Partagez | .
Scénario - Les ruines
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Dim 23 Oct - 11:41






Les ruines



Avec : Matsuo, Zoro Roronoa, Zinnia (Et PNJ Aki)
   
Comme légèrement planifié dans mon esprit, les premiers coups que j'assenais au chef des bandits furent à la fois parés et eurent effet sur lui. Le blessant à la jambe, ce qui allait diminuer encore plus sa mobilité et donc son efficacité sur le combat, l'homme allait être maintenant beaucoup plus vulnérable, et il me suffirait de frapper jusqu'à ce que son bouclier ne cède, pour le laisser on ne peut plus vulnérable. Il allait subir chacun de mes coups, comme avait put subir des camarades et son immense créature avant lui. Bientôt, son sang repeindrait le sol, et son corps inanimé tomberait. Mais je me projetais peut être un peu trop, et ce combat n'étais pas encore gagné sur si je lui assenais ou non le premier sang. L'important... était le dernier.

En tout cas, le bandit trouva une technique bien originale pour se servir de sa blessure. Réussissant à faire une roulade au même moment où je m'attendais à pouvoir le faucher d'un grand coup dans la nuque, il réussit à arriver derrière moi, et lançant un estoc en ma direction, qui ne fut qu'à moitié esquivé, étant à la fois pris un peu par surprise et surtout un peu fatigué par la nuit et les combats. Je n'étais pas au sommet de ma forme, je devais l'avouer, mais la sensation de cette arme glissant contre ma peau fut un coup suffisant d'adrénaline pour me faire reprendre pleinement conscience ! J'étais en combat ! Je risquais par une inattention de mourir ! Malheureusement pour lui, il venait d'éveiller pleinement le combattant qu'il avait en face de lui...

Et dès lors, ce fut un festival de coup qui s'abattit sur lui. Beaucoup de petites attaques, majoritairement sur son bouclier pour le détruire avec la puissance de mon arme, et pour l'obliger à être sur la défensive... Mais profitant de cela, je le contournai rapidement de quelques pas, pour donner un puissant coup en direction de son bras qui portait son arme. Tout bandit qu'il était, il restait un homme, et la perte d'un bras était généralement bien suffisante pour faire renoncer n'importe qui... Je lançai toutefois un regard plutôt inquiet sur Matsuo, qui malgré son regain d'énergie avait de nouveau sombré dans l'inconscience, sur la jeune fille qui, blessée, ne rejoignait pas le combat, et bien évidement sur la personne qui m'évitait à deux contre un, à savoir le bretteur aux cheveux verts, aux prises avec le second bandit...



Résumé :
 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1471
Yens : 508
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 179
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Mer 26 Oct - 15:47





Who am I ?

Âge : 21
Ce à quoi je ressemble : Cactus nonchalant
Où se trouve mon sceau : Côté droit du cou
Lien vers ma présentation : Oui
Ma chronologie : Non
Mes liens : Rémi sans famille
>Mes familiers : Akemi & Rinkyu






Les ruines
feat.des gens

Zoro y allait un peu comme un bourrin, mais c’était une sorte d’échauffement afin de se mettre en condition. Il appréciait connaître les talents de son adversaire avant tenter quoi que ce soit de subtil. Avec sa technique de l’hélicoptère, l’ennemi s’était servi de ses jambes pour bondir au-dessus de l’impitoyable obstacle, aussi agile qu’un félin. Très bien, ce gars là semblait miser sur la rapidité pour piéger le bretteur, et non la force. De toute façon, le cheveux vert pouvait le deviner au vue des poignards de Samiiya.
Il s’agissait d’armes à manier avec vélocité, et pour en maîtriser deux, il fallait faire preuve d’une certaine habilité. Et de l’habilité, il n’en manquait pas puisqu’il dirigea ses pointes droits vers le cou du sabreur quand il fut dans les airs.

Ce dernier, apercevant le grand danger approché, n’eut pas le temps de réfléchir. S’il se faisait toucher dans une zone aussi sensible, il risquait de se vider de son sang. Il confia sa vie une nouvelle fois à ses réflexes, qui en mode situation d’urgence, se servirent du sabre en bouche en déviant légèrement la tête afin de poster sa lame dans la trajectoire des deux poignards. Ainsi, il parvint à parer cette attaque mortelle de justesse, mais sentit un bout de pointe lui piquer la peau. Ce n’était pas passé loin visiblement, il avait eu chaud.
A vrai dire, s’il s’attendait à qu’il soit agile, il ne le pensait pas capable de sauter tel un ninja au-dessus de sa folle hélice, il reconnaissait l’avoir sous-estimé. En parlant de l’hélice, qui tournait toujours automatiquement, elle s’était freinée, et complètement arrêtée quand Zoro contra Samiiya.

En revanche, il ne pouvait pas tout faire à la fois, et de ce fait, il se laissa cogner la colonne vertébrale brutalement, ce qui lui valut une petite grimace, et une furtive perte d’équilibre qu’il rattrapa avant de chuter complètement au sol vers l'avant.
Brusquement, en même temps qu’il se retourna vers Samiiya, il lâcha deux lames d’airs en sa direction. Il savait que ce félin allait esquiver aisément cette technique. Néanmoins, elle en restait surprenante et déstabilisante. Ce fut pourquoi, sans attendre de voir s’il était touché ou non, il enchaîna avec de la main gauche, un coup de lame circulaire vers le torse du garçon de façon à le trancher, et de la main droite, un coup d’épée frontal, dirigeant ainsi sa pointe vers sa cuisse droite afin de la transpercer.

Il avait du se rapprocher sauvagement pour ce faire, et il en profita pour tenter de lui écraser le pied gauche violemment, une fois tout près de lui, afin qu’il ne s’échappe pas et qu’il se prenne au moins l’une de ses deux offenses, voire les deux s’il était chanceux.








† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Sam 29 Oct - 11:43





Les Ruines (Scénario)


feat.Keade - Zoro - Matsuo



Assise dans son coin, le juge des cendres observait le combat pour la vie et la victoire de ses deux camarades de route, décortiquant leurs gestes, leurs vélocités et leurs attaques avant d'en faire de même avec les adversaires qui leur faisaient face. Kaede comme Zoro étaient des combattants misant sur leurs rapidités et sur des attaques à la précision chirurgicale pour porter des coups mortels et ainsi éviter que le combat ne s'éternise de trop. Suivant le même schéma, le second du chef des bandits était lui aussi un bretteur agile, esquivant avec une grande aisance afin de se mettre facilement en position de contre-attaque. À côté de ça, son chef était bien moins agile et misé beaucoup plus sur sa capacité à encaisser, devant sûrement attendre que la fatigue gagne son opposant avant de l'attaquer à son tour.

Malheureusement pour le duo de malfaiteur, miser leurs chances de survie sur l'endurance d'élus étaient un pari risqué et le plus amusant, c'était qu'ils semblaient en être parfaitement conscient, levant finalement les armes pour l'honneur bien plus que pour survivre. La dragonne se permit à bâiller, fermant les yeux l'espace d'un instant sous le chant du métal qui d'entre-choc, s'étirant avant de ce relever, son arme dans sa main valide avant de mettre en joue le bretteur à la chevelure verte, celui des deux compagnons qui semblait être le plus en difficulté des deux en somme.

Mon arme de métal froide pointé en direction de deux humains que je ne connais pas, je me rends compte en cet instant que je pourrais ici faire un choix. Retourner ma veste, prendre parti du plus fort des deux et ainsi m'attirer les bonnes grâces de ses deux malfrats suffisamment malins pour se débarrasser des poids de leurs équipes. Après tout, s'ils venaient à avoir une dette envers moi, ils pourraient être des alliés de poids pour la recherche de mon frère, bien plus que des élus vagabonds et potentiellement menteurs comme le reste des humains.

Un léger sourire se dessinait sur les lèvres alors que la bouche de son revolver se tournait lentement en direction de la tignasse de pelouse, tout ceci pourrait être tellement facile. Risqué, mais facile. Tous ceci n'était finalement qu'une question de choix, un camp à choisir, pour Zinnia ce n'était pas une question de morale, chacun de ses humains se battant pour ce qu'ils pensaient être le plus juste au finale, tous n'étaient toujours qu'une question de point de vu. Le sourire d'un carnivore apparu sur la fine bouche de la jeune fille juste avant qu'une détonation ne retentisse, ultime action d'une observatrice qui aimerait en finir avec cette histoire.

Complètement indiscrète et imprécise, la balle magique frôlait de peu le dos du bandit qui avait sauté au-dessus de Zoro, ayant finalement changé de cible au dernier moment, le but de Zinnia n'était pas de toucher l'humain volant, la distance étant trop importante pour que son tir soit réellement précis, surtout si on prenait en compte la fatigue que la jeune fille ressentait ainsi que le recul important de son arme à feu, non, elle souhaitait juste réduire ses possibilités de mouvements. Observant la scène de loin, deux nouveaux tirs partirent en direction du bandit, toujours dans la même optique que son premier essai. A l'abri à bonne distance, si l'homme souhaitait sans prendre à elle, l'épéiste aurait le champ libre et le temps de le prendre à revers, sinon le bandit devrait poursuivre son affrontement frontale avec des tirs de suppressions qui pleuvait dans son dos avec le risque que l'un de ses tirs ne le touche en cas d'esquive mal calculé.



Résumé des actions:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Sam 29 Oct - 17:13




Les ruines

Lieu : Yoshihiro (Bord de l'océan)
Spoiler:
 
Délai de réponse : 4 jours
Date de début : 22 juillet 2016
Le chef des bandits brandit son bouclier devant lui, espérant ainsi compenser les coups que son ennemi lui envoyait avec une précision et une force renouvelée. Mais malheureusement, sa rondache en bois n'était pas suffisante face aux coups d'un véritable élu, et ce fut quand le chêne explosa en mille morceaux dans sa main qu'il le comprit, récupérant au passage le dernier coup de la pluie qu'il venait de recevoir, le faisant grimacer. Il essaya de se protéger instinctivement le bras en voyant la suite se dessiner clairement, mais ne put absolument pas le faire, ne tenant dans son bras plus qu'une poignée inutile. Un grand cri s'échappa de sa gorge alors que son épaule était détachée de son corps. Il titube, recule de quelques pas, s'appuie sur sa jambe blessé et s'effondre sur le sol. La mort approche pour lui aussi. Levant ses yeux vers son futur meurtrier, il sourit doucement. Il semble heureux de mourir contre quelqu'un d'aussi puissant.

Le lieutenant qui aurait peut être pus s'en sortir contre le bretteur se voit contraint de limiter ses mouvements à cause de quelques tirs dont le premier le frôle. Il as beau ne pas connaître l'utilisation des armes à feu, à la légère brûlure qu'il ressent sur son dos, il comprends qu'il vaut mieux ne pas se prendre ce genre de coups. Ainsi, les attaques de Zoro deviennent d'autant plus difficile à éviter et bien que le premier assaut soit esquivé, les deux suivants atteignent leur but, profitant de ses esquives successives pour le déstabiliser. Sur son torse, une ligne de feu se trace, alors que sa bouche s'ouvre dans un hurlement muet, surpris d'être touché si tôt, lui qui est pourtant si agile ! Sa cuisse se voit également embrochée, le faisant chuter au sol et le privant de son seul atout : sa rapidité ! Pour lui aussi la fin approche, il n'y avait pas besoin d'être un génie pour le savoir et sa détresse est visible sur son visage.
------------------------------
---------------
---------

Rappel de l'ordre de post :
Kamatari, Zoro, Matsuo et Zinnia

Vous pouvez achever les ennemis ! Le scénario est presque finis !

Il vous reste à conclure entre vous, si vous avez besoin d'un PNJ important (pour recevoir la récompense par exemple), je pourrais encore intervenir sur demande par MP ou Skype, mais vous pouvez vous organiser comme vous voulez pour conclure ! Félicitations à vous !
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Sam 29 Oct - 19:54






Les ruines



Avec : Matsuo, Zoro Roronoa, Zinnia (Et PNJ Aki)
   
Il n'avait pas fallut plus de temps pour que cet enchainement d'attaques n'atteignent sa cible. Coupant, détruisant, tranchant et fracassant, chaque coup était porté avec une maitrise et une concentration palpable, qui ne se ressentait chez moi que pendant les combats où j'en avais besoin. Là, si mon adversaire n'était pas forcément le plus dangereux individuellement, ses nombreux camarades que j'avais combattu auparavant, dont ce troll, m'avait considérablement affaibli, et j'étais plus que pressé à l'idée de rentrer à une auberge, recevoir quelques soins pour les coups reçus, mais surtout avoir la possibilité de prendre l'ensemble repas, boisson et lit.

Le combat semblait en tout cas couper court au fur et à mesure que mes attaques détruisaient l'écu de bois, jusqu'au moment fatidique où cette protection ne put remplir son office, et qu'il devint vulnérable à mes coups. Ni une, ni deux, il était au sol, blessé au corps et mutilé d'un bras. Avait-il une chance de survivre ainsi, même avec des soins ? Peut-être, mais il lui faudrait immédiatement quelqu'un de confirmé, et surtout... Il ne faudrait pas que, comme aujourd'hui, son destin soit entre les mains de son opposant. Car même si Kosatn avait put adoucir ma personne de manière générale, je n'étais humaniste au point de penser qu'il était nécessaire de préserver chaque vie.  De mon point de vue, la seule et dernière chose que je pouvais lui offrir... Etait le fait d'écourter définitivement sa vie. Lui ne s'était pas gêné pour le faire avec ses victimes. Toutefois, le sourire qu'il affichait réussit à me déstabiliser quelques secondes... Mais rien de plus, alors que je lui prenais la gorge en le regardant dans les yeux.

"Je ne sais pas ce qu'il te fait sourire, mais que tu sois satisfait ou non de cette vie, c'est ici qu'elle s'achève !" Dis-je en lui enfonçant la lame de mon poignard dans sa gorge, vidant instantanément tout éclat de son visage. "Puisses-tu trouver une occupation plus honorable dans les terres qui t'attendent."

Laissant son corps tomber, je me tournais toutefois vers les différentes personnes du groupe. Il me semblait avoir entendu pendant le combat des déflagrations, et je ne fus pas surpris de voir que le second était au sol, à la merci du bretteur. Bon, les choses étaient finies, et c'est avec un long soupir que je récupérais l'arme du chef des bandits, qui servirait de preuve pour le village. Néanmoins, la vue du dernier bandit, le jeunot survivant, à genoux devant le tel massacre me fit juste soupirer de nouveau, sans toutefois avertir le bretteur. Je laissais ce choix aux autres, préférant d'abord prendre sur mon épaule le boxeur, avant de regarder une dernière fois les nombreuses traces de sang qui étaient ici, avant de partir au village, prêt à prendre si besoin est une autre personne, telle que la jeune fille si elle ne pouvait plus marcher correctement.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1471
Yens : 508
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 179
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Mar 1 Nov - 17:20





Who am I ?

Âge : 21
Ce à quoi je ressemble : Cactus nonchalant
Où se trouve mon sceau : Côté droit du cou
Lien vers ma présentation : Oui
Ma chronologie : Non
Mes liens : Rémi sans famille
>Mes familiers : Akemi & Rinkyu






Les ruines
feat.des gens

Son petit tour avec les éclats de lame fonctionnait plus qu’il ne l’espérait. En effet, comme prévu, les agiles réflexes du bandit le sollicitèrent à esquiver, et il n’eut pas le temps d’anticiper les coups suivants. Le torse du jeune lieutenant se fendit comme une tranche de jambon, et un éclat de sang vint jaillir, éclaboussant légèrement le sabreur de quelques gouttes. Leurs deux regards se croisèrent, l’un parsemé de surprises, tandis que l’autre se voulait imperturbable. Quant au second sabre, il se plongea dans une bonne partie de la cuisse, et avant que son adversaire ne s’écroule, Zoro eut le temps de retirer son épée afin de le laisser s’écraser. C’était la fin.

La blessure infligée au torse, et même à la cuisse, risquaient de faire mourir le bandit s’il n’obtenait pas des soins dans les prochaines heures. Il se vidait de son sang, lentement mais sûrement. Le bretteur pouvait l’abattre afin de mettre un terme à sa souffrance. Oui, car cette vue le déstabilisait.
Certes, ce type était un adversaire qu’il avait pris plaisir à vaincre, mais il n’avait rien contre lui personnellement et il le respectait trop en tant que « bon » combattant pour endosser le rôle du juge vie/mort. La fougue et la jeunesse de ce type l’interpellaient. Il ne voulait pas se retrouver face à ce dilemme : l’abattre ou lui laisser une chance de survivre. Il se rappelait de Mihawk, quand il était à la merci de ce dernier mais qu’il l’avait laissé vivre, alors que rien ne l’obligeait. Il avait l’impression de se voir lui, quelques années plus tôt, agonisant au sol alors que la vie se dessinait devant lui. Alors non, il ne le ferait pas.

De la lâcheté ? Non, du respect. Il n’aimait pas achever les adversaires qui se battaient jusqu’au bout, au nom de leur honneur, même quand ces derniers avaient conscience de la faible probabilité de triompher. C’était un principe, et ce fut pour cette raison qu’il jeta un dernier regard au bandit, avant de se diriger vers Zinnia. Peut-être que cette dernière n’était pas d’accord avec le choix du bretteur, et ce fut exactement pour ces raisons qu’il s’arrêta devant elle.
Il la regarda longuement, lui faisant comprendre que si elle désirait tuer cet homme, elle le pouvait, la décision lui revenait dés à présent. De plus, l’arme de la jeune femme était beaucoup moins barbare que les épées du garçon. Elle avait l’avantage  de l’achever brusquement, sans qu’il n’ait le temps d’appréhender ou de souffrir si elle tirait nettement dans un membre vital. Alors que Zoro, lui, était forcé d’infliger de la douleur, même sur un court terme, car c’était inévitable.

Son œil fut attiré au passage sur le cadavre du chef, que Kaede avait terrassé un peu plus tôt. Elle lui avait vraisemblablement porté un coup fatal à la gorge, à en constater tout le sang autour de cette zone. Apparemment, elle n’était pas tiraillée par de futiles principes à la Zoro, tant mieux pour elle. Peut-être que face au chef, il ne se serait pas projeté de cette façon, peut-être l’aurait-il tué sans vergogne ?
Enfin peu importait, il était temps de rentrer attraper sa récompense, accompagné des trois autres. Dans ses souvenirs, on lui avait promis de savourer un bon verre une fois à l'auberge, il espérait que Matsuo ne soit pas trop en mauvais état pour oublier ! Car Zoro, quant à lui,  n’oubliait pas ce genre de choses !








† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Mer 2 Nov - 15:20





Les Ruines (Scénario)


feat.Kaede - Zoro - Matsuo



Enfin terminé... Au final, il y a deux qui se retrouvait à être bien plus utile que prévu. Surtout l'humain à la faux gorgé de sang surtout, qui est d'un tout autre niveau, même si l'autre au pelage étrange se trouvait être bien plus efficace que son air idiot ne le laissait penser. Au final, j'aurais très bien pus resté loin de tout ça, m'évitant ainsi bon nombre de blessure et d'effusion de sang... Enfin, toute expérience est bonne à prendre, j'imagine.

Le tir de barrage de la dragonne avait sus avoir l'effet voulu, le bandit se retrouvant pris entre deux feux, magiques d'un côté et la rage de combattre de l'autre, ne pouvant au final qu'encaisser les assauts de l'épéiste, lui ôtant ainsi toute possibilité de riposter. Cependant, alors que Kaede abrégeait les souffrances de son adversaire avant de prendre avec lui un trophée et son ami sur le dos, Zoro montrait à Kosaten un bien étrange visage : celui d'un adversaire fier et magnanime malgré les apparences, laissant la vie sauve à son adversaire avant de tourner les talons.

Toujours sur ses hauteurs, la jeune fille pouvait enfin ranger les armes, poussant un long soupire en laissant retomber la pression du combat avant de regarder ses mains tremblantes sous le contre coup de la fatigue. Serrant les poings, elle relevait son regard de braise vers son partenaire qui venait la voir, se fixant alors un moment en silence avant de suivre son chef de groupe qui s'apprêtait à rejoindre le commanditaire de cette boucherie.

Pourquoi il me fixe comme ça celui-là ? Il a un problème ? Il pourrait me montrer un peu de gratitude, sa dernière attaque était tellement hasardeuse qu'elle était bien vouée à l'échec si je n'étais pas intervenu ! Saleté d'humain, pour qui il se prend ?! D'un autre côté, c'est à la fois sadique et particulièrement honorable de sa part que de laisser la vie à un adversaire qui avait clairement pour but de te tuer. Enfin bon, ce n'est pas à moi de juger cela, c'est bien cet humain qui était son ennemi, moi, je n'ai fait qu'accélérer le rythme de leur combat.

Massant son épaule qui reprenait doucement de l'énergie, Zinnia tournait les talons à son tour, rejoignant la marche de ses compagnons d'infortune en direction du sac d'or et des pichets de bière qui devait les attendre dans la taverne où tout avait commencé. La dragonne gardant son regard glacial fixé sur la nouvelle piste qu'elle avait trouvé pour sa quête personnelle : Kaede, l'androgyne.



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Mer 9 Nov - 15:15






Les ruines



Avec : Matsuo, Zoro Roronoa, Zinnia (Et PNJ Aki)
   
Ce fut non sans difficulté que nous repartions donc ensemble vers le village d'où nous provenions. Avec cette fois-ci uniquement le boxeur sur mon épaule ! Cela changeait à vrai dire du dernier grand camp de bandit dont je m'étais chargé avec quelques compagnons d'infortunes, où même Natsu, qi était le seul encore en état de marcher avec moi, trainait la patte... Bon, il fallait dire qu'ici, c'était des humains que nous avions dût affronter, et que la présence d'un troll n'avait pas du tout été dans nos projets... Mais bon, nous en étions sortis victorieux ! Et malgré les blessures que nous avions... Nous étions tous vivants !

Du coup, ce fut par la grande fin de la soirée, en sang et en sueur que nous arrivions au milieu du village de Yoshihiro. Je devais avouer que je n'étais pas mécontent d'être arrivé, du fait que les blessures que j'avais subis étaient tout de même assez importante, et que l'élu du phénix pesait son poids... Je ne savais pas toutefois si c'était ses muscles ou bien ses bras d'acier qui l'alourdissaient, mais... Dans tout les cas, je poussais la porte d'entrée de la taverne, avec un peu de lassitude et une envie très grande d'avoir un remontant.

La taverne était encore animée de quelques poivrots bien trop saouls pour comprendre ce qui était en train de se dérouler, et l'aubergiste, qui semblait tout de même surpris de nous voir débouler dans son établissement. Avait-il pensé que nous aurions manqué de courage ? Que nous n'existions qu'à travers nos paroles ? J'avais la preuve que non, coincée dans ma ceinture... Mais avant toute chose, je posais le boxeur sur une table, en regardant une serveuse encore assez jeune, même si elle semblait tomber de fatigue... Il se faisait tard, et c'était compréhensible... Mais elle allait devoir nous aider.

"Allez chercher un médecin. Ses blessures sont sérieuses."


C'était les premières paroles que je prononçais depuis que nous avions quittés le camp. J'étais resté tout à fait silencieux entre temps, mais cette fois-ci... Entre la lassitude et la fatigue... Je préférais prendre les devants. Et ce fut d'un grand geste que je dégainais l'épée du chef des bandits, avant de la montrer à l'aubergiste...

"Ce... Rubin avait une bien belle lame. Suffisamment équilibrée, aiguisée, une bonne arme en somme... Il n'en aura plus jamais besoin là où il se trouve maintenant. Et vous pouvez toujours vérifié par vous même si ça vous chante... Vous le trouverez là-bas, en compagnie de bien plus d'homme que vous nous aviez indiqué... Et d'un troll. C'est plutôt dur de se tromper à ce point, non ?"


Je laissa un long soupir se faire, avant de d'afficher un bon sourire, alors que je rengainais l'épée, avant de reprendre :

"Mais bon, considérons qu'avec la prime, une chambre, un repas et un verre, nous serons quitte. C'est un bien maigre don vis à vis de l'idée qu'un troll déambule dans vos rues alors que la foire dont vous êtes si fier bats son plein, non ?"


S'il fut mitigé au départ, il dût bien reconnaître que j'avais raison sur ces points, et il sortit quelques papier et autre assiettes, ainsi que les bourses que nous méritions. Le contrat était fini, et il me tardait d'aller me reposer... Mais avant cela, j'avais bien le droit de me remplir un peu la panse. Pauvre Matsuo, il n'allait pas en profiter à cause de son état, alors qu'un docteur s'occupait de lui. J'avais beau avoir quelques blessures... J'avais l'habitude d'en recevoir, donc cela irait, comme souvent.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1471
Yens : 508
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 179
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Jeu 10 Nov - 15:46

[quote="Zoro Roronoa"]family=Pirata+One|Della+Respira' rel='stylesheet' type='text/css'>



Who am I ?

Âge : 21
Ce à quoi je ressemble : Cactus nonchalant
Où se trouve mon sceau : Côté droit du cou
Lien vers ma présentation : Oui
Ma chronologie : Non
Mes liens : Rémi sans famille
>Mes familiers : Akemi & Rinkyu






Les ruines
feat.des gens

Zinnia épargnait la vie de cet homme. Maintenant, il ne restait plus qu’à espérer que quelqu’un ne croise sa route, ce qui était largement possible sur Kosaten. Lui-même s’étant plusieurs fois retrouvé dans des situations critiques, obtenant subitement une aide inattendue. Pourquoi la chance ne profiterait-elle qu’à une face de cactus ? Il ne se considérait pas plus méritant qu’un autre de vivre.

Alors, ce fut dans une marche silencieuse, presque funèbre que les quatre élus empruntèrent le chemin du retour. La femme portait l’élu évanoui sur son dos, et cette image irritait légèrement l’escrimeur. En effet, ce n’était pas dans ses manières de laisser à une femme cette lourde tâche de porteuse, mais après avoir vaincu un troll à elle seule, il ne se pensait pas en mesure de lui dire quoi que ce soit.

Et puis finalement, ils parvinrent bien rapidement à la taverne où après avoir déposé l’élu sur la table pour lui appeler un médecin, Kaede se faisait une joie de déclarer ses quatre vérités à l’aubergiste sur un ton cinglant. Zoro resta en retrait, mais ne perdit pas une miette de la scène.
Le bretteur se contrefichait des imprévues trollesques de ce style tant qu’il s’en sortait et recevait sa récompense. Alors là qu’il put réceptionner une jolie bourse, de la boisson et un bon repas gratos, bah ça l’enchantait.

Il s’assit alors à une table et dévora le contenu de son assiette, ainsi que de son verre. Manger, c’était tellement bon. Et boire…. Bordel, ça c’était une merveille  sans nom. Combien de temps n’avait-il pas fait plaisir à son corps comme cela ?





[/center]



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   Dim 13 Nov - 15:25





Les Ruines (Scénario)


feat.Kaede - Zoro - Matsuo



Toute cette histoire arrive enfin à son terme ! Ce n'est pas trop tôt, trop de blessures inutiles pour finalement pas grand chose, bien qu'il me reste une dernière chose à faire avant de retourner mes pas en direction de Minshu, comme me l'a indiqué le noble animal aux yeux émeraude. Il ne nous fallut pas bien longtemps pour rejoindre la pittoresque ville où toute cette histoire avait débuté, rejoignant enfin l'auberge où notre petit groupe s'était vu être formé à la va-vite quelques heures plus tôt.

Surpris de voir son équipe de dératiseur revenir en vie, ce n'était pas sans une certaine classe que le désagréable commanditaire se retrouvait sûr le cul en voyant la lame du chef des bandits que Kaede brandissait fièrement, tel un trophée en rajoutant quelques faveurs à la récompense déjà promise. Un médecin fut notamment appelé pour s'occuper de l'homme au bras de fer, homme de science que la jeune fille allait voir également tandis que les deux véritables héros de cette histoire commençaient à se restaurer comme ils le souhaitaient.

C'était avec son tact et sa gentillesse habituelle que l'élue de Fuyu récupérait de quoi se soigner, refusant froidement l'assistance du médecin pour s'en occuper elle-même, se contentant juste de prendre avec elle un bandage et une lotion désinfectante à appliquer sur les plaies, faite avec des herbes médicinales avant de rejoindre la table ou festoyait ses deux compères.

Arrivant à la table de ses compagnons d'infortune, Zinnia retiré sa cape blanche en grimaçant de douleur avant de la poser en plein milieu de la table remplie de nourriture et de boisson, posant ses deux armes à feu sur le bout de tissu d'un autre monde en lançant des regards glacials aux deux élus avec qui elle avait dû s'allier, comme si ça l'énervait qu'ils la voient blessés de la sorte. Dévissant la fiole contenant la désinfectant, ce n'était pas sans crainte que la dragonne reniflait l'odeur de la solution à base de plantes et d'alcool, évidemment l'odorat fin de la jeune fille n'appréciait guère la violence de l'odeur de la solution et la dragonne se mettait à tousser avant de poser la fiole sur la table en grimaçant de dégoût, décidait à ne pas s'en servir.

Un truc qui pue et qui s'en aussi fort est forcement du poison ! Hors de question que j'utilise cette chose, c'est juste bon pour me dégommer l'estomac. Comment les humains font pour boire ce genre de chose comme du petit-lait ? Je ne comprendrai jamais la logique de cette espèce... Bon, il me reste cette chose longue et blanche, ce doit être pour empêcher les saignements, j'imagine. Vraiment étonnant que les Humains parviennent à survivre aussi facilement avec ce genre de traitement contre les blessures.

C'était sans aucune gène que la jeune fille retirait son t-shirt avant de le poser devant elle avec le reste de ses affaires, révélant une simple bande de tissu qui cachait sa poitrine que lui avaient fournie les moines lors de son départ, le coup ayant causé sa blessure ayant épargné de peu ce bout de tissu sale et user par le temps. Zinnia commençait alors à dérouler la longue bande de tissu en ne portant son regard plus que sur l'homme habillé comme une demoiselle.


-Humain, nous devons parler.



HRP pour le correcteur:
 



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les ruines   

Revenir en haut Aller en bas
Scénario - Les ruines
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Scénario : Attaque à la lisière de Fangorn (S.D.A)
» [Scénario] Vol
» Hawkmoon : scénario Premier (2)
» Cartons plumes et ruines
» [Scénario] La voix des Damnés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Bord de l'océan-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.