka avait prit le temps d'admirer les différents paysages, elle arriva enfin à destination.
Ne perdant pas une seconde, elle se munit d'un sac et commença immédiatement sa recherche de coquillages.
À chacun de ses pas, elle effleurait le sable doré en toute délicatesse tandis que le vent se dispersait gracieusement entre ses courts cheveux mauves. Ici, l'atmosphère était apaisante et la jeune Goule se plaisait à écouter le bruit de l'eau, la piaillerie des mouettes et les sons des ondes se brisant sur les pierres.
En regardant cet océan qui lui semblait infini, elle avait l'impression d'être libre comme l'air.

Un bruit vint alors perturber cette belle mélodie naturelle. Cela ressemblait à un rire. Un rire nerveux, irrité.
Toka détacha son regard du sable et vit devant elle un jeune homme de dos, aux cheveux rouges et aux vêtements mouillés assis sur un rocher. Ne s'étant pas encore aperçu de la présence de la Goule, il continua à ricaner comme s'il avait complètement pêté les plombs.
Quel était son problème, à celui-là ?
Nullement apeurée, la Goule s'avança, avec son sac de coquillages en main, pour se poster en face de lui.

Ah Toka... fonçant droit dans le tas et agissant toujours sans réfléchir aux conséquences de ses actes.

Elle resta un moment sans rien dire, se contentant de l'observer, intriguée. Bien qu'elle tentait de rester froide et indifférente, son expression trahissait son inquiétude.
Après plusieurs secondes, elle brisa le silence.

« Toi...tu vas bien ? »


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Réveil en douceur - feat. Toka Kirishima   Mer 13 Juil - 13:14




Cela faisait maintenant plusieurs minutes que Kursed gloussait, seul, assis au beau milieu d’une plage. Les mouettes d’auparavant qui volaient au dessus du jeune homme s’étaient maintenant installés près de lui, formant un cercle. Si quelques passants discrets faisaient leur chemin ici, ils auraient sûrement appelé une garde ou une quelconque patrouille servant à protéger les civils. En effet, de loin ou de haut, suivant si l’on était sur le sable ou tout en haut de la falaise, on aurait pu croire que le demi-démon performait un rite. Ses rires bizarres et ces oiseaux en cercle auraient inquiété n’importe qui. Dans sa réflexion, oui il réfléchissait pendant son pétage de plomb, il se posait mille et une questions.

Était-il atterrit dans cet endroit par un tour de magie d’Ywelle ? Ou bien Hellix ? Ou ... Ou rien du tout. Il se sentait bête, il y a tout juste quelques instants, il s’était dit que cogiter là ne servirait à rien et pourtant, c’est ce qu’il était en train de faire en ce moment même. Le piaillement d’une des mouettes le fit revenir à la réalité. Quand il vit le rassemblement de vertébrés, il se demanda quand est-ce qu’ils s’étaient amassés autour de lui. Il était en fait beaucoup trop prit par ses pensées pour remarquer les oiseaux. Kursed les observa alors, ne pensant à rien. Toujours les jambes croisées et menton sur son poing, il soupira. Bon, se dit-il, il était temps de bouger son derrière, il avait déjà perdu assez de temps.

En plus de cela, il ne savait pas où est-ce qu’il allait pouvoir dormir quand la nuit fera son apparition. Il lui fallait trouver un endroit où nuiter, la plage n’était certainement pas une option. Une fois le soleil couchée, la température baissera drastiquement et il ne voulait pas mourir de froid. Le demi-humain leva alors son avant bras gauche pour regarder sa montre, histoire de savoir combien de temps-il avait pour faire ses recherches. Mais quand ses yeux se posèrent sur les aiguilles, il fut stupéfait. Ces derniers indiquaient toujours l’heure à laquelle il s’était rendu à Borghell, c’est-à-dire, 14h05. Ce qui n’était pas possible, car il était là depuis une bonne heure. Et encore, il ne savait pas combien de temps s’était passé pendant sa perte de connaissance.

Peut-être que sa montre avait trop prit l’eau. Très peu probable, car son instrument était waterproof. Ce monde était certainement mystérieux. Soudain, une voix efféminée résonna dans ses oreilles, faisant envoler toutes les mouettes. Quand il leva les yeux, une jeune adolescente était debout, face à lui. Cheveux courts de couleur mauve avec une mèche qui lui couvrait son œil droit, dont l’œil gauche visible, de même couleur que ses cheveux. Elle était vêtue d’une chemise blanche, cravate à son coup et une jupe noir, s’arrêtant un peu avant ses genoux. Elle portait dans l’une de ses mains un sac. Elle lui avait demandé d’un ton sec et froid s’il ... allait bien ?

En tout cas, c’était la première personne qu’il croise depuis son arrivé dans ces terres inconnues. Au moins, une population vivait dans le coin, se dit-il. De plus, vu ses vêtements, cet endroit paraissait moderne constata Kursed. Pour lui avoir posé cette question, elle avait sûrement dû entendre son rire. Pas de problème pour cela. Toujours dans sa position initiale et d’un ton nonchalant, il répondit à la nouvelle arrivante.

- Je vais bien jeune demoiselle, ne t’en fais pas.

Ne faisant pas plus attention à la jeune fille, il s’apprêtait à se lever pour partir de là. S’il ne savait pas l’heure qu’il était, il fallait qu’il s’active. Mais une pensée lui traversa alors l’esprit. C’était l’occasion de lui demander. Il ne fallait pas louper cette chance, c’était peut-être sa seule opportunité. Toujours statique, le demi-démon posa son regard perçant contre celui de l’adolescente.

- Dis moi, saurais-tu l’heure ?
   


   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Réveil en douceur - feat. Toka Kirishima   Jeu 14 Juil - 21:17

« Everything is ‘terrible ?’ Don’t make me laugh. So what about me…for me, it’s been terrible since I was born. »
Un réveil en douceur...
Le jeune homme à la chevelure rouge lui assura qu'il allait bien, même si ce n'était pas la première impression que l'on ressentait en le voyant. Il se leva et lui tourna le dos, prêt à s'en aller sans lui prêter attention.
Bien. De toute manière, Toka ne le connaissait pas, elle n'avait pas à se mêler des affaires des autres. Elle allait reprendre sa recherche de coquillages lorsqu'il se retourna brusquement pour lui demander l'heure. Visiblement, elle avait bien fait d'avoir gardé sa montre en arrivant à Kosaten car dans ce monde, les objets modernes ne se vendaient pas ou alors ils étaient extrêmement rares à trouver.
La Goule jeta un coup d'œil à son bras, il en  avait une, pourtant. Elle ne marchait pas ? Le jaugeant froidement du regard, elle lui répondit, toujours aussi sèche :

« Il est quatorze heures dix. »

Un silence les enveloppa, ce jeune homme était vraiment étrange ; il avait l'air complètement désorienté. Peut-être était-il nouveau et ne connaissait absolument rien sur le monde de Kosaten ? Même si elle se fichait pas mal de son état, il l'intriguait.  Alors qu'elle allait se risquer à lui poser la question, elle sentit quelque chose agripper son épaule. Comme des petites pattes.
C'était une mouette.
Surprise, elle laissa échapper un cri et lâcha son sac rempli de coquillages. Elle se mit alors à agiter sa main dans tous les sens pour la faire partir.

« Rah, mais va-t-...Ah ! »

Ses pieds s'emmêlèrent et elle tomba lourdement sur le sable, les battements d'ailes de l'oiseau lui frappant le visage l'empêchaient de voir quoique ce soit.

Toka souffrait d'ornitophobie, elle craignait les oiseaux depuis sa plus tendre enfance. Lorsqu'elle était petite, elle récupéra avec son frère un moineau blessé dont ils se sont occupés ensembles. Ce petit moineau du nom de Chunta avait une nette préférence pour Ayato, ce qui rendit Toka incroyablement jalouse. Lorsqu'elle le libéra pour s'enfuir, Chunta la blessa au visage et depuis, Toka développa sa phobie.
Quelle ironie lorsqu'on pensait qu'elle était connue pour être impitoyable et cruelle envers ses ennemis !

Après maintes tentatives, elle parvint enfin à chasser le pauvre animal, bien qu'il l'eut drôlement décoiffée.

« Sérieusement... »
chuchota-t-elle tout en essayant d'arranger ses cheveux.

Elle devait sûrement passer pour une imbécile maintenant, face à ce garçon. Son attitude avait été puérile et ridicule. La jeune Kirishima se releva, épousseta ses vêtements et tenta alors de reprendre une expression froide et sérieuse.

« Alors euh...tu viens juste d'arriver à Kosaten ? »

La question était sortie toute seule, elle n'avait même pas eu le temps de réfléchir.
Il fallait bien qu'elle change de sujet, l'évènement avec l'oiseau lui avait fait perdre absolument toute crédibilité.
Essayant d'éviter son regard, elle s'accroupit au sol et commença à ramasser ses coquillages qu'elle avait fait tomber, en attendant sa réponse.


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Réveil en douceur - feat. Toka Kirishima   

Revenir en haut Aller en bas
Réveil en douceur - feat. Toka Kirishima
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Mission] Le réveil du moine (Feat: Okami Amaterasu)
» Un réveil en douceur [Jour 7]
» Réveil en douceur... malgré la lumière qui vient me péter les yeux.
» Un réveil en douceur .. Ou pas ! [ JOUR VII ]
» Réveil ... en "douceur" [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Bord de l'océan-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.