Partagez | .
Le temps d'une vie
Messages : 583
Yens : 2117
Date d'inscription : 08/04/2016
Age : 24
Localisation : En vadrouille

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Ieta Ao ▲ Sympathique ▼

-



MessageSujet: Le temps d'une vie   Sam 20 Aoû - 16:05




Le temps d'une vie

feat.Aki Nishiie



ACTE I :
Tombé du ciel

Tous les jours se suivent et se ressemblent... Je marchais tranquillement, profitant d'un léger vent frais qui souffle sur la zone, caressant mon visage et mes cheveux, je pouvais y distinguer le léger parfum de l'océan, l'odeur de la forêt et de la pluie qui devait tomber plus loin.

Je soupirais, regardant Erym qui avait pris la tête de la marche, les mains derrières la tête, silencieuse et pensive tandis que le dragon de fumé flotté en silence au-dessus de nous, s'arrêtant parfois pour regarder l'horizon d'un air préoccupé, comme appelé par un écho lointain et imperceptible, avant de finalement reprendre la marche avec nous. Levant les yeux vers le ciel bleu parsemé de nuages semblables à du coton, je faisais le point sur ma vie depuis mon arrivée en Kosaten, de ma rencontre avec des personnes qui étaient devenus indispensable avec le temps.

Mon frère et professeur Natsu Dragnir, élève de dragon, partageant un pouvoir similaire au mien et un historique avec l'espèce de l'esprit qui partage ma vie. Nous étions vite devenu des amis, des frères. Il était fort, courageux, plein d'entrain et de joie de vivre, mon opposé le plus total ! Comme ne pas penser à Erym...

Elle qui a essayé de me tuer à deux reprises, qui après tous le monde que j'ai fait, à réussir à me pardonner et à décider de m'accompagner pour je ne sais quelle raison, comme une sangsue tenace impossible à se débarrasser. Elle a vite su devenir le pilier qui me maintient en place, m'empêchant de sombrer dans l'océan de sang que je laisse sur mon chemin.

Et Aki, celle qui m'avait appris à appréhender ce monde et ses dangers, m’accueillant avec une gentillesse dissimulée, mais sincère. Farouche combattante au cœur d'or, alliée précieuse, j'essayais de toujours garder en mémoire ses conseilles et ses réprimandes, gardant une pensée pour elle, priant pour qu'il ne lui arrive rien et de pouvoir la croiser de nouveau à la croisé d'un chemin.

Et enfin l'impressionnant dragon de fumé qui c'était éveillé avec moi en Kosaten. Énigmatique, blagueur de mauvais goût, mais possédant un bon fond, il était le seul que je savais, resterais avec moi jusqu'à ma mort. C'était d'ailleurs étonnant que son apparence m'impressionne toujours après tous ce temps, après tous ses mois... En y regardant de plus près, j'avais l'impression qu'il devenait plus grand, plus gros et moins fantomatique au fil du temps... Mais ce n'était qu'une impression.

Une chose étrange ce passait depuis quelques temps également, mon bras noir me brûlait méchamment par moment, non pas le sceau de Manshee comme ça avait pus déjà m'arriver, mais tout le bras. Une brûlure profonde, tenace, comme un appel venant du fond des âges, d'un autre monde. Ça restait quelques heures tout au plus, avant de passé.

Soupirant de nouveau en fermant les yeux pour recentrer mes pensées, je percutais la jeune fille qui c'était arrêtée, râlant sur ma maladresse alors qu'elle se préparait à poser le campement afin que nous puissions nous restaurer. Le soleil était haut dans le ciel, souvent cacher par des nuages blancs qui passaient régulièrement, posé sur le bord du chemin sous un arbre, assis sur l'herbe fraiche, de la viande cuisait doucement au-dessus du feu de camp brûlant de flammes azurées, crépitantes et dorées, presque prêtes à être dégusté et en assez grosse quantité pour un régiment...


-J'ai faiiiim... Soufflais-je après un énième râle de mon estomac, regardant la cime des arbres exotiques des forêts de Seika, perdu dans mes pensées et mes souvenirs.



Dernière édition par Ieta Ao le Mar 20 Sep - 10:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1148
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Sam 20 Aoû - 19:15




Le temps d'une vie



feat.Ieta <3





De nouveau la forêt tropicale accueillait la rouquine en son sein. Le nouveau mode de vie quasi sédentaire qu'elle avait adopté depuis cette journée qui resterait sans doute à jamais gravée dans sa mémoire l'empêchait de côtoyer la nature aussi souvent qu'elle le souhaiterait, elle avait donc décidé de s'accorder quelques jours à la forêt qui l'avait souvent connue. Afin d'éviter de perdre du temps, elle avait déployé ses deux immenses ailes de dragon aux couleurs rouges et noires. Pour éviter d'y perdre ses vêtements, elle ne gardait que les bandeaux qui couvraient sa poitrine lorsqu'elle se déplaçait dans les airs. Ses deux immenses extensions nervurés faisaient chacune sa taille et la soulevaient sans aucune difficulté, elle décolla rapidement de la capitale, non sans avoir déposé un baiser sur le front d'Orina, et voyagea toute la journée. Mune et Mizu suivaient à pied, et ils s'étaient donnés un lieu de rendez vous bien précis. A leur forme habituelle, ils en auraient sans doute pour quelques heures de plus, mais ils avaient la capacité d'être très rapide. C'est donc en une journée qu'ils firent ce qu'elle avait parcourus en trois jours quand elle avait été en compagnie de la petite fille.

Lorsqu'elle repéra un léger feu au dessus de l'endroit où elle devait atterrir, elle se mit en vol stationnaire quelques instants, le temps de détecter si le Fluide qui émanait de l'endroit était dangereux, mais non, il était clairement reconnaissable. Son cœur fit un bond dans sa poitrine quand les deux auras se révélèrent à elle. Ieta et Erym ! Elle ne les avait pas vus depuis … depuis … elle ne se souvenait même pas du nombre de choses qu'elle avait vécus depuis qu'elle avait aperçus pour la dernière fois le sourire du brun et de son amie bandit. Elle scruta les alentours et prit un peu plus de hauteur pour repérer ses deux amis à fourrure. Elle ne voulait pas qu'ils hésitent à avancer parce qu'ils voyaient qu'elle n'était pas seule.

Mizu connaissait à peu près Ieta mais Mune ne l'avait vus qu'une fois, et de manière très courte, il ne le reconnaîtrait assurément pas, et on ne pouvait pas compter sur la renarde pour le rassurer vis à vis d'un être humain. Il fallait donc qu'elle les avertisse qu'il n'y avait pas de danger. Elle finit par les repérer, à environ une heure à pied, et lança un message mental au loup auquel le canidé répondit aussitôt d'un hurlement perçant pour stipuler qu'il avait clairement comprit le message. Elle fit ensuite demi tour pour survoler de nouveau l'endroit d'où le feu prenait origine et se posa un peu à l'écart pour ne pas effrayer les deux acolytes. De tout son cœur elle espérait qu'ils ne l'auraient pas oublié. Certes, Aki était la première élue que le Minshujin avait croisé en Kosaten, mais elle craignait toujours qu'il ne l'efface de sa mémoire.

Une fois au sol elle replia ses deux ailes dans son dos, sans pour autant les faire disparaître. Les déployer lui demandait une certaine quantité d'énergie et elle n'avait pas envie de se débarrasser encore de la sensation exquise de s'élever dans les airs, quitte à pouvoir en faire profiter quelqu'un d'autre. Elle avait beau être assez peu musclée car plutôt basée sur la rapidité et la magie, ses ailes possédaient une puissance incroyable qui pouvait lui permettre de soulever un ou deux être humain (ce qu'elle ne pouvait pas faire en temps normal, bien entendus), et elle se souvenait toujours avec une certaine mélancolie de la première fois où elle avait volé. Akira, un homme démon, avait accepté de lui faire faire un tour, alors même qu'elle était encore incapable de faire apparaître ses deux membres écailleux. C'était ce qui l'avait poussé à mettre énormément d'énergie à apprendre à voler.

Lorsqu'enfin elle déboucha sur l'endroit où campait ses deux vieux amis, Ieta était en train de se plaindre de la faim qui le taraudait, avec ce naturel qui était le sien. Les larmes aux yeux, elle se propulsa d'un léger coup d'aile et lui sauta dessus sans se soucier de la manière peu appropriée dont elle était habillée, tellement heureuse de le revoir enfin alors qu'elle n'avait cessé de s'inquiéter de le savoir en vie.

IETA !

Elle l'agrippa sans lui laisser la moindre chance de s'échapper et présentait un sourire tellement ravis que d'aucun aurait dit qu'elle avait attendus cet instant toute sa vie.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 583
Yens : 2117
Date d'inscription : 08/04/2016
Age : 24
Localisation : En vadrouille

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Ieta Ao ▲ Sympathique ▼

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Sam 20 Aoû - 22:20




Le temps d'une vie

feat.Aki Nishiie



Le hurlement d'un loup résonnait dans la forêt, bien loin de notre position, mais ça restait pas très rassurant. Passant mes mains sur mon visage brillant de sueur, je voyais Zeymah fixait une direction depuis quelques minutes, je me demandais s'il avait repéré les loups que nous venions d'entendre ou autre chose. Haussant les épaules, lui faisant confiance pour me prévenir en cas de besoin, je me préparais à déguster toute cette nourriture presque cuite.

~Héhé, c'est bien ce qu'il me semblait.

Levant un sourcil en me tournant vers le dragon de fumée, je pouvais sentir mon cœur cognait subitement à ma poitrine lorsqu'une présence ne sortant de nuls parts se jetait sur moi. N'ayant même pas le temps de réagir, je me retrouvais le dos endolori contre le sol, les oreilles sifflants à cause du choc et les joues rosés en reconnaissant l'odeur de la chevelure rousse que j'avais sous le nez, le tout sous le rire gras de mon acolyte enfumé.

Sa voix, son odeur, sa chaleur, sa présence... Je n'y croyais pas moi-même, que celle qui occupait mes pensées quelques heures auparavant, débarquait aussi subitement de nul part. Mon cœur cognait à ma poitrine, cela ne m'était plus arrivé depuis des lustres maintenant que j'y pense. Un sourire dessinait sur mes lèvres, je m'apprêtais à l'entourer de mes bras, de façon machinale, sans y penser, lorsque je remarquais la tenue très légère que l'élue de Seika portait, sûrement pour protéger sa tenue habituelle des majestueuses ailes qu'elle avait dans le dos.

Devenant rouge écarlate, perdant les mots que brûlait d'envie de lui dire, surtout depuis notre dernière rencontre, redevant le petit gamin timide et begueillant devant n'importe qu'elle fille alors que cette habitude avait fini par disparaître depuis mon arrivé ici, pourquoi cela revenait maintenant, si subitement ? Juste à cause d'un dos légèrement dénudé, à la peau si clair et si douce... ?


-A-A-Ak... Je-Tu...
-AKI !!!!! Que fais-tu ici ?! Je suis contente de te revoir !
-Je t'-AAAAAAAAAARGH !!!


Remarquant la nouvelle arrivante qui m'avait pris pour cible prioritaire, Erym lui sauta dessus à son tour, écrasant le pauvre m'attelas que j'étais sans le moindre gène, ne m'ayant sûrement même pas remarqué, trop obnubilé par la femme ailée pour voir autre chose que son amie... Poussant un râle d'agonie faisant remarquer ma présence, l'ancienne voleuse se relevait honteuse en embarquant la jeune femme ailée en chemin sans lui demander son avis afin de me laisser respirer, moi qui venais de perdre connaissance à cause de l'émotion et de cet écrasement soudain.

Les secondes passèrent dans les ténèbres sous le regard du groupe responsable de mon état, groupe qui pouvait contempler mon bras noir avoir d'étrange spasme, comme une queue de lézard coupé et continuant de bouger malgré tout, gonflant par endroit et dégageant une légère fumée opaque. Je ne tardais pas à reprendre connaissance, passant ma main normale sur mon visage pour dissiper le mal de tête que je sentais s'installer pour finalement adresser un sourire doux, rougissant, à la jeune femme rousse qui venait d'arriver. Je ne pouvais dissimuler la joie de la revoir alors que je pensais qu'elle m'éviterais après ce que j'avais fait lors de notre dernière rencontre...


-Aki... Je suis content de te voir, je v...

Voyant leurs mines inquiètes sans comprendre pourquoi, une violente douleur me lançait subitement dans mon bras noir, étouffant un cri de douleur, je le relevais pour admirer le travail : le bras était couvert de runes de couleurs blanches, gonflant et dégonflant de part en part tout en dégageant des éclairs blancs qui frappaient au hasard autour de moi, brulant le sol et les arbres. Je sentais mon esprit se déchirer, mon bras semblait se consumer de l'intérieur et je ne pouvais que hurler sous la douleur qui m'envahissait.

Après de trop longues secondes, le bras retrouvait finalement son calme, les runes prenant une couleur azurée et les éclairs se stoppant enfin. Les cris s'arrêtèrent et le silence revint. C'est alors qu'une voix grave et caverneuse sortit de mes lèvres, faisant trembler les arbres et la nature avoisinante.


-Tiens tiens, voilà qui est intéressant.

Une canine dépassant de ma lèvre supérieure, je relevais des yeux rubis à la rétine reptilienne vers les deux jeunes filles, faisant pousser un cri à Erym qui, les larmes aux yeux, partaient se cacher derrière l'élu du phœnix. Je levais la tête jusqu'à plonger ce regard qui n'était pas le mien dans les yeux émeraude de la jeune femme amie de la nature. Bizarrement, ce regard rubis n'était pas froid, mais plutôt dur, calme, voir amusé... Il semblait pouvoir voir au plus profond de ton âme en un seul regard.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1148
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Dim 21 Aoû - 0:01




Le temps d'une vie



feat.Ieta <3





La rouquine n'avait pas vraiment fait attention à la probabilité de faire mal à son ami, beaucoup trop contente de le retrouver pour s'embarrasser de ce genre de détails. Elle allait s'excuser et se relever lorsque Erym se joint au groupe, l'air tout aussi ravie de la voir, avant de relever Aki lorsqu'elle se rendit compte que le poids était trop grand pour le jeune homme. Avec un sourire de remerciement à l'attention de la bandit, la rouquine épousseta rapidement ses vêtement et fit jouer ses ailes dans son dos pour vérifier qu'elles n'avaient pas subis de la chute. Celles ci se déplièrent avec facilité et reprirent leur petite taille tout aussi facilement, entre ses omoplates, correctement lovée mais prêtes à se déployer dès que ce serait nécessaire. Elle fournit une courte étreinte à la jeune brune avant de se retourner vers son ami et de se rendre compte qu'il n'était clairement pas dans son état normal.

Il était quasi évanouis, à moins qu'il ne le soit complètement, et son bras noir avait des spasmes inquiétant. Se souvenant avec crainte de ce que lui avait dit Zinnia, elle commença à s'inquiéter de manière fulgurante et s'agenouilla à ses côtés, se saisissant de l'endroit où il y avait la marque et tentant d'y injecter son Fluide guérisseur. Celui ci ne sentit aucune blessure guérissable, rien que deux présences entremêlées et qui semblaient ne pas aller aux mieux de leur forme. Elle ne pouvait rien faire ! La dragonne avait raison ! Commençant à paniquer, la rouquine se releva pour récupérer sa besace lorsque Ieta sembla revenir à lui, l'air presque normal, et s'exprimant avec calme.

Mais cela ne dura qu'un court instant. La seconde d'après il hurlait, agrippant son bras, le visage distordus par la douleur. Sur sa marque de nombreuses runes blanches étaient apparus. La Druidesse essaya aussitôt d'utiliser ses souvenirs pour voir si elle les connaissait, mais non, ce n'était aucune de celle qu'elle avait pus apprendre durant son apprentissage, ou alors elle les avaient oublié depuis longtemps. Prise de panique, elle se mordait la lèvre jusqu'au sang, jetant des regards anxieux à l'élu du serpent pendant qu'elle fouillait frénétiquement dans sa besace à la recherche de quelque chose, n'importe quoi, qui pourrait l'aider. Lorsqu'elle fit émerger une feuille de gentiane aux propriétés calmantes, il était déjà trop tard, la souffrance avait cessé et le jeune homme était redevenus calme.

Il parla, et sa voix grave était fort semblable à l'une de celles qui composaient les paroles des deux gardiens des arbres. Une voix profonde qui faisait trembler les alentours et qui résonnait dans notre esprit si puissamment que l'on avait peur de devenir sourd. Ce n'était plus lui. Regardant les yeux à la couleur différente de son interlocuteur, l'archère y reconnut l'aspect froid et calculateur qu'elle avait déjà croisé chez la Fuyujin dans la toundra boréenne. Elle réprima ses angoisses qui lui hurlaient que l'esprit de son vieil ami avait été consumé et soutint le regard du dragon avec un air de défi, laissant ses deux lourdes ailes légèrement déplié. En cet instant, l'esprit de l'Alatreon qui palpitait en elle, contre son cœur, se réveillait doucement, déjà tiré de son état de somnolence par les deux ailes qui étaient les siennes.

D'un pas déterminé la soigneuse marcha jusqu'à l'enveloppe corporelle qui avait autrefois appartenus à une personne qui avait une place très importante pour elle. Toute sa peur, toute sa colère, tout cela était rejeté à un plan inférieur, elle était juste extrêmement concentrée, prête à tout faire pour le sauver. Pourtant, une larme coulait sur sa joue, sans même qu'elle ne s'en rende compte. Ses yeux pomme plantés dans ceux du frère d'une autre connaissance, elle parla avec un calme qu'elle essaya de rendre le plus évident possible.

Tu es le frère de Zinnia, non ? Je te reconnais à ton aura. Ieta est il … Elle prit une grande inspiration. Est il toujours vivant ?

Elle attendait la réponse, les dents serrées, la peur au ventre, espérant de tout son cœur que la réponse serait positive. Si ce n'était pas le cas … Alors elle aurait de nouveau perdus quelqu'un, alors peut être devrait elle reconnaître que le vampire avait raison et qu'il n'y avait aucun espoir en ce monde …



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 583
Yens : 2117
Date d'inscription : 08/04/2016
Age : 24
Localisation : En vadrouille

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Ieta Ao ▲ Sympathique ▼

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Dim 21 Aoû - 11:47




Le temps d'une vie

feat.Aki Nishiie



Celui qui avait pris ma place aux commandes de mon corps, le dragon de fumée qui m'accompagnait depuis de longs mois maintenant, fermait et ouvrait le poing de ma main noire qui était actuellement la sienne, comme pour faire circuler le sang et vérifier que tout était en ordre. Ne lâchant pas la rouquine de son regard de braise, Zeymah finissait par se relever en s'étirant, comme s'il sortait d'une longue léthargie. Enfonçant ses yeux rubis dans ceux mêlant tristesse et peur d'Aki, laissant même un sourire amusé apparaître sur mes lèvres alors qu'il poursuivait ses étirements en écoutant la jeune femme de Seika.

-Zinnia... Zinniahrym ? C'est bien ce qu'il me semblait, seule son énergie pouvait provoquer une telle réaction sur le sceau. Cependant, elle a dû te faire démonstration de ses pouvoirs pour que tu sois marqué, étonnant que tu sois toujours debout, petite.

Une bataille de regard s'était déclenchée entre les deux protagonistes, l'une était déterminée, inquiète... Alors que l'autre la regardait sévèrement, tout en étant amusé par sa réaction. Ses ailes de dragons qui se dépliaient légèrement ne passaient pas inaperçu, il connaissait cette façon de faire, c'était une façon pour paraître plus impressionnant afin d'intimider l'adversaire.

Cela amusait notre Destructeur scellé qui soutenait sa provocation sans bouger, sachant très bien qu'elle n'attaquerait pas de toute façon, pas avec mon corps en face d'elle. Après une bonne séance à faire craquer tous les os de mon corps, il tendait le bras noir couvert de runes devant lui.


-Ne t'inquiète pas petite, il semblerait que nos esprits se soient inversés, c'est intéressant, mais pas dangereux pour lui.

Son regard de braise plongé celui de l'élue de Seika, lui accordant un sourire fier et amusé devant sa réaction et les sentiments qui bouillonnaient en elle en cet instant. Je m'avançais alors d'un pas, faisant reculé Erym par la même occasion, qui ne comprenait pas ce qu'il était en train de se passer, faisant alors pleinement face à Aki, la dominant seulement par la taille.

-On me nomme Zeymah Vodahim, je suis en effet le frère de Zinnihrym. C'est un plaisir de pouvoir enfin te rencontrer en personne, petite.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1148
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Dim 21 Aoû - 21:30




Le temps d'une vie



feat.Ieta <3





Le dragon reconnaissait bien l'existence de sa sœur, c'était donc que c'était effectivement que le sceau avait un problème. La terreur de perdre Ieta se fit plus percutante. Elle ne voulait pas voir quelqu'un d'autre mourir devant ses yeux, elle ne voulait pas perdre un autre ami, elle qui avait déjà vu Kachou et Adakor mortes … C'en était trop. Si il fallait qu'il ne puisse jamais revenir, pourquoi continuer à se battre ? Pour continuer à laisser derrière elle toutes les personnes auxquelles elle tenait ? C'était hors de question. Elle ferait tout ce qu'il fallait pour le retrouver, quel qu'en soit le prix. Quoi qu'il en soit, elle ne put s'empêcher un sourire narquois lorsqu'il s'étonna de sa présence face à lui alors qu'elle avait rencontré la dragonne de sa fratrie. Elle haussa légèrement les épaules, lui faisant ainsi comprendre que ce n'était pas une si grande affaire que cela.

Etonnant qu'elle soit toujours debout, plutôt.

Elle eut un léger rire, lui montrant qu'elle essayait, non pas de se moquer de lui, mais de lui rendre la monnaie de sa pièce afin de détendre plus ou moins l'atmosphère. Elle s'inquiétait pour son ami, avec une vigueur quasiment effrayante, mais si il y avait bien une personne capable de la ramener, c'était celui qu'elle avait face à elle en cet instant, alors il valait mieux pour eux qu'ils s'entendent bien. En tout cas, c'était la réflexion qu'elle se faisait en attendant sa réponse. Elle espérait qu'il aurait au moins l'humour nécessaire pour le comprendre. Il vivait avec Ieta depuis tout ce temps, elle ne pouvait pas croire qu'au moins une pointe de dérision ne s'était pas insinué en lui. Le regard narquois qu'il lui portait le confirmait un effet, un regard que la Druidesse ne pouvait clairement pas apprécier et qui la vexait encore, malgré tout le travail qu'elle avait dores et déjà fait sur sa propre fierté.

Sa phrase suivante la rassura. Elle ferma les yeux quelques secondes pour pousser un soupir de soulagement sonore. Il n'était pas mort. Et tant qu'il n'était pas mort il lui restait une chance de le sauver. En revanche, son interlocuteur semblait trop amusé par la situation, il risquait de vouloir garder la place qu'il avait gagné sans que la raison en soit claire. Le savait il lui même ? Connaissait il les mécanismes qui avait échangé sa position d'avec celui qui l'avait hébergé tout ce temps ? Et serait il assez coopératif pour les leur donner ? C'était fort peu probable. D'après ce qu'elle avait pus comprendre de Zinnia, leur espèce n'était pas des plus sympathique, et il y avait fort à parier qu'il lui ressemble, voire même soit pire, si on prenait en compte l'amour de la dragonne pour son semblable alors que lui même semblait juste curieusement surpris d'entendre son nom.

Bien décidé à asseoir sa supériorité, il fit plusieurs pas en avant, jusqu'à la dominer pleinement de la haute stature qu'avait son ami, alors qu'elle, ne possédait qu'une taille relativement en dessous de la moyenne. Il s'exprima de nouveau, toujours de cette voix étrange et impalpable, se présentant sous le nom de Zeymah Vodahim, ce qui s'apparentait fort au patronyme de la jeune Fuyujin. Lorsqu'il énonça son plaisir (ironique ou pas) d'enfin la voir en personne, l'élue du phénix arbora un sourire sarcastique pour lui répondre sur le même ton.

C'est également un plaisir de te rencontrer, mon grand.

A présent elle le sentait. Elle sentait la présence de son ami à l'intérieur. Son aura était faible, car dénuée de pouvoir, mais elle pouvait ainsi confirmer que Zeymah n'avait pas mentis et qu'il était bien vivant. Restait maintenant à trouver le moyen qui lui permettrait de reprendre la place qui était la sienne, et à faire ce qu'il fallait en engageant le moins de risques possibles.

Sais tu ce qui as causé ce transfert ?

Elle posa la question de but en blanc, sans se soucier de tourner autour du pot. Après tout, elle ne savait pas si cette situation risquait d'affaiblir le Minshujin à la longue, et plus vite elle saurait d'où cela provenait, plus vite ils auraient une chance de le sauver.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 583
Yens : 2117
Date d'inscription : 08/04/2016
Age : 24
Localisation : En vadrouille

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Ieta Ao ▲ Sympathique ▼

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Dim 21 Aoû - 23:03




Le temps d'une vie

feat.Aki Nishiie



Poursuivant leurs duels de regard, souriant l'un et l'autre pour des raisons différentes, mais laissant une certaine tension planer dans l'air. Erym reculait machinalement pour se mettre hors de porté de cet affrontement, semblable à la guerre froide qui secouait le continent il y a peu de temps encore entre les trois nations, avant que la grande guerre ne soit annoncée. Lançant une remarque énigmatique et pas très claire sur la sœur de celui avait possession de mon corps, Aki affichait un sourire sarcastique après avoir lâché un soupir de soulagement suite à la réponse de Zeymah, ne voulant pas se laisser dominé par cette étrange créature qui lui faisait face, tant bien même il arborait un visage famillié.

Le dragon de jais gardait son petit sourire narquois au bord des lèvres en observant la jeune fille à la chevelure de feu, comme il l'avait fait dans l'ombre jusqu'à maintenant, observant chacune de ses mimiques, chacun de ses gestes et les émotions que son regard et sa voix laissaient transparaître. La laissant finir sa plaidoirie avant de lâcher son rire gras si habituelle en donnant une claque non retenue dans l'épaule de la jeune fille, alors que son rire résonnait encore entre les arbres et que l'herbe à ses pieds étaient devenus grise et mourraient à petit feu dans un petit périmètre autour de moi.


-Mon grand ?! Ahahahah ! Tu as du cran petite ou au moins tu as de l'humour ! J'aime ça ! Pas comme l'autre petit qui se vexe à chaque remarque que je peux lui faire.

Passant mes mains pour essuyer les larmes naissantes aux bords de ses yeux, prenant le temps de reprendre sa respiration et de se calmer pour reprendre un sérieux plus en accord avec sa voix pénétrante, ayant même effacé son sourire de mes lèvres en tendant une nouvelle fois les runes bleutées devant Aki, de façon à ce qu'elle puisse les voir.

-Malheureusement petite, je n'ai pas les connaissances de ma sœur sur les sceaux. Mais je ne pense pas que ce transfert soit prévu à l'origine, je suis dans ce corps pour expier un crime après tout. D'ailleurs, la présence de ma sœur doit signifier qu'elle est venue me punir, pensant sûrement que j'ai essayé de m'échapper... Ou encore pour finir le travail envers le traître que je suis.

Replongeant ses yeux inquisiteurs dans le regard de son interlocutrice, brillant d'une détermination et d'une crainte qu'elle avait du mal à retenir. Zeymah commençait à s'inquiéter de pas me voir apparaître à ses côtés de la même façon que lui qui avait pris rapidement cette habitude... Les runes bleutées sur mon bras luisaient doucement, comme allumés de l'intérieur de mes flammes, laissant échapper par moment les échos de mon existence égarée. Zeymah fermait et ouvrait de nouveau mon poing, pris de fourmillement anormal.

-Je ne reviens pas sur ce que je viens de te dire, le petit va bien... Mais tu as dû le remarquer, toi aussi, sa présence est très faible. J'ai un mauvais présentement.

Le visage de marbre, les yeux rubis brillants d'un éclat mystérieux et millénaire, Zeymah ferma de nouveau le poing en finissant sa phrase, attendant la réaction de la jeune fille tout en me cherchant intérieurement, de la façon la plus efficace possible sachant qu'il n'était plus dans mon inconscient en ce moment précis, cela limitant ses actions possibles.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1148
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Lun 22 Aoû - 17:16




Le temps d'une vie



feat.Ieta <3





Son humour avait fait mouche, ce qui décontracta la rouquine un peu plus. Il semblait beaucoup plus facile à vivre que sa propre sœur, même si elle réfréna violemment l'envie d'éviter son tapotement pourtant amical. Comme toujours, elle n'aimait pas être touchée par n'importe qui et n'importe quand. Soigner ne lui posait pas de problèmes, c'était dans un but sérieux et défini, mais ce genre de marques d'affections la mettait la majeure partie du temps mal à l'aise, d'autant plus chez les personnes qu'elle ne connaissait que très peu, ce qui était le cas du dragon qui lui faisait face. Pour lui, ce devait être différent, il avait eu le loisir de l'observer toutes les fois où Ieta et elle s'était fréquenté, mais la Druidesse n'avait fait que sentir sa présence, sans jamais lui parler ou le voir. Il était comme un esprit qui suivait son ami sans jamais se montrer.

Il avoua ensuite ne pas savoir comment faire, et en cet instant là, Aki aurait voulus que Zinnia soit à leur côté pour tout remettre en ordre. Zeymah expliqua vivre cela comme une punition pour une faute qu'il avait commise. Perplexe, l'archère l'écouta expliquer qu'il pensait que sa sœur viendrait uniquement pour le ramener à sa sentence ou le tuer. Essayant de se souvenir de tout ce qui avait été dit dans leur conversation, la traqueuse ne voyait pas du tout les choses comme cela. Peut être la dragonne avait elle bien joué son jeu, mais ce n'était pas en tout cas l'impression qu'elle en avait, ce qu'elle communiqua aussitôt à son interlocuteur.

Non … Je ne crois pas. Nous avons longuement discuté, et elle te cherchait, mais pas pour te tuer, loin de là. Elle semblait au contraire vouloir te protéger et as été très soulagée en apprenant que tu étais vivant. Je pense que tu sous estimes l'amour que … Zinnihrym je crois … te voue. Elle avait l'air de juste vouloir te retrouver … et te détacher de Ieta, même si pour l'instant ses pouvoirs ne sont pas assez puissants, à ce qu'elle m'as dit.

Malgré tout ce qu'il avait dit sur la bonne santé du Minshujin, l'être d'un autre monde semblait hautement préoccupé, et il ne tarda pas à avouer qu'il s'inquiétait de sentir la présence de l'élu du serpent aussi faible. Respirant profondément pour ne pas céder à la panique, la Nishiie commença à chercher une solution. Sans lui demander son avis elle saisit le bras de la poupée de chair qui avait autrefois été une personne chère à elle et consulta les runes avec une attention toute particulière, essayant de s'en souvenir, ou alors d'utiliser ses vieilles connaissances de création, pour trouver à quoi pouvait correspondre chacune des formes. Mais il restait la possibilité très probable que le langage runique soit variable d'un monde à l'autre, ce qui rendrait cette tentative stérile.

Au bout d'un moment résultat ou non, elle relâcha son bras et se mit à réfléchir encore plus intensément, comparant les relations étranges qu'il avait avec Ieta quand tout était encore en ordre et ce qui se passait maintenant. Des choses étaient incohérentes, il allait falloir éclaircir tout cela. L'esprit embrumé par la peur elle finit par chercher une nouvelle plante dans sa besace, sortant un brin de valériane, elle se mit à le mâchouiller avec application, rependant en elle un calme qui lui rendit les idées plus claires et lui permit de poser les questions qu'elle jugeait les plus pertinentes sans trembler. Paniquer n'était pas quelque chose de grave en temps normal, mais elle percevait bien l'urgence de la situation, si elle se laissait aller à ses émotions, elle risquait de le perdre.

Peux tu lui parler ? Avez vous un moyen de communiquer, par les intermédiaires qui vous permettaient de le faire auparavant, lorsque les rôles étaient inversés ? Sinon penses tu qu'il y aurait un moyen via magie ou autre pour rentrer en contact avec lui ? Ah ! Et qu'est ce que tu as ressentis quand c'est arrivé ? A ton avis, quels sont les facteurs qui ont amené tout ça ?

Ses ailes s'étaient de nouveau recroquevillées dans son dos, prête à se déployer si nécessaire. Mune et Mizu n'allaient pas tarder à arriver et les pouvoirs de communication du louveteau pourrait peut être servir pour parler avec l'élu de Manshe. Etait il au moins conscient ? Entendait il leur voix ?



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 583
Yens : 2117
Date d'inscription : 08/04/2016
Age : 24
Localisation : En vadrouille

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Ieta Ao ▲ Sympathique ▼

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Mar 23 Aoû - 18:43




Le temps d'une vie

feat.Aki Nishiie



Un peu plus détendue, l'archère de Seika tâchait de rassembler ses souvenirs de sa rencontre précédente avec la sœur du dragon de jais, commençant alors à lui raconter sa version des faits disant qu'elle n'était pas en quête de sanction envers son frère, mais plutôt de libération, mettant en avant l'amour qu'elle avait pu déceler chez l'étrange dragonne malgré son implacable froideur.

Mon partenaire de toujours fixait l'élue avec toujours la même intensité, laissant un sourire léger se dessiner en la regardant être reprise par la panique à l'annonce de la dernière remarque du dragon sur mon état incertain, fouillant dans ses affaires sans trop savoir quoi chercher avant de prendre mon bras afin de pouvoir examiner les runes plus en détails.

Malheureusement, malgré ses connaissances, elle ne put reconnaître que quelques runes partielles, ressemblant à certaines qu'elle avait déjà pus voir par le passé comme les idéogrammes de l'enfermement, du sommeil ou du secret... mais rien ne pouvant vraiment aider dans le cas présent. Finalement, la jeune fille finit par lâcher le sceau, stressé et de nouveau inquiète, elle cherchait frénétiquement dans sa besace une solution, mais ce fut finalement qu'une plante pour se calmer qui fut extraite de cette sacoche aux merveilles.

Reprenant son calme, Aki mit de l'ordre dans ses pensées afin de poser les bonnes questions le plus rapidement possible, un sourire aux coins et le regard sévère, il écoutait patiemment chacune de ses remarques, pertinente ou pas et lui donnant même une idée pour le coup.


-Mon esprit est le seul parti de moi que je peux faire sortir du sceau et vagabonder librement dans l'esprit du petit ou dans un certain périmètre autour de son corps, nous communiquons à ses moments-là en général, même si je peux aussi parler directement dans son esprit et entendre ses pensées, mais je trouve cela moins... Sympathique. Après, je ne pourrais te dire, ça a était très soudain : Le sceau s'est subitement renforcé avant de faire s'emballer, j'entendais le petit hurler et l'instant d'après j'étais ici. Une réaction face à l'énergie que ma sœur à dû laissé sur toi, après tout ce temps passer éloigner de celle-ci, j'imagine.

Durant sa ribambelle de questions, la druidesse demandait également si une magie ou autre chose pouvait inverser la situation, cette remarque n'était pas tombée dans l'oreille d'un sourd et le dragon avait, en effet, potentiellement une idée à proposer. Effaçant son sourire en croisant les bras, la créature lançait un regard noir à la jeune fille, le regard de quelqu'un qui jauge, qui juge... Reprenant après quelques secondes de silence avec sa voix résonnante et implacable.

-Un moyen, tu dis... Il y en aurait un en effet, mais je ne peux rien faire en étant au contrôle de l'hôte. Je vais donc devoir laisser ma place à quelqu'un de confiance.
-Je... Je veux bien vous aider !


Resté discrète jusqu'à maintenant, Erym sortait finalement de l'ombre en tremblant, ne comprenant pas tout à la situation, mais ne supportant pas d'être inutile de la sorte, les larmes aux yeux, elle avait donc d'un pas pour rentrer dans la conversation, accueillant les yeux rubis de Zeymah sur elle se qui la fit hésiter un instant.

-Non petite, tu es trop faible pour survivre à cette épreuve, ton corps ne le supporterait pas. Mais j'aurais besoin de ton aide si nous faisons comme ça, car nous serrons dans l'incapacité de nous défendre.

Le dragon retournait alors ses yeux de braise vers Aki.

-Ce sort est extrêmement dangereux, il détachera ton esprit de ton corps et te plongera dans notre subconscient, tu devra alors le chercher par toi même. Ton cœur doit être fort et tes sentiments ainsi que tes souhaits sincères pour que ton esprit ne se déchire pas en chemin. Alors, petite, jusque où penses-tu pouvoir aller pour sauver ton ami ?

Dominant Aki de par sa taille, la toisant complètement de ses yeux rouges luisants, le dragon semblait être plus que sérieux et attendait la réponse de la principale intéressée, tandis que la voleuse s'était reculé légèrement suite au refus de son assistance.





-----------------------------------------------------------------------------------------------

Comme tu me l'as proposé, je vais suivre ton idée et te donner le choix dès maintenant ;D

"L'esprit d'Ieta est introuvable, sûrement affaiblis par ce transfert forcé, si ce n'est pire... Je te propose cependant une solution : partir à la recherche du petit par toi-même. Cela n'est pas sans risque, mais temps semble jouer contre nous... Que décides-tu ?"



Si tu acceptes la proposition de Zeymah:
 


Si tu refuse sa proposition:
 

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1148
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Mer 24 Aoû - 13:13




Le temps d'une vie



feat.Ieta <3





Le dragon ne tarda pas à répondre aux nombreuses questions que la Druidesse lui avait posé, avec un calme implacable et en expliquant chaque détails correctement. Tout ce qu'il disait ne la renseignait pas vraiment sur la façon dont Ieta, lui, pouvait communiquer avec Zeymah. Tout cela restait encore flou, trop flou pour la rouquine qui cherchait désespérément un moyen de parler à son ami pour savoir si il n'avait pas un moyen de retrouver sa place de lui même, mais cela semblait de plus en plus improbable. Quant à la façon dont tout cela c'était passé, cela ne lui apportait pas non plus beaucoup d'explications, même si elle comprit dans son discours que tout cela était arrivé par sa faute. Elle fronça les sourcils, de plus en plus mal vis à vis de ce qui s'était passé. Si c'était par son arrivée et son contact avec la dragonne que tout s'était déclenché, elle ne pouvait que s'en vouloir à mort si jamais elle perdait le Minshujin. C'était de sa faute.

Les dents serrées, elle s'apprêtait à tout accepter en entendant Zeymah commença à parler d'une solution, lorsque Erym intervint. L'archère avait totalement oublié la présence de la jeune brune aux yeux vairons, et également l'affinité qu'elle avait sentis entre elle et son ami. Son envie de mettre la main à la patte semblait tout à fait cohérent avec les sentiments que la chasseuse imaginait bouillir en elle. Cependant, elle s'apprêtait à refuser, préférant risquer sa propre vie et se refusant à laisser encore quelqu'un d'autre le faire à sa place. Le dragon fut plus rapide et pourtant pleins de tact, contrairement à ce que l'on aurait pus attendre de lui. Certes, il lui parlait de faiblesse, mais il lui assurait également qu'elle aurait son utilité, ce qui était le plus important.

Lorsqu'il lui exposa le plan, Aki comprit rapidement la portée de son choix. Elle ne pouvait plus penser qu'à elle même désormais. Il y avait Orina, sa fille, qui l'attendait, et elle ne voulait pas la décevoir, ni elle, ni Tanith qui avait accepté de l'héberger. Mais Ieta était son ami, elle ne pouvait pas le laisser mourir. Elle reviendrait. Elle l'avait promis pour la guerre, elle le promettait au vent en cet instant. Elle n'allait pas y passer, elle allait sauver une personne chère à ses yeux et revenir. Les yeux fermés, elle hocha vigoureusement la tête pour signifier son acceptation, et attendit la suite.

A la demande de l'ex – écailleux, la bandit lui tendit un poignard qui lui servit à s'entailler les poignets, faisant couler un sang éclatant dont il se servit pour orner la traqueuse de runes qu'elle ne comprenait que vaguement sur ses poignets et sur son front. Puis il apposa sa paume trempée du sang qui avait coulé sur son crâne et c'est là que tout commença. Tout devint flou, puis l'univers perdit ses couleurs avant d'éclater en millions de fragments qui disparurent rapidement de sa vue.

Elle chutait. Tentant de rester calme, elle jeta un coup d'oeil en bas, y voyant une étendue d'eau qui serait largement insuffisante pour la sauver. Se roulant en boule elle ferma vivement les yeux, attendant le choc, mais rien n'arriva, rien de plus désagréable que la sensation d'être arrivée. Pas non plus de bruit d'éclaboussures. Elle se releva sans difficulté et constata que le ciel d'où elle était tombée était une lourde chape rouge et noire, plus qu'inquiétante, fort semblable à la vision qu'elle se ferait des enfers si jamais elle connaissait le concept.

Jetant de furtifs coups d'oeils aux alentours, elle eus vite fait d'analyser son environnement. Une porte derrière et le dragon devant. Encore un peu perdus, la jeune femme se refuse à prendre le risque dès maintenant de franchir l'arcade et préfère s'adresser à la magnifique créature d'une voix forte, pour tenter d'être entendue.

Zeymah ? C'est toi ? Que faut il que je fasse à présent ?

Essayant de se remémorer les souvenirs de leur discussion, il lui semblait qu'elle pouvait parler au propriétaire de ce corps sans projeter son esprit à l'extérieur, même si celui ci ne semblait pas trouver ça assez amusant à son goût.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 583
Yens : 2117
Date d'inscription : 08/04/2016
Age : 24
Localisation : En vadrouille

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Ieta Ao ▲ Sympathique ▼

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Jeu 25 Aoû - 23:41




Le temps d'une vie

feat.Aki Nishiie



Affichant un sourire satisfait, Zeymah qui contrôlait mon corps demandait l'une des armes de mon acolyte qui hésitait un instant avant de s'exécuter. Devant le regard inquiet des mes deux amies, le dragon ouvrit la veine de mon poignet gauche d'une entaille légère et précise laissant perlé mon sang le long de mon bras, allant goûter sur le sol lentement. Poursuivant ses préparatifs, le dragon utilisait mon sang comme encre pour dessiner la rune du lien sur le front et les poignets de l'élue avant de poser ma main sur sa chevelure, mêlant le sang avec son roux naturel. Les minutes passèrent en silence, ne laissant que voir mes lèvres marmonner des choses inaudibles et indescriptibles... Puis vint les ténèbres.

Les nuages noirs traversaient le ciel orangé lentement alors qu'il n'y avait pas le moindre souffle de vent dans cette étrange pièce au sol à l'apparence liquide. Perdu au milieu de cet espace étrange se trouvait notre jeune héroïne du jour, se redressant, un peu désorienté par ce qu'il venait de se passer, elle se retrouvait nez à nez avec une immense créature écailleuse, entortillé sur lui même comme un serpent, les moignons sur son dos, anciens emplacements de ses ailes arrachés, bougé par moment au grès de la respiration de la bête. Soufflant un air suffocant de méthane par ses narines faisant la taille de la tête de la jeune fille, le dragon de jais la fixait des mêmes yeux rubis qu'elle avait pu voir dans le monde réel, posant alors sa question.

« En effet, petite, tu fais face à mon âme et à mon corps. Nous sommes dans la Chambre de l'Oublié, au plus profond de l'esprit du petit, au cœur de notre sceau. Bienvenue dans mon humble demeure en somme, tu es à présent une Voyageuse, ah ah. »

La gueule de la créature tremblait légèrement avant que ses mots ne résonnent dans son antre de la même voix grave et forte que celle qui m'avait été donnée d'avoir un peu avant.

Zeymah était amusé par sa propre remarque, faisant référence et repensant à Emily, qui avait été la seule à arriver ici, sans me compter. Suite à cette boutade que seul lui pouvait comprendre, la créature millénaire claquait l'une de ses griffes contre l'un des barreaux qui le séparait de la jeune femme, produisant un son que la jeune visiteuse pouvait sentir vibrer en elle, alors qu'une forme apparaissait lentement à ses côtés. Cette forme d'abord floue, devint lentement plus claire : c'était une statue de glace me représentant avant que la douleur ne m'arrache à elle, affichant un sourire doux à l'archère.

« Le temps que tu arrives ici, j'ai pu trouver ceci. C'est une partie de l'esprit brisé du petit, ça à dut arriver durant le transfert, il n'as dû le supporter. Mais des morceaux manquent à l'appel, ils ont dû se perdre dans le flot du subconscient... C'est ici que ton rôle devient important. Derrière toi, cette porte te permettra d'accéder à notre subconscient, tu devras suivre ton cœur et ton instinct pour retrouver ses fragments, égarés dans des souvenirs pouvant venir de lui, de moi ou encore de toi, ton esprit étant en ce moment lié aux nôtres. »

Baissant son immense tête pour que son regard puisse dévorer celui de la jeune femme, le dragon pris une pause avant de reprendre.

« Reste cependant sur tes gardes, tu es une étrangère, une intrus ici, notre subconscient va essayer de te faire sortir de force si ta présence ce fait trop ressentir. Faisant ressortir de notre mémoire des connaissances du passé en tant que Gardiens, tu te retrouveras devant des illusions que tu connais ou non, mais dont la force peu se trouver être différente de ce que tu crois au premier regard, car dépendant grandement des souvenirs et du ressentit qu'on en a eu. Ta force ne sera donc pas forcement ta meilleure alliée ici-bas. »

Soufflant de nouveau de l'air chargé de méthane au visage de la jolie jeune fille, le dragon remit sa gueule sur ses pattes croisées, laissant voir un léger sourire aux bords de ses crocs carnassier.

« Je garde contacte avec toi, garde fois en toi, nous avons encore du temps. »

La statue de glace scintillé doucement, douce et fragile, fondant au grès du temps...



............................................................................................................

" Des explications furtives en tête, il est temps de passer ce portail si tu le souhaites. Passant l'arche sculptée, tu es éblouis d'un flash de lumière se découvrant alors sur un immense labyrinthe composé d'escaliers et chemins dans tous les sens : en face, au-dessus, en dessous... À l'aide de la position de certaines portes, tu devines facilement que tu finiras par marcher la tête en bas, sur le plafond, voir même à l'horizontale pour certaines portes... Tout autour de toi, tu entends des murmures, des voix, des conversations... Tu en reconnais certaines alors que d'autre te son inconnus... Avançant lentement, tu remarques que le chemin se divise devant toi. N'oublie pas que je suis là si tu as une question et je peux te prêter main forte, mais à une seule reprise seulement. "


Lieu actuel :
~Méandre de l'Âme~
Chambre de l'OubliéPorte du Dédale

Ton chemin, tes choix...
Fragments d'esprit : 0/5
Aide de Zeymah : Disponible


L'escalier qui monte sur ta droite :

Spoiler:
 


L'escalier sur ta gauche :

Spoiler:
 


Tu suis le chemin devant toi :

Spoiler:
 


[/font][/color][/b]
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1148
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Ven 26 Aoû - 3:21




Le temps d'une vie



feat.Ieta <3





La rouquine soupira de soulagement lorsqu'elle entendit la voix du dragon, qui était bien celle qu'elle connaissait. Jusqu'ici, tout semblait donc s'être bien passé, et Zeymah avait visiblement déjà retrouvé un fragment de l'âme de son ami. Regardant le sourire doux et sympathique qu'il avait envers elle, la Druidesse dû faire de nouveau un immense effort pour ne pas se mettre à pleurer. Ce n'était là qu'une partie de lui même, et elle ne devait pas se laisser dévorer par ses sentiments et en oublier son objectif principal : le retrouver.

Le dragon semblait très renseigné et n'hésita pas à l'abreuver d'informations qu'elle s'empressa d'engranger. Elle allait devoir se faire discrète, si elle ne voulait pas se faire éjecter de Ieta par une partie de lui même qu'il ne devait sans doute pas maîtriser, ce qui était assez logique. Même si le frère de Zinnia était aussi un étranger, il était lié ici par un sceau beaucoup plus puissant que les quelques lettres de sang qu'il y avait sur son corps à elle, compréhensible qu'elle pourrait sans doute être facilement mise dehors sans autre forme de cérémonie. De même, il lui expliqua qu'ici, sa force ne conterait sans doute pas, mais il ne lui disait pas non plus la manière dont elle devait procéder face aux ''hallucinations'' qui se dresseraient sur son passage. Il allait lui falloir être plus calme que d'ordinaire, ce qui n'était pas des plus faciles pour une jeune femme comme elle : impulsive et fonctionnant avec son cœur et non avec son esprit, la majorité du temps.

Elle hocha la tête, s'inclinant brièvement devant son informateur avant de se diriger d'un pas décidé vers l'arche qu'elle avait décidé d'ignorer un peu plus tôt. C'était vers là que seraient sans doute renfermés les fragments qu'elle cherchait. Son cœur battait un peu trop rapidement, et elle se rendit rapidement compte qu'elle devenait peu à peu un petit renard, fort semblable à Mizu, une forme rassurante dans son esprit, mais qu'elle adoptait sans même y penser. Pour vérifier l'étendue de ce pouvoir, elle tenta de devenir tour à tour un loup, une plante, ou tout autre objet sans vie, et tout vint sans trop de problème. C'était donc quelque chose qu'elle pourrait manier sans trop de difficulté et qui lui serait sans doute utile.

Une fois qu'elle eût franchit la grande courbe ouvragée, elle se retrouva dans un monde qui lui semblait complètement différent de celui qu'elle venait de quitter. Des escaliers et des portes s'étendant à perte de vue, dans un désordre total, à la fois mystique, inquiétant et fascinant. Elle entendait des voix qui l'englobaient de toute part, s'attardant parfois sur celle d'Erym ou de Ieta lui même, voire même de Zeymah, ou la sienne, mais ignorant une grande majorité des autres. Elle n'avait jamais été plus dans l'esprit de son ami qu'en ce jour, et c'était assez intriguant.

Au bout d'un moment, le chemin se divisa en trois parties qui lui semblaient toutes environ identiques. L'une continuait tout droit, l'autre était constituée d'escaliers grimpant sur la gauche, et la dernière de marches vers la droite. Tentant de se fier à son intuition, et donc à une conception plus ou moins étrange du hasard, elle opta pour la droite, qui était aussi sa direction préférée, d'une façon purement arbitraire. L'escalier fut plus long que ce à quoi elle s'attendait, et elle ne tarda pas à se demander si elle ne devait pas rebrousser chemin. Quand, finalement, elle décida qu'il serait infini, elle aperçus une simple porte en bois à quelques mètres de là. Gravissant précipitamment la distance restante, elle n'hésita que quelques secondes avant de la pousser pour entrer.

La scène était d'un lugubre extrême, éclairée seulement par une boule de verre nue et blafarde qui ne tarda pas à montrer toute l'horreur du moment. Un père qui frappait sans aucune retenue un pauvre petit garçon qui pleurait. Elle n'eut aucune difficulté à reconnaître Ieta en cet instant et à comprendre que c'était ici un des souvenirs douloureux qui avaient dû le marquer. Les larmes aux yeux, elle n'hésita pas une seconde pour reprendre forme humaine, se faisant sans doute plus grande que ce qu'elle n'était réellement, pour aller jusqu'au père qu'elle attrapa par le col avant de tenter de le repousser violemment, à l'autre bout de la pièce. Suite à son essai, qu'il soit fructueux ou non, elle tourna vers l'enfant un regard compatissant et s'accroupit à ses côtés pour le serrer dans ses bras avec tendresse, prête à prendre à sa place les coups que l'alcoolique ne tarderait pas à rendre .


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 583
Yens : 2117
Date d'inscription : 08/04/2016
Age : 24
Localisation : En vadrouille

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Ieta Ao ▲ Sympathique ▼

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Sam 27 Aoû - 0:12




Le temps d'une vie

feat.Aki Nishiie



ACTE II :
Innocence perdue

N'étant qu'une projection de son esprit, la jeune élue de Seika remarquait bien vite que son apparence était seulement déterminée par l'image qu'elle se faisait d'elle-même. Remarquant rapidement cet état de fait, la rouquine s'amusait à tester l'étendue de cette capacité unique en changeant plusieurs fois de forme avant d'adopter la forme d'un renard, semblable à la petite créature blanche qui la suivait dans le monde réel, afin de pouvoir passer inaperçu dans ce monde si étrange qu'est celui de l'inconscient.

Passant l'arche séparant l'antre du reptile noir du dédale, Aki sous sa forme de renarde se retrouver face à un méli-mélo de chemins, de portes, de penser, de rêves, de souvenirs... Avançant au hasard de son instinct, entouré de toutes ses conversations, de toutes ses voix tout autour de son petit corps animal. Après une marche qui lui semblait interminable sur cet escalier, la druidesse arrivait enfin devant une porte de bois toute simple, hésitant à peine avant de franchir ce pallier d'un air féroce.

Le balancement lent d'une ampoule incandescente éclairait la sombre pièce dans laquelle venait de débarquer Aki, la porte derrière elle se refermait en silence alors que des cris et des pleurs inondés cet espace sans limite défini. Finalement, cet événement qui m'avait tant marqué finit par apparaître aux yeux de mon amie qui se retrouvait déconcertée en voyant mon père lever la main sur moi, me couvrant de bleus et de blessures sans faire attention à mes supplications. Zeymah était là, assistant à cette scène qu'il avait déjà vue des centaines de fois sans dire un mot, même si sa présence se faisait sentir, palpable mais invisible.

Ne prenant pas une seconde de réflexion, la jeune femme reprenait forme humaine et sautait au cou de l'homme à la bouteille d'alcool pour l'écarter de l'objet de son attention : le petit garçon à la tignasse ébène, qu'elle pris immédiatement dans ses bras pour le protéger. Les pleurs du petit garçon au pyjama de super-héros se calmait en sentant cette étreinte chaleureuse, regardant de ses grands yeux bleu marine la jeune femme à la chevelure de flamme qui venait de s'interposer. Le moi d'une autre époque parlait alors d'une voix tremblante, entre coupés de reniflement.

-M-Madame ? Q-Qui êtes-vous ? Vous ne devriez pas rester ici, mon papa risque de vous faire du mal et vous s-semblez si gentille et je n-ne veux pas qu'il vous fasse du mal.

Le petit garçon regardait Aki droit dans les yeux, lui affichant un sourire innocent alors que ses yeux brillés d'un espoir qui avait disparu dans le regard que je pouvais aborder à notre époque, accordant un large sourire d'enfant à sa sauveuse alors qu'un grincement lugubre résonné derrière la jeune femme. Se mouvent comme un pantin désarticulé, la silhouette sombre de mon père avancait en traînant les pieds, parlant alors d'une voix au début déformé, inhumaine et résonnant dans la pièce avant de devenir normal sur les derniers mots.

-Q-q-q-qui êtes-vous ? Q-q-que faites-vous ici ?! Vous n'avez rien à f-f-f-faire ici, partez.

Alors qu'il finissait sa phrase, la silhouette se retrouvait subitement derrière le petit garçon, l'arrachant au bras de la chasseuse pour le lancer à quelques mètres de là, chutant au sol lourdement. L'ombre de mon père se retrouvait alors instantanément à mes côtés, recommençant à me ruer de coups, de coups-de-poing dans le visage, de coup de pied dans les cotes tout en affichant un sourire mauvais sur le visage.

-Minable, pourriture, déchet...hé hé hé... Tu devrais crever, tu es inutile...

Les sanglots et les excuses recommencèrent à s'élever dans la sombre pièce...


....................................................................................................................


« Te voici finalement face à un premier souvenir, loin d'être le plus agréable... Tu trouves Ieta enfant en train de se faire battre par son père, tu utilises l'effet de surprise pour les séparer et échanger quelque mot alors l'enfant. Cependant, tu es à présent repéré, et même si l'ombre semble t'ignorer pour le moment, la suite risque de se compliquer. »


Lieu actuel:
~Méandre de l'Âme~
Dédale


Ton chemin, tes choix...
Fragments d'esprit : 0/5
Aide de Zeymah : Disponible


Gardien : Ombre du père
Force : Figure PaternelHumain Violent = Moyen-Faible
Souvenir : Enfance d'Ieta


-Parlez avec le père ?

-Attaquer le père ?
Lance un dé 20
Entre 1 et 5:
 
Entre 6 et 20:
 

-Chercher à protéger mini Ieta ?
Lance un dé 20
Entre 1 et 5:
 
Entre 6 et 20:
 

-Une autre option ? ~



Dernière édition par Ieta Ao le Mar 20 Sep - 11:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1148
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Sam 27 Aoû - 16:32




Le temps d'une vie



feat.Ieta <3





L'illusion se retrouva projetée en arrière alors que le petit garçon retrouvait contenance dans les bras de la rouquine, bégayant quelques paroles pour tenter de la protéger. Celle ci lui adressa un grand sourire, et prit voix la plus douce possible, même si son cœur bouillait d'une colère monstre contre cet homme qui osait faire du mal à son propre enfant ! A présent qu'elle savait maîtriser ce genre d'émotions, elle se sentait beaucoup plus sereine pour affronter ce qui semblait troubler toujours autant le jeune homme. Elle serra le petit contre son cœur, lui caressant doucement les cheveux en parlant.

Je suis une amie qui t'aimes vraiment beaucoup, et qui ne te laisseras plus subir ça.

Alors que l'homme se redressait, s'exprimant d'une voix désincarné, la Druidesse lâcha le gamin quelques instants, prête à l'affronter, mais en lieu et place de l'affronter dignement, il abusa d'étranges pouvoirs pour récupérer le jeune garçon et recommençait son affreux manège. Calmant sa colère, l'archère réfléchit à la meilleure solution, mais ce furent les cris de douleur qui finirent par la décider. Elle ne pourrait supporter la moindre seconde de plus. Courant vers eux, elle prit une forme minuscule, celle de sa renarde encore une fois, se glissant entre les bras, à travers les coups de l'alcoolique, puis, dès qu'elle fut face à l'enfant, prit une taille monumentale, huit queues se joignant à la blanche première, des sceaux bleutés apparaissant sur son corps … c'était la forme démoniaque de son amie à fourrure.

Elle ne savait pas pourquoi elle n'utilisait pas ses propres transformations, sans doute car elle avait compris que sa force brute ne lui servirait à rien et qu'elle se sentait juste plus en sécurité dans ce corps qui avait partagé toute son enfance et qui l'avait toujours protégé. Prenant le jeune garçon entre ses crocs avec douceur mais fermeté, un acte qui ne pourrait pas lui faire de mal mais qui assurait une masse de plusieurs tonnes comme protection. Bondissant à l'écart, elle le déposa de nouveau loin et se retourna vers le vieil homme, prête à l'affronter si il le fallait.

Ses yeux d'azur glacé étaient froids comme la haine qu'elle ressentait en cet instant pour la personne qui lui faisait face. Elle ne se laisserait pas aller comme elle avait pus le faire par le passé, elle ne céderait pas à ses pulsions, mais elle trouverait un moyen de sortir cet enfant de là, elle venait de le lui promettre, elle ne le laisserait plus souffrir, c'était une solution à ne pas considérer. Montrant des dents blanche et acérés à son adversaire, elle resta au dessus du pauvre petit garçon, pour empêcher le monstre de s'en prendre à elle, car oui, ce n'était rien d'autre qu'un monstre.

Quel être humain était capable de faire une telle chose à la chair de sa chair, sinon un véritable monstre ? En tout cas c'est ce qu'elle pensait, même si la réalité tends toujours à trouver des excuses à ce genre de personnes. Il y avait l'alcool, il y avait la colère, la fatigue … Quoi qu'il en soit, le regard de la renarde géante était sans pitié envers le bourreau de l'innocence. Elle ouvrit la gueule, et une voix désincarné en sortit. Plutôt qu'une voix, c'en était des milliers, des millions, qui s'exprimaient à la fois, venant d'un autre monde, incompréhensible et pourtant si claire, parlant dans la tête de celui auquel elle s'adressait.

Ne touche plus à un seul cheveux de cet enfant. Tu n'es qu'un moins que rien, tu n'es même pas humain, tu ne mérites même pas d'exister. Disparais si tu ne veux pas que je t'efface de cet endroit pour toujours.

Malgré toute l'assurance qu'elle essayait de faire paraître, à l'intérieur la guérisseuse se posait des questions. Ils étaient dans un souvenir, en conséquence, en le modifiant, modifiait elle les pensées de Ieta, et ce qu'il avait vécus ? Si ce n'était pas le cas, alors peut être n'était ce qu'une partie de son inconscient, des choses vécues qui changeaient ce qu'il était ? Elle avait beau avoir peur de faire une bêtise, elle ne pouvait pas laisser faire cela, ça lui était impossible.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 583
Yens : 2117
Date d'inscription : 08/04/2016
Age : 24
Localisation : En vadrouille

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Ieta Ao ▲ Sympathique ▼

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Sam 27 Aoû - 23:36




Le temps d'une vie

feat.Aki Nishiie



Les coups et les cris résonnaient dans l'endroit à l'ampoule nonchalante, la voix du souvenir de mon père était dur et sadique, envoyant toute la haine du monde dans la figure de l'enfant que j'étais. Ne pouvant laisser cette scène durait, écoutant son cœur et sa bonté, Aki plongeait de nouveau pour protéger l'enfant du souvenir, ne prenant même pas attention à la créature qui s'était retournée, pensant que la druidesse revenait s'en l'attaquer comme elle l'avait fait peu de temps avant.

Surpris par ce changement soudain de stratégie, il ne put rien faire lors qu'il voyait la jeune fille adopter la forme d'un renard agile, se faufilant entre ses griffes sans soucis pour soudainement doubler de volume en arrivant près de l'objet de ses désirs de protection, ne changeant en rien la puissance de cette étrange visiteuse, mais changeant grandement la façon dont le monde pouvait la percevoir.

Un renard géant, avec NEUF FUCKING queues blanches se balançant lentement derrière elle, des sceaux couvrant son pelage immaculé alors qu'un regard de mort se posait sur le gardien de ses lieux, lui lançant même une menace en plein dans la figure. L'ombre du père, d'abord hors de lui lors de cet enlèvement, se retrouvait maintenant à vacillé, son image devant trouble par instant alors qu'il reculait d'un pas devant le monstre qui traitait mon père de la même façon. La voix du démon qu'était devenu l'élue était bien plus forte que celle du Gardien, résonnant et faisant trembler le souvenir lui-même sous ses émotions.

-V-Vous n'êtes pas d'ici... Vous n'avez rien à faire ici ! UN MONSTRE, vous êtes un monstre !!!

L'ombre tomba en arrière et essayait de se relevait, glissant à plusieurs reprises avant de parvenir à prendre ses jambes à son cou, fonçant vers la porte qui était toujours visible un peu plus loin, disparaissant dans un nuage de fumée en touchant le poignet. Au même moment, Aki pouvait sentir une étreinte faite à sa large patte avant droite, une petite silhouette couverte de sang et de blessures étant venu la rejoindre malgré la douleur et la peur née de se souvenir lointain, quasiment oublié par la conscience, mais encore bien encré dans cet endroit d'où naissent nos cauchemars et nos craintes inconscientes.

-Gentille madame, vous dites être une bonne amie, alors ne faites pas de mal à mon papa... Après, maman sera triste ! S'il vous plaît, je n'aime pas voir les gens tristes !

La voix grave du dragon résonnait soudainement alors que la pièce s'éclairait entièrement, révélant un salon d'appartement en désordre et remplis de bouteilles d'alcool vide.

« Même si nous sommes dans l'inconscience, le souvenir d'un être humain ne change rien à sa nature. Face à l'inconnu, rien de mieux que de prendre la fuite, n'es-pas ? »


Levant son regard innocent vers mon amie de Seika, le petit moi se retenait de fondre en larmes, affrontant le démon renard qui venait de lui porter secours avec toute la fougue et l'inconscience de la jeunesse, serrant avec ses petites mains les poils de la jeune femme. Le petit Ieta fixait Aki de ses yeux brillants, déterminé, mais terrifié... C'est alors qu'elle put le sentir, l'espace d'un instant, ma présence dans le corps de cette illusion, diffuse et égaré, mais bien présente.



.................................................................................................................................................

"Optant pour la protection du souvenir enfantin de ton ami, tu réussis à mettre en déroute le Gardien de ses lieux, effrayé par ton changement d'apparence soudain et conservant un comportement humain, la créature fuyait à toute jambe alors que le souvenir que tu avais protégé te demandait de ne pas faire de mal à celui qui l'avait agressé peu de temps avant. Lors de cet échange, tu parviens à sentir la présence de l'esprit d'Ieta dans l'apparence d'enfant qui était à tes pattes ! Restait à savoir comment faire pour la récupérer..."


Lieu actuel :
~Méandre de l'Âme~
Dédale

Ton chemin, tes choix...
Fragments d'esprit : 0/5
Aide de Zeymah : Disponible

Gardien : Ombre du père – A fuis
Force : Figure PaternelHumain Violent = Moyen-Faible
Souvenir : Enfance d'Ieta


-Parler avec l'enfant ?

-Tuer l'enfant ?
Spoiler:
 

-Une autre options?~

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1148
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Dim 28 Aoû - 2:34




Le temps d'une vie



feat.Ieta <3





La créature qui avait l'apparence d'un homme se figea tout à coup avant de partir en courant, la traitant de monstre. La rouquine s'apprêtait à le poursuivre pour l'achever, après tout il n'était pas vivant, et impossible de savoir comment tout cela fonctionnait, il pouvait très bien partir avertir le subconscient, puisqu'il avait dit quelque chose comme : ''tu n'as rien à faire ici'' ! Prêtes donc à en découdre avec ce monstre, elle sentit tout à coup quelque chose s'accrochant à son immense patte avant. Elle aurait pus facilement s'en défaire, d'un simple coup, mais voyant le petit garçon ensanglanté, cessa brusquement de bouger, reprenant une taille de plus en plus petite, jusqu'à avoir celle qui lui semblait la plus naturelle, la jeune rouquine qui connaissait Ieta. Elle regarda l'enfant d'un air attendris et le serra de nouveau contre elle en le berçant doucement.

Ce faisant, elle se demandait si ses pouvoirs fonctionnaient encore ici. Scrutant avec attention ses mains, derrière le dos du garçon, elle vit un léger fluide vert s'en écouler et constata que, même ici, elle pouvait faire ce qu'elle voulait, ce qui était clairement un avantage. Ecartant légèrement le gosse d'elle, elle commença à le survoler de ses deux mains, le frôlant à peine. Ce faisant, la vapeur aux couleur de pomme se répandait tout autour de ses paumes, baignant le jeune garçon qui vit ses plaies se refermer une à une, ne gardant sur lui que le sang séché de ce qu'avait pus lui faire subir son père. Elle n'avait rien avec elle pour le laver, mais ne s'en soucia pas lorsqu'elle le prit de nouveau contre son coeur.

L'enlaçant fermement, elle se mit à le bercer tendrement de nouveau, chuchotant une petite comptine, avec sa voix loin d'être habituée à fredonner autre chose que les cantiques druidiques qui étaient loin d'être là pour faire des prouesses vocales, elle essaya cependant d'y mettre autant de douceur que possible et de se souvenir des mélodies que lui murmuraient sa mère lorsqu'elle était elle même jeune. Quelques larmes voulurent se frayer un chemin, ce n'était que des larmes factices dans des yeux qui n'existaient pas, mais elles étaient pour la rouquine aussi réelle que si cela avait été son propre corps.

Ne t'en fais pas. Je suis là maintenant. Il ne reviendra pas, mais je ne lui ferais pas de mal. Tu veux venir avec moi ? Nous pourrions aller loin d'ici, faire des choses beaucoup beaucoup plus amusantes, et il n'y aura plus personne pour te faire de mal, ça te conviens ?

Son sourire était maternel, très semblable à celui qu'elle décernait la plupart du temps à Orina, la gamine qu'elle considérait maintenant comme sa propre fille. Depuis qu'elle l'avait pris sous son aile, l'instinct maternel qui avait toujours sommeillé en elle c'était éveillé. Elle avait envie de la protéger, et ce jeune garçon lui donnait exactement les mêmes sentiment. Elle se refusait à le laisser souffrir plus encore, alors qu'il avait déjà tant enduré! Mais pourquoi s'attachait elle autant à ce petit être qui n'était rien d'autre qu'une partie de l'esprit de Ieta ? Le souvenir était net, lorsqu'il l'avait regardé dans les yeux, juste après sa supplique, elle avait ressentis qu'il était là un des fragments qu'elle cherchait avec tant d'assiduité, mais elle était incapable de savoir si elle était parvenus à réellement le retrouver, ou juste à l’entrapercevoir.

Fallait il sortir Ieta du corps de cet enfant ? Fallait il trouver un moyen de l'en extraire ? L'idée seule était proprement dégoûtante, et elle se refusait à ne serait ce que l'évoquer. Il devait y avoir un moyen normal, comme ramener cette illusion d'enfant dans le hall principal où Zeymah l'attendait. Zeymah ! Se souvenant tout à coup de la présence du dragon, elle scruta la pièce, sans pour autant lâcher le gosse, et finit par s'exprimer à haute voix, espérant qu'il l'entendrait.

Zeymah ! Que dois je faire si je pense avoir trouvé un fragment de l'âme de Ieta ?

Elle espérait que cela ne choquerait pas son petit protégé, mais elle ne voyait de toute façon pas en quoi cela pourrait avoir un impact sur lui. Attendant la réponse du dragon avec impatience, la traqueuse continua à le bercer tendrement.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 583
Yens : 2117
Date d'inscription : 08/04/2016
Age : 24
Localisation : En vadrouille

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Ieta Ao ▲ Sympathique ▼

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Dim 28 Aoû - 16:32




Le temps d'une vie

feat.Aki Nishiie



Pris d'affection pour l'image de l'Ieta d'un ancien temps, Aki reprenait une apparence normal enlaçait de nouveau le petit garçon qui restait cloîtré dans les bras de sa bienfaitrice. N'écoutant que sa bonté naturelle, elle se mit alors en tête de soigner son petit protégé qui n'était pas vraiment là, le souvenir déjà modifié par l'intervention de la visiteuse suivi l'idée de celle-ci, effaçant les blessures sur le corps inexistant du mini moi sous le regard silencieux du dragon de jais. Un air maternel sur le visage, la druidesse que je n'avais jamais vue comme ça, proposait alors à l'écho du souvenir de la suivre loin d'ici.

Ému, le petit garçon avait les larmes aux yeux, affichant un large sourire de bonheur et serrant la jeune femme rousse dans ses petits bras d'enfant, faisant de nouveau sentir ma présence à mon amie, toujours légèrement palpable dans le cœur de l'illusion. Évidemment, la question du comment récupérer les fragments finis par résonner dans cet appartement illusoire.

« Je n'en ai aucune idée petite, c'est la première fois, malgré ma longue existence, que j'assiste à ce genre de phénomène. Logiquement briser l'illusion qui retiens le fragement, au sens propre du terme, devrait fonctionner. »

Grave et sombre, la voix résonnait un moment dans la pièce, comme piégé au cœur d'un canyon sans fin avant de s'atténuer. Le jeune garçon présent ne semblait pas avoir entendu cette voix désincarnée venant d'outre-monde, se contentant de relâcher son étreinte pour déposer un bisou sur la joue de la jeune fille, une larme coulant le long de sa joue alors qu'il posait sa petite main sur le cœur d'Aki.

-Vous êtes quelqu'un de bien, gentille madame. Mais ma place est ici, je ne peux pas abandonner ma maman et mon papa... mais je n'oublierais jamais ce que vous avez fait !

Un grondement sourd et sinistre secouait alors le souvenir, faisant clignoter l'ampoule, redonnant l'espace d'un instant à cet endroit sa forme première : sombre et inquiétante, laissant même voir des yeux brillants dans l'obscurité, attendant seulement que la lumière s'éteigne pour surgir. Attristé et aux bords des larmes, le petit Ieta posait alors ses mains sur son cœur et fit apparaître dans un jet de lumière sortant de son petit cœur, une petite pierre bleutée en forme d'étoile. Semblable à un cristal ou à de la glace, la petite pierre grande comme la paume de la main de l'enfant, luisait faiblement d'un éclat innocent. Prenant la main d'Aki, le petit garçon y déposait la pierre avant de refermer les doigts de la jeune fille sur celle-ci.

-Je vous offre ce porte-bonheur pour vous remercier pour votre gentillesse, faites attention à vous... Adieu.

Le souvenir tremblait de nouveau, la porte du fond s'ouvrait dans un fracas assourdissant dans un rugissement inquiétant, faisant de nouveau vaciller la lumière et laissant les regards brillants s'approchait du petit garçon un peu plus à chaque clignotement.

« Le souvenir devient instable, il reprend ses droits, tu dois sortir d'ici avant que ton esprit n'y soit enfermé petite ! »


Pleurant en silence, le petit garçon poussait Aki vers la porte, avec plus de force que l'on pourrait croire venant de cette petite créature innocente, avant de reculer près des créatures dont les griffes commençaient à se refermer sur lui, accordant un ultime sourire à l'amie qu'il oublierait dès que la porte se fermerait de nouveau, réinitialisant ce douloureux souvenir.



..................................................................................................................................

"Le petit garçon t'offre le fragment que tu recherches pour te remercier de l'avoir sauvé, mais le souvenir semble vouloir reprendre la trame normale que tu as perturbée, l'endroit devient dangereux et Zeymah te prévient que tu risques de plus pouvoir en sortir si tu t'entêtes à vouloir sauver le petit souvenir d'Ieta. Tu restes cependant libre de tes choix."

Lieu actuel :
~Méandre de l'Âme~
Dédale

Ton chemin, tes choix...
Fragments d'esprit : 1/5
Aide de Zeymah : Disponible

Gardien : Ombre du père – A fuis
Force : Figure PaternelHumain Violent = Moyen-Faible
Souvenir : Enfance d'Ieta


-Sauver le petit Ieta
Lance un dé 20
Entre 1 et 15:
 

Entre 16 et 20:
 

-Regagner le Dédale
Spoiler:
 

-Une autre option? ~

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1148
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Dim 28 Aoû - 22:13




Le temps d'une vie



feat.Ieta <3





L'enfant semblait se calmer de plus en plus au fur et à mesure que le temps passait dans les bras de la rouquine, sentant son apaisement, celle ci allait également mieux chaque seconde. Savoir qu'elle pouvait être un peu utile pour ce jeune garnement la réconfortait. Il avait été ce que Ieta était aujourd'hui, il serait plus tard ce que Ieta deviendrait, même si ce n'était qu'une toute petite partie de lui même. Cependant, au grand désarroi de la Druidesse, il lui expliqua qu'il ne pouvait pas partir, de ses petits mots enfantins. Elle eut envie d'essayer de le convaincre, de le prendre par la main et de le faire sortir de là, mais plus elle réfléchissait, plus il lui semblait logique que si il passait le pas de la porte, il disparaitrait, facilement, ou dans la souffrance. Il faisait partis de l'esprit du Minshujin, il ne pouvait pas sortir de l'endroit qui lui avait été assigné … Si il était un fragment de la mémoire, aller en dehors du souvenir dont il était issu lui enlèverait tous sens ! Et même si il pouvait en sortir, une fois que Aki serait repartie après mené à bien (ou échoué, ce qu'elle ne souhaitait pas), il serait sans doute traqué par le subconscient, et renvoyé ici, ou détruit. Il y avait trop de risque pour lui, pour elle, pour Ieta. Mais elle aurait au moins voulus pouvoir l'extraire à tout jamais de cet endroit morbide dans lequel il était …

Il sortit ensuite quelque chose de son corps, la lueur qu'elle avait aperçus à plusieurs reprises, celle qui rayonnait et était clairement une partie de l'âme de Ieta. Les larmes invisibles toujours menaçant de se déverser, elle le récupéra en déposant un léger baiser sur le front du petit garçon, le cœur serré et la gorge nouée. Un merci s'échappa de ses lèvres, se brisant sans même atteindre ses oreilles. Le décor redevenait doucement ce qu'il avait été auparavant, plus sombre encore, si c'était seulement possible. Elle allait devoir le laisser ici, tout se métamorphosait autour d'elle, et si elle ne se dépêchait pas un peu, elle se retrouverait enfermée ici, comme le lui disait Zeymah.

Tu as raison je vais partir, mais avant, laisse moi te donner ça.

Elle pouvait faire ce qu'elle voulait dans ce monde, n'est ce pas ? Tendant la main devant elle, une rose en bois poussa sur sa paume, blanche et éclatante, elle brillait comme si elle eût été en diamant. La plaquant contre le torse du petit garçon alors qu'il continuait à la pousser derrière, elle eut juste le temps de dire une dernière phrase avant que la porte ne se referme derrière elle.

N'oublie pas, il y aura toujours quelqu'un qui t'aime, quelque part, ce cadeau en est la preuve !

Puis le lourd battant se referma violemment dans son dos. Elle pleurait à chaude larme, incapable de se retenir, et ne souhaitant pas entendre ce qui se tramait dans son dos, dévala les marches sans s'attarder plus encore. Hoquetant de tristesse, elle courut et ainsi retourna très vite au croisement qu'elle avait laissé plus tôt, tentant d'ignorer les pulsations sourdes du morceau d'âme qu'elle tenait entre ses doigts. Lorsqu'elle le désira, sa besace apparut à son flanc, qu'elle utilisa donc pour ranger la sphère avant de continuer tout droit, prenant l'escalier face à elle.

Les marches descendirent pendant de longs mètres jusqu'à ce que l'archère se retrouve de nouveau devant une porte blanche. Allait elle vivre une énième dure expérience qui la ferait souffrir autant que ce qu'il venait de lui arriver ? Elle n'espérait pas. Observant avec circonspection les motifs qui l'ornaient, elle vit que c'était une gravure, la naissance de l'humanité qui priait, un soleil, tout cela était bien étrange et ne semblait pas la renseigner sur ce qu'elle allait y trouver.

Elle poussa la porte, inquiète de ce qu'elle allait y voir. La place ressemblait étrangement à ce qu'on appelait ''le paradis de Gaea'', l'endroit où toutes les âmes trop vieilles d'avoir vécus des millions de fois pouvaient enfin se reposer. Mais alors que tout semblait si paisible et si calme, un immense dragon blanc à l'énergie familière apparut devant la rouquine décontenancée.

Vous devez être … le frère de Zeymah et Zinnia, non ?

La haine qu'elle voyait dans ses yeux était très semblable à ce qu'elle voyait dans le regard de Mizu quand celle ci observait un humain, et cela ne lui disait rien qui vaille.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 583
Yens : 2117
Date d'inscription : 08/04/2016
Age : 24
Localisation : En vadrouille

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Ieta Ao ▲ Sympathique ▼

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Mar 30 Aoû - 22:19




Le temps d'une vie

feat.Aki Nishiie



ACTE III :
Tristesse refoulé

La porte se refermer derrière une Aki attristée et hésitante, laissant finalement le petit garçon seul au milieu des ténèbres, la rose de bois blanche offert par son amie collé contre son cœur alors qu'il pleurait en silence dans le noir total. Un silence de mort s'abattit dans ce triste souvenir, mais rapidement le crépitement de l'ampoule refit surface, reprenant doucement son balancement lugubre tandis qu'un hoquet résonnait au fond de la pièce, s'approchant en grincent du petit Ieta qui gardait la tête baissée sur sa rose.

L'ombre était de retour, comme si ne rien n'étant et comme si les événements précédents n'avaient jamais eut lieu, affichant un sourire mauvais et monstrueux entre deux insultes envers le petit souvenir innocent qui se contenter de lever un regard noir et déterminé vers son adversaire éternel, serrant son cadeau dans ses petites mains. N'aimant pas beaucoup le regard du petit être, l'ombre commençait immédiatement son travail, frappant de toutes ses forces se souvenir qui osé le regarder de cette façon.

Fuyant ce sombre endroit, Aki poursuivit son chemin en larmoyant devant son dernier spectacle, pour finalement se retrouver devant une nouvelle épreuve. Sera-t-elle pire que la précédente ? Plus douce ? Il n'y avait pas cinquante façons de le savoir et la druidesse prit son courage à deux mains en poussant cette étrange porte blanche sculptée qui l'englobait rapidement d'un vif flash de lumière blanche.

Une plaine verdoyante parsemée d'arbres géants porteurs de fruits d'or entouré la jeune rouquine égarée, dans le ciel aux miles et unes couleurs, comme perdu au milieu d'une nébuleuse lointaine, se formait des centaines de mondes, de planètes de taille et de couleurs variées, certaines propices à la vie, d'autre non... Lentement, mais sûrement. Dans ce monde au vent tiède agréable et au calme infini régnait en maître une créature géante, long de plusieurs kilomètres et possédant deux puissantes ailes opalines. Repérant cette étrange créature qui venait d'arriver de nulle part, la porte ayant disparu derrière la jeune fille, l'immense créature ailée survolait la jeune rouquine, une fois, puis une seconde fois, couvrant à chaque passage l'herbe fraîche d'une ombre prédatrice inquiétante.

Finalement, la bête stoppait son vol pour se poser devant la druidesse, l'entourant de ses grandes ailes et lui lançant un regard noir, haineux et affreusement triste. Traitant les informations qu'elle avait en sa disposition, Aki émie à haute voix une théorie et une question logique et claire, cependant le dragon aux écailles blanches qui lui faisaient face ne semblait pas être de cet avis, grognant méchamment en entend la petite créature parler, il fauchait l'air devant la jeune fille d'un coup de queue puissant pour la pousser avec l'onde de choc tout en disant d'une voix grave, caverneuse et haineuse :


-Misérable insecte, comment oses-tu fouler ses terres de ta présence ?! Comment oses-tu donner des patronymes ridicules à ma sœur, Juge du Néant, toi qui n'es rien de plus qu'une larve ?! Pourquoi parles-tu d'un « Oublié » ? Enfin, de quel droit utilises-tu notre langage ?

Assaillis de questions posés dans un rugissement peu engageant, le dragon ponctuait sa phrase dans un crachat de flamme devant Aki, manquant de peu de la toucher en chemin, grattant le sol nerveusement avec l'une de ses pattes dont les griffes faisaient la taille de l'élue du phoenix alors que sa longue queue balayait l'herbe alentour comme un chat stressé et énervé alors que de son côté, la chasseuse courageuse se sentais un peu bizarre, comme si quelque chose n'allait pas très bien chez elle...

« Nous sommes dans l'un de mes souvenirs, petite. Comme tu l'as deviné, tu fais face au dernier membre de notre trio, lorsqu'il s'était enfermé dans son monde, peu de temps avant que le combat qui nous a déchirées ne commence. Tu es donc ici chez lui, ce monde est "l'Eden, le Berceau des mondes". Zeymah Vodahim n'existait pas encore à cette époque et il avait une haine vorace envers ton espèce. Reste sur tes gardes, mon frère à toujours était beaucoup plus fort que moi. »


..................................................................................................................................

" Le troisième membre de la fraterie de Zeymah te fait face, même si ce n'est qu'un souvenir, tu peux sentir sa puissance écrasante dans ce monde mystérieux dans lequel il semble régner en maître. La créature t'est clairement hostile, même si ce ne son que des paroles pour l'instant... Un pas de travers et un affrontement pourrait ce lancer. De plus, ce souvenir et surtout son environnement, semble affecter tes pouvoirs... "


Lieu actuel :
~Méandre de l'Âme~
Souvenir de l'Eden, le berceau des mondes
Effet spécial : Les changements de formes sont impossible ici.

Ton chemin, tes choix...
Fragments d'esprit : 1/5
Aide de Zeymah : Disponible

Gardien : ???
Force : Frère puissant et respecté - Elevé
Souvenir : Avant Zeymah


-Parler avec la créature

-Ignorer la créature

-Attaquer la créature

Spoiler:
 

-Une autre option?~



Dernière édition par Ieta Ao le Mar 20 Sep - 11:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1148
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Jeu 1 Sep - 10:06




Le temps d'une vie



feat.Ieta <3





Il semblait que la rouquine ne se soit pas trompée en considérant qu'elle avait face à elle le frère des deux dragons qu'elle avait déjà eu à rencontrer. Mais si elle avait pus trouver Zeymah scrutateur ou Zinnia arrogante, elle avait visiblement face à elle le pire de ce qui pouvait se faire en matière d'écailleux. Un être dont l’orgueil et la haine farouche envers les humains n'avait aucun égal dans sa fratrie. Un être qui était visiblement prêt à sectionner ce qui attachait sa tête à son tronc d'un coup de dent si l'envie lui passait par la tête, et dont elle allait devoir se méfier. Peut être qu'ici son cœur ne serait pas mis à l'épreuve comme dans la pièce précédente, mais la personne qui gardait le fragment d'âme certainement reclus dans ce lieu était autrement plus dangereuse que le souvenir d'un père alcoolique. La Druidesse se sentait légèrement effrayé, et elle aurait sans doute été stupide de ne pas l'être et de tenir tête avec arrogance à la personne qui lui faisait face.

La majeure partie du temps, elle savait comment se comporter face aux gens pour qu'ils l'apprécient. Elle avait plus ou moins compris que Zeymah aimerait l'humour et l'aplomb tandis que Zinnia était plus réfractaire à ce genre de traits, mais n'était pas pour autant totalement dénuée d'esprit. Celui qu'elle avait en face de ses yeux n'était ni l'un ni l'autre, et elle n'allait sûrement pas se moquer de lui pour rééquilibrer le rapport de force. Non. Si elle avait été en totale possession de ses pouvoirs, l'affronter aurait peut être pus être envisageable, et encore … Il ne semblait pas soumis ici aux règles de Kosaten et sa puissance était bien trop grande, même avec sa magie, elle aurait pus se faire écraser. Mais dans cet endroit où tout était possible, elle ne pouvait décemment pas savoir si son pouvoir avait un quelconque intérêt, et l'affronter lui paraissait l'idée la plus stupide qui soit, surtout après les conseils qu'avait pus lui donner l'écailleuse créature amie de Ieta.

D'autres paroles de sa part ne tardèrent pas à arriver d'ailleurs. Il ne lui apprit pas grand chose qu'elle ne savait déjà, ou qu'elle n'avait déjà deviné. Elle n'était pas ici dans un des souvenirs de son ami Minshujin, mais bien dans un de ceux du dragon scellé dans son bras, et face à elle, se trouvait son frère dont le nom lui était encore inconnus. Ils étaient dans son royaume, ce qui était aisément déductible, et celui ci était beaucoup plus fort que le compagnon involontaire du serpent, ce qui lui confirmait qu'elle faisait bien de ne pas planifier de l'attaquer.

Après quelques secondes, elle décida de renoncer à sa fierté. Elle n'avait aucun avantage à continuer à lui tenir tête, et, à contrario, se plier devant lui pouvait lui apporter beaucoup, comme la victoire ou la vie. Courbant respectueusement l'échine, elle parla en restant ainsi pliée, croisant les doigts pour qu'il n'en profite pas pour la tuer dans le dos et parlant avec toute la sincérité qu'elle pouvait trouver, et le respect évident qu'elle avait face au pouvoir et à la puissance écrasante de son interlocuteur.

Pardonnez moi, vénérable créateur de monde. Je ne suis rien de plus qu'un insecte dont la tâche est de sauver votre frère. Loin de moi l'idée de l'estimer faible, mais il est dans une position telle que sa grande puissance ne lui permet pas de se tirer d'affaire, et si je ne lui viens pas en aide, il pourrait se retrouver dans une position délicate qui le conduirait jusqu'à la mort. Je ne cherche point à vous offenser, mais uniquement à lui venir en aide, aussi pitoyable puisse être le secours d'une créature misérable telle que moi. Veuillez pardonner mon offense et permettez moi de faire ce que je puis pour la réparer. Quant à la raison qui me permet de parler votre langue, je l'ignore et j'en suis désolé.

Tout en parlant, elle ne pouvait s'empêcher de trembler. Si il décidait maintenant qu'il en avait assez d'elle, alors il pouvait la tuer sans plus de cérémonie, et c'en serait finis de sa vie. Avec terreur elle pensa à Orina, au sourire de l'enfant, mais aussi à Ieta, son ami qu'elle ne voulait pas perdre, et au dragon fort sympathique qui l'avait aidé jusqu'ici. Elle ne voulait pas mourir. Elle avait encore tant de choses à faire. Tout ce que l'archère espérait en cet instant, c'est que le dragon est un tant soit peu l'esprit de fraternité et la croit lorsqu'elle disait vouloir sauver son frère, ce qui était la pure et stricte vérité.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 583
Yens : 2117
Date d'inscription : 08/04/2016
Age : 24
Localisation : En vadrouille

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Ieta Ao ▲ Sympathique ▼

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Dim 4 Sep - 18:19




Le temps d'une vie

feat.Aki Nishiie



Grognant de manière agressive entre chaque respiration, la créature d'ivoire qui faisait face à l'élue de Seika écoutait sa plaidoirie qui réussit à faire trembler ses longues et fines moustaches qui devaient bien faire la moitié de la taille de son corps chacune. Frémissant nerveusement, le dragon blanc parvenait à garder son calme même si son corps témoignait d'une colère grandissante en l'encontre de la petite demoiselle qui se tenait devant-elle.

Ayant tout de même la politesse de se tenir jusqu'à la fin du flot de paroles d'Aki, l'immense bête fit alors un bond en avant pour se retrouver nez à nez avec elle, lui soufflant un air bouillant au visage avant de se redressait pour la toiser de toute sa hauteur bien supérieure à celle d'une pauvre humaine. Faisant claquer sa mâchoire qui produit une étincelle, le dragon parvint à calmer légèrement ses tiques nerveux pour répondre d'une voix colérique et hautaine à la jeune fille.

-Tu penses vraiment que tes mots mielleux vont réussir à me berner, pitoyable créature ?! Désolé pour toi, mais je sais déjà que ton espèce n'est que mensonge, aucun des mots que tu peux prononcer ne résonneraient comme vérité pour moi ! L'un des tien m'ayant déjà appris votre véritable visage.

D'un mouvement de patte, une jeune fille aux yeux d'un bleu profond à la longue chevelure dorée, abordant un doux sourire doux, devant avoir même pas une vingtaine d'années, apparu devant Aki dans un nuage de poussière, plus vrai que nature même si si cette poupée était dénuée de vie. Le dragon grognait de plus belle devant son œuvre en lui lançant un regard meurtrié, mais laissant l'intruse l'admiré quelques minutes. Le dragon écrasait alors sa création d'un coup de patte furieux avant de venir claquer sa mâchoire tout près de la chasseuse.

-Erreur de la Création, tu oses prétendre que mon frère est aux portes de la mort ?! Le grand Destructeur ?! AHAHAHAHAHAH !!!

Pris d'un rire gras et nerveux, le dragon blanc se redressait de toute la longueur avant de retomber sur ses pattes, commençant alors à tourner autour de la druidesse, comme un loup tourne autour de sa proie.

-Supposons que je donne crédit à tes mensonges, comment un insecte comme toi pourrait bien pouvoir aider mon frère ? Je t'écoute, ton tissu de mensonges m'amuse !

Poursuivant son mouvement circulaire, le silence retombait dans ce lieu mystique.


.................................................................................................................

"Pour l'instant, la bête ne semble pas avoir chercher à t'attaquer, mais elle ne semble pas du tout ce croire. Que faire?"


Lieu actuel :
~Méandre de l'Âme~
Souvenir de l'Eden, le berceau des mondes
Effet spécial : Les changements de formes sont impossible ici.

Ton chemin, tes choix...
Fragments d'esprit : 1/5
Aide de Zeymah : Disponible

Gardien : ???
Force : Frère puissant et respecté - Elevé
Souvenir : Souvenir de Zeymah

-Parler avec la créature

-Ignorer la créature

-Attaquer la créature
Spoiler:
 

-Une autre option?~

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1148
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Dim 4 Sep - 22:46




Le temps d'une vie



feat.Ieta <3





La colère de l'immense dragon qui lui faisait face tira un frisson de terreur à la druidesse qui regardait avec frayeur les yeux colérique de son interlocuteur si haineusement plantés dans les siens. Elle ne pouvait pas se démonter, pas maintenant qu'elle était allé aussi loin, elle ne pouvait pas trahir le petit Ieta qui lui avait confié un fragment de l'âme de son ami … Elle ne pouvait pas perdre. Elle devait sauver le Minshujin, et garder sa vie. Il était étrange pour elle de tenir à sa propre existence, cela faisait si longtemps qu'une chose pareille ne lui était pas arrivé ! Elle avait l'habitude de faire toujours passer celle des autres avant la sienne, et pour une fois elle était en train de réfléchir au meilleur moyen de s'en sortir … La jeune fille qui apparut était la représentation que Aki se serait faites de l'innocence si elle avait dû, une femme blonde au visage pur et tendre et aux yeux bleus profondément amicaux. Mais cette haine, toute cette colère .. Ce qu'elle pouvait en déduire c'est que c'était cette femme qui avait détruit le cœur de la créature écailleuse qui lui faisait face, et il était certains qu'il n'y avait rien de plus dur à guérir qu'un cœur trahis trop sauvagement.

Mais il s'agissait à présent de convaincre cet être dont elle ne connaissait pas le nom qu'elle disait bien la vérité, et elle était totalement prise au dépourvus. Elle était convaincue auparavant qu'un être aussi puissant devait être capable de déterminer si ce qu'on lui disait était un mensonge ou non, mais il était visiblement aveuglé par trop de sentiments négatifs envers la race dont faisait malheureusement partie la Nishiie. Elle aurait voulus pouvoir mette Mizu en face de lui, ils auraient peut être palabré des heures sur les piètres capacités des humains et sur leur vocation à s'auto détruire, ou sur le manque de loyauté dont ils faisaient preuve ou toute autre sorte de choses, mais elle était seule face à lui et son amie renarde, sa compagne de toujours, n'était pas là pour la soutenir. Elle essaya donc de raconter d'une voix qu'elle voulait la moins hésitante possible ce qui l'avait mené à cette situation.

Votre frère Zeymah à malheureusement commis une erreur, et votre frère l'as enfermé dans le corps d'un être humain … Cet humain à subis de nombreux problèmes il semblerait, et il risque de mourir, si je ne le sauve pas, votre frère succombera avec lui puisqu'il est lié à cet humain. Je dois retrouver l'âme de la personne en question et je pense qu'un fragment est caché quelque part ici … Cela peut peut être vous paraître risible, mais je vous assure que c'est la pure et simple vérité !

Mais si il ne l'avait pas crus jusqu'ici, il risquait de réagir de même avec ce qu'elle venait de lui révéler, et elle allait finir par se faire couper en deux par un coup de crocs acérés si elle ne trouvait pas un moyen raisonnable de lui faire entendre raison. Zeymah était il toujours là ? Pouvait elle lui demander encore de l'aide ?! Elle ne savait pas si il était présent ou non et si lui parler risquait d'attiser la colère de son frère, en tout cas, elle ne l'espérait pas, mais d'une petite voix timide, elle essaya de s'adresser à l'écailleux qui jusqu'ici l'avait correctement soutenus et qui avait tout avantage à ce qu'elle réussisse son entreprise.

Zeymah … pourrais tu m'aider … ? Aurais tu une information que je pourrais donner à ton frère afin qu'il me croie lorsque je dit vouloir te sauver ? S'il te plait.

Elle craignait que cette requête soit l'affront de trop pour son interlocuteur, mais tant pis, elle ne voyait pas d'autres solutions à l'horizon. Si elle échouait ici, c'en serait finis de l'élu du serpent, et cela elle ne pouvait pas l'accepter. Elle avait toutes les clés en main pour le tirer de là alors elle n'abandonnerait pas tant que tout espoir ne serait pas perdus, et tant pis si elle devait y risquer gros. La respiration coupée, elle attendait avec impatience la réponse de l'un et l'autre des créatures surpuissantes qu'elle ne pourrait sans doute jamais égaler, une boule au ventre.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 583
Yens : 2117
Date d'inscription : 08/04/2016
Age : 24
Localisation : En vadrouille

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Ieta Ao ▲ Sympathique ▼

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Lun 5 Sep - 17:17




Le temps d'une vie

feat.Aki Nishiie



Tentant le tout pour le tout, la druidesse opta pour la carte de la sincérité, résumant rapidement et de manière efficace la situation dans laquelle elle était ainsi que les épreuves qu'elle était en train de traverser. Cependant, elle était dans un souvenir, dans un événement précis qui se répétait indéfiniment où les événements présents n'ont aucun sens. Écoutant les explications sans queue ni tête de la petite humaine, le dragon d'ivoire grognait de plus en plus méchamment en poursuivant son encerclement, jusqu'à ce qu'elle finisse par réclamer le soutien de son ami invisible qui observait la scène en silence. Le dragon blanc poussait alors un puissant rugissement de haine dans le dos d'Aki, lui donnant un violant coup de patte qui la fit valdinguer jusqu'à ce que sa course soit arrêtée par l'un des arbres géants qui parsemait la plaine, faisant tomber plusieurs pommes d'or sur le sol.

-J'en ai assez ! Si mon frère était réellement en danger, ma sœur serait venue me chercher ! À supposé qu'elle est besoin de mon aide ! Tu ne m'amuses plus, stupide créature, tu as assez joué de ma patience. Ton voyages s'arrête ici.

Déployant ses grandes ailes opalines, la créature géante aux reflets arc-en-ciel avait la gueule emplie de flammes et il semblait près à en découdre avec la jeune fille qui lui faisait face. C'est alors qu'Aki l'entendit, la réponse de son Guide en ses lieux, qui se résumait par un simple rire amusé et par l'echo d'une phrase lui demandant de savoir faire preuve de patience, car si ce souvenir était présent dans sa mémoire, ce n'était pas grâce à une omniscience, qu'il ne possède pas.

Un nouveau rugissement brisait la tranquillité de ses lieux, derrière le dragon menaçant, la chasseuse de Seika pouvait voir le ciel multicolore de l'Eden ce déchiré comme une toile, laissant surgir une créature aux écailles noire comme la nuit qui ne lui était pas inconnue. Ça voix grave, calme et caverneuse résonnait dans la plaine verdoyante alors qu'il vous rejoignez d'un simple battement d'ailes.

-Argon ! Notre sœur m'envoie te chercher ! Cela fait presque cent ans que tu es resté enfermer ici à ruminer ta rage... Arrête de faire l'enfant et reviens avec nous.
-Tiens, mon frère... Je te croyais mourant, aux portes de la mort et ayant besoin de l'aide de créature éphémère ! Quel surprise de te voir ici. Comment expliques-tu donc ce miracle, vermine?


Jetant un regard haineux vers la jaune fille, celle-ci se faisait poussée en avant d'un coup de queue, se retrouvant entre les deux géants écailleux.

D'un peu plus près, elle pouvait admirer celui qu'elle connaissait comme s'appelant Zeymah Vodahim, mais sans les cicatrices qu'elle avait pu voir plus tôt dans la cage, ses ailes noires étant également toujours bien présente sur son dos.

Elle pouvait également voir la nature mourir sous les larges pattes du dragon, dépérissant instantanément à son contact ou en restant près de lui... Son propre pouvoir, lier à la source vitale, se trouvait être perturbé face à ce géant. Zeymah lui envoyait son regard dur qu'elle avait pu apprécier plus tôt, le dragon d'ébène se baissait alors légèrement vers l'étrangère.

-Que fais-tu ici, petite ? Ce lieu n'est pas fait pour ceux de ton espèce.


................................................................................................................

"Alors que le combat allait commencer entre le dragon Gardien de ce souvenir et toi, la soudaine apparition de l'ami scellé d'Ieta te laisse entrevoir une nouvelle alternative..."


Lieu actuel :
~Méandre de l'Âme~
Souvenir de l'Eden, le berceau des mondes
Effet spécial : Les changements de formes sont impossible ici.

Ton chemin, tes choix...
Fragments d'esprit : 1/5
Aide de Zeymah : Disponible

Gardien : Argon, le Créateur (ce prononce "Archion")
Force : Frère puissant et respecté - Elevé
Souvenir : Souvenir de Zeymah

-Tachons de discuter...

-Essayer de fuire...

-Les ignorer...

-Les attaquer...

-Une autre option...?~

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1148
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Lun 5 Sep - 19:53




Le temps d'une vie



feat.Ieta <3





Non décidément, cela ne marchait pas. Les arguments de la Druidesse n'atteignaient en aucune façon le cœur du dragon blanc qui lui faisait face, et plus le temps passait, plus elle commençait à se dire que ce serait là la fin de son aventure, même si elle n'en avait pas envie. Devait elle rebrousser chemin ou rester constante jusqu'au dernier instant, épuiser toutes ses chances de survies pour cet espoir qui devenait de plus en infime de sauver le Minshujin ? Non, elle ne pouvait pas abandonner. Même si elle pensait à Orina, à sa famille, à sa nouvelle vie, elle ne pouvait pas laisser tomber, ce serait se trahir elle même, et qui elle était. Si ceux qui l'avaient accueillis l'appréciaient, c'était parce qu'elle était toujours restée fidèle à ses convictions, même quand ils les dénigraient, parce qu'elle n'avait jamais reculé devant rien pour aider les autres, et surtout pour aider ceux qu'elle aimait. En tournant les talons maintenant, elle se trahirait et perdrait tout ce qui faisait qu'elle avait été aimée jusque là. Et elle ne voulait pas perdre Ieta, elle ne voulait pas savoir que son sourire ne ferait plus jamais partie de son paysage parce qu'elle avait été lâche. Il était son ami, un de ses seuls amis, et elle n'abandonnerait pas !

Ainsi, lorsque la créature fonça sur elle, visiblement prête à l'égorger, la rouquine était prête à se battre, même si elle savait ses pouvoirs inefficaces en cet instant. Elle était prête à sacrifier sa vie, à tout perdre pour rester qui elle avait toujours été, et pour sauver l'élu du serpent, mais elle n'en eut pas besoin, en tout cas, pas encore. Alors qu'elle retenait sa respiration, celle ci se libéra d'un seul coup en reconnaissant les écailles noires de son compagnon de périple, mais ne fut pas totalement aisée non plus. Il n'était pas le Zeymah qu'elle connaissait, mais celui de plusieurs années en arrière, celui qui n'avait jamais été emprisonné dans le corps du garçon au bras noir, celui qui ne la connaissait pas encore, son corps dépourvus de cicatrices et sa façon de lui parler en était la preuve.

Et bien évidemment, son arrivée ne jouait pas du tout en la faveur de l'archère, même si elle l'avait tiré d'affaire pendant quelques secondes, elle prouvait à cet autre dragon, qui s'appelait donc Argon, qu'elle avait mentis, même si ce n'était pas le cas. Ce serait maintenant encore plus dur de convaincre la bête blanche qu'elle n'était pas en train de lui raconter des salades depuis tout à l'heure. Un puissant coup de queue vint la cueillir dans la colonne vertébrale, la ramenant entre les deux immenses quasi-divinités et la faisant se sentir toute petite. Fort heureusement, le compagnon de son ami était beaucoup plus amical que son frère et semblait ne pas avoir l'ambition de la croquer, ce qui était une bonne nouvelle non négligeable.

Reprenant sa respiration à plusieurs reprises avant de pouvoir parler normalement, la guérisseuse tenta cette fois de convaincre le plus sensé des deux, avec des arguments qu'elle espérait suffisant. Après tout, c'était lui qui l'avait envoyé ici, il devait bien y avoir un moyen de le faire ! Et la question qu'elle avait posé à son être présent était restée sans réponse, alors peut être qu'il ne pouvait pas intervenir dans un souvenir qui lui appartenait ? Elle était vraiment seule, sans même les paroles du Zeymah de maintenant pour l'aider, elle était complètement et totalement seule. Plantant ses yeux pommes dans ceux de rubis de son interlocuteur, elle expliqua.

Cela vous paraîtra peut être aberrant, mais je suis envoyée ici depuis un futur que vous ne connaissez pas encore. Dans longtemps, vous serez enchaîné à un être humain par votre sœur, Zinnihrym, et le sceau qui vous lie à lui s'affaiblira. Vous m'enverrez alors à l'aide de ce sceau ci, la soigneuse s'agenouilla dans la poussière pour tracer les formes qu'elle avait vus sur ses poignets, dans l'esprit de cette personne, pour reconstituer son âme et vous sauver tous les deux. Je ne vous mens pas, croyez moi je vous en supplie ! Pour quelle raison vous mentirais je alors que ce que je dit me mène si visiblement vers la mort ?

Les larmes aux yeux, elle quêtait un soutien qu'elle espérait trouver dans les yeux de cet être qu'elle croyait connaître mais qu'elle n'avait finalement jamais vus avec autant de prestance. Si lui la croyait, alors peut être qu'il pourrait convaincre l'autre créature de sa fratrie qu'elle ne disait pas n'importe quoi !


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 583
Yens : 2117
Date d'inscription : 08/04/2016
Age : 24
Localisation : En vadrouille

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Ieta Ao ▲ Sympathique ▼

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Mar 6 Sep - 10:45




Le temps d'une vie

feat.Aki Nishiie



Un visage, ou plutôt une gueule remplie de croc aussi grand qu'elle, familier lui faisant finalement face, Aki ignorait les grognements haineux d'Argon pour de nouveau résumer les faits au nouvel arrivant, allant même jusqu'à dessiner les symboles qui l'avaient l'emmenés ici à même le sol afin d'étayer ses propos. Dans son silence habituel, le dragon noir regardait la petite créature se débattre pour ça survis qu'elle savait tenir à peu de choses, ne pouvant être que spectateur face à la haine du gardien des lieux.

Celui qui sera, par la suite, renommé Zeymah se redressa après avoir regardé les gravures à même le sol de la jeune fille, ne laissant transparaître aucune émotion sur son visage d'écailleux, bien que son imposante énergie de mort ne pût retenir un sentiment d'incompréhension qui avait envahi le souvenir amical. Dépliant ses grandes ailes, la créature à la couleur d'une nuit sans lune ni étoile regardait le ciel multicolore qui les surplombaient, en proie avec une certaine réflexion.

-Vois-tu mon frère ? Ce que raconte ce microbe n'a aucun sens ! Elle ose pénétrer sur mon territoire, essayant de nous embobiner chacun notre tour avec ses mensonges ! J'en ai assez de cette pitoyable espèce !

Prenant son envole, la bête à la robe blanche comme la neige se préparait à faire feu sur la druidesse en contre bas, emplissant sa gueule ivoire avec un torrent de flammes dont la chaleur se faisait sentir depuis le sol. Tout se passait alors très vite, les flammes s'abattant comme une guillotine sur la Voyageuse, ne pouvant que voir la déferlante fondre sur elle à une vitesse affolante, mais c'est alors qu'elle se sentait être poussé en arrière, un peu fort, de manière maladroite, mais pas brutale par une patte ayant du mal à contrôler sa force. D'un mouvement d'aile puissant, les flammes du Créateur furent balayé comme la flamme d'une bougie alors que son frère c'était interposé entre lui et sa proie innocente.

-Suffit mon frère, ne fait pas payer à une innocente ou à toute une espèce, le choix d'un seul de ses membres.

Sans quitter la créature rageuse des yeux, la bête ébène s'adressait alors à sa petite protégée caché dans son ombre imposante, d'une voix qui se voulait basse, bien qu'elle résonnait comme à son habitude.

-Petite, il m'est impossible de pouvoir te croire totalement. Si tu dis vrai, tu devrais le comprendre... Cependant, il y a trop de choses étranges pour que ce ne soit qu'une coïncidence : le fait que tu connaisses ses symboles et leurs propriétés, que tu connaisses le nom de ma sœur alors qu'elle ne l'as jamais dit à quiconque et le fait que je sente, en effet, la présence d'une âme ici en plus des nôtres, ici. Je vais donc t'accorder le bénéfice du doute. Cependant...
-Comment ?! Tu choisis de croire ces parasites plutôt que ton propre frère ?!


Argon retombait lourdement au sol, les ailes déployées et en position de combat, agressif et menaçant face à son propre sang, ses yeux saphir complètement aveuglés par la colère. La masse d'écailles ébène continuait de te couvrir, assis calmement devant ce prédateur, immobile tel le Sphinx gardien protégeant ses secrets.

-Je vais te faire gagner du temps, tâche de ne pas le gaspiller. Et oui, mon frère, tu as tort, trop aveuglé par ta colère pour entrevoir la vérité que tes sentiments ne pouvaient te mener qu'à ce résultat.

Maintenant que la colère du dragon centré sur son frère qui osait le provoquer, il ne descendit même le regard vers toi lorsque Zeymah s'envolait dans les airs, prenant son envol à son tour près à répandre sa haine par la force.


..........................................................................................................................................

"Le souvenir du dragon noir décide de te faire confiance, étant près à te faire gagner du temps dans ta quête des fragements d'âme même il doit faire face à son propre frère. Le combat s'annonce intense dans ce lieu idylique..."

Lieu actuel :
~Méandre de l'Âme~
Souvenir de l'Eden, le berceau des mondes

Effet spécial : Les changements de formes sont impossible ici.

Ton chemin, tes choix...
Fragments d'esprit : 1/5
Aide de Zeymah : Disponible

Gardien : Argon, le Créateur (ce prononce "Archion")
Force : Frère puissant et respecté - Elevé
Souvenir : Souvenir de Zeymah

-Partir à la recherche du fragement d'âme
Spoiler:
 

-Intervenir dans le combat
Spoiler:
 

-Une autre option...?~


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   

Revenir en haut Aller en bas
Le temps d'une vie
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...
» Lit sa si t'a du temps a perdre mon chou =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Forêt tropicale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.