Partagez | .
Pour soigner, il faut s'approvisionner [Tanith]
Messages : 3030
Yens : 159
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 22

Progression
Niveau: 119
Nombre de topic terminé: 48
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Sakura Haruno ♖ Protectrice de Seika ♖

-



MessageSujet: Pour soigner, il faut s'approvisionner [Tanith]    Mar 8 Nov - 22:01



- Curieuse -

J'étais rentrée il y a de cela un mois de ma quête à Hibana. Akemi avait été très efficace, et même si nous n'avions pas retiré beaucoup d'information de cette mission, nous avions tout de même pu stopper ces deux criminels dans leur accumulation de crime. Heureusement, nous avions pu sauver la très grande majorité de la population, et ça c'était déjà beaucoup pour un village qui subissait grandement les maux de Kosaten. Après cela, mon élève et moi avions  repris notre routine habituelle, se concentrant entre autre sur le soin de personne de Chikaï et sur la recherche d'un antidote pour l'homme squelette.

Mais mes réserve de produits curatifs venaient à manquer. J'en utilisais beaucoup, autant à l'extérieur de la capitale qu'à l'intérieur, et de ce fait, il me fallait régulièrement me réapprovisionner. J'avais l'habitude de me rendre dans une boutique un peu éloignée de chez moi, car j'y trouvais de tout, et la vendeuse était réellement accueillante. Mais ce matin, je fus attirée en chemin par la vision de produits posée sur une étagère. C'était dans une maison bien banale avec une porte ouverte donnant sur ce meuble. Les fioles que je pus y apercevoir depuis mon point de vue me paraissait familière. Comme si elle contenait des produits que j'utilisais souvent.

Poussée par la curiosité, je changeai la direction de mes pas, et me permit légèrement m'approcher, sans pour autant entrer. Je pus alors lire quelques étiquettes qui effectivement portait le nom d'herbes que j'utilisais pour soigner. Je n'osais aller plus loin, m'étant postée à quelques mètre de la maison, ne sachant pas vraiment à qui appartenait cette maison. Puis je me rappelai d'une chose. Lors de ma chasse, j'avais croisé un homme cueillant des plantes, dont le nom figuraient sur les fioles devant moi. Etait-ce à lui qu'appartenaient ces mixtures ?

Je sursautai quand tout à coup je vis quelqu'un assis devant un comptoir. Je reconnus l'homme que j'avais effectivement croisé lors de ma chasse. Je me sentis toute honteuse de faire irruption chez lui. Je m'inclinai rapidement.

Oh pardon, excusez-moi, je ne voulais pas vous déranger. J'ai juste été attirée par vos fioles.

Puis je me redressai, un peu mal à l'aise...


- Atchoum... pardon  -





MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Pour soigner, il faut s'approvisionner [Tanith]    Mar 8 Nov - 22:51





Feat. Sakura

Pour soigner, il faut s'approvisionner



Cela faisait quelques jours déjà que j'étais rentré d'Hibana avec Aki. Cette dernière avait été empoisonnée par les cultistes, d'un poison particulièrement efficace contre son métabolisme. J'avais réussi a affaiblir en grande partie le venin au travers d'un rituel bien sordide, où l'âme des cultistes avait été détruite pour amplifier ma magie et me permettre d'agir. Mais malgré cette magie impie, la druidesse était encore convalescente.

Ne pouvant rien faire de plus pour elle, je la laissais a la maison, en compagnie de notre fille qui veillait assidument sur sa mère, alors que pour ma part je m'occupais de vaguement tenir le magasin, en continuant de travailler sur un antidote, pour éviter que cette substance puisse nuire encore plus a ma compagne. Je travaillais sans relâche depuis l'ouverture de la boutique sur divers documents contenants les résultats que j'avais pus extraire de la lame empoisonnée que j'avais récupérer sur les cultistes. La substance était particulièrement compliqué a étudier. Mélange subtil d'alchimie et de sorcellerie, le poison ne gardait que peu de temps sa structure avant de changer pour une autre, aussi toxique mais différente. Le corps de l'hôte ne pouvait s'adapter a une menace changeant sans arrêt de masque, bien que les effets eux ne fassent que s'empirer.

Une voix hésitante vint briser ma concentration. J'avais presque oublier que je tenais une boutique. Après m'être raidis un temps, je lâchais un soupir avant de m'adresser au client, sans daigner lever les yeux vers lui.

"Qu'est ce que vous voulez ? Dépêchez vous, j'ai du travail."

Je continuais de griffonner des hypothèses sur des parchemins tout en relisant sans cesse le peu de résultats que j'avais pus rassembler concernant la toxine.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3030
Yens : 159
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 22

Progression
Niveau: 119
Nombre de topic terminé: 48
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Sakura Haruno ♖ Protectrice de Seika ♖

-



MessageSujet: Re: Pour soigner, il faut s'approvisionner [Tanith]    Dim 13 Nov - 21:19



- Timide-

La réaction de l'homme me mit mal à l'aise. Il était vrai que je ne l'avais vu qu'une seule fois, et que du coup, je ne le connaissais pas. J'avais honte d'entrer chez lui sans prévenir. Sa maison faisait tellement penser à une boutique que je m'étais laissée prendre par la curiosité. Je décidai alors de ne pas le déranger très longtemps. Très rapidement, je parcourrai les étagères de fioles qui se présentaient devant moi. Assez vite, je reconnus quelques plantes typiques de Kosaten, que j'utilisais régulièrement pour mes remèdes. Ne disposant plus des plantes de Konoha et des alentours, il m'avait fallu un temps d'adaptation pour saisir les vertus de chaque végétal et les utiliser à bon escient pour mes patients. Après une petite année, mon expérience était faite.

Je finis par diriger à nouveau mon regard sur le commerçant, me rappelant que je n'avais plus de produit contre l'hypoglycémie, car j'avais donné ma bouteille à Saori lors de notre rencontre. En espérant qu'elle y soit été utile, j'énonçai ma première commande.

Euh... il me faudrait un produit pour contrer l'hypoglycémie, qu'est-ce que vous proposer ?

Puis, je repassai dans ma tête l'inventaire que je possédais encore chez moi pour me rappeler qu'un deuxième article me manquait.

Il me faudrait aussi des herbes désinfectantes et des bandages...mais... je suppose que vous ne vendez pas de bandages...


J'avais un peu l'air bête, et je me demandai un instant ce que l'homme en face de moi pensait de ma personne. Je devais paraître ridicule à ses yeux. Ma main vint d'elle-même gratter l'arrière de ma tête, signe d'une timidité que ce jour-là, je ne pouvais cacher. Je crois qu'on désirait les deux que la rencontre s'abrège, pour différentes raisons. Espérons qu'il ait rapidement mes demandes, que je puisse m'en aller et ne plus me sentir si mal à l'aise devant lui. Lors de notre dernière rencontre, l'atmosphère était tout autre, c'était étrange que ça change autant aujourd'hui.




- emplettes -






MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Pour soigner, il faut s'approvisionner [Tanith]    Sam 26 Nov - 13:07





Feat. Sakura

Pour soigner, il faut s'approvisionner



La dame qui venait de pénétrer dans ma boutique souhaitait acheter des produits contre l'hypoglycémie, ainsi que des bandages et des désinfectants. Je n'avais pas vraiment fait attention lors de ses premières paroles, mais j'avais l'impression de l'avoir déjà entendus, quelque part. En relevant les yeux, je vis une jeune fille légèrement plus jeune qu'Aki, avec des cheveux roses et un corps relativement fin. Je l'avais déjà rencontré, mais difficile de me rappeler où. Je la regardais un peu perplexe alors que je sondais le fond de ma mémoire pour trouver d'où pouvait venir cette impression.

Au bout de quelques secondes de réflexion, une image me vint à l'esprit. C'était quelques temps après mon arrivé a Chikai, c'était l'une de mes premières expéditions pour récupérer du matériel, et j'avais croisé cette enfant avec qui j'avais eu une petite discussion, avant que nous retournions a nos activités respectives.

"Oh, c'est toi, je ne t'avais pas reconnus, il faut dire que la dernière fois où l'on s'est vus remonte a loin."


Je me grattais l'arrière de la nuque, comme pour lui signifier la difficulté du travail que j'entreprenais.

"Ma femme a été empoisonnée lors d'une mission, et je travail sur quelque chose qui pourrait la protéger si jamais elle devait faire face a cette menace a nouveau, mais il faut croire que les Zayriens n'y vont pas de main morte pour concocter leurs poisons."


Je quittais l'arrière de mon comptoir pour rejoindre ma cliente et la guider dans les rayons.

"J'ai des revitalisant qui devraient pouvoir régler tes soucis concernant l'hypoglycémie, j'ai des désinfectants également, et si je n'ai pas de bandage, j'ai des baumes cicatrisants, avec une variante en potion pour les blessures internes."


Après avoir présenter mes produits a la jeune fille, je me présentais devant elle, les bras croisé, un petit sourire sur le coin des lèvres.

"Que deviens tu ces temps-ci ? Ta conviction reste intacte, même avec les événements récent ?"


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3030
Yens : 159
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 22

Progression
Niveau: 119
Nombre de topic terminé: 48
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Sakura Haruno ♖ Protectrice de Seika ♖

-



MessageSujet: Re: Pour soigner, il faut s'approvisionner [Tanith]    Mar 29 Nov - 20:14



- Retour à la philosophie -

Du silence, encore du silence, ça devenait dure à supporter à force. Je me disais que finalement, il ne me reconnaissait plus et que je l'embêtais plus qu'autre chose. Le temps qu'il mit pour enfin m'indiquer qu'il savait qui j'étais me parut bien long. Mais finalement, il parut un brin plus sympathique avec, cela réduisit le petit peu de tension que j'avais. Lui accordant un sourire, je répondis simplement.

Oui, ça fait un moment en effet.

Ce qu'il dévoilà par la suite me surprit, même si je n'en fis rien paraître. La raison probable pour laquelle il m'avait accueilli plutôt froidement était qu'il se concentrait intensément sur un antidote pour sauver sa femme. Sur ce point, je le rejoignais, même si moi ce n'était pas par amitié que je cherchais un antidote pour l'homme squelette. Je ressentis un peu d'empathie à son égard et proposai spontanément, sans vraiment réfléchir.

Je vois... vous désirez de l'aide ? Il se trouve que je cherche aussi un antidote pour un prisonnier des territoires neutres qui s'est drogué.


Je ne sais pas vraiment pourquoi je lui parlais de mes problèmes en même temps que je proposais mon aide. Il devait s'en ficher plutôt fortement... et finalement, je ne connaissais pas encore très bien les ressources alentour, comment pouvais-je lui apporter une quelconque réponse ? Je supposai que c'était mon côté serviable qui avait pris le dessus un instant... de toute manière, je n'allais pas retirer mes mots, et si réellement je pouvais lui être utile, alors j'allais l'être.

J'écoutai ensuite ce qu'il avait à me proposer. Le revitalisant était intéressant, même s'il ne guérissait pas spécifiquement l'hypoglycémie. Il fera l'affaire jusqu'à mon prochaine achat. Quand à la pommade cicatrisante, je pensai qu'elle pouvait être utile dans les cas où mon énergie venait à manquer. Je pouvais le tester maintenant, et pourquoi pas, l'utiliser en temps de guerre, pour économiser mes forces pour soigner le plus de personnes possibles. Je restai ainsi quelques secondes, la main sur le menton, avant de lâcher, avec un sourire.

mmmh ça me va très bien, je les prends.  

L'élu bifurqua ensuite sur notre première rencontre, me demandant si quelque chose avait changé depuis là. Je levai l'espace d'un instant un sourcil, surprise de la question, avant de tenter de me rappeler le fil de la discussion que nous avions eu. Elle remontait beaucoup, et je devais avouer que je ne me souvenais plus de tout. Mais à travers ces bribs de souvenirs, je me souvins avoir parlé de l'image très positif et soudée que j'avais de mon village natale. Les comparer aux évènements d'ici me firent me rappeler que quand j'ai quitté mon monde, une guerre se préparait aussi. Avais-je la même vision de Konoha que de Seika ? Absolument pas... mais j'allais le défendre tout de même, c'était une conviction que j'avais gardée.

À vrai dire, mon image de mon village n'a pas changé, parce-que je ne l'ai pas vu depuis maintenant plus de trois ans. Ici c'est différent, les personnes et les mentalités ne sont pas les mêmes. Pour ce qui est de suivre l'enseignement des anciens que j'avais évoqué... j'ai l'impression que ça n'existe pas ici, que c'est l'ambition des jeunes personnes qui l'emporte... mais ça ne m'empêchera pas de défendre Seika à l'avenir, je m'y suis engagée.


- Cet homme était décidément original-





MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Pour soigner, il faut s'approvisionner [Tanith]    Sam 3 Déc - 22:20





Feat. Sakura

Pour soigner, il faut s'approvisionner



La jeune fille aux cheveux roses semblait soulagé de m'entendre briser le silence que je tenais en la fixant. Lorsque je lui parlais des raisons de mon accueil froid, elle me proposa de l'aide pour créer un antidote pour Aki. Je doutais qu'elle puisse m'aider, étant donné la complexité de la toxine utilisée, mais je ne perdais rien a essayer, aussi je lui parlais de ce que j'avais pus trouvé jusqu'à lors.

"Je doute que ce poison soit dans tes cordes, mais bon. De ce que j'ai pus en comprendre, c'est un poison qui change sa structure plus rapidement que le système de son hôte ne peux l'éliminer. Je n'ai jamais vus ça jusqu'à aujourd'hui. Je soupçonne que de la sorcellerie a été utilisé lors de sa composition pour le rendre aussi ... intelligent. Je cherche un moyens de l'empêcher de changer, pour ensuite m'occuper de l'éliminer, mais il est trop rapide pour que quoi que je fasse ne puisse l'atteindre."

Je lâchais un léger soupire, alors que j'expliquais concrètement que mes travaux n'aboutissaient a rien, avant de reprendre la discussion, en parlant cette fois du problème qui préoccupait la jeune femme.

"Pour ce qui est de ton patient, si tu as un échantillon de la substance qu'il a pris, je pourrais très certainement te concocter un remède dans la journée, ou bien dans la semaine, si le produit est puissante."

Je guidais ma cliente au milieu des étagères, lui exposant les produits dont je parlais et qui pourraient répondre a ses besoins. Elle prit son menton en mains quelques instants en réfléchissant, avant d'accepter. Je m'attelais ensuite a valider plus en détails sa commande, ainsi qu'a lui annoncer mes prix.

"Bien, combien te faut-il de produit ? Les revitalisants sont a cinquante yens l'unité, tandis que les remèdes eux, sont a vingt-cinq yens, a cause de la guerre. Oh, et quelle version veux tu ? En potion ou en baume ?"

Vint ensuite le moment où elle répondit a ma question concernant ses idéaux. Elle n'avait pas vraiment changée depuis notre dernière rencontre, même si j'apprenais tout de même que Chikai et son village était assez différent, ce qui ne l'empêchais pas de s'être engager pour le défendre. Mon sourire se coupa a ces quelques mots alors que mes yeux devenaient plus sévère encore.

"Tu participe a cette guerre ? J'imagine bien que tu fais ça pour sauver des vies, mais te rend tu compte des vies que tu serra mener a briser ? Les familles, les rêves, les vies. Si tu pars a la guerre, tu tueras des gens qui comme toi voulait protéger leurs proches et leurs familles. Peux tu vraiment accepter leur infliger cela, de tes propres mains ?"



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3030
Yens : 159
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 22

Progression
Niveau: 119
Nombre de topic terminé: 48
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Sakura Haruno ♖ Protectrice de Seika ♖

-



MessageSujet: Re: Pour soigner, il faut s'approvisionner [Tanith]    Mer 14 Déc - 21:13



- Nuance -

Le poison que subissait sa femme était vraiment original. Je n'avais jamais eu à faire à une substance toxique qui changeait au fil du temps. Il est vrai que les seuls liquides que j'ai eu à contrer restait stable. Là, l'homme avait raison, ça ne couvrait pas mes domaines de compétences, et je le regretter un peu, car malgré la froideur de son caractère, il m'était sympathique et j'aurais bien voulu l'aider à sauver celle qu'il aimait, sans me douter encore que je la connaissais, et même plutôt bien. Je crois que connaître l'identité de la dulcinée m'aurait beaucoup stressée, et j'aurais été grandement frustrée de mon impuissance. Alors que là, j'éprouvais juste une déception de ne pas être utile. Je laissai tout de même une mèche d'espoir en déclarant, avec un sourire.

Effectivement, je n'ai jamais eu à faire à ce genre de cas et ça m'embête de pas vous être utile, mais si à un endroit vous pensez que je pourrais faire quelque chose, alors n'hésitez pas.

À son tour, il me proposa son aide pour ma quête. Le souci c'est que j'avais juste récolté un petit peu de substance dans la bouche de l'homme squelette, et déjà là je l'avais beaucoup utilisée. Le vendeur n'allait pas pouvoir en tirer grand chose de plus. Mais sa suggestion me fit plaisir. Très poliment, je déclinai son offre.

C'est très aimable à vous, mais l'échantillon est déjà très restreint pour moi, j'ai dû le récolter en vitesse. De plus, avec mon élève, on arrive bientôt au bout des recherches. Il faut dire que le poison que j'analyse ne change pas lui, du coup, c'est un peu plus simple. Mais merci de vous être proposé.


Il m'exposa ensuite les détails des articles que j'avais choisi. Après un nouveau temps très court de réflexion, je tranchai.

Je vais prendre les revitalisants en potion, ce sera plus pratique. Vous pouvez m'en mettre une dizaine. Pour les remèdes, je vais vous prendre un peu de tous. Donnez-moi dix baumes et cinq potions.


Je me rendis compte en formulant de façon indirect mon engagement à la guerre, que cette perspective ne réjouissait pas vraiment le commerçant. Je vis son visage changer, et ses lèvres prononcer des reproches, accompagnées de questions. Si le fond de ses propos avait du juste, il y avait une chose qui peut-être pouvait nuancer son avis.

Je n'ai pas dit que j'allais tuer mes adversaires. Si les ennemies que je combats sont des soldats, je me contenterai de les mettre hors combat, afin qu'ils ne subissent pas la guerre de plein fouet. Je ne suis pas un monstre. Par contre, des élus comme Zayro, si mon équipe parvient à prendre le dessus, je n'hésiterai pas, et cela pour bien plus de vies sauvées que si je n'allais pas au bout de ma mission.







MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Pour soigner, il faut s'approvisionner [Tanith]    Ven 13 Jan - 14:29





Feat. Sakura

Pour soigner, il faut s'approvisionner



La jeune femme refusa mon aide concernant son problème, l'échantillon a sa disposition étant trop petit, et elle et son apprenti arrivaient bientôt au bout de leurs travaux. Elle commanda ensuite une quantité non négligeable de produits, ce qui me fit lever un sourcil de surprise. Il était rare que l'on m'achète autant de produit en une fois, surtout venant d'une élue. Je griffonnais sur une feuille la commande de ma cliente, en n'omettant pas le prix que cela représentait, qui était comme elle assez conséquent. Pouvait-elle vraiment se permettre autant de dépense ?

Nous abordions ensuite le sujet épineux de la guerre, où Sakura clamait qu'elle se contenterait de mettre ses adversaires hors combats, s'ils étaient de simple soldats, mais qu'elle n'hésiterait pas à tuer des élus comme Zayro si elle le pouvait. C'était plutôt naïf de sa part, partir a la guerre sans l'intention de tuer. Comme si ses adversaires allaient faire preuve d'autant de clémence.

"C'est bien naïf ce que tu me dis là. Partir a la guerre pour épargner la vie de tes ennemis. Si tu ne veux pas les tuer, n'y va pas, tu vas seulement te mettre en danger stupidement en arrivant sur un champ de bataille avec une telle volonté. Tout ce que tu feras, ce sera de donner plus d'occasion à tes ennemis pour te frapper."


Une fois les emplettes de la jeune femme terminée, je me dirigeais au comptoir avec la fiche de compte.

"Alors nous avons une dizaine de revitalisant a cinquante yens, dix baumes a vingt-cinq et cinq potions a vingt-cinq, ce qui nous fait un total de 875 yens. Plutôt conséquent comme achat, j'espère que tu as de quoi payer tes lubies."


Je lançais un petit sourire narquois a la jeune femme, avant de partir préparé un caisson avec sa commande.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3030
Yens : 159
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 22

Progression
Niveau: 119
Nombre de topic terminé: 48
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Sakura Haruno ♖ Protectrice de Seika ♖

-



MessageSujet: Re: Pour soigner, il faut s'approvisionner [Tanith]    Jeu 9 Fév - 22:27



- Natal -

Alors que l'homme au drôle de teint s'occupa de ma commande, il continua de commenter ma vision de la guerre. J'étais presque flattée de son inquiétude pour moi. On ne s'était vu qu'une seule fois auparavant, et pourtant, il semblait vraiment me conseiller d'éviter le danger pour ma propre sécurité. C'était très aimable à lui, mais je n'allais pas changer d'avis. Sa remarque sur mon envie d'épargner des vies fut très compréhensible, mais je savais ce que je disais. Cette pensée venait de mon village. C'est comme ça que j'avais été éduquée par l'académie et par mon expérience en tant que chunnin médecin de ce merveilleux pays de la feuille, et cette petite chose qui me restait, je n'allais pas l'oublier. Bien que j'acceptai il y a longtemps maintenant de défendre une nation qui finalement n'était pas la mienne, je n'oubliai pas mes origines. C'était mes racines et j'allais m'y accrocher encore et encore.

J'étais été formée ainsi. Dans mon village natal, on nous a appris que toutes vies est précieuse et qu'il ne fallait pas systématiquement tué celui qui s'opposait à nous. Bien sûr, il ne fallait pas appliquer cela sans distinction, mais je me souviens de mes nombreuses missions avec les combattants de mon village, je n'ai tué que dans très rare cas, et cela n'a pas empêché Konoha, l'endroit d'où je viens de prospérer et de respirer le bonheur.

Je marquai une pause.

Je suis bien consciente qu'ici les conditions sont différentes, et je ne compte pas me mettre en danger sous prétexte de préserver une vie. Mais je n'aimerais pas devenir une meurtrière non plus. Mon statut de médecin et de protectrice ne l'accepterait pas.

Il m'annonça ensuite le prix de ma commande qui me fit également lever un bref instant un sourcil. C'était quand même un peu plus cher que l'endroit où j'allais d'habitude, et j'hésitai un instant à enlever des produits, quitte à les acheter ailleurs. Mais au final, j'acceptai le prix. Je les prenais à une connaissance fort sympathique, bien que rigide, et cela ne me dérangeait pas de payer un petit peu plus.

Oui, j'ai ce qu'il faut. Je mets beaucoup d'argent de côté pour toujours être au top niveau équipement médicale. Régulièrement je prends sur ces économies pour réellement me refaire un stock complet et bien fourni. Il se trouve que c'est aujourd'hui.

Je posai l'argent sur la table, et pensai qu'à l'avenir, il allait falloir se serrer la ceinture, malgré les économies déjà engrangé. Je continuai en demandant.

Vous, je suppose que la guerre qui se prépare ne vous intéresse pas ?







MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Pour soigner, il faut s'approvisionner [Tanith]    

Revenir en haut Aller en bas
Pour soigner, il faut s'approvisionner [Tanith]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pour vivre heureux, faut pouvoir se déplacer
» Faire soigner ses pokémons sans payer
» Quelques conseils pour bien réussir sa présentation !
» de l'utilisation des plantes...
» Mon D25 2 N

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.