Partagez | .
Prise de sang
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Prise de sang   Jeu 25 Aoû - 19:07




Prise de sang



feat.Tanith :3





3 jours s'était écoulés depuis que Aki était revenue à la boutique pour ramener Orina et que tout avait basculé dans sa petite vie pas si bien réglée que ça. Elle qui avait l'habitude de ne garder aucune attache, elle qui bougeait presque sans arrêt, elle qui décidait toujours elle même de ce qu'elle voulait faire, plus rien n'était pareil. Elle n'avait plus besoin de payer l'endroit où elle dormait mais au vus du régime alimentaire auquel avait été astreins la petite fille jusque là, elle avait décidé de tout de même mettre la main à la patte. Ainsi, tous les jours elle se levait un peu plus tôt et utilisait ses derniers stocks de plantes pour concevoir baumes, cataplasmes et lotions en tout genre qu'elle ajoutait à la boutique de son hôte avec son accord. Durant la journée, elle lui proposait régulièrement de la tenir à sa place pour qu'il puisse tranquillement faire ses propres mixtures, ce qu'il acceptait la plupart du temps.

Les journées ainsi passaient rapidement, et cela lui évitait d'avoir à penser à d'autres choses qui lui tournaient en boucle dans l'esprit depuis cette fameuse soirée. Elle avait beau mettre tous ses agissements de la journée sur le compte de la fatigue, cela ne parvenait pas à tout justifier. Pourquoi avait elle fait ça ? Qu'est ce qui n'avait pas marché dans son cerveau à ce moment là, qu'est ce qui avait occulté le temps qu'elle aurait tranquillement voulus prendre avant de se laisser aller à un acte aussi inconsidéré ? Il n'avait pas spécialement changé de comportement vis à vis d'elle, mais pourtant, elle était certaine que tout ceci n'avait pas été qu'un rêve, que cela c'était réellement passé ! Soit il avait oublié, soit il n'en avait au final pas grand chose à faire, ce qui était sans doute mieux comme ça, même si l'envie de lui en parler la taraudait, elle faisait en sorte de ne pas trop se retrouver seule avec lui, toujours avec des clients ou avec la petite fille, et lorsque le sort faisait qu'ils étaient tous les deux dans la même pièce, elle rougissait affreusement et baissait les yeux.

De ce fait, dès que la boutique fermait, aux alentours de 18h, elle prenait la poudre d'escampette pour un des petits hôpitaux de la ville dans lequel elle soignait nombre de patients. Certains pouvaient payer, auquel cas elle empochait quelques sous avec un grand sourire, d'autres ne pouvaient pas, et en ce cas elle distribuait ses soins non moins efficacement et en essayant de discuter des problèmes d'argent de la personne pour l'aider. Parfois même, si la personne se trouvait dans une réelle mauvaise situation, elle pouvait lui proposer quelques pièces pour manger au soir. Lorsque le soir devenait plus lourd, vers 20h, elle faisait un tour sur le marché du centre où elle achetait à prix réduit ce qui pouvait rester qui serait de toute façon gaspillé si elle ne le faisait pas. Il lui restait généralement une petite partie du gains de ses soins qu'elle rangeait soigneusement et ramenait donc à la boutique viandes, poissons, légumes et fruits en tout genre qu'elle cuisinait froid où empruntait le foyer d'un voisin (avec lequel elle partageait souvent une partie de la viande en conséquence). Tanith ne mangeait bien évidemment pas la même chose que les deux jeunes femmes , mais cela ne les empêchaient pas d'y passer de bons moment.

Elle profita de ces trois jours pour commander à l'alchimiste les diverses choses dont elle allait avoir besoin pour la guerre, qui se limitait en réalité à deux commandes différentes : une armure en cuir capable de résister à la violence de ses transformations, et également un sceau autour de son nombril, comme celui qu'elle avait perdus, qui rendraient ses pouvoirs à la fois plus facilement contrôlable, mais également plus puissants. Avec ces deux choses, elle pourrait aisément décupler sa puissance. Il lui proposa également de changer son arc et sa dague, ce à quoi elle se refusa, prétextant qu'il ne connaissait pas les enchantements druidiques qui les ornaient.

Dans le but de réaliser ces deux artefacts, il allait falloir partir en chasse de créature magique, au mieux, celles ci devaient être puissantes, et il semblait logique que le vampire et la Druidesse s'y rendent ensemble. L'archère se sentait mal à l'idée de laisser Orina derrière, mais celle ci en avait visiblement l'habitude. Elle constitua pour elle un stock de nourriture variée suffisante pour une semaine et lui répéta un grand nombre de fois de faire attention avant de se décider, au matin du quatrième jour, alors que le soleil commençait tout juste à percer une épaisse couche de nuages gris, à se lancer sur les routes en compagnie du tenancier de la boutique, même si cette perspective l'effrayait plus que tout.



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Ven 26 Aoû - 2:43





Feat. Aki

Prise de sang



Trois jours étaient passés depuis que j'avais accueillis la druidesse sous mon toit. Bien que je ne lui aie rien demandé pour lui laisser le temps de se faire a l'endroit et à sa décision, la jeune femme fit tout ce qu'elle pouvait pour se rendre utile. Elle utilisait quelques plantes pour créer d'autres remèdes qu'elle venait ajouter aux miens, elle offrait de faire tourner la boutique, pour me permettre de me concentrer sur mon travail, elle utilisait même son temps libre pour travailler dans un des hôpitaux. Elle utilisait l'argent qu'elle gagnait pour acheter divers aliments pour elle et Orina, voulant faire varier leur régime alimentaire, et me donnait même une partie de l'argent qu'il restait après ses transactions.

Mais pendants ses trois derniers jours, le comportement de la druidesse avait légèrement changé. Elle s'était montré plus distante vis à vis de ma personne, essayant de ne jamais être seule avec moi, et quand cela arrivait, elle ne pouvait pas s'empêcher de détourner le regard en rougissant. Il était très divertissant et attendrissant de voir une femme forte agir de manière aussi timide. Surement se posait-elle une multitude de question sur ce qu'il s'était passé cette nuit là. Dans mon cas, cela m'était égal. Tout ceci s'était passé dans le feu de l'action, probablement que cela sera la seule et unique fois que cela arriverait, mais c'était une expérience des plus agréable.

Le soleil était levé depuis peu et nous étions devant le magasin, a préparé notre moyens de locomotion pour la quête à venir : trouver et chasser des créatures magiques pour les commandes de la druidesse. La jeune femme voulait une armure de cuir capable de suivre ses changements de formes, ainsi qu'un sceau capable de l'aider a contrôlé ses pouvoirs. J'avais beau lui expliquer que le processus était infiniment douloureux, la jeune femme persistait dans sa volonté.

Je m'occupais de charger la nourriture et l'eau de ma monture, ainsi qu'un stock pour la druidesse. Pour ma part, ma "nourriture" se trouverait a mes cotés, a rougir d'être seule avec moi. La charrette fut rapidement charger, et fîmes une dernière accolade a Orina, avant de nous installer et partir. Aki s'installa timidement a coté de moi, sans oser croiser mon regard pour des raisons évidentes. Alors que nous commencions à engager la marche, la druidesse ne pouvait s'empêcher de jeter de nombreux coups d'œil en arrière, inquiètes pour notre petite protégé. Je souriais gentiment en tentant de la rassurer.

"Ne t'inquiète pas, Orina est assez grande pour savoir s'occuper d'elle même, et avec ses pouvoirs scellé, il n'y a pas de raison de s'inquiéter. Elle a l'habitude, elle ne fera pas de bêtise."

Je me concentrais sur ma monture, la guidant au travers des rues de la capitale. Le trafic comme les gardes ne nous posèrent aucun problèmes et nous atteignirent rapidement les portes de la ville.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Ven 26 Aoû - 5:36




Prise de sang



feat.Tanith :3





Le voyage se ferait en charrette, ce à quoi n'était pas habitué du tout la rouquine qui préférait utilises ses ailes si elle voulait être rapide, se refusant à dépenser de l'argent pour quelque chose qu'elle pouvait faire toute seule sans difficulté. Mais effectivement, lorsque l'on était à plusieurs, il n'était pas ridicule que de se permettre de louer un tel engin, d'autant plus qu'ils devraient sans doute transporter la ou les créatures qu'ils allaient mettre à bas. Quoi qu'il en soit, il allait maintenant falloir qu'elle choisisse sa place. Tanith dirigeait l'attelage, elle pouvait donc s'asseoir à ses côtés, ce qui impliquait une large part de gêne à envisager pour tout le trajet … Mais s'asseoir derrière ne serait il pas encore pire ? Le vampire allait finir par se douter de ce qui la troublait à ce point, si ce n'était déjà fait, et il allait peut être finir par mal le prendre, ce qu'elle ne souhaitait pas. Non, ce qui la gênait en réalité, c'était que cet instant se ramenait toujours à elle comme un bon souvenir.

Pourquoi était ce un bon souvenir, elle qui avait longtemps détesté ce personnage ? Elle aurait tant voulus que cela ne se soit pas passé, pour ne pas avoir à penser à tout ça. Tout était devenus si étrange, d'un seul coup, alors que cela avait si bien commencé. Elle n'avait jamais apprécié l'être de la nuit : arrogant, présomptueux, froid … Un grand nombre de défauts qu'elle ne portait pas dans son cœur. Mais il l'avait mordus à deux reprises, ce qui représentait tout de même une intimité non négligeable, et ils s'étaient confiés l'un à l'autre, même si ce n'était sans doute pas grand chose pour lui. Elle regrettait d'avoir vécus son premier baiser avec quelqu'un qui avait sans doute déjà oublié ou qui n'en avait tout simplement rien à faire. Elle aurait voulus que son premier baiser soit l'amour de sa vie, quelqu'un, un moment, qu'elle ne pourrait jamais voir avec amertume.

Finalement, elle prit la décision de s'asseoir à ses côtés, mais sans se mettre trop proche, récupérant Mune sur ses genoux alors que Mizu se réfugiait à l'arrière, ne trouvant aucun intérêt à reste en compagnie d'êtres humains, ou non démoniaque. L'archère, inquiète, jetait de fréquents coups d’œils en arrière pour regarder la maison qui l'avait hébergé pendant 3 jours et qui serait son foyer pendant beaucoup plus longtemps. Elle se faisait beaucoup de soucis pour Orina, malgré les paroles rassurantes de Tanith qui la firent à peine hocher la tête. Elle était habituée certes, mais si .. mais si … elle se refusait à se laisser aller à tous les scénarios catastrophes qui la hantaient en ce moment et finit par fixer résolument ce qu'il y avait devant. Elle observait le cheval avec attention, se demandant ce qu'il pensait d'être utilisé comme ça, le paysage défilant devant eux pendant plus d'une longue heure avant qu'elle ne se décide à ouvrir la bouche.

Tu fais ça souvent, partir en chasse pour tes enchantements ?

Sa voix tremblait légèrement sans qu'elle ne puisse la maîtriser, sans doute à cause du fait qu'elle n'avait pas parlé depuis longtemps, mais aussi que cela faisait encore plus longtemps que cela n'avait pas été seul à seul. Tous les arrangements qu'elle avait pus faire pour l'éviter ne servaient plus à rien à présent, et tout ce qu'elle pouvait faire, c'était essayer d'essayer de reprendre une relation normale.

Forte de cette réflexion, elle tourna ses yeux verts pommes vers on interlocuteur mais les détourna aussitôt, toujours incapable de soutenir le regard de ses deux pupilles de chats. Elle l'avait embrassé. La réalité était là, tangible, et elle ne pouvait l'effacer. Elle l'avait embrassé. Pourquoi ne pouvait elle pas penser à autre chose qu'à cela alors qu'ils étaient en quête de sang pour elle … Pourquoi ne pouvait elle pas tout simplement se concentrer sur cet objectif ? Et pourquoi, au nom de Gaea, pourquoi voulait elle savoir ce qu'il en avait pensé ? Elle devrait s'en foutre non ? Elle devrait, elle devrait … mais elle n'y parvenait pas. Le paysage continuait de défiler, les heures s'écoulaient, le temps était long, et elle avait finis par s'affaler contre la banquette en bois dur de leur moyen de transport, appréciant le fait, rare, de se déplacer sans rien avoir à faire.



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Ven 26 Aoû - 6:13





Feat. Aki

Prise de sang



Le voyage commençait donc avec la druidesse qui s'installa a mes cotés. Le voyage était étrangement agréable, bien que silencieux. La présence de la jeune femme était apaisante, et je ne pouvais m'empêcher d'afficher un léger sourire en guidant la monture. Plus d'une paisible heure s'était déroulé, alors que le soleil frappait violemment ma cape, j'aurais étais bien mal en point si je ne l'avais pas avec moi. La druidesse se décida a briser la monotonie du voyage, en me demandant si je voyageais souvent pour chasser mes ingrédients, comme c'était le cas.

"Et bien, je voyage surtout pour mes récoltes. Les plantes sont plus simple a trouver que les créatures magiques, mais il m'est arrivé de me faire attaqué pendant ces voyages, ce qui m'a donné le matériel que j'ai actuellement."


Je regardais la jeune femme après avoir finis de parler, je croisais ses profonds yeux verts du regard, avant qu'elle ne détourne la tête, toute rougeoyante. J'adorais la voir dans cet état, c'était tellement attendrissant, mais je voyais que cela la tracassait, et peut-être que ce voyage serait l'occasion d'aborder ce qui lui pesait sur l'esprit. Je regardais en face de moi, un sourire amusé aux lèvres.

"Tu es timide ? Tu te pose des questions sur ce qu'il s'est passé n'est ce pas ? Ton comportement a changé depuis cette fameuse soirée là. Tu évite d'être seule avec moi, et tu rougie comme une pivoine quand c'est le cas, sans parler du fait que tu ne peux plus soutenir mon regard plus de quelques minutes."


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Ven 26 Aoû - 6:39




Prise de sang



feat.Tanith :3





Le vampire ne tarda pas à répondre à la question d'Aki, qu'elle n'avait au final posé que pour briser le silence, plus que par réel intérêt de ce que serait sa réponse, qu'elle écouta attentivement toutefois, fixant avec obstination le petit loup roulé en boule sur ses jambes. Celui ci semblait appréciait le stress qui envahissait son amie, car il lui donnait droit à nombre de caresses dont il profitait sans retenue. Il avait commencé au long de ces trois jours à s'habituer à l'alchimiste, et celui ci ne lui inspirait plus autant de peur qu'avant, d'autant plus depuis qu'il l'avait vus s'occuper d'Orina et constaté sa tendresse sans faille envers cette petite enfant fragile, tendresse qu'il partageait également. Il ne fallait pas s'arrêter à l'aspect animal de ces deux êtres poilus, leur intelligence était humaine, voire plus grande encore tant leur compréhension des forces de la nature était fine. Mais ils avaient bien sûr chacun leur caractère, et si Mune avait plus ou moins perdus ce qu'il avait d'innocence (il n'en restait déjà pas grand chose) dans le combat contre Zayro, le caractère de Mizu n'avait fait que se renforcer et les liens avec la Nishiie, même si ils étaient moins visibles, étaient encore plus forts.

Mais au delà de sa réponse, le compagnon de voyage de l'archère ne tarda pas à lui poser une question lui même. Celle ci se figea, les yeux solidement fixés sur ses genoux et n'osant tourner la tête. Bien sûr qu'il l'avait compris ! Elle avait été bête de croire qu'il aurait pus passer au delà. Oh ce qu'elle aurait voulus pouvoir lui rabattre son fier caquet en cet instant ! Mais elle n'était qu'une enfant, une gamine de presque 20 ans qui avait encore tant à apprendre, et surtout au niveau de la chaleur qui animait son cœur. Comment aurait elle pus se comporter comme les femmes de son âge, sûre d'elles et arrogantes, alors qu'elle n'avait jamais été confronté à pareilles situations ? Son entraînement druidique avait beau lui avoir confié beaucoup de choses, il lui avait clairement enlevé la possibilité de s'exercer aux relations humaines, et elle en payait désormais le prix avec le pire enseignant.

Je …

Sa voix se craquela aussitôt, incapable qu'elle était de poursuivre son explication plus avant. D'un geste elle engonça son visage au creux de ses mains, cherchant peut être à se créer une solitude artificielle qui lui serait profitable. Ses gants en cuir râpeux vinrent lui irriter les paupières alors qu'elle se creusait la tête sur la façon dont elle allait bien pouvoir répondre. Comment lui expliquer les raisons pour lesquelles elle était autant troublée par ce qui, pour lui, ne devait être qu'un détail ? Il y avait peut être quelque chose, quelque chose qu'il pourrait comprendre, lui, un homme aussi fidèle et solitaire, et qui avait tant vécus. Il pourrait sans doute reconnaître le crédit de l'innocence, celui de la candeur d'une femme qui n'avait jamais été touchée auparavant. Relevant légèrement la tête sans toujours oser le regarder, elle lui répondit.

Je ne l'avais jamais fait auparavant. Je veux dire … Je n'ai jamais … em … embrassé personne. Je ne sais pas ce qu'il m'a prit .. Je suis terriblement désolé … Je n'aurais pas dû … J'ai … Je ne sais pas … Je ne comprends pas.

En cet instant elle aurait sans doute voulus pouvoir s'enfoncer six pieds sous terre et oublier tous ses tracas, mais il ne lui en laisserait pas la possibilité. Elle s'attendait à le voir se moquer d'elle, s'esclaffer, même si une part d'elle même se prenait à espérer qu'il ne réagisse pas de la sorte, qu'il soit compréhensif. Elle s'en voulait. Elle qui aurait pus le tuer en un claquement de doigts, elle se trouvait aussi faible et démunie qu'un bébé quand elle le regardait. Toute cette puissance qui coulait dans ses veines ne rimait en rien face aux maux qui tordaient son âme dans tous les sens.

Elle ne pouvait s'empêcher de penser qu'elle n'était qu'une enfant, une enfant en possession de terribles pouvoirs, mais une enfant tout de même, nue comme un ver sentimentalement, sensible à tout ce qui pourrait la toucher et si facile à atteindre. L'alchimiste y était parvenus sans même essayer, sans même le vouloir, il avait touché quelque chose qui n'avait pas encore été assez étrenné pour qu'elle comprenne ce qui se passait.



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Ven 26 Aoû - 7:07





Feat. Aki

Prise de sang



La jeune femme devenait encore plus rouge après ma question. La vierge effarouchée était totalement désemparée face à cette situation, et sa panique en était presque palpable. Elle disait qu'elle n'avait jamais embrassé personne et se fondit en excuses, qui me firent légèrement rire. Décidément, voir une femme forte aussi désemparée était incroyablement attendrissant. De ce que j'avais compris, elle n'avait jamais eu l'occasion de s'attacher a d'autre, ce qui expliquait sa détresse. Sans détourner mon regard de la route, je posais ma main sur l'épaule d'Aki, en lui adressant un grand sourire indirect.

"On ne comprend pas toujours les désirs du cœur. J'ai moi même beaucoup apprécié ce moment, alors que ce n'était pas mon premier. Nous étions tout les deux vulnérables, et nous avons cherché du réconfort dans les bras de l'autre. Même si ce n'était que sur le coup de l'émotion, je ne regrette pas ce qu'il s'est passé."

Je remontais ma main pour lui caresser gentiment la joue, avant de reprendre les rennes en mains.

"Ne te tracasse pas trop à savoir si c'était juste une impulsion ou si c'était autre chose. En continuant d'être toi même, tu trouveras les réponses à ces questions. Pour ma part, j'ai grandement apprécié ce moment, même si je ne suis pas sûr d'y donner suite. Le temps t'aidera à faire le clair dans ton esprit."

Je marquais une légère pause, en regardant la route alors que mon sourire s'atténuait légèrement.

"Si tu regrette ce qu'il s'est passé, je suis désolé de t'avoir pris ton premier baiser."



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Ven 26 Aoû - 19:34




Prise de sang



feat.Tanith :3





Les yeux toujours fixés tour à tour sur ses pieds ou sur son louveteau, la rouquine fuyait fermement le moindre contact visuel avec le vampire. Elle venait de lui avouer de but en blanc qu'elle avait gardé en son esprit cette soirée et que cela continuait à la troubler. Elle lui avait dit qu'elle n'avait jamais vécus d'expérience de ce genre, elle avait avoué sa candeur en la matière … Elle se sentait complètement démunie à présent, si faible face à lui qui avait vécus des siècles et devait connaître par cœur les méandres de l'amour et les maîtriser à la perfection. Tout ce que la Druidesse avait emmagasiné d'expérience ne lui servait à rien dans cette situation précise, et elle ne parvenait pas à démêler le vrai du faux dans son esprit. Devant eux, le cheval peinait tristement à mettre un pied devant l'autre, souffrant visiblement d'un réveil trop abrupt. Les environs chaud et arides de la capitale ne laissait pas présager l'arrivée d'une forêt tropicale à l'horizon, et elle n'avait pas la moindre idée du temps qu'il lui faudrait encore attendre avant de pouvoir se reposer à la fraîcheur des arbres. Avec ce moyen de locomotion, devait elle compter sur des heures ou des jours ?

Alors qu'elle tentait de se changer les idées en réfléchissant là dessus, elle sentit un contact sur son épaule protégée par sa chemise en lin blanc, qui commençait à devenir ancienne. Elle se retint de sursauter, fermant les yeux pour ne pas avoir à les tourner, et écouta avec attention ce que l'alchimiste lui répondait. Il avoua avoir apprécié ce moment et ne pas l'avoir regretté, ce qui, étrangement, amena une intense chaleur dans la poitrine de la jeune femme qui s'étonna d'en être aussi heureuse. Elle se refusa à laisser ses pensées vagabonder, se figeant comme une statue de cire en sentant la main de l'homme sur sa joue dans un acte dont la tendresse la prit totalement au dépourvus. Il lui conseillait bien évidemment de laisser le temps faire, un conseil qui lui correspondait bien, en quelque sorte.

Mais lorsqu'il confessa être désolé de lui avoir volé son premier baiser si elle le regrettait, elle ne put que secouer la tête fermement. Ce qu'elle regrettait n'était pas en lien avec lui. Ce qu'elle regrettait c'était de ne pas pouvoir, aujourd'hui encore, comprendre pourquoi elle avait fait ça. Pourquoi elle avait joint ses lèvres à celle d'une personne qu'elle abhorrait autant, voilà de cela quelques mois, et pourquoi elle avait aimé ça, pourquoi son cœur avait bondit et pourquoi elle se sentait aussi angoissée à l'idée de ce qu'il pouvait en penser. Mais il avait encore raison. Elle devait laisser le temps faire son œuvre, rester telle qu'elle était, et ne plus trop se soucier de ce genre de questions. Avec un léger soupir elle finit par reprendre la parole.

Merci pour tes conseils … J'avoue me sentir mieux de t'en avoir parlé. Elle marqua une pause durant laquelle elle esquissa un coup d'oeil vers lui, se demandant à quel point il était concentré sur la route, avant de changer de sujet en lui posant une question. Sais tu combien de temps nous allons mettre pour arriver à bon port ? Je n'ai jamais voyagé en charrette jusqu'à aujourd'hui et j'ai du mal à estimer à quel point nous sommes plus rapide qu'à pied.

Mizu avait cependant entendus leur conversation, elle qui dormait lorsque que tout cela c'était passé était complètement choqué de ce qu'elle venait d'écouter, alors que le louveteau n'en avait proprement rien à faire. Dans le petit corps de la renarde, une violente jalousie commençait à naître. Aki était à elle, elle n'était pas à un ancien humain misérable, avec son regard supérieur et ses manières détestable ! Aki était à elle, et elle n'avait pas à aimer d'autres personnes qu'elle ou Mune. Ce n'était pas acceptable ! Et elle ne l'accepterait sans doute pas ! Si elle en avait eu la capacité, la vieille amie de l'archère aurait sans doute déjà pris une forme démoniaque et terrifiante et arraché la tête de son adversaire sans plus de cérémonie, mais elle ne le pouvait pas. Elle avait besoin des pouvoirs de l'amie des animaux pour débloquer les siens, et elle savait que celle ci lui en voudrait sans doute toute sa vie si elle faisait une chose pareille. Ses yeux bleus glacés transperçaient de part en part le dos du vampire, et si elle avait pus tuer par son regard, celui ci aurait déjà été mort depuis longtemps. Il était inconcevable pour cet animal qui avait toujours bénéficié d'une relation exclusive avec la traqueuse de devoir céder une part de place dans le cœur de celle ci à quelqu'un qui avait été humain !



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Ven 26 Aoû - 22:52





Feat. Aki

Prise de sang



La gêne de la jeune femme était palpable et toujours aussi amusante, toujours aussi attendrissant. Elle écouta attentivement mes conseils, qui semblèrent remplir leur œuvre. La druidesse poussa un léger soupire avant de me remercier de ces conseils. Elle demanda également combien de temps nous devrions mettre pour atteindre la forêt tropicale, probablement plus pour changer de sujet que par réel intérêts.

"Nous devrions mettre une journée pour y arriver, peut-être deux, en fonctions des pauses que nous faisons. Je peux tenir longtemps sans boire, mais ce n'est ton cas, ou celui des bêtes. Le voyage sera peut-être plus long que celui que j'avais déjà fait, mais nous ne sommes pas pressés. Nous somme rarement seul à seul après tout."

J'affichais un léger sourire amusé en voyant dans le coin de ma vision que la jeune femme rougissait de nouveau, peut-être même de manière plus intense que précédemment. J'avais toujours autant envie de taquiner cette jeune vierge effarouchée qui n'avait jamais pensé à être amoureuse.

"Je suis tout de même surpris que tu n'ai eu personne dans ton monde. Ce n'est pas comme si ton physique était laid, ou ta personnalité problématique. Si tu avais eu plus de manières, tu aurais certainement fait fureur à Samal."

Je trépignais intérieurement, presque comme un enfant heureux d'avoir trouver un nouveau jeu, impatient de voir les réactions de la jeune femme face à ces compliments.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Sam 27 Aoû - 1:28




Prise de sang



feat.Tanith :3





Tanith répondit sans plus tarder, parlant d'une à deux journées de voyage, et laissant sa phrase vaquer à ce sujet sur lequel elle était si sensible, lui rappelant qu'ils ne passaient que peu de moments seuls tous les deux. Comme à son habitude, elle vira couleur pivoine et se trémoussa légèrement sur son siège pour masquer sa gêne. Se passant de nouveau la main sur le visage pour masquer sa gêne, elle finit par répondre, la voix tremblant légèrement et se détestant de lui offrir un jeu aussi plaisant que celui d'abuser de son innocence et de sa candeur. Elle était si influençable et manipulable, si il voulait la mettre mal à l'aise, il connaissait exactement les mots à dire, et il ne s'en privait pas, il s'amusait de sa faiblesse sans aucune pitié, mais qu'est ce que cela voulait dire ? Il aimait à ce point se moquer d'elle? Elle ne put s'empêcher d'être légèrement agacée. Il savait pertinemment que l'archère l'avait évité ces derniers jours et que c'était la raison pour laquelle ils ne s'étaient que très peu vus en tête à tête.

En effet …

Sa voix se brisa légèrement quand elle se rendit compte de la situation dans laquelle elle était. Elle ne pourrait pas le fuir éternellement, sans parler de la chasse qu'ils étaient en train de mener. Même si c'était avant tout pour voir Orina, elle allait vivre avec cet homme, et ce n'était pas rien. Même si c'était dans le but de rester avec l'homonculus, finalement, c'était sous son toit, à lui, qu'elle allait habiter, tout le temps qu'il ne la mettrait pas dehors ou que la petite fille n'avait pas atteins l'âge de les laisser. Et à ce moment là que feraient ils ? Après autant de journées passés ensemble, après autant de moments partagés, aurait il assez peu de cœur pour la jeter dehors ou lui signifier qu'elle n'avait plus rien à faire là ? Et alors c'en serait finis du rêve, du foyer, de la famille, elle serait de nouveau une aventurière solitaire sans rien à quoi se raccrocher. Elle ne voulait plus. Cela avait été trois jours difficiles, trois longues journées où elle avait été stressée, paniquée, en colère parfois, mais trois journées qu'elle revivrait en boucle si il le fallait.

Tout les matins elle s'était levée aux côtés de sa fille, elle avait pus lui parler, manger avec elle, rigoler à ses côtés, s'occuper à des choses qui la passionnaient comme la confection de potion ou l'art de la guérison … Malgré tout les coups que son cœur avait donné à l'envers quand elle s'était retrouvée seule avec le vampire, malgré son énervement quant il se moquait d'elle, malgré tout cela, elle voudrait que cela dure toujours. Elle voulait que tout soit toujours pareil. Mais cela changerait. Elle se rendrait vite à la guerre où elle mettrait sa vie en jeu pour celle d'autres personnes, et si elle revenait, elle craignait que rien ne soit plus identique.

En proie à ces morbides pensées, elle faillit louper la prochaine tirade de l'être de la nuit qu'elle fut encore incapable de prendre avec recul et détachement. Elle le regarda juste après qu'il en eût finis, cherchant à savoir si il était sérieux ou s'il se payait de sa tête, comme à l'accoutumée. Il avait l'air ravis de ce qu'il venait de dire, elle était donc dans la plus grande incapacité de le savoir, quoi qu'il en soit, comme on pouvait s'y attendre, elle détourna les yeux, regardant farouchement dans la direction opposée. Un jour peut être parviendrait elle à soutenir ce genre de remarque sans réagir excessivement, mais il lui faudrait sans doute s'habituer. Nerveusement elle repoussa quelques mèches folles derrière son oreille avant de répondre.

Ma formation ne permettait pas de connaître ce genre de chose. J'étais essentiellement avec des maîtres druides, et en concurrence avec les autres apprentis. De plus, sans être interdites, les relations intimes sont fortement réprouvées chez les druides. Et … comment ça si j'avais eu de meilleures manières ?

Elle avait posé sa dernière question en souriant légèrement, essayant de se prendre au jeu et de marcher dans la blague qu'il venait de lui faire, même si il risquait fort de sentir que sa gêne n'était pas totalement passée. De plus, elle pourrait peut être en profiter pour changer de sujet définitivement.



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Sam 27 Aoû - 16:20





Feat. Aki

Prise de sang



Comme prévus, la jeune femme était profondément gênée de mon commentaire. Elle devait se sentir exposé et faible dans la situation actuelle, là où ses pouvoirs et son expérience ne pouvaient lui être utile. La jeune femme d'ordinaire confiante, et peut-être même un peu orgueilleuse, devait se sentir particulièrement impuissante maintenant. Je trouvais sa gêne exquise, et mon cœur bondissait à chacune de ses réactions. Je n'avais pas eu autant de plaisir à taquiner un humain depuis bien longtemps.

La jeune femme repris sur mon commentaire concernant son manque de compagnon en expliquant que sa formation druidique ne lui avait pas permis d'explorer ce genre de chose, et que même si elles n'étaient pas interdite, les relations intimes étaient fortement réprouvé dans cette communauté, puis elle s'exclama, en demandant en quoi ses manières poseraient problème. Je tournais la tête pour la regarder, un immense sourire sur le coin des lèvres.

"Oh, ne le prend pas à cœur. A Samal la richesse est partout, les gens ont pris l'habitude de montrer leurs moyens et ont une étiquette assez prononcé. Disons que cela serait juste une différence de culture. De plus, je me permettrais un petit conseil : ne te laisse pas enchainer par des règles humaines. Ils ne feront que te transformer en un énième engrenage de leur système pathétique. Non, il vaut mieux garder sa propre vision des choses."


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Sam 27 Aoû - 17:41




Prise de sang



feat.Tanith :3





Il souriait. Pas en se moquant d'elle, en tout cas ce n'était pas l'impression qu'elle en avait. Il avait ce sourire si spécial qu'il lui avait déjà adressé à une ou deux reprises, le soir où ils avaient parlé à l'extérieur de la boutique. Ce sourire lui faisait chaud au cœur et métamorphosait complètement son visage. D'homme froid et insensible, ses yeux s'éclairaient d'une chaleur toute nouvelle. Regardant ses deux yeux, jaunes comme ceux d'un chat, la rouquine sentit son cœur faire un bond qu'elle tenta tant bien que mal de maîtriser, essayant de n'avoir l'air de rien alors qu'elle l'écoutait parler, alors que quelque chose commençait à bouillir en elle. A ce stade là, ses sentiments étaient encore loin de pouvoir être nommés de ce mot que l'on aime à se susurrer au creux de l'oreille. Ils n'étaient que prémices, attirance et rejet s'entremêlant dans un mélange qu'elle ne parvenait pas à saisir. Mais pourtant, la pente dangereuse qui la mènerait vers quelque chose de plus grand était déjà engagée, et si elle ne faisait rien dès maintenant pour s'en dégager, il risquait fort de n'y avoir plus aucun retour possible. Elle n'était, bien sûr, pas consciente de toute cette complexité, et en toute jeune femme inexpérimentée qu'elle était, se demandait si c'était cela que l'amour, alors qu'elle en était encore bien loin.

Le vampire crut sans doute qu'elle avait été sérieuse dans son exclamation et lui expliqua pourquoi elle ne devait pas le prendre mal, ce à quoi elle répondit par un sourire timide, ayant peine à ne pas le regarder alors que lui même le faisait. Elle avait à la fois envie de détourner le regard, à la fois envie de le dévorer des yeux, sans trop savoir ce qu'elle devait faire au final. Elle hocha la tête aux arguments de son interlocuteur, parfaitement d'accord avec lui, même si elle avait envie de rajouter sa propre opinion. Encore une fois ils n'étaient pas tout à fait d'accord, mais la richesse de leurs discussions n'en était que meilleure. Elle se souvenait encore de ce dont ils avaient parlé à leur deuxième rencontre, l'un défendant les droits de la nature, l'autre l'égoïsme de cette dernière.

Il ne faut pas se laisser enchaîner, c'est certains, mais pourtant, c'est ce que nous faisons. Nous construisons nos opinions, nos façons de penser, de voir le monde, avec les autres. Nos relations quand nous sommes plus jeunes ont souvent un grand impact sur ce que nous devenons. Si je n'avais pas vécus l'apprentissage druidique, peut être serais je toute autre aujourd'hui, ce sont leur règles humaines qui font que je suis telle que je suis. Toi de même sans doute.

Elle arrivait, même si c'était assez complexe, à soutenir son regard, le rouge aux joues. Heureusement qu'elle avait pus changer de sujet sur quelque chose qui lui permettrait de ne plus penser à tout ce qui ne demandait qu'à être ravivé, autrement elle n'aurait pus le faire. Elle profita donc de cet instant de répit dans ses taquineries pour le détailler avec plus d'attention. Elle regarda ses longs cheveux blancs qui cascadaient sur ses épaules, son visage figé au tout début de l'emprise du temps, ne conservant que les premières rides de la vieillesse. Comme elle s'en était déjà fait la réflexion plus tôt, il était loin d'être dénué de charme, même si il avait perdus la fougue première de la jeunesse qui animait encore l'archère. Devait elle être honteuse de s'attacher à un tel personnage ?

Dans sa société, il était très mal vus pour une femme jeune de se lier avec un homme qui aurait de longtemps dépassé son âge, mais c'était toléré. Dans d'autres villages, la femme était souvent considérée avec répugnance, mais au moins, cela évitait ce que d'autre pays faisait, vendant leur fille à l'âge de 14 ans pour de vieilles personnes ayant dépassé l'âge canonique de 80 années. Alors devait elle avoir honte ? Devait elle lutter contre cette chose contre nature ? Peut être. Peut être ferait elle mieux de se prendre d'affection pour un jeune homme de son âge, qui saurait moins la prendre de haut et la respecterait par sa force.

Mais il faut dire que même en Kosaten, les proverbes que nous connaissons de notre temps s'appliquent. Et il est vrai que le cœur à ses raisons que la raison ignore. Il est vrai également que l'amour n'as pas d'âge, et il y aurait nombre de phrases toute faite que je pourrais vous servir sur un plateau doré pour justifier ce qui se tramait dans l'ombre de cette conversation, mais il n'y as nul besoin de dire autre chose que : ''Lorsqu'elle le regardait, son cœur se serrait de si étrange manière qu'elle ne voyait plus aucun intérêt à ces interrogations.''



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Dim 28 Aoû - 2:23





Feat. Aki

Prise de sang



La jeune femme écouta mes propos sans trop osé me regarder. Elle était d'accord avec ma vision des choses, mais la complétait de la sienne, en disant que nos expériences faisaient parties de nous, et ne pouvaient être dissocié de notre identité. Il est vrai que si nos choix avaient été différents, nous n'aurions pas eu les mêmes expériences, et notre vision du monde ne serait pas du tout identique. J'étais bien d'accord sur ce point, le monde alentour nous façonnait autant que nous le façonnions, mais il fallait garder suffisamment de recul vis à vis de notre vie, et savoir changer pour devenir celui que nous somme vraiment au fond de nous. Les règles restreignant notre personnalité n'ont pas lieu d'être, et ne pourront atteindre les personnes doués d'une forte personnalité, comme ma personne, et celle de la druidesse. Je regardais de nouveau la route tout en m'adressant à ma camarade.

"C'est vrai que nous ne somme que la somme de nos expériences, je suis tout à fait d'accord sur ce point. Si je n'avais pas volé mon père pour partir étudier la magie, je serais mort il y a quatre siècles. Cela illustre bien ce que tu disais, mais ce que moi je dis, c'est de ne pas laisser notre environnement nous enfermé dans des réglementations inutiles. Réglementer les échanges entre les individus ? Réprimer les relations intimes ? A quoi peuvent bien servir ces règles si ce n'est a t'enfermer dans un carcan qui n'est pas le tient ? Elles ne te feront que te perdre de vue. Les seules règles qui peuvent avoir de la valeur pour des êtres comme nous, sont celle que nous nous imposons nous même, n'est-ce pas ?"

Après avoir finis ma tirade, je tournais de nouveau la tête pour regarder mon interlocutrice. Cette fois-ci, elle me regardait de ses profonds yeux verts et ses joues gorgées de sang. Son visage rayonnait d'innocence et de pureté, une véritable œuvre d'art montrant la simplicité et la beauté que pouvaient avoir les humains. J'affichais un sourire attendris en glissant ma main sur sa joue.

"Tu es vraiment magnifique. Tu rayonne d'une telle innocence et d'une telle pureté, une véritable oeuvre d'art parmi les humains. Toi qui est si forte, si puissante en temps normal, tu es totalement démunie face a ton coeur, et la pureté de ce dernier est simplement magnifique."

Je déposais un gentils baiser sur le front de la druidesse après avoir terminé ma phrase.

"Ne change jamais, petite humaine."

Finissais-je sur un ton affectif.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Dim 28 Aoû - 3:16




Prise de sang



feat.Tanith :3





Au bout de quelques secondes, l'interlocuteur de la rouquine reprit sa considération de la route pour lui répondre, ne contredisant pas celle ci, à son grand étonnement. Ses paroles ne tardèrent pas à soulager le poids qui pesait sur le cœur de la jeune femme. En effet, elle n'avait pas à réprimer ce qu'elle ressentait pour lui pour des raisons idiotes comme son âge ou ce que la société druidique aurait voulus qu'elle fasse. Si elle avait envie de se poser des questions sur les sentiments qu'elle pouvait avoir, elle devait le faire face à elle même, et non face à quelques tribus de juges qui déciderait pour elle ce qui était bon pour sa vie. Cela ne réglait pas la plus grande partie de ses interrogations, mais au moins cela avait l'avantage d'en écarter une. Il ne lui servait à rien de penser à tout cela, et de toute façon, aujourd'hui encore, tout était encore trop flous pour qu'elle puisse faire une déduction logique. Elle savait tout ce qu'on lui avait dit, l'amour ne naissait pas facilement, c'était quelque chose qui pouvait prendre des années dans les cas les plus longs, même si pour certains, tout pouvait se jouer en quelques jours.

Elle hocha vigoureusement la tête à la réponse du vampire avant de se figer en sentant de nouveau sa main contre sa joue. Ne pouvant ôter son regard des yeux du vampire, elle coupa sa respiration sans même s'en rendre compte, tout ceci avait l'air beaucoup trop facile. Il était devenus tout à coup si sympathique envers elle, à tel point qu'elle ne parvenait plus vraiment à y croire, et qu'elle se sentait dans un espèce de rêve éveillé. Et lui, que pouvait il bien ressentir, derrière ses apparences de cœur de pierre, avait il des sentiments ? C'était ce qu'elle essayait de percer à jour en cette seconde où elle parvenait à soutenir son regard. Puis il parla.

Les yeux dans les siens, elle l'écoutait parler, incapable de respirer, incapable d'entendre encore le chant des oiseaux ou la fraicheur d'une brise bienvenue, elle n'entendait plus que son cœur cogner dans sa poitrine avec une puissance incroyable, et elle ne voyait plus que le jaune de celui qui lui faisait face. Les mots qu'il disait la touchaient, sans doute un million de fois plus que si cela avait été n'importe qui d'autre. Et dans son esprit qui tentait encore de fonctionner correctement, il n'y avait que quelques syllabes qui tournaient en boucle. ''Magnifique, il as dit magnifique, il as dit … magnifique ! '' Elle ne pouvait pas rougir plus encore, aussi finit elle par fermer les yeux résolument.

Le bois de la charrette grinça légèrement quand il se pencha vers elle, faisant tressauter son cœur, avant de déposer un simple baiser sur son front pour l'achever d'une dernière phrase qui manqua de la faire défaillir. Elle garda les paupières obstinément closes, presque convaincue que si elle restait ainsi, sans bouger, sans parler, sans même respirer, alors la réalité ne la rattraperait jamais, alors elle pourrait pour toujours garder cette sensation de chaleur intense qui lui incendiait le cœur. Elle voulait y croire.

S'affalant contre son dossier, elle ne dit plus rien pendant de longues minutes, appréciant juste les rayons du soleil qui venait lui caresser le visage avec tendresse, réfléchissant, rassemblant ses esprits, tentant de comprendre, d'analyser, de tirer le vrai du faux. Mais il n'y avait rien à comprendre, rien à réfléchir, rien à analyser, il y avait juste à se laisser aller. Alors quand enfin elle se décida à rouvrir les yeux, ce fut pour parler d'une voix mal assurée, mais convaincue de ce qu'elle était en train de dire.

Toi non plus, vieux vampire … Toi non plus …

Elle avait envie de pleurer en cet instant, sentant des émotions si violentes qui s'entremêlaient en elle, qui se bousculaient, se bombardaient les unes et les autres. Mais par dessus toute, une sensation d'euphorie niaise et heureuse, de plaisir doux et tendre. Elle ferma de nouveau les yeux, basculant sa tête en arrière, abandonnée à la chaleur de l'astre solaire, attendant qu'il la réchauffe, encore et encore, tant elle sentait que quelque chose de glacé en elle était doucement en train de fondre.



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Dim 28 Aoû - 20:27





Feat. Aki

Prise de sang



Encore une fois, la jeune femme réagis avec beaucoup d'innocence et d'inexpérience a mon contact. Elle semblait se figer dans le temps quand je lui parlais, quand je la touchait. Sa respiration s'arrêtait, ses yeux se fermaient, tout son être semblait s'arrêter. A ma grande surprise, la druidesse me demanda également de ne pas changer quand je l'encourageais a faire de même. La jeune femme me demandait a moi, un vampire, un monstre, un snob hautain qui l'avait trainé dans la boue plus d'une fois, de ne pas changer, et ces mots étaient étonnement sincères.

Aki jeta sa tête en arrière, se reposant contre le dossier de la charrette. Pour ma part, je me contentais de guider notre monture sur la route. Le reste de la journée se passa sans plus de discussion. Aki semblait perdue dans ses pensées, dans ses questions, tandis que moi je me contentais de mener la marche, en lui jetant quelques regards discrets pour essayer de jauger son état.

Vint ensuite le temps de monter un campement pour passer la nuit. J'avais arrêté la charrette au coeur d'une petite clairière, non loin d'un petit bois, et m'occupais de ravitailler notre destrier. Je tournais la tête vers la druidesse en lui demandant de m'aider a monter le campement.

"Tu voudrais bien aller chercher du bois pour le feu pendant que j'installe nos couches et que je nourris l'animal ? Fais tout de même attention dans les bois, qui sait quel bête peux bien y rôder. "

Je m'occupais de donner nourriture et eau a notre cheval, tout en déballant nos bagages et en rassemblant quelques pierres en cercle pour le futur feu.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Dim 28 Aoû - 23:24




Prise de sang



feat.Tanith :3





La journée se passa avec lenteur, uniquement animée à présent par les cahots plus ou moins violents que la charrette leur faisait subir. Ni lui ni elle n'avait plus grand chose à se dire, ou alors, plutôt, lui respectait son silence, à elle. Et fort heureusement car ces longues heures sans aucun mot prononcé la calmèrent petit à petit. Elle qui ne s'était jamais vraiment arrêtée pour réfléchir et ne plus penser à mettre un pied devant l'autre, ou faire des médicaments, s'occuper de la cuisine ou prendre un repos mérité, l'ennui palpable qui régnait dans son esprit lui donnait tout le loisir de mettre les choses au clair avec elle même. En un rien de temps, elle avait atteins un état de transe plus qu'agréable, percevant le vent dans les arbres qui les environnaient, le chant doux et calmant des oiseaux qui s'exprimaient, la caresse affectueuse des rayons du soleil … tout cela la détendait de manière incroyable, à tel point qu'elle crut s'endormir à plusieurs reprises, mais fut toujours réveillée par un caillou sous les roues de bois.

Finalement, sans même ouvrir les yeux, elle commença à sentir qu'ils étaient arrivés à la fin de leur journée. Petit à petit, les rayons brûlants avaient cédés la place à une chaleur moins frappante, plus douce et agréable, leur permettant d'apprécier enfin la brise fraîche qui soulevait leurs cheveux à intervalles réguliers, amplifiés par le mouvement du chariot. Lorsque finalement elle décolla ses paupières, ce fut pour voir que le ciel bleu azur avait cédé la place à un outremer des plus sombres, ils n'allaient pas tarder à s'arrêter pour la nuit. Se redressant un peu mieux, elle aida le vampire à décharger les maigres affaires qu'ils avaient puis acquiesça quand il lui demanda d'aller chercher du bois, même si elle ne put s'empêcher de rigoler et de lui répondre sur un ton sarcastique.

Ne t'en fais pas, je ne crains pas grand chose, inquiète toi plutôt de toi !

Suite à quoi, elle s'enfonça dans le paysage sans demander son reste, accompagnée par Mune et Mizu qui allaient sans doute l'aider à chasser pendant qu'elle récupérerait le nécessaire. Elle avait sortis une de ses peaux de sa besace (qui commençait d'ailleurs à être usée par le temps, il lui faudrait penser à s'en fabriquer une nouvelle), et fit un petit nœud à chaque extrémité du tissus, ainsi, cela lui créerait une sorte de minuscule sacoche dans laquelle elle pourrait transporter tout ce dont elle avait besoin. Elle commença par les plus grosses branches qui serait mise en dernière, puis continua en en prenant des moyennes et acheva avec de simples brindilles qui leur servirait à allumer le feu en tout premier avant d'enchaîner avec la suite.

Sur le trajet du retour, elle essaya d'élargir légèrement sa perception, dans le but de repérer du gibier dont elle pourrait se nourrir ce soir et ne pas utiliser ainsi leurs réserves inutilement. Mais en lieu et place de cela, elle sentit une présence bien différente. Des hommes, sans doute des hors la loi, l'avaient repérés, et à entendre leurs ricanements inaudible à l'oreille humaine non entraînée, ils comptaient sur son apparence de faible femme et voulaient sans doute l'agresser, pour la voler, la tuer, ou pire encore. Elle n'était pas particulièrement paniquée mais n'avait pas non plus envie de tuer des gens ce soir. Peut être que si elle regagnait le campement à temps, ils verraient Tanith et son air féroce et se décourageraient, cela lui éviterait de verser le sang, et leur éviterait à eux, de mourir.

Elle accéléra donc le pas, essayant de ne pas non plus trahir le fait des les avoir décelé, et crut qu'elle n'allait pas y arriver. Au dernier moment, elle déboucha à l'endroit où Tanith l'attendait et poussa un soupir de soulagement. Maintenant il ne restait plus qu'à prier qu'ils aient assez de bon sens pour ne pas les attaquer, mais dans le cas où ils soient trop stupides, elle s'approcha assez de son compagnon de voyage pour lui chuchoter afin que seul lui puisse entendre la présence de ces quelques compagnons impromptus.

Dans un sens, tu avais raison, nous ne sommes plus seul, reste à savoir si ils sont assez intelligents pour comprendre qu'ils ferait mieux de ne pas attaquer.

Elle sourit légèrement, mais elle était tendue, du bout de ses doigts, une légère fumée rouge sortait, signe qu'elle était prête à se battre.



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Lun 29 Aoû - 3:26





Feat. Aki

Prise de sang



Pendant qu'Aki était partie récolter le bois nécessaire, j'entendais des bruits s'approcher de nous a travers les buissons. J'entendais une dizaine de coeurs battre a travers la nuit. Une embuscade ? Il est vrai qu'un groupe de brigands serait particulièrement intéressé par une charrette protégé uniquement par deux personnes, ignorants que ces personnes étaient des élus. Peut-être sentaient-ils tout de même que quelque chose n'allait pas, pour amener une dizaine d'individus pour éliminer deux voyageurs.

Peux de temps après, Aki revint de sa quête en m'informant qu'elle avait elle aussi remarqué du mouvement. S'agissait-il du même groupe ou d'un autre ? Un groupe de dix brigands serait compliqué a neutraliser pour moi, mais Aki était a mes cotés, et a vrais dire, je n'avais aucune idée de ce dont-elle était capable. Je la prévins sur un ton aussi calme que le siens de la présence de nos ennemis.

"Je sais. Il y a une dizaine d'individus aux alentours du campement. Je peux entendre leurs coeurs battre. Si tu en a croisé d'autre dans les bois, il serait peut-être plus sage de nous replier, a moins que tu n'ai de quoi t'occuper d'autant d'individus."

Sans me laisser le temps de continuer, plusieurs carreaux d'arbalètes fendirent l'air et allèrent se planter dans mon dos, me faisant tomber face contre sol, immobile dans un marre de sang. Rapidement après ce signal morbide, le groupuscule de brigands se mit rapidement en position. Une dizaine d'individus armée d'arme de bonnes qualités et de bonnes armures encercla rapidement la jeune femme qui m'accompagnait. Ils étaient persuadé d'avoir neutraliser la plus grande menace en m'éliminant d'amblée. Quelle erreur ! L'un des brigands pris la parole en essayant de persuader Aki de se rendre.

"Allez, fait pas de bêtise petite. Tu ne voudrais pas finir comme l'autre déchets pas vrai ? Il serait dommage d'abimer un si jolie minois."


Le groupuscule eut un rire malsain a cette phrase, quel plans morbide avaient-ils en reserve pour la jeune femme ?


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Lun 29 Aoû - 10:25




Prise de sang



feat.Tanith :3






Musique

L'alchimiste lui expliqua sans détour qu'il avait lui aussi sentis une présence, 10 personnes pour être exact, ce qui semblait bien peu à la rouquine qui sentait une présence de Fluide beaucoup plus grande. Elle faillit sourire quand il lui exprima penser qu'elle n'avait pas assez de puissances pour s'occuper de 10 personnes, mais le sifflement vif et aigus résonna à ses oreilles comme une promesse de mort avant qu'elle ne puisse faire le moindre mouvement. Quatre carreaux d'arbalètes étaient fichés dans le dos de son interlocuteur qui chutait la tête en avant. Les yeux écarquillés par la surprise, la Druidesse vit son camarade tomber, avec une lenteur incroyable, comme si quelqu'un avait filmé toute la scène au ralentis. Comment avait elle pus ne pas les voir arriver ? Comment avait elle pus se laisser avoir de la sorte ? Etait il mort ? Impossible de le savoir, certains des carreaux avaient peut être atteins son cœur, ou des zones vitales pour les vampires, auquel cas c'en serait finis de lui, et elle n'avait pas le temps de vérifier maintenant.

Son esprit en état de choc avait automatiquement déduit de la scène le décès de cette personne qui commençait à devenir chère à ses yeux, et ses yeux vert pomme prirent une tournure écarlate, signe que la digue qui en elle retenait le Fluide la majeure partie du temps venait de céder sous l'émotion. Une infinie tristesse, mêlée de la peur de perdre quelqu'un à nouveau, auxquelles venaient s'ajouter une colère bouillonnante et dévorante, prête à tout tuer. Son cœur s'était comme arrêté pour laisser une pierre tomber à la place, qui l'alourdissait et la faisait souffrir mais lui permettait aussi de perdre toute considération en cet instant.

Ses deux compagnons à poil étaient toujours avec elle, également surpris par ce qu'il venait de se passer. Aucun des deux n'auraient eu le temps ou l'idée de réfléchir, tant tout s'était enchaîné à une vitesse faramineuse. L'archère, jusqu'ici confiante en ses capacités commençait à douter de la façon dont elle allait s'en sortir. En temps normal elle aurait dû tout arrêter, ou moins écarter l'herboriste du trajet des traits meurtriers, mais elle n'en avait rien fait … Es ce que tout ce qui l'avait préoccupé jusqu'ici l'avait empêché d'être assez attentive ou de faire fonctionner ses pouvoirs au maximum ? Quoi qu'il en soit, lorsqu'elle aperçut le visage de ceux qui étaient désormais pour elle le meurtrier de Tanith, elle n'hésita pas une seconde. Levant les yeux sur eux, son regard enflammé les balaya rapidement, puis elle sourit, de ce sourire carnassier qui ne signifiait qu'une seule chose : elle avait totalement perdus le contrôle.

Alors que le louveteau et la renarde s'écartaient à une distance raisonnable, les bandits n'eurent pas cette intelligence et continuèrent à rire grassement en s'approchant d'elle. Le Fluide rouge qui voletait autour de ses mains avait gagné tout son corps, et lorsqu'elle l'envoya vers la terre, ils eurent malgré tout un moment de recul, avant de se remettre à ricaner en ne voyant rien se passer. Puis l'enfer se déchaîna pour eux. La terre se mit à trembler dangereusement, se bosselant à des endroits à un point impressionnant, l'on aurait pus croire qu'elle allait se fissurer sous la pression … ce qu'elle fit d'ailleurs. Des quelques craquelures émergèrent d'immenses ronces tentaculaires et terrifiantes qui semblaient avoir l'extraordinaire capacité de déterminer l'exacte position des ennemis. Leurs dards pointus et mesurant chacun plusieurs mètres n'eurent aucune difficulté à embrocher la dizaine de personne présente.

Les cadavres empalés étaient horribles à voir, traversés de part en part par la végétation sans aucune manière de s'en sortir, l'un d'eux avait même la bouche ouverte par l'une des épines, comme si celle ci avait poussé à l'intérieur même de son corps. Le sang dégoulinait de leurs plaies, tâchant d'un rouge écarlate et visqueux le vert des enfants de Gaea. Sa haine était telle qu'elle ne se calma pas après ce premier acte meurtrier. Elle sentait encore du Fluide autour d'elle, tout le monde n'était pas mort, et elle avait besoin, en cet instant, d’exterminer jusqu'au dernier les fils de chienne qui avaient osé s'en prendre au père adoptif d'Orina. Ses lèvres découvrirent ses canines pointues alors qu'elle s'adressait aux quelques malfrats restants.

Il ne vous servira à rien de fuir, où que vous soyez, je vous tuerais, alors venez mourir en me regardant dans les yeux, répugnantes créatures.

Elle se permit de jeter un coup d'oeil à sa gauche, là où reposait le corps inanimé du mage, et, d'un geste de la main, contrôla les plantes pour qu'elle le décale à l'extérieur du champ de bataille. Avoir utilisé autant de son pouvoir commençait déjà à la fatiguer, mais elle comptait bien abreuver cette terre du sang qu'elle méritait.



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Lun 29 Aoû - 10:58





Feat. Aki

Prise de sang



Quatre traits d'arbalète me transpercèrent violement mon dos m'envoyant face contre terre. Le choc de ma surprise m'empêcha de réagir aussi vite que je n'aurais pus, et mon sang avait déjà rapidement quitté mon corps. Ces fourbes avaient viser plusieurs points vitaux, et si je n'avais été un vampire, je serais probablement mort sur le coup. Ayant perdus beaucoup de sang, mon corps mettait beaucoup plus de temps qu'a l'habituel pour rejeter le corps étranger et se reformer.

Certains carreaux avaient touché ma colonne vertébrale, ce qui m'empêchait de bouger pendant que corps se régénérait, mais je sentais parfaitement ce qu'il se passait autour de moi. Je sentait des torrents d'énergie quitter le corps d'Aki pour s'infiltrer dans le sol, je sentais l'odeur du sang imprégner le champ de bataille. La jeune femme était clairement entré dans une folie meurtrière envers ceux qui m'avait "tué".

Aki s'enragea encore plus en sentant qu'il y avait encore des ennemis de vivants, leur criant que la fuite leur était impossible, et qu'ils allaient mourir ici et maintenant. Comme s'ils répondaient a sa provocation, une dizaine de brigand se révéla dans les arbres, armés d'arbalètes, tandis qu'une autre dizaine sortait de la forêt en chargeant la jeune femme. Comme pour protéger ma dépouille du chaos a venir, Aki écarta mon corps du champs de bataille a l'aide de plantes, le tout avec une relative douceur, étant donné l'état second dans lequel elle s'était plongé.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Lun 29 Aoû - 18:13




Prise de sang



feat.Tanith :3






Musique


La rouquine observa d'un œil amusé la vingtaine de bandits restants qui avaient visiblement encore assez de courage pour l'affronter en face. Dix lui fonçaient dessus pendant qu'elle déplaçait l'alchimiste à l'écart, et le reste la visait avec les arbalètes qui avait mis à terre son ami. Ils mourraient tous, mais ils n'auraient pas la chance de leur prédécesseur dont la souffrance avait été rapide. Elle s'appliquerait à leur faire comprendre qu'ils s'étaient attaqués à la mauvaise personne, et en laisserait un, tout juste vivant, pour qu'il transmette le message. Avec cette précaution, elle pourrait sans doute être certaine que plus aucun malfrat des environs n'ignorerait son nom. Sa crinière rousse voletait derrière elle alors qu'il n'y avait aucun vent, soulevée par le Fluide qui la nimbait, ses dents suintaient d'écarlate comme si elles mêmes étaient pleines de sang et de légères griffes avaient pris la place de ses ongles. Gaea avait possédé la femme, les pouvoirs trop violent et trop grands qui vivaient en son corps dénué de protections n'étaient pas maîtrisable par une frêle jeune fille de 19 ans. La puissance qu'elle avait pus dominer contre Zayro Jinn était encore bien moindre de celle qu'elle possédait aujourd'hui, son combat contre elle même serait sans doute sans fin.

Elle ouvrit sa paume devant elle, à proximité de sa bouche, et souffla dessus, faisant jaillir un torrent de flamme de sa main qui vint se déverser sur les trois premiers protagonistes qui courraient vers elle. Ceux ci se mirent à hurler, se frappant le corps pour se débarrasser du terrible cataclysme, mais étant totalement incapable de s'en défendre. Les suivants commencèrent à ralentir quand la première volée de carreaux partit en sa direction. Deux immenses ailes se déployèrent dans son dos, noire et marbrées de veinules rouges, déchirant sa chemise et la portant d'un seul coup assez haut au dessus du sol pour lui permettre de tout éviter sans aucune difficulté. Un vent de panique commença à souffler parmi ses adversaires, et un cri résonna.

Un démon ! C'est un démon !

Presque surprise d'être appelée comme cela, elle qui était une défenseure de la nature et de la vie, se remémora l'aspect des serviteurs de Gaea lorsqu'ils étaient poussés dans leurs derniers retranchement et sourit de nouveau. D'un geste leste de la main, elle réveilla le pouvoir de sa renarde qui se mit à grandir, en même temps que son compagnon lupin qui l'imita, atteignant tous les deux une envergure proche des 5 mètres, mesurant donc le triple de la taille de la jeune femme qui les regarda avec un grand sourire avant de se déposer tranquillement sur le dos de la démone renarde aux neuf queues.

Tuez moi ceux là, je m'occupes des lâches du fond.

Elle bondit à bas de la fourrure de son amie et courut en direction de ses ennemis, évitant prestement chacun des carreaux à son encontre. L'un d'eux vint se planter dans son épaule mais elle l'arracha sans s'en préoccuper, laissant juste sa plaie se cicatriser en quelques secondes. Face à celui qui l'avait atteins, elle n'eut aucune pitié. Posant, presque délicatement, sa main sur son crâne, elle chuchota, un mot, un seul.

Brise.

La boîte crânienne du pauvre bougre se fendit en deux, rependant son contenus sur le sol. Aux suivants elle administra le même traitement, l'accompagnant de quelques variantes, tranchant parfois le corps en deux, selon la façon dont ses opposants arrivait sur elle. Elle s'amusait comme une petite folle, même si la véritable Aki, celle enfermée sous les couches de démence dû à la trop grande quantité de magie, se débattait pour reprendre le contrôle de son corps. Arrivé au dernier ennemi, elle lui trancha net les deux bras, et posa sa main contre sa gorge avant de lui susurrer quelques mots à l'oreille.

Je me nomme Aki Nishiie. Souviens toi de ce nom, et transmet le, que plus personne n'ose jamais s'en prendre à moi ou à l'un de mes compagnons. Aki Nishiie … Ne l'oublie pas.

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Lun 29 Aoû - 22:01





Feat. Aki

Prise de sang




J'étais bloqué face contre terre alors que mon corps se régénérait. Je ne pouvais pas voir ce qu'il se passait autour de moi, mais j'entendais des hurlements, des explosions, des craquements, et l'odeur du sang se faisait toujours de plus en plus forte, de plus en plus présente. Je sentais les traits d'arbalète s'éloigner de ma colonne vertébrale, lentement mais surement, repousser par ma régénération. Les bruits de combat s'étaient tus depuis quelques secondes avant que je ne récupère l'usage de mes jambes. Je me redressais fébrilement alors que mes jambes récupéraient petit à petit leur force.

Et quel spectacle m'attendait à mon réveil. Des ronces géantes avaient poussé au milieu de la plaine, et avaient transpercé de part en part la dizaine de brigands, laissant quelques statues grotesques de chair comme seul témoignage de leurs existences. Plus loin encore se trouvait un champ de bataille encore plus exquis, où presque chaque brigand était mort d'une manière unique, apportant un certain charme à la scène. Des corps calciné, d'autre fondu de l'intérieur, des membres arrachés, des tripes éparpillées dans l'herbe, des crânes brisés. Un tel spectacle me fit afficher un sourire démoniaque alors que j'écartais les bras en poussant un rire machiavélique.

Souffrance, peur, destruction, ces mécréants n'en méritaient pas moins, et la druidesse avait été un bourreau exquis dans l'application de sa sentence. Tant de sauvagerie, de haine, d'instinct, elles en étaient presque palpables. Mais où était-elle d'ailleurs ? Je scrutais les alentours a la recherche de ma camarade, et la retrouvait prêt des arbres, entouré de ses deux animaux, même si ces derniers faisaient bien cinq mètres de haut. Aki semblait être particulièrement dangereuse quand elle s'y mettait, et ses créatures n'étaient pas en reste. Je m'approchais doucement de la jeune femme, qui me fixa avec des yeux vides alors que je la regardais avec un sourire narquois.

"C'est une magnifique toile que tu nous a tissé là. Ces imbéciles visent plutôt bien."

J'arrachais un carreau de mon dos avant de le jeter nonchalamment sur le coté.

"Si j'avais été humain, je serais probablement mort sur le coup. Tu n'y as pas été de main morte avec eux. Enfin, ce n'est pas comme ci ils ne l'avaient pas mérité."



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Mar 30 Aoû - 1:13




Prise de sang



feat.Tanith :3





Le jeune bandit, d'environ une vingtaine d'année, la regardait avec des yeux emplis de terreur, voulant sans doute battre des bras qu'il n'avait plus. Ils étaient là, gisants aux sols, misérables mollusques de chair et de sang, tressautant encore légèrement à cause des nerfs vivants à l'intérieur. Après que la terrible Druidesse eut chuchoté les mots qu'elle voulait lui dire, il esquissa quelque pas en arrière, comprenant qu'il était libre de s'en aller, avant de se retourner vivement pour se mettre à courir, trébuchant et tentant tant bien que mal de se rattraper à l'aide de ses moignons pendouillants, dans un spectacle qui aurait pus paraître comique à un sadique de la pire espèce mais qui pour nous autre, commun des mortels, ressemblait plutôt à une danse macabre et lugubre, voire vomitive, d'un condamné courant vers une lumière au bout du tunnel qui n'existait pas.

Puis, entendant du bruit derrière elle, elle se retourna d'un bond, prête à tuer son dernier adversaire lorsqu'elle vit que … Le vampire se relevait doucement, un carreau toujours planté dans le dos. Puis, contemplant la scène du carnage, il partit dans un profond rire diabolique, les bras écartés, comme si il avait été lui même l'auteur de ce massacre immonde qui répugnait hautement la rouquine. Le voyant ainsi, elle put saisir une part de sa personnalité qu'elle n'avait encore jamais vus, quelque chose qui lui fit profondément froid dans le dos. Cette noirceur qui l'habitait était sans doute la seule part de sa personnalité qu'elle avait vus les premières fois, et à présent qu'elle se trouvait de nouveau en face de cette réalité, elle prenait peur. Etait elle réellement en train de développer des sentiments pour ce personnage ?

Mais alors qu'elle se posait cette question, elle sentit l'afflux de pouvoir qui l'avait contrôlé jusqu'ici la relâcher de nouveau, visiblement satisfait de ce massacre en règle. Et dès qu'elle put retrouver le contrôle de son corps, des hauts le cœur la prirent, la forçant à tomber à genoux, à proximité des membres découpés qui la rendirent plus mal encore. Le loup et la renarde toujours sous leur forme démoniaque l'entourèrent de leur chaude présence, même si ils étaient beaucoup trop grand pour atteindre sa taille, minuscule, à leur échelle. Alors qu'elle se retenait de vomir, une main sur la bouche, et l'autre essuyant continuellement les larmes qui se déversaient à flots, l'être de la nuit qui portait visiblement bien son nom, arriva en s'arrachant un carreau d'arbalète restant, et lui parla d'une voix visiblement satisfaite.

Lorsqu'elle leva les yeux sur lui, elle ne voyait plus grande trace de cette démence qui l'avait habité un peu plus tôt, mais il était toujours aussi clairement content de ce qu'il venait de se produire. Quant à elle, elle était à la torture. Son cœur et son âme cognaient si fort contre ses os, qu'elle croyait imploser. Et la fatigue ! Si violente, si douloureuse ! A plusieurs reprises, elle crut flancher, perdre le contrôle sur son corps de nouveau et lâcher toute la bile qu'elle voulait cracher pour avoir commis cette horreur. Qu'avait elle fait ? Elle avait totalement perdus son emprise sur elle même, pendant un instant, son pouvoir avait repris le dessus. Alors ce n'était pas finis … ce ne serait peut être jamais finis …

Pleurant à chaudes larmes, elle voulut se relever mais vacilla, se raccrochant sans vraiment le vouloir à son compagnon de voyage, effrayée par ce qu'elle avait vus de lui et par ce qu'elle était devenus elle même. Autour d'elle, le renard et le loup avait repris une taille normale, s'inquiétant bien évidemment de ce qui était en train de lui arriver. Au final, elle s’agrippa des deux bras autour du cou de celui qu'elle avait voulus sauver et blottit son visage contre lui pour sangloter. Elle avait beau avoir eu peur, il était, en cet instant le seul pilier auquel elle voulait se raccrocher.

J'ai crus .. j'ai crus que tu étais … que tu étais .. mort ! Et ils … je ne voulais pas … je n'aurais pas dû … Je me hais … pourquoi ça … pourquoi moi … Je … s'il te plait … aide moi …

Entre chaque syllabe entrecoupée de pleurs, elle s'en voulait de se laisser aller sur son épaule de la sorte. Sa force, ou sa sensibilité, tout cela n'avait plus aucune importance quand elle perdait le contrôle et la maîtrise. Elle n'était plus que machine à tuer. Et elle ne voulait plus vivre ça .



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Jeu 1 Sep - 20:55





Feat. Aki

Prise de sang



L'étreinte d'Aki me sortis presque immédiatement de mon euphorie. La pauvre était encore trop jeune pour accepter, et apprécier la noirceur de la vie, et elle était en larme. Moi qui avait vus de nombreuses scènes horribles pouvais prendre un certain plaisir a voir quelque chose qui m'était entièrement opposé, mais la druidesse ne pouvait pas accepter ce qu'elle venait de faire, même si les victimes étaient des criminels qui auraient pris nos vies sans sourciller.

Je réagissais de la manière qui me semblait le plus efficace pour la soulager, et ne voulant pas la voir dans cet état, je l'étreint moi aussi, collant son visage contre mon torse.

"Ce n'est rien. Tu as fait ce qu'il fallait. Ces hommes ne méritaient pas de vivre. Ce n'est que la loi de la nature, ils nous ont attaqué, des créatures bien plus puissantes qu'ils ne l'étaient, et ont payé cette erreur de leur vie. C'est ainsi que va le monde."

Je caressais la tête de la jeune femme pour tenter de l'apaiser du mieux que je pouvais, avant de reprendre.

"Je suis là et je vais bien, enfin, si l'on oublie les carreaux logés dans mon dos. Tu pense bien que si ce genre d'attaques pouvaient avoir raison de moi, je n'aurais pas vécus cinq-cents ans."

Je lâchais un léger rire pour essayer de décontracter l'atmosphère tout en continuant de bercer Aki pour la calmer.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Dim 4 Sep - 22:23




Prise de sang



feat.Tanith :3





Lorsqu'elle sentit qu'il l'étreignait également, son cœur se calma drastiquement. La chaleur toute relative de celui qui la serrait contre lui la réconfortait étrangement, malgré ce qu'il avait fait un peu plus tôt. N'avait on pas tous nos côtés sombres, ces côtés étranges et diaboliques qui sommeillaient en nous ? Ce qui nous définissait n'était pas leur existence, c'était bien la façon dont nous décidions de les gérer. La rouquine elle même avait en elle cette noirceur, cette force démoniaque qui la possédait lorsque ses émotions la possédaient, plus forte que tout son enseignement druidique, plus forte que tout son désir de bien faire et de ne semer ni la mort ni la destruction. Pouvait elle en vouloir au vampire qui était au final bien moins terrible que ce qu'elle était, se contentant de rire aux éclats devant le carnage qu'elle avait elle même causé ? Et en cet instant, le front collé contre son torse, ses bras autour de son dos, elle commençait à sentir ses sanglots se calmer doucement, alors qu'il la rassurait de ses douces paroles, tout en se balançant légèrement, comme si il avait voulus la bercer. Elle finit par ravaler ses larmes amères, et sa haine contre elle même qui ne risquait pas de se tarir.

Relevant lentement les yeux sur celui qui la réconfortait, elle contempla son visage, restant totalement stoïque face à sa blague qui aurait pus la faire rire dans un autre moment que celui là. Ses yeux jaunes avaient perdus la possession étranges qu'ils avaient eu un peu plus tôt, tout comme ceux de la Druidesse dont la flamme s'était évanouie. Elle poussa un grand soupir et se mordit les lèvres sans cesser de le regarder. Sa décision était prise.

Combien de sang te faut il pour ce sceau ? Peux tu utiliser le miens ? Si ce n'est pas le cas j'irais chasser dès maintenant, même si je doit y passer la nuit. Il me faut ce sceau dès que possible, je ne peux pas rester comme cela … Les sen … ce que j'éprouve en ce moment m'as rendus encore plus sensible à mon pouvoir … Je suis dans la même situation qu'Orina mais ma puissance dépasse de loin ce qu'elle as encore aujourd'hui. Je pourrais tout maîtriser moi même, sans doute, mais il faudrait pour cela que je renie les sen … que je renie ce que je suis, et je ne suis pas prête à le faire. Quand es ce que … combien de temps dois je encore attendre … Combien de fois vais je encore devoir tuer … Combien de fois vais je risquer ta vie ou celle de quelqu'un d'autre ? Ce n'est … Ce n'est pas moi qui ai fait ça … La magie … le pouvoir … beaucoup trop fort.

Un hoquet de chagrin et de nausée faillit de nouveau l'interrompre mais elle le retint à temps, puis repoussa doucement l'être de la nuit avec un léger sourire pour s'écarter assez loin, rejoignant en une trentaine de seconde une rivière à proximité. S'affalant à genoux dans la boue elle contempla son visage tâché de sang et relâcha la bile qu'elle avait contenus jusqu'ici avant de se rincer minutieusement la bouche et la peau. Puis, puisant dans ses dernières réserves de magie, elle se mit à contrôler la terre du champ de bataille. La motte qui se trouvait sous les pieds de Tanith le décala à l'écart, tandis que Mune et Mizu rejoignait la sécurité en quelques bonds et que la poussière meuble engloutissait toute trace de cadavre et de sang dans un bruit de roulis et de craquement absolument immonde, comme un charognard dévorant sa proie. Il ne resta bientôt plus rien que la boue fraîchement remuée et une légère odeur de mort qui planait en l'air. Poussant un immense soupir, l'archère revint se placer au centre de l'endroit où elle avait perpétré ces actes horribles et clama d'une voix haute et décidée.

Rejoins en paix ta mère et la Mère de tout, notre Déesse à toutes et à tous. Ne m'en veux pas car la mort que je te donne aujourd'hui ira rejoindre la Grande Terre Mère pour créer une nouvelle vie. Ne me maudit pas car ta malédiction aujourd'hui se finit et que je le suis déjà pour tout ces jours que je passe loin de notre Mère.

Ayant remplis son devoir consciencieusement, mais également usé les dernières bribes de pouvoir qui lui restait en oubliant, comme d'habitude, de surveiller sa réserve de Fluide, elle sentit tout à coup l'air lui manquer et elle s'effondra au sol sans un mot, ne suscitant que le regard exaspéré de la renarde qui commençait à connaître les faiblesses de son amie sur deux pattes.



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Mar 6 Sep - 20:25





Feat. Aki

Prise de sang



Mon approche eu l'effet escompté sur la jeune femme, et elle se calma rapidement, bien que sa culpabilité semblait encore bien ancrée dans ses yeux, qu'elle posa sur moi. Ses yeux n'étaient absolument pas perturbés par mon trait d'humour et reflétaient toujours sa profonde détresse. Aki ravala ses pleurs, et je caressais ses cheveux avec attention pour la soulager un peu plus. La jeune femme était encore choquée par ce qu'elle avait accomplis ici et commença à enchainer plusieurs questions concernant le sceau qu'elle m'avait commandé.

Elle me demandait de combien de sang j'avais besoin pour le réaliser, de combien de temps elle devrait encore attendre avec ce genre de crise qui la guettait.  Elle disait également que ce qu'elle éprouvait en ce moment rendait son contrôle encore plus difficile, se refusant a employé le mot "sentiment". Peut-être était-elle trop timide pour employer ce terme, ou peut-être qu'elle ne voyait pas cela comme quelque chose de suffisamment important pour employer ce mot.

Je ne comprenais toujours pas comment une humaine pouvait s'attacher au monstre que j'étais devenus. Liara m'aimait parce que j'étais encore proche des humains a l'époque, je n'avais pas encore des siècles d'expériences. Mais je suis devenu quelqu'un d'apathique, de sadique et de fataliste au fil des siècles. Comment quelqu'un pouvait en arriver à apprécier cela ? Mais cette enfant, cette jeune femme, est infiniment mieux placé que moi pour mettre un nom sur ce qu'elle ressent. Sans bouger ou briser l'étreinte, je répondais d'un ton neutre à la question de la jeune femme.

"Le sang ne peux être ni celui de l'enchanteur, donc le miens, ni celui de l'enchanté, le tiens, et pour ce qui est de la quantité, le sceau en lui même ne devrait demander qu'une ou deux créatures magiques. Mais je ne peux pas t'assurer qu'il résoudra entièrement tes problèmes, tes pouvoirs semblent bien plus grand que les miens, pour le moment."

Si je n'avais pas le sceau de Fenghuang, j'aurais très probablement pus aider Aki avec ce problème sans aucun soucis et elle aurait eu un contrôle absolus sur ses pouvoirs. Mais le Phénix devait apprécier la complexité d'une histoire autant que moi pour m'empêcher d'utiliser mes pleins pouvoirs. C'était plutôt étrange d'être de l'autre coté du livre pour une fois.

La jeune femme finit par avoir un hoquet alors qu'elle m'éloignait gentiment du bras. Je l'accompagnais alors qu'elle partait se rafraichir à une rivière, et elle ne put retenir son estomac qui déversa sa bile dans l'eau. Guère étonnant après un stress pareil. Puis nous rejoignirent le champ de bataille où siégeait fièrement l'œuvre d'Aki, magnifique dans son horreur. Là, la jeune femme utilisa ses dernières forces pour engloutir les preuves de son massacre dans le sol, récitant une prière au passage. Bientôt, il ne restait plus que de la boue et une odeur de cadavre. Je ne pouvais pas retenir un petit commentaire sarcastique alors que je croisais les bras en regardant la scène avec un léger sourire aux lèvres.

"Voila une bien belle cérémonie, pour quelques tas de chairs. Je doute qu'ils méritent vraiment cet honneur, une œuvre d'art morbide leur correspondait mieux, ou bien les animaux auraient très bien put s'en charger aussi."


Epuisée par ses ultimes efforts, la druidesse s'évanouie, me laissant seul dans le campement. Je pris son corps inanimé dans mes bras et alla la coucher sur son "lit", avant de m'asseoir prêt d'elle et de monter la garde, tout en la regardant dormir.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Mer 7 Sep - 11:59




Prise de sang



feat.Tanith :3




Après avoir récupéré les réponses qu'il lui fallait pour être au courant de tout par rapport à son futur sceau, la rouquine effectua son rituel, puis s'évanouit sans prendre garde aux sarcasmes du vampire, qui étaient presque devenus habituels pour elle. Elle ne sentit pas non plus qu'il la transportait, encore une fois, et elle ne prit pas garde de sa veille qui dura pourtant toute la nuit. Alors qu'elle sommeillait paisiblement, récupérant peu à peu de l'énorme quantité de pouvoir qu'elle avait dépensé, Tanith n'était pas le seul à veiller sur elle. Le louveteau, blottit contre son vente, avait choisis sa place préféré quand il voulait protéger quelqu'un, gardant les points vitaux tout en roupillant également, et la renarde s'était assise stoïquement, face à elle, mais gardant tout de même l'être de la nuit dans un angle de son regard.Elle ne lui faisait pas confiance, et ce n'était pas prêt de changer. Il avait été humain, et il avait beau être sympathique envers la Druidesse pour l'instant, rien n'empêchait un revirement de situation, et si cela arrivait, même sans ses pouvoirs démoniaques, l'animal s'arrangerait pour qu'il décède aussitôt. Tout dans ses yeux bleus cobalt trahissait cela. D'un autre côté, elle était fortement intriguée par sa nature. Etait il un démon comme elle ? Elle ne sentait rien de la sorte qui émanait de lui, mais il n'était ni animal ni humain non plus. Il était entre tout, presque mort mais pourtant jamais vraiment. Comment Aki pouvait elle apprécier un être pareil ?

La nuit passa lentement, très lentement, la gardienne des arbres fixant de son œil mauvais l'alchimiste alors que l'aurore pointait. Il n'avait pas dormis, et, tout ce temps, avait veillé sur l'archère. Mais peut être n'avait il fait qu'attendre un signe de faiblesse de la part de sa gardienne pour la tuer en extrayant tout le sang de son corps?! Non, elle ne pouvait pas laisser sa méfiance s'endormir, pas encore, pas maintenant ! C'est lorsqu'elle sentit que son corps commençait à fatiguer drastiquement et qu'elle ne tiendrais plus bien longtemps qu'elle vit que les yeux de jade de son amie s'ouvrait doucement. La rouquine battait en effet des paupières, éblouie par la lueur du soleil naissant, gémit légèrement alors qu'elle sentait son corps tout courbaturé des efforts de la veille, et se frotta intensivement le visage dès qu'elle retrouva le contrôle de ses bras.

Lorsqu'elle regarda autour d'elle, elle vit que Mizu et Tanith étaient resté éveillés toute la nuit, pour des raisons qui lui paraissaient obscure. Avait il seulement besoin de dormir ? Son mouvement réveilla Mune et confirma la renarde dans son idée, qui se lova sur le sol et s'endormit aussitôt, décidée à rattraper le sommeil qu'elle avait manqué. Toussant légèrement, la jeune femme frotta presque mécaniquement sa cicatrice, et, comme tous les matins, jeta un coup d'oeil à sa poitrine pour vérifier la présence immuable du Z gravé sur sa chair. Il n'avait bien évidemment pas bougé, et elle n'en était même plus déçue, c'était uniquement devenus un réflexe bête qu'elle appliquait tous les matins.

Bonjour … Elle bailla légèrement et s'étira en achevant de se relever alors que le louveteau bondissait à l'écart. Tu es resté debout toute la nuit ? Tu n'aurais pas besoin d'un peu de sommeil ? Si tu veux on peut partir un peu plus tard … Je suis désolé, c'est ma faute, je n'ai pas pris mes tours de gardes …

Elle s'approcha sans vraiment se lever, marchant à quatre pattes pendant une fraction de mètres jusqu'à l'endroit qui lui semblait le plus propice à faire un feu, mais finalement ne trouva pas la force de rassembler le bois nécessaire. Soupirant elle s’affala de nouveau en position assise. Elle n'était pas du matin, décidément, et elle n'aurait sans doute pas refusé quelques heures en plus de sommeil, mais il n'était pas question de partir trop tard, et en dormant plus, elle aurait privé Tanith d'un repos bien mérité lui aussi. Elle allait lui demander ce qu'il souhaitait manger puis pensa à sa nourriture habituelle avant de se rendre compte que cela aurait été une question proprement stupide. C'était un vampire, elle n'allait pas lui proposer un fruit. Mais elle ne lui proposerait sans doute pas son sang non plus. Toutes les fois précédentes il le lui avait présenté comme une faveur, et elle se refusait à demander une telle chose. Et peut être avait il amené ses réserves avec lui ? Elle avait omis de lui demander cette précision, qui aurait pourtant été bien utile.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   

Revenir en haut Aller en bas
Prise de sang
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Prise de sang et test HIV
» Prise de sang
» Don de sang
» Monture sang-froid et homme lézard
» création de sang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Forêt tropicale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.