Partagez | .
Renaissance d'une braise
Invité Invité

-



MessageSujet: Renaissance d'une braise   Mer 26 Oct - 17:01



Renaissance d'une braise
feat. Solo



???
Inconsciente

???
Sur le cheval



Une étrange lueur

Musique

"Craignez, Craignez, de la forêt noire,
Car c'est, de là, viendront vos cauchemar,
Enfant, du nord, enfant de Fuyu,
Craignez, craignez, les loups de Minshu !"


C'était en chantonnant que la jeune fille s'approchai, montant avec tranquillité une belle jument, à la robe sombre parsemée de quelques petites tâches blanches au niveau de son cou et de ses pattes. Elle dépassait en tout cas avec facilité celle qui la montait, mais fort heureusement, la bête était docile, et surtout scellée. Depuis toujours, la belle créature connaissait depuis longtemps sa maîtresse, bien qu'elle ne puisse témoigner de sa naissance. Après tout, elle n'avait qu'une douzaine d'année, ce qui était déjà bien pour ce type de bête, et elle faisait preuve d'une grande maturité, sortant souvent la bien téméraire humaine de situation complexe. Sa fougueuse jeunesse avait fait place à une sagesse bienveillante, et elle était si l'on pouvait parler ainsi presque une dame qui témoignait par son expérience. Elle avait connus les amours, les naissances et les saisons...

"Vos mur, vos forts, tomberont sous nos coups,
La mort, La haine, ne seront plus tabous,
L'acier, le sang, Seront à genoux,
Craignez, Craignez, les loups de Minshu !"


Ce qui n'était pas le cas de celle qui la montait. Ayant d'apparence environ une vingtaine d'années tout au plus, elle en avait à vrai dire bien moins, mais... Ce n'était pas à mal. Elle riait souvent des hommes qui, s'approchant d'elle, pensait avoir à faire à une femme d'expérience, et qu'ils apprenaient qu'elle avait quelques années d'écarts. Bon, à vrai dire, certains n'étaient pas à quelques années prêt, et pouvaient se montrer entreprenant. Mais, bien souvent, il suffisait d'un bon coup entre les poumons pour les calmer. Elle qui avait plus l'habitude d'enflammer les passions et les débats savait aussi comment refroidir les intentions des gens... Et parfois aussi simplement eux. Après tout, à sa ceinture traînait un katana de belle taille et de bonne facture, récupéré sur le corps de quelqu'un qui... N'en aurait plus jamais eu besoin à vrai dire. C'était ça la vie, certains mourraient, certains tuaient, et d'autres ne faisait rien. Dans quel camp était-elle ? Grande question, mais une chose était sûre, elle était avec elle même.

"Aux sons, des flammes, aux murmures des corps,
Le feu, ardent, au son de la mort,
Brasier, brasier, pleurez pour les fous,
Craignez, Craignez, les loups de Minshu !"


Sa partie préférée du chant, bien étrangement. La jeune fille était tout simplement fascinée par les flammes, si bien qu'elle s'imaginait à chaque fois un véritable océan incandescent, brûlant tout même la mer. Mais bon, ce n'était qu'un simple rêve, elle ne le savait que trop bien... Sinon elle aurait peut être déjà essayer, qui pouvait savoir ? Probablement personne, pas même elle, pas même la jugement, et pas même cet étrange amas de lueur qui commençait à se rassembler, sur le bas coté de la chaussé. Tout cela n'avait pas l'air très naturel, si bien qu'elle stoppa la progression de sa bête, essayant de comprendre en fixant les lueurs, avant qu'elles ne deviennent éblouissante, forçant la jeune fille à se couvrir les yeux par réflexe, pendant que sa monture commençait à paniquer, n'étant pas spécialement habituée à être éblouie d'une telle manière ! Mais après quelques instants, la lumière se dissipa, laissant à nouveau l'endroit dans sa tranquillité, comme si rien n'avait changé.

Après tout, c'était le cas ! Les arbres étaient toujours là, bien beau, bien fort, comme ils l'étaient pour encore bien des centaines d'années. Le soleil était toujours à l'horizon, telle une gigantesque boule de feu qui, de bon matin, inspirait force et fougue à la jeune fille, dont les cheveux rouges et longs étaient parés d'un petit couvre chef, que l'on nommait chapeau. Ses yeux, teintés, semblaient prendre une couleur différente en fonction du jour et de l'angle d'observation. Tantôt bleu, tantôt verts et parfois rouge, personne ne pouvait dire avec précision de quel couleurs ils étaient, mais un terme revenait souvent : irisé. Et c'était non sans fierté qu'elle se disait souvent que c'était l'une des nombreuses particularités qui la rendait unique. Ça et d'autres petites choses, qu'elle considérait comme étant des détails.

En tout cas, elle n'était pas spécialement paniquée, même si elle aurait put l'être, car au milieu de cette tranquilité et d'un paysage digne d'une estampe, se trouvait une jeune fille, brune, la tête ensanglantée à partir d'une vilaine blessure au front. Sale histoire si vous vouliez son avis. Généralement, le sang traduit une plaie, et chaque plaie à une cause... Et la cause d'une plaie à la tête n'est jamais bénigne, surtout lorsqu'une telle apparition se produit. Après... Est-ce que la chose lui ayant causée une telle blessure était encore là ? Probablement que non, sinon elle aurait finie son travail, car la jeune brune respirait encore. Elle l'entendait, elle le sentait. Sa vision n'était pas encore assez aiguisée pour voir le torse de cette personne se soulever au rythme de sa respiration, mais elle avait déduit que c'était le cas.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Renaissance d'une braise   Mer 26 Oct - 17:06



Renaissance d'une braise
feat. Solo



???
Inconsciente

???
Sur le cheval



Un nom troublant

Posant pied à terre non sans un soupir, l'être aux cheveux de feu se pencha vers cette personne, non pas par grande envie de l'aider, mais plutôt pour voir si elle n'avait pas quelque chose de valeur sur elle. Car oui, elle vivait de temps à autre de larcins et de quelques délits... Mais elle n'avait rien à vrai dire d'une grande criminelle, ne combattant que lorsque les choses étaient nécessaires...

En tout cas, cela ne l'empêcha pas de commencer à fouiller sans aucune gêne l'être inconscient. Quitte à savoir se téléporter, elle aurait put le faire dans un endroit plus propice, et pas au milieu d'une forêt... C'était son avis sur la question, et il était tranché. Cela lui ferait une leçon au moins ! Mais elle fut déçue de ne trouver qu'un tout petit sac de cuir, accompagné d'un petit objet en métal, qu'elle essaierait après, même si la tentation d'appuyer sur la gâchette était grande... Car oui, c'était un pistolet, et c'était bien la première fois qu'elle en voyait un... Enfin, un de si sophistiqué, dépassant de loin les technologies de Kosaten. Mais dès lors qu'elle ouvrit le petit emballage, ses yeux s'arrêtèrent de bouger pendant plusieurs secondes alors qu'elle lisait à voix haute le nom de la jeune fille...


"Miho... Nishi...Zumi..."


Bon à vrai dire, elle se moquait éperdument de quatre sylabes sur les six... Mais les deux qui restaient lui avaient glacé le sang, à tel point qu'elle en laissa tomber l'objet de métal. N... Nishi ? C'était tellement peu probable, et pourtant... Non. Elle dévisagea l'inconsciente pendant plusieurs secondes, essayant de trouver un point commun avec une autre personne qu'elle avait en tête, sans réussir toutefois à en trouver. Elle se contenta de soupirer, comme si elle avait trouvée une fausse piste... Avant de se relever, et de se diriger vers la jument, en s'arrêtant quelques mètres avant elle, et de se mettre à hésiter en portant un regard. Cette simple personne... Etait-elle... De la famille ? Ou juste une connaissance ? C'était peu probable, et elle confondait surement, mais la vue d'une marque caractéristique sur le cou de la jeune fille la fit s'approcher de nouveau, et qu'elle ne comprenne que... Cette personne... était une élue, de Minshu. Un bon point ça au moins ! Ce n'était pas une ennemie !

Mais subitement vint dans l'esprit de la consciente une idée des plus répréhensibles. L'idée de se servir de la jeune fille comme d'une preuve de bonne volonté lui dessina un grand sourire sur ses lèvres ! Elle avait trouvé finalement un moyen pour passer inaperçu... Ou tout du moins, elle avait trouvé quelqu'un qui pourrait être défini comme étant encore plus voyante qu'elle ! Une élue, c'était parfait ! Mais bon, restait encore à la convaincre de coopérer, mais... Etant donné qu'elle semblait un peu mollassonne et totalement inconsciente, elle avait toute la liberté de bredouiller des histoires bien ficelée pour l'avoir à son avantage ! La technique d'une dette à régler marchait souvent. Elle l'avait déjà utilisée, et n'hésiterait pas à le refaire autant que nécessaire !


"Toi, tu l'sais pas encore, mais tu va mettre super utile ! Allez, en selle l'endormie, j't'expliquerai ton rôle on ne peut plus simple dès que c'te princesse aura quitté le monde des esprits pour revenir sur Kosaten !"

Eprouvant quelques difficultés à transporter le corps de l'inconsciente, elle réussit, avec un peu d'aide de la jument, à la mettre sur le dos de cette dernière, remontant juste ensuite en selle avec un grand sourire, en se dirigeant vers le soleil. Qu'elle chance pour elle tout de même ! Tomber quelqu'un qui pourrait lui être redevable ! Une très bonne nouvelle autant dire ! D'autant que, chaque jour, elle s'approchait un peu plus de son objectif, elle s'approchait un peu plus des portes de Chikai, qui devaient sans aucun doute contenir la cible de son voyage ! Ce pourquoi elle était maintenant sur les routes, ce pourquoi elle avait quittée toute la tranquillité qui était autrefois sienne, ce pourquoi elle avait osée, un bon matin, prendre son arme et se mettre en selle. Car, après tout, rencontrer son modèle n'avait pas de prix.

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Renaissance d'une braise   Mer 26 Oct - 17:32



Renaissance d'une braise
feat. Solo



???
Allongée, à coté du feu

???
A coté du feu



Un réveil humide

Les yeux de la jeune fille étaient lourds. Épuisée, incapable de faire le moindre petit mouvement, elle serait restée inerte pendant de longues heures si une désagréable sensation ne lui avait pas fait reprendre conscience d'un coup sec. De l'eau, en quantité, venait de lui être déversée au beau milieu de sa figure, la faisant émerger de son sommeil pendant qu'elle essayait instinctivement de s'en protéger, sans grand succès, ses bras n'étant pas très réactifs. Une technique assez brutale de réveiller quelqu'un, mais qui avait encore une fois fais ses preuves, car l'endormie avait été extirpée des bras de Morphée, et c'est en toussant un grand coup qu'elle revint pleinement dans ce monde.

Mais... Elle se sentait faible. Son corps, tout entier, semblait être diminué, comme si elle était malade et alitée. Son ventre était tout aussi douloureux, comme si elle avait passée un long moment courbée... Et sa tête... Une migraine infernale faisait que chaque instant était une souffrance... Elle en était incapable de réfléchir, n'arrivant à vrai dire même pas à dire où elle se trouvait, s'il faisait jour ou nuit... Mais ce fut une voix qui lui fit dire immédiatement qu'elle n'était pas seule.


"Et bah, c'qu'il faut pas faire pour t'faire émerger toi ! T'as pas arrêté de pioncer depuis c'matin."

Elle... Avait dormi ? Elle n'en avait pas l'impression, étant totalement épuisée... Comme si elle sortait d'un long et profond coma. Comme si son corps était resté inerte pendant des semaines entières... Et elle ne comprenait pas du tout pourquoi, car... Son esprit était profondément embrumé, tandis qu'une étrange chaleur faisait trembler tout son corps, et... Elle ne se rappelait absolument de rien... C'est avec difficulté qu'elle ouvrit les yeux, pour essayer de comprendre... Ce qui se passait...

Il faisait nuit, seul un petit feu de camp, à coté d'un ruisseau, éclairait les environs. Une forêt ? Un petit bois ? C'était ce qu'elle en pensait, mais il se trouvait qu'elle se trouvait non loin d'un sentier avec quelques pavés, ce qui lui faisait immédiatement dire qu'elle n'était pas totalement perdue. Mais il y avait, debout devant elle, une jeune femme aux cheveux rouges et aux yeux verts, une gourde à la main qu'elle venait d'en partie vider sur le visage de l'endormie. Qui était-elle ? Aucune idée, mais de nouveau elle s'adressa à celle qui venait de reprendre conscience.

"Pas trop tôt tout de même ! J'ai bien crû que t'allais attendre la fin du voyage pour reprendre conscience. Bon, comment tu t'sens ? Pas trop amochée ?"


Bien évidement, la jeune fille, trop perdue, ne savait pas trop comment répondre. Elle avait mal, elle se sentait épuisée, mais elle était surtout perdue, au point que ses premières questions furent de demander à cette personne des informations.

Qui... êtes vous ? Où sommes-nous ?


Deux questions, posées à faible voix, qui eurent l'effet d'exaspérer celle qui était debout, qui se pencha en affichant un air sérieux à celle dans un état de faiblesse avancé, comme si, d'un instant à l'autre, elle allait la croquer de ses dents pointus, tel un prédateur jouant avec sa proie. Etait-ce le cas ? Peut être bien que oui...

"Si t'as pas vraiment compris, c'est moi qui pose les questions. Et tu devrais déjà être contente que je m'intéresse à ton état. Morte, tu ne servirais pas à grand chose."


Ces quelques mots eurent l'effet d'une petite bombe à l'intérieur de la jeune fille, entendant le fait qu'elle... Pourrait... Mourir ! C'était terrible, et cela l'aurait bien fait paniquée si, à la limite de tomber dans les pommes, elle ne se contenta pas de simplement hoché la tête, terrifiée par cette personne qui, après tout, portait une arme. Un katana, rangé dans un fourreau à sa ceinture... Et cette lame ne semblait pas être une réplique... Autrement dit, elle pouvait trancher et tuer...

"Bien, j'aime mieux ça. Bon, physiquement, t'as l'air vraiment molle. T'as pas vraiment beaucoup de muscle, pas beaucoup non plus de graisse. Tu m'as pas l'air d'être une guerrière, loin de là je dirais, ce qui me fait pensé que si y'a l'serpent qui t'a amené ici, c'est pour une autre raison. T'aurais pas quelques petits pouvoirs secrets cachés ?"


Ses phrases se heurtèrent face à un visage fermé, cherchant intérieurement une réponse. Avait-elle des pouvoirs ? Elle n'en avait aucune idée à vrai dire... Elle ne savait rien du tout, et c'était ça qui la surprenait... Elle avait tout oublié... Même jusqu'à son nom... Ses souvenirs, ses mémoires... Il ne lui restait plus rien... Et tout ce qui était raconté là... Tombait dans une oreille et ressortait par l'autre...

"Ouuaaaaiiiiis, t'as pas l'air très débrouillarde ou lucide en plus... T'as l'air d'avoir rien pour toi, si ce n'est tout le malheur du monde. Hey, dérides-toi un peu, tu va m'donner l'cafard, et bon sang que ces bestioles me fichent la chair de poule... Remarque, le poulet c'est plutôt bon comme viande..."


Commençant à divaguer et à partir légèrement en vrille, l'être aux cheveux écarlates ne fut interrompu que par une question de la part de son interlocutrice, qui perdue pour perdue, se risque à poser une question... Et peut être celle où les réponses pourraient être de tout type...

Est-ce que... Vous savez... Qui je suis ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Renaissance d'une braise   Mer 26 Oct - 20:55



Renaissance d'une braise
feat. Solo



Miho "Minzu" Nishizumi
Allongée, à coté du feu

Alycea Kitasu
A coté du feu



Ce monde

Perturbée par cette question ? Probablement. Plusieurs longues et pénibles secondes s'étaient abattus au coin du feu pendant que l'une était dans l'attente de la moindre information, et que l'autre... Essayait de comprendre à quoi ce petit jeu rimait. Mais si ce n'était qu'un jeu... Comment ça qui elle était ? Ne le savait-elle pas bien elle même ? C'était à ne rien comprendre... Mais pourtant, qu'est-ce qu'elle pouvait lui donner comme information ? Probablement aucune. Mais tout d'abord, elle s'approcha de son interlocutrice, telle une louve, pour poser sa main sur son front, essayant de savoir si elle avait de la fièvre. A première vue, sa température corporelle était un peu plus élevée que la normale, mais rien qui pourrait justifier une perte de mémoire pareille... C'était un cas que l'être aux cheveux rouges ne pouvait expliquer simplement, mais... D'un autre coté, cela pourrait lui en être profitable.

"Tu t'souviens d'absolument rien ? Même pas d'ton nom ? Même pas de c'que tu es ? Les élus, Kosaten, les dieux et toutes ces choses compliqués ? Et bah ma pauvre, t'es pas gâtée !"


Elle se retira ensuite, se relevant avant d'exprimer un grand et long soupir, que n'importe qui identifierait comme étant celui d'une personne lassée par les événements. Toutefois, elle s'assit juste devant la jeune fille, fronçant les siens pour montrer son sérieux.

"Bon, j'vais pas répéter, alors ouvre tes grand tes écoutilles. Ici, t'es à Kosaten, un monde qu'est pas le tien. Toi, t'es une élue. Grosso modo, le pion d'un des trois dieux de c't'endroit. Et c'que tu dois faire, c'est lui obéir au doigt et la baguette puisqu'il peut faire un peu près n'importe quoi de toi s'il a envie. Ah oui, pour t'préciser vaguement, le tien c'est l'serpent. Va pas te faire passer pour une dragonne, car avec la marque que t'as dans le cou, t'es grillé à des lieux. C'est clair ?"

A vrai dire, n'importe qui entendant une telle explication aurait surement rigolé, où ne l'aurait pas prise au sérieux... Seulement, la jeune fille était désespérée au point de croire n'importe quoi, même si elle ne comprenait pas tout. Elle se contenta d'acquiescer d'un signe de tête, avant de se montrer surement plus attentive encore à la suite du discours...

"A vrai dire, j'sais pas grand chose de toi. J't'ai trouvé à l'aube, inconsciente après que tu sois apparue dans un sacré ensemble d'effet lumineux. Et... J'préfère te prévenir que bon, avec l'impression que tu m'donne, tu va pas durer très longtemps ici si tu restes aussi paumée."


Si ces mots étaient durs, la cavalière savait clairement de quoi elle parlait. La destruction, la mort, c'étaient des principes qui arrivaient bien trop régulièrement sur Kosaten... Après tout, la dernière fois qu'elle avait put observer cela, c'était dans les terres de Minshu, dans une ville nommée Handa, qui avait subis la colère de quelques fuyujins... Qu'elle aurait bien pris en chasse si... Bah, elle avait ses raisons. En tout cas, ce fut avec un grand sourire qu'elle reprit la suite de son discours :

"En tout cas, ça te donne une raison pour m'coller le train ! J'compte aller à Chikai, la capitale d'une nation qu'est alliée à la tienne. Tu pourras certainement trouver des personnes qui pourraient t'aiguiller mieux que moi. Ça tombe bien, j'compte voir là-bas quelqu'un qui a l'habitude d'aider des gens aussi paumés que toi. C'est donnant-donnant ! J't'emmène allez voir quelqu'un qui peut t'aider, et toi, t'aura juste à bien montrer que t'es une élue. Ça évitera quelques petites embrouilles inutiles !"

Continuant sur un sourire en coin, la jeune femme tendit sa main vers le feu, où avec un peu d'attention, on pouvait voir qu'un peu de viande était en train de dorer au dessus. Prenant les brochettes, elle en tendit une en direction de celle qui semblait être amnésique, en lui disant :

"Allez, prends, avec un peu d'viande, tu s'ra vite sur pied. Au fait, si tu t'en souviens pas, ton nom d'après c'que j'ai put voir, c'est "Miho Nishizumi", mais étant donné que ça va m'barder, de l'dire à chaque fois, j'vais t'appeler Minzu. M'demande pas pourquoi, c'est tout. Par contre, j'pense pas mettre présentée, non ? Alycea Kitasu, et elle, c'est Manta. J'viens de Minshu, qu'est la nation de ton dieu, donc... On est théoriquement dans l'même camp. Grosso modo, t'as rien à craindre de moi... Sauf si tu décides de m'faire un coup dans l'dos, dans ce cas, on sera pas copine ! Allez, mange et repose toi, on a de la route à faire, et on se lève tôt !"

Il n'en fallut pas plus à la nouvellement nommée Mitsu pour prendre ce qui lui était tendu, et de mordre à petite bouchée dedans... Elle se sentait à vrai dire totalement perdue, ne sachant pas où elle devait se placée dans toute cette histoire. Mais... Même si cette personne qu'elle avait en face d'elle était bizarre... Elle pensait pouvoir lui faire confiance, en attendant de voir cette personne qui... Potentiellement, pourrait aidée la jeune fille à savoir qui elle était.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Renaissance d'une braise   

Revenir en haut Aller en bas
Renaissance d'une braise
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Deux regards de braise au pays de la foudre [ft Haru... et quelques volailles]
» Souffle Braise, Miox [Pirate]
» Braise de nuit devient cendre du matin.
» La braise rougeoie mais ne fait pas de flammes [PV]
» Miroir d'eau glacée [Coeur de Braise]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Route commerciale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.