Partagez | .
Scénario - Les ruines
Invité Invité

-



MessageSujet: Scénario - Les ruines   Ven 22 Juil - 21:46




Les ruines

Lieu : Yoshihiro (Bord de l'océan)
Spoiler:
 
Délai de réponse : 4 jours
Date de début : 22 juillet 2016
Il y a un grand nombre de raisons de vouloir se rendre à Yoshihiro. C'est déjà un charmant petit village de bord de mer, sommes toute très agréable, aux habitants fort sympathique. Les cabanes de pêcheurs y sont pittoresque et l'unique arôme de truite qui règne dans ses rues donne réellement l'impression d'être en vacances, vous pouvez même piquer une tête dans l'eau, pour peu que vous n'ayez pas peur de la vase. Les auberges y sont cependant de moindre qualité, et à des prix exorbitants. Il y a également une agréable foire annuelle : la foire aux champignons, car il se trouve que le village pourtant placé en bord de mer, comporte un bosquet à champignons rares à proximité ! Vous pouvez aussi avoir été tout simplement contacté car un léger problème y règne, et que la garde est trop occupé pour s'y mettre.

En tout cas, lorsque vous arrivez, prévenus ou pas, vous finissez par apprendre qu'un bandit et ses quelques sous fifres se sont installés dans des ruines à proximité. Bon, ce n'est pas non plus extrêmement dangereux, mais les gardes sont pris par l'organisation de la foire aux champignons, et ça, ça rigole pas! Alors il est plus ou moins de votre devoir de filer un coup de main à ce village qui nécessite votre aide. Une récompense est prévue pour ceux qui auront aidés, bien entendus!

------------------------------
---------------
---------

A vous de jouer ! Je vous laisse déterminer l'ordre de post vous même ! Pour l'instant je vous laisse improviser plus ou moins sur votre façon de vous rencontrer pour le premier post (y'as pas toujours des réunions avec le chef du village, nanmé) néanmoins, une prime est affichée à côté de l'auberge, c'est sans doute ici que vous apprendrez l'existence du bandit.

Bonne chance, et pour toute précisions n'hésitez pas à demander par Rp (je reposterais sous ce compte à la fin de votre tour bien entendus).
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Dim 24 Juil - 10:51






Les ruines



Avec : Matsuo, Zoro Roronoa, Zinnia (Et PNJ Aki)
   


Cela faisait maintenant une semaine ou deux que j'avais repris la route depuis le territoire de la nation enneigée. Bien que je n'éprouvais aucune animosité particulière envers les habitants ou les élus lambda, j'avais quelques contentieux avec l'un d'entre eux, si par contentieux je pouvais justifier l'envie d'enlever sa tête de ses épaules pour qu'elle roule au sol... Mais passons.

Depuis Fuyu, j'avais décidé de suivre le bord de l'eau des territoires neutres. Ce n'était certes pas le chemin le plus direct, mais hormis quelques créatures sur les rives, relativement inoffensives ou même pacifique, je n'avais pas fait de mauvaises rencontre. Je voyageais même tranquillement de village en village, qui étaient assez nombreux tant la pêche était fructueuse dans les environs. Il arrivait aussi de trouver au milieu de nulle part une cabane abandonnée, inutilisée depuis surement la mort de son utilisateur, qui servait malgré tout de refuge pour la nuit. Au final, je n'avais presque pas eu besoin de camper, et même heureusement, tant j'avais eu des jours de tempêtes.

C'est par justement une journée de pluie diluvienne que j'arrivais dans un nouveau village, même relativement grand. Toujours pittoresque, et en bord de mers, les petites embarcations de pêcheurs, comme les barques et les plus simples voiliers, pullulaient sur tout le sable et la vase des environs. Il suffisait d'attendre la marée haute pour que tous soient à flots et prêt pour embarqués pour nourrir la majeure partie des habitants de ce village, qui semblait se nommer Yoshihiro.

Si les rues étaient presque vides à cause des intempéries, il régnait tout de même une bonne odeur, celle du poisson grillé, qui émanait de presque toutes les maisons. A en ouvrir l'appétit ! Mais ma priorité du moment allait être d'attendre au moins la fin des intempéries et de me reposer un peu pour le moment en allant à l'endroit le plus animé de ce village, l'auberge !

"Bonjour, excusez moi, est-ce que vous savez où se trouve l'auberge ?" Demandai-je à un passant, qui me répondit bien volontiers malgré le fait qu'il soit pressé de rentrer chez lui afin d'éviter la pluie.

"Pour sûr, une fois sur la place, dirigez vous vers l'bord de mer, et z'aurez qu'à suivre les cris de joies, c'toujours animé de c'temps là ! J'espère juste qu'on aura pas ça les jours prochains !"

"Soyez en remercier, bonne journée." Répondis-je en m'inclinant un peu, avant de suivre ces indications et de trouver le plus facilement possible l'auberge, qui en effet, luisait déjà de lumière et d'individus !

En m'avançant vers le bâtiment, je fus néanmoins surpris par la présence de quelques primes et avis aux habitants. En jetant un coup d'œil, il semblait n'avoir rien de vraiment excitant... Un réparateur de table, une fille à mariée... Ah, certains étaient prêts à recevoir quelques bras supplémentaires pour l'organisation d'une foire locale bien particulière. Intéressant, mais pas pour moi. Non, ce qui m'attira plus fut une petite prime offerte pour un camp de bandit non loin qui... Restaient plutôt peu problématique, mais qui pouvaient le devenir à force de coups et de vol. Cela semblait loin des pires criminels que j'avais dût me charger sur Kosaten. Un travail était un travail, donc j'entrai dans l'auberge, pour directement m'asseoir au comptoir, et de demander l'aubergiste pour obtenir quelques renseignements. Un verre en main et son attention obtenue, je commençais donc à lui poser la question qui allait le plus m'intéresser sur le sujet :

"J'ai vu qu'il y avait une prime pour des bandits. Qu'est-ce que vous savez sur eux ? Une idée de leur nombre ?" 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1518
Yens : 39
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 21
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 179
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Dim 24 Juil - 14:31


Les ruines
Matsuo, Zinnia & Kamatari



Installé en bord de mer depuis quelques jours, afin de prendre le temps de méditer sur sa nouvelle condition et de se décider à l’assumer complètement, Zoro avait remarqué au bout d’un moment, un petit village plus loin à force d’observation. Ce village en question attisa son intérêt puisque il se trouvait dans une situation telle qu’il n’en pouvait plus de bouffer des insectes ou d’être sans une goutte de saké. C’était le premier village sur lequel il tombait depuis un petit moment maintenant.
Mais étant sans le sou, il devait dépoussiérer sa carrière de chasseur de prime, et reprendre ses habitudes. Car il était hors de question pour lui de s’abaisser au rang de voleur, il était bien trop digne pour s’adonner à d’aussi sales affaires. Un véritable homme se devait de gagner sa vie honorablement. En chassant des primes, il vivait bien, tout en rendant service. C’était honnête. Il y avait donc obligatoirement des annonces là-bas qui lui permettraient d’exercer son vieux « job ».

Il s’en alla dans sa direction, ne quittant pas le village des yeux pour ne pas à se perdre en route. Et sans trop de difficultés, il y parvint. D’un air plus ou moins intéressé, il entreprit une marche entre les différentes petites cabanes de pêcheurs. C’était agréable, mais cette odeur persistante de poiscaille agaçait légèrement Zoro, mais cela restait largement supportable. Ca lui rappelait la cuisine de Sanji par moment, et cette pensée fit sauvagement grogner son estomac qui pleurait ce temps perdu où il était nourri à sa faim. De plus, le village semblait préparé quelque chose, une petite fiesta locale qu'il ignorait, très probablement, mais ça lui passait complètement au-dessus de la tête. Il ne chercha pas à en apprendre davantage.
Il scruta le village avec attention pour repérer ne serait-ce la moindre affiche, mais pour le moment, rien n’apparaissait si ce n’était les sourires niais sur les visages des villageois. La vie semblait paisible ici, personne ne paraissait dérangé par un quelconque danger, il ne trouverait probablement que dalle.

Alors qu’il s’apprêtait à rebrousser chemin, n’en pouvant plus de ces odeurs de bouffe qui le faisaient saliver comme un chien enragé, il découvrit par hasard un bâtiment qui ressemblait fortement à une auberge. Il s’en approcha, percevant ces trucs accrochés qui avaient tout l’air de primes ! Bingo ! Un individu de dos était déjà entrain de lire ces affiches, probablement intéressé par l’une d’elles, puis il finit par entrer.
Satisfait, ce fut autour de Zoro de défiler devant chacune d’elles d’un pas lent, et parmi toutes ces annonces futiles se démarqua une véritable prime : un camp de bandits. Ce n’était vraisemblablement pas un gros souci puisque les villageois n’étaient pas plus agités que ça, mais ce genre de personnes pouvait rapidement poser problème. Et puis, peu importait le danger, il espérait juste recevoir un peu de fric histoire de manger un VRAI repas !

Il débarqua donc dans l’auberge, et perçut immédiatement le type de tout à l’heure au comptoir qui était tout juste entrain de se faire servir un verre. Zoro avança jusqu’au comptoir dans le même objectif, il s’approcha de quelques pas, et alors qu’il préparait sa question à propos des bandits, ce type le devança en interrogeant l’aubergiste sur le même sujet. Ca tombait plutôt bien, maintenant il n’avait plus qu’à écouter ce qu’il avait à répondre. Mais cela impliquait donc qu’il ne serait pas le seul à être sur ces bandits au même moment.







† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique


Dernière édition par Zoro Roronoa le Dim 24 Juil - 15:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Dim 24 Juil - 14:43

Bordel de Fenghuang, qu'est ce qui lui avait prit de reprendre la route ? Et qu'elle route bon sang. Ses dernières, et très courtes, aventures dans le territoire de Minshu auraient largement du lui suffire, après tout il avait en l'espace de quelques jours seulement du affronter moult menaces en tout genre. Mais grâce à son impétueux courage et celui des élus qu'il avait croisé, ils avaient réussit à se défaire de tout danger quel qu'il soit et finalement, lorsqu'ils s'étaient délaissés pour reprendre chacun leur route, Matsuo avait fait ce qui lui semblait le plus correct pour fêter une victoire, il c'était installé bien sagement dans le bar le plus quotté des villages entourant la forêt luxuriante et il c'était murgé comme jamais. Sur le coup ce n'était pas une mauvaise chose, mais s'il avait sut dans quel état il se réveillerait le lendemain, il n'aurait sans doute jamais levé ce neuvième vers d’absinthe.

Il fut réveillé par le soleil qui venait lui claquer ses rayons lumineux au visage alors qu'il entendait hennissement d'un cheval. Refaisant lentement surface il entreprit de farfouiller autour de lui, aussi bien avec ses mains qu'avec son regard. Il put sentir de nombreuses caisses de bois sur lesquelles il était allongé, le son des roues avançant dans une flaque, un homme assis devant lui et qui lui tourner le dos. Alors que le boxeur soupira en amenant sa main à sa tête car son mal de crâne était assez important, il se laissa retomber mollement dans tous les biens que le possesseur de cette calèche avait. Des heures s'étaient déjà écoulé, sans doute deux ou trois mais il lui était impossible de l'affirmer, lorsqu'il reprit à nouveau ses esprits et cette fois avec bien plus de faciliter. Sa tête lui faisait encore souffrir, pas le martyr c'est sur mais ça n'en était pourtant pas loin. Il se redressa à moitié afin de s'asseoir et prit un petit moment pour vraiment observer autour de lui, des arbres à pertes de vue lui laisser imaginer qu'ils se déplaçaient vers une direction inconnu et qu'actuellement ils se trouvaient dans une forêt. Mais laquelle ?

Sans connaître la réponse à cette question, et même après y avoir réfléchi, il se leva de tout son corps pour s'avancer maladroitement et avec une prudence qui ne lui ressemblait pas jusqu'au devant de la charrette. Il passa ses jambes l'une après l'autres par dessus la petite séparation entre la banquette et la remorque de cette carriole tandis que cocher lui sourit et, sans un mot, lui tendit une gourde pleine d'une eau fraîche que Matsuo s'empressa de boire, presque entièrement. Il sentit l'eau coulait à l'intérieur de son corps tant la différence entre la température ambiante et cette eau était grande. Il posa ensuite la gourde entre lui et sa nouvelle connaissance pour lui demander avec un calme et un naturel qui en aurait dérangé certains.


" - 'Lut moi c'est Mat', et vous, vous êtes qui ?"

Prit d'un grand sourire, l'étrange tourna son visage en direction du boxeur et entreprit de lui répondre sur un naturel tout égal.

" - Je suis Kanyo et je connaissais déjà ton nom M Nakabuto dit le "click", vous avez beaucoup parlé hier soir."

" - Hum, m'étonnes pas. Et on vas où comme ça ?"

" - Comme je vous l'ai dit hier, nous allons jusqu'à Yoshihiro pour assister à la festivité local annuel, la grande fête aux champignons. C'est un endroit ma foi toute somme charmant
et comme vous me l'avez accordé hier, vous venez avec moi pour me défendre sur la route en cas d'un quelconque problème."

" - Ah, j'vous ai dit ça moi. Bon okay ça roule, fête des champis, nous voila !"

Il resta ainsi à côté de Kanyo, sans se rappeler un seul instant avoir promit à cette étranger de le défendre au cas où quoi que ce soit venait à mal tourné. Mais il savait que c'était fort probable tant sa langue était mal placé lorsqu'il était complètement ivre. Ça lui avait causé bien des torts par le passé et nul doute que ça lui en causerait tout autant à l'avenir car il n'était pas prêt d'arrêter. Et finalement ça lui permettait de rencontrer des nouvelles personnes, des nouveaux lieux mais aussi des fêtes qu'il n'aurait jamais soupçonné autrement.

Six ou sept jour plus tard il finit par arriver dans le doux village qu'était Yoshihiro, un endroit placé sur la côte vivant d'une pêche fructueuse et de champignon suffisamment rare pour s'en approprier une fête entière. L'ambiance et l'odeur y était à la fois charmante mais tout aussi mouvementé, beaucoup d'hommes et de femmes marchaient à tout va criant et se scandalisant que tel ou tel préparatif n'était pas encore correctement mit en place. Nul doute qu'il ne restait que deux ou trois jours, peut être moins, avant que la grande fête ne démarre. Cependant, puisqu'ils étaient arrivé à destination dans les temps et sans gêne, Kanyo donna à Matsuo quelques piécettes en lui rappelant.


" - Bien maintenant que nous y sommes, je vais pouvoir me débrouiller seul, on se retrouve à la fin de la fête pour repartir ? Comme tu me l'as promit également. Avec ça tu n'auras pas énormément mais le plus gros de ta paye arrivera à notre retour et lorsque mon commerce aura été florissant durant la fête. Aller amuse toi."

D'un simple hochement de tête Matsuo lui fit comprendre qu'il serait bien la à la fin de la fête pour l'aider à rentrer. Et bien que ce village et le lot de pêcheur y était impressionant, il ne pouvait toujours pas pratiquer cet art et n'avait donc aucun intérêt à y rester. Se mettant en quête d'une auberge, d'une taverne ou au moins d'un endroit ou boire un coup il farfouilla et vagabonda à travers la ville. Avant de finir par trouver l'objet de sa recherche, au bord même de la place du village se trouvait une grande taverne qui devait également servir d'auberge aux étrangers. Il s'avança jusqu'à elle et y rentra d'un grand coup dans la porte.

A l'intérieur régnait une ambiance mêlant celle de l'extérieur à une bien plus sombre, celle des hommes déjà ivres alors qu'il n'était que le début d'après midi. L'air était à la fois sec, avec l'odeur de l'alcool mélangé à celle du poisson qui émanait de toutes parts de ce village. Il avança au milieu de la taverne, soulevant au passage le regard de quelques vieillards tandis que d'autres étrangers au bar ne se retournèrent même pas. Mais il réussit à remarquer au milieu de la pénombre ambiante une coupe de cheveux associé à une allure qui lui était familière. Il haussa un sourcil et quasiment sur de lui continua d'avancer vers le bar. Puis arrivant derrière celle qu'il pensait connaître il s'écria.


" - Kaaaaede ! Toi ici ? Je l'aurais jamais cru !"

Il vint s'asseoir au bar sur l'un des tabourets libre et commanda un verre de bière pour, même si ce n'était pas elle, pouvoir tout de même siroter tranquillement un truc.

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Lun 25 Juil - 11:59





Les Ruines (Scénario)


feat.Kamatari - Zoro - Matsuo



Les jours passaient inlassablement, enchaînant les cycles jour-nuit sans interruption dans ce nouveau monde encore inconnu aux yeux de la dragonne qui marchaient sans savoir où elle allait, tentant de suivre des étoiles qu'elle ne connaissait pas où suivant la course du soleil sans être certaine que celle-ci soit la même que dans les mondes qu'elle avait visité avant, voyageant au petit bonheur la chance, Zinnia espérait juste atteindre son but au détour d'un chemin, ou au moins une piste qui lui permettrais de savoir vers où diriger ses pas ensuite. Égaré, mais déterminé, elle avait finalement quitté les terres enneigées de Fuyu pour se retrouver dans les Territoires Neutres de Kosaten qui se trouvait être récemment balayé par de nombreuses tempêtes qui n'aidaient en rien notre étrangère à se repérer convenablement.

Traversant moult villages, forêts et ruisseaux sur son chemin, prenant à peine le temps de faire escale pour vérifier qu'elle ne passait pas devant un indice intéressant avant de poursuivre sa route. Depuis son arrivée en ses terres, Zinnia se nourrissait principalement grâce à ses talents de prédatrice qu'elle avait su adapter à sa nouvelle condition humaine et préférait dormir à la belle étoile, mais les conditions météorologiques citées précédemment ne le permettant que rarement ses derniers jours, elle devait se contenter de poursuivre sa route sans prendre le temps de quelques heures de repos.

Finalement, ses pas hasardeux la firent arriver dans le petit village de Yoshihiro, perdu sur la côte et vivant principalement de la pêche comme pouvait en témoigner l'odeur de poisson grillé qui flottait dans l'air malgré l'épaisse pluie qui s'abattait sur les toits de chaume des bâtisses de bois de l'atypique endroit. La capuche de sa cape blanche sur la tête, la dragonne baillait sans retenu en déambulant dans les rues boueuses du village, prenant à peine le temps de faire attention aux villageois qui couraient dans tous les sens, soit préoccupé par une sorte d'événement local qui semblait être en préparation, soit voulant seulement s'abritait de la pluie diluvienne qui tombait sur la région. Ce fut finalement un bâtiment plus bruyant que les autres qui arrivaient à attirer son attention, elle voyait des locaux allers et venir du bâtiment et cela lui rappelait l'auberge dans laquelle elle s'était réveillée.

Suivant le mouvement d'un groupe de pêcheurs, la dragonne pénétrait dans le bâtiment entièrement trempé en scrutant le piteux endroit de ses yeux rubis, repérant une table dans l'ombre d'un des coins de la pièce où elle put s'asseoir en mettant ses jambes habillées de ses bottes salles sur la table vide devant elle. L'endroit ayant plus de monde qu'à son habitude à cause de la météo, Zinnia put enfin avoir un peu de tranquillité qu'elle mit rapidement à profit en s'endormant en silence sur sa chaise.

Cela fait un bien fou de pouvoir enfin dormir un peu... Quelle météo absolument dégueulasse, dire que je suis obligé de me mêler aux humains pour avoir un abri de fortune. Au moins, plus les jours passent et plus j'ai l'impression que mes forces me reviennent, c'est une bonne chose ! De plus, j'ai un sentiment de nostalgie ici, j'ai même l'impression de sentir l'odeur de mon frère, mais bientôt ce ne sera pas qu'un rêve ! Je te retrouverais et je te ramènerais avec moi, nous quitterons ses terres de fous et … Attends deux minutes, pourquoi esque je sens l'odeur de mon frère ?!

Sortant de son semi-sommeil, Zinnia scrutait la pièce de nouveau à la recherche de cette petite odeur nostalgique qu'elle venait de sentir grâce au courant d'air provoqué par l'ouverture de la porte d'entrée de l'auberge. Il ne lui fallut pas longtemps pour voir un groupe atypique près du bar central, ses trois hommes étaient plus forts que le reste de la plèbe même si deux d'entre eux restaient plus faibles que l'homme à la carrure efféminé qui tapait la discute avec l'aubergiste. L'odeur provenait de ce drôle de groupe qui venait de se former. Intriguée, la dragonne quittait son poste d'observation, sa capuche toujours sur la tête et dissimulant son visage, ne laissant apparaître que ses deux yeux rouges luisants et froids comme la glace.

L'un de ses trois humains a était en contact avec mon frère ! L'odeur est légère, leurs rencontres à dût être rapide ou ancienne, j'ai du mal à savoir d'où elle provient exactement et les relents des poils mouillés de ses animaux paralysant à moitié mon odorat ! Je vais devoir les suivre plus longtemps pour pouvoir affiner ma recherche, géniale. Nous avons donc un humain avec un bras dans le platre et un pancho sur les épaules avec les cheveux en piques, un autre avec un manteau vert et des cicatrices partout et un troisième aux traits et aux vêtements contraires à ses hormones... Une sacrée brochette d'humains en somme.

Scrutant, avec sa froideur habituelle et en silence, les trois hommes dont elle s'était rapprochée, elle parvint à attraper un bout de la conversation qui semblait porter sur une histoire de bandits qui feraient des siennes dans le secteur...



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Lun 25 Juil - 18:48

PNJ Aki a écrit:



Les ruines

Lieu : Yoshihiro (Bord de l'océan)
Spoiler:
 
Délai de réponse : 4 jours
Date de début : 22 juillet 2016
L'aubergiste était un homme de petite taille, à vrai dire, on voit difficilement sa bouche mesquine dépasser du comptoir, et les blagues incessantes qu'il subit à ce sujet ne font que le mettre de mauvaise humeur. Une touffe de cheveux bruns mal entretenus surmonte un petit visage constamment énervé, qui ne cache pas un grand coeur, mais juste un esprit vénal et calculateur. En tout cas, ces histoires de bandits ne l'arrange pas plus que ça. L'approvisionnement en est rendus plus difficile, et son commerce tourne au ralenti, alors qu'il comptait sur la foire aux champignons pour refaire sa bourse.

En plus, il as passé une sacrément mauvaise matinée, avec sa bonne femme qui n'as fait que lui crier dessus sous prétexte qu'il était rentré tard le soir d'avant, trop occupé qu'il était à boire avec ses clients. Mais de quoi elle peut bien se mêler celle là ? C'est donc un homme grommelant qui vous accueille et qui vous sers sans même un regard vers vous. Lorsque Kamatari pose sa question, il pose cependant le verre qu'il était en train d'essuyer et jauge d'un coup d'oeil l'inconnu qui ose lui adresser la parole.

Tu t'sens capable d'faire un truc pareil ? Les bonnes femmes comme toi, ça doit rester à la maison, pas chasser du bandit ! Tu préférerais pas plutôt ... ?

Il se tait immédiatement en voyant l'autre homme torse nus qui semble la connaître ainsi que le type aux cheveux verts. Si cette demoiselle est si bien entouré, il va pas se permettre de lui faire du gringe, même si il aimerait bien. Le brun passe donc sa main dans ses cheveux, les décoiffant encore plus, et pousse un soupir parfaitement audible, avant de répondre à la question.

Ben je crois qu'ils sont à peine plus que vous autres. 3 ou 4, c'est c'qu'on m'as dit. Mais je peux rien vous promettre. En tout cas ils sont à deux pattes du village, dans les ruines d'une vieille maison qu'avait brûlé y'a de cela des années. J'veux pas vous faire peur mais il paraît que le type qui les dirige, un certain Rubin, c'est pas un gars d'ici, il viendrait des territoires inexplorés et ce serait un vrai malade. Menfin à trois vous devriez y arriver.

Il ne remarque pas la jeune femme à l'arrière qui semble écouter les conversation, autrement il se serait permi de rajouter une blague sur l'apparence frêle de celle ci. Quoiqu'il en soit, il vous indique sur un plan sommaire la localisation de la ruine et vous promet une prime de bonne qualité si vous ramenez une preuve de l'élimination des bandits. (Ainsi qu'une promotion sur son stand de champignons)
------------------------------
---------------
---------

Rappel de l'ordre de post :
Kamatari, Zoro, Matsuo et Zinnia

Vous pouvez vous mettre en route dès maintenant mais l'arrivée à la ruine ne se fera pas ce tour ci Wink !

Bonne chance, et pour toute précisions n'hésitez pas à demander par Mp (je reposterais sous ce compte à la fin de votre tour bien entendus).
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Mar 26 Juil - 21:39






Les ruines



Avec : Matsuo, Zoro Roronoa, Zinnia (Et PNJ Aki)
   
Ainsi, l'auberge où je m'étais arrêté pour reprendre quelques forces et surtout en apprendre plus sur cette sombre histoire de bandits qui gênait surement une partie des commerçants des environs était très agité. Des rires, des chants, j'entendais même le son d'une flûte entre les bruyants applaudissements de la salle. Mais à vrai dire, je n'y portais pas vraiment mon regard, sur du spectacle d'hommes passablement éméchés à ivre que j'allais y trouver. Rien de bien extraordinaire en somme, dans une taverne à l'approche d'un événement important.

Avant, ils picolaient pour se forger un rythme. Pendant, c'était les festivités les moins gondés de l'année, et après, ils buvaient pour se remémorer les bon souvenirs et pour prolonger de quelques heures l'euphorie générale, jusqu'à ce qu'un fléau ne frappe : la gueule de bois.

En tout cas, l'aubergiste m'amena au moins que quoi éteindre temporairement ma soif, avant de s'occuper d'autres clients, pour répondre ensuite à me demande. Pendant ce temps, un homme s'installa à juste coté de moi, envers qui je ne jetais qu'un regard. Cheveux verts, des sabres à sa ceinture... Bien singulier personnage, mais à vrai dire, je n'avais pas l'envie de discuter avec lui, préférant rapidement obtenir les informations que je souhaitais, avant de me laisser distraire par autre chose...

Mais cette distraction fut bien plus rapide que je ne le pensais. Une voix derrière moi, qui m'était légèrement familière, me fit tourner un peu la tête en sa direction. Mais surtout, elle prononçait mon nom... Et cet homme, je l'avais déjà rencontré, il y a plusieurs semaines, un autre élu, du phénix lui...

"Matsuo ! Je vais commencer à croire que pour te voir, je dois arpenter les tavernes des territoires neutres ! Comment vas-tu ? Au mieux, j'espère !"

J'étais vraiment enthousiaste au fait de revoir cette personne avec qui j'avais passé une agréable soirée à discuter de tout et de rien, même si, le lendemain matin, un léger mal de crane avait accompagné un bon nombre de mes pas, avant de disparaître en milieu de journée. Peut être que les bandits allaient attendre un peu. Je tendis en tout cas ma main vers lui, avant de lever un peu mon verre et d'en prendre une bonne gorgée.

Une fois l'homme de nouveau dans ma direction, je lui posai la question fatidique, qui fit un bon effet. Le tavernier stoppa immédiatement son petit travail qu'était la vaisselle, pour ma jauger du regard, et de directement pensé qu'à cause de mon aspect féminin, je n'en serais pas capable... S'il savait... Le pauvre...

Toutefois, il réfléchit un peu plus, et semblait considérer que Matsuo m'accompagnerai dans ce contrat. C'était une bonne idée en tout cas, mais il allait d'abord falloir que j'obtienne son avis. En tout cas, rien de bien exceptionnel pour une fois. A peine une poignée de bandit, dirigé par un de plus grande renommée. Le tout sévit à la porte du village, et dispose d'un endroit particulier d'où opérer. Habituellement une grotte ou une place un peu près fortifiée... Mais les ruines d'une vieille battisse incendiée ... Tout cela n'allait pas être très dangereux à priori. Néanmoins, nous n'étions pas à l'abris de surprise... Et la première fut de la part de l'aubergiste, à dire qu'à nous trois...

"Trois ?" Fis-je de surprise, avant de porter mon regard vers Matsuo, puis vers ce qui semblait être la troisième personne de notre groupe, c'est à dire l'épéiste aux cheveux verts. "Et bien, il semble que l'aubergiste ai décidé pour nous que nous irions nous occuper des bandits en groupe. Qu'en pensez-vous ?"

Même si j'allai perdre sur les gains qu'allait me donner ce contrat, y aller en groupe serait plus prudent, et surement plus distrayant que d'y aller seul, aller malmené une bande de malotru et de manant par moi même. Au final, tant que l'élu au poing d'acier m'accompagnait pour de nouvelles discussions parfois sans sens et avec peut être trop, cela m'allait.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1518
Yens : 39
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 21
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 179
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Mer 27 Juil - 15:01


Les ruines
Matsuo, Zinnia & Kamatari



Il y avait beaucoup de vacarme dans cette taverne/auberge. Il fallait dire que la forte pluie dehors poussait peut-être les gens à s’abriter ici. Zoro appréciait pas mal ce type d’ambiance, mais aujourd’hui, il ne comptait pas participer à cette euphorie collective et ça l’emmerdait plus qu’autre chose tout ce bruit. Il craignait de louper une information cruciale.
A proximité de l’individu qui venait de poser la question, il ne lui accorda aucun regard, mais fixa à la place l’aubergiste avec insistance, silencieusement. S’il l’avait un peu mieux observé, il se serait rendu compte que l’individu portait des caractéristiques féminines.

D’ailleurs, aussitôt la question posée, aussitôt l’aubergiste prit la parole, mais non pour répondre à la question dans un premier temps. Il préféra émettre un jugement complètement débile en se fiant au sexe de la demoiselle.. Oui, car cette réflexion malvenue avait interloqué Zoro qui daigna enfin jeter un vif coup d’œil à la personne à ses côtés. En effet, il s’agissait d’une femme, mais ça n’avait aucune importance pour Zoro. Il ne faisait pas tellement la différence. Son comportement vis-à-vis d’elle n’en serait pas beaucoup influencé. Il vint juste plaindre dans sa tête ce pauvre aubergiste aux idées arrêtées. Il se permettait de remettre en question les compétences d’une personne en se basant sur un critère aussi futile ? Preuve que cet homme n’avait aucune expérience. Pourquoi cet abruti ne se contentait pas de filer des infos au lieu de se ridiculiser de la sorte en déblatérant connerie sur connerie ?! Quelle perte de temps franchement..

Soudainement, un drôle de mec interrompit la scène. Discrètement, Zoro détourna le visage pour jauger ce type qui s’incrustait, l’air de rien, en prétextant connaître la fille puisqu'il l'appela « Kaaaaede » ou un truc proche. Il ne perdit pas de temps et prit place sur l’un des tabourets à côté d’elle avant de s’empresser de commander. Ce gars était bizarre. Mais la fille lui répondit avec sympathie, et le nomma « Matsuo ».
Bref, cette scène de retrouvailles ne l’intéressait guère, mais ce qui l’intrigua fut plutôt une présence qui s’approchait derrière eux, qu’il avait repéré du coin de l’œil.. Elle semblait regarder par là, comme intéressée par quelqu’un ou quelque chose. Zoro tourna sa tête franchement vers elle et put bel et bien apercevoir une personne, légèrement reculée dans l’ombre, avec une capuche qui ne permettait pas de d’entrevoir son visage. Très observateur et attentif à son environnement, ce genre de personne lui échappait rarement.

Zoro reporta son attention sur l’aubergiste qui se décida enfin à emprunter le chemin de la raison en répondant à la question. C’était pas trop tôt. Alors comme ça, ce groupe se constituait de trois/quatre bandits avec un taré en guise de chef ? Ca ne paraissait pas être une tâche très ardue, même pour un mec qui avait perdu 85% de sa puissance et de ses aptitudes. Par contre, en dépit d’avoir révélé la localisation de leur repère, et indiquer plus ou moins le chemin à suivre, le plus dur dans cette mission était de les trouver.
En revanche, cet aubergiste inintéressant qui était intéressant quand il le voulait, titilla la curiosité du cheveux vert. A trois ? Qu’est-ce qu’il insinuait ? Il ne fallut pas 300 ans pour comprendre qu’il parlait de la fille et de son acolyte. Alors comme ça, il pensait que Zoro faisait équipe avec ces deux là ? Les regards des trois concernés se croisèrent, et à l’interrogation de « Kaaaaede », l’épéiste s’autorisa quelques secondes pour réfléchir.

En dehors de son équipage, il avait toujours préconisé de faire cavalier seul, mais au fil de ces dernières années, il avait compris que le groupe n’était pas forcément une mauvaise chose quand celui-ci était bien géré. Et puis, c’était seulement le temps de cette mission, à trois, il seraient plus rapides. Bon, le seul inconvénient était de diviser la récompense par trois, mais tant que Zoro recevait de quoi manger de vrais aliments ne serait-ce qu’une fois, ça lui suffisait. Ayant pris sa décision, il se leva, sagement, sans leur adresser un seul regard, et se tourna vers la sortie :

- On y va !

Déclara-t-il avant d’avancer de trois pas, et de passer près de la mystérieuse personne à la capuche qui semblait les épier depuis leur entrée. Zoro ignorait quels étaient les plans de cette personne, si elle espionnait quelqu’un en particulier, si elle était également intéressée par cette prime, ou si c’était juste du commérage, ou encore autre chose. Toutefois, n’appréciant pas tellement cette sensation de "surveillance" qu'il jugeait assez fourbe, il vint émettre un sourire en coin, et osa impliquer cette personne malgré elle dans cette affaire, histoire de la déstabiliser, quel que soit ses intentions :

- Et toi ? Qu’est-ce que tu fais ? Tu viens aussi.. ?







† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Ven 29 Juil - 20:27

A peine recevait il la boisson qu'il avait commandé, une bière sans doute il avait encore dit le nom d'un truc aléatoirement sans vraiment y réfléchir, il put voir en se tournant vers quelle que la personne qu'il avait prise pour Kaede était bel et bien elle. Elle ne tarda pas avant de le saluer à son tour tout en trinquant à leurs retrouvailles. Dès qu'il eut son verre il en fit de même puis il rigola, en manquant presque de s'étouffer, aux paroles amusantes qu'elle venait de prononcer. Les dieux en avaient peut être décidé ainsi "Ces deux la ne pourront se croiser qu'au détour d'une binouze", pensa t'il tout en continuant à rigoler. Après les deux semaines de voyages qu'il avait fait et croyant qu'il allait s'ennuyer ferme, c'était la une excellente raison que d'avoir accepté de suivre Kanyo.

Mais avant que le boxeur n'ai eut le temps de répondre à Kaede qu'il était bien content de la revoir et qu'il allait toujours aussi bien, si ce n'était mieux, il fut couper par le tavernier qui s'élança dans une explication. En effet il indiquait, visiblement à Kaede puisqu'il ce permit une remarque quelque peu . . . misogyne, qu'un campement de bandit c'était installé non loin de la ville. Leur présence dérangeait beaucoup les habitants locaux et ils désireraient que quelqu'un se charge de les virer d'ici, de leur faire peur et il ne précisa même pas s'il fallait commettre l'irréparable de la mort. En tout cas pour Mat' ça avait l'air d'une aventure amusante à vivre et à effectuer en compagnie de la jeune guerrière de Minshu.

Cependant quelque chose tiqua à l'oreille du boxeur, sans attendre ni se renseigner le tavernier l'avait apparemment inclut dans l'affaire et d'autres personnes aussi. Relevant son coude du comptoir il regarda autour de lui rapidement et put immédiatement découvrir un homme à l'allure bien étrange et à la coupe de cheveux verte qui semblait être extrêmement intéressé par la tâche dont il nous incombait. Le long katana qu'il portait à la ceinture indiquait avec aisance son appartenance aux guerriers, et son style réellement différent de tous les natifs que Mat' avait pu voir jusqu'à présent en Kosaten laissait à présager qu'il était à coups sur un élu, mais de quel camp ? S'il était un Fuyujin, ce que le boxeur n'espérait pas, cela voudrait dire qu'il devrait rester sur ses gardes face à cette homme. La guerre était toujours présente bien qu'elle n'ai pas démarrer encore, lui était blessé et pouvait être une cible "facile" pour des élus plus puissants. Par contre, rien ne lui affirmait qu'il en était un, de chez les territoires gelées, alors autant agir normalement et sans gênes.

Kaede confirma les dires du tavernier en montant un groupe de fortune qui était nous trois. Mais contrairement à l'homme gras elle prit la peine de demander ce qu'ils en pensaient. Bien sur qu'il en était, ça avait l'air follement marrant comme aventure, des bandits à tabasser était toujours plaisant, et le devenait encore plus lorsque ceux ci s'amusaient à effrayer et piller des personnes sans défenses. Et de plus cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas battu, certes il ne voulait blesser personne avant la guerre ce qui opposait un terrible dilemme à ses yeux. Agir à l'encontre de ses principes était une sorte de déshonneur et si le Don le voyait il serait extrêmement déçu de ses performances. Mais de toute manière, alors qu'il formulait toujours la réponse de sa réflexion, l’épéiste à ses côtés qui avait été inclut dans le groupe se leva et prit la décision qu'il était temps de partir. Chef bidon à en devenir.

Sans y prendre gare, Mat' se tourna vers Kaede et dit.


" - J'vais bien et toi ?
Ma foi j'veux bien vous suivre, mais j'prône la non violence en ce moment tu sais avec la guerre qui arrive et tout ça, j'ai plus trop envie de tabasser des gens. Sauf un élu super bizarre de Fuyu qui v'nait à peine d'arriver en Kosaten, le pauvre. Mais j'peux toujours venir pour voir du pays et pis au cas où."


Il se tourna ensuite face à la salle, s'accoudant au comptoir et laissant son dos venir à sa rencontre, pour avoir à nouveau le probable élu inconnu dans son champs de vision et lui lança.

" - Du calme l'ami, on est pas ultra pressé. Laisse nous au moins l'temps d'finir nos verres et on partira après. J't'en offre un s'tu veux pour fêter notre collaboration à venir."
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Sam 30 Juil - 12:31





Les Ruines (Scénario)


feat.Kamatari Honjo - Zoro Nonoroa - Matsuo



La jeune fille à la cape blanche avait pus se faire discrète, n'attirant pas l'attention des trois élus bruyants et énergiques qui discutaient et buvaient pour fêter leurs retrouvailles ou pour passer le temps. Cette situation arrangeait bien la dragonne qui pouvait poursuivre sa recherche en toute tranquillité tandis que l'aubergiste, petit gros et aux idées arrêtés, commençait ses explications sur le soucis de bandits local, en profitant même de sa plaidoirie pour lancer une pique sur l'incompétence féminine, ce qui ne manquait pas à faire lever un sourcil à notre héroïne.

Pourquoi cet humain s'adresse à une femelle alors qu'il est entouré que de mâle, il est idiot ? A moins qu'il ne s'adresse à moi ? Non, je n'ai pas l'impression, ils sont trop concentrés les uns sur les autres, ma présence est passée inaperçue. De toute manière, je ne comprends pas pourquoi il parle de ses problèmes à se trio d'humains, en quoi ceux-ci peuvent les intéresser ? Ou alors ils sont tous aussi altruiste que l'humain qui m'a soigné dans la toundra... Mais il me semble que les humains comme ça sont rares, la majorité ne s'intéresse guère plus qu'à leur nombril. Qu'es que c'est que cette conversation alors... ?


Ruminant son incompréhension face aux fonctionnements des primes et des missions, Zinnia observait l'homme à la chevelure verte se lever après les explications de l'aubergiste, décidé à partir sans attendre avec ses compagnons de fortune qui semblaient plus motivés par leurs verres et leurs discussions dans l'immédiat. C'était d'ailleurs cocasse que de voir cette différence entre les élus, permettant à la dragonne de dresser un portrait rapide des trois protagoniste de cette histoire : Celui à l'allure efféminé était posé et réfléchis, demandant l'avis à son ami blessé quant au fait que de faire équipe dans cette mission. Ce dernier était calme lui aussi, se calant contre le comptoir et voulant profiter du moment, même si on pouvait penser qu'il était capable d'exploser si on le cherchait de trop. Le dernier, veste ouverte et katana à la ceinture, était le plus turbulent des trois, ne voulant pas perdre une minute et près à prendre le commandement de cette mauvaise troupe pour ne pas traîner cette requête trop longtemps.

Cet homme interpella d'ailleurs Zinnia, qu'il avait repéré du coin de l'œil, lui demandant même si elle voulait suivre le groupe. La jeune fille restait silencieuse, surprise de cette soudaine prise de conscience de son existence, elle ne put s'empêcher de laisser apparaître un sourire mauvais tout en baissant la tête.

Tien donc, moi qui pensé ce groupe d'humains complètement débile, en voilà un qui se montre être plus observateur que les autres. Amusant. Et pour couronner le tout, ça m'arrange, moi qui voulait les suivre, cela sera plus simple et moi suspect que de les rejoindre. En plus, ils semblent qu'ils savent tous trois se défendre, s'ils sont pas trop mauvais, je ne devrais même pas à avoir besoin de bouger le petit doigt. Mais si je veux passer pour encore plus faible que je ne le suis, je vais devoir exagérer un peu.

Portant ses mains à sa capuche, Zinnia révélait finalement son visage qui afficher un sourire enfantin, prenant une voix mielleuse à souhait elle répondait à celui qui l'avait interpellé.


-Oh oui, j'aimerais beaucoup venir avec vous !

Ayant compris qu'elle avait affaire à un trio, bien que l'équipe est été un peu monté sans l'avis des intéressés, la dragonne se tournait vers les deux hommes en train de boire, leur adressant un regard de chaton triste ne voulant pas être abandonné.

-Mais seulement si ça ne vous dérange pas... Je ne vous gênerez pas, promis !

Les semaines avaient passés, la dragonne commençait à prendre ses marques dans son nouveau corps, essayant d'adapter ses techniques de manipulations à ce qu'elle avait pus observé chez les humains qu'elle avait croisé, si cela fonctionné avec eux... Ça devrait fonctionner avec elle, il n'y avait pas de raison.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Sam 30 Juil - 20:39




Les ruines

Lieu : Yoshihiro (Bord de l'océan)
Spoiler:
 
Délai de réponse : 4 jours
Date de début : 22 juillet 2016
Au bout de quelques minutes, l'aubergiste vous mets dehors pour que vous dépêchiez de faire cette mission. Déjà qu'il aime pas les élus, si en plus ils se mettent à squatter son auberge ! En tout cas, il vous précise que le travail à intérêt à être vite fait, sinon la récompense risque de fortement diminuer une fois la foire aux champignon passée ! Quoi qu'il en soit, il vous montre de son doigt tremblant la direction à emprunter et vous précise que ce n'est que de la plaine, et donc que le trajet devrait être plus ou moins tranquille.

C'est plutôt le cas, il ne vous faut qu'une trentaine de minutes de marche pour apercevoir les ruines qui se découpent dans l'horizon, et elles portent bien leur nom. Déjà de loin vous pouvez remarquer qu'il n'y as de toits qu'à de rares endroits et que la majorité des murs est effondré, même si une partie semble rester habitable. Si vous vous approchez un peu trop, et que vous êtes assez discret tout de même, un grognement vous révélera la présence d'une créature qui as l'air très loin, mais vraiment très loin d'être amicale.

Plutôt gigantesque, elle était allongée ce qui fait que vous ne l'aviez pris que pour une irrégularité du terrain. Mais non, c'est bien un troll qui se trouve face à vous, et pas de ceux des légendes qui ne mesurent que quelques centimètres, non, celui là triple votre taille, et c'est peu dur. De plus, il porte une arme connue sous le nom de massue, soit un bout de bois bardés de piques. Impossible de savoir pour l'instant si il vous as repéré ou pas, mais cela ne saurait tarder.

Il faut croire que les bandits des ruines s'étaient plus ou moins préparés à la venue d'élus ou d'aventuriers natifs qui voudraient les détruire et qu'ils ont trouvé le temps de domestiquer un tel monstre, ce ne sera pas du gâteau.
Spoiler:
 
------------------------------
---------------
---------

Rappel de l'ordre de post :
Kamatari, Zoro, Matsuo et Zinnia

L'ennemi gardien du fort à été déterminé par jet de dés. Sachant que vous pouviez tomber sur des gobelins, nous pouvons dire que vous n'avez pas eu de chance (pas du tout même). Ce combat (s'il as lieu) se déroulera à la manière d'un full rp dans lequel je tiendrais le rôle du troll, merci de précisez à la fin de vos tours les actions de combat qu'effectue votre personnage ^^ ! Le troll as un niveau approximatif de 40, ce sera donc une bestiole très coriace, mais la stratégie et les actions intelligentes pourront vous permettre de le mettre à bas !

Pour toute question, je suis bien évidemment disponible par MP :3 !
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Dim 31 Juil - 0:21






Les ruines



Avec : Matsuo, Zoro Roronoa, Zinnia (Et PNJ Aki)
   
Nous n'eurent pas vraiment beaucoup de temps pour véritablement célébrer nos retrouvailles, Matsuo et moi. A vrai dire, peut être trop content d'avoir des personnes volontaires pour s'occuper des bandits... Ou parce que tout le monde regardait le singulier groupe que nous venions de former, l'aubergiste nous avait gentiment demandé de quitter l'auberge dans les minutes, afin de promptement nous mettre en chasse. J'eu le temps tout de même de finir mon verre et de poser quelques questions tout de même aux individus qui rejoignaient notre groupe.

Dans un premier temps, je m'étais adressé à Matsuo, pour répondre à sa question sur mon état, et sur implicitement comment les choses se déroulait en générale. Pour lui, les choses avaient pris un tournant plutôt inattendu. De bagarreur de taverne à notre rencontre, il prônait maintenant un pacifisme original à cause de la guerre qui arrivait. La question qui me vennait directement à l'esprit était de savoir si, en tant qu'élu, il y participait ou non. Je savais qu'il avait une bonne raison de ne pas vraiment porter dans son coeur les fuyujins, tant il avait put faire une mauvaise rencontre, que j'avais maintenant partagé...

"Et bien... Actuellement les choses se passe...Comme elle peuvent." Commençai-je d'une voix légèrement égarée, perdue dans tous mes souvenirs récents... Jusqu'à revenir à ma confrontation avec le titan sombre... "J'ai revue quelques personnes en m'égarant à Fuyu, après avoir croisée la route d'un homme que j'aimerai ne plus jamais revoir... Zayro Jinn, ce nom t'es familier non ?"

Puis je m'étais tourné vers l'élu aux cheveux verts en prenant une gorgée d'alcool. Certes, il fallait remplir la mission, mais nous avions encore tout le temps. La foire n'était prévu que dans quelques jours, et s'occuper de seulement quelques bandits n'allaient pas être d'une complexité sans borne. Il s'agissait juste de quelques hommes, rien de plus selon les dires de l'aubergiste. Toutefois, mon ami au bras immobilisé s'était montré un peu plus prompt à le ralentir. J'appuyai alors seulement ses dires en continuant sa phrase :

"En effet, nous n'avons même pas fait connaissance, et ma gorge est encore un peu sèche. Reste donc encore un peu."

Toutefois, il s'était tourné vers une jeune fille à l'arrière de l'auberge, qui s'avança vers nous d'un pays décidée, tout en lui demandant si elle voulait en être ou non, ce à quoi elle acquiesça directement. De base... J'aurai été totalement opposé à cette idée, car à cet âge... Enfin, elle ne semblait pas vraiment être une combattante à la vue de sa carrure ou par l'absence flagrant d'arme sur elle, mais après tout, elle pouvait garder des pouvoirs plutôt puissants. Elle me faisait un peu pensée à Emily, à la différence que cette dernière ne se serais pas vraiment proposée pour allez s'occuper de bandit, mais presque pour les soigner. J'espérai qu'elle se porte bien... Mais je redevenais nostalgique, et donc après un regard un peu circonspect porté en direction de mes deux autres camarades, je me laissai à un soupir en acceptant qu'elle vienne, en prenant donc la responsabilité :

"Très bien, très bien, tu peux venir, mais sois prudente, et s'il y a un problème, reste en arrière si le besoin s'en fait sentir."

Je finis alors mon verre rapidement, sous la pression constante de tout les gens de l'endroit, mais surtout sous celle de l'aubergiste, qui nous demandait de partir rapidement, avant de me lever, et de me diriger vers la sortie en tapant une fois sur l'épaule de Matsuo, en lui soufflant :

"Ils n'ont pas l'air très enclins à nous resservir, viens... On discutera de ça sur la route."

Une fois dehors, la pluie était toujours là, même si légèrement moins violente que précédement. J'avais eu les informations que je recherchais, et donc je pouvais partir sereinement pour cette mission. Mais plus important, j'avais trouvé quelques camarades de fortunes, et c'est donc en menant la marche que je me présentais.

"Mon nom est Kaede Honjo. Comme vous pouvez le voir sur mon dos, j'ai de quoi me défendre, en plus de quelques atouts... Dissimulés. Et vous ?"

Même si je connaissais Matsuo, les autres m'étaient totalement inconnus, et il était au moins le minimum que de demander leurs noms et de savoir comment ils comptaient se défendre face à des hommes armés et dangereux... Et particulier la jeune fille... Mais je ressentais une étrange énergie émaner d'elle... C'était faible, mais... Ce genre de sensation, comme d'une présence particulière, ne m'étais pas entièrement inconnu...

En tout cas, la marche en direction des ruines était donc pleinement lancée, et c'est en traversant quelques plaines pendant à peine une demi-heure que je pouvais voir en effet les restes d'une bâtisse incendiée. Rien de bien légendaire, mais c'était là où se trouvait nos ennemis. Peut être avait-il au moins pris quelques précautions défensive, donc dans le doute, j'avais déjà sorti mon arme et m'étais préparé à toute éventualité. La discrétion était surtout de mise... Tant une simple vigie pouvait complexifier les choses...

Mais... Ce fut quelque chose de très inattendu qui fit comprendre la gravitée soudaine qu'avait pris cette simple mission. Ce qui, à mes yeux, n'avait été qu'un simple tas de rocher, se révélait être un humanoïde de très grande taille, en proie peut être à un profond sommeil. En tout cas, ses intentions étaient très clairement de combattre si jamais nous étions repérés. C'est pourquoi... A la vue de ce monstre, je fis immédiatement demi-tour de plusieurs mètres, avançant avec la plus grande des prudences vers un lieu plus éloigné. Au moins, si nous réussissions à nous écarter, nous pourrions discuter d'un plan pour s'occuper discrètement des bandits, quitte à devoir prendre une autre entrée s'il y en avait une, ou, plus risqué, à devoir combattre l'ogre ou au mieux l'occuper avant de prendre la poudre d'escampette une fois le travail accompli.

Restait juste à savoir si mes compagnons avaient sût usé de la même discrétion que moi. 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1518
Yens : 39
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 21
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 179
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Mer 3 Aoû - 22:09


Les ruines
Matsuo, Zinnia & Kamatari



Les pieds fermement ancrés dans le sol, en attente d’une réponse, l’œil de Zoro s’immobilisait sur cette mystérieuse personne, qui au passage dégageait une espèce d’aura intrigante.  Cette dernière finit  par retirer sa capuche afin de révéler son identité au grand jour. Une gamine ? Aux yeux rouges ? Coiffée d’une manière assez .. Spéciale.
Souriant, elle emprunta alors une voix niaise pour fournir sa réponse qui se voulut positive. La sincérité qui se lut dans ses yeux à la couleur troublante pénétra le jeune homme. Il ne perçut rien de sournois en elle, toutefois, il n’était pas aussi naïf que son capitaine, et il n’éradiquait pas les hypothèses comme quoi elle pourrait être un élément nuisible. Elle semblait assez fragile, mais ce n’était qu’une simple impression, Zoro s’interdisait de se fier aux apparences. Dans le passé, ce style d’erreurs lui avaient coûté chers. Toutefois, il espérait qu’elle avait bien saisi tout l’enjeu de cette mission, il ne s’agissait pas d’aller ramasser les champignons en poussant la chansonnette.
Elle s’adressa ensuite aux deux autres qui.. Au passage, n’avaient pas bougé d’un poil leur popotin

Accaparé par cette fille bizarre, l’épéiste ne se rendit  pas immédiatement compte que les deux autres ne l’avaient pas  suivi dans sa lancée. Pour une fois qu’il était décidé à prendre des initiatives, tout le monde s’en battait les steaks, sa carrière d’entrepreneur ratée s’arrêtait donc ici. Ce fut éphémère.
En fait, ces deux abrutis continuaient leur petite conversation de printemps comme si de rien n’était. Il se tourna vers eux, assez agacé par leur attitude d’alcoolos du coin. Pourquoi avaient-ils accepté de faire équipe avec eux ? Il fallait dire aussi que Zoro rageait de les voir savourer leurs boissons comme des pachas, alors que lui ne pouvait pas s’offrir ce luxe actuellement. Pour ça, il voulait se dépêcher d’attraper ces bandits pour pouvoir serrer un verre de saké au plus vite ! Le mec se retourna alors sur son tabouret afin de faire face à l’épéiste, comme s’il s’apprêtait à dire quelque chose.
Bien que son regard fixait sinistrement les deux loques du comptoir, il rétorqua à la jeune fille, d’une voix basse car blasée :  

- Rassure-toi, ce n’est pas toi qui risque de gêner….

Aussitôt, le gars en pancho se la joua tonton cool en décrétant qu'il n'y avait pas lieu de se presser. Et après ça, ils comptaient organiser un pique-nique tous ensemble dans le premier champ fleuri du coin aussi, non ? A Kosaten, le caractère exécrable de Zoro s’était multiplié par trois. Il vivait assez mal la perte flagrante de sa puissance, ce qui expliquait son terrible manque de patience. En revanche, la dernière partie de sa phrase sonna plutôt en harmonie dans l’oreille de l’épéiste. Il lui proposait un verre… ? Comme quoi, ce mec ne disait pas que des choses complètement stupides. . Puis, sa copine de buverie se tourna à son tour pour approuver le propos de son voisin. Sauf que Zoro en avait clairement rien à foutre de les savoir déshydratés ou pas présentement !
Cette invitation apaisa les hostilités de Zoro envers ce gars qui ne lui inspirait rien de particulièrement bon, sans en connaître la raison, mais le tavernier vint à son tour tout ruiner, en indiquant qu’ils devraient déguerpir dans les prochaines minutes. Zoro en fut refroidi, il n’aimait pas se sentir oppressé pendant sa buvette :

- Tu me l’offriras une fois notre mission terminée… !


Déclara-t-il dans un sourire enfin sympathique, préférant remettre cette invitation à plus tard pour pouvoir en profiter pleinement. Et quelle meilleure façon d’apprécier pleinement un verre que de célébrer une réussite collective ?
En attendant que les deux acolytes ingurgitent leurs dernières gouttes, Zoro se tira au seuil de l’auberge, adressant un bref regard à Yeux De Sang au passage. Puis, à peine deux minutes plus tard, ils rejoignirent tous le sabreur, et ensemble mirent le pied dehors,  sous cette pisse d’éléphant interminable. Attention aux corps fragiles, y’avait de quoi se choper une pneumonie.

L’aventure démarra par une furtive présentation de groupe. C’était Kaede Honjo qui inaugurait, et à vrai dire, il était bien curieux de savoir comment elle comptait s’y prendre contre des bandits. Des atouts dissimulés ? Qu’est-ce qu’elle racontait celle-là ? Enfin, peu importait, il découvrirait ça au moment venu. Plus Zoro reluquait cette demoiselle, plus il trouvait que quelque chose clochait chez elle. Elle paraissait à part, et il pressentait une certaine force en elle, bien plus élevée que ce truc perturbant qu’il détectait chez cette gamine flippante aux yeux rouges. Pour une raison inconnue, elle semblait même surpassée le mec au pancho, ou encore lui-même :

- Mon nom est Zoro, et si vous êtes un minimum observateur, pas besoin de vous faire un dessin pour savoir comment j'ai l'intention de combattre.

Les informa-t-il, toujours plein de nonchalance, faisant bien entendu référence à ses trois lames voyantes qui pendaient du côté droit de sa ceinture.
Bref, ils se lancèrent à l’assaut de ces fameuses ruines qui se pointaient 30 minutes plus loin, après la traversée de quelques plaines insignifiantes. La marche avait été plutôt silencieuse. C’était fou comme les trajets se réduisaient quand Zoro était accompagné, car il ne se perdait pas bêtement. Mais, le petit groupe fut rapidement interrompu par une drôle irrégularité du terrain. De loin, on pensait à une petite colline mais de près, c’était pas trop ça.
En fait, il s’agissait d’un vieux troll dégueulasse en pleine digestion qui roupillait au milieu du passage. Zoro se gratta alors le haut du crâne, perplexe. A son souvenir, on ne lui avait pas parlé d’une créature aussi volumineuse. Peut-être qu’une info lui avait échappé, bien que ça l’étonnait.

Kaede fut la première à faire demi-tour, et Zoro ne tarda pas à marcher dans ses pas, la suivant dans son éloignement en toute discrétion. Une fois qu’ils furent à une certaine distance, l’épéiste demanda d’un air paumé :

- C’était prévu ça ?






† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Sam 13 Aoû - 15:39

Il y a un certain temps maintenant, et plus encore dans l'autre monde, Mat' était un grand buveur qui passait la plus part de ses soirs, si ce n'était les journées entières, dans des bars plus miteux les uns que les autres à être soul du matin au soir en attendant d'avoir finalement un combat à préparer. Ces journées étaient triste, minable même certains vous dirons, mais au moins ça lui a apporté une certaine connaissance quand aux bars et à l'ambiance qui y règne. Et alors qu'il n'était ici que depuis très peu de temps il sentait déjà que tout agissait contre eux, et par eux il entendait kaede, le mec au cheveux vert et lui même. Plusieurs habitants du coins les regardaient de temps à autres du coin de l’œil, espérant sans doute qu'ils ne finissent par décamper d'ici pour leur laisser la taverne à eux seul, les humains lambda. C'était triste à voir et dans un certain sens cette hostilité passive miné un peu le moral du boxeur. Mais ce ne fut clairement rien à côté de la prestance frôlant le dégoût qu'usa le tavernier pour nous virer de son taudis. Il s'empressa de nous indiquer le chemin à suivre pour qu'on finisse par se tirer d'ici prétextant que les brigands n'attendaient pas pour être eux aussi viré de ces terres. Soit, cette ambiance était exactement ce qui lui déplaisait le plus, l'intolérance pur était idiote mais au moins finirait-il son verre.

Justement, tandis qu'il soulevait son godet jusqu'à ses lèvres pour engloutir ce qu'il restait de la bière, Kaede finit par lui répondre après tant de coupure dans leur dialogue. Rien de bien neuf pour elle, tout allez normalement. Enfin c'était jusqu'à ce qu'elle dise qu'elle avait voyagé jusqu'en Fuyu et fait la connaissance du géant sombre de ce territoire et lorsqu'elle prononça son nom, celui de Zayro Jinn, Mat' afficha un rictus amusé. Ce n'était pas nerveux, il voyait juste différemment cette individu, non plus comme un meurtrier ultra violent et sanguinaire - bien qu'il le soit totalement et ça le boxeur ne pouvait le nié - mais plutôt comme une sorte d'étape finale dans sa recherche de sa puissance perdu et de son combat éternelle contre lui même pour se satisfaire d'être le meilleur. Le grand Z des terres gelées n'était pas un horreur pour lui mais tout le contraire, il ne représentait pas la peur mais l'espoir. Mais trêve d'esprit, il se contenta de lui répondre d'un léger.


" - Oép j'le connais bien, même que lorsque j'lui ai proposé un coups d'main il m'a prit le bras entier.
Fin bref trêve de blague, tant mieux si t'es toujours en vie et en un seul morceaux, ça a du mieux ce passer pour toi qu'pour moi visiblement."


Voyant que Kaede ainsi que le type aux cheveux verts avaient détourné le regard de sa blague ratée, il suivit leur mouvement pour voir une jeune demoiselle venant de retirer sa capuche et souhaitant rejoindre l'équipe du dimanche qu'ils formaient. Et aucun des deux autres comparses de ce groupe ne semblaient contre le fait qu'elle nous rejoigne bien que Kaede l'a mit tout de même en garde. Elle n'avait pas tord de le dire, cette enfant semblait frêle et chétive. Mais ça, ça serait jusqu'au moment où elle nous dévoilerait qu'en réalité elle est capable d'en appeler aux puissances du Maelström et qu'elle ravagerait tout sur son passage. D'après sa courte expérience c'est à peu prêt ce que les gens avec cet aspect son capable de faire alors, autant le découvrir pour elle. Aussi se contenta t'il d'hocher la tête sans que personne ne le calcule.

Suite à quoi, après l'invitation à l'homme aux katanas reporté à plus tard et la fin de son verre, Mat' se leva de son siège et tout comme les trois autres se mit en direction de l'extérieur de l'auberge, n'oubliant pas au passage de remercier le tavernier et de lui souhaiter une bonne continuation jusqu'à leur prochaine rencontre d'un ton amusé.

Une fois sortie de la, la pluie venant tremper les vêtements qui n'avaient pas encore terminé de sécher, tous trois se mirent en route dans la direction exact que le gros type nous avait indiqué. Tandis qu'ils sortaient à peine de cette rue Kaede fit preuve d'ingéniosité en se présentant au reste du groupe, annonçant également ce dont elle était capable mais gardant une part de mystère. Quel mystère cela pouvait il être ? Cette question vint tâter la curiosité de Mat' qui, comme à chaque fois, commença à le ronger tant il avait envie de savoir, en venant presque à espérer qu'elle ai besoin de s'en servir pour réussir à voir ce dont elle parlait. Le deuxième à se présenter fut l'homme aux trois katanas. Son nom était Zoro, juste Zoro. Puis comme il le souligna sans vraiment le dire il devait savoir manier les katanas qu'il portait, sinon pourquoi les porter.

Il y avait donc, pour le moment, deux épéiste sans doute confirmé. Des terribles combattants au corps à corps ce qui représentait un désavantage certains, il n'y avait pour le moment personne capable d'attaquer à distance. Et alors qu'il y réfléchissait Mat' sentit des regards venir se porter sur lui avec l'attente d'une présentation de sa part, aussi toujours d'un ton amusé et en souriant il leur dit.


" - Alors bonjour, moi c'est Matsuo Nakabuto mais vous pouvez m'appeler Mat' ça m'va aussi. En général j'me bats avec mes poings, qui d'ailleurs sont des poings en acier si vous l'aviez pas vu. J'suis un élu de Seika aussi, j'sais pas si vous aussi mais en tout cas voila, et actuellement j'préférerais qu'on évite de tuer des gens, au plus on les mets K.O ou on les effraies suffisamment mais la guerre qui va pas tarder fera déjà bien assez de mort comme ça."


Tout en disant cela il laissait son regard passer de l'un à l'autre pour voir un peu leur réaction, mais finissant sur celui de Zoro il reprit directement.


" - Et pas b'soin d'me faire de truc de moral comme quoi que c'est eux ou nous, ou alors que des morts ça arrivent tout le temps. J'le sais bien tout ça, c'est juste une requête que je vous fais à cause de la guerre."


Une fois cela dit, il attendit quelques instants pour connaître les révélations que ferait la demoiselle. Une fois chose faite il pressa le pas pour se dissocier un peu du groupe et être devant eux, puis il se mit à siffloter tranquillement, profitant à la fois de cette pluie qu'il appréciait et des paysages locaux. Le temps passa bien plus vite ainsi et seulement une demi heure plus tard ils arrivèrent non loin des ruines. Elles étaient encore loin mais sembla déjà très intéressante, emplit d'une histoire à raconter que Mat' commença à s'imaginer. Il avait l'habitude des ruines alors, même si l'architecture locale lui était encore un peu obscur à certains lieux, il essayait du mieux qu'il pouvait de recréer les bâtiments détruits qui siégeaient face à lui. Mais un grognement timide le sortit de cette rêverie et de son imagination.

Non loin de la et bien plus proche que les ruines, se levait une forme monstrueusement grande. Une créature à la peau verte tenant dans l'une de ses mains une énorme masse hérissé de pointe en tout genre. Il venait peut être de se réveiller et vu son air grognon c'était sans doute à cause d'un mauvais cauchemar. Mais peu importe sans regarder derrière lui, car sinon il aurait vu les autres faire demi tour, il continua à s'avancer se mettant tout de même à siffloter un peu moins fort. S'il s'était intéressé un peu plus aux créatures peuplant ce monde ou s'il était doué de peur peut être n'aurait il pas agit ainsi, mais pour le coup cette bestiole ne lui sembla pas si hostile. Puis alors qu'il n'était vraiment plus loin du géant vert il leva une main en signe de salut et lui lança.

" - Bonjour à toi, moi c'est Mat'. Te dérange pas pour moi j'veux juste aller aux ruines la bas."

Il pointa du doigts la direction des anciens bâtiments pour que le grand type ne puisse le voir s'il le désirait et baissa ensuite sa main continuant paisiblement son chemin. Prenant tout de même le soin, car il restait prêt à accepter toute idée, de se mettre légèrement en garde aux cas où le géant ne voudra déclarer les hostilités. Ou bien si au contraire il se montrait amicale, Mat' avait déjà une ribambelle de question à lui poser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Jeu 18 Aoû - 16:40





Les ruines (Scénario)


feat.Kamatari, Zoro et Matsuo



Visiblement peu enclin à cette idée, l'homme au yukata finit tout de même par accepter la présence de cette étrange personne aux yeux rubis, la mettant toute de même en garde pour sa sécurité, sûrement au vu de son apparence jeune. Cela indifférait la dragonne, ça l'arrangeait même, car elle n'aurait pas à s'expliquer si elle restait en retrait à cause lors d'un affrontement.

Haussant donc les épaules, Zinnia se tournait vers l'aubergiste qui demandait au trio d'élus de sortir de son entreprise, ne prenant même pas de gant et étant toujours aussi aimable et profitant de ce moment, l'homme qui l'avait abordé plus tôt lui fit même une remarque qui tira un sourire amusé à notre héroïne.

N'empêche, quel toupet cet humain... Mettre à la porte des personnes qui se trouvent être prêtes à accomplir une basse besogne pour son compte. Il pourrait faire preuve d'un peu d'entrain ! À leurs places, j'aurais réduit son auberge et tout le village en cendre, à titre d'exemple. Mais bon, les humains manquent d'originalité, que voulez-vous ! En tout cas, notre équipe de supers justiciers doit se mettre à présent en route.

L'homme efféminé sortit alors de l'auberge, rapidement suivi par son ami aux bras brisés et le troisième aux katanas. Zinnia attendit son tour, récupérant son regard glacial avant de prendre la suite, le groupe commençait alors sa route en direction des ruines indiquées par l'aubergiste, profitant de cet intermède pour dire leurs noms et leurs capacités. Kaeda était l'homme à l'allure de femme, Zoro était celui au trois katanas et le dernier se nommait Matsuo. La dragonne étouffait un petit rire en secouant la tête de gauche à droite devant cette débauche de présentation, suivant le groupe en restant un peu en retrait derrière les trois étranges élus qu'elle accompagnait.

Des noms, encore des noms, trop de noms ! Quel est donc ce délire des humains avec leurs maudit noms ?! Ils ne vivent pas assez longtemps pour qu'ils aient de l'importance de toute façon. Quelle blague... Nous avons donc deux utilisateurs d'arme blanche et un mec inutile qui tape avec des poings qui ne fonctionnent même plus ? Et bien, ils ne sont pas sortis tous les trois !

Ayant remis sa capuche au vu de la météo qui régnait sur la zone, Zinnia observait le dos de ses compagnons durant la demi-heure qui les séparaient de leurs objectifs, gardant une distance raisonnable tandis que le plus blessé du groupe en prenait la tête, sous le regard exaspéré de la dragonne.

Subitement, deux des membres firent demi-tour, rejoignant la petite dernière qui fermait la marche. Jetant un coup d'œil en avant, elle vit un troll gigantesque à quelques mètres de l'élu aux bras brisés tandis que les deux autres se demandaient comment cette bestiole était arrivée ici. Le regard froid et un air blasé sur le visage, Zinnia sortait sa main de sous sa cape pour donner un petit coup de poing à celui qui s'appelait Kaede avant de tendre l'index en direction de l'individu dénué d'intelligence qui tapait la discute avec le troll.


-Hé, je ne voudrez pas vous dérangez pendant votre petite discussion, mais j'ai l'impression que votre ami est stupide.



Spoiler:
 


Dernière édition par Zinnia le Ven 19 Aoû - 8:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Ven 19 Aoû - 3:04




Les ruines

Lieu : Yoshihiro (Bord de l'océan)
Spoiler:
 
Délai de réponse : 4 jours
Date de début : 22 juillet 2016
Le troll ne sortait pas seulement d'un mauvais cauchemar. Il avait été dressé par les bandits pour être le plus cruel et atroce possible, c'était sa raison de tenir debout sur ses deux grosses pattes. Il savait pertinemment que si il désobéissait, il subirait le feu … Le feu … Non ! C'était un troll, il était donc bête, mais ''feu=douleur'' était quelque chose qu'il avait facilement réussis à imprimer dans sa minuscule cervelle de la taille d'un petit pois, de même que l'association ''désobéir = feu'' ce qui donnait, si on rassemblait tout ses neurones et au bout de longues minutes de réflexion acharnée ''désobéir = douleur''. Ses petits yeux stupides étaient bien incapables de voir qu'il y avait là des élus qui s'apprêtaient à attaquer les ruines, en revanche il entendit clairement un de ces nains s'adressait à lui.

L'air surpris (vous comprenez, avec une dégaine pareille, on as pas l'habitude d'être abordé), il baissa la tête et se baissa légèrement pour regarder la petite chose qui s'adressait à lui. Ce n'était pas un des bandits qui utilisaient un signe distinctif visible quand ils passaient à proximité pour que la grosse bestiole stupide ne les attaque pas, c'était donc un ennemi. Et les ordre étaient simples et assez clair pour qu'il les aient compris « ennemis = taper ». Et comme, ne l'oubliez pas, ''désobéir = douleur'', il n'hésita pas une seconde de plus. Soulevant sa lourde masse il balaya l'air face à lui. C'était esquivable, mais pas facilement, et c'était encore pire pour le deuxième coup qui suivit, un retour bien ajusté. C'était un troll complètement benêt, mais une vraie machine de guerre. Grognant et haletant, il chercha ensuite des yeux l'humain qui avait osé essayer de l'affronter. Cela allait être un sale quart d'heure pour lui, assurément.
------------------------------
---------------
---------

Rappel de l'ordre de post :
Kamatari, Zoro, Matsuo et Zinnia

Actions du troll :
1. Coup puissant
2. Coup puissant
3. Coup puissant

(bref, Mat vas douiller)

Les autres vous êtes encore discret !
Pour toute question, je suis bien évidemment disponible par MP :3 !
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Sam 20 Aoû - 11:39






Les ruines



Avec : Matsuo, Zoro Roronoa, Zinnia (Et PNJ Aki)
   
La vue de l'énorme créature qui semblait être une sorte de gardien pour l'endroit m'avait considérablement refroidi, un peu comme aurait put faire le fait d'être jeté dans un étang glacé par surprise. J'étais considérablement pris au dépourvu à cet instant, mais j'évitai de jouer de précipitation ou de panique. S'il y avait un obstacle, aussi imposant soit-il, avec de la préparation et un plan, nous aurions toutes nos chances de surmonter ce problème...

Mais j'avais en tout cas de nombreuses questions à ce sujet... Comment cela se faisait-il qu'un ogre se trouve ici ? Quel était son lien avec les bandits ? Nous avait-il précédés en s'occupant des brigands, ou au contraire avait-il été domestiqué comme une arme afin de nous opposer une farouche résistance. Je l'ignorai, et la présence ou non de bandit à l'intérieur de ces ruines allaient donner l'ordre des choses lorsque nous donnerions un assaut calculé.

En tout cas, l'épéiste avait bien vu la même chose que moi, me prouvant que la boisson prise à l'auberge ne me jouait pas des tours... Ou alors nous étions tous en proie à une hallucination collective, ce qui serait autrement plus inquiétant... L'alcool et ses ravages... Je le savais pourtant qu'il fallait mieux boire après avoir combattu, et non l'inverse. Toutefois, pour juste un verre, cela semblait vraiment très étrange...

"J'ai bien peur que non."
Répondis-je à Zoro, et haussant les sourcils, tout en continuant de m'éloigner avec une certaine discrétion, afin de voir comment nous allions pouvoir nous en sortir en limitant les coups que nous recevrions. L'idée d'affronter de face à une telle créature n'était à vrai dire pas la meilleure idée, mais je devais avouer qu'elle ferrait un bon adversaire.

Toutefois, ce fut des paroles un peu acerbe de la fillette qui me firent froncé quelque peu les sourcils, avant que je ne comprenne ce qui valait à Matsuo cet déplaisante remarque : L'élu du phénix avançait tranquillement vers l'humanoïde, commençant à discuter quelque peu tout en continuant sa route. Et lui offrir un verre à l'auberge était la suite de son plan ?!

J'étais un peu sur le coup de la surprise, mais je compris immédiatement la réaction du troll lorsqu'il arma d'un grand geste un balayage pour directement faucher Matsuo. Mais ce n'était pas dans mes plans que de laisser mon ami recevoir un tel coup à cause d'une étourderie pareille !

"Fais chier !" Dis-je en serrant les dents, en commençant immédiatement à courir en direction des deux opposant, avant lancer d'un violent coup mon boulet dans l'axe d'attaque du troll, dans l'espoir que son attaque soit annulée par la mienne, et donc que le boxeur soit protégé. Néanmoins, si mon coup sembla affecter son attaque, je ne savais pas vraiment à cause de l'obscurité si je l'avais annulée entièrement. Probablement que oui, du moins je l'espérai.

Avançant encore, je glissa après sa seconde attaque pour tenter de le frapper au niveau de la cuisse, en lui tranchant sa chair d'un coup de faux. Arrivant là où se trouvait Matsuo, je ne put m'empêcher de serrer les dents une nouvelle fois, tout en disant :


"La prochaine fois, ramène un peu d'alcool, je suis sur que ton nouvel "ami" en est un grand fan !"

Puis je m'adressai aux deux autres en plus du boxeur, élevant un peu la voix du fait que nous étions maintenant pleinement repérés :

"Je peux me charger de lui ! Occupez vous des bandits, mais soyez prudent !"

Puis, je me mis en posture défensive, fronçant les sourcils et calmant ma respiration. S'il fallait combattre jusqu'au bout, j'étais prêt !


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1518
Yens : 39
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 21
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 179
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Lun 22 Aoû - 15:37


Les ruines
Matsuo, Zinnia & Kamatari



Vraisemblablement, ce troll n’était pas au programme, et cette imprévue annonçait les problèmes en perspective. Bon, ce n’était pas comme si les plans se passaient toujours comme prévus. A force, l’épéiste était accoutumé à ce genre d’obstacles qui s’amenaient à l’improviste.
Enfin, ce nouveau souci aurait pu être bien géré si cet abruti de mec au pancho ne s’en était pas mêlé. En effet, la mystérieuse gamine alerta les deux élus pour annoncer que Matsuo était parti taper  la causette avec le troll. Pourquoi fallait-il toujours qu’il se retrouve entouré de mongoles ?

Qu’est-ce qu’il s’imaginait au juste ? Que ce troll allait gentiment le laisser passer, et pourquoi pas même nous aider à tabasser du bandit si on lui demandait aimablement ? Mais peu importait, ça ne servait à rien de se plaindre, ce qui était fait était fait.
Bref, ce qui devait arriver arriva, bien évidemment, et le troll leva sa massue afin de frapper violemment tout ce qui se trouvait devant lui, y compris Matsuo.

Heureusement, sans capter quoi que ce soit, une des filles courut à la rencontre du troll elle aussi, après avoir laissé une injure au passage. Ce n’était pas étonnant qu’elle agisse pour sauver son pote, ils semblaient être comme cul et chemise ces deux là.
Zoro observa toute la scène de loin, en profitant pour analyser le style du combat de cette femme étrange. Elle prit le risque de stopper l'attaque avant que cette dernière n’atteigne son ami, et essaya de viser avec sa faux au niveau de la cuisse du troll

Quand la jeune femme éleva la voix en direction de l’épéiste et de Yeux de sang, ils comprirent qu’ils étaient inutiles de se cacher plus longtemps. Alors, Zoro les rejoignit et écouta les nouvelles instructions. Visiblement, c’était Kaede qui prenait le commandement. Apparemment, elle se chargeait de cette ignoble créature, et encourageait la troupe à poursuivre la mission. Très bien, mais ce troll s’avérait dangereux, il n’était pas tranquille de laisser cette femme seule ici, bien qu’elle semblait se débrouiller.

Sans rien dire, il se contenta d’hocher la tête, en signe d’acquiescement, et indiqua aux deux autres de continuer à ses côtés. Il continua donc à avancer en vitesse vers les fameuses ruines qui se situaient à proximité du troll.
Le jeune homme s’accroupit derrière un muret de ruine, et vint discrètement lever la tête pour regarder par-dessus. Sa touffe verte dépassait donc du muret, mais avec un peu de chance, les bandits pourraient le prendre pour une herbe sauvage entrain de pousser sur la pierre. C’était l’avantage, ses cheveux se fondaient dans le décor.







† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Dim 28 Aoû - 17:39





Les Ruines (Scénario)


feat.Kaede, Zoro et Matsuo



Le duo se retournait sous la remarque froide de la dragonne, pouvant voir avec stupeur, amusement, lacement... que le dénommé Matsuo était sur le point de faire connaissance avec l'impressionnante montagne de muscle qui lui faisait face. Lançant une injure au grès du vent, l'homme à l'allure effémine partit sans attendre à la rescousse de celui qui semblait être son ami, lui envoyant une partie de son arme directement dans le poignet pour dévier son premier coup pour ensuite avoir le temps de parer le second. Regardant le spectacle sans grand enthousiasme, l'homme à la chevelure émeraude et Zinnia se fit soudainement interpellait par le chef de la bande, leur ordonnant d'aller s'occuper des bandits alors qu'il allait se charger de notre ami musclors.

Quel humain idiot... Pourquoi se jeter corps perdu dans la bataille pour un idiot incapable de voir le danger en face de lui ? À croire que les idiots s'attirent... Mais l'homme à la faux est largement assez fort pour terrasser cette créature d'un autre âge tout seul et de toute façon, l'humain aux katanas semble bien heureux de pouvoir suivre un ordre simple, autant suivre le mouvement.

Zoro partit en direction des ruines, suivis de près par la dragonne qui lui emboîtait le pas après un soupir, se dirigeant droit vers un petit muré près de l'entrée des ruines, à l'abri des regards des bandits qui devaient rôder à quelques mètres seulement, Zinnia pouvait sentir leurs transpirations bien qu'elle ne pouvait donner leurs nombres exactes.

Génial et maintenant, que faisons-nous ? L'humain avec l'herbe sur la tête semble être capable de se débrouiller, l'autre avec les bras en compotes est complètement inutile par contre et moi... Je n'ai pas envie de m'impliquer, je n'ai jamais dit que je souhaitais participer activement à leur petite croisade après tout ! Mais cet endroit est dangereux, exposé... Un dragon ne jure que par la hauteur de toute façon.

Levant les yeux en direction d'une tour en ruine, elle s'attelait à l'escalader, prenant tout son temps pour choisir ses prises et profiter du paysage jusqu'à finalement atteindre le sommet en mauvais état de la ruine, profitant de sa position surélevé et de son regard de prédateur pour analyser le nombre d'ennemis présent et leurs positions, même si elle allait sûrement garder ses informations pour elle, elle se sentait mieux en sachant ce qu'il se passait avec un peu plus de précision, tous ses sens aux aguets si jamais elle devait se défendre subitement, prête à dégainer ses revolvers au besoin, bien que déterminé à resté passive.

Lançant un regard en contre bas pour voir ou en étaient ses camarades bipèdes, enchaînant sur un regard en direction de Kaede et de son ami de plusieurs tonnes, tout était trop calme...



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Lun 29 Aoû - 0:03




Les ruines

Lieu : Yoshihiro (Bord de l'océan)
Spoiler:
 
Délai de réponse : 4 jours
Date de début : 22 juillet 2016
Son premier coup arrêté par une drôle de demoiselle, le troll poursuivit tout de même ses attaques et le deuxième impact cueillis le boxeur effronté au creux des reins avec assez de forces pour l'envoyer planer plusieurs mètre plus loin et l'assommer en même temps. Cependant, à présent, il y avait cette autre drôle de personne qui lui faisait face et qui avait réussis à arrêter une de ses attaques avec son arme ! Elle n'était absolument pas du même niveau que les autres, et il allait falloir qu'il soit plus prudent. En tout cas, c'est ce qu'il aurait fallu. Le troll était bien trop stupide pour user de ses neurones et réfléchir à quelque chose d'aussi complexe que la prudence. Ses yeux devinrent rouge de colère en comprenant qu'il ne parviendrait sans doute pas à retenir les deux autres misérables humains qui passaient, à cause de cet être étrange. Il fallait s'en débarrasser au plus vite ! Levant sa massue dans un cri de rage extraordinaire, il l'abattit de toute ses forces mais avec grande lenteur sur ce qui lui faisait face. Puis il chargea, front en avant, dans sa direction, pour essayer de l'écrabouiller.
------------------------------
---------------
---------

Rappel de l'ordre de post :
Kamatari, Zoro, (Matsuo, vous pouvez le passer tant qu'il ne s'est pas manifesté de nouveau) et Zinnia

Zoro et Zinnia : vous êtes discret pour ce tour, mais à partir du tour suivant, il faudra lancer un d20. En dessous de 10, vous échouerez la discrétion et je me laisserais le droit d'interpréter xD

Zinnia : de ta position tu peux apercevoir ceci :
Spoiler:
 

Matsuo : Tu es assommé, lorsque tu reviendras, tu te réveilleras très affaiblis

Kaede : Actions du troll :
Action 1 et 2 : Coup destructeur (triple des dégâts d'un coup normal)
Action 3 : Charge (léger dégâts et double l'attaque suivante)
Action 4 : Coup puissant
Pour toute question, je suis bien évidemment disponible par MP :3 !
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Lun 29 Aoû - 18:47






Les ruines



Avec : Matsuo, Zoro Roronoa, Zinnia (Et PNJ Aki)
   
Malgré ma tentative de protéger Matsuo, ce dernier ne put éviter les assauts de l'être surdimensionné, qui réussit à envoyer le boxeur à plusieurs mètres de cela, en le blessant surement gravant. Il payait gravement une erreur d'innatention, et peut être que ses instants étaient comptés ! Mais en présence d'une montagne aussi grande et imposante que celle qui était en face de moi, je n'aurais jamais la possibilité de stabiliser mon ami...

Mes deux coéquipiers encore conscient ayant obéit et se chargeant des bandits, la situation prennait pour moi une tournure beaucoup plus grave. Je devais occire ce monstre, et ne pas simplement l'occuper. Et il n'y avait pas de discussion possible. Je serrais les dents tout en fermant les yeux plusieurs secondes, avant de les rouvrir d'un coup sec, ma concentration étant presque à son paroxysme. Lorsqu'il s'agissait de défendre quelqu'un dans une situation critique, j'étais loin d'être inoffensif...

Mais le géant lui restait une menace, malgré son coté très lent et presque balourds, sa force était grande. Je rivalisais avec elle par la puissance de mes coups, mais je devais me méfier... Le combat n'allait pas être le plus rapide tant chacun de nous deux était capable d'endurer de sévères blessures, mais il risquait d'être intense.

Frénétique, l'animal lança dans un premier temps une attaque bien trop lente pour être dangereuse, que j'évitai d'un bond en arrière. La terre, le sol, les pierres, tout se soulevait et se projetait sous la puissance de l'attaque très spectaculaire, mais particulièrement inefficace contre quelqu'un d'aguerri.

Puis, comme j'étais maintenant trop loin pour lui, il décida de charger de tout son corps dans ma direction, en tentant de me balayer. A vrai dire, c'était une stratégie primitive qu'il employait, mais il ne fallait pas vraiment s'attendre à de grandes choses vis à vis d'un animal dont la seule capacité était de cogner le sol avec un bout de bois pointu. Profitant des nombreuses opportunités que laissait le balourd dans son sillage, je glissais agilement entre ses jambes, tentant de trancher au passage une partie plutôt... Sensible de son anatomie, qui risqua très probablement de limiter grandement ses quelques mouvements déjà maladroits. Mais glissais sur une terre un peu trop humide, je ne pus que me protéger tant bien de mal du coup que m'assena la créature en se retournant, qui m'envoya à quelques mètres... Fort heureusement, j'avais tout de même pris la peine de mettre mon arme en opposition, qui avait bien amortie l'attaque, que j'avais tout de même subie. Crachant juste un peu de salive rougeâtre à cause du choc, je m'essuya d'un mouvement de bras mes lèvres, en regardant la créature avec défiance :


"Approche, ça ne fait que commencer..."

Résumé des actions combats :
 
 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1518
Yens : 39
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 21
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 179
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Mar 30 Aoû - 23:54


Les ruines
Matsuo, Zinnia & Kamatari



De sa position, il pouvait percevoir deux archers tenir l’entrée. Il possédait le moyen de les attaquer à distance, mais apparemment, il fallait se la jouer discret, et il préférait ne rien tenter de stupide comme l’autre abruti qui avait terminé dans le décor. D’ailleurs, il se demandait s’il allait reprendre conscience un jour, avec un coup pareil, ce n’était pas gagné. Enfin, ce n’était pas Zoro qui le plaindrait. Matsuo avait joué aux cons, ça lui servirait de leçon à l’avenir.
Quant à Kaede, il n’y avait qu’à espérer qu’elle s’en sorte, mais étrangement, l’épéiste était comme confiant vis-à-vis des compétences de cette femme. Elle parviendrait à en venir à bout, il en avait la conviction. Et puis, la situation dans laquelle ils se trouvaient ne laissait pas de place à de telles pensées, Zinnia et Zoro devaient se concentrer sur le camp.

D’ailleurs, la jeune femme prit l’initiative d’escalader une vieille ruine pour obtenir un meilleur aperçu. Ce n’était pas idiot, et peut-être y’avait-il un accès plus évident de là-haut. Discrètement, il décida alors de rejoindre la femme, en grimpant à son tour, avec aisance. Il se plaça aux côtés de Yeux de sang, et balaya aussitôt l’enceinte des ruines. C’était un repère plutôt sympa où résidait les trois bandits. Aucun d’eux ne se démarquaient, pourtant, ça étonnait Zoro qu’il n’y ait pas de boss. Peut-être était-il caché ?

- Mh… On devrait pouvoir se les faire facilement…

En conclut-il, avant de chercher un accès mais rien de très intéressant. Et puis, même s’ils entraient sans passer par l’entrée, les archers se ramèneraient en renfort dés qu’ils entendront le bordel à l’intérieur. Non, mieux valait isoler les mecs aux flèches dans un premier temps pour les dégommer. et il comptait bien en informer la jeune femme :

- Y’a deux mecs avec des arcs  à l’entrée, il faut s’en occuper sans alerter les autres….

Sans attendre une quelconque réponse, il descendit avec discrétion et une fois le sol atteint, il s’agenouilla à nouveau derrière le mur et épia les deux gugus. L’épéiste abaissa alors le regard vers la terre pour y trouver un bon truc à lancer. Là, à sa droite, un bon caillou était à disposition. Le cheveux vert arbora un sourire malicieux, le ramassa et le lança fortement au loin. Il avait visé un buisson, à quelques mètres devant les archers afin d’attirer l’attention.
Lui-même se rapprocha discrètement du buisson mais sans plus. Il préférait rester sur ses gardes puisque affolés, les archers étaient capables de tirer au hasard dans le buisson. Toutefois, Zoro devait les approcher de lui le plus possible car au corps à corps, ces deux là n’avaient pratiquement aucune chance.








† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Dim 4 Sep - 17:12





Les Ruines (Scénario)


feat.Kaede, Zoro et Matsuo



Dans la plaine, le combat faisait rage : Kaede et la créature humanoïde ce battant avec hargne et violence, le choc de leurs attaques ce faisant entendre à plusieurs kilomètres à la ronde et résonnant entre les épais murs des ruines. De sa position dominante, la dragonne pouvait voir trois bandits au centre de l'enceinte, le reste des ruines restant hors de vision de la jeune élue, elle devait se contenter de ses trois-là et des deux archers postés à l'entrée des ruines.

Un joli groupe de bras cassés, rien de bien difficile à occire, le petit groupe que j'ai suivis pourra s'en charger sans trop de difficultés. Tiens, voilà que l'humain aux poils vert viens me rendre visite au sommet de ma tour, profitant lui aussi de la vu avant de dire deux vérités et repartir comme une fleure. Armé de l'arme suprême de son espèce : des petits cailloux, il attire les deux tireurs ennemis pour qu'ils se rapprochent de sa position. C'est un combattant au corps-à-corps, il n'est pas totalement idiot même si son entreprise reste risquée...

Regardant la scène en contre bas, Zinnia observait les deux archers s'approchaient de la cachette de Zoro, leurs arcs bandés et près à tirer aux premiers signes suspects, les risques pour l'épéiste étaient réels. Soupirant en faisant ce constat, la dragonne attendait patiemment de voir les prochaines actions et mouvements des deux archers.

Elle gardait même un œil sur les trois bandits se trouvant dans l'enceinte, en effet, il était simple pour les deux cibles en contre bas de prévenir leurs amis qu'ils avaient entendus un bruit suspect et au vu de la puissance de l'homme aux katanas, se frotter à cinq ennemis en même temps, risquait d'être légèrement compliqué. Soupirant de nouveau, Zinnia se préparait à devoir potentiellement intervenir dans les secondes qui allaient suivre, se préparant même à sortir l'une de ses armes au besoin


-J'espère pour toi qu'ils sont stupides que toi, humain.

Murmurait-elle dans un souffle, scrutant la scène de sa position dominante.



Résultat du dé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Dim 4 Sep - 18:11

Un grondement terrible qui fit trembler le sol. Un souffle à l'odeur âcre et puante vint s'abattre sur lui. Une montagne s'élevant à travers la plaine finissant d'engloutir le boxeur dans son ombre. Une créature puissante et terrifiante qui élança avec fracas la masse de bois qu'il avait.

Le boxeur était pourtant prêt à tout éventualité. Il savait d'une manière ou d'une autre que cette créature n'était pas des plus amical et serait peut être agressive. Il le savait au fond de lui, il c'était mit sur la défensive mentalement. Le coup était lent, prévisible et surtout mal calculé. Mais alors . . . Pourquoi ? Pourquoi n'avait il réussit à l'esquiver avec aisance. C'était étrange mais avec un goût amer en bouche il en connaissait la raison alors qu'il perdait connaissance. Une boule au ventre l'en avait empêché, le début d'une migraine était apparut au même moment.

La masse fut arrêté de trop peu par l'aide de sa camarade Kaede, la force de la bête était puissante et il c'était quand même prit le coup. Il aurait voulu l'esquiver, l'éviter et contre attaquer mais il était resté planté la, sans rien faire. Attendant simplement que le coup, l'attaque, ne le touche et ne l'envoi valser. Ses pieds quittèrent la terre ferme tandis qu'il sentait le vent entourer son corps. Il voyait sous ses pieds et partout où il poser le regard, la terre être de plus en plus loin. Puis s'approcher à nouveau.
Combien de mètre ? Il ne savait pas mais en tout cas le coup avait fait craquer plusieurs os, un bruit sourd et sec avait pu être entendu et la douleur était tel qu'il en était presque sur. Son bras ? Non il ne semblait pas être en plus mauvais état, ce qui était une bonne nouvelle dans toute cette pagaille.

Un rire énigmatique et lointain, strident et doux qui venait jusqu'à ses oreilles, peut être uniquement les siennes, sans doute... A la fois enivrant et déplorable. Des frissons s'élevèrent sur tout son corps et ne le quittèrent plus jusqu'à son point de chute. Le temps semblait passer bien plus lentement, tel un sort qu'il devrait subir pour l'éternité. Autour de lui tout le monde s'agitait mais avec une allure tel qu'un escargot irait plus vite un jour de sécheresse.

Et pourtant . . . une ombre, une forme se mouvait avec aisance à travers la plaine. Elle n'avait pas de visage, pas de corps, juste une forme rappelant vaguement un humain. Il était rapide et de cette obscur présence émanait le rire néfaste qui venait vriller les tympans du boxeur. Il était toujours dans les airs, peut être un mètre ou deux au dessus du sol voir plus, il n'aurait su le dire car tout ce qu'il savait était qu'il n'était plus tout seul. Oh bien sur il était accompagné par un petit groupe d'aventurier sortit de nul part, accompagné d'un géant à la peau verte portant une masse gigantesque dans ses mains. Mais ce n'est pas de ce genre de présence dont il parlait, dont il ressentait la présence. Celle qu'il ressentait actuellement était l'une des seuls, la seul pour ainsi dire, capable de le faire frisonner l'espace d'un instant. Un instant qui semblait durer éternellement.

L'ombre disparut de sa vision alors que Matsuo continuait à tourner lentement sur lui même dans les airs. Il pouvait voir le filet de sang et de sueur mélangé volé à travers la plaine en direction du sol si verdoyant qui n'allait bientôt plus l'être. Le rire s'arrêta et l'ombre réapparu, non loin de lui cette fois ci. Un sourire glacial de dents blanches était visible alors que deux yeux jaunes firent leurs apparitions. Les maux qu'il avait avant d'avoir été touché par le troll s'intensifièrent. La boule qu'il avait à l'estomac s’agrandit pour envelopper tout son abdomen alors que sa migraine allait lui faire perdre connaissance. Mais avant que ses yeux ne se ferment pour quelques instants, la forme s'approcha encore, découvrant ses traits conformément exact à ceux du boxeur qui allait tomber dans les pommes. Arborant toujours son sourire il amena son doigts au menton du boxeur et d'une voix provenant du fin fond de l'esprit endolori de Mat' il prononça.


" - Me voila de retour mon enfant."

Cette phrase dite, le temps reprit son cours normal et il termina de chuter à grande vitesse et s'effondrer en perdant connaissance.

Il ne savait pas combien de temps c'était écoulé, mais voila qu'il revenait à lui même. Ses yeux s'ouvraient et se fermaient lentement, le laissant entre apercevoir ce qu'il se passait autour de lui. Kaede combattait toujours le géant alors que les deux autres étaient partie en direction des ruines.

Lentement, il se redressa sur ses jambes. Sa douleur à la tête et celle au ventre était partie, par contre ceux que le troll lui avait causé en l'envoyer valdinguer un peu plus loin était toujours présent et dérangeant. Il sentit que l'une de ses jambes était blessé tant il avait du mal à marcher, peut être des côte brisé également, il commençait à connaître ces douleurs par cœur depuis le temps. Ça finirait par guérir. Il essuya le sang qui s'échappait de sa bouche, puis celui qui coulait des autres blessures et commença à se dirigeait lentement en direction de sa camarade et de la montagne verte avec qui il avait un problème à régler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Dim 4 Sep - 23:23




Les ruines

Lieu : Yoshihiro (Bord de l'océan)
Spoiler:
 
Délai de réponse : 4 jours
Date de début : 22 juillet 2016
Voilà qui était drôlement fort ! Non contente d'arrêter son premier coup et d'esquiver le suivant, la drôle de demoiselle venait de lui faire une sacré bonne entaille dans le cuir de sa cuisse, et encore heureux, il avait réussis à se décaler légèrement sur le côté au dernier moment d'un bond qui n'avait rien de gracieux, sinon ç'aurait été ses bijoux de famille qui auraient souffert du tranchant acéré de sa drôle d'armes. Et encore allait qu'elle n'accepte pas de se faire taper tranquillement, ou même qu'elle essaye de le couper, même si tout cela n'était pas très agréable, mais s'en prendre à ces parties là, ah ça non, ce n'était pas pardonnable. Glissant une grosse main entre ses jambes pour vérifier qu'il n'y avait pas de casse, il grogna sous la douleur lorsque ses doigts pleins de terre touchèrent la plaie à vif. C'est qu'elle lui avait fait drôlement mal la bougresse ! Furieux, le troll décida qu'il ne s'arrêterait pas là, et qu'il ne se laisserait sans doute pas avoir par une fourbe qui n'hésitait pas à s'en prendre à son point faible ! Elle allait payer !

Levant sa lourde massue au dessus de sa tête, il la propulsa vers le bas et vers la droite en même temps, se servant de sa propre force pour se faire tournoyer avec une vigueur et une rapidité inespéré pour le gros balourd qu'il était. Les clous acérés de son arme fendaient l'air sans aucune précision mais avec une efficacité et une puissance mortelle, il valait mieux ne pas être sur le trajet de son attaque … Mais il tournoyait avec tellement de vigueur qu'il eut tôt fait de parcourir toute la zone et de venir s'écraser contre un mur. Légèrement sonné, il s’agrippa la tête d'une main tout en lançant des coups larges devant lui pour essayer d'atteindre la misérable donzelle qui avait osé s'en prendre à lui tout en grognant dans un langage presque intelligible.

TOI VAS VOIR MOI TAPER TOI SI FORT QUE MAMAN TOI PAS RECONNAITRE VISAGE TOI !

Du côté des bandits, les choses étaient plus calme, il fallait dire qu'avec le boucan extraordinaire que faisait leur troll de compagnie il était difficile de repérer les deux élus qui les épiaient avec discrétion, même si ils étaient très attentifs, se doutant qu'il devait y avoir des ennemis à proximité. Ainsi, lorsqu'une pierre échoua au côté d'un des archers censés garder l'entrée, celui ci se retourna vers son collègue pour l'avertir. Alors que celui ci visait l'endroit d'où ils pensaient tout les deux voir provenir la pierre, son compagnon commença à donner de grands coups calculés de son petit coutelas dans le moindre buisson, cherchant le responsable de l'attentat.

Montre toi, fils de chienne, on sait qu't'es là !

Ouais ! On sait qu't'es là !

Les trois bandits vaquaient toujours à leurs autres occupations sans mots dire, visiblement peu préoccupés des problèmes de leurs compagnons, l'un comptait minutieusement son butin l'autre rassemblait avec application des bûches et le dernier testait des dès truqués qu'il avait acquis récemment, tous faisaient preuve d'un sérieux très relatif dans leur tâche.
------------------------------
---------------
---------

Rappel de l'ordre de post :
Kamatari, Zoro, Matsuo et Zinnia

Zoro et Zinnia :Toujours besoin d'un dé pour poursuivre la discrétion, n'oubliez pas de me donner le screen à la fin de votre post.

Zoro : l'archer est à 1 mètres de toi, il donne un coup qui devrait t'atteindre !

Plan de la position de chacun :
Spoiler:
 

Kaede et Matsuo: Actions du troll :
Action 1 : Tournoiement mortel (attaque de zone inesquivable à gros dégâts)
Action 2 : Sonné (contrecoup du tournoiement mortel)
Action 3 : Coup puissant
Action 4 : Coup puissant
Pour toute question, je suis bien évidemment disponible par MP :3 !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   

Revenir en haut Aller en bas
Scénario - Les ruines
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Scénario : Attaque à la lisière de Fangorn (S.D.A)
» [Scénario] Vol
» Hawkmoon : scénario Premier (2)
» Cartons plumes et ruines
» [Scénario] La voix des Damnés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Bord de l'océan-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.