Partagez | .
Une lueur dans la nuit
Invité Invité

-



MessageSujet: Une lueur dans la nuit   Dim 11 Déc - 22:13



Une lueur dans la nuit
feat. Natsume Naegi ♥



Reizei Mako
Assommée, dans une grotte souterraine



Chute orageuse

Tout s'engageait comme étant une bonne journée... Le soleil, à son paroxysme, à son apogée, faisant baigner les longues étendues vertes de la plaine dans un bain ce chaleur et de lumière, rendant la moindre brise agréable, alors que pourtant, le pays de l'est était plus connu pour son humidité et sa tempérance que pour un climat ayant des similitudes avec celui qui avait été vécu il y a quelques semaines, dans la capitale et les terres assez arides de Seika...

Cela faisait bien deux semaines que l'androgyne et l'hypoglycémiques s'étaient séparées de la chef de char et de la drôle de semi-renarde, nommée Alycea. La jeune femme n'était certes pas forcément la mieux placée pour comprendre comment agissait la Reizei, généralement assez taciturne, ou bien la Nishizumi, qui malgré sa timidité et son envie d'être passive, était bien celle qui avait les capacités de prendre le plus les choses en mains, et qui avait ce don de rassembler et d'unir les gens sous une bannière, celle de l'amitié... Après tout, lors du tournois de Panzerfahren, tous ses adversaires étaient venus en aide lorsque Oarai en eu besoin... Plus qu'un chemin de tank, ce fut bel et bien une aventure humaine.

Et la Reizei en fut l'une des pointes...

Aujourd'hui, la jeune fille, souhaitant profiter d'un livre que lui avait rapporté Natsume de la capitale, où il avait été pour se faire connaître pour partir à la guerre, ou plutôt pour protéger la jeune fille et cette paisible plaine, s'était exilée un peu, se posant à un endroit qui avait un sens mystique pour elle... La colline où elle était revenue à la vie. Certes, depuis qu'elle avait retrouvée la mémoire, qu'elle se souvenait maintenant pleinement de pourquoi elle été passé, l'espace d'un temps, dans un autre monde, dans celui des morts, cet endroit avait prit une certaine dimension tragique... Mais c'était surtout le fait d'avoir eu une nouvelle chance, d'avoir eu ce don, cette possibilité que de vivre de nouveau, et de voir... De le rencontrer, celui qui avait réussi à faire battre son cœur encore plus fort qu'une balle de fusil...

Mais actuellement, la jeune fille avait besoin de réfléchir, de se poser, un instant, plus ou moins long... Une journée, une après midi, une heure seulement peut-être, juste le temps de s'éclaircir les idées, mais dans tous les cas, la jeune fille en avait besoin, pour assimiler et prendre sur elle les derniers événements...

Déjà, cette personne... Qu'elle adorait, qu'elle aimait plus que tout... S'en allait chercher querelle... Mais dans le seul but de la protéger... Est-ce que la guerre, qui faisait trembler ce monde depuis plus longtemps que les jeunes filles, avait une véritable raison ? Autre que la folie des hommes et des dieux ? Non, il n'y avait pas de raison de combattre... Et tant bien même l'androgyne le faisait pour protéger ces personnes qui étaient chères à ses yeux... Elle ne pouvait s'empêcher de... De se sentir coupable... Qu'à cause d'elle, qu'à cause du fait que la jeune fille était naturellement vulnérable, il devait le faire...

Un long soupir se prit d'elle, alors qu'elle vérifiait qu'au niveau de sa hanche il y avait toujours son arme... La jeune fille, pour éviter de toujours être en danger, avait décidé de modifier un peu la lourde MG34, en devisant une longue partie du canon, le bipied, la crosse ainsi que beaucoup de parties pour la stabilité, rendant le résultat comme une sorte de pistolet hybride, à la fois lourd et instable, mais qui pouvait être transporter avec plus de facilité, offrant à la jeune fille un moyen de se défendre, même si elle n'était pas vraiment prête à l'utiliser contre des personnes...

Et puis... Il y avait cette nouvelle, que l'androgyne avait transmis... Yukari et Hana... Elles étaient en vie, elles étaient ensembles... Et elles avaient étés à Kansei, juste à coté... Mais, par malheurs, elles n'avaient pas suivit Natsume jusqu'ici... La jeune file s'en morfondait terriblement, ne pouvant s'empêcher de penser que quelque chose de grave les empêchaient... Mais déjà, elles étaient en vie, ce qui laissait présager du bon, qu'elles seraient bientôt toutes réunies...

Toutefois, pour se changer les idées, pour essayer de penser à autre chose, la Reizei s'enfouit dans l'étude d'un livre, sur les différentes castes sociales que composaient le monde de Kosaten, et surtout sur les dirigeants et autres figures emblématiques à connaître... Par ailleurs, la jeune fille fut tout de même amusée de reconnaître la druidesse qu'elle avait rencontrée, mais elle fut tout de même surprise de retrouver des pages consacrées à Natsu Dragnir et Sakura Haruno, des personnes certes rencontrées, qui étaient mémorables, mais de là à faire partie des personnes les plus importantes de ce monde... Enfin, ce sourire était vite tombé, lorsqu'elle tomba sur la page consacrée à son meurtrier, l'ennemi public numéro 1 de ce monde...

Mais alors qu'elle se concentrait, elle se fit surprendre par quelques gouttes, qui très rapidement devinrent un véritable torrent, accompagné d'éclairs ! Une tempête venait de subitement s'installer sur la plaine, et en restant dehors, la jeune fille était sûre de tomber malade ! Il fallait qu'elle se mettre à l'abri, au plus vite ! Et c'est ce qu'elle fit, ou du moins, ce qu'elle tenta... Car le sol de terre, humide et en pente... Etait devenu boue, et la jeune fille, pressée, ne put malheureusement pas se retenir de glisser dessus, heurtant assez violement le sol, pour finir par rouler sur le long de la colline, avant de percuter un rocher, qui cachait un creux... Un accès à une caverne, qui propulsa la jeune fille sous terre et dans l'inconscience, tombant dans le coma suite à ces nombreux chocs...

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit   Lun 12 Déc - 16:01








Une lueur dans la nuit

feat Mako Reizei ♥

La Plaine Verdoyante a un temps très variable dû en partie au climat tropical de Minshu. C'est pourquoi de temps en temps, il se met à y pleuvoir. Le problème est que la pluie sur la Plaine est très handicapante pour ceux qui s'y baladent. D'une part, elle est très violente, elle fait perdre tout repère, brouillant la vue.

On se retrouve perdu sur un bout d'herbe entouré de gouttes si denses que l'on se croirait en plein brouillard. D'autre part, elle rend l'herbe très glissante et assez dangereuse au cas ou un fossé imprévu pointerait le bout de son nez...

Cette journée s'annonçait pourtant ensoleillée et c'était pourquoi Mako avait décidé d'aller lire au cercle de pierre, endroit de sa résurrection. C'était devenu une habitude et cela n'inquiétait pas Natsume plus que ça car la jeune fille emportait son arme avec elle.

Ce jour-là, le garçon à l'écharpe avait trouvé un blessé sur la Plaine, un vieil homme dont la jambe était cassée. Après l'avoir emmené chez lui pour le soigner, quelques gouttes commencèrent à tomber.

Le garçon à l'écharpe et la miniature imaginaient voir rentrer la Reizei dans les minutes à venir. Cependant, au bout de 20 minutes d'attente, elle n'avait toujours pas pointé le bout de son nez.

Le vieillard était alors endormi et Harall et Natsume commençaient à sérieusement s'inquiéter. Le cercle de pierre n'était pourtant pas si loin... Surtout à pas rapide...

Elle met du temps, tu trouve pas ?

Oui... On attend encore 10 minutes et je vais la chercher...

Dix minutes rythmées par le plic ploc des gouttes d'eau sur le toit fragile de la maisonnette, sur les vitres. Des plic ploc qui s'amplifiaient avec le temps, c'était une vraie tempête à l'extérieur et elle s'accentuait... Natsume s'était fixé un délai mais il était beaucoup trop long. Au bout de trois minutes, il enfila son ancien pull et son ancien anorak avant d'ouvrir la porte.

Il nous reste combien de bougies ?

Largement assez pour tenir ici. J'ai rien de chaud, je peux pas venir. Fais attention à toi.

Le garçon à l'écharpe s'engagea alors dans ce trou noir trouble et isolant qu'était une tempête sur la Plaine Verdoyante, capuche sur la tête, anorak fermé et mains dans les poches, il avait cette impression de foncer directement en direction de la mort. Pour tout l'amour qu'il avait pour cette zone qu'il devait protéger, il haïssait ce genre de temps.

La route allait être incertaine et difficile jusqu'au cercle de pierre. De plus, si Mako était en route pour la maison, il y avait un risque qu'il manque son passage. Mais il devait au moins essayer...

Au fur et à mesure de ses pas, la maisonnette s'effaçait dans les gouttes, l'adolescent sentait le peu de peau qu'il avait à l'air libre geler, se recouvrir d'eau. Si bien qu'il finit pas entourer tout son visage à l'exception des yeux avec Erimaki. Il avait de plus du mal à avancer à cause du vent puissant qui l'aurait fait s'envoler s'il avait été plus léger. Il parvenait tant bien que mal à lutter contre...

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit   Mar 13 Déc - 18:49



Une lueur dans la nuit
feat. Natsume Naegi ♥



Reizei Mako
En boule, proche des flammes



Dans les entrailles de la terre

Combien de temps la jeune fille avait-elle passée dans l'inconscience ? Trop... Peut être des dizaines et des dizaines de minutes, peut-être juste quelques dizaines de seconde... Pour tout dire, elle n'en savait rien, ayant juste un affreux mal de crane et une vision beaucoup trop trouble pour pouvoir dire avec certitude où elle se trouvait... Mais déjà, elle pouvait déjà affirmer plus d'une chose... Elle était totalement trempée, couverte de boue, de terre et de saleté, et son nez reniflant indiquait qu'elle avait attrapée froid avec toute cette histoire...

Mais du peu qu'elle savait, être malade était le cadet de ses soucis... Ses bras, ses jambes étaient douloureux, dût à la chute qu'elle avait faite, tout comme sa tête, d'où coulait avec peine peu de sang suite à un mauvais choc au niveau de son front... Mais le pire, le pire de tout était sa cheville qui, alors qu'elle essayait de se déplacer, lui envoya une peine immense qui l'immobilisa... Au mieux, elle se l'était foulée à cause d'une telle chute, au pire... Ses os étaient dans un état des plus inquiétant, et elle ne préférait pas y penser, subissant déjà suffisamment rien qu'en ne faisant rien...

 Toutefois, entre la pluie, l'absence presque totale de lumière, la poussière, la faim, le froid, ses blessures et la douleur, la jeune fille avait un nombre considérable de sujet à traiter, d'autant plus qu'elle ne savait même pas vraiment où elle était... Elle se souvenait avoir chuté, mais... Sous la terre ? Dans une caverne ? Cela semblait être tellement improbable, et pourtant... C'était bel et bien ce qui s'était déroulé, et son premier réflexe fut de, à l'aveugle, commencer par faire une source de lumière...

Prenant quelques balles de son arme en les vidant de leurs poudres, la jeune fille travailla à déchirer malheureusement plusieurs pages de son livre, et par plusieurs, c'était sous entendu que tout son livre allait finir en petit bois... C'était triste, mais elle n'avait d'autre choix... Et une fois que le tas fut suffisamment volumineux, la jeune hypoglycémique approcha son arme, pour tirer dessus une seule et unique fois, ce qui, certes, dispersa le papier partout dans l'endroit, mais une fois rattrapé, il servait pleinement de lumière, même si le temps était compté...

Et la jeune fille eue de la chance ! En effet, il y avait non loin d'elle un amas de bois et de moisissure, qu'elle enflamma à l'aide de ce qui lui servait de lueur. Un petit feu, pour le moment contrôlé, ce qui lui fit faire un léger soulagement, alors qu'elle se traînait à coté, pour se réchauffer un peu... Elle était sous terre... Dans une grotte... Comment allait-elle sortir d'ici ? Elle l'ignorait, car elle ne voyait pas d'autres moyens de fuir pour le moment que par là où elle était venue...

Et la vision qu'elle avait été à vrai dire assez spéciale...

Des peintures, des scènes de chasses, gravées à la craie sur les parois, alors qu'au sol plusieurs fragments de squelettes morts depuis des centaines d'années ornèrent la salle d'une morbidité relative. Tout cela n'était pas pour rassurer la jeune fille, déjà très tendue et blessée, qui, éternuant une nouvelle fois, s'obligea à enlever ses vêtements trempés, pour finir dans un accoutrement des plus dérangeants...

Elle allait attendre qu'ils sèchent, elle allait devoir attendre la fin de la pluie, la fin de ce calvaire, pour enfin pouvoir repartir... D'autant qu'elle avait toujours mal, et qu'avec sa cheville dans un état déplorable (qui n'était, heureusement, que foulée), elle allait avoir beaucoup de mal... Mais pour le moment, la seule chose qu'elle put faire fut de se mettre en boule, en attendant que les choses ne s'arrangent un peu, prisonnière des entrailles de la terre...

En attendant... Qu'il vienne... Comme il l'avait toujours fait...

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit   Mar 13 Déc - 19:54








Une lueur dans la nuit

feat Mako Reizei ♥

Le mode difficile d'un danmaku aurait demandé à Natsume d'éviter les gouttes de pluie. Heureusement, l'adolescent n'était pas fan de Touhou Project. Il était constamment repoussé en arrière par le vent et la pluie. Tout cela ressemblait à un enfer interminable de froid de violence et de non-existence. De plus, vu la vitesse à laquelle le garçon à l'écharpe avançait, il était encore très loin du cercle de pierre. Si on pouvait l'atteindre en une quarantaine de minutes en temps normal, même une heure ne suffirait pas à cause de la violence du climat.

Plus il avançait, moins ses jambes parvenaient à le soutenir, plus ses yeux s'emplissaient d'eau l'empêchant d'y voir quoique ce soit, moins il sentait la chaleur de ses vêtements, plus il se sentait nu, moins il sentait sa peau, plus ses sens se brouillaient. Il en vint même à se demander s'il ne rêvait pas tellement tout cela semblait cauchemardesque, irréel...

Alors que la notion du temps disparaissait petit à petit, Natsume ne pouvait se repérer que de par l'angle du sol. Le moment où il atteindrait une pente élevée, il saurait qu'il y était mais pour le moment, rien, le plat complet. Parfois, il semblait distinguer des silhouettes à travers les gouttes mais plus elles se rapprochaient plus il se rendait compte qu'elles n'étaient que le fruit de son imagination.

Soudain, il marcha sur quelque chose, ou plutôt il donna un coup de pied dedans. Il se baissa, continuant sa lutte contre le vent afin de ramasser l'objet. Si ses yeux ne pouvaient distinguer de quoi il s'agissait, ses mains, elles bien que partiellement anesthésiées parvenaient à comprendre de quoi il s'agissait. Du verre, des fils de cuir. Il avait ramassé quelque chose pouvant s'apparenter à des lunettes d'aviateur mais vu l'absence d'avions sur Kosaten, elles devaient de base servir à tenir les tempêtes de sables ou les fortes pluies. Ce n'était pas grand chose, sa vue se retrouverait à nouveau brouillée quand les verres auront été mouillés aux aussi mais si cela pouvait apaiser ses yeux...

Il enfila ces lunettes avant de reprendre son combat effréné contre la tempête dont la puissance refusait de faiblir. Aussi peu soient-elles ce fût un réconfort sans précédent. Au moins, Natsume ne se sentait plus comme une âme errante perdue au milieu d'un purgatoire sans finalité. La notion du temps avait cependant totalement disparu. Où était-il ? Quand était-il ? Comment se sentait-il ? Que sentait-il ? Aucune réponse à ces questions mais après se les être posées, une pente, enfin !

Il escalada difficilement ce qui devait être le cercle de pierre et c'est en arrivant en haut que l'adolescent pût s'appuyer contre l'arbre salvateur, protégé du vent. Mako ne devait pas être loin, elle n'avait pas pu s'engouffrer dans la tempête. Natsume devait la retrouver. Il hurla aussi fort que possible le nom de sa bien-aimée. Mais sa voix se perdit dans le son du vent, à moins qu'elle ne soit simplement plus fonctionnelle après avoir respiré tout cet air gelé.

Il devait rester dans la zone pour avoir une chance de retrouver la Reizei. Il commença à marcher aléatoirement au cercle de pierre jusqu'à ce que son pied ne finisse par se poser sur du vide. La fin du voyage ? Non, un gouffre, une grotte, son pied toucha de la pierre. Peut-être Mako s'y était-elle réfugiée. Cependant, cette cavité devait être profonde. Afin d'être sur de rester en vie en s'y engouffrant, Natsume démêla Erimaki de son visage pour en momifier ses pieds et jambes. Ses joues, sa bouches gelaient. Sans réfléchir, il sauta. Finalement, la chute fût peu longue. l'atterrissage fût rude mais le garçon était au sec. Il tomba à genoux au sol, son esprit perdu. Il enleva les lunettes et sa capuche, observant les alentours.

Son regard fût attiré par une lumière au loin. Il ne pouvait plus bouger, atteindre cette lumière qui semblait si chaude, ses jambes ne bougeaient plus. Ce qui n'était pas le cas d'Erimaki. Il parvint enfin à bouger en soulevant ses membres de son écharpe, se déplaçant faiblement vers ce qui semblait être un feu.

Ma... ko...

Parvint-il à formuler faiblement, tombant au sol face au feu et finalement, perdant connaissance.

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit   Jeu 15 Déc - 13:51



Une lueur dans la nuit
feat. Natsume Naegi ♥



Reizei Mako
En boule, proche des flammes



Quiétude

Silencieuse, tel était le mot pour décrire actuellement la Reizei. Plongée dans une mélancolie et une nostalgie des plus grande, en se souvenant de comment hier était une belle journée, la jeune fille, qui en quelques minutes était passé de l'insouciance à une situation critique, ne disait mot, essayant de ne presque pas bouger... Chaque petit mouvement lui faisait assez mal, et la seule chose qui lui évitait de courir des risques encore plus grands était la présence du feu juste à coté d'elle... Fort heureusement, la fait que la grotte soit aéré lui permettait d'éviter que cet endroit ne s'enfumes, et elle avec... Et elle ne pouvait pas se priver de sa seule source de chaleur, même si les parties les plus éloignées, comme ses orteils, étaient frigorifiées...

Et une telle situation allait malheureusement durer... Sa cheville était dans un état beaucoup trop grave pour qu'elle puise faire ne serais-ce que le plus simple des mouvements, et même si elle pouvait marcher, escalader le trou par où elle était tombée aurait été impossible, n'étant pas une athlète, très loin de là... Il y avait certes un courant d'air, mais dans de tels cavitées, cela pouvait très bien être à cause d'un terrier de lapin ou un tunnel d'une taupe...

Mais alors que la jeune fille commençait à se sentir de moins en moins optimiste quand à ses chances de retrouver la maison de l'androgyne, l'improbable se produisit... Un choc, un grand choc, causé par la chute d'une personne trop familière... Il avait affronté la tempête, il avait affronté l'orage, l'obscurité, les éléments pour la retrouver, et au milieu de tout cela, il venait d'arriver jusqu'à elle ! Bien évidement, la jeune fille s'en voulait, d'être responsable de telles actions à cause de sa négligence, des actions que l'on aurait considérées comme étant totalement folles, mais... C'était pour elle la seule lumière qu'elle pouvait voir, le seul moyen qu'elle avait de s'en sortir... Et elle se détestait d'être aussi fragile, vulnérable et dépendante, mais actuellement, elle était forcée de reconnaître qu'elle l'était...

Seulement, affaibli par ce qu'il avait du braver, l'androgyne ne put faire que quelques pas, aidé de son écharpe, avant de tomber sur le sol, tout simplement trop épuisé et fatigué... Il avait tant fait... Qu'il était forcé de se reposer... Et après tout, vu les conditions climatiques actuelles... Ils ne pouvaient pas faire autre chose que d'attendre, si tenter qu'ils trouveraient un moyen de sortir d'ici, mais avec Erimaki, il y avait déjà bien plus de possibilités...

Toutefois, avant cela, la jeune fille, qui laissa sur son visage apparaître de la douleur à cause de sa cheville, se précipita en direction de l'androgyne pour le prendre dans ses bras... Il avait beau être inconscient, il avait beau être trempé jusqu'aux os... La jeune fille était on ne peut heureuse de le revoir, même si, après quelques dizaines de secondes, s'ajoutait la timidité, après tout, elle était en sous vêtement, ce qui avait de quoi faire de nombreux quiproquos, et de permettre à Harall de rire bien fort... Mais actuellement, cela n'importait pas à la jeune fille... Il était là... Il était venu... Pour elle...

S'asseyant près du feu, la jeune fille remit après quelques minutes au moins a minima ses affaires, même si elles étaient encore trop humides... Elle éternua par ailleurs de nouveau, et ce à de nombreuses reprises, avant de, renifler, comme souvent, mais cette fois-ci... Un sourire était sur ses lèvres, celui de le savoir là... Les jambes de la jeune fille, tendus, servaient tant bien que mal d'oreiller à l'androgyne qui pour le moment avait perdu conscience, alors que sa main se plaisait à passer dans ses cheveux humides ...

La lumière au bout du tunnel...

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit   Jeu 15 Déc - 19:34








Une lueur dans la nuit

feat Mako Reizei ♥

Le noir complet, aucune sensation si ce n'était le froid dans la torpeur du garçon à l'écharpe. Il se demandait s'il était mort, si la lueur chaleureuse qu'il avait aperçu était la dernière. Ses paupière étaient lourdes, si lourdes. Son corps était froid, si froid.

Heureusement, le fait qu'il sente tout cela signifiait qu'il était bien en vie. Il ressentait une chaleur encore lointaine, était-ce le feu qu'il avait entrevu ? Il se focalisait sur toutes les sensations qui lui parvenaient.

Une autre source de chaleur était là. Elle le touchait, entourait tout son corps. L'adolescent se laissait bercer par cette sensation si réconfortante, si familière. Entendant des sons, des éternuements, Natsume voulait savoir ce qui lui arrivait, tentant tant bien que mal d'ouvrir les yeux. Rien n'y faisait, ils refusaient de bouger.

Une autre sensation vint se mêler à tout cela. Un toucher dans les cheveux, des caresses, continuant au gré des bruits de maladie de la personne qui le tenait dans ses bras. Plus le garçon à l'écharpe les écoutait, plus il reconnaissait un timbre de voix.

Il avait compris ce qui lui arrivait, il ne lui restait plus qu'à ouvrir les yeux, ce n'était pas si compliqué pourtant. Enfin, il avait réussi. Cela ne devait pas se voir mais ses yeux étaient bel et bien ouverts et ce qu'ils voyaient était rassurant, une Mako, souriante, caressant la tête de Natsume. Maintenant, c'était clair, il était mort. Il parvint à émettre un léger rire dans la mesure du possible.

Héhé, c'est ça le paradis ? Mako... Tu te sens bien ? Je sais pas combien de temps j'ai marché sous la pluie...

Ses forces revenaient petit à petit. Il aurait bien enlevé ses vêtements, dont on pouvait se demander s'ils étaient encore à m'état solide. Cependant, la seule partie de son corps qui voulait bouger était son bras. Il parvint à l'élever pour l'amener à la joue de la jeune fille.

Il était rassuré, ce n'était pas le fruit de son imagination. Lui aussi souriait, aussi gelé qu'il était, aussi mort de fatigue qu'il était, il avait trouvé la personne qu'il était venu chercher.

Je me suis inquiété... tellement... Dans ma sacoche... Il doit rester quelques gyozas. Prends-en, tu dois pas avoir mangé depuis un sacré moment.

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit   Dim 18 Déc - 14:56



Une lueur dans la nuit
feat. Natsume Naegi ♥



Reizei Mako
Adossée contre la paroi



Troubles

Il s'était inquiété...

Tout comme la jeune fille l'avait été pour un nombre conséquent de chose, à la fois pour elle, pour ce qu'elle allait pouvoir devenir dans cet endroit, sans même la vue d'une issue, sans même ne serait-ce qu'une possibilité de s'enfuir, mais aussi pour lui, qui avait bravé les éléments et la tempête pour arriver jusqu'ici, pour l'aider, pour la sauver, autant pour la rassurer que pour la ramener à la maison...

Mais avant de repartir, il fallait qu'ils se reposent... Tous deux avaient connus un passage des plus éprouvants, des plus éreintants de ce qu'ils avaient put vivre dans la plaine (encore plus peut-être que l'arrivée inattendue de la jeune fille au sommet de la colline, après les événements brutaux qu'elle avait connu et dont elle n'avait que récemment retrouvée souvenir). Actuellement, même si la situation était tout de même inquiétante, entre l'état de la cheville de la jeune fille, le fait qu'elle soit probablement malade, l'état de santé de l'androgyne qui s'était évanouie un temps...

Oui, ils seraient bien mieux à la maison, mais ressortir dans un tel état, sous un tel temps reviendrait à achever ce que la pluie et l'orage avait commencé. Il faudrait attendre, certes, un meilleur climat, mais qu'est-ce qu'ils allaient pouvoir faire, à deux seulement dans un endroit sombre et plutôt froid ?

Ne répondez pas...

Finalement, après quelques minutes d'absence, Natsume reprit peu à peu conscience, ouvrant faiblement ses yeux pour observer le visage de la jeune lycéenne, qui actuellement prenait soin de lui du mieux qu'elle pouvait. Certes, ce n'était que veiller sur lui, et il lui faudrait au moins un peu de nourriture, des draps chauds et une infirmière pour rester à son chevet, mais elle n'avait rien de cela, et elle ferait probablement une très mauvaise infirmière (tant bien même la tenue pourrait bien lui aller malgré son absence flagrante de poitrine).

Le paradis donc ? Une drôle de manière de voir les choses... Une caverne, sombre et humide, avec deux adolescents malades et enfermés... C'était bien loin de toutes les images illuminés et nuageuse du paradis, avec des anges, des trompettes et de l'or à ne plus savoir quoi en faire... Mais d'un autre coté, cela montrait qu'il n'avait besoin que de la présence de la jeune fille à ses cotés pour que même une situation complexe ne change drastiquement, au point de paraître idyllique... Et la Reizei, certes fatiguée et maintenant malade, lui répondit par un sourire, un peu moyen à cause de la fatigue, mais un sourire franc et heureux de savoir qu'il était là, à ses cotés...

Mais il le disait... Il s'était inquiété... Beaucoup trop... Il avait avancé sous la pluie, il avait bravé la tempête en étant mort d'inquiétude, et ce, pour arriver jusqu'à elle, pour arriver jusqu'à cet endroit pourtant presque inaccessible... Elle s'en voulait, toujours, beaucoup trop, et elle ne put que lui murmurer quelques mots, en serrant les dents, à cause du fait que tout était de sa faute :

Désolé... Tout est de ma faute... Je... J'aurais dût faire plus attention au temps... Et maintenant... Nous sommes tous deux coincés ici, et je ne peux même plus... Bouger ma cheville...


Affichant sur son visage un air triste, sachant pertinemment de quoi elle était coupable, la jeune fille poussa un long soupir, avant de perdre son regard dans les flammes qui dansaient juste devant elle, à moins de quelques pas, pour finalement le porter de nouveau sur celui qui avait dompté son coeur, qui n'était pourtant pas destiné à aimer... Comment avait-il réussi ? Depuis quel instant ? Elle l'ignorait, mais jamais, au grand jamais, elle ne pourrait le remercier suffisamment pour ce qu'il avait fait...

Néanmoins, la jeune fille obéit, et prit quelques gyozas, pour certes en manger quelques uns, mais aussi pour en donner à l'androgyne, afin de le remettre d'aplomb. Et elle serait prête à lui en faire manger de force ! Ce serait, après tout, injuste que seule elle puisse en profiter, tant il méritait déjà tous les honneurs pour ce qu'il avait fait en ce jour...

Finalement, elle se laissa tomber un peu, s'adossant à la paroi proche... Toutes ces émotions, toutes ces histoires l'avait considérablement affectée, mais avant cela... Il y avait des choses à faire, à éclaircir, et à prévenir, notamment des craintes à rassurer...

Tu penses que... L'on trouvera un moyen de sortir d'ici ? Le trou est trop haut pour pouvoir s'y accrocher... Et avec ma cheville, je... Je ne peux même pas marcher... Je suis vraiment irrécupérable pour nous avoir mis dans une telle situation...



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit   Dim 18 Déc - 16:20








Une lueur dans la nuit

feat Mako Reizei ♥

Natsume se remettait peu à peu. La chaleur du feu et la présence de Mako avaient de quoi lui redonner de la force. Il ne pouvait pas encore se redresser mais il pouvait au moins bouger les bras dont la peau recommençait enfin à ressentir des choses. La chaleur certes mais aussi des gouttelettes ruisselant. Comme s'il avait réellement gelé et que les plaques de glaces formées sur lui étaient en train de fondre.

Et comme cela avait déjà été le cas, Mako culpabilisait. Elle culpabilisait de ne pas avoir fait attention au temps et de s'être coincée dans la grotte avec le garçon à l'écharpe. Mais surtout elle ne pouvait pas bouger la cheville.

Natsume émit un léger éternuement aigu avant de soupirer doucement.

Tu sais, tu peux pas toujours rejeter la faute sur toi. S'il a plu, c'est pas de ta faute, il faisait beau deux secondes avant. Et puis, tu sais, quand je te sauve, je me sens comme un héros de manga, c'est bon pour le moral, héhé. Enfin bref, ta cheville tu dis ? Je verrai ça quand je pourrai m'asseoir.

C'est après ça que la Reizei mangea quelques gyozas avant d'en passer elle-même à Natsume. Ce dernier était lui aussi mort de faim et c'est avec plaisir qu'il en mangea six. Il avait eu le combo parfait Mako, feu et gyozas. Il se sentait en partie revigoré. Il ne pouvait pas encore se lever mais il pouvait au moins s'asseoir. Ce qu'il fit avec une certaine difficulté pour aller inspecter la cheville de la jeune fille.

Mais avant cela, elle lui demanda comment il pensait remonter à la surface. Il était vrai que le rebord était relativement haut mais rien n'était réellement impossible. Après tout, Natsume pouvait avoir chaque articulation de son corps brisée, Erimaki fonctionnerait toujours... Evitons d'envisager cette possibilité.

T'en fais pas pour ça. J'ai déjà monté une échelle en te portant sur mon dos. Et puis, même si mes bras sont pas assez costauds, Erimaki prendra la relève.

Il commença donc son inspection de la cheville. Sans trop la brusquer ou la tordre comme le ferait un médecin, il put conclure rapidement que c'était un cas des plus courants sur la Plaine, c'était une simple entorse. Il se retourna vers elle avec un sourire.

C'est rien de grave. Ce sera guéri d'ici deux semaines. On mettra de la glace et des bandages pour que ce soit moins douloureux.

Et il recommença à éternuer. Décidément, il mourrait de froid, sûrement à cause de ses vêtements trempés. Comme si de rien était, il enleva son manteau, puis son pull.

Désolé, je crève de froid là-dessous... Eh, qu'est-ce que c'est que ça ?

Sur son torse, l'endroit le moins protégé par son anorak s'était formé une sorte de légère couche de glace qui commençait à fondre. Les gouttelettes ressenties plus tôt devaient venir de là. Heureusement, cela fondait vite grâce au feu et au final, il ne restait qu'une marque rougeâtre de gel sur son torse.

Il soupira à nouveau avant d'aller s'asseoir à côté de Mako, l'enroulant avec lui dans Erimaki, qui séchait bien plus vite que des vêtements normaux. Natsume espérait que cela réchaufferait la Reizei qui, comme lui, s'était enrhumée.

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit   Lun 19 Déc - 20:50



Une lueur dans la nuit
feat. Natsume Naegi ♥



Reizei Mako
Adossée contre la paroi



Soupir

Musique

Elle culpabilisait, c'en était sûr... En même temps, elle s'y sentait obligée... Si elle n'avait pas été autant prise au dépourvue, si elle n'avait pas risquée de perdre beaucoup trop en étant moins lunatique, en ayant un peu plus les pieds sur terre dans ce monde pourtant si dangereux, dont la clémence était rare, trop rare... D'autant qu'elle avait déjà été on ne peut plus servie de ce coté là, ayant passée un instant dans un autre monde, celui des âmes en peine, celui des âmes perdues, celui des âmes damnées... Dans un monde que l'on appelait l'au-delà...

Et si l'androgyne était malade, tant bien même il était souffrant, tant bien même son état pouvait empirer s'il ne se retrouvait pas au chaud rapidement, il prit la parole, pour autant rassurer Mako que pour lui faire la morale sur le fait qu'elle culpabilisait... Certes, elle ne pouvait pas savoir à l'avance le temps, mais il y avait toujours des indicateurs mesurables : Une baisse de pression atmosphérique, les nuages gris à l'horizon, le vent qui bien souvent se levait, l'air qui se rafraîchissait, qui s'humidifiait... Mais elle n'avait rien ressentie, si ce n'était les gouttes qui lui tombèrent dessus, et qui rendirent cette journée plus contraignante qu'elle n'aurait dût être...

Mais il voyait dans cette situation de bons points... Comme quoi, en sauvant la jeune fille, il se sentait comme un héros de manga, que cela aidait à son moral, mais... La lycéenne ne pouvait accepter ça, et c'est en soufflant, tout en affichant une mine triste sur son visage qu'elle lui répondit :

Je sais que tu le fera toujours, que tu viendras toujours à mon aide, mais... C'est justement ça qui m'inquiète... Il y a des risques, toujours plus grands à chaque fois... Et j'ai peur qu'il ne t'arrive quelque chose...


S'adossant ensuite à la paroi, la jeune fille eu comme réponse, à sa précédente question, à ses inquiétudes, le fait que Natsume était confiant, à la fois dans ses capacités, mais aussi dans Erimaki, qui pouvait bien facilement s'occuper de transporter les deux adolescents, malgré l'affaiblissement à cause du froid de l'androgyne... Certes, la lycéenne n'était pas lourde, mais monter une telle paroi, sans accroche, allait être plus complexe que de grimper à une échelle... Et la transporter ensuite jusqu'à maison n'était pas la tâche la plus simple non plus, surtout avec un temps pareil...

Mais au moins, selon son inspection rapide de la cheville de la Reizei, il détermina qu'il ne s'agissait de rien de grave, et qu'il faudrait juste un peu de temps pour qu'elle soit dans un bon état, rien de plus, rien de moins que le temps... Dans un sens, c'était rassurant, mais dans l'autre... S'imaginer deux semaines immobilisée était tout de même un peu terrifiant, mais bon... C'était soit ça, soit des mois entiers...

Puis, après avoir éternué et avoir enlevé les vêtements les plus trempés qu'il avait, montrant par ailleurs un peu de glace qui s'était formé sur son torse tant le climat dehors était violent, il se mit juste à coté de la lycéenne, pour qu'ils s'enroulent tous les deux dans l'écharpe bien pratique mais surtout bien chaude, ce qui donna un cocon assez intime, on devait l'avouer, où les deux adolescents étaient l'un contre l'autre, tant bien même la Reizei avait le regard toujours un peu triste, avant de finalement laisser sa tête tomber sur l'épaule de Natsume, pour dire après plusieurs secondes de silence :

On va devoir attendre la fin de la tempête alors pour rentrer. J'espère qu'Harall ne se fera pas trop de soucis pour nous... C'est... C'est tout de même vraiment une grande malchance que tout se soit lié aujourd'hui... La loi de Murphy, non ?


Elle soupira... Certes, elle essayait encore une fois de ne pas mentionner le fait que si elle avait été plus attentive, elle serait rentrée avant, quitte à être tout de même trempée en arrivant... Mais non, là, elle avait totalement été prise au dépourvue, tant bien même les conditions étaient exceptionnelles, et c'était la première fois qu'elle voyait un tel déferlement de la part de la nature... Et c'était peut être une première aussi pour son gardien... Restait juste à savoir combien de temps elle allait durer... Même s'ils avaient de quoi se tenir chaud, de quoi manger et suffisamment d'amour l'un envers l'autre pour tenir même les hivers les plus rudes...

Je... Cela faisait longtemps que... L'on ne s'était pas retrouvés tout deux... Ainsi... Avec personne... Je suis sûre... J'espère que tout va s'arranger...



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit   Lun 19 Déc - 22:13








Une lueur dans la nuit

feat Mako Reizei ♥

Musique

Qu'il arrive quelque chose à Natsume... Si pour lui, cela ne signifiait pas grand chose, il savait que d'une part ses proches en seraient gravement affectés que ce soit Mako ou Harall mais à y réfléchir, s'il venait à mourir, cela ne signifiait que chose : Qu'il avait échoué à protéger ceux qu'il aimait.

Par conséquent, si un problème arrivait au garçon à l'écharpe, il n'arriverait sans doute pas seul.

C'est pourquoi il ne devait pas mourir, il n'en avait pas le droit. Il s'absentait assez souvent comme ça et quand bien même certains élus pouvaient visiblement ressusciter, rien n'indiquait que c'était son cas...

Je te promets que je ferai tout pour qu'il n'arrive rien ni à toi, ni à Harall, ni à moi.

Pour cette fois, Natsume s'était permis de ne pas dire toute sa pensée. Il savait pertinemment que la cruauté de Kosaten laissait beaucoup place au hasard et à la malchance. Cependant, il voulait rassurer Mako, pas l'effrayer et la faire culpabiliser d'avantage.

L'inspection de la cheville s'était passée sans encombre et, si deux semaines immobilisée n'était pas une idée ragoûtante, Natsume pourrait tenter de fabriquer des béquilles ou peut-être que ce genre de chose existait déjà sur Kosaten.

Bref, cette blessure était bien moins alarmante que les plaies sur tous les corps que la jeune fille avait eu suite à la rencontre avec les Zayriens. Entre possibles infections et perte énorme de sang, si elle n'avait pas été rapidement traitée comme ce fût le cas, elle aurait pu mourir, tout comme le garçon à l'écharpe d'ailleurs qui s'en était lui aussi sorti in extremis.

Comme le souligna Mako, il était vrai que de son côté, Harall était morte d'inquiétude. Elle avait confiance, elle savait que Natsume ramènerait sa Reizei en un seul morceau. Elle avait juste peur des dangers qu'il était prêt à courir pour atteindre son but, ayant énormément confiance en sa résistance, il ne se rendait compte que trop tard lorsqu'il était allé trop loin.

Il arrivait que de temps en temps, Mako sorte des mots, des concepts, des idées, que Natsume ne comprenait pas, peu cultivé qu'il était. C'était le cas de la loi de Murphy dont il n'avait simplement jamais entendu parler.

Elle doit être morte d'inquiétude oui... Par contre... La loi de quoi ? Murphy ? Haha, c'est dans ce genre de moment que je me rends compte à quel point t'es plus intelligente que moi.

Dit-il avant de lui aussi reposer sa tête sur celle de Mako. Ses cheveux étaient encore trempés mais le garçon à l'écharpe s'en fichait, elle n'avait qu'un petit rhume et sa blessure à la cheville était légère. Il s'était imaginé bien plus grave sur le trajet.

Il était vrai que depuis le trajet aller vers Chikai, les deux adolescents n'avaient pas réellement eu de moments seuls à seuls, ayant été avec Miho et Alycea sur le retour. Et Il y avait Harall à la maison la plupart du temps qui, bien qu'essayant de laisser leur intimité à Natsume et Mako, restait bien présente.

C'est vrai, ça faisait longtemps... En rentrant, une fois que j'aurais fait ton bandage, je ferai chauffer la baignoire et on se prendra un bain d'accord ? On sortira quand la pluie se sera arrêtée et que je pourrai me lever.

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit   Lun 19 Déc - 23:41



Une lueur dans la nuit
feat. Natsume Naegi ♥



Reizei Mako
Adossée contre la paroi



Proposition déstabilisante acceptée

Qu'est-ce qui était le plus stupide, le plus improbable ? Promettre une chose qui, dans un monde comme Kosaten, était impossible à tenir, ou bien le fait de se réconforter dans de telles paroles, et d'y croire dur comme fer ? C'était en tout cas ce dernier point que Reizei espérait, voulant croire qu'à chque fois il serait là, toujours avec un sourire, toujours avec l'espoir, toujours avec son optimisme débordant, avec sa joie de vivre qui avait réussi à s'insuffler dans la monotone vie de la jeune lycéenne...

Dans un sens, comment avait-elle le plus ressuscité ? En réapparaissant, il y a quelques mois, au sommet de cette colline, ou bien au contact de celui qui était devenu son amour, et avouons le, son petit ami... Car même si ce terme rappelait à la jeune fille bien des souvenirs, semblant tout droit sorti de son monde où... Cela était presque anodin, c'était tout de même ce qu'il était devenu, en beaucoup plus fort, à un point ou, même si l'avenir de l'élue de Manshe était plus qu'incertain, elle... Ne l'imaginait pas sans lui avec lui, tant bien même il y avait encore cette timidité entre eux... Une timidité naturelle, une certaine forme de pudeur qui ne s'était pas encore estompé, ce qui pour le moment rendait cette relation encore plus mignonne, comme si le simple fait de lui tenir la main était déplacé...

Alors imaginez la tête que la jeune fille laissa apparaitre lorsqu'il lui fit cette surprenante proposition...

Mais avant cela, Natsume confirma en effet qu'Harall devait être inquiète dans l'état actuel des choses... Il était normal après, tout comme il s'était inquiété pour la Reizei, la mère adoptive de l'androgyne devait se faire un sang d'encre... Il restait juste encore à savoir quand elle utiliserait l'écharpe comme moyen de communication, afin de prendre des nouvelles... Il était par ailleurs particulièrement étonnant qu'elle ne l'ait pas encore fait... Toutefois, elle répondit, mentionnant par ailleurs ce qu'il avait dit, vis à vis de la référence qu'avait fait la jeune fille :

Tu sais... J'ai beau savoir diverses choses... Je suis loin de t'égaler, et sur beaucoup de domaines... La cuisine notamment ! C'était très souvent Saori qui cuisinait, que ce soit sur Kosaten ou chez moi, dans mon monde. A vrai dire... C'était plutôt évident, me connaissant pour ce qui s'agissait de ne rien faire si ce n'était surveiller... Et puis, je préférais ne pas demander à grand-mère, pour... Essayer de la ménager...


La jeune fille soupira longuement, regardant ses pieds, avant de fermer les yeux, et d'expliquer :

Et la loi de Murphy décrit le fait que quand une situation peut mal tournée, elle tournera forcément mal... Cela était utilisé par les ingénieurs pour éviter les accidents, en prévoyant au mieux tous les problèmes, et les régler.


Elle fit un tout petit sourire, pour essayer de se donner un peu de moral, avant de se frotter les mains, pour se les réchauffer, un peu, avant de regarder l'androgyne, d'un air donc surprit, lorsque celui-ci répondit à sa phrase pour lui proposer une chose des plus déstabilisante... Prendre... Un bain avec lui ?! Cela avait déjà été fait après tout, à Chikaï, mais cela avait été dans des bains publics, avec toutes les autres filles, mais là... Ils ne seraient que deux, et dans un endroit beaucoup plus étroit... Ils ne rentreraient probablement pas à deux dans le bain chaud sans un nombre infini de contact... Ils seraient l'un contre l'autre, comme ils l'avaient certes étés à de nombreuses reprises, mais à la différence...

Qu'il n'y aurait rien du tout entre eux, pas même une simple couche de vêtement...

Immédiatement, la jeune fille vit ses joues devenir un peu plus rouge, voir même écarlate avant de chercher du regard quelque chose, un point d'intérêt dans la grotte afin de se concentrer, afin de dire sa réponse, de l'étudier, mais dès qu'elle ouvrit la bouche, elle fut forcée de répondre, commençant à paniquer un peu intérieurement, pour au final donner une réponse :

Je dois avouer que... Que c'est un peu gênant, mais si c'est toi, alors c'est d'accord... Mais tu pense que le bandage supportera l'eau ?


En faisant ça, il deviendrait évident qu'ils s'approcheraient encore plus du stade d'amoureux qu'ils ne l'étaient actuellement... Ils avaient déjà les meilleurs sentiments du monde, la joie la plus grande d'être au coté de l'être aimé, et avouons le un certain degré dans le "mignon", mais... Il manquait encore un peu de sensualité, de contact, de passion... Qui se bâtirait, lentement mais surement, au fur et à mesure qu'ils se découvriraient l'un l'autre... A vrai dire, sans même le rechercher, la jeune fille avait obtenue ce que son amie de toujours, la Takebe, qu'elle espérait revoir, cherchait activement... Elle s'imaginait par ailleurs souvent sa réaction, se demandant comment la rousse prendrait cette nouvelle...

Finalement, après un peu d'hésitation, la jeune fille releva la tête, en prenant une grande inspiration, avant de tourner son regard vers l'androgyne, pour afficher un léger sourire, avant de tendre ses lèvres, les rapprochant des siennes...


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit   Mar 20 Déc - 1:22








Une lueur dans la nuit

feat Mako Reizei ♥

Mako avait tendance à se rabaisser, ce qui était dommage. Elle avait certes quelques défauts mais ils étaient tous liés à quelque chose de difficilement contrôlable : l'hypoglycémie. Elle n'imaginait pas toutes les portes que lui ouvraient son intelligence. La diplomatie ou l'art d'éviter les combats, elle pouvait apprendre beaucoup de choses sans difficultés. Natsume n'avait pas cette chance, il ne savait que cuisiner et encore, il ne s'y était mis que très récemment.

Une fois que la Reizei eut fini d'expliquer le théorème de Murphy, le garçon à l'écharpe acquiesça avec le sourire, imprimant bien l'info dans son cerveau.

D'accord, c'est retenu, merci. Tu sais, jusqu'à ta résurrection, je ne savais que cuisiner des gyozas... Le bouillon que je t'ai fait ce jour-là était mon premier plat. Depuis, si je continue à cuisiner et à m'améliorer comme je peux c'est grâce à toi, tu me motive. J'adore te voir manger mes plats, c'est rassurant. Si tu veux, je peux t'apprendre quelques recettes, les gyozas que tu avais fait à Chikai avec les autres étaient très bons tu sais.

L'adolescent avait également une légère expérience en médecine mais il n'avait que les bases dont il avait besoin pour les blessures des gens qu'il trouvait sur la Plaine. Akemi s'y connaissait bien mieux que lui en comparaison. Sinon, il était plus ou moins habile avec les jeux vidéo... Rien de très utile sur Kosaten en somme.

Après tout, sans Erimaki, il n'était qu'un garçon normal, optimiste, enfantin et naïf. Qu'est-ce que Mako pouvait bien lui trouver ? Peu importait à vrai dire. Il n'y a pas besoin de raison pour aimer quelqu'un. Natsume lui-même ne pouvait pas s'expliquer pourquoi il aimait tant la Reizei. Il l'aimait, voilà tout.

Malheureusement, il avait tendance à oublier la pudeur. Cela avait déjà été le cas lors de la première visite à Chikai et cela avait été encore une fois le cas. Sa proposition de base au niveau du bain était purement innocente, il pensait simplement qu'en ayant un rhume, cela serait une bonne idée. Il n'avait pas pensé que cela gênerait Mako et la voir rougir eut le même effet sur lui.

Ah euh, je suis désolé, je-j'avais pas pensé que... enfin, je... Pardon...

Finalement, il soupira, n'ayant jamais compris pourquoi les gens étaient pudiques mais le sourire de Mako le rassura, elle avait accepté après tout. Lui aussi accepta son invitation, déposant ses lèvres sur les siennes, sentant son coeur battre si fort comme à chaque fois, son corps se réchauffer, comme à chaque fois, son esprit se perdre, comme à chaque fois.

Il en devenait de plus en plus amoureux, comme à chaque fois...

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit   Mar 20 Déc - 15:43



Une lueur dans la nuit
feat. Natsume Naegi ♥



Reizei Mako
Adossée contre la paroi



Mémoire

Apprendre à cuisiner ? Cela n'était pas une mauvaise idée, mais comme souvent, il allait falloir travailler dur... Tant bien même la jeune fille arrivait très bien à mémoriser les manuels et autres recettes, ce qui était, avouons le, un avantage des plus certains, elle... N'était pas particulièrement la plus douée physiquement et la plus attentive à ce qu'il faudrait faire... Battre les œufs en neige, par exemple, serait une tâche très longue et difficile, encore plus que de résoudre un modèle mathématique à trois dimensions afin de savoir si deux droites sont sécantes, parallèles ou coplanaire... Bref, des calculs qui n'étaient pas forcément la chose la plus pénible pour la jeune fille qui... Tant qu'elle avait suffisamment d'heures de sommeil, était prête à endurer bien des choses...

Mais bon, cuisiner était une autre tâche, et si la jeune fille masqua un léger sourire en apprenant qu'il avait trouvé ses gyozas bon. Certes, ils avaient été faits en groupe et la jeune fille n'était pas celle qui avait le plus participée à cette expérience culinaire en plein cœur des fourneaux de l'auberge du Drequin Ivre, à Chikai, où les deux adolescents s'étaient rencontrés par une belle journée, un peu trop chaude même... Mais bon, c'était toujours agréable que quelqu'un trouve un plat bon, et c'était un compliment que l'androgyne devait avoir bien souvent, tant il excellait dans la préparation de gyozas...

Mais par ailleurs, il avoua clairement que si c'était son point fort, il n'était pas très expérimenté dans le reste de la gastronomie, et le bouillon qu'il avait fait pour la jeune fille (qui par ailleurs fut très bon, bien qu'un peu chaud) lorsqu'elle avait ressuscitée fut son premier plat, le premier d'une longue série de réussite si l'on prenait la Reizei comme point de vue, mais bon, vu que ses plats étaient préparés avec un ingrédient secret très rare... Ils étaient forcément délicieux...

Et bien... On pourrait peut-être... apprendre ensemble ? Enfin, j'ai beaucoup plus de chose que toi à apprendre sur le sujet, et je ne risque pas d'être aussi efficace que toi... Mais être ton assistante, peut-être...


Elle se prit d'un petit sourire, en remuant un petit peu afin de mieux caler sa tête contre l'épaule de l'androgyne, en se laissant presque un peu aller, comme si il était devenu l'équivalent d'un oreiller pour elle (déjà qu'en plus, avec Erimaki, il était devenu sa couverture... Il ne manquait plus qu'il ne soit le matelas de la jeune fille, et encore, vu comment il arrivait qu'ils dorment ensemble...). Toutefois, quelques instants plus tard, elle releva sa tête, après la question de l'androgyne, et les deux posèrent leurs lèvres ensemble, faisant frissonner intégralement le corps de la jeune fille, qui souhaitant que cet instant magique le soit encore plus, passa ses deux bras dans le cou de l'être de son cœur, se laissant encore plus à lui, et ce pendant de précieuses dizaines de secondes, avant qu'elle ne se retire, le regard perdu entre la fatigue et l'ivresse de cet instant, pour la poser de nouveau sa tête contre lui, un sourire cette fois-ci bien visible sur ces lèvres.

Il n'était en tout cas pas vraiment nécessaire qu'elle réponde de plus à la proposition de l'androgyne... Elle avait acceptée, son cœur le souhaitait, être avec lui, et s'il n'avait pas perçu l'intimité extrême qu'induisait de prendre un bain à seulement deux, le baiser passionné qu'il venait de partager suffisait à montrer ce lien qu'ils souhaitaient développer, qui prendrait de l'ampleur, jour après jour, nuit après nuit... Mais pour le moment, la jeune fille se contenta de poser une simple phrase à son oreille :

Je voulais te demander... Je sais un peu près comment était ton monde, ce que tu as vécu avant Kosaten, mais... Je voudrais l'entendre de toi, en apprendre le plus possible, si ça ne te dérange pas... Je sais que... Ce ne sont pas forcément des bons souvenirs, ou les plus joyeux...


En prononçant ces mots, la jeune fille eu ses lèvres un peu perplexe, et au final... Elle ne lui laissa pas le temps de répondre, parlant d'elle avant, parlant de qui elle était :

Dans mon monde... On ne pouvait pas vraiment dire que j'étais quelqu'un de très appréciée... Et jusqu'il y a peu encore, je... Je n'avais comme amie que Saori, que je connaissais depuis longtemps. Miho, Hana, Yukari... Je ne les ai rencontré que récemment, quand nous avons commencée à pratiquer l'art du tank...


La jeune fille soupira, avant de reprendre, d'une voix à chaque fois un peu plus attristée :

A l'école, j'avais beau avoir de bonnes notes, les meilleures possible, j'ai faillit redoubler, car j'arrivais en retard ou j'étais absente, à cause de mon hypoglycémie. On me disait souvent de faire des efforts à ce niveau là, mais... C'était dur, et la seule chose que je voulais, c'était rester auprès de ma grand mère... C'est pourquoi, même si j'ai de bonnes notes, je ne compte pas aller à l'université, pour prendre soin d'elle... Elle a une santé assez fragile...


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit   Mar 20 Déc - 17:34








Une lueur dans la nuit

feat Mako Reizei ♥

La cuisine était quelque chose qui, bien que se pratiquant seul de base, était bien plus amusant à deux ou à plusieurs. Déjà que cuisiner pour Mako faisait beaucoup s'améliorer Natsume, cuisiner avec elle serait encore mieux. En y mettant du sien elle pouvait faire d'excellents plats de plus, l'adolescent en était persuadé. Quelqu'un qui arrivait à cuisiner des gyozas juste en l'ayant regardé faire avait sans doute les moyens de très bien faire à manger.
Le garçon à l'écharpe se contenta de sourire, profitant toujours plus du contact avec la Reizei.

D'accord, tu seras mon assistante à moi. On va s'améliorer ensemble et on deviendra les cuisiniers de la Plaine !

Il n'empêchait que penser à tout cela signifiait que les deux adolescents s'étaient perdus dans leur monde. Même au fond d'une grotte lugubre tapissée de dessins archaïques et dont le sol était jonché de squelettes, ils parlaient de cuisine, s'embrassaient comme si de rien n'était. Pour eux, chaque baiser était comme le premier. Quelque chose de pourtant si banal qui était pourtant plus fort que le plus puissant des alcools. A tel point que qu'une fois terminé, les deux se retirant se sentaient saouls.

Natsume ne voulait pas que ce geste devienne habituel, il était si privilégié, si enivrant, pourquoi devrait-il en prendre l'habitude ? C'était si agréable, pourquoi ne pouvait-ce pas rester un événement. C'était comme une drogue mais il n'en ressentait pas le besoin, elle arrivait simplement aux bons moments.

Finalement, le baiser se termina, laissant la respiration bruyante de l'adolescent envahir la grotte, ses joues étaient écarlates et son regard partait dans le vague. C'est quand il fût enfin de retour sur terre que la voix de Mako se fit entendre. Comme cela avait déjà été le cas dans une moindre mesure sur le bateau, elle voulait en savoir plus sur Natsume. Il était vrai qu'il n'y avait pas grand chose de joyeux à raconter mais il fallait bien qu'elle apprenne tout un jour.

Elle commença cependant par expliquer sa vie à elle, comme d'habitude attentivement écoutée par le garçon à l'écharpe. Dans le contexte de son monde, sa vie n'était pas forcément la plus rose et il y avait fort à parier que la situation aurait mal tourné si elle n'avait pas rejoint l'équipage du panzer.

Une fois qu'elle eut fini, ce fût au tour de l'adolescent, ça allait être difficile. Il prit un grande respiration puis commença :

Comme tu le sais, j'ai été esclave pendant 14 ans. Ca a été 14 ans pendant lesquels j'ai été presque tout seul. Je n'avait qu'une seule personne pour me soutenir, une sorcière. Si je ratais les tâches d'Erimaki, je me faisais punir. On m'a arraché les ongles, on m'a fouetté, brûlé. On m'a fait des choses que je ne comprends même pas. En même temps, c'était douloureux et honteux mais en même temps, il y avait une part de... plaisir...

Il avala sa salive avant de reprendre, il avait passé le plus dur, même si le reste n'était pas rose non plus.

Une fois que j'ai été libéré, j'ai été vraiment tout seul dans un appartement. J'y restais enfermé toute la journée à jouer à des jeux vidéo et lire des mangas. J'ai fini par développer une personnalité atroce quand j'étais à l'intérieur. Je râlais, j'insultais tout le monde tout le temps.Je crois que c'est la facette de moi que je veux le moins que tu voies. J'ai été à moitié sauvé par un groupe d'adolescents qui me forçait à traîner avec eux. Mais en fait, tout ce qu'ils voulaient, c'était Erimaki. Ils ont demandé à la fille du groupe de me draguer et de m'utiliser pour me voler mon écharpe...

A ce moment-là, il fit une pause, la suite n'était pas jolie non plus et il avait tendance à en cauchemarder.

Après ça, je me suis énervé contre eux et je les ai blessés gravement. Sur Kosaten, j'ai eu pas mal de chance... Ma sale personnalité est partie et mes pouvoirs réduits me permettent de blesser beaucoup moins de monde sauf quand c'est nécessaire. Je crois que c'est tout... Il n'y a plus rien pour moi dans mon monde. C'est pour ça que, si toi et les autres, vous arrivez à rentrer chez vous, je ferai tout pour vous accompagner...

Natsume s'était naturellement recroquevillé pendant qu'il parlait. Son visage affichait une expression de malaise et il suait à grosses gouttes. Tout ce qu'il avait enduré, il ne voulait pas s'en rappeler, il voulait tout oublier de son monde, il voulait en être libéré...

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit   Mer 21 Déc - 22:29



Une lueur dans la nuit
feat. Natsume Naegi ♥



Reizei Mako
Adossée contre la paroi



Espoir

Si la proposition de l'androgyne avait réussi à faire sourire la jeune fille, qui se voyait très bien sous ses brillantes directives culinaires, alors qu'ils essayeraient tous deux de faire de leur mieux afin de réussir à faire des merveilles gustatives... Oui, rien que ça ! Certes, les deux vivaient d'amour, d'eau fraîche et de gyozas, mais diversifier leur alimentation ne serait pas une si mauvaise idée... Même s'il faudrait faire attention dans ce cas à gérer l'hypoglycémie de la Reizei, qui même si elle n'avait pas eu de nouvelles grosses crises, restait la plupart du temps un peu fatiguée, mais avec les circonstances exceptionnelles qui étaient devenue son quotidien, cela était déjà impressionnant qu'elle s'en tire aussi bien traitement ou médecine...

Et puis vinrent les explications... Les terribles explications que la jeune fille avait entamée... Si la vie de la jeune fille n'était déjà pas rose dans son ancien monde, ayant perdue presque toute sa famille dans un tragique accident... Elle n'était en rien comparable à ce qu'il avait vécu, dans son monde... Là où elle avait encore sa grand mère, lui était orphelin...  Il avait vécu... 14 années à souffrir, seul ou presque, à être torturé, à être malmener pour les désirs et les pulsions d'un démon sans cœur... Et elle n'osait s'imaginer ce qu'il avait dut endurer pendant toutes ces années, et la force qu'il avait en lui pour réussir à sourire après cela...

Et la suite n'était pas forcément mieux.... Isolé, enfermé, l'élu souriant qui se trouvait à coté d'elle fut différent... Beaucoup plus agressif, beaucoup plus torturé... Une personne qui insultait tout le monde, qui réagissait de façon violente quitte blesser des personnes... La jeune fille ne pouvait croire cela, tant il avait changé, tant il était totalement différent, tant ce portrait de lui qu'il dressait différait totalement de ce qu'elle connaissait... Que se serait-il passé si elle l'avait rencontrée alors qu'il avait ce caractère ? Elle l'ignorait, et honnêtement, elle ne voulait pas le savoir, s'estimant déjà on ne peut plus chanceuse d'être avec lui, alors que pourtant, elle était on ne peut plus... ''Normale''... Si l'on excluait l'hypoglycémie, bien entendu, mais c'était loin d'être une qualité...

Finalement, à la fin de cette histoire, la jeune fille resta quelques secondes immobile, comme si elle laissait cette tension immense retomber, avant de, à nouveau, se coller contre lui en passant ses bras autour de lui, quitte à basculer sur lui (ce qui arriva par ailleurs, lui causant certes un peu de douleur à cause de sa cheville, mais elle était face à lui, son corps contre le sien, sa joue contre la sienne...) avant qu'elle ne dise, d'une voix émue :

Désolée... Je n'aurais pas dût te faire rappeler ceci... Mais je sais que ça n'arrivera pas de nouveau, que cette personnalité... N'est plus... Le Natsume que je connais, que j'aime, de tout mon cœur est là, et pour toujours...


Posant sa tête conte le torse de l'être aimé, la jeune fille, aussi perdue et émue qu'elle pouvait être, reprit d'une voix plus douce, pour marquer une transition... Le passé était derrière eux, et ce qui importait vraiment maintenant, c'était l'avenir... Celui qu'ils bâtiraient, ensemble...

On ira dans mon monde, ensemble, avec Harall, et l'on s'y installera... Même si... Je suis inquiète pour ce qu'il se passe là-bas. Cela fait plusieurs mois que nous avons disparus et... Tout le monde doit être inquiet... J'espère que le temps ne s'écoule pas à la même vitesse...


Finallement, elle secoua sa tête, pour prendre une inspiration, une grande inspiration, pour se recadrer sur ce qui devait être fait au plus vite :

Mais pour le moment, il faut retrouver Hana, Yukari et Saori. J'imagine que déjà... Elle risque d'avoir un choc en apprenant que... Nous sommes ensemble... Elle cherchait constamment un petit copain à Oarai, et le fait d'apprendre que je l'ai... En quelque sorte, doublée... Cela la risque de la troubler ...


Emettant un petite rire, elle se resserra un peu plus contre lui, d'une manière presque encore plus osée, avant de lui sourire, et de terminer :

On peut dire a quel point je suis chanceuse de t'avoir. Je te présenterais à tout le monde, à ma grand mère, à Sodoko ! Enfin, ça risque d'être un peu difficile pour que tu t'inscrives à l'école... Etant donné qu'Oarai est une école uniquement de fille... Sauf si tu te fais passer pour telle !


La Reizei se prit d'un petit rie, avant de souffle, un peu soulagée, espérant avoir décoincée la morne ambiance...

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit   Jeu 22 Déc - 17:46








Une lueur dans la nuit

feat Mako Reizei ♥

Heureusement que Natsume avait des capacités de récupération morale légendaires... Il fallait vraiment un événements extrêmement grave pour le mettre au tapis. Sa bien-aimée se rapprochant encore plus de lui, s'excusant encore une fois, lui fit reprendre rapidement un sourire. Pas le plus radieux du monde mais un sourire tout de même.

T'as pas à t'excuser. J'aurais fini par te raconter tout ça de toute façon. Au moins, c'est fait ! Et mon autre personnalité n'existe plus, elle viendra pas nous embêter...

Il disait ça, mais c'était plus un souhait qu'un fait. Il n'avait aucune idée de si cette seconde facette de lui allait réapparaître ou non. Il se souvenait de ce soulagement quand il s'était rendu compte de son absence avec Aki. Cette libération, cette sensation de ne plus être entravé pas soi-même. Même le sceau bloquant ses pouvoirs était moins contraignant que sa seconde personnalité.

Mais c'était bon, après en avoir parlé à coeur ouvert, il était libéré de son passé, il allait pouvoir avancer avec Mako et Harall. Sa vie sur Kosaten lui plaisait déjà beaucoup mais dans un autre monde, normal, sans démons, où la Reizei pourrait continuer d'avancer, il se sentirait encore plus épanoui. Il faudrait un temps de réadaptation vu que plusieurs mois s'étaient écoulés depuis le transport jusqu'à Kosaten.

La recherche des membres du panzer restait une priorité absolue pour le moment. Ce n'est qu'une fois cette étape franchie qu'un retour était envisageable. Heureusement, il était certain qu'une grande partie de l'équipe était en vie. La seule membre dont l'emplacement était inconnu étant Saori. Cette dernière pourrait être jalouse de Mako pour avoir trouvé un petit ami.

Héhé, vous êtes pas banal comme équipage, vivement que vous soyez réunies... Hana et Yukari arrêterons peut-être les missions... Et on se focalisera sur un moyen de rentrer...

Le câlin devenant encore plus proche, les joues de Natsume recommençaient à virer au rouge, commençant à lui-même serrer Mako contre lui tandis que celle-ci continuait d'imaginer un quotidien avec Natsume dans son lycée, se faisant passer pour une fille. Il éclata de rire. Beaucoup de facteurs l'empêchaient de rejoindre un lycée pour fille mais aussi un lycée tout court.

Haha, attends une seconde ! Déjà avec mes connaissances scolaires, j'ai même pas de quoi entrer en primaire et me faire passer en fille, c'est mission impossible, je suis trop honnête ! Nan, vois-moi plutôt à la maison en train de t'attendre avec Harall, en préparant le repas du soir, ce serait déjà plus réaliste. Et ce sera génial...

C'est à ce moment-là qu'une lumière provint de l'entrée de la grotte. Un rayon de Soleil. Le temps s'était calmé, les deux adolescents allaient pouvoir remonter à la surface et rentrer. Natsume serra encore plus la Reizei contre lui.

Encore un peu... Juste encore un peu et je nous ramène à la maison...

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit   Ven 23 Déc - 14:58



Une lueur dans la nuit
feat. Natsume Naegi ♥



Reizei Mako
Contre Natsume



Sur le départ

Les deux adolescents avaient beau être éloignés de tout, du monde, des dernières traces d'une faction ou simplement de chez eux, ils réussissaient à sourire, à se projeter (bien qu'un peu difficilement) vers l'avenir, vers un monde où ils vivraient heureux et ensemble, à deux... Bien que rien ne pouvait être parfait, le monde d'origine de la jeune fille ayant tout de même ses défauts et ses risques, il restait tout de même beaucoup plus sûr que Kosaten, là où les dangers et les bandits étaient omniprésents... Après tout, elle ne pouvait maintenant plus sortir sans avoir une arme à la ceinture, tant bien même elle ne s'en était encore jamais servie contre quelqu'un...

Et en simple preuve, elle avait vécue plus d'une quinzaine d'année dans son monde, alors qu'elle avait trouvée la mort en seulement quelques mois ici, sur la terre des trois dieux... Une terre pleine de risque, de magie, de guerre, de fantaisie, de mort...

En tout cas, si l'androgyne avait annoncé à la lycéenne qu'elle n'avait pas besoin de s'excuser, puisqu'il lui aurait raconté un jour cette terrible histoire qui était la sienne... Si les jeunes filles avaient tout perdue ou presque en ce monde, entre leurs amies, leurs familles, leurs habitudes, Natsume avait put repartir sur des bases beaucoup plus saines, en faisant table rase du passé... Et il fallait avouer que cela fonctionnait plutôt bien, ayant après tout une maison, un travail, des amies, Harall et Mako...


Mais au final, alors que des corps des deux adolescents se rapprochaient de plus en plus, et qu'il annonçait l'originalité de l'équipage du blindé, mais surtout des forts liens qui unissaient les lycéennes les unes aux autres... Et en effet, le moment où elles seraient réunies serait extraordinaire, un moment unique, où cela signifierait qu'elles auraient vaincues la mort, et qu'elles auraient vaincues cette personne sombre et meurtrière... Elles se montreraient plus fortes que lui, sans même le combattre ou l'affronter...

Finalement, alors que les deux amoureux s'enserraient l'un contre l'autre, il avouait que le fait de le travestir et de le faire rejoindre le lycée d'Oarai ne serait pas vraiment une bonne idée, au contraire... Déjà, il était trop honnête pour se faire passer pour une fille (tant bien même il en avait les traits et qu'il était on ne peut plus courant de le confondre comme tel), mais aussi, et ça la jeune fille ne pouvait pas vraiment contester c'est qu'il n'avait malheureusement pas les connaissances pour entrer en classe supérieure, ce qui était fort dommage, mais ce à quoi la jeune fille avait une réponse tout de même :

Je pourrais toujours essayer de t'apprendre. Je n'ai jamais enseignée, et l'on risque de manquer de manuel, mais... Je suis sûre que l'on peut y arriver, même si... Rien que le fait d'être ensemble... Est déjà parfait...


La jeune fille était prête à fermer les yeux, et à trouver un semblant de repos sur lui, le temps que les choses ne deviennent plus calme... Si elle s'endormait maintenant, peut-être qu'elle se réveillerait dans son lit, et que tout ceci se serait résolut pendant son repos... Mais avant qu'elle ne puisse fermer les yeux, il la prévint que le soleil pointait le bout de son nez, et que la tempête prendrait fin... Mais il fallait tout d'abord qu'il reprenne des forces, et pour cela, la jeune fille avait un moyen des plus... efficace...

D'une manière un peu subtile, elle pris un Gyoza dans sa sacoche pour lui glisser dans la bouche. Elle connaissait les propriétés revitalisant de la nourriture de l'androgyne, tout comme elle savait que cela se mangeait sans faim. En tout cas, elle se prit d'un petit rire, avant de reprendre, doucement :

D'accord... Fais le quand tu te sentira prêt... Merci encore d'être venu...


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit   Ven 23 Déc - 23:01








Une lueur dans la nuit

feat Mako Reizei ♥

Apprendre auprès de Mako... Pourquoi pas après tout. Ce serait un bon moyen de partager plus. Natsume continuerait à apprendre la cuisine en aidant la Reizei avec les bases et elle, lui ferait des cours pour lui apprendre ce dont son adolescence l'avait privé.

Même si comme l'avait précisé la jeune fille, le simple fait d'être ensemble était fantastique pour l'avenir. Le garçon pouvait enfin avoir des perspectives, il pouvait enfin se projeter une nouvelle vie. Il avait une famille.

D'accord professeur Mako !

Dit-il après avoir émit un petit rire.

Il était temps de partir mais pour le moment, Natsume était trop faible. Le gyoza glissé dans sa bouche par Mako eut l'effet escompté, cela lui redonna la force de se lever bien que la façon brusque de la Reizei de le lui faire manger était assez surprenante.

L'adolescent déroula Erimaki, éternuant au passage. Il remit Mako assise contre le mur et lui passa ses vêtements encore un peu mouillés avant de lui-même remettre les siens.

Il s'étira d'un peu partout. Sa peau se tendait et les marques de gel sur son torse risquaient de rester vu leur intensité. Il pouvait le sentir quand sa peau se tendait. Il était temps de partir. Quand Mako fût elle aussi rhabillée, il la prit sur son dos avant de se diriger vers l'entrée de la grotte.

Celle-ci était vraiment haute mais rien d'impossible. Les deux extrémités d'Erimaki montèrent jusqu'en haut avant de se planter dans le sol extérieur.

A partir de là, Natsume pouvait monter simplement en marchant sur la paroi, tel un alpiniste. Quelques mois plus tôt, il n'aurait absolument pas pu le faire mais sa puissance revenait petit à petit. Il devait en avoir atteint 50% environ.

C'est non sans difficultés qu'il réussit tout de même à arriver sur l'herbe encore mouillée de la plaine. Mako était assez légère ce qui permettait une certaine liberté de mouvement lors de l'ascenscion.

La Plaine était exactement comme d'habitude, un soleil l'envahissait, une brise légère venait caresser la peau mais le gazon était trempé. Pas étonnant que la Reizei se soit cassé la figure là-dessus.

Harall s'était inquiétée tout le temps et n'avait pas pu contacter les deux adolescents à cause de la pluie qui interférait mais là, elle y arrivait enfin.

Un, deux, un deux. Tu m'entends Natsume ?

Je te reçois cinq sur cinq ! Mako et moi allons bien, elle a une entorse et on est tous les deux enrhumés.

Bien reçu. Je prépare quoi pour votre arrivée ?

Des bandages, ceux qui résistent à l'eau tu sais... Et si tu pouvais nous faire chauffer un bain aussi. Ce sera bien pour se réchauffer. On revient d'ici une vingtaine de minutes.

Ca marche ! Je coupe !

Natsume soupira et il commença la marche, une longue marche durant laquelle il faisait particulièrement attention aux mouvements de la cheville de Mako.

Comment tu te sens ? Niveau cheville, rhume...

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit   Dim 25 Déc - 14:06



Une lueur dans la nuit
feat. Natsume Naegi ♥



Reizei Mako
Contre Natsume



Sur le départ

Professeur Mako ? Ou plutôt professeur Reizei... A vrai dire, cela sonnait plutôt bien... Étrangement même, la jeune fille n'ayant pas vraiment les traits qui correspondaient avec l'enseignement. Déjà, elle n'avait pas forcément un lien très fort avec les enfants, étant plutôt majoritairement considéré encore en tant que tel... Elle n'était pas comme son amie Saori, qui disposait d'une facilité avec ses cadets et cadettes... Elle n'était pas non plus comme la Nishizumi, qui parvenait à asseoir son autorité et à toujours prendre la bonne décision, ce qui était nécessaire à un mentor... Elle n'avait pas non plus cette maturité et cette patience que disposait l'Isuzu au quotidien, cette capacité à attendre la bon moment pour envoyer un tir parfait... Et elle ne disposait pas de la motivation des plus surprenante qui faisait la force de l'Akiyama, alors qu'un professeur agissait avant tout par passion...


Elle le savait qu'elle n'avait pas toutes ces choses, mais... Elle avait le savoir, cette faculté à mémoriser des connaissances, et à les appliquer immédiatement. Il n'y avait que très rarement de coups d'essais avec la Reizei, qui réussissait de manière presque innée... Il lui faudrait donc transmettre ce savoir, tant bien même ce ne serait pas simple, tant bien même elle devrait le répéter deux, cinq, dix, cents fois, elle le ferait, disposant après tout d'une raison si particulière, puisqu'il s'agissait de lui...

En tout cas, elle se mit à sourire, puis à rire un peu, répondant ainsi aux paroles de l'androgyne, pour rester un peu pensive, presque évasive, pour peu après le nourrir. Certes, elle aurait put expliquer un peu à l'androgyne son geste de le faire manger ainsi, mais la maladie transformait parfois des gestes doux et appliqués en des idées un peu plus confuses... Mais bon, il ne l'avait pas prit mal, fort heureusement, et après avoir éternué encore et s'être étiré un peu, en ayant posé la jeune fille à coté, qui s'empressa à son rythme habituel (soit un peu lent) de remettre ses vêtements qu'elle avait enlevée (qui avaient un tout petit peu séchés auprès des flammes), avant de dégager un peu le bois du foyer, pour éviter qu'un incendie ne perdure en ces lieux...

Puis, l'expédition de retour se lança, Natsume en tant que malheureux et malade porteur, et la jeune fille, tout aussi malade, en portée. Et si remonter un tel trou aurait été une mission difficile pour toute personne, avec Erimaki, l'androgyne montra bien qu'il pouvait faire l'impossible, avec une facilité presque déconcertante... S'il arrivait à faire ça en étant malade, fatigué, trempé et avec la Reizei sur le dos (en guise de poids mort), qui pouvait savoir ce qu'il pourrait faire en pleine forme ? Et pire encore, que pourrait-il faire lorsque son sceau n'aurait plus d'influence sur lui ? Seul lui pouvait le savoir, mais une chose était sûr, c'était que s'il s'endurcissait avec le temps, ce n'était pas le cas de la jeune fille...

En effet, contrairement à lui, contrairement à tous les élus, elle n'avait perdue presqu'aucune force en arrivant sur Kosaten, et actuellement, elle semblait avoir retrouvée la majeure partie... Certes, elle demeurait encore régulièrement fatiguée et dormait bien plus que nécessaire, mais... Jamais, au grand jamais, elle ne deviendrait aussi forte qu'un adulte ou qu'un garde. Même un adolescent de Kosaten était plus fort, plus endurant, plus vif qu'elle, alors qu'il ne portait pas le titre si particulier d'élu...

Pourquoi ? Pourquoi avait-elle été invoquée ici ? Elle n'avait rien de spécial, rien de fort. Elle n'était pas une combattante, elle n'était pas une guerrière contrairement à tant d'autres, et elle ne souhaitait pas le devenir...

Elle se posait diverses questions, avant de simplement poser sa tête contre l'écharpe de Natsume, espérant presque que la réponse viendrait d'elle-même... Il faisait certes beau, beaucoup plus beau que lorsqu'elle avait été surprit, mais un simple vent la faisait grelotter tant ses vêtements étaient trempés et, avouons le, très sales, même si cela n'affectait pas la température... Bref, elle se laissait transporter, presque bercée par les pas régulier tant bien même le sommeil était impossible... Et si elle entendit l'androgyne communiquer avec Harall via son écharpe, et la prévenir de leur état de santé, elle n'écouta pas vraiment, ne répondant que lorsqu'il s'adressa à elle pour s'enquérir de son état :

Ça va, j'ai... J'ai juste froid. Et pour ma cheville, ça me fait toujours mal, mais je peux prendre ce mal en patience... Et toi ?



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit   Lun 26 Déc - 0:06








Une lueur dans la nuit

feat Mako Reizei ♥

Natsume sentait que Mako relâchait la pression. Elle n'avait pas réagi à l'appel d'Harall et sa tête commençait à prendre appui sur l'arrière d'Erimaki. Au moins, elle répondit à la question du garçon à l'écharpe qui se rassura qu'au moins, son état n'avait pas empiré par rapport à avant. Cependant, sa cheville lui faisait toujours mal.

Heureusement qu'il y avait un moyen immédiat de remédier au problème. De plus l'adolescent l'avait déjà expérimenté avec Byakuya. Il enroula légèrement Erimaki autour de la cheville foulée en resserrant doucement. Ce ne serait sans doute pas aussi efficace qu'un vrai bandage mais cela devrait faire l'affaire le temps d'arriver à la maison.

Moi je suis encore un peu enrhumé et mes jambes ont un peu de mal à me porter. Sinon ça va, je tiendrai la route. Bardon, ze zuis engore enrhubé ! Z'ai le dez gui goule !

Natsume savait cette réaction totalement grotesque et dénuée d'humour mais il valait mieux ça qu'un long silence. Surtout que le trajet allait être long. L'avantage à toute cette histoire était qu'au moins, le livre ramené de Kansei par Natsume avait été utile autrement que sur les renseignements de Kosaten.

Il était vrai que ce livre était intéressant dans le sens ou cela permettait de situer les personnes rencontrées jusqu'ici. Cependant, le garçon à l'écharpe appréciait l'aléatoire des rencontres. Bien sûr il tomberait toujours sur des personnes méprisables comme Rinkyu ou dangereuses comme Zayro Jinn. Mais si cela devait arriver, ils seraient reconnaissables à des kilomètres.

Bref, la route vers la maison continuait tranquillement, Natsume refaisant la chronologie de tout ce qu'il avait vécu dans sa tête. Après tout, il tenait un journal de bord mais ce qui l'avait amené à finir gardien de la plaine, en couple avec Mako et semi-fils d'Harall était avant tout une succession d'événements improbables, presque irréels...

C'est quand même bizarre Kosaten... C'est pas possible de ne pas tomber sur un élu ici. Pourtant c'est super vaste. Mais à chaque point clé d'un voyage, on est amenés à faire des rencontres qui changent tout. Comme des niveaux dans un jeu vidéo... Je veux dire, depuis mon arrivée, je suis tombé plusieurs fois sur les mêmes personnes involontairement. Ellen, Aki, tout l'équipage du panzer. C'est à croire que les dieux de Kosaten régulent même les rencontres qu'on fait...

Une réflexion venue toute seule, comme ça pour passer le temps et pourtant c'était vrai. A croire qu'une puissance supérieure... organisait... ces rencontres... Ne me regardez pas comme ça !

Le chemin fût long, vide et fatiguant après avoir passé un long moment sous la pluie mais finalement, les deux adolescents arrivèrent en un seul morceau et accueillis à grands coups de câlins par Harall. Le vieil homme qui avait été soigné précédemment était parti et le bain était prêt. Avant toute chose, il fallait faire un bandage à Mako. Natsume l'installa dans un lit avant de dérouler Erimaki de sa cheville et de la remplacer par des bandes de gaze. Cependant, la jeune fille ne pouvait pas rester indéfiniment au lit.

Harall, tu peux me dire où sont les béquilles ?

Les quoi ?

Les bouts de bois que je donne aux patients pour qu'ils puissent se déplacer.

Ah ! Je te sors ça de suite !

La miniature sortit de la pièce pour y revenir avec les fameuses béquilles. La Reizei n'allait pas rester clouée au lit deux semaines. D'une part à cause de l'ennui mais aussi parce qu'à force de ne pas bouger, on finissait par se ramollir.

Bon, tu me dis quand tu es prête et on va prendre ce bain. Tu pourras penser à mettre tes affaires mouillées devant l'entrée, histoire de les faire sécher s'il te plaît ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit   Lun 26 Déc - 12:44



Une lueur dans la nuit
feat. Natsume Naegi ♥



Reizei Mako
Dans la salle de bain



Trial'n'Error

Ainsi donc, il était donc encore un peu souffrant... Malgré le fait qu'il avait réussi à les sortir eux deux de la caverne, il en payait le prix... Entre la maladie et la faiblesse au niveau de ses jambes, l'adolescente avait largement de quoi se sentir coupable de ce qui arrivait à l'androgyne, de se sentir mal vis à vis de son état... Surtout qu'en plus, il s’enrhumait de plus en plus alors qu'ils progressaient sur la plaine... Mais malheureusement, elle n'avait aucune solution à proposer, ne pouvant pas marcher, et lui proposer de la laisser ici serait... Tout simplement idiot. Elle n'avait même pas besoin de proposer qu'elle savait qu'il refuserait.

Mais une nouvelle fois, rester inactive, rester immobile, ne rien pouvoir faire pour aider l'être aimé était frustrant, mais la Reizei devait prendre ce mal en patience, et c'était ça qui l'affligeait le plus, pire que sa cheville, pire que la maladie... Ce qu'il allait falloir soigner, envers et contre tout, ce serait le moral un peu bas de la jeune fille, qui avait honte d'elle même, et ce malgré la grande discussion que les deux avaient eu en bas... Certes, ce n'était pas de sa faute, mais elle aurait put être plus prudente, plus assurée, et cela aurait évité bien des complications... Si elle avait aperçue, ne serait-ce que quelques minutes auparavant que la météo se dégradait, elle serait rentrée... Certes, elle aurait probablement été malade, mais il n'y aurait eu qu'elle, et elle n'aurait pas été forcée à l'immobilisation pendant deux semaines à cause d'une malheureuse chute...

Puis, l'androgyne mentionna un point tout de même curieux... En effet, Kosaten était une vaste terre, immensément grande, et pourtant, ils faisant tous le temps des rencontres cruciales, alors qu'ils partaient en voyage. Et par exemple, l'androgyne avait rencontré plusieurs fois les mêmes personnes, comme Ellen la sorcière, la druidesse et bien évidement l'équipage du blindé... Était-ce une succession de coïncidence ou bien la volonté des dieux ? Personne ne pouvait le savoir malheureusement, mais une chose était sûre, dieu ou non, la jeune fille s'estimait chanceuse, très chanceuse, pour l'avoir rencontré en premier au moment où elle en avait le plus besoin, lors de sa réincarnation... Elle espérait juste que ce soit le cas pour ses amies...

Puis finallement, le duo réussi à braver les restes de la tempête pour arriver, enfin, jusqu'à la maison. Un trajet long et silencieux, mais qui prenait fin. La douleur était présente, malgré le bandage temporaire qu'il avait fait, et il était temps qu'ils soient soignés d'une manière plus posée et plus assidue, et pour cela, l'androgyne s'occupa immédiatement de traiter la cheville de la jeune fille avec des bandages plus conséquent, afin stabiliser et de soigner sa blessure, pour ensuite ramener avec l'aide d'Harall les fameuses béquilles...

D'accord. Je vais m'y rendre, juste... Laisse moi le temps de me préparer...


Bon, elles étaient un peu trop grande, mais ce n'était pas le pire problème, loin de là... Car après tout, n'en avoir jamais utilisé pouvait être considéré comme une chance, mais actuellement, c'était un défaut, car dès lors qu'elle tenta de se déplacer avec, ce fut la chute, heureusement amorti par le lit... La jeune fille, alors un peu fatiguée moralement, poussa un soupir, où l'on pouvait ressentir toute la tension qu'elle avait en elle, avant qu'elle ne retente, s'aidant cette fois-ci des bords des différents meubles et des murs pour avancer, en se dirigeant vers la salle de bain.

Une fois à l'intérieur, la lycéenne soupira de nouveau, avant de poser sa main sur la surface de l'eau, juste pourvoir la température, et il fallait avouer qu'elle était presque brûlante ! Autrement dit, rentrer serait difficile, mais ce serait agréable et efficace une fois à l'intérieur. Sans attendre, la jeune fille se redressa, avant de faire tomber une à une les différentes affaires qu'elle portait, des vêtements très imbibés, qui devrait être séchés et lavés avant d'être réutilisable. Toutefois, avant d'entrer dans le bain, elle noua tout de même ses cheveux assez rapidement, pour éviter qu'ils ne soin eux aussi trempés, avant de faire passer une serviette autour de son corps, pour ensuite poser ses habits à l'entrée de la salle. Il ne restait plus qu'à l'attendre...

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit   Mar 27 Déc - 19:52








Une lueur dans la nuit

feat Mako Reizei ♥

Mako semblait avoir du mal avec des béquilles. Sans doute était-ce la première fois qu'elle en utilisait. Dans un sens c'était tant mieux, elle n'avait pas été blessée gravement lors de sa vie dans son monde. Dans un autre, cela voulait dire qu'elle n'avait pas l'habitude de tout cela.

Pourtant, elle avait perdu beaucoup de sang lors de l'incident à Fuki qui avait résulté en plusieurs blessures graves au couteau chez elle, Natsume et Ellen.

Quand la jeune fille commença à tanguer pour tomber sur le lit, le garçon à l'écharpe décida de rester à proximité pour éviter qu'elle ne s'écroule par terre. Cette journée avait été fatigante pour elle.

Par conséquent, quand elle commença son trajet jusqu'à la salle de bain, Natsume était toujours derrière elle pour surveiller si tout allait bien.

Quand elle entra enfin, l'adolescent attendit devant la porte, écoutant le moment ou elle rentrerait dans la baignoire. Harall en profita pour récupérer ses vêtements et lui donner une serviette.

Il se déshabilla et donna toutes les affaires sales à la miniature, se chargeant de les laver. Il enfila ensuite la serviette à sa taille, n'étant vétu que d'elle et d'Erimaki. Quand il entendit que Mako était entrée dans l'eau, il pénétra dans la pièce. Le visage un peu rouge.

C-Ca va ? L'eau est à la bonne température ?

Si à Chikai, les bains publics étaient peuplés de Natsume et Mako, il y avait également le reste de l'équipage et Harall. C'était la première fois que le couple partageait ce genre de choses seul à seul.

Le premier élément qui attira l'attention du garçon à l'écharpe était que Mako avait attaché ses cheveux.

Ca te va bien les cheveux attachés...

Remarqua-t-il avec un sourire gêné. Il ne savait pas comment la remarque allait être prise et il n'osait pas trop approcher de la baignoire qui était vraiment calibrée pour une seule personne. Ou Une personne normale et une miniature.

Il avait beau ne pas l'être, il savait Mako pudique comme n'importe quelle jeune fille. Il savait qu'il ne pouvait pas être aussi décomplexé avec elle qu'avec Harall qui n'en avait strictement rien à faire de se retrouver nue face à lui.

Dans tous les cas, il prit son courage à deux mains et s'avança finalement vers la baignoire, se demandant où il allait s'installer. Heureusement, la réponse était toute trouvée. Il allait se mettre derrière Mako pour éviter de prendre trop de place.

Il s'exécuta timidement, finissant dans une position dans laquelle il se sentait terriblement grand par rapport à la Reizei.

T-Tu me dis s'il y a un problème... J'ai pensé que ce serait la meilleure position pour ne pas te mettre mal à l'aise...

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit   Mar 27 Déc - 21:17



Une lueur dans la nuit
feat. Natsume Naegi ♥



Reizei Mako
Devant Natsume



Ardence


Brûlante... L'eau du bain était d'une température plutôt incendiaire, contrairement à ce qu'avait put connaître aujourd'hui la jeune fille. Entre la tempête, le froid, la pluie et cette caverne... Elle était presque heureuse de pouvoir réchauffer son corps ainsi, même si ce fut son cœur qui avait été ravivé de vive flamme, au moment où elle avait vu l'androgyne... Mais bon, actuellement, c'était son corps qui était malade, tandis que son esprit embrumé avait lui aussi besoin d'une relaxation, d'un moment de libération, de repos, de calme, où elle oublierait tous ses soucis, tous ses tracas pour se focaliser sur un instant simple...

Ce fut d'abord de la pointe des pieds qu'elle s’immisça dans cette eau chaude, frissonnant presque en souhaitant reculer tant elle risquait de s'ébouillanter, avant de souffler, et d'y plonger ses orteils, son pied, sa cheville (avec le bandage, bien évidement), puis jusqu'au mollet, en laissant son visage frémir tant l'effort était là... Puis, finalement, s'asseyant contre le rebord, elle passa son autre jambe, avant de petit à petit se baisser, laissant l'eau gagner les différentes parties de son corps, avant qu'elle ne soit assise, n'ayant qu'une partie de son corps qui dépassait de l'eau, à savoir sa tête, ses cheveux et ses épaules.

Si le contact avait été difficile, la jeune fille passant de longues secondes à entrer petit à petit dans le bain, l'eau était au final à une température très agréable, toujours chaude certes, mais pas des plus brûlantes. C'était supportable, peut-être même était-ce la limite de ce qu'elle pouvait apprécier, mais pour le moment, ce fut un souffle de soulagement qui s'échappa d'elle, alors qu'elle commençait à se projeter dans cet instant, avant que sa bulle ne croise celle de Natsume.

Elle lui répondit en tout cas d'un signe de tête à sa première question, avec un petit sourire, observant pour le moment le corps de celui qu'elle aimait... Bien évidement, il avait gardé une serviette, mais elle se rendait compte tout de même des épreuves qu'il avait put endurer, avant de se mettre à rougir, et de tourner la tête, légèrement confuse et mal à l'aise... Sur l'instant, elle se trouvait idiote, à paniquer pour un rien, elle savait de quoi était fait un homme, jusqu'à sa composition atomique, mais... Disons que d'en avoir la vision était totalement différent, surtout puisqu'il s'agissait de lui.

Finalement, elle se reprit lorsqu'il déclara avec un sourire gêné un petit compliment sur la coiffure de Mako. Certes, la jeune fille n'était pas vraiment une personne qui prenait grand soin de son apparence, préférant dormir le matin que de se coiffer ou bien même déjeuner, mais elle savait tout de même qu'il valait mieux préserver ses cheveux, surtout parce qu'actuellement, elle avait la lucidité de l'avoir fait. Au moins, cette phrase lui permit de reprendre un peu son calme, pour qu'elle ne dise, d'une petite voix, encore timide :

Merci... Fais un attention par contre, l'eau est chaude au début, mais... L'on s'y habitue une fois dedans...


Puis elle détourna le regard, par simple réflexe de pudeur... Après tout, il allait rentrer dans le bain, et pour ce faire, il allait enlever sa serviette. Tant bien même il gardait au cou son écharpe, pour la simple et bonne raison qu'il ne pouvait la défaire, il allait se retrouver totalement nu, ce qui... Avait tôt fait d'intimider la jeune fille qui, après tout, l'était elle aussi, n'ayant que la surface de l'eau et la légère brume qui s'en dégageait comme ultime couche avant son corps frêle...

En tout cas, si la jeune fille s'était installée pour le moment au milieu de la baignoire, ne sachant à vrai dire pas comment les deux allaient pouvoir s’installer dans cette cuve, Natsume prit l'initiative de se placer derrière elle, pour éviter de prendre trop de place en comparaison. Certes, il aurait put se placer aussi devant, les deux auraient été chacun sur un coté, mais il fallait l'avouer, cela aurait manqué grandement d'intimité, tant ils auraient dût supporter en permanence le fait d'être exposés... Ainsi, la pudique jeune fille n'exposait que son dos, et ne pouvait rien voir...

Mais plutôt que de voir, ce serait ressentir... Un jeu d'aveugle, de mime se mettait lentement en place, alors qu'il s'était finalement installé, en éprouvant moins de problème que ce qu'elle avait put rencontrer elle... Elle l'avait sentit, juste dans le remous de l'eau... En tout cas, c'était maintenant que les choses devaient se faire, elle savait qu'il était là, à quelques dizaines de centimètres, tout au plus... Et ce fut d'un petit geste timide qu'elle réduisit encore cet écart, se plaçant dans le creux des cuisses de l'androgyne, frollant de rien le contact des peaux, en disant d'une voix toujours timide :

Je... Tu devrais avoir plus de place pour... Allonger tes jambes...


C'était l'un des objectifs aussi de ce mouvement, mais lequel avait eu le plus d'importance ? Personne ne le savait, pas même la jeune fille, qui avait laissée à coté de l'eau ses raisonnements et son savoir. Elle était ailleurs, non pas dans son monde, mais dans le leur, celui qu'elle avait avec lui, cette petite bulle à eux deux, où rien d'autre ne pouvait les importuner, ou rien d'autre n'avait d'importance...

Reniflant une petite fois, la Reizei ferma lentement ses yeux, alors qu'elle ressentait le souffle de Natsume dans le haut de son dos, la jeune fille se libérait de tous ses maux... Pour finalement dire, d'une voix plus posée, plus calme, après avoir prit tout de même une bonne inspiration :

C'est... vraiment différents des bains que j'ai put prendre.. Je sens que mon cœur bat la chamade, qu'il pourrait jaillir, à tout instant... C'est parce qu'on est juste à deux ?


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit   Ven 30 Déc - 21:00








Une lueur dans la nuit

feat Mako Reizei ♥

Nu, Natsume avait dû faire tomber sa serviette pour rentrer dans le bain. La chaleur de l'eau ne le dérangeait pas plus que ça. S'il avait posé la question, c'était pour éviter que Mako ne se brûle mais le fait d'être nu le rendait vulnérable, physiquement comme mentalement. Il ne lui suffisait que d'une couche de vêtement pour se sentir protégé. Une fois complètement à nu, son honnêteté habituelle se voyait multipliée par deux.

La Reizei se rapprochait de plus en plus de lui pour lui laisser encore plus de place pour ses jambes. Il accepta l'aide en étendant ses membres jusqu'au bout de la baignoire, son visage encore écarlate du contact encore plus grand qu'il avait avec sa bien-aimée. Sa respiration était lourde, son coeur battait comme jamais à tel point que son rhume ne se manifestait plus.

C'était visiblement également le cas de Mako, sentant son coeur battre à un rythme et à une force presque irréelle dans sa poitrine. Sa voix timide faisait augmenter les battements dans la poitrine de Natsume à chaque mot, les vibrations se ressentant jusque dans la baignoire.

Moi aussi... C'est parce que... Parce que tu-tu es trop mignonne... J'ai l'impression que je vais m'évanouir... Avec ta petite voix... Dès que tu dis quelque chose, j'ai le coeur qui s'emballe...

Tout était amplifié. Natsume aimait tellement Mako que son corps ne pouvait même pas supporter l'intensité de ses sentiments. Et dire qu'une facette de lui était le parfait inverse de cette émotivité. Heureusement que cette personnalité n'existait plus, sinon il resterait chez lui toute la journée à râler.

Il n'en avait pas besoin, il avait Mako et elle le faisait se sentir vivant et il n'avait besoin que de ça, d'être avec elle. Et plus leur relation avançait, moins Natsume pouvait se passer de la présence de la Reizei. Il avait besoin de la savoir près de lui et en bonne santé.

Je t'aime tellement Mako... J'arrive même pas à me méfier d'être manipulé tellement c'est fort...

Le garçon à l'écharpe s'avança, plaçant sa tête au dessus de l'épaule de Mako avant de l'embrasser sur la joue puis dans le cou.

Héhé, désolé, j'ai accès qu'à ces endroits là...

Dans ce monde cruel qu'était Kosaten, les instants de plaisir se faisaient rares, si rares qu'arriver à n'en avoir ne serait-ce qu'un seul était intensément puissant. Déjà que Natsume était émotif et qu'il l'était encore plus nu, cet instant privilégié devenait aussi précieux que le plus brillant et poli des diamants.

Mako... Dis... Est-ce que tu es déjà tombée amoureuse avant tout ça ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit   Sam 31 Déc - 15:51



Une lueur dans la nuit
feat. Natsume Naegi ♥



Reizei Mako
Contre Natsume



Contact

Un compliment. Certes, elle en recevait de temps à autre, et de manière tout de même assez fréquente de la part de cette personne si proche de son cœur, mais celui-ci avait une sensation tout de même plus intense, plus puissante, plus prononcée… Après tout, il parlait cette fois-ci non pas des cheveux, du visage ou des yeux, mais de l’ensemble du corps de la jeune fille, de tout ce qu’elle était. Et pourtant, elle ne se pensait pas comme étant quelqu’un de spécialement attrayante ou attirante, ayant un corps presque chétif et maladif, des formes inexistantes en comparaison des nombreuses autres lycéennes d’Oarai, ou des habitantes de Kosaten qui, étrangement, malgré les conflits, les querelles et le labeur, disposaient généralement d’un corps agréable.

A ce niveau là, elle ne partait pas gagnante, mais pourtant… Elle avait trouvée, par chance, par hasard ou par miracle, quelqu’un qui l’adorait, que ce soit pour ses qualités que pour ses défauts. Il craquait pour son apparence, il s’emballait pour sa voix, il pourrait presque se noyer dans ses yeux… Et de son coté, il fallait avouer que la jeune fille n’était pas indifférente au corps de l’androgyne. Si ses traits féminins lui donnait cette petite touche d’excentricité, presque ‘’d’exotisme’’, la jeune appréciait tout chez lui, souhaitant se loger dans le creux de ses bras, et de s’y endormir, tel un chaton…

Car elle avait ces sentiments si puissants qui résonnaient dans son être… Elle savait qu’elle pouvait lui faire confiance, elle se savait en sécurité avec lui, elle allait bien, se développait, s’épanouissait à son contact… La jeune fille, si elle pouvait être comparée à une jeune pousse, était en train de donner une magnifique fleur toute particulière, entretenue et bercée d’amour… Bref, en recevant ce compliment, la jeune fille se prit subitement d’un petit rougissement bien particulier, tout à fait timide et un peu gêné, avant de sourire simplement, joyeuse, pour lui répondre, en tournant la tête en souriant toujours, alors que l’androgyne avouait une nouvelle fois son amour pour la jeune lycéenne :

Je t’aime aussi Natsume, fort… Du plus fort possible, du plus que je peux, si bien que… Tu es ce que j’ai de plus important…


Puis elle tourna sa tête, fermant les yeux un instant, en laissant un sourire presque béat se faire, tant elle était déjà heureuse d’être avec lui, mais alors qu’elle se laissait un instant, elle sentit les lèvres de l’androgyne contre sa peau, d’abord sa joue, puis son cou. Certes, elle ne se lassait pas de ça, mais la différent de température entre les lèvres de l’androgyne et son corps réchauffé par l’eau du bain eu l’effet de la faire frissonner en la bouger un peu, lui faire pencher la tête, avant que la tourne, un peu troublée, mais toujours souriante, écoutant le fait qu’il ne pouvait pas l’embrasser ailleurs…

Alors simplement, ayant tournée sa tête, elle lui offrit cette fois-ci la possibilité de le faire, et ne se privant pas de prendre l’initiative en échangeant avec lui un nouveau baiser, presque volé avouons-le, mais qui dura plusieurs longues secondes pendant lesquelles elle se libérait de toute pensée, de tout, avant de lui sourire, et de reculer son corps de quelques centimètres… Des derniers centimètres qui séparaient leurs corps…

Le dos de la jeune fille était maintenant posé contre le torse de celui qui partageait ce bain avec elle. Si cela fut une sensation très étrange de se laisser contre lui en étant à fleur de peau (cela étant beaucoup plus proche et intimiste qu’un câlin comme ils s’en faisaient à loisir), ce ne fut pas forcément très désagréable, bien au contraire… Cette sensation d’être contre lui, d’être on ne peut plus sa protégée,  son amour… Bref, c’était véritablement enivrant pour la jeune fille qui se reposait presque, avant que l’androgyne ne lui fasse part d’une question simple, chose à laquelle elle répondit doucement :

Non, jamais… C’est la première fois que je tombe amoureuse, que je suis aussi proche de quelqu’un. Je ne suis pas vraiment quelqu’un de très sociable, passant beaucoup trop de temps le nez dans des livres…


Elle soupira, un peu, faiblement, avant de s’étirer un peu le dos, pour le reposer ensuite contre le corps de l’androgyne, pour ensuite, d’une manière un peu nonchallante et fatiguée, prendre les bras de Natsume, et faire en sorte qu’il les passe autour du ventre de la jeune fille, pour que les deux soient toujours plus proches encore, dans la limite de ce qu’ils étaient près à faire aujourd’hui encore. Tant bien même ils s’aimaient éperdument tous les deux, ils y avait cette frontière timide qui s’effaçait, jour après jour, et qui un jour, s’en irait…

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit   

Revenir en haut Aller en bas
Une lueur dans la nuit
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Une mélodie dans la nuit [LIBRE]
» « L'hiver s'installe doucement dans la nuit, la neige est reine, à son tour. » - Panthère des Neiges.
» Une ombre dans la nuit [ Ne pas répondre, merci. ]
» Un carosse dans la nuit [PV]
» Dans la nuit noire (Pollo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Plaine verdoyante-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.