Partagez | .
Neuf auberges et demie
Messages : 276
Yens : 633
Date d'inscription : 18/08/2016

Progression
Niveau: 73
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenkeï ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Neuf auberges et demie   Dim 6 Nov - 13:01



feat Dalhia




Neuf Auberges et Demie
C'était la première fois que Tenkeï mettait les pieds dans les territoires neutres, depuis qu'il était en Kosaten il avait eu peu de temps pour faire du tourisme et n'y avait de toute manière aucune envie. Ses déplacements içi étaient rythmés par les contrats ou les missions qui lui incombaient et sa présence en Shiryoku ne faisait pas exception à la règle. Il avait accepté un contrat en Minshu pour retrouver et tuer un ancien membre de gang partit avec pas mal d'argent et tentant de refaire sa vie au sein de l’essor que connaissait les Territoires Neutres.

Comme à son habitudes, le Hunter commença par aller se poser dans une auberge, il y trouverait un bon repas, une chope de bière japonaise et donc dégueulasse, une petite serveuse agréable au regard et au toucher et pourquoi pas une ou deux informations. Il était clair qu'il n'était pas un homme spécialement pressé et réglait la plupart de ses affaires de manière à profiter de la vie en même temps, après tout il ne servait à rien de gagner de l'argent si ce n'était pas pour le dépenser. Puisque dans ce monde arriéré technologiquement, Tenkeï ne pouvait pas assouvir sa passion pour les motos alors l'argent lui avait vite paru superflu, il ne prenait de contrat que pour s'occuper et retrouver sa force d’antan dans le but de ce casser de ce monde de merde.

Il poussa la porte à double battant de l'auberge sur laquelle il avait jeté son dévolu, assez grande et bien situé elle devait drainer bon nombre de clients, il attendit quelques secondes que ses yeux s'adaptent à la diminution de luminosité puis il avança vers le comptoir. Comme il s'y attendait l'auberge était bien pleine, il trouverait certainement à peu prêt tout ce pourquoi il s'était arrêté ici, il tourna la tête en direction du bar et tomba sur une vision inattendue. Bien loin des habituelles natives de Kosaten aux longs cheveux de jais lisses, une femme aux yeux bleues et aux cheveux en bataille s'y trouvait, Le Hunter prit un tabouret juste devant elle.

-Salut, le moins qu'on puisse dire c'est que tu ne te fond pas trop dans le décors toi. Lui dit il avec un petit sourire entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Neuf auberges et demie   Lun 7 Nov - 17:01





   
feat. Tenkeï
Neuf auberges et demi



Le travail de serveuse n’était pas des plus reposants. Les commandes fusaient dans tous les sens sans possibilités de souffler cinq minutes. Mon état actuel expliquait sans aucun doute le fait que je me sentais fatiguée plus rapidement que la normale. En effet quelques temps après m’être retrouvée sans rien, j’avais exercé le même métier dans mon monde. Le rythme était tout aussi soutenu mais je manquais clairement d’endurance. Il était cependant hors de question que je montre un seul signe d’épuisement à l’aubergiste, j’avais besoin de ce boulot.

C’était ainsi que je m’empressai à une table où l’on venait de me faire un signe de la main. Trois hommes s’y trouvaient et comme toujours je me demandai s’ils venaient ici pour boire un coup et manger où pour se rincer l’œil. Enfin, tant qu’ils ne contentaient du plaisir des yeux je ne m’en souciai pas d’avantage. J’avais dû faire comprendre dès mes premiers jours que je n’acceptai aucun geste déplacé à mon égard. Certaines des autres serveuses se voyaient offrir des petits pourboires pour une main aux fesses et je ne sais où d’autres. Je trouvais mon salaire amplement suffisant, il n’y avait qu’à se serrer un peu la ceinture en attendant d’en avoir plus de côté.

Je notai leurs commandes sur mon petit carnet, trois chopes de bière, et me rendis auprès du barman pour lui en faire part. Une fois prêtes, je refis le chemin inverse et les servit, toujours avec un sourire discret pour paraître le plus agréable possible. Ils me remercièrent de leurs petites remarques de dragueurs à deux sous auquel je répondis par un regard au ciel, faisant mine d’en être malgré tout amusé.

Pratiquement tout le monde était servi dans la salle, aussi je retournai auprès du bar. La présence des serveuses incitait les clients à rester plus longtemps et donc à consommer plus. Ces hommes étaient bien trop simplets pour se rendre compte qu’ils se faisaient tout bêtement plumer mais je n’allais pas m’en plaindre. Plus ils buvaient, plus mon salaire serait beau. C’est à ce moment qu’un homme fit son entrée dans l’auberge. Il patienta quelques instant avant de se diriger vers le comptoir. Le brun finit par tourner sa tête en direction du bar et mon regard neutre croisa la sien alors qu’il s’approchait. Il ne perdit pas de temps pour s’installer sur un tabouret placé en face de moi.

Si mon apparence contrastait avec les lieux qui m’entouraient, je pouvais en dire autant de lui. Ses vêtements me paraissaient bien plus modernes que celui des habitants de Shiryoku. J’avais cependant un travail à faire et même si la cadence avait ralenti, je ne pouvais me perdre en discussion.

« Salut, je te retourne ta remarque. Qu’est-ce que je te sers ? » Lui dis-je avec un sourire poli.

   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 276
Yens : 633
Date d'inscription : 18/08/2016

Progression
Niveau: 73
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenkeï ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Neuf auberges et demie   Mer 9 Nov - 20:08



feat Dalhia




neuf Auberges et Demie
La salle était plutôt bien remplie pour un début d'après midi, le coup de feu du service de midi était passé, mais de nombreux badauds et leurs yeux trainaient encore un peu partout. La serveuse que Tenkeï avait abordé n'était clairement pas comme les autres, il l'avait remarquer au premier coup d'oeil et lui avait fait la remarque qu'elle lui avait d'ailleurs retourné. Clairement pas comme les autres pensa le Hunter qui n'avait en général pas besoin de pousser bien loin son charme pour avoir les faveurs des serveuses. Il resta une poignée de seconde à l'observer sans répondre à sa question, malgré ses habits de travail il pouvait deviner une musculature ferme et souple du genre qui ne s'obtient qu'avec du travail, puis il reporta son regard dans le sien.

-C'est quoi votre plat du jour ? Finit il par dire.

Depuis qu'il avait sérieusement repris l'entrainement il faisait attention à ne pas boire ou manger n'importe quoi et cela ce voyait clairement. Sans réellement savoir pourquoi il sentait que c'était également le cas pour cette serveuse, son instinct lui disait qu'elle n'était pas faite pour travailler ici. Depuis qu'il était sur Kosaten, il n'avait croisé que peu d'élu ne sachant pas se battre, ce qui semblait relativement logique avec la raison de leur présence pourtant la plupart ne le faisait pas de gaité de coeur, prétextant mille et une raisons les y ayant poussés. Tenkeï lui ne se cachait derrière aucun faux semblant, il se battait car c'était ce qu'il avait toujours connu, mais également parce qu'une partie de lui aimait ça.

-Pourquoi est ce que tu travaille ici ?! Demanda t'il brusquement.

Elle lui aurait sans doute répondu l'argent si le regard du Hunter n'avait pas était aussi solennel à ce moment là, le sérieux et l'intensité qu'il avait dans le regard accompagnant sa question signifiait plutôt "qu'est ce que tu fous à ta planquer ici". C'était une manière pour lui de la jauger, de voir de quel bois était faite cette femme qui avait retenue son attention.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Neuf auberges et demie   Ven 11 Nov - 16:44





   
feat. Tenkeï
Neuf auberges et demie



Plutôt que de répondre à ma question, mon client préféra m’observer sans aucune gêne pendant quelques secondes. La discrétion n’était surement pas son fort à celui-là. Je levais les yeux au ciel sur cette pensée. En attendant qu’il daigne me répondre, je ne pus qu’en faire autant. Ses habits étaient aussi contrastant que les miens. Une veste en cuir moulante sans manches, qui laissait paraître des muscles trop développés pour un citoyen lambda. Sans parler de ses lunettes de soleil sur le front, c’était sans aucun doute un élu. Une fois qu’il eut fini de me dévisager, il me demanda le plat du jour.

« Viande grillée et pommes de terre aujourd’hui. Ça te va ? » Répondis-je.

Le plat sembla lui convenir, il passa donc commande et je me rendis en cuisine pour le faire savoir. À peine avais-je remis les pieds dans la salle, que d’autres clients assis autour du bar me demandèrent. Je me dirigeai vers eux, passant rapidement derrière mon interlocuteur. Moi qui pensai en avoir fini avec les repas de midi, je me trompai, une vraie bande d’affamés. Je soupirai intérieurement et une fois les commandes prises, m’engouffrai pour la énième fois dans la chaleur étouffante des cuisines.

Je revenais par ailleurs avec son plat, un sourire courtois toujours présent sur mes lèvres. Je lui souhaitai bon appétit et plutôt que me remercier, il s’adressa à moi d’un ton brusque. Je haussai un sourcil. Pourquoi je travaillais ici ? J’eus envie de lui demander pourquoi on travaillait tout court, seulement le regard qu’il me lançait sous-entendait une toute autre question. Son regard planté dans le mien, j’essayai de comprendre pourquoi il était si intéressé par ma situation. L’intensité avec laquelle il me fixait me fit savoir qu’il ne lâcherait surement pas le morceau. Un soupire sorti réellement entre mes lèvres cette fois.

« Mon niveau ne me laisse pas le choix, tu vois de quoi je parle. » Dis-je d’un ton légèrement agacé.

La perte de mes compétences m’entravait plus que tout. Il m’était impossible de reprendre mon boulot de mercenaire avec un niveau aussi pathétique, j’attendais de regagner en puissance. Rien ne servait de tenter le diable et de me retrouver dans une situation qui me dépasserait. C’était pour cela qu’en dehors de mon job de serveuse, je m’entraînai assidument et cela portait quelques fruits.

« Pourquoi ça te choque à ce point ? » Demandais-je d’un ton morne en apparence, mais intriguée par la réponse.

Il devait se douter que les débuts en Kosaten étaient des plus pénibles et que chacun palliait à son problème à sa façon. Peut-être n’avait-il pas attendu avant de reprendre ses habitudes. Je ne connaissais rien de lui, mais il était évident qu’une bonne partie des élus devait avoir des compétences au combat. Attendant sa réponse, je restai cependant concentrée sur la salle de l’auberge, mon patron ne me payait pas à faire la conversation. Mon regard se baladait par moment de droite à gauche.

Spoiler:
 
   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 276
Yens : 633
Date d'inscription : 18/08/2016

Progression
Niveau: 73
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenkeï ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Neuf auberges et demie   Lun 14 Nov - 17:28



feat Dalhia




Neuf Auberges et Demi
Il y avait un je ne sais quoi en cette femme qui la rendait différente, Tenkei ne savait pas vraiment en quoi ni pourquoi, il ignorait tout de sa vie et respectivement et pourtant lorsque l'on rencontrait quelqu'un de son espèce on le savait. Cela avait été le cas avec Jason, rencontré par hasard sur une affaire, ils avaient immédiatement formé une équipe complémentaire. Le Hunter ne faisait pas de plan sur la comète, peu être que cette femme n'avait pas les tripes pour le genre de vie qui l'attendait en Kosaten après tout elle s'était réfugiée dans une auberge.

Une poignée de minutes passa et elle finit par revenir avec de la viande grillée et des pommes de terre, mais il ne toucha pas au plat avant que la serveuse ne lui réponde. Comme tout le monde elle avait perdu ses capacités et selon leurs étendues cela pouvait être dramatique, perdre ce qu'on était habitué à avoir était un sentiment à part. Tenkeï le savait mieux que personne et s'il avait compris que ses capacités revenaient peu à peu, il lui fallait tout réapprendre une nouvelle fois.

La jeune femme finit par lui répondre l'évidence, mais pas pourquoi elle avait accepté ce boulot et ce d'un ton légèrement pincé. Tenkeï pensa qu'elle partirait faire semblant de servir d'autres clients suite à ça, mais la curiosité l'emporta et elle finit par demander pourquoi le Hunter était il choquer par son choix.

-Je ne suis pas choqué, je suis dubitatif. Répondit il directement avant de se plonger enfin dans son plat du jour.

Il ne fallu pas bien longtemps pour qu'une autre serveuse vienne l'aborder en voyant le léger froid entre eux, mais Tenkeï n'était plus d'humeur taquine et lui signifiait qu'il avait tout ce dont il avait besoin d'un ton gentil, mais sans appel. Au bout d'un moment et toujours concentré sur son assiette, il recommença à parler.

-Ce n'est pas en te planquant que tu retrouvera ton niveau. Dit il avant de relever les yeux dans ceux de la serveuse atypique.

Le lieu n'était pas idéal pour ce genre de discussion, son regard était attiré par les autres clients, de toute évidence elle souhaitait s'acquitter de son contrat de son mieux, encore un signe. Le Hunter posa l'argent de sa consommation sur le bar sans laisser aucun pourboire et ce leva.

-Si tu veux servir autre chose que des bières à des paysans lubriques rejoins moi sur la petite colline à la sortie sud de la ville quand tu terminera ton service. Lui dit il le plus sérieusement du monde avant de tourner les talons.

Il sortit sans un mot de plus et se dirigea lui même vers l'endroit qu'il avait cité, il avait repéré ce spot à son arrivé à Shiryoku et avait de base prévu de faire son entrainement quotidien la bas. Il avait laissé son cheval à l'auberge et avait gagné la colline à pied, à son sommet il s'assit en tailleur et commença à travailler sur la fluidité de son Nen. Plus il s'écoulerait naturellement lors de se qui pouvait ressembler à des méditations d'un oeil extérieur, plus son aura serait rapide et puissante au combat. Il en avait pour des années de travail.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Neuf auberges et demie   Mar 15 Nov - 14:51





   
feat. Tenkeï
Neuf auberges et demie




Le sourire auparavant présent sur le visage de l’homme avait disparu pour laisser place à une mine sérieuse. Dubitatif ? C’était juste logique, je venais à peine d’arriver et ne savait plus utiliser mes capacités. Le seul moyen pour avoir un peu d’argent pour le moment était ce job. Il était uniquement temporaire, le temps que mon entraînement à côté porte ses fruits. Ce n’était pas un inconnu qui allait me dire comment gérer ma vie.

« Tu penses ce que tu veux. »
Répondis-je légèrement agacée.

Voyant que le courant avait du mal à passer pour le moment, une autre serveuse vint lui demander s’il avait besoin de quelque chose. Visiblement le fait que je ne tombe pas dans le filet de monsieur l’avait fait perdre son air taquin de tout à l’heure, même avec une autre employée. S’il pensait que son physique ferait à chaque fois l’affaire... Alors qu’il avait le regard plongé sur son assiette, il reprit la parole puis me fixa dans les yeux. Voilà qu’il me faisait la morale maintenant. S’il me connaissait, il saurait que je ne me planque pas, pourquoi chercher immédiatement à faire quelque chose dont on n’est plus capable ? S’il était une tête brûlée, ce n’était pas mon cas.

« J’ai affaire à un donneur de leçon on dirait. » Lui dis-je en plissant mes yeux bleus.

Je n’avais pas à me justifier à qui que ce soit. Pour le moment, aucuns clients ne semblaient avoir besoin de quelque chose. Je n’étais pas du genre à fuir en faisant semblant d’avoir quelque chose à faire, même si là j’en avait clairement envie. Le brun ayant fini son plat, il se leva en laissant l’argent sur le bar. Je n’avais pas assez minaudé pour avoir un pourboire on dirait, toutes les serveuses n’étaient pas des filles faciles malheureusement pour lui. Avant de s’en aller, il me proposa de le rejoindre après mon service. Je me demandai bien ce qu’il avait en tête et pourquoi il insistait autant.

Je choisi de ne pas lui répondre, me contentant de hausser un sourcil. Une fois qu’il eut le dos tourné, je pris l’argent pour le mettre dans la caisse et débarrassai son assiette vide en cuisine. Je n’avais clairement aucune raison d’accepter la proposition de cette personne que je ne connaissais même pas. Pourquoi lui faire confiance ? D’un autre côté, je n’avais rien d’autre à faire, mon service prenait fin après celui de midi, pour reprendre plus tard dans la soirée. J’en avais aussi marre de cette routine qui s’installait, ce n’était pas le rythme de vie dont j’étais habituée.

Après encore environ une heure de travail, mon service arrivait enfin à son terme. Je me dirigeai dans ma chambre située à l’étage et alla me laver rapidement. Les femmes de chambre veillaient à mettre le nécessaire pour les habitants de l’auberge. Une fois ma rapide toilette terminée, je m’habillai et raccrochai mon épée dans mon dos. J’avais décidé de rejoindre le donneur de leçon, histoire de voir qui il était exactement, après tout c’était un élu tout comme moi. Depuis mon arrivée ici, j’avais pris le temps de visiter la ville de long en large. Après quelques minutes à travers cette dernière, j’arrivai enfin à la sortie sud. J’aperçu le brun au sommet de la colline et entreprit de m’en rapprocher.

« Et maintenant ? »
Demandais-je en croisant mes bras.

   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 276
Yens : 633
Date d'inscription : 18/08/2016

Progression
Niveau: 73
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenkeï ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Neuf auberges et demie   Jeu 17 Nov - 17:09



feat Dalhia




Neuf auberges et Demie
Le Hunter travaillait sur la représentation mentale de son aura parcourant son corps, la faisait circuler à travers tout ses membres de plus en vite et en évitant les schémas répétitifs. Néanmoins cette concentration intense ne le coupait pas du monde extérieur, au contraire elle exacerbait ses sens aussi entendit il les pas de la jeune élue dans l'herbe malgré ses yeux fermés. Pour autant elle ne s'en cacha pas et n'eut aucune honte à couper la méditation de Tenkeï en lui demandant de but en blanc la suite du programme.

-À présent nous allons voir s'il y a un autre travail pour toi que celui de serveuse. Dit il en ouvrant les yeux et en se levant. C'est par pragmatisme que tu as pris ce job, pour vivre sans avoir à te confronter au combat réel je me trompe ?! Aussi je me propose pour te jauger, pour estimer si tu peux reprendre ton activité.

Le ton de sa phrase avait été beaucoup moins sec que ses dernières paroles à l'auberge, il avait tendance à s'énerver rapidement, mais acceptait son coté caractériel et savait aussi redescendre en pression. La proposition qu'il lui faisait était dénoué d'intérêts et très avantageuse pour l'élue qui n'avait strictement rien à perdre hormis quelques contusions.

Le Hunter porta la main à la fermeture éclair de son gilet et l'ouvrit entièrement avant de le retirer laissant apparaître une musculature à la fois souple et présente. Il garda ses lunettes qui servaient à retenir sa tignasse auburn et ainsi il serait plus à l'aise pour une séance de pugilat improvisé. Elle même s'était changée, troquant le tablier pour une espèce de combinaison et des cuissardes en cuir qui ne manquaient pas de style. Dans son dos trônait une épée que l'on pouvait difficilement ignorer, Tenkeï pensa qu'elle n'aurait clairement pas dénoté dans le monde duquel il venait et se demandait bien qu'elle pouvait être ses capacités qu'elle disait avoir perdues, étaient elles purement martiales, il en doutait.

-Sache déjà que tu n'a pas perdu tes compétences, elles sont scellées par le nouveau tatouage que tu porte. De part ma propre expérience je peux te dire qu'elles reviennent plus vite en tenant constamment de t'en servir. Commença t'il en faisant preuve de bonne fois.

Ce qu'il voulait dire c'était que le sceau perdait plus rapidement son emprise si on se bougeait le cul plutôt que de feignasser dans un canapé ou travailler comme serveuse dans un bar. Le Hunter se plaça alors en une garde serrée qui ne laissait que peu d'espace et avec un sourire invita l'élue à commencer.

-Si ça te va, tu sais ce qu'il te reste à faire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Neuf auberges et demie   Ven 18 Nov - 17:01





   
feat. Tenkeï
Neuf auberges et demie



Le brun ne fut pas surpris par ma présence. Ou il n’était pas aussi concentré qu’il le laissait paraître, ou au contraire il m’avait entendu et senti approcher de lui grâce à son exercice. J’avouai être étonnée de la première partie de sa réponse alors qu’il ouvrait les yeux et se mettait debout. Pourquoi était-il si déterminé à voir ce que je valais ? J’avais affaire à un recruteur ou quoi. Cependant il tirait des conclusions hâtives, je n’avais pas du tout l’intention de me complaire dans mon petit boulot de serveuse éternellement. Seulement, fatiguée de voir à chaque fois mon quotidien bouleversé par un évènement soudain, je ne comptai pas m’obstiner plus que de raison dans la récupération de mes capacités.

« Je ne compte pas me contenter de ce job. » Dis-je en soupirant.

Ce devait être une vraie tête brûlée pour être persuadé que sous prétexte que j’avais choisi d’être serveuse, j’abandonnai ce que j’étais avant mon arrivée ici. Entre chaque service je passais mon temps à m’entraîner, retrouvant peu à peu mon niveau de maniement de l’épée. Seulement ma perte d’endurance freinait drastiquement mes progrès.

Sans attendre plus longtemps, l’élu retira son gilet en cuir, dévoilant un torse à la musculature marquée. Contrairement à Rock, je n’avais pas affaire à un pudique cherchant à se cacher. Je comprenais pourquoi n’importe quelle fille un peu en manque d’affection et facile ne prenait pas longtemps avant de céder devant lui. Je notai que son ton était bien moins froid que tout à l’heure à l’auberge, décidemment c’était un bien étrange personnage. Il me précisa que mes compétences me reviendraient plus vite en m’efforçant de les réutiliser régulièrement. Akemi m’avait appris qu’elles revenaient avec le temps. J’avais remarqué que mes mouvements reprenaient de leur fluidité. Seulement pour ce qui était des pouvoirs de mon arme, la chose était bien plus complexe.

« C’est vrai que j’ai retrouvé ma maîtrise de base en m'entraînant, mais pour le reste, je manque surement de stimulation. » Avouais-je d’un ton neutre.

Puisqu’il était déterminé pour je ne sais quelle raison à me jauger, je n’avais aucune raison de refuser. Cela allait plus me rapporter qu’à lui, était-ce juste une âme charitable ? Il se mit en position, adoptant une garde serrée dans un style qui ne me disait rien. Son air confiant laissait présager des pouvoirs ne s’appuyant pas seulement sur des arts martiaux.

« Je ne comprends toujours pas ce qui te motive, mais si c’est ce que tu veux... » Répondis-je avec un sourire discret.

Il se trouvait à environ cinq mètres de moi. Je sortis ma lame de ma main droite et l’agrippais également avec la gauche avant de la faire tournoyer de gauche à droite. En réalité je me doutai déjà qu’il allait sans aucun doute parer mes coups avec facilité, je n’avais plus de puissance de frappe, ni la rapidité qui l’accompagnai. Je m’élançais vers lui, laissant mon arme traîner au sol et la relevant en un coup circulaire de droite à gauche, visant sa taille. J’enchaînai ensuite avec un second coup partant en diagonal, de sa cuisse droite à son épaule gauche. J’étais maintenant assez curieuse de voir comment il se battait.

   


Dernière édition par Dahlia Gardilho le Mar 13 Déc - 20:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 276
Yens : 633
Date d'inscription : 18/08/2016

Progression
Niveau: 73
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenkeï ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Neuf auberges et demie   Mar 6 Déc - 18:45



feat. Dahlia




Neuf Auberges et Demie
Le Hunter avait eut raison de penser que cette femme n'était pas du genre à se contenter d'un travail de serveuse, pour la majorité des personnes cataloguer les individus était mal, mais pour Tenkeï ce n'était que purement logique et il n'y avait aucun jugement de valeur derrière. En l’occurrence la musculature, la démarche et le caractère de sauvage de cette femme l'avait orienté sur une compatriote, il ressentait en elle la même chose qu'en Jason où en lui même. Autrefois chacun d'eux auraient très certainement travaillé seul, s'appuyant sur leur expériences et leurs connaissances, mais Kosaten avait tout chamboulé. Ici on devait s'attendre à tout y compris ce qui était du domaine de la légende ou de la mythologie dans leur monde d'origine.

-Le fait que tu ne comprenne pas ma démarche et intrinsèque à celui que tu sois serveuse. Répondit il. En un sens tu as raison de t'être préservé en prenant ce job, moi j'ai sous estimé ce Monde et j'ai bien failli en mourir, on ne m'y reprendra plus. Dit il en se remémorant les multiples fois où il avait failli mourir.

Il n'était pas en Kosaten depuis longtemps et pourtant il ne comptait plus les fois où il avait failli y passer. Il fallait jouer la partie différemment que dans son monde d'origine et se faire des alliés en faisait partie, si cette femme avait réellement le potentiel qu'il lui trouvait alors elle pourrait faire une bonne alliée. Ne restait plus qu'à jauger son niveau martial et surtout sa pugnacité au combat avec cette épée bizarre qu'elle portait. Tenkeï avait l'habitude d'affronter des adversaires armés, c'était une chose courante dans son monde et avec la quantité d'aura qu'il avait développé il aurait put stopper sa lame à mains nues. Pour autant il ne l'avait pas invité sur cette colline pour montrer qu'il en avait une grosse, il voulait voir de quoi elle était capable et se jouerait donc le jeu.

La jeune femme entama d'un coup de taille que le Hunter esquiva vers l'arrière, satisfait. Elle savait profiter de son allonge c'était déjà un bon point et poursuivit dans la même veine son second coup qu'elle plaça en diagonale, c'était moins bon et offrait du coup une ouverture à Tenkeï qui en profita pour s'y glisser et frappa à nu sans une once d'aura. S'il ne jaugeait pas bien sa puissance il pourrait la tuer aussi avait préféré coupé son Nen, son poing parti droit en direction de son thorax juste sous ses seins, puis il tomba volontairement en posant une main au sol pour la balayer. C'était suffisant pour une entrée en matière et lui donnerai l'occasion de voir un peu ses réflexes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Neuf auberges et demie   Mer 14 Déc - 21:41





feat. Dahlia & Tenkeï
Neuf auberges et demie



Il venait d’énoncer exactement la raison pour laquelle je ne m’étais pas aventuré en tant que mercenaire dans ce nouveau monde qu’était Kosaten. Voyant le niveau pathétique auquel j’étais descendu j’avais préféré patienter et m’entraîner dans mon coin. Lui avait choisi de foncer dans le tas sans prendre en compte sa nouvelle condition, et avait bien failli y passer. Au final il valait mieux admettre que l’on ne pouvait plus faire comme avant et se faire une raison, plutôt que tenter le diable.

« Tu le reconnais au final, que tu t’es précipité. Mais je ne te donne pas tort non plus. »

Sur ces mots, j’avais lancé mon offensive contre lui. Comme je m’y attendais, il esquiva mon premier coup d’épée d’un pas en arrière. Rien qu’avec cette action, je voyais à quel point mes performances avaient diminué. Mon arme Hyouri était activée en mode Yang ou lumière, ce qui était censé améliorer ma vitesse de réaction et donc mes assauts, en plus d’autres capacités dont il était inutile de parler. Ici, je ne ressentais pas du tout ce boost, de quoi augmenter ma frustration. Actuellement, mon arme impériale n’était qu’un bout de métal, de haute qualité certes, mais de la ferraille quand même.

Le second coup que je lui portai fut moins bon. Puisque je n’avais plus mes compétences d’avant, je laissai une ouverture à l’élu et n’eus pas le temps de remettre ma garde. Ce dernier ne se fit pas prier et en profita pour encastrer son poing dans mon thorax. J’encaissai avec difficulté son attaque qui engendrait une douleur assez vive. Mes bras se baissèrent et mon arme tapa au sol dans un bruit sourd. Malgré la douleur, je me repris un tant soit peu et pris appui sur mes jambes pour m’écarter sur le côté gauche. Sa jambe m’avait cependant assez frôlé pour me déséquilibrer et je dû faire quelques pas en arrière pour ne pas tomber. Je posai un genou à terre, sentant mon thorax me lancer. Mon corps aurait dû être apte à encaisser un coup de poing sans autant me déstabiliser.

« Vraiment pathétique... » Me murmurais-je à moi-même, mais peut-être que mon adversaire aurait pu m’entendre.

Ayant repris mon souffle, je resserrai ma prise sur la garde de mon épée et me relevai rapidement pour tenter une percée directe. Je me doutai que je ne ferai pas mouche, mais voulais en savoir plus sur son style de combat. Je n’accordai plus d’importance à grand-chose, mais je devais avouer que j’étais curieuse concernant les compétences des autres. Après ma charge, je tournai rapidement sur moi-même en me dirigeant sur le côté, de façon à ce que ma lame aille l’atteindre dans le dos.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 276
Yens : 633
Date d'inscription : 18/08/2016

Progression
Niveau: 73
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenkeï ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Neuf auberges et demie   Mer 21 Déc - 10:59



feat. Dahlia




Neuf Auberges et Demie
En un sens cette jeune femme avait raison, dans son monde d’origine Tenkeï s’était cru fort et imbu de lui-même il avait poussé sa chance un peu trop loin et c’était son maitre qui avait payé pour lui. Depuis ce jour il avait avancé prudemment, mais sans ménager ses efforts pour poursuivre le contrat qui leur avait été confié, mais il n’avait au final jamais pu le conclure. Kosaten l’avait happé et l’avait privé de ses capacités si durement acquises, des années de travail réduites à néant par le caprice d’un soit disant Dieu. Le Hunter comprenait mieux que quiconque ce que cette élue pouvait ressentir et avait lui aussi connu cet abattement devant la montagne qu’il lui fallait gravir à nouveau, mais il avait aussi découvert que le chemin était bien moins rude cette fois ci.

-Pour l’instant peu être. Répondit il en entendant Dahlia trouver son niveau pathétique. Mais tu peux retrouver tes capacités plus vite que tu ne le pense.

Il ne servait à rien de lui mentir et Tenkeï n’était pas le genre d’homme débordant d’empathie et rassurant, son niveau actuel était clairement à chier il n’y avait aucun doute la dessus. Le Hunter parvenait à anticiper tous ses mouvements alors que lui-même était encore loin de son niveau d’antan, néanmoins elle avait quelque chose de bien plus important qu’une puissance brute. L’envie de progresser et le refus d’abandonner étaient de précieux moteurs qui manquaient à énormément d’élus qui avait croisé sa route. Illustrant ses pensées la jeune femme chargea lame en avant, le Hunter décala la lame de l’avant bras pour dévier le coup et ouvrir sa garde, mais elle se servit de cet élan pour faire une rotation sur elle-même et placer un coup de taille que Tenkeï ne pu éviter autrement qu’en s’accroupissant au sol et en sacrifiant un peu les pointes de ses cheveux. C’était typiquement le genre de réaction qu’il voulait voir, une rage et une envie, toujours accroupi  il se releva en tournant sur lui-même et enfonça la plante de son pied dans l’abdomen de sa partenaire d’entrainement du jour, à cette vitesse et avec cet écart de niveau il y avait peu de chance pour qu’elle puisse absorber suffisamment le coup pour ne pas se retrouver le cul dans l’herbe.

-Je m’appelle Tenkeï et je suis moi aussi un élu de Minshu. Lui dit il avec un sourire franc en tendant son bras pour l’aider à se relever. Rejoins Kansei, il y a la bas du travail pour les gens comme nous qui te permettra de progresser sans risques inconsidérés.

La balle était à présent dans son camp face à la proposition du Hunter, ils faisaient une bonne équipe avec Jason, mais avaient trop souvent été confronté au manque de force en présence. Trouver des alliés dans ce nouveau monde était devenu obligatoire s’ils voulaient se hisser au sommet et cette femme avait en elle ce qu’il fallait pour les accompagner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Neuf auberges et demie   Mar 27 Déc - 14:25





   
feat. Dahlia & Tenkeï
Neuf auberges et demie



Du peu que j’avais pu voir, il n’y avait aucun doute sur la franchise que pouvait avoir cet élu. Il ne me contredit pas pour me faire plaisir lorsque j’affirmai que mon niveau était plus que médiocre. Jusqu’à maintenant le brun n’était jamais passé par quatre chemins pour me dire le fond de sa pensée. J’avais horreur des personnes qui tournaient autour du pot pour dire quelque chose, mais parfois être trop direct pouvait tout aussi bien attirer des problèmes. M’enfin je me doutai que cela ne dérangeait pas la tête brûlée qui me servait d’adversaire d’entraînement. Celui-ci ajouta également qu’il m’était possible de récupérer mes pouvoirs plus rapidement que je ne le pensais. Si lui récupérait vite, il était possible que cela varie entre chaque personne, même avec la même activité, mais c’était bon à savoir.

Après ce bref échange, je repartais à l’assaut ; bien sûr en sachant que je ne ferai que me rendre davantage compte du fossé qui me séparait de mon ancienne moi. L’homme dévia mon arme impériale grâce à son avant-bras. En faisant cela il ouvrait ma garde, seulement je profitai de l’élan que sa déviation me procurait pour faire une rotation sur moi-même et le viser dans le dos. Il eut le temps de l’esquiver de justesse en se baissant, quelques petites mèches de ses cheveux furent néanmoins coupées par ma lame. Ma lenteur mit de côté, il avait de bons réflexes. Le combattant ne prit pas longtemps pour riposter, il se releva tout en tournant sur lui-même et me frappa de plein fouet dans l’abdomen. Contrairement à son coup de poing de tout à l’heure, cette attaque était bien plus puissante. Je senti mon estomac se compresser alors que le choc m’envoyait valser quelques mètres en arrière.

Je portai ma main gauche à mon ventre par réflexe alors que j’étais allongée dans l’herbe, sur le dos. Prenant ensuite appui sur le sol, je me redressai en grimaçant et prenait de grandes respirations. C’était comme si mon corps n’était plus habitué à prendre des coups, il n’y avait rien de plus décevant. Alors que la douleur se dissipait peu à peu, mon assaillant se rapprocha de moi en se présentant. Il était vrai que nous ne nous étions même pas présentés, pour moi ce genre de chose n’était que détails. En temps normal, je ne retenais même pas le nom des personnes que je croisais, sauf si elles m’apportaient quelque chose.

Je ne fus pas surprise de voir le dénommé Tenkeï avec un sourire, franc, sur le visage tandis qu’il me tendait sa main pour m’aider à me relever. Je l'attrapai et il tira brusquement sur la mienne. À cause de l’élan, je me retrouvais appuyée sur son torse nu et je senti son autre main se poser autour de ma taille, surement par réflexe, quelle scène clichée.

« Dahlia. Qu’est-ce qui te fais dire que je suis de Minshu ? »

Avec l’argent que Rock m’avais mis dans la main sans prendre mon avis en compte, j’avais pu m’affubler d’une cape brune - que je ne portais pas actuellement - et d’un brassard pour cacher mon sceau à l’épaule gauche. Je me demandai donc s’ils existaient des critères pour rejoindre chaque nation. Cela mis à part, je remarquai que le Minshujin ne m’avait toujours pas lâché.  

« Et c’est bien généreux de ta part mais, je tiens debout toute seule tu sais. » Lui lançai-je d’une voix mi-ennuyée, mi-amusée tout en ayant un mouvement de recul.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 276
Yens : 633
Date d'inscription : 18/08/2016

Progression
Niveau: 73
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenkeï ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Neuf auberges et demie   Lun 2 Jan - 19:08



feat. Dahlia




Neuf Auberges et Demie
Ce petit combat dans l'air frais du crépuscule avait bien détendu les relations entre la jeune femme et le Hunter, elle avait accepté la main tendue pour l'aider à se relever et c'était légèrement laissée entraîner par l'élan. À présent collée sur le torse nu de Tenkeï elle en profita pour se présenter à son tour et le questionna sur sa connaissance de la nation à laquelle elle appartenait.

-Je ne le savais pas. Avoua t'il avec un petit sourire. En fait ceux de Seika sont très protecteurs entre eux et ceux de Fuyu pour la plupart des brutes épaisses, il y avait peu de chance de trouver l'un d'eux comme serveuse dans les Territoires Neutres, j'ai tenté le coup et c'est toi qui vient de me le confirmer. Termina t'il d'expliquer avec un regard brillant laissant planer le doute sur la véracité de ses dires.

C'était une technique de mentalisme basique, lorsqu'il y avait peu d'option annoncer l'une d'elle était très souvent révélateur sur la réalité des faits, soit par la surprise et l'interrogation lorsque l'on tombait juste, soit par le mépris si l'on avait faux. Le Hunter usait de petits stratèges comme celui là depuis un bon moment et obtenait de très bons résultats, ce n'était certes pas une science exacte, mais il relativisait également ses conclusions. En plus de cela, le Hunter avait noté certaines particularités de comportement chez les élus des différentes nations qu'il avait rencontré, mais n'avait pas encore réellement fait le tour de la question aussi ne s'aventura t'il pas sur cette pente.

-Il y a de nombreuses choses que l'on peux faire seul, mais qui sont plus agréable à deux. Répondit il à sa remarque dans un sous entendu à peine voilé. Comme l'entrainement bien sur ! Enchaîna t'il lorsqu'elle se dégagea de ses bras, comme si le sous entendu avait été fortuit. Ou encore boire un verre, ça te dit ?!

Le Hunter finit par briser le faible écart maintenu entre eux malgré le retrait de Dahlia pour allez chercher sa veste sans manche et l'enfiler. Il descendit la petite coline sur laquelle ils venaient de se battre de quelques pas à peine et se retourna vers elle comme pour attendre la réponse à la proposition qu'il venait de lui faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Neuf auberges et demie   Dim 8 Jan - 23:24





   
feat. Dahlia & Tenkeï
Neuf auberges et demie



Par déduction hein... Hum ça tenait la route puisque je ne me reconnaissais pas dans ses définitions des élus de Seika et Fuyu. Cependant son regard un peu espiègle me laissait penser que c’était surtout le hasard qui l’avait aidé à viser juste. Plissant les yeux pour trier le faux du vrai, je m’étais soudainement rendu compte que je me trouvais toujours dans ses bras. Oui bande de jalouses – ou jaloux -vous auriez aimé être à ma place et je vous l’aurais donnée volontiers mais que voulez-vous ? Je n’étais pas une adepte des coups d’un soir et ce n’étais pas mon arrivée en Kosaten qui allait y changer quelque chose, aussi beau pouvait être le Minshujin, oui je n’étais pas du genre à mentir non plus.

Pour en revenir au concerné, il semblait avoir une idée pour nous deux. À croire qu’il s’était donné comme principe de n’avoir aucun filtre dans la bouche. Seulement au dernier moment Tenkeï changea sa version, me voyant m’éloigner de lui. L’entraînement, vraiment ? Je me retins de lui demander de quelle sorte d’entraînement il parlait exactement avant que je ne quitte ses bras. Un sourire amusé prit place sur mes lèvres, jolie pirouette. Boire un verre me semblait déjà plus raisonnable.

« Tu te rattrapes bien, un vrai chat qui retombe sur ses pattes. » Lui lançais-je d’un ton narquois alors qu’il récupérait sa veste.

Il comprendrait tout seul ce que j’avais voulu dire par cela. Discuter avec l’élu me permettrait d’en savoir un peu plus sur le royaume du serpent, aussi ce n’était pas une si mauvaise idée d’aller se poser quelque part. Ainsi lorsqu’il se retourna, je lui emboitai le pas et le rejoignais au pied de la petite colline.

« Va pour un verre, je n’ai rien d’autre à faire. » Répondis-je d’un ton faussement dédaigneux accompagné d’un sourire condescendant.

Après quelques minutes à travers les rues de Shiryoku, nous arrivions devant un petit bar où j’avais déjà mis les pieds. Nous aurions pu retourner dans la taverne où je travaillais, mais je trouvais que j’y passais déjà assez de temps comme ça. La salle était à moitié pleine et une odeur d’alcool mêlée à celle de la nourriture flottait dans la pièce. Repérant une table de libre, j’entrepris de m’y installer, certainement suivit pas Tenkeï.

« Alors, qu’est-ce que Minshu pourrait bien m’apporter ? » Demandai-je avec une réelle curiosité.

   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 276
Yens : 633
Date d'inscription : 18/08/2016

Progression
Niveau: 73
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenkeï ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Neuf auberges et demie   Ven 13 Jan - 18:41



feat. Dahlia




Neuf Auberges et Demie
La jeune femme entretenait sciemment le sous entendu et Tenkeï le compris lorsqu'elle le compara à un chat, certes elle l'avait qualifié ainsi suite à son rattrapage, mais la formule était loin d'être aussi innocente qu'elle voulait le laisser croire. Le Hunter ne répondit pas tout de suite, laissant un petit silence gênant s'installer le temps de remonter la fermeture éclair de sa veste, donnant alors plus de poids à ses prochains mots.

-Un chat, hein ?! Dans ce cas quel animal serais tu ? Lui rétorqua t'il en la regardant droit dans les yeux.

Au final elle accepta la proposition de boire un verre et cela tombait bien car une bonne bière bien fraiche était l'enchainement logique de Tenkeï après un petit entrainement. La troisième étape de son planning tombait sous le sens et cela ne le dérangeait nullement que la soirée se termine dans le même lit que l'élue. Il aimait l'exotisme et le charisme qu'elle dégageait, cette froide détermination qu'il avait entrevu lorsqu'elle avait agrippé la poignée de son épée. Cette armure là néanmoins serait plus dur à briser et le Hunter commençait à bien ce connaitre, il n'aimait guère la difficulté et était plutôt du genre à éviter les embuches plutôt que de les surmonter.

Une fois dans les rues de Shyrioku ... Shoriuku ... Shiryoku ... ou un truc du genre, le Hunter se laissa guider par Dahlia qui connaissait cette ville bien mieux que lui (facile vu qu'il ne se rappelait même plus le nom exact). La taverne dans laquelle elle l'emmena était assez vivante et l'heure avançant bien plus remplie que celle où elle travaillait, les deux élus s'assirent face à face et la jeune femme ne perdit pas de temps en demandant ce que Kansei pouvait bien lui apporter.

-Une bière bien fraiche et le plat du jour ! Répondit il le sourire aux lèvres à la serveuse aussi jolie qu'un matin de printemps qui se présentait dans le dos de Dahlia. Notre petit corps à corps a éveillé mon appétit, pas toi ?! Dit il en revenant à la femme assise en face de lui.

Il avait consciemment ignoré et détourné la question de Dahlia, non pas pour lui cacher les informations qu'il lui avait évoqué plus tôt, mais surtout pour la laisser mariner un peu. Les deux élus avait chacun en sa possession quelque chose qui intéressait l'autre, Tenkeï avait des infos très fiables sur les différents boulots que pouvait offrir la capitale et Dahlia avait un sacré joli popotin, l'échange lui paraissait honnête.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Neuf auberges et demie   Mar 17 Jan - 22:25





   
feat. Dahlia & Tenkeï
Neuf auberges et demie



Il avait pris volontairement tout son temps pour fermer sa veste avant de me répondre, ayant surement compris le sens de mes paroles. Quel animal j’étais ? Aucune idée, c’était à lui de trouver cela.

« Hum, un qui dévore les chats ? » Répliquai-je d’un ton railleur.

Et pas dans le sens qui lui plairait tellement, mais ça c’était un détail. Je voyais clairement dans sa façon d’être que son petit jeu n’était pas terminé, malheureusement je ne comptai pas tomber dans ses filets. Si lui adulait les histoires sans lendemain, je n’étais pas sur la même longueur d’onde, aussi attirant puisse-t-il être.

Nous nous mettions en route et il ne nous fallut que quelques minutes pour arriver dans la taverne que j’avais choisi. Tenkeï m’avait évidemment suivi à travers la salle et c’était assis juste en face de moi. Personnellement je n’avais pas encore réellement faim alors mon intérêt se centrait surtout sur les informations concernant Kansei, mais mon interlocuteur en jugea autrement en m’ignorant royalement. Il allait me fatiguer celui-là...

Une serveuse arrivait dans mon dos, aucun doute sur le fait qu’elle avait tapé dans l’œil du Minshujin vu comme il lui souriait. Cette dernière fit la soi-disant fille gênée qui souriait timidement, non sans faire en sorte que sa poitrine ressorte de son haut décolleté en la ramenant légèrement avant. Je roulai des yeux face à ses minauderies et commandai également une bière, je n’aimais pas spécialement ça mais je n’avais pas envie de me prendre la tête et c’était sans mentir, rafraîchissant.

« Nan pas vraiment, mais tu dois avoir un appétit d’ogre, si tu vois c’que j’veux dire. »

J’apposai mon coude droit sur la table et déposai mon menton dans ma paume ouverte, un air exagérément blasé sur le visage. Nos bières ne mirent pas longtemps à arriver et je commençai à la boire lentement sans réel plaisir, je trouvai ça amère mais ça ferait l’affaire.

« Bon, tu comptes me faire du pied sous la table à quel moment ? » Demandai-je avec une légère moue sur le visage.

Est-ce qu’il était du genre à insister ou à lâcher l’affaire ? Je faisais exprès de bien lui montrer que je ne marchais pas, et que la petite serveuse se ferait, elle, un plaisir de passer du temps avec lui.

   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 276
Yens : 633
Date d'inscription : 18/08/2016

Progression
Niveau: 73
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenkeï ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Neuf auberges et demie   Lun 23 Jan - 17:22



feat. Dahlia




Neuf Auberges et Demie
Dans son monde d'origine, l'animal qui chassait les chats était le chien. Fallait il donc en conclure que c'était là l'animal qui la représentait ?! C'était en tout cas ce qu'elle avait voulu lui faire comprendre semblait il, un coup elle était froide et sèche, un coup elle était entreprenante si bien que Tenkeï ne savait plus du tout où se situer dans tout ça. Le Hunter n'était pas connu pour sa patiente et les petits jeux du chat et de la souris ne l'amusait pas du tout, il aimait les choses franches et directes, en tout cas en matière de femme.

Son comportement pouvait paraître inconstant, voir machiste, mais en réalité il avait retourné la question dans tout les sens et une seule solution revenait au final : son mode de vie ne convenait pas à une relation. Que ferait il si on prenait sa femme où ses enfants en otage ?! Ses multiples relations avec de filles à la vertu légère n'était au final qu'un masque qu'il s'imposait lui même. Cela son ami Jason l'avait semble t'il compris même s'il ne partageait pas son point de vue, lui prônait l'amour unique et entier, celui du genre qui vous coute la vie.

-Oh oui j'ai bon appétit. Répondit il en sortant de ses pensées. Mais toi tu ne semble pas. Non je ne te ferais pas du pied, j'ai passé l'âge de se chercher comme ça, nous allons manger et boire, ensuite on parlera de Kansei et de ce qu'elle a à t'offrir et quand on aura fini je te proposerai de monter à l'étage avec moi. Expliqua t'il d'un ton tout à fait sérieux.

Absolument pas gêné par son discours il prit une bonne gorgée de ses bières dégueulasse dont Kosaten avait le secret et fit un petit clin d'oeil à la serveuse lorsqu'elle lui apporta un bol de riz surmonté d'un oeuf au plat. Il attaqua son plat sans ménagement et semblait aussi doué dans le maniement des baguettes qu'en art martiaux, il commença par percer son oeuf pour que le jaune coule sur son riz et l'imbibe bien puis revint sur la jeune élue.

-Alors Dalhia tu as des loisirs dans ta vie hormis tuer des gens ?! Demanda t'il curieux. Moi j'adorais la moto, tu sais ce que c'est ?! Lui demanda t'il sans aucun rapport.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Neuf auberges et demie   Ven 27 Jan - 19:18





   
feat. Dahlia & Tenkeï
Neuf auberges et demie



Voilà qu’il revêtait encore une fois son masque sérieux, c’était vraiment un phénomène celui-là. Ou alors le seul sujet qui le rendait ainsi était celui des femmes ? Sans aucune gêne, Tenkeï m’annonça le petit programme qu’il s’était fait dans sa tête et mon sourcil droit alla presque rejoindre le sommet de mon front. Visiblement il n’avait pas compris que l’allusion à un animal qui dévorait les chats voulait dire qu’il avait intérêt à se tenir tranquille. Mais maintenant j’étais fixée, il n’insisterait surement pas une fois que je lui aurais fait comprendre que je ne suis pas intéressée par les coups d’un soir. Ma main soutenant mon menton alla se reposer sur la table de bois.

« On va boire et manger, puis tu me parleras de Kansei, ensuite tu monteras à l’étage mais pas avec moi, avec cette charmante petite serveuse si tu veux. »
Lui répondis-je d’une voix neutre, un sourire en coin en lui désignant la demoiselle qui s’en allait d’un hochement de tête.

Son bol de riz fumant à peine posé devant lui, le Minshujin l’entama sans plus de cérémonie. Pour le moment je me contentai toujours de ma bière au goût plus que discutable et qui m’inspirait une grimace à chaque gorgée. Qui pouvait commander ça plus d’une fois en venant ici ? Je fus tirée de ma petite pensée par Tenkeï quittant son plat des yeux pour s’intéresser à mes petits loisirs. Quelque chose me disait que j’allais devoir jouer le jeu si je voulais tirer quelque chose de cette conversation. Retenant un soupir las de passer mes lèvres je lui répondis.

« Ça fait un moment que je n’ai plus de loisirs, ou du moins, que plus rien ne m’intéresse vraiment. La moto ? Ça ne me dit rien, mais j’imagine que tu vas me l’expliquer ? »

Oh je sentais déjà venir son monologue sur le sujet. Il suffisait de demander à quelqu’un de parler de sa passion pour vous endormir en quelques minutes devant le moulin à parole que vous veniez de déclencher. Espérons que ce soit un minimum intéressant, ce devait être une sorte de sport.

   


Dernière édition par Dahlia Gardilho le Mar 31 Jan - 23:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 276
Yens : 633
Date d'inscription : 18/08/2016

Progression
Niveau: 73
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenkeï ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Neuf auberges et demie   Mar 31 Jan - 19:33



feat. Dahlia




Neuf Auberge et Demie
Dahlia ne semblait guère apprécier sa bière et il n'y avait rien d'étonnant à cela, elle était dégueulasse. Kosaten ressemblait à s'y méprendre au pays d'origine de Tenkeï, mais avec trois ou quatre siècles de retard et dans son monde son peuple buvait de la bière de piètre qualité depuis des temps immémoriaux. Personne ne savait vraiment pourquoi les japonais continuaient à boire cela et sachant pertinemment la qualité déplorable et apparemment il en était de même en Kosaten. Le point commun fit sourire Tenkeï et peu être Dahlia le prit elle pour elle car elle se décida enfin à jouer carte sur table plutôt qu'au chat et à la souris.

-Je t'avoue que j'étais curieux de passer la nuit avec une élue de surcroît athlétique, mais bon le programme "serveuse" me va aussi. Dit il le sourire au lèvre.

Il n'était réellement pas gêné le moins du monde par le refus de Dahlia, le Hunter considérait les femmes et les galipettes comme un loisir et il n'y avait rien de plus chiant que de jouer avec quelqu'un qui n'en avait pas envie. Cette affaire réglée l'esprit du Hunter passa immédiatement à autre chose, comme un chat qui verrait passer un papillon, elle ne connaissait pas la moto. Voila qui était fâcheux, à la gueule de son épée et de son style vestimentaire il ne l'imaginait pas sortie d'un monde arriéré comme celui de Jason, mais il fallait bien reconnaître que les chances de reproduire exactement la même technologie dans un autre monde était faible. La même certes, mais peu être connaissait elle un équivalent.

-Une moto c'est un véhicule, ça tu connais ?! C'est une sorte de machine avec des roues qui avance toute seule et toi tu monte dessus, comme une charrette mais qui avancerait sans cheval en fait. Commença t'il avant de totalement lâcher l'affaire. Bon dit moi qu'est ce que tu veux savoir sur Kansei ?! Termina t'il sautant du coq à l'âne.

Un jour il trouverai un élu qui viendrait du même monde que lui où au moins qui connaîtrait la moto et alors ils évoqueraient la nuit durant tout les modèles qu'ils avaient eut. Ils ressasseraient leurs performances mutuelles et leurs plaisirs à avaler du bitume dans une triste nostalgie, mais en attendant s'il voulait emmerder quelqu'un avec ce sujet il avait Jason. La jeune fille avec qui il avait partagé un petit échauffement avait un véritable potentiel et il était inévitable de la faire rejoindre Kansei, le Hunter entra donc dans le vif du sujet.

-Kansei est une grande ville, en tout cas pour ce monde ci. La plupart des ordres de mission y transitent, de la simple escorte de civil un minimum aisé à la trappe d'élu et criminel de guerre. Entama t'il en espérant mettre directement du poids dans la balance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Neuf auberges et demie   Mer 8 Fév - 19:42





   
feat. Dahlia & Tenkeï
Neuf auberges et demie



Pas vexé pour un sous, c’était avec le sourire qu’il m’informa que mon idée de programme lui allait tout aussi bien. Au moins, il n’était pas comme ces types qui se vexaient ou insistaient comme des désespérés au moindre petit refus. Quoiqu’en y réfléchissant bien, ça valait souvent pour les moins gâtés par la nature ça, pas ceux qui n’avait pas de problème de ce côté-là. Cette pensée me fit sourire malgré moi, ainsi que ce qu’il avait dit à mon sujet. Si j’étais une femme athlétique de par le métier que j’avais choisi, ce n’était pas si on peut dire, mon « domaine de prédilection », quoi ? Oui on pouvait compter les fois sur les doigts de la main, et alors ?

« Je crains que tu n’aurais été déçu. » Répondis-je, amusée par mon autodérision.

La conversation vira ensuite vers un tout autre sujet, assez brusquement d’ailleurs si je puis dire, c’était vraiment un vif d’esprit. Je hochai la tête lorsqu’il me demanda si les véhicules me parlaient. Dans mon monde les moyens de transport les plus communs étaient les diligences ou les calèches, mais ces motos n’avaient rien à voir avec cela à l’entendre parler. Hum, un véhicule qui avancerait tout seul, j’arquai un sourcil, ayant du mal à visualiser une chose pareille. Peut-être qu’ils utilisaient une source d’énergie comme les matériaux composants les armes impériales, aucune idée, c’était assez abstrait dit comme ça. Tenkeï semblait avoir lui-même du mal à m’expliquer et je ne l’en blâmai pas.

« Ce serait plus simple avec un dessin je pense. »

Buvant une gorgée de ma bière au goût infecte, l’élu changea encore une fois de sujet à une vitesse impressionnante. J’eu à peine le temps d’avaler qu’il reprenait la parole, me décrivant ce que j’avais besoin de savoir, les possibilités que pouvaient m’offrir Kansei. Escorte de civil ou traque de criminels, des contrats auxquels j’étais habituée avec le temps. Si le second devrait attendre le retour d’assez de mes capacités pour ne pas être suicidaire, le premier me paraissait parfait pour se remettre dans le bain. Que Kansei soit une grande ville me persuadai que je trouverai quoi faire là-bas, mais aussi qu’y résider devait coûter un bras. Autant prendre le temps de préparer le terrain en ayant de l’argent dès mon arrivée.

« Ouais ça correspond à ce que j’ai l’habitude de faire. Je vais y réfléchir mais je devrais y faire un tour, juste le temps de me remplir un peu les poches ici. T’y es depuis combien de temps ? On dirait que tu as réussi ton recrutement, du moins en partie. »
Finissais-je avec un sourire narquois.

   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 276
Yens : 633
Date d'inscription : 18/08/2016

Progression
Niveau: 73
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenkeï ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Neuf auberges et demie   Sam 11 Fév - 13:23



feat. Dahlia




Neuf Auberges et Demie
Le Hunter n'était clairement pas vilain, son physique impeccable, sa chevelure hirsute et son statut d'élu ajoutaient encore à son sex appeal en Kosaten et il n'avait pas vraiment de problème pour trouver une fille sympa avec qui passer la nuit. Néanmoins les filles d'ici était un peu coincée et à la longue cela ennuyait un peu notre grand romantique, une élue devait certainement avoir plus de fougue mais de toute évidence ce ne serait pas ce soir qu'il étayerait sa thèse.

-Ne me dit pas ça tu va m'intriguer. Répondit il à la remarque de dahlia sur ses performances au lit. Rahhhhhhhh ! Trop tard. Cria t'il en s'attrapant les cheveux.

Heureusement les deux élus parlaient de plusieurs choses en même temps et la proposition de Dahlia détourna les pensées de Tenkeï de son joli petit popotin mouler dans ce cuir. Il se leva et alla voir la petit serveuse au comptoir qui n'attendait que ça et revint rapidement à table avec un bout de parchemin et un fusain, non sans avoir laissé un petit clin d'oeil en guise de remerciement. Dans le domaine artiste, Tenkeï n'avait pour ainsi dire aucun talent, il chantait faux sous sa douche et n'avait pratiqué le dessin qu'en une seule occasion, mais il s'attela à la tache avec une concentration extrême.

Oeuvre d'Art Warning ! :
 

-Voila c'est ça une moto ! Tu grimpe dessus comme sur un cheval et tu avance en tournant une poignée juste là. Expliqua t'il en accompagnant ses mots de localisation sur son oeuvre d'art.

Avec ça si elle n'avait pas envie de passer son permis ça serait à ni rien comprendre. Le Hunter savait pertinemment qu'elle ne l'écoutait que pour lui faire plaisir, pourquoi le faisait elle ?! Cela lui échappait encore, mais lorsqu'il commença à parler de Kansei, de contrat ou d'escorte ses sourcils se froncèrent et ses traits se concentrèrent. Clairement c'était un sujet qui l’intéressait que l'explication des différentes cylindrés et le Hunter sut à son regard qu'il avait marqué des points.

-J'y suis allé directement après être tombé en Kosaten, cela doit faire un peu moins de deux mois. Lui répondit il avant d'allez plus loin. Mais surtout, l'avantage d'habiter la bas c'est le soutien circonstanciel d'autres élus. Il n'est pas rare de travailler à plusieurs sur des contrats un peu plus compliqués que la moyenne, certes cela divise le gain, mais également les risques.

C'était clairement le but final de la proposition de Tenkeï, cette femme faisait le même travail que lui et Jason, elle en avait elle même apportée la confirmation. Avoir un groupe potentiel plus important leur permettrait de couvrir plus de terrain, de réaliser de plus grands contrats et surtout cela augmentait les chances de survie. Kosaten était un monde en guerre et certaines forces étaient trop grande pour être gérées seul.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Neuf auberges et demie   Jeu 16 Fév - 0:13





feat. Dahlia & Tenkeï
Neuf auberges et demie



Sa réaction à ma plaisanterie me surprit quelque peu, voilà qu’il était frustré de ne pas savoir si je disais vrai ou pas. Le minshujin ne se gêna pas pour crier dans la taverne en se tenant la tête. C’était vraiment un drôle de phénomène, c’en était presque hilarant, oui presque, ne vous attendez pas non plus à ce que j’éclate de rire. Mais un rictus amusé avait quand même pris place sur mes lèvres. Depuis quand je me permettais d’être aussi expressive ? Après ma rencontre avec Rock, je m’étais dit qu’il ne faudrait pas que je me relâche, mais voilà que je ne tenais pas mon propre engagement. Un discret soupir traversa ma bouche.

N’ayant finalement pas envie de me prendre la tête avec ça pour le moment, je glissai au combattant qu’il me serait impossible de visualiser sa moto sans un dessin. M’attendant plutôt à ce qu’il acquiesce avec déception et laisse tomber, un sursaut me pris lorsque je le vis se lever subitement. D’un pas déterminé, il s’était avancé jusqu’au bar où se trouvait la serveuse de tout à l’heure. Cette dernière se mit à rougir comme une gamine devant une célébrité et tendit un bout de parchemin et de quoi écrire à Tenkeï. Ah ? Il m’avait pris au sérieux et était vraiment allé chercher de quoi dessiner. Je secouai ma tête de gauche à droite, mon sourire amusé toujours présent, le brun tenait vraiment à ce que je comprenne de quoi il parlait.

« Jusqu’au bout toi hein... »

Voyons voir s’il dessinait aussi bien qu’il ne se battait. Et la réponse fut oui, s’il était un gosse de cinq ans ! Mais bon je n’étais pas vraiment plus douée que lui alors je ne me moquai pas davantage. Au moins je voyais de quoi il parlait. À en juger par sa façon d’en parler, j’en déduisis que cette chose devait être plus rapide que la normale. En un sens, je pensais avoir compris pourquoi il appréciait la moto. La vitesse. Si aucun véhicule de mon monde ne pouvait aller assez vite pour en ressentir un quelconque plaisir, mes pouvoirs me le permettaient.

« En fait tu aimes la vitesse, je me trompe ? J’imagine que les charrettes se traînent devant une moto. J’hésitai un instant à lui expliquer pourquoi je comprenais cela, puis je me dis que de toute évidence nous serions amenés à nous revoir à Minshu un jour ou l’autre, de toute façon. - Mes pouvoirs me permettent de me déplacer aussi vite que la lumière si je le souhaite, ce n’est pas tout-à-fait pareil mais, j’aime aussi cette sensation. D’ailleurs j’me traîne depuis mon arrivée ici, ça ne t’a pas échappé... »

Il devrait surement être étonné de voir que je n’étais pas aussi désintéressée qu’il ne le pensait. J’aurai dû l’être mais, bref. Puisqu’avec lui la conversation changeait comme on change de chemise, nous arrivions enfin sur celui de Kansei. Tenkeï était donc en Kosaten depuis environ deux mois. Cela ne faisait qu’un mois pour moi, et pourtant l’écart de niveau entre nous deux était flagrant. Le brun avait donc bien récupéré ses pouvoirs plus vite en y étant, il ne m’en fallait pas plus pour me convaincre. Il ajouta ensuite qu’avoir le soutien d’autres élus permettaient une évolution économique plus rapide. Je n’étais pas très enthousiaste à cette idée, et pour cause la perte de mon équipe.

« Tu es arrivé ici seulement un mois avant moi et pourtant l’écart entre nous est flagrant, ça prouve tes dires. Pour diverses raisons je ne suis pas friande des contrats en groupe, mais bon vu ma faiblesse je n’aurai pas le choix, c’est évident. Écoute, quand j’arriverai sur place, je pense que ça te remontera assez vite aux oreilles. »

Condition d’élue oblige, j’étais persuadée que les informations de ce genre se transmettaient rapidement.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 276
Yens : 633
Date d'inscription : 18/08/2016

Progression
Niveau: 73
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Tenkeï ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Neuf auberges et demie   Dim 19 Fév - 18:39



feat. Dahlia




Neuf Auberges et Demie
Depuis le début de leur rencontre la jeune femme avait été très fermé voir froide avec le Hunter, mais lorsque ce dernier lui fit un dessin avec tout le talent dont il était capable, il nota un sourire sur son visage. Ainsi il parvenait quand même à la détendre quelques peu, c'était de bon augure pour la suite s'ils devaient faire équipe.

Au final elle comprit le principe de la moto et mit même le doigt sur l'un des éléments fondamentaux à savoir la vitesse. Effectivement les bécannes qu'il utilisait dans son monde étaient pour la plupart des modèles de courses pouvant monter à des vitesse astronomique, mais il y avait aussi un vrai coté technique qui était indescriptible. Quand à la sensation de liberté, on ne pouvait réellement mettre de mot sur ces sentiments. Plus la conversation avançait et plus Dahlia se livrait, elle alla même jusqu'à évoquer les sensations que lui offrait ses anciens pouvoirs, faisant étrangement écho dans le coeur du Hunter.

En arrivant sur Kosaten il avait perdu son Nen et si cette énergie psychique lui permettait d'augmenter considérablement ses capacités physiques ce n'était pas cela qu'il regrettait vraiment. Le Hatsu, l'expression personnelle du Nen propre à chaque individu, le motard avait mit plusieurs mois avant de parvenir à la forme finale du pouvoir qu'il avait choisit de développer. Il avait désormais la capacité de créer cinq être de Nen à la forme d'élémentaire d'air et ses "Enfants Capricieux du Vent" lui manquait cruellement. Il devint légèrement nostalgique à cette pensée et peu être la jeune femme le vit elle car elle assura de venir à Kansei.

-Ne t'en fait pas je le saurais certainement, il n'y a pas tant d'élus que ça à Kansei. Lui répondit il avant de terminer sa bière et se lever de table. Au revoir Dahlia, ce fut un plaisir. Lui dit il une fois debout en lui tendant la main.

Puis il se dirigea vers le bar pour demander une chambre pour la nuit, le lendemain il avait un contrat important à conclure, mais ça ne l'empêcha pas de dire à la serveuse qu'elle pouvait le rejoindre une fois son service terminé. Cette jeune élue avait aiguisé ses sens.  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Neuf auberges et demie   

Revenir en haut Aller en bas
Neuf auberges et demie
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un Parti Politique Flambeau neuf!
» Les "neuf de Tarnac" s'expriment...
» Vends YAMAHA TTR 125 et équipement enfant 11 ans neuf
» LA SOLITUDE CONSERVE NEUF ✰ 21/05/2012, 13:14
» [S20 bis] Neuf doigts et un Mage !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Les villes et villages marchands :: Shiryoku-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.