Partagez | .
Le Faux Pas
Messages : 1679
Yens : 948
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Le Faux Pas   Lun 31 Oct - 2:40


FAUX PAS

feat.Jason & Lilith



En fin de compte, les deux mercenaires s’étaient arrêtés pour se reposer quelques heures le temps que leur monture récupère une fois qu’ils avaient regagné les températures accueillantes des territoires neutres. En milieu d’après-midi, et après un bon repas et une petite sieste au bord d’un petit lac à l’ombre d’un pommier, ils décidèrent de reprendre leur route en direction de Shiryoku. D’ici la fin de l’après-midi, ils regagneraient la maison de Lilith, et pourraient profiter d’un bon lit moelleux et d’un repas confortable. Enfin, surtout d’un repas pour Jason, en fait, car Lilith n’avait pas de chambre d’amis. Mais il s’en contenterait. Il savait qu’ils passeraient tous deux une bonne soirée. Du moins, le pensait-il, avant que leur périple ne se complique sérieusement…

Tout en discutant avec bonne humeur, le duo avançait tranquillement à cheval, et il ne sentit pas la menace approcher. Ce n’est que lorsque la monture se mit à hennir  bruyamment en se dressant sur ses sabots arrière que les deux élus furent alertés.
- Ow ! Doucement, qu’est ce qui t’arrive ! Lança Rock d’une voix qui se voulait apaisante.
C’est alors qu’il entendit une sorte de cri strident dans son dos, et Lilith fut brutalement projetée contre lui avant que les deux amis ne s’effondrent à terre sans le moindre ménagement avant de rouler sur plusieurs mètres.



Sonné, l’assassin se redressa à genoux, avant de lever la tête : la créature s’approcha à quelques dizaines de mètres en face de lui, dans les airs, et se mit à battre des ailes de façon majestueuse. Le regard sombre de Jason fut attiré par les grandes pattes arrière de la bête, qui tenait entre ses griffes la carcasse désormais sans vie de leur palefroi. En une poignée de secondes, ils avaient été vaincus sans opposer la moindre résistance. Vaincus par une créature particulièrement redoutable : une Wyverne ! Jason se tourna alors vers Lilith pour vérifier qu’elle n’était pas blessée :
- Lilith, ça…

Sa voix fut coupée net quand il vit le trou qui avait été creusé entre ses omoplates : elle avait été blessée par le dard du monstre.
- …va… acheva-t-il d’une voix éteinte.
Le nippon releva alors aussitôt les yeux, et fixa le bout du dard avant de repérer des traces de sang dégoulinant. Aucun doute possible. Elle avait été touchée et la douleur l’avait complètement immobilisée au sol. Le premier réflexe du jeune Rokuro fut de la prendre sur ses épaules et de courir, mais un nouveau passage au dessus d’eux de la bête et le bruit morbide d’os brisés que fit la monture en atterrissant au sol dissuada le jeune homme de tenter de fuir. Il fallait faire fuir la bête, où ils mourraient tous les deux !
- Fais le mort… Je vais nous sortir de là ! Murmura t-il à l’oreille de son amie avant de se saisir de son arc et d’une flèche.

Il se releva d’un bond en ignorant la douleur provoquée par sa chute de cheval quelques secondes plus tard, et banda son arc dès que la créature refit un passage. Il tira dans l’aile et toucha avec succès, mais il dut plonger au sol quand la wyverne refit un passage au-dessus d’eux. Il empoigna deux nouvelles flèches qu’il chargea en même temps sur son arc, et attendit que la créature refasse un passage tout en s’éloignant de Lilith pour s’assurer de sa sécurité. La bête plongea à nouveau et Jason visa une nouvelle fois en visant la tête, un peu en désespoir de cause. L’un des deux projectiles rebondit rapidement sur la peau épaisse de l’animal, mais par chance, le second se planta en plein dans son œil, provoquant un violent rugissement strident de sa part. Visiblement pas prête à vendre son deuxième œil pour ce maigre repas, la wyverne s’éloigna à grands battements d’aile en hurlant à la mort. A bout de souffle Jason rengaina son arc et s’approcha de son amie après avoir vu la bête disparaître à l’horizon.

Il s’agenouilla auprès de la Seikajin, et la prit dans ses bras avec précautions :
- Lilith, ça va ?! Tu sens ton corps ?! On doit pas rester là ! Si la wyverne revient, on est morts ! Je peux te déplacer ? Comment tu te sens ?
Avant même que la jeune femme ne lui réponde, Jason eut un mauvais pressentiment particulièrement puissant. Quelque chose n’allait pas chez son amie, mais il ne savait pas quoi…

HRP:
 


Dernière édition par Jason Rokuro le Mar 8 Nov - 22:30, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 434
Yens : 50
Date d'inscription : 05/12/2014

Progression
Niveau: 84
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lilith ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Le Faux Pas   Lun 31 Oct - 15:12



feat.Jason Rokuro
Faux pas


Sale bestiole ce loup de Fuyu, aussi pourri que son pays, enfin bon, le principal étant que le danger était désormais écarté et les jeunes gens pouvaient donc reprendre leur chemin. Le contrat avait été effectué sans problème et désormais sur un seul palefroi, ils continuaient en discutant plus joyeusement. Il fallait penser à la prime, au repos bien mérité dans la maison et ce, même si Ayae n'avait pas reposé ses bagages. Lilith n'y pensais plus vraiment, surtout quand elle était en compagnie de Rock. On pouvait penser le contraire, vu que tout avait plus ou moins démarré avec lui, mais en fait pas du tout. Le fait d'effectuer des missions, de bouger, cela lui vidait complètement la tête des pensées merdiques de ce genre !

En tout cas, les discussions allèrent bon train. De la première copine aux futurs projets, en passant par les armes, la technologie ou les prochains contrats. Ils parlèrent un peu de tout, toujours dans la joie et une certaine allégresse par moment. Ceci dit, le bon temps à penser à demain, s'arrêta lors d'un choc après le hennissement du cheval. Jason comme Lilith furent surpris, mais c'est lorsqu'elle senti quelque chose fracasser son bouclier et une pointe aiguisée et glacée la perforer que la jeune femme réagit... Trop tard !

Valsant contre son acolyte et tout deux tombant par terre, elle s'estima d'abord chanceuse, même si l'impact était présent et la douleur aussi. Le bouclier sonnait et se rechargeait doucement, il lui avait vraisemblablement sauvé la vie. Elle ne comprenait pas encore bien ce qui venait d'arriver. La surprise était encore grande, un peu comme un ascensseur émotionnel, passant d'un très bon à un très mauvais moment, sur le coup elle laissa une grimace un peu paniqué prendre le dessus sur elle. Jason tenta de la rassurer, mais elle n'entendait rien.

Elle toucha par reflexe son dos et senti son sang couler. Elle ne savait pas encore si la plaie était vraiment profonde, mais elle l'était assez pour que sa régénération de sirène ne marche pas des masses. Ca brûlait, c'était désagréable, mais elle était en vie. Alors la mercenaire posa ses deux coudes sur le sol, alors que lui allait à la rencontre de leurs adversaire. Elle leva légèrement les yeux avant d'entamer quelques exercices de souffle destiné à contrôler ses pulsions cardiaques et se calmer, ce qui était vital dans ce genre de situation. Bien qu'il ait demandé à ce qu'elle fasse la morte, il n'était pas question pour elle d'agir ainsi !


Bordel... De... Merde... .

Elle enragea alors qu'il se battait à quelques mètres à peine. Il décocha une flèche qui parvint à faire fuir l'animal, qu'elle appercut rapidement comme étant un truc gros, moche et volant et qui emportait aussi avec elle, leur dernier moyen de transport. Décidément, c'était un mauvais jour pour les chevaux. Puis elle tenta de se relever, douloureusement, tenant son dos comme elle pouvait.

Ca va... Je.. Je crois. Mon bouclier à absorber la majorité du choc, mais j'suis salement touché quand même... Aoouh.

Comme toujours, il était important pour elle de sauver les apparences. Elle se releva, lâcha son dos et fit un sourire comme à son habitude en fermant légèrement les yeux. La sueur présente sur son front ne cachait pas assez son profond malaise et sa lutte interne pour pas crier. La sensation d'une percée fulgurante avait maintenant lieu toute les cinq secondes, comme si elle revivait le coup asséné encore et encore. Mais ce n'était pas tout, elle était  accompagnée d'une brûlure similaire à de l'acide qui serait versé au goutte à goutte. Elle ne pouvait pas cacher ça bien longtemps... Et s'écroula sur les rotules.

AAaah.. Nan.. Un truc me brûle... Le dos... GnNn Bor...DEL ! Je te retiens, toi et tes contrat. Fit t'elle en essayant l'humour pour ... Se détendre, sans succès apparent.

Pire encore, la blessure s'infectait beaucoup plus vite qu'aucune autre. Le poison virulent comme jamais, était visiblement fait pour handicaper rapidement la proie et la contraindre à stopper toute lutte. Elle sentait ses nerfs avoir une plus grande sensibilité et paradoxalement une paralysie l'atteindre à certain endroit. Ce qui faisait qu'en bougeant moins, elle ressentait d'avantage de douleur, c'était génial. Elle cracha du sang. C'était dingue me direz vous ? Vous auriez raison, même si ce n'était pas tout à fait du sang, mais des fluides rejeté à cause d'une inflammation trop profonde... Cela pouvait mal finir pour elle dans l'heure qui suivait.

Je .. Je commence à tourner de l'oeil.. Barrons nous pendant que j'ai encore assez de force...

Chaque efforts étaient plus difficiles que le précédent et Rock pouvait le sentir. En outre, sa température augmentait drastiquement de minutes en minutes. Les premiers symptomes étaient très vifs et agissaient donc rapidement. Perforation, infection virulente, brûlure, paralysie, fièvre, vomissements, inflammation et hypersensibilité du système nerveux... Ce joyeux mélange ne faisait que commencer, accompagnée en plus d'une blessure plutôt grave. Elle s'appuya de toute ses ultimes forces sur l'épaule de l'assassin.

Je pensais pas... Le demander à un tueur... Mais tu peux... Me sauver la vie... ?

Rhada' on t'as reconnu ! Enlève ton déguisement !

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1679
Yens : 948
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Le Faux Pas   Lun 31 Oct - 22:54


FAUX PAS

feat.Jason & Lilith



La jeune femme ne semblait pas bien comprendre les instructions de l’assassin. Ou bien alors elle avait trop mal pour penser clairement. Mais une chose était sûre, sa blessure n’était pas une blessure ordinaire. Il en eut la triste confirmation quand son amie lui indiqua que sa blessure la brûlait. Ca sentait le poison, ou le venin. C’était une mauvaise nouvelle compte tenu de la taille de la créature en question.
- Faut pas rester là ! Agrippes toi à moi ! Ordonna l’assassin en la soutenant du mieux qu’il pouvait.
Mais il sentait que de plus en plus, les jambes de la jeune femme devenaient cotoneuses. Et il en eut rapidement la certitude quand elle lui répondit qu’elle était en train de tourner de l’œil.

Sans même lui demander son avis, Jason l’attrapa alors qu’elle tombait dans ses bras et la porta comme une princesse de conte de fée. Lilith aurait certainement trouvé le moyen d’en rire si elle n’était pas complètement à la masse à cause de la douleur. L’assassin se mit à courir aussi vite qu’il le pouvait, se réfugiant sous les arbres après avoir quitté la route, et il se mit à la longer tout en restant à couvert sous la végétation.
- Tiens bon ! Je vais te trouver un guérisseur ! lui murmura t’il lorsqu’elle lui demander de la sauver.
Mais il n’avait même pas l’impression qu’elle l’entendait. La sirène semblait être tombée dans une sorte d’état second.

Après une bonne dizaine de minutes sans s’arrêter de courir, l’assassin en sueur parvint jusqu’à un petit village. Sans faire attention aux regards, il s’approcha de la taverne du village, et entra avec la Seikajin dans les bras sous le regard intrigué des clients.
- Un médecin ! Ou un herboriste ! Magnez-vous ! Hurla Jason d’une voix autoritaire. Ou est ce qu’il y en a un dans ce patelin ?!
- En sortant du village, à l’ouest, lança une serveuse.
- Merci ! Rétorqua Rock avant de repartir aussi vite qu’il était venu.

Il se dirigea en courant aussi vite que possible dans la direction indiquée et remarquée une hutte, vers laquelle il se dirigea immédiatement. Il ouvrit la porte à la volée avec un coup de pied et entra sans attendre d’invitation. Une femme d’âge moyen le vit entrer d’un air un peu pris au dépourvu, mais elle se ressaisit rapidement, malgré tout :
- Mais qu’est ce que…
- Un médecin ! Vous êtes médecin ?!
- Pas exactement, mais j’ai quelques connaissances…
- On s’en contentera !
Jason s’approcha du lit et allongea Lilith sur le ventre avec précaution.
- Elle a été attaquée ! Par une Wyverne !

L’assassin avait vu des gravures de ces animaux en lisant un livre sur les « créatures rares et dangereuses de Kosaten », mais il avait espéré ne jamais avoir à en croiser une vraie. La guérisseuse s’approcha de Lilith, et examina rapidement la plaie en se penchant au-dessus.
- Bon sang… sa blessure est grave… annonça-t-elle avant de subitement lancer une bassine d’eau vide au visage de l’assassin. Allez me faire bouillir de l’eau, et dépêchez-vous ! Après quoi, il faudra que vous alliez me chercher certaines plantes ! Vite ! Si vous voulez la sauver, chaque minute compte ! Trancha-t-elle d’une voix devenue autoritaire.
Sans discuter davantage, l’assassin essuya la sueur de son visage, et quitta la cabane pour allumer un feu au dehors aussi vite que possible. Une course contre la montre commençait pour les deux élus !


Dernière édition par Jason Rokuro le Mar 1 Nov - 5:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 434
Yens : 50
Date d'inscription : 05/12/2014

Progression
Niveau: 84
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lilith ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Le Faux Pas   Mar 1 Nov - 4:43



feat.Jason Rokuro
Faux pas


Heureusement pour elle, c'était une élue, une mercenaire entraîné et une sirène de surcroît. Car les symptômes continuaient d'affluer les uns après les autres ou sur les autres. Les moments de répits ne duraient pas plus de dix secondes et les vagues de douleurs qui succédaient étaient plus forte après coup !! Elle venait à espérer ne pas avoir ce repos pour pas que ça s'aggrave. Mais on ne contrôlait pas ce genre de poison. La wyverne s'attaquait à des proies certainement plus massives que le poison devait tout de même réussir à mettre knock out, alors imaginez vous cette frêle jeune femme...

S'agripper a Jason c'était déjà un exploit, mais bon, il effectuait la tâche difficile de tenter de lui sauver la vie. Il n'était pas médecin et était à pied. Son seul espoir résidait donc dans le prochain village ou bourg dans lequel il s'engouffrerait. Ce qu'il fit, haletant, pressé et presque en colère. Lilith posa quelques fois ses yeux fatigués sur lui, jugeant alors l'homme avant le tueur, le compagnon avant tout. Il était devenu un ami, quelqu'un d'important sur qui elle pouvait compter. Même s'ils n'avaient pas encore partagés des années de collaboration, ces quelques jours avaient réussis à former quelque chose de solide.

La voix de Lilith ne sortait plus, ou à peine. Elle entendait encore un peu ce qu'il se passait autour, mais toute sa vue commençait à se troubler et les sons étaient multipliés à l'instar des echos raisonnant dans un grand espace. S'en devenait insupportable, mais c'était tellement moindre comparé au reste. Il devait chercher de l'aide et elle devrait tenir le coup, c'est ce que la femme si flamboyante habituellement, tentait de faire. Porté par les bras endurants de Rock, qui finit par voir sa témérité et sa tenacité récompensée ! Une hutte ou une guérisseuse ou tout du moins quelqu'un pouvant être utile dans ce genre de situation, vit donc une patiente inopinée.

La blessure et tout ce qui allait avec était grave. Elle demanda à l'assassin d'aller chercher des plantes et chauffer de l'eau. Lilith fut dévêtu au moins en haut pour que l'examen de son dos commence. Retourné sur le ventre, à plat sur une sorte de table en pierre ou une fourrure faisait office de tapis, la dame commença par regarder en détail la marque laissé par la créature.


Ou... Ou est Rock.

Impossible ! Vous êtes encore consciente avec une telle blessure ? Restez tranquille ! Je ne suis pas medecin... Je soigne les animaux, mais entre-nous, ce n'est pas bien différent. Votre ami va revenir, je lui ai dis d'aller chercher des plantes.

Aah.. Je suis une... Une élue de...

Je m'en doute figurez vous. Restez tranquille, je vais vous administrer un sédatif. Cette créature qui vous a attaqué est une wyvern de type loprè. Son poison est appelé "la dernière fièvre" et se constitue de trois étapes. La blessure provoque une plaie purulente suivie de très puissants symptômes visant à fatiguer ou paralyser sa cible. La fièvre monte durant tout ce temps. Racontait la femme, tout en préparant son sédatif. Expliquant ainsi quelques rouages à Lilith, pendant que cette dernière était un peu consciente. Puis vous avez des pertes de connaissance, ce qui engage sur un coma. Malheureusement pour soigner cette blessure j'ai besoin que vous restiez consciente. Le sédatif va réduire la douleur, mais si vous sombrez dans vos songes, vous ne vous réveillerez pas. Lorsque le corps est inconscient, la fameuse dernière fièvre s'attaque au cerveau mais aussi aux organes vitaux.

La vétérinaire, puisque c'est ce qu'elle était visiblement, administra alors une dose avec un semblant de piqûre. Cela faisait un mal de chien et Lilith cria, d'autant plus lorsqu'on sait qu'elle avait planté l'aiguille en plein dans la plaie. Ceci dit, le sédatif fit rapidement effet et la douleur s'amoindrie pour le moment. N'allez pas croire que la vie était plus agréable. Disons que si sur une echelle de douleur, la sirène était anciennement à dix sur dix, elle était à présent à sept sur dix et c'était mieux que rien. Cela lui permettait de rester consciente et bien plus maintenant qu'elle avait écouté les dires de la vieille.

La guérisseuse n'hésita pas à claquer Lilith au moindre soupçon d'endormissement. Elle se prit ainsi une, deux et trois claques bien placé. Les joues un peu rougies forcément, elle se maintenait le plus possible éveillé, en attendant le retour de Rock et ses plantes !.


Quelles sont... Mes chances docteur ?.

Si vous restez éveillée et que votre ami se dépêche, alors vous avez cinquante pour cent de chance de vous en sortir. Mais je vous préviens, s'il met trop de temps, le poison atteindra vos organes et je ne pourrais plus rien faire pour vous.

... Dépêche toi... Baka. Ajouta Lilith en serrant poings et dents.

Ces cadres rp sont sponsorisés par gelbooru

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1679
Yens : 948
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Le Faux Pas   Mar 1 Nov - 6:07


FAUX PAS

feat.Jason & Lilith



Rapidement, l’assassin fit bouillir l’eau et l’amena à la guérisseuse pendant qu’elle examinait Lilith qui semblait complètement dans les vapes. En ramenant la bassine et après l’avoir posée, il contempla le visage de sa jeune amie avec un regard contrarié, et s’immobilisa avant de demander :
- Comment elle va ? Elle nous entend ?
- Pas pour le moment. Je lui donne deux ou trois minutes de répit pendant que je rassemble de quoi lui faire un anti douleur. Parce qu’une fois que je l’aurai ramenée parmi nous, elle n’aura plus le droit de dormir, et devra supporter la douleur. Tant que sa température n’est pas trop chaude, je peux la laisser dans le cirage, mais vu la vitesse à laquelle elle grimpe, ça ne durera pas.

Jason posa alors doucement sa main sur le front de la jeune femme : elle était déjà brûlante.  Il plissa les yeux pendant que la vétérinaire commençait à piler des herbes, puis :
- Bon, et maintenant ?
- Va falloir aller me chercher des Iridescentes, de l’aconit et de l’ellébore.
- De la quoi ?! Répéta Rock avec des yeux ronds.
- Ne me forcez pas à répéter si vous voulez que je la sauve !
- Mais, je…
L’assassin posa tour à tour ses yeux sur Lilith, puis sur la vétérinaire, puis :
- Je ne suis pas herboriste, moi… Surtout de Kosaten ! Je suis un élu, je ne suis pas là depuis longtemps.
- Alors, il va falloir le devenir rapidement ! Si je n’ai pas ces plantes d’ici moins d’une heure, je ne donne pas cher de sa peau !

Jason se ressaisit en observant une nouvelle fois le visage tordu de douleur de sa partenaire, et :
- Bon, d’accord… Je cherche quoi ?
Après avoir fait claquer sa langue, signe évident que la guérisseuse aurait préféré que le nippon se débrouille seul, elle consentit à lui expliquer ce qu’il cherchait. Après avoir décrit les plantes et lui avoir conseillé certains endroits où elles poussaient de préférence, elle ajouta :
- Prenez mon sac d’herboristerie et ma serpe, près de la porte, si vous voulez. Mais faites vite ! Ajouta-t-elle avant de gifler subitement la Seikajin.
- Eh mais qu’est-ce que vous foutez ?! Lança aussitôt Rock en faisant un pas vers la guérisseuse comme pour l’arrêter.

Elle leva un doigt en l’air et lui lança un regard qui incita aussitôt l’assassin à s’immobiliser :
- Je dois la réveiller ! Sa température monte trop ! Partez chercher les plantes avant qu’elle ne revienne à elle, sinon, dans son état, elle pourrait réclamer après vous et vous devriez rester pour la rassurer ! On n’a pas le temps de la cajoler !Si tu peux pas supporter ce que je dois faire pour la sauver, restes pas dans mes pattes, gamin ! Lança t’elle en tutoyant subitement Jason qui la dévisagea d’un regard à la fois étonné et agacé.
Personne ne l’avait plus traité de gamin depuis longtemps, et certains étaient morts pour moins que ça, dans son monde…

Jason observa un instant la vétérinaire : elle n’était peut-être pas réellement médecin, mais elle savait clairement mener sa barque et elle avait les bons réflexes pour optimiser le temps et les actions de chacun. Il se rassura à l’idée qu’il laissait Lilith entre ses mains, posa son arc et son carquois ainsi que sa ceinture pour s’alléger, et s’approcha de la porte avant de saisir le sac d’herboriste indiqué plus tôt, puis ajouta avant de sortir :
- D’accord… prenez soin d’elle ! Je reviens au plus vite !
Il entendit une nouvelle fois la main de la guérisseuse claquer sur le visage de son amie avant de disparaître dans la forêt.

La recherche fut laborieuse, mais il eut de la chance : il ne croisa aucun prédateur pour le retarder, et trouva rapidement deux des trois plantes requises. La troisième se fit un peu désirer, mais il finit par en dénicher en quantité derrière un arbre, poussant à l’ombre. Il fit alors demi tour dès qu’il put et regagna la cabane avec le sac plein d’herbes, hors d’haleine.
- Je les ai !
- Enfin ?! T’en as mis du temps, gamin ! Coupa la guérisseuse, toujours aussi impatiente.
En approchant, Rock ne put s'empêcher de poser les yeux sur la jeune femme dont le haut du corps était à présent dévêtu. Lilith avait du charme, Jason ne pouvait le nier. C'était une très belle femme.

- Bades pas aux corneilles, bon sang ! Vas me remplir la bassine qui est là-bas d’eau fraîche et prépares des tissus ! Il va falloir que tu abaisses sa température le plus possible pendant que je prépare l’antidote. Si sa température grimpe trop, elle meurt ! Tu saisis ?
- Oui… répondit Rock d’une voix grave.  J’ai… saisi… ajouta t’il en appuyant sur le dernier mot avant de saisir la bassine en bois et de se rendre près de la rivière.

Il commençait à comprendre pourquoi, malgré son talent, cette femme avait fini vétérinaire : aucun humain ne devait supporter un médecin aussi pénible ! Mais si elle parvenait à sauver la sirène, cela n’avait aucune importance pour le jeune Rokuro. Absolument aucune ! Son talent pouvait lui acheter un comportement pénible. Mais mieux valait pour elle qu’elle parvienne à la sauver. Autrement, Jason risquait de lui faire payer ses manières plus tard ! Mais ça, il se garda bien de le lui dire…

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 434
Yens : 50
Date d'inscription : 05/12/2014

Progression
Niveau: 84
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lilith ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Le Faux Pas   Mar 1 Nov - 15:36




feat.Jason Rokuro
Faux pas


Lilith se prenait des claques quand ses paupières se joignaient, c'était une bonne baffe de daronne, mais au moins ça marchait. Elle avait encore demandé des choses à son ami, il était donc parti jouer à l'apprenti druide en tentant de chercher des plantes sur des indications données vite fait. Cette veterinaire était une femme de caractère. Mais lorsqu'elle fut seule avec sa patiente, désormais sous sédatif et encore assez consciente, mais ne pouvant plus parler tellement la douleur la clouait sur place, elle prépara de quoi désinfecter la plaie. La température était descendue avec quelques lingettes froides en attendant mieux.

Elle prit donc ensuite une bouteille en écartant quelques toiles dessus. Cela ressemblait à s'y méprendre à une bouteille d'alcool. Les yeux de la sirène pouvaient reconnaitre ce qu'on appelait la "sève de phoenix". Un alcool fermenté et très puissant qui avait été interdit à la vente et à la fabrication à cause de son taux trop élevé, dix fois la normale. Son pouvoir n'était donc pas que de vous mettre la cuite de votre vie en quelques gorgées, mais également de détruire toute faune microbienne là ou la mixture était versée.

La sirène ne pu que faire quelques mouvements de lèvres, indiquant alors clairement qu'elle savait ce que c'était, ou en avait entendu parler.


J.... S...... Ve...... Ia...... Ble....

Ah je vois que vous connaissez cette boisson. J'étais alcoolique il y'a longtemps et je ne buvais que ça. J'ai échoué à l'examen pour entrer en tant que medecin royale à l'époque... Mais la sève du diable est sans doute le meilleur antiseptique qui soit. Fit t'elle en versant la substance sur le dos de la jeune fille.

Haa.. A peine un son et elle sombra d'un coup.

Hola ! Je sais que ça dois piquer, mais ce n'est pas le moment de t'endormir. Cet alcool va augmenter tes chances de survie, reste réveillée, ne gâche pas tout !

Fit la vieille en renvoyant une baffe monumentale qui eut l'effet d'éveiller Lilith d'un seul coup. Le sédatif était utile au réveil, pour agir sur cette douleur étrangère intense. Mais les effets contre les microbes de la wyverne et de la blessures étaient très rapide. Ce n'était peut être pas superbe à voir, mais ça aurait tôt fait de ralentir la purulence et l'infection ! Après quoi Jason entra à nouveau avec les plantes dans ses mains. Elle se dépêcha de les prendre et indiqua au jeune homme qu'il lui faudrait rapidement aller chercher de l'eau fraiche à la rivière.

Il devrait remplir ce seau avec rapidité et le ramener ici. Pendant qu'il s'attelait à cette nouvelle tâche sans rechigner des masses, la véto" continua sa série de claque à chaque fois qu'il le fallait. Mais une fois bien réveillé, même si elle était charcuté par ce terrifiant mal qui la rongeait, la mercenaire tenait le coup. La doctoresse lui donna un morceau de bois dans lequel croquer. Puis elle mélangea les plantes et ouvrit un bouquin, n'hésitant pas un seul instant à commencer des mélanges à l'image d'une alchimiste ou d'une sorcière. Obtenant d'un coté une pâte assez molle et de l'autre plutôt poudreuse.

Revenant vers Lilith pour ajouter la poudre de plante avec un autre coup de piqûre dans le lot. Elle ajouta ensuite la pâte pour recouvrir le tout. Elle avait fabriqué plusieurs choses avec. Un anti-poison et coagulant pour permettre une réparation par le phénomène de fibrine. La substance pâteuse quand à elle, était un bandage d'argile et de plantes récoltés pour former une puissante compresse d'absorption désinfectante et capable de renforcer la régénération cellulaire pour une suturation rapide et naturelle.

Pour terminer sur la plaie, elle entoura le corps de Lilith d'un bandage bien serré, recouvrant donc la plaie, puis passant devant pour cacher ses seins. Faisant ainsi plusieurs fois le tours pour enfin la reposer sur le ventre pendant quelques minutes.


M....E.....Ci...

Tu n'es pas encore sauvée gamine. Ta température monte encore, le poison à beau être stoppé en grande partie, disons que tu as un peu moins de chance de mourir. Fit t'elle en s'asseyant, ne pouvant rien faire d'autre qu'attendre Jason.


Beaucoup de recherche pour ces cadres \0/

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1679
Yens : 948
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Le Faux Pas   Mar 1 Nov - 19:12


FAUX PAS

feat.Jason & Lilith



En s’approchant de la rivière, Rock posa la bassine et en profita pour tremper sa tête dans l’eau et se rafraîchir un peu. Il n’avait pas arrêté de courir depuis que Lilith et lui avaient été attaqués. Il se rinça le visage, et remplit la bassine avant de revenir rapidement vers la cabane. Il entra sans s’annoncer, posa la bassine au sol, près de l’endroit où était allongée son amie, qui était à présent recouverte d’un bandage et qui semblait un peu moins souffrir. Il récupéra des tissus et les mit à tremper avant d’en poser un sur le front de la sirène :
- Restes tranquille, lui murmura t’il en s’asseyant près d’elle sur un tabouret en bois. Il faut faire baisser ta température.

Il prit un autre tissu qu’il gorgea d’eau, et l’essora au-dessus du visage et des épaules de Lilith. Il fallait faire baisser sa température au plus vite. Au bout de quelques minutes, il avait posé plusieurs tissus sur son visage, ses épaules, et le haut de son torse, et avait mouillé ses bras et son bas ventre. Et puis, l’attente commença. Jason observa une nouvelle fois la vétérinaire : de taille moyenne, cheveux longs et châtains clairs attachés en queue de cheval, yeux verts, elle était assez mignonne, mais ne vivrait probablement jamais autrement que seule. Caractère compliqué (impossible ?) à gérer au quotidien, elle avait dû faire fuir les gens autour d’elle alors qu’elle possédait un véritable don pour la médecine, ça crevait les yeux. Même pour le nippon qui était assez mauvais dans le domaine. Il déduisit en silence qu’elle devait être le genre de personne à fuir quelque chose en restant ici, loin de tout. Un échec, quelqu’un lui voulant du mal, un passé ?

Il sentit la sirène remuer légèrement près de lui, et il posa une main apaisante sur son front en se penchant au-dessus d’elle avec un sourire rassurant et apaisant :
- Restes tranquille, Lilith. Ta température a bien chuté, je crois qu’on tient le bon bout, ajouta t’il en lui faisant un clin d’œil discret.

L’épéiste fixa à nouveau la guérisseuse, qui sentit cette fois son regard peser sur elle :
- Qu’est-ce que tu veux, gamin ?
- Pourquoi rester ici ? Demanda brusquement l’assassin avec sa franchise coutumière. Vous avez de toute évidence un talent inné pour la médecine. Pourquoi être devenue vétérinaire dans ce coin paumé ? A shiryoku, vous seriez sans doute une doc’ de renom.
- Tu devrais te mêler de tes affaires, l’épéiste… Répondit-elle avec une lueur assombrie dans le regard.
- Comme vous voudrez. C’est votre vie, après tout. Pas la mienne… conclut-il avec un haussement d’épaule avant de reporter son attention sur la sirène.

Il posa ses doigts sur sa main pour prendre sa température, et la saisit doucement entre ses doigts sans même s’en rendre compte.
- Ça va, toi ? Comment est la douleur ? Et la température, tu n’as pas de bouffées de chaleur ? Lui demanda-t-il d’une voix particulièrement concernée.



Dernière édition par Jason Rokuro le Mer 2 Nov - 3:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 434
Yens : 50
Date d'inscription : 05/12/2014

Progression
Niveau: 84
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lilith ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Le Faux Pas   Mer 2 Nov - 0:41



feat.Jason Rokuro
Faux pas


L'attente sembla durer encore et encore, bien trop longtemps aux yeux de la belle rouquine. Mais avec ces maux, les secondes se transformaient en minutes interminables. Cela dit, toute chose prenait fin et c'est avec l'arrivée de Rock et son seau qui commencèrent les soins dédiés à faire baisser la forte température. Tout avait été bien mené, que ce soit de la cueillette des plantes à cette étape ci. Tout était allé dans les temps et il n'y avait plus vraiment de raison de voir Lilith sombrer ou mourir. Ses chances étaient désormais bien plus maximale, le plus dur était passé. De plus, elle démontrait un esprit assez coriace malgré tout. Son expérience et sa condition d'élue devait y être pour quelque chose.

Avec l'application des chiffons humides, des gants frais et d'un peu de glace pilé bien conservé dans une cave, ils arrivèrent rapidement aux premiers résultats concluant. La température stagnait, mieux, baissa de plus en plus. Elle aurait besoin de repos après tout ça et surement plus de se balader auprès d'une wyverne. Elle gigota encore un peu, son larynx lui permettant de souffler à nouveau des mots audibles, son regard se posa d'abord un peu perdu, sur Jason et également sur la guérisseuse après quelques secondes :


Franchement... Pas cool les moustiques de Kosaten... Dit t'elle en laissant un sourire encore un peu douloureux illuminer son visage.

C'est un peu après que l'épéiste questionna la veterinaire, mais il se fit rapidement rembarrer et ne chercha pas midi à quatorze heure. La femme avec son trait de caractère. Même si elle n'était ni jeune, ni vraiment vieille. Il est vrai que son talent venait de sauver une vie. C'était d'ailleurs une chance de l'avoir trouvé ici, un peu au hasard. Si elle n'avait pas été dans le coin, les haricots étaient cuits. Cela prouvait bien que, malgré la puissance d'une élue comme Lilith qui, malgré tout, n'était pas encore fermement accomplie en ce monde, mais assez entraînée. On pouvait mourir ou chuter contre la premiere grosse bête venue.

Il fallait rester prudent coûte que coûte. Kosaten et certains lieux n'étaient pas touristiques et agréable. Peut être à plus forte raison lorsqu'on se pavanait aux alentours de Fuyu. Bien sur, Jason se demanda comment elle allait, s’inquiétant de son état de santé qui s’améliorait tout de même grandement. Si bien que sa guérison de sirène parvint à prendre un peu le dessus et elle finit par se redresser un peu, restant encore assise, toujours groggy.


Vous êtes solides. Mais n'allez pas vite en besogne, vous ne pourrez pas vous déplacez ce soir. Vous pouvez dormir ici ce soir. Il y'a une chambre dans l'arrière salle. J'irais à l'auberge. Laissez les clés sous la chaise dehors lorsque vous partirez, et partez à l'aube, j'aurais d'autres chats à fouetter d'ici là, c'est compris ?

Oui.. Merci. Rock, merci à toi aussi... Je vais un peu mieux.. J'ai toujours un peu mal mais, je crois que ça va.

La femme se releva, laissant un regard un peu sec envers les deux acolytes. Puis elle se dirigea vers la sortie, décidée à fermer boutique pour ce soir. Il n'y avait personne aujourd'hui et il y'avait certaines priorités à laisser passer parfois. Refermant alors la porte qui claqua, en sommant le repos pour la flamboyante mercenaire.

Lilith laissa ses jambes aller un peu dans le vide surelevé par la table d'opération. Elle récupérait doucement mais surement, mais son teint de peau bien plus pâle que d'habitude, ses yeux fatigués et son mascara coulant témoignait de la dureté de cette épreuve. Elle avait cependant vu pire et verrait encore pire (bien que n'ayant pas hâte). Mais elle tenait vraiment à se mettre un peu debout.


Aide moi à me relever.. Cette journée finie vraiment de manière merdique. On fais quoi ? Je t'avoue que tout ça... M'a donné soif. Mes pouvoirs vont prendre le relais et je serais guérie plus vite que prévu. Disons trois heures et on peut repartir...

Mais avant cela, elle regarda un peu, tout en s'appuyant sur lui, tout le matériel qu'utilisait cette femme. Puis repéra sur un établi la fameuse bouteille d'alcool. La sève du diable ! Une mixture interdite qui l'avait sauvée. Il fallait peut être fêter ça d'une manière ou une autre après tout. S'élançant un peu hasardeusement vers elle pour la saisir, elle se tourna en ayant le sourire, tout en fixant Jason ;

Un contrat réussi et la chance de voir encore demain. On devrait fêter ça... Je sais que ça doit pas être préconisé, mais tu sais quoi, j'ai pas envie d'entendre une leçon de morale. Tu trinques ? Dit t'elle d'un air amusé. Retrouvant un peu la joie et la bonne humeur malgré la fatigue !


C'est la bouteille qu'il faut regarder Jason ! Pas ailleurs !

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1679
Yens : 948
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Le Faux Pas   Mer 2 Nov - 4:14


FAUX PAS

feat.Jason & Lilith



Se tenant debout devant la sirène, toujours assise sur l’espèce de table d’examen, Jason l’observa d’un œil attentif et perplexe lorsqu’elle demanda à se relever. Si ça avait été lui, il aurait sans doute été sur le carreau pendant plusieurs jours, et pourtant son corps était loin d’être faible. Mais Lilith disposait d’autre chose : elle était une sirène, et ses facultés de régénération étaient proprement stupéfiantes. Il aida son amie à se relever en la saisissant précautionneusement de chaque côté de la taille, et la hissa au sol, en maintenant ses mains sur ses hanches le temps d’être sûr qu’elle n’allait pas tomber subitement. Mais son amie semblait tenir bon. Mieux encore, elle retrouvait sa bonne humeur habituelle, si bien que Jason lui sourit, visiblement soulagé, lorsqu’elle lui annonça que d’ici trois heures, ils pourraient repartir.

Il resta près d’elle tout en veillant à ne pas rester TROP près d’elle. Lilith était à peine vêtue, et sa race ne portait pas le nom de Sirène pour rien. Elle était un véritable piège pour les yeux, et pour le reste… Son teint était pâle, ce qui lui donnait un côté encore plus mignon que d’habitude. Rock hésita quand elle lui proposa de boire un coup, mais il n’eut pas le cœur de lui refuser ça après la peur qu’ils avaient eue. L’adrénaline retombait peu à peu, et un verre ne les tuerait pas. Encore qu’avec la sève du Diable, rien n’était véritablement garanti…
- Bien sûr ! Je ne te garantis pas une navigation bien droite une fois à cheval, mais quelle importance ? Ajouta l’assassin avec un nouveau sourire. Par contre, je préfèrerais que tu t’allonges pour boire un verre. Si jamais la sève est aussi violente que je l’imagine, tu t’effondreras pas sur le plancher, au moins !



Il se mit alors en quête de verres dans la petite cuisine de la guérisseuse et en dénicha finalement assez facilement. Il passa ensuite le bras de son amie autour de son épaule et l’amena dans la chambre. Il la laissa alors s’assoir et lui tendit l’un des verres. Elle le remplit alors avant de le rendre à Jason, qui lui troqua son verre vide contre le plein. Il s’adossa alors au mur juste derrière lui et tendit le verre en direction de Lilith :
- A ta guérison ! dit-il simplement avec un petit sourire avant de vider son verre d’une traite.

Jason avait goûté beaucoup d’alcools dits « violents » dans sa vie. De par son métier, il avait visité les pires tavernes underground de Londres dans son monde natal, et avait dû passer par la case obligatoire des apparences pour gagner la confiance de certains clients trop basés sur l’image renvoyée aux autres. Il avait donc bu les pires tord boyaux existant dans son monde. Mais cette sève du Diable… C’était autre chose, un tout autre niveau ! Même le fameux tord boyaux de Lilith était pour les gamins à côté de celui-là ! L’alcool lui monta brusquement à la tête, il se mit à tousser et il se pinça le nez en fermant les yeux, avant d’ajouter :
- Bon… une chose est sûre… c’est aussi violent que je l’imaginais…

Malgré la distance « de sécurité » qu’il avait pris la peine d’instaurer entre lui et la Seikajin, Rock sentit qu’il avait besoin de s’assoir, et s’approcha du lit pour s’assoir au bord. Il posa ses coudes sur ses genoux, et ses mains de chaque côté de son nez.
- J’comprends pourquoi ils ont interdit ce machin ! Ca réveillerait un mort ce truc ! Lança le nippon en éclatant de rire.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 434
Yens : 50
Date d'inscription : 05/12/2014

Progression
Niveau: 84
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lilith ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Le Faux Pas   Jeu 3 Nov - 18:49



feat.Jason Rokuro
Faux pas


Le meilleur moment de la journée s'apprêtait à débuter, et c'était en pensant à ce nectar alcoolisé dont le nom aurait fait peur à tout les piliers de bar de Shiryoku et d'ailleurs ! Lilith commençait à croire qu'elle devenait dépendante à autre chose que l'éridium finalement, ce n'était pas vraiment pour lui plaire, mais mine de rien, le métabolisme d'une sirène ne traitait pas tous les aliments de la même manière. L'alcool était ainsi éliminé plus vite et ce qu'on pouvait prendre pour une dépendance, n'était en fait qu'un pur plaisir. Voila donc pourquoi elle prenait ça avec le sourire.

Evidemment, il aurait été trop mal de refuser cette offre de la part de la mercenaire, du coup il s'y plia tout en prévenant. Oui, ce n'était pas grave si il ne marcherais pas droit et puis au pire son cheval ne serait pas bourré lui. Bien sur, en mec prévenant, Jason demanda à la rouquine de s'allonger pour boire. Elle s'imagina la scène et ria presque instinctivement. Boire en étant allongé, c'était un coup à s'en renverser de partout ! Mais oui, elle avait bien comprit qu'il voulait juste qu'elle s'assoit, cependant ça ne pu l'empêcher de la faire rire.


Ah ah ! Mais quel homme galant, mais ouais t’inquiète pas va. Fit t'elle en étant toujours adossé au comptoir.

Si la sève était violente, oui c'était le cas. C'est bien pour ça qu'elle chercha un endroit ou s'asseoir par la suite, un peu avant d’enchaîner les verres. Rock était parti chercher les verres, puis revint pour finalement la prendre sous ses bras et l'emmener dans la chambre. Cette situation avait quelque chose d'un peu sensuel, et elle ne pu s'empêcher de rougir immédiatement, en tentant de contenir ça. Elle n'avait pas encore bu, elle ne pouvait même pas faire passer l'alcool pour le coupable.

A présent dans la chambre que la vétérinaire avait prêté pour la nuit, ils s'échangèrent les verres pour trinquer à la nouvelle santé de la belle. Il s'adossa presque comme un solitaire ou un timide dans une fête, ne voulant pas se mêler aux autres. Etait-t'il gêné ? Au moins il enquilla cul-sec son petit verre eeeeet... Dégusta dans tous les sens du terme.

L'arrête du nez pincé, les yeux fermés, peut être un début de larme et des sourires. La sève du diable avait donc bien porté son nom ! Cette scène fit encore plus rire la jeune femme, ce qui la détendit un peu plus aussi.


Ahah j'aurais pas mieux dit ! Puis elle bu à son tour... Et... A son tour ; POUAH ! Je comprends pourquoi j'ai encore le dos qui brûle... Oh... Oh purée... !

Elle aussi se pinça le nez, bien fort, les yeux fermés et une larmichette coulant sur son mascara. Mais elle avait le sourire et ne souffrait plus, il y'avait de l'amélioration. En tout cas, la remarque de Rock sur le fait de réveiller les morts et le fait qu'à son tour il rigole, fut communicatif à souhait et Lilith se laissa emporter par l'escalade de rire.

AHAHAH J'crois qu'on pourrait gagner la guerre de Fuyu avec un truc pareil AHahOuuh.. Ca fait du bien de rire comme ça.

Et ça prouvait aussi qu'on pouvait passer à coté de la mort, tout en riant de bon coeur après coup. Le plaisir étant grand, la détente aussi, elle se laissa aller à quelques verres de plus. Son teint pâle se rougissant un peu au niveau des joues et du bout du nez. Finalement, il faisait de plus en plus chaud dans cette chambre, c'était aussi à cause de la  sève ne nous mentons pas. Mais Lilith se passa la main dans les cheveux dans une pose un peu endiablé, qui aurait tôt fait de faire chavirer quelques hommes.

Ainsi, elle se leva et regarda dans un sac à dos qu'elle se trimbalait pour l'occasion, lors de ses sorties avec Jason pour les contrats. Il y'avait sa veste à coté, mais ce qu'elle sortie était un vêtement plus léger. Une nuisette ou une chemise de nuit, enfin bref, vous m'aviez compris. (voir le cadre rp).

Maintenant, elle se posa sur le lit, les jambes croisées et laissa le prochain verre de coté, déjà bien éméché de toute manière, mais assez pour bien apprécier la soirée telle quelle.


On a partagé pas mal de choses, que ce soit aujourd'hui ou bien.. Hier. Et tu m'as sauvé la vie, plus d'une fois. Peut être qu'on ne rentrera jamais chez nous. Mais ça veut pas dire qu'on doit s’apitoyer sur soit hein.  Fit t'elle avec un regard légèrement plus vide, en fixant le sol. Puis en fixant à nouveau les yeux améthystes et profonds de Jason. Elle rougit encore plus.

Peut être que... Qu'on.... Enfin.... On est deux adultes. Notre vie tiens parfois qu'à un fil et j'ai failli y passer... Et... Je..

Visiblement perturbé, elle trouvait pas ses mots et se décida à boire le dernier verre cul sec en le remplissant à ras-bords, pour se donner un courage qu'elle avait pourtant en toute circonstance. Ponctuant ça par un diabolique "bordel" et le nez qui piquait sous la sève, elle reposa ce verre bien fortement et se leva en empoignant Rock et l'embrassant presque trop fougueusement, avant de se rasseoir aussitôt sur le lit, le regard gêné, fuitant vers le coté.

.... Désolé... Affirma t'elle timidement.


Oh... Mon... Dieu.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1679
Yens : 948
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Le Faux Pas   Ven 4 Nov - 2:33


FAUX PAS

feat.Jason & Lilith



Plus les verres défilaient, et plus l’alcool embrumait les esprits et les pensées. Rock était un grand méfiant vis-à-vis de l’alcool. Il ne buvait en général jamais en public. Et pourtant, cela faisait à présent deux fois qu’il buvait plus que de raison en compagnie de la jolie sirène. Elle avait le don  de l’attirer dans son jeu et d’abaisser les barrières du nippon. Il savait que trop boire était dangereux, surtout avec ce qui venait de se passer. Et cette crainte s’accentua encore davantage quand la jeune femme enfila une sorte de chemise de nuit à se damner. Elle était belle, presque irrésistible. Mais elle était aussi une amie, et tant qu’elle le restait, elle ne risquait pas de finir comme la seule femme qui avait voulu partager la vie de Rock dans son monde.

Malheureusement, la sève du diable était particulièrement puissante, et avant même que l’assassin ne s’en rende compte, ses défenses étaient abaissées, son rire un peu trop facile, et son esprit complètement débranché. Si bien que lorsque Lilith tenta une approche plus directe, au-delà du temps de latence qu’il fallut à Jason pour comprendre plus ou moins ce qui était en train de se passer, il ne stoppa pas la chose, alors qu’il aurait dû. Elle était belle, et il avait failli la perdre ! Elle avait failli mourir. Ils étaient deux adultes consentants, et ils avaient envie l’un de l’autre, alors où était le mal ?!

Il observa la sirène alors qu’elle se rasseyait, un peu embarrassée, et il sut à cet instant qu’il avait envie d’elle. Son esprit était débranché, et seul son instinct le guidait. Et il fallait arrêter de se mentir un instant : depuis qu’il l’avait rencontrée, Jason avait toujours observé furtivement Lilith parce que c’était une belle femme. Elle possédait un magnétisme qui le faisait fondre, elle était drôle, elle était forte et fragile à la fois, et à cet instant précis, il n’y avait personne d’autre avec qui il avait envie d’être. Il vida à son tour son verre d’une traite pour se donner du courage, et s’approcha d’elle. Il s’assit à côté, et passa délicatement sa main dans ses cheveux sans quitter ses yeux du regard.
- Désolé de quoi ? Murmura-t-il en la fixant intensément. Tu es désolée de ce qui vient d’arriver ? Moi, je ne le suis pas…

A ces mots, il referma brusquement la distance qui les séparait et l’embrassa furieusement. Il oublia au passage qu’ils n’étaient pas en terrain sécurisé, qu’ils étaient tous deux chez une parfaite inconnue ou qu’un client aurait pu venir demander des soins et les déranger. Le mélange d’alcool, d’adrénaline, et des formes visibles de la jolie Seikajin provoqua chez l’épéiste une poussée d’excitation comme il n’en avait encore jamais connue. Il l’embrassa langoureusement et commença à promener ses mains sur le corps de son amie, avec des gestes de plus en plus entreprenants. En une poignée de secondes, il perdit le contrôle, oubliant les complications que le fait de s’abandonner l’un à l’autre pourraient provoquer sur leur amitié encore fragile et naissante une fois ce moment magique et alcoolisé révolu.

D’un geste, il ôta le haut de son amie et se perdit dans ses formes avant de se reculer un court instant pour l’observer. Cette pause était comme leur dernier espoir d’être raisonnables. De tout arrêter, et de se reprendre ! Malheureusement, cette fois-là, aucun des deux ne le fut ! Tout en profitant du spectacle qu’offrait le corps à moitié dénudé de la sirène, Jason croisa le regard câlin et excité de sa partenaire, et la dernière chance qu’il restait aux deux amis d’éviter de commettre un faux pas se volatilisa en un instant. Il lui sourit, puis s’abandonna à elle en l’embrassant à nouveau…

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 434
Yens : 50
Date d'inscription : 05/12/2014

Progression
Niveau: 84
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lilith ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Le Faux Pas   Ven 4 Nov - 17:27



feat.Jason Rokuro
Faux pas


En s'asseyant à nouveau, Lilith se demanda pendant quelques secondes dans sa tête, ce qu'elle avait foutue ! L'alcool l'avait certainement plus atteinte qu'elle ne l'avais imaginé dans un premier temps et elle se mit à foudroyer la bouteille au loin, d'un regard incandescent ! Mais était-ce si mal ? Non en fait, elle avait peur de briser leurs amitié. Déjà que depuis la perte d'Ayae qui n'était toujours pas revenue, et aussi celle de Big et bien d'autres encore, ça ne l'avait jamais trop aidé. Que se passerait t'il, si là, maintenant, il prenait ses cliques et ses claques et s'en allait en lui disant qu'elle venait de faire une connerie ? Une énorme connerie ? Les regrets la tiraillait dans l'instant.

Mais... Comme la bonne fortune semblait lui sourire, et bien Jason qui fut certes surpris et un peu prit au dépourvu de ce tendre geste, vint à son tour s'asseoir. A sa question précédente il répondit avec son assurance habituelle et un regard charmeur, tombeur, trop insistant même. Elle s'y perdait dedans, mais ne comprenait pas trop pourquoi. Il lui dit donc, qu'elle n'avait pas à être désolé, car lui ne l'était pas. Lilith allait ajouter quelque chose, mais cette fois ci, c'est lui qui prit l'initiative de la surprendre un peu !

Il serra la distance les séparant et l'apostropha d'un baiser. Ses lèvres légèrement humides et chaude, avait encore le gout de la sève du diable. Un mélange assez sucré lorsqu'il était déposé sur la chair, s'en était pas déplaisant. Elle se laissa faire et lorsque ses mains se faisant plus baladeuses parcouraient son corps, elle n'avait pas cette sensation de gêne ou de malaise. Ainsi la belle se laissa tomber en arrière délicatement.

Dans les faits, Rock et elle ne se connaissaient pas depuis si longtemps, mais le partage qu'ils entreprirent fut forts et emprunt d'un paquet d'émotion sur un court terme. Elle ne se voyait peut être pas vivre avec lui, avoir sa vie de famille, car dans le fond, Lilith était la même et ce genre de vie ne la méritait pas. Mais il n'y avait pas de mal en soi, à se faire plaisir à deux. Les épreuves de cette vie étaient particulièrement éprouvantes. Jason et Lilith étaient deux jeunes gens dans la fleur de l'âge. Beaucoup de risques se mettaient encore sur leurs routes communes, cet instant de détente n'était pas trop facile ou trop rapide, il avait juste été là, comme ça. Il ne fallait pas essayer de tout compliquer parfois.

Elle caressait les longs cheveux doux du brun ténébreux en joignant ses yeux aux siens. Les courbes de leurs corps se touchant bien plus souvent. Le coeur de la rouquine battait la chamade et il devait en être de même pour l'assassin. Les deux étaient parfois des tueurs efficaces, mais ici, ils n'étaient qu'un homme et une femme, s'apprêtant à succomber au désir charnel. Il devait y avoir de l'amour, mais sans doute pas autant qu'il n'aurait du l'être pour se faire. C'était un acte, plus sensuel et proche qu'un simple coup d'un soir, mais plus éloigné que le grand amour que l'ont attendait tous....


Tu as raison.. Je paris que tu n'as ni fait l'amour à une sirène, ni à une femme sur Kosaten. Si j'perds je nous paye une pizza, enfin.. S'ils ont des pizzas sur ce monde. Dit t'elle en riant.

Elle palpa également ses bras, sa musculatures, quelques cicatrices et le dévêtie lentement. Juste le haut de son kimono pour l'instant, elle ne se pressait pas. Il ne s'agissait pas non plus de faire son affaire et puis s'en va. Elle n'avait pas fait ça depuis un moment. Le dernier homme qu'elle ait connu dans le lit conjugal fut Roland... Sur son monde. La dernière fois qu'elle avait éprouvé des sentiments fort, c'était pour Big Band sur ce monde. Ces deux là avaient disparus et ce n'est pas pour ça qu'elle se "rabattait" sur Jason. Il n'était pas un choix, il avait été l'évidence de cette journée. Ce qu'elle ressentait était vrai et puissant et le deviendrait peut être encore plus ? Ou alors ils se laisseraient avec cette nuit et unique souvenir... Tout en restant amis ?

Dans tous les cas, ce soir serait marquant pour eux deux. Ainsi, elle continua également de l'embrasser tendrement, bougeant sa langue pour titiller la sienne, un véritable french kiss si l'ont puis dire. Fermant les yeux lorsqu'elle était le plus à l'aise, elle se laissa guider majoritairement par ses gestes à lui. Il était doué mais peu débrouillard, sans doute pas si habitué que cela à fréquenter la gente feminine. Ainsi, par moment elle accompagnait ses mains pour qu'il touche les endroits les plus sensibles, faire monter le desir plus vite et plus fort encore.

Lilith se mordillait la lèvre inférieur et ne pouvait s'empêcher de parfois pousser quelques soupirs de plaisir. Elle ne le laissa pas sans que son envie ne monte non plus et toucha exactement l'endroit ou chaque homme avait le détail masculin imparable. Rock tenait bien son nom et en y pensant, cela la fit un peu sourire, mais un sourire sensuel et non moqueur. Elle s'en serait voulut qu'il le prenne mal dans une telle situation.

La sirène avaient ses tatouages bien plus brillant qu'à l'accoutumé, d'un rouge orangé très flamboyant et vif. Ses pupilles aussi par moment, lorsque le désir était au summum.


Haan.... Haa... Tu veux qu'on... Tu veux qu'on le fasse ?

C'était presque une fausse question, tant il suffisait de voir qu'il était trop tard. Lui ayant ses mains sur ses seins et parfois plus et elle de même. Il avait encore ses bandages sur les mains et elle aurait aimé avoir la sensation complète de sa peau, mais ce n'était pas grave, s'il cachait son sceau ou autre chose, tant pis. La rouquine se laissa aller en se tournant, en prenant des positions assez aguicheuses parfois, elle n'avait pas froid aux yeux et l'alcool était sans doute aussi responsable de tout ça, ne nous en cachons pas. L'index serré dans sa bouche, les yeux roulant de plaisir, elle n'attendait plus que lui.. Dans cette danse charnelle ultime.


RULE34 404 ERROR SYSTEM FAILURE

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1679
Yens : 948
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Le Faux Pas   Ven 4 Nov - 19:10


FAUX PAS

feat.Jason & Lilith



Jason n’était pas un coureur de jupons. En ce point comme en bien d’autres, il était l’exact opposé de Tenkeï. Lorsqu’il choisissait de partager sa couche avec une femme, c’était qu’il partageait un lien fort avec. Lilith ne faisait pas exception à cette règle. Bien sûr, l’alcool et l’adrénaline de la journée avaient joué, et sans eux, les deux amis n’auraient pas fini à moitié dénudés l’un sur l’autre. La sève du Diable avait inhibé leur raison, mais leur désir l’un pour l’autre n’était pas apparu par enchantement. Le nippon était attiré par Lilith, et tout ça n’avait fait que le précipiter dans ses bras.

La dernière fois qu’il avait été intime avec une femme, il n’y avait aucun sentiment. C’était une serveuse rencontrée un peu par hasard. Et pour cause, la dernière femme qu’il avait aimé l’avait payé de sa vie. Poursuivi par ses ennemis, Rock avait été attiré hors de sa tanière en utilisant la jeune femme comme appât. Elle en était morte, la gorge tranchée, sous les yeux du jeune homme. Il s’était juré de ne plus jamais succomber à ses passions après cela. Mais les choses étaient différentes depuis qu’il était en Kosaten, et cette règle, tout comme de nombreuses autres qu’il s’était imposé jusque-là avec une rigueur militaire, vola en éclats à son tour.

Malgré la situation des plus intimes, Lilith parvint à trouver le mot pour rire, mais l’assassin, de son côté, ne voulut pas briser le moment, et s’approcha de son oreille avec un air enjôleur avant de lui susurrer :
- Si tu perds, c’est moi qui décide de ton gage…


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 434
Yens : 50
Date d'inscription : 05/12/2014

Progression
Niveau: 84
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lilith ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Le Faux Pas   Dim 6 Nov - 14:08



feat.Jason Rokuro
Faux pas


Tout ne s'était pas simplement joué en quelques minutes, c'était comme un fruit qui mûrissait lentement mais surement. Jusqu'à ce que ce dernier ne tombe de son arbre pour être pleinement ramassé. C'était désormais ce qu'il se passait, alors que leurs corps s'entrelaçaient dans des étreintes douces et sensuelles. Le plaisir courant le long de la chair de chacun. Certains auraient pu y voir un certain profit de la vie par rapport a tout ce qu'ils enduraient, autant en tant qu'assassins, mercenaires ou bien élus. Les risques se multipliaient et bien plus depuis que Lilith reprit sa route et le goût de l'aventure aux cotés de Jason.

Fuyu semblait loin alors que leurs pensées n'étaient plus que chaleur humaine, entre autre. La fraicheur de l’extérieur semblaient disparaitre après chaque caresse déposées. Pour autant, malgré cette montée soudaine et la situation, il n'y avait rien de lubrique en soi dans tout cela. Evidemment que la sirène pouvait exposer certains fantasmes directement et physiquement. C'était juste plaisant de penser à ce qui pouvait ou pourrait se passer dans les prochaines minutes. Bien entendu, elle avait remarqué qu'il délaissa la barrière de prudence pour se délecter d'elle, de son corps, elle ne lui en voulait pas et était après tout dans le même état. Rock était loin d'être son type d'homme pourtant, enfin elle n'avait pas vraiment de type en cherchant bien. Puis il n'était pas vilain, tenons le pour dit !

Ainsi, pendant de long moment, les caresses, les câlins, se firent juste un peu plus présents, mais toujours aussi doux et le coté bestial de l'étreinte générale ne ressorti pas tout de suite. C'était un peu similaire au début d'une belle et douce mélodie, dont on attendait le refrain pour l'apothéose. Celle ci ne tarderait pas. Mais il était désormais prêt à passer à l'étape suivante... Aux choses sérieuses.


Oh, tu vas me montrer tes talents. Fit t'elle en retour à sa phrase.




Www.sirendchaude.com Un très bon site !

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1679
Yens : 948
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Le Faux Pas   Dim 6 Nov - 22:26


FAUX PAS

feat.Jason & Lilith



L’aube approchait, et le froid de la nuit tentait lentement mais sûrement d’envahir les lieux réchauffés si efficacement par les deux amants durant leurs ébats. A présent, seul le feu allumé tard dans la soirée maintenait une certaine température dans la maison. Quant aux deux élus, leurs respirations régulières combinées au crépitement du foyer étaient les seules choses qui trahissaient leurs présences. Endormis l’un contre l’autre, recouverts d’une couverture, ils s’étaient donné l’un à l’autre durant plusieurs heures jusqu’à tomber d’épuisement. C’était une nuit qu’ils n’oublieraient pas, c’était certain. Malgré la puissance de l’alcool et ses effets étranges sur la mémoire, ils en conserveraient un certain souvenir. Un souvenir qui pourrait bien leur causer des problèmes à l’un comme à l’autre aussi bien à court qu’à long terme.

Lentement, le nippon battit des paupières, et les ouvrit avec paresse. Il avait du mal à émerger. Il était un peu paumé. Il sentit alors une chaleur agréable contre lui, et en soulevant la couverture, il écarquilla les yeux en voyant Lilith complètement nue dormir tout contre lui. Il articula un « merde » silencieux en fermant les yeux un instant, que la jeune femme ne vit heureusement jamais. Elle dormait encore profondément. Lentement, il posa la tête de la sirène sur son oreiller, et s’assit sur le rebord du lit : quelques flashs de sa nuit lui revenaient en mémoire. En fait, de plus en plus. Il ne fallut pas longtemps à l’assassin pour recoller les morceaux dans sa mémoire défaillante. Son regard se posa sur la bouteille vide qui avait fini par terre sur le sol de la chambre, et il sut à quel point cet alcool pouvait être puissant.

L’air consterné, il posa une main sur son front, remarquant au passage qu’il avait une sacrée migraine. Il observa un instant son amie dormir, et se mordit la lèvre inférieure : bien sûr qu’elle était belle, mais qu’allait-il advenir de leur amitié naissante ? Ni l’un ni l’autre n’étaient amoureux, d’après lui, et c’était la première amie qu’il s’était fait en Kosaten. Non… Dans toute sa vie ! Avait-il réussi à foutre en l’air la première amitié de sa vie à cause d’une bête bouteille d’alcool et d’une bête attirance physique évidente ? Jamais il n’aurait pensé que ce genre de mésaventure lui arriverait à lui. En silence, il se leva, et commença à se rhabiller. Il n’avait aucune idée de la réaction qu’allait avoir Lilith, et c’était sans doute ce qui le terrifiait le plus. Il la connaissait depuis peu de temps, et leur amitié était fragile. Il n’était peut-être pas amoureux d’elle et pas prêt à démarrer une relation amoureuse, mais il ne voulait pas non plus la perdre à cause d’une soirée trop arrosée.

Il ne pensait pas que la rouquine attendait davantage que ce qu’il s’était passé cette nuit entre eux. Mais il n’avait aucun moyen d’en avoir la certitude. Et il ne se voyait clairement pas lui poser la question. En fin de compte, il décida de sortir devant la maisonnette s’exercer un peu à l’épée le temps qu’elle se réveille. Il aurait pu la réveiller, mais il avait peur que ce soit sujet à un embarras encore pire si Lilith, encore dans les vapes, l’attrapait pour l’embrasser, ou pire. Il n’était pas prêt à prendre un tel risque. Il se contenta donc de s’éclipser dehors, et de s’entraîner un peu afin d’évacuer son malaise comme il le pouvait. Mais il était sûr d’une chose : le pire était à venir, et le voyage promettait de ne pas être triste…
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 434
Yens : 50
Date d'inscription : 05/12/2014

Progression
Niveau: 84
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lilith ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Le Faux Pas   Lun 7 Nov - 17:03



feat.Jason Rokuro
Faux pas


Dur... Très dur... Et non, ce n'est pas ce que vous êtes en train d'imaginer !

Il s'agissait du réveil, des paupières lourdes qui s'ouvre sur une cabane qu'ils devaient s'empresser de quitter. Lilith aurait menti si elle disait qu'elle avait passé une mauvaise soirée et une mauvaise nuit. Imbibée par l'alcool, influé par l'ambiance tamisée et sensuelle, il s'était passé ce qui s'était passé. Il n'y avait pas vraiment de regrets à avoir, enfin, peut-être un peu. Elle se retourna sur le dos pour faire face au plafond, constatant qu'à ses cotés, Jason l'avait quitté. Mais elle entendait dehors le bruit du vent fendu par les coups d'une épée. Des katas pour s’entraîner ou se changer les idées, très certainement. Il n'avait pas voulu la réveiller, ni avoir son visage au réveil, surtout ses propos et ses pensées.

A cela, elle soupira légèrement, se tenant alors les tempes pour faire passer le mal de crâne que seul la sève du diable pouvait lui infliger. Puis en se massant le cou, se redressa tout en cachant sa poitrine avec la couverture. Cherchant un endroit ou se rafraîchir, se nettoyer un peu avant de se revêtir pour de bon et affronter l’extérieur, avec sa réalité, ses responsabilités. Elle fit donc durer le moment, ça va, c'était encore l'aube et pas de trâce de la fameuse vétérinaire énervée.

Une bonne toilette plus tard, revigorée, mieux réveillée, le teint plus frais, elle se regarda dans une glace. Qu'ai-je fais ? Ça valait le coup ? C'était si bien ? Ça te manquait autant ? Grosse conne... Pleins de pensées lui traversèrent l'esprit en quelques millième de seconde. Un duel entre sa conscience, ses envies, ses projets, son futur... Et l'amitié importante qu'elle portait pour lui. Tout comme Rock, Lilith se souvenait bien de tout, des positions, des sensations, du plaisir partagé, de cette nuit toride qui resterait gravée. Mais au fond, c'était qu'une partie de jambe en l'air !

Elle se pinça l'arrête du nez, ferma les yeux, donna un coup de poing dans la glace quitte à se faire un peu saigner, puis laissa des flammes légères échapper de son corps, de ses tatouages, comme si elle s'embrasait doucement. Il fallait se calmer, mais elle avait du mal à se contenir. Elle avait envie de passer outre, de traverser le cap avec la même légèreté que d'habitude. Mais elle s'était offerte sous l'effet de l'alcool et d'une envie soudaine à un homme. Ce n'était pas rien. Trahissait t'elle Roland ? Qu'aurait pensée Big Band ? Devenait t'elle faible ou au contraire, se libérait t'elle ?

La jeune femme commençait à en avoir marre de réfléchir à tout ça. Elle avait du mal à avoir du recul pour une fois. Les flammes se calmèrent sous son regard dur, pendant qu'elle remettait pantalon et veston, ceinture et holster, jusqu'à ressembler à la Lilith que tous connaissait, dans son look de mercenaire post-apocalyptique. Rajoutant juste par dessus, une veste Fuyujin afin de tenir chaud.

Prenant alors un élan d'inspiration avant de pousser la porte qui la mènerait dehors et la mettrait indubitablement face à Rock. Elle ne savait pas ce qu'il pensait, mais s'il avait prit l'initiative de s'éloigner au matin, c'était pour deux raisons possibles ; Par peur, tout comme elle, de savoir ce qu'il et elle pourraient penser de tout ceci, que ça ne gâche leurs amitié. Ou le second choix étant le pire, que quelque chose se soit brisé et que chacun taille sa route ainsi.

Pour ne pas tomber dans l'une ou l'autre des propositions probable, Lilith était obligée d'adopter sa propre technique de défense et ouvrit la porte avec un regard assez neutre, pas de sourires, pas de paroles dans les premières secondes, puis un ;


Yo ! J'ai fais un rêve de merde, j'ai mal au dos, on se casse ?

Ne pas en parler, ne rien évoquer, faire comme si cette soirée n'était jamais arrivée. Au pire elle passerait pour une femme d'un mauvais genre, sans émotion, au mieux il comprendrait sans insister. Jason était intelligent, elle était certaine qu'il ferait le choix mature qui devrait en découler. Elle passa à coté de lui, tapotant son épaule, retrouvant son sourire et ajoutant ;

Arrête de taper du vent ahah, bouge tes fesses.

Puis tout en continuant sa route, le rassura ;

Merci de m'avoir sauvée la vie, t'es vraiment un ami cher à mes yeux.


Tout est bien qui fini bien, nan ? hein ?

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1679
Yens : 948
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Le Faux Pas   Lun 7 Nov - 19:50


FAUX PAS

feat.Jason & Lilith



Comme s’il cherchait à pourfendre ses remords et ses peurs, Jason s’entraînait avec son katana à l’aide d’une hargne qui ne lui était définitivement pas coutumière. D’ordinaire froid, calculateur, prudent et patient, il était ce matin-là impatient, émotionnel, et effrayé à l’idée de faire face à Lilith. En plus de quinze ans de solitude, le jeune homme avait appris à se connaître, et à appréhender ses faiblesses. Les femmes étaient indéniablement une de ses pires. L’une des seules capables de lui faire perdre sa vivacité d’esprit et son pragmatisme qui le rendaient aussi dangereux et talentueux même dans les pires situations. Il ne s’était pas interdit ce genre de nuit depuis des années sans raison. Et si, sur le moment, faire sauter les barrières de son monde natal lui avait paru être une suite logique de sa soif de liberté, cela remettait en question bon nombre de choses maintenant qu’il n’était plus sous l’effet de l’alcool.

Il entendit la porte en bois de la cabane grincer, et il abaissa sa lame. Il prit une profonde inspiration, et se prépara à affronter son amie. Il le fallait, de toute façon. C’était un passage obligatoire. Alors, autant en finir ! Il fit volteface et fixa la sirène avec le même visage qu’à l’accoutumée : un regard beaucoup plus amical qu’il ne l’était avec les gens d’ordinaire, mais cela n’avait rien à voir avec la nuit dernière. Lilith savait que depuis qu’il la considérait comme une amie, son comportement envers elle avait légèrement changé. Cela ne la choquerait donc pas.
- Ton dos va mieux, quand même ? Lui répondit-il d’une voix qui se voulait tout aussi naturelle.
Une fois encore, il trouvait les facultés de régénération de la rouquine proprement stupéfiantes. Même lui qui possédait une constitution des plus solides n’avait jamais vu une telle chose. Inutile de se demander pourquoi elle avait été convoquée dans ce monde par un dieu : ses talents feraient envie à beaucoup de monde, dieux ou pas.

Il rangea sa lame alors qu’elle posait une main sur son épaule, et acquiesça en silence à sa seconde phrase. Puis, il se laissa dépasser après qu’elle l’ait remercié, et la tête basse, il lui murmura :
- Je le referais sans hésiter, s’il le fallait ! Je n’abandonne jamais mes amis. Jamais !
Il n’avait pas tourné la tête pour prononcer ces mots, et ils pouvaient être interprétés de différentes façons : voulait-il dire qu’il recommencerait cette journée ET cette nuit de la même façon si c’était nécessaire, ou bien simplement de lui avoir sauvé la vie ? Sans doute la jeune femme se poserait elle la question, mais il avait bien compris qu’elle ne lui poserait certainement pas à lui. En réalité, lui-même ne savait pas si sa phrase devait être interprétée dans plusieurs sens. S’il avait le choix de recommencer cette nuit en connaissance de cause, le ferait-il ? En cet instant, il était bien incapable de le dire. Pourtant, un jour, cette question viendrait peut être à lui être posée par la rouquine. Et alors, que lui répondrait-il ? Il espéra que le temps finirait par lui fournir une réponse valable, car pour le moment, il n’en avait aucune…

En fin de compte, Lilith avait choisi de faire comme si rien ne s’était passé, et de fuir le problème. Exactement comme Jason lorsqu’il s’était levé. Une lueur déçue passa dans ses yeux : il aurait voulu crever l’abcès et comptait sur les talents sociaux que la sirène possédait, et que lui n’avait jamais eu. Mais cette fois ci, le problème était autrement plus compliqué, et visiblement, même elle ne savait pas quoi faire ou dire. Ou bien alors, elle considérait que le chapitre était clos. Cette dernière pensée ne plaisait pas vraiment au nippon, mais il ne l’écarta cependant pas.

Dissimulant ses doutes et ses déceptions, il retourna chercher son arc et son carquois ainsi que ses quelques affaires laissées dans la cabane de la vétérinaire avant de lui déposer un petit sac d’or, et de lui griffonner un merci sur un parchemin qui traînait sur une table. Il rattrapa ensuite la chasseuse d’arche, et marcha à ses côtés. Ils étaient à pied, à présent. Aucune de leurs montures n’avait survécu au voyage jusqu’à Fuyu, et le loueur de chevaux allait gueuler sur Jason, c’était une certitude. Le voyage s’entama sans que l’assassin prononce le moindre mot. Il tenta plusieurs fois d’ouvrir la bouche, mais aucune phrase valable ne lui vint en tête. Il se contenta donc d’une bête phrase bateau pour dissimuler sa gêne :
- Si ton dos te fait mal ou si tu as besoin d’une pause, dis-le. On n’est pas pressés, et ta blessure était grave. Alors, te surmènes pas, d’accord ?

Aussitôt, cette phrase sonna cruellement faux aux oreilles de Jason lorsque plusieurs flashs de la nuit passée lui revinrent en tête. Ce matin, il était prévenant et prudent avec la sirène. Mais la nuit dernière, leurs bestialités respectives s’étaient exprimées sans s’inquiéter le moins du monde de son état de santé. Les discrètes traces de griffures sur les omoplates de l’assassin pouvaient en témoigner. Mais il n’avait rien trouvé d’autre à dire. Et parti comme c’était parti, le voyage jusqu’à Shiryoku risquait d’être terriblement long…

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 434
Yens : 50
Date d'inscription : 05/12/2014

Progression
Niveau: 84
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lilith ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Le Faux Pas   Mar 8 Nov - 15:13



feat.Jason Rokuro
Faux pas


Ouais, t'en fais pas.

Répondit t'elle à Jason lorsque celui ci lui demanda si son dos allait mieux. C'est vrai, ça piquait sans doute encore un peu, mais le bon bandage, la régénération, le plus difficile était passé et de loin. Evidemment le fait de se croiser dans les yeux et se dire les choses était encore un peu compliqué ce matin, mais lorsque la jeune femme passa à coté de lui, pour lui dire qu'il était un ami cher, alors Rock n'hésita pas un seul instant à assurer qu'il referait la même chose s'il en avait l'occasion. Cela fit sourire Lilith même si elle ne le montra pas.

On sentait d'ici la gêne du jeune homme, mais aussi une certaine déception sans doute. Elle ne pouvait cependant pas céder aussi facilement. Puis ils commencèrent à reprendra la route dans le calme. Maintenant qu'ils étaient à pied, ce serait plus compliqué de rejoindre la destination de chacun, enfin plus long surtout. La sirène voulait éviter les dangers qui pourrait la surmener, comme la rencontre d'une autre wyverne ! Le danger restait présent, aussi elle décida de rester aux abords des routes dans l'espoir de croiser une caravane marchande. Rassurant au passage son acolyte sur son état, elle pouvait marcher tout de même.

C'est vrai que comparativement à avant, ou même à l'entrée en Fuyu, la sortie se faisait sous un climat plus froid, plus silencieux, paradoxalement d'ailleurs. Mais pour briser la glace en attendant, la sirène marchant les mains derrière sa tête, comme pour s'étirer et baillant un coup au même moment, indiqua ;


Je penses que je vais essayer de retrouver Ayae à Shiryoku et toi, tu vas faire quoi ?

En attendant sa réponse, c'est le bruit de chevaux qui attirèrent son attention. La chance souriait à la belle rouquine. Un marchand arriva avec une charrue bien remplie. Elle se mit au milieu de la route pour le stopper.

Yo ! Vous pouvez nous prendre ? Vous allez ou ? J'ai de quoi payer.

Hola hola ! Je m'en vais vers Hibana.

Ça me rapprochera, je vais à Shiryoku.

Elle n'attendit plus et grimpa à l'arrière. Lilith ne savait pas si Jason monterait avec elle ou non, mais elle ne lui refuserait pas. C'est vrai que pour le moment, parler de cette soirée et crever l’abcès n'était pas sa priorité, sans doute un jour y reviendrait t'elle, mais pas maintenant. La sirène avait besoin de prendre vraiment du recul sur tout ça.

Je ne sais pas si tu veux monter. Je comptes me reposer pendant le voyage, je serais pas bavarde. Mais reviens me voir à Shiryoku d'ici quelques jours hein. Promis, y'aura pas d'alcool. Sourit t'elle.


Oui. J'approuve ce rp

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1679
Yens : 948
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Le Faux Pas   Mar 8 Nov - 22:12


FAUX PAS

feat.Jason & Lilith



Les choses ne se passaient pas toujours comme prévu. Tout comme les deux élus n’avaient pas prévu qu’ils sympathiseraient et deviendraient amis aussi rapidement, ils n’avaient pas non plus vu venir la nuit qui leur était tombée dessus. Mais ils n’étaient pas idiots, et chacun d’eux avait compris qu’il y aurait des conséquences à traiter tôt ou tard. L’un comme l’autre, ils tenaient à cette amitié, bien qu’elle soit toute nouvelle, et ils n’avaient pas l’intention de la laisser mourir à cause d’une nuit trop arrosée. Et si Jason avait un sentiment très mitigé sur cette nuit, ç’aurait été mentir que de dire qu’il regrettait très clairement ce qui s’était passé. Une part de lui regrettait de s’être laissé aller, et avait peur que leur amitié soit morte durant cette nuit. Mais l’autre avait beaucoup apprécié cette nuit, et faisait confiance à la rouquine pour faire la part des choses avec le temps, et prendre du recul sur tout ça. Ce n’était pas encore fini, entre eux. Il leur fallait simplement prendre du temps et du recul afin de démêler leurs sentiments…

Le duo se mit à marcher et rejoignit la route principale plus ou moins en silence. Toutefois, Lilith finit par briser le silence en abordant un sujet qui leur était commun, mais qui ne fit qu’accentuer légèrement la gêne de l’assassin. A l’évocation d’Ayae, une lueur contrariée flotta dans ses yeux.
- Je suis désolé pour Ayae… J’espère que vous allez finir par vous réconcilier…
Il ne voulut pas ajouter qu’il avait tout tenté pour la retenir. Il estima qu’il ne valait mieux pas trop lui en dire. Toutefois, il conservait un souvenir amer de sa dispute avec la samouraï, car elle était partie sans se retourner uniquement car la sirène avait fait quelque chose qu’elle n’approuvait pas. De son point de vue, elle ne méritait pas l’amitié de Lilith, mais ce n’était pas une chose qu’il pouvait dire.
- De mon côté, il faut que je rentre à Kansei. J’ai rendez-vous d’ici deux semaines avec un ami, là-bas, lui répondit-il avec un sourire faible mais tout de même sincère.

Ils marchèrent encore un moment, jusqu’à ce que Lilith repère et arrête une charrue. Jason n’hésita pas et grimpa avec elle à l’arrière après avoir remercié le marchand d’un signe de tête. Il s’allongea à l’arrière aux côtés de son amie, tête posée sur ses bras croisés, de manière nonchalente. Cela lui donnait une allure décontractée qui rompait un peu avec son comportement des dernières minutes, mais cela l’aida à poursuivre la conversation plus facilement. Au moins, sa gêne était dissimulée.
- Je descendrai à l’embranchement entre Shiryoku et Minshu. Ca nous fera un bout de route ensemble, murmura-t-il à son amie, les yeux fermés. Surtout qu’on ne se verra pas avant un moment, ajouta t’il en sous entendant clairement qu’il comptait bien la revoir.

Etrangement, il se servit de la dernière phrase de la rouquine comme prétexte pour fermer les yeux lui aussi. Il se rendit très vite compte que sans avoir à affronter son regard, c’était beaucoup plus simple de faire comme si rien ne s’était jamais passé, et il surfa sur cette vague en reprenant la conversation :
- Comptes sur moi, je repasserai te rendre visite dès que je le pourrai. Normalement, je vais travailler autour de Kansei dans les prochains mois, mais mon programme peut changer entre temps. Quoi qu’il en soit, si jamais je reviens dans le coin, ne te fais pas de soucis : tu seras la première au courant ! lui dit-il en souriant, les yeux toujours clos.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Le Faux Pas   

Revenir en haut Aller en bas
Le Faux Pas
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti : Faux coupons, un site du PAM fermé à Pétionville
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......
» QUAND L'AGENT AGRICOLE ET LE FAUX INGENIEUR PIETINENT UN AGRONOME ETUN INGENIEUR
» Un faux pas, et voilà ! [PV Kagura] Hentaï
» "Il est difficile de démeler le vrai du faux." P.Thicknesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Route commerciale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.