Partagez | .
Conflit dans la mort
Invité Invité

-



MessageSujet: Conflit dans la mort   Lun 12 Déc - 20:25



Conflit dans la mort
feat. Solo



Miho "Minzu" Nishizumi
A coté de la dame

Alycea Kitasu
A coté de Miho



Un village en colère

Il avait fallut de peu, bien peu, pour qu'une journée, certes importante, ne devienne une véritable histoire aux enjeux trop proches et surtout critiques... Si peu, une simple histoire comme on pouvait en entendre à chaque auberge, de la bouche de chaque homme, de chaque verre, de chaque mur... Mais un concours de circonstance, le fait d'être au mauvais endroit au mauvais moment alors qu'un événement peu commun se déroulait avait suffit à ce que les des personnes qui ne partageaient rien, si ce n'était une affiliation théorique à la même nation ne soit mêlés à une histoire qui n'aurait jamais dût exister...

C'est ce qui était arrivé à deux jeunes femmes toutes deux particulières, Alycea et Miho. Les deux compagnonnes, qui s'entendaient certes bien mais dont l'objectif premier était de retrouver l'une des camarades et amie de la plus jeune, s'étaient séparés il y a quelques heures de deux autres personnes bien étranges : Mako et Natsume. Après tout, il avait été convenu à Chikaï que les deux amoureux repartiraient à la plaine après avoir accompagné les deux jusqu'aux environs des grands lacs... Si cela avait put être jugé, de manière extérieure, comme une perte de temps (un voyage en groupe étant bien souvent plus long et plus complexe à organiser), le fait que ces différentes personnes aient put se redécouvrir, de discuter à la fois du bon temps et des choses à venir, avait un très bon engagement au point de vue de la motivation qu'elles en ressortaient.

Elles allaient se revoir, et ce serait dans les meilleures circonstances possible, avec déjà la Takebe en pleine forme et disposant de ses entières facultés mémorielles, mais aussi, plus improbable mais elles l'espéraient, avec des nouvelles concernant l'Isuzu et l'Akiyama, qui manquaient pour le moment...

En tout cas, concernant la journée actuelle, elles n'étaient donc que deux à pénétrer dans un village de Minshu. Un petit village, sans grande importance, sans grand lien avec la politique et le monde extérieur, qui subsitait grâce à l'agriculture, grâce à la pèche mais aussi et un peu grâce à la chasse d'un petit bois de trouvant à proximité. Par ailleurs, le fait que les nombreux grands lacs envahissaient considérablement la région aidait grandement pour l'agriculture, ce qui permettait par ailleurs de commercer, fournissant ainsi en provision la grande ville de Kansei, le coeur même de la nation du serpent.

Il était amusant, tout petit que l'on soit, que même les hauts généraux, et peut-être même le président mangeait de ces céréales et de cette viande qui était produite et traité ainsi... Bon, c'était un petit rêve, et les nobles avaient sans aucun doute des repas plus fournis que du pain et de la viande, et les banquets épicés et arrosés devaient se multiplier sans aucun doute au coeur de l'habitat présidentiel, mais bon. Aussi petit que l'on soit, l'on pouvait toujours avoir une influence, même minime, presque invisible, sur la vie de quelqu'un d'autre, et ça, bien fou était la personne à le contester.

La vie est faite de rencontre après tout !

Mais cela n'empêchait pas certaines d'être meilleures que d'autre. Arrivant dans le village sur une monture à la robe toujours aussi sombre et toujours aussi tachetées... Une monture certes docile et pas la plus fougueuse ou puissante, mais suffisamment endurante et solide pour tenir sans difficulté les deux jeunes femmes sur son dos, et si bien évidement c'était sa maîtresse qui avait les reines, il fallait tout de même avouer que la Nishizumi avait put, par petit intervalles, les prendre et contrôler la douce créature, même si le malaise se ressentait sur le visage de la jeune fille, qui était tout sauf familière avec ce genre de chose... Comme quoi, conduire un panzer n'était pas la même expérience que de monter une jument, tant bien même on pouvait dire que la bête de fer et d'acier respirait avec son moteur.

Mais contrairement au voyage, le village lui, était tout sauf calme... En effet, on pouvait voir sur la place, où passait un petit ruisseau aménagé d'un lavoir pour la propreté "relative" des vêtements,, la quasi-totalité des habitants s'agiter dans une cohue des plus bruyantes, certains ayant les manches relevés, semblant prêt à se lancer dans une mêlée générale afin de régler un différent, alors qu'au milieu de ça plusieurs personnes étaient enchaînées, au niveau des mains, des pieds... A leurs vêtements, tout de même mieux confectionnés que leurs compatriotes, on pouvait deviner directement qu'ils disposaient d'un certains patrimoine financier... En tout cas, les deux jeunes femmes s'approchèrent d'une vieille dame, qui observait avec un peu de tristesse ce qu'il se déroulait sous ses yeux...

Hum... Excusez-moi, mais... Qu'est-ce qui est en train de se dérouler ?


La femme âgée tourna lentement son regard sur la Nishizumi, qui d'abord montra un renfermement, puis une sorte d'illumination à la vision du sceau de Manshe présent sur le cou de la jeune fille, pour dire d'une voix posée mais un peu roque :

Bien sombre histoire. Les bourgeois du coin sont accusés d'avoir fait des rituels sombres, pour ramener leur petiot mort-né à la vie... Sauf que... Bah personne ne sait vraiment pourquoi, mais comme on les voit pas très souvent, et que leur bâtisse émettait des lueurs étranges... Il en a pas fallut de plus pour qu'on se pose des questions... Mais là, ça divise totalement l'patelin, si bien qu'on sait même pas s'ils vont connaître la peine capitale...


Elle toussa un peu, avant de tourner son regard vers le duo :

Vous êtes des élues non ? Est-ce que vous pourriez vous mêler de cette affaire ? Sinon le village va se diviser, et par les temps qui courent... Brûler des innocents serait la pire chose à faire. Si vous pouviez trouver des choses comme quoi ils sont innocents... Ou bien coupable, ça calmerai tout le monde... Et je suis sûr que le juge, celui qui tient tant à ce que justice soit rendue, serait prêt à vous donner une petite récompense...


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Conflit dans la mort   Mer 14 Déc - 20:03



Conflit dans la mort
feat. Solo



Miho "Minzu" Nishizumi
Dans la batisse

Alycea Kitasu
Dans la batisse



Une maison trop grande

Tu penses qu'une telle babiole se revend combien ? Cent, deux cents yens ? Peut-être plus même !


La jeune femme soulevait actuellement une sorte d'urne, aux teintes vertes foncées et blanchâtres. Toute de porcelaines, avec à certains endroits quelques petites pierres précieuses aux reflets colorés, qui attiraient encore plus la Kitasu, qui avouons le, était une personne qui ne lésinaient pas sur l'argent, tant cette matière pouvait permettre d'éviter un nombre considérable de conflit et de problèmes. Quelques piécettes de cuivre dans la poche d'un garde un peu trop pressant, et hop, le tour était joué... Les joies de la corruption de fonctionnaire...

Alycea, s'il te plaît...


De simple soupir et mots de la part de la plus jeune des deux, sur un ton presque implorant, suppliant, ce qui à son tour fit soupirer la Kitasu, qui reposa l'urne en veillant à ne pas la briser par inadvertance, avant de reprendre ses recherches en grommelant les derniers mots de la Nishizumi sur un ton presque comique, visiblement un peu vexée du fait qu'elle n'ai pas la liberté de chaparder tout ce qui brillait... Une sombre histoire d'éthique et de lois...

Car aussi sombre pouvait être cette affaire, le duo en était maintenant mêlé, depuis que Miho, souhaitant faire de son mieux, souhaitant aidée, s'était adressée au juge en dévoilant immédiatement le sceau qui ornait son cou. Si la vision de la jeune fille n'avait rien d'impressionnant, celle du sceau qui la qualifiait d'envoyée divine imposa un peu plus le respect. Même si les élus n'étaient pas forcément vénérés ou adulés, ils avaient tout de même encore un peu de respect, surtout non loin de la capitale, et la totalité de la foule s'était tue, alors que la jeune fille, pas forcément la plus sûre d'elle même, s'était mise en avant pour annoncer à la foule qu'elle allait mener l'enquête, tant bien même elle n'était pas forcément enquêtrice...

Elle espérait juste que les stratégies militaires qu'elle avait étudiées pourraient lui servir en ces lieux, afin de trouver la vérité, tant bien même elle serait plus sombre encore qu'une nuit sans lune... Certains secrets feraient mieux de ne jamais revoir le jour, de rester éternellement dans les tréfonds, et de ne pas être révéler au grand public... C'était malheureusement ce que le duo s'apprêtait à faire, dans l'espoir de sauver des vies... Si, bien évidement, elles étaient innocentes.

En tout cas, les deux jeunes femmes étaient donc entrées dans l'imposante maison, à la recherche d'indice. Mais par où commencer ? La bâtisse était grande, certes pas autant que ce qu'avait put connaître pendant son enfance la Nishizumi (le manoir familial était à vrai dire vraiment immense, avoir des nombreuses cours, des chambres pour des dizaines et des dizaines d'invités, et surtout de grands garages pour ranger un nombre plus que conséquent de blindé), mais tout de même suffisamment riche et garni pour que les yeux de la Kitasu soit remplis d'étoiles, qui possédait l'immense envie de chaparder les petits objets dont la disparition passerait inaperçue, comme des anneaux, des bagues, des pierres précieuses, des fourchettes... Bref, tout ce qui rentrait aisément dans une poche.

En tous cas, les recherches se multipliaient... A part quelques en cas grignotés par la Kitasu, les deux étaient bredouilles. Le salon, tout aussi vide d'indice... La bibliothèque, rien non plus... Bref, elles s'improvisaient enquêtrices, alors qu'elles n'en avaient pas les moyens ni les compétences... D'autant qu'elles avaient une consigne stricte, lever le voile sur ce mystère avant la tombée de la nuit... Il ne leur restait que quelques heures, tout au plus, avant que l'inévitable ne soit commis... Car oui, dans le principe de la justice de Kosaten, un accusé était malheureusement par défaut, coupable, surtout dans des accusassions comme telles, de nécromancie, un art obscur, mais surtout dangereux et impie... Il y avait eu suffisamment de problème en ce monde à cause de cette magie noire pour que la pratique soit très très mal vue, au point d'être condamnable par la peine capitale...

Mais si cette fatalité était dans l'esprit des deux jeunes femmes, elles étaient déterminées à trouver des preuves, tant bien même cela allait être dur, et il fallait avouer que pour le moment, rien, pas la moindre piste ou indice... Jusqu'à ce que la surnommée Minzu, en fouillant les nombreux meubles de bois clair et laqués de la chambre principale (et ce pendant qu'Alycea cherchait le moindre indice dans les draps, ou profitait du confort, au choix), trouve un journal intime, celui du père de famille...

Si la jeune fille fut d'abord rebutée à l'idée de fouiller dans la vie privée d'une personne, l'urgence de la situation et la pie qu'était sa camarade réussirent à lui faire changer de voie, forçant la sage lycéenne à s'emmêler de plus en plus dans cette histoire... Et entre les différentes parties de chasses, des missives envoyées à un correspondant Seikajin vivant à Hibana, un mécénat plus qu'étrange sur une petite troupe de saltimbanques mercenaires, ce fut la découverte d'un nouveau point de cette histoire qui troubla la jeune fille... Certes, d'après ce qu'elle avait appris initialement, la famille venait de perdre en couche un enfant en bas âge, malheureusement, mais l'ainé avait été tué très récemment en plus, lors d'une escarmouche alors qu'il se battait fièrement pour son pays... Les mots étaient durs, très durs, parlant de vengeance et... De l'optique de le faire revenir d'entre les morts... "Un rêve de fou..." était écrit...

"Mais un rêve qui semble maintenant presque proche..."

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Conflit dans la mort   Mer 21 Déc - 1:22



Conflit dans la mort
feat. Solo



Miho "Minzu" Nishizumi
A l'entrée de la cave

Alycea Kitasu
A l'entrée de la cave



Les sombres desseins

Suite à cette découverte, les révélations tombaient de mal en pire pour ce qui s'apparentait à l'innocence de cette famille... En effet, les pages qui suivaient ces révélations étaient beaucoup plus griffonnées, beaucoup moins soignées, mais gravées par de nombreux cercles magiques incompréhensible, par des rituels plus que complexe, et par des listes d'ingrédients plus que conséquentes, mais à chaque fois avec quelques points communs : Des os et du sang humain, avec quelques autres excentricités du genre... Mais jamais joyeuse...

Non, pas de place ici pour des confettis, pour du réglisse et autre Nutella... Les choses étaient beaucoup plus sombres encore, et tout portait à croire que le pire avait déjà été commis, et à en croire les rumeurs, l'enfant mort-né avait été utilisé comme matière première... La chose était horrible, et cette simple pensée avait suffit pour que la jeune fille ne grince des dents, alors que ceci semblait se vérifier d'une manière trop brusque et trop brutale... Elle qui cherchait la vérité... pensait l'avoir trouvée sur un plateau d'argent d'où ruisselait de nombreuses gouttes de sang... De trop nombreuses gouttes malheureusement...

Et si la jeune lycéenne tombait au sol, genoux à terre, en ayant son regard vide se perdre dans le sol, profondément choqué par la terrible hypothèse qu'elle était en train de s'imaginer sur ce qui s'était passé... Mais c'était sans compter sur son amie, la terrible mais loyale Kitasu, qui posa sa main gauche sur l'épaule de la jeune fille, en lui affichant un léger sourire, pour ensuite s'abaisser et prendre en main le livre qui avait touché la Nishizumi, en feuilletant rapidement les pages incriminées, pour dire ensuite :

J'suis pas forcément la reine de l'écriture, mais perso, j'trouve ça un peu bizarre que d'un coup, il se soit mit à écrire d'une manière totalement différente d'avant... Hey, ça s'trouve, c'est pas lui qu'à écrit ça ! Genre c'est un super coup monté, comme on en fait plus !


En entendant ça, Miho, qui était prête à croire chaque espoir, releva la tête, d'un air voulant entendre la suite, même si c'était hautement improbable...

Imagine un peu ! Quelqu'un vient ici, dans ce village, et découvre la maison, qui genre... Lui plaît beaucoup ! Il se renseigne, essaye de l'obtenir, mais n'y arrive pas. Du coup, il organise un super piège, en utilisant les faiblesses de la famille à cause de la mort de l'aîné, tuant le nouveau né, accusant la famille et falsifiant les preuves afin les tuer et de, au nom de Minshu, reprendre la bâtisse...


La nommée Kitasu soupira toutefois, connaissant bien que son hypothèse était totalement improbable, voir même impossible... Mais pourtant, quelque chose clochait dans cette histoire, et elle croyait dur comme fer à l'innocence de la famille, même si cela avait été ébranlé par ces récentes découvertes... Néanmoins, l'être aux cheveux rouges ressentait, depuis son entrée en ces lieux, une oppressante force intangible, qui lui avait fait posé bien des questions, mais... Sans avoir de réponse pour le moment... Elle décida donc de se fier à son instinct, et de suivre cette piste, tant bien même cela semblait être improbable ou impossible...

Tant qu'il y avait de l'espoir, il y avait de la vie. Cela n'avait jamais été aussi vrai qu'aujourd'hui...

Affichant sans aucun ménagement plusieurs queue au niveau de son bassin, et enlevant son chapeau pour y laisser apparaître ses deux longues oreille, la femme aux attributs de renard ferma un instant les yeux, aidant en même temps la lycéenne à se relever, avant de commencer à marcher, telle une aveugle, telle une possédée, vers l'extérieur, pour continuer au pas de course en faisant le tour de la maison, pour arriver à l'arrière, proche de ce qui semblait être l'accès à une cave... Et si la Nishizumi regarda d'une manière assez inquiète sa comparse, cette dernière n'attendit pas un seul instant pour ouvrir les portes, et s'y engouffrer...

Et si l'endroit était sombre, il n'était rien par rapport aux desseins qui se tramaient à l'intérieur de cet endroit des plus lugubres... Car si cette histoire avait tout d'un drame, l'hypothèse que la Kitasu avait mentionnée, tant bien même elle n'était que pure spéculation...

Méritait tout de même d'être étudiée...

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Conflit dans la mort   Mer 21 Déc - 13:38



Conflit dans la mort
feat. Solo



Miho "Minzu" Nishizumi
Dans la cave

Alycea Kitasu
Dans la cave



La sombre vérité

Cela faisait bien maintenant une trentaine de minute que la nommée Alycea furetait dans la sombre cave à la recherche d'un quelconque secret, d'un simple indice, qui pourrait changer drastiquement, l'espérait-elle, la situation... Après tout, elle était presque seule sur ce coup, la Nishizumi, qui s'était pour le moment laissée au désespoir, était assisse sur un tonneau, recroquevillée, les genoux arrivant jusqu'à sa poitrine, et les mains les tenants... Elle espérait vraiment qu'une solution ne se montre, même si ainsi... Elle devrait tomber toute seule...

La renarde, quant à elle, tapotait chaque mur, chaque pierre, chaque endroit à la recherche de quelque chose, et elle sentait qu'il y avait un passage, qu'il y avait une force magique derrière, mais... Elle était tout simplement incapable de l'analyser, tant l'environnement en était saturé... Tous ses sens étaient aux aguets, et il était certain qu'un geste déplacé sur elle, genre une caresse sur l'une de ses queues, résulterait d'un Mawashigeri retourné en pleine gorge. Oui, rien que ça...

Mais bon, il était trop tôt pour abandonner, elle se le disait, elle se le répétait, telle une folle ou une possédée. Elle s'y acharnait, mais pourquoi ? Pour ces inconnus ? Pour la justice ? Non, pour son amie. D'une loyauté sans pareil, la Kitasu prenait soin des rares personnes avec qui elle s'entendait, et Miho avait la chance d'en être, si bien que s'il fallait détruire un par un tous les murs de cette maison pour trouver un indice, elle le ferait !

Et devant tant d'effort, la Nishizumi, qui était inactive, s'en voulait encore plus de baisser les bras, de se laisser abandonner au désespoir... Mais pourtant... Tout semblait indiquer qu'elle défendait le mauvais camp... Mais elle refusait d'y croire, et souhaitait que cet espoir, aussi mince, aussi fou qu'il puisse être, devienne réalité... Mais alors quelle bougea un peu pour essayer de se remettre, le tonneau bascula en arrière, faisant chuter la jeune fille dans un bac de pomme, alors que le contenant émit un *clic* assez étrange, qui immobilisa pendant quelques instants la Kitasu, avant qu'un mur ne commence lentement à s'ouvrir, laissant place... A une pièce secrète !

Et bien, faut que tu chutes plus souvent, ça arrangerai pas mal de problème ! Rien de cassé ?


La jeune fille, qui témoignait par ses gestes et ses mimiques un certain mal au fessiers et dans le dos, fit un signe de tête, pour rassurer sa camarade. Oui elle allait bien, mais elle avait tout de même plutôt mal, mais vis à vis de ce que pouvais renfermer cette pièce secrète, la jeune fille se releva immédiatement, lançant un regard confiant en sa camarade, pour pénétrer en ces lieux...

Et la pièce n'avait pourtant rien de très rassurant... Des armoires remplies d'ingrédients, un squelette dans le placard... Un cœur humain dans un bocal, tout ce qui semblait être sorti tout droit des enfers était en ces lieux, d'autant qu'un grand cercle magique trahissait qu'il y avait eu usage de rituel ici... Bref, ce n'était pour le moment pas vraiment à la défense des propriétaires, et la découverte d'un grimoire à proximité laissa encore plus planer le doute... En effet, il y avait des marques pages sur différents endroits... "Comment maudire un nouveau né"... "Effacer l'encre"... "Créer et maintenir une pièce secrète"... "Changer d'apparence magiquement"...Visiblement, un sorcier avait fait de cette pièce une véritable laboratoire, ce qui pouvait incriminer la famille, mais les deux refusaient de se laisser baigner dans la facilité d'abandonner...

Et a raison...

En effet, après des dizaines et des dizaines de minutes de recherches, les deux mirent la main sur un autre ouvrage, qui s'apparentait être, une nouvelle fois, un journal... Et à l'intérieur, la réponse à tout ce que les deux voulaient, mais la question était... Qu'est-ce qu'elles souhaitaient vraiment ? La vérité. Uniquement la vérité, tant bien même elle serait affreuse, elles... Devaient le faire...

Et c'est en lisant les pages que tout devint clair... Pour pouvoir communiquer avec le fils ainé la famille avait fait appel à un mage, qui avait prit ses quartiers à la cave... Sauf que celui-ci trouvait un intérêt assez grand dans les biens de la famille, dans sa fortune, dans cet endroit... Et il comptait faire des habitants des pantins... Et il avait tout préparé...

De modifier le journal du père de famille, de dissimuler la pièce secrète, de lancer des rumeurs, puis des accusations en tuant le nouveau né... Et d'être... Le juge responsable de cette affaire ?! A peine croyable, mais surtout, il y avait un point qu'il soulignait... S'il pouvait récupérer cette maison, cet héritage, c'était parce qu'il...

Etait le fils aîné de la famille...

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Conflit dans la mort   Mer 21 Déc - 14:48



Conflit dans la mort
feat. Solo



Miho "Minzu" Nishizumi
Dans l'auberge

Alycea Kitasu
Dans l'auberge



Résolution sanglante

Il n'avait jamais été à la guerre, il n'avait jamais été soldat... Toutes ces histoires, lui qui avait été la fierté de cette famille et la plus grande perte, tout ça n'avait été qu'un illustre mensonge, une manipulation des plus habiles et des plus épouvantables, qui risquaient de tuer toute une famille innocente... Mais ça, c'était sans compter sur les deux filles, qui avaient la vérité à travers les pages de ce journal, et qui se dirigeaient au pas de course en direction du village, pour annoncer que la famille était innocente, et que justice soit rendue sur le vrai coupable...

Mais le spectacle qu'elles trouvèrent fut loin d'être celui qu'elles espéraient... Au lieu de voir une foule toujours en proie à un conflit sur ce qu'il advenir de cette famille, une foule bruyante, la place était vide, vide d'âme, vide d'être... Il ne restait que quelques personnes qui trainaient les pieds, en soupirant, alors qu'un triste spectacle se dressait en plein milieu de l'endroit...

Des corps, sans vie, pendus haut et court... Toute la famille était ainsi, suspendue, morte... Le soleil n'était pourtant pas encore tombé, il n'était que le crépuscule, mais pourtant... Elles étaient arrivées trop tard, elles n'avaient pas réussie à empêcher ce drame de se produire... La Nishizumi tomba à genoux, une nouvelle fois, alors que des larmes débordèrent de ses yeux, pour finir par couler par centaine... Elle avait échouée... Elle n'avait pas réussie à faire cela... Et si la Kitasu avait la volonté de l'aider, actuellement, elle ne trouvait pas les mots... Jusqu'à ce qu'elle vienne interpellé un passant, le menaçant presque de son poing :

Hey ! Nous avions jusqu'au couché du soleil ! Pourquoi ils sont morts ! Répond vite où j'te refais le portrait si fort que même si ta femme réussi à te reconnaître elle voudra plus d'toi !


L'homme, un simple commerçant, prit au dépourvu et au col, ne comprit pas immédiatement de quoi il en retournait, mais essaya de bafouiller pour sa défense :

J-je ne sais rien ! J-je vous le jure ! C'est l-le juge ! Il a dit que vous aviez trouvés des preuves de la culpabilité de la famille !


Il ne put pas parler plus, la Kitasu lui incrustant un coup d eboule au milieu du nez, avant de prendre la Nishizumi par l'épaule, et de la relever de force, dans un accès de rage et de colère. Ce juge, qu'il appartienne à la famille ou non, n'allait pas s'en tirer à si bon compte ! Elle était sûre qu'il logeait à l'auberge, et c'est en trainant sa camarade qu'elle entra, donnant un coup de pied dans la porte sans autre forme de procès, avant de pointé du doigt le faux juge !

C'était toi ! Oh mon salaud, tu va voir !


Sans attendre, la Kitasu s'enragea, et lui sauta au cou, traversant la pièce en sautant de table en table pour un pugilat surprise, alors que les clients ne comprenaient pas vraiment ce qui était en train de se dérouler... Pourquoi une supposée élue et un représentant de l'autorité se battaient ? Tous l'ignoraient, ne sachant pas quel camp supporté, mais lorsque le faux juge réussit à prendre l'ascendant, les voix se turent !

En effet, l'homme était en train de réussir à étrangler la rousse, qui n'étant pas une véritable athlète, perdait du terrain, et risquait gros, très gros...

Enfin, c'était sans compter l'intervention de la Nishizumi...

Un tir, suivit d'un bruit sourd, celui d'un corps s'effondrant sur le sol. La jeune lycéenne, en pleine panique, avait sorti son arme, son Luger P08, et avait ouvert le feu... Une seule et unique fois, ce qui avait été suffisant... On ne peut plus suffisant... Car le faux juge, frappé entre ses deux yeux, n'agissait plus, inerte sur le sol... Mort... Et si cela était d'un coup très dur pour la jeune fille, qui sentait des nausées l'envahir, elle secoua la tête, en posant le journal sur une table, tout en disant :

Je... Nous avons trouvée la preuve... De l'innocence de cette famille... Et de la culpabilité de cet homme... Il... Il est responsable de tout, nous avons son journal...


Et il n'en fallait pas plus pour qu'elle ne s'effondre à son tour, dépassée par les événements... Au final, il s'est avéré que mort, il sa véritable identité fut mit à la vue de tous, et que le fils n'avait en effet jamais rejoint les rangs de Minshu... Les élues avaient donc trouvée la vérité, même si... Tout s'était déjà joué...

Mais elles eurent tout de même droit à une petite récompense pour leurs efforts, mais surtout... Une piste. En effet, la vieille femme qu'elles avaient rencontrée au début de la journée leur parla d'une personne qui portait les mêmes habits que la Nishizumi... Une personne rousse et amnésique, une élue de Manshe... Saori, ou plutôt Akagi, n'était plus si loin !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Conflit dans la mort   

Revenir en haut Aller en bas
Conflit dans la mort
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Tyrannia] Les sucreries resteront toujours avec moi, même dans la mort... Moi qui suis... Un con.
» L'appel de la Rose Noire
» « Il y a des visages que l'on oublie pas. Dans la mort comme dans la folie »
» Mort d'un nombre important de poissons dans le Lac Azuei
» Ce soir, deux nouvelles étoiles brilleront dans le ciel. [Mort de Sanka' & Echos]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Grands lacs-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.