Partagez | .
Courroux de feu [Quête]
Messages : 2330
Yens : 1148
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Courroux de feu [Quête]   Dim 31 Juil - 18:06




Courroux de feu



feat.Orina ma super mignonne Orina que j'aime d'amour fou





Pendant que la rouquine commençait également à se laver avec le savon que lui avait rendus l'enfant, celle ci lui répondit. Ainsi elle avait bien été recueillie, mais pas par n'importe qui. Un élu à ce qu'elle lui racontait, alchimiste et vampire. Aki n'avait rencontré qu'un seul vampire en Kosaten, mais elle ne connaissait pas sa profession et, ayant conscience de son caractère exécrable, elle doutait fortement qu'il ait pus prendre en charge une jeune fille comme Orina. Ce devait être un autre élu vampire que la rouquine avait donc hâte de rencontrer.

J'espère qu'il était gentil en tout cas. J'ai des choses à faire en ville moi aussi, nous pourrions y aller toutes les deux, pour que je puisse le rencontrer ? Comment s'appelle t-il ?

Elle était curieuse de voir à quoi ressemblait la personne qui s'était occupé de sa protégée, mais quelques questions la turlupinaient néanmoins. Et si il voulait la garder ? Elle devrait certes se réjouir que l'homonculus soit en sécurité, dans la capitale, mais elle se sentirait également très triste si jamais il advenait qu'elle ne pouvait pas adopter la petite. Elle hésitait donc à ne pas y aller du tout, mais il faudrait à ce moment là en parler dès maintenant à la jeune Seikajin et ce n'était pas non plus une bonne idée, d'autant plus que, même si elle acceptait, celle ci voudrait sans doute dire au revoir à son tuteur. Et, qui plus est, il lui apprenait visiblement l'alchimie et la magie, n'était elle pas entre de meilleures mains avec lui ? Elle avait beau se creuser la tête, il allait de toute façon falloir aller à Chikai pour répondre à l'empereur, et donc confier la luciole à quelqu'un pendant ce temps.

Alors qu'elle réfléchissait à tout cela, l'enfant s'approcha d'elle et toucha son nombril du bout des doigts lui demanda ce que c'était. Maintenant qu'elle y pensait, c'était vrai que la fillette elle même n'en possédait pas ! C'était sans doute dû à ses origines artificielles ! C'était tout de même étrange que ses créateurs qui avaient tout fait pour qu'elle ressemble à une humaine normale aient oublié un détail pourtant assez voyant. Auparavant, le nombril de la Druidesse était recouvert d'un tatouage alambiqué censé la protéger de ses pouvoirs les plus faibles, mais il s'était de plus en plus effacé, en même temps que le sceau, ce qui faisait qu'à présent elle était en pleine possession de ses moyens. Elle envisageait de s'en recréer de nouveaux, pour protéger son entourage de sa magie qui risquaient de devenir dangereux si débridés, mais elle n'avait pas les pouvoirs nécessaires, les rituels complexes qui y étaient liés ne lui avaient pas été enseignés.

C'est un nombril, tu ne l'as pas car tu n'as pas grandis dans le ventre de ta maman, mais c'est par là que nous sommes nourris quand nous ne sommes pas encore nés.

Ses connaissances sur le sujet se limitaient à ce que les druides en savaient. Certaines religions prévoyaient un traitement spécial pour le cordon ombilical, et ses anciens maîtres le faisaient également. Pour eux, c'était le lien avec Gaea, ainsi à la naissance, il était placé dans une poche agrémentés de nombreux symboles et porté autour du cou jusqu'à l'accomplissement, c'est à dire la période ou la personne finit par devenir un adulte responsable selon les druides eux même. Alors viens un rituel d'incinération de la sacoche censé représenter la libération de l'attachement maternel à Gaea et la possibilité de s'épanouir par soi même, en restant dans le respect de la religion bien entendus.

En tout cas, elle était contente d'avoir rencontré Orina après un certain temps. Si cela avait été juste après son arrivée en Kosaten, le risque aurait été qu'elle la classifie comme une créature contre nature et renie son existence. Maintenant elle avait récupéré ses pouvoirs, et sa connexion à son ancienne déesse étant toujours inexistante elle s'était éloigné de plus en plus des sources qui faisaient sa foi. En plus de cela, elle s'était habituée aux anomalies de ce monde, ce qui lui permettait de complètement ignorer ce détail. En revanche, pour la gamine, c'était peut être douloureux de savoir qu'elle n'était pas totalement comme les autres.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Courroux de feu [Quête]   Dim 31 Juil - 22:58





Courroux de feu
FEAT. Aki Nishiie ♥ 

T-tout d'abord, la d-druidesse fit q-quelques remarques vis à vis d-de la p-personne q-qui s'était o-occupée d-de moi. J-je ne savais p-pas v-vraiment s-s'ils s'étaient d-déjà rencontrées, m-mais j-je penchais p-plus p-pour le non à v-vrai dire. I-il n'y avait p-pas b-beaucoup d-d'élu v-vampire à m-ma connaissance, e-et encore m-moins qui tenaient u-une échoppe de potions à l'intérieur des murs de Chikai. C-certes, j-je n'avais p-pas exploré t-toute la ville, e-et encore moins t-toutes les boutiques qu'il pouvait y avoir, m-mais... J-j'étais s-sûre d-de n'en avoir v-vu aucun h-hormis c-celui q-qui m'hébergeait...

"O-oui, i-il très g-gentil avec m-moi... I-il est d-dévoué, e-et veille a-au quotidien à c-ce que je ne manque d-de rien. P-pour c-ce q-qu'il s'agit d-de son nom, i-il s-s'appelle... T-tanith, Tanith Amonwiel d-de... Du p-pays de Samal... I-il a plusieurs s-siècles, q-quatre j-je crois..."

J-j'étais t-toute p-pensive, p-pour essayer d-de m-me mémoriser d-de chaque d-détail, d-de t-tout c-ce q-qui pouvait être q-question p-pour d-donner u-un maximum d-d'information à l-la druidesse.

"M-même s-s'il fait u-un peu p-peur, i-il est vraiment g-gentil avec m-moi, e-en faisant p-parfois t-tellement q-que... Q-que j-je me sens u-un peu m-mal à l-l'aise d-de vivre e-entièrement à s-sa charge, s-sans r-rien p-pouvoir f-faire p-pour l-lui, e-en contrepartie... E-enfin, h-hormis q-quelques p-petites tâches."

P-puis... E-elle r-répondit à l-la question q-qui m-me turlupinait v-vis à vis d-de c-cette irrégularité s-sur l-le corps d-d'Aki, e-et d-de tout l-le monde e-en réalité... C-c'était d-donc... U-un nombril ? Q-quelque c-chose q-qui servait à n-nourrir l-les enfants q-qui n-n'étaient p-pas e-encore n-nés ? E-et d-donc... T-tout l-le monde e-en avait u-un, c-car t-tout l-le monde é-était u-un jour n-né d-du ventre d-d'une maman... T-tout le monde, s-sauf m-moi, q-qui avait é-été c-créée artificiellement....

C-c'était u-un peu triste à v-vrai dire... Q-que j-je sois p-probablement l-la seule d-de ce monde a n-ne pas en avoir... C-cela m-me rendait d-donc u-une fois d-de plus d-différente d-de tout l-les autres enfants... M-mais q-qu'importe, c-cela n-ne m-m'empêcherait p-pas d-d'avancer, t-tout du moins... J-je l'espérai...

J-je restai t-toutefois d-dans l'eau, p-profitant u-un peu d-de c-cet endroit a-avant de repartir. M-même s-si j-j'étais v-venu d-dans ces lieux e-en fuyant m-mon pouvoir... J-j'en r-ressortais t-totalement c-changée, e-et surtout a-avec la m-meilleure compagnie q-que j-je pouvais r-rêvée...

P-par a-ailleurs, j-j'étais c-curieuse v-vis à vis d-de c-ce qui ramenai l-la druidesse à Chikai, s-sur l-les choses q-qu'elle avait à faire l-là-bas. J-je ne voulais p-pas p-poser l-la question à m-mal, m-mais, p-par curiosité, j-je le faisais t-tout de m-même, e-espérant n-ne pas a-arpenter u-un chemin a-ardent...

"Q... Qu'est-ce q-que vous c-comptez f-faire à C-Chikai ?"


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1148
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Courroux de feu [Quête]   Lun 1 Aoû - 1:13




Courroux de feu



feat.Orina ma super mignonne Orina que j'aime d'amour fou





Quand elle se sentit enfin propre et fraîche, elle put ressortir de l'eau, se servant d'une peau de lapin pour étancher l'eau qui gouttait encore de ses longs cheveux. Elle récupéra également une tenue plus propre dans sa besace, soit une tunique blanche et des sandales ouvertes. Tapant du pieds pour en faire sortir la poussière qui avait pus s'y loger, elle rangea également ses nippes sales à part. Tout en faisant cela elle réfléchissait. Tanith, c'était le nom de celui qui la prenait en charge. Et ce nom elle le connaissait bien. C'était un vieux vampire au regard noir et au sourire narquois, qui trouvait toujours quelque chose à redire sur tout, aimait se moquer de tout le monde et accompagnait tout cela d'un caractère si énervant que Aki n'avait jamais pus le supporter plus de quelques heures. Et c'était donc ce triste sire qui prenait si bien soin de l'enfant ? Cela semblait complètement incohérent avec ce que la rouquine pouvait savoir de lui. L'aurait elle mal jugée ? Mais bon, après tout, il était complexe de ne pas s'attacher à Orina et avoir envie de la protéger. Même si le vieux aux cheveux blancs ne lui donnait pas l'impression d'avoir un cœur tendre à ce point, il avait juste dû se laisser conquérir par ce regard innocent et cet altruisme inné.

En tout cas, il avait l'air d'avoir bien pris soin d'elle, même si il n'en fallait pas tellement pour mettre la fillette mal à l'aise, il lui avait, en plus de la nourrir et de la loger, appris l'alchimie et la magie, et cela, ce n'était pas rien. Malgré la rancoeur qu'elle pouvait ressentir envers ce bonhomme désagréable, elle ne pouvait lui enlever ça. Mais ce qui la gênait le plus dans cette affaire, c'est que c'était donc à lui qu'elle devrait parler si elle voulait prendre en charge sa protégée. Et connaissant l'entêtement du personnage, elle n'était pas sûre d'avoir gain de cause, d'autant plus qu'elle revenait pour la lui laisser, le temps de répondre à cet appel qui l'exaspérait déjà.

Trempant de nouveau le bout de ses pieds dans l'eau, elle finit par répondre à la question d'Orina, ne sachant toujours pas quand elle voudrait lui annoncer les différentes possibilités auxquelles elle avait réfléchis. Si c'était le même Amonwiel dont ils parlaient, il faudrait de toute façon en discuter avec lui, et cela la faisait grincer des dents rien qu'à y penser ! Subir de nouveaux ses remarques sarcastiques l'énervait dores et déjà.

J'ai reçus une lettre par messager, tous les élus ont été convoqués pour voir l'empereur. Peut être que Tanith n'y vas pas, lui, mais je compte bien voir ce que celui qui nous dirige a as nous dire. Et après cela, j'aimerais te revoir et discuter de certaines choses avec toi, si ça ne te déranges pas.

De nouveau elle sourit avec douceur. Cela laisserait sans doute temps à la jeune fille de se poser un peu dans un endroit qu'elle considérait comme chez elle, et de penser à autre chose qu'aux événements plus récents. L'enfant était toujours dans l'eau mais le soleil était déjà haut dans le ciel, et d'après ce qu'elle connaissait des distance de Seika, si elles partaient le lendemain, elle ne serait jamais à temps au rendez vous qui lui avait fixé, plus encore si il fallait faire un arrêt à la boutique de cet élu avant. Elle ne voulait surtout pas la brusquer, et se contenta donc d'annoncer d'une voix évasive l'imminence de leur départ.

Je compte partir dans la journée, tu en dis quoi ? Pas vraiment trop tard, mais quand tu te sentiras prête !

Elle espérait que cela ne dérangerait pas la jeune fille de faire tout ce trajet en sa compagnie et en celle des deux animaux qui seraient sans doute heureux de pouvoir fréquenter de nouveau la gamine le temps d'un trajet, aussi court soit il. D'ailleurs, en ce but, il lui fallait quelques informations de plus pour que la pérégrination puisse se passer au mieux.

Tu voyages souvent ? Et quand tu le fais, comment t'y prends tu ? Je ne voudrais pas te presser ou te forcer à marcher plus que de raison, alors n'hésites pas à tout me dire !

En marche rapide, il ne faudrait qu'un jour ou deux, mais la Druidesse avait calculé large, comptant pour trois jours complet si la petite Seikajin l'accompagnait.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Courroux de feu [Quête]   Lun 1 Aoû - 22:03





Courroux de feu
FEAT. Aki Nishiie ♥ 

Je barbotais e-encore un peu dans l-l'eau, e-en profitant au maximum d-de cet endroit p-presque coupé du monde contrairement à l-la chaleur et à l'aridité que d-donnait parfois l-le pays d-du désert... A v-vrai dire, même si au beau milieu de la journée, on sentait v-vraiment la chaleur dans les rues de Chikai, je... Je vivais p-plutôt paisiblement d-dans la capitale, p-préférant bien entendue la fraicheur d-de l'ombre et l'humidité d-de la proximité d-d'une fontaine... C'était surement pour ça que l'un de mes endroits favori d-dans toute l-la ville était la place o-où je lisais m-mes histoires... Là o-où beaucoup d-d'enfants étaient p-près à m-m'écouter... S-si j'en avais l-la possibilité, j-j'aimerai b-beaucoup  r-raconter u-une histoire à l-la druidesse... O-où juste lui montrer l-l'endroit... Que j-je m'étais adaptée à c-cette vie...

P-par ailleurs, e-elle était s-sortie d-de l'eau, e-et avait c-commencée à s-s'habillée t-tout en r-restant u-un peu pensive s-sur c-ce que j'avais p-put dire... P...Peut-être q-qu'elle connaissait M. Amonwiel ? O-ou qu'elle avait d-déjà entendu parler d-de sa boutique, q-qui commençait à s-se faire u-un nom a-au sein d-de la capitale, e-et peut être m-mêmes j-jusqu'aux autres v-villes.

E-en tout cas, e-elle disait q-que... Q-qu'elle r-revenait à Chikai à c-cause d-d'une l-lettre q-que t-tous a-avaient r-reçus, e-et q-qui était u-une convocation p-pour aller v-voir l-le... L'empereur ! C-celui q-qui d-dirigeais a-absolument t-tout S-Seika ! M-mais p-pourtant... J-je n'avais r-rien r-reçue d-de tel...

"C-c'est é-étrange... J-je n'ai p-pas reçu c-cette c-convocation... V-vous savez p-pourquoi i-il vous demande ? C-c'est s-surement p-pour q-quelque c-chose d-d'important... B-beaucoup p-plus q-que j-je ne peux f-faire... M-mais après t-tout, i-il n'y a p-pas b-beaucoup d-de gens q-qui savent q-que j-je s-suis u-une élue."

T-toutefois, e... E-elle c-comptait m-me revoir, a-après s-son e-entrevue avec l-le monsieur i-important... J-j'étais u-un peu c-curieuse, e-et je trahissais c-cela d-dans m-mes paroles :

"A-ah ? P-pour q-quelle raison ? C-cela n-ne me gène p-pas de v-vous revoir, b-bien a-au contraire, m-mais... Q-qu'est-ce q-qui e-est s-si spécial p-pour être d-discuté p-plus t-tard ?"

J-je m'étais l-levé, d-debout d-dans l-l'eau, q-qui m'arrivait p-presque a-aux hanches, e-essayant d-de comprendre l-le pourquoi d-du comment, a-avant d-de s-sortit t-tout de m-même d-de l'eau e-en entendant s-sa p-proposition p-pour c-ce qui allait être l-le retour v-vers Chikai.

"D-d'accord, j-je remets j-juste m-ma tunique a-avant !"

P-pour moi, d-dans l-la journée s-semblait être i-immédiatement. S-si elle avait u-une convocation a-avec l-le monsieur important d-du pays, i-il fallait q-qu'elle n-ne soit p-pas en retard, e-et surtout p-pas p-par ma faute... C-ce s-serait... C-catastrophique ! M-mais e-en tout c-cas... I-il f-fallait q-que j-je profite de c-ce trajet a-avec l-la d-druidesse, e-et s-ses d-deux c-compagnons... P-par a-ailleurs... J-je n-n'avais t-toujours p-pas r-revu M-Mune, d-depuis q-que j-je l'avais t-trouvé e-endormi c-contre m-moi, c-comme l-l'aurait f-fait u-un d-doudou...

M-mais... E-elle p-posait u-une question s-sur m-moi, s-sur s-si j-je voyageais b-beaucoup o-où n-non...

"J-je... Je n-n'ai p-pas b-beaucoup q-quitter C-Chikai... J-je n-ne suis a-allée q-que quelques fois à l-l'orée d-de la forêt, e-et p-peut être u-une fois d-dans u-un v-village t-tout proche d-de l-la ville... E-et c-ce fut à c-chaque f-fois en m-marchant. M-mais... J-j'ai u-un peu l-l'habitude d-de cela, t-tant j-j'ai p-put m-me perdre d-dans l-la forêt i-il y a l-longtemps, e-et m-maintenant p-parfois d-dans l-les rues d-de la ville..."

Q-quoi q-qu'il en s-soit... j-j'étais p-prête à r-regagner l-la v-ville, m-même s-si c-cela v-voulait d-dire u-un long a-au revoir à c-cet endroit s-si s-spécial, e-et q-que j-j'allais b-bientôt m-me séparer d-d'elle... Mais ce fut un petit grognement de la part de mon ventre qui me fit rougir b-beaucoup, t-tant j'avais été secouée par les événements de la veille. Il criait famine...


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1148
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Courroux de feu [Quête]   Mar 2 Aoû - 16:21




Courroux de feu



feat.Orina ma super mignonne Orina que j'aime d'amour fou





Orina disait ne pas l'avoir reçue, ce qui ne tenait pas vraiment debout avec ce que le messager lui avait dit. Il lui avait certifié qu'il allait chercher tous les élus qui lui avaient été indiqués pour pouvoir les avertir. Mais plusieurs points clochaient dans cette histoire de toute manière. Il ne pouvait pas savoir les noms de tous les élus, certains, comme elle d'ailleurs, n'avaient jamais rencontré l'empereur, et n'avait pas dû être enregistrés dans leur registre. D'autres venaient tout juste d'arriver et ce devait donc être d'autant plus compliqué. Finalement, les porteurs de ce message devaient se contenter de demander aux gens qu'ils croisaient si ils avaient connaissance de l'existence de certains élus dans les parages, et devait donc en avoir manqué un grand nombre. Peut être aussi avaient ils trouvés Orina trop jeune ? Quoi qu'il en soit, il était effectivement mieux qu'elle n'ai pas ce rendez vous, l'empereur ne les appelait certainement pas pour taper une bavette, mais plutôt pour discuter de choses sérieuses, de mort, de combats à venir, ce genre de sujet pas très réjouissants.

Vint ensuite le moment où la rouquine avait évoqué la possibilité de se revoir ensuite, et bien entendus, la curiosité de la petite fille. Des renseignements, c'était ce qu'il lui fallait avant de pouvoir lui révéler quoi que ce soit. Et aussi une discussion avec Tanith. Si celui ci refusait catégoriquement de céder l'enfant et préférait la garder pour lui, elle n'y pourrait rien. Il avait pris bien soin d'elle pendant de longues semaines, voire même mois, lui avait enseigné ce qu'il savait … Elle n'avait décemment rien à lui reprocher pour servir d'arguments en faveur du fait que Aki la récupère, et qui plus est, la Druidesse était une baroudeuse, elle voyageait sans arrêt, faisait parfois des excursions dans des zones dangereuses … L'homonculus était une élue, mais une enfant, il faudrait que l'archère change totalement de mode de vie, et le vampire ne se priverait pas de le lui faire remarquer.

J'ai besoin de discuter avec quelques personnes avant de t'en parler, mais d'ici là, c'est un secret !

Elle lui adressa un clin d'oeil avant de hocher la tête aux explications de la demoiselle. C'était une bonne chose qu'elle soit habitué à marcher, cela rendrait le trajet moins éprouvant pour elle. Elle semblait se perdre souvent, mais même cette anecdote la rendait complètement attendrissante et donnait envie de la protéger encore plus. Alors qu'elle s'apprêtait à achever les préparatifs du départ, un grognement assourdissant émergea du ventre de sa protégée, témoignant d'une faim dévorante. La chasseuse ne put s'empêcher de rire franchement avant de se sentir coupable. Des semaines entières de jeûne avait réduit la taille de son estomac, et sa faim se manifestait beaucoup moins souvent, mais ce n'était bien évidemment pas le cas de la gosse qui, comme tous les enfants, devait mourir de faim en cet instant.

Excuse moi, je suis une bien piètre protectrice si j'oublie de pallier à ta faim ! Je n'ai plus grand chose sur moi mais d'ici que je chasse quelque chose, tu auras encore plus envie de manger. Il me reste du pain que j'ai acheté à l'auberge et un peu de viandes séchée ! Nous ne partirons pas tant que tu n'auras pas le ventre pleins!

Elle s'assit résolument en tailleur sur le sol, fourrageant dans sa besace pour trouver une miche conséquente enveloppée dans un torchon pour la préserver de la sécheresse et quelques lanières de viandes de lapin séchée qu'elle avait constitué elle même pour ses voyages. Tendant le tout à la petite fille, elle ne se garda qu'un petit fragment de pain pour combler le léger creux de son estomac et se résolut à attendre patiemment jusqu'à ce que l'enfant ne puisse plus engloutir une bouchée de plus.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Courroux de feu [Quête]   Mer 3 Aoû - 18:38





Courroux de feu
FEAT. Aki Nishiie ♥ 

S-selon la d-druidesse, e-elle devait parler a-avec d-d'autres p-personnes a-avant d-de me mettre d-dans la c-confidence d-de c-ce q-qu'était l-le sujet d-de c-cette d-discussion... C-cela n-ne c-comblait p-pas vraiment ma curiosité, m-mais... J-je restais v-vraiment u-un peu inquiète s-sur l-le sujet... J-je ne s-savais m-même p-pas c-ce q-qu'était l-le sujet d-dont elle voulait m-me faire p-part, e-et s-si c-cela me concernait... D-directement o-ou non... C-c'était p-peut être p-pour q-quelque c-chose d-de grave et d-d'important, q-qui c-concernait l-les grandes p-personnes c-comme e-elle ou M. Amonwiel, e-et on n-ne me mettait a-au courant q-que p-par politesse...

M-mais d-dans t-tout l-les cas, j-j'allais d-devoir a-attendre q-qu'elle parle à c-ces p-personnes a-avant de p-pouvoir être mise a-au courant d-de ces histoires. B-bien q-que j'étais u-un peu curieuse, j-j'allais rester p-patiente devant c-ce qui était u-un s-secret b-bien s-solidement g-gardé.

T-toutefois, e-elle r-rigola u-un peu en entendant m-mon ventre g-gargouiller à c-cause de la faim qui venait de se faire sentir, avant q-qu'elle ne m-me donne d-du pain e-et u-un peu d-de viande p-pour c-combler c-ce p-problème.

"M-merci." F-fis-je u-un peu honteuse d-devant le fait d-d'obliger u-une personne q-que j'aimais à p-partager s-ses biens a-avec m-moi, j-juste à c-cause d-de m-ma faim... J-j'aurais p-put m-me débrouiller u-un peu e-en cherchant d-des plantes e-et des b-baies q-qui p-poussaient d-dans l-les environs, m-même s-si l-les f-flammes d-de l-la veille a-avait c-considérablement d-diminué l-les réserves d-de la forêt...

Néanmoins, a-avant m-même q-que j-je ne prenne l-la première b-bouchée, j-je v-vis q-qu'Aki n-n'avait p-pris q-qun m-minuscule p-petit b-bout d-de p-pain p-pour e-elle, e-en m-me donnant l-le reste... E-elle m-me nourrissait à s-ses d-dépend, e-et j-je n-ne pouvais a-accepter a-ainsi u-un tel c-cadeau, q-qui semblait être à m-mes yeux u-un véritable s-sacrifice.

J-je rompis d-donc l-le pain e-en d-deux p-parties u-un p-peu p-près égales, a-avant d-d'en t-tendre u-une à l-la druidesse q-qui, m-même s-si n-ne le montrait p-pas, a-avait b-besoin d-de manger, c-chose q-que n-nous n'avions p-pas fait l-la veille...

"T... Tenez ! G-gardez-en p-pour vous... V-vous avez u-un p-plus g-grand e-estomac q-que m-moi, e-et... J-je n-ne pourrais p-pas m-manger e-en s-sachant q-que... Q-que v-vous vous s-sacrifiez t-tant p-pour m-moi ! E-et s-si v-vous n-n'avez p-pas faim, g-gardez-le p-pour p-plus tard, s-s'il v-vous plaît..."

J-j'espérai v-vraiment b-beaucoup q-qu'elle l-le prenne, a-afin q-que j-je ne m-me sente p-pas c-coupable d-de l-lui priver d-de quoi s-se rassasier... S-si c'était l-le cas... J-je m'en v-voudrais v-vraiment b-beaucoup...



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1148
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Courroux de feu [Quête]   Mer 3 Aoû - 19:39




Courroux de feu



feat.Orina ma super mignonne Orina que j'aime d'amour fou





Elle mangeait petit à petit, morceau par morceau, semblant avoir un véritable appétit de moineau, mais avant d'avoir finis, elle tendit la moitié de la miche de pain à la Druidesse qui voulut protester mais fut aussitôt interrompus par l'enfant qui prévoyait même la cas où elle n'aurait pas faim. Avec un soupir exagéré et un sourire en coin, elle s'en saisit et récupéra le torchon pour l'envelopper de nouveau. De toute façon, elle comptait bien récupérer de la nourriture en route, c'était le plus pratique. Mune et Mizu chassaient également toujours le long des trajets. Elle ne manquait que très rarement de quoi se repaître et tout ce qu'elle achetait était du pain.

Une fois ce repas improvisé terminé, elles se mirent toutes deux en route, tout en bavardant de choses et d'autres. Sur le trajet, Aki ne tarit pas de conversation. Elle parla à Orina de nombreuses personnes qu'elle avait rencontré, omettant cependant le colosse de Fuyu, lui montrant également quelques plantes, demandant à chaque fois si l'enfant les connaissait, et, le cas échéant, lui expliquant leur vertus. Ainsi elles passèrent en revue une flore extraordinairement riche, allant de ce qu'il y avait également dans le monde de la guérisseuse (saule, acacia, thym …) à d'autres qui étaient uniques à Kosaten (Lolre, Drongas, Noroc …). Celles de ce monde étaient généralement plus criardes, et avaient des vertus plus impressionnantes. La Lolre était une petite fleur qui accélérait les défenses immunitaires à une vitesse hallucinante. Le Drongas était un arbre dont l'écorce pouvait servir de catalyseur et ainsi amplifier les pouvoirs de toutes potions ou rituels. Quand au Noroc, c'était une algue aquatique assez rare qui pouvait mettre en catalepsie quiconque l'utilisait sans être prévenue et pouvait donc être exploitée sous forme de poison.

Elle l'avertit également des techniques druidiques pour découvrir une plante inconnue, soit commencer par en déposer de l'extrait sur sa peau, en cas de non réaction, il fallait en mâcher un tout petit fragment sans rien avaler, si cela ne brûlait pas où ne causait aucune douleur, on pouvait avaler le petit fragment et attendre 24 heures, et si tout était encore normal ou que les effets étaient bénéfiques, il s'agissait alors d'en ingurgiter une plus grande quantité. Ainsi les risques étaient minimes et cela permettait tout de même de découvrir des agissements visibles et notables de n'importe quelle plante. Selon l'étape à laquelle les effets on été observé, on pouvait même déterminer l'utilisation la plus utile : en cataplasme, en infusion, en décoction, en substrat …

Elle prenait un véritable plaisir à parler ainsi avec l'homonculus, même si elle ne savait pas si la petite fille était réellement intéressé par ce qu'elle lui disait. Le reste du trajet, elle voulut également lui enseigner la suite de la méditation qu'elles avaient amorcés dans la grotte. Ainsi, les deux soirées qu'elles passèrent ensemble avant d'arriver à la capitale, elle lui fit faire le même exercice, consistant à se focaliser sur sa respiration. Elle enchaînait ensuite avec une gestuelle qui lui avait été enseignée et permettait de focaliser son énergie au mieux. L'on aurait dit une sorte de danse et elle avait des effets parfaitement apaisants et bénéfiques. Pour Aki cela permettait à son Fluide de circuler avec plus de facilité et d'être plus réceptif à ses demandes. Son sommeil n'était que plus apaisé depuis qu'elle avait recommencé cet espèce d'entraînement.

Elle ne fit d'ailleurs aucuns rêves mettant en scène Kachou ou Adakor pendant le voyage et se contenta d'avoir des songes plus classiques et qui lui permettaient de vraiment se ressourcer. Elles ne manquèrent toutes deux jamais de provisions, la fillette étant également plutôt douée en cueillette et les deux animaux venant souvent en renfort. Au contraire, la besace de la rouquine fut plus remplie à l'arrivée qu'au départ et elle se sentit de mieux en mieux à chaque heure qui passait. Le bonheur d'être auprès d'Orina lui était devenus essentiel. Elle ne pouvait s'empêcher de la couver de regard affectueux constamment, et un sentiment profond commençait à naître dans son cœur. Un attachement qui se rapprochait fortement de celui d'une mère envers sa fille. Le besoin irrépressible de tout faire pour son bonheur.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Courroux de feu [Quête]   

Revenir en haut Aller en bas
Courroux de feu [Quête]
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Elrond
» Courroux de frère, courroux de diables d'enfer
» Courroux de feu [Quête]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Forêt tropicale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.