Partagez | .
Le temps d'une vie
Messages : 587
Yens : 2017
Date d'inscription : 08/04/2016
Age : 24
Localisation : En vadrouille

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Ieta Ao ▲ Sympathique ▼

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Ven 16 Sep - 13:14




Le temps d'une vie

feat.Aki Nishiie



La jeune Voyageuse reculait d'un pas devant le spectacle qu'elle avait devant les yeux, comprenant qu'elle faisait face à ce qu'elle redoutait dès le moment ou elle avait posé les mains sur cette porte gigantesque. Ne sachant pas qu'elle chemin prendre pour arriver à ses fins, Aki décidait de retenter l'expérience qu'elle avait commencé avec Argon, s'inclinant de nouveau pour caresser le maître des lieux dans le sens du poile, s'excusant pour le grabuge qu'elle avait causé en ses lieux, en disant ses mots elle pouvait sentir la petite fleure blanche qu'elle conservait dans sa poche tremblait comme si elle essayait de la réconforter alors que je prenais la parole.

-Tu es bien arrogante Aki Nishiie : tu dis vouloir nous sauver, mais as-tu seulement pensé que nous ne souhaitions peut être pas l'être ? Peut-être que celui que tu considères comme ton ami en as marre de se battre contre le monde entier, peut-être qu'il en a assez de faire face seul à tous ses événements qui le dépassent complètement et il a ainsi profité de cet incident pour prendre un repos qu'il considère comme mérité, préférant briser son esprit plutôt que de continuer.

Ne lâchant pas son petit sourire, l'Ieta en costard continuait de fixer de son regard lugubre la jeune druidesse qui avait courbé l’échine devant lui alors que lui ne bougeait pas d'un millimètre, se contentant de la regarder de haut. Laissant quelques instants pour qu'elle enregistre ce qu'il venait de dire, il enchaînait en commençant à faire les cent pas devant l'étrangère, marchant de droite à gauche devant elle.

-De plus, pourquoi es que je souhaiterais le retour de la conscience ? Après tout, elle absente, je suis le maître absolut ici. Bientôt, lorsqu'elle aura complètement disparu, je pourrais prendre sa place. Enfin, toute la peur, la tristesse, la haine que notre ami enfouit en moi depuis des années pourront se déverser sur ton monde... Et j'ai grand hâte que ce moment n'arrive !

Se retrouvant dos à la Nishiie, le Subconscient affichait un large sourire en regardant la forêt et le village en contre bas être engloutis par les flammes, l'atmosphère générale de ce lieu s'étant soudainement alourdis, la caresse du vent ayant été remplacé par la chaleur des flammes et l'odeur de l'herbe étant caché par le souffle des cendres et de la chaire brûlée qui s'élevait dans les airs en compagnie de hurlements lointains. Retournant seulement la tête à 180°, celui qui avait mon apparence lançait un regard noir à la druidesse qui était derrière lui, appuyant toujours un peu plus son sourir démoniaque.

-Si tu es ici, ce n'est pas pour que je t'accorde mon aide, mais pour que toi qui essaye de me mettre des batons dans les roues, tu assistes à mon triomphe, Aki Nishiie.


....................................................................................................................................................


"L'ultime face à face. La Voyageuse contre le Subconscient en personne, fatigué de voir ses sbires tomber les unes après les autres, décide de ce déplacer en personne pour que la trouble fête assiste au derniers instants de son ami, qu'elle espèrait sauver, au première loge."

Lieux actuel :
~Méandre de l'âme~
Abîmes du Dédale



Ton chemin, tes choix...
Fragments d'esprit : 4/5
Aide de Zeymah : Utilisé
Châle ancien : ???
Rose blanche : Indisponible
Marque du Juge : ???

Gardien : Subconscient d'Ieta Ao
Force : Maître des lieux - Très Elevé
Souvenir : ///

Compte à rebours avant épuissement des fragments : 17 tours (-1 >> -1 par tour)

-Parler avec Subconscient?

-Attaquer le Subconscient?

-Une autre option...?~



Dernière édition par Ieta Ao le Ven 16 Sep - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Ven 16 Sep - 18:38




Le temps d'une vie



feat.Ieta <3





Encore une fois, laisser sa fierté ne menait à rien et le subconscient -il faudrait trouver un nom à cette créature, le nommer ainsi l'effrayait plus qu'autre chose- n'était clairement pas convaincus par ses arguments. Il commença par la traiter d'arrogante, ce qu'elle ne pouvait décemment pas nier. Bien sûr, comme beaucoup d'êtres humains, elle aimait sa petite fierté, son petit orgeuil et sa confiance en elle, bien que celle ci soit plutôt instable. Evidemment qu'elle pensait pouvoir sauver son ami, sinon elle n'aurait pas risqué sa vie jusqu'ici. Et les arguments qu'avançaient cet homme la blessaient bien sûr profondément. Que Ieta ne veule plus continuer ? Elle ne voulait pas y croire. Se mordant vivement la lèvre pour ne pas partir dans une rage folle qui rendrait tout beaucoup trop compliqué elle essaya de se concentrer sur son objectif ; Trouver le prochain fragment d'âme et sauver son ami.

Je suis arrogante oui, sans doute, mais peu m'importe. Peut être que Ieta ne veut pas continuer mais je ne le laisserais pas faire. Je ne le laisserais pas abandonner, il n'en est pas question. Et vos mots ne sont que du poison destinés à tomber dans l'oreille de plus faible que vous. Sachez que vous ne me ferez pas reculer. Sachez que rien au ne pourra me faire reculer. Il est mon ami et je le sauverais, quoi qu'il puisse en penser, et quoi que cela puisse vous apprendre sur mon arrogance ou mon esprit héroïque.

Il poursuivit, glaçant le sang de la Druidesse lorsqu'il lui expliqua vouloir prendre le contrôle du corps de Ieta. C'était un être diabolique. Avait elle aussi quelque chose de semblable qui sommeillait dans son cerveau, attendant qu'elle soit assez faible pour lui sauter à la gorge et prendre le contrôle de son propre corps ? Ce serait effrayant. Elle avait beau se savoir encore moins forte que d'autres, la puissance qu'elle avait à l'époque de son druidisme avait déjà été dépassée et autant de pouvoirs entre de mauvaises mains risquaient de mener à des désastres affreux et terribles. Car elle aussi avait enfermé beaucoup de rancoeur et de peur à l'intérieur d'elle même.

Vous vous trompez du début à la fin. Si la conscience de Ieta meurt, vous mourrez avec elle. Tous vos beaux objectifs, vos beaux projets, vous pourrez les reléguer au fond du placard. Si Ieta disparaît vous ne serez plus rien d'autre qu'un cadavre. N'essayez pas de me tromper.

Adoptant des mimiques terrifiantes et retournant son coup totalement, dans une posture particulièrement inhumaine il lui expliqua les raisons de sa présence ici, et la jeune femme ne put que y voir plus clair soudainement. Elle allait devoir le combattre, psychologiquement ou physiquement, même si la deuxième option lui paraissait insensée. Poussant un grand soupir pour se détendre, elle planta ses yeux dans les orbites vides de son interlocuteur.

Non. Je vais assister à votre mort, je vais assister à votre défaite, puis j'irais sauver Ieta.

Sa décision était prise depuis longtemps. Elle ne reculerait plus devant rien, quel que soit le danger qui l'attendait derrière chaque porte, elle les ouvrirait. Ne sachant pas encore comment aller tourner cette discussion qui était fort mal partie pour elle, elle se mit en position de combat, attendant avec impatience les premières offensives de son ennemi, que celle ci soient destinées à ce que l'on pouvait appeler le corps de l'archère ou directement à son esprit. Si elle devait mourir, soit, cela lui importait énormément, mais elle n'avait pas pris tous ces risques pour tourner les talons si proche du but. Instinctivement, elle savait que le temps continuait à tourner, même dans cette étrange réalité qui s'enflammait, et qu'elle n'avait pas une seule seconde à perdre, mais se précipiter pour agir déraisonnablement ne l'aiderait pas non plus à réaliser son objectif. Elle attendit donc la prochaine réponse ou l'attaque du subconscient, prête à toutes les éventualités qu'elle était capable d'envisager.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 587
Yens : 2017
Date d'inscription : 08/04/2016
Age : 24
Localisation : En vadrouille

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Ieta Ao ▲ Sympathique ▼

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Ven 16 Sep - 23:19




Le temps d'une vie

feat.Aki Nishiie





Regardant la créature à la dentition monstrueuse, mon amie oubliait son idée de la jouer fine pour reprendre son assurance habituelle, refusant de croire les mots qui sifflaient entre les dents pointues du Subconscient et annonçant haut et fort qu'elle se battrait jusqu'au bout pour sauver celui qu'elle était venue chercher. Calmant son affreux sourire, le reste du corps du moi en costard retournait le reste de son buste pour de nouveau faire entièrement face à la Voyageuse qui s'était mise en garde après avoir fini sa plaidoirie qui m'aurait réchauffé le cœur si j'avais été présent à cet instant. Toujours remplis d'une assurance malgré ce qu'il avait dû voir des capacités que possédait l'élue de Seika, les deux êtres se faisaient face sans baisser les yeux devant l'autre.

-Je me trompe ? Et comment pourrais-tu être mieux au courant que moi de ce genre de chose ? Mais oui, excuse moi, tu est une experte de ce genre de petit voyage spirituelle et du fonctionnement des esprits humains ! Suis-je bête ! Et il est vrai que je suis grandement affaibli de la disparition de mon Némésis ! Mais à quoi pensais-je donc... ?!

Prenant une pose théâtrale en posant sa main sur son front en levant les yeux vers le ciel, baissé en arrière au point que son dos formait juste un magnifique U, sa voix était clairement et volontairement exagéré, simulant une mauvaise comédie. Le Maitre des lieux restait ainsi un moment avant de se redresser, arrêtant de croiser les bras dans son dos pour s'approcher de la jeune fille qui lui faisait face bravement.

-Et si nous allions demander l'avis de ton ami l'animal en cage qui te tient par la main depuis ton arrivé ?

Claquant des doigts en gardant son sourire et son regard encré dans celui de l'étrangère, le sol, le ciel, les flammes et le vent se briser tout autour de notre duo comme si toute la scène qu'elle voyait jusqu'à maintenant n'avait été qu'une simple vitrine. Après quelques secondes de ténèbres, Aki se retrouvaient à marcher sur l'eau, un ciel orangé au-dessus d'elle parsemé de nuages encres. Devant elle, et donc derrière le subconscient, elle pouvait voir l'Arche de pierre menant au Dédale se trouvant derrière d'épais barreaux faisant facilement quatre fois le largueur de la petite druidesse, derrière cette barrière trop grande pour elle, elle pouvait aussi apercevoir une petite statue de glace qui avait dû perdre une bonne moitié de sa masse depuis la dernière fois qu'elle l'avait vu...

« Petite ?! Je peux savoir ce que tu fais ici ?! »

La voix grave et caverneuse résonnée derrière la jeune femme à la chevelure de feu, l'imposant dragon ébène se trouvant à quelques mètres d'elle tout au plus, la regardant du haut de sa taille impressionnante d'un air surpris, mettant quelques secondes avant de porter son regard vers l'homme en costard qui se tenait devant elle.

« Toi !! »

Le dragon dit cela dans un grognement haineux, ce levant sur ses pattes arrières d'un air menaçant alors que celui qui avait mon apparence tendait la main vers la créature millénaire en lui lançant un sourire démoniaque, fermant subitement le poing des chaînes blanches sortaient du sol liquide, entourant les quatre pattes de la créature ainsi que son cou avant de se tendre et de la plaquer brutalement au sol dans un grondement sourd.

-Je suis heureux de te revoir également sale lézard. Cela faisait un moment que je n'étais pas passé te voir dans ton trou et je me souviens pourquoi... Quelle puanteure.

Maintenu au sol par les épaisses chaînes blanches qui sortaient de l'océan opaque qui servait de sol, Zeymah ne put que grogner de rage en essayant de se dégager sans grand succès, donnant même l'impression que ses tentatives resserraient la pression de ses liens. Disparaissant de devant la druidesse, le moi bien habillé se retrouvait près de la bête enfermé, lui donnant un coup de pied dans la gueule en guise de soumission avant de se retourner vers celle qui se dressait contre lui.

-Notre amie ici présente refuse de me croire quant à ma théorie comme quoi je pourrais prendre le contrôle de ce corps, qui est aussi le mien, si jamais l'esprit de l'autre dépressif ne revenait pas au galop. Qu'es que tu en pense sac d'écailles?

Zeymah marquait un arrêt, comme percutait par ses propos en posant ses yeux rubis sur la jeune fille qui assistait à la scène, semblant avoir un éclair de lucidité il puisait alors dans ses forces pour réussir à se redresser malgré les chaînes, lançant un rugissement de rage en se retournant vers son tortionnaire.

« NON !? TOI !! C'EST A CAUSE DE TOI SI LE PE... »

-Merci, maintenant la ferme. Tu cries trop, demi-lézard.


En disant cela, le subconscient claquait de nouveau de ses doigts noirs semblables aux miens tout en affichant un sourire qui en disait long, un sourire fier et suffisant qu'il ne pouvait retenir alors qu'une nouvelle chaîne blanche venait servir de muselière au dragon noir avant de le plaquer de nouveau au sol violemment.


......................................................................................................................................................

"Malgré son attitude, le Subconscient ne semble pas pressé d'engager les hostilités avec toi, poursuivant plutôt sa discussion tranquillement et allant même jusqu'à changer le lieu des événements pour te faire revenir à ton point de départ : La cage de Zeymah, mais du mauvais coté de la barrière cette fois. Les deux entités semblent ce connaitre et l'un à clairement l'accendant sur l'autre..."

Lieux actuel :
~Méandre de l'âme~
Chambre de l'Oublié



Ton chemin, tes choix...
Fragments d'esprit : 4/5
Aide de Zeymah : Utilisé
Châle ancien : ???
Rose blanche : Indisponible
Marque du Juge : ???

Gardien : Subconscient d'Ieta Ao
Force : Maître des lieux - Très Elevé
Souvenir : ///

Compte à rebours avant épuissement des fragments : 16 tours (-1 >> -1 par tour)

-Parler avec Subconscient

-Parler avec Zeymah

-Attaquer le Subconscient

-Aider Zeymah
Spoiler:
 

-Une autre option...?~

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Sam 17 Sep - 14:24




Le temps d'une vie



feat.Ieta <3





Plus les paroles de cet être abominable défilaient, plus Aki avait peur qu'il ai raison. Il n'était pas le premier à lui dire ça. Argon pensait que ce serait Zeymah qui prendrait le contrôle, et à présent voilà que c'était le subconscient qui se chargeait de cette conclusion. Il se moquait d'elle, mais là n'était pas la question. Elle avait beau essayer de se convaincre qu'il n'essayait que de l'embrouiller, de la déstabiliser, elle ne pouvait pas être certaine que c'était vraiment le cas. Il était peut être réellement persuadé de ce qu'il avançait et qui de mieux que lui pour connaître les conséquences de la mort de la conscience ? C'était donc ce genre d'attaques psychologiques auxquelles elle s'attendait, mais malgré tout, elle en fut grandement déstabilisée. L'attaque était beaucoup plus fourbe que si il avait pus simplement essayer de la frapper. Une douleur directe, bien moins dangereuse que celle du doute qui s'insinuait lentement dans son esprit.

La proposition qui suivit prit encore plus la Nishiie au dépourvus. Il proposait d'aller demander son avis au grand dragon d'ébène, celui là même qui lui avait dit au tout début de sa quête qu'il mourrait sans doute si la conscience de son ami Minshujin y passait. Ou … lui avait il seulement dit ? Ses souvenirs s'embrouillaient et elle ne parvenait plus à dire si elle s'était convaincue elle même de cela ou si son allié l'en avait réellement informé. Ignorant les poses ridicules de cet autre Ieta, elle sursauta tout de même quand le décor fondit dans un autre, un océan baigné par un soleil du soir et couvert par de lourds nuages noirs. Elle ne s'enfonçait pas à l'intérieur, mais ce genre d'évènements n'avaient plus le don de la surprendre, elle était consciente que les règles ici étaient bien différentes de celle de son monde ou de Kosaten.

Puis la voix du dragon l'apostropha. Il était là, juste dans son dos, alors même qu'elle avait à peine eu le temps de se désespérer de l'état bien réduit de la statue de glace représentant l'élu du serpent qu'elle avait pus entrapercevoir. Alors qu'elle s'apprêtait à lui répondre, le monstrueux subconscient sembla capter son attention et sa haine. Ainsi ils se connaissaient déjà ? Et visiblement, Zeymah avait déjà fait les frais de la présence de cet homme qui ressemblait à son ami. De lourdes chaînes blanches l'empêchèrent d'agir pendant que la créature la plus abominable de la scène se vantait de son plan et déversait son venin acide dans les oreilles du pauvre dragon qui ne pouvait plus rien faire. Fulminant de rage, il se mit à crier, bientôt retenus par une énième chaîne.

Voir son allié depuis le début de cette mission ainsi réduit à ne plus pouvoir bouger ni parler alors que ce personnage démoniaque tournait autour de lui en ricanant comme un possédé, c'en était trop pour l'archère qui bondit vers les chaînes pour essayer de les défaire. Elle usa de tous les pouvoirs qu'elle pouvait connaître, de tous les artifices possibles et imaginables pour les détruire, mais rien ne fonctionna, ces chaînes étaient aussi solides que de l'acier, sans doute plus même. Cette constatation lui confirma qu'elle n'aurait aucune chance en combat contre cet homme, qu'elle risquait surtout d'y passer. Tant pis. Elle saisit le monstre par les épaules, si tant est qu'il soit possible de saisir une telle chose, et planta ses yeux pomme dans les orbites creux et tournoyants de noirceur du subconscient.

Arrêtez, cela ne mène à rien. Même si vous aviez raison, vous n'êtes rien sans la conscience. Vous êtes le subconscient, vous ne pouvez prendre sa place, c'est impossible. Votre caractère, ce que vous êtes, tout cela dépends de lui. Pourquoi faire cela ? Pourquoi vouloir prendre sa place ? Vous n'êtes pas son ennemi, vous n'avez jamais été son ennemi. Vous êtes son allié. Vous devez travailler ensemble, dans ce même corps. Si vous le laissez mourir, vous prendrez peut être le contrôle de ce corps, mais la vie d'un corps sans conscience n'est plus une vie. Vous ne contrôlerez rien, car si vous prenez le contrôle conscient de son corps, il vous sera impossible de contrôler l'esprit comme vous le faites aujourd'hui. Réalisez que c'est en laissant Ieta être la conscience que vous avez le plus de pouvoir.

Pendant qu'elle parlait, elle secouait légèrement son interlocuteur, sans violence, essayant de repêcher quelque chose de bon au fond de ces yeux qui n'étaient que haine et désespoir.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 587
Yens : 2017
Date d'inscription : 08/04/2016
Age : 24
Localisation : En vadrouille

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Ieta Ao ▲ Sympathique ▼

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Sam 17 Sep - 18:27




Le temps d'une vie

feat.Aki Nishiie





Toujours tout sourire, la créature au costard regardait mon amie souhaitant me ramener près d'elle, se battre contre les épaisses chaînes qui entravaient le dragon d'ébène qui grognait de haine, lançant tout de même un regard compatissant à celle qui essayait de la défaire de ses liens, même s'il savait pertinemment qu'elle ne pouvait rien faire contre ce sceau qui le scellait dans mon corps et dont le Subconscient pouvait se servir comme il l'entendait pour faire marcher aux pas son pensionnaire.

Cette créature liée à mon esprit pouvait jouer avec le sceau que je portais comme bon lui semblait, sûrement fort des années passées en sa compagnie où il eut très certainement largement le temps de comprendre comment fonctionner cette cage en prévision de ce genre d'événement qui ne peu lui donner que l'avantage face à quelqu'un qui ne peut rien faire contre cela.

Voyant que ses tentatives pour briser les chaînes se résumer à une succession d'échecs, la druidesse se redressait et attrapé son ennemi par les épaules pour lui dire ce qu'elle avait sur le cœur, essayant de lui faire comprendre une logique toute simple qui se voulait pourtant très juste. Essayant de réveiller en une créature faite pour n'être que la fusion de toutes ses émotions refoulées, ne serait-ce qu'un peu de lumière.

Le sourire du subconscient s'effaçait lentement au fur et à mesure qu'Aki parlait, à chacune de ses phrases terminées, ses sourcils fronçaient un peu plus, jusqu'au moment, il pouvait prendre la parole.

-Nous sommes en effet les deux faces d'une même pièce, je suis le roi ici alors que lui a son propre royaume et ses propres soucis. Nous sommes complémentaires, alors pourquoi je souhaite prendre sa place ? Car il est celui qu'on écoute et moi, celui qu'on oublie. J'en ai assez de voir mon protégé se prendre des coups et que la conscience ne bouge pas le petit doigt pour le soutenir, il est grand temps que tout cela cesse.

La créature pris une petite pause de réflexion avant de reprendre.

-Cependant, malgré ce que tu penses, nous ne sommes pas uniques lui et moi. La conscience, ce brise bon nombre de fois durant une vie, pour des raisons diverses et variées et une autre finie par prendre sa place. C'est ce qu'il va se passer ici, cette conscience inutile et passive va quitter son trône et je prendrais sa place pour relevé mon protégé, l'un de mes subalternes prendra mon rôle derrière moi et c'est ainsi qu'un nouveau cycle commencera.

Devenu bien plus sérieux soudainement, la créature avait grandi de quelques centimètres en parlant, attrapant l'un de tes poignets avec sa main et le serrant, dévoilant bien plus de force que son frêle corps ne laissait présager, noyant les yeux émeraude de l'élue du phœnix dans l'océan âcre qu'était son regard noir. Devenant que fumée, l'autre moi se libérait de l'emprise de la druidesse et retournait près du dragon d'ébène qui tentait de nouveau de se libérer, posant sa main noire sur le crâne géant de la créature reptilienne en retrouvant son sourire noir.

-Mais j'admire ton esprit jeune fille, je comprends mieux certaines pensés dont j'ai eu écho sur toi. En bon cliché de vilain de série, alors que je pourrais attendre que le temps finisse son œuvre, j'ai plutôt envie de te donner une chance de me montrer la force de tes convictions. Laisse-moi te faire une démonstration de mes vrais pouvoirs en te présentant le Cerbère qui garde mon royaume. Sais-tu pourquoi je suis le maître ici ? Je ne suis pourtant pas plus fort que les ombres que tu as pu voir durant ton périple. Non, mon siège, je le dois à un autre talent... Talent qui me permet d'allier prise de contrôle avec la puissance des souvenirs, regarde plutôt.

Caressant lentement le crâne de la bête écailleuse, celle-ci fut prise comme de spasme sous la tendresse du subconscient, ses yeux rubis devenant progressivement entièrement noirs, Zeymah était maintenant calme et doux comme un agneau alors que les chaînes blanches qui l'entravaient le relâché enfin.

Son sourire démoniaque aux lèvres, le subconscient reculait derrière le dragon, disparaissant progressivement dans les ténèbres alors que la masse sombre se redressait face à la chasseuse, une puissance venant d'un autre temps passant à travers la cage pour se concentrer dans l'être aux écailles noirs qui poussait un puissant rugissement animal dans sa direction alors qu'un sentiment de mort et de destruction, très semblable à celui que tu avais pus ressentir lors de ton passage dans l'Eden, se faisait ressentir dans la cage qui tremblait sous le cri de la bête captive dont les ailes arrachés étaient progressivement remplacés par une nouvelle paire faite de flammes noirs.

-En avant, Destructeur, montre moi que tu n'es pas totalement inutile.


...........................................................................................................................................................

"Il semblerait que tu es finalement réussi à toucher le Subconscient qui perdit de son assurance pour s'ouvrir un peu plus à toi, dévoilant peut être moins de noirceur qu'il ne pouvait le laisser pensé? Dans tout les cas, il ne semble pas avoir l'intention de ce salire les mains et retourne le dragon d'ébène contre toi."

Lieux actuel :
~Chambre de l'Oublié~
Sceau des neufs portes


Effet : Zeymah Vodahim ne peut déployer que 50% de sa puissance normal (tous dégats qu'il inflige sont divisés par 2). Il ne peut excecuter que 4 actions maximum par tour.


Ton chemin, tes choix...
Fragments d'esprit : 4/5
Sceau des neuf portes :
Utilisations : 3/3
Effet : L'activation de cette effet neccessite une action et annule complétement l'une des actions de Zeymah. Des chaines blanches sortant du sol et le plaquant violement au sol.

Objets récupérés ::
 

Gardien : Zeymah Vodahim, l'Oublié (Phase 1)
Force : Destructeur vaincue - Très Elevé
Souvenir : Souvenirs de Zeymah
Point de vie : 100%
Actions totaux : 8
Restriction du au lieu : 4 (non utilisé ce tour)

Compte à rebours avant épuissement des fragments : 15 tours (-1 >> -1 par tour)

-Se préparer au combat
Spoiler:
 

-Discuter avec Zeymah
Spoiler:
 

-Une autre option...?~


~Action secrète activée : Marque du Juge
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Sam 17 Sep - 19:38




Le temps d'une vie



feat.Ieta <3





Les paroles de la Druidesse commencèrent à déstabiliser le subconscient qui n'était plus aussi sûr de lui qu'avant. Visiblement le problème n'était pas seulement d'avoir le pouvoir et le contrôle total, il voulait qu'on se préoccupe de son existence, il voulait pouvoir protéger l'enveloppe corporelle que pouvait représenter Ieta pour lui. Il n'était sans doute pas aussi sombre qu'il voulait le laisser présager, il y avait quelque chose en lui qui ne demandait qu'à être estimé à sa juste valeur, quelque chose qui voulait protéger et défendre. Mais cette éternité de solitude, ces souffrances éternelles qu'il avait dû subir sans rien pouvoir faire pour les changer, tout cela avait noircis son âme et avait enterré son humanité, le peu d'humanité qu'il lui restait. Soudainement, sans crier gare, Aki ressentit une grande compassion pour cet adversaire. Sa gorge se noua et une larme pointa au coin de ses yeux, tristesse qu'elle ravala, souhaitant avant tout défendre son véritable ami, le vrai Ieta. Mais en même temps quelque chose faisait doucement son chemin en elle, quelque chose qu'elle espérait vrai. Il était Ieta, lui aussi.

Puis Zeymah se vit libérer par le monstre, elle allait devoir l'affronter. Il n'y avait sans doute pas d'alternative possible, même si en faisant cela le faux Minshujin lui laissait une chance de le battre. Prise de contrôle et puissance des souvenirs. Son enveloppe n'était pas si puissante mais c'était son emprise totale sur l'univers dans lequel il vivait qui lui permettait d'être plus fort que ceux qu'elle avait affronté jusqu'ici. Si elle réussissait, elle, à être plus forte que ce monde, alors elle pourrait le battre, lui. Ce ne serait pas sa puissance physique qui la ferait gagner, celle ci n'avait aucun sens ici, il pouvait sans doute la maîtriser comme le reste. Mais dans ce qu'il avait dit, elle voyait une faiblesse, une faiblesse certaine qu'elle n'allait pas se priver d'exploiter.

Soudainement, alors qu'elle se préparait à combattre ce Zeymah affaiblis, elle sentit une brûlure contre son cou, à l'endroit où Zinnia l'avait mordus un peu plus tôt. En y passant ses doigts elle sentit une légère cicatrice qui ne demandait qu'à s'exprimer, palpitant au rythme de ses battement de cœur. De tout son cœur elle pria cette marque « Aide moi » et son souhait s’exauça. Dans son dos la dragonne qu'elle avait combattus un peu plus tôt. Elle lui avoua que le combat ne serait pas facile, mais lorsque la main de l'archère se joignit à celle de la Fuyujin, une étrange force prit naissance dans le bras de l'élue du phénix. Un sceau blanc y était gravé désormais, signe que la sœur du dragon d'ébène l'aiderait.

Je suis désolé Zeymah. Encore une fois tu vas souffrir par ma faute. Si tu m'entends Zeymah, écoute moi ! Lutte contre lui ! Lutte contre lui de toutes tes forces, je vais nous sortir de là ! Et pardonnes moi, je t'en supplie, pardonne moi !

Ses yeux devinrent rouges et enflammé, elle était prête à se battre, de nouveau elle prit une forme de dragon pour lutter, la forme qui lui permettrait de remporter le combat, en tout cas elle l'espérait grandement. Elle ne voulait pas le blesser mais n'avait pas d'autre chois que de le combattre. Psalmodiant une étrange mélopée elle tenta de se calmer, craignant de le tuer si il y avait un écart de force à son avantage, puis, ses deux pattes contre le sol immatériel, se mit à le faire trembler. De longues branches de ronces émergèrent autour du dragon, essayant de se planter dans ses écailles, l'encerclant comme les chaines l'avaient fait un peu plus tôt et l'immobilisant à l'aides des multiples épines qui servaient d'attaches puis se resserrant à l'image d'un boa autour de sa proie. En faisant cela elle espérait qu'elle le tiendrait assez immobile pour ne pas avoir à l'affronter, ce qu'elle ne désirait absolument pas.

Je comprends, dit elle de nouveau au subconscient. Je te comprends. Tout ce que tu veux c'est pouvoir te défendre, je me trompe ? Mais tu dit que l'on ne voit que la conscience, et tu as tort. Lorsque je parle à Ieta, je te parle à toi aussi. Tu fais partie de lui et si Ieta est mon ami tu l'es autant que lui. Si tu me laisses sauver la conscience et sortir d'ici, je ne t'oublierais pas, je penserais à toi, tu le sais, tu me connais. Je suis quelqu'un qui tiens ses promesses. Je me souviendrais de toi comme quelqu'un de bien et qui mérite sa place plus que n'importe qui d'autre. Je protégerais Ieta pour toi, je tuerais tout ceux qui lui feront du mal, je te le jure. Laisse moi sauver la conscience.

Résumé des actions:
Spoiler:
 




Dernière édition par Aki Nishiie le Dim 18 Sep - 14:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 587
Yens : 2017
Date d'inscription : 08/04/2016
Age : 24
Localisation : En vadrouille

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Ieta Ao ▲ Sympathique ▼

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Dim 18 Sep - 12:10




Le temps d'une vie

feat.Aki Nishiie





Faisant face à l'immense créature aux écailles noires, la Nishiie sentait une brûlure venant la marque blanche laissée par Zinnia quelque temps auparavant, suite à leurs affrontements de courte duré, la jeune fille à la cape blanche réapparaissant adoré à la druidesse, comme les spectres invisibles qui étaient venus à son secours dans ses propres tourments.

L'écho de la dragonne accordait à mon amie un léger avantage face au prisonnier de mon corps, liant sa main à sa celle d'Aki, entrelaçant leurs doigts, un tatouage formant trois chaînes blanches se dessinait sur le bras qui accompagnait son épaule endolorie alors que le fantôme qui partageait la douce chaleur de son dos avec celui de l'élue du Phoenix, s'éclipsait une nouvelle fois, laissant la vaillante rouquine avec un dernier avertissement.

" Je vois que tu as quelques soucis, fait attention, malgré ce qu'il peut dire (car il se dénigre beaucoup) il est celui de nous trois à avoir le plus fort potentiel destructeur. Mais nous sommes toujours chez moi et je veux te donner un coup de main. Sauve mon frère et son hôte des ténèbres qui le rongent, noble animal aux yeux émeraude."

Évidemment, face à une créature de cette taille, bien qu'affaiblis par le sceau qui l'entourait, Aki dut reprendre la forme de reptile géant qu'elle avait adopté juste un peu plus tôt, essayant cependant de se contrôler pour adresser une ultime triade au Subconscient qui se cachait derrière sa marionnette d'écailles.

Réapparaissant sur le haut de la tête de Zeymah qui restait calme et impassible devant la métamorphose de la druidesse, l'homme en costard écoutait Aki une dernière fois avant de prendre une voix qui résonnait dans toute la sombre pièce au ciel orangé.

-Tu me vois ?! Jamais tu n'as eut conscience de mon existence jusqu'à aujourd'hui. Tout le monde sait que j'existe et personne n'y porte la moindre attention et tu le sais très bien. Ensuite, tu oses promettre de protéger Ieta ? TOI ?! Mais où étais-tu quand il faisait face à une armée de bandit ? Où étais-tu quand Erym à essayer de le tuer ? Où seras-tu dans la grande guerre qui s'annonce ?! J'ai aperçu tes souvenirs, j'ai lu dans tes regrets, j'ai vu ton combat intérieur avec les Spectres qui te hantent. Adakor et Kachou... Elles aussi, tu avais promis de les protéger. De plus, ton cœur a déjà choisi qui tu souhaitais réellement défendre : un vampire qui pourrait être ton arrière-grand-père et une gamine que tu prends pour ta fille. C'est ton choix, c'est ton droit. Mais ne fais pas de promesse que tu es incapable de tenir, alors que tu ne possède ni la force, ni l'envie de la tenir.

Le subconscient se stoppait un instant, prenant une profonde respiration avant de relevait son regard noir d'une détermination bien plus forte qu'avant vers le dragon qu'était devenu Aki.

-Non, j'en ai assez de me reposer sur le bon cœur des autres. Je prendrais moi même en charge la survis de mon ami, assez de sentimentalisme et de gentilesse. Mais j'ai une meilleure proposition à te faire, à toi qui dis me comprendre : Si tu échoues à se teste, tu prendras ma place en tant que Subconscient, ainsi, tu pourras réellement protéger notre ami jusqu'à la fin de ces jours et ainsi TU ME COMPRENDRA VRAIMENT !

Les derniers mots de la créature qui disparaissait de nouveau dans un cri de rage furent accompagné d'un nouveau rugissement de la bête qu'il montait, d'un large mouvement d'aile, il fondit sur le dragon Aki, détruisant les ronces que la rouquine avait invoqué quelques temps plus tôt, ronces qui avait enfoncé leurs épaisses lames dans la cuirrace de la créature, mais ses plantes furent apportés par l'imposante masse ailés qui fondit l'air, le crâne en avant pour lui donner un violent coup de tête dans son adversaire. Plantant ses griffes dans le sol aqueux pour se stabiliser, la créature sombre balayait la zone coup de queue rageur le tout suivis d'un coup de griffe vif et rapide malgré l'imposante masse de Zeymah.

Reposant enfin ses quatre pattes sur le sol, mon précieux ami claquait plusieurs fois de sa large mâchoire parsemée de cicatrices, faisant fumer une étincelle à chaque fois avant de rugir à nouveau, déverssant un torrent de flammes noirs comme la nuit droit sur la Nishiie. Une fois son attaque terminée, le dragon s’affaissait légèrement, comme épuisé, sa force étant drainée par le sceau qui donné le lieu de cet affrontement.


..................................................................................................................................................................

"Ton monologue semble avoir renforcé le subconscient dans ses convictions, allant jusqu'à sortir les élèments qu'il a apprit sur toi pour annuler tes arguments toute en te portant des attaques directes. Attaques que Zeymah ne tardait pas à enchainer d'ailleurs..."

Lieux actuel :
~Chambre de l'Oublié~
Sceau des neufs portes


Effet : Zeymah Vodahim ne peut déployer que 50% de sa puissance normal (tous dégats qu'il inflige sont divisés par 2). Il ne peut excecuter que 4 actions maximum par tour.


Ton chemin, tes choix...
Fragments d'esprit : 4/5

Sceau des neuf portes :
Utilisations : 3/3
Effet : L'activation de cette effet neccessite une action et annule complétement l'une des actions de Zeymah. Des chaines blanches sortant du sol et le plaquant violement au sol.

Châle de pureté
Utilisation : 1/1
Effet : Ton écharpe blanche offerte par le souvenir de Céleste s'enveloppe et te protège de tous dégâts durant ce tour.

Objets récupérés :
 

Gardien : Zeymah Vodahim, l'Oublié (Phase 1)
Force : Destructeur vaincue - Très Elevé
Souvenir : Souvenirs de Zeymah
Point de vie : 70%
Actions totaux : 8
Restriction du au lieu : 4
Dégats subits : 1000

Résumé des actions:
 

Compte à rebours avant épuissement des fragments : 14 tours (-1 >> -1 par tour)

-Affronter l'Oublié

-Persevérer avec le Subconscient !
Spoiler:
 

-Une autre option...?~

~Action secrète activée : Châle de pureté
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Dim 18 Sep - 17:03




Le temps d'une vie



feat.Ieta <3




Ses mots n'avaient eu aucun effet bénéfique sur le subconscient, il était clair désormais qu'elle devrait se battre jusqu'à la fin, et qu'elle ne pouvait pas épargner le pauvre dragon même si elle n'osait pas imaginer ce que donnerait sa mort. Il faudrait qu'elle trouve un moyen d'arrêter ce combat avant qu'il ne soit plus capable de survivre, qu'elle fasse en sorte de l'affaiblir assez pour pouvoir l'immobiliser définitivement et s'attaquer à cette espèce d'être maléfique qui ne l'était pas tant que ça. Il avait l'air d'avoir été corrompus par trop de temps passé à l'intérieur d'un corps martyrisé et Aki ne pouvait s'empêcher de se demander souvent ce qu'il en était à l'intérieur de son esprit à elle. Avait elle, elle aussi, une copie conforme de sa personne habillée étrangement aux orbites creux et aux manières théâtrales qui la considérait comme son ennemi et dont l'objectif était de la détrôner ? Cela lui semblait impensable mais surtout parfaitement ridicule, il n'y avait que les êtres venant de ces mondes technologiques pouvant dériver autant, en tout cas c'est ce qu'elle pensait. Elle ne réagit donc plus aux assertions de son opposant, préférant se concentrer sur le combat qui avait lieu, et il semblait qu'elle faisait bien.

Le coup de crâne qu'elle se prit de plein fouet, n'ayant pas eu l'habileté de l'esquiver, la sonna légèrement, et alors qu'elle tentait de se relever, elle chuta de nouveau à cause du balayage que lui avait imposé le dragon imposant. Face contre terre elle s'entoura de son bouclier pour tenter de survivre aux prochains dégâts qui n'allaient pas tarder à lui arriver dessus. L'attaque suivante fut facilement compensée par la barrière transparente, ce qui laissa le temps à la rouquine de se retourner pour placer ses bras en croix devant elle et ainsi ne prendre aucunement la dernière de cet assaut meurtrier. Elle n'était pas particulièrement blessée, mais se doutait que Zeymah n'avait pas encore tout donné de sa puissance. Quant à elle, avoir utilisé son pouvoir le plus puissant dès le début ne lui laissait pas trop le choix pour la suite. Elle ne pourrait pas se contenter de ses simples mots de pouvoir en voyant que la puissance de Gaea n'avait suffit qu'à lui faire des égratignures, certes profondes qui mais qui restaient plus superficielle que ce à quoi elle aurait pus s'attendre après avoir utilisé autant de Fluide dans une seule attaque.

Se redressant sur ses pieds, elle était de nouveau debout face au dragon, elle même sous sa forme écailleuse, et de sa gorge brûlante jaillit un jet de flamme torrentielles qui tenta d'annihiler son adversaire alors que la foudre se chargeait autour de son corps pour mieux le brûler. Les éclairs violets tentèrent de le frapper avec violence alors que la rouquine préparait un second jet de flamme qui ne tarda pas à suivre. Avoir enchaîné ses trois attaques lui avait de nouveau demandé beaucoup d'énergie et elle recréa un bouclier autour de son corps, craignant que les prochains assauts du frère de Zinnia ne viennent finir le travail qu'il avait commencé. Heureusement pour elle, la dragonne la protégeait via le sceau qu'elle portait autour du bras.

Alors qu'elle se faisait cette réflexion, elle réfléchit à une logique dans ce qui s'était passé. La rose en bois que le petit garçon lui avait offerte l'avait aidé à se sortir des tréfonds de son âme dans son propre souvenir, la marque que lui avait apposé Zinnia l'aidait à présent, elle le sentait, à contrer les différentes attaques du dragon de la destruction, mais qu'en était il de ce châle que lui avait offert Céleste ? Depuis peu celui ci s'agitait de manière anormale, il semblait qu'il pourrait également l'aider à se protéger à un moment ou à un autre. Respirant un grand coup, la profonde sensation de solitude qui avait envahis la soigneuse aux paroles du subconscient se calma quelque peu. Elle n'avait plus beaucoup de temps et ce combat devait se régler rapidement mais elle devait malgré tout rester prudente et ne pas tuer celui qui séjournait dans le bras de son ami.

Puisque tu n'accepte pas mon aide et que je n'ai pas le temps de chercher à te résonner, je te tuerais. Je vais battre Zeymah et mettre fin à ton existence, un autre subconscient plus sain que toi viendra te remplacer.

Toussant légèrement pour éjecter le sang qui s'était accumulé dans sa bouche suite aux premiers coups de son opposant, Aki était prête à affronter la suite.
Résumé du tour de combat :
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 587
Yens : 2017
Date d'inscription : 08/04/2016
Age : 24
Localisation : En vadrouille

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Ieta Ao ▲ Sympathique ▼

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Dim 18 Sep - 18:30




Le temps d'une vie

feat.Aki Nishiie



La blessure qu'avait causée Aki au dragon noir qui lui faisait face était profonde, ayant réussi à percer son épaisse peau écailleuse pour aller taper directement dans la chaire du sujet. Malgré les apparences, Zeymah avait essuyé une violente attaque, rugissant devant son adversaire qui parvenait à encaisser ses actions sans trop de soucis malgré la fatigue qui commençait à se faire sentir. Plantant ses griffes dans le sol, il fit un bond sur le côté, aidé de ses puissantes ailes pour esquiver le jet de flamme offert par Aki, en profitant pour s'approcher un peu de son opposant.

La seconde attaque était familière car c'était celle qu'avait brisé Zinnia lors du combat précédent, surgissant des flammes dans une myriade d'éclairs, Zeymah eut à peine le temps de se mettre en boule, ses ailes de flammes noirs replié sur lui même, il érigeait à son tour un bouclier qui ne tenu pas longtemps devant la violence de l'attaque naturel de la druidesse, ayant tout juste réussi à encaisser une partie des dégâts avant de se briser, projetant l'écailleux dans le décors. Il se relevait tout juste et il ne put éviter le nouveau trait de flamme qui lui était dirigeait, ne pouvant que le dissiper dans un hurlement rageur après avoir encaissé l'attaque.

Secouant son immense gueule de droite à gauche, le dragon d'ébène se retrouvait entouré par une aura noir peu rassurante alors que le calme revenait, prenant son envol il dominait le terrain de son ombre imposante, déployant ses ailes en prononçant des mots dans une langue antique et inconnue, un vent violent commençait à souffler dans la cage de la créature.





Le ciel devint noir, les barreaux de la cage s'envolèrent les uns après les autres, traversant le terrain après avoir étaient arrachés par la puissance du vent tout comme l'eau qui était à leurs pattes. Tout changeait, la jeune fille à la forme draconique se sentait attiré en direction du démon aux écailles noirs qui lui faisait face alors que derrière lui apparaissant un immense trou noir, alors que son maître retombait au sol lourdement, dégageant une puissance largement supérieur à quelques secondes auparavant ou de la force qu'avait pu sentir Aki lors de leur dernier tête à tête. Mon compagnon était entouré d'une aura arc-en-ciel similaire à celle qu'avait Argon dans l'Eden que la voyageuse avait visité, montrant que les choses sérieuses allaient commencer.

Ils n'étaient plus dans cette cage avantageuse, ils étaient à présent sur un simple bout de roche attendant seulement son tour pour se faire avaler par la gueule béante et ténébreuse qui était apparu derrière Zeymah, tout autour d'eux des mondes tombaient en ruine, leurs morceaux allant nourrir le maelström monstrueux alors que les personnes présentes, excepté le dragon noir que j'abritais, en ce lieu sentaient leurs forces suivirent le même destin que les mondes mourant qui les entourés, disparaissant progressivement, dévoré par ce lieu signant la fin de toute chose.

Zeymah Vodahim semblait, quant à lui, avoir retrouvé la puissance que la cage de sa sœur et le sceau de Minshu lui avaient volé, faisant fit de ses blessures, il partait de nouveau à la charge du bouclier qu'avait érigé Aki précédemment, essayant d'abattre ses deux pattes monstrueuses sur celui-ci en y mettant tout son poids, enchaînant en faisant claquer sa mâchoire de plus belle pour arroser la jeune fille d'une nouvelle salve de flemmes ébènes qui semblaient avoir retrouvés toutes leurs puissances. Déployant ses ailes, une série de météores de la taille d'une lune apparurent derrière lui avant de s'élancer, tout enflammés, en direction de l'imposante cible qu'ils visaient, guidé par la pensée de celui qui les avaient appelés. Profitant de la confusion que pouvait apporter cette attaque à grande échelle, le dragon de la destruction calmait sa rage et s'entourait, comme lui avait montré son adversaire un peu plus tôt, d'un nouveau bouclier.


.................................................................................................................................................

"Le combat fait rage entre les deux créatures écailleuses. Tes attaques sont d'une rare puissance et tu arrive à méchemment égratigner ton adversaire qui doit utiliser les atouts que lui offre le subconscient pour prendre l'avantage."

Lieux actuel :
~Chambre de l'Oublié~
Ragnarock, la Fin des mondes


Effet : Zeymah Vodahim peut déployer la totalité de sa puissance. Les autres êtres vivants présent perde des points de vie à chaque fin de tour.


Ton chemin, tes choix...
Fragments d'esprit : 4/5

Sceau des neuf portes :
Utilisations : 3/3
Effet : L'activation de cette effet neccessite une action et annule complétement l'une des actions de Zeymah. Des chaines blanches sortant du sol et le plaquant violement au sol.

Châle de pureté
Utilisation : 1/1
Effet : Ton écharpe blanche offerte par le souvenir de Céleste s'enveloppe et te protège de tous dégâts durant ce tour.

Objets récupérés :
 

Gardien : Ergon, Gardien noir de l'équilibre, Seigneur de la Destruction (Phase 2)
Force : Destructeur de monde - Extrem
Souvenir : Souvenirs de Zeymah
Point de vie : 40%
Actions totaux : 8
Dégats subits : 250 (attaque de la nature 1040-750 [bouclier+blocage]) + 570 + 190 (Brulure) = 1010 points de dégâts

Résumé des actions:
 

Compte à rebours avant épuissement des fragments : 13 tours (-1 >> -1 par tour)

-Affronter l'Oublié

-Persevérer avec le Subconscient !
Spoiler:
 

-Une autre option...?~


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Lun 19 Sep - 13:57




Le temps d'une vie



feat.Ieta <3




Il était impossible de savoir ce qui avait réellement atteins le dragon dans ce combat. Les dégâts qu'il avait pus recevoir causaient tous environ le même effet, de lourdes brûlures et une fumée à l'odeur âcre et à la couleur noirâtre. Il était clair en revanche qu'il n'était plus du tout dans le même état que précédemment, il avait largement souffert des assauts qu'elle lui avait infligés, même si elle aurait sans doute eu le temps de les compléter avec ses mots de pouvoir. Maintenant en revanche, il semblait qu'elle en avait trop fait et que le dragon n'était pas prêt à en accepter plus de sa part.

Ce qui se passa ensuite, Aki ne le comprit pas tout à fait. Il y eut d'abord une étrange aura noire qui enveloppa presque de manière malsaine le dragon sombre. Lui même s'était envolé et commençait à parler dans une langue qui lui faisait penser à celle qu'elle utilisait également sous cette forme, des mots gutturaux et rauques qui semblaient aussi profonds que la nature elle même. Les barreaux de la cage qui le retenait prisonnier s'envolèrent les uns après les autres. Il était libre. Un trou noir, vortex immense se créa dans son dos, et le décor totalement changé commença d'être aspiré par cette gueule avide qui ne demandait qu'à être nourrie, encore et encore, visiblement insatiable. La rouquine mit quelques secondes à comprendre ce que cela représentait pour elle. Ce fut quand l'écailleux lui fonça dessus pour l'attaquer à nouveau qu'elle s'en rendit compte. Il était plus rapide, plus puissant. Ce qu'elle avait affronté jusqu'ici était un Zeymah réduit et affaiblis, à présent elle allait clairement souffrir de ses attaques.

Heureusement pour elle, le bouclier dont elle se protégeait lui permis de grandement atténuer les nombreux dégâts qui arrivèrent sur elle, et dès qu'il fut brisé, elle en redressa un deuxième pour ne pas avoir à subir les flammes noires et dévorantes de son adversaire qui n'aurait de cesse de la brûler si elle se laissait faire. Lorsque les météores fusèrent du ciel, tout ce qu'elle put faire fut de combiner son Fluide et sa propre résistance pour y survivre, même si ce ne fut pas vraiment suffisant, cela l'empêcha de mourir sur le champ. Jusqu'ici il lui restait encore assez de Fluide et de rapidité pour contre attaquer mais son adversaire n'en avait pas finis avec elle, il dressa également une barrière autour de lui, se protégeant des futures attaque de la jeune femme.

Celle ci ne se laissa pas démonter, utilisant la stratégie qu'elle avait notée en son for intérieur comme efficace comme préquelle à une pluie de petits coups. Ainsi la première tempête de flamme vint camoufler le foudroiement, lui même utile à déstabiliser avant la suite. Plongeant dans son propre feu, la Druidesse lança ses pattes en avant, ignorante de la peur, claquant des mots en langue ancestrale à son tour pour démolir le pauvre dragon.

Brise ! Coupe ! Frappe !

Elle ne prenait même pas garde à l'endroit qu'elle visait. Elle n'en avait pas le temps, pas l'envie. Le temps passait, les seconde s’égrainait et chaque coup qu'elle portait dans le vide était une chance de moins pour Ieta de s'en sortir. Elle avait mal pour son adversaire qui n'avait rien demandé, et sûrement pas de se battre avec elle, mais elle n'y pouvait plus rien. Le subconscient était la cause de tout cela et quand elle en aurait finis avec la créature d'ébène, elle ferait payer à ce vil personnage ce qu'il leur avait fait subir. Des excuses ? Il en avait sans doute, il en aurait sans doute encore plus face à la mort, mais il y a un moment où les excuses ne suffisent plus. On peut avoir souffert le martyr, s'être sentis impuissant, isolé, seul, et ce durant toute sa vie, mais il y avait des limites à ce que cela pouvait pardonner.

La soigneuse elle même avait eu ce genre de sentiments. Elle avait été torturée durant tout son apprentissage avant d'être projetée dans un monde où tout cela n'avait servis à rien. On l'avait constamment rabaissée, piétinée, et personne ne l'avait aimée depuis longtemps. Pourtant elle n'avait cessé de vouloir aider son prochain, alors elle ne lui pardonnerait pas. Elle mettrait fin à cette existence de destruction, qui n'en était même pas une. Juste un fantôme dans un esprit.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 587
Yens : 2017
Date d'inscription : 08/04/2016
Age : 24
Localisation : En vadrouille

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Ieta Ao ▲ Sympathique ▼

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Mar 20 Sep - 10:58




Le temps d'une vie

feat.Aki Nishiie



ACTE FINAL :
Face à Face


Le combat faisait rage entre les deux mastodontes d'écailles, la forme qu'avait adopté Aki encaissait les attaques de son imposant opposant qui n'y aller plus dans la demi-mesure. Cependant, les dégâts qu'il avait déjà subi lui portaient préjudice, même si cela ne se remarquait pas de visu et la nouvelle salve de techniques de la druidesse, puisant dans ses dernières ressources, finirent par faire mouche.

Le torrent de flamme qu'avait envoyé Aki en direction de Zeymah fit voler le bouclier que celui-ci avait levé en éclat, répétant une troisième fois son enchaînement en envoyant sa flèche d'énergie une énième fois, prenant cette fois-ci son adversaire au dépourvu qui eut à peine le temps de mettre ses ailes de flammes noires sur la trajectoire du puissant projectile, faisant reculer l'Oublié de plusieurs mètres en direction de vorace vortex, qui poursuivait sa besogne en arrière-plan.

Se lançant à la suite de l'attaque foudroyante, l'adversaire de mon ami de fumé enchaînait les mots de pouvoir dans sa propre langue antique, faisant voler ses pattes contre celles mise en garde du Destructeur blessé qui encaissait les deux premiers assauts de la druidesse avant de prendre la dernière de plein fouet volontairement, en profitant pour placer ses pattes avant sur les épaules de son ennemi, calant ses pattes arrières contre le ventre de l'élue de Seika pour la faire reculer de force, lui permettant ainsi de se redresser, crachant une flaque de sang de sa gueule pleine de lacérations profondes.

Lançant son regard vide vers son adversaire, Zeymah prit de nouveau son envole, ne faisant plus qu'un avec le vortex qui se trouvait derrière lui, les écailles et les formes du dragon noir prenaient soudainement des contrastes de rouge alors que Aki sentait toute son énergie se faire aspirer par la gueule béante qui semblait avoir augmenté sa force d'absorption de manière exponentielle sous la demande de son maître. Forcé de reprendre sa forme humaine, la jeune fille sentait sa vie quitter son corps à vitesse grand V sans pouvoir rien y faire, sentant la fin de cet affrontement arriver de manière implacable.

C'est alors que le bras tatoué de mon amie se mit à luire d'une lueur pâle, les chaînes qui marquaient sa peau quittant leurs formes d'images pour s'enfoncer lourdement dans le sol avant de ressortir sous le Destructeur, l'attrapant dans son vol pour le ramener contre le sol, l'enchaînant avec force jusqu'à ce qu'il soit complètement dans l'incapacité de bouger malgré le rugissement de rage qu'il laissait échapper. Le monstre d'écailles se débattait avec hargne lorsque le spectre de Zinnia apparu à ses côtés, lui accordant un sourire doux en posant sa main sur la tête de son frère.

« Suffit mon frère, ne vas pas faire quelque chose que tu regretteras toute ta vie par la suite. Ce combat est terminé, l'humain nous à montré ce qu'il avait dans le ventre. Je te laisse la suite, noble animal aux yeux émeraude. »

Accordant un dernier regard à la Seikajin, le spectre disparu de nouveau alors que le bras d'Aki reprenait une allure normale, le regard noir de Zeymah reprenant progressivement une teinte rubis alors que la cage reprenait sa place tout autour d'eux lentement, l'eau reprenant son droit sur la terre sèche à leur pied, le vortex disparaissant derrière les épais nuages noirs et le ciel orangé qui était bien plus calme et hospitalier. Tous revenaient à la normal.

Un cri de rage surgit du subconscient qui sortait de sa cache, visiblement épuisé et titubant, il donnait un coup de pied maladroit dans le dragon à terre avant de regarder Aki d'un air rageur, la pointant du doigt de façon menaçante et ayant complètement perdu son sourire.

-Inutile et minable créature ! J'en ai assez, débarrassez-vous d'elle !

Derrière l'homme à costard apparu Tanith, Orina, Zayro Jinn, le père alcoolique, Argon... Tous ces gardiens que la jeune fille avait combattu depuis son arrivé, ils étaient tous là, près pour un second round. Poussant chacun leur tour un hurlement, ils partirent tous dans la direction de mon amie avant de se stopper net, surpris par l'apparition d'une petite silhouette enfantine qui leur faisait fasse, tremblante et les bras tendus entre les monstres et celle qui l'avait secouru, une rose blanche serré dans l'une de ses mains. Les souvenirs hésitèrent, provoquant la colère de leur maître qui, tremblant de colère, rejoignait le nouvel arrivant pour le gifler, l'envoyant au sol avant de le rouer de coups sous le regard de ses sujets.

-POURQUOI TE M'ES TU EN TRAVERS DE MON CHEMIN, MISERABLE ?! TUEZ-LA ! TUEZ-LA !!!!

Couvert de bleus et de sang, le petit Ieta qui protéger le rose en la gardant près de son cœur, souriait de façon rassurante en levant les yeux vers la rouquine qui se trouvait à quelques mètres de là, comme pour lui faire comprendre que tout ira bien, faisant fit des attaques qu'il se prenait sans dire un mot alors que les souvenirs qu'il avait stoppés reprenaient à tour de rôle leurs formes originelles sombres et sans visages, refusant apparemment d'obéir aux ordres de l'homme au costard qui battait sans vergognes le petit souvenir inoffensif, qui ne devrait même pas se trouver là.

-Tsss, TRES BIEN ! Je vais donc m'en occuper moi-même.

Constatant qu'il n'avait plus l’ascendant sur ses paires, l'Ieta au joli costume fit apparaître une énorme claymore dans ses mains, arrivant aux côtés d'Aki pour essayer de la couper en deux, une fois... Deux fois... Trois fois... Les attaques étaient lentes et prévisibles et l'homme finit par être emporté par le poids de l'arme, tombant à genoux devant la Voyageuse en pleurant à chaudes larmes devant son impuissance, il n'était plus rien.

-Pourquoi... Pourquoi je me retrouve encore seul ?... Je voulais juste... Je...


...........................................................................................................................................

" L'affrontement se termine finalement par une victoire accordé par l'aide de Zinnia. Le Destructeur vaincu, tu te retrouve dans la cage et l'ultime face à face s'apprête à commencer. Le Subconscient appel ses sbires, mais le petit Ieta s'interpose et le Roi de ce monde se retrouve à perdre ses sujets qui refuse de continuer de le suivre. Il est là, à tes pieds, pleurant devant son impuissance et attendant que ta sentence ne tombe. "

Lieux actuel :
~Dédale de l'Âme~
Chambre de l'Oublié



Ton chemin, tes choix...
Fragments d'esprit : 4/5


Gardien : Zeymah Vodahim, l'Oublié - Vaincu
Force : ///
Souvenir : ///

Résumé des actions de Zaymah:
 

Compte à rebours avant épuissement des fragments : 12 tours (-1 >> -1 par tour)

-Tuer le Subconscient
Spoiler:
 

-Epargner le Subconscient
Spoiler:
 

[/font]
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Mar 20 Sep - 15:03




Le temps d'une vie



feat.Ieta <3







Les attaques portées au dragon étaient encaissées les unes après les autres, aucune esquivées mais pas une d'entre elle n'avait l'effet escompté. Arrivé à la fin de son pouvoir, Aki ne savait plus comment faire. Elle ne disposait de quasiment plus une seule goutte de Fluide à utiliser, elle allait sans doute mourir à présent si il l'attaquait, à moins d'utiliser le châle de Céleste. Mais cela ne suffirait pas, se protéger pendant une seule attaque ne faisait que reporter le problème, puisqu'elle même n'avait plus la force d'en porter. Tout ce qu'elle pouvait espérer au final, c'était que Zeymah était aussi arrivé au bout de ses forces, qu'il ne pourrait plus lui lancer les mêmes assauts que ce qu'il avait pus faire pendant la minute précédente. A cet instant là, la Nishiie ne voyait plus aucun échappatoire. Si il lui fallait absolument le battre pour sauver Ieta et que sa quantité de magie ne lui permettait plus, c'était un cercle vicieux, elle ne trouverait plus d'échappatoire …

Lorsqu'elle s'apprêtait presque à accepter la terrible réalité, le vortex qui depuis le début du combat n'avait cessé de vouloir aspirer l'énorme masse du dragon d'ébène parvint enfin à ses fins. En réalité, le frère de Zinnia était en train de fusionner avec lui et elle ne pouvait rien faire contre cela. Toute sa vie, toute son énergie, s'envolaient sans demander leur reste. Il allait la tuer, elle ne pouvait plus rien y faire. Contrainte de retrouver sa forme bien connue de petite rouquine aux cheveux frisés, elle tomba à genoux sous la puissance de cette ultime malédiction, battant des paupières pour s'empêcher de sombrer dans l'inconscience alors que toute la force qui avait pus lui rester s'en allait.  Elle voyait sa fin venir. Puis, soudainement, les chaînes autour de son bras qu'elle n'avait pas utilisé une seule fois dans cet affrontement sans pitié vinrent s'enrouler autour de l'écailleux sombre et le plaquèrent sur le sol sans aucune pitié. La dragonne apparut, sous sa forme d'élue, et calma son frère de quelques mots seulement. C'était finis.

Se laissant tomber sur le dos en soupirant, la rouquine ne s'accorda que quelques secondes de repos bien mérité avant de se relever difficilement, chancelant sur ses deux pieds lorsque le subconscient sembla n'en plus pouvoir et s'énerva de plus belle contre elle. Il appela ses sbires, les souvenirs maléfiques qui l'avaient déjà agressés par le passé. Elle avait réussis à les repousser avec l'aide de tous les bons souvenirs, mais à présent son énergie était nulle, et elle doutait de pouvoir encore demander le soutien de ceux qui l'avaient déjà tant aidé dans cette aventure. Et pourtant … de nouveau l'enfant se trouvait face à elle. Elle ouvrit de grands yeux tandis que quelques larmes jaillissaient au cri du faux Ieta. Roué de coups, il ne pouvait rien faire d'autre que serrer la rose contre son cœur alors que le sang recouvrait son visage.

LAISSEZ LE !

La Druidesse avança d'un pas mais tomba au sol, se relevant de nouveau en grimaçant. Le temps qu'elle mit pour arriver jusqu'à lui dans le but de le défendre fut si long qu'entre temps, une rébellion avait soufflé dans les rangs de ceux qui défendaient le subconscient. Ils refusaient de se soumettre encore à cet être vil. Un sourire fatigué germa sur les lèvres de l'archère lorsque celui ci vint jusqu'à elle dans le but de l'affronter. Ses coups d'épées malhabiles étaient si faible et dénués de volonté qu'elle n'eut même pas besoin des les éviter pour qu'ils la loupent. Il était tout aussi finis qu'elle, et, heureusement pour elle, son énergie et sa puissance se régénérait petit à petit. Lorsqu'il s'effondra au sol, elle le regarda avec compassion, leva sa main, une dague y étant apparue, puis la laissa choir sur le sol.

Je ne peux pas te tuer. Je sais qu'il reste quelque chose de bien en toi. Je ne peux pas te tuer. Souviens toi que je ne l'ai pas fait, et souviens toi de ma promesse. Je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour la tenir.

Il parla de nouveau mais sa voix ne fut plus que grésillement dans l'esprit de la guérisseuse qui se trouvait de nouveau à Minshu. Ieta était là, le vrai Ieta. Et elle, elle avait accomplis sa mission. Elle trébucha jusqu'à lui, le regardant dans les yeux, un sourire éreinté et triste sur son visage.

Ieta … Enfin.

Tombant à genoux, elle se rendit compte qu'elle n'avait plus la force de rien faire. Attirant à elle sa besace tombée juste à côté, elle la tendit à son ami.

Je suppose que tu risques … d'en avoir besoin.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 587
Yens : 2017
Date d'inscription : 08/04/2016
Age : 24
Localisation : En vadrouille

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Ieta Ao ▲ Sympathique ▼

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Mar 20 Sep - 16:20




Le temps d'une vie

feat.Aki Nishiie



Laissant tomber le poignard qu'elle avait créé à ses pieds, l'élue du phœnix décidait finalement de laisser vivre l'homme en costard qui sanglotait à ses pieds, étouffant un petit rire sarcastique en la traitant d'idiote, il lui demandait de tenir sa promesse cette fois-ci, il lui demandait de protéger celui qu'il avait souhaité aider à sa façon. Un vent violent se levait dans la cage, cachant la vision de la jeune femme qui se retrouvait transportée à un autre endroit, lieu où son cœur l'avait guidé dans sa quête des fragments.

Une colline verdoyante perdue au fond du territoire de Minshu, en contre bas les familières maisons blanches du village de Fuki étaient de retour, laissant les flammes qu'avait invoquées le Subconscient plus tôt comme un vulgaire souvenir, un cauchemar qui se finissait enfin. En face de la Voyageuse, assis sur un rocher surplombant la vallée, j'étais assis, mon regard perdu dans l'océan de verdure, ma chemise blanche dansant au grès du vent tiède, tout en tenant ma veste noire que je laissais à mes côtés.

Titubante jusqu'à moi, Aki me fit tourner le regard vers elle, croisant ses yeux humides et fatigués, répondant à son sourire alors qu'elle tombait à genoux. Elle galérait pour me tendre les quatre fragments ce qui me fit sourire de plus belle, je me décidais à me lever de ma pierre pour m'approchais d'elle et l'aider à se relever.

-Tu dois réunir les fragments près de ma statue de glace, idiote, je ne suis rien de plus qu'un énième gardien ici. Notre ami Subconscient avait juste dissimulé ma présence lors de ton dernier passage, rien de plus. Mais merci, Aki... Merci d'avoir fait tout ce chemin et affronté tous ses obstacles juste pour moi.

Regardant la jeune femme droit dans les yeux, je m'approchais subitement d'elle en la serrant dans mes bras, collant mon front contre le sien en posant ma main contre son cœur.

-Nous aurions bien des choses à nous dire, mais tu as passé suffisamment de temps ici toi aussi. Tu as affronté de nombreux démons et tu sembles avoir trouvé une famille qui t'est chère, tu n'as pas le droit de la faire attendre.

Déposant un baiser sur le front de la jeune fille, je m'écartais d'elle en lui laissant une petite pierre à la forme indécise et dégageant un fort sentiment à peine descriptible contre son cœur, me retournant alors vers la vallée en m'étirant comme si je me réveillais d'un long sommeil, je me tournais pour adresser un dernier sourire à Aki alors qu'une lumière aveuglante l'entourait de toute part.

-Bien... Il est temps pour moi de reprendre le boulot maintenant, la Conscience aussi vas devoir faire des efforts à l'avenir. À bientôt, Aki.

Éblouis par la lumière qui l'entourait, la druidesse se retrouvait de nouveau devant la cage, du bon côté des barreaux cette fois, face au dragon noir qui léchait ses plaies, arrêtant ses soins en voyant la Voyageuse apparaître devant lui, la laissant admirer de dos l'homme en costard sombre qui finissait de réajuster son costume avant de se retourner vers la nouvelle arrivante, lui souriant en te laissant admirer la rose de bois blanche qu'il portait en broche sur le revers de sa veste. Ses yeux noirs disposaient de deux iris rubis très semblables à ceux de Zeymah et il te salua d'une révérence avant de parler d'une voix enfantine facilement reconnaissable.

-Gentille madame, je vois que tu as pu trouver ce que tu cherchais. Je te laisse conclure toute cette histoire, nous allons remettre de l'ordre ici. Fait nous confiance, après tout, il y a toujours quelqu'un qui t'aime quelque part, n'es pas ?

« Tu as fait du bon travail petite. Désolé des désagréments que j'ai pu te causer, je n'étais plus maître de moi-même... Mais tu t'en es remarquablement sorti, j'espère un match retour dans les règles de l'art la prochaine fois. En attendant, je vais donner un petit coup de main au nouveau, son prédécesseur ayant préféré rendre son tablier après la branler qu'une visiteuse lui a mise sur son propre territoire. Mais je pense qu'il a compris la leçon cette fois. »

Soufflais le dragon d'ébène en souriant, étouffant un rire qui le fait tousser grassement alors que faisant un clin d'œil à la jeune fille, le nouveau Subconscient montrait la statue de glace à la jeune fille qui scintillait en cœur avec les cinq fragments que transporté précieusement Aki. Le tout réunis, le processus qui emmené lentement ma disparition semblait s'être arrêté et mon amie Seikajin sentait qu'une fois que les fragments seraient réunis, ce serait un aller simple vers la réalité, ne lui laissant même pas le temps de dire au revoir.


..........................................................................................................................

Fragments d'esprit : 5/5

-Rendre les fragments
Spoiler:
 


NB : Suite à leur affrontement et à l'aventure qui viens de ce passer, Aki est désormais capable de voir et t'entendre l'ombre de Zeymah à mes côtés.


Dernière édition par Ieta Ao le Mar 20 Sep - 21:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Mar 20 Sep - 17:50




Le temps d'une vie



feat.Ieta <3







Elle rigola doucement lorsque le vrai Ieta la traita d'idiote. Elle l'était sans doute un peu, éreintée comme elle était. La statue de glace … C'était là que tout avait commencé et c'était là que tout finirait. Et lui avait été là depuis le début. Le fragment d'âme qui battait dans le cœur de la conscience avait toujours été là et c'était cette enflure de subconscient qui le lui avait caché tout le long. Elle regarda les pierres à l'intérieur de sa sacoche. Celles ci avaient encore diminués de moitié en terme de lueur, il ne lui restait vraiment plus beaucoup de temps. De toute façon, elle n'avait pas besoin d'en demander beaucoup plus. Elle devait juste dire au revoir à Zeymah et elle serait de nouveau dans le monde réel, avec la conscience, si tout se passait bien. Lorsque le Minshujin la remercia, le rouquine sourit une fois de plus, acceptant l'étreinte qu'il lui offrait et le regardant dans les yeux. Dans d'autres dimensions ou d'autre monde, elle aurait voulus la prolonger autrement, mais aujourd'hui, son cœur souffrant ne daignait le voir de cette façon, et il ne le ferait sans doute jamais.

Nous nous retrouverons dans la réalité, chuchota t-elle en fermant les yeux alors qu'il embrassait son front.

Puis, sans dire un mot de plus, elle le regarda s'éloigner, toujours ce même sourire flottant sur ses lèvres, tenant le dernier fragment d'âme serré dans sa paume. Une lumière aveuglante servis de moyen de transport à la Druidesse, fort semblable au flash blanc qui l'avait amené ici, en Kosaten, puis elle fut de nouveau dans le hall d'entrée, les yeux mouillés de larme, 4 gemmes dans sa besace et l'autre au creux de sa paume droite. Dos à elle, un homme remettait avec application la tenue qui avait été celle du subconscient, mais il n'était pas celui qu'elle connaissait, ce qui se confirma quand il se tourna vers elle. Ses yeux n'étaient pas les orbites qu'elle connaissait, mais ceux, plus amicaux, d'un petit Ieta. Sur sa boutonnière était accroché une petite rose blanche, et le sourire unique et reconnaissable entre milles de l'enfant qu'elle avait protégé illuminait son visage.

Elle posa la main sur sa bouche alors que les larmes ruisselaient le long de ses joues en écoutant les paroles de ses deux alliés durant toute cette aventure. Son cœur se serrait. Ils étaient à l'intérieur de Ieta, ils seraient toujours là, c'était certain, mais pour autant elle se sentait affreusement triste de savoir qu'elle ne les reverrait sans doute jamais en chair et en os tant les souffrances et les aventures qu'elle avait partagé avec eux venaient de prendre une place unique dans son cœur.

Je ne t'oublierais jamais petit Ieta, et je serais toujours là pour t'aimer, quelque part. Quant à toi Zeymah, j'espère bien te revoir, je ne t'en veux pas une seule seconde et j'espère que tu sauras m'excuser pour ces blessures. Je … Je vous remercie tous les deux pour tout ça … Pour m'avoir ouvert les yeux sur certaines choses aussi … Je … Prenez soin de lui.

Les larmes ne voulant s'arrêter de couler, elle se dirigea d'un pas hésitant jusqu'à la statue qui l'attendait et avait cessé de fondre, sans doute parce qu'elle avait trouvé les cinq fragments nécessaires. Ne sachant trop comment faire, elle les plaqua un à un contre la statue qui les absorba. Lorsque le dernier cristal rentra à l'intérieur, elle se mit à briller, de plus plus en plus puissamment jusqu'à empêcher l'archère de garder les yeux ouverts.

Un violent coup sur le crâne la réveilla. Au dessus d'elle Erym qui la regardait étrangement, visiblement inquiète, et Mizu et Mune, tout aussi préoccupés, attendant que la guérisseuse achève de sortir des bras de Morphée. Soudainement, elle se redressa, repoussant la bandit qui la surveillait pourtant attentivement pour regarder autour d'elle.

Ieta ? Tu vas bien ?

Les yeux presque fous, elle se rasséréna dès qu'elle vit son ami et prit sa tête entre ses mains, toujours assise sur le sol, laissant les larmes couler comme elle ne l'avait pas fait depuis longtemps. La peur, le désespoir, la tristesse et la joie s'entremêlant en cet instant, plus puissant que toute retenue qu'elle aurait voulus avoir.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 587
Yens : 2017
Date d'inscription : 08/04/2016
Age : 24
Localisation : En vadrouille

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Ieta Ao ▲ Sympathique ▼

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Mer 21 Sep - 14:44




Le temps d'une vie

feat.Aki Nishiie



La Nishiie pleurait à chaudes larmes devant les deux esprits réunis, l'ancien petit Ieta dut même se retenir pour ne pas la suivre dans son élan, esquissant une grimace tristounette tout en tachant de garder son sourir sous le regard amusé du dragon noir, allongé derrière ses lourds barreaux, qui observait la scène en gardant le silence. Hésitant un instant, la druidesse partie finalement terminée ce qu'elle avait commencé, rendant à la statue de glace ses fragments un à un, lui redonnant à chaque fois un peu de lumière et de couleur.

Une fois les cinq morceaux réunis, le corps de glace se mit alors à briller, d'abord d'un éclat ténu, mais qui gagnait en force à chaque seconde, jusqu'à devenir éblouissant, forçant la jeune femme à fermer les yeux sur ce sombre endroit qu'elle avait parcouru l'espace de quelque temps ainsi que sur ses habitants qui lui accordaient un dernier signe de la main (et signe de la tête pour le gros des deux présents).

.......................................................................

Les ténèbres... C'était comme un long et vide sommeil, sans rêves ni cauchemars, un repos imprévu et dont je n'aurais sûrement jamais dû me réveiller. Des flashs, des images me traversaient l'esprit : Des dragons, un père, des combats, un mont enneigé, une plaine verdoyante... Tant de bribes de souvenirs dont certains que je ne me souviens même pas d'avoir vécus. Perdu au milieu du néant, ce fut finalement un vilain coup de tête qui me ramenait à la réalité, comme une claque voulant vous tirer d'un repos un peu trop profond.

Ouvrant un œil en me massant le crâne endolori, je me vis face à mon amie Aki à moitié en larme, inquiétant aussi bien Erym que les deux boules de poil qui partageaient sa route. Comprenant à moitié ce qu'il se passait, l'élue de Seika repoussait les âmes charitables qui la collaient, faisant tomber la jeune fille qui partage ma route, pour m'attraper le visage entre ses mains tièdes toute en pleurant comme je ne l'avais jamais vu le faire, me demandant comment j'allais. L'esprit enfumé et brouillon en plus d'avoir un sacré mal de crâne, je ne voyais pas pourquoi elle me posait cette question, mais son état et ses joues rosés par la tristesse me serraient le cœur.


-Ça va... Je ne sais pas trop ce qu'il vient de se passer, mais ça va.

Cherchant à réconforter cette amie qui m'était si chère, je m'apprêtais à lui offrir une étreinte chaleureuse lorsque, ayant le sens de l'équilibre bancal et les jambes flagadas pour je ne sais quelle raison, je dérapais, me retrouvant à coller mes lèvres contre celles de la jeune fille. Absorbé par la douceur et la chaleur de ce premier baisé, donné de façon accidentelle, il me fallut quelques secondes pour réaliser ce qu'il se passait. Mon cœur étant en train de me perforer la poitrine, je me sentais devenir rouge comme une tomate lorsque je brisais ce moment après quelques instants qui me parrurent durer une éternité et une fraction de seconde à la fois, me reculant alors légèrement.

-Je...Que... Te... Je suis-Je suis désolé !

J'étais toute chose, ne sachant plus où me mettre, complètement perdu intérieurement, n'entendant plus que mon petit cœur dont les battements résonnaient dans mon crâne de façon grossière alors que je soutenais, allez savoir comment, le regard de la druidesse, sentant mon visage rougir plus qu'à l'habitude alors qu'un dragon de fumé nous entourait, nous fixant de ses yeux de braise.

~Et bien... Le nouveau n'a pas froid aux yeux en tout cas, ah ah.

Je ne comprenais même pas de quoi il parlait, mais je le suppliais intérieurement de la fermer...

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Mer 21 Sep - 17:10




Le temps d'une vie



feat.Ieta <3







Ce qu'il disait sonnait comme une libération aux oreilles de la jeune femme. Il allait bien ! Aucune meilleure nouvelle n'aurait pus l'éclairer en cette journée. Il était en vie, et il allait bien ! Elle s'apprêtait à répondre avec affection à l'étreinte bien méritée qu'il lui proposait lorsqu'elle le sentit glisser. Pendant quelques secondes, son cerveau calcula les probabilités qu'un si grand hasard se produise, lui enjoint de reculer, mais elle ne voulait pas le laisser tomber non plus, pas après ce qu'il venait de vivre. Elle se força donc à rester immobile, mais ses yeux s'agrandirent de surprise quand elle sentit leurs lèvres se joindre. Comment ? Pourquoi ? Il avait juste glissé ? Quelle raison y avait il à cela ? Devait elle le repousser violemment ? Doucement ? Devait elle se laisser faire ? Le lui rendre ? Son cœur s’affola également alors qu'elle s'empourprait, cherchant une échappatoire à cette situation. Il ne partait pas, lui, mais il n'était pas non plus en train de donner l'impression qu'il en voulait plus. Que faire mais que faire mais que faire ? Si elle n'avait pas eu peur de le blesser en étant trop vive, elle l'aurait sans doute gentiment écarté en souriant. Enfin, elle l'aurait fait si les contacts rapprochés avec un homme ne la mettait pas toujours dans un tel état de panique.

Il n'y avait de cela pas un mois, elle n'avait jamais embrassé personne, jamais même eu réellement l'envie de le faire. Et là voilà que dans ce même mois qui venait de s'écouler, elle avait embrassé , elle même, le vampire, et Ieta l'avait embrassé, elle. Pourquoi mais pourquoi mais pourquoi ? Il s'écarta promptement, se confondant en excuse. Une glissade, cela n'avait été qu'une glissade. Si le Minshujin parvenait encore à regarder la Nishiie, ce n'était pas son cas à elle. Rouge comme une pivoine qui aurait pris un coup de soleil, elle rigola nerveusement en se passant une main dans les cheveux.

Ce n'est pas grave … enfin … je crois … Excuses moi … Aussi.

Mais de quoi s'excusait elle, au nom de Gaea ? Certes, c'était troublant, ce n'était là que la deuxième fois de sa vie entière qu'elle embrassait un homme, mais ce n'était rien après tout, juste un accident. Juste que … Juste que … Dans un autre univers, dans un autre monde … Non. Elle ne voulait pas y penser. Elle était en Kosaten. Elle avait Orina, elle avait une famille à présent. Même si Tanith était sans doute la personne la plus froide et désagréable qu'elle n'ait jamais rencontré, elle ne pouvait pas, en plus de cela, faire subir à la petite homonculus son instabilité sentimentale. Ce n'était pas les manières d'une véritable maman. Elle devait se reprendre en main. Sa vie n'appartenait plus seulement à elle à présent, et elle savait, elle savait pertinemment que les sentiments qui bouillonnaient dans son cœur étaient trop flous pour avoir une vision objective de la situation.

Tu n'as … pas fait exprès. Ce n'est pas ta faute … Je … je suis … contente de te revoir.

Elle essaya de tout son cœur de penser à autre chose qu'au contact fugaces de leurs lèvres, se détestant d'être aussi inconstante. Sérieusement ? Elle était troublée par une telle chose alors qu'elle avait des sentiments pour l'alchimiste de la capitale ? Comment pouvait elle être aussi mauvaise et détestable ? C'en était presque haïssable à ses yeux, mais il fallait qu'elle s'en débarrasse. Tant pis si elle avait été troublée, personne d'autre qu'elle même n'avait besoin de savoir ce qui venait de se passer dans sa tête, tant qu'elle était assez forte pour résister à toute tentation de voir si aller plus loin la troublerait plus encore. Se détournant de Ieta, elle tendit une main à Erym pour la redresser avec un sourire d'excuse.

Je suis désolé de t'avoir repoussée. Je m'inquiétais tellement pour lui … Combien de temps je suis restée … là dedans ?

Sursautant, elle entendit ensuite la voix de Zeymah, et le vit au côté du jeune homme. C'était la première fois que ça lui arrivait en Kosaten ! Jusqu'ici elle n'avait fait que sentir sa présence, sans jamais l'entendre ou le voir, sauf bien évidemment, quand elle avait investis l'esprit de l'élu du serpent, ce qui était une exception notable.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 587
Yens : 2017
Date d'inscription : 08/04/2016
Age : 24
Localisation : En vadrouille

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Ieta Ao ▲ Sympathique ▼

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Mer 21 Sep - 22:24




Le temps d'une vie

feat.Aki Nishiie





Le cœur et l'esprit égaré, je regardais juste bêtement celle qui me faisait face, la voyant rougir autant que moi et éviter mon regard en remettant sa longue chevelure rousse en place me fit sourire, se perdant en excuse qu'elle n'avait pas à faire, je souriais en retrouvant celle que j'avais connus devant moi.

Aussi intimidé l'un que l'autre par ce qu'il venait de se passer, nous étions bien beaux à bégayer à tour de rôle, ne sachant plus quoi dire, faire ou penser de tout ça, j'avais une sensation étrange au fond du cœur, comme une sorte de libération alors que j'avais encore la sensation des lèvres de la druidesse contre les miennes, le tout couplé à une profonde tristesse et à une petite voix.

La petite voix résonnait dans ma tête alors que je me demandais encore pourquoi cet accident m'atteignait autant, après tout, ce n'était qu'un accident... C'est en tout cas ce que je semblais essayer de me convaincre en me le répétant en boucle dans mon esprit alors que je me refusais de voir ce qu'il en était réellement.

La petite voix se faisait entendre de nouveau, s'excusant pour cet événement et me demandant de ne pas en attendre plus, j'avais du mal à comprendre, surtout que des images d'un homme au visage pâle et d'une petite fille au cheveux rouge que je ne connaissais pas me revenaient en tête, encore et encore, alors qu'un sourire mélancolique se dessinait sur mes lèvres et que mon cœur se serrait dans ma poitrine, tandis qu'Aki allé aider ma comparse qui était tombé à la renverse.

Je finissais par comprendre. Au fond de moi, je pense que je l'avais déjà compris depuis longtemps et ce jour-ci, je finissais, après de longues secondes à contempler la jeune fille face à moi, ce que la petite voix essayait de me dire. Me remettant en silence sous le regard flamboyant du dragon de fumé, me contentant de prendre une profonde respiration, je faisais craquer mes doigts avant de retrouver mon sourire habituel, enfermant au fond de moi cette douce chaleur et ce souvenir secret pour le restant de ma vie avant de me rejoindre aux deux jeunes filles.

Un peu sonné, Erym finissait également par accepter la main de l'élue de Seika avec une mine boudeuse et semblant comprendre à peine la moitié des événements qui étaient en train de se passer.


-Je comprends... J'étais inquiète aussi, tu sais ! Tu es resté planter là sans bouger pendant deux bonnes heures, je dirais, les deux petits animaux qui t'accompagnent m'ont fait une peur bleue quand ils ont débarqué de nuls parts et ils ne semblaient pas être très contents de me voir en plus !

Se retournant finalement vers moi pour me foudroyer d'un regard noir et aux bords des larmes, ce fut rapidement le tour de l'ancienne voleuse de me sauter au cou, me serrant dans ses bras en pleurant en silence avant de me souffler froidement dans l'oreille que j'allais avoir des choses à lui expliquer, ce que je semblais un peu contraint d'accepter, même si je ne voyais pas trop ce que j'allais devoir expliquer...Relâchant finalement son étreinte, nous nous retrouvions tout trois comme quelque temps auparavant, même si le fait de regarder mon amie Seikajin me faisait rougir et détourner les yeux sous le regard médusé d'une Erym trop mise à l'écart lors de cette aventure et qui commencait vraiment à bouder à force.

Amusé par tout ça, le dragon de fumé levait par moment les yeux vers le ciel devant nos mimiques et expression, nous regardant en alternance, croisant le regard de la rouquine avant de poursuivre son chemin jusqu'à revenir vers elle subitement, la fixant un moment, comme intrigué., ne me laissant que soupirer devant ce spectacle presque navrant de sa part.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Jeu 22 Sep - 14:17




Le temps d'une vie



feat.Ieta <3





Les secondes passaient et il y avait toujours cette même gêne dans l'air. Il était clair au fond de leurs deux cœurs que cela n'avait pas été qu'un accident. Pour Aki une grave erreur de sa part, elle qui avait l'habitude de refouler tout ce qu'elle ressentait, pour Ieta peut être la constatation de quelque chose qu'il s'était caché depuis longtemps. Ce monde n'était pas fait pour les belles histoires, ce monde était fait pour la douleur, et encore une fois cette réalité vint à l'âme de la Nishiie comme un coup de poignard. Elle avait trouvé un endroit où elle pouvait vivre, avec des gens qu'elle pouvait aimer, quelles que soient les émotions qui voulaient l'en empêcher, elle ne les laisserait pas faire. Sans doute était elle trop novice dans ce genre de choses pour comprendre que les premiers instants, les premières secondes, les premiers battements, donnaient une image bien idéalisée de ce qu'était la réalité. Ni le jeune Minshujin ni le vieux vampire ne lui avait donné encore la réalité tangible et parfois bien cruelle, il valait mieux donc qu'elle reste calme et pragmatique. Les illusions du cœur sont parfois longues à tromper.

Erym avait elle vue ce qui venait de se passer ? Depuis qu'ils se connaissaient tous les trois, dans cette aventure qui les avaient tant rapprochés, la Druidesse avait été convaincus que les sentiments de la bandit pour le jeune homme n'étaient pas que purement amicaux. En revanche, elle avait toujours été bien incapable de déterminer ce qu'il en était pour l'élu du serpent et craignait que, en remarquant ce qui venait d'arriver, la brune ne prenne en grippe la rousse qui n'avait pourtant pas demandé un tel quiproquo. La mine uniquement boudeuse de la compagne de route de son ami la rassura quelque peu, elle ne semblait pas trop lui en vouloir, et c'était un soulagement. L'aidant à se relever, Aki hocha la tête. En effet, deux heures était un temps assurément long, deux heures pendant lesquelles la native avait veillé sur elle, et avait dû supporter la présence de deux animaux au regard mauvais.

Excuse moi pour eux. Ils ne sont pas vraiment habitués aux contacts avec d'autres êtres humains, même si ils s'améliorent peu à peu. Je suis soulagée qu'ils ne t'aient pas attaqués … La prochaine fois je ferais plus attention à cela.

S'inclinant légèrement pour montrer la sincérité de son repentir elle se tourna ensuite vers le Minshujin quand Erym lui sauta dans les bras pour saluer son retour parmi les vivants. Un léger sourire germa doucement sur les lèvres de la soigneuse qui détourna les yeux quelques instants pour les laisser se retrouver. Elle se dirigea ensuite de nouveau vers eux alors qu'un sentiment de plénitude l'envahissait. Rien n'était idéal ou parfait, il y avait toujours des sacrifices à faire pour avancer, parfois durs, parfois atroces et intenables. Aujourd'hui elle en faisait un, et l'acceptait pleinement, tant pis pour elle, et tant pis aussi un peu pour lui. Elle n'imposerait pas cela à Orina ou au vampire.

Que vous est il arrivé depuis tout ce temps ? Je suis tellement heureuse de vous voir toujours en vie tous les deux, même si cela ne s'est pas passé comme je l'aurais espéré … Vous vous en êtes plutôt bien sortis j'ai l'impression, non ?

La raison initiale pour laquelle elle était venue dans cette forêt était de se ressourcer et de ne plus être sans arrêt en compagnie d'humains, quelque chose qu'elle n'avait pas eu besoin de faire avant pendant ses voyages car elle avait de longs moments de solitude. Mais aujourd'hui, après plusieurs semaines passées à la capitale, le besoin se faisait de plus en plus pressant. Cependant, elle tenait à mener ne serait ce qu'une petite conversation avec son vieil ami. D'où venait il et où allait il, quelles étaient ses chances de le revoir un jour, à quel point avait il pus défaire son sceau depuis tout ce temps ? Elle se souvenait que la première fois qu'ils s'étaient vus, le sceau de la rouquine était encore actif, et même la deuxième d'ailleurs, c'était peut être une bonne nouvelle qu'elle pourrait lui annoncer. Mais lui, qu'avait il fait durant tous ces mois ? Et comment allait elle le protéger maintenant qu'elle avait fait cette promesse ?


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 587
Yens : 2017
Date d'inscription : 08/04/2016
Age : 24
Localisation : En vadrouille

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Ieta Ao ▲ Sympathique ▼

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Ven 23 Sep - 16:20




Le temps d'une vie

feat.Aki Nishiie



S'inclinant en guise de pardon devant l'ancienne voleuse, Aki s'excusait pour le comportement des deux petites boules de poil blanches qui ne, c'étaient, il est vrai, jamais vraiment montrés très amicales envers les autres, surtout envers les humains, j'avais déjà pus le remarquer par le passé et la druidesse l'avait même déjà expliqué à Erym lors de notre dernière rencontre, mais commençant à connaître mon amie native, cela ne m'étonnait qu'à moitié que ce détail lui es échappé avec le temps et les événements récents, dont je semblais être le seul à ne garder aucun souvenir apparemment, qui semblaient avoir secoués les deux jeunes femmes.

Toujours à la recherche de mes souvenirs manquants, la jeune fille aux yeux vairons retrouvait enfin son sourir, malgré ses joues rosées et humide, essuyant le reste des larmes qui perlaient d'un revers de la manche avant de se retourner vers l'élue de Seika, lui faisant comprendre que toute cette histoire n'était pas très grave et oubliée tandis qu'elle demandait un peu des nouvelles de la jeune femme et moi-même. Depuis notre mission alcoolisée dans la montagne de flamme toute proche de la forêt où nous nous trouvions actuellement, Erym et moi-même avions vécu une vie relativement calme... Si on prend les attaques de bandits et de créatures diverses et variés comme étant monnaie courante en Kosaten, bien évidemment.


-Ça a était très calme de notre côté, Aki-sama. Aider la veuve et l'orphelin, rencontrer des nouveaux élus, taper du bandit, être convoqué à la Capitale de Minshu... Une petite balade de santé quoi !

Allant chercher le repas que nous avions commencé à préparer avant l'arriver de la druidesse, Erym proposait les petits bouts de viandes froids aux deux amis animaux, en guise de pardon ou de réconciliation pour leur altercation durant notre pause inconsciente de mon amie Seikajin et moi-même. Regardant ma jeune amie à la chevelure rousse, je me demandais encore quelles étaient ses images étranges de personnes inconnues qui me venaient toujours à l'esprit.

Quelque chose me disait que c'était des connaissances de l'élue du phoenix et je ne sais pour quelle raison, cela continuait de serrer mon cœur. Tant de questions se bousculaient dans mon esprit, tant de questions que je n'osais pas poser... De peur des réponses ? De peur de sa réaction ? Bref... En tout cas, je préférais garder le silence comme me le conseillait la petite voix dans mon esprit, souriant en regardant Aki, je rougis légèrement en prenant la suite de la conversation.


-Je suis... Nous sommes heureux de te revoir en bonne santé nous aussi. On fait attention l'un à l'autre et on évite les soucis pour le moment, mais ça risque de vite changer malheureusement, nous vivons nos derniers instants de paix. Et toi alors, tu sembles en avoir vécu des choses depuis la dernière fois ! Rien de bien imprudent, j'espère !

Croisant les bras, je lançais un regard accusateur à la jeune femme à la chevelure rousse, esquissant un sourire complice et doux, heureux de la voir en forme malgré tout.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Ven 23 Sep - 18:19




Le temps d'une vie



feat.Ieta <3







La rouquine sourit doucement alors que Mizu et Mune s'écartaient prudemment de Erym, attendant que cette dernière pose la viande au sol avant de la goûter du bout des lèvres puis de l’avaler goulûment. La Druidesse était reconnaissante à la jeune bandit d'y avoir pensé, même si celle ci ne s'entendait pas très bien avec les deux animaux. Il y avait des gens bons dans ce monde, et cela faisait un certains temps, depuis qu'elle avait quitté Fuyu en réalité, qu'ils lui permettaient de se ressourcer doucement de l'expérience qu'elle avait vécus. Visiblement tout n'avait pas vraiment été rose pour eux deux, mais ils n'avaient pas l'air d'avoir vécus quelque chose du même genre, ce qui était mine de rien un véritable soulagement pour la guérisseuse. Elle ne pouvait que leur souhaiter que tout continue dans le même sens, voire même s'améliore. Quoique … la jeune femme aux yeux vairons avait parlé d'une convocation à la capitale … Avaient ils dû aller chez le président de Minshu pour la même raison qu'elle avait dû voir l'empereur de Seika ? Les lèvres serrés, elle se résolut à lui poser la question.

La capitale … C'était pour la guerre non ? Qu'avait vous décidé de faire ? Je vous l'avoue tout de suite … Je participerais à cette guerre. Je protégerais les civils de mon mieux et … j'ai quelqu'un à tuer.

Son regard s'était fait dur, et il fallait dire que ce n'était pas des mots que la soigneuse prononçait souvent. Tuer quelqu'un ? Ce n'était clairement pas son genre. Pourtant cette fois ci elle était décidée, elle avait quelqu'un à exécuter, quelqu'un qu'elle devait faire disparaître de ce monde. Il y avait eu Kid Jinn, un garçon gentil et sympathique, qui pendant quelque temps lui avait fait croire qu'il restait du bon en ce Fuyujinn … Mais … C'était faux, une erreur de sa part. Il était sans doute mort quelque part maintenant, battus de nouveau, et il n'y avait plus que Zayro Jinn. Les dents serrées, elle finit par sourire tout de même lorsque Ieta posa sa question.

Oh il s'en est passé des choses depuis que nous nous sommes quittés. J'ai rencontré une petite fille, nommée Orina, et nous sommes rentrées ensemble à la capitale, puis j'ai voulus visiter Fuyu. Je suis tombé sur une de mes connaissances, Matsuo, il avait le bras arraché … par un élu de cette nation nommé Zayro Jinn … J'ai décidé de le retrouver et de lui faire payer … J'ai dû chercher pendant des semaines, et un jour je l'ai trouvé … Il avait … il avait tué Kachou et Adakor … J'ai voulus les venger mais je n'ai rien pus faire.

Prenant sa tête entre ses mains, elle attendit calmement que les sanglots qu'elle essayait de réprimer la laisse de nouveau en paix. Il fallait qu'elle raconte la suite, ce qu'il s'était passé après, après tout ça.

Je m'en suis sortie de justesse … Un paysan m'as sauvé et après quelques rencontres j'ai pus sortir de Fuyu pour les territoires neutres … Finalement un jeune homme du nom de Haru as finis de me faire prendre conscience que je ne devais pas me laisser aller, puis il y a eu cet appel à la guerre. Je suis rentré à Seika pour y répondre alors que je voulais aller à Minshu pour te chercher, savoir si tu allais bien … J'ai croisé de nouveau Orina et, encore une fois, nous sommes rentrées ensemble à la capitale. Elle vivait chez un vieux vampire nommé Tanith … Je suis resté chez eux et j'ai répondus présente à l'appel, pour pouvoir débarrasser le monde de cet homme. Aujourd'hui je suis toujours déterminée à le faire mais j'ai … j'ai choisis d'adopter Orina et d'en faire ma fille … Je vis dans la boutique de son père adoptif au milieu de Chikai. Ce n'est pas l'idéal mais … je suis bien comme ça, mieux qu'avant lorsque je n'avais aucune attache solide.

Un léger apaisement avait remplacé les yeux pleins de détresse lorsqu'elle avait parlé de sa fille. Cela ne faisait que quelques jours que le fait était accomplis et pourtant cela serait sans doute aussi merveilleux pendant des années encore. Quant à l'alchimiste … Lui il n'y avait pas grand chose de plus à dire dessus, elle ne voulait pas faire souffrir son ami Minshujin en lui révélant qu'il l'avait mordus à deux reprises au moins et qu'elle l'avait embrassé, une fois, sans trop savoir pourquoi.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 587
Yens : 2017
Date d'inscription : 08/04/2016
Age : 24
Localisation : En vadrouille

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 20
Exp:
3/6  (3/6)
avatar
Ieta Ao ▲ Sympathique ▼

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Dim 25 Sep - 12:28




Le temps d'une vie

feat.Aki Nishiie



Voyant l'hésitation dans le regard des deux boules de poil, Erym finit par déposer les bouts de viande sur le sol avant de reculer de plusieurs pas, les bras croisés dans le dos, elle arborait un large sourire en les voyants finalement se décidaient à accepter son cadeau tandis que de notre côté, la discussion se poursuivait, le regard d'Aki se durcissant sous l'évocation de la convocation du président de la République.

Évidemment, il ne fallut pas longtemps à la druidesse pour comprendre le pourquoi de cette convocation, elle avait dû être presque simultanée pour les trois factions de toute façon... Semblant craindre ma réponse, elle se décidait finalement à me demander si je comptais prendre partit pour cet affrontement tout en précisant qu'elle, elle allait y prendre part pour protéger la population, ce qui ne m'étonnait pas et pour prendre une vie. Cette dernière affirmation nous fit échanger un regard étonné entre Erym, Zeymah et moi.


-Je vais prendre part à la guerre oui, j'ai des êtres qui me sont chers que j'aimerais protéger du mieux que je peux, en plus des civils qui n'ont rien demandé de tout ça. Mais...

Enchaînant presque immédiatement, j'étais surpris par le discours plein de haine et de tristesse qui suivi le très rapide résumé des aventures qu'elle avait pu vivre après notre dernière rencontre. Une petite fille appelait Orina ? Ce nom ne m'était pas inconnu ! Ce n'était pas nom de la petite fille qui nous avait aidées, Erym et moi, lors de notre récent passage à la Capitale ?! Ce fut cependant la seconde partie qui me donnait un frisson dans le dos, les souvenirs d'une plage, de l'odeur de la mer et des cheveux d'argent me revenant rapidement à l'esprit alors que Zeymah rugissait à ma place devant ses propos sur Kachou et une certaine Adakor, qui m'était inconnue pour ça part, sous les sanglots de la Nishiie qui tachait de se retenir.

~Attends... Kachou... Celle que l'on a croisé rapidement lors de notre premier passage à Chikai ?! Elle sait fait tuer par ce Zayro Jinn ? Qu'es que c'est que cette histoire ?!

Enchaînant rapidement, profitant de ma surprise pour poursuivre son récit alors que je serrais les dents de rage, contant qu'elle avait fini par adopter cette petite fille à la chevelure de fille, allant même jusqu'à vivre chez son père adoptif. Les images de la jeune fille et de l'homme pâle me revinrent à l'esprit, retrouvant peu à peu ma vivacité d'esprit, je finissais par reconnaître le visage d'Orina et mon cœur se serrait quant à la suite de mes suppositions, mais pour l'heure, je me contentais de prendre la jeune femme dans mes bras, la serrant contre moi alors des gerbes de flammes bleus et noires s'échappaient de mon corps par moment sous le coup des émotions négatives qui me submergeait, comprenant alors, en partis, ce que pouvait ressentir mon amie Seikajin à cet instant.

Restant ainsi un instant, en silence, le temps que je me calme à mon tour, relâchant alors mon étreinte ma plongée mon regard océan dans les yeux émeraude d'Aki.


-Je suis vraiment désolé pour Kachou et Adakor... Je connaissais la première, je l'ai croisé au début de mon voyage, elle ne méritait de finir comme ça. Forçant un petit sourire, je tachais d'adoucir mon regard qui s'était durci à son tour. Mais je suis heureux de voir que tu vas bien malgré tout et que tu réussis à remonter la pente...

Gardant mes mains sur les épaules de la jeune fille, je prenais une profonde respiration, tâchant de faire rapidement le tri dans la myriade d'émotions qui me nouer la gorge.

-Je pense avoir croisé Orina récemment, c'est une petite fille aux cheveux roux, adorable comme tout, mais très timide ? Évite de faire des choses inconsidérées à l'avenir, idiote que tu es, tu as une famille maintenant. Laisse ça à ceux qui n'ont pas grand chose à perdre.

Arborant un large sourire, je ne remarquais même pas la larme qui était en train de couler le long de ma joue. Erym restait silencieuse, nous laissant parler, alors que le dragon de fumé se déplacer nerveusement, foudroyant du regard ceux qui le regardaient, marmonnant dans sa barbe sa colère et son incompréhension.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   Dim 25 Sep - 16:17




Le temps d'une vie



feat.Ieta <3




Alors comme ça lui aussi connaissait Kachou ? Avec le peu de temps qu'elle avait pus passer en Kosaten avant de se faire arracher à ce monde sans pitié, elle avait rencontré beaucoup de personnes et marqué beaucoup de monde. Son départ avait fait pleurer bien des gens, et d'autres avaient juste eu l'air attristé … C'était la loi de ce monde sans pitié, perdre ceux que l'on aime sans pouvoir rien y faire. Mais plus Aki s'éloignait de l'emprise qu'avait eu son sceau sur elle, plus elle se sentait bien. A présent si elle voulait défendre quelqu'un, elle savait qu'elle avait le pouvoir nécessaire pour au moins essayer de le faire, il n'y avait plus cette sensation d'impuissance qu'elle ressentait au tout début, juste après son arrivée, lorsqu'elle ne pouvait que se faire sauver par ceux qui était plus fort qu'elle et qu'elle avait rencontré l'homme dans les rocheuses. A présent, il n'était plus qu'un fantôme qu'elle souhaitait ne jamais revoir, mais si jamais cela arrivait, elle lui expliquerait en détail sa façon de voir les choses.

Lorsqu'à la suite de la première moitié de l'histoire de la rouquine, Ieta la prit dans ses bras, celle ci se sentit soudainement mieux. Il partageait visiblement sa peine d'avoir perdus la guerrière aux cheveux d'argents, et c'était bien compréhensible. Jusqu'ici, bien peu de gens n'avaient pas appréciés son caractère sympathique … en tout cas lorsque cela restait du côté des alliés. La jeune femme avait un esprit tellement dévasté par les premières souffrances que lui avait fait endurer le titan de Fuyu qu'elle avait tendance à mal considérer tout les élus du dragon, même les plus gentils, comme Kamatari en avait fait les frais. Il fallait dire que même si la Nishiie pouvait lui paraître naïve ou niaise, elle avait au moins l'intelligence de penser autrement que selon le pays de provenance de ses rencontres, ce que la bretteuse ne faisait pas. Mais il n'était pas temps de penser en mal d'elle. Il y avait cet étrange syndrome qui faisait que même les plus mauvais étaient sanctifiés après leur mort.

Non, elle ne le méritait pas … Personne n'aurait mérité ce qu'il leur as fait … Je doit le tuer tu comprends ? Je ne peux pas le laisser vivre et me dire qu'il pourrait faire du mal à ma fille à son tour … Un homme comme ça ne devrait pas exister !

Il parla ensuite d'Orina qu'il connaissait aussi. Heureusement, elle n'était pas morte, elle, et si un jour cela arrivait … Non, l'archère ne voulait même pas y penser. Ce n'était pas envisageable. Elle vivrait, elle était éternelle après tout, c'était une homonculus et c'était dans sa nature d'être immortelle ! Elle le serait, au côté de Tanith, tant pis si la guérisseuse devait vieillir et mourir, au moins elle serait certaine que eux seraient pour toujours heureux l'un avec l'autre. Quoique … cette question revenait encore. A présent elle avait 20 ans et son corps était toujours inchangé, elle avait de légères rondeurs sur les joues, témoins de son immaturité corporelle, des formes qui restaient infantiles et une taille assez réduite, tout cela pouvait porter à croire qu'elle n'en avait que 17.

Je fais bien plus attention depuis que ma fille est entrée dans ma vie. Elle est la famille que j'ai toujours rêvée d'avoir, je ne supporterais pas de la perdre après avoir passé autant de temps à espérer la trouver, mais d'un autre côté je doit mettre fin à la vie de Zayro, sinon le danger dans ce monde sera trop grand. Il vaut mieux que j'y perde moi même le souffle de vie et qu'elle puisse vivre heureuse et en paix, plutôt que je reste à me complaire dans un confort factice et qu'elle craigne pour son existence chaque jour que Gaea fait … J'ai les capacités de tenter le diable pour elle, alors je le ferais, sinon je ne serais pas une mère digne de ce nom.

Les minutes passants ils continuaient à discuter tranquillement, prenant un repos bien mérité après les aventures que l'un et l'autre venaient de vivre à l'intérieur de l'esprit du Minshujin. La guérisseuse se sentait incroyablement fatigué psychologiquement, même si son corps lui n'avait rien usé, que ce soit en question de sang ou de Fluide, il était toujours en parfait état, comparé à sa fatigue mentale qui était plus forte que jamais.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Le temps d'une vie   

Revenir en haut Aller en bas
Le temps d'une vie
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...
» Lit sa si t'a du temps a perdre mon chou =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Forêt tropicale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.