Partagez | .
Mère et fille
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Mère et fille   Jeu 1 Déc - 22:07




Mère et fille



feat.Orina la plus belle fille du monde



Ce rp interviens au début du rp Convalescence et suscite une ellipse dans ce dernier.


Tanith escorta la rouquine chancelante jusqu'à la porte jusqu'à la laisser ici pour poursuivre ses recherches sur le poison qui l'avait mis dans un tel état. La jeune femme s'appuya quelques secondes  sur le mur le temps de reprendre son souffle et d'empêcher sa tête de tourner. Lorsqu'elle eut repris ses esprits, elle toqua doucement à la porte en bois, avant d'entendre la voix fluette de sa fille lui répondre. Le vampire avait dit que celle ci c'était beaucoup inquiété pour sa mère pendant les deux jours qu'elle avait passé à la maison sans se réveiller, et qu'elle avait même passé du temps à veiller sur elle. Comme toujours, cette information avait réchauffé le cœur de la Druidesse, et lorsqu'elle en reçut l'autorisation, elle tourna le loquet avec un sourire rayonnant, bien que marbré de la fatigue qu'elle pouvait encore ressentir.

La petite fille était assise sur le bord de son lit et lisait tranquillement un volume épais et sans doute très intéressant. Nayla dormait dans ses cheveux comme toujours. La fée semblait bien plus encline à passer des journées à faire la sieste dans la tignasse rose de sa maîtresse qu'à faire quoi que ce soit d'autre. Aki ne put qu'être encore plus attendrie devant cette vision.

Coucou ma chérie ? Comment vas tu ? Ta journée s'est bien passé ? Excuse moi pour les soucis que j'ai dû te causer ces derniers jours, j'espère que tu ne t'es pas trop inquiétée.

Elle rejoint le matelas pour s'asseoir également sur le bord en passant affectueusement sa main dans le dos de la fillette, après avoir réprimé un mouvement dans le but de lui ébouriffer les cheveux, pour ne pas déranger la petite créature qui dormait, entortillée dans une de ses mèches. A présent, il restait à décider dans quel ordre elle voulait aborder les sujets dont elle avait envie de parler, qui était, à son souvenir, au petit nombre de deux. Deux, mais deux importants, deux … presque primordiaux. Mais avant tout, elle voulait prendre soin de sa fille adoptive, qu'elle aimait sans doute plus qu'elle ne pourrait aimer n'importe quel être humain sur cette terre. Une jeune fille aussi intelligente, aussi gentille, et aussi … aussi elle ! Comment ne pouvait on pas se prendre d'affection ?  

Tu as deux minutes pour papoter avec moi ? J'ai l'impression que cela fait une éternité que nous n'avons pas eu de moment pour parler toutes les deux. Qu'est ce que tu lis comme livre ? Cela viens de notre bibliothèque ?

Elle souleva légèrement l'épaisse reliure de cuir de l'ouvrage, consultant d'un air momentanément concentré les lettrines fines qui en dessinaient le titre avant de le relâcher. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas juste passé une journée à lire comme elle adorait le faire dans le passé, quand elle travaillait à Chikai. Le dimanche souvent, lorsque le rythme intense de ses petits boulots se calmait, elle se rendait à la bibliothèque et leur empruntait une dizaine d'ouvrage en échange d'une caution de quelques yens. De retour à son auberge elle commandait un chocolat chaud qu'elle montait dans sa chambre sous les regards suspicieux du patron qui s'inquiétait pour son matelas, et se blottissait sous les draps pour le boire en lisant précieusement chaque ligne. Elle n'avait plus ce temps là à présent, c'était à peine si elle voyait les jours passer. Toute la journée elle travaillait, hôpital ou boutique, il y avait toujours quelque chose à faire. Elle terminait ses obligations à des heures aberrantes et rentrait beaucoup trop épuisé pour faire quoi que ce soit d'autre que préparer à manger puis s'effondrer dans les bras du vampire dès qu'elle en avait la possibilité. Les seuls moments de « repos » qu'elle s’octroyait étaient ses voyages, parsemés de longues balades à cheval et d'observation de la voûte céleste au côté d'un feu crépitant. Peut être pouvait elle lire sur le dos de Murmure ? Cela semblait une très bonne idée qu'elle tenterait volontiers la prochaine fois, faisant entièrement confiance à l'étalon pour suivre les routes des territoires où elle s'aventurerait et aux deux animaux pour entendre l'approche d'éventuels dangers.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Mère et fille   Ven 2 Déc - 11:18





Mère et fille
FEAT. Maman ♥

Des journées entières... Cela f-faisait d-des journées entières qu'elle n'avait pas bougée, qu'elle dormait, impassible... Immobile... Des journées depuis q-qu'elle et Papa étaient partis p-pour Hibana, l-l'une des plus grandes villes de l'Empire... J'avais d-dût me débrouiller seule, d-dans cette grande maison q-qui était maintenant m-mon foyer, et tant bien m-même cela n-ne me dérangeait pas, comprenant à v-vrai dire l'importance de la mission pour laquelle ils partaient, l'on ne peut plus juste tâche de sauver des vies, je... J'étais un peu triste, d-d'être laissée seule, même si Nalya était là... Mais surtout, j'étais cruellement inquiète, même si les deux étaient d-des élus t-très puissants, b-beaucoup plus q-que moi... J-j'avais put t-témoigner d-de la puissance d-de chacun d'entre eux, e-et i-ils n'avaient aucunes faiblesses...

Alors... Q-qu'est-ce qui pouvait mal se passer ?

D-d'après ce que Papa m'avait expliqué... M-Maman avait été piégée, e-empoisonnée p-par quelqu'un et qu'elle était dans un état grave, un état o-où elle avait besoin de beaucoup de repos et d'un antipoison, q-que le vampire s'occupait de préparer étant d-dans tous le monde l-la personne la plus à m-même de réussir cette tâche... T-tandis que... J-je ne pouvais p-pas faire grand chose, s-si ce n'était être ici, à s-ses cotés, e-en espérant q-que d'un coup, e-elle puisse s-se réveiller, o-ouvrir les yeux...

M-mais plus le temps passait... Plus elle restait immobile... P-plus je commençais à être d-désespérée, c-craignant que... Que c-ce soit beaucoup p-plus grave ! Craignant q... Que l'on puisse m-me prendre... M-ma Maman... J-je regrettais d-de ne p-pas être v-venue... D-de ne pas avoir put aidée M-maman l-lorsqu'elle aurait p-put avoir besoin d-de moi... Et si Papa n-ne m'ordonnait p-pas parfois d'aller dans ma chambre p-pour me reposer... I-il aurait été certains q-que j-j'aurais veillée tout le temps, e-en négligeant l-le sommeil, j-jusqu'à tomber d-de fatigue...

C-ce fut en tout c-cas pendant q-que j'étais d-dans ma chambre, e-en train de lire u-un livre s-sans grande joie, é-étant beaucoup trop inquiète que... Qu'elle franchit l-le seuil d-de la porte ! E-elle était là ! Debout ! Certes u-un peu fatiguée, m-mais... E-elle était là et c'était tout ce qui comptait !

J-je restais i-immobile p-pour le moment, p-paralysée e-et le souffle c-coupée p-par l'émotion q-qui m'envahissais, q-qui bouillonait en moi, et q-qui se libéra d-d'un coup l-lorsqu'elle s'assit j-juste à coté d-de moi... I-il n'en fallait p-pas plus p-pour que, encore, j-je me mette à pleurer d-de joie e-en tentant de m'accrocher l-le plus fort possible à elle, a-alors q-que m-mes bras tremblaient m-même à c-cause ce flot d'émotion...

"M-Maman !" C-commençais-je, l-les yeux pleins d-de larmes e-et de sanglots, n-ne pouvant q-que les fermer e-en posant m-mon front contre elle... "J... J'ai e-eu peur... S-si peur..."

Entre la peur e-et les larmes... On p-pouvait choisir c-ce qui me caractérisait l-le plus souvent... M-mais je m'en fichais pleinement... M-ma Maman... était là... C-ce n'était p-pas un rêve, e-et le cauchemar s-s'arrêtait e-enfin... Je... J'étais t-tout simplement h-heureuse q-qu'elle soit là...

"J'ai eu peur... P-peur que... Que... Que tu partes... Q-que tu ne te réveille pas..."


J-je serais b-bien restée a-ainsi d-de longues m-minutes... D-des mois entiers s-si je pouvais, m-mais j-je me rappelais q-que... Q-qu'elle était encore v-vulnérable, q-qu'elle avait besoin d-de repos... J-je relâchais d-donc mon étreinte, affichant u-un sourire assez gênée, avant d-de me r-remettre d-droite...

"Je suis v-vraiment h-heureuse que tu sois là, Maman..."


T-toutefois, e-elle reprit e-en p-posant q-quelques questions... S-sur si nous pouvions d-discuter, e-et sur ce que je lisais... Et j-j'avais cette même impressions... Cela f-faisait p-plusieurs s-semaines déjà depuis s-son départ à H-Hibana... Et m-même lorsqu'elle était à Chikai... M-maman était t-toujours très occupée, à s-sauver d-des vies...

"O-oui, b-bien évidement... E-et c-ce que je lisais... C-c'était u-un livre q-que m'ont c-conseillé l-les habitants d-du quartier, i-ils sont gentils. C-c'est u-un livre s-sur l-la faune d-des Territoires N-neutres... I-il y en a v-vraiment beaucoup, h-heureusement... I-il y a des petits c-croquis p-pour aider... r-regarde !"

J-je tournais r-rapidement l-les pages, p-pour arriver s-sur une q-qui m'avait p-particulièrement marquée... U-une page o-ou u-une très grosse créature volante à écaille é-était représentée...

"C-c'est un dragon ! Je c-crois en avoir d-déjà vu un, a-au temple d-du soleil... I-il était g-gros, m-même de l-loin... H-heureusement q-que je n-ne me suis p-pas approchée... T-tu en as déjà v-vu ? B-beaucoup ?"



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Mère et fille   Ven 2 Déc - 11:51




Mère et fille



feat.Orina la plus belle fille du monde



Il fallait s’y attendre, le vampire l’avait prévenue, sa fille avait été morte d’inquiétude, et il avait lui même dû la forcer à prendre du repos, sans quoi elle aurait passé toutes ces journées à son chevet. La fillette avait sans doute dû se ronger les sangs, s’imaginer les pires scénarios possible … ce qui aurait pus arriver si Tanith n’avait pas été là. D’ailleurs, la façon dont il lui avait sauvé la vie était encore floue aux souvenirs de la Druidesse, elle se rappelait uniquement de sa voix, grave et pleine d’angoisse, qui lui disait qu’il ne la laisserait pas mourir. Puis elle avait sombré dans l’inconscience. Ainsi, les larmes de la petite élue étaient on ne peut plus compréhensibles, et son soulagement palpable. Aki la serra également dans ses bras, lui rendant cette étreinte pleine d’innocence et de joie, touchée comme toujours par la sollicitude d’une si petite fille. Si petite et pourtant déjà si grande. Même si son âge ne pouvait se voir par son physique, dû à sa condition d’homonculus, sa maturité et sa grandeur d’âme ne pouvaient tromper personne. Quel que soit le nombre d’années qu’elle pouvait bien avoir, elle était incroyablement intelligente et de loin l’enfant la plus maline que la Nishiie ait pus rencontrer. Elle était fière, si fière de pouvoir l’appeler sa fille, même si elles n’avaient aucun lien de sang, celui du coeur était amplement suffisant.

Je ne pourrais pas partir ma chérie, pas sans t’avoir dit encore un millions de fois à quel point je t’aime.

La guérisseuse aurait également pus rester ainsi tout le temps de l’éternité, câlinant tendrement le petit corps blotti contre elle, lui caressant les cheveux, et profitant tout simplement de cette réalité si douce. Mais la jeune fille avait visiblement bien compris la faiblesse de sa mère, et préféra s’écarter légèrement pour poursuivre la discussion, assez pour que l’archère puisse encore une fois se dire à quel point elle l’aimait. Il y avait des amours qui étaient compréhensibles, même s’ils étaient énormes, comme celui qu’elle vouait à l’alchimiste. Et il y avait cet autre amour, celui qui semble avoir existé avant la terre elle même, celui qui semble être là depuis toujours, celui que porte une mère à son enfant, celui qui donne envie de dire “Sois heureuse. Qui que tu devienne et où que tu ailles, sois heureuse, c’est la seule chose que je te demande.”

Moi aussi je suis très heureuse d’être là ! J’ai fait un long, très long rêve, mais me voilà réveillé, et avec ça, je ne vais pas pouvoir me rendormir pendant au moins deux semaines !

Elle rigola doucement, cherchant à détendre la jeune élue du phénix, puis engagea la conversation sur le livre qu’elle était en train de lire. Visiblement, les habitants de la ville étaient toujours aussi gentils avec elle. En même temps, comment ne pas l’être ? Elle apprenait donc des choses sur la faune des territoires neutres, et il fallait dire que question faune et flore, Kosaten en avait à revendre ! De nouveau pleine d’enthousiasme, la mage de feu lui montra quelques croquis d’animaux avant de lui présenter celui qui était peut être son préféré : le dragon ! Il fallait dire qu’il était impressionnant, représenté dans ces moindres détails, avec une perfection telle qu’il semblait presque pouvoir jaillir de la page.

Ici en Kosaten ? J’en ai déjà vus deux des comme ça. La première fois c’était à Fuyu, il était plus petit que celui là, mais déjà très impressionnant ! Le deuxième c’était ici, à Seika, dans la forêt tropicale ! Un dragon immense, très puissant ! J’ai dû me battre contre lui, mais il est repartis en vie, heureusement, je m’en serais voulus de mettre fin à la vie d’un animal aussi noble ! Dans mon monde, ils étaient encore plus rare, et très différents de ceux là, mais j’en ai aussi vus deux. Je peux même me transformer en dragon maintenant que j’en ai connus autant, mais j’évite de le faire, c’est assez effrayant, et puis ça prends de la place !

Elle rigola de nouveau, se retenant encore une fois d’ébouriffer sa fille. Ses yeux brillaient de la joie de la retrouver.

Tu voudrais en voir un, un jour ? Il faudrait être très prudente, ils peuvent être dangereux, mais débrouillarde comme tu es, je suis sûre que tu t’en ferais des amis!

Elle marqua un temps d’arrêt, avant de finalement se décider à dire ce pourquoi elle était là.

Ma chérie … Je ne vais pas rester là très longtemps, tu sais bien toi, comment je ne peux pas tenir en place. Mais … Dis moi, as tu déjà vus Kansei, la capitale de Minshu ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Mère et fille   Sam 3 Déc - 19:05





Mère et fille
FEAT. Maman ♥

Elle était là... Elle me rassurait... Elle me disait qu'elle resterait, qu'elle continuerait à être là, pour moi, qu'elle ne se rendormirait pas, qu'elle ne partirait pas... Et il n'en fallait pas plus que ces paroles et de son contact pour savoir que c'était vrai, qu'elle serait toujours là, avec moi... Même quand elle partait en voyage... Je savais qu'elle veillait sur moi... Qu'elle était là, dans mon ombre et dans mon coeur... Je savais que... Si je me faisais mal... Elle arriverait de n'importe où pour m-me consoler... P-pour me soigner... Elle avait ce don... De me rassurer...

Et là, toute l'inquiétude que j'avais p-put avoir vis à vis d'elle... De son état... S'était tout simplement envolé... Elle était là... Et pour longtemps... Et j'en étais on ne peut plus heureuse...

Puis, alors que je montrais le livre à ma Maman, elle me répondit vis à vis de l'immense créature qui était dessinée... Elle en avait déjà rencontrée ! Deux énormes créatures à écailles avec des ailes ! La première avait été à Fuyu, soit t-très très loin ! Et l'autre... A la forêt tropicale ! Là où je me balladais souvent ! J-je me pris d'un petit tremblement, à l'idée que j'aurais put rencontrer cette s-surpuissante créature, qui... Qui n'aurait put faire q-qu'une bouchée de moi ! J-j'étais vraiment b-bien à Chikai, l-loin de toutes ces histoires terrifiantes, mais qui pourtant... me fascinait et me donnait envie d'en vivre !

Puis... Elle rajouta q-qu'il y en avait en plus dans son monde ! Des grands et très nobles dragons ! Et surtout... Qu'elle pouvait se transformée en une telle créature ! C'était à-à peine croyable ! J-j'avais vraiment la maman la plus formidable du monde ! Mais a-avant que je ne réponde, elle me demandais-si j...Je voulais e-en voir un ! C-ce fut avec u-un peu de surprise que je répondis, u-un peu timide sur le sujet, p-par peur...

"J...j'aimerai bien, m-mais ils sont vraiment t-très impressionnant... E-et ils me font u-un peu peur à vrai dire... J-j'aurai vraiment l'impression d'être toute petite face à eux... Même si c'est souvent le cas... En tout cas... Ils doivent avoir d-de la chance, d-de pouvoir voler ainsi..."

J-je souriais u-un peu, malgré l-l'air un peu gênée que j'affichais... Voler... Même si cela me faisait un peu peur à cause d'une potentielle chute... Cela paraissait tellement fantastique... J'avais beau être capable de léviter un peu... Ce n'était pas un vol très rapide ou très puissant... Toutefois, Maman relança la discussion sur un autre sujet... Sur le fait q... Qu'elle allait bientôt partir... Qu'elle ne pouvait p-pas rester à Chikai... J'avais beau être u-un peu habituée... Je ne pouvais m'empêchée d'être u-un peu inquiète, même si je ne souhaitais pas la retenir... Et elle me posait une question si... j'avais déjà été à Kansei.

"N-non, du tout... J-je ne suis s-sortie à v-vrai dire q-qu'une seule fois d-de l'empire, e-et... C-c'était parce q-que je m'étais perdue... C'était i-il y a longtemps m-maintenant, e-et heureusement... T-tu m'as trouvée, d-dans la forêt d'émeraude... J-je n'imaginais p-pas encore t-tout ce que cela allait amenée..."


J-je marqua u-une toute petite pause, le temps de reprendre une inspiration, avant de poser ma tête sur son épaule, pour continuer, doucement :

"Et j-je ne regrette rien... Merci Maman... De m'avoir trouvée là-bas..."

Puis, c-ce fut u-une soudaine surprise qui me frappa, et j-je me levais, u-un peu précipitamment, p-pour chercher u-un petit papier... C-c'était d-dans l-l'un de mes vêtements, q-qui était soigneusement rangé e-et plié d-dans un meuble, q-que je le retrouvais... I-il y avait dessus une adresse... Et je le tendais directement à la druidesse.

"Q-quand je suis allée au temple, j-j'ai croisée Mme. Lilith et Mme. Ayae ! E-elles vont bien, e-et elles m'ont demandée d-de te donner ça... C'est leur adresse, e-elles habitent à Shiryoku, toutes deux... Désolée, j-j'avais oubliée d-de te le dire..."



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Mère et fille   Sam 3 Déc - 22:20




Mère et fille



feat.Orina la plus belle fille du monde



En effet, elle n'avait pas tort, voler était quelque chose de magnifique. Lorsqu'elle était dans son monde, Aki n'avait jamais été capable d'utiliser ses ailes pour s'élever dans les cieux, même si elle avait été relativement fière d'elle lorsqu'elle les avait fait apparaître. Ici, elle avait déjà mis du temps à maîtriser de nouveau une forme draconique partielle, mais comble de la satisfaction, elle s'était entraînée assez longtemps pour pouvoir les utiliser, même si à l'époque c'était un demi-démon qui lui avait promis de lui apprendre, elle avait finis par le faire elle même, et cela l'avait pleinement satisfait. Au début, la vitesse qu'elle entretenait était risible, mais maintenant celle ci lui permettait de rejoindre des points à une rapidité bien supérieure à la moyenne, bine qu'elle n'utilise ce moyen de locomotion que très rarement lorsqu'elle en avait réellement le besoin.Mais en tout cas si Orina voulait voler, pourquoi ne pas lui offrir cette opportunité ?

Je sais que ce n'est pas vraiment comme avoir sois même des ailes, mais un jour, si tu le souhaites, je pourrais te faire voler sur mon dos ? Il me suffirait de me transformer, et nous pourrions faire une balade dans les airs toutes les deux ! Je comprendrais que tu ai peur, ou que tu ne veuilles pas, mais si un jour cela te dit, n'hésites pas !

La fillette répondit ensuite à la question de la rouquine, expliquant que la seule fois où elle avait été en dehors de l'empire du soleil, cela avait été le même moment où elle avait croisé la Druidesse dans la forêt des territoires neutres. Aki se souvenait encore parfaitement de ce moment, elle revenait d'un voyage et voulait se diriger à la capitale sans raison particulière, puis, soudainement dans la forêt, elle avait rencontré une petite fille effrayé au possible, qui avait l'air d'avoir croisé un fantôme. S'était ensuivis un trajet l'une avec l'autre, accompagné plus tard de la mercenaire Lilith, une sirène au caractère bien trempé, puis la première séparation qu'elles avaient subis, laissant une idée trotter dans la tête de guérisseuse. Elle qui avait toujours rêvé d'être mère, voilà qu'elle rencontrait une orpheline sans domicile … Cela lui rappela d'ailleurs un élément intriguant de leur conversation d'alors.

Tiens d'ailleurs! Lorsque nous nous étions rencontré dans cette forêt, tu connaissais déjà Chikai et tu souhaitait t'y rendre … Comment cela se fait-il ? On t'en avais déjà parlé ?

Elle caressait affectueusement les cheveux de sa fille qui avait posé la tête contre elle, dans un geste tendre qui n'avait nul pareil. Soudainement pourtant, la petite élue du phénix se dressa sur ses pieds pour chercher quelque chose, devant le regard intrigué de l'archère qui ne prononça pas un mot jusqu'à ce que l'homonculus lui tende un bout de papier griffonné d'une écriture fine et déliée, en lui expliquant que c'était l'adresse de Lilith, cette même jeune femme aux cheveux de feux que la Nishiie appréciait grandement. Elle tripota son collier qui était la boucle que lui avait offerte la combattante en souriant.

Shiryoku, c'est la ville où nous étions avant d'escorter la caravane ! Ce serait une bonne idée d'aller lui rendre visite toutes les deux, tu ne pense pas ? Farouche comme elle est, elle n'aimerait pas ton père, mais nous pourrions peut être passer de sympathiques journées avec elle, non ?

Elle soupira légèrement en se passant la main dans ses cheveux, rangeant soigneusement la feuille de papier dans une poche de sa chemise, avant de reprendre.

Je ne sais pas si tu as préféré rester à Chikai par crainte du monde extérieur, ce que je comprends, ou pour une autre raison qui ne me viens pas à l'esprit mais … es ce que cela te tenterait de venir avec moi pour mon prochain voyage ? Je voulais aller à Kansei, je n'ai jamais vus la ville moi non plus ! On raconte qu'elle est vraiment très jolie, bien que très différente d'ici et je suis vraiment curieuse de la découvrir. Ne te sens pas obligée d'accepter bien entendus, je sais que tu as tes habitudes ici, et je comprendrais que la vie que je mène sur les routes ne te tente pas plus que ça.

Elle lança un sourire gêné à la petite fille, ne sachant trop comment s'exprimer autrement. Elle avait envie depuis longtemps de se permettre cette excursion avec elle, de lui apprendre, le soir au coin du feu, la signification des étoiles, de chasser avec elle, et tout simplement, de marcher à ses côtés en se laissant bercer par le rythme du vent.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Mère et fille   Dim 4 Déc - 11:25





Mère et fille
FEAT. Maman ♥

Une... Surprenante proposition... Ce fut b-bel et bien ce que me proposa maman qui me fit écarquiller les yeux et avoir un petit moment de recul... Et pourtant, il y en avait dans son discours, dans ses mots, des demandes, toutes plus impressionnantes les unes que les autres, me rendant à chaque fois compte que j'étais v-vraiment toute toute t-toute petite en ce monde gigantesque qu'était Kosaten... Un monde si grand, si immense... Que même si j'étais un être très particulier (et malheureusement, je pouvais être à cause de cela traquée par des mages dans mon ancien monde), je n'étais à vrai dire que peu de chose ici... Je passais presque inaperçue, et... Cela me convenait ! J-je n'aimais pas vraiment être au centre de projecteurs, et cette simple idée... Me rendait mal à l'aise...

Par contre... L-l'idée de voler s-sur le dos d-de Maman... était vraiment surprenante... D-de me balader dans les airs avec m-ma Maman... Rien que nous deux... Et m-même si cela pouvait être terrifiant, par peur de tomber, q-que quelque chose se passe mal, je... Je savais qu'elle me rattraperait sans aucun problème, e-elle était simplement l-la meilleure... C'est pourquoi j'hochais la tête, affichant un sourire :

"D-D'accord. C-c'est vrai que ça fait u-un peu... Beaucoup peur, m-mais... S-si c'est avec toi, a-alors ça ira, j'en suis certaine..."

J'étais c-contente d'une telle proposition, q-que l'on partage un tel moment, e-en famille... E-entre... Elle et moi... N-nous avions v-vraiment cette relation p-privilégiée... Entre nous... Ce lien q-qui était s-si important pour moi... Ce lien unique en s-son genre... Q-qui faisait d-de moi q-quelqu'un... U-une personne... Toutefois, elle continua, a-alors q-que je me remémorai l-le passé, l-là où tout était différent... Etrangement, l-les choses avaient b-brutalement changée à p-partir du moment o-où j'avais perdue l-le contrôle s-sur mon œil, et que j'avais enflammée u-une partie de la forêt tropicale... Mais je n'avais rien à regretter, à l-la vue de comment cela avait évolué... pour le meilleur... Elle continua donc sur... Un point assez important...

"Je... Lorsque je suis arrivée sur Kosaten, je... j'ai rencontrée une dame, aux cheveux blancs et aux yeux jaunes, qui portait une épée. Elle... était un peu plus jeune que toi, j-je crois... Enfin, C-c'était la première personne q-que j'ai rencontrée, d-de toute ma vie, et... J'étais vraiment terrifiée... Si bien que j-je me suis évanouie... Mais à mon réveil, elle avait disparue, m-me laissant seule a-au milieu de Seika, avec comme s-seule et unique consigne de la r-retrouver à Chikai... S-sauf que je me suis perdue, et j-je suis arrivée d-dans la forêt d'émeraude, o-où je t'ai rencontrée..."


J'affichais sur mon visage u-un air mitigé, en parlant d-de ce passé... Avant de reprendre, à voix basse, triste :

"M... Mais je ne l'ai jamais revue... Je n'ai jamais p-put m'excuser d-de la manière apeurée a-avec laquelle j'ai réagit c-ce jour là... M-mais j-je ne pouvais p-pas grand chose... C-c'était vraiment... L-la toute première p-personne que j'ai vu, m-même si... Je n'ai pas eu la f-force d-de parler..."

Toutefois, je secouais la tête, avant d-de reprendre, e-en écoutant maman parler de Lilith, l-la mercenaire que j'avais croisée, et qui était, après tout, la troisième personne que j'ai rencontrée... Et j-j'avais u-une bonne opinion d'elle et de son amie Ayae, qui malgré leurs différences, étaient d-de gentilles personnes... J'acquiesçai en tout cas u-une nouvelle fois, en disant, avec un peu plus d'entrain :

"O-oui, ce serait vraiment g-génial d'aller la v-voir, mais... S-Shiryoku... C'est assez loin non ? C-ce ne serais p-pas quelque chose d'anodin..."

T-Toutefois, elle continua encore, p-pour mentionner... U-une demande, l-la plus surprenante de t-toute... E-elle m-me proposait, m-malgré la crainte d-de beaucoup d-de chose et le f-fait q-que j-je risquais d-d'être u-un poids r-relativement i-immense... D-de l'accompagner d-dans l'un d-de ses voyages ! J-jusqu'à K-Kansei au moins ! Cela m-me fascinait, d-de découvrir d'autres lieux, e-et cela allait surement beaucoup plaire à l-la petite fée qui sommeillait, mais contrairement à elle... C-cela me terrifiait... J'avais v-vraiment peur du m-monde extérieur, q-quand je voyais déjà ce qui pouvait arriver dans l'enceinte m-même des remparts d-de la ville... A-alors p-partir a-ailleurs... Je... Je ne savais pas...

Mais en même temps... Elle serait là... E-elle serait à m-mes cotés, p-pour me protéger, v-veiller s-sur moi... E-et cela s-serait u-une très b-bonne expérience... J-je n'allais p-pas rester éternellement d-dans la ville, i-il fallait q-que je devienne u-un peu autonome... U-un peu plus forte... Et puis v-voir Kansei, une v-ville d'un autre p-pays, que j-je n'avais j-jamais vu...

"J... Je ne sais pas... J-je risque s-surement de te ralentir, d-de te gêner d-dans ce voyage... Je n-ne voudrais p-pas que... Enfin j-je ne sais pas..."


J-je me recroquevillais... J-j'avais e-envie, c-certes, m-mais en même temps... I-il y avait tous ces p-points q-qui me gênaient... Q-qui m'empêchaient d'agir l-librement...


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Mère et fille   Dim 4 Déc - 15:31




Mère et fille



feat.Orina la plus belle fille du monde



La rouquine lança un sourire radieux à sa fille lorsque celle ci approuva sa première proposition de voler sur son dos. Il allait sans dire qu'au moindre danger, la métamorphe userait de toutes ses capacités pour empêcher la petite Seikajin de se blesser, et Orina en était parfaitement consciente. Ainsi, malgré son inquiétude, elle acceptait de faire assez confiance à sa mère pour cela. C'était plutôt gratifiant, mais malheureusement la conversation vira sur un autre sujet. En entendant l'évocation de la personne dont parlait la fillette, Aki crispa légèrement le poing. Cette description. Cheveux blancs. Yeux jaunes. Epee. Les dates concordaient. Elle se mordit doucement les lèvres passant sa paume sur son front, puis se pinçant l'arête du nez avec l'air concentré. Kachou. Tout portait à croire qu'elle parlait de Kachou. La jeune épéiste qui avait longtemps été la seule amie de la Nishiie en ce monde, avant de mourir au mains de Zayro Jinn. Mieux valait ne pas le lui dire. Ce n'était pas un mensonge, après tout elle ne savait même pas s'il s'agissait réellement de la connaissance de l'archère dont il était question. Des épéistes aux cheveux gris et aux yeux jaunes … Il devait y en avoir, très certainement, des paquets parmi les élus, n'est ce pas ? Elle n'avait pas donné de nom, et sans doute qu'elle n'en connaissait pas du tout. Il valait mieux … Il valait mieux ne pas y penser.

C'était assurément une personne très gentille, puisqu'elle nous as permis de nous rencontrer … Je suis sûre qu'elle ne t'en as pas voulus du tout, ne t'en fais pas.

Lorsque la conversation bascula sur le sujet du voyage, de nouveau la timide petite fille démontra son caractère attendrissant.De nouveau cet argument que la guérisseuse connaissait bien, celui de devenir un poids pour elle, de la gêner. Mais combien de temps lui faudrait il pour comprendre la réalité pourtant simple et claire ?! Elle était juste contente d'être avec sa fille, juste heureuse de pouvoir passer des moments en sa compagnie, quelle que soit la maîtrise de son pouvoir où tout autre chose du genre. D'autant plus que, plus le temps passait, plus la soigneuse se rendait compte que celle qui avait auparavant été une simple fillette effrayée avec des pouvoirs très réduits gagnait en puissance, chaque jour un peu plus.

Me ralentir ou me gêner ? Tu n'y pense pas ! Je serais ravie de pouvoir voyager avec toi ! Je ne voyage pas pour me battre ou pour faire de grandes choses, je n'ai pas besoin de compagnons capables de tuer des dragons, je voyage pour le plaisir, et il n'y aurait pas plus grand plaisir que de le faire avec toi ! Mais je comprends que cela te fasse peur, ne t'en fais pas, je ne te forcerais à rien si tu veux rester ici. Quoiqu'il en soit ma chérie, n'ai jamais peur de me gêner, c'est parfaitement impossible, tu es la lueur de ma vie, t'avoir à mes côtés est la plus belle chose du monde, n'en doute pas une seule seconde !

Affectueusement, elle passa ses bras autour de sa protégée pour la câliner tendrement, tout en pensant à tout ce qu'elles pourraient faire si effectivement elles effectuaient ce voyage toutes les deux. Elle avait bien d'autres questions à lui poser, mais celles ci étaient de bien moindre importance. Cette histoire de cérémonie ? Non, il n'était pas nécessaire de la mettre mal à l'aise, et elle ne savait même pas si Tanith accepterait, après tout. Non, décidément, la seule chose qu'elle voulait aujourd'hui, c'était parler avec elle, faire des plans sur leur avenir à toutes les deux. Depuis qu'elles avaient emménagés dans ce manoir, tout semblait plus facile, la vie à Chikai était paisible et la guerre n'avait jamais parue aussi éloignée. Pourtant, l'archère ne le savait pas encore, mais cette idylle serait de courte durée. Eût-elle été au courant des événements qui allaient se produire, jamais elle n'aurait osé mettre sa fille dans une situation aussi risquée, mais encore une fois, son inexpérience de la vie, son âge, son insouciance, tout cela lui voilait la face et elle avait l'impression que, puisqu'elles seraient ensemble, Orina ne craindrait absolument rien. Et bien oui après tout, le seul véritable danger de ce monde était Zayro Jinn après tout, non ? Et c'était la guerre, il était connus, il n'y avait strictement aucune chance de le croiser à la capitale, ou même sur le trajet. Si peut être que le seul danger pour elle était bien le colosse de Fuyu, d'autres personnes rodaient un peu partout et étaient capable de nuire à sa petite lumière. Elle le réaliserait seulement un peu trop tard.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Mère et fille   Lun 5 Déc - 18:18





Mère et fille
FEAT. Maman ♥

Maman ne semblait p-pas connaître l-la personne dont j-je parlais... C'était normal après tout, cela aurait été trop beau, qu'elle connaisse cette personne, qu'elle puisse me dire de qui il s'agissait et de où je pouvais la trouver... Après tout... Il devait y avoir beaucoup de p-personne q-qui devaient posséder de tels traits, l-les yeux jaunes, les cheveux gris, u-une épée... Je ne pouvais pas vraiment le dire, même si je n-ne me souvenais pas en avoir croisée d'autres... Et puis, avec t-tout le temps qui s'était déroulé... J-je n'étais même p-pas sûre de pouvoir la reconnaître si je la voyais en f-face de moi... Peut-être que... Que je ne la reverrai jamais... C'était une triste fatalité, mais depuis tout ce temps, depuis l-les longs moments où je ne l'avais pas revu à Chikaï, alors que je m'y étais installée et que j'étais devenue, bien malgré moi, u-une sorte de petite figure locale... J'avais d-déjà perdue espoir sur ce point d-depuis longtemps...

Mais heureusement, Maman m-me disait de ne pas m'en faire, q-qu'elle... qu'elle ne m'en voulait pas, m-même si elle ne connaissait pas cette personne qui avait été ma première rencontre... A vrai dire... J'avais même songée a-au fait qu'elle n'ai peut-être jamais existée, qu'elle n'était qu'un rêve ou u-une illusion d-du dieu phénix... Mais bon, ce n'était pas ça qui était important...

Ce qui l'était, c'était l-la proposition de la druidesse quand au fait que je l'accompagne sur un voyage... En effet, j-j'étais hautement hésitante, c-craignant pour b-beaucoup de chose, étant apeurée p-parfois même de mon ombre... Alors m-me confronter au monde extérieur ? A tout les dangers qu'il y avait encore ? J-je n'étais pas vraiment rassurée... Bien a-au contraire...

Mais seulement... Je ne p-pouvais pas baisser les bras... P-pas le moins du monde... Elle me proposait cela... Elle disait que je ne serais pas une gêne... Elle me laissait le choix, celui de l'accompagner dans une de ses aventures... Non, de vivre notre aventure ! De faire un grand voyage, de découvrir Kansei, de voir ce qu'il y avait en dehors des murs de la ville... Au delà des frontières du pays... Et refuser cela... N'étais pas possible, et j'essayais pourtant de trouver des raisons... Sans vouloir pourtant lutter contre...

"Je... Je ne sais pas... J'aimerai... B-beaucoup, mais... Enfin, t-tu es sûre que je ne serais p-pas u-une gêne ? J... Je sais qu'avec t-toi, j-je ne risque rien, m-mais... J-j'ai tout de m-même un peu peur... D-du monde... C'est surtout p-parce que je ne le connais pas..."

J'affichais n-néanmoins un sourire, avant de poser ma tête une nouvelle fois contre elle, et de dire, en posant ma main contre son bras, comme pour m'en saisir, u-un peu par réflexe... U-un peu par peur, m-mais aussi parce qu'elle disait à quel point j-je comptais pour elle, a-alors q-que... J'avais faillit la perdre...

"Mais si c'est a-avec toi... J-je suis d'accord... Maman..."



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Mère et fille   Lun 5 Déc - 20:05




Mère et fille



feat.Orina la plus belle fille du monde



Au bout d'un moment, la petite fille finit par accepter la proposition de sa mère. Bien sûr, cette dernière comptait être prudente, en compagnie de sa protégée qui semblait si fragile ! Elle ne voulait la faire passer que par des routes réputées, et ne comptait pas la faire dormir à la belle étoile plus que nécessaire. Elle pourrait prendre le temps sur le trajet de continuer les explications qu'elle avait encore un peu commencé la deuxième fois qu'elles avaient fait un trajet ensemble. A l'époque, elles venaient de se retrouver et la Druidesse avait sauvé Orina d'elle même dans la forêt tropicale. Celle ci avait démontré une certaine curiosité pour les enseignements de la guérisseuse qui lui avait d'ailleurs donné quelques techniques pour maîtriser ses pouvoirs. Observant la lentille que lui avait confectionné Tanith qui laissait toujours voir les mots runiques comme s'ils étaient gravés sur son iris, Aki se dit que cela devait être bien dur de ne pas pouvoir toujours maîtriser ses pouvoirs.

Tu as bien fait les exercices que je t'ai appris dernièrement ? Je sais que cette lentille est très pratique, mais si tu viens à la perdre, je sais que tu souhaiterait pouvoir te contrôler malgré tout, sans avoir à fermer l'oeil. Personnellement, j'ai accepté que ton père dessine un sceau directement sur mon corps pour éviter ce genre d'ennuis, mais ça fait vraiment très mal, et ce serait beaucoup mieux pour toi si tu pouvais tout contrôler toute seule ! Nous pourrions le faire ensemble, qu'en dis tu ?

Il n'y avait rien de très complexes aux exercices que la Nishiie avaient enseignés, il s'agissait d'une profonde méditation à laquelle elle avait ajouté un peu plus tard une lente gestuelle druidique permettant de canaliser son énergie et ses émotions. C'était ce qu'utilisait l'amie des animaux pour entrer en transe lorsqu'elle voulait se connecter avec la nature, mais également pour se détendre si un événement la paniquait, comme elle l'avait fait lorsqu'elle s'était rendus compte de sa potentielle non immortalité. En plus de cela, à force de répétitions, ce genre de rituel permettait de mieux saisir la magie coulant à l'intérieur de son corps, et de percevoir les forces qui nous animaient avec une précision supérieure. Pour l'herboriste, il n'y avait pas de doute que c'était là quelque chose qui ne pouvait qu'être utile à sa fille. D'ailleurs, celle ci évoquait le fait qu'elle craignait le monde extérieur, mais cela couplé à a timidité … Les fragments de vie que l'élue de Seika avait d'elle n'étaient pas suffisants pour comprendre parfaitement d'où cela venait. Orina était un homonculus, soit un être créé artificiellement par des hommes, fait basiquement pour être une arme. Elle n'avait que quelques semaines lorsqu'elle avait mis le feu à ses ''parents'' par inadvertance, mais au final, c'était tout ce qu'elle pouvait connaître de la vie de la fillette.

Dis moi … Lorsque tu étais dans ton monde, tu sortais parfois de chez toi ? Tu connaissais d'autre gens ? Comment c'était ? Je ne voudrais pas te ramener trop de mauvais souvenirs, mais tu es ma fille après tout, je suis curieuse de savoir ce que tu as vécus avant d'arriver ici.

Toujours aussi réservée, la gamine ne parlait que très rarement d'elle même, et c'était souvent pour remonter des souvenirs affreusement douloureux comme la mort de ses créateurs qu'elle avait confié dans un torrent de larme à l'archère alors qu'elle lui expliquait pourquoi elle avait aussi peur de blesser les gens. Peur de blesser ceux qu'elle aimait. Naître comme une arme et grandir comme une enfant, voilà quelque chose qui devait être hautement déstabilisant. Dans le cas de la chasseuse, cela avait été exactement l'inverse, née au départ pour devenir la successeur de ses parents à la tête du village si elle parvenait à démontrer assez de force, elle avait finis par rejoindre les Druides pour échapper à une pression sociale qui l'accablait, et s'était peu à peu déshumanisé sous leurs impulsions. La compassion avait disparus de ses valeur, seul primait l'équilibre et le respect de sa déesse. Puis Mizu l'avait sauvé, la sortant de cet enfer nébuleux dans lequel ceux qu'elle respectait toujours aujourd'hui avait essayé de l'envoyer. Aujourd'hui elle était plus humaine que jamais, mère et arme à la fois, capable de guérir comme de tuer, une dualité qui n'était pas toujours facile à gérer et que l'enfant sur laquelle elle veillait devait rencontrer beaucoup trop tôt.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Mère et fille   Mar 6 Déc - 17:03





Mère et fille
FEAT. Maman ♥

Ainsi donc... C'était décidé... S-sur mes mots, sur le fait que j'acceptais maintenant de partir en voyage à Minshu avec elle... Même si je risquais d'être probablement apeurée au début, je... Je savais que j'allais m'épanouir, apprendre beaucoup de choses, découvrir des nouveaux lieux, de nouvelles plantes, et beaucoup de nouvelles espèces animales, dont je ne connaissais que par l'intermédiaire des livres que je lisais à l-la bibliothèque ou bien ici, et aussi sur la fontaine... Qu'est-ce que j'avais put en lire des histoires fantastiques sur des créatures presque légendaires... Elles étaient f-fascinantes, mais aussi... Un peu terrifiante, j-je devais l'avouer...

Mais en tout cas, ce fut les prochaines paroles, prononcées p-par la druidesse, q-qui eurent l'effet de me sentir m-mal à l'aise... En effet... j'avais beau essayer d-de faire du mieux que je pouvais pour ne pas faire honte, en essayant d'être irréprochable a-au quotidien... S-sur ce point... J'avais encore de gros projets à faire, m-me... Me contentant malheureusement de la solution temporaire... C'était t-toute honteuse q-que je baissais la tête, p-pour dire :

"D...Désolée... Je l'ai f-fait, quelques fois, mais... Pas assez régulièrement... J-je sais b-bien que... Qu'il faut que je le fasse, pour c-contrôler m-mes pouvoirs, mais... D-désolée..."

Je fermais l-les yeux continuant de me sentir gênée sur ce sujet là, avant de continuer, d'une voix tout aussi faible :

"J-je ne sais pas... Ça p-pourrait p-peut être réagir d-différement, d-de manière p-plus... A-active... Et comme je suis d-dépendante d-de la magie q-qui circule d-dans m-mon c-corps, j-je... J-je ne p-pouvait pas dire s-si c'est une bonne idée o-ou non... Mais si c'est sans risque a-alors c-ce serait d'accord !"


Puis, après u-un petit silence, l-la discussion reprit, s-sur... Mon passé... C'était un point que j-je préférais p-par habitude tenir s-sous silence, n-ne souhaitant p-plus n-noyer l-les gens s-sous mon malheur... J'en étais libérée maintenant, mais il y avait toujours une partie de mon être qui se morfondait sur ces actes, que j'avais causée par négligence... Que j'aurais tant aimée... Ne pas être responsable, même si c'était un accident...

"Je... Je n'ai pas vraiment eu de chez-moi dans mon monde. Mes premiers souvenirs datent de... Après ce qu'il s'est passé... Je vivais dans une grotte à vrai dire, mangeant ce que je pouvais trouver dans la nature... J'étais o-obligée à v-vrai dire, de m'y consacrer p-presque toute la journée, s-sinon... J-je ne pouvais pas manger... Et c'était sans compter s-sur les c-créatures qui vivaient dans l-la forêt, e-et qui elles aussi... Avait faim..."


Je reniflais un peu, en regardant mes pieds, avant de continuer, sur une épreuve en plus...

"Et... Il y avait l'hiver... J-j'avais très froid, i-il n'y avait plus de f-fruit, p-plus rien, et r-rien que de prendre du bois p-pour me réchauffer était t-très difficile... Si je n'avais p-pas été amenée s-sur Kosaten... J-je ne pense p-pas que...J'aurais v-vu la fonte des neiges..."


Quelques larmes v-vinrent à se former, p-pour tomber s-sur mes habits, alors q-que, par réflexe, j-je me collais contre elle... J... J'étais toujours t-trop sensible sur ce que j'avais vécue... Toujours... Trop marquée...


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Mère et fille   Mar 6 Déc - 19:13




Mère et fille



feat.Orina la plus belle fille du monde



Des excuses. Toujours des excuses. Cela pouvait arriver de ne pas avoir envie, d'avoir peur, de craindre de faire quelque chose, pas seulement parce que cela ne nous tentait pas, mais tout simplement parce que l'idée que l'on peut échouer et décevoir est plus forte que le besoin de tenter, et cela Aki le comprenait parfaitement. De plus ce n'était pas à une adulte ayant déjà roulé sa bosse dans toutes les situations qu'elle parlait, mais à sa fille, à une enfant qui s'était retrouvée avec sur les épaules un poids qui outrepassait de loin ce que tous les enfants de son âge devrait avoir à supporter. Elle posa une main rassurante dans son dos en souriant.

Tu n'as pas à t'en excuser. Surtout si ça t’inquiète. Quand tu ne te sens pas de faire quelque chose, il ne faut pas le faire. Le temps de te forcer n'est pas encore arrivé, et tu as tout le temps pour profiter de ta liberté. Plus tard peut être quand tu seras grande, tu voudras pouvoir maîtriser tes pouvoirs à 100% pour des raisons qui te seront propres, et tu auras alors peut être ta propre méthode, d'ici là, il n'y as que toi et toi seule qui doit décider de ce qui est bon pour toi. Je ne peux que te donner et des conseils et essayer de te guider à ma manière, mais je ne suis qu'une humaine, faillible comme tout le monde, et je peux faire des erreurs moi aussi. Alors si tu estime que cela pourrait te faire du mal, ne te forces surtout pas, d'accord ?

La possibilité que de simples techniques d'apaisement nuise à la santé de la jeune élue de Seika était infime, presque risible, et la Druidesse était absolument persuadé que cela n'agirait pas de la sorte, mais dans la vie, mieux valait souvent être trop prudent que pas assez, et si Orina estimait qu'elle préférait ne pas continuer, qui était elle pour décider à sa place ? Ses pouvoirs étaient inconnus à la rouquine avant qu'elle ne rencontre l'enfant, et elle ne les comprenait pas toujours parfaitement. C'était le corps de l'homonculus, elle savait mieux que quiconque comment celui ci fonctionnait, et il lui revenait à elle seule de décider ce qu'elle faisait avec. Un peu plus tard, l'humaine artificielle se mit en devoir de répondre aux questions de l'archère, avec toujours autant de tristesse dans la voix. Ainsi elle n'avait même pas vraiment de souvenirs de la vie avec sa famille, et ne gardait en mémoire que ses longs moments d'errance et de culpabilité. Terrible. Cela avait dû être terrible. L'élue du phénix prit sa protégée dans ses bras et la serra contre son cœur avec affection, tout en lui caressant tendrement les cheveux.

Ca n'as pas dû être facile. Tu as eu une force extraordinaire pour tenir tout ce temps toute seule, et pour survivre encore à Kosaten. Mais maintenant c'est terminé. C'est heureusement terminé. Plus aucun hiver au monde ne saura te menacer, il te suffira de venir à la maison, et il y aura toujours un foyer pour te réchauffer et tes deux parents pour t'aimer et te protéger des monstres qui veulent te dévorer. La vie n'est pas rose tous les jours, et tu le sais, tu l'as appris beaucoup trop tôt, et je ne peux pas te mentir, il y auras encore des obstacles à franchir. Mais à partir de maintenant, nous les franchirons ensemble. Que Tanith et moi l'on soit à côté de toi ou à des kilomètres, qu'on se soit parlé récemment ou non, tu ne seras plus jamais seule d'accord ?

Elle lui ébouriffa tendrement les cheveux, heurtant au passage la petite fée. Ah ! Et bien voilà ! Il fallait s'y attendre, maladroite comme elle était, elle était incapable de ne pas réveiller l'amie de sa fille.

Excuse moi Nalya, rendors toi sans soucis, je vais faire plus attention.

Elle leva les yeux pour voir que durant leur conversation, la nuit avait déjà lentement commencé à tomber. Tanith ne tarderait pas à sortir de son laboratoire, dans une heure ou deux tout au plus. Elle qui s'était promis de l'aider ! Elle déposa un baiser sur le front de la fillette avant de se lever doucement.

Je voulais aller aider Tanith, à moins qu'il y ai quelque chose dont tu veuilles me parler, nous pouvons peut être nous revoir au dîner ? J'étais très heureuse de passer cette petite heure en ta compagnie. Tu es la fille la plus merveilleuse qu'il m'ait été donné de voir.

De nouveau elle réalisa à quel point elle était chanceuse. A quel point elle souhaitait que ce bonheur ne change jamais ...


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Mère et fille   Jeu 8 Déc - 19:34





Mère et fille
FEAT. Maman ♥

Je... Je commençais à pleurer... J'avais beau faire tout ce que j-je pouvais pour éviter que cela ne recommence... Je ne pouvais m'empêcher d'être ce que j'étais... Ce qui j'étais... Une personne, petite, souvent un peu ridicule, maladroite, timide, et parfois même totalement insignifiante... Et malgré tout cela... Malgré tous les défauts que je pouvais avoir, les milliards que l'on pouvait me lister, que l'on pouvait m'attribuer, malgré tout ce que j'avais fait... J'avais... réussie à... être heureuse...

Avant que je ne me mette à pleurer... Avant q-que je ne lui raconte mon passé, que j'explique ces détails qu'elle ignorait, de l'enfer qu'était m-ma vie avant mon arrivée dans ce monde si étrange qu'était Kosaten... Maman... Elle ne m'en voulait d-déjà pas... P-pour avoir malheureusement m-mis de coté c-ce qu'elle m'avait pourtant conseillée de faire... E-et... Elle ne m'en v-voulait pas pour... P-pour ne pas être v-vraiment prête à... Faire ce rituel, q-qui pourtant, aurait de bon effet, qui permettrais q-que je contrôle mieux mes pouvoirs... Et je refusais... Craignant que... Que cela puisse avoir des effets t-trop grand sur mon corps... Des effets q-qui pourraient m-me mettre en danger...

Et... Si avant, le fait de mourir me faisait peur, à cause d-du fait que je ne savais pas ce qu'il y avait... Même si cela pouvait être m-mieux que ce que j'avais vécue... Mais maintenant, les choses étaient bien différentes... Je voulais vivre, c-chaque jour, profiter d-de la présence rassurante d-de ces adultes, des gens... Je voulais être m-moi même... Cette vie qui me tendait les bras... Je ne voulais pas quelle parte... Jamais...

"Oui... Nous sommes ensembles maintenant... Je... Ne suis plus seule... Vous êtes là, avec moi... Et je suis si heureuse..."


Elle... Elle avait tout dit... J'étais bien plus heureuse en ce monde... J'étais beaucoup plus épanouie que je n'aurais jamais put l'être... Car ici... Je savais que j'avais ma place... Et je me posais contre elle, rassurée... Que même avec ce que j'avais put faire, ce que j'avais put être, seule... Elle restait toujours là... Et... C'était le plus important...

Finalement, e-elle passa sa main dans mes cheveux, ce q-qui eu comme effet de me faire sourire, avant q-que le bruit de la jeune fée, mal réveillée, n-ne m'indique q-qu'il y avait eu un petit d-dommage...

"Aieuh..."


J-j'écarquillais de surprise ! C'était vrai, e-elle dormait s-sur moi, comme souvent ! La jeune fée adorait utiliser ma tête comme oreiller... Et malheureusement, elle avait été réveillée, mais c'était un accident, mais la connaissant... Elle n'en voudrait à personne, e-elle ne gardait jamais u-une rancune ! Et puis, bien évidement, elle s'excusa, s'en voulant tout de même pour cette situation un peu maladroite... Toutefois... Elle devait y aller, e-et comme la fée, je tombais de fatigue...

"D-d'accord..." Répondis-je, en affichant un petit sourire alors qu'elle se levait en me posant un bisou sur le front... Et j-je répondis en me redressant p-pour la prendre dans mes bras : "Merci Maman, tu es la meilleure... E-et pense à te reposer aussi ! J-je t'aime !"

P-puis... Elle partie, me laissant seule dans la chambre, enfin avec la fée, qui essayait de se rendormir aussi... En tout cas, je me levai, pour fermer les rideaux, avant de m'allonger sous les draps, à la seule lueur d'une petite bougie, qui restait allumée, comme une veilleuse... Je ne restais p-pas la plus rassurée dans le noir... En vérité, j'avais peur d'un peu près tout... Sauf d'eux... Et c'est ainsi que je m'endormais, alors que la fée, a quelques centimètres de mon visage, trouvait elle aussi le repos...


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Mère et fille   

Revenir en haut Aller en bas
Mère et fille
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chasse entre mère et fille
» 02. Comme mère et fille.
» Tel mère, tel fille ♥[Momy and little Girl's Candria]
» Mémore Histoiremon, fille de Trivia
» Telle mère, telle fille? [PV Leslie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.