Partagez | .
L'Extermination des adorateurs du Z (quête)
Messages : 2053
Yens : 1056
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 164
Nombre de topic terminé: 83
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Ellen † Satan impitoyable †

-



MessageSujet: L'Extermination des adorateurs du Z (quête)   Ven 28 Oct - 15:20



feat. Natsume & Mako
Agréable surprise...
Fuki, un petit village banal de Minshu. 
Après tout c'était un village avoisinant. La durée de marche n'était point longue. 
Tout ce que je savais c'est que j'avais des cibles à exterminer. Une quête que j'avais d'abord entendu parlé en ce gentil endroit, que j'avais vivement voulu faire. Après tout il me fallait reprendre ma fortune perdue, et si je voulais habiter un somptueux palais digne de ce nom... Ça sera pas sans faire exécuter nombreuses demandes. Il fallait m'habituer à être sous les ordres de quelqu'un. D'un mortel. Mais ne dit-on pas "souffrir pour être belle" ? Pourquoi donc cela ne s'appliquerait-il à l'argent ? J'avais déjà une beauté sans égal, il me manquait tout simplement un doux foyer auquel je pourrais m'épanouir sans gêne. Me sentir une nouvelle fois chez moi, me donner une illusion de n'être transporté dans un autre monde. Enfin, cela ne finira jamais ainsi. Il me manquait quelque chose, ou plutôt quelqu'un d'important. Quelqu'un d'irremplaçable. Ma chère Viola...

Lorsque je me sentais incomprise et acceptée que par mon physique, je me l'imaginais, et là voilà près de moi. Je me sentais en sûreté, protégée, mais surtout aimée. C'était bien la seule personne qui eut arrivé à plonger aussi profond dans mes ténèbres. Peut-être était-elle arrivée jusqu'au confin, elle en avait bien l'air. J'aimais lui prendre les mains, sentir sa peau si douce et délicate se frotter à la mienne... J'aimais croiser son regard émeraude, ses yeux si innocents dans les miens. Elle était l'unique personne qui m'eut regardé dans les yeux sans trembler. Tous ceux que j'ai connu étaient... Se sentaient intrigués par mon regard... Mais elle, avec elle... Je me sentais si bien... Je me sentais normale, plus une anomalie... Et pourtant. Je n'arrive encore à savoir si je l'aime vraiment. J'ai encore des doutes, je me dis que ce n'est pas ça... Que nous ne sommes pas seulement amies. Et nous étions trop différentes pour être sœurs... Je me disais que c'était comme ma marraine, mon ange gardien... À chaque fois que j'y songe, je me sens bizarre. Un sensation étrange qu'est... C'est... Comme si je mentais, et que je le savais. Que je mentais à moi-même. 

Je n'arrive pas à comprendre ce sentiment. Je n'en ai jamais parlé à personne... Je me sens trop gênée. Je ne sais pas pourquoi. Je me demande si c'est cette chose... Cette chose qui m'intrigue depuis déjà fort longtemps... Serait-ce... Serait-ce de l'amour ? 
Non. Ce n'était pas ça... C'était bien autre chose... L'amour est un sentiment puissant, intense, lorsqu'on sent que notre partenaire est notre moitié, qu'on ne peut vivre sans penser à lui... Mais... Pourtant... Je... Il y avait tant de points communs... Cette sensation que je ressentais près d'elle... Respectait tous les critères de l'amour. Je ne peux tolérer cela... Elle ne me regarderait plus jamais de la même façon... Ah, mais sais-je vraiment ce qu'est l'amour ? Je ne pouvais approuver cela tant que je n'en ai point assez étudié là dessus. 
Pour le moment Viola est mon amie. Et seulement mon amie.

Ainsi je parcourais les terres de ce village où se situait la secte. Des adorateurs du fameux Zayro Jinn. Zayro... Cet homme... Il égalait les dieux. Du moins, c'est ce que j'entendais de lui. Un élu de Fuyu. Ces êtres si craints, si puissants... Pourquoi était-je soumis au Serpent ? Pourquoi donc le Dragon ne m'avait-il choisi ? J'étais autant redoutée dans mon monde que Zayro l'est sur Kosaten. Ainsi donc Manshe m'aurait acceptée parce que j'étais rusée ? Parce que j'étais reine de la manipulation ? Une menteuse professionnelle ? Mais savait-il réellement qui j'étais ? Je n'aimais pas mentir. Et c'est pour cela que j'étais revenue auprès de ma Viola. Parce que j'étais venue m'excuser. Parce que je voulais être lavée de ce lourd mensonge qui pesait sur le sol froid qu'est mon âme. Alors pourquoi ? 

Je marchais, je marchais, tenant une feuille de papyrus dans la main droite, scrutant chaque mot, analysant, essayant de comprendre la demande. Je me devais de détruire ces fidèles du Z. Comme je devrais le faire pour les dieux. Tuer les prêtres, briser les dieux. Mais hélas je n'étais point assez forte... Mes chaînes m'en bloquaient...
Quand soudain j'eus senti une aura familière... Une aura qui ne m'étais pas désagréable. Cette chaleur, ... Natsume. Et pourtant je ne le sentais accompagné de sa chère Harall, sa petite partenaire bleutée. Elle était remplacée par quelqu'un de bien plus grand, toujours une femme. Je la détailla du regard, ainsi donc je pus en tirer qu'elle n'était pas bien haute de la taille. Son aura n'était point aussi puissante que celle de son compagnon androgyne. Et cette aura appartenait à une humaine. Comment je le savais ? Je ne ressentais aucune magie en elle. Mais je n'avais point faim. J'avais déjà invité un de ces alcoolisés sorti de la taverne dans la gueule du loup. 

J'avançais. Je restais à l'ombre pour ne pas me faire repérer. Vivement je fus derrière et leva la voix. Une voix toujours aussi grave... Ah, elle avait bien changé... Elle était totalement différente de celle que j'eus possédé à mes treize ans... Après c'était logique. Démon m'eut dévoilé que c'était la "puberté". Hin hin. J'étais vraiment fière de mon physique final. J'étais bien jeune et enfantine à l'époque. Ma robe avait changé, devenue bien plus courte — je l'avais à chevilles dans le temps — mon visage s'était allongé et je m'étais familiarisée au rouge à lèvres. Le rouge était définitivement ma couleur favorite. Un rouge peut-être plus sombre à mes lèvres mais toujours rouge.

« Ah, mais qui voilà ! Tu t'es donc trouvé une demoiselle ? Serait-ce le vieillard de l'auberge qui t'aurait inspiré ? »

La quête toujours en main, je m'approcha et me mis entre les deux jeunes gens. Je tourna alors mes yeux dorés vers la nouvelle. Une jolie demoiselle aux cheveux noirs, les yeux mis-clos avec un air blasée... Bien contraire au jeune homme. Elle avait l'air innocente et ... Perdue.

« J'y mettrais ma main à couper... Mako, c'est cela ? »

Quelle bonne blague. Je songeais au cuisinier de mon manoir... Il avait demandé à ma chère Viola une main... Qu'il voulut couper de son énorme couteau. Quel humour... J'en étais tellement fière.
Je posa alors mes yeux vers mon papier... Une quête à trois ? Pourquoi pas...


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1476
Yens : 545
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: L'Extermination des adorateurs du Z (quête)   Ven 28 Oct - 17:14








Sous le signe du Z

feat Ellen & Anglerfish Team
Note au correcteur:
 
Quatre jours s'éteint écoulés depuis que Natsume avait quitté son petit domicile au milieu de la plaine avec Mako, y laissant Harall. C'est non sans quelques larmes que la miniature avait laissé les deux adolescents partir en quête d'aide à Chikai. Le voyage s'annonçait long et mouvementé. Et il commençait par Fuki, petit village près de la côte que Natsume évitait soigneusement d'habitude. Ne portant aucun habit blanc, il y était souvent mal regardé, sujet à moqueries voire à évitement de la part des habitants. Mais cette fois-ci, il était accompagné d'une fille dont le haut était blanc. Le garçon à l'écharpe serait donc un peu moins à blâmer par les habitants sauf en cas de réelle mauvaise foi.

Cela faisait donc une petite heure que Natsume et Mako étaient arrivés dans le village. Ils avaient réussi à trouver une petite auberge rustique que le garçon à l'écharpe dut payer plus cher de par ses habits bleus. Mais ce n'était pas grave noooooon... Dans tous les cas, il ne restait qu'une dizaine de gyozas dans la sacoche et il fallait rapidement acheter de quoi manger et cuisiner.

Les deux adolescents se mirent donc en route pour une épicerie ou quoique ce soit qui s'en rapprocherait. Mais c'est sur la route qu'une voix familière mais pourtant différente résonna. Natsume se retourna pour que son regard tombe sur

Ellen ! Content de te voir !

Le garçon à l'écharpe l'observa de la tête aux pieds, elle avait clairement changé ce qui, pour lui, signifiait qu'il y avait peut-être eu un problème. Avait-elle été traumatisée ? Non, elle avait grandi mais qu'est-ce qui justifiait le rouge à lèvre et la jupe ? Natsume se tenait le menton d'un air pensif.

Tu traverse une crise existentielle ? Je me rappelais pas de toi comme ça...

Cependant, un étrange fumet atteignit le nez de Natsume, bien entendu c'était une odeur de sang. Décidément, Ellen n'avait pas de chance, entre Harall la sentinelle et l'odorat aiguisé de Natsume, cacher ses péchés et son agressivité se trouvait impossible. Il ne répondit pas tout de suite à sa question sur Mako et tira les joues de la sorcière.

Je t'ai donné une douzaine de gyozas pour que t'arrêtes de manger les gens ! ALORS ARRÊTES DE MANGER LES GENS !!!

Il arrêta de tirer les joues quand elles furent suffisamment rouges avant de croiser les bras et de soupirer et de se tourner vers Mako.

Je te présente Ellen, c'est une sorcière. Elle est vraiment gentille quand elle mange pas les gens en fait. Puis il se retourna vers Ellen. Mako est amnésique, on va à Chikai pour chercher de l'aide. Au fait, c'est quoi ce papier ?

En effet, il avait remarqué le papyrus que tenait la sorcière, il lui prit doucement des mains avant de commencer à lire. "Zayro", Natsume commençait à en avoir assez d'entendre ce nom à travers Kosaten. S'il était si dangereux, pourquoi était-il si populaire au point d'en former un culte ?

C'est quoi cette histoire de culte ? Il tue pas des gens Zayro Jinn ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'Extermination des adorateurs du Z (quête)   Ven 28 Oct - 18:03



L'Extermination des adorateurs du Z
feat. Natsume Naegi et Ellen



Reizei Mako
Face à Ellen



Manque de souffle


Perdue ? On pouvait dire que la jeune fille l'était. Cela faisait déjà quelques jours qu'elle avait pris la direction de l'horizon pour un voyage des plus incertains. Certes, elle avait une destination et un itinéraire, mais on pouvait dire qu'elle était sans le sou vaillant, et aucun des arrêts qui étaient prévus n'étaient connus de la lycéenne. Heureusement, elle était toujours accompagnée de Natsume. Si l'androgyne s'était montré en tout cas très prévenant et agréable avec elle, que ce soit avec les renseignements, le fait qu'elle ait put se reposer pendant une semaine et l'aide qu'il lui apportait actuellement, la Reizei n'était toujours pas sûr de pouvoir répondre aux sentiments qu'il lui portait... Et c'était surement l'une des choses qui la minait le plus, d'autant que les terres de Kosaten... n'étaient pas sûres.

En effet, sur le chemin, elle avait appris de la bouche d'un messager sur un bel étalon que la guerre avec le royaume du nord venait de s'intensifier : Des attentats, frappant directement le cœur de la capitale. On dénombrait plus d'une cinquantaine de victime, et chaque jour qui se passait ne faisait qu'accroitre se bilan à cause des nombreux blessés qu'avaient engendrés ces attaques explosives... La lycéenne ne pouvait qu'être triste, et compatir avec le malheur d'autrui, mais ne passant pas à proximité de la capitale du serpent, ces événements, aussi tristes qu'ils pouvaient être, ne firent pas accuser au duo une raison de retarder le voyage qu'ils avaient prévus, en direction de Chikai, tant bien même aux dernières nouvelles la ville avait aussi été secouée par des attaques récentes perpétrées par des sous-fifres du dragon... Mais les nouvelles de là-bas étaient encore trop incertaines... Et étant des élus, il semblait qu'ils puissent être autorisés à contourner les lois mises en place...

En tout cas, le voyage s'était bien déroulé, malgré le fait qu'initialement, Mako tenait à peine sur ses jambes. Il fallait en tout cas qu'elle se repose souvent, via l'intermédiaire de quelques pauses et d'un peu d'aide de l'androgyne, et de surtout son écharpe, elle put ne pas trop ralentir le voyage. Et pour ce qu'il s'agissait de son hypoglycémie... Et bien, nourrie avec soin par l'élu de Minshu, par une quantité astronomique de Gyozas, elle n'avait pas à se plaindre, d'autant qu'ils étaient tous bon. Elle en deviendrait presque dépendante... Mais il fallait qu'elle garde la tête sur les épaules, autant qu'elle le pouvait. Sa condition n'était pas simple, mais il fallait qu'elle la surpasse, c'était sa seule solution de ne plus être un poids pour le jeune garçon qui l'aidait au quotidien...

Bref, les deux étaient arrivés très récemment dans le village aux teintes nacrées de Fuki. Tout était lumineux ici, devenant presque terriblement éblouissant... Et il semblait que c'était une coutume locale, puisque tous les habitants se dévouaient corps et âmes à respecter ceci, en s'habillant de cette même teinte... De plus, les mauvais regards portés en direction de l'androgyne indiquaient que c'était assez mal vu d'être vêti d'une autre manière... Fort heureusement, hormis quelques détails sur son uniforme, elle respectait bien involontairement cette coutume... Et de plus, le vert était la couleur de Minshu, donc... Cela passait au moins presque inaperçu.

Il n'avait pas fallut en tout cas longtemps pour que les deux s'organisent. Après avoir trouvé un endroit où dormir cette nuit, les deux avaient décidés d'un accord commun d'acheter quelques provisions et de voir pour un nécessaire de voyage... Et il faudrait encore trouver la manière de partir jusqu'à Chikai. Longer le bord de mer serait long, et il n'était pas garanti que cela soit sans danger... Mais même si elle était totalement désarmée, la jeune fille faisait confiance à Natsume, qui avec son écharpe était capable de bien des prouesses. Seulement... Peut être manquaient ils de vigilance ? C'était en tout cas ce que ressenti la jeune fille alors qu'une voix grave dans son dos lui glaça le sang, et qu'elle se retournait précipitamment, ne manquant pas de se faire un peu mal à cause de son cou encore sensible.

Une jeune fille, tout du moins en apparence. Elle portait sur ses lèvres des marques rouges, semblable aux traces qu'aurait laissées un rouge à lèvre écarlates sur son corps... Tandis que son corps se démarquait des autres par une robe assez courte et de longs cheveux violets. Etait-elle une native ? Elle ne pouvait le savoir, ne connaissant que trop peu de personne pour que ce genre de détails puisse lui donner véritablement des indices... Mais en tout cas, elle semblait connaître l'androgyne, et elle connaissait déjà le nom de la lycéenne, ce qui ne manqua pas de la surprendre.

Mais ce fut bel et bien les phrases prononcées par le garçon de ce trio qui réussit à immédiatement classer à la fois cette conversation et cette personne comme faisant partie des choses "bizarres" qu'elle allait croiser. Cette personne... était une sorcière. Elle devait donc maîtriser de la magie et autre sorcelleries, mais surtout... Elle mangeait... des gens. Immédiatement sur la défensive, la jeune fille ne paniqua néanmoins pas, voyant que... L'androgyne semblait contenir la situation et le caractère assez particulier de cette personne, ce qui fit que la jeune fille resta à peu près maîtresse de ses émotions, même si... Elle voyait le cannibalisme comme une chose assez malsaine... Un problème de culture ? En tout cas, elle soupira, avant de répondre d'un signe de tête et de quelques paroles en se penchant en avant :

Enchantée, Ellen la sorcière. Comme vous l'as indiqué Natsume, je suis amnésique. Heureuse de faire votre connaissance.


Seulement, les paroles de la jeune fille furent suivit de peu par celles de l'androgyne. Une histoire de culte ? C'était étrange, mais c'était surtout le nom énoncé qui mit extrêmement mal à l'aise la Reizei, qui sentit une douleur au niveau de son cou, alors qu'elle n'arrivait plus a respirer, et  ce pendant une bonne dizaine de seconde, si bien que son visage se crispa, et qu'il lui fut ensuite bien pénible de reprendre son souffle... Mais... Cela semblait aller bien... Ce ne semblait être qu'une crise passagère...

Excusez-moi, un coup de fatigue et quelques douleurs. La journée... Fut longue pour le moment. Quel est donc cette histoire en effet ?


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2053
Yens : 1056
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 164
Nombre de topic terminé: 83
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Ellen † Satan impitoyable †

-



MessageSujet: Re: L'Extermination des adorateurs du Z (quête)   Sam 29 Oct - 17:37



feat. Natsume & Mako
Une bande d'hystériques...
Pour Natsume:
 

Eh bien, j'avais eu l'air de les avoir réveillés d'un mauvais rêve ! Ils avaient l'air tellement surpris de mon apparation que j'avoue être bien soudaine en me mettant à leur place... Natsume, le grand brun à écharpe que j'avais rencontré il y a de cela plusieurs jours (environs 3 je suppose, c'est pas comme si je m'attardais à la chronologie, après tout j'étais immortelle) semblait être bien heureux de me revoir. Il faut dire que j'étais joyeuse de l'apprendre. Une sorcière n'est pas une personne qu'on voudrait souvent revoir... 
Ainsi je le regardais, je lui souriais poliment, et je lui répondis joyeusement : 

« Toute aussi heureuse de te revoir, Natsume. »

Je me remémorais alors les bons moments que j'avais avec Viola... Quand elle rentrais et dès qu'elle me voyait sur le lit, elle me faisait un petit spectacle maladroit. Elle me disait qu'elle voulait tenter la révérence, mais n'étais vraiment pas très habituée à cela. Et puis les jours passèrent et elle réussit à s'adapter. C'était un défi qu'elle s'était lancée seule, elle disait vouloir m'impressionner. Et moi, affreusement malade mais toujours en pleine extase lui souhaitait une bonne journée d'une manière bien normale. Je ne pouvais faire la révérence, étant bien trop gênée par la douleur infligée partout sur mon corps. Mais j'arrivais à être joyeuse, car qui ne pouvait l'être devant une si charmante jeune fille ? Un sourire niais, de grands yeux clairs, elle était bien tendre. Elle savait que j'étais sorcière et pourtant elle n'en prenait aucun intérêt. Elle restait avec moi sans crainte, comme si j'étais une personne normale. Sous le brillant sourire du Naegi j'y voyais ma Viola. Peut-être avait-ce l'air ridicule mais pourtant... Je ne pouvais m'ôter cette idée de la tête. 

Le regard du jeunot vint devenir alors plus intrigué... Je me regardais, essayant de comprendre le pourquoi il avait l'air ainsi curieux. Une pensée vint me dévoiler que cela pouvait provenir de mon rouge-à-lèvres. Hum, ça se comprenait, j'avais l'air bien plus adulte... C'était un petit plus. Des fois je le portais, des fois non. Cette idée m'était venue lorsque je regardais des villageoises marcher en cohortes en train de discuter. Je me disais que j'avais assez l'âge pour en mettre. Ainsi en voilà à mes lèvres !

« Oh non ! Je voulais juste en mettre pour aujourd'hui... Est-ce que cela te plaît ? »

Il me fallait un avis après tout. Si cela n'allait pas à mon visage, j'allais bien vite l'enlever. Je le dévisageais, passant une main dans mes cheveux vers nuque, agitant ma chevelure améthyste pour me donner un air plus admirable. 

Ce fut un long moment où je fus plongée dans une joie intense. Mais quelque chose me réveilla subitement, une douleur affreuse aux joues. Je n'avais jamais sentie ça auparavant ! J'étais surprise ! J'écarquilla alors des yeux et vit l'androgyne face à moi, ses mains tentant d'arracher mes joues. Vivement je lui avais pris les mains, les retirèrent et le poussa gentiment. Je n'appréciais point qu'on m'approche d'aussi prêt... Même de quelqu'un avec qui j'entretenais une liaison plutôt "amicale". Je ne considérais pas encore cela comme de l'amitié mais... Juste une bonne connaissance. Je n'étais pas bien contente par cette action, ainsi donc je lui lança un regard foudroyant, une main posée à ma joue droite, la caressant en marmonnant. 

« Tes gyozas sont délicieux mais je ne peux pas manger que cela ! Je suis une sorcière, je dois suivre mon instinct ! »

Un instinct incompris... Pour une sorcière c'était naturel de manger des humains. Une habitude détestée par ces derniers. La guerre entre ces deux races n'avait jamais de fin...
Je soupira en même temps que lui, et me présenta à sa nouvelle amie. 

« Je te présente Ellen, c'est une sorcière. Elle est vraiment gentille quand elle mange pas les gens en fait. 
Gentille... »

J'avais chuchoté ce mot à moi-même. Mais rapidement mon attention vint se porter sur la dite amnésique. Elle se nommait Mako, comme je l'avais pensé. Elle avait l'air bien souffrante, du moins j'avais pu remarqué sa douleur au cou.

« Enchantée, Ellen la sorcière. Comme vous l'as indiqué Natsume, je suis amnésique. Heureuse de faire votre connaissance. 
Enchantée Mako, Natsume m'a parlé de t– »

Je n'avais pas pu finir ma phrase. L'androgyne à écharpe m'avait coupée la parole, ainsi abordant un nouveau sujet ainsi portant sur mon papier. Il me l'ôta de la main pas bien méchamment, ainsi lisant avec grande curiosité. 

« C'est quoi cette histoire de culte ? Il tue pas des gens Zayro Jinn ? 

Je sentis alors la jeune Mako en plein malaise. Sa douleur avait l'air affreuse, une telle souffrance... Peut-être pas aussi intense que celle que j'avais subi mais... Assez dure pour attirer mon regard. J'avais l'air plutôt anxieuse, mais mon regard indiquait aussi de la méfiance. Au moment où Natsume eut prononcé le nom du "dieu" de la secte, c'est là où sa douleur s'était faite remarquée. 

Excusez-moi, un coup de fatigue et quelques douleurs. La journée... Fut longue pour le moment. Quel est donc cette histoire en effet ? 
Eh bien... 

Mon regard se tourna alors vers le Naegi.

J'étais restée un moment au village où j'ai pu dormir dans une auberge. J'eus entendu parlé d'une secte à éliminer entre villageois. J'étais bien curieuse, alors j'étais allée me renseigner. Ainsi je découvris que c'était une quête à faire, en échange d'une information sur ce Zayro et quelques sous. Un groupe de personnes qui admirent cet homme. Une bande d'hystériques je suppose... Zayro n'est pas du genre à se faire un fan-club, du moins d'après ce que je sais sur lui... »

Je continua, tournant mes yeux de félin vers cette fille qui fit partie de ce groupe de cinq demoiselles à tank.

Natsume... Tu te souviens quand j'ai dis que Zayro a peut-être croisé la route de ces cinq filles ? Je pense que c'est vrai... Et que c'est lui le responsable de leur séparation... Et peut-être de l'amnésie de Mako. Après tout c'est un homme redouté non pas sans raison... »

La souffrance de cette fille aux cheveux noirs... Ça ne pouvait être que lui. Qui pourrait donc s'attaquer à un groupe de filles perdues comme celles-ci ? Zayro, bien entendu. Il avait vu le tank, il était bien curieux de leur puissance... Il s'était manifesté et en a profité pour les tester... Et en voilà le prix.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1476
Yens : 545
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: L'Extermination des adorateurs du Z (quête)   Sam 29 Oct - 22:06








Sous le signe du Z

feat Ellen & Anglerfish Team
La dernière phrase prononcée par Natsume eut l'air de faire réagir Mako et plus en négatif qu'en positif. Même si la jeune fille affirmait le contraire, une douleur à la gorge était assez alarmante du point de vue de l'état dans lequel Natsume l'avait trouvée. Il posa sa main sur son front pour vérifier sa température mais, à cet endroit, c'était stable.

Tu es sûre que ça va ? Tu étais salement blessée à la gorge quand je t'ai trouvée. J'espère que la plaie est pas en train de se rouvrir.

Puis Ellen commença enfin à expliquer sa situation. Une quête consistant à éliminer des adorateurs rémunérée en argent et en info ? Kosaten était-il un monde de jeu vidéo ? Dans tous les cas, il fallait écouter attentivement ce qu'elle avait à dire. Si Zayro était dangereux, ses admirateurs devaient l'être tout autant. Puis la sorcière expliqua à Natsume que le Jinn avait peut-être rencontré l'équipe du panzer et que sa séparation et l'amnésie de Mako en étaient peut-être les conséquences. Le garçon à l'écharpe se retint de s'énerver de tout son être. Ellen avait raison, elle avait terriblement raison et le simple fait d'imaginer ce que ce "messager des enfers" avait pu faire aux autres filles donnait des nausées à Natsume. Serrant les poings et avalant sa salive, il finit par formuler :

Je... J'espère vraiment que tu te trompe Ellen.

Natsume avait enragé face à Rinkyu dans la forêt, il avait enragé, assuré que quiconque toucherait à ses proches le lui paierait très cher mais ce Zayro était assurément trop puissant. S'il avait réellement fait du mal à Mako, Miho, Saori, Yukari et Hana, le garçon à l'écharpe n'avait quasiment aucune chance de lui faire le moindre dégât. C'était si frustrant et Natsume culpabilisait encore de ne pas avoir suivi l'équipage lors de leur départ de Chikai. Mais il fallait redescendre sur Terre. Il prit une grande respiration.

Bon, changeons de sujet. Ellen, tu vas les attaquer ces adorateurs ? Fais attention à toi, on est encore pas mal limités par le sceau. Je t'aiderais bien mais il est hors de question de mettre Mako en danger.

Il se retourna vers Mako, elle lui semblait si fragile et comme Harall avait gardé son arme, elle n'avait aucun moyen de défense. Pourquoi ne pas lui acheter une arme pendant les courses à venir ?

Mako, il te faut de quoi te défendre. On va te trouver une dague ou un arc pendant les courses, comme tu préfère.

Kosaten était vaste et dangereux et un Natsume bien qu'excellent ange gardien n'était pas une protection suffisante pour Mako, elle devait pouvoir riposter en cas d'attaque.

Ellen, tu sais s'il y a un marchand d'armes dans les environs ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'Extermination des adorateurs du Z (quête)   Sam 29 Oct - 22:56



L'Extermination des adorateurs du Z
feat. Natsume Naegi et Ellen



Reizei Mako
Assomée à l'arrière d'un cheval



Une mauvaise idée

Il était maintenant évident que la blessure que la jeune fille venait de traduire était bien plus grave que ce qu'elle laissait entendre... Et même si le temps avait eu l'effet de la soigner, elle resterait à jamais ainsi, comme une cicatrice. Elle avait compris que son corps n'était pas ce qu'il y avait de particulièrement robuste, bien au contraire... Elle était assez fragile, telle une poupée de porcelaine qu'un simple faux mouvement risquerait de briser éternellement. Mais si c'était le cas de son corps, sa force mentale était plus grande, bien que restant celle d'une humaine, qui n'avait que très peu de souvenirs. Pourtant, même si elle allait mal, même si c'était difficile, elle faisait de son mieux pour aller de l'avant. Mais étais-ce suffisant ? Car si la jeune fille disait aller bien, elle avait inquiétée ses deux interlocuteurs, particulièrement l'androgyne, qui ne put s'empêcher d'évaluer rapidement son état...

Si elle resta immobile pendant cette opération, elle ne put s'empêcher de marquer un soupir lorsqu'il retira sa main après avoir exprimé ses inquiétudes. Elle même ne savait pas pourquoi elle avait eu si subitement une telle douleur, mais en se massant un peu le coté de la gorge, elle ne fit rien d'anormal. Certes, sa peau était encore assez fine à cet endroit, mais rien qui ne pouvait provoquer une perte momentanée de souffle... Il allait falloir donc surveiller cette blessure avec encore plus d'application, quitte à consulter un médecin... Mais leurs réserves d'argent n'étaient pas infinies... Et cela avait le don d'angoisser la jeune fille, qui s'en voulait d'être un poids et un motif de dépense d'argent, même si c'était sa santé qui était en jeu...

Toutefois, ce fut une étrange information que la sorcière énonça. Elle était donc venue ici pour s'occuper d'une secte ? Elle avait du courage, même si éliminer montrait clairement ses intentions : elle n'allait pas là-bas pour leur demander d'arrêter ou bien pour les jeter en prison... Elle allait là-bas... Pour régler ce qui s'apparentait comme un problème de manière définitive... Et la lycéenne ne put s'empêcher de détourner le regard, n'ayant pas encore les épaules suffisamment large pour accepter qu'une personne puisse en tuer une autre... Cela faisait peut-être même de la jeune fille une complice ? En tout cas, elle ne souhaitait pas être mêler à cette histoire, déjà que la nouvelle que cette sorcière mangeait des gens avait du mal à passer... C'était peut-être la goutte de trop.

Mais ce fut la suite qui néanmoins, même s'il n'y avait absolument aucune preuve, qui la fit frémir de nouveau. Encore une fois ce Zayro... Et donc il avait put croiser... La route de Mako ? Avant qu'elle soit amnésique ? Et donc il pourrait responsable de l'amnésie et des blessures de la jeune fille... Mais alors pourquoi s'était-elle retrouvée seule au sommet d'une colline ? Et qu'avait-il fait aux autres ? C'était des questions qui inquiétèrent de plus belle la jeune fille qui ne put que soupirer. Même si c'était des inconnue pour le moment, elle souhaitait les voir, elle souhaitait apprendre qui elles étaient, et qui la nommée Reizei avait put être... Mais ce fut en tout cas d'une voix assez basse qu'elle répondit, soupirant un peu :

C'est une théorie, mais elle comporte beaucoup de points non élucidés, et aucune preuve ne peut l'etayer. Bien que je sois curieuse dessus, je... N'ait pas vraiment envie d'être confrontée à lui, ni à des hommes le vénérant...

Si une chose qu'elle avait bien comprise en tout cas de cette discussion, c'était que le nommé Zayro n'était pas quelqu'un de fréquentable... Il semblait être un homme dangereux, et la jeune fille n'avait pas du tout la prétention ou l'audace de vouloir le rencontrer. Etais-ce une sage décision ? Probablement, mais une autre bonne idée fut le refus de l'androgyne, qui refusait de prendre des risques aussi elevés... Et puis, il disait être limité par le sceau en plus, ce qui inquiéta tout de même Mako, voyant que seule Ellen allait y aller. Mais bon, en tant que sorcière, elle devait bien avoir des ressources cachées, et il était probable que ces bandits aient à la craindre.

Puis, la jeune fille ne fit qu'un signe de tête à la proposition de l'androgyne, pour l'armer. Encore une dépense, mais Kosaten semblait être un endroit très dangereux... Pourrait-elle vraiment utiliser une arme en plus ? Probablement que non, n'étant pas assez forte pour prendre la vie de quelqu'un... Mais au moins pourrait-elle tenter d'intimider si elle était menacée ? Et puis, il y'avait Natsume, qui était en mesure de la protéger...

Finalement, elle indiqua d'un signe de tête qu'elle allait se rafraîchir un peu le visage, ayant besoin de penser à autre chose qu'à ce Zayro et à ses blessures. Il avait encore du chemin avant Chikai, et il fallait qu'ils s'organisent, et non pas qu'ils choisissent de se dérouter à la première escale ! Mais seulement, alors qu'elle approchait d'une petite fontaine, un coup violent dans la nuque lui fit cracher l'air de ses poumons en même temps qu'un peu de salive, et elle sombra en à peine moins d'une seconde dans l'inconscience... Elle avait fait l'erreur de se séparer, et en payait le prix

Et les autres purent rapidement constater cela, lorsqu'ils virent débouler juste devant eux plusieurs cavaliers à l'allure de mercenaire ou de bandit, fonçant à vive allure sans rien respecter. Leurs habits, sales et poussiéreux, étaient bien loin des nuances blanches recommandées ici... Mais ce qui pouvait attirer le plus l'oeil, c'était le corps de la Reizei, assommée et attachée, à l'arrière d'un des cavalier. Oui, c'était un enlèvement, et la lycéenne devenait en quelque sorte la princesse à sauver.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2053
Yens : 1056
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 164
Nombre de topic terminé: 83
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Ellen † Satan impitoyable †

-



MessageSujet: Re: L'Extermination des adorateurs du Z (quête)   Mar 1 Nov - 10:09



feat. Natsume & Mako
Folie...
Je les voyais, ils avaient l'air si proches... Enfin, Natsume avait vraiment l'air attaché à cette fille. L'androgyne s'inquiétait, il la questionnait si ça allait, et étrangement une aura chaleureuse s'émanait de cet être. Je ne m'étais pas trompée. Il ressemblait définitivement à ma chère Viola. Il se comportait de la même manière — peut-être pas avec les mêmes gestes, mais les mêmes paroles et le même air au visage — et ça me réconfortait. Elle était là, près de moi, même si réellement elle ne l'était pas. Je la sentais. Peut-être n'était-ce qu'imagination, un fantasme de ma part, mais c'était quelque chose d'agréable. J'avais toujours pensé qu'elle était un réel stimulant. Elle me disait souvent « N'oublie pas tes médicaments ! Tu sais que c'est pour ton bien », mais je n'en avais besoin. Elle était là, et c'était amplement suffisant.  

Discrètement je laissais un sourire tendre se dessiner à mes lèvres. Mes yeux plissés, je les regardais. Enfin, mon ouïe ne fut pendant un moment. Soudainement je me réveilla indépendamment, me disant profondément que j'avais peut-être raté quelque chose d'important. Ainsi je voyais la jeune Mako s'en aller, j'avais l'air perdue. J'étais terriblement rêveuse, et j'espérais que dans l'avenir cela ne me coûterait cher. J'acquiesça, me donnant l'idée qu'elle était tout simplement partie se rafraîchir les idées, après tout j'avais donné une hypothèse fragile, et elle était amnésique... Je pouvais comprendre que c'était dur de ne pouvoir se souvenir de rien. 

Je tourna mon regard doré vers le Naegi, l'air anxieuse un court moment. J'avais un mauvais pressentiment. Et puis je songeais... Et me disait que Mako était seule, et qu'elle n'avait rien pour se protéger ! Même si elle n'était pas très loin, je restais douteuse. Je ne voulais pas qu'ils se séparent. D'une certaine manière je voyais Viola et moi... En eux. Et s'ils venaient à se quitter... Cela me briserait le cœur. Ah, si ridicule... J'étais tant puérile intérieurement...

« Hey... Elle en met du temps, tu trouves pas ? »

Mon stress s'intensifiait. Puis sa croissance quadrupla lorsque j'entendis au loin un des bruits réguliers, des sabots, des chevaux au galop. Je me retourna et vis ce que j'avais redouté : une cohorte de bandits dont l'un d'entre eux qui avait Mako attachée à l'arrière. Mon instinct me disait de les suivre, et même si j'avais l'habitude de réfléchir avant d'agir... Mon cœur et ma raison ne firent plus qu'un. 

« GRRRAAAAARRRGHH !!! »

Avais-je hurlé avant de courir à grande vitesse. J'avais récupéré peut-être que peu de ma magie depuis la dernière fois mais assez pour courir aussi vite que ces équidés. J'étais si rapide à l'époque... J'arrivais à ramper parterre et égaler la vitesse de ma chère Viola en course. 
Je bondis ainsi sur l'un des chevaux, provoquant alors la colère du cavalier. Vivement je lui pris le cou, mes yeux virant au rouge. Je n'avais peut-être point faim, mais j'adorais voir le sang gicler. J'étais si excitée... Je planta alors mes griffes dans sa chair sous ses râles d'agonies qui m'exaltaient d'avantage, lui arracha petit à petit la gorge, et vu que cela ne suffisait pas, je brisa le dernier fil de mes crocs. Je lui avait ôté la tête... Le cheval courait, j'étais debout et affichait mon crime à tous ses compagnons. Le corps inerte du malfrat vint s'écrouler au sol, gênant le cheval qui vint tomber à son tour. Je sauta, atterris au sol, grognant et haletant. Les autres étaient horrifiés, mais s'en étaient allés. Un message qui disait qu'ils allaient vite voir noir. Et ce n'était pas qu'une blague. 

Le sang ruisselant à mes mains, je le regardais. Je rougissais, j'aimais l'admirer. Toutes mes dents s'étaient aiguisées, ma mèche ne me gênait plus... Mon sceau brillait, je souffrais, et pourtant riais. Cet œil maudit saignait à flot, ça faisait si longtemps que j'avais point ressenti cela... Cette envie... Cette terrible envie de meurtre... 
Mes doigts tremblaient, j'avais encore des morceaux de chair dans ma bouche. Je me délectais de cela, je mâchais, savourant ce goût si adoré... Je ne regrettais rien. Non, parce que j'avais tué pour le bien, non ? Rocky me l'avait dit, il m'avait dit que je ne gênerais personne si j'exécutais que de vils personnages... C'était ce que j'avais fait...  Alors pourquoi me sentais-je étrangement coupable ? 

Je regardais Natsume, mes yeux reprenant de leur couleur d'origine. J'avais l'air horrifiée. Mais par qui ? Par quoi ? Évidemment, de moi-même. J'étais redevenue la bête que je ne voulais plus être. Ce liquide rouge dégoulinait entre mes lèvres, finissant une nouvelle fois en gouttes depuis mon menton... Il se fondait à la couleur sombre de mon rouge à lèvre. Je ne souhaitais plus voir cela... Et pourtant. 
Mon visage se refroidit brutalement. Ma frange se mit à occulter mes yeux d'obscurité.

« N–Natsum... Natsume... Il faut... Il faut... 

Je grogna une nouvelle fois avant de relever les yeux vers l'androgyne à écharpe : 

Il faut qu'on la retrouve. 

Je continua, finalement bien droite, fière mais grave.

Je peux percevoir l'aura de Mako. Il faut qu'on se dépêche. »

J'avais peut-être tué l'un d'entre eux... Je leur avais peut-être fait une menace des plus graves. Mais... Ils étaient encore nombreux. Et je le savais très bien. Je ne pouvais pas m'occuper d'eux seule. Du moins, pas sans avoir retrouvé tous mes pouvoirs...


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1476
Yens : 545
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: L'Extermination des adorateurs du Z (quête)   Mar 1 Nov - 17:23








Sous le signe du Z

feat Ellen & Anglerfish Team
La situation était d'une ironie sans nom. A peine Mako avait-elle évoqué son non-désir de rencontrer Zayro et ses sbires qu'elle s'éloigna sans dire un mot.

Eh ! Fais attention ! T'éloigne pas trop !

Mais c'était trop tard, l'adolescente était déjà assez loin et quelques secondes plus tard à peine, des cavaliers passèrent. Mais si ce n'était que ça, il n'aurait pas été utile de le préciser. A l'arrière de l'un d'entre eux, Mako était accrochée, inconsciente.

Tandis que d'un hurlement déchirant, Ellen était déjà partie à leur poursuite, les yeux, l'esprit, le corps de Natsume s'emplissait de rage, de haine et d'inquiétude. Ses yeux s'ouvrirent en grand laissant transparaître toutes ces émotions d'un coup. Puis il se mit à courir, courir vite, courir si vite qu'il rattrapa les cavaliers et Ellen avec un grande facilité.

Il ne faisait pas attention à la folie meurtrière de la sorcière pour la simple raison qu'il était dans le même état. Les deux extrémités d'Erimaki s'enrouèrent sur les pattes de l'un des chevaux, le faisant chuter. Mais ce n'était pas celui du kidnappeur. Le cavalier tomba au sol et Natsume fonça sur lui tandis que son écharpe formait une grande pique autour de son bras qui vint comme par réflexe se planter dans l'abdomen de l'homme encore au sol. La douleur était telle que dans un dernier cri d'agonie, il perdit la vie. Natsume venait d'ôter la vie de quelqu'un, il venait de tuer...

Il était prêt à repartir quand il entendit enfin la voix d'Ellen. Erimaki reprit sa forme initiale et Natsume observa la zone du regard, voyant son oeuvre et celle d'Ellen. Il savait que pour elle c'était normal mais pour lui, c'était impensable. Jamais il n'avait tué. Il tomba à genoux au sol, coincé par la panique de l'enlèvement et celle du meurtre, de son meurtre. Il se tenait les bras, les yeux emplis de peur, de culpabilité et d'incompréhension.

Mako... Non... J'ai tué quelqu'un ? Je... Je vais être puni ? Je veux pas être puni... Ca fait mal... Rendez-moi Mako, pitié, ne me l'enlevez pas... Mako... Mako... Ah... Aaaaaaaah...

Ses yeux se fermèrent, des larmes coulèrent et soudain, du plus profond de son crâne, une voix raisonna, un voix qu'il connaissait bien, très bien même.

"Arrête de faire ton gamin ! Tu culpabilisera plus tard ! T'as une Mako à sauver alors fonce !"

Oui, du centre de la plaine verdoyante, bien loin de Fuki, Harall semblait avoir entendu les pleurs de Natsume. Etait-elle capable de télépathie ? Peu importait. Ce qui était important était qu'elle lui avait envoyé un message. Et ce message avait été reçu. Erimaki se changea en main et mit la plus grande claque qu'il n'ait jamais subi à Natsume. L'adolescent se releva, il avait toujours tant d'émotions dans le regard, son corps et sa voix tremblaient toujours autant mais il avait les idées à peu près en place. Il se tourna vers Ellen.

Je... Je nous ai assez fait perdre de temps, il faut filer ! Vite ! Mako est en danger ! Elle a besoin de moi !

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'Extermination des adorateurs du Z (quête)   Mar 1 Nov - 22:33



L'Extermination des adorateurs du Z
feat. Natsume Naegi et Ellen



Reizei Mako
Attachée à un arbre



Captive

Ce fut avec un immense mal de crane que la jeune fille reprit conscience. A l'arrière de son crane trônait une bien belle bosse qui mettrait des journées à se dissiper dans le meilleur des cas. Normalement, elle n'en garderait aucune séquelle ni aucune cicatrice... Cependant, rien ne lui garantissait pour le moment que la suite n'allait pas lui en créer des tonnes... En effet, ses mains étaient attachées au dessus de sa tête, alors qu'elle était agenouillée à terre. Essayant de comprendre ce qu'il se passait, la sensation du bois contre ses mains lui fit savoir qu'elle était coincée à un arbre... Et alors que sa vision se faisait de moins en moins floue, plusieurs rires et sifflements lui firent comprendre qu'elle n'était pas seule...

En effet, il y avait bien plusieurs individus, au minimum trois qu'elle en dénombrait, mais d'autres bruits à l'extérieur semblait lui faire comprendre qu'il y avait probablement d'autres personnes. Et même affaiblie, elle comprenait immédiatement ce qu'il s'était passé : Imprudente et isolée, la jeune fille avait été assommée par ces bandits, qui l'avait ensuite enlevé au nez et à la barbe de ses amis et des gardes. Où étaient-ils ? Bien qu'elle ne connaisse Ellen que depuis peu et qu'elle ait eu une image mitigée de la sorcière... Elle avait bien envie de la voir actuellement, et si possible libre...

Mais elle n'avait même pas eu le temps de réagir ou de prendre la parole pour demander où elle était et ce que voulaient les individus que l'un d'entre eux s'approcha. Il était à vrai dire méchamment balafré au niveau du visage. Ses cheveux, couverts de craies, sentaient très mauvais... A moins que ce ne soit son odeur habituelle, mais... elle ne préférait pas savoir. Ses dents étaient jaunis à l'inverse de ses cheveux, et incomplètes bien souvent... Mais ce qui inquiétait le plus la jeune fille, c'était un poignard appliqué contre sa gorge, alors que l'homme se léchait les babines tel le pervers qu'il était !

"Alors ma jolie, on s'éloigne de ses bergers ? C'est dangereux tu sais, il y a des gens mal intentionnés ici, mais ça, tu en es consciente maintenant !" Il disait ses mots tout en essayant de passer son genou entre les jambes fermées de la Reizei, qui résistait comme elle pouvait. "Allez, il serait bête de te brutaliser tout de suite ! Nous avons un long voyage jusqu'à Fuyu qui nous attend, et je suis sûr que notre maître sera ravi d'avoir quelqu'un comme toi, de si... Spécial !"

Qu'est-ce que la jeune fille avait de spécial ? Qu'elle était une élue ? Qu'elle venait d'un autre monde ? Ou bien qu'elle était amnésique ? Ces trois choses là étaient rare mais... Est-ce qu'ils justifiaient vraiment... Tout ceci ?

Qui... êtes vous ?


Malgré la situation qui avait tout pour être désespérée, la jeune fille gardait au maximum son calme, essayant de gagner un peu de temps, seconde par seconde, espérant que cela serve à quelque chose... Car c'était sur qu'elle ne pourrait pas se sortir seule de cette situation...

"La bande du Z, vous ne connaissez pas ? C'est bien dommage poru vous, car vous allez apprendre à nous connaître... et à nous détester !" Dit-il en approchant son visage de celui de la jeune fille pour tenter d'abuser d'elle, mais c'était sans compter sur la pugnacité de la jeune fille, qui malgré sa situation délicate, n'hésita pas un seul instant à mettre un coup de boule sur le visage de cet homme, avant d'être de nouveau menacer au point qu'un mince filet de sang coulait le long de la lame de cet homme. "Tu veux résister ? Ça sera parfait..."


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2053
Yens : 1056
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 164
Nombre de topic terminé: 83
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Ellen † Satan impitoyable †

-



MessageSujet: Re: L'Extermination des adorateurs du Z (quête)   Jeu 3 Nov - 18:33



feat. Natsume & Mako
Sauvetage...
Je le vis assassiner l'un d'entre eux. 
Il avait planté son démon-écharpe changé en stalactite de soie dans le dos de sa cible. Cette créature s'était enfoncée dans sa chair dans une myriade de cris épouvantables mais harmonieux. Ah, mon esprit me joue des tours... Encore cette folie qui ne veut s'en aller ! 
Il haletait, il avait donc receler cette partie de lui si bien qu'il était stupéfié de son crime. Il avait reculé, frôlé de tomber... Il était horrifié de lui-même. Il se sentait étrange... Comme un monstre. Je pouvais le ressentir. Je vivais la même chose que lui après tout. Cependant je n'étais aussi choquée par ce genre d'acte que lui maintenant. Un rictus vint parvenir mes lèvres ensanglantées. Je nettoyai une nouvelle fois ma bouche de ma langue, vivement. Ainsi je le regardai, lui, ce candide personnage, en plein remords. 

Il croisa mon regard, je ne fus surprise de le voir aussi mélancolique. Il avait l'air perdu, et pourtant il gardait cette part de détermination (hin hin) en lui. Il voulait les retrouver, ces malotrus, et je le comprenais tout à fait. Je vins acquiescer de la tête en guise de réponse avant de bellement me redresser, et de lui faire un signe par le regard de partir. Je partis en courant, je lui avais déjà dit que je ressentais l'aura de sa bien aimée, il allait sûrement me suivre. Je perçais cette aura... Elle n'était pas si loin. Accélérant la cadence je vins arriver en pleine forêt. Je pouvais maintenant sentir d'autres auras autours de celle que je suivais. Je restai éloignée, prudente, ce que ne fut point la jeune Mako. Mon instinct m'ordonnait de la retrouver, de les faire se revoir... Natsume et elle. Je me sentais si concernée... Comme si Viola et moi étions ces deux jeunes gens. Mes yeux se plissèrent, ce regard bestial que je possédais fixant les malfrats aux alentours. J'avais une affreuse envie de tous les détruire. Je ne voulais les voir encore respirer, je voulais les voir souffrir. Et pourtant je ne fis rien de tout cela. Je réfléchissais à la situation. J'attendais que le Naegi propose quelque chose... Mais vivement, je lui dis par chuchotements : 

« Tu t'occuperas des sentinelles pendant que je me chargerais des autres... »

Je regardai cet homme borgne qui tenait un sabre à sa main droite. Il avait l'air bien plus puissant que les autres. Il était devant la princesse la sauver. Comme dans un jeu vidéo... Ça faisait trop longtemps que je n'avais pas attaqué plus d'une personne à la fois. 

« Il faut rester éloigné de celui-là... Il a pas l'air commode. Tâche de faire ça sans bruit. »

C'était ridicule. Tous ces gens étaient avaient l'air vils. Mais je disais ça pour prévenir l'androgyne. Son aura était bien plus forte que celle des autres. Il fallait s'en méfier. 
Je posai alors mon regard sur le jeunot. Je patientais d'une adhésion impatiemment.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1476
Yens : 545
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: L'Extermination des adorateurs du Z (quête)   Jeu 3 Nov - 19:34








Sous le signe du Z

feat Ellen & Anglerfish Team
Le mot était lancé, Ellen était partie devant et Natsume restait planté là, reprenant son calme peu à peu. Enfin, ses yeux redevinrent mi-clos, son coeur était calmé mais cela n'allait pas durer s'il ne sauvait pas Mako rapidement. Il reprit donc sa course pour rattraper la sorcière.

Il arriva enfin à la position d'Ellen, dans une forêt. Vu qu'il courrait vite, il dut freiner sa course avec Erimaki. Il se plaça derrière la sorcière qui lui donna des directives : Distraire les sentinelles discrètement et éviter d'attirer l'attention de l'un des malfrats en particulier. Natsume acquiesça rapidement avant d'aller s'enfouir dans un buisson et d'enfoncer les deux extrémités de son écharpe dans le sol pour les faire ressortir aux pieds de deux des sentinelles. L'objectif n'était pas de les saucissonner cette fois-ci. Les extrémités de tissus coulissèrent le long de leur corps jusqu'à atteindre la nuque et d'entourer complètement leur crâne.

Leurs cris étaient désormais étouffés et ils n'y voyaient plus rien. Natsume les tira jusqu'à son buisson avant de les entraîner au sol et de leur mettre deux violents coups sur les tempes de façon à bien les assommer. Le tout sans bruit aucun. Le garçon à l'écharpe n'avait aucune compétence dans l'assassinat mais sa partie de cache-cache dans la forêt des territoires neutres lui avait donné quelques pistes de discrétion et de diversion. Il n'aimait pas non plus agir en fourbe, il aimait se battre en face et les duels épiques de jeux vidéo et mangas mais pour sauver Mako, il allait falloir mettre de côté son aspect loyal.

Tout cela était bien beau mais il y avait 6 sentinelles en tout et l'utilisation d'Eri-Spear (la pique) et d'Eri-Digger (Le serpent souterrain. Oui, il est temps que j'utilise les noms de mes techniques HA !) avait pompé une bonne partie de l'énergie de Natsume. Il cachait sa forte respiration dans son écharpe, bien conscient que ce n'était pas fini. Il plongea sa main dans sa sacoche à gyozas avant d'en avaler un silencieusement. De quoi le remettre au moins un peu sur pieds. Il était tant de tenter une approche moins coûteuse en énergie. De simples Eri-Hand auraient fait l'affaire.

Il changea donc de buisson en faisant bien attention à ne pas faire de bruit et en faisant battre vivement Erimaki de bas en haut pour faire croire à un oiseau qui s'envole. L'arbuste choisi cette fois-ci était parfaitement placé car derrière deux autres sentinelles. L'idée était de trouver un moyen de les éliminer sans faire de bruit. Il changea les extrémités de son écharpe en Eri-Hand (les mains) et assomma les deux sentinelles. Les deux ? Non. L'attaque avait été trop peu puissante et le second ennemi se releva rapidement avant de hurler :

INTRUS ! Restez sur vos gardes !

Merde ! Repéré !

A partir de là, la meilleure diversion possible était de se montrer. Natsume se leva hors du buisson avant d'asséner un puissant coup d'Eri-Hand à la sentinelle. La puissance de l'attaque n'était pas contrôlée et le "crac" qui avait accompagné le mouvement indiquait qu'une nuque avait été brisée. Natsume avala sa salive avant de hurler à son tour :

Par ici les abrutis ! J'vous attends !

Il n'en fallu pas plus pour que les ennemis restants, sauf deux se regroupent autour du garçon à l'écharpe, y compris celui qu'il ne fallait pas alerter... Au moins, Ellen avait le champ libre pour libérer Mako. Natsume n'en fit pas mention, les ennemis ne devaient pas savoir qu'elle était là. Il se mit à courir tout droit dans la forêt. Après tout, on finit toujours par heurter quelque chose en fonçant tout droit... Mais le but était ici que ce soient les ennemis heurtent les troncs.

Afin d'assurer une sécurité, Natsume prit une impulsion pour s'accrocher à une branche d'arbre. Pas de chance, l'une des sentinelles avait un arc et commençait à lui tirer dessus. Il esquivait comme il pouvait mais il allait finir par tomber. Il fallait fuir loin, très loin. Et la solution était à quelques mètres à peine : Une ruche ! La suite, on la connait, la ruche tomba sur les ennemis qui commencèrent à se disperser dans la panique.

Note aux kopins !:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'Extermination des adorateurs du Z (quête)   Jeu 3 Nov - 21:34



L'Extermination des adorateurs du Z
feat. Natsume Naegi et Ellen



Reizei Mako
Attachée à un arbre, couverte de blessure



Torture

En a peine quelques secondes, la situation assez critique changea brutalement. Il avait suffit d'un cri, d'un seul et unique bruit pour que tous les hommes de l'endroit se retrouvent être aux aguets, en proie à une légère panique mais surtout une cruelle et horrible frénésie ! Un intrus signifiait un téméraire, qui signifiait un adversaire... Qui n'était qu'un sac de frappe sur patte, un individu qui serait bientôt cloué et empalé, après avoir subis moult tortures et autre châtiments. La jeune fille, oppressé, eu le droit à un temps mort alors que cette excitation morbide les envahissaient. Ils étaient attirés par le sang, et ils n'eurent pas besoin d'entendre les paroles de celui qui s'apprêtait à abuser de la jeune fille pour se lancer à l'attaque :

"Allez-y, chargez chiens ! Trouvez et découpez cet intrus ! Faites-en gicler le sang et sortir ses organes ! Faites en sorte que sa vie quitte son corps ! Vous deux, restez ici, et surveillez notre invitée... N'hésitez pas un seul instant à la faire couiner !"


Libérée d'un de ses bourreaux, mais voilà que les deux autres s'approchaient, l'air sadique et pervers. Avait-elle gagnée au change ? Elle ne le savait pas, mais la situation dans laquelle elle se trouvait maintenant était encore plus difficile... Car... Elle se doutait bien que ce qu'avait dit le chef... N'allait pas consister en de simples chatouilles... Elle allait être mutilée, blessée... Ou pire, quelque chose d'horrible, dont les journaux parlaient parfois... Est-ce... Qu'elle allait connaître le même sort ? Non ! Elle le refusait totalement ! Mais elle aurait beau se débattre, de toutes ses maigres forces, elle ne pourrait rien face à deux adultes dont le seul et unique talent était la violence. Il ne lui restait plus qu'à addresser des prières, qu'importe le dieu qui les entendrait... Elle était après tout une élue de Manshe, du serpent ! S'il existait, s'il avait vraiment été responsable de l'arrivée de la jeune fille dans ce monde, alors... Qu'il montre qu'elle disposait de son soutien, par pitié !

Mais rien. Les deux hommes s'approchaient, bavant presque à la vue du corps captif et encore pur de la jeune fille. Cela avait beau être la panique dans le camp, suite à une intrusion, ils... Avaient trouvés un autre moyen pour déverser toutes leurs pulsions, et ce n'était pas à l'aide d'un psychologue... L'un d'eux était armé d'une hache courte, mais c'était sur le premier, le plus avancé, qui lui armé d'un arc et d'une dague, qui dégaina cette dernière en commençant à la lécher du bout de sa langue.

"Tu va voir... Comme l'a demandé le chef, on va bien s'occuper de toi. Je me demande combien il faudra de coup pour que tu ouvres toute seule tes jambes !"

A peine avait-il fini sa phrase que son camarade se mit à grandement rire, et qu'il se jeta, arme e, avant, vers la jeune fille, lui coupant infligeant une belle entaille sur le bras gauche, qui fit pousser un petit cri de douleur à la jeune fille, avant qu'elle ne serre les dents, fronçant les sourcils. Contre qui était-elle énervée ? Ces hommes ou elle même pour s'être fait capturée ?  Probablement les deux, mais elle... Elle devait résister, même si cela allait se faire dans la douleur, dans le sang et dans les larmes...

Une autre attaque, encore une autre, puis une autre... Les coups pleuvaient, parfois des simples entailles, parfois des coups de pieds ou de poings sur son corps. Couverte de bleu, et de coupures, la Reizei tremblait, de douleur, et de pleurs. Elle priait pour que cela cesse, pour que ce cauchemar prenne fin, mais pourtant... Il ne s'était passé que quelques minutes, tout au plus... Et cela avait été une éternité dans l'esprit de la jeune fille, qui... Ne voulait pas se résoudre à ça... Qui ne pouvait pas... Seulement, l'homme en face d'elle semblait patience, comme l'indiquait son regard énervé et ses paroles :

"Suffit de ce petit jeu ! Si tu refuses que les choses soient douces, alors on va employer la manière forte !"
Cracha-t-il avant de foncer, lame en avant, vers la jeune fille, visant le coté de son ventre pour lui planter sa dague. Seulement, par chance, la jeune fille avait eu le courage de se décaler, animée par une volonté... Quasi-divine. Etait-elle soutenue par Manshe contre les ennemis de sa faction ? Personne ne le savait, mais ce n'était pas pour ça que tout ça se stoppe... La lame avait beau s'être enfoncée de quelques centimètres dans le bois... L'adversaire, après une vaine tentative de la retirer, donna un coup de pied au visage de la jeune fille, la faisant cracher un peu de sang... Elle arrivait au bout de ses forces...  Combien de temps pourrait-elle résister, seule ? Personne ne le savait...


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2053
Yens : 1056
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 164
Nombre de topic terminé: 83
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Ellen † Satan impitoyable †

-



MessageSujet: Re: L'Extermination des adorateurs du Z (quête)   Ven 4 Nov - 12:05



feat. Natsume & Mako
Ne pas mourir maintenant...
Je l'eus vu s'en allé furtivement. Tout laissait à croire qu'il y arriverait. Il était déterminé à sauver sa chère et tendre, comme je l'aurais pu faire pour Viola. Et pourtant, je n'y croyais pas. C'était trop beau pour être vrai. 
Ainsi je regardai tout ce spectacle qu'avait causé le Naegi. Cet androgyne n'avait pas réussi à agir discrètement... J'espérais qu'il ne se fasse retrouvé et... Tué. Ah, mais que dis-je ? Je n'ai point le droit de songer ainsi... Je le savais. Je savais qu'il était fort, qu'il ne se laisserait pas faire. C'était Natsume. Et je priais pour lui. Je priais, je voulais que Manshe me pardonne juste pour cette fois et vienne aider ce jeunot. Je voulais y arriver... Je voulais sauver Mako. Avec lui. Quoi qu'il en coûte. 

Je posa alors mes yeux de félidé sur l'humaine. Il restait deux hommes. L'un possédant une arme à flèches à grande portée, et l'autre une énorme dague. Le chef s'en était allé aider les autres. Je regardai, les yeux écarquillés la scène où ils ricanaient, celui possédant l'arme blanche lui assénant des coups inlassablement. Ma rage grandissait, je ne pouvais me retenir plus longtemps. Ainsi, lorsque l'autre vint tenter de lui donner un coup presque fatal, je bondis hors de ma cachette, plus sombre que jamais. Cette douleur... Celle que je croyais disparue pour toujours... Était bien là, plus forte que jamais. 
Mes yeux saignèrent à flot, ils tombèrent, roulèrent sur le sol... Je me retins d'hurler pour le bien de Mako. Je saignais maintenant de la bouche, puis des jambes. C'était un affreux spectacle. Mes dents s'aiguisèrent une nouvelle fois. J'étais juste derrière ces êtres que je considérais désormais comme vulgaires proies. Je vins haleter, réveillant les deux hommes. Ils se retournèrent, je pris chacune de leur tête pendant qu'ils tentèrent de se défendre : l'un me plantait sa dague partout sur mon corps, effrayé, l'autre, enragé, voulait se libérer par coups de poings dans le ventre de genoux sur le côté. J'avais l'air si impassible. Et pourtant je souffrais. 

Je faisais se frapper leurs têtes si fort qu'ils se mirent à saigner. Je continuais, stoïque. Ils hurlaient, et j'étais muette. Ils continuèrent à se défendre, mais ils s'arrêtèrent à force. Ils voyaient plus que la mort face à eux. Je continuais encore et encore. Je commençais à m'amuser malgré cette douleur plus qu'intense partout sur mon corps. Leurs crânes se brisèrent, j'arrachais leurs visages. Je leur brisai la mâchoire avant de la déchirer. J'éclatai leurs yeux, me délectant de leurs restes. Leurs cadavres s'écroulèrent, se noyant dans leur propre sang. Mon corps tremblait, trempée de ce liquide de vie. Je frôlais de tomber, je m'avançais, les jambes vacillantes. Je la libérai, puis la regardai. Je saignais encore. J'étais blessée de partout. Je la voyais, et pourtant j'avais tout pour être aveugle. 

« Gnnnaaaarrrrkkk... Ça.... Ughh... Va... Aller...?... »

Ainsi je tombai devant elle, inconsciente. J'espérai que ce peu de magie qui me restait viendrait faire mon corps se régénérer...   
J'espérai aussi que Natsume arriverait à détruire le chef... 
J'espérai ne pas mourir maintenant.
Viola...


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1476
Yens : 545
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: L'Extermination des adorateurs du Z (quête)   Ven 4 Nov - 16:40








Sous le signe du Z

feat Ellen & Anglerfish Team
Natsume avait-il réussi à se débarrasser de ses poursuivants ? Il fallait croire que non. Du haut de sa branche, il voyait que les abeilles sorties de la ruche avaient presque toutes disparu mais personne en vue. Il décida d'attendre un peu avant de descendre de l'arbre. Quelques secondes passèrent et puis "BONK", un grand coup avait fait trembler l'arbre et tomber le garçon à l'écharpe. Au pied de l'arbre, la chute avait été difficile et il n'arrivait pas à se relever à cause de son énergie presque totalement à plat. Et le dernier gyoza dans sa sacoche était un test beaucoup trop dangereux pour le manger en cas d'urgence. Un gyoza empoisonné.

A peine quelques secondes plus tard, quelqu'un arriva face à Natsume, totalement sans défense. C'était celui à éviter, il avait un grand sourire victorieux mais, avant de dire quoique ce soit, il donna un grand coup de pied sur le torse de Natsume. Heureusement qu'il était coriace. Après tout, il s'était fait frapper toute sa vie. Voyant le manque de réaction de l'adolescent, l'ennemi remit un autre coup qui aurait cassé les côtes de n'importe qui de normalement constitué, ce qui n'était toujours pas le cas de Natsume. Mais cela lui fit cracher du sang.

Ah bah quand même ! Alors, une dernière volonté ? Je l'accomplirai pour moi quand t'auras assez de blessures !

Dans... ma sacoche, il y a... un gyoza... Je veux juste... le manger...

Ah ! J'aurai un truc à me mettre sous la dent quand tu seras couvert de plaies alors !

Sur ces mots, il commença à observer le corps immobile du garçon à l'écharpe, son couteau à la main il désigna au hasard un endroit : Le haut de la cuisse gauche. Un grand coup de couteau, une plaie qui mettrait un temps à se refermer sans pour autant attaquer l'os. Puis d'autres coups de couteau : les bras, les pieds les mains, tout était recouvert de plaies. Natsume avait du mal à respirer et les larmes aux yeux. Il avait réussi à se retenir de crier pendant tout ce temps et enfin, l'ennemi avait fini.

Bon, maintenant à table ! Je te termine après !

Il arracha violemment la sacoches à gyozas de la hanche de Natsume avant d'avaler le dernier tout rond.

Oh ! Mais je le connais ce goût ! C'est un champignon aphrodisiaque ! Je vais pouvoir tirer un coup en plus ! Ecarte les cuisses !

Tu sav-tu savais qu'il y avait trois variétés de ce champi-de ce champignon ? Il y en a une normale et comestible, une autre aphrodisiaque comme tu dis et la dernière est... Très toxique.

L'ennemi bouillonnait de colère, il était prêt à asséner le coup fatal à Natsume mais son geste fût interrompu par une forte douleur au niveau du ventre. Il lâcha le couteau et tomba à genoux sur le sol, se tenant l'abdomen. C'était l'occasion d'utiliser le peu d'énergie restante à Natsume. Il fit apparaître deux Eri-Hand avec lesquelles il agrippa les deux jambes de l'ennemi puis, difficilement, il commença à serrer... Serrer de plus en plus fort, serrer jusqu'à ce qu'un "crac" se fasse entendre.

NON NON ! ARRÊTE CA ! LÂCHE MES JAMBES ! LÂCHE-LES ! AAAAAAH ! J'AI MAAAL !!!

la douleur devait être si insupportable qu'il s'en évanouit... Natsume avait remporté une manche. Il s'appuya à l'arbre pour tenter de se relever et il marcha avec une difficulté et une douleur insupportable jusqu'à l'endroit où était enchaînée Mako. Quand il arriva et vit que Mako était libre mais en mauvais état, c'est lui qui tomba au sol, inconscient après avoir laissé s'échapper un :

Mako... Tu vas bien... Je suis soulagé...

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'Extermination des adorateurs du Z (quête)   Sam 5 Nov - 0:22



L'Extermination des adorateurs du Z
feat. Natsume Naegi et Ellen



Reizei Mako
Inconsciente



Les mains en sang

Frappée... Molestée... Scarifiée... Epuisée, les mots pour décrire l'état actuel de la jeune fille manquaient encore de puissance et d'impact pour dire dans quelle détresse physique elle se retrouvait, alors que de nouveaux coups arrivaient, destinés à l'affaiblir encore plus, destinés à la faire souffrir, pour qu'enfin, elle supplie de toute ses forces que ce cauchemar s'arrête, s'ouvrant ainsi sous la contrainte aux pires châtiments qu'il pouvait lui arriver. Allait-elle tenir encore longtemps ? C'était peu probable... Sa tête tournait déjà beaucoup trop, et toutes les blessures qu'elle avait, bien que légères, lui avait fait perdre tout de même du sang, ce qui affaiblissait encore plus la jeune fille, déjà naturellement fragile... Mais à défaut d'être forte... Elle n'était pas seule.

Ce fut en tout cas un horrible spectacle qui s'offrit devant ses yeux de l'amnésique, et il était probable qu'elle n'oublierait jamais. Déjà, la sorcière anthropophage... Perdant littéralement ses yeux, suintant le sang par tous les pores de son corps... C'était déjà quelque chose qui pouvait traumatiser n'importe qu'elle personne, même vaillante, mais... La suite ne présagea de rien de bon, car les personnes ayant molestés la lycéenne se dirigeaient maintenant vers elle, avec une rage et une certaine crainte. Même eux n'étaient pas intact psychologiquement, et tandis qu'ils se débâtaient, blessant à de trop nombreuses reprises cet être qui n'avait plus rien d'humain, mais qui ne réagit qu'en frappant d'autant plus ces hommes.

Mais quel camp méritait le plus le titre de monstre ? Cette personne qui défendait l'une de ses "amies", même si elles n'étaient pas assez proches pour le moment pour se considérer comme telles, ou bien... Ceux qui n'avaient aucune morale, aucunes limites, et qui se comportaient en tant que tel ? La question était lancée, tandis que le sang coulait maintenant avec abondance, abreuvant les feuilles de cet arbre de ce liquide presque précieux...

Ce fut en tout cas dans des hurlements de douleur et dans des craquements morbides que ces hommes qui avaient tant fait de mal à la jeune fille s'évanouirent... Définitivement. Mais même mort, la nommée Ellen n'en avait pas fini avec eux, et s'occupait de défigurer ces corps sans vies avant de s'avancer, couverte de sang, en libérant la lycéenne de ses liens, avant de tomber au sol, cruellement blessée...

Mais la lycéenne n'exprimait pour le moment aucune récompense. A vrai dire, rien ne s'échappait d'elle, si ce n'était une stupeur inégalée, fixant sans pouvoir se défaire les cranes ouverts de ceux qu'elle aurait pourtant souhaité la mort mille fois pour ce qu'ils avaient faillis faire... Mais... Que ceci se réalise... Ainsi... Sous ses yeux et avec une telle violence ? Elle... Elle avait dût mal à l'assumer... Car après tout... Tout cela... Etait en partie de sa faute... Les blessures d'Ellen la sorcière... Les siennes... Tous les morts...

Et l'arrivée de Natsume n'aida en rien sa psyché... Le pauvre était aussi mutilé qu'elle, si ce n'était plus, et... Dès lors qu'il vit la jeune fille... Il s'écroula au sol, inconscient. Tout du moins, c'était ce qu'elle espérait, terrifiée à l'idée qu'il puisse... Non, c'était impossible ! Elle devait s'assurer qu'ils allaient bien ! Eux qui avaient pris tous les risques aujourd'hui pour elle ! Mais... Comment ? Elle était trop épuisée, trop faible, trop fragile... Et surtout trop instable. La seule chose qu'elle avait envie de faire actuellement, c'était de courir, loin, au delà des collines et des montagnes... Loin de tous ces morts, loin de tout ce sang... Loin de toutes ces histoires... De tous ces problèmes qu'elle avait causées à ces personnes qui étaient à ses cotés...

Mais dès lors qu'elle leva le regard pour regarder où courir, elle vu un bandit s'approcher. Il... Il était couvert de piqures, et à bout de souffle, mais dès lors qu'il vit l'état de ses camarades, il comprit immédiatement que les deux personnes inconscientes s'étaient joués d'eux ! Prenant l'androgyne par les cheveux, il l'envoya avec puissance sur l'arbre, avant d'infliger le même châtiment à la sorcière, pour finir par prendre la lycéenne au cou, et de la soulever lentement !

"Je vais te briser la nuque ! Tu va souffrir ! Tu va rejoindre le royaume d'où tu n'aurais jamais dût revenir ! Retournes-y et soit maudite à jamais !"


Sa poigne était forte, et bien rapidement, la jeune fille n'avait plus de quoi respirer. La panique commençait à se faire sentir, alors que ses secondes se comptaient maintenant... Toutefois, sa main, cherchant désespérément un moyen, palpa un bout de métal... La dague ! Enfoncée contre le bois ! Serait-elle suffisamment forte pour s'en servir ? Suffisamment préparée à retirer la vie de quelqu'un ? Elle ne réfléchie pas un seul instant, empoignant avec rage la lame, avant de l'enfoncer entièrement dans l'être animé uniquement par la colère, qui s'effondra dans un petit cri pathétique au sol, couvrant toutefois de sang tout le bras de la jeune fille, qui elle même tomba à genou, toussant et haletant avec faiblesse...

Avant que des bruits de pas et qu'un coup sur sa joue ne la mette à terre... Un bandit... Encore un.... Cette fois-ci... Elle ne pourrait pas se relever... Elle ne pourrait pas défendre ceux qui avaient tant fait pour elle... Elle ne pourrait pas... Se battre plus... Elle n'en avait plus la force, plus l'endurance... Et alors que l'être s'avançait, prêt à donner une ultime fatalité... Une flèche lui transperça le crane, le faisant chuter sur le coté devant les yeux abattus de la jeune fille... Et il ne fallut qu'une vingtaine de seconde pour qu'un être arrive, tenant un arc dans sa main, et regardant lui même avec inquiétude les jeunes élus avec inquiétude. Il se pencha tour à tour sur les corps des bandits et des êtres inconscients de Manshe, s'enquérant de leurs états, avant de s'adresser à la Reizei.

"J'arrive pile à temps. Vous avez eu de la chance que l'on m'ait prévenu que vous vous lanciez sans aide dans un tel combat. Vous avez beau être des élus, si vous ne survivez pas... Enfin, vous faites parties d'une nation, laissez-là vous épaulez, comme vous le ferez pour elle."


Quelques petites reproches, avant qu'une femme sorte. Ils semblaient avoir des armures sombres, mais légères... Des guerriers de... Minshu ? C'était probable, mais la jeune fille n'eu pas l'occasion de témoigner plus, tombant de fatigue...

Note :
 

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2053
Yens : 1056
Date d'inscription : 11/03/2016
Localisation : Palais royal - Forêt luxuriante (Minshu)

Progression
Niveau: 164
Nombre de topic terminé: 83
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Ellen † Satan impitoyable †

-



MessageSujet: Re: L'Extermination des adorateurs du Z (quête)   Sam 5 Nov - 10:52



feat. Natsume & Mako
Première quête terminée.
Quelle horreur. Je m'étais réveillée, enfin... J'avais à peine ouvert les yeux — qui étaient revenus, miracle, preuve que je me régénérais petit à petit — de toutes mes forces, et j'eus vu un homme qui s'approchait de Mako. Je voulais l'aider, mais je n'en avais pas la faculté. C'était si terrible. Si honteux de ne pouvoir aider une personne qui... Même en si peu de temps, nous est cher. Je grognais, crachais du sang, tendant mon bras tremblant et horriblement mouillé par ce liquide vers la jeune amnésique. Je marmonnais, je ne comprenais même pas ce que je disais. Il y avait trop de sang dans ma gorge, ça giclait, et pourtant j'essayais. Mais rien. Je laissai alors tomber mon bras au sol, mes yeux se refermant sous des gémissements plaintifs. Je ne voulais pas la laisser. Je ne pouvais pas. Je n'en avais pas le droit. 

Je rampais alors vers elle. Même si ça me brisais le cœur. Même si ça me rappelait de mauvais souvenirs, je voulais la sauver. Des flashbacks si nostalgiques, Viola qui courait, horrifiée par ma nouvelle physiologie... Mes crocs sortirent, et avant même que j'eus le temps de les planter dans sa chair, il s'écroula, une flèche l'ayant transpercé le crâne. J'étais surprise, mais je ne pouvais pas me retourner. J'étais trop faible. Je m'étais évanouie. Une nouvelle fois. C'était trop dur de résister à une douleur aussi intense.

Je rêvais. Ça arrivait souvent, même lorsque j'étais consciente. 
Je voyais ma chère Viola, couchée sur ce tas de roses. J'étais debout, je la regardais et semblait tendre. Elle souriait, les yeux fermés. Ses bras étaient écartés, elle se redressa sur ses genoux, je m'assis avant de rapidement me coucher, tête sur ces derniers. Elle me regardait, je la regardais. Elle ouvrait doucement ses paupières, elle caressait mes cheveux. Je pris un air plus intriguée, elle jeta des roses partout sur mon corps. C'était... Paisible. Les poings contre ma poitrine, je leva mon regard vers le ciel dégagé. Le vent était doux, rafraîchissant. 
Je fermai mes yeux, le sourire aux lèvres.

« V... Grrraaarrrrkk... V–vii... Vio... Ugh *tousse* ... Viola ...
Hey, t'as vu ? Elle est réveillée ! 
"Elle" ? Cette... Chose ? Les choix de Manshe sont parfois bien étranges !
Ouais mais attends... Tu crois pas qu'elle a changé ? Elle saigne plus, et beaucoup de ses blessures ont disparu ! 
Q–quoi...? »

Il faisait encore jour, et pourtant mon rêve avait l'air si long... Je les voyais. J'étais sur un cheval, prise comme une marchandise... J'étais couchée sur le ventre et c'était horrible de sentir l'équidé quand il trottinait. Et c'était le cas. 
Les deux jeunes hommes qui discutaient tout à l'heure descendirent de leurs montures. Ils me regardaient, horrifiés. Je fis mine d'être en plein sommeil. J'haïssais croiser des regards de ce genre. Se sentir comme une bête répugnante... Je ne l'étais pas... Je... Je n'étais pas aussi affreuse... Si ?

« Elle est encore endormie ! Bon, continuons, sinon chef va s'énerver... Argh ! On est bien en retard ! »

Ainsi ils retournèrent à leurs places. Le cheval où j'étais et celui qui lui était parallèle se mirent à galoper. Je gémissais, vivement que tout cela se termine...
Je levai les yeux vers les nuages. Je n'espérai qu'une seule chose : que ces deux jeunots soient encore en vie, et que si c'était le cas, qu'ils aillent bien... 
Je retourna alors dans les bras de Morphée. Je tentai désespérément de retrouver ce rêve qui m'était si appréciable... Viola... Viola tu me manques tellement...

Plof:
 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1476
Yens : 545
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 17
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 159
Nombre de topic terminé: 69
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: L'Extermination des adorateurs du Z (quête)   Sam 5 Nov - 16:19








Sous le signe du Z

feat Ellen & Anglerfish Team

Musique
Des battements de coeur... Ceux de Natsume... Il était vivant. Il ne voyait rien, le moindre mouvement faisait souffrir ses plaies béantes mais il vivait, Mako et Ellen aussi. Il avait tué des gens mais il vivait... Kosaten était si cruel. Dans ce monde, c'était tuer ou être tué. Il fallait s'y faire même si c'était douloureux. Mais tant qu'il vivrait, il ne cesserait jamais d'aider les gens du mieux qu'il pouvait même si ça impliquait des meurtres comme ce fût le cas lors de cette journée traumatisante.

Natsume se sentit soulevé mais ses battements de coeur continuaient et la douleur était toujours là, il n'avait pas passé l'arme à gauche. Puis il se sentit posé sur autre chose, une chose qui bougeait. Des bruits de pas, de chevaux, quelqu'un le transportait ailleurs mais ses yeux refusaient de s'ouvrir. Les bruits devenaient de plus en plus faibles, inaudibles. Natsume avait dès lors quitté la réalité, plongé dans l'inconscience totale.

Et enfin il ouvrit les yeux. Il se trouvait allongé sur un lit dans une pièce assez spacieuse. Il sentait des choses partout sur son corps, des bandages qui étouffaient sa douleur. Il tenta de bouger le regard, la pièce était vide à part deux autres lits au milieu desquels le sien se trouvait. Dans le lit de gauche se trouvait Ellen qui n'avait pas l'air trop blessée et dans le lit de droite se trouvait Mako. Couverte de bleus et de bandages comme l'était le garçon à l'écharpe. Mais elle était vivante, elle allait s'en sortir.

Il leva les yeux, fixant le plafond et des larmes commencèrent à couler de ses yeux. Ces larmes évacuaient sa peur, sa tristesse, son inquiétude, sa culpabilité et sa colère mais elles étaient aussi signes de soulagement, un soulagement d'être en vie, un soulagement que ses deux amies le soient aussi.

Je suis désolé... Je suis... tellement désolé... Désolé de ne pas avoir suivi Mako... Désolé qu'elle se soit faite capturer... Désolé... d'avoir tué... Pardon... Pardon...

A peine eut-il fini de murmurer cela d'une voix tremblante qu'une jeune femme blonde entra dans la pièce. Elle s'assit sur une chaise à côté du lit de Natsume avec un sourire angélique.

Tu es réveillé ? C'est bien... Vos vêtements était tous déchirés, nous les avons confiés à des couturiers très expérimentés de Fuki. Vos blessures sont superficielles, vous serez remis sur pieds d'ici deux semaines. Mais je n'ai pas réussi à enlever ton écharpe, je suppose que c'est normal pour un élu... D'ailleurs, même si vous en êtes tous les trois, il faut éviter de trop prendre de risques, vous êtes encore jeunes...

Sur ces mots, elle essuya les larmes de Natsume qui ne pouvait pas le faire lui-même, ne pouvant qu'à peine bouger puis elle sortit de la pièce. Natsume se rendormit avec ces simples mots en tête :

"On est... vivants..."

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'Extermination des adorateurs du Z (quête)   Sam 5 Nov - 17:41



L'Extermination des adorateurs du Z
feat. Natsume Naegi et Ellen



Reizei Mako
Endormie



Allitée et confuse

Musique

Ce fut après plusieurs heures de repos que la jeune fille ouvrit de nouveau les yeux, avec difficulté, comme s'ils souhaitaient rester inerte pour l'éternité, et même plus encore... Et pour voir quoi ? Du blanc. Des murs blancs, un plafond blanc... Une flamme, rougeoyante, mais cachée derrière un petit cache blanc, qui remplissait parfaitement son office pour donner l'illusion que la pièce était entièrement nacrée... Etais-ce... Une vision du paradis ? La jeune fille avait elle succombée aux nombreuses blessures qu'elle avait subit... Tout portait à croire cela... La douce chaleur qui l'enveloppait, alors qu'elle se sentait à la fois légère et inerte... Le simple contact d'un drap était suffisant pour l'emprisonner, tant son corps manquait actuellement de substance... Mais malgré tout, quelques petites douleurs au visage et au cou traduisaient qu'elle... Etait encore dans le monde de Kosaten... Dans ce monde si cruel et dur... Dans ce monde qui laissait penser que... Les jeunes gens... N'avaient pas leurs places ici, alors que... Qu'ils avaient théoriquement fait ce qui était juste.

Punir les vilains, délivrer une jeune fille captive, protéger les populations sans défenses... Tout cela était digne d'exploits de grandes aventures aux beaux héros... Mais ici, est-ce que cela avait un semblant de sens ? Aucun des trois n'était actuellement acclamé par la population, et à vrai dire... Aucun des trois n'était capable d'être debout... Et le pire, c'est que les trois avaient les mains pleines de sang... Du sang d'autrui, du sang humain... Est-ce qu'ils valaient mieux que ceux qui avaient tués ? Ils s'étaient pourtant tous montrés aussi violent et expéditif... En tuant encore plus de personne... Pour n'en sauver qu'une seule...

Et pourtant, c'était eux qui avaient reçus des soins... La lycéenne avait bel et bien compris cela, en tournant avec difficulté son regard vers tout le restant de la pièce. Des meubles blancs, des draps blancs, des lueurs blanches... Et des cheveux bruns et violets. Le visage de ses camarades, endormis, et avec un nombre considérable de bandage sur le corps eu comme effet de la faire sentir de nouveau coupable, car c'était à cause d'elle qu'ils avaient été embarqués dans un massacre sans nom... C'était par sa faute... Qu'ils...

Mais pourtant... Elle était surtout rassurée... Rassurée de voir qu'ils étaient vivant, qu'ils avaient été soignés, et que... Qu'ils étaient toujours là. Ils dormaient, perdus dans leurs songes et dans leurs rêves, mais ils étaient là, et cela... Suffisait à rassurer la jeune fille, qui bien que très faible, aurait surement trouvé un moyen d'aller vérifier s'ils allaient bien, qu'importe la distance qu'elle aurait dû parcourir, même si cela aurait été en rampant... Par ailleurs... Heureusement qu'elle n'était pas seule... Sinon elle se serait enfuie, pour se terrer à un endroit où elle serait seule, là où plus personne ne serait plus en danger à cause de ses négligences qui... S'était prouvée extrêmement dangereuses...

Toutefois... Elle devait s'excuser... S'excuser de s'être mis en danger, d'avoir été imprudente dans un monde aussi dangereux... Et de bien avoir faillit être responsable de sequelles encore plus grave, bien qu'elle en soit encore profondément marquée. Le sang... La mort... Elle avait tout vu, put tout voir... Et elle y avait goûtée... Mais avait-elle put avoir un autre choix ? N'aurait-elle pas put juste déjà blesser cet homme, à la place que de le frapper mortellement à la gorge avec une lame ? Si, il y aurait eu mille façons de traiter ce problème... Mais combien aurait-il eu de fin ? Beaucoup moins... Car... Ces hommes auraient été neutralisé définitivement par l'archer qui avait sauvé la jeune fille... Et elle même... N'aurait probablement par survécu si elle ne s'était pas libérée par la plus sanglante des manières... Elle culpabilisait... Beaucoup trop... Mais elle n'avait malheureusement pas eu le choix... Elle avait agit d'instinct... Elle avait agit... Parce qu'elle le devait. Parce que sinon... Cela aurait été ses amis qui auraient été attaqués... Mais malgré tout... Elle ne pouvait pas pour le moment enlever cette saveur morbide qui infestait sa bouche, rendant sa salive aussi écœurante que le sang... Sa langue était inconfortablement placée, et un mal-être profond se faisait ressentir...

Et pourtant, tout pensait à croire qu'elle trouverait ici le repos qu'elle méritait après eu une telle aventure. Des draps, des vêtements propres, des bandages, et suffisamment anesthésiant pour qu'elle ne puisse même pas bouger un seul membre, si ce n'était sa tête... Mais elle demeurait encore trop perplexe et trop préoccupée pour réellement trouver le repos... Mais c'était sa fatigue qui la dominait actuellement, bien qu'elle ait réussit à émerger quelques minutes. Les effets secondaires de tout ce qu'elle avait reçu avait tôt fait de l'assommer, et de la faire poser sa tête sur ce qui lui servait d'oreiller...

Toutefois, une phrase lui revint en tête, et ce à plusieurs reprises...C'était... La dernière phrase que le bandit qui s'en était pris à elle avait dit... Des mots qui semblaient emplis de tant de colère qu'ils ne pouvaient pas être inventés... Qu'elle... Allait rejoindre le royaume d'où... Elle n'aurait jamais dût revenir ? Qu'est-ce que cela signifiait ? P... Pourquoi ? Où allait-elle aller ? Où aurait-elle été conduite si elle avait été tuée ? Dans un autre monde ? Mais alors... En était-elle... Revenue ?!

Tout cela était très perturbant, et il faudrait du temps... Plusieurs journées à la jeune fille pour être dans l'état suffisant pour décrypter ces mots... Mais... Combien lui en faudrait-il pour qu'elle puisse... Avouer aux autres ce que cela pouvait sous entendre ? Ce fut en tout cas sur ces mots que la jeune fille laissa une nouvelle fois sa tête retomber, avant de tout simplement fermer les yeux... En trouvant le sommeil.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: L'Extermination des adorateurs du Z (quête)   

Revenir en haut Aller en bas
L'Extermination des adorateurs du Z (quête)
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Mission Rang C] Extermination de rats !
» Une épreuve subsidiaire [réservé aux Adorateurs de l’Arcane XIII]
» L'extermination de indiens Selknam
» Le club des adorateurs de Jean-Rufus
» News IMHO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Village de Fuki-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.