Partagez | .
Le feu de l'amitié
Messages : 431
Yens : 406
Date d'inscription : 05/12/2014

Progression
Niveau: 84
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lilith ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Le feu de l'amitié   Mer 23 Nov - 0:09



feat.Jason Rokuro
Le feu de l’amitié




Cela faisait déjà quelques semaines que Lilith était revenu à Shiryoku. Métro, boulot, dodo, enfin pour elle c'était plutôt marcher, vider et s'pieuter. La rime était la même, mais dans le fond c'était pareil. Cependant, depuis la dernière fois on nous retrouvions notre sirène adorée, cela remontait à l'évènement entre elle et Jason. Une nuit torride dans une hutte de vétérinaire, une nuit qui avait failli couter leur amitié, une nuit qui était inoubliable. En fin de compte, les routes s'étaient séparées, mais ça n'avait jamais été un adieu. Les jours et les nuits avaient permis de faire couler l'eau sous les ponts. Mieux, en revenant à Shiryoku, après une bonne semaine au moins, c'est Ayae qui revint.

La jeune samurai voulait enterrer la hache de guerre et ce qui s'était passé plusieurs jours auparavant. Lilith était contente de la retrouver, elle était une amie, et peu importait ce qu'elle avait pensée sur le pourquoi du comment, ni même pourquoi elle avait prit cette décision de partir et de revenir, il n'était plus l'heure de juger, mais de pardonner. Plus de dispute et juste une farandole de sourires. Après cela, son acolyte pu se ré-installer dans la maison, reprenant sa chambre au second. Les gamins étaient revenus aux nouvelles et il y'avait de sacrées histoires à raconter. Entre les cannibales, Yui, l'attaques des loups et le contrat, enfin tout ça en version soft bien entendu... C'était que des mioches après tout !

Ayae eut droit à la verité. Lilith lui dit absolument tout, dont l'aventure d'un soir, le regret malgré le plaisir, les qualités que pouvait avoir Jason, le bien qu'il avait pu lui faire en entrant dans sa vie sans en sortir comme certains et certaines. Elle n'accusa pas vraiment la samurai, mais la sirène avait perdu plus d'un élu avec qui elle s'était lié, hors Rock était encore là... Et il avait partagé avec elle, avec l'alcool certes, quelque chose d'unique. En tout cas unique pour elle en Kosaten. Ce fut difficile pour la samurai d'accepter tout ça, elle n'aimait clairement pas Rock, non pas qu'elle ne lui faisait pas confiance, mais elle se voyait peut être un peu trop en lui.

Son coté assassin, tout ce qui l'entourait et maintenant ça. Malgré son retour, ce fut vraiment compliqué. Mais là aussi, elle finit par l'accepter en sachant qu'elle ne pourrait pas revenir en arrière. Lilith lui expliqua qu'elle n'avait pas à juger ainsi, mais que malgré tout, elle avait aussi fait des erreurs et notamment vis à vis de Yui. La mercenaire voulait s'appliquer à ne plus faire ce genre d'erreur, quitte à avoir un peu plus d'empathie. Elle avait, sans trahir la personnalité de son ami masculin, pas hésité à dévoiler les qualités de Rock derrière sa façade parfois placide. Il l'avait tiré de bien des mauvais pas, ils s'étaient sauvés mutuellement, il l'avait rassuré et soigné, mieux, lui avait sauvé la vie et n'avait jamais rien demandé en retour.

Face à tout ça, Ayae fut obligée d'abdiquer en faveur de son amie, revenant alors sur la promesse brisée pour de nouveau faire tout son possible afin de veiller sur elle, la proteger et la maintenir dans le droit chemin sans pour autant la brider.


Ayae : Cet homme compte pour toi... Je le vois bien. Il dois avoir d'indéniables qualités. Je ferais des efforts, mais cela prendra du temps, je vais devoir le voir par moi même...

J'espère que tu le verra. Je suis heureuse de te retrouver Ayae.

La samurai ne l'avouerait pas, mais son regard trahissait quand même une certaine émotion. Cela se voyait qu'elle était contente, non... Qu'elles étaient contentes toutes les deux. Bref, c'est sur ces belles choses que la routine reprit doucement son cours pendant les deux semaines suivantes puis les deux mois suivants. Le boulot de videuse dans les bars, les nouvelles des attentats un peu partout, qui faisait souvent mal au coeur et revenir dans la réalité ; Oui, la guerre était là, toute proche. Shiryoku avait beau vivre et bouger, elle ne serait pas épargnée non plus, tôt ou tard, le tonnerre frapperait de plein fouet ici.

Elle n'avait cependant pas le temps de prendre des pauses et s'entrainer. C'est alors qu'elle eut droit à son week end de repos, deux jours pour souffler un peu, elle se retourna chez elle alors que le soleil s'eclipsait doucement derrière l'horizon. Sa maison l'attendait, sans mioche, mais avec une cheminée fumante. Ayae s'était mise depuis peu à faire la bouffe quand Lilith travaillait. Elle cuisinait pas si mal en plus, ses efforts payait en terme d'ambiance, cela renforçait leurs amitiés communes.

Mais une autre surprise allait arriver, n'est ce pas ?



Dring c'est qui ? C'est Jay qui sonne... Car Jason ! Z"avez pigés ?

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1683
Yens : 848
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Le feu de l'amitié   Mer 23 Nov - 0:52


LE FEU DE L’AMITIÉ

feat.Jason & Lilith



Trois mois.

Cela faisait trois mois que Jason n’avait pas revu Lilith. Et même s’il avait eu le temps de repenser à tout ça, même si de l’eau avait coulé sous les ponts, il n’était pas du tout rassuré à l’idée de revoir son amie. Allait-elle lui en vouloir de ce qui s’était produit ? Ou bien de ne pas être revenu la voir avant ? Allait-il y avoir un malaise entre eux ? Marchant à côté de sa monture en remontant les rues de Shiryoku, Jason se posait beaucoup de questions. Après avoir touché la prime touchée pour le vampire nommé Tanith, il avait trouvé normal de faire un détour jusqu’à chez son amie pour la voir. Il voulait la voir. Il en avait envie. Mais à présent qu’il n’était plus qu’à quelques mètres de sa maison si familière, ses pas se faisaient de plus en plus lourds et hésitants, et il sentait la pression monter en lui à une vitesse qu’il n’avait pas anticipée.

Finalement, au détour d’une autre rue, il aperçut enfin la bâtisse restaurée par la sirène et son amie Ayae. Tout en contemplant la maison, il s’immobilisa, notant que c’était là sa dernière chance de faire demi-tour et de fuir en quelque sorte la confrontation. Ses doigts se resserrèrent autour de la bride en cuir de son palefroi : il n’était pas comme ça, et ne l’avait jamais été ! Il tenait beaucoup à Lilith ! Et même s’il ne savait pas encore de quelle nature était l’affection qu’il lui portait, il n’avait pas l’intention de la perdre juste pour fuir des retrouvailles qu’il redoutait. C’était hors de question !

Sur ces pensées, il s’approcha, et attacha sa monture non loin de la maison. Une agréable odeur de nourriture flottant dans l'air lui confirma que la jeune femme était bien chez elle. Il aurait souri s’il n’était pas mort de trouille à l’idée de la revoir. D’un pas hésitant, il monta sur le perron et avança sa main. Celle-ci s’immobilisa dans les airs, tandis qu’il hésitait une nouvelle fois. Il souffla un bon coup afin de retrouver sa contenance, et toqua à la porte plusieurs fois, avant de se reculer de quelques pas. Le regard fixé sur la  porte, il patienta, à l’affût du moindre bruit. Dans quelques secondes, il allait revoir la première véritable amie qu’il s’était fait dans toute sa vie. Il espérait de tout cœur que ça se passerait bien, mais la vérité, c’est qu’il n’en était absolument pas sûr…

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 431
Yens : 406
Date d'inscription : 05/12/2014

Progression
Niveau: 84
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lilith ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Le feu de l'amitié   Mer 23 Nov - 16:03



feat.Jason Rokuro
Le feu de l’amitié


Le bruit à la porte alerta forcément les deux femmes à la maison. Lilith était, un peu avant l'arrivée de Rock, sur une chaise entrain de lire un truc, une sorte de gazette de Kosaten qui recensait les nouvelles sur la guerre, mais aussi pleins de trucs divers et variés. Par exemple, saviez vous que madame Shiro à Shiryoku, vieille de quatre-vingt ans, avait botté les fesses du chef de gang Mazuo, qui était venu avant hier soir lui dérober le bijoux offert par son mari ? Nan, serieusement vous pouviez parfois apprendre des trucs assez dingues, qui faisaient plutôt sourire. Elle feuilletait donc goulument toute cette lecture, alors que de son coté, Ayae préparait ce qu'on nommait ici, le "Girsh fondant".

Bon, le Girsh était une sorte de viande moelleuse qui baignait dans un bouillon salé, assaisonnés avec des épices et accompagnés de légumes cuits à la vapeur. Mais le fondant provenait d'un fromage du coin, qui était totalement onctueux et versé sur le plat chaud pour lui donner toute sa saveur. Un plat du coin, assez fort en bouche et très savoureux ! Les papilles s'émoustillaient déjà, alors que la fumée s'élevait au dehors et l'odeur du bouillon envahissait la pièce bien plus chaleureuse. Car oui, la sirène avait enfin terminé de déballer le reste de ses cartons.

La table de bois massives et sculptée ornais le salon avec quelques chaises, même s'il en manquait, en fait les gamins s'amusaient à en construire, le vieux qui avait habité ici avant en faisait parfois et avait dû leurs apprendre. Tout semblait aller pour le mieux. Elle avait disposé quelques tapis au sol, décoré quelques murs avec de la toile, du tissus, loin de son style apocalyptique de Pandora. Quoiqu'il en soit, c'était devenu un vrai nid douillet à présent. Mais finalement, le "toc toc" atypique les réveilla. Ayae se tourna dans la direction de celle ci, tandis que Lilith se leva ;


Ayae : Qui c'est ?

J'sais pas, mais j'y vais. J'espère que c'est bientôt prêt ça sent trop bon.

Elle se rapprocha de la porte. Lui, avait dû l'entendre parler, les murs n'étaient pas si épais et la porte en toile n'isolait pas tant que ça. Elle fit coulisser cette dernière et se retrouva nez-à-nez ou presque avec une bonne et vieille connaissance, non, un ami ! Rock ! Il était donc revenu la voir, après au moins trois bon mois sans donner de nouvelles. Elle s'était inquiété dans les premiers temps, mais après cela, elle laissa faire, pour prendre du recul à son tour, en esperant qu'il ferait de même. Étrangement elle ne s'inquieta pas vraiment de leurs relations, car pour la sirène, il n'était pas question de laisser filer cette relation qu'elle avait nouée.

Il était visiblement stressé et angoissé même, cela pouvait se lire sur son visage d'ordinaire si assuré. Ayae lui jeta quelques coups d'oeil de loin et s'en retourna à sa popote en touillant le tout. Elle esquissa simplement un "Bonjour..."... Un peu froid et distant. Cela fit sourire la rouquine qui enchaina rapidement. Regardant alors de bas en haut son ami, elle lui dit ;


J'commencais à me dire que tu m'avais oubliée. Tu t'es rappelé du chemin alors !? Qu'est ce que tu fous ? Rentre !.

Elle ouvrit la porte en grand et le laissa s'installer, refaire la connaissance des lieux et forcément de sa rivale qui n'était pas en armure pour l'occasion, mais en kimono simple et détendu, un peu dans le style du Rock de l'époque. Il avait un peu changé a ce niveau là d'ailleurs. Sinon, elle portait quand même son arme en toute occasion, à croire qu'ils se ressemblaient vraiment trop sur ce point. Lilith parti en direction du salon, un peu au centre pour reprendre la parole ;

En plus je parlais de toi y'a pas si longtemps. Ça fait au moins trois mois c'est ça ? Tu portes plus ton vieux pyjama ? ricana t'elle Purée... Le temps passe bordel ! Tiens, j'ai une bonne bouteille de sake si tu veux.. Nan j'déconne ! Taquina t'elle

Cette moquerie délicate, faisait forcément rappel avec leurs mésaventures précédente et le fameux sake diabolique ! Mais non, depuis tout ça, elle s'était mise à une cure d'alcool et ne buvais plus que de l'eau, du jus de fruit, du thé, des tisanes et d'autres boissons sans alcool ou très peu. C'est donc cela qu'elle lui proposa ;

Maintenant j'ai un peu freiné ma dépendance alcoolique tu vois. Je te propose donc ce jus de Tchinzo.. C'est un fruit local cherche pas, ça à le gout de poire en gros, tu vois le délire ? Bon sinon fait comme chez toi, et raconte un peu ce que tu deviens !


Ce mélange de tchinzo et girsh promet !

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1683
Yens : 848
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Le feu de l'amitié   Mer 23 Nov - 17:21


LE FEU DE L’AMITIÉ

feat.Jason & Lilith



Immobile, sur le perron, l’assassin entendit enfin la voix qu’il guettait, et un sourire discret se forma sur ses lèvres juste avant que la sirène n’ouvre la porte. Il disparut dès qu’il la vit au profit d’un trac palpable qu’il ne parvint pas à dissimuler. Il se força à la fixer les yeux dans les yeux avant d’être attiré par une seconde présence au fond de la maison qui le fit à nouveau sourire.  Il ne prit la parole que lorsque la rouquine s’adressa à lui, et il sut dès qu’elle l’eut fait que ses craintes étaient infondées. Lilith n’avait pas changé. Elle était toujours la même ! Le sourire du nippon s’élargit, et il répondit d’une voix franche et chaleureuse :
- Aucune chance ! Mais je suis désolé, je n’ai pas pu venir plus tôt. J’ai été très occupé ces trois derniers mois.

Il hocha de la tête quand Lilith l’invita à entrer, et il déposa ses armes dans un coin, avec le même soin qu’il prenait toujours. Lentement, il s’avança au centre de la pièce, et posa son regard sur la cuisinière qui lui tournait le dos alors qu’elle préparait à manger. Un sourire franc ourla ses lèvres, et il échangea un regard avec son amie signifiant « elle est finalement revenue ? ».
- Bonjour, Ayae ! Je suis content de voir que tu as retrouvé ton chemin vers la maison, ajouta t’il avant de faire quelques pas la pièce.

Il s’immobilisa face à la pique de la sirène, tout en ignorant soigneusement l’allusion au saké, bien que cela l’ait fait sourire, et répondit d’une voix amicale en observant sa tenue :
- Non, en effet. Un changement dû à Kosaten.
Il était souriant, particulièrement content de retrouver son amie et cette maison qu’il n’avait pourtant vue que quelques fois. Mais il se sentait bien, et l’image du jeune homme souriant vêtu de lin contrastait de manière saisissante avec l’assassin silencieux et renfrogné vêtu d’un kimono. Il ne s’était peut être passé que trois mois, mais Jason avait beaucoup changé durant cette période. Surtout en présence de ses amis. Il était plus naturel, souriant, amical. Il balaya les lieux du regard, avant d’ajouter :
- T’as bien arrangé les lieux, dis donc ! Je vois que tu es enfin définitivement installée ! Ca me fait plaisir d’être là, ca fait un moment que j’essaie de trouver un moment pour venir te voir !

Il décida finalement de s’assoir sur un des tapis qui lui tendait les bras, et accepta un verre de ce drôle de jus local. Puis, il lui raconta sa vie de ces derniers mois : sa formation de pourfendeur, son travail étroit avec les autorités de Kansei, l’incident d’Handa, et son partenaire et ami, Tenkeï. Il fut si bavard qu’il était difficile de croire qu’il s’agissait du même homme rencontré trois mois plus tôt et qui ne parlait presque pas. Et si Lilith avait vu sa personnalité cachée, Ayae, en revanche, dut être particulièrement surprise par un tel changement. Finalement, alors que la nuit tombait déjà au dehors, l’assassin décida qu’il avait assez parlé de lui :
- Et toi ? Non, corrigea Jason en posant ses yeux améthyste sur Ayae, et VOUS ? Qu’est-ce que vous êtes devenues durant ces trois derniers mois ? Quand est ce que notre samouraï fière et têtue a finalement décidé de rentrer à la maison ? Demanda-t-il d’une voix taquine aux deux jeunes femmes.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 431
Yens : 406
Date d'inscription : 05/12/2014

Progression
Niveau: 84
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lilith ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Le feu de l'amitié   Mer 23 Nov - 18:30



feat.Jason Rokuro
Le feu de l’amitié


Il n'avait pas pu revenir plus tôt, ce sacré cachottier, il devait être entrain de zigouiller à tire-larigot un peu partout en Kosaten. Mais il viendrait surement à en parler un peu plus tard et en détail, donc elle n'évoqua rien pour le moment et l'écouta. Naturellement invité, il entra et disposa ses Katana au même endroit que la dernière fois. C'était amusant, car à cause de ce petit geste, Lilith s'évoqua seule dans sa tête, à quoi ressemblait la dernière fois qu'il était venu, tout ce coin. Mais maintenant ce n'était clairement pas pareil.

Bien sur, en trois mois, il avait pu s'en passer des choses, diverses et variées, des deux cotés. Comme ce changement vestimentaire, d'autres changements avaient pu s'operer. Si la sirène était resté la même autant caractériellement que physiquement ou esthétiquement avec des habits souvent de son style, lui, avait visiblement changé.

Bien que stressé et forcément un peu plus timide au départ, lorsqu'il revint, on sentait une sorte d'envie de se livrer, de parler, bien plus aisée qu'auparavant. Il commença par dire bonjour à Ayae, lui indiquant être heureux qu'elle soit de retour, avec un regard complice à la rouquine qui lui rendit la pareille. Quand à la samurai en question, elle se retourna ;  


Ayae : Pas grâce à vous. Mais merci. Fit t'elle un peu froidement

Evidemment, cette remarque échappa à Lilith, Ayae ne lui avait vraisemblablement jamais dit qu'elle s'était presque confronté à Jason le jour ou elle décida de partir. Ce qui interloqua donc la mercenaire sur le coup, qui regarda les deux acolytes l'un après l'autre, avant de finir par hausser les épaules en soupirant.

Aaahmphf... Bon ! Vous avez l'air super contents d'vous retrouvez vous deux ahah !

Quoiqu'il en soit, Rock affirma que ce changement vestimentaire provenait de Kosaten. Il garda cependant le suspens pour le moment, mais Ayae remarqua la petite emblème de serpent. Bien qu'elle soit native de Kosaten et connaisse donc le nom et la réputation des "pourfendeurs" elle n'en avait jamais croisée dans son clan à Fuyu. Finalement cette dernière s'en retourna à sa cuisine, finissant la dernière étape.

Elle demanda froidement, sans vraiment demander d'ailleurs ; " Vous restez manger ? Il n'y aura pas assez pour trois... " Alors que c'était faux, puisqu'elle faisait généralement un peu plus au cas ou les enfants venaient à la maison. Cela fit rire Lilith. Décidément cette rivalité ne cesserait pas de si tôt !

Mieux valait s'en amuser. Le tout était qu'il était satisfait et heureux d'être ici en sa présence et c'était la même chose de son coté.


Ahah. Ne t'en fais pas, elle plaisante, il y'aura bien assez. Sinon oui, j'ai fini de tout décorer et ranger, ça rend plutôt bien hein ? Bon allez, pose tes fesses et raconte tout ! Ajouta la belle en tapotant un siège pour qu'il s’assoit.

C'est à partir de cet instant qu'il commença à tout raconter, alors qu'Ayae arrivait en servant le plat dans les assiettes, soupirant lorsqu'elle vint au tour de Rock. Elle posa l'ustensile vide une fois terminé et se mit aussi à table, écoutant malgré elle les récits des aventures de cet homme, qui était anciennement bien moins bavard. Cela n'échappa pas aux deux demoiselles bien évidemment. ;

Handa ! Oui, j'ai cru lire un truc sur ça. Tu étais la bas ? C'est incroyable ce qui s'est passé, une destruction complète et même pas de Zayro ou d'Aeternam derrière tout ça. J'ai lu qu'il s'agissait d'un autre groupe de taré encore, mais j'ai zappé le nom.

Elle était impressionné, mais en tout cas ne rebondit pas, ni ne le jugea sur le fait qu'il soit plus bavard, en fait elle devait s'en féliciter inconsciemment et silencieusement. Comme il retournait la question, Lilith se préparait à répondre, Ayae prit cependant la parole avant ;

Ayae : Je suis revenue quand je devais revenir.  

Hmm on peut dire ça. Tu es encore pas mal sur la défensive Ayae, mais tu dois l'admettre, Rock a bien changé et toi aussi. Sinon et bien à mon retour j'ai repris le boulot, les travaux, renoué avec Ayae aussi, je passe régulièrement voir Yui et je me suis remise à l'entrainement. Avec la guerre et les fracas quotidiens j'étais occupée quoi. D'ailleurs ... Je me disais que d'ici demain, on pourrait voir à quel point on a progressés tous les deux non ? Proposa t'elle.


Ils vont encore s'échanger des coups *Regard lubrique*

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1683
Yens : 848
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Le feu de l'amitié   Mer 23 Nov - 19:26


LE FEU DE L’AMITIÉ

feat.Jason & Lilith



Il ne fallut pas longtemps au Nippon pour constater qu’Ayae l’adorait toujours autant. Il se contenta cependant d’éviter de répliquer. Il n’était pas là pour se disputer avec elle, et si dispute il devait y avoir, il préférait attendre d’être seul à seule, comme au bon vieux temps. Ils se mirent à table tandis que Jason poursuivait son récit, et Lilith lui posa soudain quelques questions à propos d’Handa, auxquelles il répondit :
- Oui, j’y étais… C’est un type se prenant pour un dieu nommé Pain qui a tout saccagé là-bas. On était plusieurs élus pour tenter de l’arrêter, mais malheureusement, on n’a pas pu empêcher que la ville soit détruite. Au mieux, on a pu sauver quelques centaines de civils. J’ai passé quelques semaines là-bas après la catastrophe pour aider les survivants, mais il y avait beaucoup à faire.

Il se rendit soudain compte que ses paroles pouvaient le faire passer pour ce qu’il n’était pas, et il se hâta de fixer la samouraï pour dissiper le malentendu :
- Oh, ne t’en fais pas, Ayae ! Je ne suis pas devenu quelqu’un de bien, tu vas pouvoir continuer à me détester comme avant ! J’y suis resté pour me faire de l’argent, pas par bonté d’âme !
Il n’avait pas pu s’empêcher de provoquer la brune. Elle avait beau le détester et le provoquer régulièrement, elle était drôle quand elle boudait.

Tandis que le repas se poursuivait, la rouquine raconta à son tour ce qu’elle avait fait de ces trois derniers mois. C’est alors que sa proposition étonna Jason qui cessa de manger un instant pour fixer Lilith. Il ne s’était jamais entraîné avec une amie. Il ne voulait pas lui faire mal. Ses techniques n’étaient pas faites pour s’entraîner, et d’après ce qu’il en avait vu, celles de son amie non plus. Elles étaient faites pour tuer, pas pour se mesurer l’un à l’autre. Toutefois, il n’eut pas le cœur de refuser la requête de la jeune femme. Il hésita un instant, puis :
- Eh bien, je… Si tu veux, oui, répondit-il finalement en souriant. Mais faisons attention ! Je n’ai pas envie que nous nous blessions. Je suis venu pour te voir, pas pour qu’on s’exerce à la torture, ajouta-t-il avant de recommencer à manger.

Il ne put s’empêcher d’ajouter dans un murmure à l’intention de la sirène :
- Je parie qu’Ayae adorerait s’entraîner sur moi… A pleine puissance, évidemment ! Ajouta t’il en faisant un clin d’œil à Lilith alors qu’Ayae était repartie dans la cuisine.
Jason hésita, puis osa une demande à son amie :
- Euh, par contre, pour loger, comment on va faire ? Tu as une place pour moi ou tu préfères que je loue une chambre quelque part ?
Tout en posant cette question, il sentit venir grosse comme une maison une nouvelle réplique cinglante de la part de la brune. Mais la question demeurait toujours…
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 431
Yens : 406
Date d'inscription : 05/12/2014

Progression
Niveau: 84
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lilith ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Le feu de l'amitié   Ven 25 Nov - 0:51



feat.Jason Rokuro
Le feu de l’amitié


Il affirmait donc avoir été à Handa. Les nouvelles ne dataient pas d'hier, même si c'était encore assez frais, mais Lilith se souvenait d'avoir lu qu'il s'agissait d'un énorme bordel avec beaucoup de morts, de destructions et que des élus avaient étés dépêchés sur place en faisant fuir la menace. C'était donc presque une fausse victoire. Les témoignages parlaient de météores et de trucs assez sensationnels. C'était difficile de croire à cent pour cent la presse de Kosaten, mais les pouvoirs de certains élus dépassaient l'entendement et puis, si Rock y était, et avait survécus, c'était le principal.

Il y avait passé clairement du temp, pour aider, n'en déplaise au regard étonné d'Ayae, qui, quand elle se sentie visé par celui de Jason, se renfrogna presque immédiatement. La sirène écouta avec attention les détails sordides de cette affaire, elle avait un veritable témoin vivant sous ses yeux, ce n'était pas rien. La dernière fois ou la mercenaire avait vécu un truc aussi... Chaotique, ça remontait au temps ou elle était encore à Chikai parmi ses autres amis élus. Elle avait aidé la nation rouge contre un opposant sectaire du nom d'Aeternam. Une attaque de grande ampleur sur toutes les capitales, un vrai carnage, visant autant élus que dirigeants.

En y repensant un instant, elle se demandait encore comment elle avait bien pu faire pour s'en sortir à ce niveau là. A l'époque elle était faible, vraiment faible, le sceau était puissant, même si elle le sentait encore aujourd'hui elle savait qu'avec le temps, ce dernier perdait en puissance. Mais l'effet "guerre" se faisait bien souvent sentir. Fort heureusement, l'alcool et les drogues avaient parfois leurs bons cotés. S'ils ne permettaient pas de contrer le sceau, il atténuait au moins sa douleur jusqu'à un certain degrés. Mais Lilith savait très bien que si ce sceau la forçait, ce serait juste terminé. Elle devrait redevenir un jouet, un rat de labo, rien qui ne lui plaise.

Elle aimait trop sa liberté. Mais avant de s’énerver toute seule comme une cruche sans eau, elle fut ramené à la réalité par le nom de "Pain". 



Pain ? Il vous à vraiment mené à la baguette ?... Pfrffrt... Nan, pardon... Oublie cette blague, vraiment !

Ayae : Hmm... Ce nom ne me dit rien, c'était un élu ? Essaya de demander Ayae

C'était bien de voir la samurai tenter de faire la paix et s’intéresser malgré la pique de Rock sur elle. Il y'avait un temps pour la guerre, un temps pour le repos. Tôt ou tard il fallait bien poser les armes et enterrer les haches sous terre. Le repas était en tout cas servit et la discussion se poursuivit sous le fumet du Girsh. C'était un bon petit plat qu'ils n'hésitaient pas à déguster savoureusement. Puis le bretteur cessa de manger lorsque son amie lui proposa un entrainement.

Elle le regarda en mâchant ce qu'elle avait dans la bouche, croisant son regard assez inquiet. Mais après quelque seconde et un peu hésitant, il accepta.


T'as peur ou quoi ? Ahah ! Se moqua t'elle

Evidemment ce n'était pas le cas, et il rebondit vite pour expliquer pourquoi il avait tant hésité. Il ne souhaitait tout simplement pas la blesser, c'était presque mignon la manière dont il pensait à elle. Mais Jason avait tendance à zapper qui elle était ! Lilith était une sirène, une mercenaire, une tueuse et chasseuse d'arche, une voleuse et baroudeuse de terres hostiles sur des lointaines planètes. Utilisatrice d'armes mortelles et de pouvoirs dangereux. Malgré tout, la jeune femme laissa s'échapper un sourire entre deux hochement de tête horizontaux.


Arrête de t'en faire. Ayae et moi on s'entraine parfois en utilisant des armes d'entrainement et si j'utilise ma maliwan je la réglerais au minimum en électrique, ça sera aussi agréable qu'une petite décharge, si t'es pas cardiaque ça d'vrait aller ! Fit t'elle en souriant.


Il pouvait donc utiliser des armes d'entrainement. Il y'en avait en fer ou en bois, le métal n'était pas aiguisé et un peu plus lourd qu'une vraie lame, mais les deux cotés étaient presque plats. Celles en bois se rapprochait des katanas conventionnels, plus légers bien entendu. Quand à ce qu'il dit en rapport à Ayae, la samurai entendit malgré le chuchotement et fronça les sourcils. ;

Ayae : C'est une bonne idée... Déclara t'elle en serrant son pommeau.

Lilith fut aussi complice que son pote dans le clin d'oeil, faisant un peu plus enrager mais gentiment bien sur, sa comparse féminine. Le reste des interrogations qui eurent lieu, concernant quelque chose de plus terre à terre, à savoir le logement. Rock comptait rester un peu et il se demandait ou dormir. En ville ou ici ? Après leurs... Mésaventure, peut être avait t'il une appréhension. Mais la sirène l'arrêta tout de suite.

Ayae : Y'a pas de pla....  

Ah non ! Coupa la rouquine Tu dors ici. Je vais partager ma chambre avec Ayae, t'auras qu'à dormir dans la mienne.

Ayae : ....  

Il n'y avait aucune objection de la part de la bretteuse et la maison était grande, les chambres aussi, de toute manière elle pourrait prendre son un futon supplémentaire dans le pire des cas. Bref, il était temps de passer a la fin du repas. En desert, un café et une crême sucrée, un vrai délice.

Ayae : Je vais préparer les armes et la chambre.  

Merci Ayae ! Rock, on digère tranquille et on entame ce combat ? J'ai besoin de me défouler. T'as du progresser un max, mais pense pas m'avoir facilement hein. D'ailleurs celui qui perd aura un gage... Hmmmm... Le perdant devra ... Faire la vaisselle ! Termina la belle

Les armes d'entrainement étaient rapidement préparées, mais la samurai ne comptait pas forcément assister au duel, préparant la chambre de Jason, mais aussi la sienne pour accueillir son amie.

Les claptrap vaincrons !

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1683
Yens : 848
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Le feu de l'amitié   Ven 25 Nov - 17:45


LE FEU DE L’AMITIÉ

feat.Jason & Lilith



Aussi improbable que cela puisse paraitre, Jason se raccrocha à la question posée par Ayae afin d’ignorer plus efficacement la triste blague de Lilith :
- Je n’en sais rien. C’est possible, mais à dire vrai, à part son nom je ne connais pas grand-chose sur lui. Si ce n’est que je compte l’abattre dès que possible…
Il avait prononcé ces mots d’une voix assez neutre, mais l’ambiance de la maison changea durant un court instant, car pour la première fois, Jason venait de désigner une cible prioritaire qu’il comptait bien éliminer. Jusque-là, il n’avait parlé à personne de ses intentions vis-à-vis du faux dieu, pas même à Tenkeï.

Heureusement, le sujet de l’entraînement détendit à nouveau le trio, et Rock s’empressa de répondre aux piques de la rouquine en contre attaquant d’un air narquois dissimulant toutefois un véritable compliment :
- Je n’ai peut-être tout simplement pas envie d’abîmer ta jolie peau !
Alors que la conversation se poursuivait, ce fut la samouraï qui contre attaqua à nouveau quand Lilith invita Jason à utiliser sa chambre. L’assassin sourit à son amie en lui murmurant un merci timide, avant d’ajouter à l’intention de la jeune brune :
- Il va de soi que face à un tel enthousiasme de ta part face à la possibilité que je reste parmi vous, je ne peux décemment pas aller m’installer dans une auberge ! Il est évident que je te manquerais beaucoup trop !

Quelques secondes plus tard, Ayae se levait en annonçant qu’elle allait préparer les chambres. La maison ne manquerait pas d’ambiance durant la semaine qui arrivait. Quant à Lilith, elle voulait déjà se mesurer au nippon, qui fut surpris d’un tel empressement. Il se leva et commença à détacher les sangles de son armure en cuir :
- Le combat t’a manqué tant que ça, ces derniers temps ? Tu n’as pas exécuté de contrat depuis notre mission en Fuyu ?
Tout en parlant, il retira son plastron qu’il posa délicatement près de ses armes.  Il s’étira, profitant ainsi de sa liberté retrouvée avant de se retourner vers la sirène :
- Du calme, Lilith ! Je n’ai pas suffisamment bu pour en retirer davantage, aujourd’hui ! Lança-t-il avec un léger sourire après s’être assuré qu’Ayae était toujours à l’étage et qu’elle ne l’entendrait pas.

Le moment de malaise était passé, et il se sentait à nouveau bien avec la rouquine. Et il avait bien l’intention de profiter de cette semaine en sa compagnie !

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 431
Yens : 406
Date d'inscription : 05/12/2014

Progression
Niveau: 84
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lilith ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Le feu de l'amitié   Mar 29 Nov - 15:23



feat.Jason Rokuro
Le feu de l’amitié


Le débat sur Handa et pain A.k.a Heiwa ne s’éternisa pas vraiment, bien que Jason se soit accroché à la question d'Ayae pour éviter de rire ou de pleurer à la blague de Lilith. Quoiqu'il en soit, tout s'accéléra lorsqu'il déclara qu'il le tuerait. Cette envie de tuer, cette cible désigné, ça rappelait Shogo mais en bien pire. Ce type avait beau avoir un nom ridicule, il semblait avoir foutu sa merde au même titre que certaines pourritures bien connues en Kosaten. La sirène n'avait pas envie d'ajouter une touche d'humour, alors elle conclu par un ;  


Si je le croise, je lui botte le  cul de ta part ?

Ayae : Je me souviendrais de ce nom.  

La page pouvait se tourner sur ce passage qui laissait une certaine amertume dans le regard de Jason. Puis vint alors son petit retour de bâton envers la belle, qui lui sourit. Abimer sa peau ? Ahah, fallait encore qu'il puisse la toucher tiens ! Mais bon, ce dernier avait bien plus touché aux primes et au mercenaria ces derniers mois qu'elle en une année, mieux valait ne pas le sous estimer, même dans un entrainement..

Quelle confiance ! Je te laisserais me toucher UN PEU puisque c'est toi, héhé. Nargua la belle

Il était en forme, puisqu'il ne s'arrêta pas là, tout en ayant accepté de dormir finalement ici, en rigolant sous le nez d'Ayae sans doute, sur le fait qu'il aurait une chambre alors qu'elle n'avait pas spécialement été pour ! Ces deux là, ils s'aimaient, ca crevait l'écran. Mais tout comme ses taquineries, l'empressement de la rouquine n'échappa  pas à l'oeil expert et aiguisé de Rock, qui n'était peut être pas prêt à s'élancer sans digerer. En tout cas, sa dernière blague ne passa pas inaperçus non plus.


AAAh tu es comme ça ! Y'a d'autre moyens pour que tu finisses le cul à l'air tu sais. Tu veux que j'règle ma maliwan sur de l'acide pour faire fondre tes vêtements ? Fit Lilith avec un air malicieux et sadique

Evidemment il n'était pas question d'utiliser cette méthode, mais elle se fit presque rire toute seule et retrouver cette ambiance et cette complicité lui fit du bien. Un bien fou même ! Bref, il était peut être temps d'envisager un entrainement serieux. Elle régla donc non pas sur acide, mais sur électrique leger son arme, puis tira en l'air pour un test. Ensuite elle l'a fit disparaitre comme à son habitude. Lilith ne changea pas vraiment d'habit, elle portait son quotidien à l'aise, ça lui allait parfaitement. Pour les corps à corps, peut être n'envisagerait t'elle pas le phasique pur... Dans le doute elle prit une lame de bois.

Bien qu'Ayae ait préparé les chambres, cela n'ayant pas duré des heures non plus, il était inutile de dire qu'elle observait le duel qui allait avoir lieu. Postée sur le toit, assise les bras sur les genoux, le regard perçant et vif à la fois.


Ayae : ...

On a même du public... Et encore plus de public ! Dit t'elle en voyant les gamins arriver.

Yamu (garçon): Ohéé Ohééé Lilith san ! Lilith san ! On a heu... Qui c'est lui ?

Nia (fille):Coucou Nii chan ! Baka c'est son amoureux tu vois pas !.

Yamu (garçon): Heeeiiiin ?? Berk... Vous faites des choses ? des trucs ? berk...

Nia (fille):Baaaka ! Les adultes font ça ! Tu le feras aussi ! Fit sa soeur en lui tapant sur le front

Haha ! Salut Nia, salut Yamu. Vous êtes partis pêcher a ce que je vois ? Posez le poisson dans la cuisine. Sinon lui c'est Rock et ce n'est pas mon amoureux, c'est un ami. Comme Ayae. Nous allons nous entrainer, vous voulez regarder ?

Nia (fille):Je vais plutôt m'occuper du poisson moi, avec Ayae, elle est là ?

Yamu (garçon): Moi jveux voir le combat ! J'veux ! j'veux ! j'veux !.

Nia (fille):Haaa... Très bien Yamu no baka, reste là.

Ayae est sur le toit. Yamu mets toi un peu plus loin par contre.

Après ces brèves présentations et ce dialogue un peu à sens unique, car les enfants étaient aussi impressionné par la présence d'un "homme" au regard un peu sombre il fallait l'avouer. Yamu se mit donc proche de la porte, assis les jambes croisés et tout sourire. Sa sœur alla préparer le poisson pour le prochain diner et Ayae finirait surement pas l'y aider. Bref, l'entrainement pouvait donc débuter.


Bon, faisons un pile ou face, je choisi pile ! ? Fit Lilith en jetant la pièce de yen dans les mains de Jason. Balance !

Qui commencerait le duel ? Jason lança la pièce et tomba sur pile, ce qui laissait la belle commencer le match. Elle sourit gracieusement avant de lui faire un clin d'oeil et s'échauffer rapidement en s'étirant bras et jambes.

Tu vas déguster mon coco ! C'est parti, et montre moi donc comment tu t'es débrouillé pour survivre jusqu'ici. On tape tout le corps, sauf le visage et les parties, tout le reste c'est bon. Let's go !

Ses tatouages s'illuminèrent alors d'une puissante energie ou aura. Quoiqu'il en soit, ce pouvoir semblait la rendre potentiellement un peu plus forte. Elle souriait à tout va, sortant son arme, réglé sur electrique et commençant alors à tirer tout en se rapprochant à coup de pas chasser, sautant, s'accroupissant, roulant boulant jusqu'à s'approcher assez prêt pour frapper Jason d'une frappe phasique... Rhooo elle avait bien droit d'utiliser quelques atouts après tout. Ce n'était pas comme si elle y était allée à fond ! C'était un entrainement non ?
____________

Je pars du principe du pile ou face pour commencer cet entrainement
Avis au correcteur : (pas de respect de la mobilité dans cet entrainement)

1 pile (Lilith commence)
2 face (Jason commence)

tire un dé (1d2) ici https://dicelog.com/dicefr et screen ton résultat sur skype ou ici en spoil ^^ Pour info, si tu vois que je commences, dis le moi et j'éditerais mon post ici pour faire le staté ^^

(post vu avec jason)

Tu bluff martoni !


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1683
Yens : 848
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Le feu de l'amitié   Mar 29 Nov - 22:25


LE FEU DE L’AMITIÉ

feat.Jason & Lilith



A dire vrai, Jason préfèrerait que Lilith n’approche pas de Pain. Il avait peur de ce qui pourrait lui arriver si cela se produisait. Mais que faire ? La rouquine était une sirène, et une combattante ! Elle n’aimait pas être couvée, et elle pourrait même aller jusqu’à se vexer si elle comprenait les sentiments mitigés de l’assassin à l’idée qu’elle tente d’affronter Heiwa. Oui, pour la première fois de sa vie depuis près de huit ans, le nippon avait peur pour quelqu’un d’autre. Il ne voulait pas qu’il arrive malheur à sa précieuse amie. Il regarda Ayae un instant, visiblement embêté, avant de décider de jouer franc jeu :
- Je préfèrerais que tu évites de l’approcher... Mais je ne suis pas idiot ! Je sais que tu ne m’écouteras pas si tu le trouves. Alors tâches d’être prudente, d’accord ? Il est vraiment dangereux…

La conversation se détendit heureusement rapidement suite à cela, et Jason sourit aux différentes piques envoyées par Lilith. Il répondit même à celles-ci :
- Si je veux te toucher, tu crois que tu pourras me résister ? Demanda-t-il avec une voix qui pourrait prêter à confusion sur ce dont il était en train de parler, entretenant ainsi un double sens volontaire à sa phrase.
Il éclata de rire à l’idée d’utiliser la Maliwan pour le déshabiller, et riposta avec un sourire narquois :
- Que se passe-t-il, Lilith ? Tu ne sais plus utiliser tes mains pour déshabiller un homme, il te faut ta Maliwan, pour ça, maintenant ? Dit-il d’un air provocateur.

Finalement, le duo sortit dans le jardin, et Jason saisit une épée en bois similaire à celle de la rouquine. Il ne pourrait pas combattre comme d’habitude, mais peu importe. Il ne risquait pas de lui faire trop mal avec ça, au moins. Vêtu d’un haut en lin noir avec un col en V et d’un pantalon de la même couleur, il s’éloigna de quelques pas avant de se retourner et de faire face à son amie. Il tourna ses yeux vers Ayae et lui envoya un baiser de la main pour la taquiner alors qu’elle les observait depuis le toit.
- Un baiser ? Pour me porter chance ? Lui lança-t-il d’une voix taquine.

C’est alors que deux enfants s’approchèrent à la surprise de l’assassin. Celui-ci les vit se précipiter sur la sirène, qui avait de toute évidence beaucoup de succès auprès d’eux. Patient, il s’appuya sur sa lame en bois dont il se servit de canne en attendant que la jeune femme n’ai terminé de parler avec les enfants. Ceux-ci prirent Jason pour le petit ami de la rouquine, qui démentit alors que le brun souriait en les observant. A dire vrai, il aurait eu du mal à répondre si on lui avait demandé quelle relation ils entretenaient tous les deux, mais la rousse semblait avoir tranché pour lui.

Conformément aux instructions de la rouquine, Rock jeta la pièce, et bien évidemment, celle-ci tomba sur pile. A moins que l’assassin ne l’ait fait exprès pour laisser la belle commencer. Impossible à savoir…
- Il semblerait que je te laisse cet honneur ! Annonça-t-il joyeusement en se mettant en garde et en fixant la sirène.

A ces mots,  Jason déploya aussitôt son voile des ombres autour de lui, et se prépara à réceptionner les attaques de Lilith. Ses iris devinrent écarlates, signe qu’il était concentré et prêt au combat, désormais. La Seikajinci s’approcha en tirant des projectiles électriques que l’assassin ne put esquiver qu’en partie. C’est alors qu’il reconnut l’attaque caractéristique de la sirène, qu’il avait déjà vue lors de leur assaut sur le camp cannibale : sa frappe phasique !

Aussitôt, plus par réflexe qu’autre chose, il exécuta un pas de l’ombre qui lui permit de se téléporter en sécurité, hors de portée de l’explosion. Il esquiva ainsi l’attaque avant de charger à nouveau sur elle en exécutant un nouveau pas de l’ombre pour apparaître dans son dos. Il usa de sa lame en bois pour exécuter deux coups bas destinés à la paralyser, au niveau du plexus et du mollet. Après quoi, il exécuta une frappe du cobra afin de briser la défense de la belle !

Capacité Contextuelle:
 





Dernière édition par Jason Rokuro le Jeu 1 Déc - 0:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 431
Yens : 406
Date d'inscription : 05/12/2014

Progression
Niveau: 84
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lilith ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Le feu de l'amitié   Mer 30 Nov - 23:51



feat.Jason Rokuro
Le feu de l’amitié


Inquiet pour Lilith, malgré toute l'histoire qui les séparais, Jason lui indiqua de ne pas se frotter à plus fort qu'elle. Car qui s'y frotte s'y pique et Heiwa alias Pain, devait bien porter son nom anglosaxon. Avoir mis Handa à genoux et être passé dans la gazette et les hauts faits, ce n'était pas rien. Shiryoku était relativement épargnée par tout ça, ce qui donnait presque raison à Lilith de s'y être installée avec son amie, même si on entendait plus parler de conflit inter-capitale depuis un moment déjà ! Bref, tout ça pour en revenir à nos moutons. La bretteuse comme la sirène ne rétorquèrent pas.

Ce n'était pas ses mots qui risquerait de l'en dissuader, mais pour autant, Ayae veillerait sur son amie pour qu'elle ne fasse pas ce genre de bêtise, même si en ce moment, elle n'irait surement pas d'elle même. Partir dans une quête comme ça ? Non merci. En tout cas, après quelques secondes, Rock redevint aussi taquin que la rouquine, n'hésitant pas un seul instant à lui rétorquer qu'il pourrait non seulement la toucher, mais qu'il ne risquerait pas d'y resister.  



Ca y'est, tu as pris une nouvelle tenue, un écusson et tu fais le malin ahah ! Mais je suis plus rapide que toi et plus endurante, tu devrais le savoir hin hin hin.. Fit t'elle... En le renvoyant également à une autre situation.

Si elle ne bluffait pas sur la rapidité, bien que cela ne se joue pas à grand chose finalement, elle bluffait surement sur l'endurance. Mais c'était de bonne guerre après tout, ils s'appréciaient et auraient tords de s'en priver. Puis ce n'était pas fini, puisqu'il rebondit (décidément) sur l'autre remarque de la sirène, à savoir son acide pouvant le mettre à nu. Sa réplique fit rire aux éclats la belle.

Ha HA HA ! Tu essaies de me déconcentrer avoue le !  

Quand a la demande de "baiser" pour Ayae, la samurai lui renvoya un regard noir qui voulait tout dire. C'est après ça, que les gamins passèrent et que le combat pu débuter. Le jeune garçon, enthousiasmé par les premiers coups de la rouquine et préparation de Rock, tapait dans ses mains pour donner un rythme à l'entrainement. C'était un échange fait dans le sourire malgré son serieux ambiant. Lilith avait donc commencée la première, sans y aller à fond, mais sans ménager son ami pour autant. Elle avait toutefois choisie de désactiver ses drains d'energie pour le début, disons que c'était une touche de fair play...

Mais la contre-attaque ne se fit pas attendre, sans compter la téléportation ombrageuse qu'utilisait Jason et surprit même la jolie jeune femme, ce dernier avait l'aisance et la souplesse, mais également la rapidité de l'assassin. Ses yeux virèrent au rouge, comme pour Shogo.  La frappe phasique avait été esquivé par crainte, mais Rock connaissait quelques autres coups de lilith, il avait un certain avantage finalement... Remarque, elle aussi après tout !

C'est donc naturellement qu'en voyant le coup arriver dans son dos, elle changea son corps pour devenir éthéré, trop rapidement pour que ce soit une veritable hyperphase, mais assez pour esquiver le coup. Puis repris sa forme initiale et se téléporta pour esquiver le second. Cependant le sens de l'assassin lui permit de la frapper une fois de plus et cette fois, pas moyen d'y échapper ! Lilith activa son bouclier qui encaissa une partie du choc, puis elle croisa ses paumes pour emmagasiner le reste.

Elle sentie un grand picotement, avant de faire un salto arrière pour se retrouver sur ses deux pieds et souffler sur ses mains. Le bouclier était brisé et le bruit répétitif s'entendait, il avait besoin de se recharger.


Ouuuh.. Okay tu m'as touché ! T'as pas chaumé hein, t'es vraiment devenu balèze et dire qu'on s'entraine juste. Hmm... Bon, je vais y aller un petit peu plus fort alors... Ahah ! Dit t'elle avec un regard de défis.

Activant ses drains, son energie de sirène, elle pointa la maliwan sur lui tout en tirant une salve electrique à nouveau sur lui. L'approchant pour encore une fois le frapper phasiquement, créant une petite onde de choc avant de glisser sur le sol en continuant de tirer et, lorsqu'elle jugea être assez proche de lui, déclencher une attaque qu'il avait vu auparavant... Contre les psycho cannibale !

L'explosion phasique. Une intense lumière, du feu à vous bruler la moustache et un choc intense qui créa un petit cratère dans le jardin. Rien de grave, mieux valait quand même se controler, sinon c'est la police de Shiryoku qui risquerait de rappliquer illico presto pour virer la belle de sa maison. Heureusement qu'elle avait sa petite réputation dans le village marchand et qu'on la connaissait pour ses qualités et aussi ses défauts. Puis elle chercha un peu du regard ou pouvait être Rock. A coup sur, il était bien là, c'était pas ça qui risquait de l'avoir fait tressaillir, mais on sait jamais. Malgré le coté "training", elle portait un oeil inquiet sur la situation.


Ayae : Lilith s'est bien améliorée aussi... Mais cet homme... Pff... Il est...

Toujours là ?

____________

Le saviez vous ? Lilith aime les ... Rha plus de place pour écrire...


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1683
Yens : 848
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Le feu de l'amitié   Jeu 1 Déc - 0:59


LE FEU DE L’AMITIÉ

feat.Jason & Lilith



Le duo s’échauffa en continuant à s’envoyer des piques à tour de rôle. Seule Ayae avait refusé de se joindre à la joute verbale. Le nippon ne put s’empêcher de lui envoyer une dernière pique avant de la laisser tranquille. Prenant un visage triste, il lui dit d’une voix exagérément affectée :
- Je risque de perdre à cause de toi…

Le combat s’engagea ensuite doucement, et Rock encaissa plusieurs salves de maliwan réglées sur électrique. Si il ressentit l’effet des impacts, il n’en fut malgré tout pas plus affecté que ça. Il avait une affinité avec la foudre que peu pouvaient mesurer ou comprendre. Autour des deux duellistes, le temps changeait rapidement. En effet, le soleil était désormais voilé, et un vent mauvais s’était levé sur la surface de combat. Cette fois, cependant, ce dernier n’était pas du fait de l’assassin, qui n’avait pas pleinement déployé son aura. Cependant, il fallait bien admettre que la tempête qui approchait allait l’aider pour la suite !

Il fendit l’air avec sa lame en bois et constata avec stupeur que son amie possédait elle aussi une forme éthérée comparable à la sienne. Elle esquiva brillamment toutes ses attaques à l’exception de la dernière. Il lui servit un magnifique sourire, qui n’était ni arrogant ni mauvais, mais qui signifiait plutôt « je te l’avais dit » lorsque la sirène avoua qu’il l’avait touchée. Cependant, la belle était loin de s’avouer vaincue ! Ce n’était que son tour de chauffe, et elle ne tarda pas à le démontrer en attaquant à nouveau : Elle tenta une nouvelle frappe phasique que Jason parvint à esquiver de justesse à l’aide d’une nouvelle téléportation. Il encaissa alors une nouvelle salve qui le fit reculer d’un pas avant de repérer la véritable attaque de sa partenaire qu’il avait déjà vue face aux cannibales.  Comprenant qu’il avait confondu avec sa frappe phasique, l’assassin fut surpris et il disparut dans un nuage de poussière lorsque l’explosion eut lieu.

Durant les secondes qui suivirent, seules les voix des deux amies s’élevèrent pour perturber le brusque silence qui avait gagné le terrain d’entraînement improvisé. Même le jeune garçon qui était pris par le suspense du combat guettait la réapparition du guerrier des ombres, comme il l’appelait depuis quelques instants. Il leva meme la tête vers Ayae, s’attendant à ce qu’il se soit téléporté sur le toit. Mais rien du tout. Il se tourna alors à nouveau vers le nuage de poussière, qui fut brusquement balayé par une violente bourrasque de vent. Au centre du cratère se tenait Jason, immobile. Mais il n’était pas sous sa forme ordinaire : son corps était comme une ombre, et c’était en fait sa forme éthérée, sa forme d’ombre. Ce petit tour lui avait permis d’échapper à l’explosion de justesse. Son aura étrange avait disparu, mais son corps, lui, était intact.

Levant sa lame pour la poser sur son épaule avec nonchalance, il reprit son apparence normale en servant un grand sourire à la rouquine.
- Whouuuaaaaa ! Hurla le garçon en sautant sur place. T’as vu, Ayae ! Il a une forme bizarre comme Lilith, lui aussi ! Lança-t-il d’une voix surexcitée.
Silencieux durant quelques secondes, Jason recommença à bouger et se remit en position avant de s’adresser à son amie :
- J’ai eu chaud, cette fois ci ! Tu comptes me faire griller ? Vilaine !

Lentement, il tourna son regard écarlate vers le ciel qui s’était méchamment assombri. Il sourit avant de fixer à nouveau la sirène :
- Très bien… A mon tour ! Annonça-t-il avec un léger sourire.
Aussitôt, il leva sa main gauche et tendit brutalement sa paume vers Lilith. Un éclair traversa le ciel et vint s’abattre sans prévenir sur la sirène avant que l’assassin ne se téléporte devant la belle :
- Surprise ! Murmura-t-il en souriant tout en s’engouffrant dans la défense de la jeune femme pour frapper avec sa lame en bois son épaule afin de lui faire lâcher sa Maliwan.
Il attaqua à plusieurs reprises et sous plusieurs angles avant de se téléporter à nouveau trente mètres en arrière pour faire face à la rouquine. Il ne voulait pas blesser son amie…

Capacité Contextuelle:
 





Dernière édition par Jason Rokuro le Ven 2 Déc - 4:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 431
Yens : 406
Date d'inscription : 05/12/2014

Progression
Niveau: 84
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lilith ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Le feu de l'amitié   Jeu 1 Déc - 22:37



feat.Jason Rokuro
Le feu de l’amitié


Le vent se levait et avec lui quelques gouttes de pluie, rien de méchant pour le moment, mais déja le soleil semblait s’éclipser doucement. Dommage, la journée avait bien commencée, belle et chaude sous des lueurs d'automne. Ayae se leva au moment de l'ultime remarque de Jason, s'en était trop pour la brune qui laissa ses cheveux s'en aller au vent. Puis, comme le temps se gâtait de plus en plus, inutile pour elle de rester sur le toit. Elle sauta de ce dernier pour arriver sur la terre ferme. 

Ayae : J'aimerais bien... Mais je sais que vous n'avez pas eu le même entrainement.

Ah bah merci d'la confiance ! Trahis par les miens... Tch' ! Ajouta la rouquine en riant.

Les échanges suivant furent plutôt spectaculaires et efficace, étonnant même Rock sur sa forme éthérée. Mais lui aussi était plein de surprises, qui furent applaudis par le jeune garçon, seul public restant. Très vite le temps prit une tournure de tempête, et on y voyait tout de suite moins bien. Ils auraient pu se dire stop, on arrête et on remet ça a une autre jour, mais ça faisait si longtemps. Non, l'excitation du combat était bien présente. Lilith avait envie d'aller au bout !

Rock était habile, même s'il n'esquiva pas tout, il savait garder ses forces pour la suite. A coup de téléportation et de préparation, il arrivait habilement à se défaire des situations qui auraient pu tourner à la catastrophe. Et dire qu'il avait encore de sacrés atouts dans ses manches... Mais il n'était pas le seul dans ce cas, car elle aussi. Les tatouages de la belle aux cheveux de feu, flamboyaient clairement dans l'obscurité amené par le temps.


Comme si je pouvais tiens ! Fiuu... Moi j'ai plus l'habitude d'autant d'exercices et va pas t'imaginer des trucs.  

Une surprise ? Pour sur il en avait une. Un eclair frappa subitement Lilith et elle ne pu quasiment rien faire. Heureusement que par chance son bouclier s'était rechargé au bon moment, suivit d'une défense en béton de sa part, mais le choc la mit à genoux. Tandis que de son coté, Rock s'était téléporté a une vitesse folle jusqu'à lui faire lâcher sa maliwan qui glissa un peu plus loin... Impossible de l'utiliser cette fois ci. Malheur ! Mais si le sol et sa chair étaient fumants, ce n'était pas encore la fin.


Tu parlais de grillade hein... Mais tu as eu le coup d'foudre ma parole. Ajouta la demoiselle, un peu essoufflée malgré tout.

Il avait prit soin de se téléporter plus loin, mais lorsqu'il posa son pied à terre pour la voir en face, elle avait déja disparue ! A la vitesse de la lumière, son hyperphase déclenché, sa forme violacé à moitié éthérée vint dans son dos, le traversant comme un fantôme, avant de le frapper d'abord en traversant son bras tenant l'épée de bois. L’énergie de la sirène s’imprégnant dans sa peau pour causer une douleur assez désagréable, ne nous mentons pas. Puis une frappe phasique pour le tout.



Lilith pouvait désormais, grâce à son entrainement et surement Kosaten aussi, conserver sa forme en hyperphase. Sur pandora, elle ne la gardait pas longtemps, cela coûtait beaucoup d’énergie, en contre-parti d'une invulnérabilité totale mais très temporaire. Sur ce monde, la mercenaire avait su trouver un avantage et tirer profit de ses talents pour mixer les deux. Conserver un peu plus longtemps sa technique contre une vulnérabilité moindre... Mais bon, Rock était fort et son endurance à elle baissait à vitesse grand v.


Tu vas me faire beaucoup moins mal tu sais... Et te fatiguer bien plus. L’énergie siren c'est pas de la mouise en boite !

____________

Un éclair au chocolat pour moi !


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1683
Yens : 848
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Le feu de l'amitié   Ven 2 Déc - 4:57


LE FEU DE L’AMITIÉ

feat.Jason & Lilith



En cessant son assaut, le Nippon pensait mettre fin à l’échange, et faire une fleur à la sirène. Le temps se gâtait, et il ne voulait pas la blesser accidentellement. Seulement voilà, c’était mal connaître la rouquine ! Non seulement, elle était beaucoup plus résistante que ce que craignait Rock, mais elle était également fière et n’avait pas l’intention de mettre fin au combat maintenant. Quand il chercha la sirène, il constata avec surprise qu’elle s’était volatilisée. Il leva sa garde par réflexe, et sentit une présence dans son dos. Il sut alors qu’il avait été piégé, et il n’eut que le temps de déployer son aura ténébreuse avant qu’une vive douleur ne s’empare de son bras, sans qu’il ne puisse rien faire pour l’empêcher.

Sous l’effet combiné de la surprise et de la douleur, il lâcha son arme, et n’eut que le temps de croiser ses bras devant son visage avant que la frappe phasique ne le projette en arrière sur plusieurs mètres. Légèrement sonné, il lui fallut quelques secondes pour se redresser. Il resta tout de même assis, tout en fixant son amie avec un sourire admirateur : ce n’était pas tous les jours qu’on pouvait apercevoir une telle démonstration de techniques. Même le gamin l’avait bien compris, et ne tarda pas à s’adresser à Jason afin que le combat reprenne. Lui aussi s’amusait trop, il ne voulait pas que l’échange se termine là !
- Allez, onii-chan ! Debout ! Tu vas pas abandonner maintenant ?! Lança-t-il en levant le poing vers le pourfendeur.

Ce dernier tourna vers Yamu un regard amusé, avant de lui répondre en souriant :
- Ne t’inquiètes pas, ce n’est pas encore terminé !
Lentement, Jason se releva et fit craquer son cou avant de fixer son épée, désormais au sol derrière la sirène. Le combat se compliquait, mais il devenait aussi infiniment plus intéressant…
- J’ai plutôt l’impression que tu as sacrément l’habitude de faire autant d’exercice ! Je parie que tu as fait des ravages à la taverne en mon absence ! Rétorqua-t-il à l’une des précédentes remarques de Lilith qu’il n’avait pas eu le temps de commenter.
Sous l’étonnement du public, Rock leva sa garde, bien décidé à poursuivre le combat sans sa lame d’entraînement.
- Oh ! Onii-chan sait aussi utiliser ses poings ?! Cria Yamu en direction de la samouraï qui boudait toujours.

Autour de l’élu du Serpent, une aura électrique commença à se déployer. Elle était assez faible, mais ses yeux écarlates fixaient la sirène sans ciller, et sa respiration s’était faite plus profonde. Il était à nouveau concentré et s’apprêtait à attaquer ! Il sourit néanmoins durant un bref instant, juste assez pour lancer une pique à la rouquine :
- Voyons si je parviens à toucher ta jolie peau directement avec mes mains !
A ces mots, il se volatilisa à nouveau dans un nuage de brume, et reparut aussitôt juste sur le flanc gauche de la jeune femme en visant les côtes de la sirène. Il se téléporta à nouveau, sur son flanc droit, cette fois, et exécuta la même attaque, deux fois, avant de se téléporter pile devant la jeune femme et de viser son plexus avec une dernière attaque.

Il se déplaçait et cognait comme un boxeur. Il avait appris étant jeune auprès de certains pugilistes de renom gagnant leur vie en se battant contre d’autres le soir dans les tavernes animées de Londres. Lui-même était parvenu à se faire beaucoup d’argent grâce à sa rapidité et à son sens inné du rythme. Grâce à cela, il était particulièrement doué pour contrer les attaques adverses à l’aide de ses poings. Mais ici, il ne ferait pas usage de ce don, à moins que son amie ne se décide à venir à lui avec ses poings, à son tour !
 



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 431
Yens : 406
Date d'inscription : 05/12/2014

Progression
Niveau: 84
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lilith ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Le feu de l'amitié   Sam 3 Déc - 13:50



feat.Jason Rokuro
Le feu de l’amitié


Les voici qui étaient à égalités. La maliwan de Lilith était tombée dans la terre, tout comme l'épée de bois de Jason. Mais est-ce pour autant que cela suffirait à changer l'issue de l'entrainement ? Pas si sur, mais qu'importe puisque tout deux avaient d'excellentes reserves. La mercenaire était quelque peu essoufflée, il faut dire que rester sous cette forme en hyperphase lui prenait une energie considérable, couplé à la dépense de ses autres techniques et vous obteniez une sirène presque à bout de force. Pourtant, la belle résistait, juste pour ne pas perdre la face, du moins pour le moment.

Puis Yamu était tout aussi obstiné à continuer d'encourager successivement les deux combattants et amis avant tout. Cela redonna le courage à Rock, qui se releva pour dire que rien n'était fini. Au moment ou lui, se craquait nuque et phalanges, Lilith fit de même en écartant ses doigts tout en joignant ses paumes loin devant elle. Mais avec la forme éthéré, s'en était presque comique parfois, vu que elle se passait au travers. Evidemment, il lui répondit qu'elle avait l'habitude de jouer ce jeu là, au moins cela voulait dire qu'elle jouait bien la comédie et que ses reserves n'étaient pas encore épuisées. 


Ah ah, ceux de la taverne n'ont pas ton niveau. Mais ça défoule de trouver quelqu'un à sa hauteur sans avoir le risque de finir un pied dans l'cercueil.  

Rock se mit donc en garde, il n'avait plus d'épée et mis à part sa foudre, très peu de magie vraisemblablement. Il voulait donc continuer, sans ses atouts principaux, mais peut être réservait t'il une surprise de taille ? Ce dernier usa quand même de l’électricité pour s'envelopper d'une aura qui rendrait assurément de nouveau ses coups plus puissants et dangereux. En combinant cette puissance magique à la sienne physique, il palliait au mieux contre les néfastes effets de l'hyperphase.  

Tu penses me prendre de vitesse ? Amène toi !  

Les téléportations et déplacements de boxers de Rock étaient assez rapides et vifs, il fallait l'admettre, mais heureusement, les bons réflexes de la sirène lui permit de réactiver son bouclier tout en se téléportant à son tour pour esquiver les deux premiers coups. Lorsque Jason mit un peu plus de rapidité pour l'atteindre, son objet prenant le coup et craquant la prévint assez tôt pour encore une fois bloquer son poing ! Et fort heureusement, avec l'hyperphase, les dégâts qu'il causait furent moindre, permettant à la chasseuse de réduire cette attaque à néant tout en laissant un souffle les écarter temporairement.

Mais il n'avait pas terminé son assaut et parvint à réussir sa promesse ; toucher la peau de la belle. L'hyperphase fut surchargée et le poing toucha le plexus en la faisant reculer tout en laissant une fois encore l'onde de son attaque frapper en même temps l'assassin ! Puis elle tourna sur elle même pour réduire la latence et frapper phasiquement.

De plus, lorsque Lilith releva sa tête, une goutte de sueur tombant de son front, elle se releva doucement en se frottant au niveau du coup précédent. Elle l'avait senti, et ce malgré sa forme quasi-éthérée.


Tu es un homme de parole, c'est clair. Je suis presque à bout d'energie tu vois, ce sera mes dernières attaques, j'espère que tu aimes l'épicé ! fit t'elle avec un sourire en coin.

Ses derniers assauts comme elle le disait, consistèrent à une double attaque d'explosion phasique, créant successivement deux chocs de flammes puissants, mais contenus tout de même, afin d'éviter de raser la zone. Yamu en fut soufflé et tomba à la renverse légèrement, mais avec le sourire et l’éblouissement qui allait avec. Quand à Rock, même s'il avait été sévèrement touché, il gagnerait certainement ce duel si tout ça continuait... Bonne joueuse, elle mit ses mains sur ses hanches avant d'ajouter ;

C'est clair maintenant. Tu peux me toucher, me faire mal, et je suis crevé... Si tu veux en terminer je t'attends, mais si tu veux faire une pause café, ça me va aussi... En plus il pleut et j'vais attraper froid avec tout ça....aaAATcha ! Et voila !

____________

Aaaatcha ! C'est contagieux ! NooOOOon !


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1683
Yens : 848
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Le feu de l'amitié   Sam 3 Déc - 18:02


LE FEU DE L’AMITIÉ

feat.Jason & Lilith



La dernière phase de l’affrontement se déroulait désormais sans aucune arme, à mains nues !  L’échange se poursuivit pour le plus grand plaisir de Yamu qui en demandait toujours plus. Seulement, la sirène faisait un usage particulièrement important de ses capacités, et elle ne tarda pas à annoncer que sa prochaine attaque serait aussi son baroud d’honneur. Aussitôt, Rock se prépara à l’attaque en levant sa garde. Il se protégea derrière une garde Peek a Boo, attendant la jeune femme qui ne tarda pas à se manifester. Celle-ci lui permit d’encaisser la frappe et  la première explosion phasique, mais la deuxième brisa sa garde, et souffla Jason qui fut projeté en arrière une nouvelle fois. Au sol, les yeux levés vers le ciel voilé, Jason se redressa en position assise avant de répondre à la sirène :
- Non, on va s’arrêter là ! Je ne voudrais pas que tu prennes froid !
- Onii-chan ! Tu te dégonfles !

Tout en se relevant, Rock éclata de rire en se tourna vers le jeune garçon :
- Les meilleures choses ont une fin, et Lilith et moi avons besoin de repos, maintenant ! En plus, le temps est épouvantable ! Je n’ai qu’une envie, c’est de prendre un bain et de mettre des vêtements secs ! [/color] Lança-t-il alors que la pluie s’abattait dans la cour depuis quelques minutes, désormais.
D’un pas traînant, il alla chercher le sabre d’entraînement afin qu’il ne traîne pas dans le jardin, et regagna la maison en compagnie de la sirène. En entrant, Rock retira ses chaussures et son haut pleins de boue pour ne pas pourrir la maison.

Il laissa son amie aller prendre un bain d’abord et s’installa devant le feu pour ne pas prendre froid. Il prépara également la seule autre tenue en lin noir qu’il avait emmenée avec lui. Il allait devoir en racheter, mais peu importe, il aurait du temps pour ça puisque la belle sirène devrait travailler certains jours où il serait là.  Lilith lui fournit au passage une couverture pour ne pas rester torse nu par ce temps pourri. Emmitouflé dedans, il s’approcha de la cuisine et s’adossa au chambranle de la porte : Ayae aidait la petite sœur de Yamu avec le poisson. Il l’observa sans mot dire en se disant que sous ses airs de samouraï sans pitié, elle ferait sans doute une bonne mère, un léger sourire sur les lèvres.

Yamu s’avança aux côtés de Jason, et le nippon en profita pour faire remarquer aux enfants qu’il se faisait tard :
- Vous devriez rentrer tous les deux. Avec le temps qu’il fait, vos parents vont s’inquiéter.
Les deux enfants protestèrent légèrement, mais ils ne purent pas vraiment contredire l’assassin, et c’est donc après avoir dit au revoir à Ayae et Rock qu’ils quittèrent la maison en courant sous la pluie.  Dès leur départ, la maison fut plongée dans un étrange silence, alors que les deux épéistes s'observaient en chiens de faïence. Silencieux, le pourfendeur échangea un regard avec la samouraï, mais il ne la taquina pas, cette fois ci. Il se contenta de hocher la tête dans sa direction en souriant avant de retourner s’assoir devant le feu, le temps que la sirène lui laisse la place pour aller prendre un bain.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 431
Yens : 406
Date d'inscription : 05/12/2014

Progression
Niveau: 84
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lilith ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Le feu de l'amitié   Dim 4 Déc - 14:45



feat.Jason Rokuro
Le feu de l’amitié


Ils convenaient d'en terminer pour de bon cette fois ci. C'était pas plus mal, d'autant plus que ce temps donnait plutôt envie de se blottir près d'un feu, à manger des marshmallow grillés, que continuer le combat. Même si sur le coup, Lilith s'était emportée et était prête à continuer. Tous ses vêtements se retrouvèrent mouillés, laissant donc coller sa peau et sa poitrine à son T-shirt rouge qu'elle portait généralement. Jason aurait presque pu en profiter, avant que Yamu ne les interpelles déçus de ne pas voir la suite. Rock indiqua qu'il était préférable de s'arrêter et se reposer.

Les comparses et le jeune garçon entrèrent sous les applaudissements des cieux dans la maison, enlevant leurs chaussures alors que leurs habits gouttaient sur le pas de la porte. Bien sur, la sirène avait récupéré sa Maliwan au passage. Elle désactiva par ailleurs son bouclier puis alla chercher une couverture pour elle et lui. En la filant à son ami près du feu, tandis qu'Ayae et la gamine continuaient de préparer la nourriture de ce soir.


Bon, j'vais me laver et me changer, je reviens.  

Salle d'eau interdite jusqu'à nouvel ordre, celle ci s’éclipsa donc pour quelques minutes. Entre la pluie et la sueur, il fallait bien évacuer tout ça d'une manière plus propre possible. Pendant ce temps, Rock avait prit soin de virer les deux orphelins de la maison. Ces derniers iraient surement à l'orphelinat de Shiryoku pour passer la nuit, mais la maison de Lilith appartenait à leurs grands père, c'était un peu la leurs, mieux valait ne pas l'oublier. Yamu en partant sous la pluie, le lui fit bien comprendre !

Yamu (garçon): Oi Oni chan, c'est aussi not' maison hein !
Nia (fille):Allez bouge tes fesses baka, tu vois bien qu'ils veulent rester entre adultes... Ja'naa, vous me direz si vous avez aimez mon poisson !.

Fit Nia, la soeur de Yamu, tout en courant sous la pluie. Quel méchant Rock, il eloignait les enfants, peut être avait t'il des idées en tête et qu'il ne voulait pas avoir des mioches dans les parages au moment opportun ? Bref, il ne resta bientôt plus que trois âmes a la maison, dont une occupée. Pendant que la mercenaire continuait son bain en chantant une musique dans la salle d'eau. Et au même moment, les deux bretteurs se regardaient à la manière d'un vrai western spaghetti ! Le petit sourire silencieux de Rock ne passa pas inaperçus avant qu'il n'aille retrouver sa place près de la cheminée. La brune l'approcha alors ;


Ayae : Je t'ai mal jugé. Merci de lui avoir sauvé la vie.

Puis elle croisa les bras en le regardant un peu moins froidement, mais bon, moins froidement pour elle, c'était un degré à peine palpable. Cette dernière touchait toujours le pommeau de son Katana.


Ayae : Mais je n'oublis pas que si tu as eu besoin de lui sauver la vie, c'est parce-qu'elle à courut un danger à tes cotés. J'aurais dû être là, alors nous sommes fautifs tous les deux.

Avant de s'eclipser à son tour, tandis que la salle de bain se libérait, laissant apercevoir une Lilith toute propre, ou la fumée survolait sa peau, tout en laissant la vapeur se mêler à l'atmosphère ambiante. Habillé d'un kimono qui faisait office de peignoir de fortune, elle alla s'installer vers Rock en faisant un sourire à Ayae au passage. La table était prête, le plat chauffé, mais tous attendraient qu'il ait terminé de se laver bien sur.

Lilith quand à elle, voulait discuter un peu avec lui, que ce soit de ce combat, de ses projets et de la pluie actuelle, ou du beau temps à venir.


Cet entrainement était ... Jouissif. Tu es vraiment doué, bien plus qu'avant. Je supposes que se frotter continuellement au danger et y survivre doit bien aider. Je me suis trop laissé aller. Bon alors, c'est quoi tes projets pour l'instant, tu fais quoi demain ?  


____________

Un claptrap dans un bain, c'est un grille-bain !

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1683
Yens : 848
Date d'inscription : 03/08/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 144
Nombre de topic terminé: 59
Exp:
6/12  (6/12)
avatar
Jason Rokuro ☠ Tueur de monstres ☠

-



MessageSujet: Re: Le feu de l'amitié   Lun 5 Déc - 5:05


LE FEU DE L’AMITIÉ

feat.Jason & Lilith



Les seul à seule entre Rock et Ayae étaient toujours assez tendus. Tous deux étaient renfermés et possédaient un caractère explosif. Pourtant, l’assassin appréciait la jeune femme. Si elle n’était pas revenue vers Lilith, les choses auraient été très différentes. Mais sous ses airs de femme implacable semblait se cacher quelqu’un qui était juste trop fier pour admettre qu’elle avait commis une erreur en s’éloignant de la rouquine. Les erreurs conduites par la fierté, Jason les connaissait bien. Lui-même était souvent beaucoup trop fier. Alors, s’il y avait bien une chose qu’il pouvait aisément pardonner à quelqu’un, c’était ça. Pour ces raisons, et parce qu’ils partageaient cette même affection pour la rouquine, il avait décidé de faire table rase du passé et d’accepter la brune dans son cercle.

Evidemment, il ne le lui avait pas dit, et ne lui exprimerait jamais tout ça avec des mots. Encore une fois, sa fierté le lui interdisait. Mais tous deux se ressemblaient sur de nombreux points, et en fin de compte, un regard échangé leur permettait parfois d’en dire plus que de longs discours. C’est sur ces pensées qu’après avoir observé la samouraï qui l’avait fixé en retour, Jason retourna s’assoir près du feu avec un sourire heureux sur les lèvres. Peut-être le détestait-elle, mais sa présence à elle ne le dérangeait pas. La maison de son amie était comme une second foyer pour le nippon, et la présence de la brune n’y changeait pas grand-chose à dire vrai. Légèrement mélancolique, fixant le foyer, il se surprit à écouter la voix étouffée de la sirène chantant dans son bain lui parvenir de loin.

Il fut toutefois arraché à son écoute et surpris lorsque la samouraï s’adressa à lui, dans son dos. Il tourna sa tête vers son épaule, mais sans toutefois se tourner complètement vers Ayae, et un nouveau sourire ourla ses lèvres. Il considérait ça comme un pas en avant qu’elle faisait vers lui.
- Il n’y a pas de quoi. Lilith est mon amie, et je la protègerai sans hésiter si nécessaire. Tu peux me détester, Ayae, et remettre ma parole en doute. Mais pas l'affection que j'ai pour elle, ajouta t'il dans un murmure.

La brune ne put cependant pas s’empêcher bien longtemps de l’attaquer à nouveau, mais lui, sourire toujours affiché sur ses lèvres, se contenta de lui répondre d’une voix calme et amicale :
- Ta présence n’aurait rien changé, je suis désolé de te le dire. La wyverme a attaqué beaucoup trop rapidement, et pas même Lilith et sa vitesse flamboyante n’ont pu faire quoi que ce soit. Et puis… elle va très bien, aujourd’hui. C’est tout ce qui compte. Culpabiliser parce que tu n’étais pas là ne changera pas le passé. Tâches d’oublier ça et de rester près d’elle à l’avenir. Elle tient beaucoup à toi. Ça se devine facilement.

Lilith réapparut alors dans une tenue particulièrement agréable à l’œil, du moins du point de vue de Jason. Il ne se priva pas pour la détailler un moment. Après tout, elle ne cachait rien qu’il n’ait déjà vu, à présent.
- Très jolie tenue, lui dit-il dans un sourire avant de se relever.
Tranquillement, le nippon posa sa couverture sur les épaules de la belle, avant d’aller chercher sa tenue propre posée sur un fauteuil.  Il s’apprêtait à rejoindre la salle d’eau à son tour, mais la rouquine semblait d’humeur à discuter immédiatement.
- Demain ? Eh bien, ça dépend de toi. Si tu travailles, j’irai certainement faire un tour en ville. A moins qu’Ayae ne veuille s’entraîner un peu avec moi, ajouta t’il en jetant un regard furtif en direction de la samouraï. Mais pour l’instant, mon projet immédiat, c’est de prendre un bain, annonça-t-il avant de disparaître dans la salle d’eau.

Particulièrement content de son bain, l’assassin en profita un moment et dut quitter l’eau chaude avec regret. Le repas étant prêt, il ne voulait pas trop faire attendre les deux jeunes femmes. Il s’habilla donc avec ce qui était en fait sa tenue de nuit : une chemise en lin noir avec un col en V un peu trop grande pour lui, et un pantalon de la même couleur très agréable à porter. La serviette autour du cou, il sortit de la salle de bain avec un sourire béat sur le visage. Ce bain l’avait visiblement mis d’excellente humeur. Il étendit sa serviette et s’affala dans un fauteuil quelques instants avant que le trio ne se mette à table.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 431
Yens : 406
Date d'inscription : 05/12/2014

Progression
Niveau: 84
Nombre de topic terminé: 27
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Lilith ❥ Charmeuse ❥

-



MessageSujet: Re: Le feu de l'amitié   Mar 6 Déc - 18:02



feat.Jason Rokuro
Le feu de l’amitié


Même s'ils ne s'appréciaient pas forcément, Ayae et Jason savaient se respecter et c'était bien là l'essentiel. La samurai ne trouva rien de plus à répondre au bretteur, ils avaient tous les deux beaucoup de fierté, peut être un peu trop souvent mal placée. Quoiqu'il en soit, il fallait en terminer une bonne fois pour toute à la cuisine et la brune s'y colla, pendant que Lilith commença à sortir toute pimpante et lavée, dans une tenue qui émoustilla un peu notre ami l'assassin. Elle avait un kimono leger, brodé et sur mesure, qui restait un peu collé à certain endroit ou sa peau demeurait encore un peu humide à cause de la vapeur d'eau.

Lilith s'était ensuite rapprochée du feu pour discuter un peu, malgré le besoin pressant de Rock pour aller se laver. Mais il faut dire qu'il pouvait aussi en profiter en se rinçant l'oeil avant de se rincer tout court, non ? Les formes de la sirène devaient lui rappeler cette "soirée" si particulière. Même si le souvenir n'était pas mit en avant, les multiples boutades et ambiguïté à ce sujet, laissait sous entendre que tout ceci était loin. Mieux, qu'elle et lui avaient passés ce cap et su vivre avec, en restant les mêmes !



Elle te plait hein ? Ahah. Je me suis acheté ça pour pas trop cher au marché de Shiryoku.  

Mais exit des détails du quotidien shopping de la rouquine, cette dernière demanda quels étaient les projets de Rock dans l'immédiat et notamment demain. Il lui répondit qu'il n'avait pas grand chose de particulier de prévu. Mais qu'il ne resterait pas cloisonné si elle partait travailler. A y réfléchir, ce serait certainement le cas. Quand à Ayae, elle tourna légèrement le regard à l'écoute du mot "entrainement" et de son nom, puis mit un large coup de couteau dans le poisson, tout en faisant tourner l'outil de découpage habilement entre ses doigts. Ca voulait peut être dire non ?

De toute manière, elle n'eut pas vraiment le temps de répondre, qu'il sautilla comme un gardon pas encore bien frais, jusqu'à la salle d'eau pour profiter de la chaleur encore ambiante et de se doucher comme il faut. Il revint ensuite bien propre, dans une tenue de lin, se réchauffer au coin du feu ou Lilith l'attendait tranquillement en lisant un livre. Oui, ça lui arrivait ! C'était pas vraiment un livre d'ailleurs, mais sa feuille de salaire... Enfin bref.


Bon, tu m'as même pas laissé le temps de te répondre j'te jure ! Plus rapide pour aller te doucher que pour réussir à me toucher ahah. Ahem... Bien, demain je bosse ouais, j'ai pris trop de repos ces derniers temps, le patron est cool mais je vais éviter de le prendre pour un imbécile.  

Ayae : C'est prêt. Ajouta Ayae.

Libre à toi d'organiser ta journée, je rentrerais le soir. Fit t'il pour terminer.


Puis tous pouvaient désormais rejoindre la table, manger et discuter de la pluie et du beau temps, dans une ambiance assez chaleureuse malgré tout. Le poisson était bon, la sauce et les épices aromatisait harmonieusement le tout. La soirée tournait très bien et l'heure d'aller se reposer pour de bon arriva bien plus tôt que prévue. Ayae s'était assise dans les escaliers et commença l'entretient de son katana, avec du papier nugui pour retirer l'huile usagée de la lame, avant d'utiliser son uchigumori pour tapoter la partie tranchante et continuer les soins de cette dernière dans la sérénité et le calme.


Je suis crevée, je vais me coucher, vous faites ce que vous voulez, tant que vous ne vous battez pas !  

Ayae : Je ne vais pas tarder. Je termine ça... Toi aussi tu devrais prendre soin de tes armes. Fit la brune en regardant Rock.

____________

Deux filles ensembles et un Jason seul #Chatnoir

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Le feu de l'amitié   

Revenir en haut Aller en bas
Le feu de l'amitié
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» L'amitié d'Herbert Pagani.
» ce merveilleux mot Amitié
» Peut-être le début d'une nouvelle amitié... [PV Nuage De Pie]
» Amitié animale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Les villes et villages marchands :: Shiryoku-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.