Partagez | .
Ténèbres et marchombre
Messages : 541
Yens : 270
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 44
Nombre de topic terminé: 17
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Ténèbres et marchombre   Mer 27 Juil - 23:35




feat. Zayro Jinn

Ténèbres et marchombre

Après son long périple, Haru avait finalement atteint Shiryoku, capitale des territoires neutres. Sa première impression fut son étonnement de voir à quel point la cité-mère était immense et extrêmement bien fortifiée. En effet, ayant un petit peu étudié la géographie de Kosaten, il avait pu voir à quel point les terres de cette petite nation étaient ridiculement diminuées et peu propices à l’expansion en comparaison des autres Grands… Par conséquent, même s’il se doutait du potentiel militaire qui devait être mobilisé ici, du fait de la proximité avec Fuyu, réputée pour son hostilité légendaire, et à cause de la guerre qui frappait aux portes de tous, le Dessinateur n’imaginait pas que de telles ressources aient pu être mises en place pour développer la place. Et puis l’explication lui vint tout naturellement, en repensant à des situations étudiées en cours d’histoire, dans son monde d’origine… Ce genre de nation, de par sa prise en sandwich et les opportunités stratégiques qu’elle proposait, jouissait d’aides en tout genre des trois régions limitrophes, qui souhaitaient chacune rallier les neutres à leur couleur. Sans doute était-ce ici le cas, sinon comment expliquer de tels progrès ?

En tout cas, si l’apprenti marchombre n’affichait jamais aucune hostilité, sauf lors d’un violent combat, il se montrait néanmoins très réservé et méfiant à l’égard des étrangers et bien que Shiryoku n’ait encore pris aucune décision officielle, le garçon aux cheveux bleus se doutait que des Fuyujins peu scrupuleux se dissimulaient dans la foule de gens souriants. Certains étaient des espions, d’autres fuyaient la guerre, la plupart se contentait de profiter de l’hospitalité des Sans-Couleur… Mais tous représentaient un danger potentiel s’ils étaient mis en contacts avec des représentants de Minshu ou de Seika. Par conséquent, c’est à partir de cette base de réflexion que Haru se montrait discret.

Il faisait chaud et l’air lourd n’arrangeait pas les choses. Ce temps, devenu habituel à vivre pour le bretteur aux yeux électriques depuis qu’il avait débarqué en ce monde, lui demeurait tout de même fort détestable car il ne faisait que rappeler au jeune homme le calvaire vécu à son arrivée. Pour éviter de suffoquer plus longtemps, le Minshujin décida de se mettre en quête d’une taverne où il pourrait, à l’abri du soleil tapant, siroter tranquillement une boisson fraîche. Rien que d’y penser, il en bavait… Pourtant, cela lui aurait été facile d’utiliser son Don pour faire apparaître le liquide tant attendu. Notamment depuis qu’il recouvrait petit à petit ses pouvoirs… Toutefois, il savait ses créations éphémères et la sensation de fraîcheur, loin d’être apaisante, ne ferait que l’épuiser et le contrarier davantage. Haru commença donc à inspecter minutieusement chaque devanture de bâtiment qui défilait alors que ses pas le dirigeaient d’un bout à l’autre de la grande ville. Finalement, il trouva ce qu’il cherchait : un petit établissement peu bondé et dont le patron moustachu avait l’air tout à fait charmant. Le garçon s’attabla et lorsque l’homme vint prendre en note ses désirs, il réclama une bonne quinte de bière. Quand le breuvage eut été amené, il en avala une bonne gorgée, appréciant la douceur qui s’en échappait. Il ferma les yeux un instant, se laissant aller aux souvenirs les plus marquants de son existence en tant qu’élu.

Il y avait d’abord eut sa rencontre, pour le brutale et éprouvante, avec la flamboyante Aki, à qui il avait sauvé la vie, avant de se voir rabrouer dans ses tentatives de gentillesse. Cependant, il appréciait grandement le fait que la jeune femme lui ait expliqué comment marchait ce continent, c’était ce qui lui avait permis de continuer son chemin. Puis, il avait fait la connaissance de la goule Kirishima, après l’avoir percuté dans son inattention. Haru gardait de bons souvenirs du duo Ieta Ao-Erym qu’il avait croisé à Jiyuu, et qui partageait ses objectifs d’avoir une discussion avec Manshe, le Serpent censé protégé les Verts. Discussion qui s’était vue repoussée au grand regret du garçon au foulard. Et puis il y avait eu cette mission avec l’homme aux cheveux bicolores, où le jeune homme timoré avait dû employer l’Art du Dessin à fond pour limiter l’avancée d’un incendie forestier. Et il y en avait tant d’autres… Loin d’énerver le presque-adulte, cela remplissait son quotidien et l’aidait peu à peu à s’ouvrir aux autres.

Haru rouvrit les yeux, un petit sourire aux lèvres. Il avait laissé la nostalgie s’emparer de lui quelques instants, mais n’en déchantait pas. Mais, la solitude le touchait à nouveau et ses anciens compagnons lui manquaient. A dire vrai, le Dessinateur s’ennuyait… Il s’ennuyait d’ailleurs tant que lorsqu’il découvrit la cible lui faisant face, à quelques mètres, accrochée au mur à mi-hauteur, il fit mine de farfouiller dans son sac, tout en y matérialisant, à l’aide de l’Imagination, quelques fléchettes. Ainsi, le tenancier ne serait pas surpris par l’apparition des projectiles. Puis le garçon se mit à les jeter, et lorsque son stock était épuisé, il se levait pour tout récupérer et recommençait. Ce n’était plus que machinal et il en tirait peu de plaisir, lassé.

N’y a-t-il vraiment rien pour égayer cette journée ?

Chaleur incommensurable
Solitude infernale
Ennui

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5551
Yens : 263
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 226
Nombre de topic terminé: 120
Exp:
23/24  (23/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Ténèbres et marchombre   Jeu 28 Juil - 17:07



Qui est Zayro Jinn ?

: Un 7 octobre
Lieu  : Labo du N.E.S.T
Taille : 1m93
Poids : 88kgs
Sceau :  Dos, entre omoplates

Profession :
Sous chef du Nest
Mission :
Extermination
Idéal (kosaten) :
Detruire les Dieux
Groupe Sanguin :
inconnu

Alliés:
Aucun pour l'instant
Ennemis :
Liste exhaustive Cliquez ici
Pire ennemi :
Schneiden

Première Apparition : Cliquez ici
Univers d'origine :
KOF 2001
Sa fiche informative :
Cliquez ici
Chronologie :
Cliquez ici





Ténèbres et Marchombre





Shiryoku, une ville qui était neutre et portée sur le commerce, en plein essor économique. Cette citée s'était sans doute fondée avec un but, mais maintenant celui ci avait clairement évolué. La guerre qui arrivait à grand pas, précipitait aussi les choses. Cet endroit était positionné d'une manière atypique, situé en sandwich entre plusieurs nations et décidant de faire cause neutre pour ne pas avoir de problème. Elle continuait son petit bout de chemin comme on dit. La journée était belle et ensoleillé et c'était aujourd'hui que venait les ténèbres pour ombrager un peu ce ciel si bleu. Zayro passait par cette ville pour rejoindre son flanc montagneux. Il était sur son désormais très fidèle destrier, "Orage", un cheval ébène aux yeux rouges, qui n'enviait rien aux chevaux de l'apocalypse dans les légendes et mythes du même nom. Ce cheval à l'aspect démoniaque était habité par un fléau de la guerre, mais qu'importe, il faisait un monture digne de ce nom.

Arrivant aux portes de la ville, son visage était connu par quelques uns, mais ceux qui ne l'avaient jamais vu, s'arrêtaient alors sur ce qu'on savait de lui. Une armure particulière bardé d'une cape munie de lames acérées ayant semés bien des conflits et du chaos. Seulement, la ville avait presque ses propres lois. Les gardes qui étaient un peu surpris de voir une telle "pointure" v.i.p se pointer chez eux, avec surtout la crainte de voir tout ce qui était lié à son passé se faire ici, l'accostère. Bien entendu, il y'avait un certains respect de l'individu ;



Garde de Shiryoku : Bonjour Seigneur Jinn. Nous ignorons la raison de la venue d'un haut dignitaire de Fuyu tel que vous, mais sachez que Shiryoku est ouvert à tous. Autre chose, nous connaissons vos antécédents, nous vous serions reconnaissants de ne creer aucun conflits ici. Nos hommes pourrons vous escorter si necessaire, sachez tout de même que cette ville est protégée par...



...Une alliance d'assassins. Peu importe, je suis au courant de ce que vaut cette ville. Elle n'est pas ma priorité pour l'instant... Hors de mon chemin.




Malgré le ton peu commode de Zayro, les gardes s'écartèrent. Ici, tout le monde avait sa place, même le pire des individus. Le colosse n'en était plus à se cacher derrière un habit pour masquer sa présence, aujourd'hui il savait que le monde savait qu'il était en vie. Il devait regagner le statut d'antan par la même crainte qui lui valut ce statut. Cela ne lui aurait pas déranger de mettre sa raclée à Shiryoku, mais ce n'était pas encore le moment et puis il avait, comme dit, d'autres plans pour l'instant. Cela dit, fouiller un peu l'endroit pouvait être recommandé si il advenait que plus tard, cela ne serve. Déjà, il remarquait un bon nombre d'atomes différents et de puissances inégales. Il y'avait ici dans la foule de puissants mercenaires et assassins, mais il etait aussi convaincu qu'il s'y trouvait des élus. Lilith la mercenaire était par exemple installée ici, depuis qu'elle fut virée de la capitale de Chikai, tout ça parce-qu'elle vivait avec sa garde du corps, une native guerrière de Fuyu.

Mais il ne la croisa pas. Il préféra faire une halte pour la journée, ayant déjà au préalable bien fait marcher son cheval qui, bien qu'endurant, n'était pas non plus immortel. Ainsi, le Fuyujin vit une place avec quelques tavernes, c'était pas si mal. Il y arrêta sa monture et l'attacha, avant de descendre. Ses lourdes bottes cognant contre le sol terreux, faisant soulever un peu de poussière au passage.

Les talons de métaux tonnèrent ensuite contre le vieux bois de l'estrade sur laquelle il montait, avant d'arriver à la porte. Il ne retint pas vraiment le nom et entra dans ce bourg miteux. L'ambiance y était banale, un bar dans un grand salon, quelques tables et des jeux, des gens buvant et fumant. Il n'y avait cela dit, pas beaucoup d'individus. Le tavernier moustachu faisait son sourire vendeur, mais il avait la goutte de sueur, lui aussi savait à qui il avait à faire et devait se demander pourquoi un tel "type" venait dans son établissement. Zayro Jinn se posa contre le bar et prit place, avant de commander un verre de vin, du raisin et un steak saignant.


Tavernier : Je suis désolé Monsieur, nous... Nous n'avons plus de raisin, nous avons d'autres mets qui s'en rapprochent... Si... Si vous le voulez bien sur.

La crainte était visible sur le visage du tavernier, mais en attendant le service fut impeccable et rapide. La viande était de bonne qualité, ce village avait des endroits peu bondé et miteux, mais l'essor économique avait aussi ses avantages. Il ne prit rien d'autre, entendant seulement tonner contre le mur, des pointes s'enfoncer dans un jeu vieux comme le monde. Ce bruit répété et agaçant, l'empêchait d’apprécier pleinement son repas. Alors sans même se retourner pour le moment, il agita sa main et le jeu fut broyé par le vide, comme si une force invisible et imposante avait réduit en pièce cet objet d'amusement de Haru. Le tavernier se précipita vers le jeune homme.

Tavernier : *chuchotant*  Jeune homme, vous pourrez jouer a ça plus tard. Je ne veux pas de problème ici, et encore moins avec cet homme la bàs. Il s'agit de Zayro Jinn vous savez, vous ne le connaissez pas ? Demanda t'il étonné, avec la sueur sur son front.



Amenez moi un autre verre de vin.




Mais rappelé à l'ordre par son metier, l'aubergiste s'en alla vers les cuisines pour chercher son meilleur cru et ainsi satisfaire la journée d'un autre homme, par Haru, mais cet élu aux cheveux blancs qui avait apparemment bien plus d'importance. Pour couronner le tout, quelques clients entrèrent au même moment. D'abord un "Groupe de jeunes" ils étaient trois, deux gars et une fille, tous adolescents, c'étaient le genre à se prendre rapidement la tête avec quelqu'un. Ils s'installèrent à une table en commençant à faire du bruit.

Puis vint alors un "Assassin de l'alliance". Les assassins de l'alliance étaient de très bons mercenaires qui furent notamment engagés pendant la coalition entre Seika et Minshu. Cependant ils n'étaient pas aux ordres des chefs de ces nations, mais plutôt des yens. Pour ainsi dire, ils avaient même tenté de tuer Zayro et Rhadamanthys à une certaine époque, qui paraissait désormais bien lointaine. Ce dernier s'installa à une table tout seul. Le colosse resta quand à lui de marbre en attendant son vin. Mais l'endroit semblait prendre peu à peu vie... La journée promettait de changer rapidement d'ambiance.

Tout ce bruit, commençait à devenir dérangeant.



____________

Infos pratiques ;

Les jeunes sont assez semblables. Tenue modeste du petit peuple, la femme ressemble à une prostitué des bas quartier de la ville.

Physique de l'assassin(clique ici)





Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 541
Yens : 270
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 44
Nombre de topic terminé: 17
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: Ténèbres et marchombre   Sam 30 Juil - 17:35




feat. Zayro Jinn

Ténèbres et marchombre

Haru comptait lentement les points qu’il marquait sur la cible. Tantôt son score s’améliorait, tantôt il régressait. Mais malgré le nombre incalculable de parties faites par le Dessinateur, son ennui ne disparaissait pas. Pour un peu, on aurait presque dit qu’il s’attachait à la peau du jeune homme tel une sangsue. Toutefois, ne trouvant pas d’autres choses à faire, le garçon aux cheveux bleus continuait cette faible distraction inlassablement, bien qu’il soit las, ne prêtant pas attention aux autres personnes dans l’établissement.

Tout à coup, le panneau que Haru visait fut broyé d’une étrange manière, comme s’il voulait se rétracter sur lui-même, se mettre en boule. Dans le même temps, les flèches, création de l’Imagination, se volatilisèrent à cause de la limite de temps atteinte. L’apprenti marchombre se demanda un instant ce qui avait été la cause de cet étrange phénomène, et la réponse lui vint au pas de course, sous les traits du patron. Celui, visiblement gêné par la situation, semblait mal à l’aise dans ces propos. Toutefois, il se montra ferme sur le fait que le bretteur aux yeux électriques devait arrêter de jouer à son occupation, durant la présence d’un homme que le tenancier, après l’avoir discrètement montré d’un mouvement de tête, présenta sous le nom de Zayro Jinn. De dos, on aurait dit un vieil homme aux cheveux blancs et en étrange tenue, peut-être une sorte de tunique ou d’armure. En tout cas, l’aubergiste semblait craindre ce Jinn, et son interlocuteur put voir perler une goutte de sueur sur son front.

C’est lui qui a détruit la cible ?


-"Si vous le dites…"


Aussitôt cette réponse dite, l’homme, ostensiblement soulagé, s’en retourna à ses cuisines, et Haru en profita pour jeter un coup d’œil aux autres consommateurs. Il y avait d’abord ce fameux Zayro Jinn qu’il était censé connaître, mais dont le nom même lui était inconnu il y a à peine quelques minutes. Puis, le Minshujin put remarquer un groupe de jeunes d’environ son âge et qui bavardaient de haute voix et sans gêne. Et enfin, il y avait aussi un homme à la mine patibulaire, dissimulée en partie sous une capuche, et dont le regard dévisageant les autres faisait froid dans le dos. Dans le monde d’où provenait le garçon, c’était exactement ce genre de personne qui tenait le rôle de l’espion ou de l’assassin fourbe dans les films les plus connus. Seulement, ici, il se trouvait à Kosaten et il ne fallait pas juger sur l’apparence. Après tout, l’homme était sûrement un honnête boulanger désireux de se préserver du soleil.

Les bruits devenaient vraiment insupportables, mais Haru n’avait pas l’envie de s’attirer des ennuis : il détestait se mettre sur le devant de la scène et préférait se dissimuler, en retrait ou dans les coulisses. En revanche, il aurait bien souhaité entretenir une conversation avec quelqu’un, peut-être ce groupe de jeunes, mais sa timidité l’intimait au silence. De fait, il appréhendait la réaction des autres et avait peur de se faire rejeter. Et les adolescents sont souvent méprisants avec les gars de leur âge dans le même cas… Quant à aller papoter avec l’autre vieux qui terrifiait le patron, non merci !

Cependant, Haru, s’il n’aimait pas s’imposer, détestait que des limites s’imposent à lui. Or, ici, la présence de Zayro Jinn contrariait profondément sa personnalité, et il était déterminé à lui rendre la monnaie de sa pièce, si toutefois c’était bien lui qui avait défoncé la cible. Si ce n’était pas le cas, bah… Tant pis… Du coup, l’épéiste se glissa sur les Spires, en réfléchissant à ce qu’il pourrait réaliser. Il ne truquerait pas le repas ni la boisson pour ne pas causer de soucis au moustachu. Soudain, l’idée lui vint : il se concentra avant de laisser l’Art du Dessin opéré. Un petit caillou, projeté par la force de son Don, qui allait heurter le visage de l’homme aux cheveux blancs. Le plus drôle dans l’histoire était que l’origine du lancer était située entre le présumé boulanger et les jeunes, bien à l’écart de la table du jeune homme. Était-ce de mauvais goût ? Bah… il s’ennuyait…

Pierre balancée
Quiproquo présumé
Farce

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5551
Yens : 263
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 226
Nombre de topic terminé: 120
Exp:
23/24  (23/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Ténèbres et marchombre   Dim 31 Juil - 16:18



Qui est Zayro Jinn ?

: Un 7 octobre
Lieu  : Labo du N.E.S.T
Taille : 1m93
Poids : 88kgs
Sceau :  Dos, entre omoplates

Profession :
Sous chef du Nest
Mission :
Extermination
Idéal (kosaten) :
Detruire les Dieux
Groupe Sanguin :
inconnu

Alliés:
Aucun pour l'instant
Ennemis :
Liste exhaustive Cliquez ici
Pire ennemi :
Schneiden

Première Apparition : Cliquez ici
Univers d'origine :
KOF 2001
Sa fiche informative :
Cliquez ici
Chronologie :
Cliquez ici





Ténèbres et Marchombre





En tout franchise, Zayro avait vraiment juste envie de manger, boire et puis passer son chemin. Il n'avait aucune envie de faire quoique ce soit qui pouvait gâcher son temps aujourd'hui, mais voila, on ne contrôle pas toujours les événements. Le jeu de flechettes fut désagréable, c'était peut être arbitraire de le casser juste pour son silence, mais après tout, ce n'était pas un méchant pour rien. Le monde entier lui vouait une haine considérable, alors qu'importe qu'il y'en ai plus. Puis les jeunes gens entrèrent pour parler assez fort, ça aussi cela devenait désagréable. Dans un premier temps, Jinn voulut se contenir car il aimait respecter sa parole, les gardes lui avait demandé de ne pas creer de problèmes ici et puis en plus, il s'y trouvait des assassins de l'alliance. Mais le coup de trop ne tarda pas à arriver...

Un caillou vint heurter le sommet de son crâne par l'arrière, et honnêtement vu qu'il sentait les atomes il savait bien d'ou ce projectile provenait, mais il l'avait laissé faire et ce, pour une unique raison. Lentement le colosse se leva en poussant sa chaise. Recevoir ce truc avait réussi à faire rigoler le petit groupe de fanfarons au coin du bar, mais les rires n'allaient pas durer bien longtemps.

Quand à l'assassin de l'alliance, c'était peut être le plus tendu de tous, son regard sérieux et soigneusement caché sous sa capuche, ses mains se rapprochant de ses armes à divers moments. On sentait bien la pression et de fait, il avait entièrement raison. Zayro se retourna pour voir l’entièreté de la salle, le cuistot semblait aussi un peu paniqué et préféra s'enfuir de la taverne, mais un lion noir apparut comme une ombre portée sur sa personne, lui coupant la route en le griffant au ventre.

Déjà à ce moment précis, la situation et l'ambiance changea du tout au tout. Le pauvre bougre fut envoyé par la force des pattes musclées de la bête contre une table en bois, brisée sous son propre poids. Les jeunes se relevèrent d'un coup, la prostituée étant la première à crier en ayant les mains sur son visage. Les deux hommes l'accompagnant sortaient alors des couteaux, les sourcils froncés et la dégaine téméraire prêts à en découdre tout en ayant une certaine peur au ventre. Un lion noir énorme se dressait entre eux et la sortie après tout. L'assassin de l'alliance était le seul à rester calme et reclus, un observateur de la situation.





Puisque certains semblent vouloir s'amuser... Si vous tuez celui qui m'a jeté ce caillou, je vous laisse partir d'ici en vie. Sinon je vous détruis un par un.




Dans sa grande bonté, Zayro préféra donc laisser le choix aux personnes et clients de pouvoir s'en sortir en tuant le coupable sur le champ. Evidemment l'assassin ne réagissait pas pour le moment, mais le groupe de l'âge d'Haru se demandait de qui il s'agissait. Etait-ce l'un d'eux ? non, pas possible, ils le savaient après tout. Alors c'était ce mec en noir ? Non plus, il avait l'air trop serieux et n'avait pas bougé d'un poil depuis son arrivée. IL restait donc Haru et le cuistôt, mais ils connaissaient bien le cuisinier de ce bled et ce n'était pas le genre à faire une farce contre un mec comme ça. Les deux gars allèrent donc voir l'élu de Minshu couteaux à la main.

Jeune 1 (Yasu) : C'est toi enfoiré, tu nous mets dans la merde pour te marrer ?!

Jeune 2 (Shiba) : Peut être que... Peut être que c'est pas lui Yasu... Si ça s'trouve ça vient de dehors...

Jeune 1 (Yasu) : Ta gueule Shiba ! C'est ce mec, regarde le, ça se voit que c'est un enfoiré de fouteur de merde !

Ils jouaient avec leurs lames, même si vous l'avez devinés, l'un de ces deux là n'était pas très rassuré et serein et essayait de mettre la faute sur quelqu'un du dehors. Comment allait réagir l'élu aux yeux clairs ? Il devrait sans doute assumer sa part de responsabilité, mais dans ce cas là, n'allait t'elle pas signer sa mort ? Sacrifier d'autres en ayant les bons arguments pourrait le sauver aussi... Quoiqu'il en soit, Haru pouvait voir que Zayro savait très bien que "lui" et lui seul était responsable. Après quoi, le messager des enfers toujours debout, décida de tuer l'assassin de l'alliance ne tirant un fin laser atomique en plein dans sa poitrine. Le mec encapuchonné en qui on aurait pu croire, ne fut que la première victime de tout ça... Son visage déformé par la douleur et du sang craché sur tout la table, sur laquelle son corps s'écroula. Evidemment cela tira encore les cris insupportable de la demoiselle en chaleur. Alors Jinn se rapprocha d'elle et la prenant par le crâne, lui fracassa le nez contre le mur de la taverne. Elle n'était pas morte, pas encore du moins.



Allez y, j'attends.





____________

Choose your destiny

" Alors que tu penses avoir fait la bonne blague de la journée, tu te rends compte que pour un cailloux, tout dégénère. La situation s'envenime et fait rapidement une victime et deux blessés graves. Pire, Zayro souhaite que le coupable meurt et demande aux gens présents de trouver et punir le responsable. Les jeunes t'accostent en pensant que c'est toi. Comment vas tu t'en sortir ? "
Tue les jeunes ?

Allie toi avec les jeunes ?

Accuse le tavernier ?

Accuse toi ?

Ou fais ton propre choix ?





Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 541
Yens : 270
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 44
Nombre de topic terminé: 17
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: Ténèbres et marchombre   Mer 3 Aoû - 21:07




feat. Zayro Jinn

Ténèbres et marchombre

Au moment où il dessina, Haru prit conscience de la signification du nom de Zayro Jinn pour lui. Contrairement à ce qu’il avait d’abord cru, ce n’était pas la première qu’on le prononçait devant lui. De fait, lorsque l’apprenti marchombre avait rencontré Aki, et qu’après de longues minutes où elle évitait ses demandes elle lui avait enfin révélé ce qu’elle savait, la rousse lui avait indiqué de surcroît que le responsable de ses malheurs était le dénommé Zayro Jinn. Elle avait aussi recommandé au garçon aux cheveux bleus de s’en méfier plus que de la peste. Toutefois, ce dernier se trouvait maintenant en présence du grand méchant et, s’il se montrait prudent à cause de l’histoire de la Seikajin, il ne voyait néanmoins pas en quoi cet homme différait des autres…

La suite le lui dévoila. En effet, après que la pierre eut atteint son objectif, le type aux cheveux blancs se leva avec un regard froid et impénétrable. S’il ne manifestait aucune émotion, on pouvait cependant deviner la colère qui émanait de lui, de par la tension de l’atmosphère. L’homme qui était en charge de préparer les repas commença à paniquer et se précipita vers la sortie, comme un pleutre. Sauf que… Un bref instant, une sorte de lion surgit de nulle part, peut-être de l’ombre de l’établissement et envoya d’un coup de patte violent le fuyard percuter une table, qui se brisa sous la force exercée. Après quoi, la bête, quelle qu’elle fut se volatilisa, mais Haru connaissait désormais sa présence. Le cuisinier avait l’air dans un piteux état, et des premiers secours lui étaient nécessaires…

Mais la scène ne s’arrêta pas là, car Zayro Jinn réclama qu’on lui amène la tête de celui qui avait osé attenter à sa beauté faciale, c’est-à-dire Haru, sans quoi il anéantirait toute trace de vie dans la taverne. Puis, pour prouver ses dires, il abattit froidement le supposé boulanger avec une sorte de rayon puissant tiré en plein ventre, et fracassa la tête de la jeune fille contre une autre table, qui à ce rythme, ne tarderait à subir le même sort que sa consœur… Si le premier était définitivement mort, l’autre semblait encore vivante, mais pour combien de temps ? En effet, tout comme le patron, elle avait besoin d’être soignée au plus vite. Ses deux compagnons, au lieu d’attaquer directement le tortionnaire, préférèrent s’en prendre au Dessinateur, l’accusant sans preuve des faits impliqué par le gars en armure. Ceux-ci avaient sans doute jugé que le garçon au foulard serait le plus facile à mettre hors d’état de nuire. En tout cas, la monotonie de la journée était rompue.

-"Euh… Je… Non ! Je sais que cet homme vous fait peur à tous, mais ce n’est pas une raison pour accuser à tort et à travers. Vous voyez bien que je suis à l’opposé de l’endroit d’où a été tirée la pierre, surtout vu que ce lancer vous a fait beaucoup rigolé. Soyez honnêtes avec vous-même, à défaut de l’être avec les autres… En plus, je n’ai pas bougé de ma chaise depuis qu’Il a détruit le jeu de fléchettes. Aussi, ce Zayro Jinn vient de tuer de sang-froid l’autre homme sans aucune raison. Autrement dit, ou bien c'était ce dernier le petit malin, ou bien l’unique but de Zayro Jinn est de faire couler le sang… En plus, comme le dit votre ami, il s’agit peut-être tout simplement d’un projectile venant de l’extérieur. Quant à m’accuser à cause de mon air d’enfoiré de fouteur de merde comme vous le dites si bien, c’est absolument ridicule et c’est ce que je faisais quand j'étais en primaire…"


-"En quoi ?!"

-"Laissez tomber ! Bref, tout ce que je peux vous dire, c’est que contrairement à ce que vous semblez penser, ce n’est pas moi qui aie fait le coup. Vous allez devoir chercher un autre coupable… A moins bien sûr que votre seul but soit d’assassiner celui qui paraît le plus faible, dans ce cas, vous ne vaudriez pas mieux que lui…"

-"…"

Ainsi Haru avait préféré mentir plutôt que de se dévoiler. Il avait été enseigné au bretteur aux yeux électriques qu’il fait savoir user d’honnêteté comme de tromperie. Il espérait toutefois avoir pris la bonne décision. Certes, l’aura dégagée par Zayro Jinn était impressionnante, mais elle n’effrayait pas le Minshujin. Non, celui redoutait plus la réaction des deux jeunes qui, poussés par la crainte, pourraient être amenés à commettre l’irréparable. L’épéiste n’avait pas dégainé sa lame, mais il se tenait prêt à le faire si le besoin s’en faisait ressentir. Avant d’entendre la réponse des garçons de son âge, il se tourna vers la brute épaisse qui avait l’air très sûre d’elle, en l’interpellant poliment :

-"Dites… Vous êtes bien Zayro Jinn, n’est-ce pas ? J’ai beaucoup entendu d’histoires à votre sujet… Mais vous êtes encore plus impressionnant en vrai. Cependant, je m’interroge sur vos motivations actuelles. Certes, vous êtes l’un des élus les plus puissants, si ce n’est le meilleur, de Fuyu et vous tenez à le prouver aux autres. Toutefois, votre nation n’est pas en conflit avec Shiryoku, si je ne m’abuse, et donc je ne comprends pas vraiment l’intérêt pour vous de causer souffrance à ce brave homme qui vous a servi du mieux qu’il pouvait, ni à la jeune fille qui n’a fait qu’obéir à ses pulsions en apercevant votre victime. En parlant d’elle, pourquoi l’avoir tuée ? A moins que vous ne l’ayez soupçonnée d’être l’auteure de ce petit incident ? Dans ce cas, épargnez les autres gens présents dans cette taverne, moi y compris… Et si vous avez ressenti le moindre mal, je peux vous soigner… Vous êtes très fort, Zayro Jinn, et je respecte ce pouvoir, mais avez-vous l’intelligence de jauger l’utile de l’inutile ?"


Horreur visuelle
Peur invisible
Tension

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5551
Yens : 263
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 226
Nombre de topic terminé: 120
Exp:
23/24  (23/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Ténèbres et marchombre   Ven 5 Aoû - 17:31



Qui est Zayro Jinn ?

: Un 7 octobre
Lieu  : Labo du N.E.S.T
Taille : 1m93
Poids : 88kgs
Sceau :  Dos, entre omoplates

Profession :
Sous chef du Nest
Mission :
Extermination
Idéal (kosaten) :
Detruire les Dieux
Groupe Sanguin :
inconnu

Alliés:
Aucun pour l'instant
Ennemis :
Liste exhaustive Cliquez ici
Pire ennemi :
Schneiden

Première Apparition : Cliquez ici
Univers d'origine :
KOF 2001
Sa fiche informative :
Cliquez ici
Chronologie :
Cliquez ici





Ténèbres et Marchombre





Haru commença par se défendre devant les deux jeunes qui étaient venus l'accuser. Pendant ce temps, Zayro restait stoïque à regarder cette scène puéril. Tout ce qu'il voulait avant tout, c'était boire son verre de vin et partir, il n'avait pas eu l'envie de perdre son temps ici. Cependant, à mesure que ce dernier filait, il était gagné d'une envie soudaine de punir ce village entier. Si ils se ressemblaient tous, ils ne méritaient pas moins. De plus, il n'aimait pas la manière insupportable avec laquelle le jeune élu se défendait, dans un long monologue égoïste ne laissant que peu de place à la réponse. Pour le moment, le colosse conservait un sang froid sans nom, ne bougeait pas et malgré ses actes ne semblait que peu inquiété par ce qui pouvait advenir ensuite. Evidemment il accusa le tir de provenir de l’extérieur, c'était simple, mais au fond pourquoi faire semblant. Jinn décroisa dans un premier lieu les bras et s'avança vers les jeunes.

Quoiqu'il en soit, Haru commença cette fois à s'entretenir envers lui, l'ancien chef du nest écoutait cette fois le discours barbant et longuet de cet imbécile qui se pensait sauvé. A ce moment précis, lorsque il demanda quel interêt il avait à causer des souffrances, le géant Fuyujin répondit ;





Parce-que les faibles dans votre genre, ne mérite pas de respirer.




Tout en disant cela, il envoya sa cape à l'horizontale, dans le dos des deux garçons qui furent alors tranchés en deux par la taille. Leurs corps séparés tombèrent de chaque coté dans un déluge de sang. Les giclées allèrent en direction du visage d'Haru, le maculant ainsi de sang, des pieds à la tête. Le plancher en était si recouvert, que le bois en serait imbibé pour longtemps. Leurs visages avaient l'expression de la souffrance et la peur ancré, les yeux exorbités et les dents serrés prêtes à exploser dans leurs mâchoires Pour vous dire, l'un d'eux était encore en vie, pour quelques secondes il rampa du mieux qu'il pouvait, gardant l'attache d'un intestin à son bas du corps. Serrant alors la cheville de l'élu  de Minshu, pour lui souffler un "Désolé"... Puis s'écroula pour de bon.

Jinn refit un mouvement de cape pour que le sang sur ses lames, ne s'en aille. Ensuite il se tourna à nouveau vers son ultime opposant du jour, qui avait visiblement finit de faire son monologue interminable. Jauger l'utile à l'inutile, c'est exactement ce qu'il faisait à cet instant précis, encore une fois.




Je vous juge inutile, comme eux. J'ai assez perdu de temps ici.





Le colosse était de ceux qui préférais agir d'eux même, histoire d'être plus efficace. Le bar était complètement mort à présent, mais le tavernier blessé lui, se retrouvait au milieu de tout ce monde. Le lion noir qui fut à l'entrée de la taverne disparut entre temps dans l'ombre et ses yeux rouges scintillèrent pour apparaître dans le dos d'Haru. Le lion décida de se montrer et de griffer ou tenter de griffer dans le dos le jeune homme. Allait t'il avoir assez de réflexe pour l'éviter ? Devant lui se trouvait Zayro et derrière lui un animal féroce, l'entrée était libre et les cuisines aussi. Il pouvait aussi traverser le toit avec assez de force, quand au plancher il n'y avait pas de cave donc impossible. Voila que trois bon choix d'esquives s'offrait à lui, à moins qu'il ne tente quelque chose d'improbable.

Le messager des enfers quand à lui, regardait un spectacle désormais bien plus divertissant. Pourtant et ironiquement, il n'y prenait presque aucun plaisir, c'était même le contraire, il souhaitait en finir vite ici, potentiellement finir son repas et repartir. Mais bien sur, Glaugan voulait désormais se battre un peu contre cet humain, en même temps, ce genre de chose lui manquait terriblement ;




GRRROOOOAARRRRrrr !





____________

Choose your destiny

" Les jeunes t'accusent plus par peur qu'autre chose et Zayro finit par perdre patience. Il tue les deux jeunes et son lion apparait derrière toi pour te griffer. Tu es encore faible et lent, tu peux cependant tenter d'esquiver ce coup mortel en ayant divers choix à ta portée, ou alors faire quelque chose d'improbable ? "
Esquive par la sortie du bar ? (1d6 à lancer ici 1 et 2 réussite, reste echec)

Esquive par le toit ? (1d5 à lancer ici 4 et 2 réussite, reste echec)

Esquive par les cuisines ? (1d3 à lancer ici 1 et 2 réussite, 3 echec)

Ou fais ton propre choix ? (pas de dé, juste des conséquences)





Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 541
Yens : 270
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 44
Nombre de topic terminé: 17
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: Ténèbres et marchombre   Dim 7 Aoû - 19:14




feat. Zayro Jinn

Ténèbres et marchombre

Haru avait l’impression de s’adresser à un mur, en apostrophant Zayro Jinn. Non, après mûre réflexion, une conversation avec un mur aurait été infiniment plus intéressante et moins dangereuse que ce quasi-monologue qu’il entretenait avec le colosse au teint mat. Par ailleurs, les paroles prononcées par le Dessinateur n’avaient aucun effet sur son interlocuteur, ce dernier semblant vraiment borné dans sa psychopathie. La logique du Fuyujin était toute simple : c’était de fait celle arborée par les dictateurs dans le monde d’où provenait le garçon aux cheveux bleus. Les forts sont nés pour régner et pour dominer les faibles, faibles considérés comme de vulgaires déchets n’ayant aucun droit sur leur propre vie. Il apparaissait clairement que ce raisonnement, si toutefois on pouvait le qualifier comme tel, était celui qui guidait les gestes de l’homme aux cheveux blancs. L’apprenti marchombre comprenait dès à présent mieux d’où la haine de la rousse venait…

Pour illustrer ses dires, Zayro s’avança et, tournant sur lui-même, il projeta sa cape sur les deux jeunes qui avaient presque agressé Haru. Ce dernier demeura perplexe : que comptait faire l’autre en agitant ainsi ses vêtements ? Jusqu’à ce que l’épéiste aux yeux électriques aperçoive les fines lames accrochées aux extrémités de l’habit. Il voulut crier, prévenir les autres de l’épée de Damoclès qui pendait au-dessus de leurs têtes, mais ce fut trop tard. Le garçon au foulard ne put qu’observer, en spectateur silencieux, les deux pré-adultes se faire couper en deux par l’homme. Du sang gicla, souillant un peu plus encore cette taverne, si besoin en était encore, et le Minshujin en reçut quelques gouttes sur son survêtement. L’un des découpés murmura une ultime excuse avant de rejoindre son confrère dans le royaume des morts. Une vision horrible, écho de son passé tragique, s’imposa alors au jeune homme, qui se prit la tête entre les mains, les larmes aux yeux.

Noooooooooooooooooooooon !

Haru revoyait en image la lente agonie d’Arnak, le corps transpercé de toutes parts par les lames des Raïs. Il le visualisait, tendant la main, le suppliant de s’enfuir au plus vite, avant d’expirer, crachant une dernière gerbe de sang. Et le bretteur n’avait rien pu faire ! Puis, ce souvenir se dissipa, remplacé par un autre : celui de l’ultime combat de ses parents. Ces derniers avaient tout fait pour le protéger, pour préserver leur bien le plus précieux. Ils s’étaient battus jusqu’à ce que, submergés par le nombre, la dernière once de vie en eux disparaisse pour toujours. Et le bretteur n’avait rien pu faire ! Ces mémoires le hantaient, et il ne parvenait plus à les différencier de la réalité.

Mais tout à coup, quelque chose apparut dans son dos, le ramenant aussitôt à la raison. C’était l’espèce de lion, qu’il avait aperçu toute à l’heure, avant que la bête ne s’évanouisse dans les ombres. Mais cette fois-ci, celui à qui le coup du monstre était destiné, c’était lui. L’attaque arriva rapidement, et, malgré la réactivité d’ordinaire excellente de Haru, il ne put l’esquiver. Alors qu’il s’apprêtait à se ruer vers la sortie de l’établissement, le jeune élu sentit une douleur lui lacérait le dos, et il fut projeté contre le comptoir du bar. Du sang, le sien cette fois-ci, lui coulait dans la bouche, et son visage en était joliment agrémenté sans doute. Mais le pire, c’était que son dos lui faisait atrocement souffrir le martyr… Pourtant, il se tourna vers l’animal, et, s’aidant de son épée qu’il avait dégainée au préalable, il se releva tant bien que mal. Utilisant rapidement le Rêve, il cicatrisa légèrement sa plaie dorsale. Cependant, ce n’était que temporaire et ne le privait pas de la douleur. Mais il avait promis à Aki qu’il irait jusqu’au bout, et devait se battre en souvenir de feu ses géniteurs.

Le coup qu’il avait reçu l’avait envoyé non loin du patron de l’auberge, toujours étendu sur le sol. Haru comprenait maintenant pourquoi… Du pied, il essaya d’éloigner tant bien que mal le chef même si ce ne fut pas vraiment couronné de succès. Puis, le marchombre se rapprocha de ses adversaires, désormais beaucoup plus attentifs des coups du lion. Il se mit en garde, puis utilisa ses dernières réserves afin d'effectuer un Pas sur le Côté, qui l'amènerait à l'opposé du blessé. Toutefois, sans attaquer, il ne fit que prendre la parole, espérant ainsi attirer l'attention de son ennemi :

« Vous me jugez inutile, mais prenez le temps de me tuer… Quel honneur que vous me faites… Et en plus, vous êtes obligé de frapper par derrière, et de vous battre avec ce lion. Je vous pensais plus fort que ça… Même si je respecte votre puissance, vous êtes allé trop loin. Je suis sans nul doute trop faible pour vous porter le moindre coup, mais sachez toutefois que je ne fuirai pas ! Si vous voulez me tuer, faites-le maintenant, vous l’avez dit vous-même, je suis une perte de temps ! »

Lame de sang
Force de se relever
Marchombre


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5551
Yens : 263
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 226
Nombre de topic terminé: 120
Exp:
23/24  (23/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Ténèbres et marchombre   Lun 8 Aoû - 20:57



Qui est Zayro Jinn ?

: Un 7 octobre
Lieu  : Labo du N.E.S.T
Taille : 1m93
Poids : 88kgs
Sceau :  Dos, entre omoplates

Profession :
Sous chef du Nest
Mission :
Extermination
Idéal (kosaten) :
Detruire les Dieux
Groupe Sanguin :
inconnu

Alliés:
Aucun pour l'instant
Ennemis :
Liste exhaustive Cliquez ici
Pire ennemi :
Schneiden

Première Apparition : Cliquez ici
Univers d'origine :
KOF 2001
Sa fiche informative :
Cliquez ici
Chronologie :
Cliquez ici





Ténèbres et Marchombre





La plupart des êtres humains n'étaient pas d'insensibles coques vides. Haru comme tant d'autres avant lui, versa des larmes de peine et de colère lorsque les deux jeunes qui avaient été accusateurs envers lui, furent tués sous ses yeux. La sensibilité était propre à chacun bien sur, Zayro était une pierre froide sans sentiment, ne se réjouissant même pas du mal qu'il faisait à autrui. Il ne pouvait y avoir que de la frustration face à ce type d'individu. On ne pouvait même pas le haïr parce qu'il haïssait pour des raisons x ou y.

Le colosse semblait tuer aussi facilement que se lever le matin, ses actions entraînant la mort, étaient constitués et faites comme s'il s'agissait d'un geste banale a laquelle aucune conséquences ne lui était attribué. Bref, c'était le diable au milieu des Hommes. Le loup dans la bergerie et bien d'autres noms qu'ils portaient de par sa légende ou non.

Désormais, c'était à un nouvel élu, innocent, d'y faire face. Le jeune garçon tenta d'esquiver, de fuir. Mais trop tard, bien trop tard... Glaugan, le lion noir de jais du géant sans coeur, était apparut dans son dos. Il martela ce dernier, lui infligeant alors une sévisse sévère, griffure qui parcourait déjà son échine et dont la douleur devait aussi se déplacer ardemment dans son corps.

C'est bien, il pouvait comprendre que ce monde n'avait rien de rose ou de jovial, voir de joyeux. Que toutes les actions, même minimes, pouvaient entrainer la perte d'un membre, la défaite ou bien la mort, tout dépendait envers qui elles étaient destinées. Ce jour là, il avait mal choisir. Un autre jour peut-être, lui serait préférable, s'il survivait à tout cela.

Toutefois, dans cet élan de compréhension, de sa situation, Haru reprit encore une fois la parole. Puisqu'il avait failli pour fuir, il se devait d'assumer ses actes en tant qu'Homme, en tant qu'élu, et aller jusqu'au bout en faisant face et fit de ce qui pouvait arriver désormais. Il n'était pas certains de s'en sortir, même en ayant réussi à partir de cet endroit après tout.

Zayro l'écouta étonnamment, cet homme était froid et calme, son attitude posé se démarquait d'autres personnes. Certes il pouvait ôter la vie comme si de rien était, d'un instant à l'autre, en frappant aussi fort qu'un ouragan et aussi vite qu'un éclair. Mais le messager des enfers faisait parfois preuve d'un long silence et d'observation. Pourquoi ? Tout simplement car c'était dans sa nature d'analyser l'ennemi, peu importe son niveau, ses caractéristiques ou ses opinions.


Musique



Je n'ai nullement dit que je m'occuperais de vous... Mon lion suffira. Les bêtes se battent entre elles.




Ajouta t'il, d'un ton placide, avant de retourner s'asseoir pour finir son verre et son repas. Se dressant alors en sautant par dessus l'élu, se mettant entre son maitre et l'opposant du jour, Glaugan rugit de nouveau. Evidemment un combat ici, des morts et des blessés, un lion rugissant et la précédente prévention sur Zayro, avait rapidement fait d'ameuter la garde de l'alliance. Les assassins rôdaient et le batiment fut rapidement cerné.

Nulle échappatoire cette fois. Cette cité pouvait encore s'en sortir et pas finir comme d'autres, c'est à dire simplement rasée, sans aucun vie aux alentours. Thanil ou encore Kamatari et d'autres survivants de Minshu ou d'Hibana pouvaient en témoigner. Lorsque Zayro déferlait, c'était un tsunami de violence qui emportait les murs les plus solides pour ne laisser qu'une terre désolé, atomisé, sur laquelle la vie ne pouvait même plus pousser.

Les seuls vrais remparts qui avaient parfois pu le défaire, furent des élus puissants ou unis. Mais lui, était seul. Le lion ne semblait pas vouloir s'arrêter en si bon chemin, même si le bâtiment était fermé. Cela étant dit, avant qu'il n'attaque de nouveau, plusieurs gardes entrèrent. Ils étaient accompagnés d'assassins de la voie du croc du serpent.

Des initiés du temple qui avait formés le style de Schneiden. Il en avait entendu parler il y'a très longtemps, lorsque cette garce de cette même nation l'avait prit par surprise et l'avait soumis à un sceau extrêmement puissant. Il se souvenait bien lui avoir échappé depuis environs un an maintenant et était bien plus fort désormais. Néanmoins, Jinn se souvenait aussi des missions qui lui furent confiés ce jour là. Un papier qui le destinait à aller sur une ile volante qu'il ne trouva jamais et... Remettre quelque chose au maitre de la voie du croc, dans les montagnes de Minshu.

Ces fameux apprentis commençaient donc à arpenter le monde, ces moines ne sortaient pas tellement de leurs temple légitime. Mais quelques mercenaires avaient réussis à se former, comme des disciples dissidents qui souhaitait venger les opprimés à travers Kosaten. Intéressant.




Je vous cherchais justement. Glaugan, occupe toi de cet élu ailleurs, j'ai à faire.







" Des moines assassins. Ils sont donc venus pour toi ? Je veux bien m'occuper de cet humain pour toi... Pour cette fois" GrrRRrrrrr !





Glaugan s'adressait à Zayro par le lien d’énergie démoniaque qu'ils entretenaient entre eux. Nul autre qu'eux ne pouvait entendre la pensée de l'un, comme de l'autre. Apres cet échange, Glaugan chargea Haru pour lui faire traverser le mur de bois et atterrir dans une cours en contre-bas, un petit jardin vint amortir leur chute commune. Le lion noir se retrouva alors face à l'élu, tandis qu'en haut, dans l'intérieur de la taverne, les moines dégainèrent leurs katana.

Moine de la voie du croc : Zayro Jinn, au nom de notre maitre, le vénérable Zhao, ainsi que du sauveur et disciple valeureux, Schneiden, nous allons mettre fin à ta vie.

Apprenti du croc : Nous nous sommes durement entrainé pour te vaincre, durant deux années après l'arrivée de Schneiden san, nous avons perfectionné nos techniques, ne nous sous-estime pas !

Garde : Que personne ne sorte de ce bâtiment et que le quartier de la ville soit évacué !



Alors... Vous désirez ce combat.





Zayro Jinn se leva et un combat terrifiant et édifiant allait débuter..... Ce-pan-dant ;

Nous ne nous intéressons plus à cela maintenant, puisque l'élu Haru, était plus bas, après avoir traversé le mur en ayant chuté aux cotés de Glaugan, le terrifiant lion de Zayro. S'il ne pouvait pas le comprendre, il pouvait au moins essayer de le combattre et faire valoir sa survie. Les griffes de l'animal sortirent fermement de ses pattes pour s'enfoncer sur le sol terreux, démontrant son envie de se battre contre le jeune homme. Après un autre cris de rage et tandis qu'on pouvait entendre que le combat avait aussi commencé plus haut dans le bar. Le monstre de muscle noir, sauta gueule ouverte en direction de l'élu de Fenghuang. Puis se mit à lancer quelques coups de griffes. Mais cette fois ci, il était de front, Haru pourrait user de ses réflexes.

Il pourrait peut être esquiver quelques coups, éviter des blessures inutiles et contre-attaquer. Ou pouvait t'il fuir encore (enfin tenter) ou bien, entrer à nouveau dans le bar. Mais il ne serait qu'une gêne pour les moines et les gardes, de plus Glaugan ne comptait pas vraiment le lâcher. Le serpent serait t'il la proie du roi de la jungle des ombres aujourd'hui ?




____________

Choose your destiny

" Zayro reste de marbre et oblige sa bête à te combattre. Cette dernière te fonce dessus, te faisant ainsi traverser le mur de l'auberge pour attérir plus bas dans un jardinet d'une cours, aussi grande que la moitié du salon précédent. Le lion te fais face, alors qu'à l'intérieur, Zayro est entouré de garde et de moines guerriers venant chercher vengeance. Le quartier est bouclé et évacué, cependant ton ennemi à poil noir ne te lâche plus et t'attaque. "
Combat ? (avec des actions propres à ton niveau)

Fuit la zone ? (met fin au rp)

Reviens dans le bar ? (Glaugan te poursuivra)

Ou fais ton propre choix ?


[



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 541
Yens : 270
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 44
Nombre de topic terminé: 17
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: Ténèbres et marchombre   Jeu 11 Aoû - 11:11




feat. Zayro Jinn

Ténèbres et marchombre

Etrangement, Zayro Jinn ne réagit pas aux provocations de Haru. Peut-être était-il simplement lassé d’entendre toujours les mêmes remarques à son encontre ? Ou bien cela ne l’atteignait tout simplement pas ? Quoiqu’il en soit, le colosse et sa bête de compagnie semblait avoir oublié le corps blessé du patron et le Dessinateur ne put que s’en réjouir. Au moins, il aurait sauvé une vie, peut-être deux si la prostituée s’en sortait, aujourd’hui, à défaut de préserver celles des deux jeunes. L’autre lui indiqua d’un ton dédaigneux qu’il ne comptait pas intervenir dans la lutte entre le lion et l’apprenti Marchombre. Il jugeait sûrement ce combat, ou plutôt cette mise à mort, indigne de sa personne. Mais le garçon aux cheveux bleus n’allait pas protester, bien au contraire. S’il pouvait éviter d’affronter deux adversaires en même temps, déjà que chacun était d’une puissance redoutable, ce serait beaucoup plus aisé. Toujours difficile, mais bien moins…

« Comme vous voudrez. »

Mais alors que l’affrontement semblait inévitable, une quantité impressionnante d’hommes en armes, gardes, assassins et autres, pénétra à toute allure dans le bâtiment. Ces derniers paraissaient en vouloir farouchement au type au teint mat. En même temps, qui n’en voudrait pas à Zayro Jinn au vu des trop nombreux crimes qu’il avait commis, selon Aki ? Ces nouveaux combattants avaient l’air très sûrs d’eux, et encerclèrent le colosse en armure. Haru se demanda s’ils étaient réellement capables de défaire cet être dont la confiance semblait inébranlable. Mais il se savait aussi très faible, et se doutait qu’avec de l’entraînement, beaucoup d’entraînement, on pouvait drastiquement augmenter ses capacités. Serait-ce suffisant pour vaincre l’assassin ?

J’espère que oui. Ça épargnera bien des peines aux élus…

Cependant, l’intéressé ordonna à son animal de compagnie de s’occuper de Haru, probablement pour lui laisser le champ libre à ses occupations meurtrières. Par réflexe, le garçon au foulard se mit en garde, mais il n’avait anticipé le bond prodigieux que fit le monstre des ombres, en le chargeant. Même protégé par sa lame, le Minshujin ressentit tout la puissance du choc lorsqu’il se fit percuter de plein fouet. C’était comme prendre littéralement le bus… L’impact projeta le jeune épéiste contre un des murs de la taverne, qui se brisa sous la force de la propulsion, laissant celui-là poursuivre sa course contre une botte de foin, qui minimisa par chance les dommages de ce côté-ci. Malheureusement, le coup avait été violent et le bretteur aux yeux électriques sentit qu’à son palmarès des blessures « Made in Kosaten », il pouvait ajouter quelques côtés fêlées pour certaines, brisées pour d’autres…

Une nouvelle fois, il se releva péniblement, en serrant les dents pour réduire l’impact psychologique de la douleur, qui se propageait dans son corps, comme un véritable fléau. Son pouvoir du Rêve était devenu bien insignifiant pour lui permettre de se soigner dans ce genre de situation… Il devait donc se battre contre le lion qui avait atterri non loin de son propre point de chute. Ce dernier tournait autour de sa proie du jour, comme un prédateur guettant son morceau de viande. Mais Haru n’avait pas vraiment envie de finir au fond du gosier du carnivore, ni même de se laisser abattre. Quand bien même il n’avait plus ses capacités d’autrefois, quand bien même il était assez gravement blessé, il ferait front, pour ne trahir les mémoires de personne.

« Toi, le chien-chien de Zayro Jinn, tu n’as donc aucune proie intéressante à te mettre sous la dent ? Ton maître me juge inutile, et c’est à toi qu’il ordonne de s’occuper des déchets dans mon genre ! Franchement, on peut rêver meilleure vie… A moins que cette servitude te convienne ? Et puis, je te parle, mais je suis sûr que tu ne comprends pas le sens de mes paroles… »

Haru tenait son épée dans sa main droite, en unique ligne d’argent qui le séparait de la mort apportée par celui que Zayro Jinn nommait Glaugan. Depuis l’arrivée du jeune homme à Kosaten, où il ne pouvait que générer un verre, pour à peine quelques dizaines de secondes, il avait progressé dans le domaine de l’Imagination, mais n’avait jamais vraiment eu l’occasion d’utiliser son pouvoir à son plein potentiel. Aujourd’hui, alors que le danger de mort était imminent, l’heure était venue de jouer quitte ou double ses cartes en main. Rapidement, le garçon aux yeux bleus se mit à arpenter les Spires qui formaient l’Imagination, et il s’éleva plus haut qu’il ne l’avait jamais encore fait dans ce monde. Après quelques efforts, il finit par atteindre la voie qu’il cherchait : rouvrant les yeux, reprenant son souffle, il regarda avec satisfaction la copie conforme de l’épée de feu sa mère, qui venait d’apparaître dans l’autre main. Il reporta son attention sur son ennemi, et plongea son regard dans ses yeux maléfiques, tout en croisant ses lames.

C’est ici que mon destin se joue…


Harmonie du Marchombre
Fluidité du Dessinateur
Détermination


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5551
Yens : 263
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 226
Nombre de topic terminé: 120
Exp:
23/24  (23/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Ténèbres et marchombre   Ven 12 Aoû - 20:05



Qui est Glaugan ?

: inconnue
Lieu  : Sans doute Fuyu
Taille : 2m80
Poids : 320kgs
Sceau :  Aucun

Histoire:
L'histoire de glaugan reste méconnue, mais il s'agit d'un démon ou d'un esprit qui provient du royaume des morts. Lorsqu'il était sur Kosaten, encore en vie, Glaugan était sans doute humain dans sa forme physique, c'était probablement quelqu'un de très mauvais et très malin en même temps. Ce dernier divisa son âme en deux. Enfermant l'une d'entre elle dans un animal, un Lion noir rare qu'il avait vu dans une toundra. A sa mort humaine, il devint alors un démon au service de la mort dans le royaume du même nom, mais voulant revenir en Kosaten, il utilisa l’énergie de son âme canalisé dans le lion pour la séparé encore une fois et creer une petite entité, un masque. Cet objet permit de trouver un élu ou quelqu'un d'assez fort pour ouvrir une faille ou accéder au royaume et libérer la seconde partie de son âme. Une fois fais, il reviendrait sur Kosaten, mais sous les apparences du Lion noir, devenu démon immortel à la conscience humaine et l'instinct animal. Désormais engagé sous les traits de cet animal, il vécu le reste de sa vie tranquille, sans pouvoir rassasier ses envies meurtrières, jusqu'à l'arrivée de Zayro Jinn, qui senti un lien étroit entre eux deux.

Mission :
Servir Zayro
Idéal (kosaten) :
Inconnu
Groupe Sanguin :
Fluide de l'ombre démoniaque

Alliés:
Zayro Jinn





La colère de Glaugan





Glaugan n'avait pas la force de Zayro, il n'en restait pas moins impressionnant dans sa simple allure. Deux mètres quatre vingt de barback noire et musculeuse. Des griffes épaisses capables de briser l'acier. Des crocs acérés qui pouvait fendre les rochers ou percer le métal des armures et des yeux rouges perçant, aussi vif et tranchant que ses autres atouts naturels. Derrière cette épaisse crinière touffue, ce monstre au service de Zayro n'était pas n'importe quel animal, il n'était d'ailleurs même pas qualifiable d'animal. Ancien humain et mi-démon, serviteur à l'âme scindé du royaume des morts et des oublis, ombre des abysses les plus sombres, le lion démoniaque faisait donc face à son adversaire. Un arrogant petit homme, qui avait visiblement besoin de la leçon de sa vie.

Si le combat d'en haut se poursuivait, un autre avait donc lieu ici, plus bas. Après avoir creusé un trou béant dans le mur de l'auberge, Haru s'étant rattrapé sur une meule de foin, était devant son prochain danger du jour. Il ne pourrait plus dire que cette journée l'avait ennuyé, mais il pouvait affirmer que cette dernière aurait pu le tuer. Cela le marquerait à vie sur son passage de Kosaten. Quoiqu'il en soit, Glaugan tournait autour de lui comme un prédateur. Attendant que sa proie se relève et qu'elle ne prenne la parole.

Les coups précédents et la charge du monstre, n'avait pas laissé que quelques égratignures à l'élu de Minshu. Il tentait vainement de garder la face, mais ses os étaient en morceaux et c'était du miracle qu'il tenait, pour rester ainsi debout. L'odorat et l'instinct de Glaugan lui indiquait cependant, que malgré tout, Haru n'avait pas peur ou en tout cas, avait assez de courage en lui pour faire front dignement. Il était donc si valeureux que cela ? Son discours en revanche, tendait à faire rompre ce trait respectueux, par de petites piques endiablées pour réveiller en son opposant, une colère ou un désir de revanche.

Si Zayro et lui pouvaient avoir un lien télépathique, c'était parce qu'ils avaient partagés le masque du démon, une partie du pouvoir d'antan qui l'avait traversé. Haru ne pourrait pas entendre l'animal, mais ce dernier le comprenait très bien. A ses premiers mots désobligeants déjà, la patte se durcis en fracassant le sol. Chien-chien etait un diminutif très bas d'estime.

Il ne pouvait pas lui répondre sur ces sujets qu'il balançait. La servitude envers Zayro, nul ne pourrait la comprendre.  Mais glaugan aimait pouvoir interagir avec ceux qui en valait un peu la peine. Alors de sa peau, sorti une sorte de masque étrange et bleuté/violacé avec le signe du dragon au coin d'un orifice pour les yeux. Zayro l'avait porté il y'a longtemps, cela lui permit donc ce lien télépathique avec son lion. Prenant alors l'objet dans sa mâchoire et le lançant aux pieds d'Haru, pendant que ce dernier fermait les yeux et qu'une autre épée finit par pousser dans sa main gauche.

S'il mettait ce masque, il comprendrait le lion, mais Glaugan n'y comptait pas trop. Cet objet magique avait été brisé par l'un de ceux qui se battait contre le messager des enfers, il y'a de cela plusieurs mois déjà. Quand le sous chef du Nest avait, aux cotés de Rhadamanthys en personne, affronté le chef des assassins de l'alliance et du croc du serpent, son masque fut fendu, fêlé. Mais cet artefact magique avait reprit sa place dans l'ombre des pouvoirs du lion à cette époque et pouvait maintenant être recréé à volonté. Permettant donc (et Jinn l'ignorait encore) de creer un lien temporaire et télépathique avec la personne qui le mettait. Heureusement ce pouvoir faisant parti de l'animal démoniaque, lui permettait entre-autre de contrôler la durée de ce lien. Il lui faisait presque honneur en ce sens ;


Musique



" Montre moi ce que tu vaux petit homme. Que tu mettes ou non ce masque pour me comprendre, j'arrive " GROUAAAR!







Se levant alors sur ses deux pattes arrière, sa musculateur commençant à se booster pour se resserrer et montrer une veritable armure de chair noire, Glaugan fonça sur son opposant les deux pattes en avant et frappa au niveau des épaules, puis tout en sautant avec agilité sur le coté, il tourna sur lui même pour envoyer un coup de bassin violent contre le jeune garçon. S'il était touché, il allait le sentir passer. Mais visiblement son but était d'handicaper les os fragilisés de l'élu de Minshu. Jusqu'à ce qu'il reste au sol pour de bon !

Pendant ce temps, les cris et la rage s'entendait en haut, mais personne ne voyait encore ce combat là...



____________

Choose your destiny

" Glaugan semble bien te comprendre, tu peux le voir à ses yeux. Il sort un masque étrange de son corps et te l'envoi, sans attendre ou savoir si tu le mettra sur ton visage ou non, le lion mortel de Zayro se prépare à l'attaque. Dresser sur ses deux pattes il te saute dessus et vise simultanément tes épaules pour les fracasser et y planter ses griffes. dans le même temps avec rapidité, il t'envoi un coup de hanche musclé et puissant. Quand à Zayro, le combat contre la garde, l'alliance et les moines vengeurs continu mais, tu ne vois rien de tout cela... "

Met le masque (tu peux le retirer après) ? (Te permet de communiquer temporairement avec glaugan par télépathie)

Refuse le masque ? (Le masque disparaitra)






Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 541
Yens : 270
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 44
Nombre de topic terminé: 17
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: Ténèbres et marchombre   Dim 14 Aoû - 14:20




feat. Zayro Jinn

Ténèbres et marchombre
Musique

La deuxième chose que Haru constata après avoir utilisé son Don, outre la seconde lame d’argent qui se trouvait dès à présent dans sa main gauche, ce fut la présence d’une sorte de masque aux pieds du Dessinateur. Pourtant, celui-ci n’y était pas quelques instants plus tôt et il lui avait vaguement semblé entendre le bruit de chute d’un objet pendant qu’il arpentait les Spires. Ce n’était pas non plus jour de carnaval dans la ville et aucun habitant n’était dans le coin, les gardes ayant probablement averti les gens de se cloîtrer chez eux à cause de la présence de Zayro Jinn. Le garçon aux cheveux bleus en déduisit donc avec une certaine perplexité que le lion lui avait balancé cet objet.

Malgré ce qu’avait dit le Marchombre quelques instants plus tôt, il y avait bien dans les yeux sombres du monstre une forme malsaine d’intelligence et de compréhension. Etait-ce pour cela qu’il s’était vu jeté le masque ? Etait-ce un test lancé par la bête, ou au contraire un piège banal qui se refermerait sur lui dès que le projectile serait posé sur son visage ? Haru était indécis, mais après une courte réflexion, il choisit de prendre le risque d’utiliser cet objet à son usage premier, quitte à en assumer les conséquences par la suite. De toute façon, se disait-il, il était déjà suffisamment en péril comme ça pour que cet acte n’ait d’impacts sur le cours des évènements. Le garçon au foulard s’empara donc avec une certaine fébrilité de l’objet, l’examina sous tous ses angles un bref instant, puis le plaça sur son visage.

Contrairement à toutes ses appréhensions, rien de fâcheux ne se produisit à cause de ce geste et il en vint même à se demander quelle était l’utilité de lui avoir donné. Une stupide farce de la part du dénommé Glaugan ? Il se sentait tellement idiot…

Pffff… J’ai l’air ridicule…


Mais il n’eut pas le temps de chercher à en savoir plus… Son adversaire venait de se dresser sur ses deux pattes arrière et il sembla à Haru comme si le monstre libérait sa vraie force. Après quoi, il rugit une nouvelle fois et s’élança vers le bretteur, en balançant à toute vitesse ses membres postérieurs vers les épaules du jeune homme. Toutefois, celui-ci se tenait, cette fois, sur ses gardes, et il eut le temps de voir le coup arriver. Malgré cela, il ne dut sa garde qu’à un ultime réflexe qui paraissait tout droit sorti d’une autre dimension. Cependant, s’il ne reçut pas de dommages, il sentit néanmoins l’écrasante force du lion et savait qu’à ce rythme, sa création dans la main gauche ne tiendrait pas très longtemps…

Puis, très soudainement, l’animal disparut de son champ de vision largement réduit à cause du masque, et Haru sentit qu’un camion ou pire encore le percutait de plein fouet sur son côté. La douleur fut effroyable et le jeune Minshujin crut un instant que tous les os de son corps avaient été brisés par l’impact… Il valdingua pour la seconde fois et peina énormément à se remettre sur ses jambes, qui résistaient miraculeusement aux chocs qu’elles avaient encaissé. Mais la posture du terrien d’origine avait perdu de sa superbe et il vacillait de plus en plus, ne tenant plus en équilibre que grâce à ses épées. Il regardait cependant son ennemi avec la même détermination.

« Pourquoi ? Pourquoi cette violence ? Pourquoi suivre Zayro Jinn ? Et pourquoi ce masque ? »

Il ne ripostait toujours pas, car il doutait d’être en mesure d’infliger des dégâts à Glaugan. Ce dernier semblait en effet à l’apogée de ses capacités, alors que le Dessinateur tenait à peine debout, saignant de plusieurs endroits, certains de ses os brisés, la douleur le ravageant et excessivement diminué par le sceau. Une lutte complètement inégale… Dont il était parfaitement de l’issue… Mais se relèverait encore et encore tant qu’il resterait en lui la moindre étincelle de vie…

Force du colosse
Faiblesse du garçon
Contraste

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5551
Yens : 263
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 226
Nombre de topic terminé: 120
Exp:
23/24  (23/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Ténèbres et marchombre   Dim 14 Aoû - 18:27



Qui est Glaugan ?

: inconnue
Lieu  : Sans doute Fuyu
Taille : 2m80
Poids : 320kgs
Sceau :  Aucun

Histoire:
L'histoire de glaugan reste méconnue, mais il s'agit d'un démon ou d'un esprit qui provient du royaume des morts. Lorsqu'il était sur Kosaten, encore en vie, Glaugan était sans doute humain dans sa forme physique, c'était probablement quelqu'un de très mauvais et très malin en même temps. Ce dernier divisa son âme en deux. Enfermant l'une d'entre elle dans un animal, un Lion noir rare qu'il avait vu dans une toundra. A sa mort humaine, il devint alors un démon au service de la mort dans le royaume du même nom, mais voulant revenir en Kosaten, il utilisa l’énergie de son âme canalisé dans le lion pour la séparé encore une fois et creer une petite entité, un masque. Cet objet permit de trouver un élu ou quelqu'un d'assez fort pour ouvrir une faille ou accéder au royaume et libérer la seconde partie de son âme. Une fois fais, il reviendrait sur Kosaten, mais sous les apparences du Lion noir, devenu démon immortel à la conscience humaine et l'instinct animal. Désormais engagé sous les traits de cet animal, il vécu le reste de sa vie tranquille, sans pouvoir rassasier ses envies meurtrières, jusqu'à l'arrivée de Zayro Jinn, qui senti un lien étroit entre eux deux.

Mission :
Servir Zayro
Idéal (kosaten) :
Inconnu
Groupe Sanguin :
Fluide de l'ombre démoniaque

Alliés:
Zayro Jinn





La colère de Glaugan





Haru décida de prendre le masque lorsqu'il finit de faire sa création. Il avait remarqué cet objet étrange lui étant apparut, sans raisons préalables. Il aurait pu jeter le masque et se concentrer d'avantage sur le duel qui l'attendait, mais sachant plus ou moins que cela venait de Glaugan et que ce n'était surement pas sans raisons non plus. Prenant aussi le fait qu'il ne pouvait guère tomber plus bas, dés maintenant. Le jeune homme prit donc cet artefact à  l'apparence assez symbolique, mais sans aura particulière. Le mettant sur son visage pour en observer les effets, il ne vit ou n'entendit rien de spécial dans l'instant.

Haru se décida donc à se focus sur son adversaire et l'impact de ses griffes lors de son attaque, fut majoritairement dévié ou stoppé, grâce au pouvoir de l'élu de Minshu, mais surtout ses réflexes instinctifs. N'allez pas croire qu'il ne se soit absolument rien prit. Il souffrait, la douleur ne faisait plus que s'accumuler, s'agglomérant un petit peu partout dans ses os, ses muscles, son systeme nerveux. Ce garçon était courageux et en devenant plus fort, il ferait surement preuve d'une grande férocité allant avec cette endurance hors pair.

Cela étant dit, à ce rythme, Haru ne tiendrait plus très longtemps. La seconde attaque pouvait en témoigner, le revers musclé l'envoya un peu plus loin, malgré le fait qu'il se tienne encore debout, aidé de ses deux épées. L'élu n'en pouvait plus, tout se jouerait bientôt, très bientôt pour lui. Glaugan se recula en bondissant, griffant légèrement le sol autour de lui, comme pour aiguiser un peu plus ses armes naturelles. Puis fixa alors ce dernier, remarquant qu'il avait mit le masque et qui puis-est, qu'il posait plusieurs question. Cet humain se demandait encore pourquoi, alors que sa vie ne tenait plus qu'à un fil. Qu'avait ces Hommes et ces Femmes, à désirer plus que tout, partir en emportant des connaissances avec eux. Libéré de la frustration de ces secrets, alors que la mort emeportait tout avec elle par la suite.

Remarquez, que la mort n'était pas au même niveau partout. Sur d'autres monde, le néant attendait surement le trépassé, ou bien une réincarnation. Mais sur Kosaten, nous finissions par devenir des ombres nourrissant alors un monde bien plus sombre que nos âmes. Là, parmi les ectoplasmes errant sans but à travers le noyaux abyssale, certains avait la puissance, le sceau, la chance nécessaire pour ne pas faire parti de ces cas là et devaient donc se battre pour prouver qu'ils voulaient et pouvaient revenir en Kosaten. Ce pouvait être une réussite, vaincre la mort. Ou échouer et mourir pour de bon.


Ambiance



" Oh, on dirait que tu peux désormais me comprendre, bien que cela ne soit que provisoire. C'est grâce à ce masque, que tu peux retirer d'ailleurs. Puisque tu vas mourir et que tu te battra autrement là bas, je vais répondre à tes questions humain."





Glaugan s'était évidemment remit sur ses quatre patte entre temps. Son regard de braise fixé clairement sur Haru, pendant que l'ont entendait encore quelques cris en haut, comme pour ponctuer le silence. Zayro se battait encore, preuve que les moines guerriers n'étaient pas n'importe qui. Mais se battaient t'ils tous à fond ? Pour les personnes le haïssant et en quête de revanche c'était certains, mais le lion noir savait que Jinn ne se donnait pas, sinon cette ville aurait tout simplement disparut. Il avait pu le voir de ses yeux, plusieurs fois. Le pouvoir de l'élu de la destruction, était fidèle à ce même titre.

Mais il était l'heure de répondre aux questions du jeune homme. Bien que l'animal soit peut-être d'une sagesse dans sa façon de parler par télépathie. En effet, l'élu de Minshu pouvait donc entendre le timbre de sa voix raisonner dans son esprit, aussi clairement que s'il lui parlait en face à face de vive voix. Légèrement rauque et grave, mais humaine avant tout.




" La violence fait parti de ce monde. Si Zayro n'existait pas, quelqu'un d'autre aurait prit ce rôle. Le but des Dieux de Kosaten, cela nous dépasse tous. Mais n'oubliez pas, que s'il est ici, c'est qu'il à un rôle à accomplir.  "




C'était vraiment avec un calme indéfectible et des paroles presque respectueuses, calmes ou gentilles même, que Glaugan répondait à son opposant. Sans l'approcher ou tenter quoique ce soit, il mettait un point d'honneur à lui dire ce qu'il demandait.



" Zayro et moi, partageons une nature commune, un lien d'outre tombe. Je ne le suis pas forcément par ma propre volonté, disons qu'il à su me trouver et me dompter. Autrefois j'étais libre, mais à trop jouer avec des pouvoirs dépassant nos volontés propres, nous pouvons nous brûler. Je suis sous l'influence de l'instinct animal de ce corps. Je ne peux que m'y soustraire, mais cela me va très bien. Zayro Jinn est un élu puissant, qui marquera ce monde et réussira peut-être là ou d'autre ont échoué, s'il perd, alors je serais juste libre à nouveau sans autre maitre à servir. Pourquoi ne pas le servir dans un tel cas ? Et... Maintenant..."



Haru ne pourrait certainement plus se battre dans très longtemps, alors après ce discours quelque peu, long. Ainsi que des réponses données, et bien Glaugan bondit en avant avec une grande rapidité, la patte droit plongeant en avant, l'espace au niveau de ses griffes s'étant un peu écarté et finissant par se planter directement dans le poitrail de Haru, du moins s'il n'avait pas esquivé. Mais le lion noir n'avait pas visé les points vitaux, ses griffes faisait le pourtour du "cœur" de celui ci, comme s'il pouvait resserer pour l'exploser. Il ne retira d'ailleurs pas sa patte tout de suite ;



" .... Je ne prends pas les vies au hasard comme lui. Je choisi mes proies. De plus, te tuer maintenant ne changerais absolument rien. Je suis bien plus au courant que Zayro de ce qu'il se passerait si je t'achevais alors que ta force est encore trop faible."





Fit le lion noir en retirant froidement sa patte, violemment dans une gerbe de sang, il lecha sa patte et la reposa à terre. Ses yeux rouges sang et un sourire légèrement carnassier pouvant être discerné au travers de ce pelage si noircis par l'aura démoniaque qu'il dégageait parfois. Il ajouta ;



" Je ne te laisse pas la vie sauve, elle a été condamné lors de ta venue en tant qu'élu dans ce monde."




Après quoi, Glaugan se retourna. Les cris en haut avaient cessé. Le lion prit une sorte d'élan pendant une seconde et fit un bond spectaculaire pour rejoindre l'entrée du bar plus haut. Les cris et le vacarme avait visiblement cessé et du sang coulait des parois. Un dernier regard du lion vers son adversaire, puis sa crinière disparut a travers le mur. Zayro Jinn quittait la ville, laissant derrière lui ce qu'il faisait de mieux. Des questions, du sang et un chaos indescriptible. Dans la taverne tout le monde était mort, dans le quartier les corps tranchés se comptaient par dizaine. Les moines guerriers étaient eux aussi morts, mais la bataille avait été enragée...

Encore une fois... Le messager des enfers s'échappait.








Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 541
Yens : 270
Date d'inscription : 14/07/2016

Progression
Niveau: 44
Nombre de topic terminé: 17
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Haru ₪ Tisseur de réalité ₪

-



MessageSujet: Re: Ténèbres et marchombre   Lun 15 Aoû - 11:51




feat. Zayro Jinn

Ténèbres et marchombre
Musique

Alors que Haru s’attendait à encaisser une nouvelle attaque brutale de la part de son adversaire, celui se replaça sur ses quatre pattes et ne fit que toiser le Dessinateur. Ce dernier était-il donc à ce point indigne de la vraie force de la bête ? Mais tout à coup, le garçon aux cheveux bleus entendit une voix rauque résonnait dans sa tête, comme si cet interlocuteur mystérieux se trouvait en face de lui. Pourtant, comme il y a quelques instants, l’unique être qui était dans le coin, hormis le jeune homme blessé, était le lion noir. Et à entendre les propos qui étaient dits, il semblait bien que ce de lui que proviennent les paroles… Mais comment était-ce possible, le garçon au foulard ne comprenait pas… Jusqu’à ce que l’intéressé lui-même vienne lui fournir sa réponse, en indiquant que c’était le fait du masque.

Ainsi donc ce foutu masque servait bien à quelque chose…

Pour changer, le nommé Glaugan avertit Haru qu’il allait bientôt mourir. Mais il ajouta aussi que, en conséquence de cet ultimatum imminent et inévitable, il était prêt à répondre aux questions du Marchombre. Ainsi, il indiqua déjà que son maître, Zayro Jinn, était voué à un destin grandiose, et tout le blabla dont le Minshujin ne se souciait guère. De fait, ce qui l’intéressait, c’était de connaître les motifs de ses actes, or l’évocation du destin n’en était pas un pour lui… Apparemment, l’animal et le colosse étaient liés par une sorte de lien qui avait su percé les barrières entre le monde des vivants et celui des morts. L’épéiste aux yeux électriques ne comprenait pas tout, mais il lui semblait distinguer une forme de respect dans les paroles du monstre.

Ce dernier ajouta d’ailleurs que cela ne lui dérangeait pas d’avoir un maître si celui-ci était assez fort pour le dompter. Un adepte de la loi du plus fort, autrement dit… Haru grinça un peu des dents : en écoutant le lion ainsi déblatérer, il avait réellement l’impression de réentendre le Fuyujin parler. Ce qui les unissait n’en était que plus clair…

« Je vois. »

Maintenant que les explications étaient terminées, l’animal s’élança vers Haru et lui plongea ses griffes au niveau du cœur, sans toutefois le viser directement. Le jeune homme n’avait même pas la force d’éviter l’attaque et un nouveau flot de douleur le submergea. Il cracha du sang sur le monstre, pendant que celui-ci semblait jouer avec lui. En effet, la bête n’avait pas l’air de vouloir lui porter le coup fatal… Chose qu’elle confirma d’ailleurs en se retirant, prévenant le blessé qu’il ne s’agissait que d’un répit puisque Kosaten était la mort même…

Haru observait donc le lion s’en aller au loin, alors que sa seconde épée disparaissait… L’adrénaline l’ayant quitté, il s’effondra sur le sol et s’évanouit un instant. Enfin, c’est ce qu’il croyait, car lorsqu’il rouvrit les yeux, après que quelques secondes soient passées selon lui, il était étendu sur un lit, des bandages sur ses blessures, dans une maison qui lui était inconnue. Son corps le faisait toujours souffrir, mais moins que lors de son affrontement. Ses faibles capacités de Rêveur accéléraient doucement la guérison. Cependant, il subsisterait toujours au niveau de son cœur une cicatrice, qui venait sur sa poitrine entailler les courbes du Serpent situé à ce niveau. Il avait perdu cette manche, mais remporterait la prochaine ! Armé de cette nouvelle détermination, il leva sa main droite, encore ensanglantée, et, fermant le poing, prononça ces mots :

« Je vous vaincrais, Zayro Jinn, je vous vaincrai pour les jeunes que vous avez tué, pour Aki que vous avez fait souffrir, et pour tous les autres ! Je le jure ! »


Échec sanglant
Regrets et larmes
Résolution

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Ténèbres et marchombre   

Revenir en haut Aller en bas
Ténèbres et marchombre
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...
» Au coeur de ces ténèbres-là
» [Quête] Une lumière dans les ténèbres
» L'héritier des Ténèbres || Forum RPG
» Voyage au coeur des ténèbres. [Partie 2]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Les villes et villages marchands :: Shiryoku-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.