Partagez | .
Scénario - Voyage en famille
Messages : 1077
Yens : 477
Date d'inscription : 31/07/2016

Progression
Niveau: 66
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Akemi Namikaze ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Mer 26 Oct - 14:18



Voyage en famille
feat. Jason, Akemi, Zoro, Haru, Rihan


Akemi commençait à se demander si les nobles voulaient vraiment de cette protection. Tout d’abord, ils s’assassinaient entre eux, et maintenant, ils refusaient d’être accompagnés sur la terre ferme ? Franchement, cela sentait les embrouilles à plein nez. Mais elle ne dit rien et resta à surveiller le campement toute la nuit, alors que les autres montaient aussi la garde, malgré le fait que Zoro se soit proposé pour prendre le premier tour de garde.

Il ne se passa rien pendant plusieurs heures, jusqu’à ce qu’un petit bruit strident vienne perturber l’atmosphère relativement calme qui régnait sur le bateau. Se retournant vers ce qu’elle croyait être la source de la perturbation, la Namikaze fut surprise de voir des petites créatures envahir le pont.  Et pas en petit nombre, ils étaient au moins une quarantaine ! Elle capta le coup d’œil de Rock avant qu’il ne soit occupé.

Elle n’eut  pas le temps de s’interroger sur la provenance de leurs assaillants, alors que les créatures passaient à l’attaque. Trois lui sautèrent dessus, et la jeune femme se baissa, avant de se retourner et de faucher les trois d’un coup de sa lame. Elle fut ensuite projetée au sol par un poids sur son dos.  La kunoichi se roula violemment sur le sol, délogeant par la même occasion le parasite, avant de l’assommer d’un coup de coude sur le visage. Mais alors qu’elle se relevait, deux autres petits monstres lui saisirent les poignets et l’écrasèrent de nouveau sur le pont, la faisant lâcher son sabre par la même occasion.

Pestant  intérieurement contre les gobelins, elle éjecta une partie de son chakra au niveau de ses poignets pour envoyer un choc  aux créatures. Celles-ci se raidirent presque aussitôt et Akemi put se relever une nouvelle fois, récupérant son sabre au passage. Maintenant qu’elle avait un peu le temps de souffler, elle put constater que tout le monde était tenu occupé par cette invasion de miniatures.

La Namikaze fronça les sourcils, la mer déchaînée ainsi que cette attaque surprise les gardaient de se rendre sur l’île pour vérifier l’état de leurs clients. C’était mauvais, il pouvait s’agir d’une diversion ! Malheureusement, personne ne semblait pouvoir quitter le bateau. Évitant un gobelin qui se jetait sur elle, la brune se mit à courir en direction du bastingage. Il existait une solution. Elle espérait juste qu’elle avait retrouvé suffisamment de pouvoir pour pouvoir la concrétiser.

Arrivée à destination, elle sauta à pieds joints sur la rambarde et fit un signe avec ses doigts. Aussitôt, et à son grand soulagement, une fumée l’enveloppa alors qu’elle prenait la forme d’un aigle. Faisant confiance à ses camarades qui avaient déjà prouvé leurs talents, elle s’envola en direction de l’île avec un cri perçant. Sa priorité était maintenant de savoir comment se portaient ses clients, et plus particulièrement, Nakasome.

En quelques minutes, Akemi avait rejoint le campement des nobles et elle reprit sa taille normale, dégainant son épée. Il n’y avait aucun bruit, et la jeune femme avança prudemment vers la tente qu’elle savait être celle de celui qu’elle devait protéger.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Ven 28 Oct - 9:50




feat. PNJ Aki, Jason Rokuro, Akemi Namikaze, Zoro Roronoa & Rihan Nura

Voyage en famille Contrairement aux inquiétudes du capitaine, et aussi aux soupçons plus qu’immoraux de Jason et d’Akemi, rien ne se passa de fâcheux durant le repas. Aucun incident, mineur ou majeur, ne vint vraisemblablement le troubler, puisqu’il se termina dans les éclats de rire généraux. Du moins, c’est tout ce que Haru pouvait supposer puisque, comme tous les gardes du corps, il était consigné à bord durant cet office du ventre. Quoiqu’il en soit, il avait au moins mené cette partie de la mission à bien. A présent chacun allait se coucher, dans l’espérance d’un lendemain moins riche en émotion.



De par l’excitation accumulée dans la journée et le stress de son nouveau rôle, le Dessinateur ne parvenait pas à trouver un semblant de sommeil… En outre, il gardait à l’esprit que le moment préféré des assassins pour opérer était la nuit, lorsque personne n’est attentif à lui. Autrement dit, s’il y avait réellement quelqu’un qui en avait après les passagers, c’était le meilleur moment pour agir.

Haru avait tout de même tenté de se reposer un minimum, car la journée avait été éprouvante, tant sur le plan physique qu’émotionnel… Cependant, il n’avait pas pu fermer l’œil de la nuit, et ce fut peut-être, voire probablement, cette insomnie qui lui sauva la vie.

Le Marcombre entendit un bruit étrange de pas sur le navire. Ce n’était pas celui d’un homme, car celui-ci était beaucoup plus léger et précipité. De surcroît, les hommes embauchés pour veiller à la sécurité des clients n’étaient pas habilités à se promener sur le pont en pleine nuit… Très alerte à ce propos, Haru se décida à aller jeter un coup d’œil. Mais à peine eut-il le temps de faire quelques gestes qu’une sorte de petite créature, que le garçon au foulard aurait naturellement nommé gobelin en référence à certaines de ses lectures, se jeta sur lui.

D’un réflexe, non dû à la chance mais bien acquis à l’entraînement avec Arnak, le Minshujin put le repousser d’un coup de poing, tandis que son autre main venait chercher son partenaire de combat préféré. Il dégaina ainsi sa lame et, alors que la chose revenait à l’assaut, il eut tout le loisir de l’entailler de toute part, avant de l’achever d’un coup dans le cou. En effet, même s’il avait pu un peu plus tôt montrer une certaine pitié à l’égard des pirates, ce qu’il y avait devant lui n’était en rien humain et ses réticences à tuer s’en retrouvaient altérées.

Toutefois, Haru n’eut pas le temps de célébrer cette victoire éclair que deux nouveaux adversaires se présentaient devant lui et, au vu des bruits qui commençaient à se faire entendre, il y en avait un sacré paquet sur le bateau. Il allait falloir se battre pour sa vie.

Pour commencer, le garçon aux cheveux bleus fit apparaître, après une incursion plus ou moins rapide dans les Spires, la réplique de sa première arme dans la main encore libre, à l’instar de ce qu’il avait fait contre Glaugan. Toutefois, il s’était beaucoup entraîné à maîtriser cette technique et, même si sa création ne tenait pas très longtemps, du fait de son faible niveau, il était désormais capable de faire des ravages durant son temps d’utilisation. En outre, toujours en utilisant le Don, Haru illumina ses deux lames, afin d’y voir un peu plus clair sur le champ de bataille, au risque d’attirer l’attention des assaillants.

Après quoi, l’affrontement put réellement débuter. Les deux gobelins qui faisaient front n’opposèrent pas une résistance bien longue. Grandement aidé par son escrime double, le jeune homme put rapidement faire couler le sang, jusqu’à trépas de ces monstres. Plus loin, une masse de créatures s’était formée, dans laquelle Haru s’élança, se battant au maximum de ses capacités, afin d’en faire tomber le plus possible.

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Sam 29 Oct - 15:51




Voyage en famille

Lieu : Ayumu (Bord de l'océan)
Spoiler:
 
Délai de réponse : 2 jours
Date de début : 01 septembre 2016
Les créatures étaient nombreuses et acharnées, elles restèrent encore présentes pendant plusieurs minutes, enchaînant assaut sur assaut, ne se démontant pas malgré les pertes nombreuses qu'elles subissaient par les quatre élus tout aussi décidés. La situation était la même à bord du bateau où les peaux vertes étaient en masse et au niveau des tentes jusqu'auxquelles Akemi avait volé. Semblant ignorer les tentes, ils étaient assez nombreux pour approvisionner la masse sur le navire pendant encore longtemps. Ce combat aurait il une fin ? On était en droit de se poser la question. Le groupe attaquant ne se délite pas, profite des moindres faiblesses de leurs ennemis pour leur asséner des égratignures, puis encore d'autres, et encore, jusqu'à ce que le sang coule par chacune des pores. Aussi puissants soient ils, les élus ne peuvent décemment pas tenir tous les fronts à la fois et finissent par ployer, pensent qu'ils vont échouer. Ils sont trop, trop nombreux, et ne s'arrêtent pas d'arriver.

Puis un cri dans la nuit, un cri de jeune femme en détresse, un cri de jeune fille poignardée ? Elle proviens de la tente où dorment les deux enfants, Numaijiri et Kitano, ainsi que leur préceptrice. Comme mus par une volonté extérieure, les gobelins semblent effrayés à l'écho de ce son qui ne leur est pas familier. Ils se mettent à refluer à une rapidité incroyable. Ont ils compris qu'ils allaient emporter le combat seulement de justesse et avec un trop grand nombre de pertes ? Ils fuient, paniqués par quelque chose d'invisible, d'incompréhensible, en poussant des piaillements exactement identiques à ceux que vous avez pus entendre juste avant l'attaque.

Finalement, si vous décidez de venir voir ce qu'il se passe une fois tous les gobelins partis, vous pouvez constater l'atrocité de la situation. Mizuno Yae, la gentille vieille dame s'occupant des deux enfants a été poignardée dans l'abdomen et est morte sur le coup. A ses côtés, en larmes et proprement paniquée, Numaijiri Munemitsu as reçus plusieurs coups sur des points non vitaux, fort heureusement pour elle. En larme elle vous explique qu'un des gobelins est entré dans sa tente et qu'il as tué Mizuno puis as essayé d'en faire de même avec elle avant qu'il ne fuis pour une raison inexplicable. Le vieux Nakasome devant l'ampleur du désastre semble hors de lui.

Vous êtes incapables de protéger ma famille ! Vous êtes censés être là pour ça et vous vous faites avoir par des gobelins ! Heureusement pour vous que Numaijiri n'est pas morte ! Et quand à vous, Imaizumi, regardez combien votre stupide escale inutile nous as coûté ! Vous êtes tout autant impardonnable que vos employés !

Suite à cela, ils entèrent très sobrement la vieille femme et le vieil homme tente comme il peut de soigner sa nièce devant les regards désolés du reste de la famille qui déplore la perte d'une employée fidèle. La nuit s'achève sans autre incidents, mais bien évidemment, personne ne se rendort. Le matin est morose et triste, on remballe les tentes en silence puis les passagers remontent à bord du bateau. Numaijiri est toujours blessée et pleure sa préceptrice, soutenue par le très jeune Kitano qui fait de son mieux pour jouer le grand garçon pendant que Takeuchi et son père, Nakasome, se parle toute la matinée d'un air très sérieux.
------------------------------
---------------
---------

Rappel de l'ordre de post : Jason, Akemi, Haru, Zoro et Rihan

Zoro Tu poursuis le gobelin et suis donc les traces de pas dans la forêt. Au bout d'un moment tu vois qu'elles sont rejointes par des sabots appartenant à un cheval, puis que les deux pistes se séparent de nouveau au niveau de la route où tu trouves également ton épée. Impossible de suivre les traces du cavalier sur la route bien sûr et les gobelins ne sont pas rattrapables, beaucoup trop rapides.

Arbre généalogique
Spoiler:
 
Bonne chance, et pour toute précisions n'hésitez pas à demander par Mp (je reposterais sous ce compte à la fin de votre tour bien entendus).
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1679
Yens : 1058
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 28

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Sam 29 Oct - 18:09


VOYAGE EN FAMILLE (scenario)

feat.Jason, Zoro, Rihan, Akemi, Haru



Malgré son empressement à vouloir rejoindre les tentes en plein combat, Jason sut en entendant un cri dans la nuit qu’il était malgré tout déjà trop tard. Comme si les gobelins avaient entendu le signal du rassemblement, ils se replièrent aussitôt après. Jason s’immobilisa entre plusieurs tentes, observant les créatures verdâtres fuir dans la nuit, poursuivies par le type aux trois sabres qui n'en avait d'ailleurs plus que deux. Leur diversion était terminée, ils avaient fait leur boulot. Du moins, ce fut ce que pensa l’assassin en les voyant disparaître.

Rapidement, les mercenaires, la famille et le capitaine se rassemblèrent près de la tente où se trouvait le corps de Mizuno. Cette fois, Rock ne demanda l’avis de personne et examina le corps de la vieille dame : un seul coup bien placé, elle était morte sur le coup. Il s’intéressa alors à la gamine et demande gentiment à Nakasome de le laisser soigner sa nièce : il s’y connaissait en plaies.

Il entraîna ensuite la jeune Numaijiri dans une tente et examina ses blessures à elle : elle avait plusieurs coups aux bras et les flancs bien égratignés. Elle lui expliqua au passage qu’elle avait pu se défendre en se protégeant mais que Mizuno n’avait pas eu cette chance, car tuée dans son sommeil. Avec un sourire bienveillant, le nippon hocha de la tête à chacune de ses explications : elle ne semblait pas mentir. Il fit un bandage appliqué à la jeune fille, et lui donna quelques instructions pour éviter que les blessures ne se rouvrent. Après quoi, il ressortit pour laisser Numaijiri se rhabiller tranquillement.

Tout en réfléchissant, il s’éloigna du groupe alors que Nakasome réprimandait Imaizumi. Cependant, cette fois ci, l’épéiste ne trouva pas lieu d’intervenir car il trouvait que le vieil homme n’avait pas tort : le capitaine avait restreint leur accès à la famille, et il en avait résulté un nouveau décès. La faute lui incombait totalement. D’après ce qu’il avait pu observer, la gamine n’avait pas menti, et son récit se tenait. Ce qui pouvait donc entraîner deux conclusions : soit ces gobelins avaient été payés pour éliminer Mizuno, soit ils avaient été payés pour tuer n’importe qui d’autre que Nakasome, pourvu que son décès sème le trouble dans le camp.

Lorsqu’il se fut suffisamment éloigné pour être à plusieurs dizaines de mètres de distance mais toujours à portée visuelle du groupe, Jason s’adossa à un arbre, et se laissa glisser le long de celui-ci jusqu’à s’assoir contre lui, avant de fouiller dans ses poches à la recherche d’un objet qu’il avait prélevé sur un des pirates tués lors de l’abordage. Il sortit une tête de flèche qui ne lui appartenait pas et qui avait heurté le dernier pirate encore en vie, et il la manipula entre ses doigts machinalement tout en rassemblant ses idées. Grâce à cet indice, il avait pu déduire que, peu importe par qui il était payé, le pirate qui avait tiré ce projectile ne souhaitait pas que ses hommes parlent. Ce qui impliquait qu’ils aient des infos à révéler, forcément. C’est aussi cet indice qui avait orienté Rock sur la piste d’Euiko et des jumeaux.

Toutefois, maintenant qu’il les observait, Jason nota que Takeuchi et Nakasome pourraient tout aussi bien être les coupables de ces massacres. Après tout, les riches feraient n’importe quoi afin d’accroître leur richesse. Ca n’avait rien de neuf. Cependant, ce comportement ne pouvait être véritablement considéré comme suspect à l’heure actuelle, car, soyons honnêtes, à leur place, n’importe qui se montrerait tendu et paranoïaque. En fin de compte, la situation actuelle ne faisait que renforcer les clans déjà existants et creuser l’écart entre eux. Tout cela suivait une voie tout à fait logique, mais qui n’aidait pas beaucoup l’assassin dans ses réflexions…

Si Mizuno était la cible, cela signifiait qu’elle avait fait ou dit quelque chose qui avait fait paniquer le ou les coupables au sein de la famille, car elle n’avait aucun droit sur l’héritage en question. Toutefois, Jason ne croyait pas beaucoup à cette option pour la simple et bonne raison que si les gobelins avaient été payés, ce dont il était convaincu, ils l’avaient forcément été par quelqu’un d’extérieur au navire ( peut être le fameux tireur qui les suivait ? ) ou bien leurs instructions leur avaient été données par un des membres de la famille avant d’embarquer. En d’autres termes, et à moins d’employer un moyen inconnu de l’épéiste pour communiquer, la diversion des gobelins ne pouvait avoir été modifiée en fonction de ce que la vieille préceptrice avait dit après le premier meurtre. En revanche, rien ne garantissait qu’elle n’avait pas déjà été trop bavarde avant d’embarquer sur le navire. Jason décida de garder cette pensée dans un coin de sa tête avant de ranger la tête de flèche suspecte dans la poche dans laquelle il l’avait prise. Il y avait encore du travail à faire.

Il commença par se diriger vers Imaizumi qui s’était isolé à une extrémité du camp pour replier une tente loin du reste du groupe. Bien décidé à ne pas l’épargner sur ce coup là, Jason s’approcha d’un pas déterminé, et l’interpella après s’être immobilisé non loin de lui, tout en veillant à ce que personne ne puisse les écouter :
- Nakasome a raison, tu sais… Si tu nous avais laissé l’accès libre au camp et aux tentes, rien de tout ça ne serait arrivé. Laisses nous faire notre boulot, à l’avenir, ou les meurtres risquent bien de continuer sans qu’on ne puisse rien y faire !
Immédiatement, Jason récolta une levée de bouclier de la part d’Imaizumi, à laquelle il répliqua en plissant les yeux :
- Tu ferais bien de te réveiller si tu veux sauver ce qui peut encore l’être ! Parce que ceux qui ciblent cette famille sont des tueurs professionnels, de toute évidence ! Me foutre des bâtons dans les roues et m’empêcher de faire mon boulot ne t’aidera pas à les sauver ! Et si Akemi et moi ne le faisons pas, tu crois que les autres vont s’en charger ?! Réagis, mon vieux ! On est tes meilleurs alliés, en ce moment ! Et si tu espères pouvoir sauver les autres sans rien foutre, tu vas être rapidement déçu !

Imaizumi se tourna brusquement vers lui et lui jeta un regard furieux. De toute évidence, il n’aimait pas ce que le jeune Rokuro lui disait.
- C’est bien, tu es fidèle à toi-même, au moins. Inutile jusqu’au bout ! Ajouta Jason d’un ton acide avant de planter là le capitaine du navire.

Tout en s’éloignant, Jason décida de suivre les traces laissées par les gobelins alors que le soleil se levait. Pendant qu’ils prépareraient le corps pour l’enterrer et démonteraient le camp, il suivrait cette piste. Au bout d’un long moment, il rejoignit une route ou les pas gobelins s’immobilisèrent. Se remémorant les cours de pistage express fournis par Aki, Jason s’agenouilla et nota rapidement qu’ils avaient rencontré une monture à cet endroit-là. Parfait. Voilà qui rejoignait les déductions de l’assassin. Il décida de ne pas poursuivre les traces plus avant, et revint vers le camp juste à temps pour assister à l’enterrement. Cette fois, tout le monde se força à prendre une tête de circonstance. En tout cas, parmi la famille. Patient, Rock attendit jusqu’à la fin de la cérémonie, et dès que Nakasome et sa fille s’éloignèrent, il les suivit sans se cacher. Repéré rapidement, il s’approcha du vieil homme sans vraiment faire attention à Takeuchi dont l’inutilité n’était plus à prouver.

- Nakasome, il faut qu’on parle. Maintenant ! Trancha-t-il pour couper court à toute tentative éventuelle pour esquiver la discussion. Votre famille est poursuivie par un ou plusieurs tueurs professionnels. Je veux savoir quelles raisons ils pourraient avoir de faire ça, et je veux savoir ce qui se trame dans cette famille. Votre fille n’a rien voulu me dire, c’est elle que ça regarde, ajouta t’il sans même se tourner vers Takeuchi, mais à présent, c’est à vous que je pose la question. Parlez-moi de cette histoire d’entreprise familiale mentionnée à l’oraison funèbre de votre oncle.

Le vieil homme hésita un instant, avant de répondre d’une voix pas vraiment méchante :
- Je ne peux pas dire grand-chose… Mais votre travail, c’est de nous protéger ! Pas de mettre votre nez dans nos affaires !
Le nippon plissa à nouveau les yeux avant de rétorquer d’un ton calme mais froid :
- Et que croyez-vous que j’essaie de faire ? De toute évidence, vos affaires sont à l’origine de ce carnage ! Vos histoires familiales ne me passionnent pas, seulement je m’attaque au véritable noeud du problème au lieu de faire semblant de m’y intéresser ! Et vous devriez faire de même, car ça ne s’arrêtera que lorsque j’aurai démasqué les coupables ! Donnez-moi des réponses, ou alors ne vous étonnez pas que le massacre continue, dans ce cas ! Choisissez, mais choisissez vite !
Il fit volteface, mais avant de s’éloigner, il ajouta sans se retourner :
- Nakasome, il y a une information qui devrait faire son chemin dans votre toute petite tête. Votre seul ami, ici, c’est moi !

A ces mots, il s’éloigna en direction du trio constitué d’Euiko et des jumeaux. Un regard échangé avec les deux gigolos de luxe assura à Jason que leur amour inconditionnel lui était acquis, et il choisit de les ignorer complètement. Il s’approcha d’Euiko et tenta d’engager la conversation avec elle, mais bien qu’un peu plus diplomate que sa sœur, elle se montra tout de même expéditive et pas vraiment loquace. L’assassin abandonna rapidement la partie, se promettant tout de même de revenir à la charge si cela s’avérait nécessaire plus tard. En attendant, il alla s’assoir à l’ombre d’un arbre afin de ressasser tout ce qu’il venait d’apprendre, et au cas où Akemi voudrait lui parler. Il ne lui avait pour sa part plus adressé la parole depuis l’attaque car il avait besoin de rassembler ses données afin de vérifier si sa théorie tenait toujours. Et pour cela, il préférait se retrouver un peu seul…

Spoiler:
 


Capacité Contextuelle:
 

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1077
Yens : 477
Date d'inscription : 31/07/2016

Progression
Niveau: 66
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Akemi Namikaze ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Dim 30 Oct - 17:44



Voyage en famille
feat. Jason, Akemi, Haru, Zoro, Rihan


Un cri strident déchira la nuit, alors que la Namikaze avançait à pas de loups dans le campement. Aussitôt, plusieurs petites créatures passèrent en trombe sous le nez de la jeune femme, alors que celle-ci allait s’élancer vers la provenance du cri. Cela ne lui augurait rien de bon, et elle serra les poings de fureur, avant de sauter par-dessus les miniatures, et de courir vers la tente qu’elle savait être celle de Mizuno et Numaijiri.

La scène sur laquelle tomba Akemi, ainsi que les élus et la famille qui l’avait rejoins, était macabre. La vieille femme gisait, sans doute morte poignardée dans son lit. A côté d’elle se trouvait la jeune brune, elle aussi blessée. Après un rapide coup d’œil jeté avant que Jason ne prenne les choses en main, la médic sut que le couteau n’avait touché aucun point vital de leur cliente. Numaijiri leur expliqua ce qu’il s’était passé, semblant encore sous le choc des événements.

La Namikaze ne put ensuite que croiser les bras sur sa poitrine et hausser un sourcil face à la colère de Nakasome, dirigée à leur encontre. Certes, aucun mercenaire n’avait pu arriver à temps pour empêcher le meurtre. Mais était-ce réellement de leur faute ? De un, on leur avait interdit de se trouver sur le camp cette nuit, réduisant leurs chances d’intervention rapide. Et de deux, eux-mêmes avaient été sous le feu des attaques des créatures. Tous ces facteurs pouvaient expliquer le manque de réactivité des guerriers, ainsi que le drame.

Cependant, Akemi ne dit rien. La dernière fois qu’elle avait ouvert la bouche, on le lui avait plutôt bien reproché. Et ici, rien ne servait d’aggraver leur situation. De plus, la kunoichi avait elle-même un goût amer dans la bouche, après ce nouvel échec. Ils étaient censés protéger cette famille, et voilà que deux des leurs étaient déjà assassinés ! Cela portait un petit coup à la fierté de la jeune femme.

Cependant, alors qu’elle se tenait à l’écart lors de la cérémonie funéraire, l’esprit de la Namikaze ne se calmait pas d’un poil. Adossée à un arbre, elle observait les différentes personnes de leur groupe, et son regard s’attardait souvent sur la forme de Numaijiri. Les sourcils de la kunoichi étaient froncés, alors que son menton était posé dans une main. Une chose la chiffonnait. Comment leur jeune cliente avait bien pu survivre ? Le gobelin, Akemi avait enfin fini par apprendre leur nom en écoutant les conversations, avait tué Mizuno d’un seul coup bien porté. Donc, pourquoi se serait-il loupé en visant la jeune femme ?

L’élue de Seika trouvait cela très suspect. De plus, le fait que ce soit Mizuno qui ait été tué, la faisait revenir au point de départ. Elle et Rock avait pensé que Nakasome serait la prochaine cible à cause de l’héritage. Cependant, ce meurtre venait mettre toute leur théorie en doute. Quel pouvait donc être le motif de cet acte soudain ? La Yae savait-elle trop de choses ? Ou bien Rock et Akemi s’étaient-ils trompés sur toute la ligne ?

La nuit ne lui porta pas du tout conseil, contrairement au fameux dicton. Et le lendemain matin, elle se trouvait sur le pont, observant de nouveau d’un œil suspicieux la blessée. Vraiment, ce détail la chiffonnait. Enfin, pas plus que la discussion animée entre Takeuchi et son père. Que pouvaient-ils bien se raconter ?

Au final, se disant que deux têtes pensantes valaient mieux qu’une seule, Akemi finit par rejoindre Rock. Une fois à côté de lui, elle vérifia que personne ne se trouvait près d’eux, avant de prendre la parole.

- Certains détails me chiffonnent. Ne trouves-tu pas cela bizarre que Numaijiri s’en soit tirée avec une blessure, alors que le gobelin aurait tué Mizuno d’un seul coup ? Et le fait que celle-ci ait été la cible, cette fois-ci ? Crois-tu que nous nous soyons totalement fourvoyés dans notre théorie ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Mer 2 Nov - 15:04




feat. PNJ Aki, Jason Rokuro, Akemi Namikaze, Zoro Roronoa & Rihan Nura

Voyage en famille Les combats faisaient rage, et c’était peu dire… Peu importe le nombre de têtes que Haru fauchait, il y en avait toujours une nouvelle qui prenait la relève. Même si le Dessinateur avait retrouvé quelques bribes de ses capacités d’antan, il était loin de pouvoir tenir un tel rythme très longtemps. Les ennemis n’étaient pas extrêmement doués pour se battre, mais leur nombre était leur plus grande force… Au final, le garçon au foulard arrêta de compter ses victimes…

Ce qui devait arriver arriva… Malgré tout la meilleure volonté du monde, Haru se fit petit à petit submerger par le nombre et les blessures commencèrent à apparaître sur son corps. D’abord, c’était une égratignure par ci, par là, rien de bien méchant… Et puis, à force de se multiplier, elles devinrent coupures, puis entailles, de plus en plus profondes… En réalité, il ne savait pas combien de temps il pourrait encore tenir avant de tomber… Et là, même son Don ne le sauverait pas de la mort, cette mort à laquelle le garçon aux cheveux bleus était parvenu à échapper malgré sa défaite contre Glaugan…

Bordel ! Je peux pas mourir ici !!!

Et puis tout à coup, un cri à vous glacer le sang se fit entendre en provenance du campement établi pour les passagers. C’était un son féminin, un son d’angoisse, de détresse ou de douleur. Quoiqu’il en soit, ce bruit sonna la retraite des gobelins qui se replièrent aussi vite qu’ils étaient apparus, laissant Haru perplexe. Toutefois, il réfléchirait à ce geste plus tard. Pour l’heure, le Minshujin s’empressa de se diriger vers l’endroit d’où lui était parvenu le cri, en se tenant le bras gauche qui avait méchamment souffert de l’affrontement.

Sur les lieux, c’était un nouveau crime qui l’attendait. Cette fois-ci, c’était la vieille préceptrice qui s’était faite attaquée, poignardée pour être plus exact. Elle était morte, et aucun soin ne lui rendrait son souffle. La jeune Numajiri aussi était blessée, sans que cela mette sa vie en danger. Le bretteur au regard électrique en fut rassuré. Bien entendu, le vieux Nakasome explosa de colère, rejetant la faute sur tous… Il fallait dire qu’il n’était pas dans le tort… Cette fois-ci, il n’était plus question d’un assassin, mais d’un groupe de gobelins que les élus n’avaient pas su arrêter…

Haru conserva le silence, laissant ceux qui voulaient rouspéter s’énerver. La vieille dame fut enterrée rapidement, sans plus de cérémonie, et chacun retourna se coucher. Néanmoins, encore excité par les combats et traumatisé par cet échec, l’orphelin ne parvint pas à retrouver le sommeil…

Le lendemain, notant que Numajiri était toujours blessée, Haru se décida à user du Rêve pour l’une des premières fois depuis qu’il était arrivé à Kosaten. Il ne savait pas ce que cela donnerait, ni l’efficacité, ni la durée que cela aurait, mais était prêt à tout pour se racheter. En s’approchant de celle-ci, il remarqua qu’elle était désormais protégée par le petit grognon qui s’était décidé à grandir pour l’occasion. Cependant, le jeune homme l’ignora royalement et saisit doucement la main de la fille, s’excusant par avance :

« Permettez… C’est pour vous soigner que je fais cela… »


Aussitôt, sans attendre sa réponse, Haru ferma les yeux et se concentra. Le Rêve était une dimension à part de l’Imagination, qu’il était guère aisé de maîtriser. Toutefois, lui en était capable et il visualisa dans son esprit la guérison qu’il souhaitait apporter à Numajiri, espérant que cela fonctionnerait. Dans un murmure, il ajouta :

« C’est le moins que je puisse faire pour vous… »


Capacité contextuelle:
 

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1518
Yens : 39
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 21
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 179
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Sam 5 Nov - 18:28





Who am I ?

Âge : 21
Ce à quoi je ressemble : A un cactus nonchalant
Où se trouve mon sceau : Côté droit du cou
Lien vers ma présentation : Oui
Ma chronologie : Non
Mes liens : Rémi sans famille
>Mes familiers : Akemi






Bord de l'océan
feat.Des fous


Le bretteur sous-estimait l’agilité et la rapidité de ces petites créatures, mais l’écart commençait doucement à se creuser entre sa cible et lui. Toutefois, la volonté de ne rien lâcher l’incitait à quitter le bateau lorsque le gobelin se tira. Hors de question de le laisser fuir avec son arme, il le poursuivrait jusqu’au bout du monde s’il le fallait, sans répit !
Par la même occasion, il abandonnait sa mission du moment : protéger le bateau et la famille des gobelins, mais ça lui était égal. Et puis les autres prendraient facilement la relève. Entre eux et un de ses katanas, le choix était vite fait. S’ils n’étaient que de simples objets pour certains, à ses yeux, elles avaient autant de valeur qu’une vie humaine.

Il perdit de vue le gobelin, bien trop véloce sur un terrain plat pour lui. En revanche, ses petits pas d’ordure marquaient le chemin terreux, ce qui indiquait la route à suivre, sans quoi le cactus se serait déjà lamentablement paumé.
Mais tandis qu’il continuait de courir après le gobelin, des fers à cheveux se mêlèrent soudainement aux empruntes de la perfide créature, se dirigeant dans la même direction. C’était bizarre, les traces semblaient provenir du camp, et elles étaient bien trop fraîches pour que le cheval soit passé avant qu’ils ne débarquent.

Et là, miracle : un objet scintillant et long, étendu sur le sol. Un sourire des plus soulagés étira ses lèvres, avant qu’il ne ramasse sa chère lame. Accaparé par sa retrouvaille, il en oublia ces étranges traces, avant d’y jeter un rapide coup d’œil curieux avant de repartir. Impossible de connaître la destination du cheval, ou très certainement cavalier, puisque ses pas rejoignaient la route. Quant au gobelin, le poursuivre ne lui apporterait rien, alors il se contenta de rebrousser chemin, calmement, en prenant soin de revenir sur ses traces.

Une fois revenue, il s’attendait à charger du gobelin, mais à sa grande surprise, rien n’était comme il l’avait laissé. Les créatures disparues, l’atmosphère changée du tout au tout, et des têtes bouleversées. Interloqué par ce décor tout chamboulé, il attrapa quelques phrases par ci et par là pour prendre connaissance de la situation.
Un capitaine énervé, une vieille morte, une fille blessée, des élus agacés, voilà ce qu’il capta de la scène. Bon, ils avaient une fois de plus tous failli à leur devoir ! Devrait-il faire part de ses découvertes aux autres ?

Le lendemain matin, un vent étrange régnait sur le bateau. Zoro avait réfléchi toute la nuit à ce cheval, et tombant par hasard sur Akemi et l'autre efféminée, il décida de les rejoindre. S'il pouvait leur être utile vite fait, ça ne lui coûterait rien :

- Oy les gars, écoutez... ! Par rapport à hier soir, pendant l’attaque des gobelins, j’ai dû m’éclipser un instant du bateau et j’ai croisé des traces de sabots… J’ignore si ce cheval dans l’ombre a un rapport avec la mort de la vieille femme, ou si ce n’est qu’une simple coïncidence mais peut-être est-ce une piste ?









† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Sam 5 Nov - 21:42




Voyage en famille

Lieu : Ayumu (Bord de l'océan)
Spoiler:
 
Délai de réponse : 2 jours
Date de début : 01 septembre 2016
Après que chacun ait mené sa soirée comme bon lui semblait, entre les invectives du capitaine et les remontrances du vieil homme, ainsi que les nouvelles informations apportées par Zoro, tout le monde remonta dans le bateau, plus ou moins dépités de ce qu'il s'était encore produit. Haru récolta un regard de remerciement de la jeune Numaijiri qui sembla s'apaiser alors que ses blessures se refermaient doucement et la deuxième partie du voyage put enfin s'enclencher. Conscient que ses passagers devaient avoir de plus en plus hâte d'arriver, tout comme ses employés, Imaizumi les rassura en les informant qu'il ne restait que deux jours de voyage, ce qui reste le double de ce qu'ils ont déjà accomplis. Certains bougonnent, car il n'est pas difficile de faire un rapide calcul. Au rythme de deux morts par jour, ils ne tiendront pas longtemps, et à la fin du voyage, les personnes de la famille restantes seront très peu nombreuses.

Malgré cette atmosphère désagréable, la matinée de voyage se passe sans encombre. Aussi étonnant que cela puisse paraître, aucune attaque n'as lieu. Dans l'après midi, trois bateaux commencent à se diriger d'un air menaçant vers le sillage des abysses, mais, sans doute motivé par certaines réflexions, Imaizumi ne se laisse pas impressionner cette fois ci. Il donne des arcs à qui le veut bien, ordonnant que l'on tire sur les navires, reconnaissant des embarcations pirates, et somme à ses rameurs d'accélérer. L'aide des élus est bien sûre quémandée, voire même exigée. Au final, les coquilles de noix se font distancer et un courant de joie passe sur l'équipage. C'est la première attaque repoussée ! Numaijiri, guérie par le Minshujin, n'hésite pas à mettre toute son ardeur dans la bataille avec un talent indéniable, entourée de quelques rameurs et marins, tout aussi déterminé mais moins doués. Pour fêter la victoire, Imaizumi ouvre une bouteille d'alcool doux et le partage, entre la famille et même les garde du corps et marins ou rameurs. Tout le monde as le droit à son verre si il le désire. Même Nakasome semble prit par la liesse, et il finit par s'excuser auprès des élus de son attitude matinale, reconnaissant qu'il as été injuste envers eux et qu'ils ont au final, fait tout ce qu'ils pouvaient pour les protéger.

La fin de la journée se déroule dans la même ambiance, et enfin leur étape du soir se confirme. Une autre petit île, disposant d'une ville fluviale et visiblement huppée, les prix y sont exorbitants, ce qui ne dérange pas les passagers, bien entendus. Il est choisis de séjourner dans une auberge luxueuse de la ville, et on demande expressément à ce que les chambres des gardes soient à proximité de celles des passagers, pour pouvoir les surveiller correctement. Ceux ci sont libres de faire ce qu'ils veulent, hormis de rentrer dans les chambres sans une bonne raison de le faire, bien entendus, il faut un minimum respecter l'intimité des clients. Cette étape n'était absolument pas prévue, mais considérant qu'une ville serait plus sécurisée que le bateau, le chef d'expédition avait annoncé à ses protégés un peu plus tôt son intention de la rejoindre, décision qui avait semblé plaire à tout le monde parmi les personnes ayant payés leur trajet.
---------------
---------

Rappel de l'ordre de post : Jason, Akemi, Haru, Zoro et Rihan

Arbre généalogique
Spoiler:
 
Bonne chance, et pour toute précisions n'hésitez pas à demander par Mp (je reposterais sous ce compte à la fin de votre tour bien entendus).
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1679
Yens : 1058
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 28

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Dim 6 Nov - 14:58


VOYAGE EN FAMILLE (scenario)

feat.Jason, Zoro, Rihan, Akemi, Haru



La discussion avec Akemi fut brusquement interrompue par l’arrivée inopinée de Zoro, et la pauvre Namikaze n’eut jamais les réponses à ses questions. Il leur fournit une info que Rock avait déjà obtenu en faisant sa petite enquête, et il se contenta d’observer le type aux cheveux verts un instant avant de s’éloigner sans mot dire. Il se demandait si le sabreur faisait exprès de ne pas s'intéresser ou bien si c'était juste inné chez lui, mais il ne commenta pas. C'était inutile. Il décida de s’isoler sur le pont du navire afin de ressasser tout ce qui s’était passé, et de trouver un peu de solitude. Il garda un œil particulièrement attentif sur les navires qui les poursuivirent durant le voyage mais fut ravi de ne pas avoir à intervenir une nouvelle fois. En revanche, il ne restait jamais très loin (dans la mesure du possible) de Nakasome, le gardant toujours à portée de vue. Il n’avait pas trouvé de nouveaux indices, et personne ne daignait dévoiler quoi que ce soit. Cette famille lui tapait sur les nerfs : attendraient ils donc tous de crever les uns après les autres avant que l’un d’eux ne daigne réagir et se mettre à table ?!

Il nota durant l’après-midi que le mystérieux dessinateur avait fait du bon boulot avec la gamine blessée. L’assassin lui avait bandé ses blessures, mais il n’était pas guérisseur et ne maîtrisait pas de magie de soin. Et la voir courir joyeusement sur le pont faisait plaisir à voir quand on savait qu’elle avait failli se faire embrocher quelques heures plus tôt. Toutefois, cela ne l’aidait pas à démasquer le ou les coupables. D’une manière ou d’une autre, le cavalier qui les suivait préparait certainement une nouvelle tentative, et Imaizumi n’avait rien répondu à Rock lors de leur dernier entretien. Il commençait sérieusement à se demander s’il avait vraiment envie que ses clients survivent à leur périple, mais ses doutes furent en partie dissipés lorsque le capitaine annonça une halte qui était imprévue. Briser le programme qui était planifié était une bonne idée pour perturber les plans mis en place, et l’épéiste apprécia cette initiative. Il ne parlait pas beaucoup, mais peut être Imaizumi savait il en fin de compte se servir de sa tête.

De plus, les chambres des mercenaires furent placées juste à côté de celles de la famille, ce qui constituait un nouveau progrès indéniable. Sans compter que d’une cale pourrie de rafiot, ils passaient à des chambres de luxe. Par pure conscience professionnelle, Jason fit le tour de l’auberge afin de constater de lui-même à quoi ressemblait l’accès aux fenêtres des chambres des passagers. Il n’y avait aucun lierre, et le mur était plutôt lisse. L’accès n’était pas impossible pour un professionnel, mais ce n’était pas non plus le plus simple. Une idée lui traversa l’esprit et il revint avec un seau afin de gorger la terre au pied des fenêtres d’eau. Si quelqu’un passait par là, il laisserait ses empreintes au sol. C’était une précaution, mais elle lui fournirait peut être un précieux indice une fois la nuit passée. On n’est jamais trop prudent…

Il s’entretint rapidement avec Imaizumi pour lui rappeler que la nourriture de la famille devait être vérifiée systématiquement. Plus seulement Nakasome, même s’il est bien évident qu’il fallait porter une attention toute particulière à la sienne. Il demeurait aux yeux de l’assassin la cible prioritaire, et donc, la personne à protéger à tout prix. Il suggéra également que deux mercenaires sécurisent et patrouillent l’extérieur, et précisa qu’il se chargerait de surveiller le couloir et l’escalier avec l’aide d’Akemi. Ces précautions prises, il grimpa l’escalier, et découvrit avec plaisir que le couloir était assez large pour qu’il y soit disposé dans un coin une petite table avec deux fauteuils des plus confortables. C’était parfait pour faire le guet. Il fit le tour des chambres avant que les passagers ne s’installent, mais ne trouva rien de suspect. Il redescendit ensuite informer Imaizumi que les passagers pouvaient s’installer, et remonta poser ses affaires dans sa propre chambre.

Et puis l’attente commença. L’assassin se posta sur un des fauteuils repérés dans le couloir, et il fut bientôt rejoint par Akemi. Tous deux entamèrent alors une partie de cartes, tout en maintenant la surveillance et en patrouillant de temps en temps à l'étage. Le prochain moment critique serait le repas, suivi de la nuit. Une longue nuit, à n’en pas douter…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1077
Yens : 477
Date d'inscription : 31/07/2016

Progression
Niveau: 66
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Akemi Namikaze ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Lun 7 Nov - 9:52



Voyage en famille
feat. JAson, Akemi, Haru, Zoro


Akemi n’eut jamais la réponse à ses questions. En effet, Zoro arriva au même moment pour leur annoncer qu’il avait trouvé des empreintes de sabots dans la forêt. Selon la jeune femme, c’était une très bonne information. Cependant, Rock sembla être agacé par l’interruption inopinée du cheveux verts, et les quitta sans un mot.

La Namikaze ne comprit pas trop ce qui avait poussé le bretteur à les laisser, mais ne s’attarda pas longtemps dessus, préférant écouter ce que Zoro avait à dire. A vrai dire, cette possible présence d’un cheval près des lieux du crime venait bouleverser toutes ses idées. S’agissait-il d’une tierce personne qui avait assassiné la pauvre vieille femme ? Était-ce une personne payée par l’un des membres de la famille pour faire leur sale besogne ? Ou était-ce une simple coïncidence ? Fronçant les sourcils, la kunoichi finit par répondre à son compagnon.

- Cette présence de cheval pourrait en effet avoir un lien avec le meurtre de Mizuno. Cependant, il pourrait aussi s’agir d’une coïncidence. Même si c’est peu probable. Reste à savoir, si cette tierce personne a agit pour son propre compte, ou si il ou elle était sous les ordres de quelqu’un.

Se rendant compte que Zoro ne comprendrait peut-être pas son allusion, Akemi s’empressa de lui expliquer ce qu’elle et Rock avait déduit durant tout le voyage. Elle ajouta aussi ses suspicions à propos de la jeune Numaijiri.

L’après-midi, la Namikaze rechercha Rock, voulant tout de même savoir ce qu’il pensait de toute cette affaire, avec le meurtre de la Yae qui était venu tout chambouler. Elle eut cependant à défendre le navire alors que d’autres assaillants tentaient de les prendre de court. S’emparant d’un arc offert par le capitaine, elle avait participé au repoussement des assaillants du mieux qu’elle put.

Une fois cela fait, plutôt que de participer aux festivités, elle avait finalement rejoint Rock dans son coin isolé du pont, et les deux avaient échangé leurs opinions. L’épéiste préférait toujours garder un œil sur Nakasome, même s’il avait convenu que tous les passagers pouvaient maintenant être une cible potentielle. De son côté, Akemi n’avait pas lâché du regard Numaijiri, admirant au passage le talent de guérison dont avait fait preuve Haru.

Le soir, la kunoichi se contenta de hausser un sourcil face à la prétendue protection que pouvait offrir l’hôtel de luxe. Car, si elle et Rock avaient raison, cela ne changerait rien si les membres de la famille s’entretuaient. Elle ne dit cependant rien et se contenta de vérifier les lieux, à la recherche de toute menace potentielle.

Une fois la nuit venue, Akemi annonça à Haru et Zoro l’intention qu’elle et Rock avaient. Soit de monter la garde devant les portes des quartiers de la famille, tout en effectuant des tours de garde. S’ils étaient bien coordonnés, toutes les entrées possibles seraient bien surveillées tout du long de la nuit. Et si au matin, il y avait eu un autre meurtre, sans que qui que ce soit ait pénétré leur défense, cela prouverait que la famille s’entretuait, et qu’on ne pouvait pas reprocher aux élus leur manque de compétences.

Les autres mercenaire mis au courant, elle rejoignit Rock devant les portes des chambres de leurs clients. Les deux compagnons entamèrent une partie de cartes, gardant toujours un œil vigilant sur l’objet de leur surveillance. En plus de cela, ils effectuèrent des tours réguliers, allant jusque dehors pour surveiller les fenêtres menant aux chambres des nobles.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Lun 7 Nov - 21:28




feat. PNJ Aki, Jason Rokuro, Akemi Namikaze, Zoro Roronoa & Rihan Nura

Voyage en famille Les soins parurent faire leur effet : Numajiri fut peu à peu guérie de ses blessures. Elle remercia brièvement Haru, qui était heureux d’avoir enfin pu se rendre utile. Car depuis le début, il sentait bien que son apport restait limité, du fait notamment de la faiblesse de ses capacités actuelles…

Le reste du matin s’acheva sans qu’aucun mort ne soit à déplorer… Cependant, l’après-midi, une triplette de navires s’approcha dangereusement du leur, ne laissant présager qu’une attaque future. Mais cette fois-ci, le capitaine se tenait prêt, tout comme les gardes du corps désormais à l’affût du moindre détail suspect susceptible de nuire aux passagers survivants. Chacun est armé, et au final, les trois vaisseaux sont aisément semés, tandis que tous peuvent exulter avec cette première réelle victoire. Imaizumi lui-même partage sa joie à l’image d’une bouteille de vin dont les verres sont offerts à qui veut s’en abreuver. Haru accepte le sien avec plaisir, sans prendre part néanmoins aux festivités.

Au soir, le navire accoste sur une petite ile. Cette fois-ci, même les gardes du corps ont le droit de descendre, et même de loger au même endroit que les plus riches du groupe. Le Dessinateur ne peut que supposer qu’il s’agit d’une mesure prise afin de garantir au mieux la sécurité des passagers. Au moins, ils ne seront qu’à quelques pas des autres si quelque chose d’importun se produit, ce qui augmenterait drastiquement leur chance d’empêcher l’attaque de réussir, si toutefois attaque il y avait.

Akemi lui annonça dans la soirée son souhait commun de monter la garde avec Jason. Haru acquiesça, assurant qu’il se tiendrait également à proximité, sur le qui-vive. Cependant, n’osant pas déranger le duo qui paraissait s’entendre plus que bien, le Marchombre décida de rester dans son coin, comme il en avait d’ordinaire l’habitude : maintenant que l’adrénaline des combats était tombée, il redevenait peu à peu le jeune homme timide que l’on avait l’habitude de voir en lui.

Comme promis, le Minshujin ne se coucha pas. Au préalable, il avait visité un maximum de chambres, respectant l’intimité des passagers, afin d’être capable de s’y rendre instantanément si l’un d’entre eux se trouvait en danger. Au moins, il serait prompt à intervenir. Restait à espérer qu’il n’en ait pas besoin…

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1518
Yens : 39
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 21
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 179
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Mer 9 Nov - 16:20





Who am I ?

Âge : 21
Ce à quoi je ressemble : A un cactus nonchalant
Où se trouve mon sceau : Côté droit du cou
Lien vers ma présentation : Oui
Ma chronologie : Non
Mes liens : Rémi sans famille
>Mes familiers : Akemi






Bord de l'océan
feat.Des fous


Pour une fois que le jeune homme apportait un semblant d'aide, l'un de ses coéquipiers l'observa longuement, et se tira aussitôt, le laissant seul avec Akemi. Visiblement, Zoro interrompait une conversation profonde, mais il s'en contrefichait. Même s'il ne participait pas à cette investigation, c'était en son devoir d'informer ses camarades des indices qu'il découvrait à son insu. Heureusement, la demoiselle démontra un vif intérêt à ses dires, et choisit même de lui révéler tout ce qu'il y avait à savoir. Il sonda chacune de ses déductions élaborées jusqu'ici avec Jason, et imprima toutes les données importantes. Peut-être que ça lui servirait ?

L'après-midi, une nouvelle attaque de pirates se préparait. Mais plus prévoyants que la première fois, le bateau parvint à anticiper le danger et à le repousser. N'ayant jamais tenu un arc dans sa main, le garçon se contenta d'assister à la repoussée des ennemis. Parfois, quand la menace se rapprochait, il lui arrivait de balancer deux, trois lames d'airs en leur direction mais sans plus.

Lorsqu'on les invita à rejoindre les festivités, le bretteur courut sur son verre offert afin d'étancher sa soif, heureux. Que c'était bon, certainement le meilleur moment de la traversée. Contrairement aux autres élus qui s'isolaient comme des emos trop dark dans leurs coins, Zoro profita pour se détendre avec le capitaine et le reste du bateau.

Et puis, le soir, une halte dans une auberge luxueuse se présenta à eux. Même les élus avaient le droit à une suite plutôt somptueuse, mais Zoro ne fit qu'un rapide tour dans sa chambre, sachant pertinemment qu'il ne dormirait pas beaucoup cette nuit là.
Akemi leur annonça le programme de cette nuit, et indiqua qu'elle montait la garde dans le couloir aux côtés de Jason, faisant quelques tours à l'étage de temps à autre. La tête verte approuva silencieusement avant de se barrer dehors, se postant devant les fenêtres. Avec les traces suspectes de sabot découvertes la nuit précédente, il préférait garder un oeil sur l'extérieur. De plus, même pourvu d'un oeil, sa vue restait plutôt perçante dans l'obscurité, tout comme ses autres sens aux aguets. Au moindre mouvement, il le détecterait, en principe.







† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 398
Yens : 530
Date d'inscription : 09/08/2016
Age : 18
Localisation : forêt des paresseux

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Rihan Roi des citrouilles ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Mer 9 Nov - 23:02


Voyage en famille

feat.Akemi , Haru , Zoro


Étant resté dans ma cabine ou auprès de la famille pendant la plupart du voyage , je ne sortis que pendant l'après-midi , afin de protéger la famille , ne sachant pas tirer à l'arc , ou en tout cas , n'étant pas sûr de toucher les ennemis , je préféra rester auprès des membres de la famille , et principalement auprès de Numaijiri , jugeant qu'elle était la plus vulnérable.

Je n'avait pas participer à l'enquête , et donc n'était au courant que du strict minimum. J'avais jugé ne pas avoir besoin de participer

On m'a dit de jouer les gardes du corps , je joue les gardes du corps , et ils peuvent toujours courir pour que je joue à l'enquêteur voilà ce que je me disais la plupart du temps.

Après l'attaque , les matelots et le capitaine organisèrent des festivités pour fêter notre victoire , ou je ne sais quoi , de tout façon , je saisissais l'occasion pour boire un peu , ayant vider ma gourde de sake depuis déjà plusieurs jours. Durant les festivités , j'évitais les autres élus , essayant de passer inaperçu , je repartis rapidement dans ma cabine.

Le soir , on nous annonça une halte dans une auberge , enfin , depuis le temps que j'attendais de pouvoir me dégourdir les jambes et dormir dans un bon lit douillet. Je débarquais donc du bateau tard dans la soirée , les autres élus étant déjà descendu depuis un bout de temps , je ratais au passage les directives de Akemi , et donc , prévoyais d'aller simplement dormir , et je tenterai de prendre la chambre la plus proche de la famille , pour les protéger du mieux que je peux.

Enfin sur la terre ferme , je me balada un moment sur les quais , profitant de l'air frais du soir , après une petite heure de marche , qui pouvait très bien être 30 minutes comme 2 heures , je pris le chemin de l'auberge , le sourire aux lèvres et mon sabre sur l'épaule , comme si j'étais en vacances. M'approchant de l'auberge , je vis l'homme aux cheveux verts , debout près des fenêtres. Ayant envie de me familiariser un peu avec mes compagnons , je me dirigea vers lui , le saluant de la main.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Ven 11 Nov - 17:09




Voyage en famille

Lieu : Ayumu (Bord de l'océan)
Spoiler:
 
Délai de réponse : 2 jours
Date de début : 01 septembre 2016
La nuit s’entama de manière somme toute normale. Bientôt, plus aucun autres bruits que ceux habituels qui venaient baigner l'obscurité du soir ne résonna dans l'espace autour ou à l'intérieur de l'auberge. Contrairement à ce qu'il avait demandé, on n'avait pas placé Rihan à côté des passagers, jugeant après demande de Jason au capitaine qu'il n'avait pas assez participé à l'enquête précédente. En lieu et place de quoi c'était la jeune Akemi qui l'avait obtenue, tandis que Jason, Zoro, Haru et Rihan récupéraient une chambre à plusieurs lits juste en face. La surveillance de chacun ne déplora au départ aucun incidents, puis au milieu de la nuit, un événement survint, à l'extérieur. L'épéiste aux cheveux verts, particulièrement attentif aux évènements se produisant sous la fenêtre, qui venait de voir passer la ronde des deux alliés dans cette enquête, put percevoir un mouvement au niveau des fenêtres. Sortant de la chambre des deux plus jeunes du trajet, une ombre se faufilait jusqu'à la fenêtre de la chambre de Nakasome. Quelle que soit la réaction du bretteur, la silhouette continua son trajet sans mot dire, puis refit le mouvement inverse. Les murs étaient lisses, comme l'avait soulevé Jason un peu plus tôt, et le sens de l’orientation du vigile étant aussi déplorable que d'habitude, il fut impossible d'arrêter le dramatique événement. Nakasome avait violemment était poignardé, et l'arme du crime, un des couteaux qui avait servis à manger à midi, avait négligemment était jeté à côté du cadavre. Imaizumi interpelé par un bruit anormal fut parmi les premiers à ouvrir la porte pour constater l'état de la situation. Il appela aussitôt la garde, décidé à en finir.

Celle ci arriva sur les lieux du crime en quelques minutes, ne laissant que peu de temps aux élus pour enquêter et débusquer les coupables. Au grand étonnement de la majorité des personnes présentes, il advint que l'aubergiste avait dénoncé les élus. Ceux ci avaient rodés toute la nuit autour des chambres, avait il dit, c'était forcément eux. Ne se faisant pas prier, les gardes ne tardèrent pas à tenter d'arrêter les pseudos gardes du corps, désormais hors la loi et reconnus comme criminels. Les mercenaires temporaires capturés sont dépossédés de leurs armes et enfermés dans une cellule commune. Ils sont également surveillés par une milice spéciale, habituée aux élus et à leurs tours de force, mais malgré tout, il semble qu'il soit possible de s'échapper … Comment ? Les murs entre les cellules sont friables, et le prisonnier d'à côté qui as été libéré juste avant vous as visiblement délibérément coincé un caillou en travers de sa porte. Ainsi la porte jouxtant votre cellule as été mal fermé et un coup solide suffira à la décoincer.
---------------
---------

Rappel de l'ordre de post : Jason, Akemi, Haru, Zoro et Rihan

Zoro est le seul au courant de la chambre dont sortait l'assassin, ce sera donc le premier à répondre pour qu'il décide si oui ou non il livre cette information. Si il ne le fait pas, les autres ne le sauront pas ! Comme il est prévenus au dernier moment, son délais est de 3 jours au lieu de 2.

Pour savoir si vous êtes capturés par les gardes ou si vous réussissez à vous enfuir, lancez un d20 ici : http://rp-manga.forum-canada.com/t3651-lancers-de-des-pour-les-scenarios-en-tout-genre, au dessus de 15 (donc 16, 17, 18, 19 ou 20) vous réussissez à vous échapper.

Si vous êtes capturés et que vous tentez de vous enfuir, lancez un deuxième d20 ici : http://rp-manga.forum-canada.com/t3651-lancers-de-des-pour-les-scenarios-en-tout-genre, de même, vous réussissez à vous en sortir au dessus de 15.

Ceux qui ne se sont pas échappés lorsque les gardes sont arrivés et qui n'ont pas réussis à s'échapper de la prison seront donc ... en prison ! (wouahou)
Arbre généalogique
Spoiler:
 
Bonne chance, et pour toute précisions n'hésitez pas à demander par Mp (je reposterais sous ce compte à la fin de votre tour bien entendus).
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1518
Yens : 39
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 21
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 179
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Sam 12 Nov - 20:27





Who am I ?

Âge : 21
Ce à quoi je ressemble : A un cactus nonchalant
Où se trouve mon sceau : Côté droit du cou
Lien vers ma présentation : Oui
Ma chronologie : Non
Mes liens : Rémi sans famille
>Mes familiers : Akemi






Bord de l'océan
feat.Des fous


Entrain de littéralement bailler aux corneilles, l’escrimeur s’étira, prêt à entamer un petit somme de 15 minutes, il aimait bien les courtes siestes, ça le ressaisissait. Mais en fait, il n’en fut rien puisque un élu resté sur le banc de touche depuis le début s’amena afin de saluer l’homme aux trois boucles d’oreille. Bien que la solitude ne dérangeait pas le sabreur, il n’était jamais contre un peu de compagnie quand celle-ci ne l’encombrait pas. Il ne connaissait pas cet élu, certes, mais il avait l’air tout à fait sympathique.

Ils écourtaient leur discussion par de simple mot chuchoté de temps en temps, ne pouvant pas se permettre de converser et de se faire repérer par le probable assassin externe. S’il les entendait, il fuirait alors que le but était de le choper.
Quelques minutes plus tard, Zoro balayait une nouvelle fois les environs, y compris la façade. Mais contrairement aux autres observations, quelque chose cette fois-ci attira son attention. En effet, une forme se mouvait d’une fenêtre à l’autre. Ca leur arrivait souvent de se promener dans leur sommeil ? A moins qu’ils organisaient une pyjama party.
Dans ses souvenirs, la chambre du milieu où se dirigeait cette ombre était occupé par le vieux Nakasome, mais il ne pouvait rien affirmer. Il ne capta pas de suite avant de se rappeler des paroles d’Akemi… leurs suppositions à propos de Nakasome, qu’il soupçonnait être la prochaine victime. Merde !

Dans un élan de furie, il abandonna l’élu et se précipita à l’intérieur de l’auberge. Mais alors que l’escalier se situait juste en face de lui, il trouva le moyen de se précipiter dans la grande cuisine. Débile. Alors il retourna sur ses pas et s’en alla du côté des toilettes cette fois-ci. Il pensait ouvrir la porte de la chambre, et non, il se retrouvait nez à nez avec une cuvette de WC. Efficace ma foi.
Agacé, il claqua la porte et eut la jugeote de grimper les escaliers deux par deux… Sauf qu’une fois l’étage rejoint, le capitaine l’avait déjà devancé, et la garde arriva aussitôt, alors que Zoro les laissa passer silencieusement. Il comprit qu’un meurtre avait été commis, Akemi avait raison. Et le bretteur en profita pour jeter un coup d’œil dans la chambre d’où provenait l’ombre : ça semblait être la chambre des deux plus jeunes… A moins qu’il se soit trompé et que ça venait de la chambre qui bordait l’autre côté de celle de Nakasome. L’escrimeur rencontrait quelques problèmes pour discerner sa droite et sa gauche.

Puis, l’aubergiste gueula comme un putois pour incriminer les élus. Non mais, il se foutait de la gueule de qui ce gros sac ? Evidemment qu’ils avaient rôdé toute la nuit autour des chambres, c’était un peu le principe de la chose ! Cet imbécile méritait d’être remis à sa place, et Zoro avait bien envie de lui faire ravaler ses stupides accusations infondées :

- Eh ! Pauvre crétin, c’est notre job de surveiller ! Va plutôt nettoyer ta cuisine au lieu de déblatérer des conneries, elle en a besoin !

Autant, il se retenait de bousculer cette famille dans ses idées, autant lui, il n’en avait rien à foutre de mal lui parler. A cause de ce pédoncule, le voilà attrapé par des gardes, lui et certains de ses camarades avant d’être dépouillés de leurs armes et jetés en prison ! Une blague ?!
En temps habituel, Zoro se contenterait de roupiller en attendant de trouver une solution mais là, les conditions énervantes l’en empêchaient. Il était chaud comme la braise, bien déterminé à dégager d’ici. Faisant les 100 pas comme un animal en cage, il finit par se calmer lorsque son regard croisa celui d’Akemi. Tiens, ça lui rappelait cette histoire d’ombre, il l’avait oublié avec tout ça ! Peut-être serait-il judicieux de l’en informer. Il s’adossa alors calmement contre le mur afin de lui murmurer dans un discours concis ce qu’il avait cru voir, en précisant qu’il soupçonnait les deux jeunes mais sans en être sûr, ne se rappelant plus de la disposition des chambres :  

- Gardez un œil sur eux…


Puis alors qu’il se tenait toujours contre le mur, le bras frottant contre ce dernier, il s’aperçut qu’au niveau de ses pieds, des débris de mur. C’était son coude qui venait de faire ça ? En effet, il perçut un trou au niveau de son coude. Il se retourna contre le mur et  gratta avec sa main, ça s’effritait…
Qu’y’avait-il de l’autre côté ? La liberté ? Ou une autre cellule ? Il s’avança alors vers les barreaux et passa sa tête afin de visualiser ce qu’il y avait à côté… Pas de chance, une autre cellule… Casser ce mur ne servirait donc à rien, à part agrandir leur cellule commune. Découragé, il abaissa un regard blasé vers la porte de la cellule voisine, et son œil se déposa par le plus grand des hasards sur un objet qui dépassait de sous la porte…. Il fallait tenter le tout pour le tout ! Evidemment, une lumière d’espoir s’illumina une nouvelle fois et il se ramena au niveau du minuscule trou du mur. Il était usé, il serait aisé de l’exterminer à coup de sabres… Mais merde, il ne détenait plus ses armes…

Les autres élus devaient s’interroger sur l’agitation étrange du garçon, mais il s’en contrefichait. Il inspira profondément, se reculant de quelques pas, avant de réunir beaucoup de puissance et d’élan dans son poing. Ca allait faire mal….  Et ça fit mal. Cela dit, un gros morceau de mur dégringola à ses pieds. Alors les phalanges égratignées, il préféra continuer à assaillir le mur de coups de coudes, afin d’élargir le trou qui finit par être suffisamment grand pour qu’il puisse désormais se faufiler dedans, et il y passa dans une position d’acrobate avant d’arriver devant la fameuse porte. Il se préparait à foncer dedans, prenant un bon élan…. Ca passait ou ça cassait.

Sans perdre davantage de temps, il se jeta brusquement dessus, pendant que la porte s’ouvrit sans aucune résistance. Entraîné dans son élan, il manqua de se cogner contre le mur d’en face. Mais avec tout ce boucan de porte en ferrailles, les gens  n’allaient pas tarder à rappliquer, et il restait un couloir avec quelques gardes à traverser.
Posté devant la porte, il s’accommoda à l’idée d’entamer le sprint de sa vie, car sans arme, il n’avait pas d’autre choix. Il se tourna vers les autres, et leur adressa un regard désolé si jamais ils n’arrivaient pas à le suivre. Il reviendrait les chercher une fois que Zoro parviendrait à les innocenter !

« 1… 2 …. 3 … TU FONCES ! » Héroïquement, il ouvrit la porte qui séparait la salle des cellules au couloir et s’engagea dans une course infernale, accélérant le plus possible : « Plus vite que l’éclaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaair ! » Débordant d’énergie et d’endurance, le garçon était un bon sprinteur, même si sa dernière course du genre remontait à ce jour, où il fut poursuivi par ce gaz toxique. S’il avait réussi à battre à la course du gaz, ces mecs là n’avaient aucune chance, et ceux qui tenteraient de le stopper se feraient violemment tourner sous la vitesse du bretteur. Il parvint à voir la porte du bout et n’hésita pas à bondir dessus, quitte à l’emporter avec elle. Il ne comprenait rien à ce qu’il se passait, mais apparemment, il était dehors, et il fonça droit vers une espèce de petite forêt archi sombre. Opération Prison break accompli







† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1679
Yens : 1058
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 28

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Dim 13 Nov - 5:04


VOYAGE EN FAMILLE (scenario)

feat.Jason, Zoro, Rihan, Akemi, Haru



Accroupi, adossé au mur dans un coin de sa cellule, le Nippon ruminait les dernières heures avec une frustration palpable. Il n’y avait eu aucune surprise. Il avait prédit que Nakasome serait le suivant, et il l’avait été. Cela le rendait encore plus dingue : ça signifiait que peu importe qu’il ait ou non une longueur d’avance sur le tueur, il parvenait encore à passer entre les mailles du filet. Le dispositif mis en place par Jason ne l’avait apparemment pas gêné le moins du monde. Mais comment avait il bien pu faire ? L’extérieur était surveillé par le trio Haru, Zoro, l’inconnu, et l’intérieur par Akemi et lui. Il n’y avait eu aucun incident les forçant à quitter leurs postes, et les chambres n’étaient pas reliées par des portes. Cette fois ci, à moins qu’ils aient à faire à un ennemi capable du même genre de prouesses que le nippon avant que son sceau ne les bloque, il ne parvenait pas à expliquer comment ils avaient pu être dupés.

Il avait eu le temps de voir Zoro débarquer en toute hâte avant d’être arrêté, ce qui signifiait qu’il avait vu quelque chose. Mais à présent, il était un peu tard. Il fallait d’abord se sortir de ce merdier. L’attention du jeune Rokuro fut attirée par le sabreur justement, qui s’approcha de la jeune Namikaze et échangea quelques paroles avec elle. Peut-être ce qu’il avait vu ? Il se désintéressa d’eux pendant quelques secondes pour fixer la fenêtre qui les séparait de la liberté, alors que la lune brillait et éclairait l’intérieur de leur cellule. A nouveau, Zoro se leva, et l’assassin comprit que de toute évidence, il s’agitait pour tenter de sortir. Au grand étonnement du nippon, il parvint à créer une brèche dans le mur, et aussitôt, Rock se leva pour le suivre. Il s’engouffra à son tour dans la brèche, et se retourna pour tenter d’aider les autres à passer.

Le sabreur, de son côté, se mit en route afin de fuir le plus vite possible tandis que des éclats de voix se faisaient entendre :
- Dépêchez-vous, on a pas beaucoup de temps ! Les pressa Jason en les aidant à sortir.
Il se mit ensuite à son tour à courir dans la direction prise par le sabreur, mais il était déjà trop tard : le peu de temps perdu à aider les autres à s’extirper de la cellule avait suffi pour que les gardes barrent la route et ordonnent au bretteur de s’immobiliser. Ce dernier évalua les risques, mais il considéra très vite qu’il n’était pas payé suffisamment cher pour risquer sa vie face à la garde. Il leva les mains et les croisa derrière sa tête en signe de soumission avant de se mettre à genoux. De cette façon, il ne risquait pas d’être attaqué par un garde, même un peu trp zêlé.

Contenant sa rage et sa frustration, Jason se contenta de toiser les gardes qui venaient de le coincer avec un œil sensiblement provocateur. Tout ça commençait à profondément l’emmerder, et il ne put s’empêcher de penser que s’il avait eu ses pouvoirs, le sang aurait coulé, cette fois… Seulement voilà, il n’avait plus ses capacités, et il n’avait plus non plus ses armes. Il fut relevé assez brutalement par deux gardes qui le tinrent fermement avant de se diriger vers une aile de la prison qui semblait plus solide. Ils ouvrirent une porte de cellule et jetèrent l’assassin au sol sans ménagement. Celle-ci était clairement beaucoup plus solide et sécurisée que la précédente. Et d’ailleurs, un des deux soldats ne put s’empêcher de balancer d’une voix sarcastique :
- Essaies donc de sortir de là, maintenant !

Le Minshujin ne répondit rien, se contentant de ramper jusqu’à un mur et de s’y adosser, avant de soupirer longuement. Leur seule chance, désormais, c’était Zoro. Ou alors, il faudrait attendre qu’ils ne l’extirpent de sa cellule pour son procès afin de tenter de fuir. Une chose était sûre, cependant : Jason n’avait plus besoin d’être payé pour se sentir concerné par cette affaire. Peu importe qui était l’assassin des membres de cette famille, il paierait cher d’avoir voulu lui faire porter le chapeau. Dès qu’il serait dehors, le sang coulerait…


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1077
Yens : 477
Date d'inscription : 31/07/2016

Progression
Niveau: 66
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Akemi Namikaze ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Dim 13 Nov - 22:08



Voyage en famille
feat. Jason, Akemi, Haru, Zoro, Rihan


Malgré tous les efforts des mercenaires, un autre meurtre familial eut lieu durant la nuit. Nakasome, avait été assassiné à l’aide d’une arme blanche. Et cet acte vint confirmer les soupçons de la Namikaze. Il s’agissait bien d’une affaire interne à la famille.

Cependant, une chose improbable se produisit. L’aubergiste accusa les élus du crime ! Akemi était tellement abasourdie par la tournure des événement, qu’elle ne réagit même pas quand les gardes se saisir d’elle. Elle reprit pourtant bien vite ses esprits et se mit à invectiver l’aubergiste.

- Non mais vous vous foutez de moi ?! On a été payé pour protéger cette famille ! Evidemment qu’on allait roder autour de leurs chambres ! C’était pour prévenir toute intrusion extérieure, idiot !

Les paroles de la kunoichi restèrent sans effet apparent, et elle fut emmenée avec les autres par les gardes. Ils furent jetés sans ménagement dans une cellule de prison, et la jeune femme se mit à faire les cents. Maintenant qu’elle avait le temps de réfléchir, il lui semblait évident que quelqu’un avait payé l’aubergiste pour les faire accuser. Ainsi, le coupable serait plus à son aise pour continuer son œuvre macabre.

La Namikaze fut interrompue dans sa réflexion par Zoro, qui vint lui expliquer ce qu’il avait vu cette nuit. Et tout ce qu’il lui raconta vint cimenter sa théorie. Il s’agissait bien d’un meurtre interne à la famille. Maintenant sûre d’elle, la jeune femme ne perdit pas de temps à suivre les deux autres quand ils se faufilèrent dans l’étroite ouverture créée par le cheveux verts.

Cependant, tout comme l’autre épéiste, elle se fit arrêter en chemin par les gardes de la prison. Bien qu’elle en ait plus que ras le bol de cette satanée mission, et qu’elle avait envie d’en finir avec cette famille de malheur, Akemi évalua les risques. A son niveau actuel, c'est-à-dire, zéro, elle n’avait pratiquement aucun espoir de s’en sortir indemne face à plusieurs hommes. Et sans armes, c’était encore plus dur. Donc, tout comme son camarade, elle leva les mains en signe de soumission.

Quelques minutes plus tard, elle rencontra violemment le sol de leur nouvelle cellule. Celle-ci semblait beaucoup plus sécurisée que l’autre, et la jeune femme sut qu’elle ne pourrait pas tenter de s’échapper. Ayant été séparée de Rock, elle n'avait pas pu lui transmettre les informations que lui avait fourni Zoro. Enfin, c'était pas comme s'ils pouvaient faire grand chose du fin fond de leur cellule. Alors, croisant les bras, s’appuyant contre un autre mur, elle attendit qu’un miracle se produise. C’est là qu’une intervention de ces foutus dieux serait la bienvenue. Pour une fois qu’ils serviraient à quelque chose.

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Mar 15 Nov - 22:21




feat. PNJ Aki, Jason Rokuro, Akemi Namikaze, Zoro Roronoa & Rihan Nura

Voyage en famille Haru avait continué à monter ainsi la garde à sa façon, souhaitant plus que tout que les suppositions et accusations du type aux cheveux soient infondés, et que cette série de meurtres ne soit qu’une horrible coïncidence. D’ailleurs, la nuit commença plutôt bien, et aucun incident ne fut à déplorer… Le Dessinateur parvenait à rester éveillé grâce à l’adrénaline accumulée dans la journée, mais, inévitablement, il relâchait peu à peu sa garde. Le moindre petit détail intempestif accaparait aussitôt l’intégralité de son attention, ce qui lui faisait perdre de précieuses secondes de surveillance. Toutefois, il n’y avait apparemment rien à craindre !

Malheureusement, ceci n’était qu’une naïve utopie, la vérité était toute autre. Une victime de plus cette nuit en la personne de Nakasome… C’était à n’y rien comprendre ! Tous les élus s’étaient relayés pour protéger les clients, le filet ne devait pourtant posséder aucune faille ! Mais un meurtre avait été commis, malgré cette protection rapprochée de plus en plus accrue… A croire que les meilleurs assassins de tous les temps avaient été mis sur le coup…

En s’approchant pour connaître les détails, Haru eut la mauvaise surprise de constater que les premiers soupçons retombaient sur leur groupe de gardes du corps. Cela n’était guère étonnant puisqu’ils avaient échoué par trois fois dans leur rôle. De plus, ils étaient les plus à même cette nuit de perpétrer une telle atrocité. En outre, le Marchombre, bien qu’il se sache parfaitement innocent, ne savait rien de ses partenaires. Tous affichaient bien entendu le même air d’incompréhension et de colère, mais peut-être que l’un d’entre eux était réellement l’auteur de cette série noire ? Après tout, chacun avait à un moment prouvé sa valeur épée à la main.

Cependant, la sanction imposée lui ôta cette idée de la tête. De fait, ils furent tous enfermés en cellule, privés de force de leurs armes. Cela faisait déjà la deuxième qu’on volait cette partie  de son âme au garçon aux cheveux bleus. Sans les limites imposées par le sceau, il aurait abattu tous les hommes responsables de cette perte… Mais grâce à Manshe, il ne pouvait résister à tant de monde, et le Minshujin dut se résigner à accepter son sort.

En prison, rien d’intéressant ne fut dit. A un moment donné, le type aux cheveux de cactus glissa un mot à Akemi, mais rien n’en échappa, et d’ailleurs Haru n’était pas intéressé. Il était désormais concentré sur la résolution du mystère qui planait autour de cette famille, suspectant les autres, sachant pertinemment que c’était à tort au moins pour certains.

Tout à coup, il nota que le dénommé Zoro semblait avoir trouvé une opportunité de fuite. Akemi et le gars aux yeux violets furent directement sur ses traces. L’épéiste au regard électrique tarda un peu, pesant le pour et le contre d’une telle fuite. Car après tout, cette tentative d’évasion revenait à avouer les crimes qu’ils n’avaient pas commis… Finalement, il choisit cette voie, mais fut rapidement intercepté, comme les deux derniers, puis jeté dans une nouvelle geôle.

Il n’y avait à présent plus rien à faire si ce n’est attendre… Attendre et espérer que celui qui avait pu s’échapper les aiderait, espérer que la Justice serait de leur côté… Pour passer le temps, le jeune orphelin se glissa dans l’Imagination, parcourant des Spires basses qui lui redevaient faciles d’accès, et matérialisa un livre, au hasard, le titre n’avait pas d’importance…

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Dim 20 Nov - 17:31




Voyage en famille

Lieu : Ayumu (Bord de l'océan)
Spoiler:
 
Délai de réponse : 2 jours
Date de début : 01 septembre 2016
Le lendemain après midi, après avoir été jeté de nouveau en cellule, les élus voient un des gardes arriver, l'air visiblement embarrassé, il semble que ce soit celui qui avait nargué Jason après l'avoir capturé et qu'il s'en veux d'avoir laissé sa langue parler aussi vite. Il tousse un peu et s'adresse aux trois gardes du corps, emprisonnés dans des cellules séparés.

Ahum … Nous avons reçus une lettre par courrier express de votre capitaine. Hum … Il semblerait que le contenu de cette lettre vous mette hors de cause … Nous avons donc reçus l'ordre de vous libérer pour vous permettre de mener le reste de votre mission à bien …

Ainsi, les trois portes s'ouvrent et leurs armes sont rendus aux prisonniers avec moult excuses et gêne. Il semble qu'on ne sache pas comment se faire pardonner de cette erreur judiciaire. Dans la rue, c'est un crieur public qui se charge de transmettre l'information un peu partout dans la ville, Zoro aura donc toutes les chances de l'entendre. Le crieur annonce également que le fugitif pourra récupérer ses armes à la caserne qu'il as déserté. Quelques gardes sont chargés d'escorter les aventuriers jusqu’à l'endroit où s'est arrêté le Sillage des Abysses, ils attendent patiemment le bretteur aux cheveux verts avant de faire embarquer la petite équipe dans un bateau particulièrement rapide qui les mène en quelques heures au lieu du désastre, car oui, c'en est bien un.

Au matin, le bateau avait repris son voyage comme prévus, puis s'était fait attaquer à la faveur d'un rétrécissement entre deux îles. De nouveaux pirates avaient usés de lianes pour sauter sur le pont, plusieurs marins ont été touchés par des archers particulièrement précis, et le bateau avait été traîné de force jusqu'à la rive à l'aide d'une grosse corde. A cet instant là, de nombreux assaillants ont attaqué le convoi, parmi eux, deux trolls, et un homme encapuchonné étant visiblement le chef. Le capitaine blessé et les marins valides ont été enfermés dans une cabine à l'arrière du bateau. C'était bien sûr les passagers qui étaient la cible de l'attaque, et la pauvre Euiko qui as essayé de résister en as fait les frais puisqu'elle est retrouvée lardée de flèches, son cadavre flottant morbidement sur l'eau. Tous les passagers restants ont été emmenés par les attaquants, les traces se dirigeant vers l'intérieur de l'île. Lorsque les ex prisonniers sont ramenés par la garde (ils ont pour ordre de ne pas les laisser partir, puisqu'ils ont toujours un engagement à respecté, raison de leur aventure), le capitaine les accueille, un bras en bandage.

Après ce qu'il viens de se passer, je comprendrait que vous ne souhaitiez plus nous venir en aide. Vous vous êtes largement acquittés de votre dette, et si vous souhaitez quitter l'aventure maintenant, je vous donnerais une rémunération correcte. En revanche je vous prie, ceux qui en sont encore capable, j'aimerais vraiment que vous restiez pour mettre un terme à cette affaire, vous en serez récompensés largement ! Je suis vraiment désolé de ne pas vous avoir soutenus, si vous aviez été là, nous aurions eu une chance de nous défendre …

La scène est désastreuse. Le Sillage est couché sur le flanc, abîmé en plusieurs endroits malgré les efforts des marins pour le réparer. Il y a de nombreux blessés, et plus encore de morts. Aucune marchandise n'as été volé ou endommagée, détail proprement étrange. Pour ceux qui dirait vouloir rester et aider à la résolution de l'enquête, Imaizumi leur tends un papier qu'il as retrouvé mais qu'il as du mal à interpréter. C'est un arbre généalogique de la famille marqué sur tous les noms de ceux qui ont été tués accompagnés de quelques notes, d'une écriture franchement féminine. Il vous indique également les empreintes, qui au bout de quelques kilomètres se séparent en deux direction, le Nord ou le Sud. Les Trolls remontent, tandis que le reste des attaquants semble descendre.
---------------
---------

Rappel de l'ordre de post : Jason, Akemi, Haru, Zoro et Rihan

Jason, Akemi et Haru sont prévenus par le garde, Zoro est prévenus par le crieur public ou un passant, tout le monde peut retrouver ses armes une fois à la caserne, et tout le monde est convoyé jusqu'au Sillage des Abysses.

Vous pouvez choisir de quitter l'aventure maintenant, le scénario sera considéré comme un échec pour vous, mais cela n'aura aucune conséquence, votre personnage repartira avec une petite somme d'argent INRP.

Arbre généalogique
Spoiler:
 
Bonne chance, et pour toute précisions n'hésitez pas à demander par Mp (je reposterais sous ce compte à la fin de votre tour bien entendus).
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1679
Yens : 1058
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 28

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Dim 20 Nov - 19:29


VOYAGE EN FAMILLE (scenario)

feat.Jason, Zoro, Rihan, Akemi, Haru



Le lendemain, lorsque le garde qui avait fait le malin ouvrit la cage de Jason, celui-ci lui jeta un regard noir fait pour lui faire entendre qu’il avait de la chance de s’en tirer vivant. Silencieusement, il attrapa ses armes, et sortit dans la rue sans mot dire. Ils avaient perdu un temps considérable, et bien entendu, les choses avaient bougé durant leur absence. Sans perdre de temps, Jason se rendit auprès du Sillage pour y constater les dégâts qu’avait subi le bateau en leur absence. L’ennemi quel qu’il soit avait mis les moyens, et cette fois Imaizumi, en plus de payer cher son erreur, ne put que l’admettre devant nous en s’excusant platement. Rock ne lui répondit rien devant les autres, mais son regard en disait long. Il signifiait très clairement « il t’en a fallu du temps pour le comprendre ! ».

Il hésita un moment suite à la proposition du capitaine. Partir ou rester ? Après tout, il n’était là que par obligation au départ. Mais l’affaire avait pris une tournure plus personnelle, et Imaizumi promettait à présent une récompense intéressante. Jason était quelqu’un de fier et d’entêté. Il hésita un instant, mais pour lui le choix était assez évident : il voulait coincer celui qui se jouait de lui depuis le début et lui faire regretter de ses propres mains. Il fut donc le premier à accepter de rester en insistant bien sur le fait qu’Imaizumi avait intérêt à ne pas oublier sa promesse concernant la paye.

Puis il s’éloigna après avoir attrapé le papier de l’arbre généalogique tendu par son employeur. Il alla s’assoir un peu plus loin sur une pile de caisses, l’air ennuyé. Cette feuille de papier renforçait à la fois ses doutes et ses convictions. Euiko était la dernière victime, et ça, Rock ne l’avait pas vu venir du tout. Il devait donc tout reprendre à zéro. Si ce n’était pas elle non plus, il restait deux possibilités : Takeuchi, ou bien la mystérieuse maman de Kitano et Numaijiri. Elle était portée disparue, ça oui, mais sa mort n’était pas confirmée. De plus, elle n’avait aucun lien de sang avec les Munemitsu. Si elle voulait faire le ménage pour s’emparer de leur richesse, cela se tenait toujours. Cependant, il était difficile de croire qu’elle puisse mettre ses propres enfants en danger pour de l’argent. Même si, très franchement, l’assassin avait vu pire par le passé dans son métier.

Le reste de la famille ayant été enlevé, impossible d’en apprendre davantage auprès d’eux. Ne restait plus à présent que les traces laissées se séparant en deux voies. Cela ne disait rien qui vaille à l’assassin. Mais avant de prendre la moindre décision, il voulait savoir qui restait et qui partait. Il ne voulait pas agir dans la précipitation et voulait savoir combien ils seraient pour poursuivre ceux qui se cachaient derrière tout ça. L’heure était à la confrontation, et plus à l’enquête. Il patienta donc assis sur sa caisse en observant attentivement les autres mercenaires, afin de savoir qui partait et qui restait.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1077
Yens : 477
Date d'inscription : 31/07/2016

Progression
Niveau: 66
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Akemi Namikaze ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Lun 21 Nov - 9:15



Voyage en famille
feat. Jason, Akemi, Haru, Zoro, Rihan


Les détenus passèrent la nuit en prison, et Akemi ne pu dormir que d’un œil, préoccupée par le pétrin dans lequel ils étaient fourrés. Leur mission d’escorte virait au massacre, et la Namikaze était pratiquement certaine qu’un autre aurait lieu en leur absence. Après tout, si le ou les coupables étaient parvenus à commettre ce genre de crime sous leur nez, ils avaient encore plus de chances lorsqu’ils n’étaient pas là.

Le lendemain, ce fut un garde penaud, le même qui avait empêché la fuite des prisonniers, qui vint les sortir de leurs cellules. Il se répandit en excuses maladroites, tout en leur rendant les armes. La jeune femme ignora ses paroles, jugeant qu’il était inutile de répondre. Ils avaient fait leur travail et c’était tout. Ce n’était pas de leur faute si l’aubergiste les avait mené sur une fausse piste.

Il leur fallut se dépêcher de rejoindre le bateau, à bord d’un petit navire. Puis, les élus arrivèrent, trop tard, sur le Sillage des Abysses. Euiko avait été tuée, et les autres passagers avaient été enlevés par des humains et des Trolls. Même si Akemi ne savait pas trop à quoi ressemblait ces Trolls, elle se doutait que cela n’augurait rien de bon pour les passagers. Le capitaine vint à leur rencontre, et les supplia presque de les aider à retrouver leurs clients. Il s’excusa aussi de ne pas les avoir défendu lors de leur arrestation. La kunoichi haussa un sourcil à cela. Ce n’était que maintenant qu’il se rendait compte de leur importance ? Elle commençait à douter de l’intégrité de cet homme. De plus, bizarrement, il avait toujours été sur les lieux des crimes en premier. Une raison de plus pour se méfier de lui, après qu’il les eut laissé se faire emporter par les gardes la veille.

Enfin, maintenant, elle doutait de tout le monde, sauf des mercenaires. Car, par le meurtre d’Euiko, toute la théorie de Rock tombait à l’eau, et il leur fallait se méfier de tout le monde. Jamais, il ne vint à l’esprit de la Namikaze d’abandonner la mission. Non pas parce qu’elle voulait de l’argent, mais tout simplement par que c’était une question d’honneur. Elle s’était engagée à protéger cette famille, et elle continuerait autant qu’elle pourrait.

Sa décision prise, et le papier sur lequel était dessiné l’arbre généalogique de la famille chiffonné dans sa main, la kunoichi se dirigea vers Rock. Pour elle, vu qu’elle ne savait rien des Trolls, et donc de leur capacité à parler, il serait plus logique de suivre les traces des hommes. Ainsi, une fois qu’ils les auraient combattus, et gagné, ils pourraient les interroger sur les commanditaires de cet acte.

- Rock, tu continues ? Car si c’est le cas, je pense que nous devrions suivre les traces de pas humains. Ils seraient plus susceptibles de nous fournir des informations, si nous les rattrapons.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1518
Yens : 39
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 21
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 179
Nombre de topic terminé: 79
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Jeu 24 Nov - 15:38





Who am I ?

Âge : 21
Ce à quoi je ressemble : A un cactus nonchalant
Où se trouve mon sceau : Côté droit du cou
Lien vers ma présentation : Oui
Ma chronologie : Non
Mes liens : Rémi sans famille
>Mes familiers : Akemi






Bord de l'océan
feat.Des fous


Seul à s’être évadé, le garçon s’était donc réfugié dans un coin de verdure, se pensant à l’abri jusqu’à ce que des lumières de patrouilles ne viennent le perturber. Il réussit néanmoins à leur échapper une nouvelle fois, avant de se décider à monter le long d’une gouttière pour atteindre le toit d’une baraque. Vu l’agitation créée en bas par sa faute, mieux valait rester ici jusqu’à nouvel ordre. De toute façon, après une course pareille, la fatigue lui picotait les yeux.

Il se coucha sur l’arête du sommet de la maison, le dos adossé contre la cheminée et s’autorisa un temps de récupération. A son réveil, ses idées s’éclairciraient et il élaborerait un plan pour récupérer ses épées, ainsi que ses camarades.
Ne s’étant pas reposé réellement depuis plus de 48h, entre sa nuit à poursuivre le gobelin dans la forêt, et cette nuit de garde, il dormit plus longtemps que prévu et des cris firent office de réveil. Brusquement, ses yeux s’ouvrirent, et il manqua de dégringoler du toit. Il se frotta ses cheveux verts, avant de constater que le jour était déjà bien avancé. A en juger le soleil haut dans le ciel, on était en tout début d’après-midi. Merde, il avait roupillé trop longtemps… Qu’en était-il en bas ? Et à quoi correspondait ce cri ?

Il se dressa sur le toit et aperçut un mec en bas, entrain d’annoncer que l’incident de cette nuit n’était qu’un malentendu et que les prisonniers étaient libérés et pouvaient reprendre leurs armes à la caserne. Piège ? IL hésita à descendre avant que son regard ne se pose sur Akemi, Jason & compagnie au loin, entrain de rejoindre la rive. Alors ces abrutis avaient réellement pris conscience de leurs erreurs. Une bonne chose.
Zoro s’arrangea alors pour dégager du toit, finissant par un petit bond félin pour atteindre le sol, et interpella le crieur qui le dirigea jusqu’à la caserne. Ainsi, ses armes lui revinrent à nouveau, et il fut temps de se mettre en route. Comme à son habitude, il se pauma, et du temps s'écoula, alors un garde croisant son chemin le mena charitablement jusqu’à l’escorte qui l’attendait patiemment

Embarqués, on les emmena jusqu’au bateau, où ils purent constater les dégâts. C’était plus ou moins mérité, s’ils n’avaient pas écouté cet aubergiste débile, ce ne serait pas arrivé. Alors, le bretteur demeura insensible à tout ce bordel, avant d’entendre que l’une des passagères fut tuée au sein de cet assaut…

Le capitaine présenta ses excuses, et les soudoya à coups d’augmentation de récompenses. De toute façon, il était trop tard, Zoro était désormais déterminé à connaître le fin mot de l’histoire, même si l'attitude versatile de ce capitaine depuis le début du voyage commençait à le pomper sérieusement. Tirant la gueule comme à son habitude, les bras croisés impassiblement contre son torse, le cheveux vert passa sa tête discrètement au-dessus de l’épaule d’Akemi, l’air de rien, afin de lire à son tour le bout de papier. Un arbre généalogique ? Hein ? Quelqu’un avait soigneusement calculé les têtes à abattre pour obtenir quelque chose, ça c’était une évidence. Le danger provenait de l’intérieur et de l’extérieur, les ennemis se trouvaient des deux côtés, et les doutes se resserraient autour des deux mioches. Tout était certainement une question d’héritage, de richesse…
Ou peut-être avaient-ils été arraché de force à un parent, ce qui expliquerait cette ambiance merdique. Et qu’avec de l’aide extérieure, ils exterminaient toute personne susceptible d’obtenir leur garde pour retrouver ce mystérieux parent ? Toutes ces hypothèses plus farfelues les unes que les autres traversaient la tête du cactus sans grand intérêt. Il commençait à s’y intéresser par dépit, par ce qu’il était plongé dedans et ne pouvait pas ignorer l’affaire 150 ans. Mais il restait focalisé sur l’ombre aperçue par la fenêtre lors de la nuit dernière, ainsi que ces traces suspectes de sabot….A tous les coups, cette histoire impliquait les gosses, d’une façon ou d’une autre.

Puis, le chiffonnage express de la Namikaze éveilla le garçon, avant qu’il ne l’observe s’avancer vers l’autre élu à la crinière de cheval. Puis, le cheveux vert se contenta d’offrir une réponse positive au capitaine :

- Pour éviter un autre carnage, mieux vaut que je reste avec vous…









† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Ven 25 Nov - 20:10




feat. PNJ Aki, Jason Rokuro, Akemi Namikaze, Zoro Roronoa & Rihan Nura

Voyage en famille Haru put à peine fermer l’œil cette nuit-là. L’injustice qui pesait sur la bande de gardes du corps était tellement énorme, au vu du travail effectué par chacun depuis le début, que cela en devenait affligeant. Jamais encore le Dessinateur n’avait tué et jamais il n’en avait eu l’intention. En outre, il pensait que le capitaine aurait noté son implication dans sa tâche depuis son enrôlement forcé, mais même pas… Le maître à bord du bateau les avait tous lâchement abandonné à leur sort… D’ailleurs, si procès il y avait lieu, cela ne serait sûrement pas équitable si tant est que l’assassin se trouvait dans la combine. Le garçon au foulard avait déjà lu tant d’histoires où le jugement rendu était truqué…

En plus, Haru s’était une nouvelle fois fait délester de son bien le plus précieux, chose qu’il ne pouvait que cruellement accepter. De toute manière, il savait bien qu’il n’était pas encore assez fort pour fuir et reprendre son arme. De surcroît, malgré son manque de sociabilité ou de travail en équipe, il n’était pas du genre à s’évader en laissant ses partenaires croupir en prison.



Le lendemain, à la grande surprise du Minshujin, un garde vint le libérer et lui rendre son épée. D’après ses dires, c’était une lettre d’Imaizumi qui le disculpait de toute contribution au meurtre précédent. Par la suite, Haru découvrit qu’il en était de même pour Akemi et l’autre type aux yeux violets. Quant à l’homme à la tête de cactus, c’était pareil pour lui, même si ce dernier avait pu fuir en solo.

Haru arracha l’arme des mains du gardien en lui jetant un regard qu’il essaya de faire aussi noir que possible. Il rengaina sa lame et se mit à réfléchir à tous les éléments qu’il avait en sa possession, en essayant de résoudre le mystère qui planait au-dessus de la famille des clients. Le groupe fut rejoint par le fuyard, puis ramené au bateau d’Imaizumi.



En arrivant sur place, le Marchombre ne put que constater les ravages qu’avait causés leur absence. L’équipage s’était fait décimer, le capitaine lui-même était blessé, une nouvelle passagère s’était fait abattre et le reste des clients avait été enlevé. Que des bonnes nouvelles quoi… Haru apprit qu’une nouvelle attaque était la cause de ces tragiques nouvelles. Le capitaine quémanda l’aide des élus, leur laissant cette fois-ci le choix de leur avenir proche.

Haru n’était pas du genre à accepter ce genre de demande, surtout lorsque son commanditaire les avait trahis… Toutefois, il n’était pas non plus du genre à laisser des innoncents trinquer, et souhaitait donc aider les prisonniers.

« Je reste. »

Ce fut les seuls mots qu’il prononça. Il n’y avait pas besoin d’en dire plus. Haru s’approcha des autres mercenaires, écoutant les informations que chacun détenait.

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Sam 26 Nov - 16:53




Voyage en famille

Lieu : Ayumu (Bord de l'océan)
Spoiler:
 
Délai de réponse : 2 jours
Date de début : 01 septembre 2016
Ravis d'entendre cela, Imaizumi ne put empêcher un sourire satisfait d'étendre ses lèvres. Il n'était pas abandonné et avait de quoi régler cette affaire et ne pas perdre trop de clients dans son commerce, ce qui était après tout le plus important, pour lui. Il reprit malgré tout son calme, avant de s'adresser aux élus avec un regard beaucoup plus reconnaissant.

Je ne vous remercierais jamais assez de votre persistance, et je saurais en informer les autorités locales afin que vous n'ayez plus d'ennuis à l'avenir.

En plus de cela, il vous indique bien entendus les traces laissés au sol, et vous informe que quelques hommes encore en forme ont essayé de les suivre mais se sont arrêtés à l'endroit où les empreintes se divisaient en deux chemins distincts. Comme déjà dit, à cet endroit là, les pieds géants des trolls commencent à se diriger vers le Nord, alors que le reste prends la route du Sud, en direction d'une petite ville.
---------------
---------

Rappel de l'ordre de post : Jason, Akemi, Haru, Zoro et Rihan

A vous de choisir quoi faire ! N'ouvrez le spoiler qu'une fois que votre décision est prise, je compte sur votre bonne foi

Le Nord
Spoiler:
 
Le Sud
Spoiler:
 
Arbre généalogique
Spoiler:
 
Bonne chance, et pour toute précisions n'hésitez pas à demander par Mp (je reposterais sous ce compte à la fin de votre tour bien entendus).
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1679
Yens : 1058
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 28

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   Dim 27 Nov - 14:35


VOYAGE EN FAMILLE (scenario)

feat.Jason, Zoro, Rihan, Akemi, Haru



Du haut de la caisse sur laquelle il était assis, Jason constata que tout le monde restait pour voir la fin de cette histoire. Lorsqu’Akemi s’approcha de lui pour lui demander s’il restait, il lui sourit faiblement et hocha la tête avec un air déterminé. Oh que oui, il allait rester ! Celui qui leur avait pourri ces derniers jours paierait pour ce qu’il avait fait ! L’assassin était bien décidé à traquer le ou les responsables et à les faire tomber. Il se redressa enfin pour abandonner sa caisse et il décida de suivre les traces de pas dont parlait Imaizumi. Consciencieux, il suivit les traces jusqu’au fameux embranchement où les traces se divisaient.

Il examina les traces, constatant rapidement que les trolls étaient partis vers le nord. Dans les deux directions, il y avait des traces de pas humains, pas  de chance. L’assassin se mit donc en quête des traces des enfants, facilement reconnaissables à leur petite taille. Impossible de savoir s’ils étaient partis vers le sud, il y avait trop d’empreintes. Néanmoins, il put déduire par élimination qu’ils devaient être partis vers le sud puisqu’il n’y avait aucune trace d’enfants. A moins que…
Jason revint vers les traces partant vers le nord et examina celle des humains pour voir si elles semblaient profondes : ce n’était pas le cas. Soit les enfants étaient transportés par les trolls, soient ils étaient partis vers le sud. Dans les deux cas, Rock était coincé.

En ville, ils pourraient peut être les retrouver grâce au signalement des enfants, mais l’assassin doutait fortement qu’ils aient commis l’erreur de se rendre en ville avec la famille capturée. Trop facile à repérer, et à traquer. D’un autre côté, les traces partant vers le nord indiquaient trois adultes, pile poil le nombre d’adultes enlevés. Etait ce une coïncidence ? Impossible à dire…
Le nippon ne voulait plus tirer de conclusions hâtives. Son instinct le poussait à aller vers le nord, mais il préféra consulter l’avis des autres avant de décider quoi que ce soit.

Il se tourna donc vers les autres élus, pour leur demander leur avis :
- Qu’est-ce que vous en pensez ? Nord ou sud ? Je ne vois aucune trace des enfants d’un côté comme de l’autre. Impossible de savoir vers où ils sont partis, pour ma part… Mais, j’ai une préférence pour le nord…

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Scénario - Voyage en famille   

Revenir en haut Aller en bas
Scénario - Voyage en famille
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les gens du voyage
» Voyage de Bougainville
» Voyage dans le foin...
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Bord de l'océan-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.