Partagez | .
Foolish Swordsman
Invité Invité

-



MessageSujet: Foolish Swordsman   Jeu 24 Nov - 21:20





Avant propos:
 

***


Qokonatsu. Enfin, de retour chez… Soi. C’est dur de l’admettre après avoir passé les dernières années à Wyvard, mais la ville festive était maintenant devenue ma maison. Certes, j’avais l’impression de trahir le royaume dont j’étais le Roi en élisant domicile dans un autre pays ; mais il fallait dire que je n’ai pas beaucoup de choix. Les dieux m’ont appelé ici sans possibilité de repartir sur le continent d’Hénoch, je devais donc m’adapter. L’ambiance toujours chaleureuse de ce grand village enflammé changeait totalement de la monotonie de Lila, capitale de Wyvard. Ici, il y a toujours de quoi faire. Des magasins riches en fruits et légumes exotiques, des armuriers et autres forgerons compétents et même un terrain d’entrainement. Assurément, il fait bon vivre à Tokonatsu.

Pourtant, j’ai dû m’en éloigner assez longtemps. Cela fait un peu plus de deux mois et demi que je suis parti pour le camp d’entrainement de Seika, dans le désert brulant. Par la suite, je suis allé assister au vil discours de Dame Shahao Inda, ministre de la guerre du pays, à Chikai. Cela entraina ma sortie du pays pour Minshu, où j’aidai l’impétueuse Geleerde à arrêter des fanatiques kamikazes. Quelques aventures plus tard, je suis de retour ici. Avec tout cela, j’ai bien mérité un peu de repos, n’est-ce pas ? Eh bien oui, mais d’abord, il fallait aller prendre Capon, mon cheval peureux. J’avais demandé à un palefrenier de la capitale de le ramener chez Rovert, ancien propriétaire du canasson et vieil ami qui m’avait accueilli à mon arrivée en Kosaten. Que j’avais hâte de voir son fils ; il devait avoir prêt de huit mois à présent. J’espère par contre qu’il ne pleure plus en me voyant…

Afin de bénéficier d’un repos non interrompu, je décide de passer prendre le cheval avant de rentrer chez moi. De toute façon, mes clés sont dans sa sacoche ; je ne pourrais pas aller bien loin. Je passe donc voir Rovert et commence à prendre de ses nouvelles. Son fils, Eld, se porte à merveille et sa femme s’est parfaitement remis des complications de l’accouchement. Le bougre s’affairait maintenant à la préparation de la saison nouvelle et me proposa de travailler avec lui. Il était loin le temps où je l’aidais en échange d’une place où dormir dans son écurie ; mais j’accepte cependant l’offre en lui précisant que j’avais besoin d’une bonne semaine de repos avant. Finalement, après avoir discuté une bonne heure, je demande au fermier de rendre Capon. Ce dernier est surpris : personne ne lui avait remis le cheval !

Je reste bouche bée. Allais-je vraiment devoir retourner à Chikai pour savoir ce qui s’était passé ? J’espère que ce n’est rien de grave ; je me sentirais mal si le livreur de cheval avait été attaqué par un de ces fameux brigands des routes par ma faute. Mmh. Il semble que le repos me soit refusé… Je quitte Rovert en m’apitoyant sur mon sort : dès le lendemain, je m’envolerai jusqu’à la Capitale pour avoir le fin mot de l’histoire.

Le problème est maintenant que je ne peux pas rentrer chez moi. Mes clés sont avec le peureux et je n’ai pas envie d’entrer par effraction. Heureusement qu’il me reste des yens de ma mission à Minshu. Je décide de prendre une nuit à l’Auberge Du Coin. Très cossue pour pas cher, les chambres possèdent tout le mobilier que je n’ai pas. Il faut dire que remplir ma maison me coûterait beaucoup. Suffisamment grande pour accueillir les vingt orphelins – qui s’étaient enfui depuis - dont j'avais décidé de m'occuper ; mon domicile était incroyablement vide. Un lit, une table, un nécessaire de cuisine et de la vaisselle. J’avais tout revendu lorsque les enfants étaient partis, pour payer ma dette. Certes, je dois encore beaucoup à l’usurier, même si je lui avais rendu l’argent non utilisé ; mais c’était au moins ça. Il allait continuer à me donner des missions pour son compte, jusqu’à ce qu’il estime être remboursé. Il faudra d’ailleurs que je me renseigne sur l’état de ma redevance ; histoire de ne pas me faire arnaquer.

Je réserve une chambre. Mmh. Ce début de soirée est trop frais pour rester entre quatre murs luxueux. Je décide d’aller me promener. Une fois n’est pas coutume, une fête a lieu. Je ne pus savoir sur quoi elle portait, mais une statue géante en paille allait être brûlée sur la place publique. Surement une tradition… Ou un jeu. Autour du futur brulé, des enfants s’amusent à essayer de le combattre, armés de bout de bois en guise d’épée et de boucliers faits en couvercle de marmite. La marmaille semblait en déroute face au monstre sans pitié. La scène me fait sourire ; pourvu que ça dure.

Je m’assois non loin du terrible combat qui allait décider du destin de notre univers. Malgré les torches un peu partout, le ciel étoilé est parfaitement visible. Quelles sont ces constellations, si différentes de celle que je connais ? Je devrais me renseigner sur le sujet. Chikai avait une bibliothèque, si je ne m’abuse ? Je profiterai de mon escape forcée pour y aller. Pour l’heure, je profite de la brise fraiche qui chasse la chaleur retenue par mon épais manteau de plume. On peut penser que porter un tel accoutrement en toute circonstance est incommodant, mais cela ne me gêne pas. Autonettoyant, le vêtement m’offre une protection admirable, en plus du don de lévitation. J’avais dû payer cher pour l’avoir. Trop.

Chassant les sordides circonstances de l’acquisition de mon manteau, mon regard se porte sur le combat des enfants. Ils ont enfin pu triompher de la dangereuse statue, mettant leurs vies en péril. Mais l’affrontement en valut la peine : certains adultes vinrent leur donner un repas, composé de pain et de garniture. Un bien beau butin pour ces aventuriers de l’extrême. Tellement beau que même les morts de la sanglante bataille viennent quémander récompense.

- Monsieur ! Monsieur ! Vous me montrez votre épée ?!

J’observe un petit garçon qui s’est assis le banc à côté de moi. Il est vrai que Diva a toujours suscité l’intérêt des jeunes ; des fois pour mon plus grand malheur. Heureusement, pas de vol possible ; l’épée pesait aussi lourd que le monde pour quelqu’un d’autre que moi.

- S’il vooooooous plaiiiiiiit !

La demande attira immédiatement les autres enfants qui avaient fini de manger. Très vite, je me retrouve encerclé. Comment dire non dans cette situation ?

- Très bien, mais ne la touchez pas, elle est très aiguisée.

Et surtout très timide. Diva a tendance à perdre ses moyens quand elle est touchée par une personne autre que moi.  Non pas qu’elle attaquait tout ce qu’il y avait autour d’elle, mais je sentais qu’elle était… Mal à l’aise. Cela ne m’empêche pas de la dégainer pour laisser sa lame se briller au gré des flammes des torches.

- C’est une épée divine, forgée dans les os des premiers hommes par un dieu de mon monde.

Mes mots ne tombèrent pas dans l’oreille de sourds. Une nuée de questions suivit ma déclaration.

- Ton monde ? Tu es un élu ?
- Ton épée a des pouvoirs spéciaux ?
- Tu peux te changer en loup comme la Grande Geleerde ?
- Tu as déjà tué quelqu’un ?! C’était un méchant ?! Il avait fait quoi ?! Ou alors c’est toi le méchant!
- Non c’est un gentil ! Il aidait le vieux Rovert !
- Oh ! Tu connais Tonton ! Tu as vu, il a un bébé maintenant et même qu’il m’a laissé le porté une fois et je l’ai pas fait tombé parce que je sais comment le porté !
- Tu as déjà vu un dragon ? Papa dit qu’il y en a beaucoup en ce moment!
- C’est vrai que les élus ne font pas caca ?!
- Pourquoi tu portes un manteau alors qu’il faut chaaaaaaux ?!
- Tu as déjà rencontré Schneiden ou Aki ?! Ils sont comment ?!
- Ma sœur dit qu’ils sont les plus forts de Kosaten ! Moi je dis qu’ils devraient se marier, comme ça leur bébé serait le plus puissant !
- Tu as déjà affronté mon grand frère ? Il est soldat et il est suuuuuuper fort !

À l’aide…



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1300
Yens : 521
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 152
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Foolish Swordsman   Ven 25 Nov - 2:25





Who am I ?

Âge : 21
Ce à quoi je ressemble : Cactus nonchalant
Où se trouve mon sceau : Côté droit du cou
Lien vers ma présentation : Oui
Ma chronologie : Non
Mes liens : Rémi sans famille
>Mes familiers : Akemi & Rinkyu






/
feat.Jean Neige& Zoro




Que d’aventures ces derniers jours, une vraie collection. A la longue, ça épuisait mine de rien. Pour faire dans l’originalité, Zoro s’était égaré dans le territoire de Seika. Il ne s’agissait pas là d’une bonne nouvelle, puisque avec son sceau de Fuyu pas du tout visible (posté en plein sur le cou), ça lui chauffait aux fesses, autant au niveau de la température que du danger.
Quand une nouvelle ville se dessina au loin, il décida de s’y arrêter. Sans peinture sous la main pour masquer son sceau cette fois, il utilisa son foulard rouge qui serrait sa taille afin de l’enrouler autour de son cou telle une écharpe… Comme s’il faisait déjà pas assez chaud comme ça ?… Vraiment très emmerdant cette histoire de guerre….. Surtout que Zoro ignorait totalement le chemin à emprunter pour retourner aux territoires neutres. Il y avait bien cette carte qu’un élu lui offrit à son arrivée mais.. Il n’y comprenait rien. De l’hébreux !

Son arrivée sur Kosaten… Ca remontait déjà à loin finalement. Il se souvenait de cet élu, Alex qu’il s’appelait ! Ce bon vieux Alex. Jamais il ne le recroisa ou ne reçut d’autres nouvelles de lui. Un brave type pourtant, même si ce ne fut que très éphémère.
Pendant qu’il se remémorait, ses pas approchaient nettement de la ville, mais soudainement, un mal de ventre stoppa sa marche. Nostalgie ou envie de faire caca ? Après analyse, il sentit  le bobsleigh arriver au dernier virage, il fallait se préparer à ce qu’il franchisse la ligne d’arrivée ! Avançant comme un canard suite à cette posture gênante, il trouva un petit coin aux abords de la ville.

Il s’accroupit, libéra le kraken, et trouva un moyen quelconque pour s’essuyer, car Zoro parvenait toujours à se démerder, quelque soit la situation. Une fois qu’il eut bénit les lieux, il repartit comme un seigneur, content d’avoir évacué cette lourdeur qui lui pesait tant sur la conscience. Alors non enfant curieux, les élus font cacas, comme tout le monde.
Bref, maintenant libéré, délivré, on pouvait entrer au cœur de la ville se remplir la pense. Il croisa la route d’une taverne où il commanda une bouteille et se barra dans la rue afin de la consommer.

Les nuits dans ces villes « chaudes » étaient très agréables. Une brisé d’été caressait la peau des villageois en permanence, le ciel offrait un sensationnel spectacle étoilé, des lampions colorés parsemés les rues et leur procuraient une atmosphère de vacances. Ca changeait du décor et de l’atmosphère rigide de Fuyu. Zoro réalisait combien il favorisait la chaleur, même si se confronter au froid lui permettait d’accroître sa résistance.
Par-dessus le marché, le quartier semblait particulièrement animé ce soir et un drôle d’événement attira l’attention du marimo : des enfants s’acharnaient sur un pauvre épouvantail ! What the fuck ? Carnaval n’était qu’en février.

En retrait, adossé contre une baraque, le garçon ingurgita son alcool à grandes gorgées en tant que spectateur. Puis, une fois le monstre empaillé terminé par les mioches, ils reçurent leur collation comme de fiers guerriers avant qu'une horde s'agglutina autour d'un type posé tranquillement sur un banc.. Ah, fête des gosses.. Il perçut de loin l'homme se faire harceler de questions plus débiles les unes que les autres, et tandis qu'il roula des yeux, prêt à se tirer lui et sa bouteille, des mots comme "élu", mais surtout "épée" attirèrent son attention. C'était difficilement discernable dans tout ce barbotage d'enfants ahuris, mais à force de répétitions, ça finissait par atteindre.
Il suffit d'un petit retournement pour qu'un enfant distrait remarque le jeune homme à l'écart :

- Eh regardez, celui-là aussi a une épée !
- Une ?! T'es aveugle, il en a 3 !!

Alertés, les autres tournèrent leur petit visage vers l'escrimeur, avant que deux d'entre eux ne s'amenèrent face au grand bretteur, qui les observait d'un air mal à l'aise. Ses expériences avec les mômes ne finissaient jamais bien. Les deux garnements ne furent pas impressionner par la face sévère de l'élu, justement ils lui montrèrent leur dentition à pleine bouche. Ces sourires de chenapan ne lui dirent rien qui vaille. L'un l'attrapa par la main pendant que l'autre l'agrippa par le bout de son foulard qui pendouillait pour le mener comme un chien en laisse jusqu'à l'élu assis sur le banc. N'appréciant pas ce geste forcé, il grimaça mais n'osa pas les dégager sur le moment. Il se pressa de remettre son foulard à moitié défait afin que l'on ne remarque pas son sceau et se tourna vers l'autre élu, qui portait une arme des plus sublimes. Le regard étoilé comme un enfant au pied du sapin de noël, Zoro s'exclama ;

- Oi.. !  Je n'ai jamais rien vu de tel... Une épée comme ça, ça ne court pas les rues...

Accaparé par cette lame scintillante, Zoro en oublia presque les questions des enfants qui ne cessaient d'affluer autour d'eux. Sachant que les questions s'étaient multipliées par deux avec l'arrivée du cheveux vert, s'étaient par exemple ajoutées :

- Toi aussi t'es un élu ?
- C'est de l'herbe que t'as sur ta tête ?
- Tu te bats avec tes trois katanas en même temps ? On peut les voir ?  
- Et toi, tu as déjà rencontré Aki et Schneiden ?
- Est-ce que vous pouvez battre un jaguar à la course ?

Par réflexe, le sabreur leur tendit sa bouteille dans le but de les faire taire, leurs jacassements commençant à l'exaspérer comme jamais :

- Eh ! Du calme la basse-cour... Buvez, et fermez-la !


Suite à cela, un silence s'imposa sous cette autorité. Un silence qui ne fut malheureusement que de courte durée.






† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Foolish Swordsman   Ven 25 Nov - 7:49






***


Le balai de question continue de plus belle. Au programme : des interrogations sur ma condition de « vieux », des demandes de récit de ses aventures, des sollicitations de description de monstre ou de scène sordide ou encore des compliments sur mes cheveux et mon allure. Malgré ma notoriété à Wyvard, jamais on ne s’était autant intéressé à moi en ma présence ; même quand les ministres de l’ancien Roi m’avaient évalué pour prendre les rênes du pays. Fort de ma notoriété et comprenant que de toute façon, je ne vais pas y échapper, je décide jouer le jeu et répond du mieux que je peux au flot incessant de questions.

Quelques longues dizaines de minutes plus tard, alors que la fatigue commence à me rattraper, une échappatoire –ou plutôt un transfert de fardeau – s’offre à moi. Les enfants ont trouvé une autre victime en la personne d’un étrange homme. Des cheveux verts, trois épées, un habille semblable aux impérialistes de l’est d’Hénoch ; il n’allait pas vraiment avec le paysage. Quoique moi, la  seule personne à porter un épais manteau et une arme divine, ne suis pas très qualifiée pour critiquer son allure. L’étranger commence donc à se faire harceler à son tour. Alala, c’était mignon un enfant, mais cela pouvait vite devenir… Mmh… Oserais-je dire pénible ? Non. Il y a un temps pour tout. Pour l’heure, ces enfants doivent juste être des enfants. Demain, ils seront peut-être amenés à faire des choix pour leurs avenirs, voire celui du monde. Alors il ne fallait pas leur enlever les simples joies. Après tout, nous étions tous des garnements ; même le vieille homme que je suis.

Mon répit ne dure pas longtemps. À peine les gamins avaient remarqué l’homme aux cheveux verts qu’ils le ramenaient déjà vers moi. Le banc où j’étais seul au début de la soirée s’était soudainement changé en auditoire. Tel un père castor racontant une histoire, j’étais assis sur le siège, tandis que les petits étaient assis par terre, les yeux pleins d’étoiles. Peut-être est-ce dû à ma grande expérience en diplomatie, mais on dit de moi que je suis un compteur né. Capable de rendre épique n’importe quelle histoire. C’est avec une certaine absence de modestie que j’acceptai volontiers ce titre. Mes filles adoraient que je leur berce de fable pour qu’elle s’endormir. Quand à mon fils, j’avais du arrêter ce rituel d’avant dodo, car il se prenait tellement au jeu que son sommeil s’évaporait et que l’on finissait par discuter toute la nuit. De biens beaux souvenirs.

Ce sentiment nostalgique est troublé par l’arrivée et l’agissement de l’inconnu. N’ayant rien remarqué sur lui à part son apparence atypique ; je n’en déduis pas automatiquement que c’était un élu. Pour l’instant, il reste un homme, normal. De toute façon, même si ça avait été le cas, il y avait de fortes chances pour qu’il soit allier, et non ennemi. Après tout, qui oserait s’aventurer dans un village bien gardé d’une contrée hostile, seul ?  

Mmh, l’homme commence à vouloir faire taire les enfants. Passant sur la brutalité de son action, j’hésite à lui signifier que c’est un vain effort que d’essayer d’avoir le silence. Même en y mettant tout mon cœur, je n’avais pu obtenir que quelques secondes de vide sonore lorsque je répondais aux questions. Hein ? Venait-il de proposer à des enfants de boire ? Et les chenapans étaient déjà en train de s’approcher dangereusement de la bouteille ! Par réflexe paternel, je me relève, avance jusqu’au vert sans marcher sur les enfants assis, et lui prends son alcool. Une expression énervée peut se lire sur mon visage.

- Êtes-vous fou ? Proposer de l’alcool à des enfants aussi jeunes ; ce n’est pas bon pour leurs croissances.
- Mon papa il me laisse boire !
- Le mien il a aspergé mon genou de rhum quand je me suis blessé. Ça a piqué beaucoup !
- Bah ma maman, elle boit deux bouteilles toute seule avant de dormir pendant deux jours.
- J’ai goûté à un truc ça s’appelait du « cidreuh », ce n’était pas bon !


Je soupire en écoutant les commentaires des mineurs. Les parents de Tokonatsu étaient à ce point irresponsable ? Ne savaient-ils pas les dangers que représentait l’eau de vie à un aussi jeune âge ? Néanmoins, je ne me sentais pas d’humeur moralisatrice. Non pas que sermonner la population de la ville ne me déplaise – je l’avais déjà fait à Chikai, cela ne me dérangeait aucunement - ; mais le sujet est sensible. Ayant moi-même un certain penchant pour l’enivrement, je me sentais un peu mal placé pour en parler. Bien que l’alcoolisme infantile était un domaine sérieux…

- Hey ! L'âne Qrowqrow ! Tu as pas fini de raconter comment tu as tué le méchant poulpe géant !
- Je crois que ça s’appelait un craquement.
- Nan ! Un kraken !
- Un krakem ?
- Kraken !

Ah… Je me calme et prends une gorgée de la bouteille d’alcool. À cette soirée de repos qui aurait pu être meilleur. Au moins, il n'y aurait pas de conflit ce soir.

- Et si vous vous battiez dans un duel ?!


Je prend une autre gorgée.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1300
Yens : 521
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 152
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Foolish Swordsman   Ven 25 Nov - 21:36





Who am I ?

Âge : 21
Ce à quoi je ressemble : Cactus nonchalant
Où se trouve mon sceau : Côté droit du cou
Lien vers ma présentation : Oui
Ma chronologie : Non
Mes liens : Rémi sans famille
>Mes familiers : Akemi & Rinkyu






/
feat.Jean Neige& Zoro




Zoro et les enfants, une relation compliquée. Il ne les détestait pas, mais il perdait rapidement patience avec eux. D’un côté, il les considérait comme des petits êtres chétifs à protéger, et pouvait se montrer fraternel. De l’autre, il les voyait comme un tas de poux grouillant et perfides qui avaient le don de l’enrager. En ce qui concernait l’alcool, il n’y avait pas d’âge pour en consommer, surtout dans son monde. Tout enfant qui se respectait inaugurait son premier verre de saké à l’âge de 10 ans, au moins. Surtout à cet âge, il était coutume de voir des gosses sacraliser leurs liens en s’échangeant des coupes de saké. Un lien fraternel naissait de cette pratique et ne se brisait qu’en fin de vie.

Alors non, l’acte du bretteur ne s’avérait pas déplacé à ses yeux car inscrit dans ses mœurs. Il venait d’un monde où la piraterie régnait en maître, alors l’alcool coulait à flot et se retrouvait aisément entre des mains innocentes. C’était une mode, un peu comme la clope en France. L’enfant se sentait viril en imitant les grandes personnes alors il ne fut pas étonné de les entendre démonter l’argument scandalisé de l’élu du phoenix, tourmenté par ces faits.
Cependant, quand il lui arracha l’alcool des mains, Zoro, surpris, afficha un faciès sévère, à la limite de mordre

- Oi sale mère-poule, tu vois bien que c’est pas une goutte d’alcool qui va leur boucher le trou fion !

Il entendit alors un gosse parler de cidre, et intrigué, Zoro esquissa un grand sourire calmé avant de désigner de l’index la bouteille qui se trouvait en possession de l’homme à l’épée :

- Ca n’a rien à voir avec du cidre ça gamin… C’est bien meilleur !

Vraisemblablement, Zoro avait débarqué au milieu d’un récit palpitant. Une chasse au kraken ? Rien que ça. Cette anecdote lui rappelait Usopp, qui savait de quelle manière épater toute la galerie avec ses aventures imaginaires des plus farfelues.
Suite à cet harcèlement continuel, l’élu semblait complètement dérouté et s’en prit à la bouteille du cheveux vert. En principe, il ne partageait pas son alcool, mais au final, la situation commençait à sérieusement l’amuser et il y prenait goût. Le tableau de cet élu, pseudo-désespéré, entrain de s’évader dans sa bouteille afin d’oublier les commentaires tarés de quelques gosses agités, était un vrai délice.

Lorsqu’un enfant enchaîna avec l’idée d’un duel,  l'âne Qrowqrow, comme le surnommèrent les mioches, ingurgita une nouvelle gorgée. Un sourire sardonique étira les commissures de l’homme aux trois boucles d’oreille, et il se dressa avant d’attraper au passage la bouteille pour boire à son tour :

- Ton épée est fascinante, j’aimerais la voir à l’œuvre….

Les gamins sautillaient comme des cabris lorsqu’ils comprirent que la réponse du bretteur sonnait positivement :

- Je me demande si elle est aussi puissante qu’elle n’est belle…


Provoqua l’escrimeur aux sabres triplés, se préparent presque à affronter l’homme, amicalement. Evidemment, si son collègue acceptait le duel, Zoro prévoyait seulement d’échanger quelques passes gentillettes, du côté non tranchant de ses sabres. Puis, les enfants, enjaillés comme jamais, s'agglutinèrent autour de l'élu de Seika afin de le tirer de toutes leurs forces vers Zoro à coups de " Allez, s'il te plaiiiiiiiiiiiiiiiit ! "






† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Foolish Swordsman   Mar 29 Nov - 9:06






***


L’alcool me réchauffe. En fait, il me surchauffe. Même si la soirée est agréable, les feux des torches et de la statue de paille, combinés à mon épais manteau commencent à se faire ressentir. Je suis habitué, mais à un certain point. Tant pis, je ferai avec. Passant encore une fois sur le langage… Familier de l’homme aux cheveux verts, je finis par considérer l’offre.

Il est fini le temps où je cherchais la bagarre. Où je voulais prouver que j’étais le plus puissant. Où, pour quelques regards respectueux, j’enchainais les duels. Mais pourtant, le frisson d’affronter un nouvel adversaire est encore là. Un adversaire atypique, puisqu’il a… trois sabres ? Je me demande où il peut bien mettre le troisième ? Chassant cette idée scabreuse, surement amené par l’alcool, j’évalue rapidement mes chances. Il a l’air assez athlétique, et je peux voir, à ces biceps, triceps et pectoraux, qu’il manie souvent ses armes. Un bretteur confirmé. Fort heureusement pour moi, j’ai encore ma technique. Malgré mon manque de force, j’ai foi en mes capacités d’escrime et de danse épéiste. Voyons voir comment il se débrouille face à un maître d’armes de cinq mille ans.

- Soit… Mais ne nous entraînons pas dans un combat à sang… Ou à mort.

Diva dégainée, je fais signe aux enfants de s’éloigner. Ces derniers obéissent, tout excités. Le calme tombe. C’était aussi simple de les faire taire ? J’imagine que le bruit recommencera aussitôt les premiers coups portés… Soudain, je vois des silhouettes adultes s’avancer vers nous. Les parents ? Les gardes ? Des gens mécontents que l’on se donne en spectacle devant un aussi jeune public ? J’aurais aimé. À la place, des ivrognes et quelques soldats qui s’excitaient autant que les enfants. Bon. Il ne faut donc pas les décevoir. Je soupire, pose la bouteille d’alcool par terre et mets en garde mon adversaire.

- Je n’ai jamais affronté quelqu’un avec trois sabres… Quoique si. Mais c’est moi qui les lui avais… mis.
Sourire taquin, j’attends le premier mouvement adverse.

Correcteur, ne lis pas ça stp:
 

Règle de l'affrontement:
 




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1300
Yens : 521
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 152
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Foolish Swordsman   Sam 3 Déc - 13:47






Who am I ?

Âge : 21
Ce à quoi je ressemble : Cactus nonchalant
Où se trouve mon sceau : Côté droit du cou
Lien vers ma présentation : Oui
Ma chronologie : Non
Mes liens : Rémi sans famille
>Mes familiers : Akemi & Rinkyu






/
feat.Jean Neige& Zoro




Ce combat s’annonçait monstrueusement intéressant, Zoro était tout excité à l’idée de s’engager. Ce gars en imposait clairement, il témoignait beaucoup d’expérience à son allure. Enfin, le bretteur ne se fia pas à cette première impression peut-être erronée, mais ne l’ignora pas non plus car ce type risquait de le surprendre.
Entre ce regard de défi qui le scrutait et les supplications des enfants, l’âne Qrowqrow céda mais en posant quelques conditions. Pas de sang, ni de cadavre laissé après ce combat. Ca convenait parfaitement à Zoro qui comme pensé précédemment, ne comptait pas achever ou même blesser grièvement son adversaire. Ca demeurait un jeu pour distraire les gosses, pas un spectacle d’horreur pour les traumatiser à vie.

Souriant suite à l’acceptation du type, Zoro confia sa bouteille à un gamin, tandis que des soldats noyés dans la débauche s’avançaient, attirés par tout ce chahut. La baston émoustillait tous les passants. Bref, le pirate plaça un de ses katanas dans la bouche, tandis qu’il maintenait les deux autres contre ses paumes. Comme prévu, il les fit tournoyer sur elles-mêmes afin de les tourner du côté non-tranchant. Enfin, ça pouvait trancher quand même mais il fallait y aller très fort dans ce cas, ce qui n’était pas le but.

A la dernière réplique de Qrow, le bretteur esquissa un sourire, amusé. Personnellement, il ne se prenait pas au sérieux, alors pas de raison de s’irriter pour une vanne aussi puérile.

Alors, le premier coup partit foudroyer son adversaire sans attendre. Un petit calibre 36 pour se mettre bien. Le jeune commençait donc à envoyer une lame d’air vers son adversaire avec un sabre, puis courut jusqu’à sa droite à toute volée afin d’enchaîner avec la même technique mais doublement plus puissante puisqu’il utilisa non pas un, mais deux katanas pour l’effectuer : Calibre 72.

- Nana-ju-ni pound ho !

Puis désormais à proximité de lui, il vint lui bondir dessus sur sa diagonale, légèrement recroquevillé sur lui-même pour diminuer l’ouverture qu’il offrait à son adversaire pour contre-attaquer. La lame portée à sa bouche visait la gorge du type pour le choquer, tandis que les deux autres katanas tentaient d’atteindre ses genoux afin de lui faire perdre l’équilibre. Toute cette manœuvre avait donc but de paralyser le gars. Evidemment, rappelons que quelque soit la technique ou le coup que Qrow se prendrait, ça ne le saignerait pas. Tout au plus, ses coups de katanas retournés ressemblaient à des coups de matraque.  





Statistique :

Objets et armures
:


Techniques utilisées :





Recap du tour :



Etat actuel :



Spoiler:
 



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique


Dernière édition par Zoro Roronoa le Dim 4 Déc - 16:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Foolish Swordsman   Sam 3 Déc - 16:52






***


Le frisson d’un adversaire inconnu est déjà quelque chose d’entrainant. Tels deux amoureux se voyant la première fois, ils allaient apprendre à se connaitre au travers d’une danse rythmée par les envies de l’autre. Jeu de jambe, de bras et même de regard. Une complicité, qu’on nomme aussi paradoxalement rivalité, va naitre ! Mais si ce n’était que ça ! L’adversaire en question avait une technique remarquable. Je ne peux m’empêcher de le voir manier ses trois lames avec des étoiles dans les yeux. Jamais je n’avais vu d’épéiste utilisant autant de sabres (à part les sabreurs télékinésiste). Je respecte l’homme pour sa technique, et le guerrier pour sa puissance.

En effet, aussi ébahi que je puisse être, je ne perds pas de vue que ses attaques vont faire mal. Je ne sais peut-être rien de sa force, mais je connais la mienne. Je ne suis pas vraiment prêt à duel en bon uniforme, mais qu’importe ! J’esquive donc la fulgurante première attaque de mon adversaire de justesse, grâce à un pas chassé sur ma droite. Problème, l’adversaire avance en même temps que moi dans la même direction et réplique de nouveau de ses lames d’air criant dans un langage assez… Orignal. Deux lames cette fois. Par pur réflexe, j’oppose le dos de la lame de Diva. Le coup me touche, mais l’impact a été grandement diminué. Merci à l’épée divine.

S’en suit alors un violent un enchaînement remarquable. Il tente de me faire perdre l’équilibre tout en visant un point vital. Je ne peux parer les deux en même temps ; je décide donc d’aller à l’essentiel et empêche sa lame de toucher ma gorge. Se faisant, ses lames percutent mes genoux. Je manque ainsi de tomber, mais parviens à me rattraper de justesse. Très joli coup, me forçant à faire un choix rapide, du fait de sa proximité et du peu ouverture qu’il me laisse.

Je repense évidemment à mon maitre d’armes, cuistot, au Camp d’entrainement de Seika. Il me l’avait dit et redit : mon plus gros défaut c’était que je n’avais pas peur de prendre les coups. Habitué à mon immortalité à mon invulnérabilité, je ne prends plus la peine refermée les ouvertures dans mes postures. Hélas, les choses sont différentes à présent, et je dois donc rester alerte.

Après m’être stabilisé, je ne perds pas une seconde pour attaquer à mon tour. Puisque je ne peux rien faire d’autre au vu de mon état actuel, je lui décerne un grand coup du dos de Diva sur la tête. Je n’attends pas de voir si j’ai atteint ma cible pour glisser sur ma gauche et l’attaquer au flanc. Voyons voir comment il réagit maintenant !

Pendant ce temps, de plus en plus de personnes s’étaient agglutinées autour du désormais populaire divertissement.





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1300
Yens : 521
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 152
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Foolish Swordsman   Dim 4 Déc - 17:19





Who am I ?

Âge : 21
Ce à quoi je ressemble : Cactus nonchalant
Où se trouve mon sceau : Côté droit du cou
Lien vers ma présentation : Oui
Ma chronologie : Non
Mes liens : Rémi sans famille
>Mes familiers : Akemi & Rinkyu






/
feat.Jean Neige& Zoro








Who am I ?

Âge : 21
Ce à quoi je ressemble : Cactus nonchalant
Où se trouve mon sceau : Côté droit du cou
Lien vers ma présentation : Oui
Ma chronologie : Non
Mes liens : Rémi sans famille
>Mes familiers : Akemi & Rinkyu



/
feat.Jean Neige& Zoro




L’élu du phoenix esquiva et bloqua les lames d’air avec habilité. Zoro n’en attendait pas moins, et ce fut d’ailleurs pour cette raison qu’il n’attendit pas pour se jeter sur son adversaire, agressivement. Une fois les attaques assénées, les pieds du garçon qui s’était légèrement élevés sur la prise d’élan regagnèrent enfin le sol. La splendide épée nommée Diva s’entrechoqua contre le Wado Ichimonji avec fermeté, que Zoro tenait en bouche, tandis que les deux autres katanas cognèrent leurs cibles. Eh oui, il ne pouvait s’occuper de  deux endroits à la fois, alors il ne restait plus qu’à avoir le sens des priorités pour savoir quel membre était à sauver essentiellement.

Toutefois, même avec les genoux touchés, il ne flancha pas, retenant fièrement une potentielle chute. Rapidement, Zoro arbora une esquisse face à cette sympathique résistance. Mais au moins, il était parvenu à sensibiliser cette zone !
Et puis, il se prépara à sa première riposte avec Diva qui se précipitait vers la tête du cactus. Ce dernier se décala furtivement vers la droite avant de se recevoir le coup, mais ingénieux, l’âne Qrowqrow enchaîna avec un coup dans son flanc. Belle anticipation, il avait fait en sorte de forcer le pirate à se déplacer sur sa droite pour mieux l’atteindre par la suite. Il n’échappa guère à ce tour de force, se courbant légèrement sous le choc, accompagné d’un soupir de surprise.

A proximité de son adversaire, Zoro en profita pour lui brutaliser les côtés à l’aide d’un coup de manche. Ses attaques frontales se faisant non pas avec la pointe de ses épées mais son manche afin de ne pas le transpercer. Comme promis, le sang ne se verserait pas, dans la mesure du possible. Et puis, sans regarder si son attaque atteignait sa cible, il enchaîna avec un sec coup de pied dans l’arrière du genou, afin qu’il puisse au moins placer un genou à terre. Et même si ça ne marchait pas, l’escrimeur continua instinctivement avec la suite de l'engrenage, soit un coup de sabre tombant à la verticale droit sur le pli de son coude afin de lui paralyser le bras qui tenait Diva, et pourquoi pas lui faire carrément lâcher son arme dans l’optique du meilleur. S’ensuivit directement un autre coup avec sa seconde épée qu’il envoya sur l’épaule opposée au bras qu’il venait d’attaquer avec le premier katana.

Tout ceci sous les acclamations de la foule qui s’agglutinait progressivement autour des deux élus. En fait, la foule délimitait la zone de combat de façon circulaire. C’en était presque dangereux, ils risquaient de se prendre des coups perdus si l’un des combattants  se poussait brusquement.







Statistique :

Objets et armures
:


Passifs :




Recap du tour :



Etat actuel :


Spoiler:
 



† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique


Dernière édition par Zoro Roronoa le Lun 12 Déc - 16:33, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Foolish Swordsman   Mer 7 Déc - 18:12






***


La scène n’a duré que quelques secondes. Mais ce fut quelques secondes intense. La faiblesse de nos coups alors que nous nous donnions assez fortement permettait d’apprécier les stratégies de l’autre. Cet homme aux cheveux verts est un adversaire de valeur, peut-être même un compagnon de route. Après tout, on juge de la valeur d’un homme à la manière dont il use son arme. Et pour l’instant, je vois un homme de principe et d’honneur.

Malgré mon respect pour l’adversaire, je ne baisse pas ma garde. Un coup dans les côtés esquivés, toujours de justesse. Il est vif, beaucoup trop pour mon niveau actuel. Pensant cela, je ne peux l’empêcher de me taper dans le genou, ce qui me force aussitôt à soumettre mon genou au sol. Une rapide évaluation de nos positions me laisse les choix possibles de son prochain mouvement. Soit qu’il viserait ma tête, soit mon bras ou mon flanc le plus proche. Dans les deux cas, je n’ai pas intérêt à rester ici ! Me servant de mon genou à terre comme d’appui, je saute et effectue un tour complet dans l’air, pour que ma lame se retrouve dans son dos. Hélas, Diva se percuta à un de ses sabres. Avait-il vu cela venir ? Ou essayait-il d’attaquer autre chose avant que je n’effectue ma pirouette ? Qui sait ? Toujours est-il que nous sommes maintenant dans une position des plus serrées pour la foule. Deux guerriers, sabres contre épée. Les yeux dans les yeux, je ne peux m’empêcher de lui servir un sourire satisfait. Je m’amuse. Cela fait un moment que je n’ai pas combattu ainsi. À Hénoch, mon niveau est beaucoup de trop haut, il m’est même arrivé de briser des lames en acier d’un vulgaire coup. Mais ici, avec cette limitation… Je revis mes premières années de bretteur, où seul le talent compte.

- Tu es un adversaire d’honneur.

Bien que le tableau soit beau, il a trois sabres. Je ne veux pas attendre que l’un d’eux prenne l’initiatique et je repousse donc l’homme aux cheveux verts d’un coup de pied. Une fois la distance gagnée, ou pas, je me rue de nouveau vers lui, prêt à lui asséner le dos de Diva sur l’épaule droite. Ici et maintenant, je vis.





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1300
Yens : 521
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 152
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Foolish Swordsman   Lun 12 Déc - 16:29





Who am I ?

Âge : 21
Ce à quoi je ressemble : Cactus nonchalant
Où se trouve mon sceau : Côté droit du cou
Lien vers ma présentation : Oui
Ma chronologie : Non
Mes liens : Rémi sans famille
>Mes familiers : Akemi & Rinkyu




/
feat.Jean Neige& Zoro



Le rythme ne cessait de s'accélérer au même titre que l'adrénaline. Une bonne adrénaline dont laquelle le pirate puisait son énergie. Apparemment, il en était de même pour son adversaire qui combattait avec la même fougue. Quel plaisir d'affronter un homme qui partageait cette même passion pour le combat. Un épéiste par-dessus le marché. Ce gars là possédait, dans sa manière de mener le combat, les principaux critères qui poussaient Zoro à respecter son adversaire. Oui, au fil que la lutte s'intensifiait, son respect vis-à-vis de l'opposant s'accentuait. Et pourtant, il n'y avait rien de sérieux. Il s'agissait là d'un futile affrontement pour amuser la galerie et offrir des étoiles pour illuminer les prunelles de ces gosses enjoués. Mais l'homme en face de lui se donnait à fond, héroïquement, et ça ravissait le sabreur.
L'âne Qrowqrow se battait avec force et honneur, tel un véritable guerrier. Zoro prit conscience de la réciprocité de sa pensée suite à une réplique de la part de Qrow. Une réplique qui lui valut une fière esquisse, bien qu'il ne se laissa pas bêtement distraire par cette flatterie.

Suite à l'enchaînement acharné du marimo, l'épéiste tenta de lui asséner un coup de pied pour le faire reculer. Cependant, anticipant le coup de son adversaire, Zoro vint à reculer par lui-même à l'aide d'un furtif bond à l'arrière. Bon au moins, l'objectif de Qrow était atteint : il était parvenu d'une façon ou d'une autre à faire perdre du terrain au bretteur à la triple boucle d'oreille. Quant au coup de Diva hargneux qui désirait s'abattre sur son épaule, il n'eut seulement le temps de la bloquer de justesse. Il ressentit les vibrations qu'elle dégageait, ce qui le déstabilisa légèrement.

Afin de repousser son adversaire, Zoro tenta de lui mettre un coup de tête, et prit légèrement ses distances. Animé par un souffle nouveau, il profita de cette courte distance afin de prendre de l'élan. Ce élan lui servit à tournoyer sur lui-même une fois, rapidement, dans le but de surprendre son adversaire avec des coups de sabre difficilement visibles sous la rotation de son corps. Ainsi, quand il tourna, Zoro commença par envoyer sa lame s'entrechoquer de façon circulaire dans le torse du guerrier, tandis que la deuxième tenta de se rabattre violemment dans la joncture du cou et de l'épaule à la fin de son petit tour sur lui-même.




Statistique :







† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Foolish Swordsman   Lun 2 Jan - 14:56





Je suis assez content que mon dernier coup soit bloqué. En effet, le combat entre maintenant dans sa phase la plus appréciable. Même si l’adrénaline et l’excitation me poussent à combattre encore plus ; je sens que mon corps n’est pas du même avis. La douleur coups reçus et surtout mon énorme perte d’endurance me rappelle que je ne suis plus que l’ombre de moi-même. Qu’à cela ne tienne, je donnerai tout ce que j’ai cette fois-ci.

Prévisible après mon puissant coup visant à déstabilisé l’adversaire, sa tentative de coup de boule pour gagner de la distance se solde par un échec. Un pas sur le côté me permet de l’éviter, mais pas de prévoir la suite. Deux coups soudains, lancés par une toupie aux cheveux verts. Impossible de le voir venir ; je me prends le coup au torse au trapèze, non sans grogner de mécontentement. Il a beau être un bon sabreur et se retenir, un coup reste un coup. Cela fait mal à la chair et la fierté.

Il est temps de tout donner. J’empoigne fermement Diva entre mes mains pendant que je me fais frapper par la deuxième lame. Immédiatement, je cherche à arrêter le mouvement circulatoire du bretteur avec un puissant de coup. Qu’importe si cela réussit ou non, mon corps rayonne d’une lueur rouge. Le don que le dieu Fenghuang m’a fait s’éveille, et j’en profite pour frapper durement l’ennemi à deux reprises : dans le torse et les jambes. Ceci fait, je termine visant sa joue gauche de dos de ma lame, pour essayer de le sonner un peu. Les prochaines actions seront surement les dernières.





HRP:
 




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1300
Yens : 521
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 152
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Foolish Swordsman   Lun 9 Jan - 17:49





Who am I ?

Âge : 21
Ce à quoi je ressemble : Cactus nonchalant
Où se trouve mon sceau : Côté droit du cou
Lien vers ma présentation : Oui
Ma chronologie : Non
Mes liens : Rémi sans famille
>Mes familiers : Akemi & Rinkyu






/
feat.Jean Neige& Zoro




Diva tenta de foudroyer la ronde de l'adversaire, mais habilement, le pirate trouva le moyen de l'apercevoir et se décala d'un furtif pas sur le côté. Malheureusement, ce pas le contraignit à s'arrêter dans son attaque folle, et ce petit temps d'arrêt le piégea. En effet, l'excellent guerrier qu'était Qrow ne manqua pas cette opportunité calculée, et cogna sa lame contre le torse du garçon. Zoro, put constater toute la puissance que contenait ce coup, et cet homme, tandis que ce dernier clignotait comme une alarme rouge. Que lui arrivait-il ? Une montée en puissance ?
Et il persévéra, en amenant sa sublime épée vers les jambes du garçon. Un garçon, bien que encore sous le choc, parvint à néanmoins abaisser deux katanas pour amortir le fracassement de Diva sur ses gambettes. S'il perdait l'équilibre, c'était fini.

L'épée s'entrechoqua contre ses sabres, et bien que l'objectif était accomplir :rester debout, le pirate ne resta pas indifférent à cet éclat de puissance qui jaillissait du brun. Ses bras tremblotaient tant il fut difficile de bloquer ce coup monstrueux. Mais c'était ça qu'il aimait ! Le combat grimpait en fureur ! C'était le feu sur cette place ! Qrow offrait un merveilleux spectacle par son art, autant aux enfants ébahis, qu'à son propre adversaire ! Mais mieux ne valait pas se laisser aveugler par cette lumière.
Une nouvelle fois, le marimo au torse douloureux puisa dans sa force pour parer à l'arrache la lame qui se dirigeait droit vers sa joue à l'aide de son troisième katana qu'il tenait en bouche. Alors comme ça, on se mettait à distribuer des baffes gratos âne Qrowqrow ?

Ca ne se passerait pas comme ça ! Il recula d'un grand bond en arrière une fois avoir empêché que Diva ne percute sa pommette, et profita de cette nouvelle distance créée pour faire apparaître non pas deux, mais quatre lames d'air destructrices vers Qrow. Une vague de deux lames d'air foncèrent vers l'adversaire, puis une seconde se relança ! Oui, quatre !







† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Foolish Swordsman   Sam 14 Jan - 13:50






L’affrontement touche à sa fin. Qrow, d’abord heureux d’avoir atteint sa cible, doit faire face à la contrattaque adverse. Quatre lames de vent, droit sur lui. Réagissant au quart de tour, il arrive à bloquer les deux premières, mais se fit littéralement renverser par les suivantes. Il ne se releva cependant pas.

Au sol, un sourire aussi grand que la lune en croissant dans le ciel décorait son visage. S’en est fini maintenant, il a perdu. Il a perdu un duel pour la première fois  depuis plusieurs siècles, peut-être même quelques millénaires. Si pour certains le goût de la défaite est amer, pour Qrow, il a un goût de douce nostalgie. Toutes ces heures de souffrances avec ses maitres d’armes. Avec des compagnons plus expérimentés que lui. Contre des ennemis sans pitié. Ces poussées d’adrénaline. Ces frissons de ne pas savoir s’il allait l’emporter. Un concentré du meilleur de ces sensations parcourait son corps endolori.

Finalement et surtout difficilement, il se remet debout et plante Diva dans le sol. Tout content, il regarde son adversaire, lui faisant signe que le combat était terminé.

- As-tu seulement idée du nombre de décennie me séparant de ma dernière défaite ?

La foule, très excitée durant tout le combat, commença à se disperser. Prévisible : une fois le spectacle terminé, très peu de personnes restaient pour les remerciements. Les enfants eux, restèrent là où il était depuis le début. Ils commençaient d’ailleurs à reproduire le combat, au moyen de branche d’arbre. Ainsi donc, plusieurs Zoro et plusieurs Qrow se livrer une dure bataille.

- En temps normal, j’aurais payé un coup au vainqueur, mais…

L’immortel retira son épée du sol pour la ranger à sa taille.

- Je suis un peu… Fatigué.


Sans en demandé plus et titubant tel un ivrogne, il décida d’aller bénéficier d’un repos bien mérité chez lui… Après tout, rien d’autre ne pouvait lui arriver ce soir ? N’est-ce pas ?





HRP:
 



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1300
Yens : 521
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 20
Localisation : Perdu quelque part

Progression
Niveau: 152
Nombre de topic terminé: 63
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Roronoa Zoro Le pirate perdu

-



MessageSujet: Re: Foolish Swordsman   Sam 14 Jan - 15:38





Who am I ?

Âge : 21
Ce à quoi je ressemble : Cactus nonchalant
Où se trouve mon sceau : Côté droit du cou
Lien vers ma présentation : Oui
Ma chronologie : Non
Mes liens : Rémi sans famille
>Mes familiers : Akemi & Rinkyu






/
feat.Jean Neige& Zoro




Les coups suivants furent fatals à son adversaire, qui dans une chute au sol, s'annonça vaincu. Au lieu de continuer devant un marimo toujours en garde, il planta son épée royalement, afin de signaler la fin du combat. Puis, dans un sourire de bon joueur, il questionna le cheveux vert sur son nombre de défaites. Zoro ne les estimait pas à beaucoup, et probablement ce serait-il fait déglinguer s'il possédait tout leurs pouvoirs. Au coeur de son monde, Qrow semblait presque égaler les dieux, et même avec son peu d'expérience sur Kosaten, on devinait qu'autrefois, ça devait être quelque chose.

A côté la foule se craquela, et des gosses s'amusaient à reproduire la bataille. Certains avaient arraché de l'herbe pour se le mettre sur la tête et ainsi imiter Zoro, pendant que d'autres taillaient les plus beaux bâtons pour copier Diva.
Le fier guerrier fit savoir au bretteur sa fatigue, et ce dernier la partageant, comprit tout à fait ce discours. De plus, pas besoin d'un verre, Qrow avait gagné le respect de l'escrimeur en prouvant sa grande puissance. Il appréciait les vrais combattants comme lui. C'était un honneur :

- On remettra ça à plus tard, j'ai également à faire...


Ouais, comme sortir de cette ville. Il prit la direction opposée de l'âne Qrowqrow et vint à disparaître sous les yeux écarquillés des gosses. Mieux valait qu'il dégage d'ici avant que son sceau ne se fasse repérer.






† Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom †
Fiche Technique
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Foolish Swordsman   

Revenir en haut Aller en bas
Foolish Swordsman
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I'M FOOLISH
» • foolish love • GRAYON (sisisisisi)
» (M) Bill Skarsgard ▼ Foolish Games (avatar négoc.)
» (théodora) maybe I'm foolish, maybe I'm blind.
» ★ maybe i'm foolish maybe i'm blind

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Ville de Tokonatsu-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.