Partagez | .
le courage d'oser l'hostilité [aki]
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: le courage d'oser l'hostilité [aki]   Ven 7 Avr - 23:52




Le courage d'oser l'hostilité



feat.Rumaki :3




Elle n'y arriverait pas. Elle avait vus ce mélange d'espoir et de détresse dans ses yeux. De courage et de peur. Pas cette fois, pas encore. Mais peut être la prochaine. Il y avait quelque chose qui s'était allumé chez son interlocutrice, quelque chose qui n'existait pas encore il y avait de cela quelques minutes. Lorsque la belle femme aux cheveux noirs la remercia dans un premier temps, cependant, la rouquine sentit un pincement dans son cœur. C'était un merci désolé, un merci gêné, et cela se voyait encore plus dans ses yeux qui la fuyaient. Qu'il était difficile de ne pas se sentir libre de ses choix et de ses actions, d'être dirigé par autre chose que sa propre volonté, de se sentir si faible et si fragile … Que cela devait être douloureux tous les jours d'avoir ce poids sur le cœur. Si l'amie des animaux tombait enceinte maintenant, il en serait de même. Elle ne pourrait plus penser intelligemment, dirigée par la frayeur de perdre son enfant. Elle ne voulait pas de ça. Pas encore. Après la guerre sans doute.

Elle expliquait vouloir parler à la personne qu'elle connaissait à Fuyu, qui avait pris soin d'elle … L'archère ouvrit la bouche, comme pour dire quelque chose, puis se ravisa, retenant les mots qui avaient voulus jaillir. Que Mei serait protégée aussi si elle venait, qu'il n'y avait pas de différence entre une élue et une native si celle ci avait le cœur pur … Mais à quoi bon. Ce que la personne face à elle voulait vraiment, c'était avoir le temps, prendre le temps, de réellement se poser, loin de toute contraintes psychologiques. Car il fallait le dire, la pression de l'élue de Seika pouvait être effrayante parfois, même si celle ci ne s'en rendait pas forcément compte. Elle n'était pas la meilleure négociatrice du monde non plus, et loin d'elle comme de Nagato, il serait plus facile de prendre une décision raisonnée et raisonnable. Cela aussi, la guérisseuse le comprenait. Elle se contenta donc de sourire, attendant la suite.

Visiblement, quelque chose s'était produit cependant. Elle parlait de quelques mois, de prendre contact avec elle. Quelque part, la partie était déjà gagnée. Elle avait envie de venir, et l'envie finirait par gagner sur la peur. Peut être après la guerre, peut être avant ou pendant. Mais un jour. C'était l'essentiel. S'asseyant plus confortablement sur sa pierre, la soigneuse éloigna son visage du feu et orienta ses yeux vers les étoiles qui parsemaient le ciel. Une beauté qui ne variait pas d'un monde à l'autre, comme le cœur instable des humains.

Je ne vous en veux pas de ne pas pouvoir choisir immédiatement. Vous prenez la décision la plus intelligente, assurément, prendre le temps nécessaire pour peser le pour et le contre, même si j'aurais préféré pouvoir vous protéger dès aujourd'hui. Je suis ravie que votre fils ai une mère aussi intelligente, et pas si faible qu'elle ne semble le croire. Non, peut être que la véritable faiblesse, mademoiselle, aurait été de vous plier à ma volonté dès aujourd'hui … Peut être que c'est moi qui fait fausse route, vous avez raison. Retournez voir votre amie, et revenez lorsque vous serez prête. Je vous protégerais, vous et votre fils, avec bonheur. Pour me contacter, envoyer un messager chercher Aki Nishiie, à la boutique alchimique de la capitale de Chikai. Si je n'y suis pas directement je finirais par y rentrer, et par avoir votre message. J'espère que tout ira bien pour vous. Quoi qu'il en soit, cela ne change pas mes plans quant à ce soir, nous pouvons toujours profiter de ce feu ensemble et dormir en sécurité pour une nuit de plus, qu'en pensez vous ? J'espère que mon insistance ne vous aura pas trop effrayée.

Lui adressant un léger sourire elle glissa sa main dans les poils chauds et doux de son compagnon lupin qui s'était glissé contre elle. L'air tendre et frais vint caresser les joues des deux jeunes femmes. Etait ce ainsi que les amitiés pouvaient naître ? Dans ces canyons ... N'était ce pas là qu'elle avait rencontré Kachou ? N'était ce pas l'endroit idéal pour se faire une nouvelle amie ? Bien différente de la guerrière aux cheveux d'argent oui, mais si proche pourtant de tant d'autres personnes. Il faudrait sans doute plus de temps, plus de rencontres, plus de discussions et plus de confiance, mais peut être qu'un jour, peut être qu'un jour, elle pourrait de nouveau envisager les choses sous cet angle. Après tout elle n'était pas seule, elle ne l'avait jamais été, et toute nouvelle rencontre la faisait toujours réfléchir. L'affection qu'elle portait à ces gens : Kaede, Ieta, Orina, Tanith … N'était ce pas cela, la seule, l'unique raison qui la poussait à avancer ?



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1788
Yens : 160
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 99
Nombre de topic terminé: 36
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: le courage d'oser l'hostilité [aki]   Dim 9 Avr - 22:46






Une première étape !




Son discours me dessina un rayonnant sourire sur le visage. Notre lien se formait plus intensément et l'estime qu'elle semblait avoir de moi à travers ses mots contribuait à me sentir bien à ses côtés. Je pensais que ma décision allait la décevoir, et bien au contraire, elle me répondit que cette dernière était intelligente et réfléchi. Elle affirmait que si j'avais réellement un caractère soumis comme je l'affirmais il y encore quelques minutes, je n'aurais pas hésité à accepter son offre, de peur d'une réaction de sa part. Au lieu de ça, j'avais eu la sagesse de demander un délai, ce qu'elle avait accepté sans le moindre doute. Je baissai mon regard sur mon fils, qui avait fini par s'endormir. Mes lèvres affichaient désormais un sourire satisfait. J'avais gravi une marche vers mon objectif. C'était la première étape que je venais de réussir. J'étais fière, ah ça oui j'étais fière, d'avoir enfin eu le sentiment d'avoir été courageuse. Quel délice de ressentir ça dans tout le corps.

Mademoiselle Aki revint sur la proposition concernant la soirée, et cela me fit relever les yeux vers elle. Bien sûr que j'allais rester. Quelle raison aurais-je à stopper net ce délicieux échange ? Je la vis caresser son ami et fit un geste qui me surpris quelque part, parce-que je n'étais pas du genre à être aussi intrusive. Je mis ma main libre sur celle qui traversait le poil blanc de l'animal.

Vous plaisantez ? Votre insistance est une bénédiction pour moi. Croyez-moi mademoiselle Aki, votre proposition me procure un plaisir immense, et j'espère pouvoir vous dire oui dans quelques temps. Quant à ce soir, c'est sans hésiter que j'accepte d'être à vos côtés. Merci encore pour vos dévotion. Je ne saurai jamais vous rendre la pareil.

Je me levai après cela faire quelques pas et déposer délicatement Haïko sur un coin d’herbe douillet. Puis je farfouillai dans mon sac pour en sortir des couvertures et des draps chauds. J’en étalai une sur le sol et y cala l’enfant. Puis je le couvris d’une autre couverture, l’enroulant tout autour de lui, tendrement et affectueusement. En lui caressant le dessus de la tête, je l’observai dormir, un instant, puis tournai ma tête vers Aki.

Ah, je ne vous l’ai pas encore dit. Je m’appelle Rumaki.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: le courage d'oser l'hostilité [aki]   Lun 10 Avr - 0:41




Le courage d'oser l'hostilité



feat.Rumaki :3




Voilà un échange qui avait eu toutes les chances de mal tourner. Un échange qui pourtant se terminait merveilleusement bien. Aucune promesse n’avait été donnée et pourtant la conviction été là. Un jour Rumaki reviendrait. Pleine et forte de ses convictions. Et elle n’aurait plus à craindre le faux grand méchant du parti adverse. Ce n’était pas Pain le danger. Ce n’était pas lui. Celui qui rendait cet endroit plus sombre chaque jour ne survivrait de toute façon plus très longtemps. Qu’il soit mort ou non à la fin de cette guerre n’importait peu. Il le deviendrait bientôt. La rouquine ne comptait pas laisser ses crimes impunis. Sûrement pas. Mais ce n’était pas le sujet. Aussi cruel que soit ce monde, il avait donné naissance à un magnifique enfant, de la part d’un élu. Et c’était un espoir quelque part. Une chance, un jour, pour plus tard. Elle aussi peut être. La réponse de la jeune femme aux longs cheveux noirs ému grandement la rouquine qui ne le laissa qu’à peine paraître. D’autant plus ce geste, simple contact physique qui aurait été impensable de la part de sa méfiante interlocutrice quelques heures auparavant. Encore un pas en avant.

Vous n’avez pas besoin de me rendre quoi que ce soit. Il est du devoir des êtres humains de se serrer les coudes. Et je sais parfaitement que si un jour, plus tard, vous croisiez quelqu’un dans la même situation que vous aujourd’hui, vous n'hésiterez pas une seconde à l’aider en retour. C’est ainsi qu’on aide le monde à devenir meilleur, pour nous et pour ceux que nous aimons.

Elle souriait constamment. Une soirée riche en apprentissage et en émotions. Deux ennemis avaient acquis pour elle plus d’importance. Celui qui, sans pitié, s’en était pris à la pauvre élue de Fuyu, qui visiblement était quelque part en vie, et l’homme au clones, dont elle avait appris le nouveau nom, et dont certaines des motivations paraissaient plus claires maintenant. Ce n’était qu’un allumé parmi tant d’autres, même si visiblement il était bon manipulateur, il l’avait déjà prouvé avec l’abruti à la veste en cuir à Handa, de toute manière. Et cela lui importait peu. Mort il n’embobinerait plus personne. Elle regarda tendrement la mère s’occuper avec affection de son enfant. Qu’elle était touchante, cette pauvre femme qui avait eu à souffrir tous les jours, sans jamais avoir confiance en elle. Elle qui avait dû avoir peur chaque instant que Gaea faisait que sa faiblesse ne mène son enfant à sa perte. Bientôt tout cela serait finis, en tout cas il fallait l’espérer. Finalement restant à côté de son enfant, elle se présenta, enfin. Lui adressant une expression des plus rayonnantes l’archère renchérit par une boutade.

Enchantée Rumaki. J’ai bien crus que je devrais vous appeler éternellement “la jolie femme sans nom” dans ma tête !

Puis elle étala elle même ses peaux et demande à Mizu de rester en faction pendant la première partie de la nuit alors qu’elle s’allongeait sur le dos pour observer les étoiles. Le lendemain elle partirait, vers des expériences qui la changerait à tout jamais, pas assez cependant pour lui faire oublier les promesses qu’elle avait tenus en ce jour.

Faites de beaux rêves, tous les deux.

Puis les bras de Morphée l’emportèrent, la berçant doucement alors que petit à petit sa vision des points lumineux dans le ciel devenait plus floue. Le lendemain … le lendemain verrait disparaître à jamais sa propre naïveté et une partie de sa propre faiblesse. A demain, Aki ..

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: le courage d'oser l'hostilité [aki]   

Revenir en haut Aller en bas
le courage d'oser l'hostilité [aki]
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» wyclef a-t-il le courage d'un revolutionnaire?
» Première épreuve : Le courage !
» Quatre Chemins, Trois Chatons [PV Petite Perle et Petit Courage]
» Le 13 juin... divers et surtout COURAGE LES KAISANOUX !!!
» Courage, fuyons.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Grands canyons-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.