Partagez | .
Une belle trouvaille
Messages : 276
Yens : 743
Date d'inscription : 18/08/2016

Progression
Niveau: 73
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenkeï ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Une belle trouvaille   Lun 5 Sep - 23:23

Avec les heures, le Hunter avait fait le deuil de l'endurance qui était encore la sienne la veille. Il marchait en prenant son temps dans cette foret où il était obligé de s'économiser s'il voulait un jour rejoindre la civilisation. Son objectif, il ne savait même pas s'il existait réellement, mais suivre la direction de cette ville que le jeune au cheveux bleus avait nommé Kansei lui semblait l'option la plus viable parmi celle qui lui étaient offertes. Il n'avait aucune réserve d'eau et commençais sérieusement à avoir faim, s'il ne s'était pas trompé il y aurait bien une ville au bout de cette foret. Même s'il n'avait que des yens dans son portefeuille, sa carte de crédit elle était utilisable dans n'importe quel pays du monde et avec sa carte de Hunter peu être même n'aurait il pas besoin de dépenser un yen pour obtenir un plat chaud et un lit douillet.

Il repensait encore à la rencontre qu'il avait faite quelques heures plus tôt dans cette même foret, si son interlocuteur semblait le plus sérieux du monde, Tenkeï ne pouvait s’empêcher de sourire en se remémorant ses paroles. Il existait des hommes capables de créer d'autres dimensions grâce au Nen, des pièces voir même des lieux de la taille d'un terrain de football, mais là ça fessaient plusieurs heures qu'il marchait et c'était tout bonnement impossible d'avoir cette puissance. A ce stade l'option que ça soit le tatouage sur sa jambe qui bloque ses pouvoir et ses forces était la plus probable et de loin. Son objectif restait donc inchangé, retrouvé la situation et s'envoler pour Kyoto le plus rapidement possible.

Approchant enfin de l'orée de cette épaisse jungle, les rayons du soleil parvenaient enfin à pénétrer la canope et illuminer les derniers mètres qui lui restaient. Un éclat lumineux l'éblouit alors l'espace d'un instant, attirant son regard, le soleil semblait se refléter sur un objet métallique et la curiosité fut alors plus forte que la faim. Tenkeï s'approcha et ce qui n'était qu'un éclat de lumière prit forme, coincé dans les grosses racines d'un arbre un katana c'était perdu, légèrement ouvert, le peu de lame apparente luisait vivement. Le fourreau semblait ancien, mais pour autant son noir n'avait rien perdu de sa profondeur. Le Hunter jeta la branche avec laquelle il avait assommé l'une des créatures qui l'avait attaqué et qu'il avait conservé au cas ou tout en lui servant de bâton de marche et tandis la main vers le katana. Tenkeï n'en revenait pas de tomber par hasard sur une si belle arme et pour lui qui avait perdu sa force, c'était du pain béni. Il ouvrit plus grand le sabre avant d'y voir apparaître de vieux kanjis, sa langue natale.

-Victoire et Damnation hein, pourquoi pas...
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1388
Yens : 10
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En guerre

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Une belle trouvaille   Mar 6 Sep - 9:48




feat.Tenkeï

Un autre étrange individu

Roronoa Zoro, un être totalement vert possédant trois sabres et un cerveau qui ne lui est pas très utile à lui-même, a été à mes côtés lors de la traversée de la voie des grands lacs afin de se retrouver à la frontière de Minshu et de Fuyu. La guerre se préparant sur les trois territoires, il n'était judicieux à aucun élu qui n'était pas de Minshu, de rester sur ce territoire là. Encore que, les élus de Fuyu laissent tout sauf de la joie et de la bonne humeur derrière eux. On ne peut pas dire que les dirigeants des nations ennemis tiennent un temps soit peu à leur bonheur. Chaque parcelle de leur énergie doit surement être impliquée dans la destruction des élus de Fuyu, parmi lesquels: moi. Ma force, mon endurance, même mes Dojutsus n'étaient pas adaptés à un combat entre élus. Évacuer n'était pas discutable.

Durant notre trajet, on a vécu bien des choses hilarantes: entre les rebroussements étranges et extraordinaire de Zoro alors que nous marchions sur une ligne droite dans un sens bien défini, les gargouilles très originaux mais surtout bruissants du bretteur à trois sabres et  le combats combats contre des brigands qui s'est avéré bien rude, on pouvait dire qu'on en avait vécu assez pour avoir un bon festin bien mérité. Seulement, suite à ce festin de géants pendant lequel Zoro consomma plus de quatre-vingt sept pourcent de la nourriture totale, j'ai malencontreusement oublié Jiro, mon katana, derrière le tronc d'arbre sur lequel je m'étais adossé. Une erreur qui m'aurait coûté la vie à tous les coups. Sans mes pouvoirs, mon katana restait et demeurait ma seule protection fiable.

Ce n'était que quand Zoro s'en allait vers une autre ville, à la recherche de boisson, que je remarquai que mon épée n'était plus sur moi. Ma première réaction fut la panique. Tournant sur moi-même, mon regard scruta les alentours de ma position, cherchant un endroit où ce Katana aurait pu tomber entre temps. Une  minute, deux minutes, quatre minutes, huit minutes de fouilles inutiles et de réflexion bien placées m'ont permis de trouver l'emplacement de mon katana, là où je l'avais gardé. je rebroussai chemin, vers la petite forêt aux abords des grands lacs, d'un pas assez pressé. Le malaise était grand. J'espérais de tout cœur, ne pas tomber sur un garde ou même sur un élu de Minshu. C'était comme retourner en enfer en espérant se cacher du diable. Mais pour katana, qu'est ce que je ne ferait pas ?

En arrivant sur les lieux, je m'arrêta net, lançant mon regard de gauche à droite, afin de trouver l'endroit où j'étais assis. Une fois trouvé, mon katana serait là. Un bruit de feuillages attira mon attention lors de mes fouilles. Je me retournai brusquement pour me mettre en garde. Il s'agissait d'un homme... ou d'une femme... non, bien un homme vêtu étrangement, encore plus étrangement que Zoro. Cette personne tenait mon katana et semblait l'admirer. Je devais le récupérer au plus vite. Plus je demeurais dans ces terres, plus mes chances d'en sortir étaient faibles.

-Qui es-tu ? Et que fais tu avec mon katana en main ?

Je m'approchai doucement de lui, car après tout l'effort que j'ai eu à fournir jusque là, je ne pouvais pas me permettre de vider mes forces dans un combat inutile. Ma main était déjà tendue en direction de cet être aux vêtements peu communs.




« 酷評 || 勝つ »


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 276
Yens : 743
Date d'inscription : 18/08/2016

Progression
Niveau: 73
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenkeï ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Une belle trouvaille   Mar 6 Sep - 21:27

Le nouvel élu attachait tranquillement sa petite trouvaille à sa ceinture, pour lui qui était privé de son Nen et de ses forces trouver avoir une arme représentait une sécurité salutaire. Certes il était loin d'être un maitre dans son maniement, mais son maitre lui appris les bases de nombreuses armes et l'ancestral katana japonais en faisait parti. Cette pensée lui parut immédiatement bizarre, l'épéiste qu'il venait de rencontrer avait réussi à lui mettre le doute quand à sa localisation exacte, Tenkeï l'avait prit pour un illuminé avec son histoire et s'il n'était pas au Japon qu'elle était la probabilité de tomber sur une lame de ce type ?! Même s'il était vrai qu'il ne savait pas exactement où il était, il trouvait cette histoire de téléportation divine un peu trop grosse.

Alors qu'il allait enfin sortir de cette forêt interminable, le Hunter fut interpellé par un homme qui le pointait du doigt et l'invitait à se justifier quand à la présence de ce qui était soi disant son sabre à sa ceinture. Tenkeï se retourna calmement pour faire face à son détracteur, l'homme était habillé en samouraï de la tête aux pieds et sans se mentir il y avait de forte chance pour que ce katana soit effectivement le sien. Au passage c'était pour le Hunter une nouvelle preuve concernant sa présence au Japon, mais qui de nos jours se promenait en armure complète. Deux rencontres avec des types bien perchés dans une seule et même foret, c'était deux de trop pour la patience de Tenkeï.

-Déjà lorsqu'on demande l'identité de quelqu'un il est de bon ton de se présenter d'abord. Répondit Tenkeï sans aucune forme de sympathie. Ensuite si c'est de ce sabre que tu parle, il s'agit du mien. Tu as du te tromper ce n'est pas grave, tu peux me présenter tes excuses et poursuivre ta route.

Le Hunter avait été sans ménagement pour cet homme qui savait à présent à quoi s'en tenir. Il l'avait oublié, perdu ou qu'importe à présent c'était le sien et il n'était pas prêt à le céder comme ça, ce sabre était une réelle opportunité et pourrait surement rendre son retour plus simple d'une manière ou d'une autre. Tenkeï attendait la réaction de son détracteur tout en restant à bonne distance, la main sur garde du katana.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1388
Yens : 10
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En guerre

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Une belle trouvaille   Mer 7 Sep - 0:29




feat.Tenkeï

Jiro, un katana spécial


Jiro; Un Katana qui à première vue pourrait sembler ordinaire mais qui ressellait une très profonde et ancienne histoire de guerriers Shinobis. Épée ne ressemblant à rien de ce qu'on voyait généralement dans les boutiques classiques d'armements, elle n'était pas portée par n'importe qui . Sa lame ne peut être utilisée pleinement que par un être qui est capable de vaincre son lui intérieur, ayant une parfaite communion entre son corps et son esprit. Malgré le fait que j'étais encore loin du chemin de l'équilibre parfait, mon Sensei m'a jugé digne de porter Jiro me conseillant de suivre mon propre chemin vers la paix véritable qui se trouvait en moi. De nombreuses prières ont été faites sur le métal qu'on a battu pour la conception de cette épée, afin de purifier l'âme des personnes qu'il découpe. De mes yeux, ces pouvoirs surnaturels n'ont jamais étés utilisés néanmoins ils existent. Du moins c'est que je croyais.  Victoire et damnation sont les termes totalement opposés, décrivant brièvement les deux issues possibles quand on la détient: Une belle victoire si on en est digne, ou bien une éternelle damnation si on ne l'est pas.


De tous les sacrilèges que j'avais eu à voir sur les terres de Kosaten, qui eux-même étaient  bien peu, le comportement de cet homme vêtu comme une bête de foire vis à vis de moi-même était de loin le plus grand d'entre eux. Dans un premier temps il garda mon épée autour de sa taille et en plus, il osait toucher la garde de celle-ci avec ses mains surement sales. Un être comme lui, aux muscles imposants et sans une once de discipline dans la posture, ne pouvait pas manier une telle arme à la perfection. La gêne la plus effroyable se lisait sur mon visage, un dégoût profond pour l'être en face de moi. Lui couper la tête aurait été ma première réaction, mais je n'avais pas mon katana sur moi. Comment lui faire entendre raison alors ?


-Écoutes moi bien, je suis pressé et je n'ai pas de temps à perdre. Si tu me donnes mon katana maintenant, on évitera de verser inutilement du sang. Si tu ne raisonne pas assez pour comprendre que c'est mon katana, raisonne alors afin d'éviter de te faire écraser...

Mon ton était particulièrement rude certes, mais je n'avais pas le choix. Il n'était pas dans mon habitude de perdre inutilement du temps. En réalité même, c'était la chose que je détestais le plus. Il a fait de mon épée sa possession, sans même en connaître la profonde histoire. Je n'étais pas encore décidé à en arriver aux mains, contrairement à lui qui était même en garde. Comment l'espoir de me battre pouvais t'il battre en lui ?




« 酷評 || 勝つ »


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 276
Yens : 743
Date d'inscription : 18/08/2016

Progression
Niveau: 73
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenkeï ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Une belle trouvaille   Jeu 8 Sep - 17:27

Le samouraï qui faisait à présent face à Tenkeï tirait une tronche de quatre mètres de long et ce n'était pas une expression. Il semblait aussi rigide et coincé du cul que les vrais guerriers nippons d'antan et le Hunter se dit qu'il avait du vivre en autarcie dans une famille strict pour être à ce point en décalage avec la réalité. Comprenant cela Tenkeï prit volontairement une pose nonchalante, s'appuyant sans gène sur la garde du sabre et y ajoutant même la seconde main par dessus. Généralement le Hunter n'était pas le genre d'homme à provoquer gratuitement, il était bon dans ce domaine certes, mais s'en servait pour obtenir des informations car il était bien plus difficile le de mentir lorsqu'on était énervé. Pour cette fois ci néanmoins il y allait de bon coeur, mais il fallait dire aussi que ce samouraï avait été très impoli et il poursuivait même en étant menaçant, deux choses que Tenkeï avait du mal à supporter.

-Fait attention à toi Michel avant tu étais juste malpoli, mais là tu t'engage sur un terrain glissant. Le prévin Tenkeï en agitant son index comme pour gronder un enfant.

Si l'homme avait été menaçant verbalement il n'en était pas de même physiquement, il ne s'était pas encore avancé dans la zone de contrôle du Hunter et pour cause : ce n'était pas lui qui avait le sabre. Vu que le katana devait très certainement lui appartenir il y avait de fortes chances pour qu'il sache s'en servir, il savait donc à quel point il était dur d'affronter un homme armé à mains nues de surcroît lorsqu'il connaissait son affaire. Pour l'instant même s'il n'avait pas son Nen, face à un samouraï privé de son sabre il avait l'avantage et décida donc d'en profiter pour le noyer un peu plus sous son propre énervement.

-Admettons que ce sabre soit le tien, s'il est aujourd'hui en ma possession c'est certainement parce que tu l'a égaré. Quel homme avec un tant soit peu d'honneur pourrait oublier son katana ?! J'en viens à ma conclusion, s'il était vraiment à toi le mériterai tu ?

Tenkeï espérait taper là ou ça faisait mal en mettant cet homme face à son propre échec à protéger un bien qui lui était cher. Il n'était pas un fin psychologue capable d'analyser avec précision le moindre tic nerveux, mais il s'y connaissait assez pour réussir à trouver le point d'énervement des gens qu'il croissait. Si l'homme en question avait réellement vécut dans une famille japonaise alors le confronter à son honneur marcherait à coup sur. Il ne restait plus qu'à attendre la tempête à présent que le vent était semé, tout en maintenant son espace de combat totalement vierge.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1388
Yens : 10
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En guerre

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Une belle trouvaille   Jeu 8 Sep - 19:30




feat.Tenkeï

La bête et la bestiole

Mon  avertissement avait été donné, je pensais à une meilleure réaction de sa part du fait qu’au moins il sache articuler des mots. J’espérais  qu’il puisse résonner comme un être humain possédant un brin de sagesse. Malheureusement il semblerait que les bêtes demeurent des bêtes peu importe leurs langues. Parce que oui, il fallait être une bête sans cervelle ni même sans tenue pour ainsi profaner une lame sans connaissance de son histoire. Fort heureusement, j’étais une bien plus grande bête que lui. Quand mes yeux virèrent au rouge, ce fut mon instinct sanglant qui prima sur le reste. J’étais à ce moment-là plus féroce que n’importe quel animal existant sur le globe terrestre. Une aura bestiale régnait entre nous, et aurait même fait fuir toutes les bestioles environnantes. J’étais déjà prêt à le tuer, seulement une remarque de sa part changea ma pensée.

Il me demanda de me mettre en garde, du fait qu’en matière de combat il aurait surement l’avantage. Qu’est ce qu’il était drôle. Mes yeux rouges ne me permettaient pas seulement d’éveiller mon côté animal, mais aussi de voir l’énergie de la personne en face de moi. Elle était presque inexistante. Légèrement supérieur à ceux des civils ordinaires certes, mais rien de bien dangereux pouvant me donner l’impression d’avoir peur. La situation était même devenue marrante et pour cause je n’ai pas pu m’empêcher de ricaner. Une fois que mes Dojutsus disparurent, je pris parole :

-Hé hé hé. Ton insolence est presque ridicule. Tu n’as pas les capacités nécessaires pour me battre. Malgré les efforts que je fournis afin d’éviter une quelconque confrontation physique, je vois que tu te retrouves incapable de résister à l’appel du sang. Alors soit. Je prendrais mon temps ne t’inquiètes pas.

Il reprit parole, rappelant mon incapacité à garder quelque chose d’aussi précieux en ma possession. Ma négligence faisait-elle de moi une personne indigne de ce katana ? Pas vraiment, non. Elle prônait l’évolution et développement de soi, en passant par de diverses méditations et des combats intérieurs. Le fait d’avoir  laissé Jiro ne signifiait qu’une chose, ma dernière méditation n’avait pas été faite correctement. Les échecs précèdent les succès plus grands. Aucune fierté n’émanait du fait que j’avais laissé mon épée et aucune honte non plus. C’était des choses qui arrivent pour lesquelles le blâme n’avait pas sa place. Néanmoins, une réponse humble devait être donnée, il s’agissait tout de même d’un sujet sensible pour certains épéistes.

-Je reconnais bien mon tort. Cependant ce n’est pas pour autant que tu as le droit de prendre un objet qui ne t’appartient pas. Le fait qu’un katana soit engouffré derrière un arbre ne signifie en rien qu’il a été abandonné. Cela pourrait certainement prêter à confusion, mais si déjà le propriétaire de cette arme revient pour la prendre, il est de ton devoir de le lui remettre. Si tu veux une preuve qu’il s’agit bien de ma lame, regardes au plat de celle-ci, tu verras deux termes : victoire et damnation. Cela devrait surement te suffire comme preuve. Si malgré ça tu ne viens pas à me croire, je cesserai toute forme de négociation verbale.

Maintenant, les choses étaient clarifiées. Un combat qui je pensais inévitable allait démarrer et se solder par la mort de cet inconscient. L’épée étant sa seule défense, il l’utilisera pour m’attaquer de front ou encore même pour se défendre de la même façon. Le poids e Jiro étant assez faible  et vue les muscles de cette personne, il frapperait surement de toutes ses forces à sa première attaque, laissant un champ libre quelconque sur le  moment. Le fait que j’ai eu à rigoler devant son impuissance, me permit de réfléchir posément et de savoir par où et comment j’allais l’attaquer et le tuer. La balle était à présent dans son camp. Qu’allait-il faire ?




« 酷評 || 勝つ »


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 276
Yens : 743
Date d'inscription : 18/08/2016

Progression
Niveau: 73
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenkeï ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Une belle trouvaille   Ven 9 Sep - 22:02

Le Hunter avait déjà croisé des hommes tels que lui, arrogants et vaniteux par le simple fait de se croire fort, il en avait chassés, il en avait tués. Il ne comprenait pas bien comment on pouvait en arriver là dans la vie, comment en fonction de la personne en face on pouvait à loisir ouvrir sa bouche ou bien baissé la queue. Le samouraï en était une caricature parfaite, il n'avait pas vu en Tenkeï une puissance capable de le menacer alors il l'avait insulter et traiter comme une sous merde. C'était typiquement le genre de comportement que détestait le Hunter. Il n'était pas pétri de bonnes intentions, mais il estimait que plus on était fort et plus on devait être humble, peu être était ce l'héritage et l'éducation de son maître qui l'avait forgé ainsi, lui qui n'avait jamais été prétentieux malgré son expérience infinie. Pas une seule fois Tenkeï n'avait parler de se battre esquisser un geste le faisant penser, il avait posé la paume de sa main sur le pommeau et non sur la garde.

-Tu mourra. Répondit Tenkeï à la provocation du samouraï. Pas dans ton lit lorsque tu sera vieux entouré de tes enfants, non. Tu mourra car tu es prétentieux et qu'un jour tu rejouera ton petit numéro de gros dur face à la mauvaise personne.

Le reste fit sourire Tenkeï, lui qui avait provoquer le samouraï avec son honneur avait obtenu exactement ce qu'il voulait car le voici qui se justifiait, mais sa tirade n'avait ni queue ni tête. Bien sûr qu'on était en train de ramasser un objet trouvé dans une foret et si son propriétaire était arrivé en s'excusant et en étant poli il y aurait toute les chances du monde pour que Tenkeï le lui rende, mais là sa situation était clairement mérité. Le Hunter n'avait besoin d'aucune preuve pour savoir que ce sabre était le sien, il n'y avait pas besoin d'avoir été à Todai pour faire le lien entre un katana et un samouraï, mais le Hunter nota les mots exacts prononcé "Si malgré ça tu ne viens pas à me croire, je cesserai toute forme de négociation verbale." qui sous entendais donc qu'il poursuivrait la "négociation" dans le cas contraire.

-Moi aussi je sais ce qu'il y a d'écrit sur cette lame c'est totalement puéril comme excuse, mais ne t'en fait pas je me doute bien que cette lame était à toi avant d’atterrir entre mes mains. Concéda Tenkeï. Aussi je ne suis pas totalement fermé au fait de te le rendre, mais il va falloir y mettre les formes. Excuse toi et demande poliment alors je te jure de te le restitué intact.

La balle était à présent dans le camp adverse, si cet homme avait au moins un peu de considération pour sa propre parole alors il ne sauterai pas à la gorge du Hunter, mais rien n'était moins sur et par expérience il savait que ce genre d'homme avait un ego surdimensionné. Tenkeï glissa alors sa main de long de la garde puis passa le tsuba avant de serrer le fourreau puis du pouce il souleva la lame ne laissant apparaître que le premier caractère inscrit, celui de la victoire. Le soleil se reflétait déjà sur la lame et Tenkeï amena le reflet juste au niveau du sternum du samouraï, tant qu'il ne l'aurait pas dans les yeux, il ne pouvait s'en rendre compte, c'était le principe même d'un reflet.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1388
Yens : 10
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En guerre

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Une belle trouvaille   Sam 10 Sep - 11:43




feat.Tenkeï

Retour sur le même piédestal

Je m’attendais à bien des choses de sa part après lui avoir dit ce que je pensais. Mais les premiers mots qu’il prononça, furent quelque chose que je n’avais pas vu venir. Il ouvrit sa bouche  me disant que j’allais mourir. J’en ai déduit que je devais donc récupérer mon bien par la force. Mes muscles étaient déjà assez décontractés me permettant de bouger plus vite et plus librement afin de lui lancer un assaut final. Comme depuis le début de notre rencontre, mes paroles étaient vaines en plus de quoi, je perdais beaucoup trop  de temps à reprendre quelque chose qui m’appartenait entre les mains d’une bête qui risquait de la revendre surement quand il n’en n’aurait plus besoin. Lui faire passer un sale quart d’heure était devenu mon objectif principal.

Juste au moment où j’allais bouger, il continua ses paroles, m’expliquant que ce n’était pas en me battant contre lui que j’allais mourir mais plutôt contre une personne que je prendrais de haut, et de sur quoi le jeune homme vêtu d’une façon bien particulière souligna le fait que j’étais prétentieux. À ce moment-là, j’étais en territoire ennemi et le temps me manquait. Sachant qu’un élu puissant pouvait me tomber dessus pour me tuer à n’importe quel moment, je n’allais pas hésiter à éliminer quiconque essaierai de me freiner dans ma lancée. Et cet homme  était ce qui me freinait ici. Je n’avais pas le temps pour les fous rires et les longues discussions. L’heure était à l’action. Si pour rendre mon épée je devais faire couler le sang, cela ne me dérangeait pas grandement. On était en guerre si je ne me trompais pas.

Après m’avoir dit tout cela, il me confia  qu’il savait très bien que c’était mon katana, avant même que je ne spécifie les motifs qui étaient inscrits sur le plat de ma lame. La question qui hantait mon esprit à ce moment là était : pourquoi ? Quel intérêt avait-il à prendre mon épée sans me la remettre sachant que j’étais bel et bien le véritable propriétaire ? Une fois la situation totalement mise à nu, connaissant chacun les véritables intentions de l’autre, une demande poli et rigoureuse devait être faite pour recouvrer mon propre bien. Je brûlais d’envie de lui trancher une oreille, ou une jambe, mais en regardant depuis le début de notre rencontre, la politesse et le respect d’autrui n’avait pas été de mise. Ça devait surement être la raison pour laquelle il ne voulait pas me rendre mon katana.

Un sourire se dessina sur mon visage et ce n’est n’était ni un sourire de joie, ni même un sourire de gêne, c’était plutôt un sourire de satisfaction parce que j’avais compris d’où venait le problème. Si réellement donc il me remettait mon katana, je ne vois pas pourquoi je ne ferais pas cela. En même temps il essayait juste d’avoir un peu de reconnaissance d’avoir trouvé mon épée. Mon bras alla saisir le pommeau de mon katana alors que mon autre, saisi le fourreau de celui-ci

-J’admets que je n’ai pas été très poli au premier abord. Je n’ai malheureusement aucune excuse valable à ce profond manque de respect. Je te présente mes excuses. Seulement, j’ai une exigence à mon tour. Pourquoi ne m’as-tu pas donné l’épée dès le moment où je suis venu à toi ?

J’attendais alors qu’il lâcha le katana qu’il tenait toujours en main malgré les apparences. Mon chemin allait être long mais je voulais quand même retenir le nom de cet homme qui a osé mettre sa vie en jeu, pour sauver son honneur qu’il n’avait fait que défendre jusque là.

-si cela t'intéresse, mon nom est Rinkyu. J'aimerais connaître le tien, si tu n'y vois aucun inconvénient...




« 酷評 || 勝つ »


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 276
Yens : 743
Date d'inscription : 18/08/2016

Progression
Niveau: 73
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenkeï ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Une belle trouvaille   Mar 13 Sep - 21:46

En général lorsque l'on reprochait l'impolitesse d'une personne et lui demandait de présenter des excuses il y avait deux types de réaction, la première et la plus répandue était une surenchère d'impolitesse très généralement suivie d'insulte voir de violence. L'autre consistait simplement en la présentation d'excuse, mais Tenkeï savait par expérience que les hommes qui s'élevaient au dessus de leurs conditions était peu enclin à la remise en question, aussi était il prêt à se battre si son interlocuteur faisait un mouvement en sa direction.

Le Hunter fut surpris de la réponse du samouraï qui reconnut sa familiarité et présenta ses excuses, comment pouvait il passer d'un psychopathe privilégiant la violence gratuite et les menaces à un homme simple et agréable. Tenkeï n'aimait pas du tout se revirement dans son comportement, que ce passerai t'il lorsqu'il lui rendrait son sabre, redeviendrait il un fou furieux avec de surcroit un katana en main ?! La question était légitime, aussi le jeune élu encore dépourvu de pouvoir préféra garder ses distances lorsque le samouraï s'approcha de lui, même s'il semblait pacifique. D'un léger mouvement du poignet il releva le reflet de la lame qu'il avait positionné sur le thorax de son interlocuteur pour que celui ci l'est dans les yeux, il profita de cette seconde d'aveuglement pour reculer d'autant que le samouraï avait avancé.

-Tu m'excusera, mais je n'ai aucune confiance en toi aussi je préfère que nous gardions nos distances. Se justifia Tenkeï tout en commençant à défaire le cordon du sabre qu'il avait noué à sa ceinture. Néanmoins j'accepte tes excuses, je vais donc te rendre ton katana.

Le Hunter avait été franc, mais poli. Il n'avait strictement aucune raison de faire confiance à cet homme qui s'était présenté sous le nom de Rinkyu aussi décida t'il d'un moyen pour lui rendre son bien tout en assurant sa propre sécurité. Pour lui qui n'avait ni ses pouvoirs, ni même sa force ou son endurance d'hier il était totalement inenvisageable de pouvoir contenir ou stopper la lame. Il posa alors le sabre debout et dans son fourreau contre le tronc d'un arbre puis s'en éloigna en formant un triangle dont le katana était l'angle droit. Avec cette manœuvre il laissait le choix à Rinkyu d'avancer soit dans sa direction, soit dans celle de son sabre, la balle était dans son camp.

-Je m'appelle Tenkeï et si je ne t'ai pas rendu ton sabre dans l'instant c'est parce que je n'aime pas le principe d'écraser pour prouver sa force. Si tu es réellement fort alors tu n'a en rien besoin de le prouver. Déclara Tenkeï.

Sur ces mots il commença à reculer doucement, toujours en formant ce triangle parfait avec le samouraï et son sabre. Il était prêt à défendre sa vie si jamais la facette violente de Rinkyu à laquelle il avait eu à faire un peu plus tôt refaisait surface, mais n’espérait ne pas avoir à le faire tant qu'il était dans cet état son espérance de vie était très faible et il se devait de l'augmenter au maximum.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1388
Yens : 10
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En guerre

Progression
Niveau: 165
Nombre de topic terminé: 82
Exp:
2/12  (2/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Une belle trouvaille   Mer 14 Sep - 8:50




feat.Tenkeï

Penses-tu survire ?

Au moment même où mon bras se leva pour aller prendre mon épée, il fit refléter la lumière solaire dans mes yeux, m’aveuglant ainsi pour lui laisser une chance de reculer en effectuant un bond en arrière. Pourquoi cette manœuvre ? En effet, l’inconnu aux habits douteux, se méfiait encore de moi. Comment ne pas ? L’envie de tuer aurait très bien pu remonter en moi soudainement et m’amener à le tuer. Non, je dominais encore mon instinct et je ne lui aurais pas fait de mal. Cependant, il ne possédait pas ces informations et se fiait plutôt à ce qu’il avait en main. Voilà un homme pragmatique qui se tenait devant moi. Après avoir déposé Jiro dans le creux d’un arbre non loin de moi, il recula de quelques pas.

La distance qui nous séparait n’était pas si grande. Un bond arrière d’un être moyen ne s’étendait pas à plus d’une dizaine de mètres. Seulement, mes aptitudes me rendaient capable de passer cette distance avec un peu d’efforts. La créature étrange en face de moi se pensait-elle en sécurité ? Ou bien pensais-t-elle qu’avec cette distance minimale rien ne pouvait lui être fait ? Un sourire sadique s’afficha sur mon visage et l’aura meurtrière qui était constamment en moi se libéra de façon assez brusque, envahissant même notre zone. Différents scénarios décrivant comment j’allais le tuer s’installèrent dans mon esprit. Je pouvais attaquer de front et lui perforer les deux yeux ou bien encore faire un rapide bond sur le tronc d’arbre afin de récupérer Jiro et dans le même mouvement, telle une balle, rebondir pour décapiter le jeune homme. Il n’aurait rien vu venir dans ces cas là… J’agitai soudainement ma tête de gauche à droite pour essayer de reprendre mes esprits et revenir à mon état normal. Le sourire avait disparu, laissant maintenant un visage impassible. L’envie de tuer s’était envolée surement parce qu’il n’y avait aucun intérêt particulier à le faire si ce n’était perdre d’avantage de temps.

Le silence qui régnait fut brisé par ce Tenkeï qui se présenta et me donna la raison pour laquelle il ne m’a pas confié le katana aux premiers moments. Raison même que je trouvai particulièrement juste. Seulement, dire qu’il n’a pas contribué au résultat funeste de la situation qui se présentait à nous aurait été un mensonge. Narguer, attaquer avec les mots et l’attitude, Tenkeï a eu le don de me m’être en colère. Cette colère si elle n’était pas maîtrisée, aurait certainement été le moteur de sa propre mort. Quoi qu’il en soit, ce qui était fait était fait. Je me suis excusé afin de reprendre mon katana, et je n’avais donc plus rien à faire ici.

D’un pas lent et progressif, mon corps se dirigea vers le tronc d’arbre avec un visage dénué d’expression. Une fois surplace, ma main s’enfonça dans le tronc, afin de prendre le fourreau qui contenait Jiro. J’ôtai  une partie du katana, pour vérifier la lame qui y était, après quoi, je l’accrochai à ma taille tout en regardant Tenkeï qui était toujours à bonne distance.

-Si réellement tu penses que ce n’est pas par les actes qu’on prouve sa force, alors je me demande bien comment on le prouve là d’où tu viens. Tu dois surement être un natif ou un élu nouveau venu. Mais au vue de ton accoutrement qui ne ressemble en rien à ceux des civils que j’ai eu à voir, tu es certainement un élu. En tant qu’ancien, je vais te donner un conseil. Fais toi le plus petit possible jusqu’à trouver une partie de tes pouvoirs qui te permettrait de te protéger ou au moins même de prendre la fuite. D’ici là….

Je fis volte face avant de me diriger lentement là d’où je venais. Le chemin s’annonçait long et certainement pas sans danger.  Il fallait que j’y aille

-Penses-tu qu'avec tes principes que tu as adopté, pouvoir survivre bien longtemps ?



« 酷評 || 勝つ »


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 276
Yens : 743
Date d'inscription : 18/08/2016

Progression
Niveau: 73
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenkeï ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Une belle trouvaille   Jeu 15 Sep - 18:52

Lorsque le samouraï marcha tranquillement vers son sabre Tenkeï en fut soulagé, mais ne relâcha pas son attention pour autant. Un coup de sabre était vite parti et une blessure mortelle vite reçue. Le Hunter tenta de lire sur le visage de son interlocuteur afin de pouvoir anticiper au mieux, mais celui ci demeura fermé. Tant pis au moins ne ferait il pas l'erreur de vouloir trop prévoir.

Au moment où il avait prononcé sa phrase sur la force et l'inutilité de la prouvé, Tenkeï su que le samouraï ne comprendrait pas et sa réponse le lui prouva. Un jour il comprendrait de lui même qu'il n'y a nul interêt à prouver sa force ou bien quelqu'un le lui ferait comprendre d'une manière moins méditative et le Hunter penchait bien plus en faveur de la seconde option. Tenkeï avait toujours caché un maximum sa capacité à ses adversaires, il était toujours bon pour un assassin d'être sous estimé car moins il paraissait fort, plus il l'était. Cela il n'avait pas envie de l'expliquer à cet homme, il ne l'aiderait certainement à devenir plus fort et s'apprêtait à tourner les talons lorsque la suite le cloua sur place.

Rinkyu le définit comme étant un "élu" le terme exact qu'avait employé l'escrimeur aux cheveux bleus et Tenkeï n'avait jamais cru aux coïncidences. Il poursuivit en se caractérisant lui même d'ancien en opposition avec le Hunter qui était un nouveau venu. Le choc fut difficile à encaisser, mais à ce moment là il comprit que l'homme de la forêt n'était pas fou, que le monde qu'il lui avait décrit n'était pas issu de son esprit dérangé. Tout les détails qu'il lui avait raconté sur les trois dieux attirant des personnes de mondes différents pour se livrer bataille lui revint à l'esprit. S'il fallait en croire cette théorie démente, ce tatouage sur son mollet n'avait pas été posé par un homme pour le priver de son Nen, mais par un Dieu pour le forcer à obeir, mais dans ce cas pourquoi l'avoir privé de ses forces ?!
Une bribe de réponse arriva dans la foulée quand Rinkyu lui conseilla de se faire discret le temps que ses pouvoirs ne reviennent. Ce dernier ne le savait pas, mais c'était une information capitale qu'il venait de lui fournir. Si la conclusion de Tenkeï était juste alors la perte de ses pouvoirs n'était pas du au sceau, mais plus un effet secondaire indésirable de son transfert. En attendant il fallait donner le change à son interlocuteur.

-Nos convictions font parties de nous, les bafouer c'est déjà mourir un peu. Baisser les yeux et fuir la queue entre les jambes quand ça t'arrange ne te sauvera pas non plus, adieu Rinkyu.

Amis ou ennemis, Tenkeï ne savait pas réellement dans quelle catégorie placer cet homme ni même si l'une d'elle lui était adapté, mais il tourna les talons et commença à sortir de la foret pour rejoindre Kansei. Si ce monde était tel que l'avait décrit le gamin alors son objectif à court terme restait le même, retrouver la civilisation et ce barrer de ce trou à rat.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Une belle trouvaille   

Revenir en haut Aller en bas
Une belle trouvaille
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une belle trouvaille (Léopard,Plume Tachetée,Petite Plaine)
» BELLE TAPISSERIE
» Une très belle peinture
» Belle étalon cherche femme...xD
» Aurore de Sova : la Belle au Bois Dormant est là~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Grands lacs-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.