Partagez | .
Retrouvailles sous un ciel de feu
Invité Invité

-



MessageSujet: Retrouvailles sous un ciel de feu   Jeu 10 Nov - 23:00



Retrouvailles sous un ciel de feu
feat. Natsume Naegi et Aki Nishiie



Reizei Mako
Dans l'hospice



Arrivée à Chikai

Chaud...

Il faisait terriblement chaud dans cet endroit...

Cela ne faisait que peu de temps que la jeune fille, l'androgyne et la sorcière avaient débarqués dans un village côtier du territoire de Seika, situé à seulement deux journées de caravane de la capitale, Chikai... Mais contrairement à Minshu, ou les températures étaient tout de même relativement douces, et à la mer où les courants et les vents rafraîchissaient l'air, ici le climat était beaucoup plus aride, beaucoup plus sec, ce qui poussait la jeune fille à boire beaucoup plus, tout en étant beaucoup plus passive pour économiser au maximum ses forces. Cela lui arrivait même de tousser un peu à cause du sable et de la poussière qu'elle respirait en permanence, d'autant plus que se constitution naturellement faible n'aidait en rien les choses...

Mais c'était aujourd'hui que les choses allaient reconnaître un renouveau. En effet, depuis le jour où la jeune fille avait reprit conscience sur cette colline au milieu de la plaine verdoyante... Depuis le moment où elle avait fait la rencontre de l'androgyne... Depuis qu'ils avaient eu cette idée... Depuis tous ce temps, depuis plus d'un mois... Voilà qu'ils étaient enfin arrivés à Chikai, voilà qu'ils étaient enfin dans la capitale de Seika, la ville où ils avaient le plus de chance de trouver la druidesse nommée Aki Nishiie, la femme qui avait le plus de chance de rendre la mémoire à la lycéenne...

Car après tout, c'était dans ce but, dans cet espoir qu'ils étaient partis, avaient traversés et affrontés Fuki, qu'ils avaient longé la mer, et... Qu'ils s'étaient dit de ne faire comme s'il ne s'était rien passé cette nuit là, qui restait encore dans l'esprit de la jeune fille... En tant que meilleur souvenir qu'elle ait put vivre jusqu'à maintenant. C'était surement l'une des choses qui l'empêcheraient de sombrer devant la surcharge d'information qu'elle risquait d'avoir en recouvrant la mémoire... Mais c'était un risque qu'elle devait prendre, elle y était résolue... Et c'était pour ça qu'elle n'avait pas succombé plus longtemps qu'une nuit à ses sentiments, même s'il la tiraillait chaque jour un peu plus...

Mais bref, le petit groupe entra ainsi dans la capitale du désert. Il fallait toutefois, au préalable, montrer le sceau. Chikai n'avait pas été épargnée non plus par les attaques de Fuyu, bien malheureusement... Les tracts amenant la guerre, les discours, les recruteurs... Toute la ville s'animait dans un seul objectif : combattre. Frappée en son sein, poignardée en son cœur, tous criaient vengeance, même des personnes encore plus jeunes que la Reizei, qui pourtant... n'était pas bien vieille... Et avec sa petite épée courte accrochée à la ceinture, sans même une protection ou une armure, laissait présager de son inexpérience en matière de combat... Fort heureusement, toute princesse qu'elle était, son protecteur de toujours était à ses cotés, déjà un peu plus aguerri qu'elle... Mais bon, ils formaient un duo relativement faible en comparaison des gardes en armures qui déambulaient dans la ville, à la recherche d'un problème à résoudre...

En tout cas, ce n'était pas contre la sorcière, qui était devenue, elle l'espérait, une amie de la jeune amnésique, mais... Cette affaire concernait principalement elle, et... Bon, l'androgyne était son principal soutien, et c'était lui qui pourrait refaire les présentations entre elles... Même s'il était probable que la rousse se souvienne de la rencontre avec la jeune fille... Puisque, paraît-il, elle était la conductrice d'un panzer, et que ce genre de machine semblait être relativement rare dans les terres de Kosaten...

Bien chanceux en tout cas les adolescents étaient. La Nishiie semblait être une personne relativement populaire, et en à peine quelques questions, ils purent obtenir une direction et un bâtiment. Ainsi, la druidesse était occupée au milieu d'un centre hospitalier, à soigner comme à son habitude semblait-il. Elle semblait être une personne très dévouée pour aider les malades et les blessés... C'était de bonne augure, car... Elle savait ce qu'elle pouvait et devait faire... Et peut-être avait-elle déjà été confrontée à des cas comme celui de la Reizei... Même s'il était exceptionnel.

Ce fut en tout cas avec un peu de difficulté à cause de la chaleur que la jeune fille arriva jusqu'à l'hopital. Par ailleurs, elle avait acheté sur un petit étal sur la route un chapeau de paille pour se couvrir un peu du soleil et éviter une cruelle insolation. S'ils se rendaient là, c'était uniquement pour la mémoire de la jeune fille, et non pas pour tomber malade sur le trajet... Mais arrêtée devant la porte, la jeune fille s'immobilisa quelques instant. C'était probablement l'une de ses dernières opportunités pour reculer, pour se dire qu'il était encore temps d'aller ailleurs, de s'échapper à ce qu'elle avait vécue et subit... Mais elle le devait. Elle n'avait plus le choix, depuis longtemps...

En tout cas, la jeune fille se tourna vers lentement vers l'androgyne, affichant un air un peu perdu, avant de dire d'une voix simple, même si un peu d'inquiétude transparaissait sur ses traits...

Nous y voilà. Merci Natsume, de m'avoir accompagné durant tout ce temps... D'avoir toujours été à mes cotés. C'est l'heure de vérité.


Puis elle entra dans l'hospice, cherchant du regard la personne qui pourrait le plus s'apparenter comme étant celle qui avait été décrite maintes et maintes fois par le garçon à l'écharpe.




Dernière édition par Anglerfish Team le Ven 11 Nov - 21:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 871
Yens : 1591
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 101
Nombre de topic terminé: 40
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Natsume Naegi α Protecteur α

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous un ciel de feu   Jeu 10 Nov - 23:48








Retrouvailles sous un ciel de feu

feat Reizei Mako & Aki Nishiie
Chikai. Capitale de Seika, région chaude de Kosaten. Une ville bien plus agitée que n'importe laquelle de Minshu et, en cela, c'était déjà très dépaysant pour deux Minshujins dont une qui n'avait de souvenir que cet endroit de Kosaten.

La ville à l'allure Chinoise se dressait donc enfin face à Natsume, Mako et Ellen. Par chance, le garçon à l'écharpe n'avait aucun mal avec la chaleur de Seika, ayant conservé son anorak et son pull de la côte jusqu'à la capitale. Une chance d'être aussi endurant, dans tous les cas il avait vu pire dans la zone volcanique, bien plus chaude et dans laquelle il avait même couru. Mais pour Mako, tout hypoglycémique qu'elle était, ce voyage avait du être un réel calvaire, étant même allée jusqu'à acheter un chapeau qui, par ailleurs, lui allait très bien du point de vue de Natsume.

Le périple avait du être difficile via un autre facteur des plus handicapants pour les deux adolescents : Le fait de devoir laisser leurs sentiments de côté le temps d'un trajet. Certes, ce qu'il s'était passé durant une nuit en bateau avait réellement perturbé Natsume car même s'il arrêtait enfin de bégayer face à la jeune fille, ne pas pouvoir l'enlacer ou l'embrasser était très frustrant. Mais elle avait une volonté et le garçon à l'écharpe voulait à tout prix la respecter.

Dans tous les cas, l'objectif qu'avaient les deux adolescents en quittant la Plaine Verdoyante était à portée de main. Ils allaient enfin savoir si oui ou non, Mako pouvait recouvrer la mémoire. Ellen, elle, était partie visiter la ville, sans doute trouver de nouvelles victimes à dévorer bien qu'elle se soit faite sermonner à maintes reprises par Natsume.

A force de recherches et d'indications, c'est à l'hôpital de Chikai que les partenaires de route arrivèrent en espérant y trouver Aki Nishiie. Face à la porte, Mako s'arrêta. Elle avait sans doute besoin de se préparer mentalement. Natsume la regarda avec un grand sourire rassurant.

Tout va bien se passer... T'as un super chapeau après tout !

Dit-il pour détendre l'atmosphère, comme avant une opération très importante (Ce qui était le cas en réalité). Cependant cette ambiance légère que le garçon à l'écharpe avait tenté d'installer ne tint pas plus de quelques secondes avec ce que dit Mako.

Héhé... De rien...

Oui Natsume avait la boule au ventre, il avait terriblement peur que tout cela ne mène à rien, que cela ne se passe pas comme prévu. Bref, il était réellement effrayé. Il entra en même temps que Mako, scrutant la salle principale espérant y trouver Aki. Mais aucun signe d'elle à l'horizon. Il se dirigea donc vers ce qui semblait être un médecin pour lui demander.

Bonjour. On cherche Aki Nishiie. Vous pourriez nous dire où elle est ?

Elle doit être là-bas du côté des soins pour les blessures graves.

D'accord ! Merci monsieur !

Natsume se rendit donc dans la direction indiquée par le médecin, une petite pièce au fond d'un couloir et à l'entrée du couloir, elle était là. Aki Nishiie était juste là, à côté du couloir. Natsume était partagé entre joie de la revoir et culpabilité de sa demande mais il alla tout de même la voir d'un pas vif et avec un grand sourire qui trahissait ce pendant une certaine angoisse.

Aki !

Dit-il pour l’interpeller en levant le bras.




守 Gardien de la Plaine 原
Natsume Naegi
Harall
Thèmes Musicaux :
Thème Principal - Joie/Quotidien - Tristesse - Ennemi - Demi-Boss - Boss Final
Harall:
 

Kakkun:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 992
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous un ciel de feu   Ven 11 Nov - 14:42




Retrouvailles sous un ciel de feu



feat.Natsume et Mako :3



La jeune femme avait fait une de ses nuits à l'hôpital, non seulement pour gagner plus d'argent et ainsi rembourser Tanith, mais aussi parce que depuis le début de la guerre, certains citoyens particulièrement têtes brûlés tentaient des raids à l'ennemi. Les attentas et les dernières attaques de la secte de Zayro n'avait bien entendus rien arrangés et le nombre de blessés était monté en flèche. Elle ne s'était accordé donc qu'une ou deux heures de sommeil sur un lit d'appoint, à côté d'un patient entre la vie et la mort, repos entrecoupé de réveils pour administrer des médicaments au malade, destiné à garder son énergie assez haute le temps qu'il lutte contre l'infection qui s'était propagée dans tout son corps. Aux alentours de 3 heures du matin, son état s'était stabilisé et elle avait pus partir s'occuper d'autres personnes. Une mère de famille d'Hibana, attaquée par des Zayriens, avait été violemment poignardée au ventre à trois reprises. Celle ci était enceinte. L'horreur de cette situation et la détresse de la mère était palpable, alors que ses deux enfants lui tenait chacun une main pour essayer de la réconforter. Déjà âgés, ils n'étaient pas présent lors de l'incident et leurs regards suppliants et désolés allaient sans arrêt de la soigneuse à leur mère pendant que la guérisseuse faisait tout ce qu'elle pouvait pour la sauver. Après maints et maints essais, une larme unique roula le long de la joue de l'archère, et elle s'agenouilla aux côtés de la trentenaire, dégageant une mèche de cheveux emperlée de sueur de son front.

Je suis désolé. Je ne peux plus rien faire pour lui. Si j'essayais encore, vous mourrez, et cela ne le sauvera pas pour autant. Laissez moi vous aider madame, s'il vous plait. Ne laissez pas vos deux fils seuls.

Je … Vous êtes certaines que vous ne pouvez plus rien faire ?
Toute cette détresse. C'était affreux.

Non madame, je suis terriblement désolé. Mes pouvoirs ne peuvent plus rien. Il n'avait plus la force de lutter.

Un sanglot rauque secoua la poitrine de la pauvre femme qui s'essuya les yeux à plusieurs reprises avant d'hocher la tête. Elle connaissait la procédure qui allait devoir être appliquée, la Nishiie la lui avait expliqué dès qu'elle avait accepté de la prendre en charge. Posant sa main sur le front moite de sa patiente, elle baissa la tête avant de prononcer un mot de pouvoir.

Assomme.

Les yeux de la perdue se fermèrent doucement après un léger sursaut. Il valait mieux, ce qui allait se passer à présent aurait été atrocement douloureux autrement. Après avoir mis les deux enfants dehors et avoir recouvert la zone d'analgésique afin d'éviter au maximum qu'elle se réveille, elle dut extraire le cadavre de son bébé défunt du corps ensanglanté. Se retenant de regarder la pauvre créature, elle finit par le confier à une infirmière, tout aussi attristée qu'elle, puis se mit en devoir de réparer les plaies de la blessée, qui fut rapidement sortie d'affaire. Alors qu'elle achevait ce long travail, on l'informa que deux personnes avaient demandés à la voir. Sortant de la salle isolée dans laquelle elle avait travaillé pour déboucher sur l'allée où étaient alignés les lits des blessés graves, elle reconnut immédiatement ses visiteurs. Natsume le garçon à l'écharpe qu'elle avait accueillis quelques mois plus tôt, et une des cooéquipière du Panzer … laquelle c'était déjà … Mako ! Elle se composa un sourire avant de se laver les mains, pour se débarrasser du sang qui les ornait, et qui n'était clairement pas la meilleure manière d'accueillir deux connaissances. Après quoi, elle se dirigea vers eux en souriant, déjà plus naturellement.

Natsume et Mako ! Je suis ravie de vous revoir tous les deux ! Je ne savais pas que vous vous connaissiez ! Comment allez vous ? Qu'est ce que vous faites par ici ? Oh excusez moi, ce n'est peut être pas le meilleur endroit pour discuter, nous allons sortir quelques minutes.

Elle leur montra la direction du jardin intérieur où quelques malades en convalescence sourirent avec reconnaissance à celle qu'il connaissait désormais bien, pour la voir tous les jours à leur côtés, soutenant quiconque avait besoin d'aide, sans exception.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous un ciel de feu   Ven 11 Nov - 15:31



Retrouvailles sous un ciel de feu
feat. Natsume Naegi et Aki Nishiie



Reizei Mako
Dans l'hospice



Dans l'hospice

L'hospice, qui servait donc d'hopital et de centre de soin pour bien des personnes, se retrouvait être tout de même dans un état assez inquiétant. Partout, il y avait des personnes, blessées ou malades, qui attendaient, non sans cris, non sans larme, non sans impatience. Une odeur, celle du sang, envahissait les lieux à la salubrité questionnable. Il était évident pourtant que les personnes qui géraient l'endroit faisait de leurs maximums pour essayer que l'état de cet endroit n'empire encore, mais... Sans véritable succès. En ces lieux qui faisaient tout pour essayer de sauver des vies, le fil était parfois trop court, transformant cet endroit en un malheureux tombeau.

Et d'autant plus que l'insoutenable chaleur n'aidait en rien les patients et les soignants. Un mal omniprésent dans tous le pays du désert, qui paraît-il n'était qu'une question d'habitude... Une habitude que la Reizei n'aurait jamais selon ses pensées, tant c'était un véritable enfer sur terre... Néanmoins, le chapeau acheté précédemment remplissait son office, et permettait à la jeune fille de ne pas avoir en permanence la tête qui tourne à causes des trop nombreux rayons du soleil qui n'arrêtaient pas de torturer la jeune fille... Si elle le pouvait, elle se serait probablement mise à l'ombre d'un bâtiment, ou bien dans une piscine... Mais l'objectif de leur voyage, si près... A quelques mètres seulement... Obligeait la jeune fille à avancer. Elle ne pouvait plus reculer, et elle ne le voulait pas, pas après tant d'épreuve, alors qu'elle effleurait du bout de ses doigts ce qui avait été sa vie sans cette histoire d'amnésie...

Et enfin, elle était là, la dénommée Aki Nishiie. Pendant près d'un mois, elle avait eu tout le temps de s'imaginer une femme qui portait toutes les qualités du monde selon la description qu'en faisait très souvent l'androgyne. S'il avait put inscrire son nom au panthéon des divins, il l'aurait probablement déjà fait, ce qui, après tout, avait fait naître chez la Reizei un petit sentiment de jalousie... Mais qui ne prennais pas le dessus sur l'importance de la situation. La rousse, pas forcément aussi grande, aussi impressionnante qu'elle aurait être, restait tout de même une personne de taille, marquée en plus par le sang sur ses mains qui trahissait un travail très dur, et par ses traits tout de même un peu fatigués à cause d'un rythme de travail relativement soutenu... C'était donc elle... Celle qui aurait le pouvoir de rendre la mémoire à la jeune fille... Mais pour le moment, elle ne savait pas encore quel était la raison de la venue des élus de Minshu...

Déjà, rien que ces paroles avaient réussis à mettre relativement mal à l'aise la jeune fille, qui détourna légèrement le regard, ne sachant pas vraiment comment répondre. Après tout, la rousse pensait pour le moment qu'elle s'adressait à l'élue qu'elle avait rencontrée par le passé, ce qui... Malheureusement, n'était pas totalement vrai. Car privée de ses souvenirs, elle avait toute les caractéristiques d'une autre personne, si ce n'était une trace de son caractère et l'apparence physique.

En tout cas, elle se contenta d'hocher la tête, avant de s'avancer vers le jardin intérieur où déambulaient quelques malades, qui eurent tout de même le respect de sourire à la rouquine, qu'ils semblaient connaître et remercier. Mais cela n'empêchait pas la jeune fille d'être tout de même relativement gênée, ne considérant pas vraiment que son cas était prioritaire en comparaison des malades et des blessés qu'il y avait partout dans l'endroit... Mais cela allait au bon vouloir de la druidesse... Mais pour ce qu'il s'apparentait aux explications... La jeune fille préférait simplement se tourner vers l'androgyne, qui connaissait les tenants et les aboutissants, en plus de savoir à qui il parlait, contrairement à la jeune fille qui... Risquait de communiquer à une inconnue qui pourtant se souvenait d'elle... Elle se contentait pour le moment à un rôle passif, même si c'était à cause d'elle que tout avait débuté...



Dernière édition par Anglerfish Team le Ven 11 Nov - 21:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 871
Yens : 1591
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 101
Nombre de topic terminé: 40
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Natsume Naegi α Protecteur α

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous un ciel de feu   Ven 11 Nov - 16:10








Retrouvailles sous un ciel de feu

feat Mako Reizei & Aki Nishiie
Natsume parvenait difficilement à faire fi de l'ambiance de cette hospice. Il était réellement angoissé et c'est pourquoi le fait de sortir lui fit pousser un grand soupir de soulagement. Le jardin extérieur était bien moins lugubre et malsain que l'intérieur mais le sujet pour lequel les deux adolescents étaient là rendait encore tout cela assez pesant.

En voyant que Mako n'osait pas prendre la parole, ce qui était compréhensible, Natsume commença à expliquer. Il allait devoir contourner certaines parties de l'histoire mais bon. Il baissa les yeux, son sourire s'effaçant.

Je... Aki, je suis désolé, j'aurais aimé te revoir dans des circonstances moins lourdes... Mais si on est venus c'est pour te demander un service. Je vais commencer l'histoire depuis le début. Après que tu sois partie de la Plaine Verdoyante, j'ai commencé à voyager dans Kosaten pour au final me retrouver à Chikai. C'est là-bas que j'ai croisé l'équipage du panzer. Elles ont quitté la capitale avant moi et au bout de quelques semaines, je suis retourné sur la plaine. Depuis, j'en suis le gardien, je fais des rondes tous les jours pour aider les blessés et les perdus. Et un jour, j'ai trouvé Mako contre un arbre. Elle est totalement amnésique depuis. La seule piste qu'on aie sur ce qui lui est arrivé est qu'elle aurait été tuée... Par un certain Zayro Jinn. On a appris ça de la bouche de l'un des adeptes de sa secte à Fuki.

Il avait évité quelques détails tels qu'Harall ou Ellen, il voulait en venir au but le plus rapidement possible. Natsume prit une grande respiration avant de mettre sa main dans le dos de Mako et de reprendre.

On a aucune idée de ce que sont devenues les autres filles du tank. Bref, Mako, je te présente Aki Nishiie. Aki, si on est là, c'est pour te demander un service. Est-ce que tu peux faire retrouver la mémoire à Mako ? Est-ce que... c'est possible ?

Ca y était, le mot était lancé. Le temps sembla s'arrêter durant quelques instants. Natsume se pinçait les lèvres, chaque muscle de son corps était contracté. Aki pouvait-elle le faire ? Allait-elle le faire ? Y avait-il un moyen ? Mako allait-elle rester amnésique pour toujours ? Toutes ces questions semblaient le poignarder. Il espérait ne pas avoir laissée Harall seule pour rien, il espérait ne pas s'être fait attaquer par une secte dangereuse pour rien, il espérait qu'il n'avait pas fait tout ce trajet pour rien.

C'était comme si l'hospice n'existait plus. L'ambiance était horriblement pesante, une bulle de mal-être de laquelle Natsume ne pouvait pas sortir pour le moment. Presque en train de trembler, il n'osait pas regarder la druidesse dans les yeux, il avait trop peur de la réponse...




守 Gardien de la Plaine 原
Natsume Naegi
Harall
Thèmes Musicaux :
Thème Principal - Joie/Quotidien - Tristesse - Ennemi - Demi-Boss - Boss Final
Harall:
 

Kakkun:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 992
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous un ciel de feu   Ven 11 Nov - 17:48




Retrouvailles sous un ciel de feu



feat.Natsume et Mako :3



Mako avait toujours été la plus discrète du groupe des cinq filles, cela la rouquine s'en souvenait, mais c'était une discrétion voulue, quelque chose qui reposait plus sur un caractère froid qu'autre chose. Là elle semblait … mal à l'aise, intimidée … Peut être que c'était l'ambiance, il fallait l'avouer, on ne peut plus glauque du service des blessés graves qui la mettait dans cet état. Malgré tout, même après être sortie, elle ne changea pas d'expression. Quelque chose n'allait pas, c'était certain. Ce fut Natsume qui évoqua le sujet qui visiblement causait ce problème. Attentive, elle écouta sans broncher. Le début était plutôt agréable à entendre. Les périples du gamin à l'écharpe jusqu'à Chikai, sa rencontre avec l'équipage … C'était d'ailleurs étonnant qu'elle ne les ai pas croisé, mais après tout, elle pouvait très bien avoir entrepris un voyage à ce moment précis, ou avoir tout simplement été trop occupée. Visiblement, il avait plutôt bien employé ses talent d'élus, à l'aide des autres. Même si il n'y avait pas réellement de raison pour cela, Aki ressentit une certaine fierté à l'égard du Minshujin, comme si elle pouvait s'attribuer sa gentillesse, bien que cela soit complètement faux. Elle lui adressa un sourire encourageant pour qu'il poursuive son histoire, attendant avec impatience la révélation qu'il avait tant de mal à exprimer.

Finalement la révélation tomba, Mako était amnésique, raison pour laquelle elle semblait visiblement être aussi déboussolée et perdue, raison pour laquelle elle avait l'air d'une enfant effrayé au lieu de son ancienne assurance. Et c'était visiblement encore la faute de … Zayro Jinn. Les dents de la rouquine grincèrent en entendant ce nom. Encore lui ! Ne cesserait il donc jamais ses abominations ? Elle fut prise d'une profonde compassion pour la jeune femme, bien que beaucoup de choses lui échappent. Elle avait été tué et pourtant, elle était là ? N'était pas ce qui était arrivé au colosse également ? Certaines règles de Kosaten lui paraissaient encore obscure, certaines personnes mourraient et disparaissaient pour toujours et d'autre, il semblait, revenaient à la vie. Quel était ce monde? La question angoissée de l'élue du serpent vint de manière assez prévisible. Se mordillant les lèvres, la guérisseuse chercha dans sa mémoire si elle avait déjà fait quelque chose de semblable, et quelques souvenirs revinrent. Rien de particulièrement concluant, mais elle pouvait toujours essayer … toutefois …

Mako … Je suis vraiment désolé pour toi, et je vais faire tout ce qui est en mon pouvoir pour t'aider. Je n'ai jamais fait quelque chose de semblable auparavant, alors je ne peux pas te garantir le résultat à cent pour cent. Il y a des chances que cela ne marche pas du tout. Et … il me faut te prévenir … Cela sera sans doute douloureux, très douloureux, autant physiquement que psychologiquement. Tu es prête à prendre ce risque ?

Elle avait beau l'avoir prévenus, la conductrice du Panzer était déterminée, la soigneuse ne put donc que se ranger à sa décision. Restait maintenant à savoir quoi faire exactement, et à réussir si possible. Après un léger soupir, une seule solution lui venait à l'esprit, même si elle ne lui plaisait pas beaucoup, connaissant le caractère froid et rébarbatif du vampire.

Je vais t'emmener à la boutique de mon … de mon … compagnon. Il n'est pas très souriant, mais ne t'en fait pas, il ne te mordra pas. (C'était bien évidemment une blague que seuls ceux connaissant la nature de suceur de sang du mage pouvait comprendre.) Nous serons plus à l'aise pour mener tout cela, et je risque d'avoir besoin de quelques uns de ses produits. Natsume, tu peux nous attendre ici ou venir avec nous !

Elle guida donc la jeune femme, espérant que Natsume les suivrait, jusqu'à l'autre bout de la ville, après avoir prévenus l'hôpital qu'elle s'absentait pour le reste de la journée. Les infirmières ne lui en tinrent pas rigueur, après tout elle y avait passé la nuit. Une fois arrivé, elle ouvrit la porte en faisant sonner la petite clochette. Comme d'habitude, Tanith était là, acceptant avec son air grognon habituel qu'elle achète deux de ses fioles et qu'ils utilisent la cave du magasin. Après avoir fait passer tout le monde derrière le comptoir et récupéré les potions qu'elle était venue chercher, l'archère laissa Mako et Natsume- s'il les avait suivis - passer devant avant de descendre à l'échelle. Elle tendit ensuite une des flasques à la jeune fille.

Tu en auras besoin, cela permettra de rendre ton esprit plus réceptif à ce qui se passera. L'autre est pour moi, elle rendra mon esprit plus enclin à diriger le tiens.

Récupérant un bout de craie blanche posée dans la cave, elle dessina un cercle, qu'elle garnis de rune, puis un deuxième cercle à l'intérieur, et finalement un entrelacs de dessin compliqués. Au bout d'un certain temps, son œuvre était terminée. Elle se recula, rectifia quelques erreurs dans les runes, puis désigna le centre d'un signe à la jeune femme.



Je t'en prie.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous un ciel de feu   Ven 11 Nov - 21:37



Retrouvailles sous un ciel de feu
feat. Natsume Naegi et Aki Nishiie



Reizei Mako
Au centre du cercle



Showtime

L'androgyne résuma rapidement ce qu'il s'était passé depuis tout ce temps. D'abord, il s'était pris à voyager partout sur Kosaten, faisant la rencontre de diverses personnes, pour finalement tomber sur les lycéennes dans la ville où les protagonistes de cette histoire se trouvait actuellement. Mais c'était après que tout devenait beaucoup plus compliqué... L'amnésie de Mako, la seule et unique piste qu'ils avaient, incluant la présence et les actes du terrible Zayro Jinn, dont les sectaires le vénérant avaient ébranlés les convictions de la jeune fille, qui s'était montrée beaucoup plus distante les jours suivants...

Mais tout cela faisait partie du passé, et la jeune fille ne quitta pas du regard les yeux pommes de la rousse, qui pouvait posséder la clé de la mémoire de la jeune fille. Elle était accrochée à ses yeux, attendant presque comme un jugement la réponse de la femme envers qui elle avait tant d'espoir. La simple idée qu'elle ne puisse pas, ou pire, qu'elle refuse, mettrait à mal toute la détermination que la jeune fille avait... Mais si elle pouvait... Si elle acceptait de l'aider... Alors peut-être qu'elle pourrait réussir ! Qu'elle pourrait finalement atteindre du bout des doigts ce qui apparaissait comme étant un miracle...

Toutefois, la jeune fille pouvait voir aussi le visage de la Nishiie se tordre, au fur et à mesure du discours de l'androgyne, tout particulièrement lorsque le nom de son présumé assassin fut prononcé... Avait-elle déjà été confrontée à cet homme ? Il semblait en tout cas qu'elle ne le portait pas dans son coeur... Mais à quel point ? Les deux avaient-ils à lien plus profond et plus complexe encore qu'elle ne pouvait imaginer ? Elle ne souhaitait pas savoir, se contentant d'angoisser de plus en plus alors que la réponse tardait à venir, comme si cela allait être une très mauvaise nouvelle...

Mais finalement, après avoir fait preuve de compassion et d'avoir avouer son inexpérience et le fait que le processus allait être très douloureux... Elle le dit. Le résultat avait beau être incertain, improbable même, la Reizei était déterminée. Sa mémoire, son salut... Même s'il n'y avait qu'un seul pourcent de chance qu'elle puisse la retrouver au prix de milles souffrances, elle n'hésiterait pas ! Elle hocha la tête, déterminée. Elle avait, après tout, mise de coté bien des choses pour parvenir à ce résultat... Et renoncer maintenant... Etait impossible !

C'est donc ainsi que le trio nouvellement formé quitta la morbide hospice à l'odeur dérangeante pour se diriger vers un autre quartier de la ville, en ayant prévenu au préalable qu'elle s'absentait, bien évidement. La Reizei était à vrai dire un peu gênée, se sentant un peu égoïste d'emprunter quelqu'un qui sauvait des vies pour une affaire qui n'était pas urgente, mais... Ce n'était pas sa décision. C'était la jeune femme qui avait acceptée immédiatement de s'occuper de ce cas, ce qui poussa l'amnésique à se questionner sur les relations qu'elle avait put entretenir avec la rousse. Etait-elle... Une amie ? Une connaissance ? La Nishiie était-elle une personne si affable qu'elle serait prête à aider n'importe qu'elle âme en détresse ? Et ce sans rien en retour ? Possible...

En tout cas, leurs pas les guidèrent vers une petite boutique sur un autre quartier de la ville. C'était un quartier plutôt commerçant, donc assez bruyant dans l'ensemble. Il y avait beaucoup d'étals, et évidement une foule assez conséquente, mais surtout, il y avait une petite échoppe de potion, où ils se dirigèrent, pour finalement être accueillit par un homme au teint très pâle, presque cendré, aux cheveux blancs un peu négligés et aux yeux jaune et perçant, ce qui ne manqua pas d'intimider la jeune fille qui détourna sans attendre son regard, préférant ne pas le défier, ce qui était tout à fait compréhensible.

En tout cas, le commerçant, qui était donc si elle avait bien compris, était donc le compagnon de la rousse. C'était un duo assez opposé, l'un paraissant assez froid, tandis que l'autre était beaucoup plus ouverte et aidant sans problème n'importe qui... En un sens, la jeune fille rougit un peu, comparant involontairement ce couple d'adulte aux sentiments qu'elle vouait pour l'androgyne... Après tout, ce dernier ressemblait sur un certains nombre de point à cette nommée Aki, tandis que la Reizei était dans un sens plus proche de cette personne à l'allure peu aimable...

Bref, le groupe se dirigea vers la cave, tandis que le rituel était en train d'être organisé. Une potion, que la jeune fille allait devoir ingurgité, une autre pour celle qui allait diriger ceci... Et enfin, quelques dessins étranges sur le sol, où la jeune fille se plaça après avoir bût la décoction et s'être concentré, sans même regarder l'androgyne, qui l'avait toujours accompagné. Mais c'était une épreuve où elle ne pourrait pas être assister par lui... Même si il avait déjà tant fait... En tout cas, une fois au centre, elle pris une grande inspiration, avant de donner le signal, signifiant que tout était ok pour elle. 

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 871
Yens : 1591
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 101
Nombre de topic terminé: 40
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Natsume Naegi α Protecteur α

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous un ciel de feu   Ven 11 Nov - 22:06








Retrouvailles sous un ciel de feu

feat Mako Reizei & Aki Nishiie
Soulagement. Aki pouvait au moins essayer. Aucune garantie de réussite, rien du tout. Mais c'était une lumière, un espoir qui, aussi microscopique soit-il, méritait que l'on s'y accroche et c'est ce que fit Natsume comme il en avait l'habitude. Il releva la tête avec un nouveau sourire sur le visage. Ce périple de Minshu à Seika n'avait pas été inutile, ils allaient avoir une réponse et peut-être même un résultat !

Merci Aki ! Merci !

A partir de ce moment, c'est comme si les doutes et peurs du garçon à l'écharpe s'étaient évaporés. Dans son esprit, une conviction s'était créée : ça allait fonctionner ! Il en était sûr et la détermination de Mako ne fit que renforcer cette idée. Aki demanda finalement à Natsume s'il allait venir. La réponse était bien sûr un "oui", ne serait-ce que pour tenir sa promesse de ne pas abandonner sa bien-aimée.

Et comment que je viens !

Il hocha la tête rapidement avant de sortir enfin de cette hospice lugubre et de suivre la druidesse et l'adolescente à travers Chikai. Le voyage fût long mais il sembla durer quelques minutes à peine. Les rues de Chikai étaient toujours aussi agréables et vivantes. En cela, Natsume aurait peut-être préféré y vivre plutôt qu'à Minshu, région assez peu mouvementée au final.

La boutique qu'avait évoqué Aki était en effet tenue par un homme qui aurait au moins angoissé n'importe qui. Natsume, au contraire le trouvait assez classe et répondit à son regard glacial par son sourire habituel. Il lui faisait presque penser à un personnage de jeu vidéo. De plus, s'il était avec Aki, ça ne pouvait pas être quelqu'un de mauvais. La druidesse dégageait tant de bonté qu'elle ne pouvait pas attirer se faire amie avec de mauvaises personnes...

Le petit groupe passa derrière le comptoir avant de descendre dans une grande cave. A partir de là, Natsume n'allait n'être présent qu'en tant que figurant. Il observa Aki dessiner un grand symbole au sol à la craie puis il s'assit dans un coin de la pièce. L'ambiance qui s'était installée était à nouveau lourde, un sous-sol n'étant pas réellement des plus accueillants.

Tout va bien se passer...

S'était-il répété à maintes reprises. Le garçon à l'écharpe avala sa salive. Il suait à grosses gouttes. Il finit par entourer sa tête avec Erimaki, ne laissant qu'une fente pour ses yeux et son nez. La seule chose perceptible d'un point de vue externe était qu'il tremblait légèrement... Et pourtant, il n'avait jamais autant tremblé...




守 Gardien de la Plaine 原
Natsume Naegi
Harall
Thèmes Musicaux :
Thème Principal - Joie/Quotidien - Tristesse - Ennemi - Demi-Boss - Boss Final
Harall:
 

Kakkun:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 992
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous un ciel de feu   Sam 12 Nov - 17:09




Retrouvailles sous un ciel de feu



feat.Natsume et Mako :3



Comme prévus, Mako se plaça au centre du cercle druidique où convergeaient déjà des énergies incroyables, conséquence du pouvoir de ce simple tracé. La rouquine ingurgita le contenu de la fiole qu'elle tenait dans la main, qui apparaissait comme un Fluide doré et sucré plutôt agréable. Celle de la conductrice du Panzer était bleu sombre, et avait le goût de miel. Finalement, l'archère se plaça dans le cercle, adressant un sourire rassurant à sa nouvelle patiente. Elle inclina légèrement la tête, s'approcha de l'amnésique et posa une main sur son front et une main sur son épaule pour pouvoir la soutenir si jamais elle tombait. Psalmodiant une douce mélopée, elle commença à rentrer dans une transe étrange. Son esprit se tendit, manqua presque de s'extirper entièrement de son corps, tenta de rentrer en contact avec celui de la Minshujin. Doucement, tranquillement, elle essayait de parvenir à pénétrer dans ses souvenirs. Au final, la puissance de l'énergie magique de la Seikajin était beaucoup trop grande pour que cette jeune fille qui ne disposait d'aucune aptitude au maniement des pouvoirs puisse y résister bien longtemps. Elle trouva une brèche dans les défenses naturelles de son esprit, et s'y engouffra.

Douleur. Douleur insoutenable alors que leurs âmes se mêlaient et s'entremêlaient, comme si le contact de l'autre était un brasier incroyablement vif qui entreprenait de les brûler de l'intérieur. Le corps de la guérisseuse, complètement détaché de la réalité, transpirait à grosse goutte, et, parfaitement immobile, elle poussa un léger gémissement de souffrance. Elle se souvenait avec difficulté de la dernière fois qu'elle avait eu aussi mal, mais ce devait être la même chose pour sa partenaire de rituel. Il fallait se dépêcher, car à terme, cela pouvait très bien les rendre complètement folles. Se forçant à ignorer la lave en fusion qui coulait dans ses veines, elle poussa son exploration, encore, et encore, et encore.

Enfin. La zone des souvenirs était là. Barrée et clôturée solidement. Un choc post traumatique, c'était certain. Des flashs. Lumineux. Douloureux. De la pluie. Une caravane. Douleur. Souffrance. L'amie des animaux se retint de ne pas enlever sa main pour la porter à sa gorge. Elle devait ignorer ces souvenirs, ils n'étaient pas les siens, elle, n'en avait pas besoin. Ce qu'il fallait qu'elle fasse, à présent, c'est qu'elle force cette barrière à se détruire, à ne plus exister. Ne sachant pas si elle pouvait s'aider de la volonté de l'élue du serpent, elle se lança dans cette entreprise seule. Elle tenta de rassurer l'esprit, de lui faire croire qu'il n'y avait rien à craindre, absolument rien à craindre de ce qui se trouvait derrière ce mur. Que tout était normal. Que tout allait bien. Peu à peu, son opposante, sans même le vouloir, ne put que se détendre, et laisser les souvenirs déferler. Violents. Destructeurs. Toujours plus douloureux.

Dès que la barrière fut rompue, Aki se retira précipitamment de l'esprit de Mako avant de tomber à genoux en se tenant le crâne. La cicatrice en forme de Z sur sa poitrine la brûlait. Elle n'était pas sûre de ce qu'elle avait vus dans l'esprit de la pauvre fille, mais elle ne souhaitait plus s'en souvenir. Maintenant c'était à la compagne de voyage de Natsume de comprendre elle même ce qu'elle voyait. La barrière entre ses souvenirs et son esprit avait été rompus, il n'y avait rien d'autre à faire. Après quelques secondes pour se reposer, la chasseuse se releva et s'approcha de l'ex amnésique.

Ça va ? Tu te sens bien ? Tu n'as pas trop mal ?

Même si la question principale était de savoir si elle avait retrouvé ses souvenirs, il valait mieux qu'elle soit en vie, et pas rendue complètement allumée par la torture qu'elle venait de subir. Viendrait après le temps des questions plus pointues, pour savoir si cela avait effectivement marché.

Natsume, viens m'aider, il faut la sortir du cercle.

Tentant comme elle le pouvait de la soutenir jusqu'à l'extérieur, elle l'amena jusqu'à la chaise en pierre qui bordait la table du même matériau.
[/color]
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous un ciel de feu   Sam 12 Nov - 19:17



Retrouvailles sous un ciel de feu
feat. Natsume Naegi et Aki Nishiie



Reizei Mako
Sur une chaise



A l'agonie

Les yeux de la jeune fille étaient totalement clos. Pas une lueur, pas un regard ne pouvait sortir de ses paupières, maintenue, presque forcées, les unes contre les autres. Seul le son de sa respiration, tendue et dans l'expectative des événements qui allaient suivre, trahissaient le fait qu'elle craignait en partie tout le processus qui allait suivre... Et à raison, la druidesse lui avait pourtant bien demandé sa confirmation avant de le commencer... Elle était au courant que la douleur allait être poussée jusqu'à la déraison, qu'elle risquait d'être brutalement secouée de part et d'autre... Et peut-être tout cela pour rien... Peut-être que cette souffrance serait gratuite, mais... C'était un risque à prendre, un risque que la jeune fille avait depuis longtemps accepté, le fait qu'elle ne puisse peut-être... Ne jamais retrouver cette partie d'elle même qu'elle avait perdue...

Puis le contact. Celui des mains de cette femme, sur son épaule et sur son front. Les choses commençaient à devenir beaucoup plus sérieuse... Alors que son corps commençait à s'immobiliser entièrement, se tendre, à se raidir. Elle paraissait être totalement immobile, mais avant même que l'énergie magique de la rousse ne vienne en elle, c'était déjà une épreuve physique pour le corps de la jeune fille, totalement inexpérimenté aux phénomènes magiques, qui pourtant avait permis sa résurrection. Sa respiration devenait plus haletante, plus aléatoire, plus violente, alors que son corps, les extrémités principalement, ses pieds et ses doigts, commençaient à se crisper, pendant que les veines semblaient vouloir s'extraire de l'adolescente...

Et la douleur. Tout cela n'avait été un avant-goût pour la suite, alors que la Nishiie arrivait spirituellement en elle. La respiration de la jeune fille se coupa immédiatement, et tout lien avec le monde extérieur se coupait en à peine quelques instants, pendant qu'elle perdait le contrôle de son être, de sa personne, incapable de mettre crier pour exprimer sa douleur... Mais l'androgyne... A la simple vision du corps de l'amnésique, il pouvait se douter que ce qu'avait prévenue la druidesse n'était en rien anodin...

Elle souffrait... Elle souffrait énormément, se demandant encore et toujours une seule chose : Est-ce que cela valait la peine ? Est-ce que toute cette souffrance, cette douleur, était justifiable pour une chose presque annodine qu'était sa mémoire en comparaison ? Elle risquait après tout, de succomber à la folie, d'être traumatisée à vie, de perdre tout ce qu'elle avait eu jusqu'à maintenant ! Mais reculer... Signifierais abandonner... Et avec tout ce qui avait été fait pour elle... C'était impensable... Et même si elle était incapable de percevoir la moindre chose à cause de cette souffrance qui, l'espace d'un instant, avait stoppé son coeur... Les choses avaient un objectif...

De la lumière, de la pluie... une sensation d'humidité, de sang, de malaise qui s'emparait d'elle, laissant croire que toute cette douleur était méritée... La jeune fille ne comprenait rien à ce qu'il se passait, voyant des images, des choses, des gens défiler sans même qu'elle puisse en avoir un seul sens. Rien n'était cohérent, tout semblait être en proie à une folie sans nom... Une folie... Qui gravitait autour d'elle, sans qu'il n'y ait de raison, sans même qu'il n'y ait la moindre chose qui puisse servir d'accroche à la jeune fille...

Et d'un coup tout revint... Tout déferla sur la jeune fille. La douleur, le sang, la mort... Il y avait beau y avoir théoriquement des choses positives dans tout ce déferlement d'émotion, il y avait peut-être de la joie, du bonheur et des rires... Mais il y avait la tristesse, le malheur et les larmes... Et c'était malheureusement les sentiments sombres qui prédominaient, sur tout ce qu'elle pouvait imaginer... Même s'ils pouvaient être moins nombreux... Et après tout, dans son cas... Tout ce qui était joyeux... Etait ce qu'elle avait perdu... Et tout ce qui était triste... Risquait de venir la frapper de nouveau... Comment pourrait-elle lever le regard après ça ? Comment en aurait-elle l'occasion, alors que la douleur se multipliait pendant plusieurs secondes, contrôlant même la jeune fille qui fut ramenée à la réalité... Mais tout cela n'avait pas été sans conséquences...

Elle tombait à genoux, respirant avec faiblesse, les yeux grands ouverts, ne pouvant observer que le plafond de la cave, tremblotante... Ses yeux semblaient révulsés, tout en étant remplis de larmes. Savait-elle pourquoi elle pleurait ? Savait-elle à qui elles étaient destinées ? La liste était trop grande, et elle trop faible, trop fragile, trop tremblotante pour espérer avoir un semblant de bon sens...

Pouvait-elle garder encore conscience ? Personne ne le savait... Mais elle fut amenée jusqu'à une chaise, où elle s'effondra. Elle respirait encore, mais tremblait, subissait de nombreux spasmes dût à cette opération qui avait été... Douloureuse... Mais avait-elle été concluante ? Avait-elle gardé un souvenir de tout ce qu'elle avait vu, ou bien... s'était-elle créée de nouvelles barrières à cause du choc trop brutal ?

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 871
Yens : 1591
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 101
Nombre de topic terminé: 40
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Natsume Naegi α Protecteur α

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous un ciel de feu   Sam 12 Nov - 22:12








Retrouvailles sous un ciel de feu

feat Mako Reizei & Aki Nishiie
Le rituel commençait. Natsume observait et étrangement, ce cercle tracé au sol semblait perturber Erimaki, comme si elle était plus compliquée à contrôler. Cela était peut-être dû à l'angoisse de l'adolescent, sûrement même.

Mako était au centre, Aki lui posant les mains sur le front et les épaules, la tension montait encore. Natsume retira Erimaki de son visage pour s'agripper au sol, non seulement pour s'empêcher d'intervenir mais aussi pour éviter de perdre le contrôle sur l'écharpe démoniaque.

Mako semblait se courber, avoir du mal à respirer, souffrir en réalité. C'était un spectacle insoutenable à regarder mais Natsume devait le faire, il en avait le devoir, il devait être témoin de ce qui arrivait dans cette pièce. Plus cette cérémonie avançait, plus la salle se réchauffait, à cause de la température du corps des deux filles. La cave devenait progressivement une fournaise, accentuant le stress dans le coeur de l'adolescent à l'écharpe.

Elle souffrait, Mako avait mal, elle était prise de spasmes, sa tête était levée et enfin, tout s'arrêta, Aki s'éloigna de la jeune fille le temps de reprendre son souffle, demandant à Natsume de sortir la Reizei du cercle. Le garçon à l'écharpe se releva, toujours tremblotant et émettant un cri étouffé en voyant les yeux presque révulsés de sa bien-aimée. Il se dépêcha tout de même d'aider la druidesse à la sortir de là et à l'asseoir sur une chaise de pierre.

Il était bien sûr inquiet pour Mako mais aussi pour Aki, qui semblait épuisée et brûlante. Après tout, pour que la salle se soit autant réchauffée, elles avaient bien dû suer à grosses gouttes. Il poussa un grand soupir mais il savait très bien que ce n'était pas terminé. La Reizei allait-elle bien ? Etait-elle toujours amnésique ?

Il posa sa main sur son front pour comparer la température avec celle de Mako. Elle était bouillante et ses battements de coeur pouvaient s'observer à l'oeil nu. Finalement, il prit la main de l'adolescente dans les siennes et il serra, espérant qu'au moins cette sensation lui parvienne, avant de se retourner vers Aki.

D-Dis... Elle va bien ? Tu vas bien ? Ca s'est passé normalement ? O-On devrait pas l'allonger ? Ou la mettre au frais ? Q-Qu'est-ce que je peux faire ?

En proie à la panique, c'est bien tout ce qu'il pouvait dire... demander... penser. Au moins, Mako était vivante, mais comment allait-elle se réveiller ? Amnésique ? Folle ? En bonne santé ?

Dans tous les cas, la respiration et les battements de coeur du garçon à l'écharpe étaient des plus irréguliers. Il devait peut-être préparer de quoi manger pour le réveil mais son esprit était bien trop troublé. Il se releva difficilement et alla récupérer, encore tremblant, le chapeau de Mako qui était tombé durant le rituel avant de revenir auprès d'elle et de poser sa main sur sa tête, la respiration lourde.




守 Gardien de la Plaine 原
Natsume Naegi
Harall
Thèmes Musicaux :
Thème Principal - Joie/Quotidien - Tristesse - Ennemi - Demi-Boss - Boss Final
Harall:
 

Kakkun:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 992
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous un ciel de feu   Sam 12 Nov - 23:01




Retrouvailles sous un ciel de feu



feat.Natsume et Mako :3



Mako allait réellement mal. Cela manqua de paniquer Aki qui n'avait jamais pratiqué ce rituel autrement qu'en guidant quelqu'un dans des souvenirs qu'il connaissait déjà, mais son instinct de guérisseuse avait rapidement repris le dessus, une fois que Natsume l'eut aidé à transporter la patiente jusqu'à la chaise, elle avait attaché ses cheveux en arrière, ne laissant plus la moindre mèche rebelle la gêner dans sa réflexion. Elle posa une main sur l'épaule du jeune homme, essayant de capter son regard paniqué. Il était attaché à cette fille, et plus que de raison, il n'y avait pas besoin d'être devin ou physionomiste pour le comprendre. Elle semblait représenter énormément pour lui, et sa panique était compréhensible. Compréhensible, mais gênante.

Natsume. Calme toi. Tu ne l'aideras pas si tu l'étouffes ou si tu t'agites autour d'elle comme un bourdon affamé. Respires un bon coup, sors un peu dans les rues, même deux minutes. Quand tu ira mieux, tu pourras revenir et m'aider, mais pas avant. Tu risques juste de l’affoler, et elle est déjà assez perdue comme ça.

Son ton avait été doux, rassurant, calmant, mais il ne tolérerait aucun refus. Une fois tranquille, de gré ou de force, elle put essayer de s'occuper de la Minshujin. Posant de nouveau la main sur son front, cette fois ce fut son Fluide blanc qui s'insinua légèrement en elle, ne causant strictement aucun dégâts, rapportant tout simplement à la guérisseuse ce qui allait ou n'allait pas, et, très bonne nouvelle, il ne semblait y avoir aucun symptômes physiques, aucuns dégâts neurologiques. Maintenant il était impossible de dire ce qu'il en était pour son âme qui avait vécus un choc visiblement un peu trop grand. Elle avait été imprudente. Comme quoi, quelle que soit la puissance de son pouvoir, cela ne faisait pas d'elle la meilleure soigneuse de Kosaten, loin de là. Dans un soucis d'efficacité, elle avait voulus tout faire d'un coup, mais elle aurait dû progresser par étape, ramener les souvenirs un par un. Elle se sentait absolument coupable de ce qui s'était passé, mais à présent, il n'était plus question de s’apitoyer sur son sort.

Elle sortit de la boutique, sans oublier de sourire à son compagnon, même si son apparente joie était masquée par un voile de tristesse. Remplissant un baquet d'eau fraîche, elle redescendit en ahanant avec peine pour le ramener dans la cave. Trempant une serviette à l'intérieur, elle la plaça sur son front, afin de la rafraîchir légèrement, puis récupéra une autre potion dans la boutique, un somnifère naturel, essentiellement calmant, et loin d'être assommant. Il importait qu'elle se repose, mais dans la quiétude la plus totale. Elle incita la jeune fille à boire, et lui ouvrit la bouche pour le faire si celle ci s'en montrait incapable. Une fois qu'elle se fut assurée que tout était pour le mieux, elle l'allongea sur le sol, pestant de ne rien avoir de mieux pour la laisser se reposer.

Dès que Natsume fut de retour, elle lui demanda de veiller sur elle, en lui transmettant quelques consignes simples : changer régulièrement la compresse froide sur son front, ne pas la déplacer, la laisser dormir, et si jamais quoi que ce soit d'inquiétant se manifestait, avant tout, ne pas paniquer. Elle serait de retour dans une dizaine de minutes tout au plus. Elle courut jusqu'à la sortie, sans prendre garde à sa chemise qui avait déjà de toute façon était déchirée de nombreuses fois, elle laissa jaillir ses deux ailes qui la propulsèrent en quelques minutes à peine du côté de leur manoir. S'engouffrant à l'intérieur, elle retourna la chambre qu'elle partageait avec l'alchimiste pour récupérer son sac de couchage, puis en un éclair, elle fut de nouveau au chevet de sa malade.

La plaçant du mieux qu'elle pouvait dans ce lit de fortune, elle veilla à la couvrir correctement pour qu'elle ne tombe pas malade à cause de la transpiration sans pour autant l'étouffer. Ceci fait, elle commença à faire chauffer le minuscule foyer de la pièce pour y préparer une infusion, sans doute son administration de remède préféré, puis s'assit sur le sol en tailleur, avant de lancer un sourire à l'élu du serpent.

Maintenant, il ne reste plus qu'à attendre. Ne t'en fais pas, son corps n'as pas été affecté, après du repos, elle pourra nous donner elle même le résultat de l'expérience.



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous un ciel de feu   Dim 13 Nov - 12:44



Retrouvailles sous un ciel de feu
feat. Natsume Naegi et Aki Nishiie



Reizei Mako
Allongée dans un sac de couchage



At the price of the memory...

Musique

La peur... C'était le sentiment qui prédominait actuellement dans l'esprit de la jeune fille. Terrifiée, apeurée par son être, par sa conscience, par tous les souvenirs qui déferlaient devant ses yeux... Et elle était totalement impuissante, mentalement recroquevillée contre cette psyché dominante qui était la sienne... Et cela la faisait souffrir... Envoyant la jeune fille à un état presque d'agonie spirituelle, dans un conflit qui la déchirait intérieurement... Un conflit où, malheureusement, elle était seule... C'était sa conscience contre sa mémoire, sa vie contre son âme... Et aucun signe, aucune potion, aucun geste ne pouvait la sortir de cet état de transe dans lequel la Reizei était rentrée...

Et physiquement, son corps semblait ne jamais vouloir trouver le repos. Convulsant, à de trop nombreuses reprises, tremblant à chaque instant entre les crises de spasmes dont elle était la victime, elle ne pouvait rien faire, et elle n'était même pas consciente de ce qu'il se passait... Ses paupières, animée et s'agitant beaucoup trop rapidement, cachait à peine ses yeux révulsés qui trahissaient eux le combat intérieur qu'elle menait... Et aucun signe... Ne pouvait lui parvenir... Le fait que l'androgyne lui prenne sa main, qu'il lui prenne sa température... Rien de tout cela ne pouvait entrer dans le No Man's Land mental qui avait été trouvé comme seule et unique solution... Tout ça... Pour répondre à une question, de laquelle toutes découlaient...

Qui était-elle ?

Nommée Mako Reizei, vivant actuellement sur un monde nommée Kosaten... Elle était une élue de Manshe, un dieu serpent qui dirigeait le pays de l'est, symbolisé depuis toujours par des couleurs verdoyantes, Minshu. Elle avait fait des rencontres, des bonnes, et des mauvaises... Il y avait eu Natsume, qui depuis le début était à ses cotés, avec qui... Les choses étaient plus fortes, plus grandes qu'avec une personne normale... Et il y avait aussi Harall, Ellen et très récemment Aki, des personnes elles aussi singulières...

Qui était-elle ?

Les choses commençaient à devenir plus complexes, et c'est dans une nouvelle crise de spasme que la jeune fille senti sa tête devenir douleur et fatigue... Elle avait été tuée... Elle avait été tuée par une personne, nommée Zayro Jinn... Elle... Et ses amies... Elles formaient un groupe, de cinq... Il y avait Miho Nishizumi, Saori Takebe, Hana Isuzu et Yukari Akiyama... Des personnes, qui se complétaient par une petite description... Elle savait par exemple que Saori était sensée être son amie d'enfance ou bien que Yukari était une grande passionnée de blindé... Blindé dont elle était la conductrice...

Qui était-elle ?

Sa douleur s'amplifiait, malgré les calmants qu'elle avait été forcée de prendre... Cela avait affaiblit la force de son corps, mais son esprit se mutilait toujours un peu plus à chaque seconde, la fatiguant avec une rapidité extrême... Il risquait à chaque instant de tomber d'épuisement, d'autant qu'elle n'était pas spécialement endurante... Elle n'était pourtant qu'une jeune fille, d'une quinzaine d'année en apparence, tout ce qu'il y avait de plus normal, si ce n'était son sceau et son hypoglycémie maladive, mais les deux... N'étaient pas nécessairement des atouts... Au contraire... Elle avait été mise en danger à cause de cette marque, à cause de ce détail atypique... Qui ornait son corps...

Qui était-elle ?

De nouvelles convulsions, la lycéenne se contractant sur elle même telle une possédée, alors que la rousse était partie pour le moment. Elle avait beau être au sol, sans risque de chute, cela ne l'empêchait pas de se courber, toujours dans ce même état de transe... Habituellement effacée, un peu froide aux premiers abords, la jeune fille n'était pas ce qu'on pouvait appeler quelqu'un de sociable, qui se faisait grandement des amis... Et qui pouvait être enviée par les autres... Elle l'avait sentis quelle trouvait beaucoup de choses qui demandaient réflexion simple. Par exemple, pourquoi un bateau flottait, elle avait réussie, en à peine quelques observations, à comprendre le principe de flottaison, en calculant l'énergie cinétique du bateau, son volume, et toutes ces choses...

Mais... Qui était-elle ?

Ses deux mains vinrent finalement, après une nouvelle crise de spasme, plus violente, plus importante que les autres, alors qu'elle était allongée dans un sac de couchage depuis quelques minutes, lui griffer son visage pour cacher ses yeux,  laissant la jeune fille dans une inquiétante immobilité, sans aucun tremblement, avant que ses bras ne tombent sur les cotés de sa tête, et que ses yeux ne laissent couler quelques larmes tout en se fermant, comme si la princesse qu'elle était s'était endormie... Mais non, ce n'était pas encore le cas... Il était trop tôt encore, malgré le fait que son corps entier soit éreinté, épuisé, exténué...

Qui... Etait-elle ?

Mako Reizei, née un 1er septembre au Japon, plus d'un siècle après le début de l'opération Barbarossa. Âgée de 16 ans et d'à peine quelques mois. Son groupe sanguin, AB. Prodigieuse en classe, malgré des retards plus que fréquents à cause du mal qui la rongeait, elle étudiait à l'école d'Oarai, qui avait bien faillit fermer à cause de plusieurs magouilles malhonnêtes du ministère... Mais... tout ce qu'elle souhaitait... Etait de finir ses études pour pouvoir veiller sur sa grand mère, qui était la seule famille qui lui restait, après l'accident frappa ses parents, dont le deuil avait été au combien difficile... Et transportée dans un autre monde, sa vie n'avait pas été plus simple... Tous ses souvenirs n'étaient pas encore bien clair, mais... Ils reviendraient tous dans les prochains jours, les bons comme les mauvais... Son esprit était encore trop embrouillé pour filtrer tout ce qui se baladait maintenant dans sa mémoire, mais... Elle avait appris le principal sur elle-même...

Finallement, sa voix revint, faible et tremblotante... Et ce n'était pas un cri, mais quelques mots qui sortirent de sa bouche, de son corps encore fragilisé par l'épreuve physique et mentale qu'elle venait de subir...

Que... Que s'est-il passé ?

Totalement perdue et épuisée, il n'y avait pour le moment pas grand chose qui pouvait l'aiguiller. Elle ne voyait presque rien, son regard flou étant en proie à des larmes, alors qu'elle basculait sa tête, pour voir une personne rousse, qu'elle regarda avec questionnement, avant d'avoir le même regard sur une deuxième personne, à la masculinité douteuse et habillé d'une écharpe bien longue...

Qui était ces personnes ? Elles étaient vaguement familières, comme si elle les avait déjà rencontrées... Comme si dans sa mémoire... Ils existaient, quelque part... Enfouie au plus profond de son être...

Fermant les yeux quelques instants, pour essayer de se remémorer, elle afficha ensuite un regard très désorienter, avant de fixer pendant une dizaine de seconde la deuxième personne, le regard très intrigué, avant d'afficher un petit sourire, en lui tendant faiblement son bras... C'était peu, mais c'était un geste qui était lourd de sens... Il signifiait malgré les épreuves qu'elle avait subit... Elle avait triomphée... Elle avait retrouvée la mémoire sans perdre ce mois de souvenir... Elle...

Elle était complète...

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 871
Yens : 1591
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 101
Nombre de topic terminé: 40
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Natsume Naegi α Protecteur α

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous un ciel de feu   Dim 13 Nov - 15:30








Retrouvailles sous un ciel de feu

feat Mako Reizei & Aki Nishiie
La panique de Natsume était palpable mais Aki semblait pouvoir garder un calme Olympien. Il fallait bien que l'un des deux garde la tête froide après tout. Pour éviter tout problème excitation, la druidesse demanda au garçon à l'écharpe de sortir se calmer en utilisant une analogie des plus étranges.

Un... bourdon ? Euh, oui Aki, j'y vais !

Sur ce, l'adolescent sortit sans même faire attention au compagnon d'Aki et il alla dans une ruelle ombragée pour souffler. Le stress lui donnait presque des nausées. Il prit des grandes respirations durant quelques minutes avant de s'installer devant la boutique, enfin calmé et préférant attendre des nouvelles que de se précipiter dans la cave.

Au bout d'un moment, il entendit Aki remonter à l'intérieur. Il pensa donc que c'était le bon moment pour y retourner, enroulant les deux extrémités d'Erimaki autour de ses bras pour éviter tout affolement. Dans la cave, Mako était allongée au sol, les yeux toujours révulsés et son corps encore envahi de spasmes. La druidesse indiqua à Natsume de veiller sur la Reizei en changeant la serviette régulièrement. Cela tombait bien, ce n'était pas spécialement compliqué et il en avait l'habitude. Ayant obtenu, au fil de ses sauvetages sur la plaine, certaines techniques basiques, notamment pour éviter de paniquer durant une intervention. Cette fois, il resterait calme.

Il s'installa à genoux, à côté de Mako, imitant Aki et son grand calme et changeant les serviettes froides environ toutes les minutes. L'archère revint enfin avec un sac de couchage dans lequel elle installa la Reizei et partit faire une infusion. Natsume resta à côté de la jeune fille pour continuer de changer la serviette. Quand la druidesse s'assit, lui adressant un sourire qui voulait dire que tout allait bien et le lui confirmant de sa voix, le garçon à l'écharpe lança un grand sourire.

Oui ! Ca va bien se passer ! Je le sens !

Mako était toujours tremblante mais soudain, tout s'arrêta, son corps stoppa tout mouvement. Natsume en eut le souffle coupé. Mais il n'eut pas le temps de dire quoique ce soit. La voix de la Reizei résonna faiblement pour demander ce qui venait de se passer. Le garçon à l'écharpe avala sa salive. Avait-elle encore perdu la mémoire ?

Natsume n'osa rien répondre avant jusqu'à ce qu'elle le regarde et lui tende la main avec un sourire. Pour n'importe qui, ça n'aurait voulu rien dire mais dans son regard, le garçon à l'écharpe pouvait lire "Ca a marché". Il prit délicatement sa main avant de la poser contre son front, un grand sourire aux lèvres et les yeux humides de soulagement.

Ca a fonctionné... Oui... Ca a marché...

Puis, il redirigea son regard vers Aki, la joie se lisant clairement sur son visage et Erimaki se déroulant de ses bras, s'agitant aléatoirement en l'air comme ça n'était pas arrivé depuis longtemps. Sans doute grâce au relâchement. Après tout, cela faisait quelques mois que les deux adolescents en avaient la boule au ventre. Mais l'objectif était accompli. Il soulevait bien sûr énormément de question. Qu'étaient devenues les autres filles ? Qu'allait faire Mako ensuite ? Mais toutes ces questions étaient évaporées et remises à plus tard.

Il faudra que je cuisine des gyozas et... et que j'envoie une lettre à Harall pour lui annoncer la nouvelle et... et...

Au final, Natsume tomba sur le dos, les bras écartés, la respiration lourde mais toujours le sourire aux lèvres. Et il commença à rire, un rire presque nerveux dû à sa joie.




守 Gardien de la Plaine 原
Natsume Naegi
Harall
Thèmes Musicaux :
Thème Principal - Joie/Quotidien - Tristesse - Ennemi - Demi-Boss - Boss Final
Harall:
 

Kakkun:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 992
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous un ciel de feu   Mar 15 Nov - 17:05




Retrouvailles sous un ciel de feu



feat.Natsume et Mako :3



Les secondes semblaient interminables alors que les deux jeunes gens attendaient que Mako se réveille. Aki savait pourtant que c’était parfaitement inutile de rester là immobiles à la contempler comme deux statues, mais que pouvaient ils faire d’autre ? Même si il y avait une probabilité pour qu’elle n’émerge pas avant le lendemain matin, rien ne pouvait déterminer en définitive le temps que son sommeil durerait. Elle pouvait tout aussi bien ouvrir les yeux dès à présent, et l’angoisse qui nouait la gorge des deux médecins provisoires faisait passer le moindre de ses mouvements pour un signal certains que le moment était proche. Finalement, enfin, ses yeux s’ouvrirent. La Nishiie faillit se laisser aller à un soupir de soulagement, mais ce n’était pas encore le moment. Sa question, l’air perdus qu’elle avait … Avait elle retrouvé ses souvenirs ? Avait elle seulement réussis à ne pas perdre le peu qu’elle possédait encore? Cette angoissante question brûlait les lèvres de l’archère, alors que peu à peu, les yeux embués de larmes de la conductrice du panzer se tournaient vers son compagnon à l’écharpe démoniaque, et lui adressait un sourire.

Il n’y avait pas que la joie de le revoir dans le regard qu’elle lui adressa, il y avait une révélation. Elle se souvenait. Elle se souvenait de tout. Lorsque Natsume prit conscience de cela, il explosa littéralement de joie, ne sachant comment exprimer son soulagement. En temps normal, la guérisseuse lui aurait sans doute dit de se calmer, de prendre son temps et sa respiration, et de laisser la jeune fille respirer, mais elle ne pouvait que le comprendre. Encore une fois, il n’avait pas été dur de remarquer l’amour qu’il vouait à la Reizei, et la dévotion qu’il portait à chacun de ses mouvements. Ce devait être une véritable libération pour lui, un bonheur qui n’avait pas de prix.

Elle s’agenouilla pour récupérer le linge imbibé qui avait glissé et le trempa à nouveau dans l’eau, en prévision d’une éventuelle hausse de température, puis tendit un gobelet en terre cuite remplis d’infusion à la Minshujin avec un sourire sympathique. Celle ci sentait la canelle et les fruits des bois, elle n’avait pas réellement d’autre valeur thérapeutique que la sensation de boire agréablement un liquide brûlant au bon goût, ce qui en soi aidait souvent les malades plus qu’on ne pouvait le penser.

Ne te forces pas à boire si tu ne te sens pas, et essaye de le faire à petites gorgées, on ne sait jamais les effets secondaires que cela as pus avoir sur ton corps en dehors du malaise que tu nous as fait.

La soigneuse se servit elle même un verre du liquide chaud et en tendit un à Natsume pour tenter tant bien que mal de le faire tenir en place. Elle ingurgita sa boisson d’un trait, rasséréné comme pouvait l’être tout médecin une fois que son patient avait retrouvé la santé. Assise en tailleur sur le sol, appuyée contre le mur en pierre glacé, elle resta ainsi pendant quelques longues secondes, les yeux fermés et enfin apaisée, avant de se retourner de nouveau vers l’élue du serpent pour lui poser quelques questions.

Tu te sens mieux ? Permets moi de te poser la question mais … cela a fonctionné ? Prends ton temps pour répondre, je ne suis pas pressée, le choc a dû être terrible et je ne veux pas abuser de ton énergie.

Mune et Mizu devaient sans doute rôder en haut dans la boutique, surveillant suspicieusement la trappe en bois qui avait enlevée l’amie des animaux.



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous un ciel de feu   Mer 16 Nov - 22:26



Retrouvailles sous un ciel de feu
feat. Natsume Naegi et Aki Nishiie



Reizei Mako
Dans la rue, proche d'une fontaine



Celle qui n'a jamais été seule...

Combien de temps, combien de secondes, de minutes ou d'heures la jeune fille était restée dans l'inconscience ? Pendant qu'elle durée avait-elle été malencontreusement le centre de l'attention et des inquiétudes, pour quelque chose qui ne concernait pourtant qu'elle seule... Enfin, plus maintenant. Depuis qu'elle était arrivée, depuis qu'elle s'était ouverte à ce monde une nouvelle fois, elle avait toujours été soutenue par l'androgyne, qui la poussait chaque jour à avancer, à aller de l'avant, mais c'était pour elle qu'il faisait ça, prenant tous les risques et se permettant des choix presque abandonnée pour qu'elle puisse retrouver sa mémoire...

Mais depuis cette nuit, sur le bateau, où elle s'était déclarée, où elle avait posée ses lèvres sur les siennes, et où elle avait jurée que la situation entre les deux adolescents évoluerait une fois qu'elle aurait retrouvée la mémoire... Depuis cet instant gravé dans son cœur... Ce n'était plus seulement pour elle...  C'était pour eux qu'elle... Qu'elle avançait... Même si elle était trop timide et renfermée pour le dire à voix haute, pour l'affirmer... La relation, encore jeune, entre les deux, était encore bien trop bercée dans la timidité des deux...

Et même si elle se sentait encore faible, elle rougit légèrement lorsqu'il posa la main de la jeune fille sur son front, souriant et presque en larmes, tant cette épreuve avait été vécue intensément par lui, comme pour elle... Les deux avaient-ils déjà créés ce lien invisible qui les unissait ? Personne ne le savait pour le moment, mais que ce soit le destin, le hasard ou tout autre forme de divinité, il pouvait être remercié, puisque tout commençait enfin à s'arranger. Elle se contenta de sourire pour le moment, alors que l'élu de Manshe commençait à énoncer plein de chose qu'il devait faire, comme s'il commençait à paniquer, avant de tomber sur le dos, avant de rire. Le soulagement qu'il avait eu était tel qu'il en perdait presque la raison...

Et en tout cas, sa soigneuse, Aki, lui tendit un verre bien chaud, peut-être bien un peu trop, si bien qu'elle manqua d'en renverser en le prenant, alors qu'elle se redressait un peu, pour s'asseoir. Sa tête était encore en proie à des vertiges et quelques somnolences, mais après une gorgée presque brûlante, qui se fit sentir dans tout son corps, elle posa sur le sol de pierre le gobelet, à peine entamé, en soufflant pour essayer de calmer sa gorge trop chaude, pour commencer ensuite à répondre aux questions qui allait lui être posé. Elle... Elle était faible, mais pas autant que lors de sa réincarnation. Elle se sentait bouger, elle se sentait respirer... Elle se sentait vivre, et c'est en hochant la tête qu'elle prit la parole.

Je crois, oui. Tout... est encore flou, je ne me rappelle pas encore de tout... Mais... Ce... Ce doit être parce que je n'ai pas encore eu le temps de tout ressasser... Je vais essayer...


La jeune fille ferma un instant, en prenant une nouvelle gorgée du brûlant breuvage que lui avait donné la druidesse. Par ailleurs, pour éviter de s'ébouillanter de trop, elle privilégia de pendre le petit  contenant avec une partie des draps qui étaient posés contre elle, avant d'ouvrir les yeux, fixant le sol pendant quelques secondes alors qu'elle avalait, avant de dire, sans même regarder la rousse.

Vous... Vous avez une fille non ? Elle s'appelle Orina, je crois... Et est-ce qu'elle serait... Une homonculus ? J'ai l'impression d'avoir déjà entendu ça... De vous... Dans une auberge, au milieu d'un désert, et...

Elle prit soudainement un air plus grave, se rappelant des durs événements qui avaient amené cette discussion, des épreuves qu'elles avaient dût traverser, qu'elles avaient dût affronter alors que des gens voulaient s'en prendre à des amies à elles... Les détails étaient encore flous, mais c'était l'une des rares choses qu'elle avait retenu... En tout cas, elle se redressa un peu plus, pour essayer de se lever, en prenant avec elle le verre, tout en demandant à l'androgyne :

Natsume, est-ce que... Je peux te demander de... De m'aider ? J'ai besoin de... De prendre l'air...

En effet, entre les souvenirs un peu dur qui revenaient, l'obscurité et l'humidité de la cave et l'état de la jeune fille faisait qu'elle étouffait un peu, se sentant probablement un peu mal à l'aise dans cet endroit... En tout cas, il s'exécuta, aidant la jeune fille à regagner la surface, pour quelle s'assoit dans les environs de la boutique, sur une toute petite fontaine de rue... Et cela l'aidait... Elle reganait peu à peu sa respiration, alors qu'elle prenait une nouvelle gorgée bien chaude, et qu'il reposait sur la tête de la jeune fille son chapeau de paille.

Merci... Tout est encore flou, mais... Je sais que je l'ai récupérée, qu'elle est là... Et q... Qu'il y a des choses dures...

Elle se tût un petit instant, fermant un petit instant, pour essayer de ressasser les événements qu'elle avait vécue avec l'androgyne, à Chikai, avant de perdre la mémoire, avant qu'ils ne se séparent... Elle se souvenait des rues, d'une auberge, de péripéties... Mais le reste était assez flou, mais sans doute que cela reviendrait à un moment, comme une lumière que l'on allume... Toutefois, ce fut une voix non loin qui l'interloqua, se distinguant des autres par... Une familiarité perturbante...

Est-ce que tu es sûre que c'est bien ici ?

Une voix, légèrement en retrait, qui aurait put être innaperçue parmi tant d'autre, mais qui fit tourner un regard à la Reizei, qui venait presque de croiser un fantôme, pendant qu'une autre personne répondait :

Est-ce qu'une fois je me suis gourée ? C'pas parce qu'on s'est 'un peu' paumé dans la ville que, forcément, on est perdue ! On l'a vu volé y'a pas 10 minutes, et j'te l'dit, elle s'est posée l'derche dans les environs, reste juste à savoir où, et...


Cette voix se stoppa, alors que la Reizei s'était redressée, son regard se croisant avec ces deux personnes. Il y avait deux personnes, une fille assez grande, aux vêtements assez voyants, avec un chapeau de cuir sur sa tête. Ses yeux étaient brillants, et ses cheveux rouges, et semblait à la fois surprise et amusée alors qu'elle reprenait la parole :

Et j'sais pas si c'est mon p'tit doigt ou mon instinct qui me transmet l'info, mais j'crois bien qu'on a trouvé quelqu'un qu'à le même couturier qu'toi.

Mais la seconde... Elle portait le même uniforme qu'elle... Blanc... Et vert... Celui d'Oarai... Elle avait des cheveux mi-courts, marrons clairs, et des yeux bruns... Elle la connaissait ! Elle l'avait croisée par le passé, depuis bien plus longtemps qu'Aki, depuis plus longtemps que l'androgyne et elle se nommait...

M...Miho ?!

Note correcteur:
 
Note RP :
 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 871
Yens : 1591
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 101
Nombre de topic terminé: 40
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Natsume Naegi α Protecteur α

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous un ciel de feu   Mer 16 Nov - 23:38








Retrouvailles sous un ciel de feu

feat Aki Nishiie, Mako Reizei, Miho Nishizumi & ???

Une fois qu'il eut fini sa crise de rire nerveuse, Natsume se redressa, observant Aki offrir une boisson chaude à Mako. Elle évoqua cependant de possibles effets secondaires. Il fallait espérer qu'il n'y en aient pas... La druidesse tendit ensuite un verre à l'adolescent qui le prit avec Erimaki, changée en main. Quand elle en but une gorgée, Mako se brûla, ce qui fit sursauter Natsume.

Fais attention, tu devrais souffler dessus avant de boire.

Dit-il avant de lui-même prendre une petite gorgée refroidie par son souffle. Enfin la discussion commença. Mako commença à parler d'une discussion qu'elle avait eu avec Aki lors de sa première rencontre avec elle. La fille de la druidesse était donc un homoncule... Rien de bien surprenant pour Natsume. Ces créatures étaient utilisées pour effectuer les tâches ingrates sur Inferno-Terra. Un traitement injuste mais il avait vu bien pire.

C'est après avoir évoqué cela que la Reizei tenta difficilement de se redresser. Natsume se rua pour la soutenir. Elle voulait prendre l'air, ce qui était compréhensible. Même la chaleur extérieure de Chikai était moins agressive que celle de la cave. Toujours son gobelet enroulé dans Erimaki, il aida Mako à se lever avant de la prendre sur son dos pour monter l'échelle, croisant Mune et Mizu au passage.

Tiens, salut vous deux !

Sa bien-aimée sur le dos, il sortit enfin avant de s'installer sur le rebord d'une fontaine en ville. Ce qui n'était pas forcément bon signe quand on sait ce qui était arrivé à Mako à Fuki quand elle voulut simplement boire à une fontaine similaire... Mais passons, Natsume remit son chapeau sur la tête de la Reizei, annonçant de source sûre que sa mémoire était bien là.

C'est génial ! Mais la force pas trop à revenir, laisse-la juste arriver. Maintenant qu'on sait que ça a marché, il ne faut surtout pas se presser. Tout redeviendra clair avec le temps.

Annonça-t-il avec un grand sourire. C'était ce genre de chose qu'il aimait pouvoir dire, il aimait encourager les gens pourvu que ça redonne le sourire. Quelques secondes s'écoulèrent et d'un seul coup, Erimaki se mit à s'exciter, faisant tomber le gobelet, désormais vide au sol. Décidément, cela faisait deux fois en une journée qu'une force externe lui faisait perdre le contrôle. De plus, il ne pouvait le ressentir que par l'intermédiaire de son écharpe, ce qui était loin d'être pratique comparé à pouvoir le ressentir directement.

Qu'est-ce qui excitait Erimaki à ce point ? Au final, c'est deux voix qui lui donnèrent la réponse. Il tourna la tête, apercevant Miho accompagnée de quelqu'un d'autre. Il se releva brusquement, Erimaki toujours aussi excitée et en coeur avec Mako, il s'exclama :

Miho ?! C-C'est toi ?!

Il se frotta les yeux, c'était bien elle. Puis il sourit, certes moins que quand les bonnes nouvelles arrivaient avec Mako mais il souriait tout de même. Cependant, une idée noire lui traversa l'esprit, effaçant quasi-immédiatement son air jovial et il tourna le regard vers la Reizei.

Toute l'équipe a bien été séparée du coup. Miho, tu n'aurais pas perdu la mémoire par hasard ?

La question, bien que sa réponse soit évidente, méritait d'être posée. Et vu que Miho avait, comme d'habitude, un regard désorienté, il était impossible de l'identifier juste en l'observant. Natsume tourna finalement le regard vers son accompagnatrice qu'Erimaki pointait comme une flèche.

C'est vous qui dégagez une quantité aussi grosse d'énergie ? Normal qu'Erimaki soit excitée. Je suis sûr que même Harall doit-

Qu'allait-il dire ? Pourquoi Harall l'aurait ressenti ? Elle était à la plaine verdoyante, pourquoi Natsume avait-il pensé à ça ? Bon ces questions n'avaient pas lieu d'être pour le moment.

B-Bref. On est des connaissances de Miho. Vous pouvez nous dire qui vous êtes s'il vous plaît ?




守 Gardien de la Plaine 原
Natsume Naegi
Harall
Thèmes Musicaux :
Thème Principal - Joie/Quotidien - Tristesse - Ennemi - Demi-Boss - Boss Final
Harall:
 

Kakkun:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 992
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous un ciel de feu   Sam 19 Nov - 13:34




Retrouvailles sous un ciel de feu



feat.Natsume et Mako :3



Il était étrange qu'une des choses dont Mako se souvienne à présent soit un détail aussi peu important dans son existence que la fille de Aki. Cela fit malgré tout sourire la rouquine qui hocha la tête, en effet, Orina l'homonculus était bien sa protégée qu'elle avait adopté il y avait de cela plusieurs mois. Malgré tout, d'autres souvenirs bien moins agréables devaient revenir également, comme les circonstances de sa mort, mais peut être qu'elle pourrait avec ceux ci leur donner un indice sur l'endroit où trouver les quatre autres jeunes filles de son groupe. S'il fallait leur redonner la mémoire à toute, la Nishiie était prête à le faire, même si cela représentait sans doute un travail de beaucoup trop longue haleine.

C'est le cas, c'est là que je vous ai rencontré, le reste de ton équipage et toi. Nous avions discuté de tout cela, et même de mon compagnon vampire que tu as vus en arrivant. Mais ne te force pas, les souvenirs reviendront d'eux même si tu te laisse aller.

Elle laissa Natsume venir en aide à la jeune fille lorsque celle ci voulut se lever pour rejoindre la rue et prendre l'air. C'était en même temps assez logique comme souhait, vouloir s'aérer un peu les idées. La rouquine se leva également, surveillant si le Minshujin remplissait bien son rôle, ce qu'il faisait à la perfection. Elle les suivit à une distance respectueuse de leur intimité jusqu'à la fontaine, et s'adossa contre un mur en pierre un peu plus loin, se contentant de regarder distraitement les mouvements de la jeune fille pour la laisser partager un moment avec ce jeune homme qu'elle semblait également tant apprécier. Brusquement, son instinct se tendit comme un arc. Quelque chose, quelqu'un !

Elle crispa son poing pour empêcher le Fluide agressif qui avait jaillis d'être visible. La puissance de la personne qui approchait était assez impressionnante au vus des gens que l'on pouvait croiser dans la capitale. Cela n'atteignait certes pas le niveau du trio d'élus que les Seikajins formaient, mais cela pouvait rivaliser avec certains des jeunes arrivants sans difficulté. En temps normal une simple curiosité aurait suffit, mais étant donné l'état de Mako, la méfiance de l'archère était renforcée. Finalement deux personnes arrivèrent, l'une était reconnaissable facilement, et n'était pas l'origine de la puissance. Miho. Les lèvres de la guérisseuse soufflèrent ce nom au même moment que la Reizei, alors que la surprise se peignait sur les traits de l'assistance. A ses côtés une jeune femme à l'allure sauvage, de longs cheveux rouges, et des yeux jaunes, non verts, non gris … La couleur semblait varier alors que le soleil se reflétait dessus. C'était elle.

Se rapprochant discrètement, la soigneuse ne voulait pas gâcher les retrouvailles des deux équipières du Panzer mais sa curiosité l'emportait quasiment. Qui était cette nouvelle arrivante. Contournant la fontaine elle s'en approcha, une main tendue sans plus aucune trace de pouvoir à l'intérieur, un sourire mi figue mi raisin sur les lèvres. Sa fatigue leurrait peut être ses capacités de perception à tel point qu'elle n'arrivait pas à déterminer si cette personne était amicale ou non.

Enchantée, je suis Aki Nishiie, élue du phénix, puis je me permettre de vous demander votre nom ? Excusez moi de ma réserve, mais je me sens responsable de ces deux jeunes gens, j'aimerais juste prévenir qu'il ne leur arrive rien.

Elle avait relâché ses longs cheveux bouclés qui l'empêchaient généralement de se concentrer. Elle ne les avait coupés qu'à de très rares occasion, et encore moins ces derniers temps, depuis qu'elle était arrivée en Kosaten, ils lui tombaient désormais quasiment jusqu'à la taille, bien sûr raccourcis par les multiples virages qu'ils effectuaient avant d'atteindre leurs destinations. Instinctivement elle fit le rapprochement entre la couleur des cheveux de la visiteuse et la sienne propre. Un rouge orangé qui permettait à bien des gens de la reconnaître dans la foule.



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous un ciel de feu   Sam 19 Nov - 15:58



Retrouvailles sous un ciel de feu
feat. Natsume Naegi et Aki Nishiie



Miho "Minzu" Nishizumi
A coté d'Alycea

Reizei Mako
Face à Miho

Alycea Kitasu
Face à Aki



Une drôle de rousse

Qu'est-ce qui était le plus perturbant dans cette histoire ? Le fait que la Reizei se soit amenée ici, en prétendant avoir été assassinée par le bourreau de Fuyu, en étant totalement amnésique ? Qu'étrangement, par tous les hasards, une autre personne du même groupe, ayant perdue sa mémoire elle aussi, arrive d'elle même à la boutique d'Aki Nishiie ? Ou était-ce cette personne aux cheveux rouges et aux yeux d'une couleur indescriptible qui l'accompagnait, et qui excitait les perceptions magiques des personnes qui y étaient un temps soit peu coutumières à cet art étrange et élitiste qu'était les arcanes...

Se poser la question de pourquoi cette personne était l'origine de telles perturbations dans l'équilibre et dans la tranquillité de la rue était une question justifiée, d'autant plus qu'elle arrivait presque de nulle part, accompagnée d'une personne connue de l'assemblée d'élu qui se tenait face à elle... Elle ne l'avait pas encore ressenti, ayant pour le moment son attention focalisée sur l'être ayant copié les vêtements de Minzu, le surnom attitré de la Nishizumi. (Pourquoi faire simple ?)... Mais alors que les exclamations se firent sur sa camarade de voyage, elle examinait ces autres personnes, tout particulièrement la fille (ou garçon, cela restait à définir) qui portait une grande écharpe... Et qui suintait la magie !

Directement, alors qu'il s'approchait, elle mit son bras devant Minzu, ou Miho, en la regardant du coin de l'oeil... Un regard qui voulait tout dire, un regard auquel elle avait déjà eu le droit à plusieurs reprises... Un simple signal qui signifiait "Danger !". Elle aurait put aussi taper du pied, remuer son dos ou pousser un cri bestial avant de partir en croisade d'une manière sanglante et brutale, mais... Ce n'était pas son attention de faire ça. Pas en pleine rue ! Et même dans la nature, il faudrait qu'elle soit franchement mise en difficulté pour ne plus avoir le choix que de se battre avec force et rage ! Et un peu de ruse aussi, toujours de la ruse...

Se plaçant un peu en avant, tout en affichant un regard presque dur, un regard qui jugeait, qui évaluait les risques potentiel qu'il représentait. Son écharpe semblait magique, animée d'une propre conscience qu'il peinait à maîtriser... Autant dire, il restait inconsciemment une menace, même si ce n'était pas ses intentions... Mais même si elle était bien souvent assez nonchalante, l'être aux yeux envoûtant savait quand faire preuve de prudence, et la situation était assez tendue pour être dans ce genre de cas...

En tout cas, les deux adolescents en face d'elle semblaient connaître Minzu, ou Miho. Il était vrai que l'élue de Minshu récupérée il y a environ un mois sur les routes n'avait pas ce qu'on pouvait appeler une mémoire d'éléphant, bien au contraire, ne se rappelant absolument de rien, mais ayant gardé un nombre conséquent d'automatisme qui laissait penser qu'elle n'allait pas être handicapée... Enfin, si elle l'était, elle aurait été aussi impuissante qu'un enfant, ne possédant pas vraiment de force ou de compétences propres à la survie... C'était à peine si elle savait monter à cheval ! Bon, elle s'était un peu endurcie, mais elle gardait beaucoup trop de traits d'une personne fragile...

Si en tout cas, elle restait pour le moment prudente, dévisageant sans aucune retenue cet être à l'écharpe mystique, sans répondre à ses questions, elle fut dérangée et mise aux aguets par une force bien plus supérieure, et au potentiel bien plus destructeur que ce qu'elle avait put prévoir auparavant... Une femme, cheveux rouges, élue de Seika. Puissante, très puissante, mais en même temps affable et amicale, alors qu'elle tendait une main tendue en se présentant, même si elle semblait être un peu sur la défensive...

Aki... Nishiie ?

La prudence laissa place à la surprise, alors que l'être aux cheveux rouges ayant un chapeau sur sa tête laissa son bras tomber le long de son corps, alors qu'elle écarquilla les yeux, n'y croyant pas une seule seconde... La Aki Nishiie ? Droit devant elle, lui tendant une main ! Bon sang ! Cela avait tout d'un rêve, mais... Bon sang ! Tout ce qu'elle avait prévu ! Une entrée charismatique, quelques mots pour détendre l'ambiance et avoir un peu d'assurance ! Tout ce qu'elle avait prévue tombait à l'eau, pendant qu'elle regardait, toujours surprise, les différentes personnes, avant de se gratter l'arrière de la tête, en affichant un sourire un peu tendu, mais sincère :

Bah, si la célèbre Aki Nishiie se sent responsable d'eux j'imagine qu'ils doivent pas être mauvais, ni être une source de danger ou d'problème, naaaaaan ?

Elle avait étrangement insisté sur son dernier mot, comme si elle essayait d'obtenir une réponse à travers la réaction de ses interlocuteurs, sans toutefois leur laisser le temps de parler, puisqu'elle reprit la parole immédiatement en répondant à la poignée de main de la personne qui partageait avec elle cette couleur de cheveux bien singulière... Même s'il y avait d'autres raisons...

Etrangement, j'vous imaginais un peu plus grande... Mais bon, c'pas grave. Alycea Kitasu, vagabonde, aventurière, mercenaire et tout autre nom pas forcément élogieux qu'on peut m'donner... Et Baby sitter à mes heures perdues.

Elle sourit en se tournant vers Minzu, sa camarade... Bon, il était sur que, présenté ainsi, cela n'allait pas aidée la surnommée ainsi à prendre confiance en elle, se contentant d'afficher un visage gêné en détournant presque le regard, ne pouvant pas vraiment savoir si ces personnes qui lui attribuaient un nom la connaissait ou non...

J'vais pas vous présenter Minzu, ou Miho comme vous l'appelez. Essayez pas de la questionner sur sa mémoire, elle est totalement incapable de m'dire ce qu'elle se souvient avant que j'la vois apparaître dans un océan d'luciole et de lumière.

Elle soupira, se moquant certes un peu de l'amnésique, avant de reprendre, ayant volontairement "oublié" la première question de l'être à l'écharpe possédé. C'était un sujet intéressant, mais... Pour la faire parler sur le sujet, il faudrait une sacré dose de courage, et probablement quelques surprises... Et par surprise, ce peut être du chantage ou de la torture, par exemple... En tout cas, elle reprit, pendant que Minzu et cette personne possédant les mêmes habits restaient stoïque, l'une regardant l'autre comme si elle avait vu un spectre... Bien étrange comme donzelle, si vous vouliez l'avis d'Alycea...

Bref, ça fait depuis une trotte pas possible qu'on marche sous la chaleur, dans le sable elle la terre desséchée pour v'nir jusqu'ici ! Par ailleurs, comment ça se fait que vous la connaissez ? J'pas envie d'être rabat-joie, mais... J'aime pas être en dehors du coup ! On peut m'expliquer ?



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 871
Yens : 1591
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 101
Nombre de topic terminé: 40
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Natsume Naegi α Protecteur α

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous un ciel de feu   Sam 19 Nov - 19:01








Retrouvailles sous un ciel de feu

feat Aki Nishiie, Mako Reizei, Miho "Minzu" Nishizumi & Alycea Kitasu
La situation demeurait étrange. Sans rien dire, il était évident que la nouvelle arrivante était méfiante voire agressive. Mais il était rassurant qu'elle était protectrice vis-à-vis de Miho. Cependant, plus son regard devenait violent plus Erimaki s'excitait et le manque de réponse irritait fortement Natsume. Son visage commençait à passer de la surprise à l'agacement et c'est suite à un grand "STOP !" qu'Erimaki vint se mettre au repos dans le dos de son porteur.

Et enfin, telle la lumière salvatrice, la voix d'Aki résonna, elle allait enfin sortir tout le monde de cette situation gênante qui avait déjà attiré l'oeil de bien des passants. Cette voix sembla calmer la fille aux cheveux rouges, la faisant passer de la méfiance à l'admiration et la surprise. Ainsi, elle considérait Natsume et Mako comme des dangers...

Je suis pas dangereux ou problématique ! Si Erimaki s'excite c'est à cause de vous ! Vous dégagez un truc qui l'excite ! D'habitude je l'ai sous contrôle !

Pourquoi s'était-il énervé de la sorte ? Etait-ce parce qu'Erimaki échappait à son contrôle ? Que Miho était clairement aussi amnésique que Mako quelques heures plus tôt ? Aucune réponse, mais cette situation dégageait une ambiance désagréable pour le garçon à l'écharpe. Il poussa un grand soupir, laissant la discussion continuer. Cette femme se nommait Alycea et avait donc retrouvé Miho de la même façon que Natsume avait retrouvé Mako. Jusqu'à ce qu'elle demande, de sa façon de parler insupportable, d'où Natsume, Mako et Aki connaissaient Miho.

Natsume se frotta les yeux avant d'en parler de son point de vue. Il voulait laisser Mako et Aki en parler d'elles-mêmes tout en sachant que son expérience ne serait sans doute pas prise en compte, n'ayant aucune ressemblance physique avec les deux adolescentes et n'étant pas aussi admiré qu'Aki. De plus la Reizei fixait Miho telle un poisson globe et vice-versa depuis maintenant plusieurs minutes et il fallait débloquer la situation.

Pour ma part, j'ai connu Miho à Chikai avec d'autres filles dont Mako ici présente. Jusqu'à maintenant, elle était amnésique de la même façon. C'est Aki qui l'a soignée. Mais je pense qu'il vaut mieux que je laisse Mako en parler, ça l'aidera à se rafraîchir la mémoire en plus de ça.

Expliqua-t-il avant de poser une main réconfortante sur la tête de Mako, dont le chapeau était tombé, pour la réveiller un peu avant de se rasseoir sur la fontaine et de manger quelques gyozas pour se remettre en forme. Il fallait croire que toute cette accumulation d'émotions l'avait fatigué et qu'il n'avait plus vraiment le contrôle sur lui-même. Il se sentait cependant coupable de s'être laissé aller. Il prit donc un gyoza qu'il envoya à Alycea.

Tiens, c'est pour m'excuser de m'être énervé, je suis un peu fatigué je crois...




守 Gardien de la Plaine 原
Natsume Naegi
Harall
Thèmes Musicaux :
Thème Principal - Joie/Quotidien - Tristesse - Ennemi - Demi-Boss - Boss Final
Harall:
 

Kakkun:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 992
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous un ciel de feu   Mer 23 Nov - 15:26




Retrouvailles sous un ciel de feu



feat.Natsume et Mako :3



La surprise de cette jeune demoiselle était beaucoup trop grande. La connaissait elle ? Avait elle déjà entendus parler de la rouquine? Que pouvait on lui avoir dit sur elle pour que cela provoque une telle réaction ? Il fallait qu’elle s’habitue à ce qu’on la reconnaisse, mais c’était difficile de ne pas pouvoir tout simplement se comporter normalement avec les gens qu’elle rencontrait. La simili célébrité qu’elle possédait était dure à gérer, d’autant plus pour les gens qu’elle aimait. Comme pour confirmer ce qu’elle pensait, la nouvelle venue la qualifia de “célèbre”, tout en stipulant que Natsume et Mako n’étaient certainement pas des dangers puisqu’ils étaient en sa compagnie, ce qui, si on connaissait la réputation de la Druidesse, était un raisonnement plutôt cohérent. La Seikajin adressa un léger sourire à cette personne qui s’attirait de manière quasiment inexplicable les foudres de Natsume.

En effet, ils sont absolument sympathiques, et je dirais même plus, la jeune fille que tu vois est une ancienne connaissance de ta compagne de voyage.

Elle rajouta également qu’elle pensait que l’archère serait plus grande … Plus grande ?! Pourquoi donc ? Elle avait le souvenir que ce n’était pas la première fois qu’on lui disait cela. Certes, elle était plutôt petite, du haut de ses 1m57, dépassant rarement la majorité des gens qu’elle croisait, et devant souvent lever la tête pour parler, mais cela ne l’avait jamais dérangé. Comme son apparence frêle ou son statut de femme, cela ajoutait à sa force. On la sous estimait beaucoup trop facilement, si petite, si peu musclée d’apparence, si innocente … Ce n’était bien sûr pas de fausses considérations, mais le pouvoir qui gravitait en elle déléguait cela à de vulgaires détails. Un pouvoir énorme et incontrôlable. Virulent. Terrifiant par moment. Ainsi elle s’appelait Alycea et collectionnait à son actif de nombreux titres plus ou moins reluisants, dont celui de baby sitter, faisant sans aucun doute référence à la jeune MIho qui l’avait suivis jusqu’ici.

Cette Alycea confirma que la deuxième équipiere du panzer avait également perdus la mémoire, ce qui sous entendait qu’elle était morte également, et qu’il allait sans doute falloir s’occuper d’elle, même si cette fois Aki était décidée à ne pas aller aussi vite que lors du premier essai, de peur que ce n’est été que la chance qui ai permi à Mako de s’en sortir. Cela mettrait plus de temps, mais ce serait nécessairement mieux pour Miho … si toutefois celle ci acceptait son aide, ce qui n’était clairement pas assuré. Après tout, même si la conductrice avait eu une volonté de fer pour se sortir de l’amnésie, peut être que ce ne serait pas le cas de son amie … Avant tout il fallait respecter ce qu’elle souhaitait, même si cela impliquait recommencer une nouvelle vie. Mais avant tout …

Vous avez raison, nous allons aller dans un endroit un peu plus frais et agréable. Je connais une bonne auberge dans le coin, si vous avez soif, elle est très bien fréquentée, et si vous avez besoin de passer la nuit, les chambres ne sont pas très chères. Et autrement j’ai rencontré celle que tu appelles Minzu dans un village du désert, en même temps que Mako qui voyageait avec elle.

Elle attendit patiemment l’approbation des concernées, ainsi que de Natsume et de la lycéenne déjà guérie de son amnésie, pour savoir si elle pouvait effectivement les guider jusqu’à l’endroit, une petite échoppe qui ne payait pas de mine, mais plutôt calme, aux prix réduits et aux chambres dépourvues de charançons, puces ou autre types de nuisibles. Le patron qui commençait à bien connaître la rouquine l’accueillerait avec un sourire rayonnant, et s’empressait de leur proposer la table la mieux placée, à n’en pas douter.

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous un ciel de feu   Jeu 24 Nov - 19:03



Retrouvailles sous un ciel de feu
feat. Natsume Naegi et Aki Nishiie



Miho "Minzu" Nishizumi
Assise à la table
A coté d'Alycea

Reizei Mako
Assise à la table
A coté de Natsume

Alycea Kitasu
Assise à la table
A coté de Miho



Au bar masqué Ohé Ohé

La tension qu'avait engendrée cette maigre confrontation entre la femme aux cheveux rouges et l'androgyne se dissipait peu à peu, les deux camps s'apaisant par la présence et l'intervention de la célébrissime Nishiie... après tout, quel hasard cela était que de la rencontrer en pleine rue... Mais depuis qu'elle savait que la druidesse se logeait à Chikai, la Kitasu n'avait comme unique objectif d'arpenter les rues de la capitale, même si, avouons le, elle était loin d'être pressée ou une surangoissée... Elle se protégeait parfois peu trop de ce qui pouvait sembler être dangereux, ici en l'occurrence l'écharpe démoniaque du jeune garçon...

Si elle garda le silence en regardant droit dans les yeux la Nishiie pendant que celle-ci parlait de Minzu... Alors donc, avant que la jeune fille ne perde la mémoire elle connaissait des gens... Rien de bien surprenant en somme, mais qu'elle tombe dessus par hasard l'était d'autant plus... Et que ce soit la Nishiie... Bref, les coïncidences se multipliaient, mais elles semblaient s’emboîter parfaitement... La raison pour laquelle les deux portaient le même type de vêtements, de pouvoir ils avaient tous eu un blocage sur elle, sur pourquoi ils connaissaient le véritable nom de la jeune fille (qu'Alycea peinait à retenir, se contentant de Minzu, qui remplissait parfaitement son office).

Par contre, elle ne put s'empêcher de voir ses joues se gonfler, alors qu'il prenait la parole, avant de rire à gorge déployée pendant plusieurs secondes, pour dire ensuite les raisons de cet amusement :

J'sais pas c'que c'est que ce "Erimaki", mais tu devrais faire attention... Paraît-il qu'il n'y pas qu'ça que j'excite, et que les gens perdent contrôle en me voyant...


Bien évidement, elle faisait allusion à son apparence cette fois-ci, laissant le soin à n'importe qui de décrypter le manque de raffinement qui se cachait derrière ses quelques paroles... Peut-être que les plus purs (ou les nonnes) n'allaient pas comprendre, mais le commun des mortels devaient percuter... Ou alors, elle resterait une incomprise et ferait un bide... C'était un risque qu'elle était prête à prendre, et qui eu au moins de l'effet sur Minzu, qui afficha de grands yeux, et sur la Reizei, qui haussa un sourcil, sans pour autant réagir plus que nécessaire.

Puis, ce fut les explications... Donc, Minzu connaissait cette personne dans son passée, à Chikaï, avec d'autres filles dont la nommée Mako, qui restait pour le moment assez silencieuse, avant de regarder la Nishiie, d'une manière suppliante, alors que la rousse annonçait qu'il vaudrait mieux discuter de tout cela dans un endroit plus agréable comme... Une auberge, chose à quoi la Kitasu répondit d'un sourire, bien contente de pouvoir s'asseoir quelque part... Enfin...

Bonne idée ! Ça presque une éternité que j'me suis pas posé quelque part ! Et Minzu peut témoigner ! C'te fois où on s'est fait coursée par des loups, par exemple... Bref, allons-y !


Mais avant de partir, elle fut interrompue par l'androgyne, qui lui donna un sorte de petite friandise, pour s'excusé de s'être emporté, ce qui fit avoir un petit haussement de sourcil à la jeune femme, qui le pris, le reniflant un peu, avant hausser les épaules, et le manger... Toutefois, elle afficha un bon sourire, en disant à celui qui venait de lui faire ce don :

Pas mauvais ça ! Pas mauvais du tout ! J'suis sûre qu'avec un peu plus de viande, ça serait une tuerie sans nom !


Menant la marche, l'enthousiaste jeune femme était prête à aller jusqu'au fond des choses, même si... A vrai dire, elle laissa bien rapidement la place de meneuse à la Nishiie... Après tout, cela faisait bien peu de temps qu'elle et Minzu étaient arrivées dans la ville, et elles ne connaissaient pas autant le quartier et la ville en général que celle qui habitait ici... En tout cas, sur la route, la Kitasu ne manqua pas de glisser quelques mots à sa consœur de cheveux :

J'vais pas vous l'cacher très longtemps, même si c'est un peu gênant à dire ainsi, mais... Vous êtes pour moi une sorte de modèle, c'bien pour ça que j'ai pris la route jusqu'ici, et que j'ai croisé Minzu par la même occasion.


Une confidence, un aveu... Elle n'avait pas vraiment de raison de le cacher, même si elle souhaitait habituellement paraître comme une personne assez sûre d'elle et confiante... C'était assez rare qu'elle s'ouvre comme ça, et encore, c'était bien peu... Elle avait bien d'autres histoires à raconter... Mais elle se tue, alors que l'auberge était là, et que le groupe de 5 fut installé à une table bien fournie.

En tout cas, de ce que l'on pouvait voir au premier abord, c'était qu'il y avait une sorte de gêne entre la Nishizumi et la Reizei... En effet, la première, n'ayant absolument aucun souvenir, ne savait pas comment prendre ou encaisser ces soudaines déclarations, comme quoi elles connaissaient toutes les personnes de la table... Et elle préférait, pour le moment, rester à proximité de la Kitasu... Et la seconde, de son coté, avait été dans la même situation tantôt, à ne pas savoir qui était ces ombres qui l'hantaient... Elle avait eu plus de chance, étant tombée sur quelqu'un qui connaissait la jeune fille directement, tandis que la chef de char avait rencontrée une personne sympathique, bien qu'assez étrange avec son chapeau et son air parfois un peu provocateur...

Ce fut en tout cas la conductrice qui prit la parole, pour commencer les longues explications... Il y en avait tellement... Il fallait tout dire, tout reprendre... Comme si l'on expliquait des choses évidentes à un enfant... Et c'était à la fois frustrant, mais aussi très spécial, puisqu'elle ne s'en souvenait qu'à moitié elle aussi...

Je ne m'en souviens pas encore très bien, mais... Nous sommes des amies. Je... Je crois me souvenir que... Que tu m'as aidé, plusieurs fois, dans notre monde et ici, mais...


La jeune fille n'y arrivait pas. Trop d'informations qui se mélangeaient dans sa tête, le contrecoup des événements, la fatigue, la chaleur... Il y avait beaucoup qui perturbait l'ancienne amnésique, qui ne savait pas du tout quoi dire, et qui finalement, se tournait vers l'androgyne, un peu désemparée... Mais ce fut la Kitasu qui fut la plus rapide à reprendre la parole.

Mouaaaaiiiis, j'commence à comprendre c't'histoire... Donc, grosso-modo, elle est amnésique, vous la connaissiez d'avant, etc. Breeefff, si ça a fonctionné sur elle, pourquoi pas sur Minzu ? Enfin, Miho comme vous l'appelez. T'en pense quoi ?


L'intéressée sursauta, avant de regarder telle une biche les autres personne, pour finir par baisser la tête en regardant la table, pour dire, d'une voix basse, presque étouffée :

Je... Je ne sais pas... P... Peut-être ? S-si ça ne gêne... Pas trop...



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 871
Yens : 1591
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 101
Nombre de topic terminé: 40
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Natsume Naegi α Protecteur α

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous un ciel de feu   Jeu 24 Nov - 19:58








Retrouvailles sous un ciel de feu

feat Aki Nishiie, Mako Reizei, Miho "Minzu" Nishizumi & Alycea

La réaction d'Alycea concernant l'énervement de Natsume laissa ce dernier... sceptique. Parlant d'excitation sur autre chose qu'Erimaki. Au final, l'adolescent se gratta l'arrière de la tête avec un air incrédule qui voulait simplement dire "Je comprends rien à ce que tu raconte". Natsume et les allusions sexuelles, ça faisait deux, et c'est Harall qui en faisait les frais le plus souvent, voyant ses blagues de mauvais goût se perdre dans un ouragan d'incompréhension.

Euh... J'ai rien compris mais d'accord... J'imagine...

C'est alors que fût décidé de manière unanime d'aller en discuter dans une auberge. Proposition faite par Aki qui devait apprécier ce genre d'endroit ayant emmené Natsume dans l'un d'entre eux et les filles au panzer aussi visiblement. A cela, Natsume acquiesça. Il lui fallait quelque chose pour retrouver le sourire et ça n'avait pas raté tiens ! La réaction d'Alycea concernant les gyozas lui fit reprendre sa joie enfantine, prenant bien compte de son conseil.

C'est vrai ? Merci ! Je prends note, plus de viande au cas ou !

Et enfin le petit groupe se mit en marche. Natsume avait retrouvé sa bonne humeur et tout semblait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes. Il marchait à côté de Mako pour s'assurer qu'elle aille bien tout en faisant attention à l'attitude de Miho, totalement perdue, ce qui était normal.

Enfin arrivé dans une auberge, le petit groupe s'installa à une table où la discussion commença enfin, Mako essayant de tout expliquer mais ayant des difficultés hallucinantes à le faire. S'en rendant sûrement compte, elle adressa un regard d'appel à l'aide à Natsume. Et décidément, ce genre de regards avait la capacité de le faire totalement craquer. Par conséquent, il commença à rougir comme à son habitude mais se reprit rapidement, caressant doucement le dos de la Reizei.

Force pas, ça va revenir tout seul, prends ton temps et les informations qui viennent.

Heureusement Alycea avait vu la gêne ambiante et annonça qu'elle avait compris ce qui fit pousser un léger soupir de soulagement à Natsume. Et enfin, elle proposa d'aider Miho à retrouver la mémoire.

Tu m'ote les mots de la bouche ! Enfin, il se retourna vers Aki. Si... Si ça ne te dérange pas... Tu n'es pas trop fatiguée pour le faire une deuxième fois ? Je veux dire... Vous avez fini dans un sale état toutes les deux...

Dans tous les cas, quelque chose envahissait son esprit. Miho avait été tuée, Natsume savait par qui et il se demandait s'il valait mieux le lui dire avant ou après qu'elle aie retrouvé la mémoire. Il se leva donc de table pour  se mettre derrière Aki. Il ne cherchait pas à être discret.

Désolé pour les messes basses, j'ai besoin d'une confirmation. Il commença à chuchoter à l'oreille de la druidesse. Dis, il faudrait dire à Miho qu'elle a été tuée et par qui mais j'ai aucune idée de quand et comment le faire, avant ou après qu'elle aie récupéré la mémoire ? Peut-être avant histoire d'amortir le choc ou après pour qu'elle soit moins désorientée. Je suis perdu...




守 Gardien de la Plaine 原
Natsume Naegi
Harall
Thèmes Musicaux :
Thème Principal - Joie/Quotidien - Tristesse - Ennemi - Demi-Boss - Boss Final
Harall:
 

Kakkun:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 992
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous un ciel de feu   Ven 25 Nov - 9:07




Retrouvailles sous un ciel de feu



feat.Natsume et Mako :3



Tout le monde accepta la proposition de la Nishiie et le reste de la discussion fut sur le trajet qui les reliait à la petite auberge familiale. Comme Natsume l’avait deviné, Aki aimait beaucoup ce genre d’établissement, en tout cas, elle avait beaucoup aimé ce qu’ils étaient. A présent elle était un peu trop populaire pour pouvoir y trouver la tranquillité de s’asseoir à une table en écoutant les bavassages des civils autour d’elle. Alors qu’ils marchaient, la jeune femme aux cheveux rouges parla à la druidesse de manière assez discrète pour que les autres ne l’entendent pas, lui confiant que l’archère était son … son modèle ? Pouvait elle décemment être le modèle de quelqu’un ? C’est idée ne lui avait jamais traversé l’esprit tant elle lui semblait aberrante. Que les gens lui soient reconnaissants, qu’ils l’apprécient ou qu’ils se sentent en sécurité à ses côtés, c’était quelque chose qu’elle avait finis par accepter, mais de là à penser que des gens cherchaient à devenir comme elle ?! Une sourde inquiétude naquit de ces mots … Sous quelle forme était elle cette figure pour Alycea ? Etait ce parce qu’elle aidait les gens ou parce qu’elle disposait d’une telle puissance ? Elle n’avait pas envie d’inspirer les gens à devenir destructeurs, et elle espérait que ce ne serait pas son cas.

Comme prévus, lorsqu’ils arrivèrent à l’auberge, le patron les accueillit avec un grand sourire et leur réserva une table dans un angle de la pièce qu’il s’empressa de nettoyer lui même avant de s’absenter pour aller ordonner à sa serveuse d’être particulièrement attentive à tous leurs désirs. Comme toujours, l’amie des animaux adressa un clin d’oeil complice à la jeune femme qui la connaissait bien et savait qu’elle ne serait pas du genre à se plaindre si les plats tardaient à arriver. La guérisseuse approuva la remarque de Natsume. Si Mako peinait à se souvenir, il ne fallait pas qu’elle se force, mieux valait laisser les réminescences revenir doucement et tranquillement que se forcer à les faire jaillir. Elle fit une légère moue à la demande de la nouvelle venue. Pouvait elle encore faire cela sans craindre pour sa propre santé ? Elle était du genre à ne pas s’en soucier, mais si attendre une journée pouvait lui permettre d’écarter tout risque, elle préférait se dire que la situation n’était pas encore assez urgente.

Hmmm … Dans l’absolu ça ne me dérange absolument pas, je vous l’aurais même proposé. Mais j’ai déjà été beaucoup fatiguée par le rituel pratiqué sur Mako, il serait préférable pour Miho et pour moi même que nous attendions demain, si cela ne vous dérange pas toutes les deux.

Suite à cela, le Minshujin vint lui communiquer une inquiétude qui était parfaitement fondée. En effet, le souvenir de sa mort risquait d’être extrêmement difficile à vivre si elle le découvrait sur le tas, mais lui dire de but en blanc n’était peut être toujours pas la meilleure idée. Elle remercia d’un sourire l’élu du serpent et se retourna vers la jeune amnésique.

Malgré tout, prends ton temps pour réfléchir avant de me donner ton accord. Ce sera très douloureux, et il faut que tu le saches, les chances de réussites ne sont pas de 100%, même si je suis rassurée que cela ait déjà marché une fois. Certains de tes souvenirs ont également le potentiel d’être … extrêmement douloureux. Nous savons grossièrement certaines choses qui se sont produites grâce à Mako, et il faut que tu te sentes assez forte pour encaisser des vérités qui ne seront pas agréables. Ne me donne pas ta réponse tout de suite, il serait préférable que nous nous retrouvions demain matin et que tu nous dises si tu t’en sens capable. Tu n’es obligé à rien, il s’agit là de tes propres souvenirs et si tu préfère ne pas prendre le risque, nous sommes tous ici capable de le comprendre.

Elle lui adressa un sourire rassurant tout en prenant une commande à la serveuse qui avait attendus patiemment à une distance respectable qu’elle ne cesse de parler.



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous un ciel de feu   Sam 26 Nov - 13:42



Retrouvailles sous un ciel de feu
feat. Natsume Naegi et Aki Nishiie



Miho "Minzu" Nishizumi
Assise à la table

Reizei Mako
Assise à la table
A coté de Natsume

Alycea Kitasu
Debout et énervée



Repérée

On pouvait être sûr de plusieurs choses. Le soleil se levait et se couchait, le feu brûlait, l'eau mouillait, la mort tuait et la rousse au chapeau n'était pas aussi bête qu'elle pouvait parfois montrer... Certes, elle n'avait pas inventé toutes ces armes à poudres à la fois destructrices et dangereuses, et elle ne savait même pas dessiner correctement les plans d'une maison, mais elle savait au moins lier des faits et des coïncidences entre eux, ce qui lui permettait, parfois, d'avoir des théories bien trop farfelues, mais touchant de près la vérité...

Car si, depuis le début, une question demeurait en suspens, les messes basses, accepté sans aucun problème par Alycea, presque négligemment, lui indiquait qu'il y avait derrière tout cela une histoire bien plus sombre et complexe que cela apparaissait initialement... Même s'il pouvait y avoir un certain nombre de causes et de raisons qui pouvaient amenés à de telles perturbations, l'ouïe assez fine de la jeune femme lui servit, une nouvelle fois. Etait-elle trop curieuse ? Trop prudente en préférant apprendre des choses sur tous les sujets ? Peut-être un peu des deux, et son visage se montra plus sérieux en entendant les quelques mots qu'avait dit l'androgyne, mais elle ne dit rien, se contentant de faire comme si elle n'avait rien entendue... Même si cette information était... Surprenante...

Mais dans un monde comme Kosaten, où magies, illusions, dieux et envoyés divins se mélangeaient, est-ce que la mort ne pouvait-elle pas être la cause de bien des bouleversements ? Si en passant l'arme à gauche, la nommée Minzu était revenue en étant juste dépourvue de ses souvenirs... Cela impliquerait des choses, beaucoup de choses... Mais pour le moment, elle se tût...

Après tout, la Nishiie acceptait déjà de s'occuper du cas malheureux de la Nishizumi. Amnésique, peut être, mais pour encore combien de temps ? Une nuit ? Peut-être deux si les choses se passaient moins bien que prévu ? Cela ne dérangeait en tout cas pas la Kitasu, bien heureuse d'avoir rencontrée son modèle, tandis que Minzu, plus réservée et beaucoup moins sereine, s'accrocherait à elle, au seul lien qui l'avait tiré vers le haut depuis tout ce temps... Certes, ces trois personnes qu'elle venait de rencontrer n'étaient pas mauvais, mais... Disons que toute l'importance de cette discussion ne réussissait pas à la rassurer, d'autant que la druidesse reprit la parole sur le sujet, pour lui annoncer qu'elle pourrait, mais... Que ce ne serait pas certains, et surtout, pas sans douleur... Cela allait être dur, extrêmement dur pour les épaules frêles de la jeune fille, et si elle accusa dans les premiers instants un regard paniqué, elle secoua la tête de gauche à droite quelques instants, avant de se masser un instant les tempes, et de regarder son interlocutrice, qui lui conseillait pourtant d'attendre.

Je vais le faire. Depuis que... qu'aussi loin que je me souvienne, je n'ai jamais eu l'impression d'être moi même... Qu'il y avait une partie de moi qui manquait, qui... était absente... Et vous me donnez la possibilité d'être celle que je devrais être. Je ne peux pas m'en soustraire, même si cela est risqué...


Une déclaration sérieuse, presque trop, qui sortait d'elle, de son coeur. Elle n'hésitait plus... Combien de temps lui avait-il fallut pour qu'elle y soit résolue ? Quelques secondes ? Il fallait dire aussi que pendant un mois, à ne pas savoir comment elle s'appelait, à avoir un nom vide de sens... Cela l'avait décidé à aller dans cette voie... Mais en tout cas, ce fut la voix d'Alycea enthousiaste, qui tronqua le silence qui aurait put s'installer, alors qu'elle tapotait amicalement le dos de l'amnésique.

Bon choix, bon choix ! Faut tenter, pour pas avoir d'regret après !


Toutefois, elle reprit rapidement un air plus sérieux, un peu plus grave, pour regarder la Nishiie et l'androgyne, et de dire d'une voix plus posée ce qu'elle pensait de cette histoire...

J'ai pas vraiment mon mot à dire dans c't'histoire, maaaaaiiiiiisss, de ce que je sais, Minzu a les épaules solides et l'esprit ouvert... Si vous avez quelque chose d'important à lui dire, vous pouvez j'pense, même si ça doit s'faire sans moi.


En tout cas, elle soupira, avant que la serveuse n'arrive ! Une bonne occasion de se rafraichir le gosier en somme, cependant... Elle resta modérée, et ne commanda pour le moment qu'un grand verre d'eau ! Autant rester sobre pour le moment, d'autant que, malheureusement, l'alcool avait des effets assez rapides sur elle... En à peine un verre, elle était déjà bien haute, il valait donc mieux éviter, la journée n'étant pas encore assez entamée pour se permettre l'ivresse...

Mais les perturbations virent d'elles même, et sur un sujet inattendu... Alors que la discussion battait la mesure et que les commandes se faisaient, un homme, visiblement bien amoché par les nombreuses boisons qu'il avait ingurgité, passa à proximité du groupe. D'ordinaire, il n'aurait rien fait, même ivre... Il reconnaissait la Nishiie, qui l'avait surement déjà aidée, et il ne souhaitait pas la déranger... Mais un détail bien particulier le fit réagir, et c'est en prenant en main ce "détail" qu'il dit :

Tiens, c'est marrant, j'pensais pas que les gens ils avaient des queues... Enfin, pas des comme ça...


Il ne fallut pas plus de quelques instants pour qu'Alycea, la concernée, ne devienne rouge écarlate, et que, presque sanguinolent, ne mette un grand coup au niveau de la gorge de l'individu, qui tomba au sol, sonné, mais pas KO. Il était juste vraiment sur la surprise, et tout l'alcool qu'il avait ne l'aidait pas vraiment à se concentrer... Et la vue d'Alycea, énervé, pouvait l'en dissuader de tenter, même si physiquement, sa force n'était pas légendaire...

Par contre, ce qu'offrait comme vision la jeune femme, ce qui avait été l'objet de cette joute, était une queue, touffue, orangée et rougeoyante, semblant être constituée de flammes... Une queue, semblable à celle d'un animal, qui sortait du bassin de la Kitasu, qui tournait maintenant son regard vers les autres personnes, vers toute l'auberge... Un regard catastrophé, paniqué... Elle n'avait pas réussit à la dissimuler plus longtemps, à cause du fait qu'elle était trop enthousiaste avec la présence de son modèle à quelques pas...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous un ciel de feu   

Revenir en haut Aller en bas
Retrouvailles sous un ciel de feu
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Sous un ciel de guerre, le métal chante toujours juste. [Aurah-Fini]
» ô nuit belle nuiiit sous un ciel, d'Italiiie ♥
» Sous un ciel lourd comme une meringue [sp Xerxes]
» Retrouvailles sous le soleil (priape)
» Sous le beau ciel d'été (Pv Nuage de Fée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.