Partagez | .
Promenons nous dans le canyon [Tanith]
Invité Invité

-



MessageSujet: Promenons nous dans le canyon [Tanith]   Mer 20 Juil - 16:01

Donc là on ne va pas tortiller ni faire dans la fioriture, je suis perdu. Cela faisait maintenant une heure que je marchais dans ce qui semblait être un canyon, du genre qu’on voyait à la télé dans des reportages sur les Etats-Unis. Alors certes il semblait moins profond que dans les vidéos mais vu d’en bas c’était bien assez pour me faire peur. En plus, le paysage correspondait tout à fait à l’idée que je m’en faisais : beaucoup de sable, des roches rouges et peu de végétation. D’ailleurs cette dernière avait une forme très étrange : on y retrouvait des cactus et autres espèces habituelles mais aussi d’autres, beaucoup plus biscornus. Ces dernières laissaient présager un certain danger et je les contournais soigneusement comme si elles pouvaient essayer de me manger.

Je n’étais pourtant pas sensé venir ici. A la base j’étais sorti de la forêt d’émeraude en partant vers l’est et je comptais rejoindre la république de Minshu. On m’avait dit qu’il me suffirait de suivre la route et les quelques panneaux plantés de ci de là pour arriver à bon port. Visiblement mon informateur n’avait pas détaillé assez sa description ou avait surestimé ma capacité à trouver mon chemin. Maintenant j’en faisais les frais, je ne savais même plus quel chemin emprunter si je rebroussais chemin ce qui m’obligeais à continuer de l’avant. Le soleil était encore haut dans le ciel mais comme toujours la nuit finirais par tomber. Mes connaissances en sciences n’étaient pas portées sur la météo mais il était clair que dans un gouffre aussi loin de la surface, la température nocturne était très faible. J’imaginais déjà les ténèbres recouvrir le lieu au fur et à mesure que le soleil se coucherait. Elles deviendraient poisseuses et emprisonneraient tout de leur linceul immatériel.

J’avais un briquet sur moi pour faire un peu de lumière mais j’espérais vraiment être parti d’ici avant que la nuit n’arrive. D’ailleurs j’avais un peu d’équipement ; de l’eau, des vêtements de voyage, de la nourriture séchée et d’autres babioles utiles pour survivre. Depuis que j’avais débarqué en Kosaten j’avais eu la chance de tomber sur des gens sympathiques qui souhaitaient m’aider. D’abord Kaede Honjo, puis un vieux trappeur et puis d’autres encore. Tous m’avaient accordé leur générosité et leur temps, parfois sans rien en contrepartie, juste par bonté. D’autres m’avaient offert des vivres en échange d’un service : j’avais par exemple réparé le puits du village où je m’étais arrêté la semaine dernière. Le problème étai tellement simple à résoudre que j’avais du faire semblant de réfléchir et de bidouiller pendant une heure ou deux. Si j’avais voulu j’aurais pu faire ça en cinq minutes : j’étais ébahi devant l’incompétence de ces villageois. Il me paraissait improbable qu’aucun n’ait réussi à réparer quelque chose d’aussi basique, visiblement le bricolage n’était pas à la mode ici. Ils m’avaient généreusement récompensé en pensant que j’avais accompli un exploit alors que j’avais juste eu la chance d’être le premier type pas trop bête à traverser leur bourgade.

J’avais fait d’autres choses dont j’étais un peu moins fier par contre. Deux ou trois vols ou cambriolages quand j’avais vraiment besoin de quelque chose qu’un gars possédait ; je ne m’étais pas fait prendre mais cela avait été grâce à la chance plutôt qu’à mes (non) talents de ninja. Un des types qui m’avait aidé était un ancien soldat qui m’avait appris à manier la dague ; la seule arme que je pouvais me payer vu l’état de ma trésorerie. Maintenant je savais à peu près me défendre avec mais si je tombais sur quelqu’un avec une arme plus longue ou s’il savait un peu se battre j’étais quand même fichu. Bon je n’étais pas tant démuni que ça quand même ; en effet, dès que j’avais eu l’arme en main, j’ai tout de suite pensé à m’en servir comme projectile. Mes doigts s’agitaient autour du manche comme quand je faisais des petits tours de passe-passe avec des cartes. Je me suis donc entrainé tous les jours depuis que je suis armé à tirer sur des troncs d’arbre. Cela m’avait servi, un soir où j’avais repéré un camp de brigands dans la forêt. Ils étaient trois, autour d’un feu de bois et personne ne montait la garde. Même moi je savais que c’était des amateurs et je voulais les voler pour récupérer d’autre dagues ou couteaux de lancer (oui car une seule c’est compliqué si tu rates ton tir). Je n’étais pas très confiant mais je n’avais pas le choix ; le fait d’avoir mieux compris comment marchaient mes pouvoirs m’avait cependant donné du courage. J’avais donc attendu qu’ils s’endorment pour les attaquer. J’ai pu en assommer deux pendant qu’ils dormaient avec mes chocs électriques mais le troisième s’est jeté sur moi. J’ai à peine eu le temps de lancer mon arme ; elle a atterri dans sa cuisse et je l’ai électrisé sur place.

J’avais été profondément choqué par cet évènement, je ne leur avais quasiment rien volé car j’avais trop peur qu’ils se réveillent (bien que selon toute logique ils ne risquaient pas d’ouvrir les yeux avant le lendemain). Je pensais que tuer quelqu’un était facile, j’avais visé sa gorge avec mon couteau et vu le nombre de mouche que je faisais à l’entrainement je n’aurais pas dû rater. Visiblement, j’avais quand même peur de tuer quelqu’un ; inconsciemment je ne pouvais m’y résoudre.

Revenons au moment présent ; j’étais toujours perdu dans le canyon l’endroit était désert. Le son y était faible, mis à part le bruit de mes pas qui faisaient écho, je n’entendais rien d’autre depuis un bon moment. Quand soudain, je crus distinguer quelque chose au loin, comme des pas. Puis plus rien, à nouveau le silence. Je ne savais pas quoi faire alors comme pas réflexe je lâchais un petit :

« -Hého »

Puis je plaquais ma main sur ma bouche ; merde et si c’était un animal dangereux ou un meurtrier ? (oui j’étais paranoïaque sur les bords).
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans le canyon [Tanith]   Mer 20 Juil - 16:41

Promenons nous dans le canyon


J'étais de nouveau dans le grand canyon. A force de revenir encore et encore ici, les environs m'étaient devenus familier. Les souvenirs de ma rencontre avec Adélaïde revinrent un à un dans ma mémoire. Mon errance sans fin, le sang qu'elle m'avait donné, les brigands que nous avions affrontés, brigands a qui nous j'avais pris ma cape et ma charrette. Les choses auraient certainement pus mieux se passer, mais le résultat était tout avait été tout à fait satisfaisant.

Puis d'autre souvenirs assaillirent ma mémoire, ceux du "boxeur" Matsuo et de sa stupidité. Le bougre avait le parler du paysan, et ne savait pas s'exprimer correctement. A l'époque j'étais venus pour essayer de retrouver mon point d'arriver en Kosaten, et chercher si d'autres choses n'auraient pas put être happé avec moi. Mais ce Matsuo mis un terme assez rapidement a mes recherches, et avec son caractère extravaguant, avait attiré une créature qui nous avait forcés à prendre la fuite.

Enfin, cette fois-ci était différente, j'étais venus ici pour étudier la faune local et trouver quelques ingrédients qui pourraient m'être utile. Ne voulant pas faire la même erreur que mon précédent voyage, j'avais emmené plus de provisions en cas d'imprévus.

Après avoir arrêté ma charrette non loin des rochers démarquant le début de la descente dans la gorge, je m'engageais dans un passage que je savais sûr pour l'avoir déjà emprunter plusieurs fois. Arrivé en bas, je m'approchais d'un des nombreux cours d'eau que j'avais remarqué lors de mes précédents voyages à la recherche de diverses plantes. J'entendis quelques choses alors que j'explorais les diverses plantes, comme une sorte d'appel venant des pierres en hauteur derrière moi. Je haussais les épaules, attribuant ce bruit a quelque aventurier qui souhaitait discuter avec le premier venus, et me remis au travail.

Tanith Amonwiel

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans le canyon [Tanith]   Ven 22 Juil - 0:06

Rien, aucune réaction. Pourtant j’étais sûr d’avoir entendu quelque chose qui provenait de là-bas. Ou alors c’était mon imagination que me jouait des tours, peut-être que je commençais à délirer à cause de la chaleur. J’attrapais ma gourde dans mon paquetage et en bu une petite quantité avant de la secouer pour savoir combien il m’en restait. Elle était à moitié pleine, je pouvais encore tenir quelques temps mais je ne pouvais pas m’éterniser. Revigoré, je décidais de me diriger vers le son, j’espérais très fort que ce soit un être humain amical et pas une bête sauvage avec des crocs plus long que mon bras. De toute façon la route allait tout droit vers l’origine du bruit donc je n’avais pas d’autre choix que de la suivre (oui je suis les routes à la lettre maintenant que j’ai compris que j’étais nul en orientation).

Je n’eus pas à marcher longtemps avant d’apercevoir un homme en contrebas de ma position. Il était en train de regarder des plantes, enfin je crois, à moins qu’ils ne s’intéressaient aux cailloux. En tous cas il y avait bel et bien un type dans cet endroit désert et il avait en plus amené sa charrette. Enfin je supposais que c’était la sienne vu qu’elle était garée à quelques mètres de lui. En quelques instants je m’emplie de joie et dévalais la pente à toute vitesse. Cette dernière faillit m’emporter et me faire tomber en avant mais mes sens aiguisés de rider me permirent de conserver mon équilibre. J’arrivais dans un léger fracas juste à côté de l’inconnu. J’époussetais mes vêtements et m’empressais d’entamer la conversation :

«-Bonjour Monsieur je m’appelle Nue.»

Je lui tendis par réflexe ma main droite pour que nous échangions une poignée de main mais en faisant cela je lui permis de voir mon sceau tatoué sur le dos de celle-ci. Je pris un air un peu gêné et tournais légèrement la main pour qu’il ne puisse plus le voir mais c’était une bien piètre stratégie qui me fit probablement passé pour un imbécile. Je m’empressais donc de reprendre avant de me faire rejeter :

« -Excusez mon excitation mais je n’ai pas croisé d’être humain depuis plusieurs jours et je dois avouer que je suis complètement perdu dans ce canyon.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans le canyon [Tanith]   Ven 22 Juil - 0:32

Promenons nous dans le canyon


Les plantes qui se développaient dans le canyon était grandement différentes a celle que j'avais pus trouver dans la forêt tropicale, ou dans les alentours de Chikai. Il y avait quelques Lotus de sang qui se développaient sur les bordures de la rivière, ainsi que quelques plants d'Embrium par ci par là. Je créer une petite lame d'énergie noire que je maintenais le long de mon index droit, et m'en servis pour récolter ce que je pouvais, avant de ranger le fruit de ma récolte dans une besace reposant le long de mon flanc gauche.

Pendant que je terminais ma tâche, les bruits que j'avais entendus auparavant laissèrent place à un énorme brouhaha de pierre et de dérapage alors que quelqu'un descendait les roches derrière moi pour me rejoindre. Je ne pouvais que deviner de quoi il s'agissait : j'avais également été dérangé par un aventurier lors de mon dernier voyage ici, il était tout naturel que je fasse encore une rencontre importune en plein milieu de mon travail.

Lorsque la personne finit de dévaler la pente rocheuse, je pouvais entendre qu'il dépoussiérait ses vêtements avant de tenter d'engager une conversation, pendant que je continuais mon travail sans lui accorder une quelconque attention. Je ne lui adressais juste une petite pique, après qu'il ait dit ne pas avoir rencontré d'humain depuis longtemps.

"Dans ce cas, il faudrait que tu continue ton voyage, petit. Pourquoi t'arrêter alors que tu es encore le seul humain dans les environs ?"


Tanith Amonwiel


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans le canyon [Tanith]   Ven 22 Juil - 11:52

Sa réponse était très surprenante ; visiblement selon lui je n’avais pas trouvé un être humain. Pourtant ce mec était juste en face de moi, certes il me tournait le dos mais il était à moins d’un mètre de moi. J’hésitais une seconde et me demandais s’il ne se fichait pas de moi. Ce mec avait tout l’air d’un homme normal mais il prétendait qu’il n’en était pas un. Soit c’était une forme légèrement polie pour me dire de dégager, soit il était d’une autre race (je n’en avais encore jamais vu mais Kosaten n’était pas la Terre après tout). Personnellement je penchais plus vers l’option du foutage de gueule mais je n’avais pas vraiment d’autre choix si je voulais survivre. Je choisis donc de rentrer dans son jeu :

«-Euh… Vous sous-entendez que vous n’êtes pas humain ? Je suis pas raciste ; enfin je n’ai jamais rencontré personne d’une autre race mais tant que vous n’essayez pas de manger ça devrait aller.»

En même temps, je détaillais l’homme. Il était de dos donc je ne pouvais vraiment voir que ses vêtements. D’ailleurs ceux-ci n’étaient pas en rapport avec la saison : une épaisse cape de fourrure comme en hiver alors que le soleil nous dardait de ses rayons ardents. De mon côté j’avais enlevé le haut de ma tunique et portais uniquement mon pantalon et ma cape. De plus, en me mettant sur la pointe des pieds je pus voir le début de sa tête penchée vers les herbes qu’il récoltait. J’avais l’impression de discerner des mèches de cheveux blancs. Etait-il vieux ? Enfin quel qu’il soit j’avais actuellement besoin de son aide et je savais que le meilleur moyen d’engager la conversation avec quelqu’un c’est de lui parler de ce qui l’intéresse. Je le lançais donc sur son activité :

«-Vous êtes herboriste ? Alchimiste ? Ou quelque chose comme ça ? Je ne suis pas trop versé dans les plantes mais celles que vous ramassez n’ont pas l’air d’herbes aromatiques à mettre dans la soupe.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans le canyon [Tanith]   Ven 22 Juil - 15:52

Promenons nous dans le canyon


Le jeune homme resta un temps silencieux a ma remarque, avant de s'étonner que je ne sois pas humain, mais que tant que je n'essayais pas de le dévorer, ça lui irait. Ce commentaire me fit glousser de rire, et je continuais mon œuvre tout en communiquant avec le jeune homme.

"Et si c'était le cas, que ferrais-tu ? Cela fait bien des siècles que je ne suis plus humain, tu pense pouvoir me tenir tête si je voulais te dévorer ? Tu ne dois même pas avoir vingt ans."

Je prenais bien soins de récolter la totalité de mes plantes sans les abimée avant de les ranger dans ma besace. Le jeune homme semblait s'intéressait a mon activité, surement plus dans une tentative de briser la glace qu'un réel intérêt.

"Tu serrais surpris de tout ce que je peux faire avec des plantes."

Après avoir finis ma récolte, je me redressais et me retournais vers le jeune homme qui était venus déranger mon travail, comme Matsuo avant lui. Comme je m'en doutais, le bougre n'était qu'un gamin, un jeune adulte au mieux. Son look étrange laissait présager qu'il s'agissait d'un élu, mais de quel nation pouvait-il être ? Ça m'était égal. Ceux qui m'attaquaient était mes ennemis, les autres des nuisances, quelque soit leur dieu. Seule Orina et Adélaïde était digne de mon attention. Je continuais la conversation sur ma pique précédente, en affichant un sourire carnassier et un regard de prédateur.

"Bien, maintenant que cela est fait, voudrais tu bien me montrer comment tu compte m'empêcher de te dévorer ? Je suis bien curieux de voir ça."

Je faisais quelques pas menaçant vers le jeune homme.

Tanith Amonwiel


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans le canyon [Tanith]   Ven 22 Juil - 16:47

Là ça se confirmait de plus en plus, le mec était visiblement vivant depuis plusieurs siècles, en plus il connaissait mon âge alors qu’il ne s’était pas retourné une seule fois. Il possédait donc probablement des yeux dans le dos ou un truc dans le genre. J’espérais surtout qu’il plaisante quand il parlait de vouloir me dévorer, parce que je n’avais pas envie de partir en courant et d’être pourchassé par quelqu’un très probablement plus fort que moi. Oui j’avais tiré des statistiques et j’en avais conclu que 95% de la population de Kosaten était plus forte que moi dans l’état actuel des choses.  Je reculais donc de quelques pas, juste pour être sûr.

Il prit son temps pour finir sa cueillette et se releva en ponctuant d’un commentaire sur ce qu’il pouvait faire des plantes. J’espérais juste qu’il ne parle pas de substances aphrodisiaques car je n’étais pas trop dans ce genre de délires. Enfin maintenant qu’il s’était retourné je pouvais le détailler, et ce n’était pas du tout bon. Le gars avait vraiment les cheveux blancs, comme sa peau d’ailleurs et ses yeux étaient jaunes comme ceux d’un animal. Je n’étais pas anthropologue ni biologiste mais il était clair qu’il n’entrait pas dans la catégorie « humain ». D’ailleurs il me sourit à pleines dents et commença à s’approcher de moi, menaçant de me dévorer. A propos de ses dents elles étaient particulièrement longues d’ailleurs, surtout ses canines. Les indices s’assemblèrent d’un coup : c’était un vampire, tout simplement. Il résistait au soleil visiblement mais sur tous les types que j’aurais pu rencontrer dans ce monde je venais de tomber sur un vampire herboriste. Si seulement il pouvait être aussi herbivore ça serait génial…

«-Je suis sûr qu’on peut trouver une solution où personne ne se fera manger.»

Je reculais en même temps que je parlais et j’avais dégagé ma cape pour placer ma main droite sur la garde de ma dague, prêt à dégainer. C’est pas que j’avais confiance en mes capacités de chasseur de vampire mais je préférais mourir en ayant essayé. En fait non, rectification, je préférais ne pas mourir du tout donc j’allais prendre la fuite à la première occasion, pour le moment je devais juste le distraire.

«-Je n’ai absolument aucune idée sur comment tuer un vampire donc je pense que je partirais en courant à la première occasion.  Mais si vous m’attrapiez quand même je vous offrirais mes services en échange de ma survie.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans le canyon [Tanith]   Ven 22 Juil - 19:11

Promenons nous dans le canyon


Le jeune garçon fit un pas en arrière, et agrippa un lame dans son dos mais ne la dégaina pas, visiblement fixé sur la défensive. Il n'était pas très compliqué de voir que l'enfant était terrorisé, et préparé un chemin de fuite. Il tenta même de négocier pour sauver sa vie. C'était un comportement plutôt pathétique, mais compréhensible de la part d'un si jeune humain. J'étais tout de même déçu, moi qui espérais perdre un bras d'un mouvement vif, ou me prendre un éclair en plein torse, rien de tout ça. Je repris mon expression vide habituel, et commentais en soupirant.

"C'est tout ce que tu peux faire pour sauver ta vie ? Je suis plutôt déçu, moi qui espérais me faire trancher en deux, ou encore me prendre un éclair en plein cœur, je ne vois qu'un enfant tremblotant devant moi. Au moins as tu l'intelligence de négocier pour ta vie, même si ce spectacle est plutôt navrant."

Je me détournais du jeune homme et retournais à mes cueillettes, sur un point différent du ruisseau.

"Qu'est ce qu'un mioche comme toi fait ici si tu n'as aucun autre moyens de défense que de pleurer ? Je doute que tes gémissements puissent atteindre les oreilles des créatures d'ici."

Tanith Amonwiel

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans le canyon [Tanith]   Ven 22 Juil - 20:44

Le type se faisait de plus en plus menaçant quand soudain… plus rien. Il s’arrêta net et repris une expression absolument neutre. Cette neutralité était tellement parfaite qu’elle donnait l’impression que le gars était né en Suisse, enfin je m’égare là. Visiblement il s’attendait à autre chose : se faire découper, se prendre un éclair comme pour reprendre ses expressions. Désolé mon gars mais cela faisait déjà quelques semaines que je m’étais rendu à l’évidence : sans mon armure et surtout sans mes air trecks j’étais inoffensifs. Désormais avec ma magie et mes couteaux de lancer je pouvais vaincre de faibles opposants mais probablement pas un vampire centenaire. Je desserrais ma prise sur ma dague et repris une position plus naturelle. Pendant ce temps, il détourna son attention et partit continuer sa cueillette un peu plus loin.

Je ne me démontais pas et le suivis alors qu’il me demandait ce que je pouvais faire ici ; non sans m’abreuver de piques. Je ne savais même pas qu’il était possible d’en faire autant en si peux de mots, ce mec, enfin mort vivant, avait un réel talent. J’aimerai tellement le griller sur place mais pour le moment j’avais surtout besoin d’aide :

«-Désolé de vous avoir déçu mais dans mon état actuel je ne peux pas faire grand-chose d’impressionnant. Sinon je me suis retrouvé ici après m’être perdu ; mon objectif initial était de gagner Kansei mais visiblement j’ai du me tromper quelque part.»

Je m’assis par terre et posais ma tête dans ma main pendant que je l’observais silencieusement. Il avait l’air de savoir ce qu’il faisait, enfin je crois parce que moi je ne comprenais pas du tout. C’est là que je me sentais bête parce que des plantes comme il en ramassait j’en avais vu des tas d’où je venais. Si ce gars là n’était pas le dernier des imbéciles, il ne les cueillait pas pour décorer, il allait en faire quelque chose. Je soupirais, ayant bien compris que le type ne s’intéressait pas à moi :

«-Je ne veux pas abuser de votre temps ni de votre patience mais j’avoue avoir besoin d’un léger coup de main dans ma situation actuelle. Est-ce que vous pourriez au moins m’indiquer la sortie de ce canyon avant que je ne tombe à cours d’eau ? J’espérais ne pas mourir de soif ici»

Pendant ce temps, je tirais mes air trecks de mon paquetage et commençais à les enfiler. J’avais vu sur la suite du chemin et il était entouré de grands blocs de roches. C’était parfait pour rider et les roues ne risquaient pas de s’enrailler comme sur les chemins rocailleux parsemés de gravillons. Mes rollers étaient probablement quelque chose qu’il n’avait jamais vu mais au pire j’étais confiant dans mes capacités de fuite une fois ça aux pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans le canyon [Tanith]   Ven 22 Juil - 21:19

Promenons nous dans le canyon


Le jeune homme disait que dans son état actuel il ne pouvait pas faire grand chose d'impressionnant, et qu'il s'était perdus ici en cherchant à gagner Kansei. Kansei ? N'étais-ce pas la capitale de Minshu ? Cette informations couplée avec sa perte de pouvoir semblait indiqué qu'il s'agissait d'un élu du serpent. Après avoir entendus ceci, je m'arrêtais dans mon œuvre et retourna me placer devant le garçon en le scrutant d'un œil critique, avant de soupirer.

"Décidément, je ne comprendrais jamais les dieux. Que compte accomplir Manshe en invoquant quelqu'un comme toi, je me le demande. Enfin, tu es en effet bien loin de ta capitale, Minshujin, tu es ici dans les terres du phénix. J'ose espérer que ton incompétence vient du fait que tu es encore jeune dans ce monde. Si tel est le cas, tu devrais chercher des compagnons avant de te lancer à l'aventure aussi mal préparé."

Le garçon sortis deux étranges machines de son sac et commençait à les fixer sur ses pieds. Je n'avais aucune idée de l'objectif que pouvais remplir ces appareillages, mais quelque chose me disait que j'allais bientôt être fixé.

"Enfin, si tu cherche a quitter l'endroit, nous somme ici au sud des grands canyons, si tu vas vers l'Est, tu trouvera une route qui remonte vers le Nord, pour aboutir a Kansei."


Tanith Amonwiel

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans le canyon [Tanith]   Ven 22 Juil - 21:59

Visiblement il venait de comprendre que j’étais un élu de Manshe, il était temps parce que je ne m’en étais pas vraiment caché : le sceau à l’air libre sur ma main droite en était la preuve. Il me sermonna donc sur l’illogisme des désidératas de mon dieu et sur le fait que j’étais incompétent. Sauf que ce n’était pas de ma faute si on m’avait trainé dans un monde pareil ; j’avais vraiment pas demandé à venir dans ce monde moyenâgeux sous développé. Tsss… Je finis de chausser mes air trecks au moment où il termina son explication du trajet que je devais emprunter. Je me redressais sur mes jambes et tournais sur moi-même pour regarder le ciel. Alors l’est était par là, d’accord c’était pile poil la direction que je comptais prendre, parfaite pour rider.

«-Merci monsieur le vampire. Et oui vous avez raison je suis arrivé très récemment en Kosaten donc je suis plutôt faible. En plus, dans mon monde d’origine tout est plus simple : il n’y a pas besoin de marcher pendant des jours pour aller d’une ville à l’autre et il n’y as pas de risque de se faire attaquer par des bandits. Attendez moi une seconde je reviens tout de suite.»

Je fléchis mes jambes et poussais sur mes pieds pour me lancer. D’un coup je partis assez vite en direction d’un des flancs du canyon et commençais à rider sur le mur pour gagner en vitesse. L’objectif était de monter sur un des pics que j’avais repéré juste à côté. Il se dressait assez haut et me permettrait de voir au loin. Pendant une vingtaine de secondes je glissais donc tranquillement entre les deux versants jusqu’à atteindre une vitesse qui me semblait nécessaire puis je fonçais soudainement vers la paroi qui menait au pic en question. Je bondis dessus et ridais sur le mur à 90° tout en prenant de la hauteur avec un magnifiquement exécuté 360 wall spin. Et bim, tout pile assez pour que j’arrive en douceur tout en haut. Je me retournais pour voir le vieux quinze mètres plus bas et je lui fis coucou. Puis je scrutais l’horizon vers l’est et distinguais effectivement un chemin bien tracé qui partait par là. Pas de signe de la route qui montait au nord mais elle devait simplement se trouver plus loin. Je sautais donc de mon perchoir et glissais à nouveau sur le mur en contrebas. Cette fois-ci je laissais la vitesse s’accumuler puis je continuais ma course contre l’autre versant en amorçant mon freinage pour finalement prend un virage en U qui m’amena juste en face du vampire.

«-Merci encore pour la direction. Au fait vous vous appelez comment ? Que je connaisse le nom de mon bienfaiteur ? Et si vous avez besoin de quelque chose, et bien peut-être que je peux vous aider.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans le canyon [Tanith]   Sam 23 Juil - 15:55

Promenons nous dans le canyon


Le jeune garçon aux cheveux argentés se mit en position de course, et entama une étrange ascension le long des parois rocheuses, que j'observais les bras croisés. L'enfant croyait surement avoir offert un spectacle impressionnant, étant donné qu'il me faisait signe du bras depuis les hauteurs. C'était totalement risible, même en sachant que j'étais au moins centenaire, il pensait vraiment m'impressionner avec un spectacle aussi banal ? Le jeune homme finit par redescendre dans une autre figure qui le fit s'arrêter face à moi. Je commentais sur sa stupide performance avec un visage marqué par l'ennui.

"C'est tout ? Tu devrais plutôt te concentrer sur ta survie plutôt qu'en quelques figures ridicules. Elles ne t'aideront pas à tenir dans ce monde, ni a m'impressionner d'ailleurs. Tes petits jouets ne sont rien face à ce que la magie peut accomplir."


Je me retournais pour me diriger de nouveau vers mon point de récolte, ennuyer par la compagnie du jeune garçon. Il demanda tout de même mon nom, voulant connaitre son "bienfaiteur". Je n'avais guère de raison de lui donner mon nom. A vraie dire, j'espérais ne plus avoir à traiter avec tel imbécile, mais il pouvait être intéressant de voir ce que donnerait cet imbécile dans quelques mois. Je répondais a sa question sa détourner le regard de mon travail.

"Je m'appelle Tanith Amonwiel, et pour l'heure il n'y a rien que tu puisse faire pour moi qui ne te mettrait pas plus en danger. Mais si un jour tu arrive à te procurer de l'argent, j'ai une boutique a Chikai. En espérant que tu murisse d'ici notre prochaine rencontre."


Je fis signe au jeune homme de partir sans lui faire face, trop concentrer sur ma cueillette.

Tanith Amonwiel

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans le canyon [Tanith]   Sam 23 Juil - 16:39

Je me fis accueillir par un joyeux déluge de politesse. Visiblement mes air trecks étaient inutiles et ça ne l’impressionnait pas du tout, sa tout puissante magie était beaucoup mieux. Tant mieux pour toi écoute, je n’ai pas choisi de venir ici moi et d’où je viens la magie n’existe pas. Mon sourcil droit commença à se contracter légèrement car le vieux vampire prétentieux me tapait vraiment sur le système. D’habitude j’étais quelqu’un d’à peu près sympathique mais je détestais être pris de haut, surtout par quelqu’un qui n’avait rien prouvé jusque là. Grrr… J’avais follement envie de lui caller mon pied dans les bourses maintenant qu’il était retourné mais mon opinion sur qui était le plus fort n’avait toujours pas changé.

«-Je suis parfaitement conscient de mes faiblesses mais ces jouets comme vous les appelez sont tous ce que j’ai pour me défendre. Dans le monde d’où je viens la magie n’a jamais existé et les hommes ont du avoir recours à la science pour se défendre. Vous seriez étonné de ce que les gens sont capables de faire avec ces joujous aux pieds.»

Il s’était retourné pendant que je lui répondais, absolument pas intéressé par mon discours. Il était vraiment insupportable quand même… Il avait dû s’entrainer pour atteindre un niveau pareil, ou même faire des compétitions. Le genre de tournoi où tous les gens chiants de la planète se réunissent pour savoir lequel est le pire d’entre eux. J’étais à peu près sûr qu’il gagnait la compétition tous les ans depuis deux siècles. Surtout que maintenant il me donnait son nom et l’adresse de sa boutique à Chikai, il espérait que je lui achète quoi ? Un élixir contre les vampires ?

«-Je retiens votre magasin mais, loin de moi l’idée de vous trouver désagréable, vous espérez me vendre quoi au juste ? Comme vous avez pu le remarquer je n’ai pas encore besoin de potions pour augmenter mes performances en amour donc vous pouvez me proposer quoi d’autre ?»
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans le canyon [Tanith]   Lun 25 Juil - 17:06

Promenons nous dans le canyon


Le jeune homme montra encore une fois sa capacité à être énervant, et ce malgré son manque évident de capacité de combat. Son monde était-il tellement pacifique qu'il en avait oublié les règles les plus simples de la nature ? Que la mort peut le faucher à chaque instant ? Si je venais à lui être hostile, il ne pourrait rien faire pour m'échapper ou me résister, alors il devrait faire plus attention aux choix de ses mots. Sans me tourner vers lui je continuais le dialogue.

"Tu es bien insouciant pour quelqu'un qui ne peux que pleurer ou courir face à la menace. Peut-être que je pourrais te donner une arme et une armure, si tu m'étais moins désagréable. Mais pourquoi es-tu toujours là ? Ni toi ni moi ne voulons que cette conversation s'éternise et tu as déjà les informations que tu voulais, alors pourquoi es-tu encore là ?"

Je me levais après avoir finis ma cueillette, avant de me diriger vers un autre point de verdure et recommencer mon travail.

Tanith Amonwiel

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans le canyon [Tanith]   Mar 26 Juil - 14:36

De pire en pire ce vieux, à peine avais-je commencé à lui rétorquer des piques (juste retour de tout ce que lui me faisait subir) qu’il me menaçait. Il était clair que je ne le connaissais pas bien mais de ce que j’en voyais actuellement ce vampire n’était vraiment pas quelqu’un de fréquentable. Pour l’heure j’avais à peu près autant envie que lui de cesser cette discussion avant qu’il ne s’énerve. Moi j’étais déjà passablement en rogne mais j’étais bon acteur donc je conservais ma face de gosse perdu. Cependant, il avait fait mouche : sa boutique proposait visiblement armes et armures. Qu’est ce qu’un vampire centenaire magicien peut faire avec ce genre de choses ? Les réparer peut-être : ça tombe bien j’en ai une de cassée sur le dos. Je tentais donc ma chance :

«-Promis c’est ma dernière question et je m’en vais : savez-vous réparer des armures ? Parce qu’il se pourrait que j’en ai une sous le coude, une assez spéciale qui vient de chez moi. Elle est bien plus travaillée que des armures médiévales et faite avec des métaux plus rares que le fer ou le cuivre et elle est perforée. Il faudrait que je la répare avant de pouvoir l’utiliser de nouveau.»

Je marquais une pause. Même s’il me répondait oui, il n’allait pas pouvoir faire ça tout de suite et je n’avais pas d’argent pour le payer. Si jamais il en était capable j’allais simplement garder son magasin à l’esprit et continuer mon périple. Dans l’éventualité où  je trouvais d’autres personnes capables de faire le même travail je comparerais les offres mais sinon je serai bien obligé de revenir le voir.  Cela ne m’enchantait guère sauf que je n’aurai pas le choix :

«-Pour l’heure je n’ai pas de quoi payer mais je reviendrais au moment voulu avec le nécessaire.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans le canyon [Tanith]   Mar 26 Juil - 21:33

Promenons nous dans le canyon


Le jeune homme semblait avoir l'intention de rester encore quelques temps, puisqu'il ne bougeait pas malgré mes remarques. Etrange qu'un enfant de cet âge soit aussi coriace, mais était ce de la force, ou juste de l'incompréhension ? Difficile de se prononcer, mais l'avenir me donnera la réponse : si je n'entend plus parler de lui, c'est qu'il aura était plus stupide que fort. Le garçon me demanda également si j'étais capable de réparer une armure faite de matériaux rare et perforée, venant de son monde. Avec ma magie, rien ne m'était impossible tant que j'avais de l'énergie, mais sans savoir a quel point l'armure en question était complexe, il était dur de se prononcer.

"Et bien, oui. Si tu m'apporte des plans suffisamment détaillé pour savoir où mettre les divers éléments, ainsi que suffisamment de sang pour alimenter le rituel, c'est parfaitement faisable."


Le jeune homme s'inquiéta également du paiement de cette tâche. Etant un vampire, le sang était aussi précieux que l'or, et paradoxalement, le premier était bien plus dur a acquérir pacifiquement que le second. Je lui fis donc part de l'offre que je faisais a tout mes clients.

"Si tu n'as pas de quoi payer, tu peux toujours mettre ton sang dans la balance. Ça m'est égal, mais ça peux te revenir cher, même en sang."


Tanith Amonwiel


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans le canyon [Tanith]   Jeu 4 Aoû - 23:22

Une réponse qui me satisfaisait beaucoup : ce vampire pouvait réparer mon armure avec sa magie. Pour cela il fallait simplement que lui fournisse des plans (ce qui ne nécessiterait que du papier de des crayons) et du sang (ce qui risquait d’être vachement plus dur).  Je venais de me sortir une gigantesque épine du pied, du genre qui m’empêchait pour toujours d’atteindre un quelconque objectif. Le problème restant était de trouver de l’argent pour le payer… ou du sang visiblement. Encore du sang, il voulait de ce précieux liquide à la fois pour le rituel et comme paiement. Il devait peut-être boire ça au petit déjeuner comme tout bon vampire. S’il me demandait de le payer en sang plutôt que de me dévorer sur place c’était probablement qu’il était pacifiste. Enfin plus ou moins, il parlait comme un sacré prétentieux imbu de lui-même mais au moins j’avais la quasi-certitude qu’il n’essaierait pas de me tuer. Je décidais donc de le remercier avant de couper court à cette discussion qui avait déjà trop duré :

«-Dans ce cas je note votre échoppe dans un coin de ma tête et je reviendrais vous voir dans un futur plus ou moins proche avec de quoi payer.»

Je lui fis un petit signe de tête comme pour le saluer (qu’il me regarde ou pas, au cas où qu’il soit vraiment télépathe) puis tournais les talons et partis. Tant que je pouvais profiter d’un chemin praticable avec mes air trecks j’allais en profiter et parcourir le plus longue distance possible sans me fatiguer. Je m’éloignais rapidement de l’individu et laissais mes pensées divaguer au fur et à mesure que la route qui m’avait été indiquée se dessinait au loin. Il est vrai que j’étais faible : n’importe qui d’un minimum puissant qui me veut du mal peut s’occuper de moi d’une main. J’avais lu assez de mangas pour savoir que des mecs balèzes il y en avait toujours ; mais je savais que tous les héros commençait au plus bas avant de se hisser au sommet. Certes ici c’était la réalité (oui j’avais fini par y croire) mais il fallait bien se donner espoir.

Maintenant, direction Kansei !


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans le canyon [Tanith]   

Revenir en haut Aller en bas
Promenons nous dans le canyon [Tanith]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Promenons-nous dans le parc pendant que le lapin n'y ais pas... Oh wait...
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû
» Promenons nous dans le parc ♫ [PV Warren]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Grands canyons-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.