Partagez | .
Offrir ou recevoir
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Offrir ou recevoir   Lun 3 Oct - 22:17




Offrir ou recevoir



feat.Tanith, toujours le même, indémodable





Une douce caresse sur sa peau. Qu'est ce que c'était ? Son cœur battait à tout rompre, elle se sentait si triste et en même temps si bien, si heureuse … Les yeux obstinément fermée, elle risqua sa main sur sa joue, sentant sur sa peau le contact des doigts fins de l'alchimiste. Un sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'une douce musique résonnait à ses oreilles. Où était elle ? Pourquoi était elle là ? Quelle était la douce fragrance de fruits rouges mêlées à celle de la mousse humide (décidément son mélange préféré) qui lui parvenait aux narines ? Elle ne se posait pas toutes ces questions que vous et moi aurions pus avoir en cet instant. Elle était là, allongée, debout ou assise, impossible de le savoir. Elle était là et sur sa peau le froid du vampire la détendait. Respirant avec peine, elle était prise de panique mais également aussi calme qu'elle pouvait l'être. Tout était si bien, si parfait. Ouvrant lentement les paupières, elle vit en face d'elle deux iris jaunes d'animaux. D'aucun l'auraient pris pour ceux d'un monstre, pour elle ils étaient synonymes de tous les troubles qui régnaient dans son cœur depuis des mois maintenant. Approchant également sa main de la peau pâle et parcheminé, elle caressa le contour de sa mâchoire, le creux de sa joue et la rondeur quasi inexistante de ses pommettes avant d'approcher tendrement ses lèvres en glissant sa main dans ses cheveux et …

Un coup de vent brusque et sans pitié la réveilla, manquant de la faire chuter de l'arbre dans lequel elle s'était endormis. Se frottant pensivement les yeux et bâillant à outrance, elle remarqua qu'il faisait encore nuit. Il ne devait pas être plus de trois ou quatre heures du matin, le moment idéal pour repartir et arriver à Chikai aux aurores. S'étirant de nouveau, elle était particulièrement heureuse de rentrer chez elle après ces deux longues semaines passées loin de son foyer. La première fois qu'elle était partie, c'était parce qu'elle n'était pas habituée à la vie trépidante de la capitale et s'était retirée une dizaine de jours, en profitant pour croiser Ieta et de nouveaux élus dans des aventures qui ne seront pas répétées ici. Elle était rentrée et n'était à vrai dire par restée bien longtemps avant de reprendre la route, cette fois pour s'acheter un cheval, ce qu'elle avait toujours rêvé d'avoir, ceci n'avait duré qu'une semaine. Puis après être restée la moitié d'un mois auprès de sa fille qu'elle aimait tant, elle avait repris les voiles, ayant décidément la bougeotte, partant dans les territoires neutres puis jusqu'au territoires inexplorés. A présent elle rentrait de nouveau chez elle, et non pas les mains vides.

Tirant doucement de sa poche ce qu'elle avait lentement fabriqué au fur et à mesure de ces jours de voyages, souvent lorsqu'elle était seule au coin du feu et ne parvenait pas à dormir. Ce n'était rien d'exceptionnel, rien de faramineux, rien qui ne vaille la peine d'être particulièrement reconnus, rien qui ne puisse être vendus extrêmement cher, rien qui ne vaille la peine de se retourner. Non. Rien de tout cela. Cependant il serait hautement attristant de révéler dès maintenant la nature de cet objet, même si ménager trop de suspens pourrait par la suite mener à une certaine déception. Elle rangea donc l'objet de nouveau dans sa besace en rougissant et souriant à la fois. Cette journée s'annonçait très belle. Descendant du chêne qui avait accueillis sa nuit, elle grimpa sur le dos de Murmure, laissant Mune et Mizu la rejoindre, avant de partir au trot pour effectuer les derniers kilomètres qui les séparaient de cette ville à laquelle elle avait étrangement commencé à s'attacher.

Lorsqu'elle pénétra à l'intérieur des remparts pour déposer son cheval à l'écurie de la ville puis franchit les derniers mètres à pieds, il était neuf heures du matin, plus que ce à quoi elle se serait attendus. Devant la porte, elle reprit son inspiration à plusieurs reprises avant de la pousser lentement. Cela faisait maintenant deux mois qui s'étaient passés depuis cette longue discussion. Entre eux rien n'avait particulièrement changé, si ce n'est que la jeune femme rougissait moins souvent et préférait perdre du temps à la regarder pensivement. Mais pourtant quand elle se retrouva à l'intérieur, observant ses yeux jaunes et ses longs cheveux blancs, son cœur fit un bond.

Tanith, souffla t-elle, presqu'inaudible.

Ces semaines loin de son foyer lui avait presque fait oublier à quel point elle était troublée en sa présence depuis les révélations qui avaient été faites et tout ce qu'elle devait redoubler d'efforts à retenir. Pourquoi était ce si dur ? Et pourquoi, surtout, es ce que cela devenait de plus en plus dur ? Pourquoi chaque minute qu'elle passait à ses côtés rendaient l'épreuve du silence plus insupportable ? Pourquoi donc chaque journée lui donnait encore plus envie que la précédente de revenir sur ses paroles ? A présent qu'elle savait cela possible, lui criait son coeur, pourquoi attendre ? Pour être sûre, lui hurlait son esprit, sûre et certaine que tu seras capable de tenir tes promesses et que tu n'es pas qu'une gamine qui ne sait pas ce qu'est que l'amour et qui parle trop vite. Ne parvenant pas à dire un seul mot de plus, elle s'avança encore de quelques pas avant de secouer la tête en riant doucement.

Excuse moi, j'étais perdue dans mes pensées.

Les deux animaux la rejoignirent et bondirent aussitôt derrière la boutique, attendant auprès de la trappe qu'elle vienne leur ouvrir. Mais ses yeux fixés sur le mage ne voulait pas s'en détacher. Mais pourquoi diable était ce encore pire aujourd'hui qu'à son départ ?



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Offrir ou recevoir   Mar 4 Oct - 19:38





Feat. Aki

Offrir ou recevoir



Cela faisait maintenant deux semaines que la druidesse qui vivait sous mon toit était partie en voyage, n'aimant guère la ville et ayant besoin de se ressourcer. J'avais passé mon temps à continuer d'éduquer ma fille, en lui montrant comment concocter diverses recettes alchimiques, tout en faisant tourner ma boutique. Rien n'avait beaucoup bougé depuis le départ d'Aki, mais son absence commençait à devenir inquiétante. La jeune femme avait certes du mal avec le climat urbain, mais deux semaines, cela commençait à être long pour un simple ressourcement.

Aujourd'hui était une journée ordinaire, je m'étais lever tôt pour ranger les étagères de la boutique et y ajouter les nouveaux produits que nous avions concocté avec Orina, qui dormait encore. Comme a l'habitué, les rayons étaient en désordre, et certain cataplasmes se retrouvaient au beaux milieu des baumes. Les clients avaient la fâcheuse tendance de se limiter a ce qu'il voyait et donc aux fioles, ignorant totalement ce qu'elles contenaient. Quelques dizaine de minutes passèrent avant que mes rayons soient parfaitement rangés, comme ils devraient toujours l'être. Peut-être devrais-je placarder des menaces dans la boutique envers ceux qui ne rangeaient pas les produits qu'ils bougeaient, surement qu'ils seraient plus vigilant si c'était le cas.

Le bruit des gonds de la porte d'entrée qui s'ouvraient me fit sortir de mes réflexions, et je vis passer le seuil de ma porte une tête bien connue, celle d'une druidesse aux yeux vert et a la chevelure flamboyante qui me regardait souvent avec un air niais. Elle resta fixe pendant quelques secondes après m'avoir remarqué, avant de se reprendre en s'excusant de s'être perdue dans ses pensées. Je lui répondais avec le même sourire narquois qu'elle me connaissait.

"Rien de nouveau donc. Ta "promenade" a pris bien plus de temps que je ne l'aurais pensé. Tu t'es perdue, ou peut-être as tu sauvé un petit faon sur la route ?"

Je m'approchais d'elle, d'un air relativement normal, avant de prendre gentiment ses hanches et de poser mon front contre le siens, en prononçant quelques mots avant de la lâcher et de reprendre ma posture habituelle.

"Bon retour à la maison."



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Offrir ou recevoir   Mer 5 Oct - 19:18




Offrir ou recevoir



feat.Tanith, toujours le même, indémodable




Son sourire était toujours le même, il n'avait pas changé d'un poil. Et en même temps pourquoi l'aurait il fait ? Cela ne faisait que deux semaines qu'elle était partie, et pas des années ! Pourtant à l'intérieur d'elle même, elle avait longtemps eut l'impression que lorsqu'elle reviendrait, tout serait différent. Plus que de l'instinct, c'était une terreur qui l'habitait, qu'à son retour ce bonheur si parfait (ou presque, à quelques détails près) qu'elle avait réussis à obtenir, s'efface et disparaisse, tout simplement. A chaque fois que cette pensée avait effleurée son esprit durant son voyage, des larmes salées étaient venues humecter ses yeux. Mais en ce jour il était là, face à elle, souriant et se moquant d'elle, comme toujours, et même si Orina n'était pas dans les parages direct, il était clair qu'il ne lui était rien arrivés, sinon il n'aurait pus être aussi joyeux. Pourtant elle ne savait pas quoi dire. Elle aurait sans doute dû s'excuser d'avoir autant de retard, ou comme elle le faisait avant, l'aider à ranger la boutique avant l'arrivée des premiers clients … mais au lieu de cela elle restait là, les bras ballants, à détailler chaque parcelle de son visage avec un air indéfinissable.

Idiote ! Bouge toi donc ! Réveille toi ! Il vas surtout te trouver étrange et se moquer encore de toi ! A quoi cela t'avance de réagir comme ça ? Tout ça parce que tu ne sais pas maîtriser tes émotions ? Tu parles d'une grande guerrière ! Tu parles d'une protectrice de Seika ! Tu n'es rien d'autre qu'une gamine qui voudrait être grande et tu le sais !

C'était environ ce qui se produisait en son for intérieur, même si elle se força à sourire à sa remarque. Oui, cela avait été bien long … Son souvenir s'égara dans les territoires inexplorés, et surtout aux alentours de cet étrange village fantôme … Les deux élus qu'elle avait difficilement sauvés avaient été attaqués par Zayro Jinn, il était clair que dès qu'elle s'éloignait trop, son passé la rattrapait … Elle allait rester ici quelques temps, un mois ou deux, cela lui ferait sans doute du bien, ne pas quitter le territoire de Seika, ne pas s'exposer aux dangers de la guerre et à ce que représentait le territoire extérieur. Mais d'un autre côté, elle voulait faire ce voyage avec Orina, et savait bien que c'était la même chose pour la petite fille. Elles se limiteraient donc à Minshu, ce qui était déjà une excursion pour l'homonculus. Perdue dans ses réflexions, elle ne vit rien venir.

Brusquement, elle sentit que Tanith l'enlaçait avec douceur, et sursauta avant de se figer sans bouger. Son front entrait en contact avec celui de la Druidesse dont toutes les sombres pensées avaient décidés de s'en aller. Elle ne pensait plus qu'à une seule chose : cette proximité qui pour elle était absolument inhabituelle. Le contact de ses mains sur ses hanches, froissant légèrement ses vêtements, et son front glacé contre celui, brûlant, de la jeune femme qui tremblait presque de frayeur, son odeur, si proche, son visage, à deux pas seulement … Le souffle court, elle ne parvenait pas à calmer sa respiration, et la phrase qu'il prononça ne l'aida pas plus. Pourquoi paniquait elle autant ? Se morigénant intérieurement, elle finit par l'étreindre à son tour, maladroitement. Lorsqu'il s'écarta de nouveau, elle détourna vivement les yeux, et pour cause, son visage était cramoisi et elle se mordait les lèvres pour ne pas qu'il puisse entendre de par sa respiration le point auquel il venait de la troubler.

Je … Je suis heureuse d'être rentrée.

Rougissant de plus belle, elle ne savait toujours pas quoi dire, tandis que les deux animaux s'impatientaient à côté de la trappe. Finalement, elle dépassa le vampire, le frôlant au passage, ce qui lui causa un énième sursaut, pour rejoindre la lourde planche de bois qu'elle souleva, laissant Mune et Mizu passer. Elle se retourna, regarda l'alchimiste, ouvrit la bouche, sembla vouloir dire quelque chose, puis ne dit rien et descendit d'un bond dans la cave. A l'heure qu'il était, la petite fille dormait peut être encore, elle s'appliqua donc à ne faire aucun bruit en déposant ses affaires puis s'assit sur ses fourrures, la tête entre ses mains, essayant tant bien que mal de se calmer, avant de se décider enfin à remonter dans la boutique pour venir en aide au mage.



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Offrir ou recevoir   Jeu 6 Oct - 20:35





Feat. Aki

Offrir ou recevoir



Aki sembla surprise par mon approche et se figea quelques instants avant de se détendre un peu, avec sa respiration qui prenait du rythme, comme j'en avais l'habitude maintenant dans ce genre de situation. Quelques secondes passèrent avant qu'elle ne daigne me rendre mon étreinte, timidement et maladroitement. Je finis par me dégager gentiment de cette étreinte, ne manquant pas de lancer un léger sourire moqueur vers la jeune femme, qui ne pouvait que bégayer qu'elle était heureuse d'être rentré alors que j'entendais son rythme cardiaque s'envoler et voir sa peau se colorer d'un rouge innocent.

La druidesse finit par passer a coté de moi, répondant à l'appel insistant de ses deux créatures, qui voulaient rapidement aller dormir à la cave. Ma main frôla la sienne a son passage, ce qui ne manqua pas de faire sursauter ma compagne, et me vola un sourire a la fois attendris et moqueur. Répondant à la demande de ses deux compagnons, Aki ouvrit la trappe et sembla vouloir me dire quelque chose avant de finalement y renoncer et descendre dans la cave, me laissant de nouveau seul dans la boutique.

Je souriais naïvement alors que je retournais à mon travail de rangement qui était presque fini. Je m'occupais ensuite de ranger les nouveaux produits que nous avions préparé dans les rayons, quand j'entendis quelqu'un remonté par l'échelle. Je tournais rapidement la tête dans sa direction, et sans grande surprise, je vis Aki, qui était certainement revenus tantôt pour m'aider dans mon travail, tantôt pour essayer de comprendre la cause de ses tracas en analysant leurs causes : ma personne.

Je ne pouvais m'empêcher d'afficher un sourire agréable en la voyant me rejoindre, sourire qui perdurera pendant ma corvée. La druidesse s'occupa d'une autre caisse de produit et procéda au rangement a mes cotés. Sans tourner le regard vers, je lui parlais et ma voix trahissait mon contentement vis à vis de sa présence.

"Où étais-tu passé pendant ces deux semaines, et qu'est ce que tu as bien put faire pour ne revenir pendant tout ce temps ? Je veux bien croire que tu n'aime pas la ville, mais deux semaines, c'est beaucoup trop long pour un simple ressourcement. Ma compagnie t'est-elle si insupportable que tu me fuis ?"

Je laissais s'échapper un léger ricanement en terminant ma question. Ce n'était probablement pas le cas, si je ne me trompais pas sur les sentiments d'Aki, mais il existait tout de même une possibilité que cela soit le cas, possibilité que je cherchais à chasser en la déguisant en plaisanterie.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Offrir ou recevoir   Sam 8 Oct - 10:42




Offrir ou recevoir



feat.Tanith, toujours le même, indémodable




Il ne parut pas s'étonner du retour de la jeune femme, ni des quelques secondes de trop qu'elle avait passé dans la cave, et au lieu de cela lui permit de prendre un carton à son tour pour qu'elle puisse l'aider dans son rangement. Fiole après fiole, la boutique retrouvait une atmosphère ordonnée qui correspondait bien mieux au vampire que le désordre dans lequel elle l'avait trouvé en entrant, souvent causé par des clients peu soucieux des classifications méticuleuses de l'alchimiste. Certaines potions étaient faciles à faire, à tel point que Aki en connaissait la recette par cœur, c'était souvent les plus achetées, celles qui avaient le plus de succès et étaient refourguées le plus rapidement, car elles étaient aussi les moins chères. Venaient ensuite les filtres plus complexes à produire, que la Nishiie essayait de temps à autre, sans jamais atteindre le talent de Tanith pour les concocter lorsque ceux ci ne se rapportaient pas aux soins. Ayant un prix légèrement plus élevés, il était malgré tout certains d'en voir disparaître quelques uns chaque jour. A cela s'ajoutait les concoctions les plus complexes, dont la Druidesse ne maîtrisait qu'une infime partie, se rapportant à son domaine médical. Pour tout ce qui excédait son expertise, elle laissait sans problème le mage procéder, même si elle restait souvent curieuse de ses méthodes et tentaient parfois de s'y mettre également. Ceux ci n'étaient que très rarement vendus à cause de leur prix faramineux qui compensaient largement leurs utilités incroyables.

Au bout d'un certain nombres de minutes, il lui parla, sans même la regarder, pourtant il était évident dans ses mots et dans son ton qu'il était heureux qu'elle soit de retour. Etait ce à cause de la conversation qu'ils avaient eu avant qu'elle ne parte faire son premier voyage? Si tel était le cas, il était clair qu'elle n'avait pus également que penser à celle ci pendant tout le temps où elle était à l'extérieur de la ville, se demandant si avec le temps qui s'était écoulé depuis, l'être de la nuit n'avait pas changé ses pensées à ce propos. Mais loin de là, il semblait qu'avec le temps ils s'étaient peu à peu rapprochés, sans même y faire attention. Peut être qu'un jour cette proximité intuitive deviendrait telle qu'il serait logique d'engager de nouveau la conversation qu'ils avaient eu alors, et qu'elle puisse prendre une autre direction. Peut être même que ce jour était déjà arrivé ?

Rassure toi, ce n'est pas ta compagnie que je fuis, loin de là,
rigola t-elle en rougissant légèrement. J'ai voulus aller étudier une plante dans les territoires neutres, et j'ai dû être un peu trop emballée par ma découverte, j'ai tout de suite bifurqué vers les territoires inexplorés. Il s'y est passé des choses … bien peu agréables, qui y ont légèrement éternisé mon séjour.

Elle le regardait, profitant du fait que lui ne soit pas tourné dans sa direction. Il y avait un certain plaisir à sa contemplation, non pas qu'il soit particulièrement un modèle de beauté, l'éternité l'avait figé dans un âge avancé et on ne pouvait nier que ses traits durcis par la difficulté de la vie lui donnait un faciès hautement sérieux la grande majorité du temps, mais pourtant, il y avait quelque chose dans les contours de son visage que la guérisseuse appréciait grandement, même si elle ne savait pas exactement dire quoi. La chaleur qui secouait sa poitrine lorsqu'elle l'observait à la dérobée n'avait nulle pareille. Pour essayer de reprendre une contenance, elle chercha le plus rapidement possible un sujet de conversation à aborder, un sujet qui ne piétinerais pas sur l'étendue de ses sentiments.

Je … Nous avons parlé avec Orina avant mon premier départ … Sur le statut que je souhaitais adopter par rapport à elle, je ne sais pas si elle t'en as parlé depuis … Si … Si jamais je doit … rester longtemps, plus longtemps que ce qui était prévus … Et seulement si je ne te dérange pas bien entendus … Il serait peut être bien pour elle qu'on agrandisse l'endroit, tu ne penses pas ? Son sac de couchage est un très bon lit d'appoint, mais un véritable lit ferait mieux l'affaire, dans une chambre pour elle, non ? Je ne sais pas les possibilités que nous avons d'agrandir la cave, mais il peut aussi y avoir d'autres maisons en ville où elle serait plus à son aise … Loin de moi l'idée de critiquer la façon dont tu l'éduques, je sais que tu le fais très bien … mais c'est une enfant, une petite fille … Lui permettre d'avoir au moins une maison normale dans laquelle rentrer serait un minimum tu ne pense pas ? Je serait bien sûr là pour participer financièrement, je gagne un peu d'argent et je donnerais tout ce qu'il faut sur cette somme pour qu'elle soit heureuse ...



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Offrir ou recevoir   Sam 8 Oct - 16:04





Feat. Aki

Offrir ou recevoir



Comme je le pensais, Aki n'était pas partie par ma faute, elle était simplement partis étudier une plante dans les territoires neutres et avait été trop emporté par sa découverte, avant de se diriger vers les territoires inexplorés, où son voyage s'est éternisé au travers d'évènements peu agréable d'après ses dires. Je me retournais vers elle, le regard empreint de curiosité ainsi que d'un soupçon d'inquiétude pour la jeune femme.

"Tu as étudié une plante dans les territoires neutres ? Qu'est ce que tu as découvert pour être autant emportée ? Et que c'est-il passé dans ces territoires inexplorés ?"

La druidesse était là, devant lui, donc ces territoires inexplorés ne devaient pas avoir été si terrible que cela pour elle, mais la question se posait tout de même. Aki aborda ensuite un autre sujet, plus neutre. Orina et elle avaient discuté avant son départ, et il était apparut que les deux souhaitaient un lieu de vie plus ... traditionnel, plus ordinaire. C'était parfaitement compréhensible, et a vrais dire, je me serrais attendus a que la question se présente bien plus tôt. Evidemment, vivre dans la cave d'une boutique n'était pas vraiment la meilleur vie, mais il fallait bien avoir des revenus pour vivre, et la boutique était très bien placé, en plus de commencer a être bien connue.

"Je vois. Je savais que la question finirait par être posé, et a vrais dire, je m'étonne qu'elle ne l'ait pas été plus tôt. J'ai les moyens d'acheter une seconde maison avec le chiffre d'affaire de la boutique, et je ne vois pas d'inconvénient a ce que vous l'investissiez. Si cela peut l'aider, ça ne me dérange pas, de même que tu reste avec elle. Vous serrez bien mieux dans une maison "normale" plutôt qu'a me tenir compagnie dans ma cave"

J'affichais un sourire amusé en croisant les bras alors que je regardais Aki dans les yeux.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Offrir ou recevoir   Sam 8 Oct - 17:24




Offrir ou recevoir



feat.Tanith, toujours le même, indémodable




Lorsque son regard croisa les yeux jaunes du vampire, son cœur fit un énième bond dans sa poitrine. Etait il en train de ressentir … de l'inquiétude ? Etait ce vraiment le sentiment qu'elle lisait dans ses yeux ? Une étrange joie s'emparait d'elle alors qu'elle avait bien l'impression d'avoir raison. Il pouvait sembler cruel de se réjouir que quelqu'un s'inquiète pour nous, mais pour la rouquine, c'était surtout une preuve qu'elle était importante pour lui, et cette seule pensée suffisait à la faire rayonner, ce fut donc avec un sourire impossible à faire déguerpir qu'elle lui répondit, malgré les quelques souvenirs désagréables qu'elle gardait du village fantôme.

C'est une fleur, j'ai cherché son nom dans les livres, elle se rapproche beaucoup de l'une d'entre elle qui as été appelé Yrnhell. Disons que sa découverte n'en es peut être pas la seule raison … le plaisir de trouver quelque chose de nouveau … Je voulais continuer, trouver d'autres plantes … Cela fait longtemps que je n'ai pas pris autant de plaisir avec mes recherches. D'ailleurs, j'ai également trouvé un champignon étrange surnommé ''Lasloslig'' dans les territoires inexplorés, si tu avait vus sa taille ! Il était immense ! Et dur comme du métal !

Ses yeux brillaient, il était évident qu'elle était passionnée par ce dont elle parlait. Elle n'était pas Druidesse pour rien et sa passion des animaux et des plantes n'était pas qu'une couverture, elle éprouvait une réelle affection pour cette nouvelle flore qu'elle se prenait à découvrir. Elle ne se rembrunit que quelque peu en parlant de ses autres découvertes au Nord de Kosaten.

En dehors de ça j'ai croisé deux élus, jeunes et inexpérimentés … Ils avaient été gravement blessés, l'un des deux à perdus un bras, j'ai dû les soigner et veiller sur eux le temps qu'ils se remettent au moins un peu … C'était … C'était Zayro Jinn qui avait fait ça.

Malgré tout, son sourire disparut en évoquant le nom du titan sombre, et le changement de sujet qu'elle opéra un peu plus tard la détendit largement. Parler d'une nouvelle maison, d'une possible nouvelle vie avec Tanith et Orina, c'était beaucoup plus joyeux et agréable. Mais sa phrase semblait cacher inconsciemment quelque chose qu'elle avait du mal à accepter. Que elle l'accompagne ? Qu'elles ne lui tiennent plus compagnie ? Es ce que cela voulait dire par hasard … ? Elle prit quelques secondes avant de répondre, pesant les mots exacts qu'elle voulait choisir pour essayer de comprendre ce qu'il avait réellement voulus dire, de lui exprimer qu'elle ne le souhaitait pas, sans pour autant paraître trop insistante, ce qui n'était clairement pas une tâche aisée.

Je … Enfin … Tu … Déjà il est hors de question que tu l'achètes seule. Ce n'est pas à toi uniquement de le faire, je suis aussi sa mère désormais, et je ne te laisserais pas t'occuper de tout, ce serait injuste envers toi, alors que tu m'héberges. Mais … En dehors de ce point de vue financier … Tu … Elle hésita encore, détournant les yeux de son regard perçant et sarcastique. Orina as besoin de son père adoptif également. Je ne sais pas ce que tu comptes faire … mais que tu reste à ses côtés est plus important qu'une maison, aussi jolie et agréable soit elle. Si nous déménageons … pour elle … pour son bonheur … tu devrais … en faire de même. Je pense que cela lui fait du bien d'avoir deux parents qui veillent sur elle, quelle que soit l'étrangeté de son foyer. Toi et moi nous sommes deux facettes de sa vie et il est hors de question d'en jeter une. Et … je pense que je me sentirais seule si je ne devais plus te savoir avec nous. Nous sommes … une famille n'est ce pas ?

Son cœur cognait comme un fou contre ses côtes alors qu'elle prononçait cette dernière phrase. Allait il la rejeter en bloc ? Lui faire comprendre qu'il ne voyait pas les choses comme cela mais plutôt comme une étrange cohabitation qu'il avait toléré jusque là mais qu'il voulait effacer à présent ? De toute son âme elle priait pour qu'il accepte, pour qu'il comprenne ce qu'elle n'avait pus dire qu'avec ses yeux quand les mots se faisaient trop lourds pour franchir ses lèvres. « Viens avec nous, parce que si tu ne viens pas, je perdrais une des personnes les plus importantes de ma vie. Viens avec nous, parce que je veux pouvoir te voir quand je rentre à la maison. Viens avec nous parce que je … je … »


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Offrir ou recevoir   Sam 8 Oct - 18:20





Feat. Aki

Offrir ou recevoir



Aki me raconta avec passion les découvertes qu'elle avait faites durant son voyage, elle avait découvert une variante de plantes qu'elle n'avait jamais vue et s'était laissé emporter par l'euphorie de la découverte, chose qui ne s'était pas produite depuis bien longtemps d'après elle. La druidesse précisa également avoir trouvé deux jeunes élus blessés, et les avoir surveillé jusqu'à ce qu'ils puissent se remettre. Elle évoqua le nom du responsable, un nom que j'avais déjà entendus précédemment, celui de Zayro Jinn.

"Zayro Jinn, hein ? J'ai déjà entendus ce nom, mais je ne l'ai encore jamais vus. Il avait, soit disant, envoyé des chasseurs de vampires vers Hibana. J'ai aidé les concernés, mais ces idiots ont préféré repartir s'installer autre part plutôt que de rejoindre les humains comme je le leurs avais conseillé. J'imagine que c'est lui, qui t'as fait cette cicatrice."

Je dirigeais ma main vers le poitrail d'Aki sans pour autant le toucher.

"Je crois avoir entendus Karui en parler, pendant l'annonce de sa stupide guerre. Le bougre ne fera pas long feu, a s'attirer des ennemis de la sorte. Je ne doute pas qu'un humain finira par s'élever pour l'éliminer, comme pour toute menace trop importante."

Je me tournais vers mes étagères après avoir annoncer à Aki qu'elle pourrait vivre avec Orina, mais la druidesse continua à parler. Elle disait qu'en tant que mère d'Orina, elle voulait participer pour l'achat de cette maison, ce qui m'arracha un léger rire.

"Oh je t'en pris, quel genre d'aide pourrais tu m'apporter que je n'ai pas déjà ? Quelques affaires rassemblées par-ci par-là, sachant que tu refuse la plupart du temps un quelconque paiement pour tes services ? Ou peut-être cache tu un pactole sous ton oreiller, mais non, je n'ai pas besoin de ton aide pour cela, la boutique est suffisamment prospère pour permettre ce genre de débourse."


Aki continua, plus timidement, sur un sujet infiniment plus sensible que celui d'avoir une maison. Elle disait qu'Orina avait besoin de moi, qu'elle avait besoin d'un père, et qu'elle même, avait besoin de moi. Je sentis une petite flamme s'embraser dans mon cœur à l'évocation d'un mot simple, mais tellement pesant pour un immortel : une famille.

"Une famille ? Une famille d'immortel serait idéal pour nous, mais une famille ne se créer pas seulement par un besoin de compagnie, il faut plus que cela."

Je m'approchais d'Aki, glissant ma main sur sa joue en la regardant avec un regard presque triste.

"As-tu ce qu'il faut, pour créer la famille dont tu rêve ?"


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Offrir ou recevoir   Sam 8 Oct - 20:51




Offrir ou recevoir



feat.Tanith, toujours le même, indémodable




Comme attendus, Tanith n'avait strictement aucune envie qu'elle l'aide, ce qui tira un regard dépité à la jeune femme. Fallait il vraiment qu'il refuse ? D'un certains côté il avait raison, bien sûr, la plupart du temps les passants qu'elle soignait étaient très pauvres et ne pouvaient pas lui donner la moindre piécette, en plus de ce salaire maigre, elle faisait les courses pour elle et Orina et donnait de temps à autre quelques yens au vampire pour le remercier, ce qui lui faisait une rente plus que maigre. Elle pouvait y passer toutes ses économies que ce ne serait pas suffisant pour représenter un dixième du prix d'une maison, et au final elle aurait dépensé de l'argent sans que le résultat soit significatif pour l'alchimiste, mais pourtant elle se sentait atrocement mal de ne rien pouvoir faire pour cela. Etait elle une de ces femmes au foyer qui s'occupent de la cuisine et des enfants pendant que leur mari travaille ? Jamais ! Ce n'était pas son genre ! Absolument pas ! A partir de cet instant précis elle se promit de redoubler d'efforts pour rapporter également son dû au père adoptif de sa fille, plus par fierté que pour autre chose en réalité.

La réaction de l'immortel fut d'autant plus vive lorsqu'elle prononça ce mot « famille ». Elle le comprenait, ce mot évoquait chez elle des choses qu'elle ne savait exprimer avec des mots. Un besoin, irrépressible, un soulagement, intense, l'odeur de la pluie, le grondement du tonnerre assourdis par les murs d'un foyer, des rires, le goût d'un repas fait par sa mère, l'odeur du chocolat, le doux murmure du feu crépitant, le contact soyeux de la joue d'une autre personne, le regard doux que l'on ne porte que sur ces gens que l'on n'as pas choisis et qui pourtant sont là, amour indéniable et inaltérable. C'était ce qu'elle voulait, ce qu'elle avait toujours voulus, se blottir au coin du feu avec Orina dans ses bras en lui lisant une histoire alors que Tanith les écouterait, un sourire taquin au coin des lèvres, rentrer chez elle le soir en pensant à eux, à ceux qui avaient pris une si grande importance pour elle en si peu de temps.

La main du mage se posa sur sa joue alors qu'elle frissonnait de ce contact. Heureusement pour lui, il avait gardé une certaine distance, sinon sans doute aurait elle cherché à l'enlacer ou d'autres actes encore plus gênant pour elle. La question qu'il lui posa résonna pendant quelques secondes avant qu'elle n'en comprenne le sens. Ce qu'il lui fallait … Que lui fallait il ? De l'amour. Pour Orina elle en avait, plus que de raison, mais la question qui régnait dans ses yeux étaient autrement plus intrusive. Et pour lui ? L'avait elle ? Rougissant encore et tremblant légèrement, elle fixa ses yeux doré de ses iris au couleur de l'émeraude, pendant de longues secondes, le souffle coupé. Tout ce que son âme, son corps, son esprit, lui criaient … Il n'y avait qu'une seule réponse, une seule qui soit valable, aucune autre ne saurait être tolérée à présent. Elle ferma les yeux pendant une dizaine de seconde, puis les rouvrit, timidement.

Oui, dit elle dans un souffle. J'ai ce qu'il faut. Depuis longtemps en réalité. C'est effrayant parfois, tant c'est vrai. Mais ça l'est. Et si … et si jamais c'était impossible … Je … Non. J'ai besoin que ce soit possible, pour continuer à respirer, c'est l'espoir que ça le soit qui me fait vivre. C'est parce que je veux que Orina et toi soyez ma famille que je n'ai pas perdus courage pendant tout ce temps. Et je donnerais tout ce qu'il faut donner pour cela. Je le peux.

Par là, elle entendait bien sûr donner de son amour. Sa main se serra sur sa besace où le présent qu'elle avait fait attendait bien au chaud. C'était le moment. Le moment idéal. Baissant les yeux quelques secondes, elle chercha dans son sac avant d'en sortir un objet taillé dans le bois d'un arbre. Une main ouverte tenant entre ses doigts une minuscule maison. Un objet de son monde, un objet symbolique et que l'on ne voyait que dans les maisons les plus heureuses.

Je … Tu vas me trouver ça ridicule. J'ai fabriqué ça pendant mes voyages … C'est un … un objet de mon monde. Il n'as aucun pouvoir, mais c'est ce qu'une personne offre à quelqu'un lorsqu'elle désire … fonder un foyer avec elle. Et je … je n'ai pus m'empêcher de le fabriquer en pensant à toi. Ce n'est pas aussi beau que ce que faisaient les artisans de chez moi mais si tu … Si jamais tu souhaitais également fonder ce foyer avec moi, alors la tradition voudrait que tu l'acceptes. Et … il y as un sens dans cet objet que les mots ne peuvent conférer à une phrase. Des choses que je ne saurais te dire autrement que par ce symbole. Je …

Elle marqua une pause, comprenant qu'elle ne trouverait aucun autre moyen de le faire. Procédant à la tradition de son monde, elle posa sa main droite contre son cœur, là où il battait avec une force insoupçonnée, tendant de sa main gauche cette fabrication qu'elle trouvait désormais si ridicule étant donné l'étendue de ce qu'elle aurait voulus dire, repris sa respiration à deux fois avant de pouvoir enfin parler.

Tanith Amonwiel, voudriez vous, par la grâce de Gaea, accepter que les jours que la Terre Mère nous donnerons soient passés sous le même toit, dans le même intérêt commun de rendre chaque seconde plus belle que la précédente, et de nous faire sourire l'un l'autre pour rendre hommage à celle qui nous as à tous donné la vie et la joie d'exister ?

Elle marqua une pause, eut un léger rire perturbé, avant de reprendre, de nouveau hésitante.

C'est … c'est ce qu'on dit généralement dans ces moments là … dans mon ancien monde … Excuse moi, tu doit trouver ça ridicule ...

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Offrir ou recevoir   Sam 8 Oct - 22:07





Feat. Aki

Offrir ou recevoir



Les paroles de la druidesses assaillirent mon cœur comme des milliers de lames rougeoyantes. Elle confirmait qu'elle ... qu'elle m'aimait, moi, un vampire et un monstre. Mais même en sachant pertinemment ce que j'étais, elle m'aimait, et, bien qu'il soit difficile pour moi de le reconnaitre, je l'aimais. Tout ce temps passé avec elle, à nous occuper d'Orina, à travailler ensemble, à rire et nous consoler l'un l'autre, tout ceci avait donné naissance à ces sentiments, qui aujourd'hui demandaient à se concrétiser.

Aki marqua une petite pause et fouilla sa besace, avant d'en ressortir une petite maisonnette , posé sur une main, le tout sculpté dans le bois . Elle disait que c'était une tradition de son monde d'offrir ce symbole avec celui ou celle avec qui on souhaitait fonder un foyer. La jeune femme me tendit cette petite figurine riche en sens, en posant sa main sur son cœur tout en récitant une sorte de rituel qui ... me demandait en mariage. Mon regard se rivait sur la petite maison qui reposait dans le creux de sa main, alors qu'un sourire niais commençait à se dessiner sur mes lèvres. Je passais mes mains sous les siennes, en continuant de fixer la sculpture.

"Elle ... Elle est vraiment très belle. C'est ... C'est la première fois que j'ai la chance de fonder une famille avec des gens comme moi, qui ne vieillissent pas. C'est tellement inespéré."

Toujours en fixant la figurine, je refermais gentiment les mains d'Aki autour de la maisonnette de bois.

"Je veux le voir aussi, ce foyer où nous serrons tous heureux."

Je passais ma main dans les cheveux de la jeune femme et rapprochais sa tête de la mienne avant de poser mes lèvres contre les siennes et de l'embrasser doucement. Quelques minutes après, je reculais un peu, avant de m'adresser à Aki avec un sourire chaleureux sur les lèvres.

"Je n'ai plus vraiment de tradition pour ce genre d'évènement, après tout ce que j'ai traversé, mais il y a toutefois quelque chose qui, je pense, pourrais correspondre. Si tu veux bien me suivre à la cave."

Je pris la main de la jeune femme et la guidais gentiment jusqu'à la cave, et plus précisément derrière la tombe qui me servait de lit où siégeait un petit autel où trônait une petite boite richement décoré. J'avais particulièrement fait attention de ne pas faire trop de bruit pour éviter de réveiller Orina, qui dormait encore paisiblement dans sa couche. Je m'arrêtais pour désigner la boite du bras.

"Tu veux bien l'ouvrir ?"


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Offrir ou recevoir   Dim 9 Oct - 1:23




Offrir ou recevoir



feat.Tanith, toujours le même, indémodable




La main du vampire quitta sa joue pour venir se glisser sous les doigts de la rouquine qui ne savait plus où se mettre. Que venait elle de faire ? Assurément, elle avait été ridicule, il était clair qu'il avait toutes les raisons de se moquer d'elle, et il le ferait sans doute, il n'allait pas rester stoïque devant une déclaration d'une telle ampleur n'est ce pas ? Peut être que la tourner en dérision serait la meilleure manière de la rejeter, cela lui permettrait de pouvoir également rebondir et passer à autre chose, changer de sujet ou quelque chose du genre, reprendre une certaine contenance … Il fallait que ce soit comme ça, elle ne voulait pas voir la pitié dans ses yeux quand il refuserait ses avances. En même temps, quelle idiote elle était ! Elle savait pertinemment que son cœur appartenait pour toujours à la femme qui avait partagé sa vie par le passé. Comment pouvait elle espérer après cela qu'il veuille d'elle ? Son ex compagne devait être magnifique, rayonnante, parfaite, elle ne voyait personne d'autre pour lui convenir, et elle, Aki, n'était rien qu'une enfant, pas plus jolie que la moyenne, pas plus intelligente que la moyenne, pas plus intéressante que la moyenne, en tout cas c'était la vision qu'elle avait d'elle même, qui pouvait se retrouver erronée selon les gens qui la considéraient.

Mais pourtant … malgré tout il semblait heureux. Il y avait quelque chose qui semblait le ravir … Etait il … Etait il … Elle trembla lorsqu'il lui répondit. Es ce que c'était … un oui ? Etait ce une façon d'accepter sa demande ? Paniquée, ne sachant que faire ou que dire, elle ne bougea pas lorsqu'il referma doucement ses doigts sur la sculpture, se contenta de cligner des yeux d'un air ahuris alors qu'il confirmait une fois de plus qu'il était d'accord. Elle était perdue, si perdue, mais en même temps tellement heureuse. Elle tremblait, toujours plus, lorsque les doigts du vampire se glissèrent dans ses cheveux, lorsqu'elle sentit une légère pression à l'arrière de sa nuque, l'attirant contre lui, mais elle se calma doucement en sentant leurs lèvres entrer en contact. Le souffle court, elle passa son bras autour de la nuque de l'alchimiste pour lui rendre son baiser, complètement absorbée par le bonheur qui l'avait envahis. Elle ne voulait plus que ça s'arrête, que ça continue, indéfiniment. Il n'y avait rien à faire, rien d'autre à espérer, c'était tout ce qu'elle avait toujours voulus et en cet instant, elle avait presque l'impression qu'un pacte se scellait entre eux. C'était la troisième fois qu'ils s'embrassaient. La première fois cela avait été dans la nuit glaciale, au milieu de la cave, alors qu'ils venaient de se retrouver après de précédentes rencontres plus que froides, la deuxième lorsqu'ils avaient enfin abordés leur sentiment, et à présent, alors qu'enfin ils les assumaient.

Lorsqu'il s'écarta, elle eut une lueur de regret dans le regard, tant ce moment l'avait dépossédé de ses moyens. Après les quelques secondes dont elle eut besoin pour se ressaisir elle hocha la tête à sa demande, rongée par la curiosité, saisissant sa main en rougissant. Il allait falloir qu'elle s'y habitue, après ce qui venait de se dire, mais chaque contact avec lui la mettait dans tous ses états, elle perdit encore quelques secondes à glisser ses doigts sur la peau du mage, appréciant la douceur, malgré tout, de la paume de sa main. Il fallait qu'elle comprenne qu'à présent, il n'y avait aucun problème à cela, et que le fait de le toucher ne représentait pas une offense, qu'il ne le prendrait pas mal. Il fallait surtout, et avant tout, qu'elle se calme, et qu'elle ne paraisse pas trop ridicule. Doucement tirée par le bras, elle le suivit jusqu'à la trappe où elle descendit également.

Finalement, elle marcha jusqu'à l'autre bout de la pièce, à l'endroit où se trouvait la tombe où dormait le plus souvent l'être de la nuit, et de l'autre côté, une petite boîte, décorée avec finesse. Elle le regarda de nouveau avec inquiétude lorsqu'il lui demanda de l'ouvrir, jeta un coup d'oeil à sa fille qui dormait paisiblement à côté, puis regarda de nouveau le réceptacle. Finalement elle s'agenouilla à côté de l'autel, faisant preuve d'une certaine déférence. Il était évident dans la façon dont l'endroit était agencé qu'il s'agissait là de quelque chose de très important, et elle aurait largement préféré évité de devoir profaner cet endroit, mais il le lui avait demandé. Récupérant dans sa main la petite boite elle commença à l'ouvrir doucement, les yeux mi clôt, priant pour que ce ne soit rien qui la mette trop mal à l'aise.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Offrir ou recevoir   Dim 9 Oct - 1:48





Feat. Aki

Offrir ou recevoir



Même si elle ne savait pas ce que contenait cette petite boite finement ouvragé, Aki faisait tout de même preuve d'une certaine révérence et de respect envers ce précieux récipient. L'ouverture de la boite fut accompagnée d'une légère mélodie alors qu'elle dévoilait son contenu.

- Musique -

La boite révéla son contenu, qui se résumait à une multitude de mécanisme complexe et condensé qui jouaient la mélodie qui planait calmement dans la cave. A l'opposé du mécanisme, sur l'intérieur du couvercle, se tenait une sorte de portrait miniature, presque parfaitement conservé, étant donné l'ancienneté de celui-ci, et parfaitement fusionné avec la paroi intérieure de la boite. Sur ce mini portrait, se tenait une femme, richement habillé, un sourire aux lèvres, enlaçant quelqu'un qui me ressemblait, bien qu'avec des traits beaucoup plus jeune.

Chaque note que jouait la petite boite était comme un coup de poignard au cœur, m'arrachant quelques larmes silencieuses, qui coulèrent le long de mes joues. Je fixais le sol d'un air désolé, en commençant a expliqué l'origine de cette boite à musique à ma compagne.

"Comme tu t'en doute, il s'agit de Liara. La première femme a m'avoir aimé, et je n'ai pus lui rendre son affection comme elle le méritait. Quand elle était sur son lit de mort, par peur de la perdre, je l'ai étreint, ce qui a causé sa mort. J'ai fuis mon foyer avant que mes anciens amis n'apprennent ma vraie nature et ne cherchent à me tuer."

Je redressais légèrement la tête pour fixer la boite à musique.

"J'ai fait fabriquer cette boite dans les matériaux les plus solide, en la faisant jouer la mélodie préféré de Liara, pour ne jamais oublier mon crime. Je l'ai même fait enchanter pour que je ne puisse pas la détruire, peu importe l'ampleur de ma douleur. Elle m'a toujours suivis, jusqu'à ce jour."


Je pris les mains d'Aki entre les miennes et les fit refermer la boite. Je regardais la jeune femme avec un regard presque misérable.

"Si tu m'aime, détruit cette boite. Libère moi de mon passé, que je puisse me concentrer sur l'avenir, sur notre avenir. Cela doit te paraitre cruel et injuste envers ma femme, envers Liara, mais j'ai besoin, j'ai besoin d'avancer. Je ne peux pas créer un quelconque avenir, avec les yeux rivé sur le passé."



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Offrir ou recevoir   Dim 9 Oct - 15:14





Offrir ou recevoir



feat.Tanith, toujours le même, indémodable




Alors que le couvercle se soulevait doucement, une musique tendre commença à résonner, dans des tintements très légèrement métallisé. Surprise, la jeune femme se figea. Etait ce la boîte qui produisait ce son ? Elle n'avait pas connus ça dans son monde et cela lui paraissait plus qu'étrange, mais elle finit par s'habituer. La musique était belle, calme, empreinte de sentiments forts qui prirent Aki au cœur. Sur le couvercle de la boîte, l'image d'une femme. Magnifique, c'était certains, et à ses côtés, nul autre que Tanith. La gorge de la rouquine se serra. Elle n'avait pas besoin des explications du vampire pour comprendre que c'était là son ex femme. Ce visage rayonnant, cette beauté qui n'avait besoin d'aucun artifice pour briller, et le bonheur évident de l'homme à ses côtés … Elle ne pourrait jamais offrir à l'alchimiste ce que elle, lui avait offert … Elle ne faisait pas le poids, elle ne le ferait jamais, et comment lui en vouloir ! Il était impossible de remplacer une telle perfection. Se retenant de pleurer, la guérisseuse attendit patiemment qu'il s'exprime, les yeux rivés sur cette image qui était tout son passé, tout ce qu'il avait perdus.

Lorsqu'il s'exprima enfin, c'était pour dévoiler un nouveau fragment de son passé. Il avait étreint sa propre femme et lui avait ainsi fait perdre la vie, ce qui devait lui entretenir une culpabilité constante. L'archère se mordit très légèrement les lèvres pour ne pas laisser les larmes couler. Il y avait eu trop de douleurs dans cette existence, elle ne pourrait rien y faire, elle ne pourrait rien y changer … Elle n'était pas Liara, n'atteindrait jamais dans le cœur du mage la place qu'avait tenus Liara, et si tout au plus, elle pouvait lui donner un tout petit peu de chaleur, ce ne serait jamais assez. Quelle idiote elle était de penser pouvoir faire quelque chose pour lui, de croire qu'elle était assez forte et assez intéressante pour lui. Il n'y avait pas de comparaison possible entre elles.

Elle comprit à ce qu'il lui expliquait que c'était là un objet de la plus haute importance pour lui, et qu'il revêtait une symbolique plus que forte à ses yeux. En même temps, sur cet autel, juste à côté de l'endroit où il dormait quasiment toutes les nuits, c'était facilement devinable. Ainsi il ne pouvait pas la détruire, la casser ou la briser, par quelques manières que ce soit. Cette boîte représentait sans doute l'amour éternel qu'il portait à sa première femme, et sa dévotion qu'il ne devait jamais oublier. La Nishiie la sentait presque comme un obstacle infranchissable pour parvenir au cœur de cet homme, tant que ce symbole existait, il n'y avait aucune chance pour que l'être de la nuit accepte de passer à autre chose, tant qu'elle était là, solide et inaltérable, elle représentait la puissance de ce lien passé, encore dans le présent.

Elle fut donc hautement surprise de la demande qu'il formula ensuite. Détruire la boîte ? De nombreux sentiments se mélangèrent dans son esprit, s’entremêlèrent, et prirent des proportions inattendues. Une violente tristesse mais en même temps un espoir qui n'avait cessé de jouer à monter et redescendre depuis qu'elle était rentrée de son voyage. Fixant les iris doré de celui qu'elle rêvait d'appeler son compagnon, elle posa la main à son tour sur sa joue et l'attira légèrement plus prêt d'elle pour que leurs fronts se touchent.

Tu es sûr que c'est ce que tu veux ?

Lorsqu'il eut acquiescé, elle s'écarta légèrement et ouvrit la main qui tenait toujours le minuscule réceptacle dans sa paume. Une légère magie rouge commença à voleter autour, comme une fumée impalpable qui entourait l'objet, le caressait, testait sa solidité. Les larmes aux yeux, elle regarda une dernière fois l'alchimiste avant que sa voix, rauque et déformée, ne prononce le mot fatidique.

Consume

Une flamme s'empara de l'objet pendant une fraction de seconde, puis il ne fut plus qu'une poussière brillante qui volait tranquillement autour d'eux, se déposant sur la main toujours ouverte de la jeune femme. La musique s'était arrêté, l'image avait disparus, et une larme salée vint rejoindre les particules argentées entre les lignes de la paume de la jeune femme.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Offrir ou recevoir   Dim 9 Oct - 16:11





Offrir ou recevoir
FEAT. Papa (?) et Maman (!)

C-ce fut a-avec u-un grand s-sursaut q-que m-mes y-yeux s-s'ouvrirent, e-et q-que j-j'étais e-en sueur, t-terrorisée, s-sous tension, c-cherchant n-nerveusement l-la moindre c-chose o-où m-me cacher... I-il y avait m-mes d-draps, m-mon s-sac d-de couchage t-tout entier... T-tout c-comme i-il y avait d-dans c-cette u-une infinité d-d'endroit o-où je p-pouvais... M-me protéger d-du m-monde e-extérieur...

Une peur... U-une crainte, surement irrationnelle, m-mais p-peut être r-réelle, a-avait e-envahie m-mon esprit... J'étais... S-seule, d-dans u-une rivière e-en crue p-par u-une n-nuit d-d'orage, e-et... I-il y-y avait e-eu b-beaucoup d-de monde... T-tout autour, q-qui tentaient d-de m'aider, s-sans y parvenir... J-j'étais t-tout simplement c-condamnée à être e-entraînée p-par l-le fond, s-sous l-le regard i-impuissant de tout l-les gens... C-ceux q-qui a-avaient tentés a-avaient e-eux aussi été entraînés p-par la puissance d-du courant, a-avant d-de réussir à s-se rattraper... M-mais j-je ne le p-pouvais p-pas... J-j'étais a-au centre, l-là o-où i-il n'y avait p-personne... Et p-peu à peu, l-la l-lueur des éclairs d-disparaissaient, a-alors q-que ma vision se f-fermait, e-et q-que j-je perdais peu à p-peu c-conscience, a-avant d-de voir... U-un g-grand s-serpent nager d-dans m-ma direction p-pour faire d-de moi s-son repas, e-en montrant l-les dents e-et en poussant u-un grand c-cri.

Toussant à p-plusieurs r-reprises p-pour essayer d-de dégager de m-mes poumons d-de l'eau q-qui n'existait p-pas, j-je c-commençais à p-paniquer, c-cherchant d-du regard l-le méchant, a-avant d-de v-voir l-le vampire n-non l-loin, e-et d-de courir c-comme j-je le pouvais d-dans s-sa direction, n-non sans manquer de glisser dans l-les draps, m-m'accrochant à s-sa tunique s-sous la panique, a-alors que je commençais à pleurer, e-en d-disant d-d'une voix p-pleine de panique :

"L-là b-bas, un m-monstre... A-avec d-de grandes dents e-et... S-sous l'eau, i-il veut m-me manger..."


J-je continuai d-de pleurer, e-essayant d-de trouver s-sa protection, s-sans s-savoir p-pourquoi i-il était i-ici, n-ni quelle heure i-il était... M-mais, a-après q-quelques d-dizaines d-de secondes à r-regarder dans toutes les directions, j-je soufflai, e-essayant d-d'essuyer m-mes larmes e-en comprenant q-que... Que c'était l-la cave, e-et que... Cela avait été un mauvais rêve.

"D...Désolée... J'ai fait un c-cauchemar..."

J-je lâchais le vampire, a-avant que mes jambes n-ne vacille, e-et n-ne me fasse tomber s-sur m-mes fesses, respirant avec un p-peu de difficulté, a-avant d-de v-voir... U-un visage f-familier ! C-celui d-de l-la druidesse. Elle... Elle était là ! J-juste à coté ! C-cela f-faisait p-plusieurs s-semaines q-que... Q-que j-je ne l'avais p-pas vu... Et maintenant, elle était l-là, j-juste à q-quelques p-pas. M-mes y-yeux r-recommencèrent à p-pleurer, m-mais u-un type de l-larme très différend, alors q-que j-je m'agrippais c-cette fois-ci à ses vêtements, e-en tentant d-d'y essuyer u-un peu m-mes larmes, mais... S-sans succès...

"Ma... Maman ! J... Je suis si c-contente... Q-que tu sois là..."



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Offrir ou recevoir   Dim 9 Oct - 18:10





Feat. Aki et Orina

Offrir ou recevoir



Aki tenait entre ses mains la culpabilité qui habitait mon cœur depuis quatre siècles maintenant, la culpabilité d'avoir tué celle qui m'aimait. Je me remémoré toute les fois où j'avais été tenté de détruire cette maudite boite, toute les fois où je l'ai jeté au loin avant d'aller la récupérer, le cœur plein de culpabilité. Mais cette fois-ci, tout était différent. Aki était avec moi et m'aiderait à tourner cette page de ma vie qui était restée ouverte bien trop longtemps.

La druidesse était chamboulée et son visage transmettait parfaitement la tristesse qu'elle ressentait pour moi. Elle posa sa main sur ma joue, en me demandant si j'étais vraiment sûr de vouloir détruire cette relique du passé. Je fermais les yeux en caressant sa main tout en lui faisant signe de la tête que j'étais résolus. La druidesse pris ensuite une profonde inspiration avant de prononcer les mots fatidiques de son étrange voix.

La boite, comme si elle répondait aux mots d'Aki, commença à s'embrasser de l'intérieur. La jeune femme ne semblait absolument pas être perturbée par la chaleur de ces flammes, comme si elles n'en dégageaient aucune. Quelques secondes passèrent, avant que la boite ne soit réduite à une fine poudre dorée, rassemblé dans le creux des mains d'Aki. Je caressais délicatement la poussière dorée dans les mains de ma compagne du bout des doigts en marmonnant quelques mots.

"C'est terminé ... Enfin terminé. Adieu Liara, tu auras toujours une place dans mon cœur."

Je fermais délicatement les mains d'Aki avant de lever les yeux vers les siens, un sourire crispé sur les lèvres.

"Merci. Je vais pouvoir me concentrer sur l'avenir. Merci, ma chérie."


Je passais délicatement ma main dans ses cheveux pour approcher mes lèvres des siennes, quand quelque chose m'interrompis. Orina, qui jusqu'à lors dormait paisiblement, s'était réveillé en sursaut, comme si elle sortait la tête de l'eau après avoir frôlé la noyade. Paniqué elle regarda partout autour d'elle, jusqu'à me remarquer et foncer se blottir contre moi. La pauvre enfant était toute bouleversée et parlait d'un monstre avec de grandes dents, se cachant dans l'eau. Je lançais un sourire désolé à Aki, avant de me baisser au niveau d'Orina, en lui ébouriffant gentiment les cheveux.

"Ce n'est rien Orina, tu es a la maison, avec tes parents. Tu n'as rien à craindre, il n'y a pas de monstre ici."

Je fixais longuement la petite fille, pensif. Maintenant que j'y pensais, pendant tout ce temps où nous avions vécus ensemble, je n'avais encore jamais parlé, ou agit, comme un véritable père. Au mieux elle devait me voir comme un tuteur, mais, nous étions plus que cela maintenant. Je glissais doucement mes bras sous les siens en la serrant contre moi.

"Pendant tout ce temps que nous avons passé ensemble, je n'ai pas été un très bon père pour toi. Je ne t'ai jamais donné l'affection qu'aurait eue un père pour sa fille. Mais peut-être, qu'il n'est pas trop tard. Je t'aime, ma fille."

L'accolade était bien plus chaleureuse, plus humaine, et plus aimante que ce que j'avais pus faire jusqu'à lors. Je regardais le visage d'Aki par dessus l'épaule d'Orina, le visage chamboulé, mais souriant.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Offrir ou recevoir   Dim 9 Oct - 22:10





Offrir ou recevoir



feat.Tanith, toujours le même, indémodable





Musique
Craintive de la réaction de l'homme avec lequel elle vivait, elle fut soulagée de percevoir autre chose qu'une grande tristesse dans ses yeux, même si celle ci y figurait. La poussière fine semblable à de la poudre d'or s'émiettait contre la pulpe de ses doigts alors que dans son regard régnait la détresse d'avoir perdus sa femme, presque palpable. Pourtant il y avait aussi une forme de libération à l'intérieur de ce sentiment, comme un soulagement. La Druidesse n'essaya pas d'entendre les quelques mots qu'il prononça, ils ne lui étaient pas adressé, c'était à sa femme qui parlait, sa femme qui peut être l'entendait de là où elle était. Il ne fallait pas que la rouquine voit d'un mauvais œil la présence de cette entité qui sans doute suivrait le vampire toute sa vie. Elle était la personne qui lui avait permis de devenir ce qu'il était, sans doute celle qui l'avait le plus aimé en ce bas monde, elle était une femme pleine de bonté, il n'y avait aucun doute à cela. Au contraire, Aki ne pouvait que se sentir reconnaissante envers cette Liara, car elle pressentait bien que celle ci n'aurait pas été contre que l'homme qu'elle avait aimé puisse être heureux dusse être avec une autre femme qu'elle. L'image si superbe et si douce qu'elle avait de l'ex compagne du vampire resterait sans doute toujours nimbée d'un immense respect, et non d'un quelconque forme de jalousie.

Les mains de l'archère plièrent sous la demande de celles de l'immortel qui la regardait dans les yeux, souriant difficilement, une expression qu'elle n'avait jamais pus observer chez lui encore jusqu'à ce jour. Elle avait envie de le prendre dans ses bras, de le serrer contre son cœur, d'absorber toute sa peine et tout ses malheurs, de le rendre heureux et de lui donner espoir en l'avenir. Elle voulait qu'il puisse de nouveau sourire sans crainte de souffrir, que le lendemain puisse se parer à nouveau de couleurs. La bouche de la jeune femme s'ouvrit, pour dire des mots qui étaient si véridiques, si porteurs de sens et pourtant si faibles … Il fallait qu'elle le dise à présent, elle avait besoin de s'en libérer, de le lui confier. Alors qu'il s'approchait d'elle pour l'embrasser, ses lèvres s’entrouvrirent très légèrement, quelques syllabes s'échappant de sa bouche.

Je voulais te dire qu...

Mais l'intervention d'Orina arriva à point nommé, la masse de cheveux roses se blottissant contre l'alchimiste égaré qui sourit tendrement en la prenant dans ses bras. Il était parfaitement impossible d'en vouloir à cette pauvre fillette qui s'échappait d'un cauchemar et qui venait chercher le réconfort logique des bras de son père. Regardant cette scène d'amour paternel, une autre émotion que le mage n'avait jamais vraiment démontré, Aki ne savait que dire devant tant de perfection. Les choses devenaient parfois dures, Zayro Jinn sévissait toujours en ce monde, la vie ne leur offrait pas toujours la part belle, mais à présent qu'ils étaient tous les trois, elle avait l'impression que plus rien ne pouvait les atteindre. Souriant devant l'afflux de sentiments que représentait le visage de Tanith, l'archère s'accroupit à leur niveau et accueillit à son tour la fillette dans ses bras lorsque celle ci l'aperçut.

L'enserrant avec douceur, elle posa sa tête contre les cheveux en désordre de sa fille et se sentis envahie d'une paix si pleine et si belle qu'elle aurait pus en pleurer, si elle n'avait pas eu l'impression de devoir garder une certaine contenance. Caressant tendrement les cheveux de l'homonculus, elle n'avait qu'une seule envie : que pour aujourd'hui et chaque jour qui se déroulerait encore à l'avenir, ils puissent être ensemble, que leurs sourires leurs donnent assez de force pour continuer à vivre et à affronter les obstacles qui se présenteraient, que leur amour leur permette de surmonter toutes les difficultés, car il y en aurait, à n'en pas douter.

Je suis heureuse de te voir ma chérie. Je suis juste rentrée ce matin, tu m'as beaucoup manquée. Excuse nous de t'avoir réveillé.

L'écartant quelque peu elle lui ébouriffa également les cheveux, rejoignant l'alchimiste dans cet acte d'affection pur, et regardant les yeux flamboyants de sa protégée.

Je t'aime ma fille.

Son cœur se fendait en milles morceaux devant l'innocence et le bonheur de cet instant. A croire que chaque fois qu'elle pensait avoir atteins le paroxysme de la joie, la vie lui montrait qu'il pouvait y avoir encore mieux.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Offrir ou recevoir   Lun 10 Oct - 18:48





Offrir ou recevoir
FEAT. Papa (?) et Maman (!)

Musique

L-le réveil en s-sursaut q-que j-j'avais e-eu n-n'avais p-pas é-été d-des plus a-agréables... Si, h-habituellement, j-je n'en f-faisais p-pas b-beaucoup, i-il y a-avait s-souvent l-la d-druidesse, M-Mune et M-Mizu j-juste à c-coté d-de moi, e-et leurs présences é-étaient d-des p-plus r-rassurantes... G-généralement, j-je me b-blottissais c-contre elle, a-avant de me rendormir en quelques m-minutes a-au maximum, p-pour bien souvent rester ainsi j-jusqu'au matin o-où, l-lorsque j-j'émergeai, e-elle était déjà levée e-et t-travaillait assidûment...

E-et u-une nouvelle fois, même s-s'il était un peu d-décalé p-par rapport à m-mon réveil s-son contact a-ainsi q-que c-celui d-du vampire m-m'avait b-bien s-stabilisée, s-si b-bien q-que... M-malgré c-ce q-que l-les lueurs d-du soleil v-voulaient dire, j-je r-risquais d-de r-replonger d-dans l-le s-sommeil...

P-puis... L-les d-deux a-adultes s-se mirent à m-me rassurer, à m-me dire q-que tout allait b-bien, q-qu'il n'y avait aucun monstre méchant ici... I-il n-n'y avait q-que n-nous, u-un trio d-d'élu d-des p-plus singuliers... M-mais d-dans c-ces paroles, m-même s-si j-j'étais encore toute c-confuse, i-il y avait d-des t-termes q-qui... E-étaient t-trop f-fort p-pour q-que j-je puisse l-les inventer, d-des t-termes e-et des mots que... Q-que dont j-je pouvais rêver, m-mais qui n'avait pas a-autant de puissance q-qu'aujourd'hui... Des phrases q-qui étaient e-emplies d-d'émotions e-et de sentiments...

M. A-Amonwiel... V-venait d-de dire qu'il... Qu'il était m-maintenant u-un... U-un P... Un papa pour m-moi ? A-au m-même t-titre q-que... L-la druidesse q-qui était p-pour moi une maman ? Q-que j-j'avais m-maintenant l-les d-deux, i-ici, avec m-moi ? D-dans c-cette cave o-où j'avais tant été ? Q-qu'il n'était p-plus m-mon p-professeur o-ou mon t-tuteur m-mais q-qu'il était a-aujourd'hui m-mon... Papa ? C-ce fut e-en bafouillant q-que j-je demandais s-sa confirmation, n-ne savant s-si... C-c'était vrai ?

"V-vous.... V-vous voulez d-dire q-que... Q-que vous êtes m-mon p...P-papa ? Que n-nous f-formons... U-une f-famille ?! C... C-c'est u-un autre r-rêve, j-je dois r-rêver, c-ce... Ce n-ne pas être aussi..."

J-je r-regardais e-entre j-joie e-et inquiétude l-la druidesse, q-qui était b-bien r-réelle, q-qui m-me l'avais p-prouvé i-il y a des semaines... E-et qui maintenant é-était a-avec d-d'un coté d-de moi, s-soutenue d-de l'autre p-par cet être p-pour qui j-j'avais t-tant de respect... C-cette p-personne q-qui m-m'avait presque t-tout appris s-sur l-les bases d-de la vie d-dans u-une ville, q-qui m'avait appris à être a-autonome e-et u-un peu près d-débrouillarde, e-et qui m'avait hébergé et a-aidé d-depuis t-tout ce temps... M-mais ce fut u-une autre q-question q-qui vint à m-mon esprit :

"C-cela veut d-dire q-que... V-vous... Vous êtes..."

J-j'étais i-incapable de l-le dire, s-subissant t-trop d-de nouvelles c-chamboullantes d-d'un coup, e-et commençant à m-me perdre a-alors q-que j'étais encore... Confuse...


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Offrir ou recevoir   Lun 10 Oct - 22:08





Feat. Aki et Orina

Offrir ou recevoir



- Musique -


Aki me rejoignit dans le réconfort de notre petite fille, en lui annonçant qu'elle venait juste d'arriver et qu'elle était heureuse de la revoir. La jeune femme ébouriffa elle aussi les cheveux d'Orina tout en lui disant a quel point elle l'aimait. Puis vint mon étreinte, pendant laquelle je m'excusais auprès de la petite fille pour ne pas avoir été un bon père jusqu'à lors, en lui disant que je l'aimais et que j'espérais pouvoir rattraper le temps perdus.

Evidemment Orina était toute chamboulé, tant ce comportement était différent de mon déméanor habituel. Le vampire froid et cynique avait laissé place a un homme chamboulé et heureux d'avoir une famille pour éclairé les longues journées qui allaient parsemer sa vie. Je sentais une joie profonde jaillir en moi, un bonheur que je m'étais jusqu'à lors refusé, de peur de le perdre, mais maintenant que j'avais pus y gouter a nouveau, a cette joie d'être vivant et avec des gens que j'aimais, il était hors de question que je fasse marche arrière. Je serrais la petite fille de plus belle contre moi, en répondant a ses interrogations.

"Je ne suis pas la meilleure personne pour être père, mais si tu veux bien me donner cette chance, je ferrais tout ce que je peux pour rattraper le temps perdus."

Je posais mon front contre celui de la petite enfant, en me blottissant contre elle en lui caressant les cheveux alors que quelques larmes perlaient de mes yeux. Quelques secondes passèrent avant que je ne me repositionne face a elle avec un sourire chaleureux et les yeux encore humide.

"Je ne vais pas te mentir Orina, et probablement que tu l'a déjà remarqué, mais j'ai commencé a apprécier Aki, et même, a l'aimer, au fil des semaines et des mois qui se sont écoulés. J'aime ta mère, et je t'aime aussi, Orina. Vous êtes les êtres les plus précieux a mes yeux, et avec vous, qui ne pouvez pas vieillir, je veux croire au bonheur d'avoir une famille."

J'embrassais une dernière fois ma petite chérie avant de me redresse en caressant la joue d'Orina pour regarder de nouveau la jeune femme.

"Les choses ont bien changées depuis notre première rencontre, pas vrai ?"

J'adressais un sourire niais a la druidesse, avant de me rebaisser pour asseoir Orina dans mes bras et d'inviter Aki à rejoindre cette étreinte familiale tout en câlinant ma petite fille.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Offrir ou recevoir   Lun 10 Oct - 23:13





Offrir ou recevoir



feat.Tanith, toujours le même, indémodable





Musique

Le ravissement de la fillette devant cette nouvelle situation, mais également la surprise dont elle faisait preuve tirèrent un grand sourire à la jeune femme. Il n'était pas totalement imprévisible de la voir aussi étonnée. Le vampire, qui jusque là c'était toujours comporté en tuteur modèle, froid et efficace, allant droit au but, et ne tournant jamais autour du pot, lui apprenant tout ce qu'il savait sans jamais aller au delà des limites respectables de l'affection qu'un professeur pouvait porter à son élève venait de tout chambouler. Rien en lui ne semblait semblable à ce qu'il avait été le jour auparavant, ou les semaines qui avait précédé. C'était comme si un immense voile, une lourde chape de plomb venait de s'élever au dessus de lui, de quitter ses épaules et sa vie, comme si un rouage s'était réenclenché en lui, apportant un bonheur étrange et inconnu à son visage. Lui qui avait déjà toujours eu ce charme que la druidesse lui avait trouvé, rayonnait maintenant de joie en plus de sa mélancolie habituelle, le rendant d'autant plus attirant aux yeux de la rouquine qui le dévorait des yeux. Cet homme si heureux serrant contre son cœur sa propre fille … Lorsqu'elle avait demandé à Orina de devenir son enfant, elle avait crut exploser sous l'émotion, à présent la logique pure et simple de cette situation lui paraissait si claire ! Qui aurait pus penser que l'univers aurait dû s'agencer autrement ? Les choses étaient tout simplement faites pour être ainsi. Le monde avait été créé dans l'unique but de cet instant, qu'ils soient tous les trois réunis, en ce moment même, des sourires béats peints sur leurs lèvres.

Celui de la jeune femme ne fit que s'élargir lorsqu'elle entendit l'alchimiste s'exprimer de nouveau, après la question innocente et candide de l'homonculus qui semblait avoir compris que cette journée marquait un nouveau tournant dans leur vie à tous. Il l'aimait. C'est ce qu'il avait dit. Il l'avait dit. Même si cela ne lui était pas directement adressé, même si cela avait été en parlant à la gamine, sans la regarder, elle, il l'avait dit. S'approchant légèrement, elle rigola doucement. En effet, bien des choses avaient changées. Les portes de Chikai lui revenaient en mémoire, les sarcasmes incessant, la colère d'alors, l’orgueil, l'envie d'en découdre et de lui montrer qu'elle n'était pas faible et manipulable. Plus tard, elle avait réalisé, elle avait compris. Puis Kachou avait disparus, prouvant ainsi qu'il avait toujours eu raison, et que leur héroïsme ne les avait menés à rien. Elle l'avait encore plus détesté ce jour là, d'avoir énoncé la vérité sans même le savoir, et sans même qu'elle ne trouve un moyen d'aller contre. Et pourtant ils étaient là ensemble, dans cette cave lugubre, et ils s'aimaient, de tout leur cœur, de toute leur âme, comme seul peuvent s'aimer ceux qui ont déjà tant souffert que leur cœur s'est solidifié avant d'être doucement redécouvert par la douceur d'un foyer.

Oui, bien des choses ont changées, en effet.

Rejoignant l'étreinte collective, elle glissa doucement sa main sur la joue du mage en le regardant avec tendresse avant de déposer un baiser sur les cheveux en bataille de la petite fille. Glissant son bras sous l'épaule libre de l'homme qui faisait vibrer son cœur, elle enserra de l'autre le corps frêle et fragile de sa protégée, posant sa tête contre l'épaule de l'immortel, formant ainsi un cercle autour de la fillette, entourée par ses deux parents.

Tout devrait bien se passer à présent que nous sommes tous ensemble … Nous sommes une famille à présent, une vraie famille … Cela aura mis du temps, mais c'est enfin arrivé …

Voulait elle encore se retenir de pleurer ? En avait elle besoin ? Y avait il une contenance à garder ici ? Elle avait déjà laissé les larmes couler à maintes reprises devant Orina, tant sa présence lui apportait de bonheur. Quant à Tanith, il s'y ferait sans doute, il s'habituerait à son émotivité, puisque c'était ainsi qu'elle était faite. Ainsi, elle sentit les gouttes salées rouler le long de ses joues, encore, encore une fois. Tant pis. Elle était ce qu'elle était. Et elle était bien, si bien. Pourquoi es ce que cela devait s'arrêter un jour? Il n'y en avait pas besoin. Tout pouvait tout simplement continuer à être comme cela, ne jamais changer, ne jamais bouger. Cela lui convenait.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Offrir ou recevoir   Mer 12 Oct - 21:01





Offrir ou recevoir
FEAT. Papa et Maman

Musique

I-il... Pouvait-il y-y avoir d-d'autres j-journées a-aussi b-belles q-que celle-ci ? Q-que c-celle o-où l-la d-druidesse m-m'avait d-demandée à être c-cette personne s-si chère à s-ses yeux... E-et aujourd'hui... L-le vampire q-que j-j'avais t-tant eu p-peur de décevoir, q-qui avait p-put desceller en m-moi d-dès l-les p-premiers i-instant l-le secret q-qui l'autorisait à... S-s'il le souhaitait, pendre m-ma vie... U-un secret dont n-nous étions l-les seuls a-au courant, l-l'ayant t-transmis à Aki a-avec l-les larmes l-lors de n-nos retrouvailles a-au plein cœur d-de la forêt tropicale... C-cet être d-dont la s-simple présence a-avait r-réussi à m-me terrifier a-au début, et avec q-qui j-'avais passé d-des l-longs m-mois, m-m'habituant petit à petit à l-lui, m-même s-si j-j'avais redouté c-chaque j-jour qu'il puisse revenir s-sur sa décision...

Aujourd'hui, a-alors que le soleil n-ne se levait qu'à peine... Il le confirmait... Il v-voulait être c-cette personne, c-ce rôle q-qu'il allait faire, e-en complémentarité avec l-la druidesse, faisant d-de nous c-cette famille si particulière... Qui s-s'était f-formée p-par l-le plus grand d-des hasards... Q-que se serait-il passé si... J-je n'avais p-pas franchis l-le seuil d-de sa porte, que j'avais traversé u-un nombre incalculable d-de fois ? Q-que serait-il advenu d-de moi ? Est-ce que... O-ou plutôt à q-quel point l-les choses auraient été différentes ? J-je n'avais e-en tout cas... Rien à regretter... Le bonheur que j'éprouvais à cet instant était... Tout simplement indescriptible, envoyant au plus profond des abysses tous les monstres et tous les mauvais rêves.

Et il expliquait que... Q-qu'au fil du temps, lui e-et la druidesse... Avait commencé à s-s'apprécier, même si les c-choses n-n'étaient pas simple au début... Et... Ce lien... é-était devenu e-encore plus fort, p-plus p-puissant... Devenant... de l-l'amour ? C-cela c-confirmait que... J'avais m-maintenant u-une f-famille, q-qui s-s'aimait, o-où j'étais v-vraiment à m-ma place... Q-que j'avais v-vraiment...

Ma famille...

Et u-une nouvelle fois, l-les l-larmes coulaient s-sur mes joues, toujours alimentées par cet énorme bonheur qui m'étais autorisée... J'avais le droit d'être h-heureuse, de m-m'épanouir... J'avais le droit... D-de vivre...

"Je... Nous... C'est la famille la p-plus étrange d-de Kosaten, mais... C-c'est avec v-vous que je veux vivre !"

Serrant dans m-mes bras l-les deux adultes q-qui m'entouraient, j-je fermais l-les yeux, n-ne souhaitant r-rien de plus que... Que de m'épanouir ici, avec eux... D'être là, chaque jour... D'être là... Et ce fut a-ainsi pendant d-de longues m-minutes, me berçant p-presque à l-leur contact, e-en ne murmurant que faiblement de rare mots :

"Je suis si h-heureuse... D'avoir trouvée ma place... D'être dans un foyer... Avec vous... Pour toujours..."



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Offrir ou recevoir   Mer 12 Oct - 23:13





Feat. Aki et Orina

Offrir ou recevoir



Orina n'en revenait pas. Ma déclaration semblait avoir chamboulé le cœur de la petite homonculus, dont les larmes commencèrent à perler sur ses joues. Elle disait qu'elle voulait vivre avec nous. Avec Aki, et moi, un vampire qui ne lui avait guère offert plus qu'une éducation, mais elle voulait bien de moi comme père. La druidesse rejoignit notre embrassade familiale, en glissant son bras dans mon dos et en posant sa tête contre mon épaule en enserrant la petite fille qui était dans mes bras.

Mon cœur brulait d'un feu encore plus ardent après avoir sentit ma petite fille et, celle qui avait réussi à aimer le monstre que j'étais, contre moi. Cette famille, si singulière, était maintenant la mienne. Un vampire, une druidesse et une enfant créer artificiellement, quoi de plus ordinaire pour former une famille ? Mais peu importe nos mondes d'origine, nos passés ou nos natures, nous nous aimions, et c'est ce qui importait.

Quelques longues minutes passèrent pendant lesquelles nous nous abreuvions tous de cet instant de tendresse qui représentait tellement pour nous, avant que je ne repose Orina au sol en lui déposant un baiser sur le front.

"Aki m'a dit qu'il faudrait songer a changer d'environnement, que cette cave ne conviendrait pas pour une, pour une famille. Si tu n'as rien a faire, je pensais que l'on pourrait aller au palais, et demander a visiter les bâtiments disponible. Qu'est ce que tu en dis ? Nous pourrons certainement prendre quelque de plus grand, de plus riche que la boutique avec l'argent que nous avons accumulé."


En me redressant, je passais mon bras derrière la taille d'Aki en la serrant légèrement contre moi, comme pour s'assurer que sa présence était bien réelle, ce qui ne manqua pas de faire rougir la jeune femme.

"Maintenant que nous somme une famille, nous devrions tous nous faire notre propre opinion sur notre futur foyer, et puis, ça serait notre première sortie en tant que tel."



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Offrir ou recevoir   Jeu 13 Oct - 10:01





Offrir ou recevoir



feat.Tanith, toujours le même, indémodable





C’était étrange de voir à quel point trois personnes si différentes de base pouvaient se rejoindre dans une famille qui n’en devenait que plus atypique. D’un côté, un vampire multi centenaire, frappé par la vie à de si nombreuses reprises qu’il avait perdus toute joie d’y errer, frustré par chaque matin et déçus de l’humanité, au milieu, une petite fille, en réalité créature créée de toute pièce par deux humains, appelée homonculus et disposant de pouvoirs dévastateurs qui avaient à plusieurs reprises poussés cette fillette douce et innocente à causer souffrance et destruction. Et sur l’autre versant, une Druidesse, jeune femme d’une vingtaine d’année s’interrogeant sur une potentielle immortalité tout en essayant de maîtriser des pouvoirs prévus pour soigner, mais ne parvenant au final qu’à être l’image même de sa colère rapide. Et tous ensemble, ils formaient une famille. Tous ensemble ils s’accordaient sur ce point : c’était étrange, inhabituel, totalement impensable, et pourtant cela marchait, cela fonctionnait, mieux qu’ils auraient pus l’imaginer.

Blottis les uns contre les autres, heureux comme chacun pensait ne jamais l’être, de longues minutes s’écoulèrent en une fraction de seconde. De longues minutes où la chaleur combinée de leurs corps et de leur amour envahissait cette pièce froide et lugubre, la rendait idéale, parfaite, comme si ses murs n’avaient pas été en pierre, comme si cela n’avait pas été une cave orné d’une table massive et d’une tombe, comme si cela n’était pas l’habitat d’un vampire solitaire, mais la source d’un foyer, le salon de la plus belle maison du monde.

Au bout d’un certain temps, Tanith sembla vouloir se défaire de cette étreinte qui devait sans doute trop se prolonger pour lui. Il n’y était pas habitué après tout, et c’était lui parmi eux tous qui avait vécus le plus longtemps dans la plus parfaite solitude. D’autant plus qu’il n’avait jamais réellement exprimé le besoin de s’en défaire et que ce n’était qu’à présent que les choses étaient comme elles s’étaient faites qu’il leur montrait qu’il n’avait pas non plus été à proprement parler contre. La rouquine s’apprêta à s’écarter légèrement, pour lui laisser la place qu’il nécessitait, mais il avait passé son bras autour de sa taille, la rapprochant légèrement et signifiant ainsi qu’il voulait qu’elle reste, en tout cas c’était de cette manière qu’elle le comprenait, rougissant devant cette demande implicite.

Il parlait de ce dont elle l’avait entretenus un peu plus tôt, avant que tout ne change et ne prenne des proportions qu’elle n’avait pas pus maîtriser. Changer de maison, trouver un endroit plus grand, plus agréable, dans lequel tout le monde pourrait voir un foyer. Il dut s’y reprendre à deux fois pour prononcer ce mot, “famille”, qu’il était doux à entendre et caressant dans leurs oreilles. Ce qu’il proposait était donc une sortie tous les trois, en laissant la boutique pour une journée, afin d’aller voir si certaines maisons étaient éventuellement disponibles et de les visiter, pour choisir ensemble. L’idée emballait énormément la druidesse, qui ne dit pourtant rien, la question était adressé à sa … à leur fille, et non pas à elle. Elle se contenta donc de lever légèrement la tête pour regarder l’alchimiste et lui adresser un grand sourire.

Tout cela lui semblait si rapide … et pourtant cela ne l’avait pas été. Des mois s’étaient écoulés depuis cette première discussion qu’ils avaient eu, et même si pendant ces longues semaines, la situation n’avait pas explicitement évoluée, leur comportement l’un envers l’autre, et également leur façon de penser à l’autre, avait doucement changé pour devenir plus proche, plus forte plus puissante. Ce qui s’était passé aujourd’hui n’était que la concrétisation de ce qui était la réalité depuis beaucoup plus longtemps.



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Offrir ou recevoir   Ven 14 Oct - 10:43





Offrir ou recevoir
FEAT. Papa et Maman

Des minutes... Qui avaient été un fragment d-d'éternité, qui avaient été des moments d-de joies et de b-bonheur où tout avait défilé devant m-mes yeux, c-comme un conte a-avec la plus belle des fins, comme une histoire où l-le héros épousait l-la demoiselle qu'il sauvait, e-et les deux vivaient ensembles, jusqu'à la fin d-des temps, e-en étant h-heureux e-et en ayant b-beaucoup d'enfant... Et c'était ce genre d'histoire q-que je vivais, a-alors que... J-je n'avais p-pas réalisé d'exploit... Je n'avais pas vaincu de dragon, ni a-affronté d-des démons o-ou prouver m-mon courage... J'étais j-juste... U-une personne t-trouillarde e-et craintive, q-qui... Avait eu de l-la chance... De la chance d'être amenée d-dans ce monde, d-de la chance d'être tombée s-sur b-beaucoup d-de gens q-qui m'ont aidés, qui m'ont soutenus... Et d-de la chance... D'être dans cette famille, de ressentir les battements de l-les cœurs, mais aussi... C-cette affection dont-ils me témoignaient à chaque instant...

Des minutes... Et pourtant, trop courtes... Ce genre d-d'instant dont je s-souhaitais q-qu'ils durent t-toute m-ma vie, q-qu'ils ne changent jamais, et q-que chaque moment que je vivrai sois dans le même bonheur... Mais... La vie é-était faite de découverte, de curiosités... E-et i-il y aurait un très grand nombre d-de moment où j-je serais h-heureuse avec eux... C-c'était certains !

Retournant au sol avec douceur avant q-que l-le vampire ne me donne un baiser sur l-le front, q-qui me fit sourire en fermant l-les yeux, j-je les rouvris lorsqu'il évoqua un sujet que... Que nous avions d-discutés a-avec la druidesse, lors d-de cette merveilleuse soirée... Le fait de... De vivre dans un autre endroit, dans une véritable maison, comme... Comme une famille !

Écarquillant les yeux s-sous la surprise, j-je tournais le regard v-vers Aki, q-qui adressai un sourire à M. Amonwiel. L-les deux... a-avaient dût en discuter t-tantôt, e-et c'était avec s-surprise q-que je constatais qu'il... était déjà d'accord. J-j'avais pensée et craint que le convaincre serait une chose très ardue, q-qu'il faudrait d-des journées p-pour y arriver, mais... e-elle... Elle avait réussie, s-sans m-même m-me laisser l-la possibilité d'intervenir... E-et après t-tout, aborder le sujet aurait été... Tout simplement trop dur pour moi...

Et donc n-nous... Nous allions faire... U-une sortie e-en famille, pour voir... Où nous c-comptions vivre, p-pour l-longtemps. E-et c-ce fut d'un grand geste d-de la tête q-que j'acquiesçai, a-affichant u-un sourire, b-bien qu'un peu t-timide sur l-le sujet. M-me dépêchant p-pour aller r-récupérer d-dans l-les réserves u-un petit m-morceau d-de pain e-et une pomme p-pour m-mon petit d-déjeuner, j-je commençai à grignoter, e-en attendant l-les adultes, a-avec u-un peu d-d'impatience e-et d'excitation... A-avant d-de dire, e-en deux p-petites bouchées :

"Je... Je ne suis encore jamais allée d-dans les hauts q-quartiers d-de Chikai... E-et encore moins a-au palais... E-est... Est-ce que l'on va voir... L-l'empereur ?"


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Offrir ou recevoir   Sam 15 Oct - 14:45





Feat. Aki et Orina

Offrir ou recevoir



Ma famille, elle semblait emballée par mon idée. Aki souriait gaiement alors qu'Orina disait qu'elle n'était encore jamais allée vers les hauts quartiers de Chikai et se demandait si elle verrait l'empereur. J'ébouriffais gentiment les cheveux de ma petite fille alors qu'elle partait chercher quelque chose à grignoter en guise de petit-déjeuner. Je tournais la tête vers Aki, un sourire aux lèvres.

"Tu n'as pas mangé depuis que tu es rentrée, tu devrais aller déjeuner avec Orina. Je doute qu'une pomme et un morceau de pain puisse l'alimenter pour la matinée qui s'annonce, il serait sans doute mieux que vous ayez toutes les deux un repas digne de ce nom."


Je déposais un gentil baiser sur les lèvres de la druidesse, avant de la libérer pour qu'elle puisse aller se nourrir. De mon coté, je me dirigeais vers les rangements pour rassembler les yens qui pourraient servir a un tel achat. Je pris un sac de toile renforcé, suffisamment solide pour éviter de céder sous le poids de l'argent et j'y engouffrais une bonne partie de mon patrimoine. Je rejoignis ensuite les filles pour voir qu'elles n'avaient rien avaler de plus. Elles étaient tellement excitées à l'idée d'aller faire ces visites qu'elles préféraient manger sur la route. J'eu un léger soupir accompagné d'un grand sourire.

"Ce que vous pouvez être têtue."


Je pris la main gauche d'Orina dans la mienne, et le sac contenant nos yens dans ma main gauche alors que nous partions en ville. Les rues étaient plutôt bruyante et très animées, probablement a cause du marché. Je progressais en tenant la main de ma fille et en jetant quelques regards mauvais aux passants qui croisaient mes yeux. L'idée d'être exposé dans un moment aussi ... intime ne me plaisait guère, l'idée que l'on puisse me juger pour ça. La plus grande partie de la foule s'écarta à notre passage, peut-être par respect, peut-être par peur de me mettre en colère, toujours est-il que le chemin vers le palais fut relativement rapide.

Nous arrivions dans le hall, toujours aussi grand et décoré, où un jeune homme tenait le rôle de la secrétaire. Le bougre était perdus dans une tonne de paperasse et ne nous remarqua pas immédiatement a notre arrivé. Il leva ses yeux fatigués vers nous en nous demandant la raison de notre présence.

"Nous voudrions acheter une maison, une grande maison, pour nous trois."


Je croisais les bras, alors que le jeune homme fouillait ses papiers avant de nous tendre deux fiches, qui décrivaient sommairement des maisons, visiblement assez riches, avec leurs adresses. Il convoqua également un autre homme, a qui il confia les deux clés et qu'il chargea de nous faire visiter ces deux demeures


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Offrir ou recevoir   Sam 15 Oct - 15:29





Offrir ou recevoir



feat.Tanith, toujours le même, indémodable





Rigolant doucement à la question de la petite fille, la rouquine secoua la tête. Non il ne verrait sans doute pas l'empereur, et d'ailleurs tant mieux. La Druidesse ne l'avait vus qu'à une seule occasion : lors de la déclaration de guerre. Cet homme égoïste et imbue de sa personne avait décidé tout seul de mettre tous les civils en danger parce que Zayro Jinn avait vexé son ego au lieu de dépêcher une armée privé pour mener la traque à cet élu en particulier. Aki savait bien que tous les élus de Fuyu n'étaient pas représentés par ce colosse cruel, et que deux pays s'affrontent pour un seul homme lui semblait ridicule, d'autant plus que durant la réunion qui avait suivis cette déclaration, il ne semblait plus tellement déterminé à honorer cette décision de s'occuper de ce meurtrier, à croire qu'il n'avait été au final qu'un prétexte pour affronter son ennemi du toujours. C'était deux gamins qui se haïssaient, mais le seul problème était que ces deux gamins avaient sous leur contrôle deux nations très puissantes, et qu'à présent toutes les personnes qui y vivaient s'étaient fait entraînés dans ce jeu où l'enjeu était la vie, sans même avoir eu leur mot à dire. Clairement, Karui Hanja n'était pas recommandable, et il valait mieux pour Orina qu'elle n'ai jamais à rencontrer un tel personnage.

L'estomac de la guérisseuse grogna légèrement à la remarque de Tanith. Il n'avait pas tort, elle mourrait de faim, et trop prise par les émotions de cette matinée, en avait complètement oublié de manger. Mais pourtant sa hâte de partir visiter leur prochaine habitation outrepassait de loin le besoin de se nourrir. Il y avait des tas de boutiques qu'elle croiserait sur le chemin et cela ne la dérangeait pas d'attendre jusque là pour manger. Quant à la gamine, celle ci avait assez grignoté pour tenir d'ici qu'ils croisent un marchand capable de leur vendre un bon petit déjeuner. Elle passa gentiment sa main dans le dos de l'enfant en s’accroupissant à ses côtés après avoir retrouvé des couleurs normales, ayant rougis au léger baiser du vampire.

Es ce que ça te dit si on achètes un petit quelque chose à manger sur le trajet ? Je meurs de faim et tu ne vas pas te contenter de ça tout de même ? Je connais un super bon marchand qui fait des petits déjeuners fait pour manger en marchant, comme ça on sera plus vite là bas et on aura le ventre plein !

Après lui avoir adressé un petit clin d'oeil, elle attendit avec impatience que l'alchimiste ai finis de préparer ses affaires, composé majoritairement d'un sac d'argent énorme qui la prit au dépourvus, sourit à sa remarque taquine, et saisit la main de l'homonculus, à l'opposé de celle qu'avait pris le mage. Comme il l'avait remarqué, dans la rue, les regards se tournaient régulièrement vers eux. Il fallait dire qu'ils étaient trois personnages qui avaient leur petite réputation dans la ville. Orina lisait souvent des histoires à des enfants, et quelques adultes y assistaient parfois, beaucoup avaient pris cette petite silhouette douce en affection. Le tenancier de la boutique avait à de nombreuses reprises fait valoir sa force à l'intérieur de l'enceinte de la capitale, et on le connaissait pour son caractère intraitable et son statut d'élus. Quant à la soigneuse, il allait sans dire que tout le monde ici savait qu'elle représentait une des forces de l'empire, même si celle ci n'en avait strictement aucune idée.

Sur le chemin ils s'arrêtèrent donc chez une petite femme replète dont le bar ouvert proposait tout ce que la Nishiie avait promis à son enfant. Elle acheta pour elles deux un petit déjeuner complet, à base d'onigiri, bien entendus, garnis au centre d'un tamago onsen (œuf poché), quelques petites tranches de saumon séchés enveloppés dans des algues et accompagnés de tsukemono (légumes et fruits marinés). C'était généralement ce que la jeune femme préférait manger pour commencer une journée au mieux. Après tout, lorsqu'on apprécie la nourriture, le petit déjeuner est le moment le plus agréable de la journée.

Arrivés au palais un secrétaire leur donna de quoi visiter deux maisons différents. Il y avait donc des maisons inoccupées qui n'étaient pas dans des familles nobles ? C'était étrange mais justifiable. Parfois les gens mourraient sans descendants, et l'empereur devait récupérer leurs bien. L'homme qui devait leur faire visiter les maisons portait un monocle sur le bout du nez, mais semblait plutôt sympathique et avenant, il les amena aussitôt vers la première demeure, qui paraissait beaucoup trop grande aux yeux de la jeune femme qui ne se voyait pas vivre dans un endroit pareil, d'autant plus qu'elle avait un aspect légèrement lugubre qu'elle n'appréciait pas.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Offrir ou recevoir   

Revenir en haut Aller en bas
Offrir ou recevoir
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [TERMINE] C'est bon d'offrir son corps à la nature ! (PV)
» Gerolama & Lilianne ✣ Seigneur je ne suis pas digne de te recevoir ...
» Bienvenue dans mon cœur. Je vais te l'offrir || Feat Hossy || end
» LEGENDE DE LA ROSE DES SABLES
» Comment recevoir les récompenses des Boss ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.