Partagez | .
Le poids des âges
Invité Invité

-



MessageSujet: Le poids des âges   Mar 30 Aoû - 23:02





Le poids des âges


feat.Tanith Amonwiel



Après un long périple, notre voyageuse, un peu égarée finit par rejoindre une nouvelle contrée, beaucoup plus aride que les deux précédentes qui se trouvaient surtout être balayées par la neige et la pluie. L'air était bien plus chaud et sec depuis qu'elle avait passé la frontière, s'engouffrant dans une forêt couverte de grands arbres spécialements adaptés à conserver l'humidité et permettant, grâce à leurs larges feuillages, de protéger de plus petites plantes plus sensibles aux rayons du soleil qui pouvait ainsi prospérer tranquillement plus près du sol. Mais on, vous vous en foutez de tout ça n'es pas ? Non, ce sont les coups de tonnerre que l'on entend plus loin dans la forêt qui vous intéresse !

Au centre d'une petite clairière, la cape blanche dans le dos et ses deux revolvers au poing, Zinnia se consacrait à son petit entraînement journalier. Chacun leurs tours, les canons d'Aube et de Crépuscule crachaient un éclair de lumière en direction d'un arbre, faisant vibrer l'air à chaque détonation, tel que le craquement de la foudre durant un orage, effrayant la faune locale, non habitué à un tel vacarme. Les arbres de la clairière noircissaient à chaque coup alors que certains, les moins robustes, se faisaient même emporter par les balles magiques de la jeune fille, mais cela ne semblait pas la satisfaire...

Mes runes semblent fonctionnelles, ses armes humaines ne surchargent plus et peuvent tirer bien plus de coups qu'avant ! Il y a encore le souci sonore, mais ça ne reste qu'un détail ça... Si des humains ne sont pas contents, je me ferai un plaisir d'essayer ses jouets sur eux, voir s'ils fonctionnent aussi bien sûr les êtres vivants que sur les arbres ou les pierres ! Cependant... La puissance reste méchamment faiblarde. Des runes à rajouter peut-être ? Hm...

Après une bonne dizaine de minutes à faire rougir l'acier de ses armes d'un autre monde, la dragonne donnait un coup de pied au sol, faisant disparaître toute trace de végétation dans un rayon d'un petit mètre autour d'elle avant qu'elle ne s'effondre au sol, les fesses posés sur la terre défraîchis en laissant ses armes noir et blanche devant elle, Zinnia se laissait balancer son visage en arrière, se soutenant de ses bras placé derrière elle, profitant du vent chaud pour reprendre son souffle.


-Je manque encore beaucoup trop de puissance, ça en devient usant...

Respirant tranquillement, une odeur âcre vint soudainement la mettre en état d'alerte, venant dans sa direction, l'odeur avait même une puissance supérieure à la sienne, bien que moindre à comparer de certaine que la dragonne avait pu croiser jusque-là, la druidesse qui l'avait soigné et le colosse de Fuyu en tête de sa liste. Alerte, elle saisit Crépuscule, son arme noire et la braqua en direction de l'étrange odeur qu'elle avait senti, gardant sa main de libre sur Aube, si le besoin se faisait sentir. Son regard rubis à l'iris aussi fin qu'une simple ligne noire fixant la lisière des arbres noircis et fumants.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le poids des âges   Dim 4 Sep - 17:08





Feat. Zinnia

Le poids des âges



Au fur et à mesure que ma boutique gagnait en popularité, le nombre de clients grandissait, et le besoin de matière première aussi, je devais partir de plus en plus souvent en expédition pour me fournir, ce qui ne me laissait que peu de temps pour m'occuper de ma "famille". Celle d'aujourd'hui m'avait emmené prêt de la ville de Tokonatsu, une ville secondaire de Seika que je n'avais pas encore visité. Mais ce n'était pas la raison de ma venue, et je me contentais d'explorer la région à la recherche de créatures et de plantes qui pourraient m'être utile.

Je me trouvais maintenant dans une sorte de bois, qui devait contenir bon nombres de plantes utiles et de monstre belliqueux qui rejoindraient rapidement ma liste de composants, mais plusieurs bruits troublèrent ma collecte, des bruits qui n'étaient pas naturels. Intrigué, je me dirigeais vers la source de ces bruits, remarquant au passage plusieurs arbres et plantes calcinés. Qu'est ce qui pouvait bien causer autant de remue-ménage ?

Je finis par arriver dans une petite clairière, où une petite fille me braqua avec ce qui semblait être une arme. Son apparence générale ressemblait aux armes que la Croft m'avait commandées, mais leur matière et leur construction semblait bien plus complexe et efficace que ceux des plans qu'elle m'avait fournis. Toujours était-il que cette enfant me menacer, sans dire un mot ou faire un geste, je dressais ma barrière invisible autour de moi avant de prendre la parole.

"Tu ferrais mieux de baisser ton arme petite, à moins qu'abréger ta vie ne soit ce que tu cherche à faire."

Je croisais les bras en regardant la jeune fille, un sourire narquois sur les lèvres. Je n'avais aucun intérêts a massacré une gamine, mais si elle cherchait le combat, je n'avais aucune raison de l'épargner. Si elle faisait l'erreur de m'attaquer, elle le paierait comme tous les autres.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le poids des âges   Lun 5 Sep - 16:30





Le poids des âges


feat.Tanith Amonwiel



Suivant le bruit des bois qui se brisent sous les pas d'un être vivant, la dragonne fixait l'origine du bruit avec son regard glacial habituel, bien la puissance non-négligeable de l'arrivant n'était pas de bon augure, le canon de l'arme modifier suivait le regard de sa manieuse, sans trembler ni sourcier. Sortant finalement des fourrés, un homme à la carrure imposante apparu dans la clairière partiellement calcinée. Croisant les bras, l'homme affichait un sourire narquois et défier la jeune fille d'un regard, allant même lui conseiller de baisser son arme en utilisant une façon de parler qui lui était familière.

Je connais cette créature... Son teint pâle, sa chevelure blanche, ses longues canines, son regard et son assurance de prédateur, sans parler de ses centaines énergies d'origines différentes qui cohabitent dans son corps à la régénération accélérée. Oui, j'ai déjà croisé cette espèce, elle a tendance à être courante. Déclinaison d'une autre espèce, mais ayant la propriété de se nourrir de celle de base afin de survivre elle-même. Ce sont des prédateurs, même si jusqu'à aujourd'hui, je n'en avais que faire d'eux, leurs crocs ne pouvant traverser mon armure naturelle, mais aujourd'hui...

Finissant son analyse de l'homme qui lui faisait face, une méfiance s'installait dans le regard froid de la dragonne, prenant en compte le fait qu'elle était une proie pour le vampire avec ce corps qui était maintenant le siens, il fallait qu'elle reste prudente, car même s'il n'avait pas l'air agressif au premier abord, cela pouvait être qu'une façade. Ce relevant lentement, fixant froidement le regard amusé du vampire en rangeant son armement dans son dos, derrière sa cape. Zinnia posait sa main droite sur sa hanche en gardant son autre main posée sur l'un de ses revolvers, prenant finalement la parole.


-Petite ? Tu parles comme mon frère, Nosferatu.

C'est alors qu'elle le sentit, une sensation étrange, mais familière. Une énergie marquée, dansant dans le corps de la créature nocturne, cela ne voulait dire qu'une seule chose : il s'était nourri de cette personne récemment... Et pas qu'un peu, au vu de leur mode de vie, cela ne voulait dire qu'une chose pour notre héroïne. Cependant, même si l'homme pâle était plus fort que notre dragonne, il restait beaucoup plus faible que la jeune fille à la chevelure de feu qui avait soigné Zinnia aux frontières de Fuyu.

-Tu ne te serais pas nourri d'un noble animal aux yeux émeraude récemment ? Je sens son énergie en toi, il est facile d'en déduire qu'il a dû te servir de repas et donc... Qu'il n'est plus de ce monde. Je me trompe ?

Foudroyant l'homme aux cheveux blancs d'un regard plus froid que le blizzard soufflant sur la toundra de Fuyu, la dragonne laissait le silence reprendre sa place dans la clairière, attendant de voir si son interlocuteur avait, ne serais-ce, que compris la façon de parler un peu étrange de l'élue de Long.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le poids des âges   Mer 7 Sep - 15:11





Feat. Zinnia

Le poids des âges



L'enfant suivis mes conseils et rangea ses armes, bien qu'elle en gardait une a portée de main, prêt à la dégainer au moindre signe d'hostilité. Avec la tension qui était retombé, je pouvais inspecter plus en détails mon interlocutrice, qui ne semblait pas dépasser la vingtaine d'année, et dont le corps ne semblait guère développer. Son utilisation d'armes à feu me laissait penser que la petite fille ne possédait pas de pouvoir surnaturel et se basait en grandes parties sur son set d'arme pour combattre.

La jeune fille me compara a son frère, qui lui aussi l'appelait "Petite" et elle utilisa également le nom de Nosferatu pour me désigner. Peut-être était-ce sa manière à elle de désigner les vampires, ou peut-être me confondait-elle avec quelque chose d'autre. Toujours en croisant les bras, je répondis avec mon sarcasme habituel.

"Je suis ravis d'apprendre que toi et ton frère avaient chacun une paire d'yeux et que vous sachiez vous en servir."

L'étrange damoiselle parla avec un dialecte légèrement difficile à suivre. Elle disait ressentir une énergie en moi venant d'un noble animal aux yeux verts, disait que je m'en étais probablement nourris et me demandait si elle devait en conclure qu'il était mort. C'était une question extrêmement vague que enfant me posait. Même en ne comptant que les individus aux yeux verts, cela faisait tout de même une bonne centaine de candidats qui pourraient correspondre a ce dont-elle me parlait.

"Pour ce qui est de ta question, il faudra être plus précise, car je doute que tu puisse toi aussi me répondre si je te demandais la liste exhaustive de ce que tu as mangé au court de ta vie."

Je tournais un peu la tête pour observer les alentours, le paysage était encore plus calciné et ravagé que ce que j'avais pus voir jusqu'a lors.

"C'est toi qui est responsable de tout ce remue-ménage ? Je ne pourrais que te conseiller d'aller t'entrainer a l'usage de tes ... jouets, autre part, comme a Fuyu, ou Minshu. Ravager le territoire de l'empire pourrait t'attirer des ennuis, et j'ai autre chose a faire que de tuer des gamines."


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le poids des âges   Jeu 8 Sep - 14:52





Le poids des âges


feat.Tanith Amonwiel



L'homme à la peau pâle lançait une pique en direction de notre dragonne, parlant du talent qu'elle et son frère avaient de pouvoir utiliser leurs yeux pour analyser une situation. Zinnia ne releva même pas sa remarque, trop occupée à guetter chacun de ses mouvements, attendant de voir le signe d'une attaque du prédateur qui la forcerait à se défendre, mais ce moment ne semblait pas encore être là.

Dans notre fratrie, chacun de nous trois avons développé une façon différente d'appeler les créatures que nous rencontrions. Pour ma part, je préfère les désigner par leurs races, ça reste respectueux et au moins ils ne peuvent pas dire qu'on les traitent pour ce qu'ils ne sont pas. Le frère que je recherche les désigne en comparaison de leurs tailles face à la sienne, une créature plus petite sera donc surnommée « Petit », faisant même l'effort de distinguer la différence de genre... Quant au dernier, il préfère comparer la force, appelant une personne puissante avec respect ou avec mépris en fonction de la différence de puissance. Chacun sa façon de faire en soit.

Évidemment, le vampire eut du mal à voir ou voulait en venir l'élue de Fuyu et c'était compréhensible aux vu des termes et de la façon qu'elle eut de poser sa question. Soupirant, la jeune fille passait sa main libre dans ses cheveux en essayant de rassembler un semblant de phrase plus simple pour pouvoir, se faire, comprendre.


-Le noble animal aux yeux émeraude est un humain femelle, d'environ cette taille, les yeux verts, les poils rouge avec de fort pouvoir de guérison notamment et utilisant un arc. Cet humain est accompagné par deux esprits, l'un est un louveteau et l'autre un renard, tout deux blanc comme la neige. Nous nous étions promis un affrontement dans les règles un jour, j'imagine que je peux oublier cette idée.

Montrant une taille légèrement plus grande que la sienne avec le revers de sa main, elle espérait avoir été plus claire sur la personne dont elle parlait tandis qu'elle reprenait calmement sa posture défensive alors que venait une brimade sur les saccages qu'elle avait causée dans cette clairière, allant même jusqu'à lui dire qu'il pourrait la tuer pour ça, la traitant de gamine en chemin, ce qui dessinait un sourire mauvais sur les fines lèvres de la dragonne, laissant dépasser une canine le long de sa lèvre inférieure.

-L'état de ses lieux m'importe peux, les dégâts sont par ailleurs minimes en comparaison de ce que ça aurait pu être, la nature reprendra bien rapidement ses droits, ne t'inquiète pas. Cependant... Gamine ? Je ne suis pas à cheval sur ce genre de chose, Nosferatu, mais tâche de montrer un peu de respect pour tes aînés tout de même.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le poids des âges   Sam 10 Sep - 17:00





Feat. Zinnia

Le poids des âges



La jeune fille décrivait cette "animal" comme étant une humaine à la crinière rougeoyante, possédant des yeux verts, des pouvoirs de guérison plutôt conséquent et un arc. La seule personne qui correspondait a ces critères était Aki, la druidesse qui s'était installé chez moi, et qui s'occupait de ma "fille", ce qui pourrait faire d'elle ma "femme" d'un certain point de vus, étant donné que nous étions tout deux les parents adoptif d'Orina, mais nous n'avions pas de réelles relations entre nous. Je répondais à la demoiselle sans décroiser mes bras ou changer d'expression, restant stoïque et légèrement agacé.

"La seule personne qui correspond à tes critères serait Aki Nishiie, qui est ma colocataire ainsi que la mère adoptive de ma fille adoptive, et elle allait bien la dernière fois que je l'ai vus."

La jeune fille se montrait immensément arrogante, disant que l'état des lieux ne l'importait que peu et que les dégâts occasionné étaient bien minimes comparé a ce qu'ils auraient put être, ce qui était un discours étonnamment présomptueux pour quelqu'un qui ne dégageait pas énormément de pouvoirs et qui confiait sa vie a un simple set d'arme.

"Tu ferais bien de surveiller tes paroles, petite, car l'état de ces lieux pourrait rapidement avoir un impact sur l'état de ton corps avec un comportement pareil. N'oublie pas chez qui tu es, et que cette personne possède suffisamment de moyens pour faire de ta vie un enfer sur Terre."

Le second sujet de conversation aborda une tournure intéressante, car la créature qui se trouvait devant moi se déclarait comme étant mon ainée. Je n'avais croisé qu'Adélaïde comme créature qui, comme moi, possédait un corps déphasé de son âge réel. Cette "chose" réclamait" un respect de droit, un respect que je devrais avoir pour une ainée, mais devait on respecter quelqu'un comme elle, qui détruisait son environnement sans penser aux conséquences ?

"Si tu es encore plus âgée que moi, alors tu mérite encore moins mon respect qu'un humain. Être aussi vieux et avoir ce genre de comportement, c'est juste pathétique. Sache très chère que mon respect n'est pas donné, mais gagné. Si ce genre de chose te tiens a cœur, il faudra t'en montrer digne. Pour le moment, je ne vois qu'une créature dans le corps d'une petite fille, trop stupide pour comprendre l'impact de ce qu'elle fait."


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le poids des âges   Dim 11 Sep - 15:27





Le poids des âges


feat.Tanith Amonwiel



Le vampire donnait un nom, celui de la druidesse qui avait sauvé notre dragonne de la mort, bien que celle-ci ignorait et se foutait royalement de la façon qu'elle aurait été nommée par sa famille, les noms n'ayant aucune importance pour Zinnia. Cependant, partant du principe qu'il avait compris de qui elle voulait parler, étant donné le nombre de détails qu'elle avait pu réunir, le vampire semblait sous-entendre qu'elle était en forme malgré le fait qu'il se soit nourri d'elle. Osant légèrement un sourcil sous cette révélation, la dragonne se redressait légèrement, quittant partiellement sa garde bien qu'elle restait vigilante.

-Tu t'es nourri de lui et il est toujours en vie ? Tu es un drôle de prédateur, Nosferatu... Mais soite, tu fais ce que tu veux de ta nourriture après tout.

Le noble animal aux yeux émeraude serait donc devenu un garde mangé pour l'un de ses prédateurs ? C'est étrange... Mais la logique des humains n'a jamais été des plus impressionnante non plus. D'ailleurs, cette créature ne délogeait pas à la règle en commençant à m'agresser avec sa logique ne voyant pas plus loin que le bout de son nez. Ce mettre dans de tel état, proférer des menaces et compagnie pour quelques brûlures sur l'écorce d'arbres qui connaissaient bien plus mauvais traitement de la part d'autres espèces ? Pitoyable enfant ce croyant grand...

Soupirant en se détendant un peu plus malgré les menaces qui venaient d'être dites par l'homme au teint pâle, Zinnia retrouvait son calme en posant sa main précédemment laissée sur ses armes sur sa hanche, perdant sa crainte envers son prédateur pour retrouver son regard glacial habituel. Essayant de suivre les conseils qu'avais pu lui être dites précédemment.


-Pas la peine de s'emporter, Nosferatu. Je le répète, mais les dégâts dans cette clairière son minime, la nature ici, ce sera régénéré dans à peine une dizaine d'années. Pour un humain qui ne vit que cent ans, je peux comprendre ce genre de réaction, mais pour une créature pouvant vivre bien plus longtemps, tu devrais voir que ce n'est qu'une seconde à notre échelle. Puis, tu dois bien avouer que les humains font de dégâts bien plus sérieux sur leur écosystème et ce n'est pas pour autant que tu leur fais une crise.

Vint alors le temps de la définition du respect et de l'âge. Le vampire donnait sa version de la chose, disant qu'il ne donnait pas son respect à l'importe qui, qui fallait le mériter, etc. etc... Notre héroïne pouvait presque sentir l'agacement dans sa voix et plus il parlait, plus elle avait l'impression de faire face à un enfant ne connaissant rien du monde, bien que pensant le contraire.

Ce limitant de son savoir relatif et naissant sur les choses malgré les quelques années qu'il portait fièrement... Zinnia était légèrement déçu de sa réaction exagérée pour peu de choses, elle qui pensait avoir affaire à une créature sage et âgée, elle avait juste l'impression de discuter avec un énième humain d'une trentaine d'années d'existence. Soupirant de nouveau, la dragonne remit ses cheveux en place en poursuivant de sa voix sans la moindre once d'émotion qui la caractérisait tant.


-Tu as quoi Nosferatu ? Cent ? Deux cent ? Aller, peut être mille ans au mieux. Je pensais avoir en face de moi une créature qui est capable de voir le temps avec relativité, mais j'imagine que le poids des âges n'a pas encore eut d’impact sur toi. Tu hausses le ton alors que moi, je ne vois qu'un enfant qui se prend pour un ancien alors qu'il est incapable de voir les choses à l'échelle d'une vie. Regarde cette clairière, tu me dis que je ne vois pas la conséquence de mes actes ? Je vais te les dires les conséquences : dans dix ans tout au plus, tout sera de retour, plus luxuriant que jamais. Tu n'as même pas vécu un dixième de mon existence, Nosferatu. Tu n'as jamais vu des espèces intelligentes disparaître sans comprendre pourquoi ; des mondes être réduits en cendres à cause de la bêtise de leur locataire ou à cause du simple temps qui passe. Assiste à de tels spectacles, qui s’étalent sur des millénaires, tellement de fois que tu arrêteras de compter et seulement là, tu pourras me faire le moral sur le fait de laisser des « atroces brûlures » sur six arbres qui se court après dans une clairière perdue au milieu de nul part.

Sans s'en rendre compte, la jeune fille serrait le poing et avait fait plusieurs pas en avant au fur et à mesure de discours, enfonçant à chaque instant son regard, un peu plus profondément dans celui de son interlocuteur, s'arrêtant finalement à une dizaine de mètres du vampire. Il n'y avait plus de proies et de prédateur à cet instant, plus d'élus ayant plus ou moins l'ascendant sur l'autre. Non, juste deux anciens vivant chacun sur des time-lane différentes. L'un à l'échelle d'un humain, voyant les conséquences directes de petites choses, même si elles se répareront rapidement au fil du temps. L'autre voyant à l'échelle d'une observatrice millénaire, pouvant entrevoir la fin d'un monde et ainsi ignorer les petits conflits qui se soigneront d'eux même et qui n'auront aucun impact direct sur le sort du monde, comme cette histoire d'arbres brûlés qui, soyons honnête, ne changera rien à la face de Kosaten... Ni aujourd'hui, ni demain.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le poids des âges   Dim 11 Sep - 18:44





Feat. Zinnia

Le poids des âges



L'apparente petite fille haussa le ton, en commençant à me sermonner. Ses propos semblaient insinuer qu'elle avait au moins dix mille ans d'existence, et que sa perception du monde était fondamentalement différente de la mienne, ou de celle des humains, ou de tous autres êtres sur cette Terre. Cela donnait un certain poids à ses propos, et probablement comme les humains ne pouvaient comprendre mon point de vue, je ne comprendrais certainement pas le sien. Peut-être était ce moi l'idiot, toujours était-il que nos philosophies différaient.

"Hmm, je vois. Mes excuses, il semble en effet logique que comme mes pensées échappe aux humains, les tiennes m'échappe, si tu es aussi âgé que tu le dit. Pour répondre a ta question, j'ai quatre-cent-soixante-quatorze ans, et j'ai eu mon lot de perte et de déception. Mais ton cas m'intrigue, si tu as autant d'année que tu le prétends, pourquoi n'utilise tu pas ton temps a meilleurs escient ? Tu peux être âgé de cent mille ans si tu le souhaite, mais agir tout les milles ans ne fait de toi que l'égal d'un humain qui agirait chaque année, le temps est ce que nous en faisons, et la quantité mise a notre disposition ne baisse en rien la valeur de chaque seconde.

Et pour ce qui est de ma "morale", n'oublie pas que aussi âgé que tu puisses l'être, les fourmis que sont les humains peuvent t'éradiquer plus vite que tu ne le pense. Certes, ce n'est que six pauvres arbres dont-il est question, mais si tu continue avec ce genre de comportement, tu va te faire remarquer, et éliminer. Tu serais étonné des pouvoirs que peuvent posséder certains humain, et couplé avec leur nombre, rien ne pourra jamais éradiquer l'humanité, il est donc plus sage de s'accorder avec elle que d'essayer de lui tenir tête."



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le poids des âges   Mar 13 Sep - 21:33





Le poids des âges


feat.Tanith Amonwiel



Toujours le poing serré, la dragonne entendit des mots qu'elle n'attendait pas venant du vampire qui lui faisait face. En effet, celui-ci lui fit des excuses, appuyant celles-ci en soulevant les différences de plan et de vécu qui les séparaient, donnant au passage son âge qui n'était pas très loin de l'approximation qu'avait faite notre héroïne. Ce fut alors le tour de l'homme à la peau pâle de poser des cas de conscience à son interlocutrice, lui faisant remarquer qu'une passivité de sa part, ne la rendait pas mieux que les insectes qu'elle avait pu utiliser comme exemple quelques secondes avant.

Agir tous les mille ans ne fait de moi que l'égal d'un humain qui agirait chaque année, hein ? Enfin des mots sensés, la preuve qu'il ne faut pas abandonner dès que l'on tombe sur une forte tête, il suffit de secouer un peu l'arbre pour voir apparaître les meilleurs fruits. Dans tous les cas, il marque un point... Point que je n'aurais jamais trouvé pertinent il y a encore peu de temps, devoir profiter d'une seconde comme étant l'équivalent d'une vie alors que nous en avons des milliers d'autres à disposition, j'aurais juste trouvé ça stupide. Mais au vu de ma situation et de mes dernières semaines d'existences, je dois bien avouer qu'il est dans le vrai. Qu'il est énervant de devoir l'admettre...

Lâchant un profond soupir en détendant sa main fermée qu'elle reposait sur sa hanche, Zinnia se relâchait enfin après sa dernière triade qui s'était voulue plus guerrière qu'à son habitude, emportée par des sentiments de son corps humain ou bien les propos du vampire ayant touché une corde sensible insoupçonnée, personne ne le sera jamais.


-Ça ira pour cette fois Nosferatu, j'ai malheureusement l'habitude de voir oser le ton pour me faire entendre... Les aléas' de la vie d'une sœur avec deux frères à charges. En tout cas, je ne prétends pas avoir autant d'année, c'est un fait. J'ai vu plusieurs centaines de civilisations naître, apprendre, comprendre, grandir puis mourir. Encore et encore. Au fil du temps, tu comprends que les petites choses n'ont finalement que peu d'importance et tu oublies de vivre chaque seconde de ta vie comme si c'était la dernière, surtout quand tu es un être que peu de choses peu venir abattre... Cependant, avec mon arrivé dans ce monde maudit, je dois bien t'admettre que... Tu as raison. Même si je ne mourais pas de vieillesse avant de très nombreuses années, je ne suis plus à l'abri des caprices du destin. Comme tu l'as deviné, avant je pouvais rester inerte, simple spectatrice du jeu du temps pendant des siècles, voir des millénaires. Mais aujourd'hui, je dois m'entraîner régulièrement avec ce nouveau corps encore bien trop faible pour ses terres, je ne peux plus rester passive, donc je comprends ton point de vue. Chaque seconde ayant repris de la valeur.

Vint alors le cas qui semblait le plus l'intéresser : l'histoire des arbres et des soucis que cela pouvait entraîner. Écoutant sa seconde tirade, elle ne put retenir un très léger sourire amusé qui se dessinait au coin de ses lèvres, elle avait l'impression d'entendre encore une fois les remarques de la druidesse, les conseils qu'elle avait essayé de mettre le mieux possible en application dans les temps qui ont suivi, mais sans toujours donner de réel résultat. Attendant tranquillement qu'il eut fini, la dragonne enchaînait presque immédiatement après lui.

-À l'heure actuelle, il se pourrait qu'un groupe conséquent d'humains puissent, avec un peu de motivation, en effet avoir un impact sur ma personne. Surtout s'ils sont accompagnés de quelques individus plus costauds que les autres, comme j'ai pu en croiser en chemin. Cependant, tu te trompes sur un point, car l'humanité finira par disparaître : face au temps ou à leur propre bêtise, toutes les civilisations intelligentes finissent par tomber. En tout cas, cela n'est pas pour demain, mais je souhaitais le dire tout de même.

Finit-elle après avoir gonflé le torse fièrement, reprenant une posture plus classique pour reprendre sur la seconde partie.

-Après, le noble animal aux yeux émeraude me l'a déjà dis : de faire un effort avec les humains (et les espèces qui leur sont proches), mais ce n'est pas toujours évident... Ils ont toujours tendance à s'offusquer pour de petites choses, à la moindre remarque contre leurs avis, c'est une catastrophe alors que je ne fais que dire une évidence. Je suis sûre que tu as déjà connu ce genre de comportement, même si nous n'avons pas la même perception du temps et de notre environnement, ceux qui ont plus d'années ont du mal à se faire comprendre des enfants. C'est fatiguant par moment d'essayer de se fondre dans cette masse d'idiot.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le poids des âges   Sam 17 Sep - 23:32





Feat. Zinnia

Le poids des âges



La jeune fille se déraidie après avoir entendus mes propos, qu'elle accepta, déclarant qu'elle avait vus de nombreuses civilisations prendre racine, se développer avant de sombrer dans l'oubli, ce processus se répétant des centaines de fois d'après ses dires. Elle disait aussi qu'elle restait inerte avant, qu'elle se contentait de regarder le monde changer.

"Une vie où quelqu'un ne se contente que de regarder sans jamais agir n'a aucune valeur, peux importe sa longueur. Accumuler du savoir n'a aucun sens si ce savoir n'est pas utilisé. Tu as peut-être acquis une connaissance supérieure a la mienne part ta longue vie, mais le fait est que contrairement a toi, j'ai vécus chaque seconde de ma vie, j'ai utilisé chaque unité de temps a ma disposition pour avancer mon agenda. Qui de nous deux est le plus expérimenté ? Toi, qui a vécus des millénaires mais n'a commencé a agir que maintenant ? Ou moi, qui n'ai pas vécus aussi longtemps que toi, mais qui n'ai pas cesser d'agir malgré mon immortalité ?"


Je posais ma question sur un ton neutre, laissant clairement transparaitre que je ne cherchais pas a prouver un quelconque point de vue, mais mener a une réflexion. Celle dont je ne connaissais toujours pas le nom m'expliqua ensuite son point de vue concernant l'humanité, qu'elle allait finir par disparaitre, a cause du temps ou de leur propre bêtise. Je ne pouvais pas lui enlevé que les humains étaient stupide ou encore qu'ils mourraient en vieillissant, mais les humains avaient toujours fait preuve d'une ténacité sans égale et pouvaient même aller a l'encontre de toute prévision et battre l'imbattable.

"Il est vrais que les humains ne profitent pas d'une longue espérance de vie, qu'ils sont fragile et stupide, mais cette faiblesse les rend infiniment plus fort que nous pourront jamais l'être, car elle les incitent a s'améliorer, a se perfectionner, a persévérer. Certes, ils sont loin d'être parfait, mais leur obstination leur permet de briser toute sorte de prévision, ou de constat. Certains humains peuvent battre l'imbattable et surmonter l'insurmontable, c'est un pouvoir que les créatures comme nous ne pourront jamais avoir, ce pouvoir de briser la logique et le destin."


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le poids des âges   Dim 18 Sep - 11:26





Le poids des âges


feat.Tanith Amonwiel



Le ton et la discussion entre les deux protagonistes plus âgés que ce que leurs traits ne laissaient penser avait fini par se détendre, poursuivant leurs échanges d'avis de façon bien plus civilisé que quelques instants plus tôt, cherchant d'avantage à se comprendre l'un l'autre que d'essayer d'imposer son point de vue à l'autre. Cela convenait plus à notre dragonne qui n'avait pas pu discuter de ce genre de sujet depuis bien longtemps, les seuls êtres étant capable de la comprendre n'ayant été que ses frères jusqu'à présent.

Ce vampire reste un jeunot, mais il a des pistes de réflexion intéressante, s'il parvient à vivre aussi longtemps que certains de ses semblables que j'ai pu croiser lors de mon voyage, il pourrait bien mieux tourner qu'eux... Ou se briser en de bien plus petits morceaux en affrontant le temps qui passe, mais nous ne ni sommes pas encore.

Fixant le grand homme aux cheveux blancs avec ses yeux rubis, Zinnia esquissait un léger sourire devant le premier parti de ses paroles, comparant son activité de ses derniers siècles avec l'inactivité que l'ancienne juge cendrée avait révélée dans son élan précédent.


-Chacun a un rôle à accomplir et de là d'où je viens, mon rôle était de rester spectatrice et de n'intervenir que lorsque le besoin se faisait réellement sentir. Je comprends cependant ce que tu me dis, nos expériences sont différentes tout comme la façon de voir les choses qui en découle, mais j'aurais sûrement dû faire comme toi à certains moments de mon histoire, notamment vis-à-vis des êtres qui me sont chères... Cependant, le passé est derrière et rien ne la changera jamais, le temps restant notre maître à tous. Car à la différence de toi qui peux te régénérer presque indéfiniment grâce à tes particularités raciales, moi, je ne possède qu'une longévité plus longue que la moyenne. Je finirais par rejoindre mes prédécesseurs lorsque le temps en aura fini de jouer avec moi, mais je suis encore à la moitié de ma vie, jeune adulte que je suis, il me reste encore du temps devant moi.

Vint alors l'analyse de l'humanité et Zinnia fut rassuré de voir qu'elle n'était pas la seule à penser que cette espèce était loin de faire l'unanimité, bien qu'elle ne ressente aucune animosité envers elle. Elle avait juste du mal à comprendre comment une espèce aussi faible arrivait à percer dans autant de monde différent et à survivre alors qu'elle n'avait rien pour elle... Sans le savoir, le vampire donnait d'ailleurs quelques éléments de réponses à notre héroïne, qui s'en ravit.

-Malheureusement, je ne peux aller que dans ton sens Nosferatu. J'ai traversé bien des mondes avant d'arriver ici et j'ai eut la surprise de recroiser cette espèce bien des fois. Donc d'après tes dires, ils auraient une sorte de pouvoir qu'ils leur permettraient d'aller contre le destin et les lois qui régisse les mondes ? Cela me semble un peu tiré par les cheveux, mais je n'ai pas de contre arguments à te présenter... Au contraire même. C'est étrange... Sais-tu d'où peu bien leur venir cette force ? Une forte volonté est assez commune chez les espèces intelligentes, il doit y avoir autre chose...

Me voilà à essayer de comprendre l'incompréhensible... Cela fait bien des siècles que ça ne m'était pas arrivé et ça me fait du bien de pouvoir reprendre mes habitudes de Juge observatrice, essayant de comprendre le pourquoi du comment même si certaines questions ne pourront jamais trouver de réponse. Qu'il est agréable de prendre un peu de bon temps, de sortir son esprit de ce lieu qui ressemble à une prison pour bizarrerie, comme peu l'être ce Zayro Jinn, afin de se retrouver un peu.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le poids des âges   Sam 24 Sep - 22:19





Feat. Zinnia

Le poids des âges



La petite fille avoua que mon raisonnement était fondé, et qu'elle aurait probablement dut suivre mon exemple a certains moments de sa vie. Elle disait également que par chez elle, chacun avait un rôle prédéfinis à remplir et que le siens se résumer a être spectateur en n'agissant que quand cela était vraiment nécessaire. Si mon rôle a moi était de stimuler l'humanité pour la faire évoluer, le siens semblait juste se limiter à voir les choses se dérouler, mais que pouvait bien signifier "agir seulement quand le besoin se faisait vraiment sentir" ? Si elle ne se contentait que d'observer le déroulement du monde, agir ne serait qu'influencer ce déroulement, et modifier ce qu'elle devait surveiller. Je prenais mon menton dans ma main droite, en posant ma question à la petite fille.

"Et selon quels critères décide-tu d'agir ? Si tu ne te contente que de surveiller le monde, agir modifierais le sujet de ton observation, tu dois donc veiller a ce que quelques règles ne soient pas brisée ?"

L'enfant accepta et rejoignit mon point de vus concernant l'humanité en disant qu'elle avait traversé bien des mondes et avait toujours vus les humains vivre, survivre et proliférer. Elle disait qu'elle trouvait mon analyse trouvé par les cheveux, mais l'accepta pour l'instant, n'ayant pas de contre-argument à mon approche. Elle demandait toutefois pourquoi, selon moi, les humains possédaient ce genre de capacités. A mon sens, les humains étaient dotés de cette capacité surprenante de briser le destin et toute forme de prévision comme les oiseaux étaient dotés d'ailes ou les poissons de branchies.

"Ta question n'a pas réellement lieu d'être. Te demande tu pourquoi les oiseaux peuvent voler et pas les loups ? Te demandes-tu pourquoi les poissons peuvent vivre dans l'eau, quand la majorité des créatures meurent de noyade ? L'humanité possède la capacité unique de survivre et de s'adapter a toute menace pour ensuite l'écrasé. C'est l'ordre naturel des choses, tout comme le fait que le ciel soit bleu, ou le soleil jaune."



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le poids des âges   Sam 1 Oct - 14:20





Le poids des âges


feat.Tanith Amonwiel



Prenant son menton dans sa main, le vampire analysait les dires de son interlocutrice intelligemment et allant même jusqu'à poser une question fondée qui laissait notre dragonne dans sa surprise tellement elle ne si attendait pas. Pour quelles raisons restait-elle spectatrice et quelles sont les conditions pour qu'elle se décide à intervenir ? Au vu de ce que Zinnia lui avait raconté, il était normal que ce genre d'interrogation germe dans l'esprit du curieux vampire. Ne laissant rien transparaître sur son visage, comme à son habitude, elle se contentait de fixer l'homme pâle comme avec ses yeux rubis froids comme les rubis dont ils avaient l'éclat.

Dois-je en dire d'avantage ? Ce genre de détail ne le regarde pas après tout et je déballe un peu trop facilement mon histoire depuis tout à l'heure, dans le seul but de prouver à se Nosferatu que j'ai raison. Cette réaction est étrange de ma part, pourquoi ne pas avoir juste tourné les talents et quitter cette clairière sans lui décrocher un mot. La curiosité de ce personnage ? Non, je connais son espèce, je n'en ai rien à tirer d'avantage que je ne connais pas déjà. Pouvoir parler avec un être pouvant se vanter d'avoir des années dernières lui alors ? Peut-être... C'est étrange...

S'enfermant dans ses pensées l'espace d'une seconde, la jeune fille finit par soupirer en haussant légèrement les épaules devant son propre raisonnement, poursuivant sur sa lancée pour en finir avec cette histoire qui n'avait pas de sens dans ce monde de toute manière.


-J'observe les mondes que je croise pour mon plaisir et ma curiosité personnels. Non, je suis né pour surveiller mes frères qui ont pour mission de créer la vie et de la détruire une fois que la création a atteint à un certain stade d'évolution. Je suis la garante qu'ils ne profitent pas de leurs dons pour faire ce qu'ils veulent et je dois intervenir si l'un d'eux dépasse ses droits... Marquant une pause soudaine, Zinnia serrait les dents en baissant les yeux vers le sol. Ou s'ils venaient à s'affronter, je devrais les séparer...

De mauvais souvenirs revenaient à l'esprit de la dragonne qui serrait le poing de nouveau, inquiète pour ses deux frères qu'elle n'avait pas revu depuis bien trop longtemps à ses yeux. Heureusement, la seconde réplique du vampire réussi à détendre l'atmosphère, revenant sur le cas « humain » et de leurs capacités innés un peu exagéré aux yeux de la Juge cendré. Ce décrispant en mettant de côté ses inquiétudes de sœur, elle prit un ton amusé en revenant sur son discours.

-J'aime les questions qui n'ont pas lieu d'être, même s'il est rare de trouver une solution, il me plaît de chercher des explications à l'inexplicable. Nous avons le temps pour cela après tout. Cependant, dans l'ordre naturel des choses, le ciel n'est pas toujours bleu et les étoiles jaunes sont enfaîte relativement rare dans l'immensité du ciel. Les étoiles bleues ou blanches sont d'ailleurs bien plus belles à contempler.

Après les souvenirs d'un affrontement sanglant, ce fut des souvenirs de voyage à travers les étoiles qui emplissaient la mémoire de notre héroïne, se revoyant voyager à travers des paysages aux mille et une couleur, aux ciels parme ou d'un orange flamboyant... Elle en avait vu des choses avec ses frères et cela réussit à lui faire perler une larme au coin de son œil droit.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le poids des âges   Ven 7 Oct - 20:46





Feat. Zinnia

Le poids des âges



La jeune fille expliqua qu'elle observait le monde pour son plaisir personnel, et disait qu'elle existait pour s'assurer de l'équité entre ses deux frères, qui avaient des pouvoirs de destruction et de création. Cette petite histoire me fit doucement sourire, m'évoquant encore une fois les déblatérations d'Aki concernant un quelconque équilibre. A en croire ses dires, cette enfant et ses frères seraient des sortes de forces de la nature symbolisant la création, la destruction et l'équilibre.

"Intéressant. Et qu'es tu donc pour avoir un tel rôle ?"

Je serrais légèrement les poings, espérant qu'elle ne me dise pas être une sorte de déité. Mes humains n'ont pas besoin de restriction, encore moins venant de quelconque dieux. Seule l'humanité doit pouvoir choisir la direction qu'elle prendra, et en tant qu'ancien humain, c'était mon rôle de m'assurer qu'elle puisse continuer sur sa route sans être dérangé. L'enfant déclara aimer se poser des questions, même si celles-ci étaient insolvables. Elle commenta également que dans l'ordre naturel des choses, le ciel n'était pas toujours bleus, et que les étoiles n'étaient pas toujours jaune et qu'elles pouvaient également être bleus ou blanche.

Je fus pris d'une légère mélancolie a l'évocation des étoiles, me rappelant le réconfort que m'apportait la voie lactée dans ma jeunesse, et même encore aujourd'hui, dans une certaine mesure. Cette magnifique nappe obscure sur laquelle étaient cloués les astres, il n'était pas très difficile d'imaginer qu'elle était bien plus grande que je ne pouvais l'imaginer, sans parler des différences qui pouvaient exister entre les nuits de chaque monde.

"Bien que je n'ai jamais vus d'autre décors, je veux bien te croire quand a l'existence d'autre ciel, ou d'autre soleil, mais je parle ici de ceux avec lesquels nous vivons, et même si je comprend qu'il puisse être intéressant d'analyser et de chercher a comprendre des choses aussi complexe et erratique que la raison d'être des choses, ce n'est a mon sens qu'une perte de temps. A quoi bon dédier tant de ressource a l'acquisition d'une information si peu utile ? Enfin, pour ce qui en est de ma part, l'humanité a simplement l'avantage d'être incroyablement nombreuse et versatile."

Je posais ma main droite sur ma hanche, et utilisait la gauche pour appuyer mon discours tout en apportant quelques exemples.

"Même si des individus disparaissent par milliers, l'humanité survivra et s'adaptera à ce qui a causé autant de mort parmi eux. Les humains ont créé la métallurgie et la tannerie pour se protéger des animaux sauvages, ils ont appris à manier la magie pour éliminer les créatures qui étaient trop dangereuse pour eux. De la même façon, elle a toujours produit un individu capable de la débarrasser de ses plus grandes menaces, qu'elles soient interne ou externe. Ceci ne te satisfera peut-être pas, mais c'est un processus qui s'est toujours répété jusqu'à lors."


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le poids des âges   Ven 21 Oct - 18:20





Le poids des âges


feat.Tanith Amonwiel



-Je suis...

Qui suis-je aujourd'hui ? Qui suis-je depuis l'affrontement de mes deux frères ? Une simple vagabonde à la recherche d'un fantôme, allant jusqu'à user de mes dernières forces pour voguer d'un monde à l'autre dans l'espoir d'entrevoir la trace de celui qui avait été l'un de mes piliers depuis ma plus tendre jeunesse. Capable du pire, de détruire tout et n'importe quoi et d'insuffler la mort aux faibles qui se tenaient à ses côtés par sa seule présence, il était finalement le plus doux de notre trio. Conscience dans notre équipe devant mon indifférence et le radicalisme de notre frère aux écailles blanches. Puis-je encore m'appeler Juge de quoi que ce soit aujourd'hui ? Qui es la "moi" qui se trouve perdu au milieu de nul part aujourd'hui ? Il faudrait que je réfléchisse à cette question insoluble un jour...

Le regard rubis de la jeune fille plongé dans celui de la créature nocturne qui était venu la déranger dans son petit entraînement quotidien, elle stoppait sa phrase subitement, se mettant à regarder ses mains encore tremblantes à cause de la fatigue dût à un simple échange de tir sans intentions destructrices ou autre. Fermant le poing, la jeune fille passait sa main frêle dans ses cheveux, tâchant toujours de cacher sa fatigue à son interlocuteur, en soupirant avant de finalement lui répondre en le fuyant du regard.


-Je ne suis plus personne, juste une sœur à la recherche de son frère.

Reprenant son interprétation sur les êtres humains, Zinnia semblait ailleurs, son esprit se vagabondant entre ses souvenirs. Perdu dans ses pensées, un détail vint alors réveiller sa curiosité, venant rallumer son regard qui s'était éteint l'espace d'une seconde en lui faisant tirer les deux armes qu'elle cachait jalousement derrière elle alors qu'elle s'approchait du vampire d'un pas décidait. Ne se préoccupant même pas de comment le prédateur pouvait voir ce soudain rapprochement de la part de la dragonne, elle attrapait ses deux armes par les canons et en retirer les chargeurs, arrivant devant l'homme elle lui m'était les deux bouts de métal incrusté de runes sous les yeux et reprenait la parole.

-Tiens, j'y pense ! Toi qui côtoies les humains depuis bien des saisons, tu pourrais peut-être m'aider. Je tiens ses drôles d'armes d'humains qui m'ont attaquée dans le monde d'où je viens. Mes pouvoirs n'étant plus ce qu'ils étaient dans le temps, j'ai décidé de les utiliser... Mais je n'ai pas été capable de comprendre qu'elle genre de flèche ses armes utilisaient, j'ai donc usé de mes piètres connaissances runiques afin qu'elles puissent pomper dans mon mana afin de remplacer les munitions d'origines.

Elle jetait alors un coup d’œil autour d'elle, regardant les arbres légèrement brûlés qui venaient de faire débat, montrant alors son dos à son interlocuteur avant de reprendre.


-Cependant, ce monde est bien dangereux et ce n'est pas avec mes pouvoirs ou cette puissance de feu médiocre que je pourrais me défendre convenablement... Enfin, c'est bien utopique de ma part, mais j'ose espérer que tu sais comment fonctionnent ses drôles d'armes humaines et que tu pourrais m'aider. Après m'avoir fait étaler mon passé comme je viens de le faire alors que je connais rien de toi, Nosferatu, ce n'est que la moindre des choses.

Instinctivement, Zinnia avait remonté sa cape pour cacher son cou, regardant l'homme au teint pâle par-dessus son épaule, ne laissant voir que son œil rouge et froid.



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le poids des âges   Mer 26 Oct - 18:08





Feat. Zinnia

Le poids des âges



La jeune fille semblait être perdue dans ses pensées. Elle disait n'être qu'une sœur à la recherche de son frère, mais était-il seulement ici ? Avais-je en face de moi l'un de ces élus qui pensait pouvoir aller a l'encontre de la volonté des dieux avec si peu de pouvoirs ?

"Je doute que tu ne retrouve ton frère ici, gamine. Peut-être a-t-il était invoqué, peut-être est-il mort, peut-être même n'a-t-il jamais mis les pieds ici. Quoiqu'il en soit, tu ferais mieux d'oublier ta quête pour l'instant et te concentrer sur ta survie."

Je me tournais vers les arbres calcinés.

"Et cela commence par éviter d'attirer l'attention sur ta personne. J'aurais très bien pus te tuer, comme l'aurais surement fait d'autres élus moins conciliant."

La petite fille finit par faire un mouvement brusque en sortant ses deux armes a feu de son dos, avant de me les tendres, en me demandant si je pouvais l'aider avec celles-ci. A l'entendre, elle les aurait volé a des humains de son monde, et avec la perte de ses pouvoirs, aurait décidée de s'en servir. Toute fois, elle ne semblait pas comprendre quel genre de munition ses armes utilisaient, et se contentait de les lier à sa personne pour utiliser son énergie comme munition.

"Je pourrais très certainement t'aider en effet, même si je ne "côtoie" pas les mortels comme tu semble le croire, je suis d'assez prêt leur progrès, et j'ai déjà fabriqué des armes de la sorte. En revanche, je ne comprends pas pourquoi je devrais le faire. Après tout, tu n'es qu'une inconnue qui s'amuse à détruire des arbres. Tu n'es rien pour moi, même pas une humaine. Si tu veux que je t'aide, il faudra m'offrir une compensation. En attendant, je peux te donner une petite information. Tes armes utilisent des balles de métal comme munition propulsé par la combustion d'une poudre spéciale. Seulement, très peu de personne sont capable de produire ce genre de munition, et je suis l'une de ces personnes. Je te conseillerais de te rabattre sur d'autres armes, ou bien de trouver quelque chose qui pourrait m'intéresser."


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le poids des âges   Sam 29 Oct - 17:06





Le poids des âges


feat.Tanith Amonwiel



Apparemment, le Nosferatu n'est pas dans l'optique de venir en aide à une demoiselle en détresse, c'est fâcheux... Tout en n'en profitant pour me dire que mon frère est certainement pas en Kosaten, mais sur ce point, je sais déjà plus de choses que ce suceur de sang, donc cette remarque ne me fait ni chaud, ni froid. Cependant, le fait de me demander une contre partie en échange d'un simple coup de main après le temps et la salive qu'il m'avait fait perdre... C'est un peu gonflé et cupide de sa part.

Esquissant un petit sourire, la jeune fille écoutait les remarques du pâle homme avant de se retourner, remettant ses deux armes dans leurs états d'origines avant de les ranger dans son dos, reposant sa main droite contre sa hanche en l'écoutant se plaindre pour les arbres, une fois encore... ce discours commençait d'ailleurs à fatiguer la dragonne, même si cela ne se voyait pas spécialement dans son attitude.


-Mon frère, c'est mon affaire. Par contre, tu es toujours bloqué sur ton histoire d'arbres égratignés ? Moi qui étais déjà passé à autre chose, à croire que tu te fais « vieux », immortel. Mais bon, je comprends bien ce que tu essayes de me dire : je ferais plus attention à l'avenir, je ferais en sorte de ne pas faire de mal aux arbres lorsque je dormirais dans leurs branches.

Cette dernière remarque était volontairement plus sarcastique que le reste de sa tirade, surtout qu'elle avait déjà dit qu'elle serait plus prudente à l'avenir et se répéter une nouvelle fois lui roulait sur les nerfs, sans pour autant paraître plus désagréable ou agressive qu'à l'habitude et pour finalement revenir sur la très brève explication du vampire en ce qui concernait les munitions de ses armes inconnues. Portant sa main à son menton, elle réfléchissait un moment en silence avant de reprendre.

-Des balles de métal et de la poudre alors... Je vois... Cependant, qu'entends-tu par « compensation » ? Désolé pour toi, mais je ne t'offrirais ni mon corps, ni mon sang, pour assouvir tes besoins bestiaux. Cependant, si jamais un jour j'ai besoin de te retrouver, , avec une compensation digne de ce nom avec moi bien sûr, vers où devrais-je diriger mes pas pour revoir l'agréable Nosferatu centenaire qui se tient devant moi ? D'après tes dires, tu es un artisan de talent, cela pourrait m'être utile un jour, qui sait.

Bien, je ne soutirerais plus rien de ce grincheux sans avoir quelque chose à lui offrir, alors... Et moi qui me disais que je ne trouverais pas plus désagréable que le Zayro Jinn de service... Les Humains (et leurs sous-espèces comme celle des Nosferatu) sont décidément plus complexes qu'ils ne le laissent penser aux premiers regards. Ils sont surtout plus stupides, cupides et sanguinaires enfaîte... Ce Nosferatu a raison, je dois faire plus attention jusqu'à avoir retrouvé une partie de mes pouvoirs, mais ce n'est pas de ma faute s'ils me forcent à montrer les crocs. À croire que ma patience n'a pas réussi à être transférée dans ce petit corps...


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le poids des âges   Dim 30 Oct - 2:00





Feat. Zinnia

Le poids des âges



La jeune fille semblait ne pas vraiment apprécier le fait que j'aborde de nouveau le sujet de la nature qu'elle avait saccagé. Elle me traitait de "vieux", incapable de tourner la page. Elle se trompait. La nature qu'elle avait détruite allait, comme elle l'avait dit auparavant, se régénérer en quelques années. Non, le problème venait du fait que cette élue ne savait pas se faire discrète et ne ferrait certainement pas long feu sur cette terre au vus de ses capacités actuelles.

"Outre le fait que tu endommage mon matériel de travail, le problème vient surtout du fait que tu attire l'attention sur toi alors que tu n'es pas capable de te défendre. Ce ne sont que des conseils, prend les ou refuse les comme bon te semble. Après tout, ta survie m'est bien égale."

La jeune fille aborda ensuite le sujet de la compensation, en précisant qu'elle ne me donnerait ni son corps ni son sang et me demandant où elle pourrait me retrouver si elle avait besoin de moi. Je poussais un léger soupire en lui expliquant ce qui pourrait faire l'affaire.

"Des parties de ton corps, ou ton sang pourraient faire de bon ingrédients magique, pour peu que tu te développe. Pour le moment, tu ne vaux guère mieux qu'un autochtone de ce point de vue. Tu peux m'apporter un objet magique suffisamment puissant, ou une grande quantité de yens. Ma boutique est a Chikai, et je te conseil d'oublier l'hypocrisie en t'adressant a moi, ou je devrais te montrer a quel point je peux être désagréable."


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le poids des âges   Jeu 3 Nov - 19:29





Le poids des âges


feat.Tanith Amonwiel



C'est moi ou son discours commence vraiment à devenir redondant ? Es que moi aussi, j'étais aussi répétitif avec mes frères lorsque je leur faisais la morale ? Ou alors ils étaient assez malins pour ne pas avoir à me faire répéter la même chose cinquante fois, mais là le truc, c'est que ce Nosferatu se répète dans le vent, j'ai bien compris son discours... Il faut croire que certaine espèce ne sont pas faites pour vivre longtemps, le poids que leurs met les années sur les épaules leur faisant perdre les pédales... Pauvre petite créature...

Soupirant une nouvelle fois, la dragonne fermait les yeux de fatigue à force d'entendre encore les mêmes conseils de la part de son interlocuteur. Ne voulant pas l'offusquer et de risquer de le mettre en rogne, elle se contentait de forcer un sourire comme les humains savaient aussi bien en faire (même si le sien était loin d'être convaincant) avant de prendre la parole.


-J'ai bien compris, Nosferatu, j'éviterais d'user de mes armes à tort et à travers à l'avenir. Je vais trouver d'autre moyen de m'entraîner... Genre, taper sur des humains que d'autres humains souhaitent voir disparaître par exemple. En traversant les Territoires Neutre, j'ai cru comprendre que c'était assez bien vu par les autochtones de faire ce genre de chose.

Arrêtant sa simulation de sourire, la jeune fille masser ses joues endolories par cet exercice inhabituel, le laissant expliquer vulgairement ce qu'il sous-entendait par « compensation », en profitant toujours pour envoyer quelques piques à notre héroïne qui avait arrêter de les relever, se contentant de noter dans sa mémoire la position de la boutique du vampire.

Hypocrite ? Et bien, ce Nosferatu reste bien aussi puéril d'esprit que les humains qu'il côtoie, c'est pitoyable... Cependant, s'il est aussi bon artisan qu'il le prétend, ses services pourraient m'être utile un jour, l'avenir reste incertain, maintenant plus qu'avant, autant avoir quelques contacts dans ma manche si jamais les temps deviennent plus durs.

Ce contentant d'un
« Aye... Aye... » blasé en guise de réponse en ce qui concernait sa demande de courtoisie, la jeune fille eut un violent frison dans le dos l'espace d'un instant, prenant un air féroce en ce tournant en direction d'une volé d'oiseau fuyant une zone de la forêt ce trouvant plusieurs kilomètres plus loin.

Cette énergie... Ne me dites pas que ce serait... ?! Non, impossible ! Enfin ?! Je n'ai pas de temps à perdre !


-Nous nous reverrons peut-être un jour, Nosferatu.

Faisant court et précis en guise d'au revoir, la jeune fille partait au quart de tour en direction dut violent rugissement qui venait de résonner dans la forêt, ne donnant même pas un dernier regard au vampire et ne lui laissant même pas le temps de répondre, elle disparut en sautant de branche en branche (en prenant garde de ne pas les abîmer, bien sûr).

Après une longue et interminable distance, la jeune fille s'élevait au sommet d'un arbre pour admirer le spectacle : Un dragon native de ce monde affrontait un autre dragon dont l'énergie était connue de la dragonne, car étant celui du Noble animal aux yeux émeraude qui l'avait secouru, mais c'était l'autre élu présent qui attirait le regard de Zinnia.


-Mon... Frère... Enfin...

S'apprêtant à les rejoindre pour leur prêter main forte, elle se stoppait juste avant de bondir, devant soudainement indécise...

L'hôte de mon frère et celui-ci combattent côte à côte, je le sens... Mais pourquoi la puissance de mon frère est aussi base ? Pourquoi le bras de l'hôte est-il noir ?! L'autre stupide humaine a oublié ce détail lors de son rapport ! Le sceau est donc si faible que ça ?! Mais l'hôte reste plus fort que moi à l'heure actuelle... Que faire... ?

Regardant le combat en silence, perchait dans les branches, la jeune fille se contentait d'observer tout le reste de la scène de loin, sans intervenir. Finalement, la jeune élue de Seika finissait par reprendre la route et celui qu'elle cherchait depuis si longtemps finissait par en faire de même, laissant derrière lui une profonde énergie négative qui faisait grincer les dents de la dragonne.


-Le sceau ne tiendra pas longtemps à cette vitesse... Idiots d'humains. Mais je ne peux rien faire pour le moment, je dois profiter du fait que mon frère ne souhaite pas quitter son sceau pour des forces.

Inquiète, Zinnia décidait de laisser son frère pour le moment, préférant se concentrer, comme lui avait conseillé le vampire, sur elle-même pour le moment. Retrouver sa puissance d'antan devenant subitement une priorité pour elle suite au mauvais pressentiment qui venait de naître dans son cœur.






HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Le poids des âges   

Revenir en haut Aller en bas
Le poids des âges
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» Le poids de la Digicel dans la fiscalite haitienne
» Le poids et le nombre des deportes pour 2006
» Un chanteur de poids à redécouvrir
» Quand M. Hamburger gagne son poids en hot-dogs...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Ville de Tokonatsu-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.