Partagez | .
Zayro et Aizen, la rencontre [PV]
Messages : 5802
Yens : 158
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Zayro et Aizen, la rencontre [PV]   Jeu 20 Nov - 18:57



« Aizen, un futur problème d'importance »
Rencontre au bord d'un lac

* Ces événements se passent après que Zayro ait rencontré Tian Wang à Fuki *

Zayro en avait terminé avec Wang, il avait eu une longue discussion avec l'élu, qui venait de la même faction que lui, mais semblait tout simplement fuir ses responsabilités. Ayant promis, à Sul Hei, qu'il donnerait des informations sur le monde, durant son voyage, il ne manquerait pas de dire, qu'un fuyard comme Tian, se cachait dans les pays ennemis. Comme il lui avait promis, il brûlerait les villages ou il entendrait parler de son nom. Le moine, ne s'était d'ailleurs pas démonté, et le lui avait dit clairement.. Un futur adversaire, lorsque la guerre éclaterait. Mais ce n'était pas pour tout de suite. Zayro reprit son cheval, il avait de la route à faire, et descendait un peu plus vers le sud.

Le climat continuait de changer, c'était un beau pays et un beau paysage, laissant bientôt place à des éclats brillants sur l'horizon. De l'eau ? La mer ? Ici, impossible pour Jinn, même s'il ne connaissait pas bien le pays, il ne sentait pas la brise marine, pas de mouette, pas de décors laissant présager un océan ou une mer, alors qu'était ce ? En s'approchant au galop, il constata qu'il s'agissait d'un immense lac, d'une beauté sans nom, bien que ça ne lui fasse pas grand chose au final. Il s'approcha de l'eau claire, laissant ainsi son cheval se restaurer convenablement, le voyage n'était pas fini, ici, il ne semblait pas y avoir grand monde... Mais, qui sait..


........

Pour le moment, Zayro faisait le point, sur lui, sur sa mission, sur ce qui l'attendait. Il n'avait pas encore livré de véritable combat, pourtant, c'était étrange, il sentait sa force augmenter avec le temps. C'était encore trop peu pour faire quoi que ce soit, mais si ça continuait ainsi, il pourrait commencer à se re-développer et prendre une certaine importance en ce monde. Après quelques minutes, en reprenant son cheval et en faisant le tour du lac, pour passer et continuer sa route, il croisa une silhouette se dessinant un peu plus loin devant. Cela ne ressemblait pas à un habitant ou un paysans. L'homme, était grand, vêtu de blanc, bien habillé si l'ont puis dire.

Sa tenue était assez étrange, mais Zayro n'était pas le mieux placé pour parler de ça. Vu son apparence, c'était clairement un élu, et vu son visage, son assurance dans le regard, il était certainement fort. Un dirigeant d'un pays ? Si tel était le cas, et c'était possible, que faisait t'il ici ? En s'approchant, Zayro constata alors, avec surprise, que l'homme avait une étraaaange ressemblance avec Sul Hei. Il ne pouvait pas dire, avec certitude si c'était dans le visage ou simplement dans le regard, la bouche ou autre, mais ça avait tilté dans son esprit. Il s'arrêta, descendit de son cheval dignement, restant bien sur froid. L'homme en face, semblait assez grand, presque autant que Zayro qui faisait 1m90. Cela se comptait en centimètre il n'eut donc pas de mal à le regarder dans les yeux, le toisant habituellement, il fallait découvrir qui il était, mais déjà, son aura semblait différente de celle de Sul Hei, et bien plus proche de celle d'un élu.


Laissez moi deviner, vous devez être un élu ? Venez vous d'arriver sur ce monde, ou avez vous des réponses ?

Zayro était très froid et strict dans ses paroles, le cadre ne changeait pas, il ne se présentait pas, et continuer de regarder d'un air supérieur, l'individu qu'il avait en face de lui. Il ne lui avait pas non plus demandé son nom, il n'en avait cure. Quand à sa faction, à moins qu'il ne s'agisse d'un lâche comme Tian Wang, il se doutait que ce dernier devait être de Minshu, et donc être un ennemi. Cependant, il y'avait la possibilité que ça ne soit qu'un élu voyageant également. Il n'avait jamais vu sa tronche, et ne se rappelait pas que Sul en aie fait mention non plus... Il garda un léger silence pour voir les réactions de l'individu.

..... " Qu'est ce que c'est ce que mec ? Son aura est forte, mais sa puissance ne doit pas dépasser la mienne pour l'instant. " pensa t'il

Aizen allait sans doute se présenter, ou poser des questions, à moins qu'il ne fasse parler son égo dans un duel direct, pour éviter d'avoir à parler ? Seul l'avenir nous le dirait. Pour le moment, Zayro croisa les bras, cette rencontre au bord du lac, avait beau avoir un cadre assez beau, tout pouvait vite tourner au drame. Ces deux hommes, semblaient sans pitié.




Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Zayro et Aizen, la rencontre [PV]   Jeu 20 Nov - 19:11

Me voilà enfin détaché de cette prison, je vais enfin déguster ma liberté et retenter ma chance de m'emparer du Trône du Roi. Cependant, je vis un paysage totalement différent de la Soul Society. Je ne pense pas que ce soit le Palais-Royal, loin de là. Je ne comprenais plus rien....

Dégageant un petit sourire aux lèvres, je ne montrai pas forcément ma joie, ce fut un bien fou de ne plus être liée par ces liens qui m'empêchaient à peine de respirer. Je ne sentais pas d'énergie Spirituelle, peut-être que quelqu'un a tué la Soul Society à ma place ? C'est peut-être vrai. En attendant, je devrais visiter cette étrange " ville ". Alors, je me mettais en route en démarrant un nouvel épisode.

Mon temps de marche n'était pas forcément " rapide " histoire de laisser un peu de repos a mon Hogyôku, même s'il a déjà assez récupéré durant notre sentence. En me rendant dans cette ville, j'aperçois une ambiance plutôt bonne... Tsss, on sent que les villageois s'entendent bien. J'aperçois un marché, des enfants qui courent un peu partout, une ville ambianceuse. Une ambiance assez différente de la Soul Society ou celle du Hueco Mundo. On sent la joie et le bonheur du bien-être, c'est si ridicule. Durant mon trajet, je me promenais en essayant d'obtenir des informations et j'évitai au maximum de parler a ces Villageois. C'est vraiment bizarre, si c'étaient des Shinigami, ils crieraient " Au secours ". Est-ce un nouveau monde ? Un monde qui n'est pas forcément peuplé de Shinigami, mais d'autres combattants ? Je ne peux pas encore confirmer mes dires, mais je ne pense pas avoir tort, non plus.

J'explorais n'étant point de cette ville. Je pense perdre mon temps à explorer une telle ville qui ne possède même pas de pouvoir pour se défendre... Si je suis obligé de vivre dans ce monde aussi faible, je ne voudrais même pas être le roi d'un monde sans technique et puissance. Ce serait bien trop ridicule, je préfère largement être le Roi de la Soul Society, c'est sûr, cela ferait honte a ma fierté de guerrier.
Les secondes passent et je perdais ces secondes qui n'étaient peut-être pas précieuses. Car, je pense que je n'aurai rien d'autre à faire. Mais c'est jusque-là, qu'en explorant une route d'une ville un évènement se passe. C'est un homme assez costaud ayant une corpulence digne d'un vrai colosse qui me bouscule en me manquant de respect :

- Casse-toi, connard !

Après m'avoir bousculé de manière brutale en voulant me passer dessus, je dégageais un sourire assez " heureux ", je vais enfin pouvoir montrer ma valeur devant cette foule qui s'inclineront quand j'aurai tué se gros tas de muscle. Je posais une main sur l'épaule de l'agitateur et je l'envoyais de manière brutale à la même degrè lorsqu'il m'a poussé. Malheureusement, il n'y avait personne a cet endroit, toute cette foule était derrière moi. Ainsi, toute la foule se regroupe et je n'entendais plus cette ambiance " chaleureuse ". Le gros costaud qui s'est pris le mur a pleine tête, fonça sur moi tel un taureau. Cette foule s'inquiétait pour mon sort, car cette enflure étaient très costaud alors que moi, je ne possède pas la même corpulence que lui. Comme on le dit : il ne faut jamais se fier aux apparences.

Au moment où l'agitateur fonce sur moi, ma silhouette disparaît et réapparait dans son dos. L'agitateur n'avait pas idée a qui il avait à faire, il est vraiment débile... Durant plusieurs minutes, je ne faisais que d'anticiper ses attaques. C'était tellement pathétique. Autant l'humilier devant tout le monde pour faire comprendre a ces stupides créatures ma valeur, celle d'un lion. D'une pichenette au contact de son nez, sa narine gauche explose l'empêchant de respirer normalement, il était alors a genou, son pied tenu. Mon sourire étant toujours présent, il commençait a s'élargir petit a petit. Avant de le tuer, je prononçais d'un ton doux et calme :

- L'habit ne fait pas le moine. En me manquant de respect, tu as signé ta mort et tu ne tourneras pas une nouvelle page, car l'histoire s'arrête ici. Cependant, si tu t'excuses au point de me considérer comme ton nouveau Dieu, je peux faire une exception.

Je regardais son regard triste, deséspéré... C'était tellement marrant. Il gémissait de douleur, sa respiration était différent comparé a ces créatures. Parlant de cette foule, je n'entendais que des :

- Il est malade !

Je vis les lèvres du gros tas de muscle en mouvement en implorant mon pardon, il le dit d'un ton totalement désespéré :

- P...P...Pardon !!!!

Hmph, a la fois ridicule, mais aussi marrante. D'un mouvement brutal, mon pied-droit vient écraser la cheville gauche et a ce moment-là, j'entends alors un hurlement qui se résonne a des mètres. Je l'entendais hurler, cela me faisait ni chaud ni froid. Je pense faire une exception, aujourd'hui. Cette misérable foule en a assez déjà vu. Alors je lui demandais :

- Où pourrais-je me détendre et me remettre les idées en place ?

Et sans attendre, il me répondait en sanglot :

- L..Le lac !!!

- Bien. Laisse-moi t'apprendre quelque chose, l'apparence n'est pas une chose à prendre au sérieux. Ce n'est pas du haut de tes 2 mètres ou de tes 200 kilos de muscle que tu peux humilier une personne moins grande et moins costaude que toi.  

Mon corps disparaît subitement lâchant prise de sa torture. J'apparais a des mètres face au lac, et je m'approchais ayant une tête " zen ". Et je vis un homme me poser une question qui ne m'impressionnait pas du tout malgré sa présence " mystérieuse ".

- Êtes-vous un élu ?

Un élu ? Je vois, c'est peut-être le fonctionnement de se village. Peut-être un faible plus fort qu'un faible, on sait jamais. Je le regardais droit dans les yeux, en lui disant d'un ton, calme et serein :

- Non, mon ami. Je suis un étranger qui vient d'un autre monde. Du moins, explique-moi où j'ai attérri ? Qu'est-ce qu'un élu ? Et quel est ce monde ?


Dernière édition par Aizen Sôsuke le Ven 21 Nov - 13:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5802
Yens : 158
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Zayro et Aizen, la rencontre [PV]   Jeu 20 Nov - 20:22



« Aizen, un futur problème d'importance »
Rencontre au bord d'un lac

* Ces événements se passent après que Zayro ait rencontré Tian Wang à Fuki *

Le type était presque apparut de nulle part d'ailleurs, c'était étrange. Était ce de la magie ? Un pouvoir ou de la technologie ? Difficile de mettre le doigt dessus pour l'instant. Il y'avait bien un village au loin, sans doute venait t'il de là bas, en tout cas, il avait de l'assurance, mais confirmait la question de Zayro, bien qu'il dénia être un élu, il apparaissait en être un, qui ne connaissait pas ce terme. Zayro, avait presque envie de profiter de sa méconnaissance sur ce point, cependant, il s'avait qu'il ne pouvait pas l’éliminer facilement, et qu'il l'apprendrait de quelqu'un d'autre, tôt ou tard. Il était donc inutile de cacher les vérités pour le moment. En revanche, le "mon ami" et toute ces gens de futilités, ça énervait Jinn profondément. Il toisait du regard Aizen, qui lui non plus, ne s'était pas présenté. Que devait il faire ? Lui répondre sagement ? Lui indiquer de potentielles informations, c'était probablement un ennemi, mais peut être pas, trop de mystères entouraient le personnage pour le moment, cela amenait donc à la prudence.

Ceux qui viennent d'un autre monde, sont appelés des élus de Kosaten. Il y'a différents royaumes, mais un seul est véritablement puissant, et conduira à la victoire, la gloire et la puissance.

Oui, Zayro mentait, enfin en partie. Pour ce qui était des élus, de kosaten et des différents royaumes et factions, il disait vrai. Mais il mentait sur la suite, tout simplement parce-qu'il essayait de manipuler Aizen, qui pouvait être un bon élément perturbateur dans l'avenir, au lieu de se faire un ennemi de plus, même si ça ne gênait pas Jinn dans son état actuel, mieux valait parfois être plus malin. Sul Hei, avait besoin d'informateurs, de puissances, de guerriers et de pouvoir, pour réincarner la divinité ou ce dit Dieu, et atteindre son but, ce qui serait ainsi le cas des élus de Fuyu, dont Zayro lui même.

Peut importe ce qu'on vous dira, Sul Hei, le roi de Fuyu, est le seul capable de nous rendre nos pouvoirs. Je partais pour la capitale, afin de trouver d'autres élus et d'autres informations également. Peut être pourriez vous m'en apporter dans l'avenir. Cela vous sera bénéfique, vous avez du remarquer que vous étiez plus faible qu'avant, non ?

Cela ne ressemblait pas à Zayro, de parler autant, mais il était obligé, le cadre ne lui laissait pas le choix. Il devait gagner la confiance d'Aizen, pour le manipuler, c'était risqué, car le bougre n'avait pas l'air bête, et malgré son apparence, il ne doutait pas de sa force d'antan, sur son monde. Il était même fort probable, que ce type, ait été plus fort que lui, il ne devait donc pas rater la chance, d'avoir cet atout à ses cotés, et continuer de le surpasser, pour l'éliminer un jour, si la situation tournait à son désavantage... Pour le moment, il se contentait d'éclairer la lanterne du type en blanc.

Vous vous trouvez à Minshu. La capitale est par là, selon les panneaux que j'ai croisé. Ils vont surement vous demandez de voir un leader, qui vous mentira allègrement... Vous verrez. Mon nom est Zayro.

Enfin, il finit par se présenter, un peu sous la contrainte, et puis, c'était plus pratique pour se retrouver dans le futur. De toute évidence, Aizen allait sans doute, lui aussi, partir à la recherche de son ancien pouvoir et de réponses, et il ne les trouverait que dans la capitale de sa propre faction. Désormais en tout cas, ce dernier savait qu'il était un élu, qui se trouvait à Minshu, que Zayro était de fuyu, qu'il y'avait plusieurs royaumes. Mais il avait été floué sur les autres infos. Ainsi, croirait il Jinn, lorsque celui ci lui avait dit, que seul Sul Hei, était le véritable Roi et sauveur ? Fuyu la véritable puissance de Kosaten ? Il était impossible de savoir cela, mais Jinn, ne voulait pas non plus trop perdre de temps avec cet homme, il remonta sur son cheval, bien sur, la discussion pouvait continuer..

Je peux aussi vous dire, qu'une guerre se prépare. Et que vous allez devoir choisir le bon camp, dans votre intérêt, je vous suggère de servir Sul Hei... Les leaders de factions, ont un pouvoir bien différent et supérieur en tout point aux nôtres. Sachez le. Mais gardez ça pour vous... Ou ils voudraient sans doute vous tuer.



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Zayro et Aizen, la rencontre [PV]   Ven 21 Nov - 10:41

Ce fameux Zayro a confirmé mes dires. Je me trouve dans un monde qui n'a rien a voir avec la Soul Society ou le Hueco Mundo. Il m'expliquait pas mal d'information dans se royaume, mais dans ses paroles je craignais mensonge et manipulation, cependant, mieux vaut savoir qui est Sul Hei. Peut-être que ce monde n'est pas si faible que ça et que le village où j'explorais n'était qu'un endroit pour civil. Un Kosaten ? Tss, je me fiche si je suis un Kosaten ou autre. A vrai dire, je demandais des explications, car je me suis perdu totalement me laissant dans l'ignorance total, ce qui m'arrive très rarement.

Je sentais des paroles assez louches et pour moi, il était impossible qu'on puisse me mentir. Quelle arrogance de sa part, il pensait vraiment pouvoir me manipuler et me joindre à son petit jeu ? Me mentir serait une insulte en me prenant pour un imbécile, c'est dégoûtant... Mais pourtant, je ne vais pas lui sauter dessus. Je ne sais pas de quoi est capable, Zayro, mais je ne dois pas foncer tête baissé sur lui, car je n'ai pas retrouvé la totalité de mes pouvoirs, même si je pense qu'une partie de mes pouvoirs pourraient le tenir tête. Je pense que je devrais moins être sévère, car ce Zayro ne me connaît pas tant que ça comparé à mes vieilles connaissances par le passé. Donc, je préfère jouer à son petit-jeu en laissant ma garde ouverte pour que Zayro ne se doute de rien.
Je dégageais un sourire chaleureux, même si dans le fond, je suis très en colère rien qu'en repensant à son arrogance de me manipuler. Mes lèvres s'élargissent au point de camoufler toute ma comédie, tellement que mon jeu " d'acting " est presque parfait. En usant une partie de ma salive, je dis d'un ton a voix basse :

- Enchanté, Zayro-san. Je serai très ravi que tu puisses me guider, tu es l'homme qui tombe a pic.

Supposant que Zayro ne doute de rien, peut-être qu'il pense qu'on pourrait être ami... Hmph, y a de quoi à se moquer, jamais je ne serai ami avec une vermine pareille. Je veux bien faire une exception pour éviter qu'il échappe a la mort, quand il implorera mon pardon tout comme la brute qui a voulu m'agressé tout à l'heure.
Je dégainais Kyôka Suigetsu de manière lente, le sabre qui a un peu grandi, même s'il est encore endommagé en remettant en cause, l'attaque décisif d'Ichigo Kurosaki. Et je le montrais a Zayro qui ne voit pas encore le jeu que j'interprète. Mon sourire diminuait un peu, je lui faisais voir ma lame de tous les côtés et je lâchais une phrase du style :

- Est-ce que Sul Hei est-il capable de reconstruire Kyôka Suigetsu ? Car, hélas, sans cette épée, je reste faible.

Mes phrases étaient que mensonge et manipulation tout comme les siennes. En voulant jouer dans son jeu, j'ai déjà conquis un terrain que lui seul ne se doute de rien. Histoire de faire un peu attendre ce manipulateur, Kyôka Suigetsu passera a l'action plus tard si les choses tournaient mal. Si Sul Hei peut m'aider à retrouver tous mes pouvoirs, même si je sais que ce n'est pas vrai, alors ma question aura été inutile. Sans perdre de temps, je montais sur le cheval de Zayro en disant :

- Ikuzô, Zayro-san. J'ai hâte de voir Sul Hei.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5802
Yens : 158
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Zayro et Aizen, la rencontre [PV]   Sam 22 Nov - 0:31



« Aizen, un futur problème d'importance »
Rencontre au bord d'un lac

* Ces événements se passent après que Zayro ait rencontré Tian Wang à Fuki *

Zayro avait beaucoup parlé, informé un potentiel ennemi, il l'analysait en même temps, voir comment celui ci réagirait. Aizen semblait avoir des manières, politesse et esprit en plus. Il avait un œil fin, celui d'un calculateur également, mais pour le moment, dans une faiblesse généralisé. Quoiqu'il en soit, Zayro ne l'aimait pas, il se retenait même de le tuer, il voulait simplement que son plan marche, mais ça semblait vraiment mal parti. En vérité, en regardant de plus près l'individu, il n'y croyait pas lui même. Tant pis, ça n'arrêterais pas sa route. Cependant, il écouterait ce que le type en blanc avait à dire. Aizen répondit, poliment, mais en tutoyant Jinn, ce qui le crispait, bien qu'il ne montrait aucun émotion. Pour qui se prenait t'il, à être aussi familier ? L'humeur de Jinn, était bien vite redescendu avec cette seconde rencontre dans Minshu. Si tous ici, était comme Wang et lui, il se ferait un plaisir de tout détruire, même si ce n'était pas un ordre direct de Sul Hei. Il toisa désormais le shinigami.

Je ne suis pas un guide.

Clairement, Zayro n'était ni prof, ni guide, ni quoique ce soit d'autre, c'était un assassin, froid et brutal, dans tous les cas, il tuait, c'est ce qu'il s'avait le mieux faire. Au final, il ne savait pas sur quoi pouvait bien déboucher ce genre de conversation, puisque selon lui, il mettait un grand doute à ce que son plan de manipulation fonctionne sur son interlocuteur. Compromis, grandement, il fallait écouter au mieux ce qu'il avait à dire, et puis aviser. C'est alors qu'Aizen sortait une arme, pas dans l'intention de débuter un combat, il se demandait si Sul Hei pouvait lui rendre sa puissance ! Quelle blague. Cependant, autant y aller jusqu'au bout, et y répondre.

Il le peut, sans aucun doute. Allez y, et demandez le lui.

Il est clair, que si un élu de Minshu, posait les pieds tout seul, dans la capitale de Fuyu, il serait arrêté, torturé, et peut être tué ou utilisé par le roi, c'était donc une carte à joué, d'autant plus, si Zayro pouvait s'en octroyer le forfait plus tard ! Mais rien n'était sur, rien n'était fait, et peut être n'était ce que du bluff, pour jauger Zayro et continuer la conversation... Au final, tout ça, était au point mort, si bien que Jinn réfléchissait à la suite, il avait du chemin à faire, et plus de temps à perdre avec un tel individu. Mais il fut légèrement surpris, quand celui ci, s'autorisa à monter derrière lui, sur son canasson, et demanda à le mener vers le roi de Fuyu. Zayro fronçait les sourcils, sans vraiment se retourner vers le Shinigami, il répondit, d'un froid glacial ;

Descendez. Je ne vais pas à Fuyu pour le moment. Et je ne crois pas avoir mentionné être un de vos alliés et amis, que ce soit clair entre nous. Je pourrais vous tuer ici, ça ne changerais rien pour moi... Alors marchez jusqu'à Fuyu si vous le voulez, moi, je vais au sud.

Indiquant clairement à Aizen, qu'il ne voulait pas de lui derrière, il le fit descendre, et entama une marche rapide avec son cheval. Pour lui, cette discussion était finie et il venait sans doute de se faire un nouvel ennemi pour le futur. Tant mieux, au moins, c'était fait ! Il ne le tuait pas, car c'était inutile, son aura était grande et le pari risqué, d’entamer un duel dans des terres ennemis. Bien trop malin pour ça, Zayro préféra quitter le lieu, en lançant un dernier regard à Aizen.

.......... " Ce type, sera un problème à l'avenir... " se disait - t'il intérieurement.

_________

Zayro quitte la zone (Aizen encore au lac)



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Zayro et Aizen, la rencontre [PV]   Sam 22 Nov - 10:07

Ce fut un moment de sketch. Je sentais Zayro peu crédible, son regard assez ténébreux. Il comprenait sans doute que ma façon de m'adresser à lui fût peut-être pas le bon, mais qu'importe. Cela lui apprendra de me mettre dans le même panier que ces imbéciles de créatures vivant dans ce monde. Je ne devrais pas lui en vouloir, car il ne m'a jamais connu comme tout le monde, mais s'il s'avait qui j'étais par le passé, il aurait sûrement eu la peur de sa vie. Lui dire que je suis un être rivalisant avec la perfection serait un vrai choc pour lui, ça aurait sûrement crée une panique mondiale au sein de ce royaume pathétique. Mon petit doigt me dit que je devrais patienter avant de passer à l'action, il y a encore plusieurs points que je dois éclairer. Je devrais aller voir celui qui gouverne " Minshu " un nom assez original, sans plus. Et si j'en ai l'envie, je conquerrai ce monde en faisant tous ces êtres mes esclaves et m'honorant tel un Dieu. Même si je préfère de loin, tuer le roi au Palais-Royal.

- Je ne suis pas un guide.

J'en étais sûr, il allait sortir une excuse, car il sentait que je valais mieux qu'un " élu ", c'est certain. Je ne sais pas si ce Sul Hei existe ou que ce soit un personnage imaginaire, mais je n'ai en aucunement besoin de lui pour restaurer ma puissance. Celle-ci étant tellement surpuissante, je doute qu'il puisse me rendre utile sans compter que les êtres vivants dans ce royaume, sont faibles, encore plus que les Shinigami. Zayro payera de s'être payé de ma tête, je lui réserve une petite surprise qui a déjà été lancée. Oui, effectivement, le moment où j'avais dégainé mon Zanpakutô sans avoir eu l'intention de lui foncer tête baissé, mais plutôt se montrer " stratégique ". Ce fut le même coup quand cette étrange personne de Juha Bach est venu m'adressé la parole, sa façon de me le dire était... Ridicule, au point de vouloir prendre ma place en tant qu'être de la perfection.

- Il le peut, allez-y et lui demander-lui

Une seconde fois, c'est une excuse totalement injustifiée de sa part. Quelle lâcheté, je plains ce royaume pour son expérience de lâche, si toutes les créatures ont la même moralité que cet agitateur, ce serait tellement difficile si quelqu'un voulait gouverner un monde pareil. Cependant, si ce " Sul Hei " existe vraiment, dont je doute sincèrement, il pourrait m'aider à accomplir le minimum.

Sans observer son regard qui a peu changé depuis le début de notre conversation, je sentais bien sa colère, sa façon de parler qui est devenu un peu " arrogant " selon moi. Mon sourire était toujours présent, j'étais fier le fait que Zayro reconnaît qu'il était allé un peu loin surtout une divinité comme moi.

- Descendez. Je ne vais pas à Fuyu pour le moment. Et je ne crois pas avoir mentionné être un de vos alliés et amis, que ce soit clair entre nous. Je pourrais vous tuer ici, ça ne changerais rien pour moi... Alors marchez jusqu'à Fuyu si vous le voulez, moi, je vais au sud.

Me tuer ? C'était tellement ridicule que je n'ai pas rigolé. C'est qu'il me cherche cet agitateur, en plus. Non seulement de me prendre pour un débile sans cerveau, il me prend également pour un faible ? Je n'ai peut-être pas récupéré la totalité de ma puissance, mais mes techniques d'illusions suffiront largement à le mettre au tapis, du moins, je lui tiendrai tête sans forcer. Pourtant, il était dérangeait, le fait que je monte sur son cheval... Quelle étrange de créature, c'est bien la première fois que je monte sur une telle créature. M'appuyant sur le dos du cheval, je redescendais en ne me précipitant pas. Après avoir posé mes deux pieds au sol, je regardais alors Zayro et je vis son visage qui a bien évolué durant notre conversation. Je vois que je suis allé un peu trop loin, mais ça m'est égal.
Il repart alors en compagnie de son cheval, mais il ne le sait pas, c'est qu'un petit coup tordu de ma part vient bientôt entrer en signe. Je ne sais pas quand viendra l'effet, mais cela ne va pas prendre beaucoup de temps.
Après m'avoir distancé, c'est alors qu'une voix résonne dans la tête de Zayro :

- Dans peu de temps, tu vas t'endormir en te servant de ton cheval comme lit. Tu as essayé de mentir a un roi divin qui mettra sans doute le chaos dans ce misérable monde. Je serai celui qui vous mettra a genoux et vous travaillerez en tant qu'esclave. N'oublie jamais mon nom sinon ce serait de l'insolence, de pouvoir oublier un nom unique. Mon nom est Aizen Sôsuke.

Le sort se dissipera rapidement ou peut-être pas, je n'ai aucune idée de la durée de mon sort. Mais une chose est sûre, c'est que mon discours " psychologique " entre Zayro et moi, va peut-être provoquer une panique générale. Le pouvoir du Hogyôku m'aidera sûrement a surpasser la puissance mondiale en moins d'une fraction de seconde.
" - Une nouvelle ère commence. "

- End...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Zayro et Aizen, la rencontre [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
Zayro et Aizen, la rencontre [PV]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La perfidie a un nom : Ryuujaaku D. Aizen - [100%]
» F.R Kuchiki Byakuya
» Kurosaki Ichigo
» Convocation [ft. Hattori Aizen]
» [Quête] Un nouveau pagne (ft Aizen)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Grands lacs-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.