Partagez | .
Prise de sang
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Jeu 8 Sep - 17:50





Feat. Aki

Prise de sang



Après avoir installé Aki sur sa couche, je m'installais sur une souche en guettant le sommeil de ma camarade. Malgré tout ce qu'il venait de se passer, le sommeil de la jeune femme semblait relativement paisible, étant donné qu'elle ne se débattait pas ou ne marmonnait rien qui laisse pensé qu'elle cauchemardait. Les deux animaux qui l'accompagnaient montèrent également la garde, même si il était difficile de définir ce qu'il surveiller le plus entre ma personne et l'environnement. Ils étaient plutôt stupide de leur part de rester méfiant envers moi, étant donné le nombre d'occasions qui s'étaient présenté a moi pour lui faire du mal, mais difficile d'en vouloir a des animaux d'être idiots.

La nuit se passa calmement, sous les yeux inquisiteurs des deux compagnons d'Aki. Mon corps avait ralentis son fonctionnement pour économiser ses forces pour compenser la nuit blanche que je venais de passer. Ma camarade quand a elle commençait a émergé de son profond sommeil, me saluant avant de s'étirer et de me demander si j'avais veillé tout la nuit, et si je voulais me reposer.

"Tu ne devrais pas t'inquiéter pour moi, occupe toi plutôt de te nourrir et de récupérer."

Je me dirigeais vers la charrette, avant de revenir lui jeter une ration embaumé dans un tissus, un sourire au lèvre.

"Mon corps n'a pas des besoins aussi exigeant que celui des humains, je peux me passer de quelques nuits sans conséquences notables. Et pour ce qui est de ta part ? Je ne tiens pas vraiment a avoir une mollassonne comme compagne."

Je me réinstallais sur ma souche, en regardant la druidesse d'un regard amusé garnis d'un sourire légèrement sarcastique.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Jeu 8 Sep - 18:41




Prise de sang



feat.Tanith :3




Le temps été passé à une vitesse hallucinante depuis leur départ de Chikai, et le trajet était déjà à moitié terminé, il valait mieux ne pas partir trop tard si ils voulaient atteindre leur destination, la forêt tropicale, avant la nuit. Mais si Tanith devait dormir, il ne viendrait même pas à l'idée de Aki de l'en empêcher. Hors, il nia tout besoin de sommeil, partant même chercher de quoi manger pour elle et lui lançant un de ses sarcasmes habituels. Il fallait croire que tout cela ne l'avait pas changé d'un pouce, alors qu'elle était encore profondément perturbée par ce qui s'était passé la veille. Elle se rendait compte qu'elle avait beau avoir maîtrisé son pouvoir, sa colère ne pourrait pas se calmer dès qu'elle touchait aux gens qu'elle aimait. Peut être qu'elle devait se priver de tout sentiment ? C'était sans doute la meilleure idée à bien y réfléchir. Elle ferait mieux de n'aimer personne, quelle que soit son envie de le faire, ce serait le plus prudent, et le plus raisonnable. Mais il y avait Orina .. Orina serait donc une exception, la Nishiie ne pouvait se résoudre à oublier la fillette. C'était sa fille, quoi de plus important au monde ? Si elle devait perdre tout contrôle pour la protéger, elle, elle en assumerait les conséquences, mais pour les autres … Pour les autres il y avait toujours moyen de faire marche arrière et de ne plus laisser ses sentiments prendre le dessus, et c'était ce qu'elle allait faire.

Elle sourit naturellement à la remarque du vampire qui lui avait lancé une de ses piques habituelles, employant le mot ''mollassonne'' à son encontre. Il était vrai qu'elle était rarement fraiche au matin et que cet adjectif lui correspondait tout à fait, pour ainsi dire. Mais heureusement pour elle, une infusion lui suffisait généralement pour se sentir mieux. Actuellement il n'y avait pas de feu, mais elle avait une des deux outres qu'elle s'était fabriquée dans le royaume glacé qu'elle remplissait le plus souvent possible de thé très concentré. Le goût en était clairement infect, et si on ajoutait à cela que c'était froid, il était clair que ces décoctions donnaient des nausées, mais il suffisait d'une gorgée ou deux et elle se sentait de nouveau mieux en quelques minutes. Elle s'approcha donc de l'endroit où elle avait laissé sa large besace la veille et en extirpa non sans difficulté la gourde en peau pour en boire trois longues gorgées qu'elle coupa aussitôt avec le contenu de sa deuxième poche, pleine d'eau.

Suite à quoi, elle commença à dévorer avec appétit la ration que lui avait envoyé l'alchimiste, constituée de viande séchée en grande partie. Ils en avaient prévus une quantité assez conséquente et, étant la seule à s'en nourrir, elle ne s'inquiétait pas d'en avoir assez pour le reste du trajet. Alors qu'elle sectionnait en deux un bout de bœuf sec de ses incisives, elle pensa à Orina et à leur foyer avec une douce mélancolie. Elle avait déjà hâte de rentrer, aussi stupide que cela puisse paraître. Et plus vite ils auraient le sang et le cuir nécessaire, plus vite ils pourraient rebrousser chemin et retourner à Chikai. Dès qu'elle eut finit, elle se redressa donc d'un bond avant d'adresser un clin d'oeil au mage.

La mollassonne est réveillée ! On peut y aller !

Grimpant dans le chariot dès qu'il eut donné son accord, elle se sentait de nouveau pleine d'énergie pour la journée à venir. L'envie de discuter ne tarda pas à la prendre, même si elle savait que celle ci ne durerait pas longtemps, tant qu'elle se heurterait à la froideur et à l'arrogance de son interlocuteur.

Et pour répondre à ta question, il vaut mieux que je dorme toutes les nuits, mais je peux en esquiver une, deux grand maximum, au delà de cela, tu voyagerais avec une mort vivante, et je ne suis pas sûre que ce serait très agréable.

Elle rigola légèrement, même si le cœur n'y était qu'à moitié. Le sang et les cadavres étaient toujours dans son esprit. Il fallait qu'elle se débarrasse de toute cette colère, sinon elle n'irait pas bien loin.



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Dim 11 Sep - 18:22





Feat. Aki

Prise de sang



Aki semblait plutôt fatiguée de sa nuit et avait un certain mal a se réveiller efficacement, du moins jusqu'à ce qu'elle boive quelque chose d'une outre qu'elle avait récupérer dans ses bagages. Ça n'avait pas vraiment l'air d'être une boisson agréable, a en juger pour son facies, mais cela avait l'avantage de lui avoir redonner des forces. Après avoir avalé son déjeuner, la jeune femme semblait parée au voyage qui nous attendait, elle commenta même qu'elle était elle même capable de sauter quelques nuits, mais qu'au delà, elle deviendrait une mort-vivante, et que le voyage ne serait alors pas très agréable.

"Dois je en conclure que voyager en ma compagnie n'est pas agréable ? Après tout, je suis ce que l'on pourrait appeler un mort-vivant moi même."

Je lançais un sourire amusé a ma camarade avant de finir de préparer notre charrette, et de nous lancer tout les deux dans la fin de notre voyage. Plusieurs heures s'écoulèrent avant que nous n'atteignons la forêt tropicale, et nous arrivèrent en début d'après-midi. Je nous avais arrêté dans une petite clairière, et commençais a préparé un semblant de campement, donnant de l'eau et de la nourriture a notre monture tout en m'adressant a ma compagne.  

"Cela me semble un bonne endroit pour commencer a chercher. Tu n'as pas quelques pouvoirs qui pourraient faciliter notre chasse ? La nature est ton domaine d'expertise n'est ce pas ? Si possible il nous faudrait des individus puissant, cela nous éviterait d'avoir a massacré la faune locale.

L'odeur des plantes et le calme de l'endroit m'étaient particulièrement agréable. Ce genre d'endroit était étrangement apaisant, aucun bruit de marché, aucune scène de ménage, aucun cris, seulement l'odeur et le bruit de la nature simple.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Lun 12 Sep - 1:35




Prise de sang



feat.Tanith :3




Le vampire y alla également de sa boutade, achevant de détendre l'atmosphère. Malgré le sang et les cris qui tournaient en boucle dans son esprit, la rouquine rigola doucement en fermant les yeux. Elle inspira un grand coup l'air environnant, dénué cette fois de la senteur de cadavre qui avait disparus pour laisser place à une odeur de terre retournée et de rosée du matin, un vrai régal. Elle soupira ensuite, tentant par là même de relâcher toute la tension emmagasinée par les événements récents. Ses sentiments, ils s'en iraient avec le temps, c'était tout ce qu'elle pouvait espérer. Elle n'avait fait que se jeter dans ses bras parce qu'il avait été sympathique avec elle, et sans doute rassurant, et c'était tout ce qu'elle attendait de quelqu'un en ce moment. Elle préférait éviter de se demander pourquoi le même syndrome ne lui était pas arrivé avec Kamatari ou Haru et ce dire que c'était une explication logique, et que bientôt tout cela disparaîtrait, même si en y réfléchissant plus posément, elle se serait rendus compte que ce n'était pas le cas, et que cela ne faisait que grandir.

Dépends des morts vivants je dirais. Ceux qui ne vivent que dans le but de dévorer leurs semblables me paraissent hautement malpolis. Mais toi … je dirais que ça va, tant que tu ne te met pas en tête de voir si tu peux me vider de mon sang, ta compagnie est largement supportable.

Ils repartirent ensuite pour leur petit voyage qui dura toute la journée, tout du moins jusqu'à une bonne moitié de l'après midi qui n'allait pas tarder à s'achever quand ils arrivèrent dans la petite clairière que Tanith avait choisis pour leur arrêt. Elle sauta à bas de la charrette pour se dégourdir les jambes et respira une nouvelle fois l'air qui était unique en chaque lieu. La senteur ici était clairement boisée et agréable, comportant cette espèce de lourdeur propre aux climats chauds. La question de l'alchimiste la rappela à la réalité. Ils étaient ici avant tout pour chasser et trouver une créature capable de leur fournir cuir et sang pour son sceau et son armure.

Oui, j'ai un moyen de repérer les êtres vivants, donc les animaux également. Si tu me laisses juste quelques minutes, je vais essayer de repérer un des alpha de la forêt, si possible vieux et qui ne tarderas pas à se faire tuer par quelqu'un qui veut prendre sa place, c'est là qu'on aura le plus gros, mais qu'on ruinera le moins possible l'équilibre.

Elle ferma les yeux et se laissa tomber en tailleur dans l'herbe. Respirant profondément, elle sentit l'âme de la forêt entrer en elle, communiquer avec elle, et elle se sentait bien, délicieusement bien. Ici il y avait un loup solitaire qui se cherchait une femelle, là un lapereau qui sortait pour la première fois de son terrier, mais il fallait qu'elle sorte de ces considérations basiques et essaye d'augmenter son point de vue. Plusieurs nekomata ! A un petit kilomètre au Nord-Ouest, ils naviguaient presque comme si ils étaient en troupeaux, ce devait être la saison des amours pour eux, et se déplacer en groupe leur rendait la vie plus facile et moins dangereuse.

Elle navigua entre les différents membres de cette petite équipée jusqu'à tomber sur celui qui semblait tous les diriger. Pas loin de quitter la fleur de l'âge, il s'était déjà frotté à trois adversaires dans la journée et commençait à fatiguer. Son œil droit était crevé, ne laissant en lieu et place de globe oculaire qu'un immonde bout de chair blanche. Il ressentit très rapidement la présence de Aki dans son esprit et retourna vivement la tête pour la chercher, et éventuellement la paralyser dans son emprise, mais la rouquine était déjà revenue dans son propre corps. Elle lança un grand sourire à son acolyte chasseur et se releva en prenant appui sur ses genoux.

Un nekomata très puissant et très gros, avec une petite meute, j'aimerais qu'on évite de les tuer. Il nous faudrait un plan pour écarter le gros de la troupe, je peux peut être me débrouiller en prenant des formes animales adéquates. Je pense qu'il sera amplement suffisant, mais c'est à toi de me le dire. Ils sont à environ 1 kilomètres au Nord-Ouest, et maintenant que je connais leur Fluide, je pourrais les retrouver n'importe où. On y vas maintenant où on attends demain ?


[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Mer 14 Sep - 20:40





Feat. Aki

Prise de sang



Ma chère compagne avait en effet un pouvoir à sa disposition qui lui permettait de repérer les créatures vivantes et de jauger leurs forces. Grace à lui, elle avait repéré une meute de Nekomata menée par un puissant et massif Alpha. J'avais déjà put expérimenter avec la matière première de cette espèce et j'avais réussis à accomplir quelques services d'assez bonne qualité avec un individu relativement petit et faible, les résultats que je pouvais espérer d'un Alpha étaient infiniment supérieur a ce que j'avais pus observer jusqu'à lors, mais allait-ce suffire pour la commande que m'avait fait Aki ? Le cuir de son armure était largement fournis par la créature, et son sang suffirait probablement à l'enchanter, mais il restait tout de même le sceau, qui lui aussi demandait une bonne dose de sang. Je haussais une épaule en m'adressant à Aki.

"Tout dépend de la taille de l'animal et de la quantité de sang que nous pourront conserver. Il pourra très certainement fournir le matériel nécessaire pour l'armure et son enchantement, mais le sceau demande lui aussi une bonne dose de sang magique."


La druidesse disait également qu'elle préférait préserver la meute de Nekomata pour éviter d'endommager l'"équilibre". La philosophie de cette dernière était tout de même étrange, à croire qu'elle ne considérait pas l'être humain comme un produit de la nature. Après tout, rien n'empêche un loup de tuer un humain, alors pourquoi devrait-il y avoir quelque chose pour empêcher un humain de tuer un loup ?

"Si je puis me permettre, de quel équilibre parles-tu ? A t'entendre, on croirait que tu ne considère pas les humains comme faisant partie de la nature. Je ne vois rien qui empêche un loup de tuer un humain innocent arpentant la forêt, alors pourquoi devrait-il y avoir quelque chose pour protéger ce loup des humains ? Si l'humain peut le faire, c'est son droit d'agir, tu ne pense pas ? Enfin, à moins que tu n'ai autre chose à proposer, je pense que devrions nous en occuper tout de suite."



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Jeu 15 Sep - 12:56




Prise de sang



feat.Tanith :3




Hochant la tête, la rouquine se prépara donc à attirer l'alpha et deux de ses compagnons, ce qui devrait suffire, même si la grosse créature n'était pas assez volumineuse pour faire son sceau. Et si cela dépassait la limite, elle ne doutait pas que Tanith trouverait une utilisation correcte de ce qu'il y avait en excédent, après tout, il devait avoir tout le temps besoin de sang magique, pour le moindre enchantement, en avoir en stock ne lui ferait pas de mal. Elle se concentra sur ses souvenirs de ce qu'étaient les bestioles. Elle n'en avait pas croisé mais plus ses pouvoirs évoluaient, plus il lui était facile de récupérer de nouvelles transformations, et ce n'était pas comme si elle voulait changer totalement d'apparence. Ce qui l'intéressait c'était les cordes vocales nécessaire pour faire des appels dans un langage qu'ils puissent comprendre. Mais avant qu'elle ait eut le temps d'isoler cet élément pour se l'appliquer à elle même, le vampire relança la Druidesse sur un débat qu'ils avaient déjà eu par le passé. Elle poussa un grand soupir et se tourna vers lui. Il était sans doute l'être le plus têtu et borné qu'elle connaissait, ne pouvait il pas comprendre qu'elle avait ses propres convictions et qu'il n'avait pas besoin d'essayer de lui prouver le contraire ?

Un loup n'ira jamais massacrer tout seul une bande d'humains, il n'en ont pas la capacité, ni la nécessité. Les humains en revanche, tuent pour le plaisir, pour des besoins non vitaux, parfois pour rigoler, pour cela, j'essaye d'éviter de faire comme eux et de tuer sans raison. Bien sûr qu'il faut respecter la vie des humains également, ils font partis de l'équilibre comme les animaux, mais les gardes, les lois sont là pour nous protéger, tandis que personne n'interdit à un élu de venir et de massacrer tout ce groupe de nekomata sans défense. Si je ne te connaissais pas mieux, tu m'offenserais en me disant que je ne pense pas que les humains font partis de la nature, à quel moment ai je dit une atrocité pareille ? M'as tu seulement déjà entendus dire cela ou quelque chose s'en rapprochant ?

Je te respecte énormément, tu le sais peut être, et même si tes convictions ne sont pas semblables aux miennes, cela ne changera pas. Tout ce que je te demande c'est de respecter mes propres convictions, même si tu n'es pas d'accord avec elles. Si c'est un trop grand effort pour toi, je mènerais cette chasse seule. Je ne tuerais pas de nekomata si il n'y as pas de danger pour ma vie ou celle de quelqu'un d'autre et que la nécessité ne me demande pas non plus de le faire, c'est déjà un sacrifice que je fais de décider d'en tuer trois pour une raison non vitale, et l'enseignement que j'ai suivis me le fera payer, je te le garantis.

Et non, mille fois non, ce n'est pas parce qu'on peut qu'on as le droit, sinon je serais dans mon droit en t'assassinant sur place. Et ce n'est même pas parce qu'on as le droit que c'est justifiable, j'espère que tu peux comprendre cela. Tuer sans raison, c'est renier son humanité, c'est décidé de n'être plus qu'une machine sans âme. Alors, quelle est ta décision, cette chasse, nous la menons à deux ou seuls ?

Elle croisa résolument les bras. Tout le long de son discours elle avait parlé d'une voix calme, presque douce, mais on pouvait sentir la conviction, la force de caractère et la fermeté dans chacun de ses propos. La liberté, pour Aki, c'était pouvoir choisir à quelle règles l'on devait se plier. Si il ne voulait pas accepter les termes du contrat qu'elle lui proposait, elle ne le priverait pas de cette liberté, mais elle ne renierait pas non plus ce qu'elle avait toujours pensé au plus profond d'elle pour lui faire plaisir, ou pour lui plaire. Si il ne l'appréciait pas comme elle était, elle n'avait aucun intérêt à ce qu'il l'apprécie. Elle ne comptait pas se travestir pour les autres. Toute son enfance on l'avait torturé pour la métamorphoser, la priver de son âme et de sa capacité de réflexion, Mizu l'avait sauvé de cette atrocité, et Mizu lui avait toujours suffit. Si personne ne l'aimait pour ce qu'elle était, elle aurait toujours la renarde et le louveteau pour respecter sa façon de vivre. Cela lui avait suffit toute sa vie, cela pouvait encore lui suffire maintenant.
[/color]


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Jeu 15 Sep - 20:55





Feat. Aki

Prise de sang



Aki s'interrompit dans ce qu'elle faisait pour répondre a mes questions, sur un ton relativement calme. La jeune femme défendais ardemment ses convictions contre ce qu'elle devait percevoir comme une attaque envers ses croyances en disant que là où les humains avaient des gardes et des lois pour les protégés, les animaux eux n'avaient rien ni personne. Elle s'indignait légèrement que je puisse penser qu'elle n'intégrait pas les humains comme des créatures de la nature.

Appuyant mon idée selon laquelle elle avait mal interprétée le but de ma question, elle me déclara clairement qu'elle ne changerait pas et qu'elle continuerait sa quête seule si j'avais un problème avec elle. Elle insista également sur le fait que pouvoir faire quelque chose n'impliquait pas que l'on en avait le droit.

Je fermais légèrement les yeux avec un sourire bienfaisant en lâchant un petit soupir avant de prendre la parole.

"Pourquoi les humains s'enflamment-ils toujours autant quand on remet en question leurs convictions ? Je n'ai jamais dit que ta façon de penser était fausse ou bonne, je cherchais juste à comprendre ce qui formait le fondement de ta philosophie. J'ai toujours vus la nature comme étant la loi du plus fort, une sorte de sélection naturelle, où seule les plus puissantes créatures survivent, un peu comme c'est le cas dans la société humaine, c'est pour ça que cette notion d'équilibre m'intrigue. Qu'est ce que vous cherchez à accomplir en maintenant cet équilibre en protégeant la nature ?  Vous espérez qu'elle reste tel quelle, qu'elle évolue, ou autre chose peut-être ? Et non, je n'ai absolument aucun problème avec tes croyances, mais j'imagine que si nous devons vivre ensemble, autant que j'en apprenne plus sur le fondement de ta personnalité et de tes valeurs, alors ne t'enflamme pas ma chère, je ne fais que chercher à te comprendre."

Je m'approchais d'elle et lui donnait une légère pichenette sur le front avec un sourire provocateur aux lèvres.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Jeu 15 Sep - 22:26




Prise de sang



feat.Tanith :3




Elle retrouva le sourire à la réponse de Tanith. Encore une fois elle s'était emportée en interprétant mal ses propos. C'était presque inné chez elle, dès qu'on s'attaquait à sa manière de penser elle se braquait comme un hérisson à l'idée de pouvoir changer un jour. Peut être n'était ce pas la bonne manière de fonctionner. Peut être aurait elle dû être capable de remettre aussi cela en question ? Mais pour lui inculquer chaque fragment de cette réalité et de cette bataille qu'elle menait, on l'avait fait souffrir des heures durant, tous les jours, pendant des mois. Aujourd'hui, elle persistait à avoir peur que le remettre en question, même si c'était pour y revenir ensuite, risquait de la faire retourner à cette époque, enchaînée à un arbre toute la sainte journée, où on lui posait des questions, et où elle devait répondre. A la moindre mauvaise assertion, son Fluide bouillonnait en elle, et elle en avait pendant de longues demi heures à hurler, à se tordre de douleur. Elle ne voulait plus revivre cela, et ces préceptes étaient devenus les siens en partie parce qu'elle y croyait et en partie parce qu'on l'avait forcé à y croire.

Pourquoi nous nous emportons autant ? C'est vrai que c'est une bonne question, mais je pense avoir ta réponse. Si nous sommes tous si sensibles avec nos convictions, c'est que, si nous ne les défendons pas, quelle raison de continuer à vivre ? N'as tu pas toi même des idées sur le monde, des choses qui font que parfois tu ne souhaites pas encore mourir, pour pouvoir les défendre et les rendre plus réelles ? Si je n'avais pas mes objectifs, je pense que je pourrais tout aussi bien mourir. Mais je vis avec la conviction qu'une enfant à besoin de sa mère, que je dois protéger la nature, que les hommes ont tous quelque chose de bon en eux, et que si je ne fais rien pour accomplir tout cela, alors je suis inutile en ce monde.

Elle sourit doucement, prête à répondre à la deuxième partie de sa question et aux défenses qu'il avait exposé quant à son acharnement à défendre les bêtes.

Nous espérons que la nature ne se détruira pas elle même. Si tu déterre toutes les plantes vertes d'un endroit, les herbivores mourront. Si les herbivores meurent, les carnivores en feront de même, ou émigreront pour dévorer tous les herbivores d'un autre endroit, qui, en surpopulation de prédateur, se verra alors de nouveau vidé de ses herbivores. Si les carnivores meurent tous, il n'y aura plus rien qui pourra servir d'engrais naturel aux arbres, et tous les arbres mourront. Au final, il n'y aura plus d'arbre et les humains suivront, puisqu'ils n'auront plus rien à manger non plus, ni plante ni animaux, et plus d'air à respirer. Un minuscule changement dans l'équilibre naturel des choses peut entraîner un désastre tellement grand avec juste un peu de malchance, qu'en maintenant l'équilibre, nous maximisons les chances de survie de tout un chacun. Et … merci d'essayer de me comprendre, excuse moi d'avoir réagis au quart de tour. Ce sont des choses qu'on m'as enseignée étant petite, et je pense que je suis trop sensible là dessus. Bref ! Nous pouvons aller chasser à présent, ne perdons pas plus de temps que nécessaire.

Sur ces mots, elle enleva l'arc derrière son dos, retira une flèche de son carquois, puis se plaça en position de combat. La transformation commençait à s'opérer au sein même de sa gorge, doucement, petit à petit, puis elle ferma les yeux, leva la tête vers le ciel, et hurla, à la manière d'un nekomata. Le message était clair. « Danger ! Pas amener troupe, juste lieutenants ! Grand danger ! Troupe mourir si pas venir ! ». Puis de nouveau elle récupéra une diction humaine, et afficha un grand sourire au vampire.

Ils arrivent.

Un hurlement répondit en écho, et au bout de quelques secondes, on put entendre une galopade à travers les bois. Bandant son arc, Aki attendait de voir la plus grosse silhouette pour la blesser d'entrée et éviter les dégâts inutiles, d'un côté comme de l'autre. Dès qu'elle vit l'oeil jaune de son ennemi, elle lâcha la corde, et la flèche fila, en plein dans le mile !


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Dim 18 Sep - 1:41





Feat. Aki

Prise de sang



Aki se calma rapidement après que je lui ai expliqué mon point de vue, et elle me confia toute les réponses que je cherchais. Elle disait que si les humains étaient aussi attaché a leurs convictions, c'était qu'elles définissaient ce qu'ils étaient, et la jeune femme me demanda si je n'avais moi même pas des convictions que je défendais. Des convictions, un objectif sans lequel la vie n'avait pas de sens ? Beaucoup de mes croyances et de mes théories ont étaient brisé et modifié au fil des années, mais il était vrais qu'une chose n'avait pas changée, celle qui me faisait avancer, qui me faisait survivre : la conviction que les humains gâchaient leur potentiel, et qu'il fallait que je les guide.

"J'ai toujours étais motivé par le but de guider l'humanité vers un avenir où elle cesserait de gâcher son potentiel. C'est le but qui anime encore ma carcasse aujourd'hui, mais ce n'est qu'un but, pas une croyance. N'as tu pas peur qu'a ne pas vouloir remettre en cause tes croyances, tu ne fasses que te border d'illusions ? Enfin, rien ne prouve que ta théorie est fausse, mais il ne faut pas perdre de vue qu'elle n'est pas forcément vraie pour autant. Pour atteindre la vérité, il faut être prêt a oublié tout ce que l'on connait. Par exemple, même si j'avais sentis ta force a l'époque, tu ne me semblais être qu'une sauvageonne incapable de se contrôler, et pourtant tu as fait d'énorme progrès depuis que je te surveille. J'ai dus abandonner ma conclusion pour me rapprocher de la vérité quand des preuves ont montré qu'elle n'était pas fondé."


La druidesse m'expliqua ensuite le schéma de penser de ses semblables. Ils espéraient protéger la nature d'elle même, préserver le mécanisme tel qu'il était, ce qui signifiait protéger chaque animal, chaque plante qui le composait. Il est vrai qu'en y réfléchissant, chaque chose avait une raison d'être dans la nature, et le tout formait un système horriblement complexe, mais parfaitement équilibré.

"Je vois. Vous ne protégez pas seulement la nature des humains, mais aussi d'elle même. Il est vrai que si la nature entière se mettait à disparaitre, les humains n'auraient plus grand chose pour survivre. Peut-être y arriveraient-ils cependant, persévérant comme ils sont. Enfin, tout ceci est assez nouveau pour moi. Comme je te l'ais déjà dit il y a longtemps, dans mon monde les humains doivent lutter contre des monstres pour leur survie, en plus de leurs propres querelles, cela va de soit. Par conséquent, personne ne cherchaient à prendre la défense de créatures qui détruisaient nos villes et tuaient nos semblables, nous nous contentions de les tuer avant qu'elles ne nous tuent."

Aki me fit signe de me taire, avant de se concentrer. Quelques secondes plus tard, elle poussa un cri ressemblant au rugissement que pouvait pousser le Nekomata que j'avais éliminé avec Adélaïde, avant de se préparer a la venue de nos ennemis. Je fis comme ma camarade, laissant s'échapper un nuage acre de ma bouche qui alla former une épée rouge sang dans ma main droite : Sanguine.

La créature ne se fit pas attendre bien longtemps. Comme l'avait dit Aki, ce Nekomata là était d'une tout autre catégorie que celui que j'avais pus rencontrer, avec bien deux mètres de haut pour cinq de large, sans compter sa musculature bien plus développé.

La druidesse décocha rapidement une flèche dés que l'animal était apparu, flèche qui alla se planter dans son oeil droit mais qui ne le gênait pas plus que cela alors qu'il continuait de charger. Pour ma part, je tendais ma mains gauche vers lui et lui envoyait une vague de flamme continue, ce qui n'eut guère plus d'impact. La créature était définitivement bien plus coriace que celle que j'avais croisée. Voyant que cette magie n'avait que peu d'impact sur sa course, je me repliais vers une autre approche. Après avoir arrêté de générer des flammes, je donnais un coup de talon au sol pour créer trois mur de pierre de la largeur de la bête, disposé l'un devant l'autre, en espérant que cela ralentirait l'animal.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Dim 18 Sep - 3:32




Prise de sang



feat.Tanith :3




De nouveau Tanith confia quelque chose à Aki, cette fois ci sur ses propres motivations. Il semblait vouloir guider l'humanité vers un avenir meilleur, ou quelque chose qui pouvait y ressembler en tout cas. L'expression « gâcher son potentiel » la fit légèrement tiquer. L'Homme était tel qu'il était. Auto destructeur, le plus souvent stupide, et généralement incapable de s'exploiter à son maximum. Changer cela ferait que l'Homme ne serait plus l'Homme. Elle haussa légèrement les sourcils quand il affirma que cette pensée était un but, et non une croyance, mais le laissa tout de même continuer. Il l'incita ensuite à se remettre en question, et à remettre en question ce qu'elle pensait, comme lui même l'avait fait par rapport à elle, ce qui la fit doucement sourire. Ainsi il avait toujours cette impression de la surveiller ? Les hommes, et à ce moment là elle entendait mâle plus que humain, aimaient bien dire qu'ils surveillaient les femmes, qu'ils veillaient sur elles. Ils adoraient se voir dans ce rôle de protecteur attentif et discret qui garde un œil sans jamais se faire repérer. Elle avait beau être primairement agacée par ce comportement de ''mâle dominant'', celui ci avait finis par l'amuser.

Tu dis que ce ne sont pas des croyances, mais pourtant, je vois deux choses en lesquelles tu crois. Le potentiel de l'humanité dans un premier temps, et le fait qu'elle le gâche dans un deuxième. Ton but se repose également sur des croyances, comme le but de tout un chacun, car si celles ci n'existaient pas, si tu ne croyais pas les hommes capables de mieux, ton but n'aurait pas de sens, je me trompe ? Quant à moi … si, il est possible, probable sans doute, que je me borde d'illusions. Quand je veux rendre les Hommes meilleurs, quand j'essaye de me convaincre qu'ils en ont la capacité, ou que la nature peut garder son équilibre, sans doute au final que cela tiens plus du rêve que de la réalité. Mais cela ne me fait pas peur. Je veux tout donner pour cet objectif, car même si il échoue, je pourrais savoir que j'aurais lutté jusqu'au bout et que je n'aurais rien à regretter, je saurais que, de toute façon, je ne pouvais pas mieux faire, et que je ne doit pas m'en vouloir. La vie est souvent brève, immortels ou pas, aussi risible que cela puisse paraître, si je passais mon temps à douter de chaque détail, je resterais enfermée toutes les secondes de mon existence. Peut être finirais je par trouver la vérité, mais quel temps me resterait il alors pour la faire savoir ?

Elle hocha la tête aux affirmations suivantes de l'alchimiste qui parlait de son monde. Celui ci avait l'air beaucoup plus proche de Kosaten que l'univers d'origine de la Druidesse, une réflexion qu'elle s'était déjà faite par le passé lorsqu'ils s'étaient rencontrés dans les territoires neutres.

Tuer un animal qui nous attaque n'est pas un mal, je l'ai moi même déjà fait. Tuer un animal pour se nourrir, pour se vêtir, pour se protéger … Quel mal y as t-il à cela ? C'est ainsi que Gaea as vus les choses, elle nous as conçus pour que nous soyons complémentaire et ne pas se servir dans ses réserves serait tout aussi déshonorant, tout comme gaspiller notre vie sans raison. En revanche je n'arriverais jamais sans doute à me familiariser avec l'idée d'aller traquer des animaux chez eux pour les empêcher de nuire dans un futur hypothétique. Ne t'es tu jamais dit que c'était peut être l'inverse qui se produisait ? Que si ces animaux venaient chez vous, vous tuer, c'était par peur que vous en fassiez de même plus tard ? Il faut interrompre ce cycle destructeur à un moment ou à un autre.

Ce ne fut qu'ensuite qu'elle intima le silence à son compagnon de chasse pour lancer celle ci, ayant cependant une certaine impatience à l'idée de poursuivre ce débat passionnant plus tard dans la soirée. Lorsque l'alpha se montra et que la flèche de la rouquine se planta dans son œil, le mage ne fut pas en reste, créant une longue épée qui apparût dans sa main, arme dont il ne se servit pas immédiatement, aspergeant la bête de feu puis ralentissant sa course à l'aide de trois murs qu'elle démolit avec son énorme tête, laissant entrapercevoir dans son sillage deux lieutenants de sa troupe, légèrement plus petit mais non moins terrifiants. Se refusant à brûler cette fourrure qui pourrait assurément être utile, la jeune femme se propulsa dans les airs à une hauteur suffisante pour s'accrocher aux poils de la créature dominante et entamer un rodéo endiablé sur son dos, le temps d'atteindre son crâne. Plaçant ses deux mains sur son occiput, elle se mit à psalmodier une suite de mot guttural en faisant agir son Fluide pour briser la boîte crânienne de son adversaire qui n'avait de cesse de la déstabiliser.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Mar 20 Sep - 17:51





Feat. Aki

Prise de sang



Le Nekomata emporté dans sa charge ne se laissa pas arrêter par mes quelques murets de pierres et les explosa d'un violent coup de tête. La créature était tout de même déboussolée, ce qui laissa une ouverture à Aki pour monter sur son dos et entamer un violent rodéo. Pendant ce temps, deux autres Nekomatas arrivèrent, plus petit que l'alpha mais plus grand qu'un individu lambda. Je laissais la druidesse s'occuper de l'alpha et me dirigeais en directions de ses deux lieutenants. J'étais légèrement déçu de ne pas pouvoir combattre l'alpha, mais il aurait été contre-productif de nous focaliser tout les deux sur le même ennemi, alors que deux autres entraient en scène.

"On dirait qu'il ne reste plus que nous trois, voyons lequel d'entre nous héritera du rôle principal !"

Je gardais ma posture habituelle, la lame de Sanguine dirigé vers le sol, tandis que les deux animaux me fixaient et commencèrent leur ronde autour de ma personne. Je levais silencieusement ma barrière magique tout en concentrant mon énergie dans ma main gauche, prêt a attaquer dés que l'un des Nekomatas m'offrirait une fenêtre de tir convenable.

Ce fut le Nekomata de droite qui brisa le statut quo en bondissant sur moi. La créature m'offrait une superbe opportunité : une cible, certe mobile, mais bloqué dans une trajectoire définie et incapable de la changer. Je décochais rapidement la boule de feu que je gardais en réserve dans son estomac, ce qui arrêta le félin en plein vol et l'envoya valdinguer quelques mètres plus loin. Le second Nekomata lui profita de la diversion du premier pour me bondir dessus, et me planter ses puissants crocs dans mon bras gauche. Il devait être surpris en remarquant que je n'avais aucune expression de douleur, mais au contraire un grand sourire sadique aux yeux alors que je retournais Sanguine dans ma main droite et lui enfonçait rapidement la lame entre les deux yeux. La lame vampirique commença alors lentement a s'abreuver du liquide vital de l'animal, surement encore vivant bien que grandement affaiblis.

Je l'écartais d'un coup de pieds, laissant mon épée planté dans son corps alors que je me tournais vers son camarade, qui avait disparus après avoir encaisser une boule de feu. Je me retournais pour voir la progression de la druidesse dans son combat, quand une boule d'énergie frappa mon épaule gauche et fit voler mon bras quelques mètres plus loin. Le Nekomata s'était embusquer et avait attendus une ouverture que je lui avait gentiment offerte. N'importe quel être humain aurait été fortement affaiblis après avoir perdus un de ces membres, mais ce n'était pas mon cas. Sans lui laisser le temps de repartir, je projetais un éclair dans sa direction, qui lui traversa le poitrail, alors qu'il tombait raid mort.

Je partis quelque secondes a la recherche de mon bras, avant de rejoindre Aki, mon bras gauche dans la main droite, une expression tout a fait naturelle sur le visage.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Mar 20 Sep - 21:41




Prise de sang



feat.Tanith :3






Le combat s'était engagé et il n'était maintenant plus question de palabrer ou de se poser des question existentielles sur les objectifs des élus ou sur le sens de la vie. Avant de pouvoir faire quoi que ce soit, Aki s'était réjouis de voir que le vampire s'en prenait aux deux lieutenants, deux créatures impressionnantes qui devrait lui donner du fil à retordre si elles étaient aussi puissantes que leur taille le laissait penser. Les mots de pouvoir de la Druidesse avaient beau s'enchaîner, ils n'étaient pas suffisamment puissants pour fendre les os de son adversaire qui étaient par trop solides et résistants. De plus, chaque fois qu'elle les utilisait, de violentes ondes de douleur traversait son opposant qui bondissait alors en hauteur pour tenter de la déstabiliser. Plusieurs fois elle faillit choir contre le sol telle une vulgaire poupée de chiffon ou se faire assommer par une branche contre laquelle l'avait dirigé le gros chat. Heureusement, elle s'en tira en s'agrippant de toutes ses forces aux poils de l'animal et en se plaquant contre lui quand le danger s'approchait trop vivement par le haut. Une fois elle dut rouler sur le côté, manquant de tomber sur le sol mais plantant ses ongles dans la peau de la pauvre créature qui miaula de douleur, dans ce qui oscillait entre ce qu'aurait pus produire un chat normal et un rugissement terrifiant.

Abandonnant l'idée de passer du côté du cerveau, elle comprit qu'il vaudrait mieux qu'elle fasse jaillir le sang de la bête si elle voulait avoir une chance de l'emporter, et pour cela, il faudrait s'attaquer à son cuir. Le ventre était l'endroit le plus fragile, mais c'était également là où la peau était de meilleure qualité, extensible et souple, le cuir le plus facile à travailler ce trouvait de ce côté, il allait donc falloir qu'elle prenne le risque d'attaquer à la gorge, tout aussi facile à trancher mais avec moins de surface utilisable, et, très certainement, beaucoup plus dangereux, puisqu'elle serait susceptible de se faire mordre et que, visiblement, les crocs de son opposant étaient plus qu'acérés, il fallait bien le dire.

Elle grimpa le long de sa colonne jusqu'à atteindre la zone qui se trouvait à l'opposé exact de sa jugulaire et profita d'un moment d'accalmie dans les soubresauts de la bestiole pour sortir sa corde de sa besace. Elle la lança vivement sur le côté pour pouvoir la rattraper à l'autre extrémité, entourant ainsi la gorge du prédateur. Elle aurait pus tout simple l'étrangler, si elle avait eu assez de force, mais ce n'était pas le cas. Nouant sa taille à l'aide des deux extrémités qu'elle avait ainsi en main, elle se laissa glisser sur le côté, le milieu de la corde ayant pris la position qu'elle avait quelques minutes auparavant, elle, formant comme un pendentif à ce simple collier, le filin la protégeant de la chute qui ne serait pas agréable si elle se laissait aller. Attrapant les poils de l'animal, elle repéra en quelques instants, l'endroit où le sang chaud battait le plus fort, plaqua ses deux mains contre ce point précis et lança d'une voix sèche un de ses mots favoris. « Tranche »

Il n'en fallut pas plus pour que le jet de liquide chaud et pourpre manque de la noyer. Elle avait heureusement prévus le coup et s'était propulsée en arrière d'un léger coup de pieds. S'accrochant à la corde, elle se laissa glisser jusqu'à toucher le sol du bout de ses pieds. Si elle était restée debout le temps de son opération, et ne s'était pas assurée de sa proximité avec l'animal, celui ci n'aurait eu qu'à faire un pas en arrière pour la croquer, en procédant de la sorte, elle s'était assuré une sécurité idéale. S'empressant de se détacher et de récupérer sa corde, elle l'enroula autour de son bras pendant que le monstre chutait au sol avec un bruit sourd. Aussi résistant qu'il pouvait être, il était clair qu'il ne pouvait pas survivre à se voir ainsi déchirer l’artère la plus importante de son corps. Elle referma les deux lourdes paupières qui la dévisageaient avec terreur alors que son cœur se serrait légèrement.

Ton bras, tu as besoin que je t'aide ?

Elle sourit doucement au vampire, un sourire légèrement effrayé en voyant le membre arraché de son acolyte. Elle pouvait le lui rattacher comme elle l'avait fait à Matsuo, mais cela demanderait du temps et serait assurément douloureux. En revanche elle avait entendus dans certaines légendes que les vampires étaient capables de régénérer leur membre et par conséquent ne savait pas vraiment si il nécessitait qu'elle lui vienne en aide pour régler son problème.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Mer 21 Sep - 14:35





Feat. Aki

Prise de sang



Aki était toujours sur le dos du Nekomata alpha, et malgré les débâcles qu'il faisait, la jeune femme restait fermement agrippée sur sa tête, bien décidé à ne pas laisser s'échappé sa cible. Elle avait nouée une corde autour de la gorge de l'animal et naviguait tout autour de son cou en se laissant glisser le long de cette corde. Je ne sais pas vraiment comment elle s'y est pris, mais la druidesse réussit à ouvrir une des artères de l'animal, ce qui laissait s'échapper le précieux liquide du Nekomata sur le sol.

J'ouvris ma main droite, rappelant à moi Sanguine, qui ne mit pas longtemps à me rejoindre sous sa forme de brume acre. Une fois la lame rematérialisée, je la jetais à l' endroit où se déversait le sang de l'alpha et elle commença à boire le précieux liquide.

Une fois qu'elle en eut finis avec l'animal, Aki redescendit de son dos et me regarda avec des yeux écarquillés en voyant que je tenais mon bras gauche dans ma main droite, et me demandait si j'avais besoin de son aide. J'affichais un sourire en repositionnant mon bras sur ma plaie, ce qui laissa s'échapper une légère fumée.

"Ne te préoccupe pas de moi, tu sais bien que je suis coriace. Je me suis occupé du sang de l'alpha."


Je désignais du menton l'endroit où j'avais envoyé Sanguine, qui absorbait le sang qui se déverser de l'artère du Nekomata.

"Pour ce qui est des deux autres individus, le sang de l'un est déjà dans l'épée, l'autre est en sale état. Quoi qu'il en soit, je pense qu'avec nos deux individus, on doit avoir suffisamment de matière pour nos travaux."

La fumée qui s'échappait de mon épaule finis par cesser, marquant la fin de ma régénération. j'écarquillais mes doigts pour tester la qualité de celle-ci qui était comme d'habitude satisfaisante.

"Avec ça, nous en avons finis de notre voyage, non ? Nous avons le sang, et le cuir, je pourrais m'occuper de ta commande."


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Mer 21 Sep - 16:36




Prise de sang



feat.Tanith :3





Comme à chaque fois qu'elle tuait un animal, Aki sentit une vive douleur courir le long de ses veines, réminiscence de son cerveau qui lui rappelait à quel point c'était mal. Elle l'ignora cependant, comme elle l'avait toujours fait. On ne pouvait pas dire que cela la forçait à se priver, mais comme elle subissait ce symptôme à chaque fois, cela l'obligeait à réfléchir plus consciencieusement si elle avait vraiment la nécessité de tuer une créature, avant de le faire. Le bras de Tanith ne l'inquiétait pas plus que ça, il devait être de ceux qui pouvaient faire repousser leur membre, ce qui n'étonna pas trop la rouquine, après tout, c'était un vampire, quoi de plus normal ?! Elle se désintéressa donc de ce problème, même si elle était désolé qu'il ait dû endurer ça pour elle. Malgré tout, avant de changer de sujet, elle ne put empêcher une question de franchir ses lèvres.

Je suppose que les gens qui ont tes capacités n'ont pas de problèmes pour se régénérer. Mais … tu ne sens aucune douleur ? Je veux dire, que tu y sois résistant, cela je peux le comprendre, mais lorsque cela arrive, tu n'as pas mal ?

Elle hocha la tête quant à l'affirmation sur le sang. Si ils en avaient suffisamment c'était qu'ils avaient sans doute tuer un animal de trop. Elle passa nerveusement sa main dans son cou, son cœur refusant d'accepter une telle chose, se mordant les lèvres quasiment jusqu'au sang alors que les flux de douleurs s'intensifiaient dans son corps. Comme quoi, sa formation de Druidesse avait eu raison de toute sa force mentale et l'assaillait si elle désobéissait aux règles imposées, même encore ici. Il fallait qu'elle en trouve une utilisation, et rapidement, sinon la souffrance deviendrait trop forte et elle serait incapable de la cacher.

Tu penses qu'on pourrait charger les deux plus petits dans le chariot ? Autrement je les dépècerais pour en récupérer la peau et la viande. Et pour le gros ? On vas pas le laisser là comme ça non ?

A la fin, sa voix n'était plus qu'un souffle pour s'empêcher de crier, mais alors qu'elle avait décidé d'en tirer le meilleur partis, la souffrance reflua doucement. Cela faisait longtemps que cela ne lui était pas arrivé, elle avait toujours pris garde à la quantité dont elle avait besoin, et voilà qu'elle avait été déraisonnable. Pestant contre cette immonde formation qui avait dénaturé jusqu'à ses nerfs, elle reporta son regard sur son acolyte de chasse. Etrangement, la vision du vampire, de son visage calme, froid et stoïque, la rasséréna, lui faisant oublier la douleur qui bouillait encore en elle. Elle ne prit pas garde à son regard à lui, et n'était donc pas consciente si il la voyait ou non, mais se contenta de le fixer pendant plusieurs secondes, sentant que cela la calmait avec une efficacité hors du commun.

Elle détourna ensuite les yeux, légèrement gênée, puis s'accroupit à côté du petit nekomata exsangue pour procéder à son rituel habituel. Elle en fit de même pour celui qui avait toujours son sang et pour l'énorme chef de troupe en serrant légèrement les dents sous la tristesse, plus naturelle celle ci. Ils chargerait sans doute le plus énorme, ce serait le plus avantageux en question de quantité. Pour cela, il lui faudrait l'aide de l'alchimiste, n'ayant pas, seule, les muscles nécessaire pour le faire. Ses bras et ses jambes étaient plutôt équipées de muscles très nerveux, fait pour un effort long, mais pas pour porter de lourdes charges. Elle se rabattit donc sur le plus petit qui n'avait déjà plus une seule goutte de fluide vital et se mit en tâche d'enlever toute sa peau.

Cela lui prit quelques minutes durant lesquelles ses mains étaient enduites du reste de sang de la bête, elle repoussa plusieurs fois ses mèches folles qui lui tombaient devant les yeux du dos de sa main et finit par un soupir soulagé lorsqu'elle eut achevé sa tâche et se mit en devoir d'exfolier rapidement le verso du cuir avec le plat de sa lame. Celle ci prête et nettoyée grossièrement, elle la posa sur le siège passager où elle se mettrait durant le voyage. Elle tendis ensuite sa dague en direction de l'autre petit.

Tu ne veux pas récupérer son sang avant ? Ça te seras toujours utile, non ?



[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Mer 21 Sep - 23:15





Feat. Aki

Prise de sang



Aki acquiesça qu'avec mes pouvoirs je ne devais pas avoir beaucoup de problème pour me régénérer, mais la question qui suivit me surpris. Elle me demandait si ça faisait mal. Personne auparavant ne s'était soucié de ce détail auparavant, ils acceptaient qu'un monstre puisse récupérer de blessures presque fatales, mais personne ne s'était demandé s'ils ressentaient la douleur. Quelques secondes de blanc passèrent avant que je ne réponde à la question de ma compagne.

"Oui, a chaque fois. Je peux reconstituer les tissus, les muscles, même les os ne posent pas de problème, mais même moi doit subir la douleur d'avoir ses nerfs déchiré."

Je regardais ma main, comme pour appuyer mes propos avant de la refermer.

"On s'y habitue à force, on apprend à la réprimer."

Je regardais de nouveau ma compagne un sourire amusé aux lèvres.

"Tu es intrigante, Aki Nishiie. Tu es la première personne à se soucier de ma capacité à souffrir avec pour d'autre objectifs en tête que ma perte."


Mais quelques choses me gênait dans sa manière d'être, elle n'était pas aussi à l'aise, aussi ouverte et libre qu'elle l'était habituellement, comme si quelque chose la gênait.

"Quelques chose ne vas pas ? On dirait que tu essaie de me cacher quelque chose. Tu as été blessée pendant ta joute avec l'alpha ?"


La druidesse souleva toutefois une question plutôt légitime : comment allions transporter nos précieux butins ? Avec quelques efforts, nous pourrions transporter l'alpha dans la charrette, mais nous laisserions les deux plus petits ici. Sanguine avait déjà absorbé le sang de l'un d'entre eux, ce qui réduisait nos besoin au seul alpha.

"En coupant membres et tête, nous pourrions emmener l'alpha, mais nous ne pourrons rien faire des plus petits. Mais bon, je pense que la nature est très forte pour éviter de gâcher ses ressources, c'est bien le rôle des charognards, non ?"

Aki partit dans les broussailles s'occuper de récolter ce qu'elle pouvait des Nekomatas ordinaires, me laissant avec la carcasse de l'alpha. J'inspectais le cadavre de l'animal et la première chose qui me sauta aux yeux était l'absence presque totale de blessure, hormis celle qui semblait avoir était mortelle, une coupure au niveau du cou qui avait déclencher une forte hémorragie. Ma compagne semblait avoir tenter de faire de son mieux pour préserver les ressources que nous recherchions, en particulier le cuir, mais elle n'avait peut-être pas envisager que son attaque trancherait une artère et dilapiderait le liquide qui nous était si précieux. Je fis courir une énergie noire le long de ma main, qui se prolongea dans la continuité de mon bras pour créer une lame énergétique. Je profitais de l'opération pour récupérer et réintégrer Sanguine.

Je me servis de cette lame pour démembrer méthodiquement le cadavre de l'alpha, me servant d'une flamme que je créais dans mon autre main pour cautériser les plaies que je faisais au fur et a mesure. Quelques minutes plus tard, le cadavre n'était plus qu'un énorme tronc de fourrure, de chair et de sang, et il ne me restait plus qu'a faire léviter le cadavre vers la charrette, ce qui ne pris guère plus de temps. Aki était revenue, recouverte de plusieurs tache de sang, une peau de Nekomata sous le bras. Elle me demanda tout de même si je ne souhaitais pas récupérer le sang du dernier Nekomata avant que nous partions. Le sang d'une telle créature ne serait certainement pas perdus, mais nous n'étions pas venus pour mes besoins personnels, nous étions venus pour satisfaire la commande d'Aki.

"Nous ne sommes pas venus pour remplir les stocks, mais pour satisfaire tes besoins, hors nous avons tout ce dont nous avons besoins pour ce faire. Laissons le, ça ne fera qu'un repas de meilleure qualité pour les charognards."



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Jeu 22 Sep - 22:09




Prise de sang



feat.Tanith :3





Le vampire paraissait surpris de la question de la Druidesse, lorsque celle ci lui demanda si cela persistait à lui faire mal, mais répondit malgré tout. La rouquine fronça les sourcils en entendant sa réponse, elle aurait largement préféré qu'il n'ait rien à sentir, cela lui aurait évité de souffrir au delà du nécessaire. Quoi qu'il en soit, il semblait que peu de personnes n'avaient eu l'idée avant elle de lui poser cette question. Quel était le genre de gens qu'il avait côtoyé ? Possédaient ils au moins un cœur pour voir quelqu'un se faire arracher un membre et décider que, puisque cela repoussait, ce n'était pas grave ? En plus, d'après ce qu'il disait, ce n'était pas la première fois. Qu'avait il pus bien vivre dans sa vie pour subir ce genre d'expériences atroces une telle quantité de fois ? Se sentant coupable, car après tout c'était pour son propre intérêt qu'ils étaient venus tous les deux chasser ces créatures qui avaient arrachés son bras, elle le regarda avec des yeux emplis de compassion, bien loin de la pitié. Trop peu nombreux étaient les gens capable de différencier ces deux émotions. L'une évoquait que l'autre était plus faible, avait besoin d'aide et qu'on le supporte plus que n'importe qui d'autre. La compassion, en revanche, signifiait simplement que la douleur était partagée, au moins un peu. Posant une main sur son épaule, elle parla d'une voix hésitante.

Je suis désolé que tu ai eu besoin d'avoir mal pour moi. Habitude ou pas, je ne veux pas que les autres souffrent, en particulier quand je tiens à eux. Fais attention à toi. Je commence à comprendre l'estime que tu te porte, mais fais le tout de même. Savoir que tu souffres … ce n'est pas ce que je veux.

Elle détourna légèrement les yeux après sa tirade, contenant les flux de douleur qui la parcourait et secouant légèrement la tête à la question de l'alchimiste. Elle n'avait pas été blessée, si ce n'est une très légère égratignure sur le haut de son crâne qui avait déjà été guérie depuis longtemps, qui avait été soignée en réalité une fraction de seconde après qu'elle se soit créé. En revanche, sa souffrance était vive mais intérieure.

Je … vais bien. Ne t'en fais pas. Des réminiscences psychologiques de mon entraînement me mènent la vie dure lorsque je commet trop de crimes, je l'ai mérité.

Après qu'elle ait réussis à dépecer le premier animal et proposé au mage de récupérer la peau du deuxième, elle constata avec un certain dégoût ce qu'il restait de l'alpha. Il avait perdus les pattes antérieures et postérieure, ainsi que sa longue queue noire et sa lourde tête, ne gardant de lui que son tronc. Certes, il était déjà mort, mais le voir ainsi charcuté n'était pas très agréable, surtout concernant un animal de cette taille. Quant au dernier du petit groupe, l'être de la nuit semblait vouloir le laisser ici. Dansant d'un pied sur l'autre, Aki cherchait une solution pour ne pas faire une chose aussi inutile. C'était un carnivore, il ne se ferait donc que très peu probablement manger par les charognards, et elle était consciente en son fort intérieur que de l'abandonner là ne serait pas une bonne idée si elle voulait que la douleur passe. Se mordant les lèvres, elle finit par adresser un regard désolé à Tanith.

S'il te plait. Peux tu récupérer son sang ? Je … Je ne suis pas prête à assumer un sacrifice inutile. Je t'en prie.

Elle se refusait de lui parler clairement de la douleur qui revenait alors qu'elle réalisait que le père adoptif d'Orina refusait de considérer cette vie à sa juste valeur. Pourtant celle ci avait de nouveau germé, prenant sa source dans sa tête en une migraine atroce puis envoyant de forts courants électriques dans tout son corps. La Seikajinn savait pertinemment que ce n'était là que la première attaque, celle qu'elle parvenait à supporter sans trop de difficulté quand la mort n'était pas totalement raisonnable mais avait des raisons d'être malgré tout, tuer un lapin pour avoir des yens par exemple. En revanche, si ils abandonnaient le cadavre ici … elle ne voulait pas y penser. La sensation que son propre sang était en ébullition dans ses veines … Attendant fermement qu'il se décide, elle avait convenus avec elle même que s'il ne le faisait pas, elle rentrerait avec ses ailes pour transporter l'animal. Tout mais pas revivre ça.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Sam 24 Sep - 22:59





Feat. Aki

Prise de sang



Aki posa sa main sur mon épaule en me disant de faire attention a moi, et que savoir que je souffrais n'était pas ce qu'elle voulait, qu'elle ne souhaitait pas que d'autre souffre, en particulier ceux qu'elle appréciait. De bien grandes paroles pour une petite femme, presque sortie d'un livre, mais ce n'était guère surprenant de sa part. Ce qui l'était plus en revanche, c'était le fait que je me surprenne à vouloir lui obéir. Je la regardais avec des grands yeux avant de me ressaisir et d'afficher de nouveaux mon air narquois habituel.

"Tsss. Qu'est ce que tu voudrais que je fasse d'autre ? Que je m'installe dans un fauteuil au coin de la cheminé comme tout les vieillards ? Je doute que cela puisse servir a qui que ce soit."


Ce n'était qu'une petite humaine d'une vingtaine d'année, aussi naïve que les autres. J'étais au dessus de cela, au dessus d'elle, j'avais vécus prêt de cinq cents ans sans compter sur personne d'autre que moi même, alors pourquoi, pourquoi son sourire m'était aussi plaisant ? Pourquoi son intégrité me tenait-elle à cœur ? Serais-je ... Serais-je amoureux ? Non, j'avais depuis longtemps dépassé ce genre de sentiments, Liara était la seule femme que j'avais aimé. Et pourtant, je me surprenais à être étonnamment de bonne humeur aux alentours de la druidesse, jouer avec elle me plaisait énormément, ses sourires donnaient naissance aux miens, souvent sans que je ne m'en rende compte. Mais même avec tout ce qu'elle disait, tout ce qu'elle pouvait promettre, elle restait une humaine, une humaine exemplaire mais une humaines tout de même, et jamais un humain ne pourrait aimer un monstre comme moi.

Aki tentait de me persuader que tout allait bien, qu'elle était juste mal à l'aise a cause de ses "crimes" envers la nature. De quels crimes parlait-elle ? Nous n'avions fait que tuer celui dont nous avions besoin tout en nous défendant des individus cherchant a s'interposer, et il n'était pas difficile de voir a quel point la druidesse passait un mauvais moment. Ses mains crispées, ses dents serrés et ses yeux qu'elle scellait quand la douleur devenait trop grande prouvait bien que ce n'était pas quelque chose de "normal".

"Menteuse, qui crois tu convaincre avec tes mains crispés et tes dents serrées ?"

Je posais la paume de ma main sur son front et sa nuque, où je sentais son sang bouillant palpiter a toute vitesse.

"Tu es malade ? Je peux peut-être faire quelque chose."


Je passais mes mains nonchalamment sur son corps, cherchant analyser son métabolisme a la recherche d'une quelconque anomalie qui pourrait justifier l'état de ma compagne.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Dim 25 Sep - 0:30




Prise de sang



feat.Tanith :3





La Seikajin rigola nerveusement à la réponse du vampire. Il n'avait pas tort, il n'y pouvait rien si son corps était trop fragile et perdait ses membres aussi facilement, et il n'allait tout de même pas changer de mode de vie pour lui faire plaisir, elle en était bien consciente, mais elle ne put s'empêcher cependant de lui rendre la monnaie de sa pièce, s'habituant de plus en plus au petit jeu du sarcasme avec ce vieux bougon. Avec le temps elle commençait à comprendre que c'était tout simplement dans sa nature que de se moquer de tout et que ce n'était pas spécialement qu'il ne l'aimait pas, au contraire, en tout cas, c'est ce qu'elle avait envie de penser. Contenant sa douleur pour avoir l'air la plus naturelle possible, elle renchérit donc sur sa blague.

Et pourquoi pas après tout ? Je n'ai encore jamais eu vent d'un homme vieux de cinq siècles qui crapahuterait à travers l'empire, à ton âge voyons, tu devrais avoir une sacré arthrite et des maux de dos !

Malheureusement, son jeu n'était pas convainquant. Il n'était pas stupide et avait bien remarqué qu'elle n'allait pas bien. Mais que pouvait elle y faire ? C'était ainsi. Sa résistance à la souffrance avait grandis, la souffrance infligé par son corps lorsqu'elle dérogeait au règles aussi. C'était là tout le drame de cet apprentissage druidique : on ne pouvait pas s'habituer. Chaque fois qu'un seuil était passé, le feu passait au stade suivant, encore plus fort, encore plus insupportable. Elle craignait qu'un jour son corps ne soit plus capable de le supporter, et meure tout simplement … Peut était ce l'objectif des druides d'ailleurs ? Faire mourir ceux qui ne respectaient pas les préceptes … Ce serait en ce cas une façon d'agir bien atroce. Baissant les yeux pour ne pas avoir à soutenir son regard inquisiteur, elle essaya de parler à nouveau.

Cela ira mieux si tu acceptais de récupérer le sang de ce nekomata. Ce ne sont que des séquelles …

Elle se souvenait que longtemps après son arrivée en Kosaten, elle avait pus tuer sans avoir de tels symptômes, alors pourquoi à présent … ? L'explication lui vint, logique. Ses pouvoirs. En retrouvant ses pouvoirs elle avait également retrouvé son enseignement, et par conséquent, ce qu'il y avait de négatif à l'intérieur. C'était donc pour cela que depuis qu'elle avait brisé son sceau le martyr était de retour ! Rassurée d'avoir au moins une explication, elle frissonna lorsqu'il lui toucha le front puis l'arrière du crâne, sa peau froide donnant une étrange sensation alors que son cœur battait à tout rompre, envoyant le Fluide en ébullition dans ses veines pour la torturer. Il n'eut ensuite aucune considération pour sa gêne pourtant assez évidente lorsqu'il tenta d'analyser son corps. Rougissante, elle ne savait trop quoi penser entre l'impression que son corps allait fondre de souffrance et la sensation agréable qu'il se souciait d'elle au final.

Je ne suis pas malade. C'est … je ne voulais pas vraiment t'en parler en réalité … Chez les Druides, on nous as fait subir une formation qui nous as forcé à connaître une douleur intense à chaque fois que l'on tuait, pire encore si c'était sans raison valable. Notre cerveau à tous a finis par être influencé, et dans mon monde je vivais avec la conscience qu'à chaque fois que j'enlevais une vie, je devrais payer de la douleur en retour. Lorsque je suis arrivée en Kosaten, ce n'était plus le cas … mais je pense que … en retrouvant mes pouvoirs, c'est revenus également … Abandonner cet animal sans l'utiliser d'aucune manière … ma formation me le fait payer … je doute que tu puisses y faire quoi que ce soit si ce n'est accéder à cette simple requête. Je suis désolé de devoir encore te le demander, mais s'il te plait, prends son sang, cela m'aidera au moins un peu.

Respirant avec difficulté, elle s'en voulait atrocement de paraître de nouveau aussi faible. Elle qui voulait être pleine de force, elle qui voulait pouvoir avoir la tête haute ! Déjà les sentiments étranges qu'elle éprouvait ne l'aidait pas spécialement dans cette voix, mais si il fallait en plus qu'elle démontre une telle vacuité de résistance physique … Elle avait presque envie de se frapper et de se reprendre. Tant pis pour la douleur, tant pis pour tout, elle supporterait.


[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Dim 25 Sep - 1:09





Feat. Aki

Prise de sang



Aki répondit a mon changement de ton en utilisant elle aussi des sarcasmes. Elle avait évolué depuis notre première rencontre, où elle ne pouvait pas accepter que l'on aille dans un autre sens que le siens. Maintenant elle s'amusait au même jeu que moi et tournait tout au ridicule, même celui qu'elle ne voulait pas voir souffrir. Je répondis avec un sourire amusé plus grand que le précédent.

"Héhé, ne t'inquiète pas pour l'état de mon corps, très chère. Tu serrais surpris de ce qu'il peut encore faire après cinq-cents ans d'usage."


Vint ensuite l'explication de la jeune femme concernant ses maux. Je n'avais trouvé aucune trace d'une quelconque influence sur son corps, qu'il est été naturel, artificiel ou magique, et pour cause, Aki disait que c'était une réaction naturelle qui avait été gravé dans son cerveau par l'enseignement des druides de son monde, et qui s'enclenchait quand elle tuait, plus forte encore quand cette mort n'était pas justifier. Quel genre d'imbécile peut penser que torturer quelqu'un pour avoir tué est une bonne idée ? La vie est intrinsèquement lié a la mort, et bien que cela ne plaise surement pas a ces idiots de vieillards, la mort d'autrui est nécessaire a la survie d'un individu, que cela soit pour la nourriture ou la matière première. Certes, il y avait une certaine sagesse à économiser les ressources, mais punir le meurtre, c'est tout bonnement stupide.

J'ouvrais la bouche, laissant s'échapper Sanguine de celle-ci avant de la matérialiser dans ma main. Je me tournais vers le Nekomata encore gorgé de liquide vital, avant de faire léviter mon épée dans les airs et de la projeter violemment dans le cadavre, où elle se ficha et commença a drainer son essence. Je me tournais ensuite de nouveau vers Aki, la regardant avec un air sévère.

"Ces gens qui t'ont fait ça, ne sont que des imbéciles profonds. Tuer est nécessaire pour vivre, et couper ses griffes a un chat ne le condamne qu'a une mort certaine. Je comprends encore qu'ils cherchent a préserver les ressources, mais torturer quelqu'un pour avoir tuer est profondément stupide. Ils ont de la chance de ne pas avoir été dans mon monde, je les aurais probablement tué pour ça."


Je détournais les yeux vers le cadavre de Nekomata qui était en train de perdre tout son fluide vital au profit de mon épée cramoisie.

"Sanguine ne devrait pas en avoir pour longtemps. En attendant, je vais te donner de quoi oublier cette douleur inutile."


Je passais mes bras dans le dos de la druidesse, la serrant contre moi, avant d'approcher mes crocs de sa gorge. Je les plantais gentiment dans sa chair et y déversais le venin vampirique qu'elle connaissait bien, celui qu'elle appréciait particulièrement. Je restais quelques secondes attaché a la jeune femme avant de me retirer en continuant de la tenir contre moi.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Dim 25 Sep - 3:15




Prise de sang



feat.Tanith :3







Comme d'habitude, l'alchimiste avait une très bonne répartie, son insinuation concernant sa forme physique provoquant à la rouquine un rire peut être encore plus stressé que le précédent. Elle n'avait strictement rien à répondre à cela, la conversation risquant trop de s'aventurer sur un terrain qu'elle craignait plus que tout. 20 ans déjà … 20 ans déjà et la maturité sexuelle d'une petite fille de 5 ans seulement. 20 ans déjà et l'impression que jamais cela ne changerait et qu'elle resterait à jamais figée dans l'attente de ce que cela pouvait bien être, ce dont tout le monde faisait grand cas. Peut être n'était ce pas si grave après tout, on lui avait aussi dit que cela amenait désarroi et douleur, mais sans doute était ce lorsque c'était mélangé avec l'amour, le vrai, celui qui fait bouillir le cœur et oublier pourquoi on est là tant on est absorbé par les yeux de l'autre. Celui qui fait tellement bien qu'il fait mal, celui qui déchire et qui étouffe mais qui caresse et qui emporte, celui qui vrille le cœur et le kidnappe à tout jamais, celui qui verrouille l'esprit et adoucit la voix, celui qui fait oublier qui l'on est et pourquoi on vis, celui qui nous donne tout simplement envie que les secondes soient des heures lorsque la personne pour laquelle notre cœur as fondus est là, et que les heures soient des secondes lorsqu'elle se trouve trop lointaine. Cet amour là, celui qu'elle n'avait jamais connus.

Lorsque l'épée à la couleur du sang se planta dans l'animal mort, la Druidesse put enfin recommencer à respirer. Elle posa ses deux mains sur son cœur alors que le souffle revenait, tout ce temps ci, elle ne s'était même pas rendus compte qu'elle retenait sa respiration pour atténuer la douleur, ou ne plus y penser, ou peut être s'évanouir ? Quoi qu'il en soit, même si la souffrance était toujours présente, de savoir que le sang allait être utilisé à bon escient, et que cette mort n'avait pas été inutile la soulagea grandement, son esprit embrumé se libéra de bien des considérations qu'elle ne voulait même pas. Fermant les yeux pendant quelques secondes, elle remercia Tanith du bout des lèvres en chuchotant.

Merci, merci beaucoup.

Ce que disait le vampire donnait des hauts le cœur à l'archère tant ce qu'elle avait été forcé de penser était en contradiction avec les sentiments qu'elle avait en l'instant présent. Préserver l'équilibre, c'était pour préserver l'équilibre … Mais pourquoi … Pourquoi tant de douleur pour le bonheur … Pourquoi de tels sacrifices, pourquoi tant d'enfants morts dans les tests, pourquoi tant d'autres suicidés sous la pression ? Tout ça pour obtenir des druides parfaits, des druides sans remords, des druides qui n'avaient plus peur de rien et dont la conscience avait été absorbée. Encore une fois elle pensa à Mizu. Mizu l'avait sauvé de la mort de son âme, en étant à ses côtés, chaque jour.

C'est un sacrifice … Un sacrifice que nous offrons à la terre pour devenir de bons Druides. Notre souffrance pour le bien des autres. Notre douleur et nos larmes pour la vie de Gaea et de ses êtres vivants. Nous l'avons tous accepté. On nous avait prévenus avant d'entrer, que nous allions avoir peur, que nous allions avoir mal, et que nous mourrions tous sans doute. Pourtant nous y sommes allés. L'envie d'être utile peut être. Le besoin de servir à quelque chose, et l'attrait de l'aventure et du pouvoir.

Puis elle sentit les bras du mage l'enlacer avec douceur. Son cœur s'accéléra doucement alors qu'elle le laissait faire, relâchant ses mains crispées sur sa poitrine pour entourer également sa taille et ne pas le gêner. Lorsqu'il dégagea ses cheveux elle pencha très légèrement sa tête sur le côté opposé en respirant doucement, le yeux fermés. Puis la morsure vint. Toujours aussi dévastatrice, toujours aussi idyllique. Alors que ses mains s’agrippaient au dos du vampire, sa respiration devint de nouveau haletante, le plaisir faisant refluer toute cette souffrance qu'elle avait eu à endurer. Encore une fois, elle l'avait laissé faire, encore une fois il lui avait offert cela comme un cadeau et elle avait accepté. Faible! Qu'elle était faible elle était! Mais que c'était parfois bon d'avoir le droit d'être faible … que c'était libérateur de ne pas être obligée de faire face à tout avec le regard froid. Qu'il était agréable d'être fragile lorsque d'autres bras pouvaient nous soutenir …


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Dim 25 Sep - 17:27





Feat. Aki

Prise de sang



Je continuais de tenir la jeune femme contre moi, à la fois pour lui éviter de tomber et pouvoir profiter de son contact. Je souriais naïvement en caressant gentiment l'arrière de sa tête, savoir qu'elle allait bien m'enlever un poids sur le cœur dont j'avais du mal à reconnaitre l'existence. Je bordais légèrement Aki alors qu'elle récupérait lentement de l'Etreinte. Notre accolade dura quelques minutes, avant que je n'estime que la druidesse ait suffisamment récupérer.

"Tu te sens mieux ? Tu sais, si ces imbéciles ont réussi à graver cette stupide règle dans ton cerveau, il y a peut-être un moyens pour nous de l'enlever. Tu pense très certainement que c'est justifié, étant donné qu'ils t'ont élevés, mais ce système a été créer par des idiots tellement imbus de leur idéaux qu'ils refusent de les remettre en question ou de reconnaitre leurs erreurs."

Si ces vieillards avaient vécus dans mon monde, je les aurais probablement tués. Je leur aurais laissé une chance de voir leur erreur, mais je doute qu'ils l'auraient saisi. Ceux qui s'obstinent à poursuivre une voie qui se révélaient définitivement mauvaise simplement par principe ne méritaient guère plus que la mort, quand ils refusaient même la salvation. Je mis mes mains sur les épaules de la druidesse avant de la regarder dans les yeux

"Ce n'est pas un sacrifice qui en vaux la peine, et ce n'est pas parce que des enfants en quête de gloire accepte sans vraiment comprendre ce que cela implique qu'ils doivent payer le prix de leur naïveté. Bien au contraire, profiter de la crédulité d'enfants pour les traumatiser et en faire de bon petits soldats, cela ne fait d'eux que de simples antagonistes."

Je me tournais ensuite vers la charrette en tendant un bras dans sa direction.

"Va t'installer, je vais récupérer Sanguine et nous partirons."

Je laissais la jeune femme seule quelques instants, pour me diriger vers le cadavre de Nekomata, maintenant exsangue. La lame cramoisie luisait quelque peu, comme si elle avait but plus de sang qu'elle ne pouvait en contenir et que le liquide transpirait le l'arme. Je transformais à nouveau l'épée en fumer acre avant de la ravaler et de m'en retourner vers la charrette.

"J'ai récupérer ce dont j'avais besoin, tu as encore quelque chose à faire ici avant que nous rentrions a Chikai ?"

Je m'occupais d'atteler la notre monture a la charrette en attendant la réponse de la druidesse.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   Dim 25 Sep - 19:02




Prise de sang



feat.Tanith :3




Qui pouvait dire à cet instant là comment les secondes s'écoulaient ? Qui pouvait nous expliquer quel était le sens qu'elles prenaient, et si elles mettaient réellement une seconde ou bien de longues heures pour défiler ? Qui pouvait dire à cet instant là si il y avait des choses importantes ou non, qui pouvait dire si c'était réellement primordial d'y penser, d'ailleurs ? Sûrement pas elle. Alors que son esprit avait été fatigué par la souffrance, alors qu'elle venait de passer une longue journée de voyage qui s'était close par un combat, alors qu'à présent elle profitait des sensations électriques qui couraient à travers son corps en germant au niveau de son cou, elle n'avait pas envie de se poser toutes ces questions. Elle avait tout simplement les yeux fermés et profitait sans mot dire, en se mordant légèrement la pulpe des lèvres alors que les flux de plaisir calmaient peu à peu l'immonde migraine qui l'avait saisie, combinée à la satisfaction de savoir que le sang du Nekomata servirait à quelque chose.

Même lorsque Tanith ôta ses crocs de la peau pâle de la jeune femme, ni l'un ni l'autre ne bougèrent pendant quelques minutes. La guérisseuse s'était laissé allé dans les bras de cet homme qu'elle détestait encore il y avait quelques mois de cela et celui ci lui caressait doucement les cheveux sans rien dire. Comment en étaient ils arrivés là ? Qu'est ce qui avait tout changé entre eux ? La réponse était simple : Orina. Si il n'y avait pas eu la petite fille, la soigneuse n'aurait sans doute jamais remis en question son avis premier sur l'alchimiste qui n'était alors à ses yeux qu'une brute dépourvue de sentiments et de compassion. En le voyant se comporter ainsi avec l'homonculus, elle avait penser s'être trompé, elle s'était dit que, finalement, il n'était peut être pas si mauvais que cela. Adoucis par la présence de l'enfant il lui avait même rendus un service et été particulièrement attentionné par rapport à son habitude. Suite à cela, ils avaient longtemps discutés et par cette entremise, Aki avait découvert un passé fort peu joyeux au vieil homme pour lequel elle avait ressentis une certaine compassion. Sous l'effet de la drogue qui courait encore dans ses veines, de la fatigue et de la surprise face à ce soudain changement de personnalité, elle avait perdus les pédales pendant quelques minutes, courtes, éphémères, mais juste assez pour la forcer à se poser des questions sur la raison qui l'avait poussé à agir de la sorte.

Finalement, c'était peut être en se questionnant qu'elle avait finis par développer des sentiments à son égard, en se forçant à se demander si elle en ressentait, en observant ses réactions lorsqu'elle rougissait et détournait le retard, en vivant à côté de lui, de sa présence hautaine et distante mais toujours attentionnée pour sa fille adoptive, c'était en le voyant utiliser ses pouvoirs avec tant de concentration ou concocter ses potions en discutant avec elle d'alchimie, qu'elle avait finis par s'attacher. D'abord c'était de minuscules choses : elle s'était habituée à ses boutades et prenait même plaisir à les lui rendre, elle avait appris à comprendre certaines de ses manies ou à accepter la façon dont il se sous estimait … Ce genre de détails qui finalement compte plus lorsque les sentiments arrivent que les qualités rébarbatives : la beauté, la gentillesse, le jeune âge, l'accords des principes, c'était tout petits détails qui donnait l'impression de connaître la personne par cœur, lorsqu'on reconnaissait son sourire entre mille ou qu'on arrivait à prévoir ses réactions.

Merci pour ton aide. Je ne pourrais sans doute jamais les juger aussi durement que tu le fais … Ils m'ont élevé, m'ont permis de devenir forte et de respecter mes idéaux dans n'importe quelle situation, ils ont fait de moi quelqu'un de meilleur que je ne l'étais … Mais je doute vouloir les revoir un jour, la vie en Kosaten m'est milles fois meilleures, surtout maintenant.

Grimpant sur la charrette elle répondit par la négative à la question du mage. Ils pouvaient en effet rentrer. Caressant son nombril du bout des doigts en reproduisant les formes qu'il y avait en cet endroit auparavant, celles qui l'avaient protégés de la trop grande puissance de son pouvoir, elle se prit à avoir hâte que tout cela soit terminé, qu'elle puisse ne plus avoir peur de blesser Orina ou Tanith par un excès de colère. Qu'importe la douleur qu'il y aurait à subir, au fond, elle serait plus vivante que jamais lorsqu'elle pourrait enfin dormir sur ses deux oreilles.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Prise de sang   

Revenir en haut Aller en bas
Prise de sang
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Prise de sang et test HIV
» Prise de sang
» Don de sang
» Monture sang-froid et homme lézard
» création de sang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Forêt tropicale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.