Partagez | .
Un peu de chaleur sous les branches gelées
Invité Invité

-



MessageSujet: Un peu de chaleur sous les branches gelées   Dim 27 Nov - 21:42



feat. Uchiha Rinkyu
Un peu de chaleur sous les branches gelées

La route depuis Minshu avait été longue. Des grands lacs en passant par la frontière montagneuse de Fuyu, traversant de vastes étendues enneigées de la région du dragon, les deux Prinnies comptaient faire leur prochain arrêt dans le village de Rin et pour se faire, ils décidèrent de passer par la forêt de givre.

Les deux compagnons de route appréciaient beaucoup les températures froides, la neige et tout ce qui allait avec, au point de ne rien porter d'autre que leurs tenues habituelles.

Cette zone était clairement la plus belle qu'ils aient vu jusqu'ici, des arbres couverts de glace, un sol couvert de neige, quelques petits flocons tombant délicatement du ciel. La forêt arriva même oublier à Fuka qu'elle était dans un rêve, elle admirait juste le paysage et Alto comptait les flocons qui touchaient son bec.

La décision fût unanime, les deux partenaires n'allaient pas tracer leur chemin jusqu'à Rin comme ils l'avaient fait jusqu'ici. Cette fois-ci, ils allaient se poser, profiter du calme et du paysage.

Alto, va nous chercher du bois ! Prends des branches pas trop gelées, ça tiendra plus longtemps !


Oui, dood ! Bien, dood !


Le Prinny commença à se balader en forêt, cherchant bouts de bois et... Pourquoi faisait-il ça ?! Ils avaient déjà prévu des combustibles au cas ou ! Fuka devait être bien trop absorbée par l'ambiance pour s'en souvenir mais dans leurs sacs se trouvaient nourritures certes mais surtout bois et du bois exprès pour des feux de camp en plus ! Alto retourna finalement auprès de l'adolescente en courant, trébuchant de temps en temps dans la neige, laissant de bonne grosses traces en forme de pingouin au sol.

Dood ! On a oublié ! On a déjà du bois pour du feu, dood ! Tu sais, celui qu'on nous a donné à la frontière, dood !


On nous a donné du bois à la frontière... Mais oui ! T'as raison ! On en a un paquet en plus !


Ils de hâtèrent donc de sortir les combustibles, de les rassembler en tas et, à l'aide de deux silex, eux aussi donnés à la frontière, d'y mettre le feu, un feu durable par ailleurs. Les deux acolytes enlevèrent la neige à certains endroits avant de s'asseoir sur le sol. L'herbe était si gelée qu'ils n'auraient même pas les fesses mouillées. Et ils observèrent le ciel, les arbres, tout...Ils auraient pu y rester des heures...
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1245
Yens : 328
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Shiryoku... en mission

Progression
Niveau: 138
Nombre de topic terminé: 70
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: Un peu de chaleur sous les branches gelées   Dim 27 Nov - 22:28




feat.Fuka

J'ai faim

Au sein de Kosaten, j’avais grandement voyagé et exploré le monde dans l’optique principale de gagner en puissance, de recouvrer l’énergie qui était mien jadis, mais qui ne l’était plus depuis mon arrivé au sein même de ce monde. Le trajet avait été malgré riche en rencontres, autant bonnes que mauvaises, me faisant découvrir plusieurs concepts différents, vêtements différents et cultures différentes. Des lieux également marquant avaient encore leurs noms dans mon esprit, comme c’était le cas de la forêt d’émeraude, connu pour ses feuilles qui étaient comparable à des émeraudes, aux montagnes de Minshu qui dans la nuit nous offraient de magnifiques jeux de lumières à base de pierres qui s’y trouvaient, mais jamais encore, je n’avais vu d’endroits comme la forêt de givre, plus belle et plus resplendissante que bien d’autres. Les troncs gelés, ainsi que la neige douce qui caressait la peau de tout individu de la région à ce moment là, faisaient la fierté de cet endroit dans lequel j’étais à présent. Suite à un très long combat sanglant et épuisant, je pris la décision de me reposer un peu dans cette forêt, afin de reprendre du poil de la bête. De toute façon, j’avais excessivement faim. Et cela n’était pas un crime. J’étais encore un être humain.

Me trouver à manger et me reposer étaient donc finalement mes seuls objectifs de mon entrée à la forêt même de givre. Il m’était déjà arrivé par le passé de venir à cet endroit. Et cette fois là, j’avais accompli mon objectif : Venir manger et chercher un endroit paisible où je me serais un peu reposé. . Il me fallait reprendre des forces le plus rapidement possible, non seulement parce que c’est mon devoir, mas aussi parce que l’on était en guerre. J’avais donc depuis mon arrivé cherché les traces de gibier comme à mes premiers jours, afin de me trouver de quoi manger autour d’un bon feu. Le vent lui, venait à peine de se lever, et donc les traces qui pouvaient être posées quelque part avaient disparues, s’étaient envolées et avec eux les objectifs de cette collaboration.

Les recherches furent longues mais après une bonne vingtaine de minutes, je réussis à trouver  des traces de pas de bêtes dans la neige. Je m’empressai alors de suivre ces derniers le plus longtemps possible. Les pas se suivirent jusqu’à un tout petit campement, près duquel je vis une gentille fille et un gros pingouin qui semblait même ailleurs. Quoi de neuf pour un poulet.

Voyant ma proie, le gros pingouin assis avec un être qui semblait ne pas avoir conscience de ce qu’il se passait autour de lui étaient présents et assis, je dégainai mon épée avant de m’avancer vers la proie, sans même tenir compte de l’autre personne qui était proche de ce tas de viandes. Lors de mon avancé, mon regard ne se détourna même pas un instant du pingouin, me permettant d’analyser chacun de ses faits et gestes.

-Je n’ai rien contre toi gentil pingouin je t’assure, mais j’ai réellement beaucoup trop faim






--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un peu de chaleur sous les branches gelées   Dim 27 Nov - 22:48



feat. Uchiha Rinkyu
Un peu de chaleur sous les branches gelées

Tout était si silencieux que le moindre son était audible dans cette forêt. Des bruits de pas dans le neige, n'importe qui les aurait entendus. Ils venaient de derrière Alto. Les deux Prinnies en étaient bien sûr conscient mais ils faisaient mine de rien. Ca se rapprochait de plus en plus et soudain une voix qui disait ne rien avoir contre Alto et que son propriétaire avait l'intention de le manger... Là c'était beaucoup trop ridicule, Fuka et Alto éclatèrent de rire. Tenter d'attaquer Alto, c'était non seulement ne pas trouver de viande, un Prinny n'étant composé que d'une âme et de peau mais en plus de risquer une grande explosion, ladite âme étant très instable. Alto se retourna face à cette personne qui était un homme et calma son rire.

Dood, y a pas pire idée que de tenter de me manger ! D'une part, j'ai qu'une âme et de la peau mais en plus, j'explose au moindre choc, dood !


Ouais laisse tomber, tu vas juste te blesser en te prenant à Alto. Si t'as faim, viens, on a de quoi manger.


Sa batte sur l'épaule, Fuka balaya encore une place de neige sur le sol à côté du feu et de se diriger vers l'homme et de lui sortir un bout de viande emballé dans du papier. Pour une fois que la jeune fille était gentille, mieux valait en profiter. C'était sans doute le climat qui la calmait, comme dit, elle avait presque oublié son rêve. Alto, quant à lui, partit chercher d'autres branches avant de revenir, de faire fondre la glace autour et d'en tendre une à l'homme pour su'il s'en serve comme brochette. La viande était crue.

Profitez-en, d'habitude, Fuka est beaucoup moins sympa, dood.


C'est pas vrai ! Je suis très gentille tout le temps !


Alto la regarda avec un regard exaspéré, se rappelant qu'elle avait roulé une pelle à une inconnue blessée. Sympa n'était peut-être pas le mot approprié. Dans tous les cas, avoir de la compagnie était inattendu et loin d'être désagréable.

Je m'appelle Fuka Kazamatsuri et le Prinny là, c'est Alto ! Et toi ?




Dernière édition par Fuka Kazamatsuri le Lun 28 Nov - 13:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1245
Yens : 328
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Shiryoku... en mission

Progression
Niveau: 138
Nombre de topic terminé: 70
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: Un peu de chaleur sous les branches gelées   Lun 28 Nov - 6:18




feat.Fuka

Fuka et son Prinny

Mon intention envers ce pingouin était très simple. J’avais faim et il semblait appétissant. Il ne fallait pas chercher plus loin, tout mon être voulait le bouffer. La faim était si grande, que mes pas généralement furtifs dans la neige de Fuyu se firent entendre, et donc, ma couverture que j’avais souvent, s’était bien dissipée faisant de moi qui initialement étais le chasseur furtif, la proie de tous les regards autour de moi. J’avais même clairement énoncé mon intention à ces deux là, pour le plus grand de mon malheur. Il fallait l’avouer, ça n’était pas très intelligent pour un Shinobi de ma trempe. Mais en même temps, pourquoi se méfier alors qu’on ne percevait  aucun danger à des kilomètres à la ronde ? Quoi qu’il en soit, le pingouin ainsi que la jeune fille qui l’accompagnait dans sa discussion se mirent tous deux à éclater de rire, chose qui m’intrigua un moment. Qu’avait-il de drôle dans mes propos ? Peut être se payaient-ils ma tête. Dans ce cas là, ajouter une victime supplémentaire à mon épée ne m’aurait posé aucun véritable problème. J’étais toujours prêt à tuer d’une certaine façon.

Par la suite, ma proie se calma, et se mit à me parler de… à me parler tout court déjà. Cette viande riait, parlait et bien d’autres choses certainement absurdes. Kosaten… ce monde rendait répugnant les chairs qui initialement semblaient belles. Si je n’avais pas pris pour habitude de négliger ce genre de détails, je serais certainement déjà mort affamé dans un trou perdu loin du grand monde. La bête m’avoua qu’elle n’était pas comestible, car elle était entièrement constituée d’âme et de matière explosive. Un mensonge certainement bien organisé avant mon arrivé par les deux petits. Non, le naturel avec lequel il le disait, sans une once de peur, ne voulait dire qu’une chose, il n’avait pas peur. Mon corps subissait une fatigue et une faim si grande qu’il m’était impossible de réfléchir posément. Concernant le spécimen « dood », il me rappelait un peu la sphère de Li, qui elle explosait au contact d’une magie extérieure, d’une magie différente de celle de son possesseur. Etait-ce donc une arme cachée sous forme de pingouin parlant ? Peut-être bien. La jeune fille qui l’accompagnait me pria d’abandonner l’idée de manger le pingouin mais plutôt de venir partager un repas avec eux.  

À grand coup de batte, elle créa un endroit propice pour s’asseoir puis me donna un sachet en papier, contenant de la viande. Quel bien étrange façon de procéder. Le sachet ouvert, je me trouvai en face de la viande crue, et je cherchais comment la rendre comestible. C’était ma seule nourriture, la seule que j’avais à ma disposition, et donc, en prendre soin était mon objectif principal. Tout d’abord, je me mis à réfléchir quant à la température nécessaire pour la cuisson totale de la viande. Etant affilié à la foudre, il m’arrivait très souvent de faire cuir à la main de la viande crue. Même si au final le résultat n’était jamais délicieux, ça me remplissait le ventre un bon bout de temps. Dans mes pensées, j’en oubliai même la présence de mes deux compagnons de repas. Un me rappela son existence en me tendant une branche de bois. Je pris cette dernière et appris le nom de mon interlocuteur, Fuka ainsi que son « prinny » Alto.

J’avais faim, réellement faim, mais je décidai toutefois de prendre mon mal en patience, laissant la viande cuir de la plus normale des façons. J’embrochai le bout de viande en ma possession, avant de la planter au pied du feu, laissant celle-ci cuir doucement. En échange de leur hospitalité, je me devais de me montrer un tout petit peu respectueux envers les deux êtres qui semblait-il se connaissaient depuis très longtemps.

-Mon nom est Uchiha Rinkyu. Enchanté Fuka. Qu’est ce qu’une petite fille ainsi qu’un…. Prinny font dans une forêt abandonnée ? Avez-vous perdu votre chemin ?
 





--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc


Dernière édition par Uchiha Rinkyu le Lun 28 Nov - 18:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un peu de chaleur sous les branches gelées   Lun 28 Nov - 14:10



feat. Uchiha Rinkyu
Un peu de chaleur sous les branches gelées

Heureusement que cette personne n'avait pas gardé en tête de dévorer Alto... Quoique le Prinny ne mourrait pas en explosant. Ca aurait été une bonne preuve que s'en prendre à lui était inutile. Dans tous les cas, cette rencontre était devenue pacifiste et heureusement. L'homme donc nommé Uchiha Rinkyu ne semblait pas agressif bien que son allure laissait penser à un combattant. Il avait accepté la viande sans broncher et renoncé à Alto, il devait donc être raisonnable...

Tout le contraire de Fuka d'habitude en somme. Elle était une toute autre personne en dehors de cette forêt. Egoïste, impulsive, désagréable, irréfléchie et elle avait cette fichue persuasion d'être dans un rêve qui avait coûté des regards inquisiteurs sur le duo de pingouins à maintes reprises. Dans la situation actuelle, Fuka pouvait passer pour une adolescente parfaitement normale... Avec une casquette de Prinny sur la tête bien sûr.

Et enfin, la conversation se lança, Rinkyu demanda ce que faisait les partenaires dans cette forêt.

On est en route pour le Nord-Est de Fuyu. Là, on va s'arrêter à un village qui s'appelle... Comment il s'appelle déjà Alto ?


Le village de Rin, dood ! On est en route pour le temple du ciel, dood. Vu qu'on a pas d'objectif, on va essayer d'y rencontrer le Dieu de Fuyu, dood !


J'vais lui botter le cul !


Comme si tu pouvais, dood... Monsieur Rinkyu, est-ce que c'est possible d'entrer en contact avec ce dieu, dood ?


La question se posait effectivement. Les Prinnies n'avaient jamais entendu parler de quelqu'un entrer en contact avec les dieux, qui aurait quitté Kosaten et encore moins qui serait revenu pour le dire. De plus, Rinkyu semblait assez expérimenté, il savait peut-être de quoi il en retournait. Il avait peut-être même déjà contacté ces dieux qui, à force de voyage, devaient être réels au final.

Dans tous les cas, Rinkyu était bien la seule personne qui n'avait pas été intriguée par la casquette de la jeune fille. Fait rarissime car voir une casquette de pingouin et des couettes aussi longues sur une fille aussi petite n'était pas banal. Du haut de ses 1m45, Fuka pouvait paraître presque burlesque aux yeux de quelqu'un de Kosaten et encore plus si on y rajoutait ses délires de rêve, sa personnalité exacerbée et ses pouvoirs d'augmentation de puissance faisant d'avantage penser à Dragon Ball Z qu'autre chose.

Fuka était un grand n'importe quoi sur jambes accompagné d'un autre n'importe quoi sur pattes : Alto dont l'étrangeté n'était plus à prouver ne serait-ce que de par son apparence de pingouin-Monstre de Frankenstein.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1245
Yens : 328
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Shiryoku... en mission

Progression
Niveau: 138
Nombre de topic terminé: 70
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: Un peu de chaleur sous les branches gelées   Lun 28 Nov - 18:27




feat.Fuka

Pour Long

Ces deux là savaient se montrer accueillant, ne cherchant pas à m’agresser d’une quelconque façon, mais plutôt me recevant comme ci j’avais toujours été l’un des leurs. J’avais eu droit à un lieu pour m’asseoir, à manger, et aussi à un feu, tout ça gratuitement, pour le simple fait d’avoir essayer de bouffer le pingouin de la place. C’était presqu’un piège s’il fallait mieux y repenser. Je les considérais presque comme des alliés, des compagnons de route, avec qui je pouvais discuter. Mais ce sentiment, combien de temps allait-il encore durer ? Nous échangeâmes nos noms et ce geste était le début d’une longue chaîne d’échanges d’informations entre nous, résultant certainement par une finale sympathie. Un schéma parfait que je n’avais pas pour habitude de laisser se dessiner. Je leur avais même demandé la raison pour laquelle des individus aussi fébriles qu’eux rodaient dans une forêt aussi dangereuse au lieu de rester chez eux. Ils me firent savoir qu’ils projetaient tous deux de se diriger vers le village de Rin, lieu où j’avais battu les serviteurs de Zayro, pour le compte du peuple, en échange d’une forte somme d’argent.

Si leur destination n’était pas des moindres, leur objectif était encore plus spectaculaire. Rien de moins que le fait de « Botter le cul » de Long, le dieu dragon de Fuyu le plus redoutable de tous. Mon cerveau était certes défaillant à cause de la fatigue et de la faim, mais à l’écoute de ces propos, je n’ai pas pu m’empêcher de ressentir une légère surprise. Ce n’était pas le genre d’objectifs qu’un individu normal en pleine possession de ses sens et moyens aurait pu énoncer à tout va au premier venu. L’idée en elle-même n’était pas stupide, mais les moyens de réalisation de la chose, avec ce que j’avais sous mes yeux, laissaient croire à une blague de mauvais goût. Qu’avait-elle contre Long d’ailleurs ? Je ne le savais pas. Ces deux à la fin de ce qui sembla pour moi être un moment de délire, me demandèrent s’il était possible d’entrer en contact avec un dieu, certainement le dieu Long était celui dont il voulait parler. Mais qu’est ce que j’en savais ?

-Je ne saurais le dire. Pour ma part, l’idée ne m’a jamais réellement traversé l’esprit. Il est quand même vrai qu’à une certaine période de mon existence, j’ai cru avoir été sauvé par le touché divin de Long, mais cela n’était rien de bien certain. Quoi qu’il en soit, l’idée seule de toucher Long, ne devrait même pas germer dans vos esprits, si jamais même, vous en êtes pourvus.

Vu de près à présent, cette Fuka semblait être une élue, juste par le style vestimentaire qui la trahissait très bien. Le style différait de celui des autres individus de Kosaten et certainement, était-ce la raison pour laquelle cette dernière projetait d’affronter le dieu Long. Quoi qu’il en soit, si elle ne me ruait pas de questions, c’est qu’elle savait peut être comment ce monde fonctionnait déjà. Mais si malgré cette petite connaissance qu’elle avait, Elle avait toujours un espoir de vaincre le dieu long, ça en devenait même pitoyable.

-Pourquoi voulez-vous vous attaquer au dieu de ces lieux ? Avez-vous quelque chose contre lui ? Mais surtout, avez-vous un plan ?






--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un peu de chaleur sous les branches gelées   Lun 28 Nov - 20:55



feat. Uchiha Rinkyu
Un peu de chaleur sous les branches gelées

L'ambiance était légère, presque bonne enfant. Comme une colonie de vacances, comme trois amis au coin du feu discutant de tout et de rien. Rinkyu se montrait amical et les deux Prinnies aussi, ils auraient presque oublié leur situation sur Kosaten même s'ils en parlaient clairement.

Rinkyu leur expliqua que l'idée de s'attaquer voire de rencontrer Long n'était jamais apparue dans son esprit et que cette idée ne devait même pas germer dans un esprit en bonne santé... Pas de chance, celui de Fuka était malade depuis son arrivée dans ce nouveau monde, s'étant auto-persuadée d'être dans un rêve.

Quant à Alto, il était clairement le plus censé du duo, il savait que cette idée était stupide mais il avait juré fidélité à la jeune fille, il céderait au moindre de ses caprices et avec le sourire ! Sauf concernant son rêve. Il ne supportait pas d'être comparé à un produit du sub-conscient et deplus, cela donnait mauvaise réputation au duo.

Je vois ce que tu veux dire, dood. C'est juste qu'on a rien d'autre à faire, dood. Là d'où on vient, les divinités viennent directement nous parler, dood. Du coup on part du principe qu'ici aussi, dood.


Et surtout qu'on est dans mon rêve ! Personne peut me surpasser dedans !


Et voilà, Fuka s'en était souvenu et elle n'avait pas manqué de le rappeler. Rinkyu allait sans doute lui aussi la prendre pour une folle, la rejeter, voire la blesser afin de la convaincre de la véracité de cette réalité. Mais rien ne marchait avec elle, elle était tellement persuadée de rêver que non seulement, elle ne ressentait pas la douleur mais en plus, ça la rendait plus forte. Alto soupira, il s'était assez énervé là-dessus. Il observa Rinkyu.

Désolé, dood. J'aurais espéré la voir oublier ça, ne serait-ce qu'un instant, dood... Fuka se croit dans un rêve, dood. Elle en est tellement persuadée qu'elle en est surpuissante et en plus, rien ne marche sur elle, dood. J'ai tout essayé, dood. La blesser, elle dit que c'est super réaliste, l'insulter, elle s'en fout, lui exploser dessus aussi, dood. C'est insupportable et on a mauvaise réputation à cause de ça, dood...


Mais pour une fois qu'il y réfléchissait à tête posée, le Prinny eut une idée, un moyen que Fuka arrête de le dire tout le temps, sans pour autant qu'elle en soit moins persuadée. Il releva la tête brusquement, les yeux rivés vers la jeune fille.

Quoi encore ? Tu vas me ressortir la même chose ? "Gna gna gna, c'est pas un rêve" ?


Non, dood ! Je sais que ça marche pas, dood ! J'ai une idée, dood ! Joue le jeu, dood ! Fais comme si tout ce rêve n'était qu'un jeu dont tu es l'héroïne, dood ! On arrêtera de te prendre pour une folle, dood !


Ah, ça peut être rigolo !


Enfin ! Un moyen ! Alto avait trouvé un moyen pour que Fuka arrête de dire à tout le monde des insanités sur un rêve inexistant ! Cependant...

Moi ! Fuka Kazamatsuri ! Elue de Fuyu ! Je tuerai Long, je prendrai sa place et je libérerai tous les élus qui ne voulaient pas se retrouver ici ! HA !


Son objectif absurde n'avait pas changé du tout...
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1245
Yens : 328
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Shiryoku... en mission

Progression
Niveau: 138
Nombre de topic terminé: 70
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: Un peu de chaleur sous les branches gelées   Mar 29 Nov - 5:00




feat.Fuka

Entre élus

L’idée de vaincre Long, qui sortait biensur de l’esprit de la plus naïve des deux, n’était provoqué par rien d’autre que… l’ennui. Selon eux, le fait qu’on n’ait absolument pas de réels objectifs conduisaient irrémédiablement à des décisions avec de telles envergures. Des choses bien effrayantes n’est ce pas ? Mais à leur façon de le dire, ils ne mesuraient ni les risques qu’ils prenaient, ni même les possibilités d’échecs qui leur étaient balancés en plein visage. En bref, des idées passagères comme celles de boire de l’eau ou bien un jus d’orange. Son âge mental ne devait certainement pas être très poussé si l’on analysait de près tous les détails de son raisonnement. Comme ci cela ne suffisait pas d’avoir un seul délire, Fuka m’annonça ouvertement, que le monde de Kosaten et tout ce qui s’y trouvait, faisait en réalité parti de son rêve.

Cette conviction aussi forte que ridicule, lui conférait une assurance si grande, qu’elle annihilerait toute forme de douleur reçue, autant mentale que physique. Cette information ne fit rien d’autre que confirmer ma pensée selon laquelle, Fuka était naïve. Malheureusement, son prinny ne l’aidait pas véritablement dans la prise de ses décisions. Et pourtant, il semblait beaucoup moins fêlé de l’esprit que sa compagne. Il était tout de même admirable de constater que la croyance de la jeune fille, bien que lâche et stupide, lui conférait des capacités pouvant mettre cette dernière à l’abri du danger de la cruauté de la réalité : N’était-il pas plus facile de croire que l’on rêvait, que d’accepter la réalité des choses ? En réalité même, c’était la meilleure chose qui aurait pu lui arriver. Il fallait juste qu’elle se mette en tête, que les choses pouvaient rapidement et très facilement dégénérer. Elle ne l’aurait même pas apprise de moi, si même je la criais dessus pour, de toute façon. La vie sur les terres de Kosaten s’en seraient chargées pour elle, tôt ou tard.

Comme pour essayer d’arranger, calmer la donne, le pingouin demanda à son associé de cesser de croire qu’elle était dans un rêve. Si même elle le voulait, elle n’avait qu’à penser qu’elle était plutôt dans un… jeu ? Cela n’avait pas de sens, mais la fille à la casquette accepta fort bien cette idée, sans réellement changer le comportement qu’elle avait dans le fond. La solution proposée m’étant inconnue, aucun mot ne pouvait être énoncé à ce sujet, pour le moment. J’étais bien plus blasé par la situation qu’autre chose. Le morceau de viande quand à lui, venait à peine de subir, de sa surface, l’effet des flammes ardentes près desquelles il était. Une fois que les deux s’étaient un peu calmer, je pouvais maintenant entamer avec la jeune fille, le sujet sur les élus, ainsi que son statut.

-Tu as employé le terme élu tout à l’heure, en es-tu une ? Demandai-je à Fuka, avant de me retourner aussi pour regarder le pingouin. En êtes vous deux ? Laissez-moi déjà deviner, oui, vous l’êtes. Certainement de Fuyu aussi, vu que le dieu que vous voulez éliminer est au temple du ciel. Je me trompe ?

Je savais déjà l’incongruité de la chose que je venais tout juste d’énoncer avec mes mots, mais avec ces deux là, il fallait s’attendre à tout, même rien du tout s’il le fallait.






--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un peu de chaleur sous les branches gelées   Mar 29 Nov - 23:14



feat. Uchiha Rinkyu
Un peu de chaleur sous les branches gelées

Bon, au moins, Rinkyu n'avait pas tenu rigueur de la persuasion de Fuka, ce qui était rassurant, mais dans son regard, on pouvait lire "What the fuck is going on ?". Non, Rinkyu avait retenu quelque chose de bien plus important, le mot "Elu". En effet, tout le monde sur Kosaten semblait connaître ce concept étrange. Fuka eut un regard qui ne dissimulait pas une certaine fierté et elle souleva ses vêtements, laissant paraître son sceau du dragon et ajoutant un "Bingo ! Bien joué !". Alto, lui n'était pas un élu, du moins, il semblait qu'il n'avait pas de sceau.

Moi, faut croire que j'en suis pas un, dood. J'ai pas de sceau, dood.


Rinkyu avait par ailleurs tout deviné : L'objectif des deux Prinnies, leur appartenance au dieu Fuyujin et le nom de leur destination. Il devait être assez clairvoyant. Pour Fuka, ce n'était pas étonnant que son esprit crée ce genre de personnage mais elle se tût, elle jouait le jeu. Décidément, la tactique d'Alto fonctionnait à merveille.

J'vais démolir ce dieu, prendre sa place et libérer tous les élus qui ont rien à faire là !


Et si t'y arrive pas, dood ?


Eh ben, je trouverai un prince charmant ! Je fonderai un foyer ! On aura des enfants dans une prairie pleine de fleurs !


Déballer ses fantasmes étranges n'était pas nouveau, Fuka le faisait souvent mais cette fois-ci, elle ne s'attarderait pas dessus, elle jouait le jeu, elle continuait de jouer le jeu. Finalement, elle baissa son haut avant de regarder Rinkyu avec un grand sourire.

Et toi ? T'es aussi un élu ? Tu fais quoi ici ?


Selon la logique foireuse de l'adolescente, il devait être un bandit en quête de rédemption enchaînant adversaire coriace sur adversaire coriace mais avec un grand coeur ! Peut-être devait-elle arrêter les mangas...

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1245
Yens : 328
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Shiryoku... en mission

Progression
Niveau: 138
Nombre de topic terminé: 70
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: Un peu de chaleur sous les branches gelées   Mer 30 Nov - 17:53




feat.Fuka

Origines


La fierté se lisait sur le visage de la jeune fille quand je mentionnai l’hypothèse de son appartenance au groupe des élus. Elle ne prit pas une heure de temps pour soulever son vêtement et me présenter la marque du dragon que je connaissais déjà si bien, qui arborait le dessus de son nombril. Elle était donc une élue, et de Long qui plus est. Si je devais m’en remettre à mon propre jugement, elle était, pour la nation, Long et même encore la guerre, inutile. Une inutilité frisante, dépassant presque le niveau maximum. Mais bon, il ne fallait pas juger, elle m’offrait tout de même son hospitalité. Mon regard se tourna par la suite sur le pingouin pour écouter également sa réponse. Ce dernier m’expliqua qu’il n’avait malheureusement aucun sceau sur son corps. Peut être était-il à la base un supplément venu avec Fuka depuis leur monde d’origine. De ce fait alors, il aurait été normal qu’une seule personne des deux ait la marque. Mais je ne devais pas tirer de conclusions hâtives. Le pingouin pouvait très bien être également venir de Kosaten et les deux protagonistes auraient pu se rencontrer sur les terres mêmes de ce monde. Qu’importe.

Fuka elle, continua de croire dure comme fer qu’elle était capable de battre Long et par la suite libérer les élus qui se seraient fait amener dans cet endroit contre leur propre gré. Elle semblait déterminée et décidée à le faire, motivé biensur par le seul fait qu’elle s’ennuyait, mais était-ce vraiment important ? Ma tranche de viande elle, avait déjà commencé la cuisson en profondeur. Si la surface trahissait déjà l’effet du grillé, la cuisson n’était pas totalement achevée à l’intérieur de la tranche de viande. Bien au contraire, elle venait à peine de commencer. Alors que j’avalai ma propre salive le visage fermé de tout sentiment, je luttais contre la faim. Parce que je l’avais dans la peau, au point où d’avoir à certains moments des tournis. Pour ne pas tomber dans les vapes, discuter avec ces deux là, ou bien les entendre discuter était la meilleure chose à faire.

Du tic au tac, Fuka avait déjà un plan B, dans le cas où elle n’arriverait pas à vaincre Long. Elle n’envisageait non pas la mort, mais plutôt le fait de fonder une famille et d’avoir des enfants sur qui elle pourrait compter. Elle se croyait dans un rêve, et ce genre de plans B ne pouvaient bien provenir que des simplets d’esprit comme elle. C’était presque amusant, mais elle me fit penser à moi, qui accordais une très grande importance à la famille. Etant le seul Uchiha dans ce monde, j’avais pour projet de faire perpétuer la culture Uchiha, prônant l’amour et la fraternité entre nous. Il était important d’avoir une famille, un foyer peu importe où nous décidions d’aller. Et lors de ma mort, la chose que j’aurai voulu voir avant de mourir, c’est le visage de mes petits enfants prêt à prendre le flambeau et à défendre les intérêts du clan en toutes circonstances. C’était pour moi un devoir, une obligation léguée par mon père et une que je léguerais certainement à mon fils qui lui, le cédera à son fils et ainsi de suite.

-Une famille hein… je vois. Je dois te féliciter quand même, je ne pouvais pas imaginer que tu pouvais avoir ce genre de projets raisonnables. Tu pourrais cacher plus que tu ne le fais paraître au final.

Par la suite, elle me demanda si j’étais un élu et ce que je faisais ici. Ce genre d’informations n’était pas révélé au premier passant, même si celui-ci faisait preuve d’une grande hospitalité. Toutefois, de cette fille, je ne ressentais aucune forme de danger. Et il m’était inconcevable de penser que j’aurai pris des risques en lui refilant des informations aussi ridicules. De plus, nous étions dans le même camp. À moins qu’il ne soit comme Zayro, il ne m’aurait pas attaqué dans le dos par la suite.

-En effet, je suis un élu. Egalement un élu de Fuyu. Quand à ce que je fais ici, c’est juste un repos. J’ai combattu longuement dans la toundra boréenne. Et étant à cours de réserves de nourritures, j’ai cru bon de m’enfoncer dans la forêt de givre pour y trouver à la fois de quoi me nourrir et un endroit pour me reposer. Ayant vu les traces de pas de ton Prinny, je l’ai pris en chasse et là je suis tombé sur vous.

Je pris quelques secondes pour reprendre mon souffle et laisser les informations s’encrer dans l’esprit de la jeune élue, avant d’enchaîner par la suite.

-Depuis combien de temps êtes-vous sur Kosaten ? Et Fuka, comment as-tu rencontré ce pingouin explosif ?






--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un peu de chaleur sous les branches gelées   Ven 2 Déc - 15:09



feat. Uchiha Rinkyu
Un peu de chaleur sous les branches gelées

Fuka avait la fâcheuse tendance à hurler haut et fort ses fantasmes de petite fille sur tous les toits. Et bien que Rinkyu eut apprécié la démarche de la fondation de famille, ce à quoi la jeune fille pensait se trouvait à la frontière entre réel et fictif, voire totalement fictif. Cela n'empêcha pas la remarque de l'Uchiha de faire rougir Fuka, se grattant la tête avec un petit rire gêné sous se regard consterné d'Alto qui ne l'avait jamais vue sous cet angle. Et pourtant, se rendant d'avantage expressive, c'était comme cela qu'elle se comportait dans sa vie de tous les jours avant sa mort. Une adolescente normale, qui riait, souriait avec ses amies. Sa foi dans le fait d'être dans un rêve l'avait sans doute rendue plus froide mais jouer son propre personnage même fictif semblait avoir ravivé la flamme émotionnelle en elle. Affaire à suivre.

Rinkyu continua en expliquant qu'il était lui-même un élu de Fuyu et que, comme son allure le laissait penser, il avait combattu avant de se retrouver dans cette forêt en quête de nourriture.

C'est cool, dood ! Ca veut dire que, même en climat de guerre, on est pas ennemis, dood ! Sauf vous essayez encore de me manger, dood... Mais là, ce serait plus dangereux pour vous que pour moi, dood.


Et enfin, l'Uchiha continua en demandant depuis combien de temps Fuka et Alto étaient sur Kosaten et comment ils s'étaient rencontrés. Même si pour la durée, cela faisait assez peu de temps comparé à d'autres élus, quant à la rencontre, seul Alto avait la réponse.

Ca doit faire un mois environ qu'on est sur Kosaten.


Pour la façon dont on s'est rencontrés, ça va être long à expliquer mais je vais résumer, dood. Dans notre monde, il y a plusieurs dimensions : Le monde humain, le monde des anges, Celestia, le monde des démons, le Netherworld et les Enfers, dood. Quand un humain qui a péché meurt, son âme est envoyée en enfer pour être changée en Prinny comme moi, dood. J'ai rencontré Fuka à l'usine de Prinny mais ils avaient plus assez de peau pour lui faire un costume complet, dood. Grosso modo, Fuka est une anomalie Prinny, dood.


Enfin, le Prinny soupira. Comme si cette histoire n'était pas assez perchée, il fallait qu'une 5ème strate qu'il pensait être Kosaten s'ajoute à la balance, compliqué d'explisuer tout ça de manière logique à Rinkyu qui, de toute façon, n'avait pas dû tout suivre...

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1245
Yens : 328
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Shiryoku... en mission

Progression
Niveau: 138
Nombre de topic terminé: 70
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: Un peu de chaleur sous les branches gelées   Ven 2 Déc - 15:47




feat.Fuka

Un combat acharné


Ils savaient maintenant tout, enfin, la partie qui leur était la plus importante. Si dans un futur proche nous étions censés nous voir et nous côtoyer, il aurait été tout à fait préférable que l’on sache sur quelle base, nous pourrions compter l’un sur l’autre, c’était un fait. Néanmoins, la remarque du pingouin pouvait laisser croire qu’il existait désormais entre eux et moi une certaine complicité qui aurait fait de nous des alliés. Pensaient-ils que nous soyons devenus des alliés ? Laissaient-ils émerger de leur esprit l’hypothèse que je leur aurais sauvé si la situation se présentait à moi ? Peut être bien, peut être pas. En réalité, cela ne dépendrait réellement que de mon humeur du moment. Quoi qu’il en soit, le Prinny était malin et il avait bien spécifié que, nous n’étions pas des ennemis, juste ça. Limité à cela, c’était une vérité, mais en poussant l’idée plus loin, l’était-ce toujours ? Jusque là, je savais que tous deux arrivèrent ensemble il y’a un mois au sein même de Kosaten, chose jusque là compréhensible.

Si le temps d’arrivé était réellement simple à assimiler, leur rencontre à eux l’était beaucoup mois. Car pour comprendre les circonstances de rencontre, il fallait rentrer dans le fonctionnement de leur monde d’origine, ce qui semblait totalement vaste à expliquer dans son ensemble. Cependant, le pingouin réussit à simplifier la chose, la rendant plus compréhensible pour un étranger comme moi. Ce que j’avais pu retenir du moins était que chez eux les usines étaient une chose courante, et même essentielle dans leur mode de fonctionnement. Une fois mort, les mauvaises personnes étaient envoyées dans les usines de l’enfer où elles étaient changées à Prinnies. Toutefois, la petite Fuka n’a pas terminé sa mutation, sa transformation qui avait pourtant déjà commencé. Est-ce que cela voulait dire que le chapeau qu’elle portait sur sa tête en réalité faisait partie intégrante de son corps ? Est-ce que ce dernier explosait également au contact comme la peau du pingouin ? Toutes ces questions trottinaient dans mon esprit, mais au final je compris que chercher à comprendre l’incompréhensible aurait été une très grave erreur de ma part. De toute façon, j’avais beaucoup trop faim pour ouvrir un quelconque débat.

Cela n’était qu’un cas général, mais les élus que j’avais eu l’occasion de rencontrer étaient dotés de pouvoirs époustouflants, surprenants et parfois même complètement déstabilisants. Quoi qu’il en soit, aucun élu ne pouvait venir ici sans réelle particularité. Si donc cette Fuka était bien parmi nous dans le camp de Long qui plus est, si l’esprit logique et modéré lui faisait défaut, au moins ce problème là aurait été pallié par une autre chose encore plus intéressante. Et peut être aurais-je été surpris sur ce côté-là.

-À voir ta batte, tu as bien l’habitude de te battre, je me trompe ? Quoi qu’il en soit, il est toujours important dans ce monde ci, d’avoir une capacité supérieure aux autres. Je sais que si Long t’a emmené dans ce monde, c’est que tu devais certainement avoir quelque chose de bien particulier n’est ce pas ?

Mon ventre gargouilla si fort, que je ressentis l’urgence de m’étaler à même le sol. J’avais vraiment la dalle, et la viande commençait à cuire. La cuisson aurait presque été terminée et je le savais. Toutefois, à chaque mot que je prononçais, j’aggravais inévitablement ma situation déjà critique à la base.

-J'en peux... vraiment plus... d'attendre. Je vais bientôt atteindre ma limite c'est sure.






--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un peu de chaleur sous les branches gelées   Dim 4 Déc - 0:25



feat. Uchiha Rinkyu
Un peu de chaleur sous les branches gelées

Rinkyu avait donc pris Fuka pour une combattante à cause de sa batte... Si en effet elle aimait le contact de son instrument de base-ball sur un crâne, elle n'avait pas beaucoup d'expérience au combat. Par ailleurs, sa particularité évoquée par l'homme était liée à son déni complet de la réalité et seul Alto en avait connaissance et pouvait réellement le comprendre.

C'est un peu tendu à expliquer, dood. Disons qu'un Prinny comme moi n'a accès qu'à 30% de ses capacités, Fuka, elle peut en utiliser 100%, elle peut battre des démons puissants, dood. C'est une vraie anomalie, on avait jamais vu ça, dood.


Mais bien sûr, rien ne vaut une explication du régent des enfeeeeeeeers ! Muuuuuusique ! 3 2 1-

Ah non ça suffit ! Tu t'es déjà tapé l'incruste l'autre jour ! Tu dégage ! T'es même pas sur Kosaten en plus ! Alto l'a très bien expliqué alors TU LA BOUCLE !!! Non mais ! C'est qui le narrateur ici ?!

Ahem... Excusez ce petit désagrément, nous pouvons reprendre notre histoire. Rinkyu commençait à avoir faim, vraiment très faim, cela se voyait sur son visage et il le confirma de vive voix. Depuis quand n'avait-il pas mangé ? Des jours ? Des semaines ? Il avait pourtant l'air endurant... Il fallait croire que la faim pouvait ronger même le plus fort des hommes.

Eh oui... Même moi !

Eh ! Bon attachez-le, il me les brise...

Alto commençait à s'inquiéter que l'Uchiha ne reporte son choix de nourriture sur lui. Il ne voulait ni être mangé, ni exploser, ni quoi que ce soit.

Ben dans ce cas, commence à manger, c'est pas grave si c'est pas totalement cuit, dood.


Lui dit-il avec un ton un peu nerveux.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1245
Yens : 328
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Shiryoku... en mission

Progression
Niveau: 138
Nombre de topic terminé: 70
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: Un peu de chaleur sous les branches gelées   Dim 4 Déc - 8:29




feat.Fuka

Proposition de collaboration

Le désir alimentaire se faisait de plus en plus violent. Il montait cruellement, de minutes en minutes, me rongeant l’âme jusqu’à la moelle. Mes muscles se compressaient, mes yeux rougissaient, la nécessité d’avaler quelque chose se faisait de plus en plus grand. L’odeur seule de la viande à la grille suffisait pour compresser l’ensemble des muscles de mon corps et de tous les os qu’il comportait, tel un son strident et perçant. Une minute. Une minute était encore nécessaire pour que la viande cuisse totalement et convenablement. Oui, je le ressentais au bout de mon nez et à l’intérieur de mes tripes. Une minute aurait été parfaite. Seulement, depuis cette révélation, le temps sembla interminable. Des secondes passaient comme des heures et la voix des autres ainsi que le champ des oiseaux faisaient échos dans ma tête. Mon état était pitoyable. Un Uchiha ne pouvait se permettre de se ruer ainsi à même le sol à cause d’un manque, d’un besoin typiquement corporel. Je me savais plus tenace, mais là, je traversais bientôt la Redline. Chaque fois que je regardais le morceau de viande qui m’avait été donné, j’avais toujours la sacré impression qu’il rétrécissait de lui-même, à se demander même s’il allait réellement me rassasier. Ca donnait plus l’air d’un amuse-gueule que d’un repas bien préparé.

Par la suite, le pingouin parla de la particularité de Fuka. Il fut réellement difficile pour moi d’écouter posément les propos du Prinny, mais j’y arrivai tout de même me convainquant qu’il n’y aurait pas eu meilleur moyen pour faire passer une minute. Fuka semblait-il avait la capacité de vaincre des démons car était apte au combat à cent pour cent de ses capacités. Cela était étrange en effet, parce que c’était une faculté bien complexe, en laquelle on ne pouvait pas tellement voir une quelconque faculté particulière. Mais bon, mon problème n’était plus à ce niveau là, car la minute était passée et j’avais enfin le droit de consommer cette viande avec appétit. Un bond avant et j’arrachai la brochette de viande à l’aide de mon bras droit, pour commencer à le manger avec un certain manque d’élégance.

Chaque bouchée est un délice, un toucher divin, restaurant certaines parties endolories de mon corps. Je savourai chaque bouchée comme si elle était la dernière et la minute d’après, je n’avais plus de viande, tout était déjà descendu. Mon cerveau s’était un peu calmée et mon esprit était enfin apte à poursuivre une discussion posée et plus responsable. Toutefois, cette nourriture bien que bonne était tout d’abord de faible quantité pour mon organisme. Il n’était donc pas possible que je me contente de cela pour les heures à venir. Chasser, afin de rapporter un peu plus de viande à rôtir, sans toutefois épuiser le stock de viande que Fuka avait en réserve était les seules chances qu’on avait de mettre tout le monde en accord : J’avais à manger et le groupe Prinny avait une meilleure réserve de viande. Toutefois, il était difficile de dire si la chasse intéresserait ces deux là, mais même s’ils refusaient de m’assister, j’allais m’en charger moi-même de toute façon.

-Ahh… Merci pour le repas. Je dois avouer que sans vous je ne sais pas ce qu’il en serait advenu de mon esprit. Cependant, la quantité de viande que vous m’avez donnée est cruellement faible. D’ici une heure ou deux, je serai encore dans le même état qu’il y’a deux minutes si je fonctionne ainsi. Mais j’ai une solution pour palier à ce problème…

La forêt de givre regorge de bestioles très intéressantes qui auraient dans une certaine mesure être très bon à consommer. Une séance de chasse est une chance parfaite d’avoir une quantité de viande suffisante pour me rassasier avant longtemps. Si tu m’aide même, tu pourrais reprendre le bout de viande que tu m’as donné tout à l’heure et même si tu veux, augmenter significativement le taux de viande. Qu’est ce que vous en dites ?








--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un peu de chaleur sous les branches gelées   Lun 5 Déc - 15:44



feat. Uchiha Rinkyu
Un peu de chaleur sous les branches gelées

Alto poussa un grand soupir de soulagement quand Rinkyu mangea enfin son repas. Même si cela aurait fini en explosion, le Prinny ne souhaitait pas vraiment se faire manger. Après tout, personne n'aimerait se faire manger. L'Uchiha mangeait de manière très vorace, presque animale, il devait avoir encore plus faim que ce que le duo pensait. Sa façon de manger donnait même de l'appétit à Fuka tellement il avait l'air d'apprécier la viande.

Malheureusement, ce n'était pas suffisant et il annonça que quelques heures suffiraient pour qu'il retombe dans le même état que précédemment. Alto n'ayant toujours pas envie de se faire manger et Fuka de perdre son Prinny, ils étaient prêts à lui donner tout ce qui leur restait de viande et ils attendraient Rin pour voler un peu de nourriture, n'ayant plus un seul yen.

C'est au moment où l'adolescente s'apprêtait à sortir un nouveau morceau de viande que Rinkyu proposa une partie... de chasse, ce qui lui permettrait non seulement de récupérer de la viande pour lui mais aussi de rembourser les deux Prinnies. Ils n'avaient pas trop l'habitude de s'en prendre à des animaux vu qu'ils ne l'avaient simplement jamais fait mais bon, toute nouvelle expérience est bonne à prendre.

Mouais pourquoi pas... Je lancerai Alto dessus. Il explosera, s'il y a des groupes, on fera une pierre... plein de coups !


Dood ?!


Bien entendu, le pauvre Alto n'avait pas le choix, si groupe d'animaux il y avait, dans une explosion, il finirait et en Prinny grillé, il ressortirait. Bien qu'une explosion de le tuait pas, cela restait assez désagréable.

Fuka prit sa batte et la mit sur son épaule, prête à regarder comment Rinkyu chassait.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1245
Yens : 328
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Shiryoku... en mission

Progression
Niveau: 138
Nombre de topic terminé: 70
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: Un peu de chaleur sous les branches gelées   Lun 5 Déc - 23:29




feat.Fuka

Le chasseur devenu proie

Le pingouin et la jeune fille acceptèrent mon idée avec grande joie. Ils décidèrent de chasser avec moi, certainement pour la sécurité et la santé de leurs viandes respectives, autant celles qu’avaient Fuka que celles que pouvaient m’offrir le pingouin. Se ravitailler aurait donc certainement prit un peu de temps, à moins qu’on ait eu réellement beaucoup de chance pour tomber directement sur une piste de proie. En même temps, Je ne voulais pas non plus tomber sur le genre de bestioles beaucoup trop dangereuses qui pourrait mettre à mal la sécurité de notre très chère Fuka.  Cela signifiait que j’avais le soin de choisir notre cible avec minutie, pour avoir un contrôle totale de la situation. Chasser dans cette forêt était une chose bien facile et bien simple que j’avais eu pour habitude de faire depuis bien longtemps.  Dans mes meilleurs jours, je trouvais une proie facile qui pouvait me rapporter assez de viande pour mon propre compte et certainement un reste que j’aurai pu revendre beaucoup plus tard dans les contrées marchandes. Quoi qu’il en soit, la chasse en elle-même ne m’intéressait que trop peu, contrairement aux capacités que pouvaient bien me montrer la Fuyujinn et son acolyte. Les voir en situation périlleuse où ils devraient se battre pour leur propre vie était la chose qui m’intéressait le plus.

Nous marchâmes longtemps dans la forêt, ouvrant l’œil à chaque indice potentiellement disponible. Nous inspectâmes les troncs d’arbres pour y déceler des traces, les feuillages pour vérifier si de la fourrure ne s’y était pas accroché. Le sol lui-même n’échappa au crible de notre inspection. Une demi-heure entière fut consacrée à cet exercice assez épuisant mais c’est avec un sourire aux lèvres que ma main passa sur des empreintes encore récentes de canidé. Enfin une piste viable et utile. Je me redressai un moment, sans rien dire à Fuka tout en regardant à gauche et à droite, vérifiant de prime à bord que la cible n’était pas dans les parages à nous observer d’un point quelconque. Mon regard devint soudainement plus sérieux car en réalité, les traces d’empreintes avait soudainement apparues et soudainement disparues comme ci le canidé pouvait se déplacer par les airs ou encore comme s’il pouvait se déplacer sur de très longues distances en un seul bond. Ça aurait pu être grave si la prudence n’était pas à son summum.

-Désormais, sachez que nous sommes en terrain de chasse. À tout moment, le rôle de proie peut être inversé. Mettez-vous  en garde, je vais jeter un coup d’œil d’un point de vue beaucoup plus global qu’ici en bas.

Je fis un bond sur la branche d’arbre la plus proche avant d’inspecter continuellement la zone. Ce n’est que le sifflement de l’air qui trahit l’arrivée d’un canidé à la fourrure blanche et épaisse dans l’angle mort de Fuka. Ce dernier attaqua la gueule ouverte et les crocs en avant, avec la ferme intention de faire de Fuka son premier festin. Biensur un peu tard, je me retournai pour observer la situation, espérant que l’élue ait eu le réflexe  d’éviter ce qu’il fallait être évité à ce moment là.






--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc


Dernière édition par Uchiha Rinkyu le Dim 11 Déc - 15:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un peu de chaleur sous les branches gelées   Mer 7 Déc - 22:17



feat. Uchiha Rinkyu
Un peu de chaleur sous les branches gelées

Le petit groupe de trois se mit donc en route pour trouver un terrain chasse, chose qui tenait visiblement à coeur à Rinkyu. La petite balade dura longtemps, assez longtemps pour que le feu allumé plus tôt se soit éteint depuis le temps. Cette balade aurait été normale si l'Uchiha ne s'arrêtait pas tout le temps pour effectuer des inspections bizarres que le duo de Prinnies se contentait de mimer sans tenter de comprendre le sens : vérifier des troncs qui, couverts de glace ne devaient pas vraiment contenir d'indices, des feuillages, eux aussi gelés etc...

Fuka était prête à demander une pause quand Rinkyu sauta sur une branche. Il sautait sacrément haut.

Alto tirait la main de Fuka.

Ce n'était pas normal de sauter aussi haut, comment faisait-il ?

Alto tirait plus fort.

En même temps, il était un élu, cela pouvait sembler logique qu'il aie des capacités supérieures à la moyenne.

Alto fit se baisser Fuka à force de tirer.

Rah ! Mais ça suffit ! Qu'est-ce qu'il y a encore ?!


Un loup, dood ! Un loup, dood !


C'est quoi un loudoude encore ?!


La réponse ne tarda pas à se montrer car ledit loup fonçait sur Fuka de manière voyante et facile à anticiper. La preuve en était, il tirait la langue en avant. Fuka soupira et elle plaça sa batte légèrement au-dessus du nez de l'animal avant de l'abattre d'un coup sec. La langue fût coupée par les dents du loup et tomba au sol. Ce qui ne l'empêcha pas de griffer l'adolescente.

Aïe ! S'pèce de saloperie !


Lui hurla-t-elle dessus. Totalement déboussolé, l'animal cherchait ses repères de façon hasardeuse. Et il aperçut un oiseau sur une branche, un joli wazooooooooo... Qui s'avérait être Rinkyu. L'animal commença donc à cogner sa tête contre le tronc espérant faire tomber le joli wazo.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1245
Yens : 328
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Shiryoku... en mission

Progression
Niveau: 138
Nombre de topic terminé: 70
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: Un peu de chaleur sous les branches gelées   Jeu 8 Déc - 5:38




feat.Fuka

La valeur d'une vie

Le loup avait déjà choisi sa cible qui n’était nulle autre que Fuka, la fille aux rêves étranges. Les crocs acérés et la langue en avant, il bondit vers l’élue à la batte sans même que nous le remarquions. Enfin, c’est ce que j’ai cru à un moment donné. Le Prinny avertit à temps son allié afin que ce dernier se protège du loup blanc. Conformément à ce qu’elle m’avait dit, La fille en bleu savait bien frapper avec sa batte. C’est certainement la raison pour laquelle elle eut le réflexe de frapper violemment la gueule du loup qui lui bondissait dessus. Maladroitement, ce dernier se sectionna la langue avec ses crocs lors de l’attaque de Fuka. Cette dernière tomba près de la Fuyujinn après quoi le canidé alla atterrir plus loin, mais pas trop loin de Fuka non plus. Depuis le haut de mon arbre, je pouvais très bien imaginer les projets de la bête qui venait de perdre sa langue, son outil d’abreuvage. La vengeance aurait été terrible.

Fuka semblait également blessée par une attaque du loup, toutefois la blessure n’était pas mortelle. Le loup lui par contre était terriblement atteint, bien plus que je ne le pensais. C’est certainement à cause du coup qu’il avançait dans tous les sens tels un saoul essayant de marcher de droit. Son allure féroce d’il y’avait encore peu avait soudainement disparue. Moi, qui désirait voir Fuka en action au cours de  cette petite séance de chasse, utiliser un peu ses compétences et ses capacités, me confirmer les doutes que je ressentais à son sujet, mon plan était tombé à l’eau du à l’incompétence significative de ce carnassier. Pour étaler encore plus sa bêtise, ce dernier divagua allant dans tous les sens possibles et envisageables. Que c’était moche à voir… quoi qu’il en soit, si voir la fillette en action n’était pas prédit aujourd’hui, au moins, nous aurons de la viande en bonne et due forme.

Quand le fauve vint heurter répétitivement sa tête contre le tronc d’arbre, je saisi de mon katana qui, comme un javelot, quitta ma main quelques secondes après pour aller transpercer le sommet de la zone située entre le museau et les yeux de la bête, juste en plein milieu de la gueule. L’épée blessa grandement l’animal qui se mit à s’en aller dans tous les sens, avec de véritables raisons cette fois-ci. N’ayant pas terminé avec lui, je fis un grand bond avant jusqu’à ce que ma masse corporelle atterrisse verticalement sur l’épée initialement plantée dans la même direction que mon atterrissage. La gueule de l’animal fut clouée à la seconde contre le sol, rendant celui-ci immobile et inoffensif. Il avait beau faire des efforts, le moindre mouvement de sa part lui aurait déchiré définitivement la mâchoire.

-Je dois reconnaître que tu es tout de même tenace. Recevoir autant de dégâts sans toutefois t’abandonner à la mort est réellement admirable et presque effrayant dans une certaine mesure…

Je m’avançai jusqu’à me tenir en face de Fuka, prenant délicatement la batte dans sa main, avec un léger sourire. J’allais en finir avec ce monstre… non…. Il fallait que je teste la détermination de cette Élue. Serait-elle prête à tuer ? Jusque là ce n’était qu’un animal sans importance et si déjà là elle doutait, elle m’aurait déjà prouvée sa valeur sur un champ de bataille. Finalement, au lieu de prendre la batte, je pris Fuka par le poignet avant de la conduire  le plus gentiment possible en face du loup agonisant. Je reculai de quelques pas sans dire un mot tout en observant ce qu’elle allait faire. La bête couinait, car désemparée. Et à la vue de la jeune fille, il se demandait s’il s’agissait de son sauveur ou de son bourreau. Tout était à présent entre les mains de cette élue.



Note correcteur:
 




--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc


Dernière édition par Uchiha Rinkyu le Dim 11 Déc - 15:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un peu de chaleur sous les branches gelées   Ven 9 Déc - 23:36



feat. Uchiha Rinkyu
Un peu de chaleur sous les branches gelées

Un numéro de cirque, ce qui se passait devant Fuka était un numéro de cirque tellement irréaliste... que cela ne pouvait être qu'un rêve. Un loup bourré se faisant transpercer le museau par un sabre venu d'en haut suivi de Rinkyu tombant comme si de rien était sur le manche... Etait-ce un sketch des Monty Python ? Cet animal était tellement amoché qu'il valait mieux l'achever le plus vite possible. Et c'est l'adolescente que l'Uchiha choisit pour se faire. Elle poussa un grand soupir, prête à protester mais Alto le fit avant.

Eh ! Stop, dood ! Rinkyu, je sais pas d'où tu viens mais chez nous, on évite de faire tuer des animaux à des gamines, dood !


Nan, c'est même pas la question. Il est sur le point de crever. Le mieux c'est de l'achever rapidement. Si c'est moi qui m'en occupe, je fais ça à la batte, ça va prendre longtemps et lui faire mal. De plus, c'est ta bouffe, tu t'en occupe ! Je savais même pas que c'était comestible un loup...


Les raisons de Fuka comme celles d'Alto étaient logiques, dans "les" mondes d'où ils venaient, les adolescentes allaient au lycée, apprendre des choses, s'amuser avec des amies, rejoindre des clubs de sport et se préparer pour le mariage. Aussi souriant Rinkyu soit-il, les adolescentes ne coupaient pas la langue de loups et ne les battaient encore moins à mort à la batte de base-ball. Son monde était peut-être cruel, sans pitié et forçant des jeunes gens au combat, peu importait, les deux Prinnies venaient d'horizons différents.

Fuka soupira à nouveau, remettant sa batte sur son épaule tandis qu'Alto se remettait déjà en route pour le feu de camp établi plus tôt.

Bon, dépêche d'en finir avec cette pauvre bestiole, on retourne au camp. T'auras de quoi manger et si le feu est éteint, on a de quoi le rallumer.


Conclut elle avant d'elle aussi se mettre en route, rattrapant Alto mais ralentissant tout de même le pas de façon à ce que Rinkyu puisse les rejoindre. Même dans son esprit, elle n'avait nullement envie de voir un loup se faire trucider et encore moins d'y participer. Le coupage de langue accidentel tenait de la légitime défense et il n'avait qu'à pas avoir les crocs aussi aiguisés, ce canidé ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même. Au lieu d'attaquer des humains, il aurait mieux fait de se contenter de... lapins ! Oui voilà ! De lapins !

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1245
Yens : 328
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Shiryoku... en mission

Progression
Niveau: 138
Nombre de topic terminé: 70
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: Un peu de chaleur sous les branches gelées   Dim 11 Déc - 8:21




feat.Fuka

J'ai repris mes esprits et désormais je te condamne à mort

Ambiance

Aujourd’hui, la faim extrême m’avait conduit à faire des choses que je ne me croyais pas encore possible de faire. Maintenant, je savais qu’il me fallait continuellement avoir quelque chose dans le ventre, si réellement je me voulais efficace dans les rencontres ou encore les combats. Fuka, une élue de Fuyu me proposa de manger un petit bout et c’est ainsi que nous arrivâmes à discuter. Connaissant ma limite, il était évident que mon ventre avait besoin de bien plus de vivres et donc l’idée d’une chasse germa de mon esprit. C’est globalement ainsi, que j’en étais arrivé à observer la jeune élue, attendant qu’elle achève le travail que j’avais précieusement commencé. Cette dernière s’y opposa disant ne pas être affilié à ce genre de pratique. Il n’en fallu pas plus pour que je me retrouve seul devant cet animal, la fille et son pingouin rentrant au campement. De nombreuses questions se soulevèrent subitement dans mon esprit : Comment comptait-elle chasser sans tuer ? Pensait-elle que ça se serait fait seul ? Etait-ce encore de la naïveté ou bien était-on dans le stade d’ignorance ? Comment se pourrait-il qu’une élue incapable de faire du mal à sa proie soit une élue de Fuyu ? Long se moquerait-il de moi ? Ne trouvait-il vraiment rien à faire de mieux que de nous envoyer des élus inutiles ? N’ayant aucune valeur sur un champ de bataille ?!! Ma colère grandissait en moi. Elle était de plus en plus forte au point où mes pupilles devinrent rouges d’elles-mêmes. Ce n’était plus l’effet d’un pouvoir particulier, mais juste une haine, une colère profondément sombre qui ne demandait qu’à être libérée de la façon la plus violente qu’il soit.

Je dégainai soudainement mon Katana planté dans le museau de l’animal et alors qu’il soupirait encore un peu, se laissant apaiser par le peu de répit qu’il pouvait avoir, je séparai en un coup bref et vif, la tête de la bête du reste de son corps. Son sang jaillit alors en grande quantité, se déversant à flocs sur la neige. Quelques gouttes vinrent tomber malencontreusement sur mon visage suite à l’exécution du canidé. Et le regard à présent vide, je regardai l’animal sans vie en face de moi. Je saisi l’animal par la patte et le traîna lentement jusqu’aux autres présents sur la scène. Pour commencer, je retirai le manteau de fourrure de l’animal de façon assez habile, témoignant de mon expérience dans le domaine, avant de le découper en plusieurs morceaux. Une fois cela fait, je pris mon épée et m’enfonçai dans la forêt, non pas pour partir, mais certainement pour aller me nettoyer les mains et l’épée. Tout cela, sans même regarder Fuka. Mon corps entier savait que si sa présence se faisait beaucoup trop sentir, je l’aurai très certainement tranché la gorge.

Il me fallu plusieurs minutes de recherches pour trouver une flaque d’eau qui n’était fort heureusement pas gelée. Même si le froid ne l’avait pas solidifié, l’eau n’en restait pas moins froide. C’est donc avec une grande douleur sur les phalanges que je nettoyai mon sabre de tout le sang dont il était recouvert. Mon visage ainsi que les parties tâchées de mes vêtements subirent le même sort, me rendant au fur et à mesure un peu plus proche que tout à l’heure. Cela fit son temps, mais j’étais nickel, dépourvu de toute imperfections. L’idée de retourner près de Fuka me traversa l’esprit, toutefois, je savais que si je rencontrais encore cette fille maintenant, mes instincts auraient très certainement pris le dessus, m’amenant à lui trancher la gorge, ainsi qu’à son Prinny, autant de fois que nécessaire pour l’envoyer dans le royaume des morts, une nouvelle fois. Malgré ma haine et ma colère je n’avais pas ce droit là, celui d’ôter la vie à un de mes frères de combats. L’avoir aurait valu posséder la puissance suprême de stopper cette guerre par mes propres moyens. Etant encore bien loin de là, je n’avais pas le droit de tuer un frère d’arme, que je le considérais ainsi ou pas.

-Long… je dois m’occuper… de tes anomalies, de ces paysans que tu veux considérer comme guerriers. Mais en ai-je seulement le droit ? Notre contrat, ne me l’interdit pas toutefois… La faute n'est pas mienne, si cette fille mérite la mort

Évitant donc de prendre une décision dérisoire, je pris le large, emportant avec moi ma colère et ma déception. il me fallait m'éloigner le plus possible de là, pour défouler ma colère, sur quelque chose de plus résistant que le canidé.






--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un peu de chaleur sous les branches gelées   Dim 11 Déc - 20:56



feat. Uchiha Rinkyu
Un peu de chaleur sous les branches gelées

S'attendant à ce que Rinkyu soit compréhensif, les deux Prinnies pensaient le voir revenir rapidement avec le sourire ou au moins d'une expression neutre, viande à la main. Cependant, il n'en fût rien, l'Uchiha revint, la bête couverte de sang en main et d'un regard dévastateur. Fuka n'avait clairement pas envie de le voir en finir devant elle et pourtant, il dépeça le loup sous ses yeux. Alto était prêt à s'énerver et il commençait déjà à faire retentir sa voix mais il fût stoppé dans son élan par l'adolescente.

Stop. Alto, la boussole. Par où est le Nord-Ouest ?


Le temps que le Prinny sorte la boussole sans que Fuka ne quitte Rinkyu des yeux, ce dernier s'en alla. Ce ne fût qu'une fois l'Uchiha loin de son champ de vision que Fuka se remit à respirer. Le regard de cet homme était paralysant, le moindre mouvement brusque et elle mourrait. Bien que ce soit un rêve, elle jouait le jeu à fond et mourir aurait été un échec. Finalement Alto désigna la direction opposée au départ de Rinkyu.

Rin est par là-bas, dood. Pourquoi je devais me taire, dood ?


Pour rien, un mauvais pressentiment. On s'en va, il a mis du sang partout, on peut plus profiter du paysage.


Sur ce les partenaires se remirent en route en direction du village de Rin. L'Uchiha n'était clairement pas net au niveau de sa façon de penser. Fuka, qui pensait voir un cliché de manga du mec sombre mais sympathique au fond, avait révisé son jugement. Elle ne voulait pas savoir quel cliché de manga il était si cela signifiait mourir. Elle espérait ne jamais le revoir. Elle savait mesurer les adversaires trop puissants pour elle.

Dans tous les cas, la route jusqu'à Rin allait être longue, plusieurs jours, plusieurs campements. Au moins, les Prinnies pourraient passer plus de temps dans la sublime forêt de givre. Malheureusement, les vivres viendraient vite à manquer...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Un peu de chaleur sous les branches gelées   

Revenir en haut Aller en bas
Un peu de chaleur sous les branches gelées
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» vendredi 7 août 2009 SALAIRE MINIMUM, CHALEUR MAXIMUM
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Royaume de Fuyu :: Forêt de givre-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.