Partagez | .
Plouf ! Dans l'eau.
Messages : 355
Yens : 81
Date d'inscription : 06/12/2016

Progression
Niveau: 88
Nombre de topic terminé: 26
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Sherkhan ♪ Espiègle ♪

-



MessageSujet: Plouf ! Dans l'eau.   Ven 9 Déc - 2:56



feat.Un lac
Plouf !





Un flash un peu trop blanc, une descente un peu trop rapide. Sherkhan aurait bien eu du mal à décrire les multiples sensations qui parcourait son épine dorsale, jusqu'à ses orteils, lorsqu'il fut transporté dans ce torrent de magie, jusqu'à l'air libre. Avant de retrouver son souffle, son ouïe et tous les autres sens, le félidé fut prit d'une vive douleur au bassin. Enfin, le relâchement, comme sorti d'une prison, comme dans son triste passé, encore une fois, le félin avait l'impression de vivre un kidnapping qui l'emmenait dans un endroit pire que l'ancien. Lui qui avait réussi à se défaire de ses ex-tourmenteurs, s'aurait été un comble !

Mais voila, lorsque le soleil frappa sa rétine verticale, il se retrouva à planer longuement au dessus d'un lac géant. Le paysage qu'il pu voir durant ce court laps de temps, ne lui disait vraiment pas grand chose. La seule verdure qu'il connaissait de son monde, provenait des forêts tropicales. Les lacs étaient rares et les oasis bien plus petits dans les déserts. Mais inutile de le nier, son adrénaline était boostée à son maximum lors de sa chute.

Il n'était pas vraiment un simple chat, l'eau ne l'effrayait pas et il était plutôt bon nageur d'ordinaire. Seulement, cela le surprit de bout en bout et lui fit perdre un peu son sang froid. Poussant un grand cris quand il entra au contact du liquide froid. Son plongeon l'emmena un peu plus au fond, croisant la route de poissons qu'il n'avait jamais vu, certains aux faciès patibulaires, étranges, carnassiers ou cocasses. Il remonta à toute enjambés, en frappant continuellement l'eau pour la brasser et revenir sain et sauf à la surface. Quelques mètres le séparait à présent de la fine couche libératrice, qu'il perfora de sa tête poilue.

OOOUAH !

Poussa t'il, dans un élan volcanique. Redevenant alors doucement maître de sa respiration, Sherkhan observa les alentours pour voir un rivage, une côte, une terre à laquelle se raccrocher. Fort heureusement, il s'agissait bien d'un lac aux contours fermés, mais qui n'était peut-être pas si artificiel que cela. Il nagea successivement et à tour de bras jusqu'à ce qu'il puisse enfin toucher le sable... Ou la boue dans le cas présent. Puis il se tourna, dos à celle ci, pour fixer le ciel et son horizon bleuté. Ses moustaches frétillèrent et un frisson le parcourut immédiatement.

Cette odeur, ce ciel, ce vent, c'était comme si il ne reconnaissait rien de tout ça. Il se redressa doucement et fixa sa gauche, puis sa droite, redressant ses oreilles en tentant vainement d'écouter ou d'entendre. Rien, pas un bruits. Lorsqu'il fut transporté et amené en Kosaten, le Ayns se dirigeait vers le désert, mais passa non loin de Vasm. Il aurait dû entendre des véhicules ou quelque chose de plus concret, mais là, rien du tout. Ces terres étaient complètement vierges et inconnues. Le félidé se releva en se secouant le pelage. De ses yeux rouges perçant, il contempla ce qui serait bientôt "son" monde, sans qu'il ne l'ai lui même décidé ainsi. Il y'aurait un long chemin à parcourir pour Sherkhan, un très long chemin.

Quel est ce monde ?

Humant l'air ambiant, il décida de se diriger là ou la plus forte odeur l’emmènerait. Il n'était sur de rien, les choix étaient si multiples et dangereux, l'inconnu avait quelque chose d'intriguant, d'excitant même ! Il retrouvait ses instinct d'antan, mais resta prudent.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Plouf ! Dans l'eau.   Ven 9 Déc - 17:45




Plouf dans l'eau



feat.Sherkhan




https://www.youtube.com/watch?v=J34P7M0O5WE&index=10&list=PLaTxFi804INY1IMdf9TzsgZN4rvvApCxS

La liberté. Elle avait laissé son cheval à Jiyuu, profitant de cette escale pour retrouver cette odeur trop longtemps oubliée. Celle de la liberté. Un grand bol d'air de nouveau. Ses coussinets fouettaient le sol à une allure incroyable, elle se sentait si bien alors que le vent écrasait de longs poils roux sur son visage, faisant flotter une cape verte dans son dos. Un loup aux couleurs du désert et du miel, accompagné d'un autre canidé de son espèce, et d'une renarde, tous les deux blancs comme la neige, parsemés de tatouages respectivement verts et bleus, s'accordant à la perfection à la couleur de leurs yeux. Les trois animaux ne semblaient pas avoir de perception de l'espace ou du temps. Ils étaient unis dans un même mouvement, une même respiration, un même battement de cœur. Ensemble ils sourirent au soleil qui dardait ses rayons dans leur direction, ensemble ils louvoyèrent entre les ombres des quelques saules qui bordaient les lacs, ensemble ils se roulèrent dans une étendue de mousse, plongèrent dans l'eau pour en ressortir le poil mouillé, s'ébrouèrent à l'unisson, repartirent sans même avoir à se concerter. Leurs chemins couraient, l'un devant l'autre, l'autre derrière l'un, s'entrecroisant, dépassant et reculant comme un ballet parfaitement huilé, milles fois répétés. Ils semblaient voler. Ils volaient. D'allégresse. De bonheur enfin retrouvé. La solitude qui leur avait tant manqué. Loin de la ville. Loin des gens. Loin de ceux qui ne pouvaient ressentir aux travers de leurs pattes, la pulsation lente et rythmée de la terre, le souffle de vie qui en émanait et qui les baignait, douce réalité de la vie et de l'espérance. Loin de ceux qui, aussi gentils qu'ils puissent être, jamais ne pourrait comprendre la beauté d'un arbre rabougris au fond d'un champ, et la vacuité de la puissance.

Chaque fourmis, chaque organisme, chaque brin d'herbe faisait partis du même tout qu'ils formaient avec eux, un tout auquel ils se mélangeaient sans même avoir besoin d'y penser, un tout qu'ils appréhendaient mieux à chaque frappement infime sur la terre humide, un tout qui les imprégnaient plus puissamment que jamais, une union parfaite qu'ils n'avaient plus ressentis depuis longtemps. Pendant quelques secondes ils se prirent à jouer avec un faon, d'abord effrayé par ses prédateurs naturels, celui ci courut tel un dératé, s'arrêta, revint sur ses pas, reprit sa course, s'arrêta encore. Dans un souffle ils le suivaient, comme s'ils pouvaient prédire ses mouvements, puis le laissèrent s'enfuir, en souriant comme seuls des animaux peuvent le faire, en souriant avec les yeux. Une autre odeur. Plus forte, une odeur qui fit basculer la louve rousse à nouveau dans la réalité. Elu. Un soupir s'échappa de son long museau alors qu'elle reprenait une forme semi-humaine, refusant de sortir complètement de cet état d’hébétude qui l'avait envahis, d'autant plus qu'étrangement, plus elle avançait vers lui, plus elle avait l'impression que dans cet étranger il y avait quelque chose de … bestial ?

Elle ne tarda pas à comprendre d'où venait cette étrange impression. Parfaitement semblable à la féline Fleya, tigresse blanche des solitudes, il était homme léopard, ou léopard homme, plus qu'homme tout court, ou plus que félin. Eprouvant toujours moins la nécessité de redevenir complètement humaine, Aki conserva cette forme à demi-lupine totalement inhabituelle, protégée encore un peu par cette cape verte qu'elle utilisait pour ne pas avoir à emmener ses vêtements avec elle lorsqu'elle se transformait. Un nouvel élu, à n'en pas douter. Doucement, elle s'approcha, discrètement sans même réellement le vouloir, appréciant la discrétion de simples coussinets comparé aux bottes en cuir qu'elles portaient le plus souvent désormais. Décidément, cela lui avait manqué, la simplicité de la nature, loin des pressions de la société, renforcé par les habitudes du vampire qui, dans son monde, venait d'un endroit où tout le monde se souciait énormément de l'apparence. En cet instant elle était moins Aki Nishiie, élue de Seika, que simplement louve, et amie des deux bêtes qui marchait à ses côtés.

Bonjour ?

Sa voix était douce, légèrement rauque alors que ses cordes vocales se métamorphosaient lentement pour reprendre la forme humaine qui lui permettait de s'exprimer. Un changement invisible à l'extérieur, mais qui restait bien pratique pour s'exprimer dans toutes les langues de tout les êtres vivants.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 355
Yens : 81
Date d'inscription : 06/12/2016

Progression
Niveau: 88
Nombre de topic terminé: 26
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Sherkhan ♪ Espiègle ♪

-



MessageSujet: Re: Plouf ! Dans l'eau.   Ven 9 Déc - 19:51



feat.Aki Nishiie
Drôle de rencontre





Sherkhan se dirigeait vers la source d'odeur qu'il avait senti précédemment. Son poil était encore mouillé à cause de sa chute dans le lac et il devrait rapidement faire un feu pour se réchauffer. C'est donc à mi-chemin entre cette découverte olfactive et lui même, qu'il arrêta ses pas dans l'intention de faire brûler quelque chose. Dans les deux cas, cela pourrait lui être pleinement profitable. Si il s'agissait de prédateurs, cet élément lumineux et ardent aurait au moins le pouvoir de les faire fuir et lui, pourrait sécher son pelage. Sa forme de léopard sombre des neiges, lui permettait de résister aux températures basses et ce n'était certainement pas un peu d'eau saupoudré d'un vent en journée qui le ferait tressaillir.

Il commença à ramasser du bois, mais avait déjà remarqué plusieurs choses qui n'allaient pas. Une endurance limité, une force décroissante comparativement à son ancienne vie dans les terres d'Aloon. L'odeur s'approchait encore et pas seule. La menace était difficile à évaluer d'ici, mais il ne se pressa pas pour autant et fit confiance à ses sens. Il se retrouvait là, dans une petite forêt qu'il prenait le temps d'observer. Des arbres centenaires, de hautes cimes verdoyantes et une lumière qui ne ressemblait pourtant pas au soleil de Mandoo. C'était comme si rien ne changeait et qu'en même temps, tout avait changé.

Finalement il rassembla le bois et commença un petit feu, avec l'éclat de deux silex trouvé. Quelques minerais qu'il connaissait, d'autres qu'il n'avait jamais vu. Pourtant, dans sa vie monotone de récupérateur, Sherkhan savait se débrouiller, mais le terrain lui était bien souvent favorable. Ici, il se sentait un peu perdu c'est sur, mais cela ne lui faisait pas peur comparativement à son ancienne vie. Laissant encore s'approcher les sources de chaleurs qui ressentait, il pu voir de son iris, une, deux et puis trois formes.

Le feu se déclencha après quelques étincelle et il plaça un peu de quoi garder la flamme vive au bout d'un bâton, l'enflammant dans la foulée pour se relever et le garder dans sa patte droite, prêt à se défendre si besoin. La fatigue avait raison de lui, sans qu'il ne se l'explique clairement. Maintenant fermement la torche de fortune, il resta silencieux, jusqu'à ce qu'une renarde capée n'apparaisse devant lui en parlant de vive voix. Bien qu'elle se soit fait discrète et ressemblait à une Ayns, sa forme était tout autre.

Bonjour ? Vous... me comprenez ?

Il ne le montrait pas vraiment, mais ses yeux rouges fixés sur la demoiselle transformée, Sherkhan était satisfait de ne pas tomber sur un Homme ou un humain. Un loup et une renarde accompagnait celle qui semblait être l'alpha de son petit groupe. Que voulaient t'ils cependant ? Plusieurs raisons auraient-pu pousser ces trois là ici. Que ce soit la chaleur du feu, son odeur, bien que le félidé penche clairement pour la seconde option car, ils s'étaient dirigés vers lui bien avant sa création. En revanche, l'intention première n'avait pas d'apparence hostile, mais le Ayns était prudent.

Vous habitez cet endroit ?

S'il pouvait avoir un début de réponse, alors l'homme-léopard se devait de tenter sa chance. Il n'était pas anormal de voir une femme renarde, ce n'était pas plus surprenant qu'un homme lion, une femme tigre ou autre chose de son propre monde. Il n'avait pas eu le loisir de parcourir toute sa planète de long en large, ni même d'en connaitre l'histoire. Il ignorait beaucoup de chose de ses propres terres après tout. Elle pouvait bien venir d'une île éloignée ou d'un village perdue du désert de l'une des régions... Il aurait ses réponses très bientôt, c'était une certitude.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Plouf ! Dans l'eau.   Ven 9 Déc - 23:36




Plouf dans l'eau



feat.Sherkhan




https://www.youtube.com/watch?v=J34P7M0O5WE&index=10&list=PLaTxFi804INY1IMdf9TzsgZN4rvvApCxS

Il y avait un peu de méfiance dans les actes de l'inconnu, mais aucune agressivité. Juste un manque de confiance bien normal pour quelqu'un qui se faisait brusquement aborder par une étrangère. La rouquine lui sourit en hochant la tête lorsqu'il lui demanda si elle le comprenait. C'était une question qui confirmait un peu plus que cela ne faisait pas très longtemps qu'il était dans ce monde, mais peut être avait il déjà rencontré d'autres personnes, natifs ou élus ? Si la perception de la Druidesse était très puissante, ses capacités restaient très limitées. Sentir la présence d'un sceau, la teneur en pouvoir de celui qui le portait, ainsi que si celui ci comptait lui sauter à la gorge ou la laisser en vie encore quelques instants. Elle était loin d'avoir les capacités de Zinnia qui, elle, pouvait reconnaître n'importe quelle odeur qu'elle avait déjà sentie, ou de gens qui lisaient dans les pensées. Elle constata que l'étranger était en train d'essayer de confectionner un feu, ce qui était sans doute la meilleure idée qu'il pouvait avoir dans ce monde. Celui ci commençait d'ailleurs à flamber doucement, prouvant que cet homme avait de solides connaissances en matière de survie. Clairement, sur plusieurs aspects, Aki se disait qu'il y avait de fortes chances qu'elle s'entende avec lui. Ce qu'elle ne savait pas en revanche, c'est que si elle s'avisait de reprendre forme humaine, il risquait de totalement changer d'attitude, ou alors tout simplement de vouloir la manipuler. Mais elle n'avait pas besoin de le savoir, pas pour l'instant.

Doucement elle fit un pas de plus vers le feu en essayant de ne pas brusquer l'homme bête. Après tout, pour en avoir déjà fréquenté une dont l'espèce était assez semblable (Fleya, pour ceux qui auraient la mémoire courte et auraient oublié entre les deux posts), elle se souvenait que celle ci, en plus de sa cruauté quasi gratuite et de son arrogance à toute épreuve, était extrêmement sauvage. Bon, ce genre de détails n'avait pas empêché la guérisseuse qui après tout « s’accoquinait avec tout le monde » selon des sources ultra confidentielles, de considérer cette jeune femme quasiment comme une amie. Malheureusement depuis, elle ne l'avait plus jamais recroisé, ce qui avait empêché leur relation de devenir réellement amicale. Bref, ce n'était pas le moment de comparer ce nouveau venus aux personnes qu'elle connaissait déjà.

On ne peut pas dire que j'habite exactement ici, mais je connais bien l'endroit cependant. Vous êtes ici depuis longtemps ? Vous m'avez l'air pour le moins … perdus.

Elle lui adressa de nouveau un sourire avant de faire un pas en avant de plus. Mizu la renarde ne se sentait pas d'animosité particulière envers lui, après tout, ce n'était pas un humain, seuls réceptacle de sa haine, quant à Mune, comme toujours, il été partagé entre méfiance et curiosité, gardant un comportement témoignant de sa vie loin de toute fréquentation avant de rencontrer la Seikajin. Celle ci marqua un temps de pause, tentant de déceler si cette conversation avait une chance de tourner au vinaigre avant de poursuivre.

Je m'appelle Aki. Et vous ?

Elle avait volontairement omis de donner son nom de famille. Des jeunes femmes s'appelant Aki, il devait y en avoir une bonne quantité, en revanche, si elle rajoutait son patronyme officiel, il était certain qu'une grande majorité des gens pouvaient au moins témoigner l'avoir déjà entendus, et ce n'était pas son objectif. Elle préférait commencer toute nouvelle relation sans les « oh mais vous êtes … ! » « ah mais tiens ce n'est pas vous qui … ? » « je crois que je connais votre nom ... » Tout cela ne faisait au final que mettre des idées préconçues sur son visage et sur ses actes, faisaient croire aux autres qu'elle était par moment une sainte qui sauvait absolument tout ceux qu'elle croisait, ou alors une guerrière sauvage sans pitié. Mais elle n'était rien de tout cela, elle n'était rien de plus qu'une jeune femme de vingt ans qui ne demandait à la vie que de s'écouler sans dommages. Elle s'approcha un peu plus, encore une fois. Habituée aux grandes chaleurs de Seika, le climat pourtant tempéré de Minshu lui donnait l'impression d'être toujours un peu trop frisquet. Elle ne voulait pas s'imposer, mais il fallait dire que le crépitement tranquille de ce foyer donnait envie de s'asseoir à côté. Il ne manquait plus qu'un bon gibier à y faire cuire, et c'était le paradis pour elle !


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 355
Yens : 81
Date d'inscription : 06/12/2016

Progression
Niveau: 88
Nombre de topic terminé: 26
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Sherkhan ♪ Espiègle ♪

-



MessageSujet: Re: Plouf ! Dans l'eau.   Sam 10 Déc - 13:59



feat.Aki Nishiie
Drôle de rencontre




Étonnamment, elle semblait le comprendre. Le félidé se rendit compte à ce moment précis, qu'il avait preuve d'imprudence vis-à-vis de cette invitée surprise. Ne pouvant pas déterminer ses intentions de prime abord, Sherkhan devrait user de bien plus de prudence. Cependant elle n'avait pas encore créée d'hostilité entre-eux, bien normal, ce n'était pas une humaine apparemment.

S'il était un peu au nord d'Aloon, il pouvait peut être comprendre cette verdure étonnante, mais rien ne semblait pareil pour autant. Puis ce flash inexplicable triturait toujours un peu sa mémoire. Gardant la patte fermée sur le pommeau de bois de la torche, alors que les petites braises incandescentes tombaient sur le sol. La terre n'était pas sèche partout, ça ne risquait pas grand chose à ce niveau là. Le territoire semblait pluvieux sans trop l'être, ensoleillé tout en étant protégé par les larges feuillages pointant des rameaux.

Sa truffe huma automatiquement l'air dans la direction de cette dernière. Il ne fallait pas se fier uniquement à ce que l'ont voyait autour de nous, l'odeur de quelqu'un pouvait nous en apprendre beaucoup sur elle. Le sang par exemple, pouvait imprégner les poils et si vous en aviez, il était certains que vous étiez soit blessés, soit au contact de blessure ou alors que vous les infligiez. Aki sentait la forêt, la nature et les animaux, mais une autre odeur forte l'imprégnait... Elle ressemblait à celle des Hommes de son propre monde, mais pas complètement, il fallait l'avouer. Dans un premier temps, il essaya de finalement paraître plus détendu et parti vers une souche voisine, pour y poser le pied, enfin la patte.

Je me suis sans doute éloigné du desert d'Aloon. Mais je le retrouverais. Je ne pensais pas qu'il y'avait ce genre d'endroit sur Mandoo.

Des mots qui n'allaient assurément pas parler à l'élue de Seika, qui ne connaissait pas du tout le monde du félin. Mais l'homme chat, était toujours convaincu d'être chez lui ou pas très loin, en tout cas sur sa planète. Il fixa de ses yeux rouges la renarde capée. Son assurance démontrait une certaine force, elle ne le craignait pas alors que les deux espèces divergeaient.

Cette confiance ne devait pas être prise à la légère, l'Ayns le savait bien et c'est aussi à cause de sa faiblesse ambiante qu'il n'arrivait pas encore à expliquer, que ce dernier tentait de garder la face. Pourtant, la douleur lancinante et importante du sceau sur son bassin, l'embêtait particulièrement, mais il n'y pensa plus lorsqu'elle se présenta enfin sous le diminutif d'Aki.

Appelez moi Sher.

Ne donnant pas complètement son nom, pour garder pour le moment un certain anonymat. Sherkhan avait apprit à agir ainsi, dans le besoin de tromper et manipuler. Bien qu'elle ne soit pas humaine et que son cœur devait être forcément plus "pur" que celui d'un Homme, il devait faire cela à cause de son passé et son présent de voleur et criminel notoire. Evidemment, il remarqua le loup et la petite renarde blanche qui l'accompagnait. Il fixa les deux du même air qu'il avait fixé la leader du groupe, les plaçant ainsi au même niveau.

Ils ne se présentent pas ? Ne savent t'ils pas parler ? Demanda le félin.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Plouf ! Dans l'eau.   Sam 10 Déc - 16:12




Plouf dans l'eau



feat.Sherkhan




https://www.youtube.com/watch?v=J34P7M0O5WE&index=10&list=PLaTxFi804INY1IMdf9TzsgZN4rvvApCxS
Toujours décidé à rester méfiant sans pour autant l'attaquer, l'homme chat se fit une réflexion visiblement destiné à lui même, parlant du désert d'Aloon et d'un endroit nommé Mandoo. Si Aki n'avait pas été rompue à ce genre de présentation, elle aurait sans doute pus croire qu'il donnait ce nom étrange au désert brûlant de Seika, qui, il fallait le dire, n'était pas très loin d'ici, et que Mandoo n'était qu'une façon bien étrange de prononcer le nom de la nation dans laquelle il se trouvait. Mais malheureusement trop de point concordaient. Le Fluide de cet homme était bridé par un sceau, et il n'avait même pas commencé à vraiment regagner sa puissance. C'était un nouveau venus, et si quelques secondes avant le doute persistait encore sur les gens qu'il avait pus rencontrer, il était à présent clair que personne n'avait encore pus lui expliquer où il avait atterris. Quelques mois encore avant, la Nishiie se serait sentie accablée par cette mission, et effrayée à l'idée de mettre en colère son interlocuteur, mais à présent, elle avait atteint un stade où la stupidité des dieux avaient passé le cap de la lassitude. Encore un nouvel élu. Encore un nouveau condamné. Il se présenta comme Sher, un nom rapide et concis, qui se calquait bien sur la sauvagerie qui émanait de lui.

Mais la question qu'il posa ensuite eut le don de surprendre la guérisseuse. Il fallait dire que, à part cette tigresse, elle n'avait jamais rencontré d'hommes-animaux ici, ni nulle part ailleurs. Les hommes pensaient que les bêtes n'étaient rien, et ne voyaient pas pourquoi celles qui accompagnaient l'amie des animaux devraient plus parler que leur chien ou leur chat de compagnie. Pourtant, Mizu et Mune n'étaient pas ses possessions, ils étaient ses compagnons d'aventure, ses précieux alliés, ses amis. Elle sourit doucement, se sentant toujours autant persuadés qu'elle ne pourrait qu'apprécier ce Sher.

Mizu c'est la renarde, Mune c'est le loup. Ce sont mes amis et ils sont parfaitement capable de parler, mais leurs voix ne sont pas audibles par n'importe qui sans certains … effets secondaires que tu ne voudras sans doute pas subir. Tu es la première personne que je croise qui pense à la possibilité qu'ils puissent parler, les animaux parlent tous dans ton … chez toi ?

Elle s'apprêtait à lui parler de la dure réalité, mais l'idée lui vint qu'elle ne devait pas avoir l'air très … normale, dans sa transformation. Même si très visiblement cet homme devait être habitué à cela, ce n'était pas son cas à elle, elle n'employait que très rarement des moitiés de forme, préférant être soit totalement humaine, soit totalement animale. D'un autre côté elle n'avait pas ses vêtements à portée, et elle ne se sentirait certainement pas très à l'aise sans la couverture de poils qui la protégeait efficacement. Elle s'assit doucement en tailleurs parmi les joncs qui bordaient les étendues d'eau douce.

Il y a des choses que tu doit savoir Sher. Je ne connais pas cet endroit que tu appelle le désert d'Aloon, ni même Mandoo. Tu es sans doute beaucoup plus loin de chez toi que tu ne peux l'imaginer. Si tu accepte de m'écouter jusqu'au bout, j'aurais sans doute beaucoup de choses à t'apprendre sur l'endroit où tu es et sur ce que l'avenir te réserve dès maintenant. Mais avant tout, je me doit de vérifier quelque chose. Es ce que tu as vus un flash blanc récemment ? Juste avant d'arriver ici. Et es ce que, quelque part sur ton corps, tu aurais vus apparaître un tatouage que tu n'avais pas avant ? Il peut être n'importe où, sur ton torse, dans ton dos, sur ta langue … Il est très important que tu le trouves et que tu me dises ce qu'il représente.

Le problème si c'était un élu de Fuyu n'était pas vraiment que Aki avait un soucis avec ceux ci, à vrai dire absolument pas, elle était même amie avec l'un d'entre eux, et l'élue au bébé qu'elle avait croisé dans les grands canyons était une dragonne elle aussi. Mais malheureusement ou heureusement pour lui, ce félin venait d'arriver sur les terres du serpent, et s'il appartenait réellement à la salamandre, il faudrait qu'elle se hâte de lui indiquer le chemin de son royaume, afin qu'il ne se fasse pas tuer par des natifs ou des élus convaincus qu'il était un ennemi ou un espion.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 355
Yens : 81
Date d'inscription : 06/12/2016

Progression
Niveau: 88
Nombre de topic terminé: 26
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Sherkhan ♪ Espiègle ♪

-



MessageSujet: Re: Plouf ! Dans l'eau.   Sam 10 Déc - 17:19



feat.Aki Nishiie
Drôle de rencontre





Contrairement à ce qu'il aurait pensé, encore une fois, il ne se présentèrent pas eux même, mais c'est Aki qui prit la parole pour eux. Ce qui confirmait presque son rang de cheffe ou de leader. Du moins c'est ce que pensa le félidé jusqu'à ce qu'il ait un élément de réponse contraire. D'abord, ayant eut les noms de ces derniers étant présentés comme Mune et Mizu et des amis. Cependant, leurs voix n'étaient apparemment qu'audible sous certaines conditions. Cela ne lui disait rien et il pouvait normalement parler aux animaux ou ceux de son espèce, le langage n'avait aucune barrière sur Mandoo.

La communication était un élément très important. Sherkhan constatait avec amertume que ce n'était visiblement pas forcément le cas sur ce territoire. Animaux et autres espèces ne communiquaient pas forcément ? C'était étrange... De même que ces possibles effets secondaires. Il voyait mal comment en avoir, juste en les écoutant. Mais soit, pour le moment le Ayns ne chercha pas plus loin et fit simplement un geste de la tête, pour acquiescer à sa réponse.

Ce n'est pas grave. Chez moi ? Tout le monde se parle en égaux, que ce soient les Ayns ou les baras ou toutes les autres. Tu es de quelle race ? Tutoya t'il

Tutoyer c'était aussi imposer un atmosphère différent du précédent, permettre à l'autre de baisser un peu sa garde et le tester sur sa manière d'être. Il projeta la torche sur le petit bois qu'il avait précédemment rassemblée pour créer un feu. Désormais qu'il était presque certains de ne pas avoir à faire à des prédateurs. A moins que ceux ci ne soient plus malins que lui ? En tout cas, des ennemis potentiels ne poseraient pas ce genre de question, ni ne débattraient avec lui.

Il était temps pour l'élue de Seika, de s'employer à lui apprendre le fin mot de l'histoire. Peu de personnes étaient prêtes à accepter la vérité. C'est lorsqu'elle parla d'un flash blanc que ses oreilles se redressèrent vers le haut et que le félidé tourna pleinement son faciès légèrement inquiet vers la renarde bipède. Des révélations difficiles à encaisser pour lui, mais il est vrai que cela lui rappelait son aventure d'il y'à quelques minutes à peine. C'était une étrange coincidence de tomber nez-à-nez avec quelqu'un aussi tôt, prêt à tout vous expliquer dans les moindres détails. Sherkhan n'était pas vraiment habitué à l'altruisme, même venant d'autres Ayns. Il arrivait qu'entre récupérateur, le jour des prises appartienne aux plus habiles d'entre eux.

Un flash, oui ça me .. Enfin je crois.

Evasif sur le moment, c'est la suite qui termina de le sortir pour de bon de cette torpeur d’inquiétude. Au mot tatouage, même s'il en possédait déjà un fait par lui même, représentant un tribal guerrier de chat, une sorte de marque des Ayns, il se doutait bien que la douleur vers son bassin, au niveau de l'ilion, n'était pas anodin. Toutefois, la manière de faire d'Aki pour tenter de le savoir avec autant de hâte, ne le laissa pas de marbre. Il y'avait anguille sous roche et il était un peu trop malin pour se faire avoir. C'était peut être de la bonne volonté, de la bonté, surement, mais le léopard ne pouvait pas prendre un tel risque.

Je possède une marque représentant les Ayns. Cet autre tatouage dont tu parles, pourquoi vouloir en connaitre le symbole ? Qu'implique t'il ? Peux tu m'expliquer ou je suis sur Mandoo ? Je saurais me débrouiller pour retrouver mes terres.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Plouf ! Dans l'eau.   Sam 10 Déc - 20:16




Plouf dans l'eau



feat.Sherkhan




Les Ayns ? Les Baras ? Aki n'avait jamais entendus de pareils noms à coucher dehors. Il était fort probable que le monde d'où provenait Sher soit complètement différent de tout les mondes qu'elle avait pus connaître. En même temps, comment cela aurait il pus en être autrement, puisqu'elle avait face à elle un hybride mi-homme, mi-animal ? Il disait que chez eux, tout le monde se parlait en égal. C'était plutôt une bonne nouvelle, signe de tolérance entre les nations et les races. Toutefois, cela présageait cela avant de lui demander de quelle peuple elle était. Pendant quelques seconde elle hésita à le lui dire, avant de décider qu'elle lui répondrait plus tard. Pas besoin de s'étendre sur le terrain de qui elle était, elle. Si elle pouvait rester le plus discrète possible sur son statut d'élue de Seika, et pas l'une des moins connues, cela l'arrangerait. Toutefois, elle ne prévoyait pas de cacher cette information trop longtemps, elle trouvait juste qu'actuellement, au vus de ce qu'elle s'apprêtait à lui annoncer, il fallait y aller petit à petit. Il confirma le flash blanc mais se braqua très rapidement devant ses questions trop insistantes. C'était normal, elle avait été trop pressée, elle était tout simplement inquiète qu'il puisse arriver quelque chose, avec le climat actuel.

Excuse moi, j'ai été trop brusque. Gardes le symbole pour toi si tu le désire. Sache cependant que s'il représente un dragon bleu, il te faudra d'urgence te diriger vers le Nord-Ouest d'ici, tu serais en danger autrement. Et … Pour ce qui est de t'indiquer comment rentrer … Je ne voudrais pas paraître trop brusque Sher, mais tu ne peux pas rentrer chez toi. Tu n'es plus à Mandoo ici. Nous sommes dans un autre monde, un monde appelé Kosaten, et ce flash blanc dont tu te souviens, c'est ce que tous ceux qui sont transportés ici voient avant d'atterrir, sans trop comprendre pourquoi, loin de chez eux. Je comprends que tu puisse être sceptique ou ne pas me croire, mais à ton avis, comment saurais je pour cette lumière, ou pour ce tatouage ?

Si toutefois tu persiste, je t'invite à aller demander à d'autres personnes que tu pourras croiser où tu te trouves, il te répondront que tu es à Minshu, dans la région des grands lacs, dans le monde de Kosaten. Je suis désolé de te le dire comme ça … Tu m'es sympathique, même si à vrai dire, ici il est difficile de se reposer sur les apparences. Je peux comprendre ta méfiance. Tu ne sais pas où tu es ni comment tu es arrivé ici, et brusquement je te tombe dessus avec des réponses à tes questions. Lorsque je suis arrivée personnellement, j'ai mis deux semaines avant de rencontrer quelqu'un qui … avait vécus la même chose que moi, on peut dire que d'un certain côté, dans ta malchance tu as eu une part de chance. Si tu accepte de m'écouter encore un peu, je pourrais t'expliquer pourquoi j'étais si pressée de voir ton tatouage.

Elle marqua un temps de pause pour vérifier qu'il ne s'en allait pas, avant de poursuivre d'une voix calme, bien que teintée de mélancolie.

Ici en Kosaten, il y a trois nations dominantes. Tu es à Minshu, la république du serpent, qui est alliée à Seika, l'empire du phénix. De l'autre côté, ces deux nations sont en guerre avec Fuyu, l'empire du dragon. Si jamais ton tatouage représente, comme je te l'ai dit, un dragon bleu, tu es en territoire ennemi, et tu en porte la preuve sur ton corps. Les natifs, comme on appelle ceux qui sont nés ici, ne sont pas toujours très tolérants avec les ennemis, et les élus, ceux qui viennent d'un autre monde, sont souvent pires encore. Je sais que c'est beaucoup de choses d'un coup et que tu devrais avoir le temps de digérer, mais je t'en prie, si jamais c'est bien cette marque et pas une autre que tu porte sur toi, pars le plus vite que tu peux, c'est ta vie que tu risquerais autrement.

Elle n'avait marqué que très peu de pauses dans ses monologues, sentant une certaine crainte l'envahir. Elle ne voulait pas que les gens souffrent, spécifiquement ceux qui n'avaient rien fait de mal, et elle désespérait de voir un tel racisme entre les trois nations. D'un autre côté, c'était compréhensible. A Fuyu, il y avait beau y avoir Kamatari, ou Amaya et d'autres gens tout à fait fréquentable, il y avait aussi Zayro Jinn, Pain, Rhadamanthys et le monstre sans nom qui ne s'étaient pas gênés pour venir s'attaquer aux civils et aux élus dans leur propre territoire, alors que c'était une idée qui n'avait jamais traversé l'esprit de l'alliance auparavant.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 355
Yens : 81
Date d'inscription : 06/12/2016

Progression
Niveau: 88
Nombre de topic terminé: 26
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Sherkhan ♪ Espiègle ♪

-



MessageSujet: Re: Plouf ! Dans l'eau.   Sam 10 Déc - 23:44



feat.Aki Nishiie
Drôle de rencontre





Surprise ? Elle l'était certainement par ces noms. Mais ce qu'elle remarqua rapidement, c'est la manière dont s'était comporté Sherkhan vis-à-vis de sa personne. Brusqué mais pas désabusé non plus, Aki tentait de réparer les pots qui n'étaient pas encore cassés. Il faudrait y aller plus doucement, plus explicitement et dans la patience. Sans doute ses dernières approches étaient plus habituelles, avec des élus ou des natifs qui avaient su roder le parcours qu'ils traînaient en Kosaten. Mais ce n'était pas le cas du félidé. Oui, elle s'excusa et au même instant les yeux rouges du léopard se posèrent sur la terre qu'il foulait.

Pendant ce temps, la renarde s'exprima une première fois sur le sceau, notamment celui du dragon bleu, qui s'il était supposé l'avoir sur lui, imprimé sans son consentement, le mettrait en grand danger. Il écouta particulièrement, car il était convaincu que ces points seraient très importants dans l'avenir proche. Ce qu'il redoutait d'ailleurs, depuis que son instinct l'avait titillé à propos de ce nouvel air dans ses narines... Rien n'allait plus.

Ca commence à expliquer quelques détails qui n'allaient pas. Un autre monde ? Uuuh..

Il ne sauta ni de joie, ni ne pleura non plus. En verité, le félin géant soupira. C'est à ce moment là qu'il remarqua vraiment la petite taille de la renarde, les Ayns étant généralement grands, cela indiquait bien qu'elle n'en était surement pas une. Mais peu importe, il avait maintenant sa réponse. Kosaten, un autre monde. Au fond de lui, Sherkhan se disait qu'il était probablement victime d'une technologie Vasm, encore une fois, ce ne serait pas la dernière. Il savait de quoi étaient capables ces géants pâles. Ou alors se trompait t'il de bout en bout ?

Encore des noms qu'il n'avait jamais entendu de sa vie. Minshu ? Kosaten. Le félidé masqua un froncement de sourcils. Mais elle semblait honnête en argumentant points par points la manière dont elle voulait accéder à son tatouage. Cependant, et même si elle n'était pas une humaine, l'élu fraîchement arrivé peinait à croire ne la si bonne volonté envers un inconnu. Pourquoi aider quelqu'un ainsi, sans forcément avoir un retour possible et même un éventuel ennemi. Trop de gentillesse était signe de malaise, cela cachait plus qu'elle ne souhaitait le démontrer.

Je vais partir du postulat que je te crois. J'ignore si j'ai cette marque, ni ce qu'elle représente. Tu en possède une également ? Tes amis aussi ? Dit t'il en regardant Mizu et Mune.

Encore une fois, il n'employa pas le terme animaux ou compagnons, mais bien "amis". Il aurait pu dire frère ou sœur, mais Sher comme il s'était fait nommé auprès d'elle, ignorait trop son passé pour s'avancer sur de telles choses. Puis Aki expliqua qu'il se trouvait en Minshu, c'était le nom de ces terres, mais elles semblaient aussi vastes que Aloon, voir même Mandoo tout entière.

Quand à Fuyu, il comprenait que c'était des ennemis, pencha la tête pour acquiescer encore une fois en silence. S'il avait ce dragon, l'Ayns se retrouvait en danger, en plein territoire hostile. S'aurait été illogique, mais venant de Vasm, cela n'avait pas forcément de sens après tout... Ce n'était qu'une expérience de plus. Sa douce liberté rendue, il n'y avait jamais vraiment cru.

J'ai compris que je dois me faire discret en tout cas.

Puis il examina son pelage et sous la large panoplie de poils qui recouvrait cette fameuse marque, qu'il possédait bien, il devina une sorte de symbole vert, discernant une sorte de serpent. Etant donné qu'elle en avait parlée avant comme étant une république alliée de Seika, Sherkhan se retrouvait dans un camp plutôt bien loti. Sans trop en dire, il laissa le pelage recouvrir à nouveau la marque, en ayant prit soin de ne pas la montrer à la renarde et ses deux compères.

Il ne s'agit pas d'un dragon bleu. Maintenant, si ce que que tu m'as dis est vrai, quel est mon but ici, que sont vraiment les élus ?

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Plouf ! Dans l'eau.   Dim 11 Déc - 1:40




Plouf dans l'eau



feat.Sherkhan




Il la croyait. La jeune femme poussa un long soupir de soulagement. C'était sans doute l'étape la plus difficile, ne pas être prise pour une folle ou une manipulatrice en essayant d'expliquer tout simplement la difficile réalité. Enfin, difficile cela dépendait des gens. Certains étaient habitués aux changements de monde comme Takeru ou Haru, tandis que d'autres tombaient des nues et avaient beaucoup plus de difficulté à encaisser le choc. Cette personne ci semblait le prendre de manière plutôt prosaïque et posée, ce qui correspondait au caractère qu'il affichait depuis le départ. Il affirma encore une fois qu'il décidait de la croire. Il fallait dire qu'en l'état actuel des choses, il n'avait pas vraiment d'autres choix. Pour l'instant il ne savait toujours pas s'il possédait lui aussi une marque, c'était donc encore un mystère total. Elle hocha la tête tout en hésitant à lui révéler qu'elle portait le sceau du phénix. Mais elle venait de lui dire que s'il portait celui de Fuyu, il lui faudrait fuir, hors elle était là, il pouvait donc facilement déduire qu'elle ne faisait pas partie des ennemis de la république. A partir de là, la différence entre Seika et Minshu semblait risible, surtout maintenant. Elle préféra donc tout lui avouer.

Oui je possède un sceau aussi. Actuellement il est recouvert par mes poils, mais sous ma forme humaine c'est un phénix. Je fais partie de Seika donc, comme je te l'ai expliqué. En revanche Mune viens d'ici, il n'as jamais été transporté d'un autre, quant à Mizu … C'est étrange ce qu'il s'est passé avec elle. Elle viens du même endroit que moi, mais les dieux ont dû nous considérer comme une seule et même personne, le transfert nous a rassemblé avant de nous désassembler et elle n'as pas de sceau, mais j'en ai subis quelques effets étranges. Bref, cela ne t'intéresse sans doute pas, excuse moi.

Un peu plus tard il vérifia, lui disant qu'il ne possédait pas de dragon. Vérité ou mensonge, de toute façon il était prévenus de ce qu'il devait faire si c'était le cas malgré tout, elle ne pouvait plus rien pour lui s'il avait décidé de lui cacher la vérité. La question qu'il posa témoignait de la façon détachée avec laquelle il abordait la situation.

Ce qu'ils sont vraiment ? Ils sont tous différents. Nous venons de mondes différents, nous avons des pouvoirs différents, voir pas de pouvoirs du tout, nous sommes bons ou méchants … La seule chose qui nous relie, c'est de venir d'ailleurs et de porter quelque part sur notre corps ce sceau maudit, apposé par un des trois faux dieux qui gouvernent ce monde. En plus de cela, cette marque nous empêche de nous battre correctement. Tu l'as peut être sentis mais tu es bien plus faible qu'avant, et il te faudra du temps pour retrouver ta prestance d'antan. J'ai mis deux longues années avant d'atteindre ce que j'était auparavant. Le problème avec cela, c'est que tu arrives dépourvus dans un monde qui veut visiblement ta mort. Je ne sais pas comment c'était chez toi, mais ici entre les natifs et les créatures, sans oublier les autres élus, il y a beaucoup trop de raisons d'y passer si tu n'es pas assez prudent. Je me doute que tu n'es pas le genre de personne à te laisser impressionner facilement par ce genre de discours, mais j'espère que tu sauras être raisonnable et faire attention à toi.

Quant à ton but … Il n'y en a pas. C'est un des mystères que beaucoup d'entre nous essayent de résoudre. Pourquoi nous sommes ici, dans quel but, et pourquoi nous enlever nos pouvoirs si c'est pour nous forcer à nous affronter à travers des guerres ridicules ? Tu trouveras des milliers d'opinions ici, libre à toi de suivre la tienne propre, tant que tu évite de faire du mal aux innocents. C'est la seule chose que j'aimerais te demander en échange des informations que je te donne. S'il te plait. Il y a ici des millions d'hommes, de femmes et d'enfants, d'animaux et de plantes, et tout un tas de choses qui n'ont pas décidé de leur sort, qui n'ont pas décidé du monde dans lequel ils vivaient. Et en contrepartie, il y a trop d'élus qui décident que leur titre leur permet tout, et qu'ils peuvent faire ce qu'ils veulent de ces vies si précieuses. Je t'en prie, essaye de ne pas rejoindre cette voie comme trop d'autres l'ont fait avant toi. Enfin pardonne moi … je sais que tout le monde ne partage pas ma vision du monde, je sais que tu si tu fais réellement partie de ceux qui se croient tout permis, tu ne m'écouteras absolument pas, et que je m'échine dans le vent à rendre cet endroit meilleur. Tant pis. C'est peut être inutile, mais au moins j'aurais essayé.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 355
Yens : 81
Date d'inscription : 06/12/2016

Progression
Niveau: 88
Nombre de topic terminé: 26
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Sherkhan ♪ Espiègle ♪

-



MessageSujet: Re: Plouf ! Dans l'eau.   Dim 11 Déc - 2:19



feat.Aki Nishiie
Drôle de rencontre





Alors que le discours se poursuivait, Sherkhan s'apprêtait à apprendre quelque chose à laquelle il ne s'attendait pas, mais qui lui prouverait encore une fois, que le coeur des Hommes était rempli de tromperie et de mauvaises intentions. Malgré tous ses beaux discours, son air amicale et même ses deux amis, à moins qu'eux aussi ne soit ce qu'elle s'apprêtait à dire, le félidé la regarda en se levant soudainement. Son attitude ne changea pas tant que cela, il la fixait juste avec insistance, l'écoutant parler en expliquant notamment d'ou venait Mune et Mizu.

Il apprenait par ailleurs qu'elle était une élue de Seika, la fameuse nation du Phénix qui serait, selon ses mêmes mots précédents, allié du serpent et donc potentiellement de la nation à laquelle le léopard appartenait. Bien qu'il n'appréciait guère appartenir à quelqu'un, comme privé de sa liberté fraîchement retrouvée, lui qui s'était battu pour sa survie toute sa vie.

Tu es une humaine ? Eux aussi ? Ceux de ce monde également ?

Osant poser la question, pour avoir une sorte de confirmation, il commença à éteindre le feu avec ses pattes, sans jamais quitter du regard Aki. Cette dernière ne changeait quand à elle pas d'attitude pour autant et s’évertua à s'exprimer sur le danger que courait le jeune félin dans ces terres. Il semblait avoir eu de la chance de tomber sur elle, mais c'était une coïncidence un peu trop rondement mené et toute ces informations, non, maintenant il comprenait que celle ci souhaitait l'engager là ou elle le désirait. Il avait faux et ne le savait pas, mais c'était très clair dans son esprit et Sherkhan refuserait d'entrer dans son jeu. En tout cas, pas aussi naïvement. La fuir était certainement inutile vu son approche confiante. Il ne lui restait plus que la patience, la ruse, la tromperie.

Selon elle, encore une fois, il prit ces informations avec des pincettes. Mais les élus étaient tous plutôt différents car, venant de mondes divers et variés. Leurs pouvoirs pouvaient êtres bénéfiques ou terrifiants, destructeurs et constructeurs. C'était une diversité assez banale en somme, qui n’épata pas vraiment l'Ayns sur le coup. Mais si le temps d'attente pour récupérer toute sa force, se comptait en année, alors s'en devenait vraiment désespérant... Si tant est qu'elle dise la vérité sur tout cela.

Y'a t'il une ville non loin d'ici ?

Puis elle commença un long speech sur toute la société qui composait Kosaten, sur le fait de la préserver et de ne pas tomber dans la facilité du mal. Mais elle était venue en mentant délibérément à un nouvel élu qu'elle souhaitait tant protéger. C'était bien un comportement Humain. Si lui l'avait fait par prudence, quelle excuse avait t'elle ? Aucune évidemment. Mais pour l'instant, mieux valait faire profil bas, il ne connaissait pas sa force, mais à parier, il ne mettrait pas tapis en misant sur lui même pour le coup et ce, malgré la différence de taille, de muscles ou de poids.

Si Fuyu est en guerre contre vous tous, cela semble difficile de ne pas faire du mal. Mais j'ai compris ce que tu veux dire Humaine.... Rajouta t'il un peu froidement.

Une Humaine lui donnant une leçon de morale, c'était presque insupportable, mais il devrait bien le supporter quand même, encore un peu. Même s'il n'y avait que mensonge la dedans, tirer un maximum profit de sa présence tant qu'elle était pacifique, ne pourrait que lui être bénéfique.

De quoi aurais-je besoin pour survivre ? Une carte, des vivres, une monnaie ? Je supposes que vu ta bonté, tu pourras m'aider Humaine ?

Mais il sentait ses sentiments de haine et de rancune appuyer sur son coeur, comme un mal profond. Il devait écourter cette entrevue, mais en même temps, s'il partait sans rien savoir de ce monde, c'était sans doute la mort assurée...

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Plouf ! Dans l'eau.   Dim 11 Déc - 12:28




Plouf dans l'eau



feat.Sherkhan




La réaction de Sher à sa phrase était surprenante. Qu'est ce qui n'allait pas dans ce qu'elle avait dit ? Il n'avait peut être pas le sceau du phénix, et pensait voir en elle une ennemie ? Pourtant elle lui avait clairement expliqué que Minshu était l'allié de Seika, et même s'il lui avait mentis et qu'il était de Fuyu, elle pensait avoir été sympathique envers lui pour qu'il évite de se montrer aussi... étrange. C'est sa question qui fit comprendre à Aki ce que l'homme chat lui reprochait. Toute la haine qu'il avait mis dans ce mot. Elle se retourna vers Mizu. Celle ci était exactement pareille. La renarde détestait tout ce qui ressemblait à un humain, elle les considérait avide de pouvoir, de sang et de vengeance, irrespectueux et stupides. La seule chose qui différait avec la Nishiie, c'était tout simplement que c'était elle qui l'avait élevé, elle qui l'avait recueillis, elle qui lui avait donné sa liberté et son amour sans condition. Pour la boule de poil, la Druidesse n'était pas plus humaine qu'elle, et c'était d'autant plus vrai qu'à présent, avec ce transfert étrange en Kosaten, leurs sangs s'étaient mélangée, rendant la guérisseuse plus démone qu'elle ne voudrait se l'avouer.

Oui, je suis humaine, mais qu'est ce que ça change ? Je ne sais pas si tu a remarqué, mais je ne pouvais décemment pas me montrer sous cette forme, je ne suis pas assez habillée pour ça. Non, Mizu et Mune n'en sont pas, mais encore une fois qu'est ce que cela change ? Quant à ceux de ce monde, si tu parle des natifs, ils sont tous humains effectivement, presque tous. Pour ce qui est des élus c'est plus complexe.

Il lui posa une nouvelle question, lui demandant s'il y avait une ville à proximité. Etait il revenus à la raison ? Comprenait il qu'il ne servait à rien de réagir ainsi pour une simple race ? Ce que lui avait fait les humains précédemment valait il autant de haine ? Et même si c'était le cas, qu'est ce qui lui avait prouvé qu'ils étaient tous comme ça ?

Oui, au Nord d'ici il y a Jiyuu, j'y suis pour quelques jours actuellement, je peux te la montrer si tu veux.

Sa réponse à la demande de la soigneuse la fit sourire, d'un sourire qui ne dissimulait aucune joie, mais juste une tristesse et une mélancolie profonde. Encore une fois, elle s'évertuait pour rien à rendre le monde meilleur. Les cendres de sa naïveté sans doute. Elle n'avait aucune chance d'y arriver, et elle le savait. Le regard froid et dur de celui auquel elle parlait en était la preuve. Elle ramena ses genoux contre sa poitrine puis croisa les bras autour, fixant le vide devant elle en hochant la tête.

Tu as raison, il est difficile de faire autrement, parfois. Mais il y as des douleurs que l'on inflige qui n'ont aucune excuse, que ce soit la guerre ou autre chose. Quant à ce dont tu as besoin, bien sûr que je t'aiderais, même si j'apprécierais que tu cesse de m'appeler « Humaine ». Mon appartenance raciale ne me définit pas. Ceci dit tu me fait penser à une élue que j'ai croisé à Fuyu, elle parlait comme toi, quoiqu'avec plus de mépris que de haine. Les humains sont parfois détestables, je l'entends, mais es ce une raison de me définir uniquement comme ça ? Juste parce que je le suis, je ne suis que ça ? Oui, je suis humaine, certes, comme tu t'évertue à me le rappeler, mais je suis avant tout quelqu'un qui souhaite t'aider, j'apprécierais que tu vois aussi ce côté là. Pour la monnaie ce sont les yens ici, en voici quelques uns, ce n'est pas grand chose mais cela peut aider au début. Tu trouveras une carte à Jyiuu, et pour les vivres … ma foi il doit me rester quelque chose à l'auberge que j'occupe là bas.

Elle ne dit rien pendant une longue minute, l'écoutant parler ou l'écoutant se taire, scrutant les joncs que le vent faisait doucement pencher. Être humaine était il une malédiction comme beaucoup semblaient le croire ? Elle n'avait jamais ressentis ni affection ni détestation de cette condition tant elle lui était égale, mais cela commençait à faire beaucoup de gens qu'elle croisait qui les méprisait. Beaucoup trop.

J'aimerais rester quelques minutes de plus ici, si tu me le permet. Si tu es pressé, tu peux partir seul, mais je ne te le conseille pas. Si tu as la patience d'attendre un peu, je t'accompagnerais à la ville et t'aiderais à trouver ce dont tu as besoin.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 355
Yens : 81
Date d'inscription : 06/12/2016

Progression
Niveau: 88
Nombre de topic terminé: 26
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Sherkhan ♪ Espiègle ♪

-



MessageSujet: Re: Plouf ! Dans l'eau.   Dim 11 Déc - 16:03



feat.Aki Nishiie
Drôle de rencontre





Elle confirma rapidement ce qu'il redoutait. C'était bien une Humaine, en revanche selon ses dires, ce n'était pas le cas de Mizu et Mune. Il lui laissait le bénéfice du doute pour l'instant, mais ne croyait pas aux miracles non plus, son cœur d'Humaine devait être corrompu quelque part, on ne pouvait pas être aussi bon et gentil, sans rien attendre en retour, tant cette race s'avérait égoïste, avide et possédant tous les défauts du monde. Il n'y avait pas, contrairement aux Ayns qui naissaient socialement bons, de pureté dans ces derniers. L'adage que se disaient les pauvres d'Aloon, étaient souvent ; Un homme trahis toujours. Ce n'était donc pas si anormal de se jouer d'eux sur plusieurs fronts, comme ils l'avaient fais durant des générations.

Aki se demanda, innocemment bien entendu, en quoi le fait d'être ce qu'elle était changeait quelque chose à ses yeux. Expliquant même, qu'elle ne pouvait pas venir sous sa forme originelle, car elle n'était sois disant pas assez habillée. Bien, c'était un argument, mais qui n'était pas vraiment légitime selon lui. Elle portait une cape et pouvait bien la mettre comme un juste au corps. Quelle tristesse d'apprendre dans la foulée, que presque tous les natifs était des Hommes avec un grand H. Les élus semblaient quand à eux plus diversifiés, cela se prouvait juste par leurs rencontres, mais encore une fois Sherkhan ne se faisait que peu d'espoir la dessus. Il était certains de trouver autant de ces êtres chez les uns, que les autres...

Vous auriez dû être honnête dés le début. C'est votre cœur d'Humaine qui vous fais agir ainsi. Vous n'y pouvez rien, mais pour ma part cela change beaucoup de choses...

Mais avant que la situation dégénère ou s'envenime, ou bien qu'ils se quittent sur de mauvaises appréciations, choses qui commençaient peut-être à être le cas. Elle lui indiqua la ville la plus proche, toujours prit avec des pincettes par le félidé. Jiyuu ? C'était sa prochaine destination, sans sourciller. Le seul problème qu'il y voyait, était qu'Aki y réside également. Mais bon, il savait pertinemment qu'il se dirigeait après tout vers un nids d'humains, un peu comme Vasm ou Gayaki. Ce n'est pas cela qui l'empêcherait d'y aller, mais le léopard comptait bien user de grandes prudences et de fourberie, tout ce qui en soi pouvait lui sauver la vie, au détriment des autres.

Soudainement, après un étrange sourire, elle se comporta étrangement, un peu comme si elle était victime de mélancolie soudaine. Sherkhan restait debout en la fixant comme tout à l'heure. La dureté de son regard posé sur la douceur qu'elle dégageait, pouvait être étrange. Mais elle était à mille lieux de pouvoir vraiment le comprendre.

Je prends l'aide apportée... Mais je suis un Ayns et vous une Humaine. Ajouta t'il en la vouvoyant à nouveau. Les choses sont ainsi. Vous êtes peut être plus sympathiques, plus honnête que d'autres, mais un jour vous trahirez quelqu'un pour survivre. Les humains sont comme ça.

Le félin lui avouait ce qu'il ressentait vis à vis d'eux, sa rancœur était grande, mais il la dictait dans le calme et la politesse. Sans doute parce-qu'il était plus faible qu'Aki et le savait. Ses oreilles bougeait au gré du vent qui balayait parfois la forêt et faisait voler des feuilles aux couleurs différentes, comme dans une grande valse printanière. Il prit les yens, les informations, mais si il désirait les vivres elle devait l'accompagner. Non, c'était un peu trop risqué, mais par contre l'Ayns en profiterait encore un peu. Si ce monde était si dangereux, ce dont il ne doutait pas d'ailleurs, question d'instinct peut-être ? Alors, être accompagné jusqu'à mi-chemin pouvait demeurer rentable.

Proche de la ville, je saurais me débrouiller après. Rajouta t'il un peu froidement.

L'Humaine voulait patienter un peu avant de se lever et poursuivre sa route. C'était un comportement étrange qui le laissait un peu sur ses gardes. Trop prudent ou paranoïaque sans doute. Sherkhan était cependant d'accord pour l'attendre, cela ne l'empêchant pas de l'observer encore un peu. Mais il se tourna aussi vers Mizu et Mune, s'ils pouvaient s'exprimer il aurait été intéressant d'avoir leurs avis.

Pourquoi avez-vous suivis une humaine ? Je suis sur que des Hommes vous ont un jour fait du mal.

Elle avait prévenu des possibles effets indésirables s'il pouvait les entendre, mais le léopard des neiges n'en était pas vraiment effrayé, il préférait avoir des réponses. Par ailleurs, sa question n'était pas camouflé et il avait choisir la franchise directe pour poser cette dernière.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Plouf ! Dans l'eau.   Lun 12 Déc - 21:57




Plouf dans l'eau



feat.Sherkhan




Il lui reprochait de ne pas lui avoir dit dés le début qu'elle était humaine. Cela pouvait se valoir comme argument, mais visiblement, si c'était ce qu'elle avait fait, il ne lui aurait jamais accordé assez de confiance pour avoir cette conversation jusqu'ici. Elle ne put s'empêcher de lever un sourcil dubitatif devant cette attaque. Sa nature d'humaine lui imposait de cacher qu'elle en était une ? Voilà qui était parfaitement ridicule. Ce personnage qui pourtant jusqu'ici semblait assez sensé était visiblement complètement aveuglé par sa rancoeur envers cette race.

Pourquoi te l'aurais je dit ? Pour moi cela n'as aucune importance. Si j'avais sus que c'était un tel problème pour toi je l'aurais sans doute fait, mais tu m'excuseras de ne pas avoir deviné à quel point c'était important pour toi.

Il continuait à imaginer des choses sur elle. Si elle avait eu son arrogance d'antan, la rouquine se serait empressée de le remettre dans le droit chemin à la manière forte. En lieu et place de cela, elle se contenta de le regarder droit dans les yeux, essayant de trouver dans le sang qui ornait ses pupilles, une once de compréhension, ou tout du moins l'air de quelqu'un qui était prêt à remettre en cause ses convictions si on lui donnait des preuves suffisantes. Ce n'était pas le cas, et elle savait son combat perdus d'avance, pourtant elle lui répondit avec une certaine sécheresse dans la voix.

Humaine ou Ayns, comme tu dit, je dénie à quiconque le droit de décider à ma place qui je suis ou qui je serais. Je ne sais foutrement pas si je trahirais quelqu'un, mais si cela arrive un jour, je le ferais, non pas parce que je suis une humaine, mais parce que je suis moi, et que telle aura été ma décision.

Proche de la ville, c'était donc l'endroit jusqu'où elle l'escorterait. Elle haussa les épaules. C'était réellement dommage, si ce mépris n'avait pas existé, elle était persuadée qu'ils auraient pus devenirs de cordiaux compagnons d'aventures. Fallait il donc que le monde pervertisse tout ceux qui l'habitaient ? Elle le regarda d'un œil presqu'amusé s'adresser à ses deux amis. Allaient ils décider de lui répondre ? Ce choix ne tenait qu'à eux et elle ne tenait aucunement à les forcer ou à les retenir de le faire. Mune garda d'ailleurs résolument le silence, même s'il était le plus sociable des deux. Ce fut Mizu qui s'approcha jusqu'à presque le toucher. Elle n'éprouvait aucun dégoût envers lui, après tout il n'était pas humain. Au prix d'un considérable effort, elle parvint à se cantonner à un murmure. Un murmure sombre qui était bien loin d'une voix normale. Comme toujours, celui ci était composé de milliers de voix qui s'unissaient en une seule, et semblait pénétrer votre âme au plus profond de vous. Aki en trembla alors qu'elle remontait légèrement les épaules. Non décidément, elle ne s'y ferait jamais. Quant à Sherkhan, il était fort probable qu'il en retire un sacré mal de tête.

Je déteste les humains tout autant que toi, homme chat. Cependant tu manque de discernement. Si les humains sont en grande majorités fourbes et méprisables, Aki est aux humains ce que le soleil est aux astres. Elle n'est ni la plus grande, ni la plus forte, mais elle est la seule capable de nous éclairer et de faire le jour dans nos vies. Si tu n'es pas capable de réaliser cela, homme chat, tu n'iras pas bien loin.

Sur ce, elle se tut de nouveau, laissant derrière elle le frisson apaisant du silence. Se le tenant pour dit, la Druidesse se releva lentement et adressa un sourire à son amie.

Je ne peux pas parler à la place de Mune, je ne sais moi même pas toujours pourquoi ils restent avec moi. Mais s'ils n'hésiteraient pas à sacrifier leur vie pour moi, l'inverse est également vrai. Quant à toi … j'espère qu'un jour tu comprendras que ce n'est pas la race humaine le problème, mais bien leur nature. Et en te laissant ensevelir par ta haine et ton mépris, tu ne fais qu'y obéir. Tu as beau avoir des poils et des oreilles, ton cœur possède la noirceur de celui des humains, et tu ne t'en débarrasseras que lorsque tu abjureras cette idiotie.

Elle s'étira longuement, prenant plaisir à sentir ce corps animal plus souple que l'habituel avant de lui faire un signe de tête qui désignait qu'elle partait en route, et qu'il pouvait bien la suivre s'il en avait envie.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 355
Yens : 81
Date d'inscription : 06/12/2016

Progression
Niveau: 88
Nombre de topic terminé: 26
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Sherkhan ♪ Espiègle ♪

-



MessageSujet: Re: Plouf ! Dans l'eau.   Mar 13 Déc - 4:23



feat.Aki Nishiie
Drôle de rencontre





En entendant les premiers mots d'Aki, Sherkhan détourna légèrement le regard. C'était évident qu'elle dise cela, aussi évident qu'elle ne puisse accepter sa nature profonde. Elle ne s'était pas présentée en humaine,  c'était un fait, aussi vrai que lui était aveuglé par sa rancœur qui le rongeait. Mais la remise en question n'était pas encore là pour lui. Par moment, toutefois, il levait légèrement sa truffe dans sa direction. C'était donc ça cette forte odeur qu'elle avait dégagée plus tôt.

Cela confirmait bien qu'elle côtoyait de très nombreux humains, tous aux traits différents certainement, mais il s'en voulait d'avoir tant perdu de son instinct. Avant ce voyage en enfer, il aurait sans doute pu le détecter plus aisément, ce n'était plus comme ça que ça marchait maintenant et l'Ayns devrait s'y faire. Il croisa alors à nouveau son regard profond tandis qu'elle lui parlait, comme si Aki souhaitait atteindre en lui quelque chose. C'était une tentative qui ne plaisait guère au félidé, mais il ne le montra pas encore.

Au lieu de cela, il l'écouta parler du fait qu'il n'y avait pour elle, aucune raison que ce soit sa condition d'Humaine qui devrait être jugé en temps voulut, mais sa condition d'être à part entière. Affirmant que ses choix était en outre, libéré de tout l'attachement profond à la nature qui faisait d'elle, pour lui, l'être qu'elle dépeignait.

Peut-être que c'est une décision que vous ne prendriez pas ou que vous n'auriez pas pris si vous n’étiez pas ce que vous êtes. Mais peu importe, j'ai assez côtoyer les votre pour savoir. Ce n'est pas un caprice, il faut accepter ce qu'on est.

Il est vrai, que dit comme ça, c'était peu probable de voir Sherkhan boire un verre à l'amiable avec la rouquine. Mais personne ne savait de quoi l'avenir était fait après tout, et Kosaten semblait être un endroit rempli de surprise, d'intention, de changement. Obligé de se mêler à ceux qu'il exécrais, formerait peut-être chez l'Ayns d'autre avis. Mais pour l'heure, le léopard vit Mizu se rapprocher de lui pour lui parler. Il était content de la voir lui répondre, peu importait les effets que cela lui procurerait.

Mais en effet, lorsque la voix de la renarde blanche traversa ses oreilles, il se senti obligé de se malaxer les tempes et poser fermement sa pattes sur le sommet de son crâne velu. Se massant un peu ce dernier pour faire passer les étranges vibrations et frissons qui le parcourait. La voix de cette petite chose était transcendante et jamais le félidé n'avait entendu pareilles ondes pour former un discours. C'était étrange, mais il écouta avec attention.

Pour Mizu, Aki était plus qu'une humaine, elle était une sauveuse et même plus selon ses mots. Dépeinte comme une véritable prophétesse, bien qu'il n'aime pas se faire appeler "homme chat", il ne pouvait remettre en doute le cœur d'un animal.

Je t'entends et ta foi est inébranlable sœur. J'espère que tu as raison, je l'espère pour toi.

Il ne remit pas en doute le discours de la compagnonne d'Aki, et au contraire, tout en l'appelant même, sœur, Sherkhan espérait qu'elle ne se trompe pas. Mais pour lui, un jour, cette dernière finirait pas les trahir ou se servir d'eux. L'Ayns avait cessé de compter les trahisons des Hommes contre les autres espèces, mais le pire était peut être les animaux, que certains humains étaient parfois capables d'appeler amis, avant de les abandonner ou bien les faire se battre et se sacrifier pour eux. Avoir une place de frère ou de sœur dans le cœur, c'était totalement différent. Si elle était cette sauveuse, pourquoi n'était t'elle pas accompagné d'une armée de semblable, elle paraissait bien seule. Puis la leader reprit la parole, alors que et c'était bien dommage, le loup blanc était resté silencieux.

Celle qui plus tôt s'était transformé en renarde rousse, parla sans vraiment décider pour son autre ami blanc. Elle prétendait ignorer pourquoi ils la suivaient, mais le léopard lui, avait la réponse.

C'est parce-qu'ils vous portent un amour profond et pur. J'admet n'avoir jamais vu cela avant. Si vous êtes vraiment cette perle rare, vous arrivez trop tard pour moi, mais je ne m'en plaint pas. Si mon cœur à été corrompus, j'en connais la cause, j'ai vécu avec cette cause toute ma vie et encore ici elle me suit.. Fit t'il sèchement

Mais alors qu'elle était prête à partir pour de bon, il voulait avant toute chose voir qui se cachait sous cette apparence. Il ne jugerait certainement pas son physique, ça n'avait vraiment aucune sorte d'importance pour lui, le félin désirait simplement voir un visage.

Avant cela, j'aimerais voir votre visage d'humaine. Si je me trompe vraiment sur vous et ce monde, alors je reviendrais vous voir. Je fais cela car je la crois. Dit t'il en regardant Mizu.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Plouf ! Dans l'eau.   Mar 13 Déc - 16:37




Plouf dans l'eau



feat.Sherkhan




Cette discussion semblait de plus en plus stérile. Elle était humaine et c’était sans doute la pire tare qu’elle aurait pus avoir aux yeux du chat. Un soupir ponctua la fin de sa réponse alors qu’elle comprenait qu’il la haïrait sans doute toute sa vie d’être simplement née ainsi. Cela n’avait pas vraiment d’importance. Elle se souvenait avec précision de son visage, et à présent que les choses avaient changés dans son coeur, elle n’hésiterait pas à le lui faire payer si sa haine des bipèdes à la peau rose venait à se concrétiser un peu trop brutalement et sans raison apparente. Même si elle le trouvait sympathique, il n’y avait pas de raison qu’elle l’épargne plus qu’un autre. Ce qu’elle pouvait faire actuellement, c’était seulement essayer de lui montrer la meilleure vision des Hommes possibles en espérant que Kosaten saurait changer sa façon de penser comme il l’avait déjà fait pour de nombreuses personnes. Un exemple récent était Jason par exemple, l’épéiste que Aki avait soigné il y avait quelques temps. A son arrivée il était un homme froid et dépourvus de sentiments, en tout cas de sentiments visibles, et à présent il semblait se lier avec certaines personnes, s’inquiéter de la survie de ceux qu’il connaissait à peine … C’était devenus une personne bien plus semblable aux idéologies que se faisait la rouquine qu’auparavant, et elle ne pouvait que s’en réjouir.

Lorsque Mizu parla, Sher ne put que se rendre à l’évidence sur la véracité des propos de la Druidesse quant aux potentiels effets secondaire. Il fallait dire que la guérisseuse elle même ne supportait que très mal la voix de ses amis et n’avait le loisir de l’entendre qu’à de très rares occasions. Lorsqu’elle le pouvait, elle rentrait en transe avant tout, afin de ne pas écoper de maux de crâne trop puissants. La première fois qu’elle avait parlé, la renarde avait à peine quelques mois, et n’étant pas consciente de la puissance de son pouvoir, n’avait absolument pas essayé de se retenir. La soigneuse était alors restée évanouie pendant deux jours. Avec le temps, la gardienne des arbres avait appris l’art du murmure tandis que l’amie des animaux s’habituait à cette sonorité particulière. Mais ce ne serait sans doute jamais suffisant pour que les deux entretiennent une conversation tout à fait normale.

Étrangement, alors qu’elle se serait attendus au contraire, le Minshujin ne sembla pas remettre en question les paroles de la boule de poil, l’appelant même soeur, un surnom auquel elle répondit par un simple hochement de tête. Elle savait avoir raison. Il y avait des liens qui ne pouvaient être trahis. Celui que Mune entretenait avec la Seikajin était tout simplement imbrisable, à moins d’y laisser sa vie. Quant à celui qui unissaient les deux femelles … Leurs yeux se croisèrent. Vérité infinie. Il n’y avait pas besoin de mot pour se dire à quel point il était absurde et risible d’envisager une quelconque défaillance aux serments invisibles qui couraient entre elles. Quant à la réponse du Ayn … elle tira un grand sourire à la femme aux yeux d’émeraude.

L’amour outrepasse toutes les barrières. Mizu et moi nous connaissons depuis de longues années, et ne sommes sans doute rien l’une sans l’autre. La trahir reviendrait à me trahir moi même. Quant à Mune, au delà de l’affection que je lui porte, la magie qui nous unit ne peut être rompue. Je ne pense pas être si unique pour ça, et je ne le serais sans doute pas pour toi, mais je suis unique pour eux, cela me suffit amplement. Quoi qu’il en soit … Sher, permet moi de te présenter mes plus plates excuses si la race à laquelle j’appartiens par un coup du sort t’as causé autant de torts. Elles sont aussi inutiles que des mains à capturer de la fumée, mais en dehors de mon aide, c’est ce que je peux t’offrir de plus sincère.

Elle hésita quelques secondes avant de répondre à sa demande. Gardant son corps d’origine, elle incita peu à peu ses oreilles à disparaître, son museau à raccourcir jusqu’à devenir bouche et nez, ses poils à s’allonger sur le sommet de son crâne pour redevenir les boucles folles encadrant ce visage candide qu’elle avait toujours eu. Ainsi, l’espace de quelques secondes, Aki Nishiie contempla Sherkhan, quelques secondes pour s’appréhender, se retenir. “Si je me trompe vraiment …” ces mots étaient l’espoir de rédemption qu’il lui restait, et aujourd’hui, peut être un peu, peut être à 0.1% seulement, elle représentait un fragment de cet espoir. Une fois que l’homme léopard eut accepté la démonstration de la changeforme, celle ci redevint moitié renarde pour reprendre sa route, avec plus de patience cette fois.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 355
Yens : 81
Date d'inscription : 06/12/2016

Progression
Niveau: 88
Nombre de topic terminé: 26
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Sherkhan ♪ Espiègle ♪

-



MessageSujet: Re: Plouf ! Dans l'eau.   Mer 14 Déc - 16:27



feat.Aki Nishiie
Drôle de rencontre





Est-ce que l'espoir pouvait renaitre chez l'homme léopard ? Difficile de l'affirmer pour le moment, car tout était trop nouveau dans ce monde. Aki était peut-être une perle rare, mais il restait convaincu que ses frères et soeurs humains, n'étaient pas aussi bon que l'ont ne le croit. D'ailleurs il y'avait des conflits et Sherkhan mettait sa main à couper qu'il s'agissaient d'humains. Déjà sur son monde, Gayaki et Fîm se faisaient la guerre et je vous le donne en mille, il s'agissait d'Hommes. Quand aux Shogats, ils ressemblaient aussi beaucoup aux Hommes et n'étaient pas mieux. Faisant des experiences au détriment de la vie, sans aucun respect, répétés pendant des années. Comment pouviez vous apprécier une telle race lorsque cette dernière ne vous avais montrés que la pire face ?

Mizu représentait en ce moment même, l'espoir de la renarde rousse, et il en était de même pour elle, lorsque le discours de l'Ayns arriva à ses oreilles. Bien sur, avant d'entendre Sher, à son tour la druidesse fit un speech, qui continua d'aller dans le même sens, sans se trahir une seule fois. Elle était douée pour ça ou alors, la guerrière qui se trouvait face à lui, croyait vraiment en ses mots. Le doute était permis mais, la fragilité de leur rencontre demeurait et demeurerait bien après les plates excuses qu'elle fit.

Sherkhan observa Mizu encore une fois et puis Mune qui avait été le plus silencieux des trois. C'était dommage de ne pas l'entendre, il aurait certainement pu aller dans le sens de ses compagnons et aider encore un peu plus le félidé à croire en ces propos, déversés. Puis elle accepta de se montrer sous son vrai visage. Une humaine, rousse et aux cheveux bouclés, des yeux verts émeraudes, un faciès reconnaissable. Ne restant d'ailleurs pas trop longtemps dans cette forme et revenant à celle de l'animal.

Merci. Mon nom complet est Sherkhan. Au fait, vous avez parlés de magie ? Il y'a de la magie dans ce monde ? Aucune technologie ? Il faut bien que je me renseigne un peu. Selon vos dires, je n'ai que des noms, mais c'est vrai que je ne connais rien de cet endroit. Là d'ou je viens, la magie n'existe pas vraiment.

Ils allaient se mettre en route, et pourraient encore discuter le temps d'arriver comme prévu, à mi-chemin. Le félin offrait sa patience et sa sociabilité à Aki, en grande partie grâce à Mizu et son discours de vérité et d'amour. Pour sa sincérité et par sa pureté, il devait bien cela à une sœur. Mais il est vrai, qu'à part Minshu, Fuyu et Seika, Sherkhan ne connaissait pas Kosaten. Il ignorait ce qu'on y utilisait et savait juste que les élus étaient apparemment la clé de voûte de tout cela.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Plouf ! Dans l'eau.   Jeu 15 Déc - 10:41




Plouf dans l'eau



feat.Sherkhan




Malgré l’air agressif de l’homme chat, le jeu semblait légèrement se calmer à présent. Il avait l’air moins agressif. Etait ce grâce au discours dont l’avait pourvus la renarde ? En effet, si cet irrespect latent ne s’adressait qu’aux humains et qu’il respectait toute autre race comme ses égales, il avait beau maîtriser Aki, il ne mépriserait pas de la même manière le discours de la démone, qui elle, adorait la Druidesse. Tout cela devait aller à l’encontre de ses principes, mais ce n’était pas bien étonnant. Kosaten allait à l’encontre des principes de tout le monde, et rare (voirs inexistants) étaient ceux qui n’avaient jamais changés depuis leur transfert en ce monde. Parfois en bien, et parfois en mal, il était difficile de déterminer quelles seraient les influences que de telles contrées pouvaient avoir sur une personne. Pour la Nishiie, on pouvait dire que cela dépendait tout simplement du point de vue et de la façon dont on pouvait envisager la perte de sa naïveté. Ils se mirent lentement en route, bien plus lentement que ce que la guérisseuse était partis, puisqu’elle était alors sous sa forme animale, courant en compagnie de ses deux amis. A présent, elle ne pouvait que marcher et contempler le paysage, retrouvant l’emprise à l’air bien plus grande qu’offrait un corps d’humain. Une question vint à être posée, portant sur la magie. En effet, il existait des gens, comme Kamatari par exemple, qui n’avait pas eu connaissance de telles choses avant d’arriver ici. Cependant, il était étonnant qu’un hybride vienne d’un monde sans magie. Elle avait toujours été persuadée que ceux ci étaient peuplés uniquement d’humains.

Le mien est Aki Nishiie. Effectivement, il y a beaucoup de magie dans ce monde, et de nombreux élus en possède, voir même quelques natifs, même s’ils sont plus rares. Même certains animaux en ont, Mune en fait partie. Il y a tout type de magie, à tel point qu’il serait difficile de tout t’expliquer. Je connais des gens qui pratiquent la magie de soin, comme moi, la magie de feu, comme ma fille, ou même des magies de création et de destruction, comme mon fiancé. Il faut toujours rester méfiant, même les personnes à l’air les plus frêles peuvent cacher un pouvoir immense. Quant à la technologie, je dois t’avouer qu’elle est plutôt rare. J’ai connus quelques élus qui venaient d’un monde où la technologie était plutôt avancée, mais ici, il n’y a rien de tout cela. Ces … choses qui vous rendaient la vie plus facile ailleurs n’existent pas en Kosaten, il faudra malheureusement apprendre à vivre sans.

Apprendre à vivre sans. C’était ce que tout un chacun faisait. Sans sa famille, sans ses connaissances, sans sa magie, sans sa technologie. Toujours sans quelque chose. Personne n’arrivait ici entier. Personne ne repartait. Il fallait trouver un moyen de redevenir entier avec ce qui existait ici. De se construire quelque chose. Une famille, des amis, des pouvoirs. Cela faisait quelques mois que la jeune femme se sentait de nouveau entière, et elle n’avait compris l’étendue de son désarroi que lorsque celui ci avait disparus. Vivre enfin de nouveau quelque part, avec des gens à aimer, à chérir et à protéger. Retrouver une parfaite maîtrise des pouvoirs qui avaient presque toujours fait partie d’elle. La marche dura de longues heures, à ce rythme. La rouquine essayait de se calquer sur la marche de Sherkhan, même si celle ci était bien plus lente que celle qu’elle aurait souhaité avoir.

Nous ne sommes plus très loin de la ville. J’ai crus comprendre que tu souhaitait t’y rendre seul. C’est donc ici que nous nous séparons.

Elle tendit sa main ouverte vers le Minshujin, espérant que celui ci la serrerait, mais sans se faire trop d’espoir pour cela.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 355
Yens : 81
Date d'inscription : 06/12/2016

Progression
Niveau: 88
Nombre de topic terminé: 26
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Sherkhan ♪ Espiègle ♪

-



MessageSujet: Re: Plouf ! Dans l'eau.   Jeu 15 Déc - 21:44



feat.Aki Nishiie
Drôle de rencontre





Le duo ou plutôt quatuor si nous comptions Mizu et Mune, se mirent en marche. En chemin, calmement et avec une certaine sérénité, Aki lui expliqua qu'il y'avait effectivement de la magie en Kosaten, plusieurs sortes de ces dernières. Offensives ou défensives, faisant le bien et le mal, pour Sherkhan c'était frustrant, il ne connaissait pas vraiment cela sur son monde. Peut être que sur Mandoo, certains en utilisait, mais le félidé n'avait connu que la technologie. En tout cas, l'Ayns trouvait aussi dangereux de voir de tels pouvoirs dans les mains des Hommes... Bien qu'en contrepartie, ceux là n'avaient pas trop de technologies. Pourtant, ça ne le changerait pas d'Aloon par exemple, qui était un désert de bidonvilles ou de villages assez pauvres, aux ressources peu nombreuses, au climat rude et ou la survie reposait sur la récupération.

Il resta bien silencieux et ne réagit même pas lorsque la renarde transformée lui parla de famille. Si les élus venaient de mondes différents, cela voulait t'il dire qu'ils pouvaient venir en famille ? Aurait t'il pu venir avec d'autres de ses semblables ? Elle ne l'expliqua pas clairement et vu ses précédentes informations dévoilées sur Kosaten, il était plus probable que celle ci ait simplement refait sa vie ici. A vrai dire, Sherkhan n'était pas du genre à regretter ce qui lui arrivait... Il espérait en voyant cette femme, que les Humains soient juste moins pires ici qu'ils ne l'étaient chez lui. Mais s’accommoderait du reste, que ce soit en question de sociabilité et de survie.

Finalement, le quatuor arriva non loin de la ville, comme le deal passé était qu'elle l'accompagne à mi-chemin, c'est dans cette optique qu'Aki lui révéla qu'ils se séparaient pour de bon. Fixant son homologue et puis successivement Mune, pour finir sur Mizu puis le léopard prit la parole tout en voyant la Nishiie tendra sa main dans sa direction, comme une semblable, comme une amie.

Bien, je ferais bon usage de tout ce dont nous avons parlés et ce que vous m'avez donné .

Il avait cependant et malgré toute l'aide apportée, même la sincérité, la gentillesse et la franchisse donnée par son interlocutrice, bien du mal à lui serrer la main. Cependant, il n'était pas sans cœur non plus. C'est donc pourquoi, en la fixant, tout en reculant pour s'en aller, il ajouta ;

Si je me suis trompé, seulement. Je ne serre la main, qu'avec ceux que je considère comme mes amis.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Plouf ! Dans l'eau.   

Revenir en haut Aller en bas
Plouf ! Dans l'eau.
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un plouf dans la pataugeoire
» Plif plaf plouf dans l'eau [Kora Finn]
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Grands lacs-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.