Partagez | .
Rencontre familière en terre inconnue
Invité Invité

-



MessageSujet: Rencontre familière en terre inconnue    Ven 26 Aoû - 19:22

Suite de ce topic:
http://rp-manga.forum-canada.com/t3425-site-decouvert-kansei

Desireux de decouvrir ce vaste monde, il me semble être une nécessité de trouver un équipement adéquat et des fournitures me permettant de rester autonome durant environ 3 semaines.  
"Il doit bien y avoir un marchand dans cette ville, si c'est une capitale, nul doute qu'il s'agisse d'un carrefour de commerce." Je me met ainsi en recherche de ses marchand.

Et au bout de 15 minutes environ je me rendis compte de mon fourvoyement, ce n'est pas un ou deux marchands que je trouve, mais des dizaines, tous réuni au même endroit selon des emplacements bien precis et reglementés, bref un marché digne de la plus grande collaboration entre l'organisation homz et la rigeur commercial Nopon. Enfin dans mon monde, car là, pas un seul Nopon a l'horizon.

En fouillant dans ce marché je trouve nombre d'éléments incroyable, bien évidemment il n'y a pas d'élément technologique trop avancé (va falloir que je me face a l'idée qu'ici il n'y a pas d'holo-projecteur ou de navette aériennes en ce monde,  si j'avais fait des études techniques j'aurai pu faire faire un bond technique à ce monde), mais à la place des outils et des armes que je n'avais jamais vu auparavant,  j'en remarque notamment deux dont l'exotisme et le raffinement me pousse à l'achat.

La premiere est une chaine de métal plutôt fine possédant à son bout une faux de taille respectable resplendissait de mille feux. Cette allure m'inspire notamment car cette chaine permettrais de faire choir les Mekons et ainsi pouvoir griller leurs zone de résistance, les rendant sensible au armes conventionnel. Le fait que jamais notre monde ai pu y pensé me semble a present risible.

La seconde est un disque de metal creux  dont les bords forment une lame circulaire, il est étonnant de voir que ce peuple qui n'a toujours pas trouvé le fusil à impulsion d'Ether ai pu combler ses lacunes avec pareil armes de jet. D'autres modèles sont quand à eu plus riche en fioriture, les bords pouvent former des soleils ou se diviser en deux lames courbes. Ces marques de goût pour la décoration ne sont pas pour me deplaire.

Je m'enquis au vendeur du prix de ses deux objets, j'apprends qu'il s'agit respectivement d'un Kusarigama et d'un Chakram, les prix de l'un et de l'autre me semblent correctes, je decline donc mon nom et mon mot de passe pour payer mon dû. Le vendeur me regarde avec des yeux ronds m'interrogeant sur mon comportement. Je lui explique que je lui donne mon identifiant pour qu'il aille chercher mon compte dans sa base de donnée, mon code permettant le retrait d'argent de celle-ci.  Mon interlocuteur part alors d'un rire franc me laissant seul (avec mon incompréhension) face a lui. Il rigole tellement que je pourrais detaler en chapardant les deux artefacts sans grande crainte, mais mon honneur m'en empêche. Une fois calmé, celui-ci m'apprend que ici la monnaie est MATÉRIEL comme au temps de mes ayeux. Un poids s'abat sur mes épaules, je passe en moins d'une seconde de l'aisance financière à la ruine la plus totale, et bien évidemment, notre "grand dieu serpent" a omis de me donner de quoi subsister. Les dieux ne sont jamais là en cas de besoin, c'est d'ailleurs à cela que l'on les reconnais.

Je quitte le marché dépité, cherchant un moyen de trouver finance, ce n'est pas comme si j'avais besoin de me nourrir régulièrement, une fois par semaine me convenant amplement, mais il me faut pouvoir acheter du materiel en ce monde et être capable de subvenir à mes recherches. C'est ainsi qu'en arrivant aux abords du village une complainte arriva à mes oreilles. Je m'enquis alors de son origine. Apres un très cours temps de recherche (il m'a suffit de suivre les cris) j'arrive a la source de cette cacophonie. Il s'agit d'un paysan :
"Bien le bonsoir monsieur, je viens d'entendre votre complainte et j'aimerais m'enquerir de votre malheur. Que vous arrive t'il ?"

"T'es aveugle, tu vois pas que tout mon champs est bousillé ? Regarde moi ces trous et ces tranchés ! Ma recolte est foutu !"
Me lance il sur un ton rageur. Un plan me viens soudain a l'esprit, je lui demande alors:
"Savez vous qui a fait ça ?"

"Ben voyons, tout c'est passé cette nuit, j'ai rien vu, seulement entendu des cliquetis qui r'partais vers la forêt"

Des cliquetis, voila qui reduit bien le champs de recherche en ce monde, je reponds alors d'une voix assuré et rassurante (enfin je l'espère, et puis c'est moi qui raconte donc je peux bien enjoliver un peu): "Ne craignez rien, je trouverais votre agresseur et le chatirais pour son crime afin de retablir justice."   en mon fort intérieur j'espère surtout que l'habitant saura me recompenser.
"Si ça vous fait plaisir, tout façon c'est pas ça qui va ramener ma recolte".

Abattu par ce manque d'enthousiasme je m'interroge sur mon plan original,  mais peu importe, j'ai dis que je l'aiderai, alors je le ferais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Rencontre familière en terre inconnue    Sam 27 Aoû - 12:37

De la sorte,  je pars vers la forêt, celle-ci est ni trop touffu empechant la lumière de passer, ni pas assez,  laissant de nombreux choix pour se dissimuler, des conditions idéal pour la chasse. Dans cette forêt, je croise moultes creatures inconnus,  des boules de poiles grimpant au arbres, des espèces sans bras ni jambes, des oiseaux de toutes sortes... Tout un bestiaire nouveau et magnifique, et d'autres un peu moins féerique, tel cette creature humanoïde au corps noir troué et portant un masque blanc, ou celle-ci qui possédant un peu trop de tentacules a mon goût. Enfin il faut de tout pour faire un monde.

Je m'enfonce toujours d'avantage dans l'antre sylvestre quand - alors que je me demandais si j'allais trouver le chemin du retour - j'entendis ce que je cherchais depuis le début : des cliquetis, d'ailleurs ceux-ci me semblent bien familliés, une goutte de sueur me coule le long de l'echine, se pourrait il que...

Je m'approche a tâtons, sans un bruit, et tapis derrière un buisson, je commence a scruter l'origine de ses bruits si peu commun en ces lieux.

J'etouffe un cri, bordel, forcément, ça pouvais n'être que ça ! De l'autre côté du buisson se trouve trois être que j'aurais esperer ne plus jamais revoir,  trois Mekons de la dernière génération, un modèle M35, un modèle M48, et un modele offensif DIARY.


Cette apparition me pousse à m'interroger, suis-je vraiment d'en un autre monde ou Felinor m'aurait-il menti dans l'unique l'intention de me dérober ?
Malheureusement, je ne peux pour l'instant eclairer cette question, et de toute manière, j'ai mieux a faire.

Les trois machines semble avoir formé un camps de fortune, avec de la recuperation du voisinnage j'imagine: des éléments de jardinage, du metal... Cela explique les traces chez le paysan.
Non, pas un camps, plutot une machine, peut-être cherchent-ils a reproduire des éléments de Mekonis ou une alimentation,une centrale. J'ai déjà observé des constructions de ce genre sur des avants postes. Mais en conservant cette hypothèse alors cela signifierait que ces 3 la sont loin de chez eux, peut-être bien perdu ? Donc il est aussi possible que l'on soit dans un autre monde, mais quel dieu abruti appellerai des mekons pour le soutenir.....

Bref voilà plus où moins le torrent incessant de pensée masaillant durant la demi-heure que je passe à les observer. Je ne sais que croire, que penser, par contre je sais quoi faire.

Bien alors réflechissons: les trois Mekons sont réuni au même endroit laissant la possibilité de les affaiblir à l'aide d'un elementaire de Feu ou de Glace, mais la faible puissance de ces deux là ne permettra pas de les achever, de plus le modèle...  volant, il est tout a fait possible que la glace ne le touche pas. Les attaquer de front tout les trois serai donc risqué. Mais il me sera très certainement impossible de les séparer. Par contre je peux les embrouiller. Bien alors je reprends : je créer 2 copies de moi même que j'envoient d'un côté et de l'autre de leur camps. De mon côté, je grimpe sur un arbre, me cachant et invoquant 3 esprit de foudre. Un pour chaque Mekon, me permettant de les endommager grièvement ainsi que de les cours circuiter je pourrais ensuite les achever avant qu'il ne se réinitialise en arrachant leur tête. Ah si seulement j'avais pu avoir le Kusarigama, j'aurai pu les mettre a terre et les détruire beaucoup plus facilement.
Ça c'est le plan que j'ai fixé dans ma tête, autant dire que là, tout collais. Par contre la mise en application...

Au début, impec , j'arrive a créer deux illusions de moi même que j'envoi de chaque côté du camps,caché pour l'instant. Je m'installe ensuite dans un arbre, pas de soucis. C'est a partir de là où ça se gatte. Déjà j'arrive à n'invoquer qu'un seul esprit de la foudre à la fois. Je  vais devoir la jouer fineau, viser tirer puis reinvoquer, le tout 3 fois, pas de la tarte, j'ai pas fait d'invocation en chaîne depuis un baille et je manque clairement d'entraînement. Mes deux clones sortent de l'ombre et les Mekons reagissent au quart de tour: deux attaques un clone et le dernier s'en prend au deuxième. Je me concentre et envoi mon esprit en plein sur le Mekon solitaire, un éclair violent s'abat sur ma cible, qui tombe raide morte sur le sol. Allez plus que deu... ARGHHH Une douleur phenomenale vrille mon flanc droit, je perds l'equilibre et chute viollament sur le sol meurtri par un tir ennemi . Après un temps d'hêbetement je me relève et inspecte l'endroit où j'ai été blessé, seulement de la chair calciné, pas d'hémorragie, c'est benin. Par contre plus grave, je suis à decouvert façe a deux machines à tuer qui semble vouloir me montrer l'étendu de leurs talents. J'ai juste le temps de lancer une Réflexion avant qu'un tir à haute énergie ne fonce vers moi. Le souffle d'énergie est seulement a quelques centimètres de ma joue, je sens sa chaleur sur ma peau qui bronze d'un coup, mais la réflexion tiens bon, le rayon est dévié et retour à l'envoyeur. Mon ecran protecteur se brise juste a temps pour que je puisse observer le deuxième Mekon fondre sous sa propre attaque (litteralement).
Néanmoins, les réjouissances seront pour après,  j'ai plus de clone, plus de reflexion et un dernier Mekon face a moi. C'est à qui degaine le plus vite cette fois.
Mon regard croise sa camera,  aucun de nous ne bouge, la tension et palpable, chacun attendant que l'autre perde sa concentration ou ne bouge un peu trop. Et c'est ça le truc, pas besoin de bouger pour invoquer la foudre. D'ailleurs, on dit que celle-ci ne frappe jamais deux fois au même endroit , et bien pour son malheur mon adversaire a découvert qu'il ne faut pas croire tout ce que l'on dit.

Bon ben voilà, plus de menace à l'horizon, le temps de detruire les dernières traces de leur passage et je pourrais retourner voir le paysan. Néanmoins je pense avant tout a l'étrangeté de cette rencontre, comment se fait il que des Mekons se retrouvent ici, au même endroit que moi, aussi loin de notre environnement naturel. Il me semble evident que l'on me cache des choses sur ce monde ou qu'il y a un problème quelque part. Malheureusement pour les intendants de ces événements, j'ai bien l'intention de trouver le fin mot de cette histoire, peut etre même cela me donnera une porte vers chez moi.
C'est sur ces pensée pleine d'espoir que je quitte la forêt (non sans chercher mon chemin de longues heures.)

FIN DU RP
Revenir en haut Aller en bas
Rencontre familière en terre inconnue
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Probabilité d’un nouveau tremblement de terre 5.0 avant 21 février
» tremblement de terre haiti
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Un temple sous terre [PV Kusari]
» 7.0 earthquake hits Haiti / Puissant tremblement de terre en

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Capitale de Kansei-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.