Partagez | .
L'odeur de la poudre
Invité Invité

-



MessageSujet: L'odeur de la poudre   Jeu 17 Nov - 14:19



L'odeur de la poudre
feat. Natsume Naegi


Isuzu Hana
Dans la rue

Akiyama Yukari
Dans la rue


D'un bouquet...

Peu de temps s'étaient écoulés depuis le terrible discours de la chancelière An sur l'urgence et l'imminence d'obtenir le soutien de la population, qui s'était déplacée massivement pour lutter contre ceux qui avaient osé mettre à mal les piliers même de la sainte république de l'est. Ces attentats, qui étaient arrivés quelques jours, presque une semaine avant l'arrivée des lycéennes de l'Ouroboros à Kansei, avaient été dévastateurs, et le bilan humain et matériel se montrait chaque jour un peu plus conséquent... Les victimes étaient déjà nombreuses, mais les soins parfois insuffisants n'étaient pas une aide, et ceux qui ne mourraient pas allaient peut-être en garder des mutilations à vie... Et être blessé, avoir un handicap permanent en ce monde... était encore moins enviable que la mort...

Mais une personne ne possédait qu'un handicap qu'à partir du moment où elle ne pouvait plus marcher en rang ou tenir une arme. Ce monde passait par le combat, et c'était lui qui dominait et dictait le quotidien des êtres... Un oeil crevé ? Handicapant théoriquement, mais ce n'était qu'une cicatrice parmi tant d'autre, et c'était pourquoi, malgré le mutisme permanent de l'Akiyama, qui réussissait maintenant à faire des phrases simples pour s'exprimer avec son amie, sans forcément devoir passer par un petit carnet et un crayon qui lui avait été fourni il y a quelques jours. Et pourtant, c'était un réel problème, et l'Isuzu se jurait chaque jour de trouver une solution à ça...

Pour le moment en tout cas, les jeunes filles profitaient d'un temps libre offert par leur supérieur, le Major Kazari, qu'elles côtoyaient chaque jour depuis qu'elles avaient été recrutées. Certes, il se montrait strict, sévère, et parfois même insensible au désespoir qui avait envahi les jeunes filles les premiers jours, mais une fois qu'elles avaient acceptées le fait de faire partie de ce groupe armé, les choses se passaient beaucoup mieux. Il surveillait les jeunes filles, évaluait leurs capacités, chaque jour, et se permettait même de leur donner des cours particuliers le soir, pour qu'elles puissent arriver sur une pente ascendante... Il avait un petit coté paternel derrière son masque d'insensibilité, mais ça, il ne le montrait jamais, à personne, même s'il était fort probable que les deux lycéennes aient réussies à briser sa concentration à plus d'une reprise.

Et même si le groupe, composé tout de même de bien des personnes (une petite dizaine environ, presque que des hommes, expérimentés etc.), ils continuaient de s’entraîner, dans l'auberge, ce qui exaspérait et terrifiait un peu le tenancier, qui ne pouvait rien dire, tant il était, après tout, payé rubis sur l'ongle... Et ce n'était pas le panzer qui était stocké dans les écurie de son échoppe qui allait le rassurer...

En tout cas, pour une fois qu'elles pouvaient se permettre de flâner un peu dans la ville, ayant même eu une petite solde et une prime pour le serment qu'elles avaient faites en acceptant la guerre et en faisant une forte impression, elles ne s'en privaient pas. La capitale du pays du serpent n'avait pas vraiment été visitée la première fois qu'elles étaient venues, mais maintenant, elles ne regrettaient pas de s'attarder ici... Même si c'était affreusement triste de se dire qu'elles auraient dût visiter cet endroit à 5, et non à seulement 2...

Mais elles ne se décourageaient pas... Elles avaient déjà pleurées, et elles pleureraient surement à d'autres moments. Actuellement, les deux s'étaient stoppées à coté d'une petite échoppe de fleur. Bien rare dans un monde aussi guerrier que Kosaten, mais les bouquets qui étaient fabriqués servaient pour les nobles, qui... Finançaient en grande partie l'armée... L'économie de guerre était totale, et chaque chose était calculée pour que les régiments soient les plus puissants possibles lors des inévitables affrontements qu'allait connaître la terre des divins et des élus... Et Hana, se rappelant immédiatement bien des souvenirs, des automatismes qu'elle avait reçus lors d'une bonne partie de son éducation via sa mère, ne put s'empêcher de s'y plonger, utilisant son sceau comme d'une autorisation pour aider le marchand en confectionnant de très beaux bouquets à l'odeur parfumé, alors que l'Akiyama était la principale testeuse des senteurs...

Mais ironiquement, c'était le marchand, pourtant professionnel et expérimenté, qui avait le plus à apprendre de la jeune fille que l'inverse...

Toutefois, alors que ce petit jeu bâtait son plein depuis presque une demi-heure, un garde, qui reconnût immédiatement les jeunes filles, arriva près de Yukari, et lui tendis un papier, en expliquant simplement qu'il était temps pour elles de faire leurs preuves, et que c'était une mission d'importance capitale... Et immédiatement, les jeunes filles, qui arrêtèrent alors de confectionner des bouquets, signalant tout de même qu'elles reviendraient surement dans la journée, purent découvrir leurs ordres...

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 877
Yens : 1631
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 101
Nombre de topic terminé: 40
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Natsume Naegi α Protecteur α

-



MessageSujet: Re: L'odeur de la poudre   Jeu 17 Nov - 15:14








L'odeur de la poudre

feat Anglerfish Team (Hana & Yukari)

Musique

Kansei était décidément une ville bien calme. Et pourtant, elle dissimulait des horreurs dans l'ombre et Natsume venait de sortir de l'une d'elles après le discours d'An. De quoi marquer un homme.

Comme à son habitude, le garçon à l'écharpe avait trouvé une auberge où séjourner dont le patron était terne et ne jurait que par l'argent. Les lits étaient inconfortables, la nourriture était immonde et l'ambiance y était pesante. Même l'auberge de vente d'esclaves de la zone volcanique était plus accueillante.

Aussi, ne pouvant pas retourner à la Plaine dans l'immédiat, il décida d'écrire une lettre à Harall et Mako, restées là-bas. Il avait eu les yeux plus gros que le ventre et s'était attendu à pouvoir directement rentrer à la Plaine pour expliquer la situation à ses protégées, mais les ordres de la nation pouvaient arriver n'importe quand.

"Salut !
Je voulais vous expliquer ce qu'il se passe. Je m'attendais à pouvoir rentrer directement mais j'ai pas le temps.
Je me suis engagé en tant que combattant de Minshu pour la guerre à venir. Pas spécialement pour la nation, c'est pour que les Fuyujins ennemis n'atteignent pas la Plaine et ne vous fassent pas de mal. C'est très important pour moi. Enfin, la guerre n'est pas pour tout de suite mais j'ai quelques trucs à régler à Kansei avant de revenir me faire baffer par Harall.
Mako : J'ai une plutôt bonne nouvelle. J'ai croisé Yukari et Hana avec le panzer sur place, elles se sont engagées aussi d'ailleurs ! Bref, prends soin de toi, je t'aime !
Harall : Désolé mais tu vas devoir reprendre le rôle de gardienne pendant quelques jours... Je te rembourserai les heures passées à travailler en gyozas, promis !
Faites attention à vous, nourrissez-vous bien, buvez bien, faites les courses régulièrement et méfiez-vous des gens louches !
A bientôt !
Natsume"


Coté Harall

La miniature reçut la lettre quelques jours plus tard. Une fois qu'elle eut fini, elle la déposa sur la commode de Mako, toujours endormie. Puis elle alla s'asseoir sur le lit de la pièce voisine, les mains tremblantes et le regard dans le vague.

"Faites attention, faites attention..." Toi fais attention espèce d'abruti... T'as intérêt à nous revenir en un seul morceau...

Retour au présent.

Natsume avait envoyé la lettre et visiblement, les dirigeants n'avaient pas chômé car c'est pile au moment ou il l'eût postée qu'un garde vint à sa rencontre lui tendre un papier. Il lui indiqua qu'il avait été choisi pour faire équipe avec Hana et Yukari car, ayant un âge proche, le petit groupe serait moins perdu. Le garçon à l'écharpe acquiesça avant de suivre le garde qui menait la marche. Au final, il l'emmena derrière l'estrade où An avait fait son discours, là où il avait postulé en somme.

Plusieurs minutes s'écoulèrent sans que personne n'arrive et enfin, des bruits de pas, ceux de trois personnes. Natsume eut un semblant d'espoir que Saori soit avec elles, étant la seule sur laquelle il n'avait aucune information depuis l'attaque de Zayro Jinn. Mais si Hana et Yukari arrivèrent comme prévu, les troisièmes bruits de pas étaient ceux d'un garde.

Natsume leur adressa un grand sourire, se doutant qu'elles ne devaient pas être au courant que Miho et Mako étaient en vie. Il avait donc deux bonnes nouvelles à leur annoncer.

Salut ! Ca faisait longtemps ! J'ai deux bonnes nouvelles et une mauvaise à vous annoncer mais on en parlera après.

Finalement, un troisième garde, semblant plus haut gradé que les deux autres arriva, s'éclaircissant la gorge. De sa voix rauque, il commença à expliquer :

Salut les bleues ! Pardon les vertes HA !

Euh, excusez-moi, je suis un garçon, au cas où...

Peu importe ! Vous allez faire votre première mission sur Kansei ! Des conneries de Fuyujins ont décidé de planquer de la poudre dans toute la ville pour tout faire péter. Vot' mission est simple : Vous localisez un dépôt d'poudre et vous stoppez les méchants bleus dedans ! Si vous revenez en vie, vous serez bienvenus dans l'armée de Minshu sinon bah... Vous crevez sur le champ de bataille HA ! Bon, vous aurez quelques gardes avec vous, on va minimiser les risques quand même !

Puis, il s'en alla, laissant les trois adolescents avec deux gardes qui leur précisèrent qu'une plus grosse troupe serait mobilisée au moment de commencer la mission. Natsume se gratta la tête avant de se tourner vers Hana et Yukari.

Héhé... On a aucun indice ou info pour commencer, va falloir chercher nous même... Ca va prendre du temps. Quoiqu'un dépôt de poudre, ça doit pas être compliqué à trouver... Déjà, ce genre de truc est jamais isolé. Il doit y avoir d'autres dépôts d'autres trucs dans la ville, on pourrait commencer par là...




守 Gardien de la Plaine 原
Natsume Naegi
Harall
Thèmes Musicaux :
Thème Principal - Joie/Quotidien - Tristesse - Ennemi - Demi-Boss - Boss Final
Harall:
 

Kakkun:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'odeur de la poudre   Jeu 17 Nov - 22:02



L'odeur de la poudre
feat. Natsume Naegi


Isuzu Hana
Dans la rue

Akiyama Yukari
Dans la rue


L'odorat aux pétales

Lycéennes... Elles n'étaient pas femme d'action, bien au contraire, ne maitrisant qu'à peine les bases du combat, de la stratégie et de la violence, mais pourtant, voilà qu'aujourd'hui, elles étaient apparentées à maitresses de guerre... Un ordre, simple, très simple... Celui de trouver et de sécuriser un stock conséquent de poudre, en éliminant bien entendu toute trace d'opposition qui oserait se lever face à elles... Bref, des fous, des inconscients et des suicidaires, des êtres qui ne seraient même pas capable de comprendre qui n'y avaient plus d'espoir pour eux... Des êtres qui devraient rester en retrait et qui seraient dans tous les cas des poids pour les forces de Minhsu... Il valait donc mieux qu'ils soient sommairement exécutés. Il n'y avait pas de place aux doutes et aux regrets... Il fallait être ferme, dur et intransigeant... C'était ainsi que l'on devenait fort... Et c'était les forts qui régnaient en ce monde...

Pour ne pas être dévoré, pour ne pas mourir, pour ne pas succomber en étant la proie, il fallait être le prédateur...

En tout cas, bien évidement qu'elles acceptèrent, fronçant les sourcils pour paraître moins candide qu'elles pouvaient donner l'impression. Elles étaient déterminées, et si c'était par de telles missions que devrait commencer la longue et difficile vengeance qu'elles allaient avoir, ce serait ainsi. Qu'importe ce qu'il y aurait face à elles, il n'y avait de place pour l'hésitation. Tuer ou être tué n'avait jamais été aussi vrai... Et devant l'entrain des jeunes filles, qui paraissait bien étrange à la vue du très faible gabarit qu'elles abordaient (fort heureusement, elle avait un panzer pour paraître plus sérieuses, et dans une moindre mesure, des armes à feu hautement mortelles à cause de l'avancée technologique sous l'épaule...

Mais peut-être encore plus que les natifs, les jeunes filles vouaient une haine viscérale envers tout signe de la nation du Nord, de la nation de cet être qui... aurait dût trouver la mort il y a maintenant très longtemps... Qui n'aurait même pas dût survivre un mois sur Kosaten... Mais bon, passons. Elles avaient été conduites sur la place, un peu familière maintenant, où la chancelière avait fait son discours. Quelques gardes semblaient attendre ainsi qu'une personne de plus... Si cela avait été qu'une personne parmi tant d'autres, les jeunes filles l'auraient mal prit, jugeant cette personne comme un frein à ce test qui allait permettre aux jeunes filles d'être reconnues comme étant sérieuses, mais... Cette troisième personne, qui allait compléter le groupe, n'était pas n'importe qui...

En effet, il ne fallut pas longtemps aux lycéennes pour reconnaître un visage et une allure familière ! Celle de l'androgyne, qu'elles avaient rencontrées à Chikaï ! Oh, elles auraient bien discutées des heures entières avec lui, le serrant dans leurs bras conjoints et passer un moment agréable avec lui, mais... Avec lui revenait des souvenirs encore trop douloureux, ceux de leurs amies, qui... Avaient été lâchement assassinées... Peut-être n'était-il pas au courant ? C'était plus que probable... Mais il était l'une des rares personnes élue en qui les jeunes filles avaient confiance, avec la druidesse nommée Nishiie...

En effet, même si au final, elle en avait eu un souvenir plutôt bon, les jeunes filles étaient devenues assez méfiantes concernant un nombre tout de même grand de leurs rencontres... Natsu Dragnir, alias le pyromancien qu'elles avaient rencontrées le premier jour... Sakura, la femme qui les avait soignées dans le désert... Zoro, l'épéiste assez aggressif dont elles avaient fait connaissances... Ces personnes là étaient passées de sympathiques ou neutre à la méfiance, et tout cela à cause du traumatisme qu'avait causé le colosse de Fuyu...

Et puis, elles étaient en public, et c'était le sérieux et la capacité de mettre à bien une mission qui allait être jugée, pas ce qu'elles allaient pouvoir dire autour d'une boisson chaude... Mais cela n'empêcha pas les jeunes filles de lui sourire. Si Yukari ne put rajouter qu'un signe de tête, Hana prit tout de même la parole, pour le saluer.

Natsume, je suis contente de te revoir. Nous discuterons après cette mission, veux-tu ?

En tout cas, il semblait être du même avis qu'elles, précisant qu'il avait des nouvelles à lui apporter... Malheureusement, elles en avaient aussi... Mais... Cela risquait de couper tout l'entrain et la joie de l'androgyne, qui était reconnaissable pour ça... Toutefois, elles lui devaient la vérité... Après tout, les sentiments qu'ils avaient put éprouver envers la Reizei n'étaient plus à prouver... Et tout cela était trop malheureux à annoncer...

Puis, un troisième garde arriva, un peu plus gradé que les deux autres, les lycéennes ayant appris à reconnaître les emblèmes et les grades d'un coup d'œil... Cela pouvait être très pratique, pour éviter de parler familièrement à un supérieur hiérarchique... Et ce fut en tout cas un briefing des plus pathétiques auquel elles eurent droit. Rien, pas d'indice, pas de piste. Les forces de Minshu s'attendaient à ce que le dépôt soit totalement visible... Ou alors, ils donnaient une mission volontairement trop difficile pour pouvoir avoir le luxe de rabaisser les élus... C'était possible, seulement... L'Isuzu avait ce qu'on pouvait appeler comme étant... Du flair.

En effet, pendant toute son enfance, à pratiquer la composition floral, son odorat s'était grandement affuté, si bien que, lors du premier cours de Panzerfarhen, à Oarai, la jeune fille avait put repérer l'épave d'un blindé au beau milieu d'une forêt... Alors la poudre, qui était naturellement odorante... N'allait pas être une difficulté trop grande pour la jeune fille. Et en effet, en a peine quelques minutes, alors qu'elle se dirigeait un peu aléatoirement, dans le but d'arpenter une grande zone, elle trouva une piste, et informa le reste du groupe presque immédiatement :

Je tiens quelque chose. De la poudre, en quantité. Est-ce que vous pouvez me dire si un arsenal officiel se trouve dans les environs ?

Les deux gardes se regardèrent, et firent un simple non de la tête... Ils étaient là en tant qu'observateur, en tant que bras, mais pas en tant que tête pensante... Il restait juste à savoir s'ils ne savaient pas si un arsenal militaire se trouvait ici, ce qui transformerait cette trace en normale, ou si bien... Ces gardes, qui semblaient à vrai dire assez nerveux, jouaient franc-jeu avec le groupe...


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 877
Yens : 1631
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 101
Nombre de topic terminé: 40
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Natsume Naegi α Protecteur α

-



MessageSujet: Re: L'odeur de la poudre   Jeu 17 Nov - 22:52








L'odeur de la poudre

feat Anglerfish Team (Hana & Yukari)

Si, à priori, aucun indice ne permettait de trouver de dépôt de poudre, c'était sans compter Hana qui semblait avoir un sacré flair. Elle put sentir la poudre environnante, ce qui fût confirmé par les gardes, il n'y avait aucun entrepôt d'armes à proximité. Cependant l'odeur pouvait venir de n'importe où et l'objectif était de connaître la provenance de l'odeur. Il fallait déjà partir du principe que la poudre était au sol et il y avait un très bon moyen de l'identifier.

Natsume érigea Erimaki en grande bande de tissu à la verticale avant de l'abattre doucement au sol. Quand il la releva, la face au sol n'avait que très peu de poudre qui avait dû se coller à l'écharpe. Il recommença donc l'opération en enlevant à chaque fois la poudre pour voir là où il y en avait le plus. La direction la plus poudrée semblait être vers un ensemble de bâtiments dans lesquels trouver des dépôts ne serait pas étonnant. Le garçon à l'écharpe enleva toute la poudre d'Erimaki avant de pointer cette direction du doigt.

On devrait commencer par là-bas, la trace de poudre y est plus forte. Si j'ai bon, l'odeur que sentira Hana sera plus forte. Dites les gardes, vous êtes SÛRS qu'il n'y a pas de dépôt d'arme dans le coin ?

Ceux à quoi les deux gardes hochèrent la tête, semblant sûrs d'eux. Natsume mena donc la marche, suivi d'Hana, Yukari, et trois gardes de plus s'étant rajoutés à l'appel entre temps. Une fois arrivés en plein milieu des bâtiments, l'objectif était d'identifier ce qui pourrait s'apparenter à un entrepôt, peut-être en s'élevant.

Je vais prendre de la hauteur pour observer la zone.

Annonça Natsume avant de faire monter les deux extrémités d'Erimaki pour s'accrocher sur un toit. Puis rapidement, il atteignit le sommet, observant les divers bâtiments de son point de vue. Il n'y avait quelques habitations mais tout au fond de la zone se trouvait un grand entrepôt semblant totalement vide de loin.

Finalement, le garçon à l'écharpe redescendit comme il était monté pour prévenir de ce qu'il avait vu.

Par là-bas, y a un genre d'entrepôt. C'est peut-être ce qu'on cherche mais je trouve ça assez voyant pour un truc censé être secret.

Natsume n'avait en rien l'habitude de ce genre d'opérations mais sa légère expérience des jeux d'infiltration lui disait que même en étant très bête, utiliser ce genre d'entrepôt pour planquer des explosifs était totalement incohérent et illogique. Mieux valait cacher ça dans des infrastructures publiques ou personne n'irait les chercher.

Natsume n'avait pas réfléchi au sort des Fuyujins concernés. Tués, emprisonnés, peu importait à vrai dire. Il se contentait d'effectuer les ordres qu'on lui donnait, il se renseignerait sur la suite des événements une fois le tout terminé.

Dans tous les cas, ses vêtements étaient bien plus voyants que ceux des deux lycéennes, il se plaça donc derrière elles, si jamais la discrétion s'imposait et il se préparait à réagir en cas d'attaque.

Aux correcteurs:
 




守 Gardien de la Plaine 原
Natsume Naegi
Harall
Thèmes Musicaux :
Thème Principal - Joie/Quotidien - Tristesse - Ennemi - Demi-Boss - Boss Final
Harall:
 

Kakkun:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'odeur de la poudre   Sam 19 Nov - 14:15



L'odeur de la poudre
feat. Natsume Naegi


Isuzu Hana
Dans la rue

Akiyama Yukari
Dans la rue


Nervosité d'une trahison

Comme elles pouvaient s'y attendre de la part de l'androgyne, les jeunes filles ne furent pas surprise de le voir prendre des initiatives pour pouvoir trouver avec plus de précision l'endroit où était stocké la poudre. Après tout, la ville jouait et rejouait à travers un nombre très conséquent d'effluves, qui pouvaient avoir énormément de causes... Mais, heureusement, l'odeur de la poudre faisait partie de celle qu'Hana avait le plus l'habitude de sentir, étant donné qu'elle était la tireuse du blindé. Bon, le panzer sentait aussi le fer, la rouille et l'essence, et parfois le renfermé, mais c'était un charme intemporel... C'était tout du moins ce qu'assurait l'Akiyama...

Mais bref, utilisant son écharpe pour essayer de récupérer des petits fragments de poudres qui s'accrochaient au bout de tissu, il parvint, malgré le fait que ces résidus avaient put être déplacés par le vent ou les pas des nombreuses personnes qui arpentaient la cité, bien que plus calme que celle que les jeunes filles avaient put visitées précédemment, à trouver une piste... Des traces, en grande quantité, qui allaient permettre au groupe de se rapprocher encore plus du lieu de stockage... Et le fait que les gardes niaient l'existence d'un arsenal indiquait qu'elles semblaient avoir une bonne piste... Mais à la vue du grand entrepôt, qu'avait indiqué juste avant l'androgyne... Les pensées divergèrent...

En effet, c'était un lieu de stockage, qui contenait suffisamment de place pour dissimuler suffisamment de poudre au milieu de tout... Et l'odeur omniprésente que sentait l'Isuzu confirmait cela. Il y avait ici de la poudre en quantité, et le fait que ce soit un entrepôt permettait aux ennemis de la République de faire leurs activités en dissimulant leurs méfaits à travers un mélange indescriptible de saveurs, de bruits et d'odeur... Autrement dit, il se pouvait bien qu'elle touche au but...

Toutefois, comme l'avait dit Natsume, il était en effet peu probable qu'ils aient put agir sans même avoir été repérés par des marchands ou des gardes, l'endroit semblant être plutôt fréquentés pour le commerce... A moins qu'ils ne disposent d'un petit endroit annexe, juste à coté de l'entrepôt... Une dissimulation très astucieuse, puisqu'il faudrait vérifier toutes les maisons à proximité de l'entrepôt...

Mais le plus intriguant était bel et bien le visage très tendu des gardes. Plus le groupe d'élu s'avançait vers ces lieux, plus ils semblaient soucieux, lançant des regards inquiets l'un vers l'autres, furetant dans de nombreuses directions... Il ne fallait pas plus de signe pour que les jeunes filles décident de se méfier tout de même de ces hommes... Après tout, introduire les ingrédients nécessaires pour faire la poudre au beau milieu d'une capitale, avoir le lieu et le matériel pour la créer... Et en restant totalement inconnu... Cela méritait une enquête pour savoir si une négligence n'avait pas été commise, ou si pire, certains d'entre eux ne s'étaient pas laissés tentés par le dieu dragon...

Si elles avaient eu la possibilité, elles auraient demandés immédiatement à ces gardes de partir, de laisser les élus du dieu serpent agir en solitaire, mais c'était la seule manière qu'elles avaient pour intégrer les rangs de l'armée régulière par la grande porte ! Si elles entraient, c'était pour leurs capacités, pour ce qu'elles avaient appris, pour leurs compétences et pour cet équipement rare qui était leur... Pas pour une simple marque sur leurs corps, qui pourtant était si importante en ce monde... Etre invoquée par un autre dieu et devoir servir un autre pays ? Ce n'était pas envisageable, plus maintenant, et elles auraient préférés mettre fin à leurs jours plutôt que d'être les esclaves d'un dragon dont les jours étaient comptés...

Je peux l'assurer. Il y a de la poudre dans les environs. Je pense qu'elle se trouve soit dans une maison à proximité, soit dans un petit bâtiment relié à l'entrepôt. Il va peut-être falloir tous les explorer, mais...


La jeune fille réfléchit un instant... S'ils avaient de la poudre, et qu'ils savaient que leurs ennemis étaient à leurs poursuites pour essayer de rendre justice... Il était probable qu'ils se soient retranchés, ou qu'ils essayent de mettre leurs dernières formes dans une ultime explosion... Grosso modo, si les élus étaient repérés, les minutes seraient comptées car ils tenteraient surement de faire exploser le coin ou l'entrepôt... Et il fallait les stopper avant qu'ils puissent trouver le moyen de faire un carnage... C'était leurs missions, et elles comptaient bien mettre à bien cette tâche.

Il va falloir se montrer prudent. S'ils apprennent que nous sommes ici, juste à coté de là où ils stockent leur poudre, alors ils pourraient se montrer beaucoup plus dangereux... Il faudrait essayer de trouver une cave ou une cour intérieure, un endroit à l'abri des regards et suffisamment grand, qui soit juste à coté de l'entrepôt. Une idée ?


Dans tous les cas, la nervosité apparente des gardes indiquaient qu'ils touchaient au but, mais aussi que, dans les prochaines secondes, ils allaient agir... 

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 877
Yens : 1631
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 101
Nombre de topic terminé: 40
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Natsume Naegi α Protecteur α

-



MessageSujet: Re: L'odeur de la poudre   Dim 20 Nov - 16:34








L'odeur de la poudre

feat Anglerfish Team (Hana & Yukari)

Deux des gardes, bien que sûrs d'eux sur le fait qu'il n'y avait aucun entrepôt dans le coin, semblaient stressés en s'approchant, et Hana et Yukari l'avaient clairement remarqué. Mais elles évitaient d'en parler. Et plus Natsume observait les deux gardes, plus il se méfiait mais il fallait éviter d'en parler pour le moment. Si ces deux énergumènes étaient des traîtres de Minshu, mieux valait les surveiller et voir comment ils agissaient. De plus, ils seraient un parfait indice de l'approche du dépôt de poudre.

Hana demanda donc si quelqu'un avait une idée de progression. Etrangement, Yukari ne répondit pas et de manière générale, elle n'avait pas dit un mot depuis le début et ça, Natsume venait de le remarquer. Mais ce n'était pas le moment. Il fallait faire des recherches et il était temps de jouer à chaud-froid avec les gardes. Il adressa un sourire à Hana en hochant la tête avec un air malicieux.

Mmmmmh... On va commencer à gauche... Non ! A droite !

Natsume effectuait des amples déplacements en observant attentivement de ses yeux mi-clos les gardes et il remarqua qu'ils réagissaient plus quand il allait vers la droite. Il décida donc d'opter pour aller à droite, se retenant de rire en voyant les deux gardes suer à grosses gouttes. Il continua donc sa route vérifiant qu'ils ne réagissaient pas à l'approche de certains bâtiments avant d'arriver à une autre intersection. Il alla donc à droite, puis à gauche, puis à droite, puis à gauche et les gardes paniquaient en le voyant aller à gauche. Le garçon à l'écharpe décida donc de continuer à gauche.

Cette fois, il atteignit un cul de sac dont les bâtiments de disposaient que de deux portes, une à droite... et une à gauche. Il dirigea sa main vers celle de gauche, aucune réaction des gardes. Et quand il approcha sa main de la poignée de la porte de gauche, l'un des gardes commença à paniquer et il tendit la main comme pour arrêter le garçon à l'écharpe.

Oui ? Qu'est-ce qu'il y a ?

Le garde secoua la tête pour dire que tout allait bien mais son regard disait le contraire.

Hana, je pense que c'est ici, tu pourrais me le confirmer avec l'odeur s'il te plaît ? On sait jamais ce qu'on peut trouver de l'autre côté.




守 Gardien de la Plaine 原
Natsume Naegi
Harall
Thèmes Musicaux :
Thème Principal - Joie/Quotidien - Tristesse - Ennemi - Demi-Boss - Boss Final
Harall:
 

Kakkun:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'odeur de la poudre   Dim 20 Nov - 18:54



L'odeur de la poudre
feat. Natsume Naegi


Isuzu Hana
Dans la rue

Akiyama Yukari
Dans la rue


Trahisons enflammées

Un jeu ? Tout cela était bien trop sérieux pour en être un... Et pourtant, ce fut bien par un astucieux stratagème que l'androgyne trouva la réponse à la grande question qui préoccupait bien des esprits : Où se trouvait les stocks de poudres ? Elle avait été fabriquée sur place, et elle allait probablement servir de nouveau, d'où l'urgence de la situation... Mais néanmoins, l'androgyne eu une curieuse manière d'aborder le problème... En effet, il eu l'intelligence de se jouer des gardes, qui ne virent rien venir... Curieuse, mais intelligente... Car s'ils tentaient de protester verbalement, les gardes qui semblaient eux plus à même d'être honnêtes risquaient de se douter de quelque chose... La possibilité que certains soient corrompus devait être dans toutes les têtes...

La seule manière qu'ils auraient eue aurait été de n'exprimer aucune émotion, mais à cause de la tension immense qu'ils subissaient actuellement, ils ne pouvaient y arriver... Après tout, ils risquaient de passer de garde à traître, ce qui, à vrai dire, était une grande et cruelle chute sociale... Sauf si elle était méritée, comme c'était le cas ici... Et les traîtres étaient probablement les personnes qui méritaient le moins la clémence... Il fallait croire qu'en bourreau ou en juge, les membres de l'Ouroboros avaient une manière très active de faire régner la justice, bien souvent par la peine capitale... Mais bon, qui regretterais un traître ? Personne.

En tout cas, une fois que le groupe fut amené aux cotés de ce qui semblait être la planque des poudriers, tout du moins selon ce que traduisaient les expressions et mimiques faciales des deux traîtres inavoués, l'Isuzu fit un signe de tête, affichant un grand sourire, avant de s'imprégner de l'odeur de la poignée... Des gens, plusieurs passaient régulièrement par cet endroit... Et, bien évidement, cela empestait la poudre à plein nez... Elle répondit en tout cas directement, surveillant tout de même les deux gardes à la loyauté douteuse... Même si, bien évidement, douteuse ne suffisait plus pour qualifier à quel point ils étaient empêtrés dans cette affaire :

En effet, cet endroit empeste la poudre. Je ne pourrais pas te dire où précisément, mais... Nous sommes sur la bonne piste, je le ressens...


La jeune fille marqua une petite pause, avant de lancer un simple regard à Natsume et à Yukari... Un regard qui signifiait tout, qui signifiait qu'il était temps de passer à l'acte, et qu'il était temps d'arrêter d'être gentilles et innocentes... Il était temps que justice soit faite, et c'est en prenant leurs armes en mains que les jeunes filles braquèrent les gardes, pendant que l'Isuzu expliquait :

Et je suis sûr que ces deux hommes sont près à nous le confirmer, n'est-ce-pas ? Stoppez votre tromperie ici, nous ne sommes pas dupes que vous êtes en partie responsable des attentats ! Posez vos armes, et à genou, à moins que vous pensiez être de taille face à trois de vos confrères et trois élus ?!


En tout cas, les trois autres gardes eux, mirent un peu plus de temps à dégainer et à menacer leurs confrères. Certes, ils étaient sous la surprise, mais cela se voyait sur eux qu'ils étaient coupable... Et que pouvaient-ils faire face aux paroles presque sacrés d'élus de leur dieu ? Les remettre en question, alors que les choisis de Manshe étaient en mission pour le compte de la république ? N'était-ce pas faire preuve d'insubordination ? En tout cas, il ne fallut pas longtemps à l'Isuzu pour donner des ordres supplémentaires...

Vous êtes responsable de trahison envers la république de Minshu ! Rendez-vous, et vous aurez le droit à un procès qui statuera sur votre sort, où vous pourrez vous défendre et expliquer les raisons des vos actes... A moins que vous ne préfériez la peine capitale immédiatement !


L'Isuzu était on ne peut plus sérieuse. Son fusil, pointé vers la gorge du traître, était prêt à propulser avec force le projectile de métal dans la gorge de l'individu... Mais, "heureusement", ils levèrent les mains en s'agenouillant, indiquant très clairement qu'ils ne comptaient pas résister... Dommage... En tout cas, les gardes loyaux s'occupèrent de nouer leurs mains, pendant que l'Isuzu, satisfaite, déclarait à leur encontre,  avant qu'ils ne soient assommés d'un grand coup de pommeau au niveau du front :

Je me demande ce que vous pourrez expliquer aux familles des défunts pour justifier vos actes, pour justifier toutes ces pertes Minshujins... Ne vous attendez pas à de la clémence.


Puis, le plus dur commençait... Il s'agissait après tout de prendre d'assaut une maison, sans avoir connaissance des lieux, ni du nombre ou de l'équipement des adversaires Fuyujins qui se trouvaient à l'intérieur... En clair, quelque chose de risqué, chose à laquelle Hana réagit en demandant à l'un des gardes d'aller demander le soutien de quelques patrouilles, pour être sûr que justice soit rendue à ces hérétiques...

Mais alors que le garde était absent, et qu'ils n'étaient plus que 5 à attendre devant la batisse, l'ouverture brusque de la porte par un homme de fort gabarit, portant à ceinture plusieurs petits tubes emballés, qu'il cacha en sortant sous un manteau, ruina l'attente, puisque la vue des gardes et des élus de Manshe, en arme qui attendaient sur le seuil de sa porte était très clair... L'endroit était compromis !

Mais alors qu'il commençait à vouloir sortir sa lame, l'Akiyama réagit immédiatement, en ouvrant le feu sur lui, en prenant le soin de reculer... Toutefois, l'individu, qui portait de la poudre sur lui, s'enflamma très rapidement, hurlant à l'agonie en devenant en à peine quelques seconde une torche humaine, avant que les explosifs, à moitiés consumés, ne l'achève, projetant du sang dans la ruelle. C'était des petites charges, dont le but était d'empêcher toute capture... Mais en criant, il avait signalé à ses camarades qu'il y avait un problème !

Nous n'avons pas le choix, au combat !


Si Hana était devenu une véritable fanatique, il fallut plusieurs secondes à Yukari pour reprendre le contrôle sur sa personne, alors qu'une personne venait de mourir par sa faute avant de rejoindre son amie, pour pénétrer dans la batisse...

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 877
Yens : 1631
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 101
Nombre de topic terminé: 40
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Natsume Naegi α Protecteur α

-



MessageSujet: Re: L'odeur de la poudre   Dim 20 Nov - 22:18








L'odeur de la poudre

feat Anglerfish Team

A partir de là, tout s'enchaîna très vite. Le fait que Natsume aie trouvé la planque de poudre avait fait s'exciter Hana qui commença à engueuler les deux traitres durant quelques minutes suites auxquelles un garde partit chercher du VRAI renfort.

Musique

Quelques minutes plus tard, la porte s'ouvrit brutalement, forçant Natsume à reculer. Un adversaire semblant redoutable, cependant, Yukari lui tira dessus avant qu'il aie pu faire quoique ce soit, le faisant paniquer et enfin brûler. Après quelques hauts-le-coeur de Natsume et un ordre direct d'Hana, le garçon à l'écharpe s'énerva.

Hana ! Yukari ! Vous vous calmez ! Faut rester méthodique ! Pas foncer dans le tas comme des bourrins ! Un tir de travers et vous faites tout péter pigé ?! Vous, les deux gardes ! Vous prenez leurs armes aux traîtres et vous les donnez à Hana et Yukari ! Moi, je rentre et j'essaye de sécuriser la poudre en mettant au tapis un maximum d'ennemis ! Les filles ! Une fois que vous avez vos armes, vous me rejoignez à l'intérieur et vous immobilisez les ennemis en attaquant leurs jambes, ça les mettra à terre et nous facilitera la tâche ! Pendant ce temps, les gardes, vous ficelez les deux traîtres et vous nous rejoignez pour nous aider !

Un plan effectué dans l'improvisation totale par un Natsume qui était de temps en temps frappé de la logique d'un chef de guerre. Ca arrivait rarement, il fallait en profiter, le garçon à l'écharpe ne sortait pas tout ça de nulle part. C'était déjà arrivé avec Akemi lorsqu'elle, Natsume et Harall pesaient le pour et le contre sur la décision de faire brûler une auberge de vente d'esclaves.

A peine eut-il terminé d'évoquer son plan que Natsume rentra en changeant Erimaki en bouclier de façon à parer une embuscade. Et évidemment, un Fuyujin se jeta sur lui avec une masse, heureusement bloquée par le Eri-Shield. Une fois cela fait, Natsume changea Erimaki en chakrams avant de reculer et de les lancer sur les jambes de l'ennemi qui l'avait embusqué qui tomba au sol.

Des dizaines de sacs de poudre se trouvaient au fond de la pièce et ils étaient défendus par 7 Fuyujins, dont un mis à terre par Natsume. A l'extérieur, l'un des gardes était en train de ligoter les traîtres tandis l'autre envoyait leurs armes à Hana et Yukari. Une fois cela fait, il fonça rejoindre Natsume à l'intérieur.

Fais gaffe, ils sont beaucoup et les sacs de poudre sont au fond.

Le garde commença enfin l'assaut, visant, comme demandé par Natsume, les jambes et réussissant à mettre à terre 2 Fuyujins qui n'étaient pas armés. Il leur transperçait cependant le ventre juste après. Pendant ce temps, le garçon à l'écharpe profitait de la diversion pour entourer les sacs de poudre avec Erimaki, de façon à éviter les impacts. En attendant, il prenait une épée tenue par l'ennemi qu'il avait mis au sol pour se défendre de trois Fuyujins le coinçant dos contre sacs, le frappant à de multiples reprises, créant une certaine quantité de bleus et de bosses, ainsi que des entailles assez profondes.

La poudre était sécurisée, les deux gardes se défendaient comme ils pouvaient, il ne manquait qu'Hana et Yukari pour en finir.




守 Gardien de la Plaine 原
Natsume Naegi
Harall
Thèmes Musicaux :
Thème Principal - Joie/Quotidien - Tristesse - Ennemi - Demi-Boss - Boss Final
Harall:
 

Kakkun:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'odeur de la poudre   Dim 20 Nov - 23:45



L'odeur de la poudre
feat. Natsume Naegi


Isuzu Hana
Dans la rue, au sol et blessée

Akiyama Yukari
Dans la rue, au sol et blessée


Oh la belle rouge...

La mort, assez spectaculaire et possiblement traumatisante de cet homme qui aurait connu un destin probablement pire encore que celui qu'il avait connu en ce jour... Entre mourir calciné par ses créations, par ce qu'il avait utilisé pour faire un grand nombre de victime, et avoir une peine décidé par le dirigeant lui-même après avoir été torturé pendant des mois pour des renseignements qu'ils ne connaissaient probablement pas... Bon, il n'avait pas eu le choix, l'Akiyama ayant réagit directement pas instinct, sous la menace d'un homme qui voulait lui faire du mal, qui voulait la blesser, la tuer... Et à cause de cette réaction, l'androgyne commençait à crier sur les lycéennes !

Mais savait-il que les jeunes filles savaient très bien ce qu'elles faisaient ?! Ce pourquoi elles étaient ici ?! Elles n'étaient plus les gentilles et innocentes camarades qu'il avait rencontrés à Chikaï, les jeunes serveuses improvisées qui s'occupait en discutant, en cuisinant, en faisait le ménage... Ces jeunes filles dont les rares objectifs étaient de quitter ce monde, toutes ensembles, en restant unies de bout en bout... Mais tous cela avait été balayé en à peine quelques minutes, dans une forêt pas si lointaine...

Ainsi, il souhaitait prendre la tête des opérations, il souhaitait diriger, pour essayer de faire appliquer des choses qui étaient totalement évidentes aux yeux des jeunes filles... Oui, elles savaient que la poudre, instable, allait s'enflammée si elle tirait dessus avec leurs armes, et en s'enflammant, à cause de la quantité très grande et confinée, l'explosion serait un risque énorme, qui pourrait balayer une bonne partie de l'endroit, et donc multiplier les victimes. Elles savaient que c'était ce qu'elles devaient éviter à tout prix, et elles n'avaient pas besoin d'un rappel... La mission était claire : Trouver et traquer les responsables.

En tout cas, les gardes, plutôt surpris par cette nouvelle, par ce plan des plus improvisés, n'eurent pas à contester, et s'occupèrent bien rapidement de nouer à nouveau leurs anciens collègues, pendant que le second s'occupa de tendre aux jeunes filles les armes, avant de suivre l'élu à l'écharpe dans le combat, pour s'adonner à un massacre vengeur... Il y avait eu tant de mort, tant de victimes, tant de larmes et tant de sang, que Fuyu devait payer pour cela ! Ils devaient mourir, et c'était pourquoi il n'épargna pas ces individus, les empalant avec force et rage...

Et les jeunes filles dans cette histoire ? Elles n'avaient à vrai dire même pas pris la peine de ramasser les armes, et s'occupaient dans un premier temps et de manière active de sécuriser avec leurs armes les autres pièces de l'habitat, avant de rejoindre l'androgyne et l'un des gardes dans le combat face aux chiens de Fuyu, toujours armés de leurs fusils... Tirer était un risque, mais elles avaient un avantage... Un couteau, placé à l'extrémité, remplissant parfaitement le rôle de baïonnette... Et puis, c'étaient ainsi qu'elles apprenaient à se battre au camp de l'Ouroboros ! Elles étaient bien plus à l'aise avec leurs armes qu'avec ce qui était pourtant bien plus classique en ce monde...

Arrivant directement dans la pièce, en prenant soin d'écarter l'arme de celui qui était à terre, les jeunes filles se jetèrent presque à corps perdu dans la bataille. Il s'agissait après de 5 individus contre 4, l'écart numérique étant encore assez minime... Mais surtout, du coté des vaillant défenseurs de la république, il y avait la puissance, la vaillance, l'équipement et l'effet de surprise... Enfin, le garde était considérablement entrainé, et pouvait jouter avec deux adversaires, armés juste de poignards, pendant que les élus allaient devoir combattre des hommes armés et dangereux... Si l'androgyne avait son écharpe animée pour se défendre, et avait surement plus d'un tour dans son sac, les deux lycéennes restaient encore en phase d'apprentissage, et... C'était à vrai dire la première fois qu'elles combattaient ainsi en ayant le risque de réellement mourir... Puisque la rencontre avec Jinn n'avait été qu'un massacre...

Si leurs adversaires étaient armés d'épées courtes, une arme bien maniable en intérieur, cela laissait tout de même l'avantage de l'allonge aux jeunes filles, qui s'empressèrent de donner des coups d'estocs, en visant au maximum le haut du torse. Il fallait qu'elles soient mortelles, il fallait qu'elles soient implacables, qu'elles fassent payer à ces hommes tout le malheur de Minshu ! Mais leurs adversaires n'étaient pas des amateurs, et savaient se défendre convenablement, ce qui faisait que les affrontements continuaient, sans réels avantages, jusqu'à ce que le second garde ne rapplique, et que le premier réussisse à blesser suffisamment ses adversaires...

Et à cet instant, tout s'enchaina bien vite...

Réussissant à placer son couteau dans la gorge d'un des adversaires, qui devait parer l'attaque d'un garde, l'Isuzu permit ainsi à son camp d'obtenir une victoire assurée... Mais c'est alors qu'elle remarqua que l'un des hommes qui avait été transpercé au début du combat n'était pas vraiment achevé, et qu'il avait réussi, à l'aide d'une pierre à silex, à faire quelques étincelles... Qui, habituellement anodines, étaient les causes principales de ce qui allait se produire ici... La poudre commençait déjà à s'enflammer, vite, bien vite, et l'androgyne, même s'il avait crié sur les lycéennes juste avant, restait une des rares personnes en qui les jeunes filles avaient confiance en ce monde...

Yukari ! Natsume ! Tout le monde ! Courrez !

Elle avait hurlé ça, à travers la pièce, en saisissant la main de l'androgyne, pendant que l'Akiyama, elle aussi au courant maintenant, aidait du mieux qu'elle pouvait son amie à fuir aussi... Mais c'était trop tard, l'explosion de la poudre, bien que partielle dût à la source des flammes souffla la maison dans une gigantesque boule de feu de d'énergie...

Et les jeunes filles étaient dehors, dans la rue, dans un état préoccupant, mais pas grave... Elles souffraient de plusieurs brûlures et autres entailles, mais elles étaient vivantes, et mieux que cela, elles étaient conscientes, mais gravement sonnées, l'une à coté de l'autre...

Mais où était l'androgyne ?

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 877
Yens : 1631
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 101
Nombre de topic terminé: 40
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Natsume Naegi α Protecteur α

-



MessageSujet: Re: L'odeur de la poudre   Lun 21 Nov - 0:23








L'odeur de la poudre

feat Anglerfish Team

Enfin Hana et Yukari étaient arrivée pour prêter main forte à Natsume et aux gardes, se défendant plutôt bien et permettant au garçon à l'écharpe de souffler et de concentrer d'avantage ses attaques, réussissant même à tuer l'un de ses assaillants d'un coup bien placé dans le coeur.

Et à partir de là, tout prit une tournure démesurée, une étincelle et quelques sacs de poudres et Natsume se fit tirer par Hana. Mais trop tard, un grand boum retentit. La poudre avait fait exploser le bâtiment. Durant l'escapade, le garçon à l'écharpe avait malheureusement lâché la main de l'Isuzu et était tombé au sol. Tout d'un coup, il cessa de voir, tout était noir, plus rien.

Et enfin, il rouvrit les yeux, était-il mort ? Non, il pouvait bouger, mais plus difficilement, son corps était lourd et enfin, une fois que sa vue fût claire, il remarqua les bandelettes bleues partout sur lui. Il était totalement enroulé dans Erimaki mais il pouvait bouger. Il se leva lourdement. Il était dans la rue, il avait été éjecté, il avait mal, il était perdu. Son écharpe se déroula enfin de lui-même. Il titubait. Hana, Yukari, les gardes, où étaient-ils ? Le garçon à l'écharpe commença à marcher, cherchant désespéramment les deux jeunes filles et pile à l'opposé de sa position, il les trouva, dans un état grave.

Il s'agenouilla face à elles et les agrippa à ses épaules. Il devait les amener quelque part, qu'elles se fassent soigner. Mais la vue de Natsume était trop trouble, ses mouvements trop aléatoires, son esprit trop embrumé, si bien que se lever s'avérait impossible pour lui avec les deux lycéennes sur les épaules.

Merde... Et après c'est moi qui me permet de donner des ordres... Je suis pitoyable...

Et c'est après avoir formulé ça qu'il sentit quelque chose remonter le long de sa gorge, jusqu'à sa bouche et enfin sur le sol : Du sang, il crachait du sang, abondamment et il ne savait même pas quelle blessure provoquait cette réaction. Peu importait, il devait amener Hana et Yukari loin, elles devaient être soignées. Il arriva enfin à se relever, crachant encore plus de sang et transportant tant bien que mal les deux lycéennes hors de cette rue dans laquelle le désastre était arrivé. Mais ce n'était plus possible, sa vision était opaque et finalement, il tomba sur le sol.

Enfin, les renforts appelés par le garde arrivèrent, certains alliés s'occupaient des traîtres et d'autres de transporter les trois adolescents ailleurs. Pour une première mission, ce fût un sacré fiasco.

Natsume se réveilla dans un lit, cette sensation était la même que lors de l'attaque de la secte de Zayro Jinn à Fuki. Une infirmière était là, comme toujours, elle avait couvert les trois élus de bandages, comme toujours et Hana et Yukari étaient dans des lits juste à côté, comme toujours.

Force pas gamin, tes blessures sont pas graves, dans une semaines, ça ira mieux, pareil pour les brûlures des deux autres, c'est que dalle. Elles devraient être réveillées mais elles sont trop faibles pour faire quoique ce soit.

Il finit tout de même par s'asseoir sur le lit. Il se sentait plutôt bien. Le fait d'avoir craché du sang devait être lié à une utilisation trop conséquente de ses pouvoirs. Sur le bord du lit, il posa ses avants-bras sur ses cuisses avant de s'adresser aux lycéennes.

Donc, je peux vous parler... Je dois vous parler de plusieurs choses importantes, deux bonnes nouvelles et une mauvaise. Je suis au courant que vous avez été attaquées par Zayro Jinn. Je vais commencer par les bonnes nouvelles. Mako et Miho ont ressuscité. Je ne me moque pas de vous, je vous le jure. Les deux se sont réveillées amnésiques et ont été récupérées par des personnes différentes : J'ai retrouvé Mako, elle est en sécurité à la Plaine et Miho a été retrouvée par une femme nommée Alycea. J'ai amené Mako à Chikai où Aki lui a rendu la mémoire et elle a fait pareil pour Miho. La mauvaise nouvelle c'est que je ne sais absolument pas si Saori a aussi ressuscité. Alycea et Miho sont parties à sa recherche. Voilà. J'espère que ça vous fait plaisir et je voulais... m'excuser de ne pas avoir été là au moment de l'attaque... Si... Si j'avais su, j'aurais peut-être pu faire quelque chose. Ou pas, je n'ai aucune chance face à ce monstre, pas plus que n'importe qui. Je n'ai appris son existence que très récemment et je ne comprends pas pourquoi personne ne nous en a parlé avant...

Une fois qu'il eut terminé, il retomba sur son lit et s'endormit, pour un long moment.




守 Gardien de la Plaine 原
Natsume Naegi
Harall
Thèmes Musicaux :
Thème Principal - Joie/Quotidien - Tristesse - Ennemi - Demi-Boss - Boss Final
Harall:
 

Kakkun:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'odeur de la poudre   Lun 21 Nov - 19:32



L'odeur de la poudre
feat. Natsume Naegi


Isuzu Hana
Partie de Kansei

Akiyama Yukari
Partie de Kansei


Convalescence

L'Izusu peinait à se maintenir éveillée après l'explosion qui avait soufflée de la réalité la bâtisse où elle et plein d'autres personnes se trouvaient quelques minutes ou secondes auparavant... Et que restait-il, maintenant ? Des copeaux ardent dans tous les sens, des planches et des poutres noirâtres qui tombaient encore sur un amas de ruine, quelques flammes, qui terminaient de calciner ce qui n'avait pas été englouti dans l'immense boule de feu qui avait frappée les lieux... Qui avaient survécus à cela ? Qui était encore vivant, blessé ou inconscient ? Elle ne le savait pas, sa vision et ses sens étant encore trop troublés...

Son odorat, si aiguisé, si précis et minutieux, n'avait plus que comme odeur celle du sillage des flammes... La mort et le carbone, des braises incandescentes qui s'achevaient dans une ultime danse sacrée dans un panache sombre qui laissait bien voir à n'importe quel curieux que quelque chose s'était déroulé ici... S'ils n'avaient pas été avertis par le bruit énorme de l'explosion, qui faisait encore siffler les oreilles de chaque personne... Elle pouvait déjà s'estimer heureuse d'avoir échappée à une surdité précoce... Et de simplement avoir survécu en restant tout de même relativement saine, même si tout son corps était douloureux...

En tout cas, l'Akiyama, tombant elle peu à peu dans l'inconscience, était en vie... Elle le sentait à cette respiration, à ce pouls, serré contre elle, et à l'élévation régulière de sa cage thoracique... Et lorsque vint l'androgyne, qui avait subis tout de même de lourdes blessures, un grand soulagement se fit... Ils étaient, tous les trois, encore en vie... Mais qu'en était-il des deux gardes ? Qu'en était-il des hommes qui se dévouaient corps et âmes à la défense de la république ? Et surtout... Qu'en était-il des mécréants qui avaient causés déjà tant de victimes ? Il était impossible de le dire pour le moment...

Mais malgré ses blessures, Natsume... Il essayait de les aider, de les dégager, de les amener à un endroit, mais peut-être que c'était lui qui avait les plus grandes blessures, étant plus proche de l'explosion que les deux lycéennes... C'est pourquoi que ses tentatives ne menèrent à rien, et c'est après avoir craché du sang qu'il tomba au sol, alors que l'Akiyama amortit sa chute du mieux qu'elle peu, s'infligeant dans ce geste bien des douleurs au niveau du dos, mais préférant cela que l'état de l'androgyne ne s'empire...

Ne bouge pas, des gardes vont arriver. Tu as fais ce que tu pouvais... Reste avec moi...

La voix de l'Isuzu était dépourvue de toute animosité, de toute colère... Elle était douce, rassurante, comme elle avait appris du mieux qu'elle pouvait, sur le tas, pour s'occuper de l'Akiyama... Mais fort heureusement, les gardes vinrent rapidement pour s'occuper des quelques élus et des prisonniers... Il n'y avait pas besoin de plus d'explication que nécessaire... Les Fuyujins avaient préférés faire exploser la poudre plutôt que de se rendre... Et les militaires devinèrent bien vite ce qu'il était advenu de leurs collègues et des ennemis de la république... Il allait falloir fouiller les décombres pour espérer trouver des survivants ou des informations... Mais la priorité était l'état des choisis de Manshe, qui avaient menés l'opération dont le résultat était mitigé...

Mais après tout, le bilan restait positif. Certes, il y avait eu deux gardes morts dans l'opération, ainsi que des coûts matériels assez importants... Mais, au final, les fuyujins n'étaient plus, et au stock de poudre qu'ils avaient, ils auraient put créer bien d'autres attentats... Et de plus, deux traitres avaient été capturés, qui allaient se montrer bien bavardes, permettant de remonter sur quelques échelons de la chaîne de commandement, pour trouver une grande majorité de garde corrompus... Dans un sens, les rues de Chikaï allaient être plus sûres maintenant, tant bien même il y avait eu des morts...

En tout cas, c'est dans une infirmerie que le trio fut amené, pour recevoir des soins... De multiples brulures sur les bras et au niveau du dos, ainsi que quelques contusions... Bref, une obligation d'être au repos pour bien des jours, au moins une semaine si elles voulaient que leur état s'améliore... Celui de l'androgyne semblait être un peu près identique, de multiples brûlures... Mais elles ne savaient toujours pas ce qu'il voulait parler avant que l'opération ne commence... Et c'est le sujet qu'il aborda, après s'être redressé sur son lit...

Et ce qu'entendirent les jeunes filles fut tout simplement ahurissant... Certes, la nouvelle comme quoi Zayro Jinn avait frappé dans la forêt luxuriante avait bien circulé dans la ville, après tout, les attentats et son apparition étaient deux catastrophes qui s'enchainaient bien rapidement, mais le fait qu'il soit au courant laissait un profond sentiment de tristesse envahir la pièce... C'était tout simplement horrible ce qu'il s'était déroulé là-bas, elle le savait... Mais les informations que partageait le jeune élu étaient surement encore plus étonnantes...

Mako... Et Miho... Leurs deux amies... Avaient... Elles avaient ressuscitées, elles avaient vaincues la mort selon ses dires, malgré une amnésie et une séparation forcée ! Mais... Comment ? Etait-ce une grace divine ? Un cadeau de Manshe ? Si c'était le cas, elles allaient le prier avec ferveur, pour le remercier d'un tel don... Mais cela pouvait très bien être un déni, le fait que l'androgyne refuse d'accepter la réalité, qu'il refuse la mort des jeunes filles... Et c'était malheureusement possible... Toutefois, avant même qu'elles aient put lui en parler, pour en discuter, il s'était endormi...

Les jeunes filles restèrent un long moment silencieuses, jugeant le pour et le contre... Si c'était le cas, c'était fantastique, sinon, elles en voudraient très longtemps à l'androgyne, probablement pour toujours, mais... Cela ne changeait rien à leurs objectifs... Elles y étaient maintenant trop enfoncées... Soit elles devaient venger leurs trois amies, soit... Elles devaient s'assurer qu'une telle chose ne se reproduise pas...

Mais lorsque l'androgyne se réveillerait, il se rendrait compte que les deux jeunes filles n'étaient plus là, ayant quittées la clinique à le demande de l'Ouroboros, pour être soignées par un médecin du groupe militaire... Après obtention des quelques remerciements et de la prime pour s'être chargée de cette tâche... Il serait de nouveau seul, dans sa convalescence, mais il pourrait trouver une page, arrachée du carnet de Yukari, expliquant qu'elles devaient partir, mais qu'elles le remerciaient de son aide et de ces nouvelles, qu'elles espéraient vraies... Mais aussi la situation actuelle dans laquelle elles se trouvaient, et ce pourquoi elles ne pouvaient pas faire machine arrière.

Le monde devait être débarrassé de Zayro Jinn...


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: L'odeur de la poudre   

Revenir en haut Aller en bas
L'odeur de la poudre
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Elections:INITE et L'odeur des dollars de Petrocaribe
» [Nouvelle Règle] Baril de Poudre noire
» Une Isabella perdue & une odeur alléchante. [PV P'tit Tuc ^0^]
» Un point sur les armes à poudre noire.
» Iaana Liblikas, Papillon à l'odeur de mort.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Capitale de Kansei-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.