Partagez | .
Scénario - Voyage en famille
Invité Invité

-



MessageSujet: Scénario - Voyage en famille   Jeu 1 Sep - 23:55




Voyage en famille

Lieu : Ayumu (Bord de l'océan)
Spoiler:
 
Délai de réponse : 2 jours
Date de début : 01 septembre 2016
Ayumu est une petite ville côtière dont l'attrait principal est son port de pêche qui s'essaye de temps à autre à la plaisance. Rien de bien extraordinaire si ce n'est quelques lois uniques qui règnent dans cette bourgade qui as dû s'adapter au passage de nombreux visiteurs souhaitant se rendre sur l'archipel paisible se trouvant à l'ouest des territoires neutres pour une raison ou pour une autre. Peut être y avez vous été attiré par l'attrait sans faille de leur célèbre ragout de thon d'eau tiède, ou par la réputation qui n'as encore jamais faiblis du vieil homme réputé pour être le plus grand pêcheur de Kosaten ? Ou peut être désirez vous juste visiter l'archipel difficile d'accès dans la grande majorité des villes mais dont le port est devenus un des objectifs principaux d'Ayumu ? Peut être encore, êtes vous juste là sans trop savoir pourquoi, attiré par les remparts un peu plus haut que les hameaux misérables que vous avez pus croiser en dehors des capitales et de quelques exceptions ? Quoi qu'il en soit, vous êtes ici.

Le bruit, ou l'odeur, ou l'air suspicieux des gens qui se dirigent vers cet endroit finissent par vous attirer vers une taverne au nom plutôt étrange « l'auberge des dés cliquent », ou, effectivement, les gens semblent s'adonner à un grand nombre de jeux d'argent. Sur une large table ronde, des hommes s'adonnent au bras de fer à grands cris, au fond de la salle, sur le sol, des combats de crapauds et de divers insectes font jaillir des rires lourds et gras, sur le devant de la scène, une table de cul de chouette, un jeu purement incompréhensible, un peu plus loin des gens visiblement éméché s'amusant à lancer des couteaux contre quelques yens, et au milieu de tout ce beau monde, quelques croupiers récolant des paris sur les vainqueurs des différents jeux. L'ambiance est bon enfant, bien que parsemée d'ébriété.

On ne tarde pas à vous inviter à rejoindre, à grand renforts de claques dans le dos, de pintes de bière offert et de ''partie gratuite pour commencer'' ou encore de ''vous êtes sûrs de gagner à ce jeu enfin ! Regardez vous !'' Plus vous refusez, plus les gens deviennent insistant, mais sans jamais devenir brutaux. L'alcool coule à flots, les rires et les claques amicales résonnent dans la pièce et les bonhommes rougeaud jettent des coups d’œils grivois aux jeunes femmes bien en chair.

------------------------------
---------------
---------

A vous de jouer ! Je vous laisse déterminer l'ordre de post vous même ! Pour l'instant je vous laisse improviser plus ou moins sur votre façon de vous rencontrer pour le premier post, vous pouvez également jouer au jeu d'argent ou refuser, à vous de déterminer l'issue de ces différents jeux, vous êtes uniquement prié de ne pas encore sortir de l'auberge Wink !

Bonne chance, et pour toute précisions n'hésitez pas à demander par Mp (je reposterais sous ce compte à la fin de votre tour bien entendus).
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1679
Yens : 1058
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 28

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Ven 2 Sep - 19:46


VOYAGE EN FAMILLE (scenario)

feat.Jason, Zoro, Rihan, Akemi, Haru



Enfin, après plusieurs jours de galop, Jason avait atteint sa nouvelle destination. Après plusieurs semaines passées à Minshu, et de nombreux renseignements obtenus sur Kosaten, il avait pris une nouvelle décision : explorer un peu ce nouveau monde et voir ce qui en découlerait. Puisque visiblement il était coincé sur ce nouveau monde, autant qu’il apprenne à le connaître. Il avait alors entendu parler d’une ville portuaire dominant un large archipel à l’ouest du continent. Il ne savait pas très bien pourquoi, mais le Minshujin avait éprouvé l’envie de découvrir de plus près cet endroit.
Dès qu’il arriva en ville, il eut le pressentiment qu’il serait déçu par l’endroit. Mis à part ses ridicules remparts, son ragoût de thon vanté partout ou bien ses tavernes, il n’y avait strictement rien de particulier à noter. Et en définitive, rien d’intéressant. Il se promit tout de même d’aller visiter les quais de la ville le lendemain matin, mais il était trop tard ce soir. La pénombre s’était abattue sur les lieux.

Agacé par cette triste réalité, et après avoir rendu à une écurie le cheval qu’il avait loué pour arriver jusqu’ici, Rock fut attiré par le brouhaha qui venait d’une taverne. Ce n’était généralement pas dans ses habitudes de fréquenter ce genre de lieu quand ce n’était pas pour rencontrer un informateur pour le travail, mais il faisait plutôt frais ce soir, et les embruns marins n’aidaient pas. Désireux de se réchauffer en buvant un peu d’alcool, Rock entra en se faisant discret. Il commanda rapidement une bière locale qui lui parut buvable, et alla s’assoir à la table au fond de la salle, qui était plongée dans la pénombre et déserte. Tout le monde était attroupé autour d’une table au centre de la grande salle, ou jeux, paris, et beuveries allaient bon train.

On tenta plusieurs fois d’y attirer le jeune nippon, mais il était habitué à ce genre de comportement dans une taverne. Il refusa à chaque fois poliment jusqu’à ce que l’un des participants ne se montre un peu trop insistant. Habilement, il renversa volontairement un peu de sa chope sur l’inconnu en prétextant un accident, ce qui provoqua aussitôt un mouvement de recul chez celui-ci. L’homme observa sa chemise désormais trempée, et releva la tête dans l’espoir d’insulter l’assassin. Mais Jason avait déjà disparu au fond de la pièce, à la table qu’il avait repérée en entrant. Déçu, l’étranger se tourna vers la grande table, et retourna à ses occupations.

La taverne était fréquentée ce soir. Plusieurs femmes particulièrement jolies s’attiraient les huées des hommes les plus directs ou ivres, et l’argent circulait aisément entre les joueurs. Seul à sa table, à moitié dissimulé dans la pénombre, Jason porta la chope à ses lèvres, et en but quelques gorgées. Un soupir de satisfaction s’échappa de sa bouche : au moins, la bière était fraîche, et plutôt bonne. Il continua à observer les différentes personnes qui occupaient les lieux en silence, sans grand espoir que quelque chose se passe, durant plusieurs minutes. Après une nouvelle gorgée, il se promit de chercher une taverne plus calme où passer la nuit une fois sa bière terminée…



Dernière édition par Jason Rokuro le Mer 7 Sep - 19:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1068
Yens : 437
Date d'inscription : 31/07/2016

Progression
Niveau: 66
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Akemi Namikaze ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Ven 2 Sep - 21:55







Voyage en famille (scénario)

feat Jason, Chrome, Zoro, Rihan, Haru, Rob


Une fois qu'Akemi fut pleinement reposée, elle décida de quitter les villages marchands. Il lui fallut plusieurs heures de marche sur la route commerciale pour qu'elle se décide finalement à se rendre au bord de l'océan. Lors de ses missions dans les différents Grands pays de son monde, la kunoichi n'avait que rarement eu l'occasion de profiter du paysage qu'offrait la mer. Donc, vu qu'elle n'avait pour le moment aucune obligation, elle décida de profiter de l'occasion et de s'y rendre.

La Namikaze mis plusieurs jours à traverser d'Est en Ouest le territoire. Elle pestait intérieurement contre ce sceau qui lui avait rendu la vie beaucoup plus difficile. Sans celui-ci, elle aurait mis deux fois moins de temps car elle aurait alors pu se déplacer à sa vitesse de ninja.

Décidant de mettre ces préoccupations de côté, la jeune femme arriva enfin dans la petite ville côtière d'Ayumu. Déjà, elle sentait l'air salé de la mer alors qu'il lui fallait encore traverser l'endroit pour pouvoir y accéder. Mais avant qu'elle puisse esquisser un geste vers l'océan, un bruit de gargouillement la fit s'arrêter d'un coup. Pensant encore avoir des provisions dans le sac dont elle s'était munie à son départ de la ville marchande, Akemi le posa à terre et s'agenouilla pour fouiller dedans. Manque de chance, il semblait qu'elle avait déjà tout finit.
Rah ! C'est pas possible ! Je vais encore me retrouver dans une auberge bruyante ! La joie ! Soupirant, la Namikaze remit son sac sur son dos et se dirigea vers ce qui apparaissait être le centre-bourg.

Presque aussitôt, des acclamations et la convergence de personnes vers un lieu spécifique indiquèrent à la kunoichi la présence de l'établissement qu'elle cherchait. Mais une fois à l'intérieur, elle eut envie de faire demi-tour. Elle qui cherchait le calme dans cette ville côtière, ici, c'était tout l'inverse. Particulièrement à une table au centre de la pièce où s'amassait un gros groupe de personnes. On y retrouvait beuveries, paris, autres jeux d'argent et plein d'autres choses qu'Akemi n'avait même pas envie de découvrir.

Cependant, son arrivée ne passa pas inaperçue dans la taverne et bientôt, plusieurs hommes et femmes l'enjoignaient avec plus ou moins d'insistance à se joindre à eux. Et le masque de froideur qu'affichait la Namikaze ne les rebutait pas le moins du monde. On aurait même dit que cela représentait un excellent défi pour eux. Il fallut plusieurs minutes et des dons d'esquive exceptionnels à la brune pour que, finalement, elle puisse se défaire de ses "assaillants".

Elle repéra assez vite une table occupée uniquement par un homme. Celui-ci semblait assez calme par rapport aux autres, et, étant donné que c'était la seule table "libre", Akemi s'y dirigea rapidement. Elle commanda au passage une des spécialités d'Ayumu, un ragoût de thon d'eau tiède, avec un verre d'eau. La commande arriva vite et la kunoichi avala rapidement le contenu de son assiette, ne trouvant pas le plat si bon que ça.

Maintenant rassasiée, la Namikaze reporta son attention sur son voisin de table. Celui-ci était assez mince, mais de part la présence de son sabre, il était sans aucun doute un guerrier. Il portait de longs cheveux bruns et une tenue traditionnelle que la jeune femme avait déjà vu dans son propre monde. Mais le détail qui attirait le plus son attention était ses yeux améthystes. Cette couleur peu commune l'intriguait vraiment. Mais, n'étant pas du genre à engager une conversation, Akemi se contenta de détourner le regard une fois qu'elle eu terminer son analyse. Certes, elle gardait toujours une part de son attention sur lui, au cas où il l'attaquait sans raison, mais elle se contenta de reporter ses yeux sur le groupe bruyant.
Ça change pas d'un monde à un autre, y en a toujours à se saouler et à faire n'importe quoi. Pensa-t-elle en roulant des yeux.

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Sam 3 Sep - 12:21




feat. Jason Rokuro, Akemi Namikaze, Chrome Dokuro, Zoro Roronoa, Rihan Nura & Rob Lucci

Voyage en famille

Après quelques jours de repos forcé suite à sa confrontation avec Zayro Jinn, Haru était de nouveau sur pieds et au meilleur de sa forme. En fait, depuis qu’il s’était juré de vaincre le Fuyjin, il ne s’était jamais senti aussi désireux de devenir plus fort. L’homme qui avait recueilli et soigné le Dessinateur n’avait rien voulu accepter de la part du garçon, si ce n’est quelques remerciements. Il prétendait en effet avoir assisté de loin au combat entre ce dernier et le lion, qui était peut-être moins monstrueux que son maître, en dépit de son apparence sauvage. Son sauveur était apparemment le père de l’un des deux jeunes hommes assassinés par l’élu aux cheveux blancs, et il se disait reconnaissant que le garçon aux cheveux bleus ait tenté de le sauver. Ce fut donc sur une poignée de main, triste, mais mutuellement respectueuse que les deux se séparèrent.

Haru avait, avant de reprendre la route, sortit sa carte de Kosaten. Il ne savait pas vraiment pourquoi il avait choisi de passer par Shiryoku… Par conséquent, l’épéiste aux yeux bleus ne savait pas non plus où diriger ses pas dès lors. Les possibilités étaient multiples. Au Sud se trouvait la nation de Seika, l’alliée des Minshujins en ces temps sinistres, et que le Marchombre n’avait encore jamais traversé. Cela pouvait être une option. Mais le garçon aux foulards pouvait également choisir de pousser son exploration des territoires neutres plus en avant, en poursuivant vers l’Ouest. Ce qui était sûr, c’est que la direction nord, vers la nation de glace, était pour le moment hors de question, à cause de la guerre qui venait de se déclarer, ainsi que de la faible puissance de l’orphelin.

Après quelques instants de réflexion, pesant le pour et le contre de chaque option, Haru privilégia la découverte des territoires neutres, en partie du fait que, comme leur nom l’indiquait, ces terres n’avaient pas ou pas encore pris position dans le conflit inter-nations et ainsi, il ne serait pas gêné dans ce sens-là. Il avait d’ailleurs pu l’observer lorsque Zayro avait pénétré dans la capitale neutre sans être inquiété, en dépit du fait que ses actes, dont le bretteur ignorait encore la teneur exacte, étaient connus. Le jeune élu choisit donc de marcher jusqu’à l’extrémité ouest. Cette longue odyssée aurait le mérite de lui offrir de nouveaux points de téléportation, lorsqu’il serait à nouveau capable d’utiliser son Grand Pas sur le Côté.

« En route ! »

Petite musique pour l’ellipse

Après un certain nombre d’étape, Haru touchait au but : il venait d’arriver à Ayumu, petit village côtier, dont ses précédents hôtes lui avaient vanté la gastronomie locale, tout en enjoignant au Minshujin de se méfier des mauvaises rencontres que l’on pouvait y faire, notamment dans les tavernes. La ville semblait resplendir sous les jolies couleurs apportées par le soleil radieux, et les embruns de la mer ne faisaient que renforcer son charme. Les rues étaient affluées d’effluves poissonnières, sans aucun doute la ressource principale du coin.

Mais Haru n’avait pas vraiment la tête à la contemplation de l’architecture du coin : sa longue marche l’avait assoiffé et il avait grand envie de se rafraîchir. Ses Dons n’étant pas capable de le faire, il dût donc chercher un établissement pour. Au gré du hasard, il arpenta quelques voies, avant de tomber sur une taverne, qui paraissait relativement fréquentée. Un bon signe selon le garçon. Il pénétra donc dans l’établissement.

Tout de suite, des odeurs d’alcools et de sueur l’assaillir, et il manqua de se boucher le nez. L’endroit était bondé, mais Haru venait juste prendre un verre. Se dirigeant vers le comptoir, en se frayant difficilement un chemin à travers la masse humaine, il put finalement commander une bière. Après en avoir bu quelques gorgées, le jeune homme se mit en quête d’un coin pour s’installer. Malheureusement, toutes les tables étaient prises. C’est là que deux gars, plutôt bien bâtis, le visage bien rouge signifiant les ravages de l’alcool, abordèrent le nouvel arrivant. Tous deux voulaient inciter le terrien d’origine à venir prendre part aux jeux d’argent qui battaient leur plein par ici. En effet, il semblait que cet établissement accueillait des combats d’animaux et des parties de bras de fer, avec les paris qui les accompagnent toujours.

Mais l’utilisateur d’arme blanche n’était guère porté à ce genre de jeux pour l’heure, même si d’ordinaire il ne refusait pas une petite partie, et de toute façon, il ne roulait pas sur l’or… Refusant d’abord poliment, il ne fit qu’attiser les railleries des deux autres. Finalement, ayant aperçu un petit coin tranquille dans le fond, il s’y déplaça instantanément, usant de son Pas sur le Côté. Le duo ne comprenant rien, il ne put que supposer, au vu de son état, avoir été victime d’une hallucination. Haru, quant à lui, se posa, et commença à siroter lentement sa boisson, appréciant sa saveur, tout en observant le déroulement des évènements à suivre.

Rétablissement terminé
Nouvelle route
Mer

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1428
Yens : 562
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 178
Nombre de topic terminé: 78
Exp:
3/12  (3/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Sam 3 Sep - 15:37


Bord de l'océan
Des gens




Encore un village côtier ? Mais à croire qu’il y avait que ça dans ce foutu pays. En même temps, quand on longeait la côté sans s’en rendre compte, on ne pouvait que croiser des villages de ce style. L’idiotie du sabreur n’avait aucune limite en ce qui concernait le sens de l’orientation.
Enfin peu importait, c’était le moment ou jamais d’étancher sa torride soif. La ville semblait assez fréquentée, alors taverne obligée. Rester plus qu’à la trouver, et ça, ce n’était pas gagné. Après avoir tourné plusieurs fois autour du même pâté de maison, l’ouïe du garçon fut alerté par une conversation. Deux hommes qui discutaient par chance d’aller faire un petit tour à la taverne. Zoro se contenta alors de les suivre, tout simplement.

Le voilà désormais devant cette grande auberge au nom insolite. De dehors, on pouvait entendre les fortes voix humaines, ça semblait être la fiesta à l’intérieur. Sans plus attendre, Zoro pénétra dans cette bonne ambiance, et balaya la salle difficilement afin de repérer le comptoir. Ces fragiles étaient contrôlés par l’alcool, ils n’étaient même plus maîtres de leur corps, c’était assez amusant à voir.
Mais le visage fermé, Zoro se dirigea vers ce qui ressemblait au comptoir. Seulement voilà, entre la porte et le comptoir, il avait dû se mêler à la foule agitée, et s’était perdu entre ses masses épaisses.

Sans compter sur un homme éméché qui vint entourer sèchement les épaules de l’épéiste  afin de l’entraîner au milieu de la salle. Alors que Zoro s’apprêtait à le dégager et refuser avec sa nonchalance légendaire, le mec lui fit savoir que de l’alcool offert l’attendait. Cette info changea radicalement l’avis du cheveux vert, sur lequel s’étira un sourire émerveillé. Il décida d’approcher de la gigantesque table et attrapa une pinte de bière qu’il ingurgita presque d’une traite.
Entraîné par cette folle atmosphère, l’expression bougonne du garçon avait disparu. Il semblait pleinement satisfait, pendant qu’on l’invita à s’asseoir afin d’affronter un adversaire au bras de fer. Avec un sourire malicieux, il en coucha deux, trois avec aisance, quand soudainement, se présenta à lui un monstre de muscles. Mais Zoro ne reculait devant aucun défi. On lui tendit une nouvelle pinte pour se donner du courage, et le jeune homme accepta le challenge. Paume contre paume, ils attendirent le départ et une fois celui-ci donné, les deux restèrent en suspension « égale » pendant une longue minute. Les mecs autour commençaient à hurler dans tous les sens, quand le colosse se mit enfin à prendre le dessus sur l’élu. Hors de question qu’il soit battu. Et alors qu’il le laissa volontairement prendre un réel avantage pour plus de suspens, il vint subitement renverser le cours des choses et coucher le bras de ce monstre sous les applaudissements et cris de l’entourage.

Fier, Zoro vint sourire à pleines dents quand un homme le prévint que c’était pas tout, mais maintenant il avait plutôt intérêt à miser de l’argent. Or, ça n’intéressait pas trop le cheveux vert et il s’était assez amusé. Maintenant, il voulait juste boire tranquillement dans son coin. Il se redressa donc et abandonna sa place de « gagnant » en emportant avec lui deux nouveaux verres d’alcool, dont un qui n’était pas le sien. L’homme à qui il venait de voler le verre par inadvertance, qui en avait déjà un coup dans le nez, entra dans une sombre colère et s’en prit à son voisin, l'accusant à tort d'avoir volé son breuvage alcoolisé.
Zoro s’éloigna donc du milieu de la pièce, laissant une baston qu’il avait déclenché entre deux bonhommes derrière lui.
L’épéiste se posa contre un mur, non loin d'un p’tit mec aux cheveux aussi bleus que les fonds marins. Se situer à une table voisine un peu plus loin, tout aussi reculée dans l’ombre, deux autres individus silencieux.. Ils avaient les cheveux assez longs, certainement deux femmes. Il ne voyait pas très bien dans ce coin très assombri... Zoro ne se rendit pas compte qu’il s’agissait d’élus tout comme lui et c’était un curieux hasard que tous ces élus se réunissent dans ce fond de taverne. L’épéiste souleva alors l’un de ses verres et le tendit en direction de l’elu à sa droite et des deux autres à sa gauche, assis. Il déclara, enjoué, avant de vider son récipient :

- A la vôtre monsieur… Et mesdames !






† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 390
Yens : 87
Date d'inscription : 09/08/2016
Age : 18
Localisation : En plein blizzard

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Uchiha Naori ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Lun 5 Sep - 22:18


Voyage en famille

feat.Jason , Haru , Akemi , Rob & Zoro


Rihan marchait depuis plusieurs heures vers la ville de Ayumu. Il avait vu dans la ville de Tokonatsu un avis vantant l'archipel seulement accessible depuis la ville où il se dirigeait , aimant l'aventure et voulant découvrir un peu plus le monde où il était maintenant , il n'avait pas hésité. Après avoir pris congé deux deux élus rencontrés à Tokonatsu , il s'était immédiatement mis en route.





Il approchait maintenant des hautes murailles de la ville , humant l'air marin , il accéléra le pas pour finalement se retrouver devant une taverne bruyante qui semblait être remplie de vie. Écoutant son estomac , il se dépêcha d'y entrer.



À l'intérieur on sentait une odeur d'un plat que Rihan ne connaissait pas , intrigué , il se dirigea non sans peine vers le comptoir.



Bien envie de goûter leur plat , si il est bon , je reviendrais et je recommanderai cette taverne à mes amis.



Plusieurs personnes tentèrent de l'inciter à jouer , mais , n'ayant jamais vraiment aimé les jeux de hasard , il refusa gentillement et continua sa route difficile vers le comptoir. Mais certains des inconnus se montrant assez insistants , il refusa un peu plus froidement , pour appuyer le fait qu'il ne voulait pas jouer , il poussa du pouce la garde de son katana. Le clac sec et la lame finirent par avoir raison des joueurs , qui repartirent à leurs tables en marmonnant.



Le jeune sabreur referma son katana , qui fini un deuxième clac sec. Il se remit alors en route , remarquant que les tables proches de lui étaient devenues bien silencieuses. Il arriva enfin devant le comptoir et commanda alors ce plat qui imprégnait l'air.



Le plat de la maison tavernier !



L'homme aux cheveux noirs s’adossa contre un poteau , attendant son plat....... 












Thèmes :



Naori parle en #006600

Personnes tuées sur la CB : 9
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Mer 7 Sep - 11:31




Voyage en famille

Lieu : Ayumu (Bord de l'océan)
Spoiler:
 
Délai de réponse : 2 jours
Date de début : 01 septembre 2016
Alors que la soirée bats son pleins et que tout le monde rit et trinque avec entrain et joie, les plus attentifs d'entre vous remarqueront que quelques silhouettes encapuchonnée se glissent par la porte d'entrée avec beaucoup de discrétion. Ils sont au nombre de 16, et se répartissent avec une stratégie particulièrement fine dans tous les coins de la pièce, sans mot dire, et sans bousculer personne. Evidemment, les divers buveurs assoiffés et joueurs endiablés ne s'en rendent pas compte, trop occupés à parier ou à vider leurs choppes. Au bout de quelques secondes (une trentaine tout au plus), l'une des silhouettes, la plus proche de la porte, fait un signe aux autres et parle d'une voix forte qui résonne dans toute la taverne.

Vous êtes tous ici prit sur le fait ! La pratique des jeux de hasard est formellement interdite par la loi depuis le dernier amendement municipal, et nul n'est censé s'y adonner ! Vous êtes donc tous en état d'arrestation !

Les capes noires tombent et on peut remarquer que chaque silhouette était en réalité un garde municipal, revêtue de l'armure bleue pâle ornée d'un thon visiblement mécontent, emblème de la ville. Quant à la femme qui as parlé, elle est clairement la capitaine. Un lourd bouclier dans son dos, un heaume doré décoré de magnifiques plumes de paon et une longue épée doré, elle fronce les sourcils avec sévérité, prête à arrêter tous ces hors la lois. En réalité, l'amendement sus cité n'as été passé dans la ville que quelques jours auparavant et bien peu d'habitants sont déjà au courant. Connaissant le plaisir qu'avait ses habitants à s'adonner à ce genre de pratique, le dirigeant du hameau avait trouvé en cela un bon moyen de renflouer ses caisses grâce aux amendes.

En quelques minutes, c'est une véritable ruée qui s'organise, alors que tout le monde tente de s'échapper. Les 15 gardes et la capitaine s'empressent de ligoter le maximum de monde. Deux paysans tentent tant bien que mal de s'enfuir par la seule fenêtre et en bloque donc l'accès tandis que deux des soldats restent fermement campés devant la porte. Quelques combats s'engagent avec les plus aventureux désireux d'échapper à l'amende, mais ces gens ne sont pas gardes pour rien et l'emportent quoi qu'il arrive, même contre les éventuels élus qui auraient voulus s'opposer.

Au final, tout le monde se retrouve ligoté dans une position plus ou moins confortable, et les quelques élus sont rassemblés au même endroit et traité avec légèrement plus de respect que le reste de la plèbe, même si on leur signale à plusieurs reprises qu'ils ne seront pas exemptés de l'amende (d'une valeur exorbitante de 500 yens) et du travail communal. Evidemment, certains d'entre vous auront sus cacher leur statut d'élu. Mais, heureuse providence, un homme de forte stature, visiblement bien armé également, mais n'appartenant pas à l'armée de la ville, rentre dans la pièce avec un petit sourire satisfait, s'adressant à la capitaine avec l'oeil malicieux.

Et alors Takekawa, tu as encore fait des merveilles ! C'est une belle prise que tu nous as fait aujourd'hui !

La femme se retourne vers lui, visiblement ennuyée de son arrivée. Il semble que ces deux là se connaissent plutôt bien.

Qu'est ce que tu veux Imaizumi ?

Tu n'es pas sans savoir, ma très chère, que j'ai besoin de bras forts pour demain, et je vois que tu nous as trouvé quelques élus dans le lot … Et d'autres qui m'ont l'air assez fort également. Qu'est ce que tu dirais de me les laisser ?

Mais ils ont enfreints la lois ! Ils doivent payer pour leurs crimes !

Considère ça comme leur travaux d'intérêts publics ! Et le salaire que j'aurais dû leur verser reviendra directement dans les poches de la garde pour payer leur amende, cela te conviens t-il ?

Au bout de quelques minutes de palabre, la Capitaine de son nom de famille Yumako finit par accepter le marché et le brun d'une trentaine d'année, peut être un peu plus, vous relève en enlevant vos liens (sous la surveillance attentive des gardes) pour vous emmener un peu à l'écart et vous exposer ce qu'il attends de vous. Il paye une bière à chacun d'entre vous et semble être beaucoup plus jovial que la femme qui vous avait en charge un peu plus tôt.

Bien le bonjour mes chers amis, je suis le capitaine Noritoshi, je possède Le Sillage des Abysses, un superbe navire de plaisance qui assure la liaison entre Ayumu et l'archipel paisible deux fois par mois. Je dois partir dès demain accompagner une famille de marchands sur l'archipel pour des affaires de famille, des trucs que je n'ai pas vraiment compris. Bon, ils ont exigé qu'on engage des gardes du corps pour le trajet, persuadé qu'on en veut à leur vie, enfin les idioties habituelles de riches convaincus d'être importants, et comme je ne souhaite pas dépenser trop d'argent et que vous m'avez l'air de meilleurs gars que ce que cette imbécile de Takekawa veut bien croire, je vous propose un marché. Vous venez avec moi, vous avez un endroit où dormir, de quoi manger, et juste à donner l'impression de surveiller, rien de plus, puisqu'il ne se passera rien de toute façon. Cela vous conviens ?

Avec un sourire sympathique, ce capitaine de navire qui avait décidément l'air beaucoup plus agréable que se prédécesseuse tends une main face à lui, attendant que l'un de vous la serre en signe de conclusion de l'accord.



------------------------------
---------------
---------

Rappel de l'ordre de post : Jason, Akemi, Haru, Zoro et Rihan

Selon si votre sceau est visible ou non (et bien sûr si vous le dites ou non), les gardes vous considéreront comme élus ou comme simple paysan. Quoi qu'il en soit, même si vous êtes dans le groupe des paysans, Imaizumi vous prendra dans son équipe malgré tout parmi les quelques natifs, vous jugeant apte comparé à eux.

Quelques images utiles:
Emblème d'Ayumu:
Spoiler:
 
Apparence de la Capitaine Takekawa Yumako:
Spoiler:
 
Apparence du capitaine de navire Imaizumi Noritoshi:
Spoiler:
 

Chrome > sans réponse, si tu veux intégrer le scénario au bout de quelques tours, tu peux toujours
Rob > annule sa présence au scénario

Bonne chance, et pour toute précisions n'hésitez pas à demander par Mp (je reposterais sous ce compte à la fin de votre tour bien entendus).
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1679
Yens : 1058
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 28

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Mer 7 Sep - 19:35


VOYAGE EN FAMILLE (scenario)

feat.Jason, Zoro, Rihan, Akemi, Haru



Alors que Rock profitait de ces quelques instants de paix relative compte tenu de bruit ambiant, il ne remarqua pas immédiatement la jeune femme qui s'approcha de lui. Ce n’est que quand elle s’assit qu’il constata que l’étrangère s’était invitée sans gêne à sa table. Dissimulé dans l’ombre, il la dévisagea un instant, mais comprit à la tête qu’elle faisait qu’elle était tout simplement dans le même état d’esprit que lui, et cherchait un coin tranquille pour éviter le brouhaha qui se jouait un peu plus loin. Dès lors, il la considéra plus amicalement, bien qu’il ne lui adressât pas la parole pour autant. Les minutes s’enchaînèrent, et Jason nota plusieurs hommes armés entrer dans la taverne et se répartir. Ils ne semblaient pas se connaître. Toutefois, l’assassin prépara sous la table une dague pour se défendre au cas où cette jeune femme se serait assise là dans un but bien précis.

L’homme à la chevelure particulièrement ridicule qui avait participé à la fête à la table principale vint s’adosser à un mur beaucoup trop près au goût de Jason, surtout lorsqu’il se permit de le traiter de femme. Etait-ce une provocation gratuite ou avait-il vraiment confondu ? Aucune importance, sa face de gazon ne revenait de toute façon pas au nippon, et il se désintéressa de lui pour glisser un regard vers la jeune ninja à côté de lui, qui avait soupiré plusieurs fois. Elle aussi semblait agacée voire dépitée par l’ambiance qui régnait. Rock nota deux autres épéistes, et tous à part un étaient dans un périmètre dangereux. La paranoïa de l’assassin commençait à grimper en flèche lorsque soudain, beaucoup de personnes entrèrent, à intervalles réguliers. Pour un œil non entraîné, ils auraient pu passer pour des clients. Pas pour un assassin avisé. Leur manière de se déplacer, et les regards qu’ils s’échangeaient sans parler en disaient suffisamment long.

Il échangea un regard avec la jeune ninja près de lui, mais ne dit mot. Il ne pouvait pas savoir s’il pouvait ou non lui faire confiance. Il était donc seul. Lentement, discrètement, le jeune nippon passa une main sous la table et resserra ses doigts autour d’une de ses dagues, prêt à agir. Mais lorsque toute la garde révéla le piège, il analysa rapidement la situation et fit un constat simple : avec ses capacités actuelles, il ne pouvait pas s’en tirer. De plus, faire un massacre dans une taverne n’était pas une idée séduisante pour le bretteur si peu de temps après être arrivé en ce monde. Non, cette fois, il fallait jouer autrement. Quand les gardes désarmèrent tout le monde, il se leva docilement et croisa les doigts derrière sa tête en guise de soumission. Un garde l’observa d’un air suspicieux en voyant son attirail : un arc en bandoulière, un katana dans le dos, et deux dagues de part et d’autre de sa ceinture, dotée de plusieurs petites poches contenant elles aussi certainement des petites armes. En guise de réponse, l’assassin le fixa sans ciller. Sans mot dire, il laissa les gardes prendre ses armes, et fut attiré à l’écart dans une des pièces secondaires de la taverne avec les natifs non élus. Il fut mis à genoux, et patienta.

Impassible, il attendit que la petite querelle se règle entre les dénommés Takekawa et Imaizumi. Ce dernier eut rapidement le dernier mot, et il s’adressa aux deux groupes de prisonniers, tourné en priorité vers la poignée d’élus dont Jason ne faisait pas partie. Une fois encore, la position de son sceau se révéla précieuse pour dissimuler sa véritable nature aux yeux de tous. L’assassin comprit rapidement lors du petit discours d’Imaizumi de quoi il s’agissait : un coup monté pour renflouer les caisses de ce village pourri et obliger certaines lames à les servir le temps d’un travail. Rock fit claquer sa langue en signe d’agacement : non seulement ce bourg n’avait aucun intérêt mais en plus son pouvoir était totalement corrompu. Pourquoi diable était-il venu se perdre ici ?!

Il fixa la capitaine de la garde d’un œil mauvais, qu’elle lui rendit, mais n’en fit pas davantage. Il reporta ensuite son attention sur l’homme et se contenta de l’observer, avant de rapidement faire le point. S’il voulait s’épargner une somme qu’il ne possédait pas à payer et récupérer son équipement, il n’y avait pas à hésiter. De toute façon jouer les mercenaires était presque son métier, et cela lui permettrait d’explorer un peu la région. Au final, son but premier restait sauf. Il douta toutefois du fait qu’ « il ne se passerait rien ». Si cet homme cherchait des lames douées, des élus, même, c’est que quelque chose se préparait à coup sûr. Mais dans le pire des cas, il disparaîtrait dans la confusion. Il n’avait pas le choix et ses options de repli restaient nombreuses. C’était suffisant pour lui.

Sans laisser le temps à quelqu’un d’autre de réagir, Jason se redressa, et s’adressa directement à l’orateur :
- Rendez-moi mon équipement et je marche… lança-t-il d’un ton froid et parfaitement calme.
Le capitaine du navire le jaugea un instant, puis après un sourire satisfait, il fit un signe de la tête à son garde pour faire escorter Jason au dehors.
- Très bien, qui d’autre ? Demanda à nouveau le trentenaire en se tournant vers ses prisonniers pendant que le nippon était emmené à l’extérieur.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1068
Yens : 437
Date d'inscription : 31/07/2016

Progression
Niveau: 66
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Akemi Namikaze ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Mer 7 Sep - 22:10







Voyage en famille (scénario)

feat Jason, Zoro, Haru & Rihan

La Namikaze avait bien remarqué que l’homme à côté d’elle s’était tendu depuis qu’elle était arrivée à sa table. Mais, elle se contrefichait bien de ce qu’il pouvait penser. Evidemment, elle garda un petit œil sur lui, sans pour autant émettre le moindre  commentaire.

Ce ne fut que peu de temps après qu’un jeune homme aux cheveux bleus les rejoignit en fond de salle, mais ne joignant pas leur table. Puis ce fut le tour d’un gars aux cheveux verts d’entrer dans l’auberge.  Mais contrairement aux trois autres, il accepta les invitations des villageois et se mit à boire avec eux. Seulement, l’inconnu vint aussi se joindre au groupe du fond de salle, les apostrophant assez bruyamment et Akemi retint une grimace quand il identifia son voisin de table comme étant une femme. Enfin, vu qu’il avait bu et qu’il faisait assez sombre dans leur coin, les cheveux longs de l’autre pouvaient l’avoir induit en erreur.

Décidant de laisser tomber, la jeune femme reporta son regard sur le reste de la taverne. Et au bout d’un moment, un détail attira son œil entraîné. Plusieurs figures encapuchonnées étaient entrées à intervalles régulier et s’étaient positionnés de sorte qu’ils encerclaient la salle. Tout de suite sur ses gardes, la kunoichi porta sa main à son épée, se préparant à se battre.

Et son instinct ne l’avait pas trompé. Elle ne compta pas moins de quinze gardes lorsque ceux-ci se révélèrent avec , ce qu’Akemi pensait être, un certain dramatisme totalement inutile. En effet, les villageois se ruèrent tous vers les sorties et fenêtres. La Namikaze voulut en profiter pour se faufiler dehors. Après tout, c’était sa spécialité de se faire la plus discrète possible. Mais alors qu’elle se rapprochait de la sortie, un garde apparut de nulle part, la prenant par surprise en lui assénant un puissant coup de poing au visage, ouvrant ainsi son arcade sourcilière.

Sonnée, la kunoichi ne put empêcher son assaillant de la ligoter et de la déposséder de ses armes. D’ailleurs, lorsqu’elle eut repris un peu ses sens, elle put constater le regard impressionné, surpris, voire méfiant des gardes surveillants les prisonniers. Elle haussa son sourcil non blessé.
Ben quoi ? Ils ont jamais vu de guerrier féminin ? Pourtant leur cheffe a l’air d’une dure à cuire. Chassant ces pensées, la jeune femme se concentra sur la situation dans laquelle elle s’était retrouvée en si peu de temps. En observant un peu autour d’elle, la brune remarqua qu’elle n’était pas la seule à avoir été capturée. Son compagnon de table faisait aussi parti des prisonniers et se trouvait non loin d’elle.

Le groupe de captifs était encerclé par les gardes de la ville, ne laissant aucune voie de sortie. Akemi aurait bien put essayer de se libérer de ses liens. Mais d’un, comme elle l’avait constaté plus tôt, ses compétences s’étaient horriblement amoindries. Et de deux, sans armes et avec autant d’ennemis, même au sommet de ses capacités, elle aurait eut un peu de mal. La kunoichi attendit donc patiemment la suite, en évitant tout geste brusque.

Décidément, elle qui croyait trouver de la tranquillité dans ce monde, la voilà servie ! Soupirant, la jeune femme reporta son regard bleu sur la capitaine quand elle l’entendit se disputer avec un autre homme qui venait d’entrer. Quand il annonça qu’il choisirait des personnes pour effectuer une petite mission., l’élue ne put penser qu’une chose.
Ça va encore être pour ma pomme. Et en effet, quelques minutes plus tard, elle se trouvait aux côtés de son compagnon de table et de quelques autres à une table éloignée. Quand le capitaine leur expliqua ce qu’il attendait d’eux, la Namikaze ne put retenir un sourire narquois. Si seulement il savait ce qui pouvait se passer sur une escorte censée être calme.

Elle prit cependant le temps de considérer ses options. Soit elle pouvait rester là, payer certainement une certaine somme exorbitante en amende pour quelque chose qu’elle n’avait pas fait. Ou, elle pouvait accepter la mission qu’elle effectuerait gratuitement, profiter d’une belle croisière et ne rien payer.

Eh bien. Adieu ma tranquillité. Prenant sa décision, elle suivit l’exemple de l’homme au cheveux longs. Après tout, une ninja sans son équipement n’était rien. Akemi fixa donc le capitaine en tendant sa main.

- La même. Si vous me voulez comme membre de l’escorte, vous devrez me rendre mes armes.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Ven 9 Sep - 10:34




feat. Jason Rokuro, Akemi Namikaze, Chrome Dokuro, Zoro Roronoa, Rihan Nura & Rob Lucci

Voyage en famille

Des cris de joie, ou de désespoir, à la suite des résultats des jeux... Des hommes ivres morts... D'autres, ayant légèrement mieux tenu l'alcool, qui se donnaient en spectacle... D'autres encore, en machos invétérés, qui tentaient de séduire chacune des quelques demoiselles qui avaient eu le courage de pénétrer dans cet établissement... Des boissons bien fraîches...En bref, tout ce qui semblait nécessaire à une bonne soirée en taverne s'était réuni... Quoi de mieux ?

Même si Haru n'était pas vraiment dans son élément, il devait bien se le reconnaître, cette pause lui faisait du bien. Pendant qu'il savourait son breuvage, il observa les allées et venues des clients, sans vraiment s'attarder sur les détails physiques. Un type qui retint un peu plus son attention fut celui aux cheveux d'un vert gazon qui, sitôt arrivé, s'était jeté dans la mêlée sauvage qu'était la zone réservée aux jeux. Du reste, le Dessinateur ne se souvenait pas vraiment de ceux qui pénétrèrent dans la brasserie. A une exception près...

En effet, à un moment, une quinzaine de personnes encapuchonnées entrèrent toutes en même temps. Personne ne parut y prêter attention. Toutefois, un si grand groupe, et dissimulé de cette manière, semblait louche pour Haru, et il décida de les tenir à l’œil du mieux qu'il pouvait, bien que cela ne soit guère aisé de surveiller autant de gens en même temps... Et de fait, après quelques secondes, ou peut-être minutes, le temps passant si différemment dans une taverne, les capes tombèrent.

Il s'agissait d'un groupe armé, vraisemblablement des soldats, sous les ordres d'une femme, dont on pouvait voir au premier regard qu'elle était intransigeante. Tous étaient vêtus d'une armure bleus, sans doute les couleurs de la police locale. La cheffe hurla pour se faire entendre daans le brouhaha général, annonçant l'état d'arrestation de tout le monde sur ces lieux, à cause de certaines règles.

Haru soupira... Lui qui cherchait un coin tranquille, il s’était trompé d'auberge... De plus, suite à cette déclaration, ce fut la panique, la ruée générale. Chacun tentait bien sûr d'échapper à la milice, sans se préoccuper des autres... Mais les gardes connaissaient leur métier et interdirent rapidement et efficacement les seules issues. Malgré les quelques affrontements qui se formèrent, les hommes en armure conservèrent le dessus.

Le Dessinateur avait préféré rester en retrait, ne s'opposant pas à cette battue qu'il jugeait stupide. Il fut amené en compagnie des nombreuses personnes à avoir été stoppées dans leur course. Cela ne le dérangeait pas qu'on le ligote, de toute manière il pouvait se libérer quand il le souhaitait, grâce à ses facultés. Cependant, lorsqu'un homme posa la main sur la lame qui ne quittait jamais le côté du Marchombre, celui-ci adressa un regard haineux au garde. Mais un rapide regard autour de lui le prévint qu'il n'aurait pas le dessus, et il se laissa délester, non sans une once d'amertume.

Le pire était que Haru allait devoir payer une somme exorbitante pour quelque chose qu'il avait refusé de faire... Devant le manque d'impartialité flagrant, le garçon aux cheveux bleus comprit qu'il s'agissait plus d'un moyen de garnir la tirelire municipale, plutôt qu'une punition équitable. Il soupira une seconde fois...

C'est alors qu'un nouvel arrivant vint changer la donne. Un brun, assez âge, interpella la cheffe de la garde, en se moquant ouvertement d'elle. Puis, entrant dans le vif du sujet, il déclara qu'il avait besoin de main d’œuvre et que, via d'habiles manœuvres monétaires, il était prêt à engager certaines des prises faites lors de la battue. En échange, le bénéfice produit par ces futurs employés irait directement dans les poches de la mairie. Bien que cela fasse grogner celle dont le nom était Takekawa, l'offre était honnête et elle accepta.

Haru faisait partie de ces quelques personnes à qui l'on proposait ce travail. D'autres furent interrogées les premiers. Il y avait un jeune homme aux cheveux longs qui souhaitait récupérer son attirail. Puis une rousse qui l'imita en disant vouloir récupérer son arme. Lorsque l'on vint lui demander s'il acceptait de faire le boulot gratuitement, en compensation de ce qu'il avait soi-disant commis, il ne déclara qu'une unique chose :

"Tout comme eux, je souhaite récupérer mon épée."


Ce fut l'homme nommé Imaizumi, probablement le capitaine, qui répondit :

"Bien entendu."

Haru eut un léger rictus. Il se tourna vers l'homme qui lui avait volé son bien le plus précieux, et tendit son bras vers la lame. Le garçon au foulard ferma un instant les yeux, afin de parcourir les Spires adéquates, qu'il utilisa afin de téléporter son arme directement dans sa main, sous les yeux médusés du garde. Puis le Minshujin se tourna à nouveau vers son nouvel employeur.

"Alors je marche."

Force armée
Intervention
Travail

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1428
Yens : 562
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 178
Nombre de topic terminé: 78
Exp:
3/12  (3/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Lun 12 Sep - 12:51





Who am I ?

Âge : 21
Ce à quoi je ressemble : A un cactus nonchalant
Où se trouve mon sceau : Côté droit du cou
Lien vers ma présentation : Oui
Ma chronologie : Longue
Mes liens : Rémi sans famille
Mes familiers : Non






BOrd de l'océan
feat.Un troupeau d'abrutis

En dehors des quelques abrutis qui l’entouraient, et qui tiraient une tête d’enterrement, le reste de la taverne fourguait à Zoro une patate d’enfer. Cette ambiance l’éclatait, et après s’être posé une ou deux minutes, il comptait bien y retourner.
Enfin, ce fut sans compter sur un groupe d’individus suspects qui pénétrèrent dans la taverne, se faufilant discrètement dans tout le périmètre, comme s’ils se préparaient à tendre une embuscade : « Ok. Eux, ils ne sont pas nets. » pour cette raison, le cheveux vert abandonna sa brève humeur survoltée afin de regagner son sérieux imperturbable. Il surveillait, de près, tout action de la part de ces types, sur le point de sortir un de ses sabres à tout moment.

Et en effet, soudainement, le joyeux bordel de cette taverne se transforma en bordel paniqué. Ca se mettait à crier, à courir dans tous les sens telles des fourmis affolées, à sauter de table en table pour tenter d’atteindre une sortie. Certains d’entre eux devraient se faire reconvertir en grenouille tant ça sautait de partout. Et tout ça, à cause d’une femme. Comme toujours. Elle avait prononcé des mots comme «  loi interdite », « état d’arrestation » et ça avait suffi à agiter la foule.
Zoro savait qu’il n’y avait aucune issue possible alors il demeura dans son coin, avec un calme absolu, attendant de se faire trouver ou pourquoi pas, de se faire oublier, avec  de la  chance. Mais des hommes vinrent l’attraper, et il ne se débattit pas dans un premier temps. C’était une galère comme une autre, il avait assez d’expérience pour savoir qu’il s’en sortait toujours.

Cependant, là où ça commença à dégénérer fut au moment où l’un d’eux lui confisqua ses armes. Evidemment, Zoro s’empressa de réagir à cet affront et attrapa le col de ce fou :

- Qu’est-ce que tu fais !? Rend-les moi !

Cette agressivité dont fit preuve l’épéiste ne resta pas impuni puisqu’un autre arriva par derrière et frappa le jeune homme à l’arrière de la tête, suivit d’un furtif coup de pied dans l’abdomen de la part de celui qui tenait ses précieuses armes.
A moitié assommé, on le réceptionna avant qu’il ne tombe sur le sol, neutralisé et ligoté comme les autres. Une chance pour lui, son sceau était très visible, ce qui lui permit de rejoindre d’autres personnes comme lui et d’échapper à la sentence.

Il ne suivit pas l’arrivée du « sauveur », ni sa petite querelle avec la femme responsable de ce cirque, mais il lui en était reconnaissant, dans sa semi-inconscience. Quand il revint un peu à lui, le mec en question qui s’avérait capitaine leur proposait un marché. Dans le pâté, Zoro capta un mot sur cinq, mais comprit l’enjeu principal. Tant qu’on lui rendait ses armes, c’était tout ce qui lui importait. Ce fut pour cette raison qu’il suivit le mouvement des autres élus :

- D’abord, je veux mes armes… !


Répliqua-t-il d’un ton très autoritaire. Il s’en contrefichait de mal parler, personne ne touchait à ses épées, c’était un principe. Quand ça arrivait, ça le mettait hors de lui.






† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Jeu 15 Sep - 18:59




Voyage en famille

Lieu : Ayumu (Bord de l'océan)
Spoiler:
 
Délai de réponse : 2 jours
Date de début : 01 septembre 2016
Alors que Zoro venait également de lui demander à ce qu'on rende ses armes, Imaizumi partit d'un grand éclat de rire tout en faisant signe à ses hommes de faire comme il avait été demandé. Ils étaient suffisants dans la pièce pour l'emporter contre les cinq recrues si celles ci voulaient jouer ce jeu là, le capitaine ne craignait donc pas grand chose. Essuyant des larmes qui pointaient au coin de son œil, du fait d'avoir trop ris, du dos de sa main, il finit par adresser un grand sourire aux personnes qu'il venait plus ou moins d'engager.

Et bien, on dirait que vous vous êtes donnés le mot ! Au moins vous avez le sens des priorités, et vous avez raison, pour des combattants comme nous, les armes c'est encore plus important que les caleçons longs !

De nouveau il rigola puis poussa un profond soupir satisfait. Il avait trouvé une affaire qui lui convenait parfaitement, des gens qui lui serviraient de gardes du corps pour cette famille de bourgeois désagréable et qu'il paierais à peine, car il fallait l'avouer, le travail qu'il leur avait demandé valait beaucoup plus que la prime. Le capitaine avait beau être un homme sympathique, si il pouvait se faire de l'argent, il n'hésiterait pas une seule seconde, convaincus que de toute manière, le travail de garde sur son bateau ne valait pas tant que cela, comme il n'avait jamais connus de problèmes. Il fit ensuite signe à deux personnes qui étaient restées en retrait dans la pièce ; un vieil homme à l'air froid et distant et une jeune femme de grande beauté.

Voilà Uno et Numajiri Munemitsu, ce sont deux de nos éminents passagers.

Numajiri, la jeune bourgeoise, leur lance quelques regards curieux alors que Uno l'entraîne à l'extérieur, visiblement satisfait de leurs nouveaux hommes de mains. Si l'un de vous parle à Numajiri, Uno se contentera de lui dire. « Rappelles toi qui elle est par rapport à toi, garde. » et l'entraînera dehors plus vite encore en prétextant de rejoindre leur famille. Imaizumi vous emmène ensuite jusqu'à son bateau, Le Sillage des Abysses, un navire magnifique et pimpant. Il vous prie de vous installer en chuchotant.

Allez y, voilà l'endroit où vous dormirez pendant le voyage. Les rameurs dorment alors ne faites pas de bruit et imitez les. Ah, et ne sortez pas cette nuit, vous risqueriez d'avoir une mauvaise surprise, Takekawa as fait dépêcher des officiels pour vous surveiller avant le départ.

Avec un léger sourire, il vous laisse seul dans les cales qui seront vos dortoirs durant votre séjour. Vous êtes en possession de vos armes mais entendez de temps à autre des gens tousser dehors. La nuit est calme et il ne se produit rien jusqu'aux alentours de 6 heures du matin où l'embarquement des passagers débute.



------------------------------
---------------
---------

Rappel de l'ordre de post : Jason, Akemi, Haru, Zoro et Rihan

Quelques images utiles:
Uno Munemitsu
Spoiler:
 

Numajiri Munemitsu
Spoiler:
 

Le Sillage des Abysses :
Spoiler:
 
Rihan > J'ai passé ton tour, tu pourras réintégrer le scénario la prochaine fois, mais jusqu'à ce que tu le fasses, ton tour sera passé automatiquement et je te jouerais comme un PNJ dans ce scénario.
Chrome > sans réponse, si tu veux intégrer le scénario au bout de quelques tours, tu peux toujours
Rob > annule sa présence au scénario

Bonne chance, et pour toute précisions n'hésitez pas à demander par Mp (je reposterais sous ce compte à la fin de votre tour bien entendus).
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1679
Yens : 1058
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 28

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Ven 16 Sep - 2:42


VOYAGE EN FAMILLE (scenario)

feat.Jason, Zoro, Rihan, Akemi, Haru



Sous l’oeil attentif de Rock, les volontaires se firent connaître un par un. D’abord la mystérieuse jeune femme, puis le type qui utilisait ses capacités aussi souvent qu’on change de trottoir en marchant dans la rue, et enfin, l’homme aux sabres et aux cheveux verts. Suite à la remarque de ce dernier, le capitaine qui s’assurait leurs services éclata de rire qui se voulait léger afin de détendre l’atmosphère. Mais il eut l’effet inverse sur l’assassin. Cet homme cachait des infos, et il était probablement beaucoup plus dangereux qu’il n’y paraissait. Il avait rendu leurs armes aux quatre mercenaires, mais il s’assurait avant cela qu’il contrôlait la situation. Ses hommes n’obéissaient que lorsqu’il faisait signe, et il émanait de lui une personne dangereuse sous ses traits de bon vivant et de plaisantin. La capitaine takekawa ne s’était pas pliée à sa volonté par bonté d’âme. Que ce soit par la ruse ou par la force, ce type contrôlait absolument tout dans cette taverne.

Lorsqu’Uno et la jeune demoiselle s’approchèrent du groupe, le nippon les dévisagea en laissant traîner son regard sur Munemitsu. Elle était particulièrement jeune, et avait une apparence tellement innocente. L’assassin avait appris depuis longtemps que les apparences étaient trompeuses, mais il ne put s’empêcher de se demander pourquoi une telle jeune femme avait besoin de mercenaires pour l’escorter durant son périple. Son vieux gardien ne laissa cependant pas les élus l’observer longtemps. Rapidement, il la força à quitter les lieux en pressant le pas. Au premier coup d’œil, le jeune Rokuro n’aima pas le vieil Uno. Quelque chose en lui murmurait au Minshujin qu’il pourrait lui poser problème facilement durant le travail. Il n’en laissa cependant rien paraître.

La petite troupe fut alors conduite sur le Sillage, qui était un bateau suffisamment impressionnant pour étonner Jason. Cependant, sa paranoïa transforma cette agréable surprise en une raison supplémentaire de se méfier d’Imaizumi, car de tels signes de richesse démontraient qu’il était capable de gérer son affaire intelligemment. En silence, il prit la tête du groupe qui suivait le capitaine jusqu’à leurs « quartiers » pour le temps de la mission. Toujours en silence, l’assassin pénétra en premier dans leur dortoir, et constata qu’ils allaient être un peu à l’étroit là-dedans à quatre. Il se contenta donc de se diriger droit vers la couchette la mieux isolée avant que quelqu’un d’autre ne le fasse. Il s’assit sur son lit le temps de tester le matelas, et salua Imaizumi d’un signe de tête pour lui dire au revoir. Bientôt, les élus se retrouvèrent seuls. Il les observa tour à tour en s’arrêtant un peu plus longtemps sur la jeune femme qui s’était assise près de lui à la taverne. Finalement, il décida de poursuivre un peu son bestiaire avant d’aller dormir. Il s’assit dans sa couchette, et en sortit le vieux journal à la reliure en cuir qu’il prenait partout avec lui, et commença à écrire tranquillement.

Il n’éprouvait pas le besoin de faire connaissance avec les autres. Ils n’avaient après tout été rassemblés que par pure obligation et il ne les reverrait sans doute jamais. Toutefois, si l’un d’eux tentait de parler avec lui, le nippon se montrerait sociable. Un minimum, du moins…



Dernière édition par Jason Rokuro le Lun 19 Sep - 17:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1068
Yens : 437
Date d'inscription : 31/07/2016

Progression
Niveau: 66
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Akemi Namikaze ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Ven 16 Sep - 22:43



Voyage en famille
feat. Jason, Akemi, Haru ,Zoro, Rihan


Le capitaine semblait bien avoir choisi ses membres d’escorte puisque leur priorité à tous avait été de récupérer leurs armes. Chose qui aurait quelque chose de bon pour la suite, selon Akemi. Au moins, elle ne serait pas entourée d’incapables. Vous savez comment c’est galère de prendre une équipe de Genins inutiles sous son aile ? Pas besoin qu’elle se tape cette situation de nouveau !

Et alors que le capitaine les autorisaient à reprendre possession de leurs armes, la Namikaze sentit son agacement face à cet homme grimer en flèche. Il avait eu le culot de rire à gorge déployée quand ils avaient donné leurs exigences. Ne savait-il pas à quel point il était dangereux de ruiner certains égos ? Il croyait vraiment que ses pauvres petits hommes pouvaient faire le poids face à cinq guerriers expérimentés ? Il avait bien de la chance que les capacités de la kunoichi soient limitées par son sceau, ou elle lui aurait fait ravaler ses mots !

Mais ce qui énervait le plus Akemi, c’était la facilité avec laquelle le capitaine minimisait les risques de cette mission. Un chef digne de ce nom prenait tous les risques en compte et ne les sous-estimait jamais. Elle savait d’expérience à quel point ce genre de comportement pouvait être fatal. Enfin bref, elle, elle resterait sur ses gardes.

Une fois que tout le monde eut récupéré ses armes, leur nouveau chef fit signe à deux personnes qui se tenaient en retrait de s’avancer. Il s’agissait sans aucun doute de leurs clients, si les habits et contenances des deux personnages étaient une quelconque indication. Il y avait d’abord un vieil homme, Uno et sans doute sa fille ou petite-fille, Numajiri. Celle-ci semblait intriguée par les cinq mercenaires mais avant qu’elle puisse s’exprimer, son compagnon la tira hors de la pièce.

Akemi soupira, ils avaient pour mission de garder le parfait stéréotype de bourgeois. Cela ne l’étonnerait même pas de voir la jeune femme échapper à l’étroite surveillance d’Uno pour venir leur poser des questions sur leur métier. Voire pour draguer les quatre garçons qui faisaient partie de l’équipe de la kunoichi. Cela avait souvent été le cas lors de ses précédentes expériences.

Enfin, le capitaine les emmena au bateau, appelé Le Sillage des Abysses. Pas comme si ça intéressait la Namikaze tant que ça. Tout ce qu’elle voulait, c’est que cette foutue impromptue mission se termine au plus vite pour qu’elle puisse finalement trouver un semblant de tranquillité.

Une fois qu’ils eurent pénétré dans les cales, endroit où ils allaient dormir avec les rameurs pendant tout leur séjour, Imaizumi les enjoignit à ne pas quitter cet endroit, certains gardes de la ville surveillant le périmètre. Puis, il les quitta sans plus de formalités.

Voulant profiter du calme temporaire, la brune ne tarda pas à décider que la couche la plus proche serait la sienne avant de s’y choir comme un sac à patates. S’allongeant sur le dos, les mains derrière la tête, relava les yeux croisant ceux, améthystes, du sabreur à côté duquel elle s’était assise dans la taverne. Leurs regards ne restèrent pas longtemps connectés avant que les deux ne le détourne. Et celui d’Akemi se promena un peu sur les autres membres de l’étrange équipe, quand un détail attira son attention. Des cheveux courts, verts et trois sabres. Aucun doute, il ne pouvait s’agir que d’un homme.

- Eh bien, tu t’es encore paumé Zoro ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Dim 18 Sep - 22:54




feat. PNJ Aki, Jason Rokuro, Akemi Namikaze, Zoro Roronoa & Rihan Nura

Voyage en familleAmbiance à bord

Apparemment, les personnes choisies par le capitaine avaient toutes en commun le fait de posséder une lame. De fait, chacun demanda à les récupérer avant d’accepter l’offre un peu forcée. Cela fit d’ailleurs beaucoup rire l’homme qui dirigeait les opérations, puisqu’il se permit de placer une blague peu subtile, probablement pour adoucir l’ambiance. Toutefois, cela laissa Haru complètement de marbre, et ce pour deux raisons. La première était toute simple : la plaisanterie n’était pas drôle. La seconde venait du fait qu’une foule de soldat les entourait, et que si le Dessinateur tentait de s’échapper, il serait pris pour cible et désigné comme hors-la-loi, alors qu’il était jusqu’ici resté plus ou moins dans le droit chemin. L’idée de ce statut ne le dérangeait pas vraiment, mais les conséquences qui en découlaient si : s’il était pourchassé, le garçon aux cheveux bleus n’aurait plus le loisir d’aller comme bon lui semble. Il valait donc mieux pour l’heure suivre les directives du patron, même à contrecœur.

Suite à quoi ce dernier fit avancer deux personnes, qui se tenaient jusqu’ici en retrait, peu désireuses de se mêler à la confrontation. Il s’agissait d’un homme, plutôt âgé, sans doute doyen du duo, et d’une jeune fille, assez mignonne, bien que ses attitudes et ses airs de grande famille enlèvent à cela… Celle-ci s’attardera du regard sur chacun d’entre eux, mais celui qui l’accompagnait la poussa légèrement, après les avoir à son tour jaugés visuellement, rappelant à la petite son rang. Ils arboraient des allures nobles que Haru détesta au premier aperçu. Pour ces gens-là, lui et ses futurs compagnons de voyage ne représentaient sans doute guère plus que des plébéiens à leur botte… Il soupira discrètement.

Toujours silencieux, le Marchombre se contentait de suivre le groupe assez hétéroclite dont il faisait partie. Du lot sortaient : un type mystérieux aux cheveux longs qui ne dissimulaient rien de l’éclat améthyste de ses pupilles, un gars dont il faudrait se méfier ; une jeune fille aux allures déjà plus sympathiques, mais qui n’était pas non plus à prendre à la légère ; un autre homme aux cheveux semblables à du gazon, qui possédaient trois sabres pour le prix d’un, ce qui attisait la curiosité de Haru plus qu’il n’en laissait paraître. Enfin, peu importe les apparences, chacun, le garçon au foulard compris, prouverait sa valeur dans l’action.

Le capitaine les emmena jusqu’à son bateau, un immense bâtiment qui régalait les yeux des passants. Il semblait bien équipé et assez récent, bien qu’il ait gardé un petit charme rustique. Haru le détailla rapidement. Le patron les invita à y monter le plus silencieusement possible, pour ne pas gêner les dormeurs, en précisant bien entendu que leurs chances de fuite étaient réduites à néant. Le Minshujin observa les alentours et en eut la confirmation. Quand bien même, malgré son faible niveau, il réussissait à s’éloigner un peu du pavillon grâce à son Pas sur le Côté, l’effort conséquent le laisserait à la merci des premiers gardes venus… Haru était trop faible pour le moment…

L’intérieur était spacieux, mais guère peu luxueux. Les belles cabines étaient sans doute réservées au capitaine, et à ses passagers. Haru alla se poser dans un coin, sur l’une des couchettes disponibles, veillant à ne déranger personne avec ceci. Puis il attendit tranquillement que les choses se passent. La jeune femme semblait connaître le type aux trois épées : elle le nomma ainsi Zoro. Quant à l’autre bretteur qui avait suscité l’intérêt du jeune élu, il se montrait tout aussi silencieux que lui-même. L’ambiance était clairement pesante, et seule la brune l’allégeait.

Lames communes
Embarquement forcé
Compagnons

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1428
Yens : 562
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 178
Nombre de topic terminé: 78
Exp:
3/12  (3/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Lun 19 Sep - 12:16





Who am I ?

Âge : 21
Ce à quoi je ressemble : A un cactus nonchalant
Où se trouve mon sceau : Côté droit du cou
Lien vers ma présentation : Oui
Ma chronologie : Longue
Mes liens : Rémi sans famille
Mes familiers : Non






BOrd de l'océan
feat.Un troupeau d'abrutis

Mais qu’est-ce que c’était que ce rigolo ? Le type se tapait des barres tout seul alors que la situation était tout sauf amusante. S’il continuait à se marrer comme ça, Zoro allait finir par perdre patience, car ça ressemblait presque à des moqueries, et sa réplique suivante provoqua un froncement de sourcil chez le sabreur. Ca commençait à bien faire..
Heureusement, il passa à l’étape suivante en présentant aux nouveaux gardes du corps, les corps à protéger. C’était toujours mieux de connaître l’identité des personnes à sécuriser. Parmi eux se trouvaient donc une jeune femme interrogative et un vieil homme qui l’entraîna à l’extérieur. Pauvre fille, encore une dont la vie était déjà régie sans qu’elle n’ait à donner son avis.

Après leur avoir redistribuer leurs armes respectifs, on les mena vers un bateau qui portait un nom des plus sympathiques : Le sillage des Abysses. Histoire de se plonger directement dans l’ambiance. Un si grand bateau et autant d'élus pour assurer deux adultes, ça abusait à peine sur la sécurité ici. A moins d’être une rockstar, ou d’être extrêmement important, pas besoin de faire tout ce cinéma.
Enfin, peu importait, Zoro s’était engagé dans le but de se débarrasser de ses ennuis, il s’y tiendrait quoi qu’il en coûterait.

On les guida jusqu’aux cales du bateau qu’on leur présenta comme dortoirs. La femme aux cheveux longs, qui s’avérait au passage être un homme finalement, fut le premier à choisir son couchage. A la suite, l’épéiste se dirigea vers un matelas à son tour, après avoir balayé l’endroit de l’œil à la va vite. Il espérait que personne ici n’avait le mal de mer parce que la gerbe à gogo, non merci, surtout que dans les cales, ça balançait pas mal.

Le jeune homme posa son postérieur sur le lit, et jeta un vif regard au type aux cheveux bleus. Ils avaient tous des looks d’enfer ! En fait, la seule personne sur qui il ne s’était pas attardé jusqu’à maintenant, et à tort, fut également la seule personne qu’il connaissait.
Toutefois, il fut bien étonné quand il entendit son nom être cité par une voix familière. Aussitôt, il releva son regard interloqué vers la demoiselle et reconnut la nana des Canyons… Une sacrée nana dont Zoro se souvenait clairement.

Un sourire instinctif se dessina en coin sur son visage à la vue de la demoiselle. Mais le réalisant aussitôt, il le fit disparaître aussi vite qu’il était apparu comme si ce sourire avait été une grossière erreur involontaire. Son corps réagissait aux éléments plaisants, voilà tout, et la présence d’Akemi était appréciée, mais il ne tenait pas à ce qu’elle le sache.
Evidemment, elle n’en manquait pas une puisque elle attaqua d’emblée par un pic.. C’était une façon de saluer… Et Zoro, poli, comptait bien la saluer en retour :

- Tiens, t’es encore en vie toi… Etonnant….








† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Lun 19 Sep - 16:29




Voyage en famille

Lieu : Ayumu (Bord de l'océan)
Spoiler:
 
Délai de réponse : 2 jours
Date de début : 01 septembre 2016
https://www.youtube.com/watch?v=A441Km_MwH8&index=3&list=PLtQtDkpNHslSXpZWHl3viV0atsUqudOAV

La nuit s'achève paisible, et lorsque les premiers rayons du soleil balayent la proue, vous êtes réveillés par les bruits du chargement qui commence. Les bagages des différents passagers sont montés par une porte latérale et tout se fait à grand cris pendant que les caisses sécurisées s'entrechoquent avec force. Les rameurs ont déjà quitté la cale, ils sont sur le pont en train de prendre leur petit déjeuner, un gruau fade mais qui tiens bien au ventre. Si vous les rejoignez le cuisinier de bord vous tendra votre ration sans rien dire, il ne connaît rien de votre histoire si ce n'est que vous êtes les gardes du corps des passagers, et à vrai dire, il s'en fiche complètement, ce ne sont pas ses affaires et il en as conscience. Si il vous aperçoit, Imaizumi s'approche tranquillement de vous avec un sourire aimable.

Nous sommes en train de charger et d'embarquer les passagers, essayez de ne pas nous déranger et de ne pas gêner la manœuvre.

Il repart ensuite en sifflotant du côté des cabines passagers qu'il part vérifier. En plus des deux que vous connaissez déjà, sept autres personnes arrivent. Ils sont tous en carrioles et ont des airs plutôt hautains. Parmi eux un deuxième vieil homme (en plus de Uno que vous avez déjà vus), une jeune femme blonde très jolie et d'une trentaine d'année, une autre jeune femme, légèrement plus vieille, brune celle ci, un petit garçon boudeur, deux jumeaux qui se regardent en chien de faïence et une femme plutôt âgée. Aucun ne vous accorde un seul regard. La jeune femme d'hier, le petit garçon et la vieille dame restent ensemble pendant que la brune et les deux frères jumeaux semblent former un autre groupe.

Enfin, le navire appareille et les rameurs ont encore un peu de temps devant eux, pour l'instant, le vent est assez fort pour laisser la voile diriger tranquillement le bateau, certains oeuvrent mais le relais est régulier. Les passagers se sont installés sur le pont et prennent du bon temps. L'ambiance n'est pas aussi joviale que ceux à quoi l'on pourrait s'attendre, car si l'on est observateur, vous avez ici affaire à une grande famille de marchands, et non à des inconnus. Pourtant, ceux qui ont formé un groupe s'y maintiennent et les autres restent solitaire. La voyage se passe bien jusqu'au repas de midi …



------------------------------
---------------
---------

Rappel de l'ordre de post : Jason, Akemi, Haru, Zoro et Rihan

Quelques images utiles:
Apparence du deuxième vieil homme:
Spoiler:
 

Apparence de la jeune femme blonde:
Spoiler:
 

Apparence de la jeune femme brune:
Spoiler:
 

Apparence du petit garçon:
Spoiler:
 

Apparence des jumeaux:
Spoiler:
 

Apparence de la vieille femme:
Spoiler:
 


Bonne chance, et pour toute précisions n'hésitez pas à demander par Mp (je reposterais sous ce compte à la fin de votre tour bien entendus).
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1679
Yens : 1058
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 28

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Lun 19 Sep - 21:46


VOYAGE EN FAMILLE (scenario)

feat.Jason, Zoro, Rihan, Akemi, Haru



Du coin de l’oeil tout en continuant à écrire dans son journal, Jason nota que la jeune femme et le type aux sabres se connaissaient déjà. Ce simple fait suffit à détendre un peu l’atmosphère de la pièce. Après avoir écrit une bonne dizaine de minutes, le nippon décida de se coucher. Il remit son journal dans une poche, et s’allongea, dos tourné vers le mur, main posée sur la dague, par sécurité. Toutefois, la nuit se passa sans incidents notables, et le lendemain matin, Jason se mêla aux rameurs pour prendre un petit déjeuner. Il alla s’assoir à une petite table dans un coin, comme à son habitude, et dévisagea la bouille infâme qui lui avait été donnée avant de soupirer.

Heureusement, l’arrivée de leurs passagers de marque lui changea les idées. Aussitôt, alors que la famille étrange traversait la pièce, l’assassin balaya les tables en observant les rameurs, à la recherche d’un possible assassin caché parmi eux. Il ne vit cependant rien de suspect, et se détendit légèrement. Lorsqu’il eut terminé ce qui tenait lieu de déjeuner, il décida de monter sur le pont, seul. Il nota que la petite troupe comportait deux groupes et que les autres traînaient seuls. Etant un solitaire lui-même, c’est naturellement vers un semblable qu’il se dirigea : il nota que la jeune femme blonde un peu plus âgée que lui était seule, et qu’elle ne portait pas d’alliance.

Lentement, il s’approcha d’elle alors qu’elle observait l’océan près de la balustrade, et après un sourire agréable, il s’appuya à son tour à la passerelle avant de lui dire :
- Bonjour, mademoiselle ! J’espère que je ne vous dérange pas. Je m’appelle Jason, et je fais partie de votre sécurité rapprochée. Votre nom n’a pas été mentionné lors du briefing de mission, ajouta t’il en lui souriant à nouveau.
Il voulait en apprendre plus sur elle et sur sa famille. Pourquoi elle était seule et pourquoi des groupes s’étaient formés. Cela cachait souvent des infos qui se révèleraient utiles pour comprendre la situation dans son ensemble. Et au moins, pour ça, il n’avait pas besoin des autres.
- L’ambiance n’a pas l’air terrible dans la famille. Quelque chose ne va pas, ou c'est toujours comme ça ?

Malgré sa timidité naturelle, l’assassin faisait tout pour paraître agréable à la demoiselle. Si elle lui faisait confiance, peut être lui parlerait elle à cœur ouvert. Il n’y avait rien de garanti mais ça valait le coup d’essayer. Tout en profitant de l’air marin et de la vue qui s’offrait à eux, Jason lui posa quelques questions avant de se tourner pour s’adosser à la balustrade. Il croisa ainsi le regarde de la jeune femme et lui sourit à nouveau avant de poser ses yeux sur Uno :
- Il ne doit pas être facile d’avoir sans arrêt sur le dos un chien de garde comme Uno, n’est-ce pas ? J’imagine qu’il veut bien faire, mais ce doit être oppressant à la longue…

Il croisa à nouveau le regard de la jeune dame, et ajouta :
- Pardon, je me mêle de ce qui ne me regarde pas, excusez-moi. C’est juste que… j’ai toujours été libre d’aller et de faire ce que je voulais dans ma vie, et j’ai toujours tendance à plaindre ceux qui sont prisonniers de leur statut, comme vous. Beaucoup doivent vous envier votre richesse, mais la plupart oublient aussi que c’est une prison dorée qui vous empêcher de vivre la vie dont vous rêvez peut être…
Sympathiser avec elle, gagner sa confiance, s’identifier à elle afin qu’elle fasse tomber les murs et parle le cœur ouvert. En effleurant sa propre vie, Rock espérait déclencher quelque chose chez la jeune femme car ce genre de personne rêvait souvent beaucoup plus de liberté que de richesse. Peut être la vie que menait l’assassin la rendrait elle rêveuse ou envieuse. Dans ces cas là, elle serait plus encline à lui parler, ne serait-ce qu’inconsciemment. Jason tentait de lui délier la langue, mais pas seulement. Ce qu’il venait de lui dire était à double emploi car c’était aussi exactement ce qu’il pensait réellement. Et même s’il se servait de ces mots pour tenter de se rapprocher de la jeune dame, il était également sincère. Restait à savoir si cela s’avèrerait utile…

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1068
Yens : 437
Date d'inscription : 31/07/2016

Progression
Niveau: 66
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Akemi Namikaze ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Mar 20 Sep - 18:19



Voyage en famille
feat. Jason, Zoro, Akemi et Haru


Comme elle s’y attendait, Zoro la reconnu tout de suite. Et bien qu’il ait tenté de le cacher, Akemi avait bien vu son petit sourire. Sans doute était-il soulagé à l’idée de connaître quelqu’un dans ce groupe d’inconnus. Mais cela ne l’empêcha pas de lui lancer une pique en retour de la sienne. Et comme lors de leur petite quête, leur jeu reprit, la brune répliquant avec un sourire narquois.

- Evidemment, je ne suis pas comme une certaine personne qui se promène dans un désert sans au moins une gourde d’eau.

Le petit clappement d’un livre se refermant attira l’attention de la kunoichi sur le côté pour voir le sabreur aux longs cheveux ranger ce qui semblait être un journal dans son vêtement. Puis il se tourna sur le côté pour dormir. Promenant son regard dans la pièce, elle vit aussi le gars aux cheveux bleus posé dans un coin.  Ouais, peut-être était-il temps de se coucher. Après tout, si elle voulait être efficace le lendemain, mieux valait être reposée. Donc, adressant un petit salut militaire au cheveux verts, elle se tourna sur le côté et s’endormit rapidement d’un sommeil léger. Sommeil léger car des années de mission l’avait habitué à ne dormir que d’un œil au cas où une attaque surviendrait.

Bref, aucun incident ne survint durant la nuit, laissant la possibilité aux guerriers de profiter de ce repos qui serait sûrement de courte durée. Le lendemain, la jeune femme était levée à l’aube.  Elle prit un rapide petit-déjeuner avec  les rameurs et autres aventuriers. Profitant que tout le monde soit encore en train de manger, elle monta ensuite sur le pont du bateau. Celui-ci était gigantesque. La Namikaze fit un rapide tour des lieux pour s’assurer que rien de suspect n’était présent sur le pont avant de s’accouder à la rambarde qui donnait sur l’océan. Le menton dans une main, elle admira l’étendue d’eau quelques temps. Au moins, malgré cette mission impromptue, elle avait pu réaliser son objectif premier qui était de voir la mer.

Des bruits de pas et de bagages firent reporter son attention sur le pont. Elle se retourna mais laissa ses coudes posés sur la rambarde afin de donner une impression de détente alors que ses yeux bleus analysaient les nouveaux arrivants. Ils étaient sept en comptant les deux qu’ils avaient rencontré la veille. Deux autres femmes d’une trentaine d’années, une brune et l’autre blonde ainsi que trois gamins s’étaient ajouté au cortège. Sans oublier une femme âgée et un autre vieil homme.

La première chose qu’Akemi remarqua était leur air hautain. Aucun ne lui accorda accorda un regard et tous se dirigèrent vers l’étage inférieur que la jeune femme avait quitté. Cela n’affectait pas la Namikaze plus que cela, ayant déjà escorté de tels personnages. Un autre point l’intriguait. Ces nouveaux passagers semblaient divisés en deux groupes. Une certaine tension régnait entre eux.  Elle espérait que cela ne perturberait en rien le voyage. Ils avaient déjà l’air assez riches pour devenir des cibles mais si, en plus, il y avait de sombres histoires de famille derrière, ils n’étaient pas sortis de l’auberge !

Si il n’y avait eu qu’elle, elle les aurait suivi pour garder un œil sur tout ce beau monde et s’assurer qu’aucun membre de l’équipage ne tenterait de les attaquer. Mais la jeune femme se dit qu’ils étaient bien entourés avec les trois autres bretteurs et décida plutôt de surveiller qu’aucun malfrat ne tentait de pénétrer sur le bateau en marchant tout le long de celui-ci.

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Jeu 22 Sep - 15:01




feat. PNJ Aki, Jason Rokuro, Akemi Namikaze, Zoro Roronoa & Rihan Nura

Voyage en familleFinalement, accablé par la fatigue, Haru s'endormit tranquillement, en obtenant un repos bien mérité. La nuit se passa agréablement bien et le Dessinateur ne fut nullement incommodé par les potentiels ronflements de ses nouveaux compagnons de voyage. Il faisait assez doux, notamment grâce à la proximité de la mer, et, même si la cale ne relevait pas du grand luxe, elle avait le mérite d'être relativement propre et apte à accueillir des gens. En bref, il dormit comme un loir.

...

Le lendemain, ce furent les rayons du soleil, pénétrant à travers l'une des rares ouvertures de la pièce, qui vinrent lentement faire émerger Haru de son sommeil. Le Marchombre dut se contenter d'un plat peu ragoûtant en lieu de petit déjeuner, mais il fallait bien s'y attendre : malgré les grands sourires du capitaine, le groupe restait prisonnier. Il ne fallait donc pas s'attendre à une pîtance cinq étoiles... Toutefois, ce repas eut le mérite de le rassasier, ce que le jeune homme n'avait pas eut le loisir de faire la veille. Une fois que tout fut terminé, il commença à arpenter le pont, d'en le but d'en apprendre d'avantage sur la tâche qui lui avait été assignée.

Même si cela avait été à contrecœur et de manière non spontanée, Haru avait promis de veiller sur les passagers, et il s'en tiendrait à cela jusqu'au bout. C'est probablement ce qu'Arnak lui aurait dit de faire s'il avait été à ses côtés. Le jeune homme explora de long en large le navire, afin de repérer d'éventuels suspects, mais rien d'inhabituel ne semblait déterminé à briser la quiétude en cette belle matinée. Par conséquent, le garçon aux cheveux bleus retourna au centre du bateau, notant au passage l'arrivée de nouvelles personnes.

Les apparences étaient plutôt variées, ainsi que les âges, mais tous semblaient appartenir à la haute société, comme les deux de la veille. D'ailleurs, aucun des nouveaux venus n'accordèrent ne serait-ce qu'un seul regard à leur petit groupe, ce qui choqua pas Haru outre mesure. De fait, il avait bien comprips, en voyant l'attitude du dénommé Uno, que cela risquait d'être le cas pour tous. L'épéiste s'attarda sur chacun d'entre eux : il y avait un autre vieillard qui paraissait avoir fait son temps, une charmante demoiselle aux cheveux d'or, une autre plus âgée mais non moins délicieuse, un gamin blasé, une paire de jumeaux qui se disputaient, et une vieille dame.

Le gars aux cheveux longs et yeux violets que Haru avait noté la veille se dirigea vers la blonde, sans doute pour faire plus ample connaissance. Le garçon au foulard préféra ne pas aller les déranger. Puisque les protégés ne se souciaient guère de leur présence, il décida de ne pas se mêler à eux, en tout cas pour le moment, et aborda plutôt l'unique femme de leur groupe de bretteurs, observant au passage la vigilance dont elle faisait preuve. Elle aussi était déterminée à assurer la mission.

"Bonjour. Belle journée n'est-ce pas ? Je ne me suis pas présenté : je suis Haru, pour vous servir."

Une manière comme une autre pour engager la conversation, non ?

"C'est un sacré groupe que nous sommes chargés de protéger ! J'espère que ça se passera bien..."

Nuit paisible
Jour torride
Calme


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1428
Yens : 562
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 178
Nombre de topic terminé: 78
Exp:
3/12  (3/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Jeu 22 Sep - 18:41





Who am I ?

Âge : 21
Ce à quoi je ressemble : A un cactus nonchalant
Où se trouve mon sceau : Côté droit du cou
Lien vers ma présentation : Oui
Ma chronologie : Longue
Mes liens : Rémi sans famille
Mes familiers : Non






BOrd de l'océan
feat.Un troupeau d'abrutis

Fidèle à elle-même, Akemi ne manqua pas une occasion de renchérir avec cette histoire débile qui concernait Zoro. Il ne savait pas qu’il s’engageait dans un désert bon sang ! Mais inutile de le lui répéter, cette affaire le poursuivrait jusqu’à la fin de sa vie. Elle ne méritait même pas une nouvelle réponse, et ce fut sur cette dernière réplique que les deux s’étendirent. Zoro s’endormir sur le côté gauche afin de ne pas écraser ses sabres. Car dans les endroits inconnus entourés d’inconnus, ou presque, ça ne lui viendrait pas à l’idée de se séparer des trois précieuses lames.

Au petit matin, le raffut extérieur l’éveilla doucement. Bien reposé, il n’avait pas l’intention de se rendormir. Il se leva, et s’avança vers la sortie pour monter sur le pont. On lui fournit indifféremment son petit déjeuner, et l’épéiste trouva une caisse sur lequel s’asseoir en tailleur afin de dévorer son encas. Il aimait bien s’isoler pour bouffer quand il le pouvait.
Ensuite, ne flairant aucun problème à bord, Zoro entreprit une petite séance de sport comme au bon vieux temps avec la caisse sur laquelle il était assis précédemment. Il s’appropriait les objets de ce lieu et il s’en contrefichait pas mal tant qu’on ne lui faisait pas de remarque.

Peu de temps après, des arrivées l’interrompirent. Un troupeau d’individus grimpa à bord, dans une marche mortuaire. Contrairement à ses camarades, Zoro n’avait pas capté qu’il s’agissait de la même famille. Mais vu le rapport d’ignorance entre eux, ce n’était pas évident de le deviner. Cela dit, on les avait peut-être informé mais comme à son habitude, le cheveux vert écoutait ce qu’il voulait.
Et pour tout avouer, il vouait une totale indifférence à ces individus, et les laissa mener leur petite vie tranquille. Tant qu’aucun ne foutait la merde, il s’en cognait pas mal.

Il perçut au loin le type efféminé papotait avec une des passagères, mais ce qui se démarqua du reste du décor fut la nana des Canyons qui s’approchait de sa zone. Elle fut rapidement rejointe par le gars aux cheveux bleus qui semblait en quête de n’importe quelle compagnie afin de larguer sa solitude.
A son tour, Zoro prit l’initiative de s’incruster également. Après tout, Akemi était son unique repère au milieu de tous ces gens étranges. Elle lui tournait à présent le dos, ce qui lui donnait l’opportunité de la surprendre par derrière. Une fois arrivé à sa hauteur, il la frappa brutalement dans le dos, sans aucun ménagement. Après tout, Madame se considérait comme solide donc ça ne lui poserait aucun problème :

- Alors comme ça, on tente de s'intégrer à la communauté face de choucroute ?









† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Jeu 22 Sep - 21:42




Voyage en famille

Lieu : Ayumu (Bord de l'océan)
Spoiler:
 
Délai de réponse : 2 jours
Date de début : 01 septembre 2016
La jeune femme aux longs cheveux dorés, noués en une queue de cheval qui lui tombait jusqu'en dessous de la taille, regarda celui qui avait osé s'adresser à elle d'un air ennuyé. L'observation de la mer dans laquelle elle s'était plongée était bien plus intéressante qu'un vulgaire garde du corps comme lui. Lui faisant une moue peu convaincue, elle le dévisagea de haut en bas puis reposa ses coudes sur le bastingage en lui répondant d'une voix sèche.

Takeuchi Munemitsu.

Elle haussa un sourcil à la question du jeune impertinent, tournant son regard vers lui de nouveau, les lèvres affreusement pincée comme si elle retenait de la bile.

Il serait comique que quelqu'un tel que vous ose juger ma famille. Quant à Unp, il est mon grand oncle, et je vous sommerais de ne proférer aucun mot qui puisse lui faire du tort.

Au dernier discours de Jason, celui censé la convaincre qu'il était franc et honnête, elle se contenta de rire aigrement. Il était certains que ce n'était clairement pas le genre de personne qui se laissait approcher par des gardes du corps, et elle n'hésitait pas à le faire savoir.

Vous avez raison sur un point. Vous vous mêlez de ce qui ne vous regarde pas. Sur ce, retournez à vos affaires, je n'ai aucunement l'envie que vous me bourdonniez autour toute la journée.

A compter de ce moment elle n'adressa plus une seule fois la parole au jeune homme, quoi qu'il puisse lui dire, restant perdue dans sa contemplation pensive des vagues qui se fracassaient avec vigueur sur la proue du bateau.

*
**

La matinée s'étant déroulée sans aucune encombre, entre les discussions entre élus où les tentatives de certain pour nouer avec des membres de cette étrange famille, la méfiance qu'il y avait eu de prime abord s'estompa quelque peu, trop vite dirait certains. Quelques temps après le repas de midi (rien de bien exceptionnel encore une fois), une galère d'esclave commença à rapprocher trop sa proue du bastingage arrière. Les marins leur sommèrent l'arrêt immédiat, mais au lieu de quoi, les comandants de la galère commencèrent à accélérer, forçant le Sillage des Abysses à avancer encore plus vite également pour ne pas se faire écraser contre un des murs du défilé dans lequel le bateau était en train de s'engager. Tous les rameurs furent mis à leur poste, et la famille, aussi bourgeoise soit elle, n'ayant pas envie de sombrer au fond de l'océan, finit même pas encourager les pauvres bougres et par huer le capitaine du bateau précédent qui riait à s'en tordre la mâchoire, bien que Imaizumi lui promette des réprimande.

C'est au moment où un cri de victoire se propagea de l'équipage à la famille que les premières flèches commencèrent à tomber. Heureusement, la première volée ne toucha personne, elle tenait plutôt lieu d'avertissement à vrai dire, si l'on était assez attentif pour s'en rendre compte. Une seconde volée arriva du ciel jusqu'au bateau alors que les assaillants étaient toujours indiscernable. Le deuxième vieillard, sentant que le reste du voyage ne serait pas aussi paisible poussa Uno jusqu'à la tente qui avait été aménagée sur le pont en lui disant de se mettre à l'abris. Le reste des passagers se trouvaient sur le gaillard arrière ou le milieu du bateau mais se dépêchèrent de se masser à l'arrière (où se trouvait la tente). Numajiri, visiblement effrayée suivit également son protecteur dans la tente en tremblant.

Bientôt, le bateau pirate traversa la brume, le fleuve étant rétrécis, les deux figures de proues se touchèrent dans un grand fracas alors que les premiers bandits sautaient d'un bateau à l'autre, le sabre entre les dents. Vous pouvez en comptabiliser jusqu'à 12, au moins.



------------------------------
---------------
---------

Rappel de l'ordre de post : Jason, Akemi, Haru, Zoro et Rihan


Bonne chance, et pour toute précisions n'hésitez pas à demander par Mp (je reposterais sous ce compte à la fin de votre tour bien entendus).
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1679
Yens : 1058
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 28

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Jeu 22 Sep - 23:44


VOYAGE EN FAMILLE (scenario)

feat.Jason, Zoro, Akemi, Haru



Jason n’était pas habitué à protéger les autres. Dans son métier, on ciblait afin de tuer. On ne protégeait pas. Cette fois ci, l’assassin était dans un rôle qu’il ne connaissait pas. Il tenta tout de même d’obtenir des informations auprès de la dénommée Takeuchi Munemitsu. Mais la discussion ne se déroula pas comme il l’espérait. Pas du tout même. Tout en la jeune femme respirait l’arrogance à plein nez. Seconde après seconde, elle le prenait de plus en plus de haut alors qu’il tentait d’établir un contact. Finalement, la jeune femme se tourna vers l’océan et son silence était très clair : elle ne lui adresserait pas davantage la parole. De son côté, l’épéiste la dévisagea sans la moindre gêne : il n’aimait pas l’arrogance, ni l’orgueil. Le fait d’être riche ne lui accordait pas tous les droits, loin s’en faut. Et il ne tarda pas à lui faire savoir sa façon de penser.

Lentement, il contourna la jeune femme et posa ses bras sur la rambarde de chaque côté de Takeuchi, comme pour la coincer devant lui, et approcha sa bouche de son oreille en se collant presque à son dos, avant de lui murmurer d’une voix beaucoup moins sympathique :
- Vous voulez jouer franc jeu, n’est-ce pas ? Très bien, ça me va ! La seule raison pour laquelle je suis sur ce navire, c’est qu’on m’a forcé à le faire. Vous n’aimez pas ma présence ? Rassurez-vous, la vôtre ne m’est pas davantage agréable. Mais j’ai malgré tout tenté d’établir un lien afin de vous protéger plus efficacement. Vous avez préféré me prendre de haut, c’est  vous que ça regarde ! Vous pensez que votre statut vous octroie tous les droits, que vous pouvez me traiter en esclave ou me rabaisser, mais peut être devriez-vous réfléchir à la situation ? Car la vérité, c’est que si ce bateau devait être attaqué, c’est sur mes compagnons et moi que vous compteriez ! Et personne d’autre !

Jason s’éloigna de la jeune femme, afin qu'elle ne se sente pas trop agressée, et la fixa avant de poursuivre :
- Les gens comme vous pensent que l’argent leur donne tous les droits. Mais je pense que si ce navire devait être attaqué, vous nous considérerez d’une toute autre manière ! Et je l’espère pour vous ! Parce que je ne suis pas payé pour faire ce travail ! Alors en fin de compte, la véritable question, c’est : souhaitez-vous vraiment rester en vie durant ce voyage ? Parce que contrairement à ce que vous semblez penser, que vous vous en sortiez ou non ne changera pas ma journée. Souvenez-vous de ce que je vous ai dit à l’avenir, quand vous aurez besoin d'aide. On récolte ce qu'on sème, et vous semez une dangereuse récolte... Le respect ne s’obtient pas par la tyrannie ou un statut hérité à la naissance. Il se mérite ! Et pour le moment, vous n’avez pas mérité que je croise le fer pour sauver votre vie…Vous saisissez ?

Après ces quelques mots incisifs, l’assassin s’éloigna vers l’arrière du bateau et n’en bougea plus de la matinée. Il en profita pour calmer ses nerfs et surveiller la zone. Les choses ne bougèrent plus de la matinée. Mais alors que le repas de midi s’achevait, la situation s’envenima rapidement. Attentif, Jason observa la situation après avoir saisi son arc. Il attendit patiemment jusqu’à ce que finalement la situation dérape et que les proues ne se touchent. Aussitôt, la famille si fière et si stoïque dévoila son véritable visage, fuyant sans la moindre forme d’honneur devant l’ennemi. Jason chercha le contact visuel avec Takeuchi afin de lui rappeler ce qu’il lui avait dit plus tôt dans la matinée.

Puis, il se mit au travail : saisissant une flèche dans son carquois, il visa le premier homme qui posa le pied sur le Sillage, et lui transperça la poitrine avec un projectile parfaitement ajusté. Sans s’arrêter, l’assassin décocha plusieurs flèches tout en reculant prudemment près de la tente des passagers. Les autres mercenaires n’étaient pas avec lui lorsque l’assaut avait eu lieu, il se contenta donc de se recentrer sur l’objectif à protéger tout en éliminant autant d’ennemis que possible à distance. Une nouvelle pluie de flèches s’abattit sur le pont, forçant l’archer à s’abriter derrière une caisse durant quelques secondes. Finalement, il choisit de rester à cet endroit non loin de la tente pour abattre à distance les quelques hommes qui parvenaient à se frayer un chemin sur le pont. Le reste, il le laissait entre les mains des autres élus !


Dernière édition par Jason Rokuro le Mar 27 Sep - 16:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1068
Yens : 437
Date d'inscription : 31/07/2016

Progression
Niveau: 66
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Akemi Namikaze ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Ven 23 Sep - 22:50



Voyage en famille
feat. jason, Zoro et Haru


Cela faisait un petit moment qu’Akemi observait son collègue aux longs cheveux tenter d’engager la conversation avec une de leurs clientes.  Elle ne voulait pas vraiment porter la poisse au bretteur, mais il y avait très peu de chances que la bourgeoise lui réponde. En un sens, elle eu raison puisque qu’elle put voir le brun se faire plutôt bien rembarrer par la blonde.

La Namikaze eut un peu pitié de lui mais bon, il aurait dû se douter de la réaction de la femme. N’avait-il jamais fait de telles missions ? Au premier abord, il paraissait pourtant avoir le profil type. Cependant, le comportement de l’homme l’alerta un peu quand il plaqua leur cliente contre le bastingage. C’était clairement un geste menaçant, complètement inapproprié pour leur travail. La kunoichi s’apprêtait à intervenir quand le bretteur s’éloigna de lui-même, ayant sans doute fait passer son message.


Fronçant un peu les sourcils, la brune ne dit pas un mot mais continua de garder l’homme à l’œil au cas où il lui prendrait l’envie de recommencer un tel tour. Mais son observation fut interrompue par l’arrivée d’un autre de ses collègues, celui aux cheveux bleus. La jeune femme haussa un sourcil en se retournant vers son interlocuteur à la présentation :  "Pour vous servir" ? Elle n’avait certainement pas besoin de sa protection. Mais elle ne fit aucun commentaire, pensant que c’était peut-être ainsi qu’il avait été élevé. Elle prit cependant la peine de répondre.

- Akemi Namikaze, enchantée.

Elle s’autorisa aussi à commenter sa petite remarque suivante, préférant le mettre en garde, même s’il semblait être un guerrier aguerri.

- Oui, en effet, mais j’ai l’habitude de ce genre d'escorte. Généralement, ils font les fiers et quand l’action arrive, ils se cachent comme des peureux derrière leurs gardes du corps. Et rien ne sert de tenter de leur adresser la parole, ils nous considèrent comme la plèbe, indignes de leur attention.  Parfois, les enfants et les jeunes demoiselles s’intéressent aux guerriers, voire aux kunoichis, mais cela reste rare. Je voudrais aussi que cela se passe sans écueils. Malheureusement, je sais d’expérience que les plans se déroulent rarement comme prévu.

Alors qu’elle venait de terminer sa phrase, un gros coup sur son dos la fit trébucher alors qu’une voix familière se faisait entendre derrière elle. Elle jeta un regard agacé à l’homme derrière elle. Il était obligé de faire ça ? Saisissant rapidement la main offensante, la Namikaze tordit ensuite le poignet de Zoro avant de lui répondre avec un petit sourire narquois.

- Qu’est-ce tu veux, face de cactus ? Il faut bien faire connaissance avec ses partenaires de mission pour mieux combattre à leurs côtés et éviter des petites erreurs qui pourraient se montrer fatales.

Le petit groupe resta ainsi ensemble une bonne partie de la matinée ensemble et le repas se passa ensuite sans encombres. Ce fut après que les choses se gâtèrent. Au début, rien de bien particulier alors qu’Akemi et Zoro se trouvaient de nouveau sur le pont, Haru, non loin d’eux. Une galère les serra un peu trop. Après  plusieurs minutes de vociférations, la situation sembla enfin se calmer, mais la Namikaze se doutait que ce n’était pas un incident anodin. Et l’abordage des bandits confirma ses soupçons. Cela avait commencé par une volée de flèches assez mal ajustées qui servait surtout de tir de sommation avant que les assaillants ne se précipitent sur le pont.

Les bourgeois, comme l’avait prédit la kunoichi, s’étaient retranchés dans une tente à l’arrière du bateau,  derrière la ligne de défense que formaient les quatre gardes du corps. Se saisissant de son épée, la jeune femme passa  un rapide regard sur leur adversaires, les comptant au nombre de douze. Trois flèches venant de leur camp firent mouche, tuant leur victimes sur le coup, alors qu’Akemi se dirigeait vers son premier adversaire qui avait été touché à la jambe par la flèche de son camarade. Elle le décapita rapidement avant de tourner sur elle-même et de lever son arme pour parer le coup d’un autre assaillant.  

Celui-ci était assez musclé et tout de suite, la jeune femme put sentir ses propres bras fléchir sous la puissance du coup. Et avant qu’elle ne cède, elle relâcha le pression puis effectua une roulade sur le côté pour éviter le coup. Seulement, ses capacités étant beaucoup réduites, elle reçut tout de même une méchante entaille à la jambe droite alors qu’elle roulait. Se relevant tant bien que mal, la Namikaze ressentit une vive douleur au mollet alors qu’elle s’appuyait sur sa jambe blessée. Serrant les dents, elle affirma sa poigne sur son épée avant de repartir à l’assaut de son adversaire. Ils échangèrent plusieurs coups, aucun ne parvenant à prendre le dessus sur l’autre.

Cependant, la perte de sang et la récente baisse d’endurance de l’élue de Seika commençaient à faire leur effet et elle faiblissait à vue d’œil. Elle reçut une autre profonde entaille au bras gauche cette fois, ce qui la força à lâcher son arme d’une main. Se sachant en mauvaise posture, la brune accomplit un geste désespéré alors que ses genoux fléchissaient. En tombant, elle releva son arme d’un coup, blessant mortellement son ennemi  à la poitrine, celui-ci ne s’attendant pas à un tel coup.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1428
Yens : 562
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 178
Nombre de topic terminé: 78
Exp:
3/12  (3/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Mar 27 Sep - 13:28





Who am I ?

Âge : 21
Ce à quoi je ressemble : A un cactus nonchalant
Où se trouve mon sceau : Côté droit du cou
Lien vers ma présentation : Oui
Ma chronologie : Non
Mes liens : Rémi sans famille
>Mes familiers : Akemi






VIllage fantôme
feat.Tarzan & l'autre


Comme prévu, la frappe « amicale » de Zoro ne fut pas très bien réceptionnée par la demoiselle, qui se vengea par un tordage de poignet. Il se laissa faire, un léger sourire au coin des lèvres, puisque ce n’était pas vraiment douloureux, elle ne le tordait pas au point de le casser. D’ailleurs, il n’éprouva aucun mal à se dégager brusquement, avant de répondre sur le même ton impudent :

- Je vois… Ainsi tu pourras te cacher derrière eux si ça venait à dégénérer…

Jusqu’à ce que les problèmes adviennent, les deux camarades ne s’étaient pas quittés. Mais un élément perturbateur s’initia dans ce petit voyage tranquille. Bah oui, il fallait bien, sinon ce ne serait pas drôle.
Attentif à ce qu’il se produisait autour d’eux, Zoro se préparait psychologiquement à combattre, parce qu’une histoire pareille allait finir en baston générale, c’était une évidence. Tout combattant aguerri sur ce bateau le savait, et attendait seulement à livrer bataille.

Une première couche de flèches très superflue et volontairement maladroite s’abattit sur le pont, et n’atteignit personne, sans grande surprise. Puis une seconde poussa le jeune homme à rejoindre sa caisse de tout à l’heure pour se cacher derrière. Malheureusement, cette ingénieuse idée avait déjà traversé le cerveau de l’homme efféminé : « Qu’est-ce qu’il fout là celui-là ? C’est MA caisse ! ».
Cependant, il n’avait pas le temps d'emboucaner ce type et puis, il pouvait tenir ici à deux pendant 10 secondes le temps que la vague de flèches ne déferle sur le pont. Oui, car contrairement à Jason, Zoro ne comptait pas rester cacher ici comme un lâche. Alors aussitôt le déluge piquant passé, il se tira d’ici et partit joindre ses forces à celles d’Akemi.

Alors qu’un troupeau de mongoles armés s’amena, et que Zoro arriva derrière Akemi, cette dernière décapita méchamment un des mecs. Cette extrême barbarie qu’il avait déjà aperçu aux Canyons le figea net, toujours pas accoutumé à l’idée qu’une femme aux traits aussi doux puisse faire preuve d’autant de violence. Il finirait par s’habituer… Ou pas.
Bref, cette légère perte d’attention ne devait pas lui faire oublier l’objectif principal : se débarrasser de ces chieurs de seconde zone.

Il fourra son premier sabre dans la bouche, et s’empara des deux autres placés dans chaque main. L’un d’eux décida de se coller Zoro, et un combat de sabres démarra. Les lames s’entrechoquèrent, bien qu’avec ses trois sabres, il était plus aisé pour lui de parer les coups de l’autre, légèrement perturbé par cette manière de combattre. Ce gars là était un amateur, ça se sentait, et le cheveux vert semblait prendre l’avantage. Alors que son adversaire galérait à parer 3 épées en même temps, le bretteur plaça un bon coup de pied surprise dans ses cacahuètes qui se trouvaient actuellement à découvert. Cet abruti était trop occupé à défendre le haut de son corps qui étaient attaqués par les trois katanas de l’épéiste.

Mais tandis que le jeune cheveux vert s’apprêtait à embrocher son adversaire, il jeta un coup d’œil à la jeune femme qui se combattait non loin d’eux. Elle semblait en très mauvaise posture. Elle chuta contre le sol, et alors qu’elle parût se relever pour lutter, Zoro était déjà en position de transpercer le dos de l’homme, avec deux de ses katanas.






† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   

Revenir en haut Aller en bas
Scénario - Voyage en famille
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les gens du voyage
» Voyage de Bougainville
» Voyage dans le foin...
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Bord de l'océan-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.