Partagez | .
Rencontre avec un bonhomme vert
Messages : 1388
Yens : 10
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En guerre

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Rencontre avec un bonhomme vert   Lun 8 Aoû - 2:55




feat.Zoro

Le bonhomme vert

Les grands lacs, c'était le nom de cet endroit où je me trouvais. Je pense qu'il porte bien son nom, due aux grandes étendues aquatiques qui recouvrent ici et là la région. Le froid grisant de Fuyu ne me manquait absolument pas. Ce n'était que d'un cœur attristé, que je me devais de reprendre le chemin de mon territoire respectif. La marche a été longue depuis la séparation avec Amaya, une fille plutôt sympas. Seulement, je n'ai toujours pas eu de réponses à ma question. La question de savoir, qu'est ce que je peux faire ? Quel sens donner à ma présente existence ? Contre qui dois je dresser mon épée ? Surement une réponse allait me survenir avec le temps. Je ne passais que mes premiers jours à Kotasen, rien ne pressait. Au cours de ma marche, je suis tombé sur un vieux marchant de pain, à qui j'ai acheté du pain chaud. Encore les produits de ce magnifique climat. Il a été si bavard que je me suis réellement demandé si tout ce qu'il faisait c'était vendre du pain. Dans le flot d'informations qu'il a pu me donner, il me parla d'une guerre, qui avait lieu, ou bien qui aurait lieu entre les trois grandes nations. Difficile de cerner, le comment ou le pourquoi des choses, mais je pouvais toutefois savoir que avec mes capacités actuelles, me confronter à des batailles seraient une mort assurée. Retourner à Fuyu, sain et sauf devenait mon ultime priorité. Ma peau se devait d'être sauvée.

-Ah là là... cette guerre a surement attendue que je sois à Minshu avant de se déclencher. C'est bien ma veine.

Je marchais alors continuellement, jusqu'à arriver à un croisement, c'est là où je l'ai aperçu, un samouraï totalement vêtu de vert. Ça en était même bizarre. Kimono vert, cheveux verts, il se baladait avec trois épées avec un regard blasé. Nos chemins se sont exactement croisés au niveau du croisement.

-Yo

Je levai ma main en sa direction, tout en lui faisant comprendre que c'était à lui que je m'adressais, espérant une réponse plutôt positive de sa part.





Dernière édition par Uchiha Rinkyu le Mar 9 Aoû - 1:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1305
Yens : 541
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 152
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec un bonhomme vert   Lun 8 Aoû - 20:22


Les grands lacs
Rinkyu & Zoro



Voilà bien cinq heures que Zoro avait quitté Law et les grands lacs. L’épéiste s’était mis en route pour une destination inconnue. A l’heure actuelle, il s’agissait juste d’explorer les lieux. Il marchait donc tranquillement, armé de ses trois katanas à la ceinture, tout en repensant à son alliance fraîchement formée avec le chirurgien. Dans son monde d’origine, il avait déjà collaboré avec lui et ça s’était… « relativement » bien passé. Alors pourquoi ne pas relater l’expérience ? Ca ne lui coûtait rien.
Bref, il continuait d’avancer l’air de rien, quand soudainement, il découvrit une grande masse d’eau qui ressemblait aux grands lacs. « Encore un lac ? Mais y’a que ça dans ce foutu territoire ». Entre Fuyu où il n’avait perçu que de la neige en abondance, et Minshu où on croisait un lac toutes les 5 minutes.

En fait, cet abruti ne s’était juste pas rendu compte qu’il était revenu sur ses pas. Ce fut quand il vit un lac en particulier qu’il se remit en question. Stoppé dans sa marche, il pencha la tête sur le côté et se gratta le crâne d’un air bête, interloqué. Ce lac lui semblait bien familier, et en effet, il reconnaissait même le rocher où il s’était assis. Automatiquement, il fronça les sourcils, et donna un coup de pied énervé dans une caillasse :

- Fais chier ! Qu’est-ce que je fous là encore ?!

Il fit alors demi-tour, en soupirant d’exaspération. Il était inutile de s’agacer pour si peu, il comprenait que cette île cherchait juste à le rendre fou, il ne devait pas rentrer dans son jeu, et garder son calme. Oui parce que s'il se perdait, c'était de la faute de Kosaten.
A peine quelques minutes plus tard, alors qu’il affichait une tête de résignée de la vie, il parvint à un carrefour où une silhouette s’approchant l’interpella. Zoro dressa un visage interrogateur vers lui, et le scruta quelques secondes : un mec habillé en samouraï ? Décidément, ce lieu était fréquenté. Zoro lui offrit un regard sans grand intérêt, bien qu’il remarqua deux petits détails intéressants chez lui : premièrement, son interlocuteur portait une épée. Et deuxièmement, il utilisait également qu’un seul œil pour percevoir le monde. D’ailleurs, cet œil était d’un bleu plutôt accrocheur. Les demoiselles devaient être rapidement aguichées par ce regard de tombeur.

Enfin, ce n’était pas vraiment ce qui intéressait Zoro. Tout ce qu’il voyait lui, c’était un mec un peu louche qui l’interpellait d’un simple « yo ». Ce gars s’prenait pour son pote ou quoi ? Il l’importunait sans pression comme ça en pleine marche, tout ça pour le saluer d’un vieux « yo ». Les gens étaient réellement tous bizarres ici. Il s’avança bien devant lui, la main sur ses katanas par méfiance. Dérangé, Zoro le regarda mal, avant d’émettre un petit « Mh ? » interrogatif, suivit d’une phrase aussi austère que condescendante  :

- .. Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ? T’es paumé ? Tu veux un renseignement ?

C’était bien évidemment l’hôpital qui se foutait de la charité. Zoro était le premier paumé dans l’histoire, et d’ailleurs, actuellement, il rageait de s’être perdu, ce qui expliquait pourquoi il projetait son « défaut » sur la personne d’en face. Ca lui permettait d’évacuer sa frustration… en quelque sorte. Pas de chance pour ce malheureux type qui rencontrait Zoro à un moment où ce dernier était d’une humeur de chien… En fait, il n’était jamais de bonne humeur, mais là, la situation emmerdante dans laquelle il se trouvait avait aggravé son sale caractère.
Cela dit, l'homme pouvait s'estimer heureux de porter une épée, ça avait empêché Zoro de complètement l'envoyer chier, étant intrigué par tout individu qui maîtrisait cet art.






† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1388
Yens : 10
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En guerre

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec un bonhomme vert   Mar 9 Aoû - 1:41




feat.Zoro

Le bonhomme vert

Le jeune homme en vert s'arrêta net, avant de venir se mettre droit devant moi, posant ses mains sur ses épées. Cela semblait être pour lui une posture de repos, et non une posture de garde. Ou bien sa posture de repos était elle sa posture de garde ? Quoi qu'il en soit, je me demandais bien comment une personne pouvait elle bien se battre avec trois épées. J'en avais vu se battre avec deux, mais trois, je n'en n'avais jamais vu auparavant.  Qu'importe, cela ne m'intéressait pas tellement. Une fois nez à nez, il prit parole.

- .. Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ? T’es paumé ? Tu veux un renseignement ?

Son air tout à fait agacé, me rappelait clairement les racailles de mon académie, là où j'avais appris à me battre. Le caractère nerveux était presque toujours associé avec la simplicité d'esprit. Cette catégorie de personne jouait sur leur gabarie ou bien sur leur influence sur les autres pour agir comme bon leur semble. Moi par contre, j'étais dans la trempe des petits malchanceux qui tombaient aisément sous leur joug. Etant donc nez à nez devant ce caractère typique des personnes que je n’appréciaient pas beaucoup, mon visage exprima mon mécontentement en plissant légèrement les sourcils. Seulement, sa question semblait assez fondée. Je l'avais salué. Moi qui voyait en cela un geste tout à fait naturel, j'avais crée à ce moment précis un motif de rencontre.

Paumé, je l'étais bel et bien. Je me devais de trouver rapidement la voie pour retourner sur les terres de Fuyu. Seulement tout ce que j'avais eu comme indication, c'était le " longer cette route tout droit, sans vous en détourner " du marchant de pain, comme référence. Ça me semblait bien suffisant pour faire le trajet je n'en disconvenais pas. Seulement, on était en guerre. Et en temps de guerre les frontières sont généralement surveillées. S'il arrivait que j'arrive à la sortie de Minshu, et que je tombe sur un garde ou deux, avec mes capacités actuelles j'aurai du mal à les battre sans me faire grièvement blesser. Il me fallait nécessairement une main forte, pour m'accompagner dans mon périple et assurer mes arrières dans les moments les plus critiques. Mon visage reprit alors sa paisibilité originelle, après quoi j'esquissais un léger sourire.

-Paumé ? Pas vraiment. Bien au contraire. Je sais très bien où je dois me diriger. Toutefois j'ai besoin d'aide pour faire ce trajet

Je le regardais quelques instants sans dire un mot après mes premières paroles. Puis sans attendre, je repris.

-Mon nom est Rinkyu

Je parlais tout en lui tendant ma main droite pour serrer la sienne. Pour un premier contact c'était plutôt direct, mais réellement nécessaire pour la suite des événements.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1305
Yens : 541
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 152
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec un bonhomme vert   Mar 9 Aoû - 23:28


Les grands lacs
Rinkyu & Zoro



La première réaction du jeune homme fut de froncer les sourcils. Zoro l’avait-il froissé avec son ton cru ? Il s’en fichait si c’était le cas. Cependant, ce garçon semblait comprendre à quel genre de personne il avait affaire. De ce fait, il prit sur lui et passa outre l'intonation insolente du cheveux vert. Son expression d’origine le regagna, et il répondit à la question ironique de Zoro tout naturellement, comme si de rien n’était..

Apparemment, il était à la recherche d’une aide pour assurer son voyage. La façon dont était tournée sa phrase, on aurait presque dit qu’il s’agissait d’une demande. Quel culot.
Et ce n’était pas tout, ce gars se présenta comme s’ils avaient engagé une conversation amicale. Or, la face de cactus aurait pensé que ce type passerait son chemin après avoir été aussi mal reçu. Zoro n’était pas enclin à discuter, il pensait pourtant que le message avait été clair, mais visiblement non : : « Qu’est-ce que c’est que ce mec encore ? »
Quand il vit ce garçon tendre sa main, l’épéiste fixa cette dernière, et redressa un œil incompris vers Rinkyu : « Mais c’est qu’il force en plus ! »  

Alors que c’était bien parti pour que Zoro s’énerve une bonne fois pour toute afin de dégager cet opportuniste, contre toute attente, il n’en fit rien. Un silence s’initia entre les deux, tandis qu’un regard sévère ornait le visage de l’épéiste envers cet inconnu insistant. Et soudainement, l’improbable se produisit, un sourire en coin sauvage apparut, et rompit l’austérité du cheveux vert sur le champ. Il laissa sa propre main empoigner celle du jeune homme :

- Tss… Je suis Roronoa Zoro…

Ce surprenant changement d’attitude était dû à de la nostalgie. En effet, Zoro avait eu beau faire preuve d’une certaine agressivité, ce garçon n’avait pas mordu et avait habilement contourné afin de tenter le tout pour le tout. Il aurait pu facilement se laisser corrompre par ses émotions en ripostant quelque chose d’aussi nonchalant à l’épéiste, ou tout simplement se tirer d’un air bougon comme la plupart des gens, mais il ne l’avait pas fait ? Pourquoi ? Parce qu’il était déterminé à atteindre ses objectifs. Il recherchait quelqu’un pour effectuer son trajet, et il semblait avoir implicitement choisi Zoro à son insu. Ou du moins, l’homme vert le ressentait comme cela.
Ce comportement lui rappelait son capitaine, Luffy. Déterminé et hardi, quand il avait une idée en tête, plus rien ne l’arrêtait. C’était en partie ce trait de caractère qui avait séduit Zoro et l’avait poussé à suivre ce petit bonhomme au chapeau de paille. Et présentement, il venait de percevoir cette même étincelle chez ce mec. Evidemment, il ne pensait pas que Rinkyu ressemblait à Luffy, personne n’était aussi taré que lui, mais cette infime similitude l’avait amusé, et de ce fait,  il ne pouvait s’empêcher de ressentir une certaine sympathie envers ce drôle de type, en hommage à cette familiarité.

Il lâcha la main du jeune homme, et n’oublia pas pour autant qu’il restait ce petit impertinent qui avait osé le déranger dans son égarement. Alors, il ne perdit pas plus de temps et se revêtit de son expression monstrueusement autoritaire. Adieu le furtif sourire de tout à l’heure.

- Si je comprends bien, tu as besoin d’être escorté.. Tu penses que c’est ici que tu vas trouver une aide ? On ne peut pas dire que ce soit un lieu très fréquenté…

Il voulait voir jusqu’où le culot de ce jeune homme irait : S’il finirait pas proposer explicitement à Zoro de l’accompagner, ou s’il abandonnait ici avec l’idée qu’il ne tirerait rien de cette face de cactus. Pourtant, Zoro était loin d’être méchant, il possédait même un réel bon fond, mais qui était noirci par un vieux caractère de phacochère enragé.






† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1388
Yens : 10
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En guerre

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec un bonhomme vert   Mer 10 Aoû - 0:24




feat.Zoro

J'ai besoin de ton aide... Roronoa Zoro

Il avait sourit quelques instants avant de serrer ma main. Je ne m'y attendais réellement pas. En réalité, je pensais même qu'il allait renvoyer ma main pour nous amener à un combat inévitable. Fort heureusement cette mesure avait été évitée en un seul geste. La conception que j'avais de lui se vit modifiée. Elle n'était plus la même. Le bonhomme vert était assimilable à un mur dotée d'une moyenne sympathie cachée derrière.

- Tss… Je suis Roronoa Zoro…

Un nom hors du commun qui ne ressemblait à rien de ce que j'avais eu à entendre auparavant. Normal que son aspect ne me soit absolument pas familier. Cheveux verts, trois épées, kimono vert, et son œil fermé, qui laissait clairement entrevoir l'expérience de la guerre. Il me semblait de plus en plus qualifié pour m'aider à traverser le chemin sans risques d'y passer en cours de route. Contrairement à Amaya qui avait des capacités pour la plupart basées sur la protection, lui laissait croire qu'il était un homme de l'offensive. Et donc une main forte en cas de combat à plusieurs. Il lâcha ma main alors, tout en reprenant son air des premiers instants. L'avais je encore contrarié d'une certaine façon ? Ou bien répondais t'il d'un sourire à mon sourire. Quoi qu'il en soit, dès le moment où il me lâcha, il reprit sa position avant de poursuivre

- Si je comprends bien, tu as besoin d’être escorté.. Tu penses que c’est ici que tu vas trouver une aide ? On ne peut pas dire que ce soit un lieu très fréquenté…

Durant mon trajet pour arrivé à ce carrefour, je n'ai vu qu'un marchand de pain et Zoro. Cet endroit n'était pas véritablement fréquenté. Dans mes espoirs de rencontre, j'avais prévu le cas où je ne trouverais personne. J'aurai alors effectué le trajet tout seul tout en surveillant mes pas, mes avants et mes arrières, donc des efforts bien plus importants qu'ils ne le devraient. Mais dès le moment où j'ai aperçu Zoro, il était comme ma carte de secours, le trésor que j'attendais dans ce milieu désert. Je n'avais donc aucune envie de le voir disposer.

-Un lieu très fréquenté non, ça ne l'est pas. Toutefois malgré les chances maigres que j'avais de trouver quelqu'un,  je suis tombé sur toi. Hasard ou destin ? Je ne saurais le dire... Je fermai alors les yeux tout en haussant légèrement les épaules. Quelques instants par la suite, je les ai ré-ouverts tout en mettant une main sur la hanche et l'autre tendue vers Zoro. Je sais seulement que c'est une opportunité que je me dois de saisir. J'ai de fortes chances de ne plus retrouver une autre personne avant longtemps. Je n'ai aucune envie de me taper tout seul la baston avec les gens d'ici. J'ai besoin de ton aide, Roronoa Zoro

Les chances qu'il acceptent de me suivre étaient faibles. D'ailleurs, pourquoi le ferais t'il ? Il n'avait rien de personnel à y gagner. Je comptais non seulement sur son bon fond, aussi infime qu'il soit, mais aussi sur sa nature guerrière. Tout bon guerrier qui se respecte, aimait naturellement une bonne baston. Si cela était déjà mon cas, combien de fois une racaille de sa trempe ? Je le regardais alors, dans le fond de son œil vert, attendant une réponse de sa part


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1305
Yens : 541
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 152
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec un bonhomme vert   Mer 10 Aoû - 18:58


Les grands lacs
Rinkyu & Zoro



L’épéiste ignorait si Rinkyu avait remarqué le sceau visible qui ornait son cou. Lors de ces rencontres précédentes, certains s’étaient soudainement offusqués à la vue de ce sceau qui indiquait la marque de Fuyu. Ou peut-être l’avait-il repéré mais n’en était pas gêné car il appartenait lui-même à ce royaume, parce que oui, avec un peu d’expérience, Zoro commençait à reconnaître les fameux « élus », et ce gamin en avait le profil. Ou dernière option, Zoro se trompait, et ce type était juste un pur vagabond qui s’en contrefichait des différents territoires en guerre.
Toutefois, si on restait cohérents trois secondes, le discours du jeune homme laissait à penser qu’il avait l’intention de se battre, mais pas en solo. Pourquoi un simple vagabond prédirait des bagarres à venir s’il était totalement neutre et indifférent à la situation actuelle ?

Il y avait donc de fortes chances que Rinkyu soit un élu, provenant de Minshu ? Après tout, il traînassait sur ses terres présentement, alors il ne serait pas étonnant d’apprendre qu’il résidait ici. Enfin, au fond, peu importait à Zoro qui s’en tapait pas mal les cacahuètes des origines des gens. Qu’il se retrouve face à un élu de Seika ou de Fuyu, c’était du pareil au même, peut-être pas pour ses interlocuteurs mais bref, son comportement vis-à-vis d’une personne précise ne se laissait pas influencer par des facteurs aussi crétins. Pour recevoir son respect, ou son attention, il fallait le mériter par des actes.
Actuellement, il appréciait l’attitude de ce gamin intrépide qui ne reculait devant rien, ni personne, quitte à se faire découper en tranches, idée qui avait précédemment effleuré Zoro durant un court instant.  

Rester à savoir ce que Zoro comptait faire. En réalité, il errait sans trop savoir où allait depuis quelques heures, et ça commençait doucement à lui briser les noix. Ca ne lui ferait pas de mal de changer de décors, avant de faire une overdose de ces lacs impossibles à semer. Au final, qu’il escorte ce gamin, ou qu’il se tire seul de son côté, il n’y avait aucune différence alors autant accepter. Même si la solitude ne dérangeait guère l’épéiste, qui au contraire, l’affectionnait et la recherchait particulièrement, ça ne lui coûtait rien de se sociabiliser un peu.
Cependant, ce gosse ne savait pas ce qui l’attendait. Il devrait se coltiner l’exécrable humeur de Zoro, qui même s’il pouvait vous apprécier énormément, ne se tarissait jamais.

En fin de compte, Rinkyu ne tourna pas autour du pot 156 ans, et se lança clairement. Il sollicitait l’aide du cheveux vert d’une façon assez.. Etrange. En effet, ça ressemblait presque à des implorations. Zoro en arqua un sourcil. Si certains individus se verraient flattés d’être quasi suppliés, le cheveux vert lui, ressentit un soudain malaise.
Il appréciait le culot de ce jeune homme à peine plus jeune que lui, et pour cela, il avait bel et bien l’intention de répondre positivement, mais en impliquant le « destin » dans leur rencontre, ce gars en faisait presque trop. Il était quasi entrain d'émettre l'hypothèse que quelque chose avait envoyé l'épéiste sur son chemin.  Or, Zoro ne croyait pas du tout à ces conneries là, il était le seul maître de ses actes et aucune foutue destinée le menait. Pour cette raison, la réponse était évidente pour lui : leur rencontre était le fruit du hasard. Il soupira, blasé, et rétorqua avec indifférence :

- Tant que je quitte ces lacs, c’est tout ce qui m’importe…


L’homme au manteau vert prit soin de contourner Rinkyu afin d’entamer une marche. Seulement voilà, cet abruti était entrain de se diriger vers le direction opposée de là où souhaitait aller Rinkyu : Zoro et son mythique sens de l'orientation, Acte II, Scène I.
A peine quelques secondes plus tard, quand il comprit que l’autre ne le suivait pas, il cessa son avancée et se retourna vers lui :

- Bon, qu’est-ce que tu fous... ? On y va ou quoi ? J’ai pas toute l’éternité gamin… !







† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1388
Yens : 10
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En guerre

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec un bonhomme vert   Ven 12 Aoû - 9:12




feat.Zoro

En route


- Tant que je quitte ces lacs, c’est tout ce qui m’importe…


Voilà une bonne chose de faite déjà, il avait accepté de me suivre. À l'entendre parler, il voulait rapidement changer de décors, peu importe là où s'en allait. Ça semblait bon à savoir. Mais toutefois, la nature de son camp m'intrigua dès la première minute que j'ai eu à parler avec lui. Le fait qu'il soit de Minshu ou de Seika aurait été un facteur important pour moi. Cependant, mes inquiétudes se sont avérés inutiles car il n'avait pas eu le réflexe de me poser la question. En même temps, mon sceau n'était pas visible. Il était caché derrière mon armure, et je peux dire que les gens qui connaissaient mon camp jusqu'à ce moment là, étaient des gens à qui j'avais confié cela. En dehors d'eux, les chances de le savoir étaient trop faibles. Donc en gros, qu'il soit de Minshu ou de Seika ou même de Fuyu, cela revenait au même. Tant qu'on se séparait aux portes de Fuyu je n'avais aucun souci.

C'est alors qu'il me contourna de façon assez étrange pour moi, mais très naturelle pour lui. J'ai pu à ce moment là, apercevoir le tatouage de Fuyu, qui était encré dans son coup. Il s'agissait d'un élu et son aura semblait plus forte que la mienne. Légèrement certes, mais elle l'était. En combat singulier, Il avait plus de chances que moi de gagner. Il tourna alors avant de s'en aller sur mes pas, comme s'il voulait rentrer au lieu d'avancer. Je me suis demander s'il voulait me provoquer ou bien s'il ignorait tout simplement le chemin à suivre. Il semblait assez sincère et de toutes façons, il était une racaille et les racailles sont impulsives, ce qui veut dire très sincères. Il s'arrêta net avant de se retourner vers moi.

- Bon, qu’est-ce que tu fous... ? On y va ou quoi ? J’ai pas toute l’éternité gamin… !

Je me suis alors dit que ça ne pouvait être que la deuxième option. Il ne connaissait pas le chemin. Peut être était ce pour ça qu'il avait tellement envie de quitter ces lacs, parce qu'il ne trouvait pas le chemin de sortie. Qu'importe, ce n'était pas mon souci à ce moment là. Je levai doucement ma main droite, pointant de l'index le chemin à suivre tout en le regardant.

-C'est par là qu'on doit aller. Mon doigt se redirigea vers lui. Là-bas, c'est le chemin pour retourner sur nos pas.

Après avoir serrer le poing avec ma main, de façon légère, je la laissai abattre sur ma cuisse avant de me retourner et lui donner le dos. Un pas après l'autre je m'avançais alors vers Fuyu, mon territoire


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1305
Yens : 541
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 152
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec un bonhomme vert   Lun 15 Aoû - 14:54


Les grands lacs
Rinkyu & Zoro



En attente d’une réponse qui justifierait son immobilisation, Zoro en profita pour se rhabiller légèrement. Le bougre était tout débraillé, si on avait l’esprit mal placé, on était en droit de se poser des questions. En tout cas, l’imitation de l’objet inanimé de Rinkyu était parfaite, on ne pouvait pas lui reprocher ça.
Enfin, il se décida à s’exprimer, d’abord gestuellement puisqu’il indiqua le chemin inverse du bout de son index. Le sourcil de Zoro s’arqua et il zieuta le sol. En effet, ses traces de pieds étaient encore visibles sur le sentier, s’il se dirigeait par là, il ne ferait que revenir sur ses pas bêtement, mais ça il se garda bien de le dire.

Il se contenta plutôt d’afficher une tête au bord de la frustration, et de changer de direction en silence. C’était parti pour une petite balade de printemps jusqu’aux frontières, bien qu’à y réfléchir, Zoro ignorait toujours la destination. Il suivait ce type à l’aveuglette. Mais s’étant engagé à l’accompagner pour le trajet, il considérait que connaître la destination ne lui apporterait absolument rien.

La marche avait démarré depuis une bonne demi-heure maintenant, et le ventre de Zoro commençait à crier famine. Il se mit à sévèrement gargouiller, un peu plus et on penserait presque qu’un orage grondait au loin alors que le ciel bleu s’étendait à perte de vue.
Il vint légèrement se tenir le bide, ça faisait un bout de temps que cet abruti n’avait pas bouffé. Pourquoi ? Non par manque de fric pour une fois, mais parce qu’il ne cessait de se perdre et qu’il n’arrivait de ce fait, pas à rejoindre une ville. Toutefois, il retira bien rapidement son bras, il ne désirait pas que son compagnon s’en aperçoive, il préférait préserver son mal pour lui-même.

Mais soudainement, un miracle se produisit. En effet, passant à côté d’une mini forêt, le jeune homme fut alerté par un bruitage dans les buissons. Rinkyu, étant à ses côtés, il plaça son bras brusquement devant lui pour lui mettre un stop de shérif dans son avancée. C’était un réflexe de barrer la route aux gens comme ça quand Zoro avait besoin de silence.
Il fixa le buisson qu’il avait cru voir bouger, et s’avança discrètement vers ce dernier. L’une de ses mains tenait fermement l’un de ses manches, puis petit à petit, il s’engouffra dans la petite forêt.

Caché derrière un arbre, c’est alors qu’il découvrit un sanglier bien massif. Au moins, ce n’était pas un ennemi, mais plutôt un repas sur pattes. Les papilles du jeune homme s'éveillèrent, prêt à saliver comme une limace. Il ne pouvait pas laisser échapper une aussi belle occasion de se remplir la pense.
L’instinct du prédateur passa au-dessus, et le poussa à bondir sur la proie sauvagement. Prenant peur, le sanglier affolé esquiva l’élu et courut en quatrième vitesse en dehors de la forêt, vers Rinkyu, suivit de près par Zoro. Quand le sanglier arriva pratiquement à la hauteur de Rinkyu, Zoro hurla à son compagnon :

- Il vient vers toi… ! Choppe-le et maintiens-le !

Quand le jeune brun aurait attrapé la bête, Zoro le trancherait sur le champ. Il dégaina par ailleurs son sabre, préparé à frapper à tout moment.








† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1388
Yens : 10
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En guerre

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec un bonhomme vert   Mar 16 Aoû - 0:17




feat.Zoro

Situation imprévue

Une fois que nous avions prit le large, la marche s’annonçait réellement paisible. Les oiseaux avaient la gentillesse de nous siffler dans l'oreille par moments. Mon regard se perdait souvent dans le ciel bleu et les terres rayonnantes de Minshu. Je prenais quelques fois des pauses pour regarder les alentours, malgré les complaintes de mon compagnon qui ne voulait qu'une chose, qu'on avance. La marche avait été assez longue, avant que nous n'entrions dans la forêt de la zone. Je scrutait le décors tout en admirant le ciel revêtu de feuillages des arbres. Soudainement, Zoro tendit sa main, me faisant signe de m'arrêter quelques instants.

Je savais qu'il avait faim, entendant son ventre gargouiller depuis bien longtemps. Cependant, je ne me doutais pas qu'il allait choisir un moment pareil pour chasser. Il s'enfonça dans les buissons, tandis que je m'adossais quelques instants profitant du spectacle naturel. Mes bras étaient croisés et je ne pouvais que me réserver une bonne marche tranquille jusqu'à la fin. C'est alors là qu'un sanglier s'échappa de la forêt en un grand bond jusqu'à venir à ma hauteur. Toute mais paisibilité venait d'être envolée.

-Qu... ??!!!

- Il vient vers toi… ! Choppe-le et maintiens-le !

Il me demanda de chopper un truc qui était juste devant moi en me disant qu'il viens vers moi. Comment j'étais sensé maintenir un truc pareil moi ? Non, ce n'étais clairement pas ce que j'allais faire. Je dégainai mon épée avant de bondir dans les airs et de traverser ma cible, tout en lacérant le sanglier qui tomba à même le sol, raclant les rochers avant de s'immobiliser par la suite. J'atterris alors sur une branche d'arbre, rangeant mon katana dans son fourreau. Mon regard se posa sur la cible vérifiant qu'elle était bien hors combat. Voyant donc Zoro s'en approcher, je l'interpellai

-Hey !!! Il est mort j'espère !!!

Un coup surpuissant heurta l'arbre sur lequel j'étais posé, le renversant sur le coup. Je tombai alors plus loin, sans trop de mal heureusement. C'est alors qu'un sanglier trois fois plus grand que le précédent me regardait méchamment. Il devait certainement m'en vouloir d'avoir trancher son fils.

-Je suis désolé d'avoir coupé ton fils, c'était pas volontaire. Mais bon après si tu veux régler ça autrement, je ne refuse pas.

Des silhouettes de regards se posèrent sur moi et Zoro. Nous étions déjà encerclés par une bonne dizaine de sangliers comparable à celui qui se tenait devant moi. Les sangliers étaient puissants, bien trop puissant pour que je puisse faire quoi que ce soit à moi seul. Fort heureusement j'avais une main forte, qui à cause d'une faim non contrôlée, nous avait plongée dans une situation bien compliquée.

-Génial... Vive le voyage en groupe

Je dégainai mon katana, tout en le tournant plusieurs fois dans ma main avant de le positionner horizontalement devant moi. J'étais prêt à en découdre. Mon regard ne criait qu'une seule chose, "amènes-toi"


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1305
Yens : 541
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 152
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec un bonhomme vert   Mer 17 Aoû - 16:44


Les grands lacs
Rinkyu & Zoro



Mais qu’est-ce que c’était que cette lopette ? Pourquoi il ne bougeait pas ? Il n’avait qu’à lui sauter dessus pour l’attraper, qu’attendait-il ? Heureusement, l’élu finit par se réveiller, et décida d’utiliser son épée afin de lacérer le cochon sauvage. Il ne respectait pas le plan prévu, mais au moins, il avait prouvé qu’il savait un minimum se servir de son arme.
De ce fait, la course de Zoro prit fin, et il inspecta la bête au sol, baignant dans son sang.  Quant à Rinkyu, cet imbécile était allé se percher sur une branche tel un ninja.

Avant même que Zoro ne puisse répondre à Rinkyu, un magistral choc  secoua l’arbre sur lequel était posé le « ninja » en herbe. L’épéiste eut à peine le temps de se retourner vers son camarade, alerté par le bruit, que l’arbre se renversa aussitôt.
Après avoir tranché un sanglier d’une telle façon, Zoro ne songea pas à s’inquiéter pour Rinkyu, il savait que ce p’tit mec s’en sortirait. Il semblait aussi agile qu’un félin.

Et puis, il  y avait d’autres problèmes qui demandaient de l’attention. En effet, une horde de sangliers se rapprochaient des deux enfants perdus. Plus massifs et plus agressifs que le précédent qui s'avérait être un ado, ils étaient au moins une dizaine, pas contents que leur fils se soit fait agresser. Ils étaient venus venger la mémoire de leur fils, la vengeance était donc un instinct avant tout bestial ?
C’était certes de la faute de Zoro, mais lui ne voyait pas cette situation comme un danger, mais plutôt une opportunité d’agrandir le festin

- Ah… Vous êtes venus vous joindre à notre petite fête ?

Plus de sangliers, plus de bouffe. Zoro dégaina un second katana, un sourire sadique aux lèvres pendant qu’il se lécha les babines.
Le ninja ne semblait pas être aussi enthousiaste, et sa réflexion cassa légèrement le moral de Zoro, ce dernier ne comprenait pas comment on pouvait râler quand une occasion de bien s’entraîner se présenter à nous.

- Cesse de te plaindre et contente-toi de te battre.

Dorénavant concentré, Zoro fixa méchamment l’un des plus gros, certainement l’un des mâles du troupeau. Ce sanglier là, ainsi qu’un autre qui se trouvait en face se mirent à charger violemment vers Zoro, un de chaque côté. Observateur, l’épéiste remarqua qu’il lui suffisait d’esquiver et … BAM… Collision entre les deux.. Il avait seulement sauté sur le côté, et s’étant foncés dedans, les deux sangliers étaient complètement sonnés. Il ne fut pas difficile pour Zoro de trancher les deux sangliers, et puisqu’il tenait deux katanas à chaque main, il les découpa en même temps, chacun recevant un coup de lame du même calibre.
Ces sangliers n’étaient pas non plus des monstres, ils étaient donc largement à la portée des deux élus.

Cependant, Zoro fit l’erreur de baisser sa garde quand il jeta un œil du côté de Rinkyu. Pour l’instant, il avait l’air de plus ou moins galérer, mais semblait se débrouiller. Bref, ce court moment d’oisiveté vint suffire à ce qu’un sanglier en colère en profite pour foncer sur Zoro, par derrière. Avant que l’épéiste s’en rende compte, le sanglier le percuta en plein dans le postérieur. Une chance que le cul de Zoro soit plutôt bien rembourré de muscles, et ainsi, il put encaisser le coup plus facilement.
Le cheveu vert perdit l’équilibre en arrière, atterrissant sur le dos du sanglier puisque ce dernier lui était passé entre les jambes. Avant de chuter de la monture, il eut ce réflexe de s’installer convenablement sur le cochon en furie, soit assis comme un jockey sur son cheval de course,  entourant le cou de la bête avec ses bras pour ne pas tomber.. Le sanglier sur lequel était posé Zoro devenait complètement fou, et tentait de se débarrasser de son « cavalier » opportuniste. C’était un véritable rodéo. Le cochon sauvage se remuait de tout son être, courait dans tous les sens et se mit soudainement à foncer vers Rinkyu, interrompant sans doute son combat. Zoro voulut l’alerté en hurlant :

- CHAUD DEVANT !

Le sabreur avait lâché ses deux katanas quand le sanglier l’avait percuté, et entraîné sur son dos. Ce qui signifiait qu’il lui en restait qu’un à disposition, encore bien endormi dans son fourreau, le plus précieux : le Wado ichimonji. Avec prudence, il réussit à doucement libérer un de ses bras du sanglier, comptant sur son bras gauche pour ne pas lâcher la bête sinon, il chuterait, et ça ne ferait pas du bien vu l’agitation de la bestiole. Il arriva à dégainer son dernier sabre, et parvint même à enfoncer la lame dans le bide du cochon. Délicatement, et doucement, il continua à un peu plus enfouir le katana dans sa peau, et au fur et à mesure qu’il enfonçait son arme, la bête ralentissait et se calmait, tandis que la vie s’échappait d’elle.
Les bruits du sanglier mourrant étaient pas des plus agréables, et finalement, il s’écroula sauvagement contre le sol. Zoro fut entraîné dans sa chute, mais avait minimisé les catastrophes puisqu’il s’en sortit avec seulement deux, trois écorchures.

Il se pressa de revenir vers Rinkyu, et en découpa un brutalement qui gênait le passage, avec toujours le même sabre. Il ne restait plus beaucoup de sangliers désormais, et Zoro s’empressa d’aller ramasser ses deux autres épées. Une fois avec ses trois katanas sur lui, il se retrouva face à un cinquième sanglier isolé, et bien plus maigre que les autres. Désirait-il également l’affronter ? Zoro, la peau couverte de sang de sangliers, paraissait quelque peu effrayant, et  eut seulement besoin de  fixer sa nouvelle victime avec un regard de cannibale pour faire fuir la bête qui tremblotait de tout son corps.
Ce petit sanglier froussard avait évité un massacre en choisissant la fuite. En voilà un plus malin que les autres.








† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1388
Yens : 10
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En guerre

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec un bonhomme vert   Ven 19 Aoû - 4:04




feat.Zoro

Situation imprévue

Une fois mon Katana bien tenue, le sanglier entama une course en furie vers moi, à pleine vitesse. Je m'en allai aussi vers sa dirrection, avant de faire un grand bond sur la tête de l'animal. Je tenais mon épée à l'envers, avec mes deux mains que j'avais placé au dessus de ma tête, afin qu'à l'atterrissage, ce soit d'abord mon épée qui transperce la tête du sanglier. Mon coup réussit à merveille, et à l'attérissage, je pris appui sur l'épée, pour me placer dans le sens de l'animal. Je me servais alors de mon katana, comme d'une manivelle pour rediriger le museau du sanglier que j'avais sur la côte d'un autre.

Je fis un bond par la suite sur la branche d'un arbre, pour voir comment le deuxième sanglier tournai sur lui même avant d'aller heurter une grosse pierre. Après cela, j'ai rapidement repéré un autre sanglier qui guettait zoro attendant surement le moment opportun pour attaquer. Je sautai de branches en branches, quand soudainement il se précipita vers Zoro qui semblait déjà bien occupé. Je tombai alors sur lui, pour lui poignarder en plein dos, espérant atteindre son cœur. Seulement, mon mouvement effectué lors du  saut, et le sien dans lors de sa course, étaient réellement désynchronisés, et m'avaient juste valu l'exploit d'atterrir salement dans son dos avec mon  Katana. Je le lui plantai dans le dos, en loupant les organes internes malheureusement. Le sanglier fit un jeu rapide avec ses sabots, pour me projeter à même le sol, devant lui. J'étais étalé au sol, alors que le sanglier était juste derrière moi, en train de courir pour m'écraser. Je roulais alors sur la gauche, avant de me relever pour lui couper une jambe, et ainsi l'immobiliser.


Après cela, je montai sur un arbre, pour jeter un coup d’œil sur le bonhomme vert, j'ai pu voir comment il se faisait projeter par un sanglier. Cela m'amusait bien, mais je ne le montrait pas ouvertement.

-Il gère bien la situation...

Je retournai sur mon côté pour revoir ce qu'il en était, quand soudainement l'arbre trembla violemment. Le choc était énorme, et je suis tombé sur le sol avec le dos. Le choc m'avait légèrement étourdi. Cependant dans l'arrière plan, je pouvais clairement entendre le son sourds des sabots qui étaient de plus en plus forts. je me relevai rapidement avant de sauter et monter sur le dos de l'animal, en lui plantant ma lame directement en plein cœur. Il se calma directement avant de s'effondrer sur le sol. Je descendis alors tout en cherchant mon fourreau au sol quelques part.

C'est alors là qu'après avoir entendu une sorte de cri de la part de Zoro, je m'écartais de la zone pour aller prendre mon fourreau, que j'ai finalement retrouvé dans les buissons. Je retournai devant le bretteur aux trois sabres, et devant le massacre qui avait eu autour de nous. Je posais ma main sur ma tête, encore étonné par la succession d’événements qui se sont déroulés pour arriver là.

-Prochainement, rappelles moi à t'acheter à manger dès que tu auras faim...

Je rassemblai alors quelques sangliers dans un même endroit, après avoir ranger mon katana, et remis à ma ceinture.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1305
Yens : 541
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 152
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec un bonhomme vert   Dim 21 Aoû - 19:03


Les grands lacs
Rinkyu & Zoro



Bien qu’occupé, Zoro avait eu l’occasion de jeter quelques coups d’œil au ninja. Il avait aperçu des choses bien amusantes. S’il s’en était sorti sans trop de difficultés, il semblait avoir quelque peu galéré et s’était retrouvé plusieurs fois dans les arbres pour on ne savait quelle raison… C’était bien un truc de ninja de grimper aux arbres pour un oui ou pour un non ça encore…
Enfin, peu importait les moyens utilisés, l’essentiel était que tous les sangliers étaient désormais hors jeu. Rinkyu ne les avait pas plus épargné que Zoro, tout aussi barbare que lui envers la gente animale.

En effet, les lieux ressemblaient à une boucherie. Du sang colorait le sol tandis que quelques organes ornaient harmonieusement ce petit coin sympathique, mais l’épéiste n’était pas sensible à ce genre de vision quand il décrétait que c’était mérité. En effet, la chaîne alimentaire voulait que l’homme chasse l’animal, c’était ainsi, alors ces sangliers avaient mérité leur sort en tant que proies naturelles. Ils étaient crées pour être dévorés.
Non, ce n’était pas le cheveux vert qui s’amuserait à détaler à poil dans la rue en brandissant des panneaux contre la maltraitance animale. A vrai dire, il n’y pensait même pas.

Alors que ce dernier se rapprochait de son camarade, il entendit sa petite remarque au sujet de la bouffe, comme quoi le ninja préfèrerait acheter que chasser à l’avenir. Visiblement, il ne s’était pas autant amusé que Zoro pendant cette partie de chasse.
Sur ces mots, l’épéiste en profita pour ramasser ses deux katanas tombés précédemment contre le sol :

- Quoi ? Tu n’as pas aimé planté ces petits cochons bruyants ? Et si ça peut te réconforter, ils n’ont pas l’air dégueus..

Après l’effort, le réconfort. En effet, Zoro imita le ninja puisqu’il tira les cadavres par les pattes pour les réunir au même endroit, en petits tas. Bon, maintenant, il s’agissait de les cuisiner. Il ne maîtrisait pas l’art culinaire, Sanji se chargeait de tout dans le passé… Pour une fois que la présence de cet abruti de cuistot lui manquait.
Il demanda alors à Rinkyu, débilement :

- bon maintenant ? qu’est-ce qu’il se passe ? Il faut du bois ? Et on doit allumer un feu non ?


Tel un homme préhistorique, il prit alors deux cailloux et vint s’accroupir devant la montagne de sangliers. A côté, il frotta les deux pierres dans l’espoir de faire naître une étincelle. Il s’était contenté de mettre d’abord quelques brindilles sous les sangliers pour voir si ça prenait, même sans tout l’artillerie avec le bois et compagnie.. mais il semblait bien galérer.
Toujours accroupi, il se tourna alors vers son coéquipier, désespéré :

- Eh dis, t’as pas le pouvoir de faire flamber des aliments toi par hasard ? Ce serait utile…

Mais alors qu’il se contenta de dévier le visage vers le ninja, une ombre apparut un peu plus loin derrière lui, caché derrière un arbre. Tandis que Zoro venait de remarquer le trouble-fête, ce dernier décocha une flèche en direction de Rinkyu.
Les sens en alerte, il se redressa, et prévint le ninja, en catastrophe, avant qu’il ne soit trop tard :

- Baisse-toi !

Avec ses capacités de ninja hors normes dont Zoro avait été témoin, Rinkyu avait les moyens d’éviter la flèche ou d’être au maximum, effleuré par celle-ci, mais on était plus à une égratignure près.
Il était évident qu’un archer se trouvait derrière cet arbre, probablement un bandit. Ce fut alors qu’un autre débarqua. Cet abruti de bandit était certainement perché sur une branche au-dessus du cheveux vert depuis un petit bout de temps, et avait guetté le moment opportun pour se laisser tomber sur le sabreur. Le bougre s'était écroulé sur l’épéiste et le dominait, désormais contre le sol, mais malgré la surprise, le sabreur parvint à retourner la situation en plaçant son pied sous le ventre de l’homme afin de le projeter un peu plus loin, et pouvoir ainsi se dégager. Il en profita pour se relever à nouveau et dégainer deux katanas.
Le bandit qu’il venait de jarter un peu plus loin se redressa lui aussi, armé de deux poignards. Un sourire malicieux au bord des lèvres, il s’adressa aux deux élus :

- C’est que la cueillette a été bonne aujourd’hui.. Il faudrait penser à partager…

Evidemment, il ne fallait pas s’appeler Einstein pour comprendre que ces bandits en avaient après les sangliers. Certainement plus pour les vendre que pour les manger. Ce fut alors avec nonchalance que Zoro répondit :

- Bof…Donne-moi une seule bonne raison de te laisser toucher à ma viande…

L’épéiste, sur ses gardes, observa autour de lui pour essayer de capter combien ils étaient. Pourvu qu’ils ne soient pas des masses, les deux élus avaient été un peu fatigué par leur petite chasse improvisée.









† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1388
Yens : 10
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En guerre

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec un bonhomme vert   Lun 22 Aoû - 10:23




feat.Zoro

Pour de la viande... pour de la viande

À ma remarque sur le fait d'acheter à manger, il semblait gêné. Je comprenais d'avantage qui se présentait devant moi : un être qui ne recule devant rien pour prouver sa valeur. Les Shinobis lors des missions périlleuses, préfèrent jouer la carte de la prudence et évitent d'agir sans réels motifs. Mon ego m'a parfois fait briser plusieurs fois cette règle, mais j'ai toutefois assimilé cela en moi avec le temps. Le chemin promettait d'être encore long nous n'étions qu'à mi-parcours. Le fait de se ruer ainsi de coups, nous aurait épuiser et certainement aurait valu des instants de repos, de pause, ce que je tenais absolument à éviter. Toutefois après avoir frappé sur tous ces cochons, je me sentais réellement bien. J'avais combattu. Dans cette forêt paisible, la seule chose qui parvenait à nos oreilles après le son des oiseaux, c'était le son produit par le gibier que Zoro et moi étions en train de rassembler. Il brisa le silence qui régnait en posant une question qui a semblé pour moi rhétorique

- Quoi ? Tu n’as pas aimé planté ces petits cochons bruyants ? Et si ça peut te réconforter, ils n’ont pas l’air dégueus..


Le tas de viande se constituait peu à peu, grossissant à chaque fois qu'on y ajoutait un cadavre. Après cet effort, Je me frappais les mains, pour me débarrasser des grains de sable qui pourraient y être restés. Il fallait se mettre à cuisiner. Cuisiner en plein air, avec presque pas d'outils. Un art de grands maîtres tels que moi et de gens qui n'ont su dépendre que d'eux-même, j'ai surnommé la cuisine improvisée. Avec cet air de guerrier sauvage, nulles doutes qu'il ait eu à passer par là. Donc rôtir un morceaux ou deux devraient bien aller.


- bon maintenant ? qu’est-ce qu’il se passe ? Il faut du bois ? Et on doit allumer un feu non ?


Le ton qu'il employa était inquiétant quelque chose me disait qu'il n'allait rien faire de bon. Je soupirai quelques instants avant d’acquiescer.

-Oui naturellement, de préférence, du bois mort qui consume bien

Je n'avais pas encore terminé mes propos qu'il avait déjà réuni quelques brindilles en dessous de la pile de sanglier. Il saisit ensuite deux pierres pour commencer à les frotter l'une à l'autre. J'ai été saisi par deux choses qui m'avaient choqué : Il espérait dores et déjà, qu'à nous deux nous finissions toute cette pile de viande, ce qui me semblait littéralement impossible. Et ensuite, il ne savait pas comment allumer un feu. Il était toujours accroupi quand il se retourna pour me demander de l'assistance :

- Eh dis, t’as pas le pouvoir de faire flamber des aliments toi par hasard ? Ce serait utile…

Le pouvoir de faire 'flamber' des aliments, certainement je l'avais. Mais avec une si grande pile de viande, mes petites réserves de chakra se videraient en un rien de temps. Je ne pouvais pas me permettre de d'avantage m'épuiser pour une aussi grande quantité de viande. Cependant, j'aurais pu allumer un feu assez grand pour que la viande cuisse plus rapidement. Pour cela, il faudrait beaucoup plus que des brindilles de bois.

-Je ne peux peux pas faire rôtir ces cochons en trois minutes chrono. Ça prendrait trop de temps et me vider de mes forces. Ce que je peux faire en revanche, c'est de faire un très grand feu avec une grande quantité....

- Baisse-toi !

Comment ? D'une seconde à l'autre il me demandait de me baisser ? ce n'était pas très net ça. Aucun respect pour le bon samaritain qui te fais rôtir de la viande. Un tic survint soudainement comme une alerte. Et sans chercher à en savoir plus, j'activai mes Dojutsus pour y voir plus claire. Le monde allait maintenant au ralenti et je pouvais percevoir chaque brin de mouvement. Il ne m'a pas été difficile de voir la flèche qui ne correspondait pas au décors, venir droit sur ma tête. Je pouvais bêtement me contenter de l'esquiver, mais j'allais louper le plus important. Mon regard a comme zoomer sur la trajectoire de la flèche, afin de voir qui était l'auteur de cette attaque ciblée. J'ai pu à ce moment là le voir et le cibler, pour ne pas le lâcher des yeux.

-OK, Zoro, donnes moi une minute, je me charge de l'archer

Je prononçai ces mots en faisant un grand bond dans les buissons, non seulement pour éviter la flèche, mais aussi pour préparer mon offensive. Je me déplaçais rapidement et furtivement, entre les feuillages. On ne pouvait voir qu'une silhouette bleu se déplacer dans le vert profond de la forêt. Mon assaillant ne pouvait pas voir clairement mes déplacements furtifs. Il se contenta de se mettre en position pour lancer sa flèche attendant que je sorte de là. Je savais très bien qu'il m'attendais et j'avais exactement ce qu'il fallait pour détourner son attention.

À quelques mètres devant lui, une grande silhouette bleu sortit des buissons pour aller dans sa direction. Et sans attendre, il lâcha une flèche qui alla clouer ma veste attachée à mon fourreau sur un arbre. Il eut à peine le temps de dire :

-Qu'est ce que.... ???!!!

Qu'il fut soudainement traversé par moi-même. Il s'effondra au sol quelques secondes après mon mouvement, blessé par mon coup d'épée. Son sang giclait là sur le sol, alors que je regardais ma veste qui était accrochée. Sa flèche avait perforée le milieu d'une de mes deux épaulettes, sans trop l’abîmer. Après m'être assurée de la mort de l'archer, j'allai récupérer ma veste,que je rattachai à mon dos. À l'aide de mon Sharingan toujours actif, je pouvais apercevoir Zoro qui se battait avec une autre personne. Je ne l'avais pas vu sur le moment celui-là. Quand je suis parti pour attaquer l'archer, il devait surement être caché ailleurs. Zoro n'aurait Certainement aucun mal à le mettre hors d'état de nuire.

Plus loin, je pouvais apercevoir deux autres brigands qui se dirigeaient à présent vers le butin. Les premières personnes qui étaient là, faisaient alors parti d'un groupe de quatre. Il nous restait deux autres à vaincre. Je fis plusieurs bonds d'arbres en arbres avant de revenir auprès de Zoro, qui en avait déjà finit avec son opposant.

-Hey.. Il y'en a deux autres qui viennent par là-bas. Ils se dirigent droit vers la viande. Ils doivent surement croire qu'on est encore entrain de se battre. Nous pouvons les prendre par surprise. Mets toi en garde où tu veux, mais veilles bien à ne pas te faire voir.

Aussi vite venu, aussi vite parti. Je suis allé me cacher pas très loin de là, derrière un arbre, avec une vue sur Zoro. Je le connaissais déjà un peu. Il n'était pas du genre à se cacher. Je ne pouvais pas prédire ses gestes, mais je savais qu'il y'avait de fortes chances qu'il les attende à découvert. En l'utilisant comme distraction, je pourrais les tuer par surprise, s'il se voyait incapable de les contenir à deux. Sur le moment j'esquissai un léger sourire, avant que mon œil rouge, qui était la seule chose luisante dans l'ombre de ma cachette, ne se mette à regarder en direction des assaillants

-Venez.... Je vous attends


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1305
Yens : 541
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 152
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec un bonhomme vert   Mar 23 Aoû - 17:46





Who am I ?

Âge : 21
Ce à quoi je ressemble : A un cactus en samouraï
Où se trouve mon sceau : Côté droit du cou
Lien vers ma présentation : http://rp-manga.forum-canada.com/t3258-l-homme-a-trois-sabres-termine
Ma chronologie :
Mes liens :
>Mes familiers :






Les grands lacs
feat.Rinkyu & Zoro

Après avoir détecté la provenance de la flèche, Rinkyu était parti à la poursuite de l’archer un peu plus loin dans la forêt. Quant à Zoro, il était toujours face à ce zinzin vorace qui souhaitait lui voler son butin. Il pouvait toujours courir..
Un combat intéressant se préparait : deux poignards contre deux katanas.

Son ennemi s’amusait à sautiller d’une jambe à l’autre, semblant déborder d’énergie et un peu trop confiant, contrairement à l’épéiste qui se contentait de le regarder s’agiter, immobile comme une statue de pierre.

Concentré, il fixait sa cible. Quand soudainement, cette dernière fonça droit sur le cheveux vert avec ses deux poignards. Zoro ne se remuait pas plus, et laissa le gringalet approcher comme une furie. Car oui, il fallait se le dire, ce brigand de pacotille n’avait pas la corpulence adéquate pour se battre. On sentait qu’il débutait dans le milieu, de part sa jeunesse et son manque d’expérience. Zoro n’avait d’ailleurs éprouvé aucune difficulté à le dégager quand ce gamin avait tenté de le maintenir au sol.
En effet, il fit quelques erreurs d’amateur. Dans un premier temps, il essaya d’attaquer le visage de Zoro qui n’eut pas de mal à se baisser à temps pour esquiver. Il était bien trop prévisible, telle était son erreur : on repérait à des kilomètres ce qu’il s’apprêtait à faire, et Zoro n’était pourtant pas encore apte à réutiliser son haki de l’observation.

Puis, le second poignard, hésitant, essaya de perforer l’épaule de l’épéiste, qui bien plus rapide, en avait profité pour rabattre violemment ses deux sabres comme un ciseau sur les jambes du pauvre homme. Quand Zoro s’était abaissé pour  éviter l'attaque au visage, il avait déjà préparé son coup afin de découper les jambes de son adversaire une fois qu’il s’accroupirait. Chose faite, le brigand en vint à réaliser le carnage. Actuellement, ce petit mariole faisait moins le malin, il s’était sur-estimé, et l’épéiste avait pris un grand plaisir à le remettre à sa place.

Le brigand lâcha ses deux poignards, et chuta lamentablement au sol, ne pouvant désormais plus marcher puisque il lui manquait ses chevilles et ses pieds. Il se mit alors à gémir, avant de commencer à ramper afin de s’éloigner douloureusement du sabreur. Cette scène était pathétique, et Zoro avait plutôt été cruel avec ce jeune homme qui se vidait de son sang par les chevilles. Il devait atrocement souffrir et Zoro se demanda s’il ne pouvait pas abréger les souffrances de ce petit vaurien. Une vie sans pieds, ça ne semblait pas très rigolo. Il était jeune, il avait fait une erreur qui lui avait coûté ses pieds, la sentence était sévère… Mais de là à lui ôter la vie pour cela…

Et puis après tout, ce gars là était venu ici de plein gré, il connaissait les risques du métier, il avait donc choisi cette vie. Exténué de l’entendre geindre, Zoro soupira avant de ranger l’un de ses kantanas,  pour serrer le  manche du second et de s’approcher vers le brigand qui souffrait le martyr, il ne semblait même plus comprendre ce qu’il se passait. Il lâchait quelques vomis par ci par là, certainement dû à la pénible douleur. C’était ce qu’il se passait quand on n’avait pas le corps à subir des dégâts aussi terribles. Ce n’était pas très joli à voir.
Avec son pied, Zoro le retourna de manière à positionner le corps de l’homme sur le dos, et d’un coup bref, il planta sa lame dans le cœur du type, qui poussa un dernier petit cri avant de mourir. Puis, il retira son épée ensanglantée du corps du jeune brigand, l’abaissant lentement  le long de son corps :

- C’est mieux pour toi de t’arrêter ici… Personne ne serait venu te sauver, et aurais continué à te vider de ton sang lentement…

A peine conscient, il y avait peu de chance pour que le brigand ait entendu le jeune homme se prononcer. En temps habituel, Zoro n’aimait pas décider de la mort de quelqu’un, mais dans tous les cas, ce brigand était condamné donc qu’il meurt maintenant ou dans trois heures, ça ne changeait rien à sa destinée.

Debout, aux côtés du cadavre silencieux, Zoro restait la tête abaissée vers sa victime. Mais ce moment de récupération fut de courte durée puisque Rinkyu apparût de nulle part, alertant son camarade que deux autres s’approchaient de leur coin. Tout ça pour des sangliers, ils ne pouvaient pas se les chasser eux-même, ça en grouillait de partout dans cette forêt.
Cela signifiait que Rinkyu en avait terminé avec le sien, et s’en allait s’occuper de son second. L’épéiste au manteau vert jeta un dernier regard au cadavre du brigand et accourut vers la pile de sanglier, attendant le prochain enfoiré.

Par ailleurs, le ninja s’était tiré aussi vite qu’il s’était amené pour prévenir le sabreur. A croire qu’il jouait à cache-cache. Désormais devant les sangliers, exposé à la vue de tous, Zoro tapotait du pied frénétiquement, perdant patience, le sabre qui avait servi à tuer l’autre toujours en main :

- Bon… Vous faites quoi les gars ? Manifestez-vous… J’ai du sanglier à bouffer moi…

Ce fut alors qu’un bruitage se fit entendre dans un buisson, ce à quoi Zoro vint sourire : « eh bien, c’est pas trop tôt, j’ai cru que j’allais m’endormir ».
A tous les coups, le Ninja s’amusait à se percher sur l’une de ses branches, puisque ça paraissait être sa passion.
Puis, un gars, plus corpulent et barbare que les autres surgit hors du buisson détecté par Zoro. Il se dirigeait férocement vers l’emplacement du cheveux vert détendu, levant une machette en direction du protecteur des sangliers. Qu’est-ce que c’était que cette arme de sauvage encore ?
La machette se renversa sur l’épéiste qui para le coup avec son épée. Son bras tremblotait légèrement, car ce colosse mettait de la force dans cette attaque. Cet abruti allait davantage lui donner du fil à retordre.  Au final, Zoro réussit à ne pas flancher, tandis que le second grimpa discrètement sur la pile de sangliers, placé derrière l’épéiste déjà bien occupé. Visiblement, ce second brigand prévoyait d’attaquer le sabreur par derrière, tel un lâche, en sautant  du haut des sangliers..




† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique


Dernière édition par Zoro Roronoa le Ven 26 Aoû - 2:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1388
Yens : 10
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En guerre

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec un bonhomme vert   Jeu 25 Aoû - 0:45




feat.Zoro

Pour de la viande... pour de la viande

Comme prévu, le bretteur ne s'était absolument pas caché, bien au contraire il  semblait impatient, et ne faisait qu'attendre les brigands qui arrivaient. Eux même , étaient déjà bien proches de nous. Ils s'étaient déplacés bien vite pour arriver là. Et à la vue de Zoro, Le plus costaud d'entre eux alla se confronter avec lui. Dès ce moment là, je me déplaçai d'arbres en arbres pour trouver le bon angle d'attaque pour atteindre le titan. Étant dans l'ombre, j'avais le contrôle sur les événements à venir.

Seulement, l'associé du titan semblait être assez malin. Il s'était faufilé afin de se placer dans le dos de Zoro et ainsi venir le frapper dans le dos pendant qu'il serait occupé.  

-On dirait que quelqu'un a besoin d'aide, même si je suis certain qu'il pense complètement maîtriser la situation. Il est temps pour moi d'intervenir...

j'écarquillai les yeux, en sautant du haut de ma branche. En une seconde, j'étais déjà à la droite du petit malin. Contrairement à celui que j'avais combattu, il semblait plus expérimenté. Il me repéra directement, malgré la furtivité dont j'ai fait preuve. Nos lames s'entrechoquèrent alors montrant qu'il a réussit à contrer mon attaque au dernier moment, après quoi nous nous sommes séparés. Mon dos était collé à celui de mon compagnon de voyage. Je me demandais bien s'il allait pouvoir tenir le coup seul contre ce balourd. Ou bien s'il fallait encore se séparer pour les affronter en un versus un.

Après l'énergie qu'on avait eu à dépenser jusque là, il n'était pas question de se battre en un versus un contre de nouveaux arrivants presque plein d'énergie. Une collaboration était nécessaire pour battre chacun d'entre eux. Étant donc plus proche du titan, il semblait être la cible à prendre en compte premièrement. Et son manque d'intelligence faciliterai bien les choses.

Je fis un flip arrière pour passer au dessus de la tête des deux bêtes (Zoro et son adversaire) et ainsi, j'envoyai mon épée en plein centre de la nuque de mon ennemi pendant que j'étais encore en l'air. Le colosse fit un  bond arrière abandonnant la confrontation entre lui et Zoro. Néanmoins, je n'ai pas arrêté, je me suis jeté sur lui , sans perdre de vue son associé qui rodait sur le terrain attendant le bon moment pour attaquer. Un déplacement rapide sur la droite du titan, suffit pour qu'il frappe sa machette au sol. Je m'empressai de monter dessus afin de la neutraliser, comptant sur Zoro pour en finir, le temps que je surveillais son associé

-Zoro !!!!


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1305
Yens : 541
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 152
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec un bonhomme vert   Jeu 25 Aoû - 15:02





Who am I ?

Âge : 21
Ce à quoi je ressemble : A un cactus en samouraï
Où se trouve mon sceau : Côté droit du cou
Lien vers ma présentation : http://rp-manga.forum-canada.com/t3258-l-homme-a-trois-sabres-termine
Ma chronologie :
Mes liens :
>Mes familiers :






Les grands lacs
feat.Rinkyu & Zoro

Les lames des deux adversaires étaient toujours collées l’une à l’autre, c’était en quelque sorte une épreuve de force qui faisait légèrement suer le cheveux vert, qui avait perdu une bonne partie de sa force physique d’autan. Mais peu importait, il se sentait largement capable de tenir. Enfin, c’était sans compter sur ce fourbe qui s’apprêtait à le faire céder par derrière.
Heureusement, le ninja se décida à apparaître à temps afin d’empêcher la catastrophe. Son intervention ne pouvait pas mieux tomber.
Tournant donc le dos à la scène de combat entre Rinkyu et cette souris maligne, l’épéiste ne put que deviner ce qu’il se produisait. A entendre la manière dont les lames s’étaient entrechoquaient, Zoro constata que l’un des deux avait brusquement contré l’attaque de l’autre.

Alors qu’après une lutte acharnée, Zoro réussit dans un gémissement de fureur à repousser la machette de ce grand débile, il sentit soudainement une présence se coller dans son dos : Rinkyu. Pendant que lui, faisait toujours face à ce colosse attardé, à qui il adressa par ailleurs un regard menaçant.
A vrai dire, l’épéiste avait déjà perdu assez de temps comme ça, il désirait en finir le plus vite possible. Pour ce faire, il devait tenter de sortir le grand jeu pour la première fois depuis son arrivée ici. Il dégaina alors son troisième sabre, celui de sa meilleure amie, et fourra le manche dans sa bouche. Il aurait pu s’en sortir avec deux sabres, mais là, sa patience atteignait ses limites.
Débile, le colosse vint choisir ce moment pour abattre sa machette de nouveau vers Zoro, qui n’eut aucun mal à parer. Avec trois katanas, la galère était moindre.

Réactif, le ninja avait compris qu’il était temps de terminer ces gars là promptement, et qu’est-ce qui était plus rapide qu’une collaboration ? Alors il n’hésita pas à prendre les devants en passant par-dessus la tête des deux hommes de façon acrobatique, avec agilité et efficacité. Au passage, il asséna un vilain coup dans la nuque de celui qui ressemblait plus à un ogre qu’à un humain, ce qui le fit lâcher sa prise inutile sur Zoro.
Les sabres libérés, le cheveux vert observa le ninja esquiver habilement la machette. Nettement plus rusé que ce bouffon, Rinkyu avait provoquer ce coup de la part du titan afin de le distraire et de le surprendre. En effet, il ne rata pas l’occasion de grimper dessus afin de le maintenir fermement, ce qui faciliterait la tâche de Zoro.

La force de cet « ogre » n’avait d’égal que sa débilité, ce qui signifiait qu’il possédait une force plutôt extraordinaire. Sachant cela, le ninja n’avait pas les capacités de s’éterniser dans cette posture, l’adversaire n’allant pas tarder à se dégager.
C’était le moment opportun pour tester sa technique. Jusqu’ici, il ne se voyait pas capable de l’assumer mais après ces quelques jours passés sur Kosaten, il se sentait désormais assez performant Et s’il ne la testait pas maintenant, il ne la testerait jamais.

- Tiens-le bien…. !


L’épéiste positionna dés lors ses trois épées afin de former quelque chose qui ressemblait à des cornes de démon, et fonça droit sur son adversaire :

- Demon slash !

Il avait fait attention à préciser son coup pour ne pas toucher Rinkyu. Ca avait été risqué, mais heureusement, le ninja s’était positionné de manière à ne subir aucun coup. De plus, cette technique, bien qu’efficace, était présentement à son minimum, il n’y avait donc pas «  d’éclaboussure » de lames. En fait, il s’était contenté de violemment trancher son adversaire au niveau du torse. Les coupures étaient nettes, et profondes. Aussitôt la peau fendue, le sang vint jaillir hors des blessures. D’ici quelques secondes, la vie de ce type le quitterait. Quant à Zoro, il rangea ses katanas… Peut-être un peu trop tôt.

Bien que cette technique était à sa puissance minimale, Zoro ressentit une brève fatigue. Il sentait que ses batteries se déchargeaient. Et malheureusement, ce détail n’échappa guère à l’ennemi, qui fout de rage après avoir été témoin de la mort de son ami, bondit sur l’épéiste avec une rapidité exceptionnelle. Une rapidité que Zoro n’eut pas l’énergie d’éviter totalement puisqu’il se fit trancher la joue. Cependant, le cheveux vert était parvenu à se remuer un peu avant que la lame ne lui coupe vraiment un bout de visage, mais ça n’avait pas été suffisant puisque sa joue avait été écorchée. Il avait évité la catastrophe, et la plaie n’était pas profonde, mais ça ne faisait pas du bien. Il pouvait quand même dire merci à ses réflexes épatants, qui même en stade de « récupération », étaient toujours un minimum actifs.

Cela dit, il n’avait pas prévu de saigner de la joue aujourd’hui, alors ça le mettait pas mal en rogne tout ce rouge. Pour cette raison, il oublia sa fatigue l’espace de quelques secondes, et esquiva plusieurs attaques de son assaillant. Brusquement, l’épéiste détecta une faille dans la défensive de ce chien enragé, et en profita pour lui foutre un bon coup de coude bien sec dans la mâchoire. Profitant de sa courte déstabilisation, Zoro se chargea alors d’asséner un vilain coup de genou dans les côtés, ce qui agenouilla le jeune brigand au souffle soudainement coupé.

Le ninja étant à côté, Zoro lui adressa un bref regard, n’ayant pas lui-même la motivation de l’achever :

- Grouille-toi de le finir avant que cet enfoiré ne récupère…

Il attrapa ce roi de la sournoiserie complètement sonné par la veste et le balança méchamment aux pieds du ninja, comme une merde, ce qu'il était.





† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique


Dernière édition par Zoro Roronoa le Jeu 25 Aoû - 23:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1388
Yens : 10
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En guerre

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec un bonhomme vert   Jeu 25 Aoû - 19:41




feat.Zoro

Le calme après la tempête

Zoro venait là d'utiliser une technique qui m'était encore inconnue. C'était la première fois pour moi, que je voyais une telle technique. Une attaque, trois coups simultanés d'épées, et le titan s'effondrait comme s'il n'avait jamais réellement été imposant. L'attaque le tua directement. Mon ébahissement en plein milieu de combat, était mal placé. Je m'éloignai rapidement de là, pour voir doucement comment le premier adversaire rendait son dernier souffle. Un léger tremblement se fit sentir le moment même où son dos heurta le sol.

-Et de un...

Une seconde d'émerveillement et j'avais déjà perdu de vue l'autre brigand. Il se jeta sur Zoro, fou de rage en lui assénant plusieurs coups rapides d'épées. Zoro semblait épuisé et avait donc du mal à éviter les premiers coups. Pour cause, il fut blessé à la joue dans ses moments de fatigue. Intervenir était mon intention quand j'ai vu qu'il était mal en point. Seulement quand il profita d'une faille chez son assaillant pour lui heurter la mâchoire avec son coude, j'ai compris que le bretteur avait parfaitement la situation en main.

Après ce coup de coude, se suivit un coup de genoux dans les côtes, qui immobilisa net l'assaillant. Le bonhomme vert lui-même semblait à bout. Comment ne pas ? On peut dire qu'il s'est poussé à bout. Aucun de ses coups n'avait une once de rétention.

- Grouille-toi de le finir avant que cet enfoiré ne récupère…

Après quoi, Zoro prit l'assaillant puis l’éjecta vers moi. Le gringalet était là, à ma merci. J'avais pour intention d'utiliser un de mes Jutsus sur l'un des deux adversaires qui étaient venus à la suite des premiers. Mais comme Zoro s'était déjà occupé d'eux, je n'avais plus qu'à terminer le travail. C'était certes barbant, mais moi au moins, je n'étais pas aussi épuisé que lui. Je pouvais au moins m'en réjouir. D'un mouvement de la main, je donnai un coup bref pour trancher la tête du brigand, avant de nettoyer le sang qui était sur ma lame, sur l'habit du présent cadavre qui était devant moi.

-Prochainement, sois moins impulsif quand tu prépares un coup pareil...

Le combat était terminé, je n'y croyais même plus. Je rangeai mon katana dans mon fourreau avant de lancer un regard interrogateur vers mon associé de marche, qui devait certainement avoir encore plus faim qu'au départ.

-Ça va ?

Je m'avançai alors tout en restant attentif à ce qu'il dirai et à vrai dire, la faim montait aussi. Bien heureusement, aucun porc n'a été retiré, ils étaient toujours comme on les avait aménages. Je me suis rapproché d'un arbre, afin de découper son tronc, car il nous fallait beaucoup plus de bois pour cuire tout ça. Quelques autres coups d'épée après et j'avais une assez grande pile de bois. Les préparatifs étaient loin d'être terminés.

Je plaçai les bûches de bois de telle façon à avoir un très grand feu qui ressorte du milieu. Le feu qui allait être généré, n'allait pas suffire pour faire cuire tous les porcs déjà tués tous à la fois. Il fallait donc au moins les coupés en deux et disposer un grand bâton au milieu pour constituer les embroches. La tâche s'annonçait difficile. Mais Zoro avait l'air complètement à bout.

-La cuisson de ces cochons nécessite un bien plus grand effort que prévu. Je n'y arriverai pas tout seul.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1305
Yens : 541
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 152
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec un bonhomme vert   Ven 26 Aoû - 0:36





Who am I ?

Âge : 21
Ce à quoi je ressemble : A un cactus en samouraï
Où se trouve mon sceau : Côté droit du cou
Lien vers ma présentation : http://rp-manga.forum-canada.com/t3258-l-homme-a-trois-sabres-termine
Ma chronologie :
Mes liens :
>Mes familiers :






Les grands lacs
feat.Rinkyu & Zoro

Aussitôt le corps balancé à Rinkyu, Zoro effleura son écorchure du bout des doigts et observa le sang qu’il avait touché. Il secoua le visage de droite à gauche, mécontent. S’être fait tranché aussi facilement le foutait en rogne contre lui-même. Il arracha brusquement une feuille d’arbre et se la colla contre la joue pour se nettoyer le rouge qui lui salissait la gueule.
Il ne daigna même pas assister à l’achèvement qui avait lieu derrière son dos. Ecouter le son de la décapitation lui suffisait amplement. Cet enfoiré ne méritait pas qu’on le regarde mourir. Oui, Zoro détestait ceux qui se disaient « combattants » et enchaînaient les coups bas. C’était d’une lâcheté sans nom et les esprits non combatifs comme celui-là l’exaspéraient au plus haut point.

Il relâcha la feuille imbibée de sang, sachant que sa plaie était certainement déjà entrain de pisser le sang à nouveau. Il fallait quelques minutes pour que « l’hémorragie » se calme d'elle-même. Et le temps, c’était de la bouffe, alors ce fut pour cette raison qu’il se dirigea vers les sangliers, et reçut une remarque du ninja au passage, auquel il répondit par un haussement d’épaule indifférent, suivit d’un :

- Tss…

C’était un peu bougon comme réaction mais il n’avait rien à ajouter. Il ne changerait pas pour les beaux yeux de ce type qui s’amusait à s’la jouer Tarzan dans les arbres.
Puis, Tarzan changea de disque puisqu’il s’interrogea ouvertement à propos de la santé du cheveux vert. Ce dernier redressa un visage fermé en direction du ninja et lui répondit sèchement :

- Si j’arrive à bouffer sans être interrompu toutes les 5 minutes, ça ira, oui…


Maintenant, c’était l’heure de se mettre à table… Enfin à table… Table imaginaire… Toutefois, le même problème revenait : Zoro et la cuisine, ça faisait –14. Il laissa le sale boulot au ninja qui semblait mieux s’y connaître. En attendant, il roupilla pendant ces quelques minutes, à côté de ses précieux sangliers. Avec un tel butin, stricte surveillance obligeait.
Le sommeil léger, et toujours en alerte, Zoro ouvrit son œil quand il entendit la voix de Rinkyu. Probablement qu’il lui annonçait l’heure du miam-miam…. Pff…. Même pas.. Quel était le souci cette fois-ci ?

Il se releva et prit en compte les paroles du jeune homme. Il jeta un coup d’œil au tas de sangliers. En effet, c’était beaucoup trop épais pour le feu qu’ils avaient prévu de créer. Désabusé, Zoro ne prit même pas la peine de répliquer quoi que ce soit, dégaina deux sabres et s’exécuta. Promptement, il passa de sanglier en sanglier en les  tranchant violemment en plusieurs petits bouts. Il ne calcula pas vraiment ce qu’il découpait, parfois il coupait un sanglier en deux, parfois en quatre… C’était au feeling.
Avec un sabreur comme Zoro, le travail fut effectué à la vitesse lumière. Il revint près du ninja, et rangea ses épées fièrement, en constatant son joli boulot. Finalement, il adressa un fin sourire à Rinkyu et lui tapota l’épaule :

- Tu te charges du reste !?… C’est pas vraiment mon truc la cuisson…


Avec un peu d’esprit, on comprenait que Rinkyu avait l’intention de disposer la viande sur un bâton. Et ça, miraculeusement, Zoro le savait. Alors, avant de laisser la préparation au ninja, il balaya le décor des yeux et aperçut une branche parfaite encore suspendue à son arbre. Ni trop épaisse, ni trop fine, elle semblait juste idéalement robuste. De plus, la longueur paraissait adéquate. De ce fait, l’épéiste escalada le tronc à une certaine hauteur, s’accrocha à l’écorce et sortit un de ses sabres pour découper la fameuse branche. Cette dernière tomba contre le sol, suivit du jeune homme qui sauta à son tour, tel un chat retombant sur ses pattes.
Il tira la branche sans aucune difficulté vers son compagnon, et l’éjecta à côté des sangliers. Culotté, il osa questionner Rinkyu sur un ton insolent :  


- C’est bon, tu sauras te débrouiller seul jusqu’au bout cette fois, ou dois-je encore t’assister ?





† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique


Dernière édition par Zoro Roronoa le Ven 26 Aoû - 3:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1388
Yens : 10
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En guerre

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec un bonhomme vert   Ven 26 Aoû - 2:14




feat.Zoro

Affaires d'élus

Il faisait les choses à la vas-vite. Si ce n'était pas pour découper des objets, je ne pouvais absolument pas me fier à ses compétences. J'esquissai un léger sourire voyant sa façon à lui de me rapporter un tronc d'arbre. La seule chose que le bretteur voulait, c'était manger. Et cette partie là, le faire à deux n'aurait fait que nous ralentir. Je devais le faire seul, vite et bien :

- C’est bon, tu sauras te débrouiller seul jusqu’au bout cette fois, ou dois-je encore t’assister ?

-Non, je prends le reste à partir d'ici.

Ambiance

Les préparatifs ont fait leurs temps. Les morceaux plus ou moins égaux, se faisaient embrocher puis poser au dessus du bois que je n'avais pas encore enflammé. En une poignée de minutes, tout était à sa place. Je me tapotai les mains pour enlever la saleté qu'il y avait et aussi pour marquer l’achèvement de la première partie des tâches. Je m'approchai alors de la pile de bois, en dessous des brochettes pour allumer le feu et ainsi entamer la cuisson.

Je pris une bonne bouffée d'air, avant de disposer mes mains au dessus du bois. Je concentrai alors mon chakra( mana) sur la paume de mes mains et ainsi je le changeai en foudre beaucoup plus intense et plus dangereuse que les fois précédentes. L'évolution était minime, mais elle me plaisait tout de même. Je fis un geste pour rapprocher mes mains du bois, et de multiples jets électriques sortirent de mes mains pour aller consumer doucement le bois. Une fois le feu assez grand, je stoppai l'effusion de chakra avant de lâcher un grand soupir.

Après cela, je suis allé m'asseoir à une poignée de mètres en face de Zoro. D'après l'intensité du feu, on en avait pour vingt minutes d'attentes plus au moins. Si le feu était d'avantage plus grand, toute la viande se serait changée en cendres. Le bretteur et moi n'avions pas eu l'occasion de beaucoup échanger jusqu'ici. Je savais que je pouvais lui faire confiance et je pense qu'il avait aussi confiance en moi. Après les sangliers et brigands, on en a vécu des situations, cependant on demeurait toujours de parfaits étrangers. Je ne savais pas où il allait, ni d'où il venait. J'ignorais encore moins son monde d'origine et son histoire.

-Hey... Zoro...

Je voulais lui demander des choses sur son passé, son parcours et également son monde. Cependant, j'étais comme persuadé qu'il n'avait pas la tête à discuter de son passé. Au pire même, je ne ferai que briser la bonne entente -si on peut l'appeler ainsi- qui a eu entre nous depuis le début du trajet.

-Tu es aussi un élu. Connais tu ce que les gens disent de nous ? À propos des divinités et des dieux ? Je le fixai sérieusement, parce que j'avais pour intention de toucher un point qui était important pour moi. Et je voulais qu'il le sache, sans que je n'ai besoin de le dire. Dis-moi, qu'est ce que tu en penses ?


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1305
Yens : 541
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 152
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec un bonhomme vert   Lun 29 Aoû - 14:59


Les grands lacs
Rinkyu & Zoro



Comme il l’espérait, Rinkyu annonça sa capacité à se démerder seul à partir d’ici. De son côté, Zoro en profiterait pour se reposer. Sa joue le piquait mais ne vint pas perturber son sommeil plus que cela. Zoro avait cette force mentale qui lui permettait d’oublier une douleur physique pendant un laps de temps. De ce fait, il n’éprouva aucune difficulté à somnoler malgré cette plaie bénigne mais envahissante.

Quelques minutes plus tard, le petit sommeil du cheveux vert fut interrompu par la voix de Tarzan. Certainement venait-il le prévenir que le festin était prêt. Quelle chance d’être tombé sur quelqu’un qui possédait quelques compétences culinaires. Sans lui, Zoro aurait été contraint d’avaler cette viande crue.. ?
Bref, après avoir entendu seulement son nom, il se contenta de gémir pour faire comprendre au ninja qu’il était à l’écoute, malgré ses yeux fermés. Tant qu’il ne prononçait pas un mot en rapport avec la bouffe, il n’avait pas de raison d’ouvrir l’œil.

Mais rien à voir avec la bouffe. Rinkyu entama un sujet auquel Zoro ne prêtait pas grand intérêt. La preuve, il était ici depuis un certain temps et pourtant, des élus plus récents que lui connaissaient le triple de ce qu’il savait. Non, contrairement aux autres, il n’était pas à la course aux informations mais préférait prendre celles qui venaient à lui naturellement. Seule l’exploration de ces terres l’intéressait, histoire de s’y accoutumer maintenant qu’il avait compris ne pas pouvoir s'en séparer si facilement.
Le ninja posa donc une question à propos des divinités etc… La mythologie, c’était pas trop son truc. Il s’en battait pas mal les steaks par ailleurs. Toutefois, rien ne lui coûtait de répondre simplement.

Il déploya donc sa paupière afin de jeter un petit regard réflexif au ninja. Il passa de coucher à assis contre une souche d’arbre qui traînait derrière lui, tandis qu’il croisa ses bras derrière sa tête afin de prendre une pose aussi décontractée que sa réponse :

- Hum…. Mis à part le fait d’être craint comme la peste et avoir l’impression d’être sans cesse dévisagé comme une bête de foire… Je n’ai aucune idée de ce que les gens disent sur nous, et c'est pas comme si ça m'intéressait... Ce que je sais, c’est qu’un jour t’es tranquille avec tes amis, puis la seconde d’après tu te retrouves ici, tu sais ni pourquoi ni comment, personne n’a demandé ton avis, et on te dit que t’es un élu à cause d’un pauvre sceau sorti de nulle part… Elu de quoi ? Hem…Va savoir… Puisque t’es devenu aussi faible qu’une fillette unijambiste… Tout ce que je peux te dire, c’est que ça sent les emmerdes, et que t’es pas prêt de t’en sortir…


Il marqua une pause, puisqu’il détourna le regard vers les sangliers cuisants :

- En ce qui concerne les divinités… Mystère… Ca prévoit des guerres… Enfin.. avec une armée d’élus de pacotille à leur disposition, je ne sais pas ce qu'ils s'imaginent. Ces gens là n'ont pas toute leur tête.. Mais de toute façon, j’en ai rien à cirer….


Haussant les épaules, discuter n’était pas son fort, c’était déjà rare qu’il s’exprime autant dans un temps aussi limité, mais Rinkyu lui avait posé une question, il avait tenté de répondre, c’était la moindre des choses après ce qu’ils venaient de traverser ensemble. Puis, il tourna à nouveau le visage vers lui :

- Et toi, un avis sur le sujet ?






† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1388
Yens : 10
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En guerre

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec un bonhomme vert   Mar 30 Aoû - 12:10




feat.Zoro

À table

Ayant suivi mes questions, Zoro se retourna avant de s’asseoir contre une souche d'arbre qui était derrière lui. Il se mettait à l'aise comme à son habitude et je savais déjà qu'il avait pour intention de répondre à ma question.

-Hum…. Mis à part le fait d’être craint comme la peste et avoir l’impression d’être sans cesse dévisagé comme une bête de foire… Je n’ai aucune idée de ce que les gens disent sur nous, et c'est pas comme si ça m'intéressait... Ce que je sais, c’est qu’un jour t’es tranquille avec tes amis, puis la seconde d’après tu te retrouves ici, tu sais ni pourquoi ni comment, personne n’a demandé ton avis, et on te dit que t’es un élu à cause d’un pauvre sceau sorti de nulle part… Elu de quoi ? Hem…Va savoir… Puisque t’es devenu aussi faible qu’une fillette unijambiste… Tout ce que je peux te dire, c’est que ça sent les emmerdes, et que t’es pas prêt de t’en sortir…

Au moins, j'ai appris qu'il avait une idée de la chose. Je n'avais pas été très explicite parce que je n'avais pas assez de données pour formuler une question plus cadrée. Il m'avoua que le fait d'en chercher d'avantage pourrait me conduire dans bien de situations réellement complexes. Son regard se détourna par la suite pour admirer la future nourriture qui nous était destinée avant de continuer dans ses paroles.

-En ce qui concerne les divinités… Mystère… Ca prévoit des guerres… Enfin.. avec une armée d’élus de pacotille à leur disposition, je ne sais pas ce qu'ils s'imaginent. Ces gens là n'ont pas toute leur tête.. Mais de toute façon, j’en ai rien à cirer….

Ses paroles n'étaient pas très claires, mais j'en comprenais quand même le sens, et ce qu'il essayait de me dire à ce moment là. Lui aussi était au point mort, et n'en savait malheureusement pas plus. Zoro ne semblait pas non plus vouloir participer à une quelconque bataille sans sens. À vrai dire, il se considérait plus comme un voyageur qui attends de reprendre la totalité de ses capacités qu'un élu et serviteur d'un royaume. Il était comme moi , un être neutre.

Le doute qui commençait à s'inicer dans mon esprit à  propos de la nature de la marque et des obligations des élus risquaient bien évidemment de changer ma façon de voir les choses. Plus j'y pensais, plus je m'éloignai de la personne que j'étais vraiment. Je ne saurais comment l'expliquer, mais je détestais d'avantage les dirigeants des différents royaumes. Mais était-ce un crime de chercher les réponses à une incompréhension d'une telle ampleur ? Le bretteur m'interrompit dans mes pensées en me renvoyant ma propre question.

-Et toi, un avis sur le sujet ?

Moi ? Je n'en savais justement rien. Persuadé qu'il était plus ancien que moi dans ce monde, j'ai cru qu'il aurait pu m'éclairer sur le sujet. Mais je me trompais. Les choses demeuraient toujours plus compliquées que prévues, peu importe le monde dans lequel j'étais. L'imprévu dans celui-ci, c'est que malgré le fait qu'il soit plus ancien que moi, il n'en sache pas plus que moi. Cela voudrais t'il dire qu'il est possible de passer toute une vie sans rien y comprendre ? Malheur. Je repris parole pour donner mon avis sur la situation

-Cette marque, qui apparaît toujours sur les élus, qui fonctionne comme un talisman nous remettant complètement à zéro dis-je en posant ma main sur mon épaule droit je ne sais pas comment j'ai fait pour l'avoir. Quelqu'un a bien dû la mettre à un moment ou à un autre lors de mon  inconscience. Déjà ça, je ne le comprends pas. Aussi, comment as t'on fait pour arriver ici ? pour ça je n'ai aucune idée de réponses.Le fait qu'on doit bosser pour les royaumes, je n'en comprends ni le sens, ni la raison. Tout cela est d'une telle embrouille qu'au final tout ce que je sais, c'est ce que les gens disent de moi. Je suis au point mort où je suis et personnellement je ne compte pas demeurer ainsi.

Je lâchai un autre soupir avant de regarder la viande qui à priori avait déjà cuit. C'est avec un large sourire que je me relevais

-Ah... La viande est cuite. On peut aller manger

Je m'avançai doucement vers le lieu avant de retirer une brochette contenant trois énormes morceaux de viande.

-Tiens voilà pour toi. Il y'en a encore d'autres si tu en veux. Je ne me pense pas capable de finir une brochette entière sur les dix brochettes que j'ai préparé. Ne te gènes pas si tu veux manger.

Je remis la brochette à Zoro avant d'aller prendre une autre et commencer à la manger. J'avais faim et j'étais épuisé. Fort heureusement quelque chose me divertissait quand j'ingurgitais de la viande. Lors de mon repas, la chose extraordinaire, qui en devenait même divertissant, c'était la façon dont Zoro dévorait ces brochettes. Il mangeait gros et vite. c'était presque drôle. Je me demandais même si dans son monde tout le monde mangeait comme ça.

-WOW... Tout le monde mange comme ça dans votre monde ? On peut dire que tu as un appétit de géant. dis je en ricanant


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1305
Yens : 541
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 152
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec un bonhomme vert   Mar 30 Aoû - 17:22


Les grands lacs
Rinkyu & Zoro



Tarzan prit le temps de réfléchir à ce retournement de question. Du peu que l’épéiste le connaissait, il pouvait deviner que le ninja s’efforcerait de donner la réponse la plus complète et claire qui soit. Il semblait être un homme assez doué dans le discours et donc largement plus minutieux que Zoro dans ce domaine.
Et en effet, le cheveux vert ne fut pas déçu puisque même avec aussi peu d’informations, le ninja fournissait une jolie réponse, incluant une série de questionnements judicieux. Zoro constatait que ces élus se prenaient beaucoup trop la tête, mais il ne les blâmait pas pour cela, on avait besoin de ceux qui posaient les questions.  

Ainsi, il poussa le cheveux vert à réfléchir à des choses auxquelles il n’avait jamais pensé, comme ce sceau. Tarzan théorisait comme quoi quelqu’un aurait pu le placer ici pendant son inconscience. Ce n’était pas absurde. En ce qui concernait la façon dont ils avaient atterri sur cette île, Zoro s’était déjà bien évidemment posé la question, ce fut d’ailleurs la première qu’il se posa. Selon lui, il s’était fait téléporté ici par le biais d’un pouvoir, comme autrefois avec Kuma. Mais rien n’était sûr ici, tout semblait si différent sur cette île, les lois n’étaient pas les mêmes que dans le reste du monde.
Oui, car Zoro se pensait toujours dans son monde, égaré sur cette île. Pour lui, la mer qui arborait les côtés de ces terres étaient la même que celle sur laquelle il naviguait avec ses amis. Ce gars là avait toujours un train de retard, mais en même temps, comment deviner tout seul qu’il n’était plus dans son monde ? Sachant que dans son propre monde, tout était tellement possible que l’étrangeté et l’unité de cette île ne le dépaysaient pas tellement. Surtout qu'il avait croisé Law un peu plus tôt dans la journée,ce  qui le confirmait dans son erreur : il était dans son monde et Kosaten était une île quelconque de Grand Line. En effet, les chances de ne plus être dans son monde et de croiser une connaissance comme Law étaient plutôt improbables. De ce fait, la théorie d'un autre monde était impensable pour Zoro, il ne s'était d'ailleurs jamais posé la question.

Quant à l’obéissance aux royaumes, ça, c’était le désert. Zoro n’avait aucune réponse à donner à ce sujet. Il avait pensé vite fait à la possibilité que ce soit un fruit du démon qui pousse les gens marqués d’un sceau à jurer fidélité, mais il y avait une couille dans le potage. En effet, Seika, Minshu et Fuyu étaient trois royaumes différents, sous la coupe de trois « chefs » distincts, et un fruit du démon était unique, il ne pouvait pas en exister trois pareils.
En tout cas, si tous ces questionnements ne secouaient pas l’épéiste plus que cela, Rinkyu paraissait bien plus impliqué et préoccupé par toute cette merde intrigante. Heureusement, la bouffe avait pour but de le soulager.

Zoro qui s’était contenté de le regarder d’un visage neutre, sans avoir l’intention de lui offrir une nouvelle réponse, fut soudainement sollicité par la remarque suivante du ninja qui résonnait ainsi dans la cervelle du marimo : « viande, cuite, manger »  Voilà ce qu’il se passait actuellement dans la tête de ce primate affamé.
Il s’assit plus convenablement, et attrapa la brochette tendue du jeune homme. Sans écouter un mot de son blabla suivant, Zoro dégomma déjà un des morceaux de viande en à peine dix secondes.
Avec un morfale en capitaine, il y avait plutôt intérêt à avaler plus vite que la lumière. Si on ajoutait en plus aux habitudes, le fait d’être aussi affamé qu’un somalien, là, la viande disparaissait en un clin d’œil. L’épéiste était comme un trou noir béant qui absorbait d’une traite tous les éléments autour de lui, qui paraissaient tout de même appétissants. Fallait pas non plus abuser, il n’était pas encore assez fou pour manger les cailloux environnants.

Et voilà, première brochette terminée. L’épéiste se redressa et attrapa une seconde brochette qu’il vint engloutir aussi vite que la première, puis alors qu’il entama la troisième, le ninja s’amusa de son attitude. Et bien qu’il s’agissait à la base d’une remarque anodine qui n’aurait pas dû interrompre le cheveux vert dans sa dégustation, ce dernier fut interloqué par l’un des mots du brun.
Alors qu’il prenait une bouchée, il s’arrêta net dans son geste, la viande à moitié dans la bouche et jeta un regard interrogateur vers le ninja. Il venait de lui mettre la puce à l'oreille. Il resta silencieusement dans cette position pendant cinq bonnes secondes et finit par avaler le gros bout de viande sans le mâcher. Il déglutit difficilement, le morceau étant massif, mais il devait se grouiller de s’en débarrasser pour parler :

- Hein… ?! Mon monde… ? Eh, c'est aussi le tien j'te ferais dire….

Puis sur ce, il tournoya sa brochette et reprit une nouvelle bouchée, plus lentement cette fois-ci.






† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique


Dernière édition par Zoro Roronoa le Mar 30 Aoû - 23:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1388
Yens : 10
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En guerre

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec un bonhomme vert   Mar 30 Aoû - 22:40




feat.Zoro

Explications

- Hein… ?! Mon monde… ? Eh, c'est aussi le tien j'te ferais dire….

Cette phrase m'interrompit un moment. Pourquoi affirmais t'il cela ? Il n'était pas un Shinobi et par conséquent ne pouvait pas venir de mon univers, à moins d'être un civil ordinaire, ce qu'il n'était pas. Nous n'avions rien en commun, depuis le style vestimentaire jusqu'au nombre d'épées portées sur soi en passant par la façon de manger et la couleur de cheveux. Il n'avait rien de ce que j'ai pu croiser dans mon monde. Depuis les confins du pays de la terre, territoire du village d'Iwa, jusqu'aux extrémités du pays de l'eau , territoire du village de Kiri, personne n'avait un élément ressemblant à cet individu. De plus, il ne connaissait rien au nom Uchiha, qui était malgré lui le nom le plus célèbre de mon monde. Sa proposition était fausse, mais pourquoi le disais t'il aussi calmement ?

La simplicité avec laquelle il le disait était presque étonnante. Il ne devait surement pas savoir qu'il était dans un territoire complètement différent de celui qu'il connaissait. Lui annoncer cela lui ferait certainement céder à la panique. Le connaissant , il se sentirait beaucoup moins à son aise en apprenant cela ou bien ne me croirait tout simplement pas. Je me devais tout de même d'essayer de lui expliquer tout ce qui se tramait autour de nous. De plus, le savoir l'aiderait certainement.

-Dans mon monde, il y'a eu trois événements majeurs. La première Guerre Shinobi, la deuxième et la troisième. Toutes les trois ont été causées par des conflits territoriaux entre les différentes puissances mondiales. Dans mon monde, il existe des démons, parmi lequel Kyubi, le démon renard à neuf queues qui possède un pouvoir dévastateur. Je regardais attentivement ses réactions face à mes propos. Dans mon univers , ce sont les Daimyos et les Hokages qui dirigent le monde.

Je venais de citer une bonne partie des faits les plus connus de mon monde, qui n'échapperait même pas à un nouveau né doté de raison. Toute personne vivant dans le cruel monde d'où je venais, savait que les Shinobis ont la capacité de manipuler le chakra corporel. C'était si basique... Si lui ne connaissait rien de tout cela, ou même que cela ne lui disait absolument rien, c'est qu'il n'avait plus aucun doute : Il n'était pas du même monde que moi

-Est ce que tout ce que je viens de te dire te rappelle quelque chose ? Si c'est le cas tant mieux, sinon, nous ne sommes pas du même univers. Il est important dores et déjà de savoir de telles choses.

Je me relevai alors pour écouter son opinion de la situation. Avec un simplet comme lui, expliquer tout cela devait se faire pas à pas, sans trop forcer la réflexion.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1305
Yens : 541
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 152
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec un bonhomme vert   Jeu 1 Sep - 17:05


Les grands lacs
Rinkyu & Zoro



Rinkyu afficha une certaine stupéfaction face à la « naïveté » du cheveux vert. Les deux hommes ne semblaient plus se comprendre, et comme si ce n’était pas assez, le ninja prit la décision d’égarer encore un peu plus l’épéiste. En effet, il se lança dans un discours des plus saugrenus, ça ressemblait à la description de son « pays », ou plutôt de son monde. Il employa des termes inconnus au bataillon, et qui déployèrent un sombre nuage de confusion au-dessus de Zoro.
Qu’est-ce que c’était que cette histoire ? Un démon renard à neuf queues ? Probablement un mec qui avait bouffé un zoan, non ? Il le racontait d’une façon qui laissait entendre que les règles de son monde n’avaient rien à voir avec celles de Zoro.

Le sabreur continua à ruminer comme une vache, tout en fixant Tarzan, complètement médusé, bien qu’il ne laissait pas transparaître sa désorientation. Les questions commençaient mine de rien à se bousculer dans sa petite caboche de cactus
Les Hokages et les Daimyos qui dirigeaient le monde de ce type… Qu’est-ce que c’était que ces mecs là encore ?  Ce gars-là sortait d’un conte de fée, ce n’était pas possible autrement. Tout ça paraissait bien compliqué mais aussi complètement différent de tout ce que l’épéiste connaissait. Et donc en effet, il n’en avait jamais entendu parler. Il questionna alors le bouffeur de sangliers, qui secoua la tête de droite à gauche, négativement :

- J’sais pas ce que c’est que ton drôle de système mais dans ce monde, y'a rien de tout ça….

Zoro avait du mal à croire qu’il existait d’autres univers, c’était assez fou quand on y pensait. Mais comment pouvait-on changer d’univers comme ça ? Qu’est-ce que ce type foutait ici ? C’était une histoire hallucinante d’avoir carrément changé de monde. Ca devait être assez dur pour lui d’être aussi loin de tout ce qu’il connaissait.

- Tu ne rentreras jamais chez toi ?

Malgré toutes ces explications, Zoro en avait conclu que Rinkyu était un alien et que lui, était toujours dans son monde. Ca devait être assez triste pour le ninja. Sur ce, le cheveux vert reprit une nouvelle bouchée l’air de rien.






† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1388
Yens : 10
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En guerre

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec un bonhomme vert   Ven 2 Sep - 14:32




feat.Zoro

Explications

- J’sais pas ce que c’est que ton drôle de système mais dans ce monde, y'a rien de tout ça….

Sa réaction me rassura. Mes efforts pour lui expliquer quelque chose d'aussi complexe aboutissait. Il avait au moins compris qu'on n'était pas du même monde. J'avais toutefois un léger doute quant à son niveau de compréhension de la situation globale. Je me tu le laissant poursuivre. Zoro devrait surement s'exclamer dans quelques instants par la suite. Même ses réactions devaient surement être aussi rapides que sa vitesse de réflexion.

- Tu ne rentreras jamais chez toi ?

Une réaction bien inattendue de sa part. Cela me fit douter quelques instants de sa totale compréhension. Il pouvait bien avoir tout compris et rester dans son calme habituel, tout comme il pouvait n'avoir rien compris et penser que je m'étais retrouvé dans son monde. Peu importe sa façon de voir la situation, je m'étais déjà fait à l'idée de ne plus poursuivre l'objectif de lui expliquer cela. Si le bretteur avait comprit, tant mieux pour lui. Sinon, tampis. D'autres occasions se présenteraient à nouveau à lui et à la longue même si il devrait prendre cinq ans pour le faire, il comprendrait ce qu'il lui arrive.

-Je ne sais pas encore. Je vais aller trouver des réponses ailleurs pour cela. Mes propres connaissances en la matière sont très limitées mais je réussirai à trouver les réponses aux questions que je me pose. J'espère que ça sera plus simple que je ne le pense

Je me rassis avant de terminer ma brochette de viande rapidement. Mon ventre était bien rempli après cela comme je l'avais prévu. Après avoir lancé le pieux de bois qui maintenait la viande dans la brochette, mon dos se colla à l'arbre derrière moi me permettant de digérer un peu. Le repas était appétissant et le temps était toujours aussi beau en début d'après midi. Mon chemin tendait presque à sa fin et donc la séparation avec ce bonhomme approchait à grand pas.

Je déposai mon katana et mon fourreau derrière l'arbre où j'étais avant de sauter pour me retrouver en face du bois qui avait déjà totalement cramé. C'était tout le bois qui avait permit de faire cuire toute la viande. Une sorte de grand feu de camps. Les unes après les autres, je débarrassais le chemin des piles de bois. Afin de remettre cette zone dans son état initial, chaque chose partait hors de la rue, depuis les ossements blancs de sangliers, jusqu'à la cendre noire qui restait en dessous du feu éteint. Rien n'échappait à mon œil, et je me débrouillais pour que rien ne le fasse.

À la fin de tout cela, je tapotai mes mains afin de leur enlever la saleté qui s'y était accrochée, après quoi je remis ma veste. Suite à un passage de la main sur mon front, je regardais Zoro avec un léger sourire. J'étais prêt à y aller.

-Je pense qu'on peut reprendre la route. Il doit nous rester une cinquantaine de mètres dans cette direction Dis-je en pointant du pouce le chemin qui était derrière moi

Quelques minutes plutard, nous reprîmes la route en direction de Fuyu Une marche qui s'annonçait moins mouvementée que dans le passé.

-Où iras tu à présent ?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Rencontre avec un bonhomme vert   

Revenir en haut Aller en bas
Rencontre avec un bonhomme vert
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le Style Mirkwoodien
» Table Match : Ryback vs Cena
» Un combat avec un loup brun aux yeux oranges
» Les Orks de Barbarie. (Rien à voir avec Santa Barbarie)
» Un blason vert et des rires mesquins [PV Vas]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Grands lacs-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.