Partagez | .
Pour le meilleur et pour le pire
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Pour le meilleur et pour le pire   Mar 22 Nov - 21:59




Pour le meilleur et pour le pire



feat.Tanith, le romantique inavoué



Une longue journée s'achevait dans un bâillement pour la jeune femme. Celle ci se frotta les yeux en rangeant les dernières fioles qui avaient été mis en désordre par les clients parfois peu pointilleux. La cloche tinta une nouvelle fois, juste avant la fermeture. Avec un soupir discret, la rouquine baissa la tête assez longtemps pour se composer un visage amical. Un sourire sympathique étira ses lèvres alors qu'elle souhaitait la bienvenue à sa cliente, une petite dame replète et pomponnée, visiblement venue de la haute société de Chikai. Elle déclina d'un geste dédaigneux l'offre de la Druidesse qui lui demanda si elle cherchait quelque chose en particulier et se permit de tripoter un grand nombre de récipients, jusqu'à ce que la guérisseuse lui demande de faire attention. Suite à ça, elle se retourna vers sa vendeuse, un sourire amer sur le visage.

Vous ne faites pas de philtre d'amour ?

L'archère retint un fou rire. Des philtres d'amour ?! Mais pour qui les prenait elle ? Malgré tout, son sens du commerce garda le dessus, uniquement visible à un tic de son œil qui frémissait un tout petit peu.

Hum … non désolé, ce n'est pas vraiment notre … ligne de production.

De nouveau il fallut garder un énorme self contrôle pour ne pas imploser dans un grand éclat de rire qui aurait sans doute hautement vexé la cliente. Il arrivait de temps à autre que ce genre d'énergumènes se risquent jusqu'au petit quartier où ils tenaient la boutique, les prenant pour des magiciens capables de tout, et ne comprenant pas les limites que l'alchimie du vampire imposaient. La majorité du temps ils repartaient en grommelant, et celle ci manqua de peu de ne pas faire exception. Cependant lorsqu'elle se retourna, elle n'eut de cesse de balancer son sac à mains dans une étagère particulièrement fragile dont une des planches de bois céda sous le choc. Sans daigner s'excuser, la vieille femme s'extirpa douloureusement par la porte, dans une démarche qui alliait avec un naturel surprenant la grâce svelte de l'éléphant et le pas aérien d'un grizzly. Soupirant à n'en plus pouvoir, la jeune femme se mit en devoir d'éponger avec une rage contenue l'un de ses philtres de guérison qui avait explosé sur le sol. Elle rangea de nouveau l'étagère malmenée avant de décider qu'il en était assez pour la journée, ainsi, quand elle entendit le pas de son alchimiste de compagnon remonter l'échelle (il avait passé la journée à travailler dans la cave, sans vraiment lui en expliquer les raisons, sans doute quelques recherches …), elle lui adressa un sourire fatigué mais soulagé de le voir.

Je pense que je vais rentrer. J'ai passé la nuit à l'hôpital hier, ils ne m'en voudront pas de ne pas venir ce soir.

Elle s'apprêtait à se saisir de sa sacoche lorsqu'une main se saisit doucement de son bras, l'incitant gentiment à se retourner ce qu'elle fit aussitôt en reconnaissant les doigts de celui qu'elle aimait. Avant qu'elle ne puisse réagir, elle sentit ses lèvres se poser contre celles du mage et passa aussitôt ses bras autour de la nuque de l'immortel. S'il y avait des gens à proximité, il ne se permettait jamais de démontrer son affection de manière trop évidente envers la Seikajin, mais dès qu'ils étaient seuls, elle avait l'impression que son caractère changeait complètement. Les deux facettes de sa personnalité lui plaisaient énormément, mais son côté tendre et doux était de loin le meilleur à ses yeux. Elle avait cependant sentis dans sa façon de la retenir qu'il y avait plus que la simple envie de joindre leurs bouches pour un baiser fugace, une situation qui lui rappelait agréablement une soirée où il l'avait entrainé dans le petit jardin de l'arrière boutique pour une danse dont les notes résonnaient toujours dans sa tête.

Il y a quelque chose que tu voudrais me dire mon amour ?

Elle frémit en prononçant ces mots. Peu à peu elle réussissait à prendre une certaine assurance dans leur relation, même si elle n'arrivait sans doute pas à être aussi calme que lui et à s'empêcher totalement de rougir, comme en ce moment même. Elle ne s'habituerait sans doute jamais à ce bonheur parfait qui l'entourait, mais cela lui convenait, entièrement.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Mar 22 Nov - 22:49





Feat. Aki

Pour le meilleur et pour le pire



Comme souvent, Aki et moi faisions tourner notre boutique de produits alchimiques. Nous étions arrivé relativement tôt pour nous assurer que nous serrions prêt pour l'ouverture vers neuf heures. J'avais aidé ma compagne a préparé les étagères en rangeant les produits que j'avais concocté la veille, avant de m'enfoncer dans la cave pour avancer nos productions. La matinée fut utilisée à bon escient alors que je me concentrais sur les produits curateurs, qui étaient le plus commandé, surement en prévision de la guerre. Bon nombres de soldats et de privés venaient payer de leur poche pour être sûr d'avoir des soins de qualités, et je me devais de pouvoirs répondre à leurs attentes. J'avais même réduits les prix de ces produits, pour les rendre plus accessible à ceux dans le besoin, sans oublier les produits que je confiais à ma compagne quand celle-ci allait travailler a l'hôpital.

L'après-midi quand a elle, fut utilisée pour quelque chose que l'on pourrait qualifié de futile, d'égoïste, mais qui me tenait à cœur. J'avais passé les quelques derniers jours à parcourir le marché, a la recherche de bon matériaux qui ne serrait pas trop cher. Après quelques jours, j'en avais amassé suffisamment pour travailler sur ma lubie : un souvenir de mon monde, un produit plutôt commun, que j'avais l'habitude de produire, il y a longtemps, bien que cette fois ci, l'occasion était infiniment plus importante et unique. Je pouvais me lancer dans mon office, ce qui me prit de nombreuses heures, l'après-midi entière pour être exact.

Le résultat que j'avais dans mes mains était simple, léger, j'étais content de mes résultats, et je les pris dans ma main pour remonter les montrer a l'intéressée. En remontant la trappe, je me rendis compte que la boutique était fermée, et qu'Aki se préparait à repartir pour la maison, disant que l'hôpital pourrait se passer d'elle après qu'elle y ait passé la nuit dernière. Je saisis délicatement son bras pour lui indiquer de rester quelques instants, l'embrassant avec passion quand elle me fit face, en glissant mon poing contenant le fruit de mon travail derrière sa taille.

Aki, elle m'avait appelé son "amour" ... Sa voix était tremblante et elle vira rapidement aux couleurs tomate, comme a son habitude, alors que moi même je m'étais figé de surprise, et les joues commençant à rougir. Ma compagne n'avait pas pour habitude de me donner des surnoms affectifs, et c'était surprenant, et agréable. Je lui déposais un autre baiser sur ses lèvres pour la remercier de cette attention avant de prendre la parole.

"J'ai quelque chose pour toi ... mon amour."

Je me sentais presque défaillir alors que je ramenais mon poing entre nous, l'ouvrant doucement pour révéler les deux bagues que j'avais passé l'après-midi à fabriquer.
Le présent:
 

"C'est ... un objet qui vient de mon monde. Enfin, que j'ai appris à fabriquer là-bas. La tradition de mon monde veut que les deux fiancés portent ces bagues, qui représentent le lien qui les unit, et je me demandais si ... si tu voulais bien ..."

Je glissais timidement l'une des bagues sur son annulaire droit.




Dernière édition par Tanith Amonwiel le Mar 22 Nov - 23:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Mar 22 Nov - 23:19




Pour le meilleur et pour le pire



feat.Tanith, le romantique inavoué



La façon dont la jeune femme l'avait appelé avait l'air d'avoir troublé le vampire. Il était vrai qu'elle ne s'était jamais hasardée à employer un quelconque sobriquet de ce genre jusqu'ici, préférant l'appeler par son prénom, ou tout simplement ne pas l'appeler du tout. Elle n'avait pas vraiment l'utilité de le faire à vrai dire, et lorsqu'il le fallait, elle préférait souvent se contenter de poser une main sur son bras pour attirer son attention. Mais cette fois ci, c'était sortis tout seul, elle l'avait dit presque instinctivement, comme si cela allait de soi. Cela l'avait bien sûr mis mal à l'aise, et elle n'avait pus empêcher sa voix de faire ressentir son émotion, ou encore ses joues de s'empourprer. De nouveau elle profita d'un baiser de sa moitié, ce qui eut pour effet de la calmer immédiatement en la ramenant au bonheur d'être à ses côtés. Etrangement, l'alchimiste n'avait pas l'air d'être dans son état normal, comme s'il avait quelque chose de très important à annoncer, comme si il était affreusement mal à l'aise de dire ce quelque chose … Elle se retint de le presser, la curiosité piquée à vif alors qu'il ramenait entre eux le poing qu'il avait glissé dans le dos de la jeune femme. Ses doigts étaient fermement serrés sur quelque chose, c'était évident, mais quoi ? Il avait dit avoir quelque chose pour elle (en plus de l'avoir également appelé « mon amour », ce qui avait manqué de la faire défaillir) … Etait-ce ce à quoi il avait passé son après midi, coupé de tout et refusant de lui dire clairement ce qu'il préparait ?

Lorsqu'il desserra enfin les phalanges, ce fut pour exposer deux magnifiques bagues aux couleurs brillantes, semblable à de l'argent, sur lesquelles était incrusté un aigle qui rabattait nonchalamment ses ailes autour de l'anneau. Un délice de précision et de détails, un travail de maître assurément. Mais qu'était le mage sinon un maitre en création d'objets ? Si c'était bien ce à quoi il s'était employé durant cette fin de journée, de longues heures sans émerger, elle ne pouvait pas en attendre moins. Ses yeux brillèrent de ce si beau présent qu'elle ne voyait pour l'instant d'aucune manière particulière. En effet, le concept de fiançailles étant totalement absent de son monde, pour elle, ce n'était pour l'instant qu'un superbe bijoux qu'il lui avait destiné. Les traditions de son propre monde impliquaient la fabrication d'un objet bien particulier à remettre à celui avec qui l'on souhaitait fonder un foyer, ce qu'elle avait destiné à l'immortel au tout début de leur relation. S'ensuivait un rituel extrêmement important pour les druides qu'elle n'avait pas encore eu l'occasion d'aborder avec lui, se demandant même parfois si il était vraiment nécessaire de le pratiquer.

Pourtant, le centenaire ne tarda pas à expliquer ce que représentait réellement ces objets. Ils étaient là pour représenter un lien visiblement très puissant, celui qui unissait deux « fiancés ». Ce mot était malheureusement complètement inconnu à Aki qui pourtant comprenait tout le poids qu'il avait mis dans ces syllabes. Il y avait quelque chose de spécial qu'elle ne percevait pas, et qui devait sans doute venir des rites de l'endroit d'où il venait. Toujours plus curieuse, elle se laissa faire sans opposer la moindre résistance, ne souhaitant refuser aucune forme de lien possible avec son amant même si elle n'en saisissait pas tout les tenants et les aboutissants. Pourtant il fallait bien qu'elle comprenne à un moment, d'autant plus qu'il était certain qu'il émanait de cet objet une quantité de magie qu'elle ne pouvait que percevoir.

Qu'est ce que des … fiancés exactement ? Je crois avoir déjà entendus ce mot depuis que je suis ici, mais je n'ai jamais trouvé le temps de leur donner un sens … Quoi qu'il en soit, je veux bien m'unir avec toi de tous les liens que tu voudras.

Elle rigola doucement à sa dernière phrase, son regard oscillant entre le bijou ouvragé et celui qui reposait encore dans la paume de son compagnon.

Je peux ? Je suppose que tu doit la porter aussi pour que cela prenne de son sens, non ?

Elle récupéra doucement sa main droite, et y glissa délicatement l'anneau jumeau du sien à l'annulaire, comme il l'avait fait pour elle. Aussitôt qu'il eut pris la place qui lui revenait, la Nishiie sursauta. Quelque chose. Il y avait quelque chose d'étrange. Un amour qui faisait écho au sien, dans les yeux de l'être de la nuit, un amour qu'elle connaissait et que pourtant elle n'avait jamais ressentis aussi clairement, tout comme une gêne sous jacente. C'était ce qu'il ressentait. Elle en était persuadé plus que jamais, mais … comment pouvait elle avoir cette impression là avec une clarté pareille ? Elle fixa ses prunelles surprises dans celles de l'homme aux cheveux blancs, cherchant une réponse à ses questions.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Mar 22 Nov - 23:55





Feat. Aki

Pour le meilleur et pour le pire



Aki me posait des questions quand a la signification d'être fiancé, alors qu'elle acceptait sans aucune résistance la bague que je glissais le long de son doigt, en acceptant ce lien. Elle acceptait de se lier a moi, même sans connaitre les termes de cette union, montrant qu'elle avait une énorme confiance en moi, qu'elle me suivrait jusqu'au bout.

"Dans mon monde, lorsque deux personnes veulent passer leur vie ensemble, ils passent d'abord par les fiançailles, où les deux amoureux se jurent fidélité, avant de passer au mariage, où ces vœux sont scellé et rendus définitif. C'est ... un témoignage d'amour et de fidélité."

La jeune femme avait bien compris que les chacune des bagues étaient destinée aux deux amants, et que par conséquent pour que ce lien prenne tout son sens, il fallait que je porte moi même l'autre bague, ce qu'elle s'occupa de corriger. Je sentais ses fins doigts glisser la bague de platine le long de mon annulaire droit, reproduisant les mouvements que j'avais fait quelques secondes plus tôt.

Une fois nos deux bagues en place, le lien entre nos deux cœurs se concrétisa. Les sensations qui faisaient vibrer la Nishiie me parvinrent, tout comme les miennes lui parvenaient. Nous ressentions chacun les sentiments et les émotions de l'autre. Nous n'étions plus seuls dans nos cœurs, reliés par la magie de ces anneaux. Une sensation de bien être s'empara de moi, alors que je ressentais un amour aussi puissant que le miens battre aux cotés de mon cœur, que je ressentais la fascination que pouvait avoir Aki à chaque fois qu'elle croisait mon regard. Sans grande surprise, je ressentais aussi celle qui s'était emparé de la Nishiie, alors qu'elle devait sentir ce qui se passait dans mon cœur.

"Ces bagues, elles lient nos cœurs ensembles. Nous pouvons ressentir ce que l'autre ressent, nous pouvons sentir ses doutes, ses peurs, et lui peut sentir notre soutient et notre affection. Nous pouvons aussi sentir où est notre moitié a tout instant, comme si, nous n'étions plus qu'un seul être."


Je souriais légèrement gêné d'être de nouveaux lié a quelqu'un comme je l'avais été, il y a longtemps, mais je sentais que l'amour de la Nishiie n'était pas a prendre a la légère, et probablement qu'Aki sentait également que le miens n'en était pas en reste non plus.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Mer 23 Nov - 16:56




Pour le meilleur et pour le pire



feat.Tanith, le romantique inavoué



Le vampire ne parut pas surpris outre mesure de la question de la jeune femme. Il s’attendait peut être à ce qu’elle ne soit pas au faite de ces traditions étranges qui lui étaient parfaitement inconnues. Il expliqua ainsi que les fiançailles étaient une promesse de fidélité, un concept qu’elle ne connaissait qu’à moitié, même si elle le respectait instinctivement. Chez elle, les compagnons pouvaient parfaitement aller voir ailleurs, tant qu’ils ne procréaient pas. Malgré tout, comme les engueulades régulières dans notre monde, un compagnon qui trompait sa moitié très souvent signifiait la majorité du temps que le couple devenait bancal. Ainsi on appelait “fidèles” les foyers particulièrement unis où personne n’allait jamais voir ailleurs, qui ne le restaient très souvent qu’au début. D’après ce qu’elle avait pus comprendre, les parents de la Nishiie avait été fidèles l’un à l’autre pendant environ dix longues années jusqu’à ce que sa mère commence à aller fréquenter quelqu’un d’autre, rapidement suivie par son père. Ils n’avaient pas rompus leur foyer et cela ne les avait pas empêchés d’être des parents exemplaires. Pourtant elle avait détesté ça. Voir sa mère avec un autre homme, se dire que les deux personnes qui l’avaient conçus se voyaient moins souvent, ne dormaient parfois plus ensemble … Elle ne voulait pas reproduire cela, et ça ne la dérangeait absolument pas de s’engager réellement avec son compagnon, à ne jamais faire ce genre de choses.

Quant à ce qui était du mariage, cela n’existait pas non plus chez elle, mais elle avait déjà entendus ce mot à plusieurs reprises, et en connaissait plus ou moins la signification, en tout cas en Kosaten. Ici, de ce qu’elle avait compris, les deux personnes se rendaient jusqu’à un temple de la divinité de leur nation, et juraient de nombreuses choses alambiqués devant une foule en expectative qui avait la majeure partie du temps, les larmes aux yeux. Suite à quoi, chacun donnait une cape aux couleurs de son dieu à son compagnon, qu’il mettait sur ses épaules, symbole de protection et de soutien, en tout cas c’est ce qu’on lui avait dit lorsqu’elle avait posé la question. En était il de même pour le monde de son … son fiancé? Et surtout, souhaitait il aller jusque là ou voulait il se contenter du premier engagement? Encore une fois, la seule manière de le savoir restait de le demander.

Je connais le mariage en Kosaten, c’est une espèce de cérémonie avec beaucoup de gens et des prêtres à foison, qui se passe devant le temple de fenghuang, en tout cas à Chikai et dans le reste de Seika. C’est comme ça chez toi ? Tu … Heuu … C’est ce que reprèsente ces anneaux ? Que nous allons nous … marier ?

Ceci dit, elle écoute attentivement son explication sur les pouvoirs des deux bagues, qui n’étaient clairement pas des anneaux communs que l’on pouvait trouver chez n’importe quel bijoutier. D’après ce qu’elle pouvait comprendre, tant qu’ils portaient chacun le bijoux, ils pouvaient non seulement savoir ce que ressentait l’autre, mais aussi où il était précisément. Posant de grands yeux étonnés sur ce qu’elle risquait désormais de porter nuit et jour, elle regarda de nouveau le visage tendus de son compagnon, empreint de gêne mais en même temps de bonheur. Elle SAVAIT qu’il était gêné et heureux. Et elle l’était aussi. Formidablement heureuse. Peut être qu’il aurait du mal à saisir son élan de joie, mais elle ne put résister à l’envie de lui sauter au cou, un acte hautement étrange par rapport à ce qu’elle faisait d’habitude, plutôt réservée.


C’est … c’est sans doute le plus beau cadeau qu'on m’aie fait de toute ma vie.

Quelques larmes se mirent à couler le long de ses joues. La raison de cet émoi ? La sensation qu’enfin elle allait pouvoir veiller sur lui. Qu’enfin elle saurait s’il était en danger, qu’elle n’aurait pas besoin de trembler chaque jour à l’idée de le perdre, et que si quelque chose se passait, elle pourrait toujours le retrouver. A chaque fois. Elle n’aurait qu’à déployer ses ailes et elle irait de toutes ses forces jusqu’à lui. Elle pouvait le savoir à présent. En plus de la valeur symbolique, de tout ce que cela pouvait représenter, une immense inquiétude venait de quitter les épaules de la jeune femme, celle d’apprendre un jour qu’il était tout simplement mort.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Mer 23 Nov - 18:22





Feat. Aki

Pour le meilleur et pour le pire



Comme Aki ne connaissait pas le concept de fiancé, celui du mariage lui semblait bien flou, bien qu'elle connaissait quelques éléments concernant celui en Kosaten, éléments que je ne connaissais pas moi même à vrais dire. Je sentais le sang battre la chamade dans mes veines, alors que ma compagne me décrivait, d'une manière un peu sommaire, la cérémonie qui liait deux personnes pour l'éternité.

Comme l'on pouvait se l'imaginer d'une culture aussi tourné vers la religion, l'union de deux êtres étaient faites au sein d'un grand temple, sous la supervisassions des prêtres de la nation. Les deux intéressés prêtaient une multitude de serments devant leur dieu, avant de passer une cape de la couleur de leur nation sur les épaules de leur conjoint, pour montrer la protection que leur accordait leur seigneur.

Aki me demandait si il en était pareil dans mon monde, et si nous ... nous allions nous marier. Je ravalais ma salive, avant d'expliquer les traditions concernant le mariage dans mon monde.

"Dans mon monde, si les fiancés partagent leurs coeurs pendant au moins deux mois, ils peuvent si ils le veulent, passer la cérémonie du mariage, dans laquelle les anneaux sont sertis d'une pierre précieuse pour marquer leurs décisions, alors que la pierre en question amplifie encore les pouvoirs des deux bagues. Je pensais, qu'au vus de notre relation, nous pourrions passer cette épreuve ... et nous marier."

Aki me bondit dessus, en enlaçant mon cou de ses bras, alors que quelques larmes perlaient sur ses joues. Je pouvais ressentir qu'elle était heureuse, heureuse d'avoir reçus un tel cadeau, et soulagé, soulagé de quelque chose qui semblait grandement la miner. Je glissais mes propres bras dans son dos en me laissant emporté par cette étreinte affectueuse.

"Je ... Je t'aime ... Aki"


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Jeu 24 Nov - 0:00




Pour le meilleur et pour le pire



feat.Tanith, le romantique inavoué



Deux mois. C'était le temps pendant lequel on partageait ces vœux avant d'avoir l'autorisation de se marier. C'était le temps pendant lequel les deux nouveaux … fiancés pouvaient apprendre à mieux se connaître sans doute, vérifier si leurs vœux étaient réellement sincères ? Autrement pourquoi demander une limite ? Certains devaient vouloir se marier là tout de suite maintenant, dans l'instant, sans attendre une seule seconde, et ils devaient détester cette « règle » qui les empêchaient de le faire. D'un autre côté, cela leur permettait de poser les choses à plat et de réfléchir, et c'était sans doute mieux. Mais encore une fois, Tanith ne voulait pas forcément cela, peut être qu'il ne souhaitait pas aller jusque là, après tout, il avait déjà été marié auparavant, il ne voulait sans doute pas gâcher ce souvenir … De nouveau Aki s'enfermait dans ses convictions, ne se sentait pas à la hauteur vis à vis de son ex-femme, cette dame magnifique qu'elle avait vus sur la photo et qui avait marqué le vampire à un point tel qu'il n'avait plus eu aucune fréquentation féminine pendant les siècles qui avaient suivis sa mort. Elle avait beau aimer l'alchimiste de manière quasiment effrayante, si jamais celui ci venait à mourir … Non, en réalité elle ne voulait pas y penser, ni maintenant ni jamais. C'était un immortel après tout, il ne lui arriverait rien.

Mais malgré toutes ses inquiétudes, son compagnon semblait ne pas être réfractaire à l'idée de … se marier avec elle. Il lui avait expliqué que les bagues, lors de la cérémonie étaient sertis, ce qui augmentait leurs pouvoirs en plus de sceller le pacte entendus lors des fiançailles. Et il souhaitait … il voulait … il pensait à … se marier avec elle. Ses yeux s’agrandirent sous la surprise, sans doute n'aurait elle pas dû réagir ainsi d'ailleurs, elle aurait dû s'en douter ou quelque chose du genre, mais son manque de confiance en elle avait encore parlé avant la raison. Se marier avec lui ! Même si elle ne connaissait pas encore vraiment le sens de cela, que ce soit ici ou chez lui, elle le voulait, de tout son cœur, de toute son âme. Se lier avec lui pour toujours ? Quoi de mieux pour elle ? Pour eux ? Son cœur s'emballait, faisait des ratés par moment, enchaînant les a-coups avant de s'arrêter brusquement.

De nouveau il lui dit ces mots, ces mots si précieux, si beau, si doux, si grands. De nouveau elle se sentit fondre et renaître à la fois. Elle voulait tout lui promettre, tout lui donner, tout lui céder. Sa vie, son corps, son cœur, son âme. Chaque fragment d'elle même lui appartenait, et était libre à la fois. Elle avait peur parfois. Peur que ce besoin de lui, de sa présence, dévore sa liberté, l'empêche de faire ce qu'elle désirait, ce qu'elle voulait, ce qu'elle aimait … Puis elle réalisait, à chaque fois. Il l'aimait pour ce qu'elle était, pour ce qu'elle ferait. Il n'y avait pas de soucis à ce propos là, si un jour elle voulait se retirer pour une semaine entière dans la forêt, il la laisserait sans doute faire. Il la respectait pour ce qu'elle était et pour ses choix, même ceux qui le faisaient souffrir, comme sa décision de partir à la guerre malgré tout.

Je serais sans doute la femme la plus heureuse du monde si je pouvais me marier avec toi. Nous avons deux mois à attendre n'est ce pas, ou plus si nous le voulons. Je … Tu te rappelles de ce que j'ai offert ce soir là ? Lorsque nous avons décidé de … de passer de simples personnes vivant ensemble à … à plus ? Et bien … Hum … Chez moi aussi nous avons une … cérémonie pour officialiser ce lien. Je ne sais pas si cela corresponds vraiment à tes croyances, après tout, mais … mais si jamais tu acceptais ce serait … ce serait vraiment, enfin tu me comprends. Ce n'est rien de très … engageant par rapport au mariage. Mais c'est une manière de faire reconnaître notre union à Gaea, bien que cette déesse ne soit plus de ce monde … elle garde une importance capitale pour moi.

Après tout, pourquoi pas ? Cela faisait longtemps à présent qu'elle avait partagé ce présent avec lui, et cela faisait longtemps qu'elle cherchait à savoir s'il souhaitait, elle avait même abordé le sujet avec Orina, pour lui demander si elle se sentait capable de tenir un rôle capital de la cérémonie, en lui précisant bien que rien n'était encore sûr pour l'instant, et que cela pouvait tout aussi bien ne jamais se produire. Orina … Sans la fillette ils ne seraient pas là, réunis dans ce moment unique et magnifique, elle était leur bienfaitrice sans même le savoir.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Jeu 24 Nov - 22:25





Feat. Aki

Pour le meilleur et pour le pire



Je sentais quelques pointes de stress, et de peur traverser l'esprit de la druidesse alors que je lui expliquait les traditions concernant le mariage dans mon monde. Avait-elle peur que je ne veuille pas aller jusque là, malgré tout ce que nous avions traversé ensemble, malgré tout le temps où nous avions vécus ensemble ? Connaissant le caractère de la Nishiie, c'était fort probable. La pauvre n'avait jamais vraiment sus sentir a qu'elle point elle était appréciée, a quel point elle était importante, c'était un défaut que nous partagions, et ces deux anneaux était là pour régler le problème. Du moins, c'était ce qu'ils étaient censé faire.

Je sentis ces sensations s'envolaient une fois que je lui dit de vive voix que je souhaitais passer cette épreuve avec elle, lavé par un torrent de joie et d'excitation, probablement a l'idée de se lier a la personne qu'elle aimait tant au travers des liens sacrés du mariage. Même si tout cela étaient nouveaux pour elle, la peur de la chose ne semblait pas encombrer son esprit, bien au contraire, elle brulait d'envie de vivre cet engagement.

Ses bras se détendaient légèrement pendant qu'elle prenait la parole pour confirmer qu'elle était heureuse de pouvoir vivre cet évènement avec moi. Elle parla également de son propre rituel, me rappelant la petite main en bois qui tenait une maisonnette qu'elle m'avait offerte pour me demander si je voulais fonder un foyer avec elle. Elle avait peur que je ne souhaite pas passer ce rituel avec elle, alors que j'étais aussi flatter qu'elle ne l'était de recevoir cette proposition.

"Bien évidement que je veux vivre cette cérémonie avec toi. Je suis heureux que tu souhaite aussi passer ta propre cérémonie avec moi. Je ne connais pas vraiment tes traditions, que devra-t-on faire pour célébrer notre union ?"


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Jeu 24 Nov - 22:52




Pour le meilleur et pour le pire



feat.Tanith, le romantique inavoué



Ressentir ses émotions, ce qu'il vivait à chaque seconde … c'était incroyable. Jamais elle ne s'était sentis aussi proche de lui, comme s'ils ne formaient qu'une seule et même personne, intimement reliés par un lien invisible … Ou plutôt bien visible puisque ce lien était la bague qu'ils portaient chacun au doigt. La jeune femme s'était légèrement détaché de son compagnon, en laissant glisser sa main le long de son bras pour saisir sa main droite en caressant doucement sa paume. Elle aimait Kosaten de tout son cœur. C'était un monde horrible, mais il lui avait permis de tout recommencer, il lui avait permis de devenir la personne qu'elle avait toujours voulus être, de s'affranchir des règles stupides qui la dépassaient et de garder malgré tout son lien unique avec la Terre Mère. Il lui avait permis d'adopter la petite fille la plus ravissante de tous les univers réunis, et de rencontrer le vampire le plus attachant qui puisse exister. Il lui avait permis en ce jour d'avoir les yeux embués de larmes, et de ne souhaiter qu'une chose. Que la guerre ne vienne pas. Qu'ils puissent rester pour toujours tels qu'ils étaient, écartés de la souffrance et de la peur.

Contrairement à ce qu'elle craignait, l'alchimiste ne rejeta pas sa demande, même si en réalité elle s'en était douté avant même qu'il ne réponde car elle avait ressentis une certaine joie de sa part. Elle sourit, lâchant un instant sa main pour s'essuyer les paupières et chasser toutes traces de larmes qui auraient risqués de rouler sur sa joue. Cette boutique. La première fois qu'elle y était entré, il pleuvait, et elle avait demandé une permission exceptionnelle d'y séjourner. D'une manière ou d'une autre, elle n'en était jamais vraiment ressortie. Sa gorge se serrait en fixant le visage amoureux de l'être de la nuit, emplie par la beauté de l'amour qui les unissait.

En théorie des Druides sont là pour assurer le bon déroulement de la cérémonie, mais je suppose qu’exceptionnellement, je pourrais tenir ce rôle passivement. C'est une tierce personne, ni Druide ni Unie qui doit mener la cérémonie, généralement on choisit une personne proche d'au moins un des deux Unis. Les deux Unis se tiennent par l'avant bras, et la tierce personne enroule autour des mains des deux Unis une liane spécifique et extrêmement rare, qu'on appelait chez moi ''La larme de Gaea''. Le seul … soucis … est que cette plante est extrêmement vénéneuse et peut causer de violentes brûlures après quelques heures. La seule manière de faire capituler son pouvoir est de boire une potion en quantité exacte. Chacun des deux Unis doit donner lui même la potion à l'autre, pour représenter la confiance qu'ils se vouent, bien qu'en pratique, la quantité soit toujours vérifiée par les Druides. Si tout se passe bien les deux sont libérés et les Druides offrent la même potion à la troisième personne pour qu'elle ne souffre pas non plus. Ils prononcent leurs vœux toujours attachés par la liane, en tout cas c'est comme ça que je l'ai vus faire chez moi. Celle ci doit représenter la force de leur amour, et l'union de leur foyer. Après ceci, chacun est l'Autre du deuxieme. C'est assez compliqué à expliquer à vrai dire … Ils ne forment qu'une entité, où chaque moitié est une personne. Cela me semble assez éloigné de ce que j'ai pus voir ou entendre d'autres traditions mais … je la trouve magnifique. A vrai dire j'ai toujours rêvé de trouver mon Autre.

Elle sourit timidement en fixant les prunelles dorés du mage. Si elle avait un Autre quelque part sur la terre, s'il y avait une seule personne au monde qui puisse représenter cela pour elle, elle ne doutait pas une seule seconde qu'il ne s'agisse de lui. Qui donc pourrait aussi bien se fondre en elle tout en était aussi parfaitement différent ? Il n'y avait même pas de doutes possibles. Ses parents auraient ils été fiers d'elle ? Sans doute pas. Elle avait trahis ses engagements druidiques, elle n'avait pas suivis la voie qu'elle avait choisis, alors qu'elle se l'était promis. Elle n'était pas l’héroïne d'un roman, accrochée à ses convictions dès son plus jeune âge. Elle n'était qu'elle même au final. Aki Nishiie, jeune femme de 20 ans, qui avait longtemps tâtonné avant de trouver ce qu'elle voulait. Ce qu'elle voulait vraiment. Mais cela avait finis par venir à elle, sous forme d'une petite fille aux cheveux roses dans la forêt d'émeraude. Depuis lors le destin n'avait fait que les rapprocher l'un de l'autre, sans même qu'ils en aient conscience. Depuis lors, alors que tout semblait les séparer, le hasard et la chance les avaient réunis. Parfaitement réunis.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Ven 25 Nov - 0:16





Feat. Aki

Pour le meilleur et pour le pire



Aki s'attendrissait de savoir que je voulais partager l'éternité avec elle, laissant sa main glisser le long de mon bras pour venir caresser la paume de ma main droite. Je sentais une immense gratitude émaner de son cœur vers le miens. M'était-elle destinée ? Je ne savais pas et il n'y avait aucuns moyens de le savoir. Mais que ce soit le cas ou pas, j'étais heureux de la sentir heureuse. Une pointe de mélancolie traversait son cœur alors qu'elle fixait mes yeux, emplis d'admiration.

Elle m'expliqua la cérémonie de son monde, qui comme l'on pouvait s'y attendre était supervisé par les druides, mais étrangement, c'était une personne tierce, ni druide ni "Unie", qui menait la cérémonie, généralement une personne proche d'au moins un des deux Unis. Les deux Unis se tenaient par le bras alors que la personne menant la cérémonie enroulé une liane autour de leurs bras, une liane vénéneuse. Les Unis devaient ensuite donner a leurs conjoints l'antidote a cette toxine pour prouver la confiance qu'ils avaient l'un envers l'autre, avant de donner un remède a la personne tierce. Ils faisaient ensuite leurs voeux, toujours liés par la liane devenue inoffensive pour eux.

Cette pratique me semblait ... atypique. Il était plutôt étrange de vouloir se faire souffrir pour prouver son amour, mais cela prouvait sa force, du moins c'est ce que je me disais. Quoi qu'il en soit, je n'avais pas peur de passer cette épreuve, toute douleurs, quelle qu'elle soit, ne pourrait être pire que ce que j'avais déjà vécus, et le bonheur d'Aki valait bien la possibilité d'une brûlure. LA seule question qui me taraudait, c'était "Qui ?", qui allait pouvoir mener cette cérémonie a bien ? Orina aurait été toute choisie, mais je doutais que son caractère ou sa santé lui permette de mener une telle cérémonie a son terme.

"Tu pense a quelqu'un en particulier pour mener une telle cérémonie ?"



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Ven 25 Nov - 10:10




Pour le meilleur et pour le pire



feat.Tanith, le romantique inavoué



La question méritait en effet réflexion. Qui pour mener un tel rituel ? La douleur n'apparaissait qu’au bout de quelques heures, si l’antidote n’avait pas été pris, ce qui impliquait que, théoriquement, personne n’avait à souffrir des effets de la liane. Mais il fallait tout de même accepter une lourde responsabilité dans toute cette histoire, accepter d’être responsable de l’union de deux personnes … Elle avait pensé à Orina et le lui avait même demandé, mais ce n’était sans doute pas une bonne idée. La petite fille était fragile et timide, la mettre dans une telle position risquait juste de l’angoisser … Mais si cela n’était pas possible … à qui pouvaient ils bien faire appel ? Elle n’avait pas plus d’idée sur le sujet que Tanith, et n’arrivait pas à trouver un seul nom qui soit assez proche d’eux deux pour officier quelque chose du genre. Elle finit par hausser doucement les épaules.

Ce ne serait pas pour tout de suite, nous aviserons si un jour nous réussissons à trouver quelqu’un qui pourrait le faire. Si ce n’est pas réalisé par une personne proche, cela risquerait d’être un lien moins … puissant. Quitte à attendre des années, il est préférable que ce ne soit pas n’importe qui.

Elle se mit sur la pointe des pieds pour déposer un baiser léger sur la joue de son compagnon. retrouvant un certain calme alors que la peur s’éteignait lentement au profit d’une tranquille quiétude.

Alors comme cela, nous sommes maintenant fiancés … C’est étrange, mais agréable à la fois, que notre relation ait des chances de … s’officialiser. Penses tu que des élus se soient déjà mariés ? Je n’ai jamais entendus parler d’une chose du genre, mais cela as déjà pus exister … C’est assez drôle quand on y pense, le mélange de nos cultures, de nos mondes … Si nous nous marions aussi comme sur Kosaten, ce serait peut être un moyen aussi de … d’accepter ce monde ne pense tu pas ? Je sais que beaucoup d’élus veulent rentrer chez eux. Ce n’était plus mon cas même avant de te rencontrer, rentrer chez moi pour faire quoi ? A part revoir mes parents, il n’y as aucun intérêt. Depuis que je te connais, j’ai construit ici plus que je n’avais jamais construit là bas. Je crois que … Je voudrais dire que Kosaten est devenus mon monde à présent, et cela me semble une bonne manière de le faire, si toi tu es d’accord. Garder nos origines et accepter notre nouvelle appartenance en célébrant les trois cérémonies …

Son regard pensif parcourait les étagères remplies de fioles, s’arrêtaient sur les quelques traces de pied au sol, sur l’usure du paillasson … C’était leur monde à présent. Elle voulait y vivre avec lui et Orina, et pour chaque seconde qui lui restait. Combien lui en restait il d’ailleurs ? C’était une question qu’elle était en droit de se poser. Elle n’avait toujours pas vieillis, elle restait inlassablement la même personne, comme si le temps n’avait pas d’effet pour elle. Mais les immortels humanoïdes n’existaient pas dans son monde, il n’y avait pas de vampire ou autre créatures du genre. Les seuls qui pouvaient se targuer de frôler l’immortalité étaient les gardiens des arbres. Les … gardiens des arbres ! Elle jeta un regard surpris à la renarde qui la regardait avec un air entendus. Bien évidemment, ils étaient toujours là, accompagnant chacun des pas de la guérisseuse, discret jusqu’à devenir parfois invisible. Lorsqu’un gardien se liait avec un arbre, il rendait son protégé quasiment immortel. Quasiment car il ne s’agissait en réalité que d’un vieillissement affreusement lent. Petit à petit, les explications qu’elle avait cherché pendant trois années se frayèrent un chemin dans son esprit. Le transport en Kosaten pouvait avoir eu des effets étranges sur les deux amies. Après tout Mizu avait été considéré comme une partie d’elle, puisqu’elle ne portait aucun sceau. Et si … Et si c’était ça ? Elle attrapa la main de son amant qu’elle serra contre la sienne.

Pouvons nous rentrer ? Je viens de penser à quelque chose et … il faut absolument que je le vérifie !


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Sam 26 Nov - 15:34





Feat. Aki

Pour le meilleur et pour le pire



Aki semblait tout aussi perdus que moi pour ce qui était de trouver quelqu'un qui puisse endosser cette responsabilité. C'était un choix difficile, qui serait naturellement retombé sur les épaules d'Orina, mais il faudrait qu'elle soit prête pour une telle responsabilité, ce qui n'était pas encore le cas je le crains. Je n'avais pas d'amis en dehors de mes deux trésors. La seule personne qui s'en rapprochait le plus, Adélaïde, n'avait plus donné signe de vie depuis de nombreux mois, ce qui ne laissait plus que les proches d'Aki pour mener cette cérémonie.

Elle finit par hausser doucement les épaules, en disant que nous devrions attendre que quelqu'un devienne éligible, que de précipiter la chose rendrait le liens moins fort.

"Je suis bien d'accord, nous n'avons aucune raison de nous précipiter. Nous savons déjà ce que nous ressentons l'un pour l'autre."

Elle se mit sur la pointe des pieds pour déposer un baiser sur ma joue. En réponse, je posais ma main sur sa joue et déposais un tendre baiser sur ses lèvres. Aki aborda le sujet de notre union et se demandait si d'autres l'avaient déjà fait auparavant. Un mariage d'élu, cela représentait tant. Deux cultures différentes, deux mondes différents, et pourtant un amour unique. Célébrer ces trois unions, c'était une excellente façon d'accepter qui l'on était et ce qu'il nous était arrivé, une excellente façon de dire : "Je suis chez moi."

"Nous unir selon nos traditions et celle de Kosaten rendrait notre union plus forte encore. Nos mondes font partie intégrante de nous, mais Kosaten nous a permis de nous rencontrer, de nous aimer. Pour rien au monde je ne voudrais rentrer dans mon monde. Je suis chez moi ici, avec Orina, et toi mon amour."

Je sentis une pointe d'anxiété grandir petit a petit dans l'esprit de la Nishiie, jusqu'au moment où elle pris ma main et m'incita a rentrer avec elle. Elle venait de penser a quelque chose et souhaitait le vérifier, et je sentais l'inquiétude prendre petit a petit racine dans son coeur.

"Quelque chose ne va pas ?" lui demandais-je en l'accompagnant vers l'extérieur en tenant fermement sa main.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Dim 27 Nov - 11:19




Pour le meilleur et pour le pire



feat.Tanith, le romantique inavoué



Il fallait qu'elle se calme, avant tout qu'elle se calme. La déduction semblait logique, certes, mais rien n'était certain. La fusion entre Mizu et elle n'avait pourtant jamais été aussi forte que depuis leur arrivée. Anxieuse au possible, la rouquine ne remarqua même pas que le vampire l'avait encore appelé par ce surnom affectueux, ce qu'elle aurait pourtant apprécié. Son regard allait de Mizu à ses propres mains, aussi douces que celles d'une enfant, son souffle se faisait court. Elle devait vérifier. Et si jamais … Si jamais elle avait raison ? Elle n'en parlerait pas à Tanith. C'était une décision logique et limpide. Si elle avait raison, il lui restait des milliers d'années devant elle pour trouver une solution à ce problème, inutile de l'inquiéter outre mesure, et au pire … Non, ça elle ne voulait pas y penser. Elle ne voulait pas envisager cela. Elle aimait l'alchimiste pour ce qu'il était, mais devoir se nourrir de sang n'était pas ce qu'elle voulait. Elle trouverait une autre solution. Bien sûr, le mage s'était rendus compte de son soudain revirement d'attitude, et on ne pouvait lui en vouloir. Elle essaya de se composer un sourire franc, oubliant presque qu'il pouvait savoir avec certitude qu'il n'en était rien.

Je … Rien. Il n'y as rien. Tout vas bien. Je dois juste … parler avec Mizu. Le problème étant que je ne peux pas faire ça sans une certaine préparation, c'est pour ça que je me demande si nous pouvons rentrer. Mais rien de grave, ne t'en fais pas.

L'archère se rassurait elle même à travers ces mots. Non, ce n'était rien de grave. Elle prit la direction du manoir, accompagné ou non de Tanith, n'acceptant pas de se faire retenir si celui ci essayait de lui tirer les vers du nez, et, non sans avoir déposé un baiser volatile sur ses lèvres, emprunta le jardin pour commencer ses préparatifs. Elle s'assit au sol, plantant ses doigts dans la terre, et créa autour d'elle et de sa renarde une barrière étrange de végétaux entrelacés et dont le pourtour était parfaitement dénué d'air, formant un dôme d'où aucun son ne pourrait sortir. Son regard se perdit dans les méandres bleus de la renarde alors que celle ci c'était à peine transformée, pour faire sa taille.

Mizu … chuchota t-elle, implorant la démone de dire quelque chose.

Aki.

La voix était puissante, comme toujours, et faillit renverser la jeune femme, qui sentait son cœur battre la chamade devant tant de puissance. Comment une simple voix pouvait elle représenter autant ?

Mizu je … Penses tu que notre lien ai pus cause mon vieillissement ralentis ?

Elle ne pouvait pas tourner autour du pot, c'était impossible. Il fallait qu'elle sache. Maintenant.

Oui.

La réalité. Brutale. Violente. Simplement. Si simplement. La Nishiie tomba à genoux sur le sol mousseux qu'elle avait créé, pleurant doucement, sans vraiment savoir pourquoi. Elle n'était pas immortelle, elle ne l'avait jamais été, et tant qu'elle ne trouvait pas une solution, elle était un danger pour l'homme qu'elle aimait, le danger de le faire souffrir encore une fois, même s'il faudrait pour cela que s'écoule des centaines de fois la vie qu'il avait déjà vécus. Elle sentit sur son front l'humidité du museau de son amie, puis la douce fourrure qui l'entourait, la rassurait doucement.

Je suis là.

La guérisseuse agrippa les poils de l'animal géant qui lui donnait une chance, assez d'année pour trouver la solution, assez de temps pour y faire quelque chose, elle se blottit dans son coton blanc, comme si cela avait été sa seule échappatoire.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Dim 27 Nov - 11:53





Feat. Aki

Pour le meilleur et pour le pire



Aki était paniquée, anxieuse au possible. Je n'avais pas besoin de le sentir au travers de nos bagues pour me rendre compte que le sourire qu'elle m'affichait était faussé. Qu'est ce qui l'inquiétait tant ? La druidesse tenta de me rassurer, de se rassurer, en me disant que ce n'était rien de grave, qu'elle voulait simplement parler avec Mizu et qu'elle avait besoin d'une certaine préparation, d'où la nécessité de rentrer au manoir.

"Aki ..."


Je suivais ma compagne dans la rue en la tenant par la main, chose que nous nous retenions de faire d'ordinaire. La druidesse laissait clairement transparaitre dans ses pas qu'elle ne s'arrêterait pas pour expliquer quoi que ce soit. Qu'est ce qui l'obsédait a ce point ? Qu'est ce qui était aussi grave pour qu'elle ne veuille pas m'en faire part ? Je sentais sa panique, ses craintes me parvenir au travers de nos anneaux.

Je l'accompagnais jusqu'au jardin, où elle m'embrassa rapidement avant d'aller rejoindre sa renarde. Elle planta ses doigts dans le sol, créant une barrière de ronce autour d'elles, alors que je fixais la scène d'un air inquiet. Je portais mon index a ma bouche, plantant nerveusement mes crocs dans ma chair alors que je caressais ma bague de mon pouce. Je sentais une détresse s'emparer petit a petit d'elle, jusqu'à l'envahir. Je sentais sa tristesse et sa peur me parvenir, accentuant encore plus mon inquiétude.

"Aki ... Qu'est ce qui t'arrive ?"


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Dim 27 Nov - 12:28




Pour le meilleur et pour le pire



feat.Tanith, le romantique inavoué



Accompagnée par la tendresse de son amie de toujours, Aki plongea peu à peu dans une méditation, une transe qu'elle ne pratiquait plus assez régulièrement depuis qu'elle était arrivée en Kosaten. Doucement elle se releva, accompagnée de la démone qui s'assit à ses côtés en fermant les yeux. Paumes tournées vers le sol. Lente expiration. Paumes tournées vers le ciel. Vive inspiration. Ouverture et Harmonie. Déclin et Renouveau. Plénitude. La danse lente et calme qu'elle pratiquait récupérait son âme et la calmait, chassait toutes ses peurs, tous ses doutes, avec une facilité déconcertante. Bras ouverts à l'univers, liberté prégnante et incroyable. Paume tournées vers le sol. Lente expiration. Paumes tournées vers le ciel. Vive inspiration. Les ronces se mirent à vibrer autour d'elle, comme stimulée par sa méditation, poussèrent encore plus fortes, encore plus épaisses, encore plus vivaces, coupant quasiment toute lumière du soleil qui essayait de pénétrer dans son antre cloisonnée. Les yeux fermés, elle sentait la terre pulser sous ses pieds, et la sérénité qui en émanait. Le temps s'étalait devant elle, le temps qu'elle avait pour trouver une solution. Elle ne devait pas craindre l'avenir, mais juste être ce qu'elle était. Maintenant. Tout de suite. Paumes tournées vers le sol. Lente expiration. Paumes tournées vers le ciel. Vive inspiration.

Lorsqu'elle ouvrit les yeux après de longues minutes à répéter les mêmes gestes, elle était enfin calme. Mizu hocha doucement la tête, satisfaite. Elle avait craint ne serait ce qu'une seconde que l'amour avait fait perdre la raison à son amie. Doucement, la rouquine enlaça la renarde, se collant contre son corps massif, cherchant à renouer ce contact qui lui manquait tant. Celle ci ne s'y opposa pas, ferma les yeux. Elle lui manquait parfois, la Aki d'avant, solitaire, qui ne connaissait personne, qui ne parlait que rarement, et qui se contentait de la prendre dans ses bras la nuit. Elle lui manquait parfois, mais pourtant elle était heureuse de l'avoir vus changer, de l'avoir vus grandir, de l'avoir vus s'ouvrir. L'énorme gueule de la gardienne des arbres se referma tendrement sur son épaule pour la mordiller, pour lui dire qu'elle la protégerait dans une étreinte silencieuse. Pas besoin de mots pour connaître l'amour qui les unissait. Etrangement peu de personnes étaient capables de le voir. Peu de personnes pouvaient saisir la profondeur des sentiments entre les deux femmes. Ce n'était pas important. La barrière de ronces retomba peu à peu. Les lianes piquantes retournèrent en terre comme si elles n'avaient jamais existé, et l'air se remit à circuler normalement. Aki réapparut, alors que Mizu avait repris sa taille originelle, blottie dans ses bras. Nulle possibilité de savoir ce qu'il s'était passé.

Avec un calme profond et complètement différent de la bousculade d'émotions qu'elle avait pus ressentir avant, l'archère remit le jardin à son état normal. Comme s'il ne s'était rien passé. Utiliser ses pouvoirs de la sorte l'avait bien sûr épuisé, mais ce n'était qu'une fatigué physique et magique, alors que son inquiétude mentale s'était volatilisée. Elle savait pertinemment qu'elle trouverait la solution. Elle n'en doutait plus, plus du tout. Evidemment elle avait rendus son compagnon inquiet, celui ci étant même allé jusqu'à planter ses crocs dans sa propre chair dans un geste témoignant de son angoisse. A pas mesuré pour ne pas forcer sur son corps fatigué par l'utilisation du pouvoir de la terre, la Nishiie s'approcha de lui, prit la main qu'il avait porté à sa bouche pour l'en ôter délicatement, se coula contre lui, l'enlaça, lui chuchota la vérité, convaincue cette fois que cela l'était.

Tout vas bien. J'ai perdus mes moyens un temps, mais tu n'as pas à t'inquiéter.

Sa main toujours dans la sienne, elle la prit entre ses deux paumes, fixant les yeux dorés de son compagnon, son cœur de nouveau battant d'un amour plus que puissant.

Pour le meilleur et pour le pire n'est ce pas ? Pour toutes les secondes à venir. Pour toujours.

Elle mourrait d'amour. Elle mourrait de lui. Elle mourrait de tout. Mais elle ne mourrait pas. La solution était au bout de ces doigts, elle n'aurait qu'à la saisir lorsque le moment serait venus. Il y en aurait une. Elle ne pouvait pas voir les choses autrement. Il ne souffrirait pas de cela. Il n'aurait jamais à en souffrir.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   Dim 27 Nov - 13:14





Feat. Aki

Pour le meilleur et pour le pire



Une sensation étrange commença à m'atteindre au travers de nos bagues. Je sentais l'inquiétude d'Aki se faire remplacer petit à petit par un sentiment de paix, auxquels vinrent s'ajouter une infinité d'autres sensations, d'autres sentiments incompréhensible, une infinité de sensations, de contradictions, de paradoxes. Le dôme de ronce dans lequel elles s'étaient enfermées commençait à vibrer, alors que les plantes s'épaississaient et était rapidement rejoint par d'autres tout aussi sauvages.

Une fois ce torrent d'émotions terminée, je sentais Aki plus calme et sereine, sentiments rapidement rejoint par du réconfort et de l'affection. Après quelques instants, l'habitat de plantes commença à frémir, alors que les ronces regagnaient lentement la terre d'où elles étaient revenues. Rapidement, il ne restait plus que nous trois, dans un jardin parfaitement ordinaire et bien entretenus, sans aucune trace de ce qu'il venait de se passer.

Aki marcha lentement vers moi, le corps visiblement profondément affaiblis par ce qu'il venait de se passer, écarta gentiment ma main de ma bouche avant de m'étreindre, en me murmurant que tout allait bien. Mon cerveau ne pouvait pas y croire, il voulait savoir ce qui avait mis la Nishiie dans un tel état, mais mon cœur, a la voir aussi sereine et attentionnée, ne pouvait pas se résigner à lui donner tord. Je glissais mes bras autours d'elle, en resserrant petit à petit mon étreinte tout en posant ma joue contre ses cheveux. Je lui susurrais quelques mots

"Pour le meilleur et pour le pire, mon amour. Je t'aimerais toujours."



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Pour le meilleur et pour le pire   

Revenir en haut Aller en bas
Pour le meilleur et pour le pire
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'oscar de meilleure actrice pour Marion Cotillard
» Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes
» Pour le meilleur et pour le pire (PV : Joker)
» Apollon – dieu pour le meilleur et pour le pire
» Pour le meilleur et pour le pire [Hadès]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.