Partagez | .
La définition d'une mauvaise journée
Invité Invité

-



MessageSujet: La définition d'une mauvaise journée   Dim 18 Déc - 18:34

Spoiler:
 

-Tu es sûr que c'est une bonne idée ?
-Évidemment ! Seika est en guerre et ils ont besoin de bras, ils ne peuvent pas cracher sur un Elu, même aussi faible qu'elle !


Les deux hommes d'une trentaine d'années discutaient bruyamment sur le contenu d'une petite lettre que l'un d'eux tenait dans sa main, s'apprêtant à convier cette missive, directement adressée aux hautes sphères de Seika, à leur oiseau messager. Rédigée grossièrement avec une écriture à peine lisible, la petite lettre demandait réclamait une rançon en échange d'une jeune élue de Seika.

L'élue à la chevelure rousse en question était bâillonnée et attachée solidement derrière ses deux agresseurs, leur lançant des regards meurtriers alors qu'elle se débattait dans l'espoir de défaire ses liens, mais sans effet notable, les deux kidnappeurs ayant pris maintes précautions afin que leur proie ne puisse pas se libérer.

Mais la question que vous devez vous poser en ce moment, doit être : « Mais comment la princesse de Kaamelott, héritière du trône et ancienne chasseuse de sorcière à pus se faire enlever par deux bandits de grand chemin ? » et bien, je vais devoir remonter quelques heures en arrière afin de vous expliquer cette histoire...

Environ six heures plus tôt, alors que le soleil déclinait à l'horizon et que les étoiles commençaient à scintiller au-dessus de la rouquine, celle-ci s'était arrêté près d'un modeste cours d'eau afin de se débarrasser de la crasse accumulée tout en regardant la carte de Kosaten, acheté précédemment afin d'essayer de se préparer une feuille de route bien qu'elle avait encore bien du mal à se faire à l'idée qu'elle était à présent dans un autre monde... Soupirant en calant son visage dans ses bras, Halloween avait bien du mal à se faire une idée du chemin qu'elle allait devoir prendre à présent, ne sachant même pas de quoi demain serait fait.

Après avoir cogité en silence, la demoiselle se décidait à sortir de l'eau fraîche du ruisseau, se séchant en vitesse avant de se rhabiller et se préparer à passer une douce nuit de sommeil se voulant réparateur, utilisant sa veste noire comme oreiller. Ce fut durant le sommeil de la jeune fille que débarquèrent nos deux compères, trouvant la jeune demoiselle désarmée, épuisée et endormie, ils profitèrent de son sommeil pour la fouiller en douceur, découvrant alors sa nature d'élue du Phoenix. Ils ne leur falluent alors pas bien longtemps avant de mettre au point leur idée à demi-intelligente consistant à la capturer afin de demander une rançon à sa nation en échange de sa libération... Ce fut alors d'un commun accord qu'ils se jetèrent sur elle par surprise afin de la ligoter avant qu'elle ne puisse comprendre ce qui lui arrivait.

Heureusement pour eux, la jeune fille venait juste d'arriver en ses terres et sa puissance avait très largement diminuer... Ne pouvant pas compter sur sa force brute, elle aurait pu faire appel à ses armes, mais les deux gentils personnages qui l'avait sous leurs bottes lui avaient retiré sa Broche de transformation, la voyant comme un simple bijou qu'ils pourraient revendre afin d'arrondir la rançon, mais la privant ainsi de ses armes...

C'était donc honteuse de s'être fait avoir ainsi que nous retrouvons Halloween, qui ne pouvait rien faire de plus que se débattre et hurler intérieurement en maudissant ses tortionnaires qui se décidèrent enfin à faire s'envoler leur petit oiseau messager qui virevoltait joyeusement en direction de Seika.


Dernière édition par Halloween le Ven 30 Déc - 0:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: La définition d'une mauvaise journée   Lun 26 Déc - 23:19




La définition d'une mauvaise journée



feat.Halloween (houuu j'ai peur)



Matin morne sur matin morne. La jeune femme se lève et s'essuie difficilement les yeux. Elle est en route pour une mission, elle reviens des zones inexplorés, bref, il serait bien inutile de vous rappeler sa chronologie ici. Quoi qu'il en soit, cela fait maintenant presqu'un mois qu'elle a quitté Chikai, un mois qu'elle n'as pas vus les deux personnes qui comptent pour elle le plus au monde, et un mois qu'elle … c'est difficile à expliquer … mais un mois qu'elle n'as pas été mordue. Il l'avait prévenus pourtant, de sa potentielle dépendance au venin qu'il lui injectait à chaque fois, mais elle avait pensé en être immunisée par son Fluide. Celui ci avait bien sûr rendus le manque plus supportable, mais elle ne pouvait s'empêcher de passer constamment ses doigts dans son cou, dans un geste nerveux dont les pensées pour le vampire n'étaient pas absentes. Quoi qu'il en soit, même si elle avait une mission à remplir pour l'empire (encore), on avait joint à sa lettre un nota bene qui l'avait hautement intriguée. On avait visiblement demandé la rançon d'une jeune élue de Seika et Karui (ou plutôt le planton qui s'occupait de transmettre les ordres) espérait qu'elle irait « jeter un oeil » puisqu'après tout elle n'était pas si loin que ça, et que ce n'était qu'un petit détour. Bien sûr, rien ne leur prouvait qu'il s'agissait bien d'une appelée du phénix, mais si c'était le cas inverse, elle ne ferait qu'un nettoyage de personnes qui auraient pus être un gêne. En réalité, elle se fichait pas mal des affaires de ce gouvernement qui était plus attentif aux besoin de petit déjeuner de leur dirigeant qu'à la peur de son peuple, mais il y avait une éventualité que quelqu'un, quelque part, soit en danger, et qu'elle puisse faire quelque chose pour cela. C'était suffisant à la convaincre de rallonger son voyage d'une journée.

Ainsi, après un petit déjeuner rapidement engloutis, et assez sommaire tout compte fait, elle grimpa sur le dos de Murmure, y logea Mune et Mizu confortablement calés entre ses jambes et le lança au petit trot dans la direction souhaitée. Les secousses paisibles qui avaient le don de ruiner le dos des débutants mais auxquelles elle s'était rapidement habituée la bercèrent prestement, assez pour qu'elle ne porte plus qu'un œil distrait et vide de réflexion sur les alentours, se contentant de caresser machinalement sa bague en se concentrant sur les émotions que celle ci lui transmettait. Le temps était long loin d'eux, beaucoup trop long, et elle n'avait qu'une hâte, les serrer dans ses bras à nouveau. Fuir de Chikai avait certes été une très bonne idée, après ce qu'il s'était passé. Elle en avait eu besoin et rien ni personne n'aurait pus la retenir dans cette capitale bondée alors qu'elle sursautait au moindre regard un peu trop appuyé, mais malgré ses passages légèrement mélancolique encore, elle espérait qu'une bonne partie de ce qu'elle avait cherché à évacuer en agissant de la sorte s'était envolé. Il ne manquait que quelques heures de trajet pour arriver au « rendez vous » des preneurs d'otages, heures que le cheval avala sans difficulté, démontrant son endurance hors du commun, mais les amenant malgré tout jusqu'au début de soirée.

Une petite cabane, logée sur un chemin annexe de la grande route qui traversait tous les territoires neutres, rendue presqu'invisible par les quelques buissons malingres qui poussaient autour d'elle était visiblement le lieu que les malfrats avaient choisis. Et devant se tenaient deux gaillards solides et aux bras musculeux, qui se jetaient des coups d’œils inquiets. A la faveur de la soirée qui commençait à tomber, les cheveux de la Seikajin n'était pas aussi éclatants qu'ils auraient pus l'être, et à cette distance, ils ne devaient pas encore pus les avoir discerné. Parfait. Elle s'arrêta sur le bord du chemin, assez loin pour qu'ils ne la reconnaissent toujours pas, et noua un foulard noir sur sa tignasse, camouflant les reflets roux. D'une main douce, elle intima à ses animaux de rester caché sur l'encolure du cheval, puis elle sauta à bas de la selle et se dirigea vers eux d'un pas qu'elle essayait de rendre hésitant.

T'es ici pour la rançon ? Demanda l'un d'eux.

Oui … répondit elle avec une timidité parfaitement feinte et en sortant une bourse en cuir largement remplie de sa poche. J'ai l'argent …

L'homme carra les épaules en voyant une jeune femme à l'allure si frêle et s'approcha d'elle en souriant. Il était sans doute un peu trop stupide, ou un peu trop attiré par les yeux émeraudes de l'archère qui luisaient doucement à la faveur de la torche qu'il tenait, ou même complètement rassurée par la taille ridicule de la guérisseuse. Tout ce qu'il put voir avant de s'effondrer au sol furent ses yeux prendre une lueur pleine de dérision, avant qu'il ne sente le tranchant meurtrier d'une main s'abattre sur sa gorge.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La définition d'une mauvaise journée   Ven 30 Déc - 0:44

Enfermé dans une sombre cabane en bois ou la seule source de lumière était une petite fenêtre dont la clarté était à demi obstruée par le boisement ambiant, le temps semblait durer une éternité pour la jeune élue vêtue d'un simple t-shirt ample, dont elle s'était vêtue pour la nuit, qui lui tombait jusqu'aux fesses ainsi que de son short noir. Ses cheveux roux en bataille et non coiffé lui donnait un air d'enfant sauvage, surtout que son regard noir et agressif n'aidait pas son apparence actuelle pour la faire passer pour une citadine. Grelottant de froid en silence, la princesse regardait par moment ses vêtements de Witch Hunter qui se trouvait, en compagnie de sa broche, au pied de la table sur lequel jouait ses ravisseurs.

Durant les longues heures qui s'écoulèrent une fois que l'oiseau messager eu prit son envol, Halloween restait seul dans sa cabane, observant par l'entrebâillement de la porte ses deux ravisseurs qui jouaient aux dés ou aux cartes afin de passer le temps, ne prenant qu'à peine une heure dans toute la journée pour donner un peu d'eau à leur prisonnière qui leur recrachait le liquide vaseux au visage... Une action inutile et puérile, mais qui faisait un bien fou, sur le moment, à notre chevalière aux poignées attachées solidement, bien qu'elle recevait une gifle de la part de l'homme qui se retenait d'en faire davantage, voulant éviter d'abîmer la marchandise, mais promettant à Halloween de la tuer si personne ne venait la chercher.

Ne prenant pas la peine de lui répondre, la rouquine se contentait de lui offrir un sourire de défi en le regardant retourner avec son partenaire. La jeune fille hésitait plusieurs fois à essayer de fuir, mais elle se résignait rapidement à chaque fois que ses tentatives pour défaire ses liens n'aboutissaient pas, les deux hommes risquant, en plus, de l'arrêter très facilement si elle essayait de passer en force en étant désarmé. Soupirant, la jeune fille se résignait à devoir prendre son mal en patience, attente qui se faisait de plus en plus interminable d'ailleurs... Jusqu'au moment ou des voix résonnèrent dans la forêt, les deux hommes se levèrent et quittèrent le champ de vision restreint d'Halloween qui en profitait pour se rapprocher lentement de la porte, prenant pour cible ses affaires posées juste là, à sa disposition...

Voulant éviter de se faire surprendre, l'héritière de Kaamelott allait à tâtons en gardant ses oreilles attentives à ce qu'il se passait à l'extérieur, mais malheureusement pour elle la conversation tournait au très très court et avant qu'elle n'eût le temps de mettre un pied dehors, le survivant du duo poussait un cri de terreur en s'engouffrant dans la cabane, percutant sa prisonnière qui tombait en arrière sous la violence du choc. Ne cherchant même pas à comprendre, l'homme l'attrapait par le col et la forçait à se relever avant de la prendre en otage, lui mettant la dague sous la gorge en ressortant de la cabane.


-S-Sorcière ! Qu'as-tu fait à Ishigo ?! Tu es là pour cette élue de malheurs non ? Je savais que ce n'était pas une bonne idée... Ne fais pas un pas de plus, si-sinon je la tue ! Je... Je ne-Je ne plaisante pas !

Tristoune que son plan est cafouillé si près du but, Halloween n'eut pas vraiment le choix que de se laisser faire, surtout étant donné la panique générale de son agresseur. Celui-ci tremblait des pieds à la tête, son regard terrifié ne quittait pas l'étrange femme au bandeau lui couvrant la tête qui se tenait devant le corps sans vie du second ravisseur. Aucune trace d'une arme quelconque, la chasseuse de sorcière lançait un regard intrigué et méfiant à l'étrange personnage qui lui faisait face, et cela, malgré la lame tremblante qui menaçait de l'égorger.

Un silence s'installait le temps d'une seconde, juste avant que la chevalier ne décide de prendre les devants, la situation n'étant pas à l'avantage du bandit qui était en train de perdre son sang-froid. Mordant à pleines dents la main tenant la dague, le bandit poussait un hurlement avant de se prendre un vilain coup de tête arrière qui lui explosait le nez.

Pris par surprise, le bandit relâcher juste assez sa prise sur sa prisonnière pour que celle-ci parvienne à s'échapper, en profitant alors pour rouler sur le côté en récupérant sa boule de vêtements au passage. L'homme, de plus en plus paniqué, ne restait sonné qu'une poignée de secondes par le coup de tête qu'il avait reçu, mais ce fut juste suffisant pour que Halloween récupère sa broche qu'elle serrait fort dans sa main.

Effrayé et enragé, le bandit ne semblait plus savoir que faire, regardant les deux jeunes femmes l'une après l'autre dans un instant d'hésitation...



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: La définition d'une mauvaise journée   Dim 8 Jan - 16:33




La définition d'une mauvaise journée



feat.Halloween (houuu j'ai peur)



Dès que le premier homme fut tombé à terre, la moindre once de vie ayant quitté son corps, le deuxième poussa un hurlement de terreur parfaitement approprié avant de reculer dans la cabane où il percuta quelque chose avec violence. L'otage. Cela se confirma lorsqu'il se saisit de l'objet de son déséquilibre pour empêcher la rouquine d'agir. Il la menaçait clairement d'égorger celle qu'elle était venue chercher, une jeune femme aux cheveux aussi brûlants que ceux de l'élue de Seika qui était venue la libérer. Elle était assez rapide, en temps normal, mais mieux valait ne pas prendre de risques. En pensée, elle contacta son loup qui commença doucement à faire le tour de la maison, grandissant peu à peu dans la plus parfaite des discrétions, pendant que Aki tentait de calmer le jeu.

D'accord. D'accord. Calmez vous. Regardez, je ne bouge pas. N'y touchez pas. Tout vas bien. Vous allez gentiment me la donner, et je ne vous toucherais pas. C'est une promesse. Vous pouvez me faire confiance.

Bien sûr que non, il ne pouvait pas. Rien n'avait épargné la psychologie de la fiancé du vampire dernièrement. Elle avait perdus bien trop de foi en les hommes dans son genre pour le laisser s'en tirer. Elle allait lui faire subir le même sort qu'à son collègue, sans hésitation, et si possible, transmettre un message à ceux qui souhaiteraient encore une fois s'en prendre à des êtres vivants pour satisfaire leur besoin d'argent. Alors qu'elle se concentrait pour transmette l'ordre d'attaquer au loup démon dont l'ombre gigantesque frôlait le dos de l'agresseur, l'otage s'en tira elle même, d'une morsure assurée et d'un coup de tête en arrière bien placé. L'instant d'hésitation qu'eut le bandit durant les secondes qui suivirent furent suffisantes. Largement suffisantes pour que, d'un coup des ailes qui venaient d'apparaitre dans son dos, elle puisse le rejoindre. Largement suffisantes pour entourer sa gorge de son bras, largement suffisantes pour placer sa main sur l'artère qui courait au niveau de sa pomme d'adam.

Tu sais, je suis une élue moi aussi. Et il me suffirait d'un mot, un seul, pour que ta vie s'arrête là, maintenant, tout de suite.

Elle se retourna vers l'ancienne prisonnière désormais libérée, et qui décidément était fort jolie et à l'aspect aventureux, quelqu'un somme toute, qui avait de fortes chances d'être sympathique, en tout cas, la Nishiie l'espérait. Faisant quelques pas dans sa direction, elle lui adressa un petit sourire.

J'en aurais volontiers finis avec lui tout de suite, mais c'est à toi qu'ils ont fait du mal, si tu me permets de te tutoyer. C'est donc à toi de décider. Qu'est ce que tu veux de lui ?

Elle était bien différente de la guérisseuse qu'un certain Ieta avait pus rencontrer. Elle avait changé par rapport à celle qui épargnait la vie de tous les malfrats, se contentant de les amener aux gardes. Elle avait souffert. Son existence s'était effondrée une fois de trop, et même si elle avait essayé de toutes ses forces de se raccrocher à l'existence de Tanith et de Orina pour ne pas sombrer, ce n'était pas chose aisée. Elle ne pourrait jamais redevenir celle d'avant. Elle le savait. Elle le savait que ceux qui atteignaient à la vie étaient maintenant voués en grande majorité à la mort s'ils se trouvaient sur son chemin. Devenaient elle elle même plus mauvaise ? Elle commençait à n'avoir plus rien à faire de la réponse. Du moment qu'elle agissait en étant convaincue qu'elle rendait ainsi le monde meilleur, et qu'elle protégeait la vie et les enseignements de Gaea.

Ils ne t'ont pas fait trop de mal ? Ils ne t'ont pas touchés j'espère. Ces chiens là ne savent souvent pas faire la différence entre une femme et un objet.

Et pour cause. Elle en avait fait les frais, même si son inquiétude pour celle qu'elle était venue sauver était réelle. Même si son traitement envers le mauvais côté du miroir avait changé, elle restait tout de même celle que l'on connaissait comme une justicière, prête à aider n'importe qui qui en faisait la demande, ou même qui ne le faisait pas. S'il y avait un moyen de ramener celui qu'elle tenait fermement sur le bon chemin, un moyen rapide qui n'incluait pas d'autres pertes humaines, elle le ferait.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La définition d'une mauvaise journée   Dim 8 Jan - 19:56

Profitant de la confusion ambiante, l'ex Supporter se hâtait de fouiller ses vêtements récupérés lors de sa fuite chevaleresque, sentant que bizarrement, la situation ne semblait pas vraiment aller dans son sens. Un loup gigantesque aux allures de démon de conte était notamment apparu dans le dos de l'agresseur de la princesse, donnant l'impression de n'attendre qu'un ordre afin de déverser le sang du bougre inconscient qui tremblait comme une feuille.

Un ordre de qui vous demandez vous ? Pour Halloween, la réponse venait d'elle même lorsqu'elle put prendre le temps d'apprécier la majesté de la paire d'aile qui était apparu dans le dos de celle qui semblait être venu la « sauver ». Une femme qui semblait être très bien capable de se débrouiller sans arme normale, capable de faire apparaître des ailes de nulle part, portant un regard noir et étant accompagné d'un monstre d'un autre monde... Pour la chasseuse de sorcière, c'était presque une évidence : celle qui lui faisait face était une sorcière.

Bien évidemment, des sorcières amicales, elle en avait côtoyé des dizaines dans son monde natal, mais au vu de sa position de faiblesse et de l'absence de Tasha, la rouquine se voyait retrouver les mauvaises habitudes des nobles chevaliers extrémistes, qui l'avaient élevé, en commençant à voir tout utilisateur de magie avec un très mauvais a priori.

Laissant la femme aux ailes taper la discute avec sa proie, entendant d'une oreille le fait qu'elle était une élue, Halloween parvint à trouver sa broche argentée, laissant apparaître un sourire sur son visage crispé en empoignant l'artefact dans sa main gauche. Son large t-shirt de soirée se voyait alors rétrécir de quelques centimètres tandis qu'une épée d'acier apparaissait entre les mains jointes de la citrouille, tranchant nettes ses liens et la libérant enfin de cette corde qui lui rongeait les poignées depuis presque 24h.

Avançant d'un pas, la sorcière se décidait enfin de laisser apparaître un sourire sur son visage juvénile alors que la princesse de Kaamelott, qui venait à peine de se redresser, reculait de deux pas en interposant son arme entre elle et celle qui se proposait de laisser la sentence aux mains de l'ancienne otage. N'étant pas spécialement agressive, mais semblant d'avantage être sur la défensive et hésitante, Halloween prit un moment avant de répondre. Son regard rubis suspicieux débutant sa course sur le cadavre allongé dans son sang, glissant ensuite sur la sauveuse au regard noir et amère qui semblait avoir déjà scellé le sort du bandit, avant de terminer sa course sur celui-ci qui suppliait son ancienne otage d'une demi-voix tremblante.

La présence simultanée du loup, du regard mauvais avec le sourire et les jolies paroles faisait hésiter la Witch Hunter sur les réelles intentions de son interlocutrice. Cela n'aurait pas été la première fois qu'une sorcière se montre amicale dans le seul but d'atteindre un tout autre objectif... Mais la vie de ce bandit, qui avait été le moins mauvais des deux finalement, semblait reposer entre ses mains. Fixant les yeux émeraude de la maîtresse du loup, la regardant avec une étincelle de fatigue accumulée dans le regard, plus que de peur ou d'envie de se battre, Halloween finissait par prendre la parole d'un ton sec.


-Tu me laisses vraiment décidé de son sort, sorcière ?

Dans tous les cas, notre Citrouille se doutait que si cette sorcière élue avait voulu lui ôter la vie, elle aurait pu le faire depuis longtemps... Poussant un soupir, Halloween finissait finalement par baisser son arme et avancer d'un pas, son pied partant directement dans les parties intimes du bandit qui affichait une grimace de douleur, comme si elles venaient de remonter jusqu'à dans sa gorge.

-Ça, c'est pour avoir osé attaquer une jeune fille endormie et sans défense ! Que ça te sert de leçon !

Reportant son regard, toujours méfiant, sur celle qui soutenait le bandit qui pleurait à chaudes larmes, la jeune élue à la chevelure de feu gardait son arme au poing avant de reprendre la parole afin de justifier la souple sentence qu'elle venait de donner à son ravisseur, même si elle était presque sûre que cela n'allait pas être très utile...

-L'un comme l'autre, ils ne m'ont fait aucun mal. Si ce n'est leurs liens beaucoup trop serrés à mon goût. J'irais même jusqu'à dire que ce débile-là semblait même ne pas être très emballé par l'idée de son pote. Pour moi, cette humiliation et la castration qui va avec, suffiront.

Reculant de nouveau d'un pas, la jeune femme plantait la lame de son épée dans le sol avant de prendre soin d'attacher ses cheveux avec sa broche, son t-shirt raccourci n'étant pas loin ne laisser entrevoir ses sous-vêtements lorsqu'elle levait les bras. Ne lâchant toujours pas son regard inquisiteur qui fixait ses drôles alliés, la jeune fille attendait simplement de voir ce qu'ils allaient faire suite à son choix, lui permettant ainsi de se faire une idée plus précise sur ce duo qu'elle avait du mal à cerner.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: La définition d'une mauvaise journée   Lun 9 Jan - 15:23




La définition d'une mauvaise journée



feat.Halloween (houuu j'ai peur)



La méfiance de cette jeune femme était compréhensible. D’après ce qu’on pouvait sentir d’elle, c’était une toute nouvelle élue, arrivée depuis peu. Par conséquent, le nom de Aki Nishiie, ou sa description (une femme au visage d’enfant, aux longs cheveux roux, et accompagnées de deux animaux) ne lui était pas encore parvenue. Elle se trouvait donc face à une totale inconnue, aux pouvoirs plus puissants que les siens, et disposant d’un gigantesque loup démon comme animal de compagnie. Rien de bien rassurant en somme. Encore une fois, Aki se fit appeler “sorcière” ce qui était la deuxième itération de cet étrange surnom dans la journée, la première ayant été prononcée par le bandit qu’elle tenait encore fermement. Qu’avaient les gens aujourd’hui ? Les sorcières n’étaient elles pas des créatures de légendes se jouant des lois de la nature et volant sur un balais ? Elle en était bien éloignée pourtant … Quoi qu’il en soit, cela ne la touchait pas plus que cela, et elle haussa les épaules.

J’ai moins de droit sur sa vie que tu n’en as. Et je n’ai aucun intérêt à décider moi même de son sort.

Elle retint plus fort l’homme quand il bondit en l’air après cette castration instantanée, mais ne se laissa pas aller à la moindre satisfaction. Elle n’aimait pas la souffrance. Elle détestait cela, plus que tout. Elle était parfois nécessaire pour que les hommes comprennent. Elle ne s’attendait pas à une sanction particulière, un des deux étaient morts, et si cette jeune élue estimait que l’autre pouvait vivre, cela lui allait. Cependant … Alors qu’elle le relâchait en le laissant tomber à genoux au sol, les mains serrées sur son entrejambe et des larmes de douleur dévalant ses joues, elle s’approcha de lui et posa sa main sur son épaule, avec un sourire plus compatissant.

La mort de ton ami sera douloureuse à supporter, mais garde ce qui t’es arrivé aujourd’hui comme une leçon. La vie n’est pas un jeu que l’on peut manipuler à sa guise, et les êtres vivants ne sont pas des marchandises ou des objets. Respecte la vie, et je te protégerais comme j’ai protégé cette jeune femme.

Ses doigts glissèrent sous le menton de la nouvelle victime, le relevant suffisamment pour qu’il soit forcé à la regarder.

En revanche, si tu recommences, ne serait ce qu’une fois, je ne demanderais plus l’avis de personne pour effacer ton existence. Es ce que c’est bien clair ?

Il hocha la tête avec vigueur, avant de se relever pour courir dans une direction qu’il avait sans doute choisis aléatoirement, dans le seul but de s’échapper, et s’échapper vite. Poussant un soupir, la Druidesse détacha son foulard pour laisser cascader ses longs cheveux roux sur ses épaules, avant de poser la main sur le sol, creusant ainsi à l’aide de sa magie une tombe rudimentaire dans laquelle elle traîna avec un certain respect le cadavre du mort en marmonnant.

Rejoins en paix ta mère et la Mère de tout, notre Déesse à toutes et à tous. Ne m'en veux pas car la mort que je te donne aujourd'hui ira rejoindre la Grande Terre Mère pour créer une nouvelle vie. Ne me maudis pas car ta malédiction aujourd'hui se finit et que je le suis déjà pour tous ces jours que je passe loin de notre Mère.

Suite à cela, elle repoussa la terre sur le corps inanimé et se releva pour se retourner vers l’ancien otage et lui tendre sa main, légèrement boueuse.

Enchantée, je suis Aki Nishiie. On m’as demandé de venir te sauver, mais je vois que tu aurez sans doute pu t'en tirer toute seule.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La définition d'une mauvaise journée   Mar 10 Jan - 9:40

Alors qu'elle s'attendait à une effusion de sang en bonne et due forme, la chevalière de la Table Ronde finissait de glisser sa broche magique dans sa chevelure de feu afin de maintenir sa coiffure en place, regardant sa sauveuse du jour faire une belle leçon de moral à sa proie avant de la laisser filer ce qui ne manquait pas de faire lever un sourcil de surprise à l'otage qui posait ses mains sur le pommeau de son arme.

Ne prenant même pas la peine de regarder l'homme décamper comme si il avait un ultimatum avant que la sorcière ne change d'avis, laissant alors enfin la possibilité à celle-ci de détacher son foulard qui retenait une tignasse de longs cheveux roux bouclés qui lui tombait jusqu'au-dessous des épaules. Étant bien la première fois qu'elle voyait une sœur capillaire depuis des lustres, les autres Witch Hunter ayant plus tendance à avoir une chevelure ébène ou ivoire, Halloween ne pues s'empêcher de retenir un petit « Wooo » de surprise et d'admiration en voyant les bouclettes rousses apparaître si soudainement sur le visage enfantin de sa sauveuse.

Cependant, la surprise d'eu rapidement se changer en un coup de stress lorsque la chasseuse comprenait ce qu'avait l'intention de faire la maîtresse du loup, faisant disparaître sa lame qui redevenait tissu, la princesse de Kaamelott se ruait sur le bandit mort en hurlant à sa meurtrière de se stopper dans son élan. Rejoignant le cadavre, Halloween le fouillait rapidement afin de récupérer la bourse qu'il lui avait volée.


-Ça, c'est à moi !

Récupérant ainsi cette poignée de yens, qu'elle avait décidément bien du mal à conserver, Halloween s'écartait enfin du corps avant de s'asseoir sur le sol, faisant signe à l'autre boucle de feu de poursuivre en rougissant légèrement devant le manque de sang-froid qu'elle venait de montrer. Installée en tailleur, la princesse observait le rituel mortuaire de la sorcière en silence, trouvant son discours étrange et commençant alors à douter de sa déduction sur le statut de « Sorcière Maléfique » de son interlocutrice. Le pitch de l'étrange rouquine lui semblait être bien trop pacifique et proche de la nature pour venir d'un être se délectant du sang des humains... Non, cette prière lui rappelait davantage ceux des Shamans ou des druides.

Laissant échapper un petit éternument, Halloween relevait le visage vers celle qui se présentait sous le nom d'Aki. La jeune fille encore en pyjama se redressait à son tour et posait un œil sur la main sale qui lui était tendu tandis qu'elle avait le droit à un compliment en cadeau en plus d'une présentation de sa sauveuse. Toujours suspicieuse, notre chevalière hésitait un instant avant de prendre la main pleine de terre de la demoiselle qui lui faisait face, décrétant qu'elle avait besoin d'un bon bain de toute manière...


-De même Aki, tu peux m'appeler Halloween. Mais j'ai bien peur de devoir te remercier pour ton intervention... Si j'avais pu me sortir, seule, de cette impasse, je l'aurais fait bien plus tôt...

Portant son regard sur le cabanon qui refermait les souvenirs de cette triste journée, devant bien reconnaître que privé de sa broche elle se retrouvait facilement sans défense, surtout avec son endurance et sa force bridées par son sceau. Soupirant, Halloween se retournait vers la Nishiie en croisant les bras, la regardant toujours avec un œil marqué une absence totale de confiance.


-Si tu es venu me sauver, j'imagine que tu viens de... De Fuyu ? Enfermé dans ma cabane, je n'ai pus comprendre que des bribes de leurs conversations, mais il semblait être décidé à racketter ma nation en échange de ma liberté.

Se rappelant des informations, volontairement erronées, données par Sherkhan ici commençait la valse des quiproquos, bien que le sceau de la Citrouille était loin d'être caché dans la tenue légère qu'elle portait en cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: La définition d'une mauvaise journée   Mar 10 Jan - 23:20




La définition d'une mauvaise journée



feat.Halloween (houuu j'ai peur)



Alors que Aki s'apprêtait à tout simplement enterrer décemment le cadavre, la jeune rousse sauta sur le corps aux allures morbides pour en tirer une bourse, haranguant que celle ci lui appartenait. Pendant quelques secondes, l'élue du phénix resta coite devant tant de précipitation. Récupérer son argent, oui, bien sûr, mais pourquoi ne pas tout simplement le lui demander au lieu de profaner ainsi le gisant encore chaud dont le cœur venait tout juste de s'arrêter ? Finalement elle laissa échapper un léger rire nerveux.

Tu sais, tu aurais pus te contenter de me le demander. Je ne comptais pas te voler ton argent.

Heureusement, la jeune femme ne semblait pas être non plus très fière de ce qu'elle venait de faire et fuyait son regard, ce qui suffisait à faire comprendre à la Druidesse qu'elle avait agis par pur impulsivité sans vraiment réfléchir aux raisons qui l'avaient poussés à être aussi agressive et véloce pour récupérer son bien. Peu après, lorsque les présentations de l'amie des animaux furent faites, celle ci accepta de serrer sa main. Le sourire de la chasseuse devint plus franc au fur et à mesure qu'elle se détendait. Dans son dos, le loup géant reprenait petit à petit une taille largement plus acceptable, jusqu'à devenir tout petit, aussi minuscule qu'un bébé de son espèce. Le rejoint rapidement la renarde qui avait compris qu'avait sonné la fin des hostilités, et ainsi les deux boules de poils furent de nouveau intégrées à la scène, l'un parfaitement à l'aise, l'autre méfiante et haineuse, comme toujours.

Enchantée Halloween ! Tu n'as pas besoin de me remercier, il est bien naturel que je vienne en aide à quelqu'un dans le besoin. Ces deux là n'étaient pas très malin, tu te serais débrouillée je pense !

Cependant la remarque suivant fit lever un sourcil étonné à la Nishiie. Fuyu ? Non pas qu'elle ait un problème quelconque avec les habitants de la nation gelée (uniquement avec leur gouvernement et certains de leurs élus), mais cette déduction n'était pas vraiment logique. D'autant plus que sur le dos de la main de son interlocutrice se trouvait un phoenix flamboyant qui s'enroulait nonchalamment, prouvant ainsi qu'elle venait bien de Seika. L'archère toussota légèrement en analysant celle qui lui parlait, du regard. Elle avait l'air tout ce qu'il y avait de plus sincère, pourtant son discours ne tenait pas. Elle connaissait l'existence des nations, et même le nom d'au moins l'une d'entre elle, mais elle se trompait complètement !

Hum … Je ne crois pas non … Je suis de Seika.

L'énergie de son sceau étant de toute manière incapable de mentir, il n'y avait pas de problème à montrer la preuve qu'elles étaient bien alliés. Se tournant légèrement, elle repoussa la cascade de cheveux qui protégeaient d'ordinaire ce secret pour dévoiler le même oiseau rougeoyant qui ornait sa nuque, pâle et à demi effacé, comme une marque indélébile que l'on aurait frotté durant longtemps.

Il se voit moins car cela fait bientôt trois ans que je suis ici, mais c'est le même que le tiens. Comment cela se fait il que tu penses que je sois de Fuyu ?

Ne se doutant pas une seule seconde de ce qu'on avait pus raconter à cette nouvelle venue en Kosaten, la guérisseuse n'éprouvait aucune appréhension, et ne pensait même pas à la possibilité que quelqu'un ait pus tromper un élu sur sa nation. Et pourtant, si elle avait sus qu'il s'agissait même d'une personne qu'elle avait accueillis en Kosaten en lui faisant plus ou moins confiance, un certain Sherkan, qui avait semé le trouble dans l'esprit de cette compatriote, elle n'aurait sans doute pas vus cela d'un œil amène.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La définition d'une mauvaise journée   Mer 11 Jan - 21:00

Maintenant que les bandits étaient soit mort, soit en déroute, Aki retrouvait lentement un visage plus gai, souriant et riant, perdant sa façade froide alors que son loup géant perdait en charisme sous le regard étonné d'Halloween qui observait la scène bouge bée, n'osant pas faire de commentaire au vu de l'absence de réaction de la maîtresse de la bête.

Perdant peu à peu de sa méfiance devant le visage bien plus amicale d'Aki, la princesse regardait les deux boules de poil qui s'étaient discrètement glissées dans le dos de la femme à la longue chevelure de feu tout en écoutant celle-ci appuyer ses propos comme quoi la chevalière aurait pu s'occuper de ses ravisseurs, seul. Souriant devant autant d'éloge venant d'une étrangère, cela ne lui faisait d'autant plus mal de constater que dans l'immédiat, elle avait raison, mais que dans la situation où elle se trouvait précédemment : privé de sa broche et solidement attaché, elle aurait eu beaucoup de mal à se sortir de ce pétrin sans une intervention externe pour, ne serait-ce, que faire diversion une fraction de seconde comme la dame au loup l'avait fait.

Cependant, une sorte de quiproquo s'installait rapidement entre la citrouille et sa sauveuse, l'évocation de l'appartenance du Phoenix rouge à Fuyu étant rapidement réfuté, au plus grand bonheur de Sherkhan, si il lit ces lignes... Observant la marque à demi effacé que lui montrait Aki, Halloween haussait un sourcil en croisant les bras de plus belle, ne sachant plus quoi penser de tout ça.


-Mais... Le pigeon, c'est pour Fuyu. Le serpent pour Seik-truc et le dragon pour Machin non ? Qu'es qu'il me fait dire que ta marque est une vraie et que tu ne me mens pas... ?

N'ayant, au final, que retenu l'appellation de la nation liée à son tatouage, très tendance en Kosaten, l'héritière de Kaamelott redevenait suspicieuse devant cette inconnue, bien qu'elle avait du mal à ne pas la croire... Et pour cause, un élément important finissait par lui revenir à l'esprit...

-Ce voleur-chat, Sherkhan, semblait sûre de lui en me disant tout ça pourtant... Attends une seconde... Ah moins que... Ne me dis pas que cette boule de poil s'est foutue de moi là ?!


Le fait est que celui qui lui avait donné ses infos était un escroc, un voleur et très certainement un menteur... De par sa couleur capillaire magnifique, qu'elle venait de la sauver et le fait que se soit une femme, Halloween portait rapidement plus de crédit aux dires de son interlocutrice plutôt qu'à ce qu'avait pu lui vendre celui qui lui avait volé son bout de robe dans l'épisode précédent. La mauvaise surprise laissant lentement place à la colère, la jeune fille n'attendit même pas les preuves d'Aki pour commencer à rager, se tournant en direction de la forêt pour hurler à qui voulait l'entendre :

-Espèce de... CHAT DE GOUTTIERE !!! Si je te retrouve, je te transforme en tapis de sol ! Heureusement que je ne t'ai pas aidé dans ton entreprise grotesque, mon honneur en aurait été salis à jamais ! Attend que je te retrouve !!!

Crachant sa colère, Halloween finissait par se calmer en se laissant tomber les fesses sur le sol, soupirant devant sa propre bêtise en cachant son visage dans ses bras en boudant, soufflant dans sa barbe, à demi-voix...

-J'imagine que cette histoire de guerre, c'est du flan aussi afin que j'attaque tous les élus que je croise... Je déteste les escrocs... Bouhou...
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: La définition d'une mauvaise journée   Jeu 12 Jan - 11:09




La définition d'une mauvaise journée



feat.Halloween (houuu j'ai peur)



Les deux jeunes femmes n’arrivaient pas à se comprendre,c’était clair. En revanche, la raison de leur quiproquo était bien moins logique. Alors que Aki se demandait pourquoi Halloween semblait si circonspecte, elle ne tarda pas à le saisir un peu mieux lorsque la rousse sortit une phrase qui, en forme avait de quoi tenir debout, mais sur le fond était complètement erronée. En effet, une marque pouvait être fausse, mais il n’était pas très prudent de montrer une marque erronée en plein milieu des territoires neutres dans le contexte actuel. Cependant, c’était une chose à laquelle la Nishiie n’avait encore jamais vraiment pensé : qu’on puisse remettre en cause la légitimité de sa marque, qui elle même suffisait généralement de pass dans bien des endroits de l’empire. Pire encore, on pouvait faire des contrefaçons, et donc accéder à des privilèges, et surtout des informations directement liées aux élus ! C’était un danger non négligeable … Dans la capitale, la vérification des sceaux était donc quelque chose d’assez stupide en fin de compte.

Non, tu te trompes. Le symbole du phénix est celui de Seika, le serpent appartient à Minshu et le dragon correspond à Fuyu. Tu as dû inverser les …

Mais avant de la laisser finir son explication, l’ancien otage prononça un nom que l’archère connaissait, et qui, qui plus est, était liée avec une caractéristique claire. Sherkhan, l’homme chat. Le poing de la guérisseuse se serra légèrement. La farce lui avait peut être semblé innocente, mais elle pouvait être très dangereuse ! Si jamais la combattante avait rencontré un élu de Fuyu et l’avait pris pour un membre de Seika, elle aurait été en grand danger ! Quoique … Vus la haine des humains qu’il entretenait, il n’aurait pas été étonnant que ce fourbe ait été parfaitement conscient des risques qu’il faisait courir à la nouvelle arrivante. Tout concordait, et le malentendus semblait se clarifier, même s’il ne mettait visiblement personne de bonne humeur. Cependant l’énervement de la jeune fille, ponctué de l’insulte originale qu’elle attribua au matou ne put que faire sourire la soigneuse. Chat de gouttière ? Voilà un surnom bien mérité, et qui avait l’avantage de faire passer sa colère pour une simple crise de nerfs dû au fait de s’être laissée berner. En revanche, ce qu’elle évoqua ensuite était bien plus sombre.

Je ne sais pas ce qu’il t’as dit à propos de la guerre, mais elle existe bel et bien. Seika et Minshu sont alliés contre le royaume de Fuyu, et cela fait des mois maintenant que nous sommes en guerre sans pour autant qu’il n’y ait autre chose que des attentats. Le conflit ne tardera pas à éclater malgré tout …

La chasseuse s’assit à côté de sa compagne de nation, l’air grave.

Cependant, s’il t’as conseillé d’attaquer tous ceux qui ne sont pas dans son camp, je te prie de ne pas suivre son conseil. Les élus de Fuyu sont loins d’être tous mauvais, et c’est encore plus juste avec les natifs. Contente toi de te méfier et de ne pas leur faire confiance, tant que ce n’est pas finis. Je peux cependant te garantir que si tu croises un certain … pardon, une certaine Kama … Kaede Honjo, tu pourras lui faire confiance. C’est un … une combattante, elle se bat avec une grande faux, tu la reconnaîtras facilement.

A plusieurs reprises, l’élue du phénix avait dû se retenir pour ne pas dévoiler l’identité secrète de l’androgyne qui se faisait passer pour une native, malgré son statut d’élu de Fuyu.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La définition d'une mauvaise journée   Ven 13 Jan - 9:36

Le visage caché dans ses bras, Halloween pouvait sembler avoir là un gros coup de déprime et cela aurait pu être largement compréhensible au vu des deux jours, très spéciaux, qu'elle venait d'enchaîner. Retrouver sa mémoire, son trône, sa maison... Mais perdre, en contre parti, celui qui comptait le plus pour elle. Tout ça pour finalement se retrouver propulser dans un monde inconnu, se faire voler ses affaires et mentir avant de se faire kidnapper... Des journées très chargées d'un point de vue émotionnel pour la jeune princesse qui avait sus, malgré tout, gardé un semblant de calme devant tout ce bordel.

Cependant, il en fallait bien plus pour démoraliser la souveraine écarlate de Kaamelott qui finissait par relever un visage fatigué en direction d'Aki qui prenait le temps de remettre les informations dans le bon ordre, rattrapant la mauvaise blague du félin tandis que la rouquine laissait échapper un nouveau petit éternuement timide.

Le soleil déclinant à l'horizon, la température humide de la forêt commençait à chuter lentement et bien que restant tout à fait viable, elle commençait à faire frais pour Halloween qui était très peu habillé. Laissant sa sauveuse s'asseoir à ses côtés, la princesse écoutait ses explications, pas très gaies, sur la guerre qui se profilait en Kosaten tout en s'allongeant sur le sol afin d'atteindre sa boule de vêtements afin d'en tirer sa veste noire qu'elle se hâtait de l'enfiler.

Grelottant en se blottissant dans l'épaisse veste des Witch Hunter, la Citrouille pouvait en revenir à la conversation qui se trouvait être très riche en informations. Sherkhan n'avait donc pas menti au sujet de la guerre et même si il avait omis le détail concernant l'alliance entre deux des trois nations, le fait était que notre princesse se retrouvait, une fois encore, plongé au cœur d'un conflit qui la dépassait. Cependant, Halloween notait que sa sauveuse essayait de lui expliquer de ne pas mettre tous les membres de la faction ennemis dans le même sac, allant même jusqu'à se perdre dans ses propres exemples en mentionnant un personnage à la faux dont le genre semblait porter à confusion.

Étouffant un petit rire devant autant d'étourderie venant la part de la maîtresse au loup, Halloween lui souriait avant de lui expliquer son ressentit sur la question.


-Non, il ne m'a pas incité à la haine gratuite, rassure-toi. De plus, dans mon monde aussi il y a une guerre ouverte entre les Humains et les Sorcières, mais cela n'empêche pas que certaines utilisatrices de la magie se soient ralliées au camp des Humains, je sais donc bien que, même chez « l'ennemi », tous ne sont pas forcement mauvais. Mais dis-moi, pourquoi ses trois nations sont-elles en guerre ? Sherkhan n'a pas sus me répondre à ce sujet...

La jeune élue appréciait le conseil que lui avait donné Aki, bien qu'elle n'en avait pas vraiment besoin tellement elle avait appris, par elle-même, à ne pas se fier à une simple apparence ou à l'appartenance à un groupe. Sans compter les sorcières qui s'étaient alliées avec ceux qui les combattaient, elle pouvait aussi se prendre elle-même comme exemple. Jeune fille à l'apparence juvénile, pas très grande et pas très musclée et pourtant, membre des chevaliers de la prestigieuse Table Ronde, Reine de Kaamelott, héritière d'une épée légendaire et tout le tintouin qui va avec... Bon, malheureusement pour la rouquine, elle avait bien compris qu'ici, ses jolis titres de noblesse ne lui sauraient d'aucune utilités... À part pour briller chez le petit peuple, à la limite. De toute manière, Halloween s'était habitué à faire sans, voir même à faire sans sa mémoire, c'était donc une contrainte acceptable.

Plongeant son regard vermillon dans celui de son interlocutrice, la princesse souhaitait cependant éclaircir quelques points maintenant qu'elle avait en face d'elle, une personne un peu plus digne de confiance que le voleur précédent.


-Aki, tu es une Sorcière, non ? Je vois que tu es accompagné de deux Supporters. Dit-elle en désignant les deux poules de poil du doigt. Mais tu ne portes pas de chapeau et la prière que tu as faite, en enterrant le bandit, me semblait être plus proche de celle d'un Shaman, avec l'histoire de la nature et tout... Du coup, je me posais la question...

Ayant perdu l'animosité qu'elle avait pu avoir précédemment, le regard d'Halloween c'était rapproché de celui d'une petite fille égarée et en quête de réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: La définition d'une mauvaise journée   Ven 13 Jan - 13:01




La définition d'une mauvaise journée



feat.Halloween (houuu j'ai peur)



Il ne fallait pas s’étonner que Halloween se moque gentiment de Aki qui ne parvenait pas à aligner deux mots sans se tromper sur le sexe de Kaede. En même temps, il aurait sans doute été complexe de lui expliquer les raisons de cette confusion, et qui sait, peut être que le faucheur verrait cela comme une sorte de trahison, ce que la Nishiie ne voulait sûrement pas. Plus le temps passait, plus il se confirmait comme un de ses seuls amis en ce monde, en compagnie de Matsuo et Ieta, et auparavant, avant l’arrivée du géant de Fuyu, la jeune Kachou et son amie Adakor. C’était lui qui avait parlé d’elle à l’élue de Fuyu qui avait enfanté en des termes élogieux. C’était aussi lui qui, visiblement, avait secourus Emily Grimbald, que la rouquine avait finis par rencontrer et trouver fort appréciable. Bref, il n’y avait pas de doute à avoir s’il s’agissait de lui faire confiance, et de ne plus l’avoir croisé depuis leur mésaventure dans la toundra boréenne de Fuyu la rendait légèrement triste. Mais tant pis, si elle continuait à fréquenter la petite Minshujin, il n’y avait pas de doute que leurs chemins finiraient par se croiser à nouveau. Quoi qu’il en soit, la chasseuse fut soulagée d’apprendre que l’homme chat, quoique fourbe et visiblement beaucoup trop taquin, n’avait pas livré une trop mauvaise vision des choses à la rousse.

C’est étonnant venant de sa part. Je l’ai rencontré à son arrivée à Kosaten, et question “haine gratuite” il n’était pas vraiment en reste. Cependant, c’est une bonne nouvelle. La raison pour laquelle nous sommes en guerre … Et bien Fuyu as toujours été un empire conquérant, d’après les connaissances générales, et nous avons toujours été en tension avec eux. Mais récemment, certains élus ont conclus une alliance entre Minshu et Seika, ce qui as étendus cette tension aux trois nations. Lorsque le colosse de l’enfer, Zayro Jinn, un élu de Fuyu que je te conseille d’éviter par ailleurs, s’en est pris à l’empereur de Seika, Karui Hanja -l’histoire est assez floue, en tout cas celle que je connais- notre “bien aimé” dirigeant a décidé de déclarer la guerre à Fuyu. Par le jeu des alliances, Minshu a donc aussi été engagé dans le combat. C’est assez stupide dit comme ça, surtout que … hmm .. l’histoire de ce Zayro est compliquée. Il est mort et lorsqu’il est revenus du royaume des ombres, celui qui était présent à sa place était un alter-ego bénéfique, que j’ai rencontré juste avant qu’il ne voit l’empereur. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé entre temps, mais le véritable messager du néant est ré-apparus, d’où tout cela. Bref, je ne vais pas t’ennuyer avec tout ça.

La question qui suivit était bien plus personnelle qu’une simple enquête sur les raisons de la guerre, et remettait encore sur le tapis cette histoire de sorcière, ajoutant un nouveau mot “Supporters” qui ne disait rien du tout à l’archère. En plus de cela, elle parlait de chapeau et de shamans … de beaucoup trop de notions différentes, sans doute provenant de son monde.

Chez nous les sorcières sont des femmes volants sur des balais et portant un chapeau pointus, de simples légendes. Si tu m’affilie à cela, je te garantis que je n’en suis pas une. Quant à Mune et Mizu, les deux animaux que tu vois … Mizu est juste mon amie, et Mune est lié à moi par un lien magique, mais je n’ai jamais entendus parler de … supporters ? Pour cette prière, c’est celle que j’adresse à l’esprit des morts afin qu’ils puissent rejoindre Gaea, la déesse que je vénère … Je suppose qu’elle n’existe pas dans ce monde, mais j’ai besoin de le faire … ça apaise ma conscience je crois. Quoi qu’il en soit, je ne suis qu’une druidesse, rien de plus, rien de moins, j’espère réussir à t’éclairer avec cette explication.

Elle laissa le pépiement d’un rouge gorge ponctuer la fin de sa phrase alors que l’atmosphère de la nuit commençait à devenir plus pesante. Il n’était pas très rassurant de voir la chappe de plomb tomber sur ses épaules sans avoir de feu pour s’en protéger.

Je te propose quelque chose, Halloween. La nuit ne vas pas tarder à tomber, campons ensemble, et discutons de tout cela. Je suis également très curieuse de qui tu es, et de tes objectifs, si tu accepte de te livrer à moi. Cela ne peut pas faire de mal, et j’essayerais de te transmettre le plus d’informations possibles sur Kosaten, si jamais tu as des questions à me poser.

Tout en parlant, la chasseuse s'était relevé pour aller chercher du bois et en grappillait quelques branches dans les environs, pour rester à portée de voix de son interlocutrice.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La définition d'une mauvaise journée   Sam 14 Jan - 10:55

Blottis dans sa doudoune ébène qu'elle maintenait close, Halloween écoutait les explications sur l'état géopolitique de Kosaten qui se trouvait être légèrement moins compliqué qu'elle ne le pensait. Fuyu étant un empire conquérant, d'après les dires de la maîtresse du loup, cela n'étonnait pas vraiment la princesse que les deux autres Nations étaient méfiantes envers un voisin de ce type. Suite à ses quelques mots, la rouquine se retrouvait être un peu largué lorsque la conversation dérapait sur le sujet concernant un certain Zayro Jinn que la jeune femme ne semblait pas apprécier... Mais au-delà de ça, c'était le fait de passer de la politique à un mec random qui perdait la chevalière.

Bien que les deux sujets semblaient liés par l'attaque de l'empereur de Seika, Aki en vint rapidement à se concentrer sur le curriculum vitae de cet élu au passé assez sombre et compliqué aux premiers abords. Essayant de suivre, dans un premier temps, Halloween finissait par décrocher en baillant, ne comprenant que la moitié de ce qu'essayait d'expliquer son interlocutrice qui était partie dans un délire de résurrection, de réincarnation, puis de retour... Bref, un sacré merdier, surtout quand arrive dans une conversation qui ne portait pas sur le sujet initialement. Mais restant poli, la rouquine laissait sa sœur capillaire finir de vider son sac, essayant d'au moins retenir de ne pas s'approcher de ce Zayro Jinn mort-réincarné-ressuscité-méchant, décrit comme un colosse des enfers, rien que ça.

Vint ensuite un sujet que la chasseuse de sorcière pouvait apprécier beaucoup plus facilement, car c'était la réponse à son interrogation qui finissait par arriver sur le tapis. Expliquant à la princesse de Kaamelott que, dans son monde, les sorcières n'étaient que des femmes mythologiques volants sur des balais, une description tellement fidèle qu'elle faisait sourire notre héroïne qui restait silencieuse devant les explications de sa sauveuse. Explications qu'elle pouvait enfin comprendre et qui lui rappeler qu'elle se trouvait dans un monde différent du sien. Mieux encore, Aki se définissait comme un druide, un titre qui n'était plus étranger à la jeune fille étant donné que Merlin en était un également, dans une certaine mesure.


-Tu es un druide alors ? Ça, je connais ! J'en connais un enfaîte, bien qu'il soit davantage un enchanteur qu'un druide au final... Mais c'est loin d'être quelqu'un de confiance, à mes yeux...

Le regard de la jeune demoiselle s'était durci sur ses derniers mots, se rappelant que le mage de la cours l'avait lâchement abandonné suite à la défaite de la princesse contre la Grande Sorcière de l'Ouest pour ensuite venir l'arracher à Tasha quelques années plus tard, pour son seul intérêt. Oui, Halloween voyait d'un mauvais œil ce cher Merlin à présent, le prenant presque pour responsable de son arrivée en Kosaten... En tout cas, Halloween rebondit rapidement sur le terme « Supporter » qui était, bien évidemment, inconnue pour la druidesse. Prenant son menton entre ses doigts, la rouquine tachait de réfléchir à comment expliquer ce terme qu'elle ne connaissait que trop bien.

-Hm... Pour faire simple, un Supporter est une sorte de familier qui se lie, via un contrat sacré, avec un être humain afin de devenir plus fort et de protéger ce dernier. Dans mon monde, Mune serait donc considéré comme ton Supporter si tu veux.

Souriant à Aki, Halloween était assez fière de son explication claire et précise, le tout agrémenté d'un joli exemple très simple et pourtant assez vrai au vu de la description que venait de faire la druidesse sur son lien avec la boule de poil nommé Mune. Ses problèmes techniques étant réglés, la princesse fut agréablement surprise par la proposition de sa sauveuse qui souhaitait passer la nuit avec elle. Cela l'arrangée, après la dernière soirée qu'elle venait de passer, elle aurait bien du mal à trouver le sommeil et avoir un peu de compagnies allait l'empêcher de trop ruminer sur les derniers événements. Acquissent d'un hochement de la tête en voyant la femme à la longue chevelure de feu se lever afin de réunir du bois sec, Halloween suivait le mouvement afin de profiter de cette pause dans la discussion afin d'enfiler son short et ses chaussures avant que la température ne tombe de trop.

Enfin un peu mieux préparer pour la nuit, la jeune élue revint s'installer à sa place initiale, laissant Aki préparer le camp en bonne princesse pourrie gâté qu'elle avait pu être autrefois. La regardant travailler, elle retirait sa broche afin de laisser ses cheveux recouvrir sa nuque et la regardait quelques secondes d'un œil nostalgique avant de l'accrocher à sa veste, se tournant vers la druidesse en souriant.


-Comme tu viens de répondre à mes questions, je te laisse poser les tiennes. Chacun son tour, comme ça pas de jalouse !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: La définition d'une mauvaise journée   Sam 14 Jan - 14:51




La définition d'une mauvaise journée



feat.Halloween (houuu j'ai peur)



Visiblement, druide était un mot que son interlocutrice connaissait bien, pour en avoir déjà rencontré un, même si elle ne lui faisait pas vraiment confiance, ce qui était plutôt triste à vrai dire. Mais tant qu'elle n'en tenait pas rigueur à Aki, cela n'était pas vraiment grave aux yeux de la rouquine qui se contenta d'un léger sourire. Celle ci écouta ensuite les explications sur le terme de « supporter » qui en effet correspondait plutôt au lien qu'elle entretenait avec le louveteau. Elle tourna son regard vers celui ci, et perçut un grand sérieux dans les yeux de l'animal. Il n'avait pas vraiment fait ce lien pour devenir plus puissant, mais plutôt parce qu'il était dans la nature de son espèce de le faire. Il en ressentait le besoin profond, celui de s'attacher à quelqu'un, et de le ou la protéger, pour toujours, de toute ses forces. Il avait longuement observée celle qui partageait désormais son existence. Il l'avait vus aimer et respecter Mizu comme les Hommes qu'elle croisait. Il l'avait vus pleurer et rire, et il s'était pris d'affection pour elle. Un beau jour, dans la forêt luxuriante de Minshu, il l'avait abordé, ils avaient parlé, et le lien s'était créé. Puissant. Infiniment beau.

 La promesse que nous resterons ensemble aussi longtemps jusqu'à ce que l'un de nous veuille rompre le lien, et que nous nous protégerons l'un l'autre quoi qu'il en coûte ...

Le souvenir était toujours vivant dans sa mémoire, le souvenir de ce jour et de ce qu'elle avait appris alors, en se liant avec lui. Le souvenir de bien des choses, de sa vie, et de l'existence qu'il avait mené avant de la rencontrer. Finalement, Halloween accepta la proposition de la druidesse qui se mit donc en quête de bois, qu'elle ne tarda pas à rassembler en une énorme pile, en dessous les brindilles et de la mousse pour que le feu prenne, et au dessus des branchages de plus en plus gros qui ne tarderaient pas à prendre. Elle sortit de sa sacoche un étrange instrument en ferraille qui, même s'il portait le nom de « briquet », ne ressemblait absolument pas à ce que l'on pouvait voir de nos jours. Elle cogna les deux extrémités du bout de métal qui produit quelques étincelles, puis, avec un sourire satisfait, répéta l'opération jusqu'à ce qu'une braise rougeoyante tombe sur le paquet de mousse et commence à fumer. S'ensuivait alors un moment d'attente pendant lequel il fallait espérer que le brasier prenne, ce qu'il fit sans grande difficulté. Une fois le feu crépitant calmement, le camp avait déjà pris des allures plus agréables. Sortant du pain et des fruits de sa besace, l'archère en tendit un peu à sa compagne d'un soir pour qu'elle puisse manger également. Elle ne s'était pas offusquée que celle ci ne fasse rien, à vrai dire elle ne l'avait même pas relevé, peu lui importait, elle avait l'habitude de tout faire seule, quoi qu'il en soit.

Oui, j'aurais bien quelques questions à te poser. Cependant si elle te gênent, n'hésite pas à me le dire. Cela fait longtemps que tu es arrivé ici ? Je peux sentir à ton énergie que ce n'est pas très ancien, mais tu es là depuis quelques jours ? Une semaine ? Deux ? As tu rencontré d'autres personnes que ce Sherkan ? Et comment était ton monde d'avant ? Cette broche étrange, dès que tu l'as récupérée, tu t'es … tu as changé, es ce ton pouvoir ? Excuse moi, je pose trop de questions, mais je suis quelqu'un d'assez curieux, ne t'en offense pas !

La guérisseuse rigola doucement alors que, le dos appuyée contre un arbre, elle caressait du bout des doigts la douce fourrure de Mune qui était venus s'installer sur ses genoux. Contre son côté droit, la renarde avait posé sa tête sur ses pattes avant et regardait le feu, les yeux mi-clos. Le crépitement doux et tendre des flammes, leur ballet nostalgique … Le lendemain, elle serait à Kupuo, elle devrait étouffer une épidémie étrange, sauver des gens, mener sa quête pour rendre Kosaten meilleur, toujours un peu plus. Elle ressentait parfois une intense fatigue, surtout ces derniers temps, depuis ce qui lui était arrivé aux grands canyons. Elle avait beau avoir affirmé sa puissance en combattant plusieurs créatures dans les zones inexplorés, ce n'était pas suffisant à ses yeux. Elle ne se sentait toujours pas en sécurité lorsqu'elle était loin de Chikai, de chez elle. Tanith et Orina avaient tous deux progressé depuis la première fois qu'elle les avait rencontré, et sa fille sans doute plus encore que le vampire, mais ce n'était pas suffisant, ce ne serait pas suffisant tant qu'il ne serait pas capable de se débarrasser de Zayro Jinn seuls, tant qu'ils ne seraient pas suffisamment puissant pour survivre à ce monde. Une vague d'émotions lui parvint de sa bague, comme tous les soirs, mais elle ne dit rien, n'exprima rien, concentrée sur la conversation.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La définition d'une mauvaise journée   Dim 15 Jan - 11:27

Le feu commençait doucement à crépiter, Aki ayant utilisé une drôle de petite machine qui rappelait les briquets magiques du monde de la citrouille, mais sans la magie qui va avec. À la place, il y avait un mécanisme faisant frapper deux pierres l'une contre l'autre, un peu à la manière de la technique d'allumage de feu qu'avait enseigné Lancelot à la jeune princesse au début de son apprentissage.

Profitant de la douce chaleur offerte par le feu de camp, Halloween somnoler légèrement lorsque que sa sauveuse ne lui tende l'une des rares choses qui pouvaient la maintenir réveiller : De la nourriture ! Une grosse mangeuse depuis toujours, la princesse n'hésitait pas longtemps avant d'accepter l'offre généreuse d'Aki et même si l'absence de viande la gênait un peu, elle préférait se taire et profiter du repas gratuit que l'on lui offrait, écoutant aussi les quelques questions que lui posait son interlocutrice.

Portant tout d'abord sur son arrivée en Kosaten et sur les locaux rencontrait, Halloween voulu répondre avec la bouche complètement pleine, baragouinant des mots incompréhensibles en manquant de faire tomber ce qu'elle avait dans la bouche... Rougissant en refermant sa bouche de force, la rouquine faillit s'étouffer en avalant toute sa nourriture d'un bloc, reprenant sa respiration avant de répondre aux premières questions de la druidesse.


-Demain, ça fera mon troisième jour dans ce monde. Et mis à part des villageois, très très sympathique et les deux bandits, toi et Sherkhan êtes les seuls élus que j'ai rencontrés jusqu'à maintenant.

Reprenant son repas, plus lentement et en petite portion cette fois, Halloween observait Aki caresser le pelage de ses petites bêtes avec douceur et tendresse ce qui la fit sourire alors que le sujet se tournait en direction du monde d'origine qui semblait fortement intriguer la jeune femme adossée à l'arbre, tout comme la broche magique. Prenant quelques instants pour finir de mâcher et réfléchir à ses réponses, Halloween finit par poser sa nourriture sur ses genoux, posant ses mains sur l'herbes fraîches derrière elle afin de porter son regard en direction du ciel.

-Mon monde est semblable à celui-ci sur plusieurs points, même s'il semble avoir un sacré retard technologique ici par rapport à chez-moi. Sinon, il y a aussi la guerre dans mon monde. Une guerre opposant les Sorcières, qui essayent d'exterminer les humains, aux organisations créés par ceux-ci afin de survivre. De ce que je connais de ses organisations, il y a les Witch Hunter, l'empire de Bairong et les chevaliers de la Table Ronde, dont je suis originaire, qui se dressent contre les Sorcières avec plus ou moins de succès...

Son regard nostalgique devenant doucement triste devant ses souvenirs et du fait qu'elle avait l'impression d'abandonner ses amis au front, Halloween finissait par se redresser en s'étirant, cherchant à se vider l'esprit, elle retirait sa broche afin de venir à ce sujet-ci de la conversation, bien qu'elle ne savait pas grand chose sur ce bijou finalement.

-Je ne possède aucun pouvoir, c'est cette broche qui a était fabriqué par une sorcière alliée des Witch Hunter, spécialement pour moi, qui me permet de transformer ma tenue en arme ou en armure en fonction de mes envies.

Plutôt que de faire des explications qu'elle ne comprenait pas elle-même, elle préférait plutôt faire une démonstration en faisant apparaître, à tour de rôle et faisant disparaître l'une des manches de sa veste, un bouclier puis la même épée qu'avant qui, vu de près, était de très mauvaise qualité. La lame étant irrégulière, mal affûté et portant des traces de rouille par endroit. Halloween soupirait devant ce constat avant de faire revenir sa manche sous sa forme initiale.

-J'ignore comment elle fonctionne, mais elle semble avoir perdu en puissance depuis mon arrivée en Kosaten...

Hésitant un moment, elle finissait par la tendre à Aki si elle souhaitait la voir de plus près, lui affichant un sourire confiant. C'était, après tout un souvenir très précieux pour la jeune fille et la source principal de ses capacités. D'une quinzaine de centimètre et faite en argent, la broche était en forme d'épée avec le symbole l'Ordre de la Table Ronde d'un coté de la garde et le symbole des Witch Hunter de l'autre, symbole qui était également présent sur la veste noir porté par la rouquine.

-Tes questions ne me dérangent pas, je n'ai rien à cacher de toute façon. Bien, à mon tour maintenant ! Si j'ai bien suivi, nous sommes appelés « Elus » ici, c'est bien ça ? C'est un titre qui me semble être très élogieux quand même... Nous sommes nombreux à être élus de la sorte ? Et j'imagine que si ça fait 3 ans et que tu es toujours ici, ça signifie que l'option de rentrer chez nous...

Regardant Aki droit dans les yeux, elle n'était pas sûre de vouloir avoir une réponse à cette question. Pour elle qui avait décidé de trouver un moyen de retourner auprès de Tasha, un nouvel avis négatif sur cette perspective risquait de lui mettre un coup au moral... Hésitante, Halloween finit par décider de revenir à autre point du discours de la druidesse sur lequel elle n'avait rien compris : le cas Zayro Jinn.

-Tu as fait allusion à un certain « zéro jean » il me semble... Je n'ai rien compris à ce que tu m'as raconté à ce moment... Il est mort... mais en fait pas vraiment... mais en fait si... mais en fait non... C'est qui ce mec sans jeans ?


Si tu prend la Broche:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: La définition d'une mauvaise journée   Dim 15 Jan - 13:48




La définition d'une mauvaise journée



feat.Halloween (houuu j'ai peur)



Trois jours seulement, c'était un temps bien court depuis qu'elle était arrivée en Kosaten. C'était encore une toute nouvelle élue et ce monde devait toujours lui sembler bien étrange, inconnus. Aki se souvenait qu'elle avait mis de longs mois avant d'accepter la nouvelle réalité qui s'offrait à elle, et pourtant les attaches de là où elle venait étaient minimes. Son maître et ses parents, ainsi que Mizu. En réalité, c'était sans doute au moment où elle avait retrouvé cette dernière qu'elle avait pus de nouveau envisager un avenir. Il faudrait sans doute tout autant de temps à Halloween, d'autant plus si elle faisait partie de ceux qui voulaient rentrer chez eux et qui gardait cet espoir comme Haru ou Natsu, deux personnes forts sympathiques mais malgré tout un peu trop idéalistes (ce qui était un comble venant de la Nishiie). Suite à quoi, l'ancienne otage répondit aux questions sur son monde, expliquant ainsi qu'elle venait d'un de ces mondes dont la « technologie » était plus avancée. Il semblait que les sorcières étaient importantes dans son monde, raison pour laquelle en voyant ses pouvoirs, elle avait tout de suite associé la Druidesse à l'une d'entre elle. Plus tard, elle parla de sa broche, expliquant qu'elle ne possédait pas de pouvoir à proprement parler mais que cet objet possédait en lui suffisamment de magie pour donner cette impression.

Lorsqu'elle lui tendit l'artefact en question, l'archère l'examina quelques instants de loin, détectant une faible magie, en tout point semblable au Fluide qui émanait de la personne elle-même. Cependant, dès qu'elle le prit dans ses mains pour le regarder de plus prêt, le pouvoir devint beaucoup plus impressionnant et elle s'empressa de le remettre dans la paume de sa propriétaire légitime.

Ouahou ! C'était quoi ça ? Quand je l'ai prise, ta broche a … Bref, ça t'appartiens, fais y attention, ça a l'air de pouvoir donner des choses assez cataclysmiques entre de mauvaises mains.

Suite à cela, ce fut la soigneuse qui eut le droit à plusieurs questions. Elle croqua dans sa pomme qu'elle mastiqua longuement avant de répondre, cherchant également à prendre son souffle pour une explication qui promettait d'être longue.

Oui en effet, on nous appelle « Elus » ce qui est complètement présomptueux je trouve. Cependant la raison est à peu près logique. D'après ce que je sais, ce sont les dieux qui choisissent qui ils veulent amener en ce monde, dans ce sens là, nous avons bien été élus par les dieux, pour des raisons parfois complètement obscures. Nombreux, je ne sais pas, j'en ai rencontré entre quarante et cinquante, mais certains ont disparus depuis, ou sont morts, tandis que d'autres arrivent constamment, j'ai entendus parler de certaines personnes que je n'ai encore jamais vus. Je dirais que nous sommes approximativement une centaine, mais je doute que l'on soit vraiment plus, ce qui en comparaison du nombre de natif est assez risible, en somme. Quant au fait de rentrer chez nous … En effet, je crois qu'il n'y as pas de moyen de le faire. En réalité, je ne cherche pas moi même à rentrer chez moi, je n'ai rien à retrouver là bas, et j'ai beaucoup plus ici. En revanche, si tu souhaites vraiment chercher, je connais des personnes qui cherchent plus activement que moi, peut être ont ils des pistes … Haru est un élu de Minshu aux cheveux noirs et qui porte une épée, Natsu Dragnir est un pyromancien élu de Seika, eux aussi essayent de sortir d'ici. De l'autre côté, à Chikai, à la capitale, j'héberges une jeune Minshujin du nom de Emily Grimbald qui n'est également pas très friande de ce monde, mais je ne crois vraiment pas qu'elle ait plus d'informations que moi sur une quelconque sortie. Je continue à penser qu'il n'y en a pas, mais si jamais elle existe, je serais ravie pour toutes les personnes qui cherchent.

Elle rigola légèrement à la question suivante, même si son regard c'était fait plus froid en entendant parler de son ennemi de toujours.

Zayro Jinn, c'est comme cela que ça se prononce. Bref. C'est un élu très puissant, et très influent, quasiment autant que les dirigeants de ce pays je dirais. Il a été tué il y a plus d'une année, par des élus de Seika et de Minshu, mais, sans que personne ne puisse comprendre pourquoi, il est réaparus. En réalité, il est arrivé à plusieurs reprises que certains élus meurent, puis reviennent, mais jamais aucun natifs.

Elle s’abîma quelques instants dans sa réflexion, pensant aux Anglers, qui après être morte, étaient réapparus avec leurs souvenirs, en tout cas pour au moins deux d'entre elles. Où en étaient elles de leurs recherches à présent ? Avaient elles retrouvés Saori ou les deux autres ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La définition d'une mauvaise journée   Mar 17 Jan - 9:10

Prenant le bijou d'argent entre les mains, Aki semblait être particulièrement surprise l'espace d'un instant, ce hâtant de rendre l'objet à sa propriétaire qui la regardait d'un air surpris devant sa réaction et son discours qui l'incitait à faire très attention à la broche. Ne comprenant pas pourquoi elle avait réagi de la sorte, la princesse se contentait d'oser les épaules en remettant sa broche en place sur sa veste, n'ayant, de toute façon, pas l'intention de perdre ce précieux souvenir.

La broche ayant maintenant retrouvé sa faible lueur magique, la druidesse se hâtait à présent à répondre aux interrogations de la jeune élue. Commençant part le sujet des élus, Halloween entendait de nouveau le terme de dieu appelant des êtres d'autres mondes afin de les mettre sous leurs coupes, expliquant également qu'elle ne cherchait plus à rentrer chez elle, mais donnant tout de même le nom de quelques connaissances qui conservaient cet espoir. Halloween, qui aurait préféré ne pas entendre que les chances de rentrer étaient minces, fut tout de même un peu soulagé d'apprendre que des élus cherchaient encore un moyen de rentrer. Notant les noms de Natsu et Haru dans un coin de son esprit, une question perlait tout de même chez la rouquine.


-Un pyromancien ? C'est un mage de feu, non ? Les hommes sont capables d'utiliser la magie ici ?

Surprise par cet état de fait, il y avait cependant autre chose qui la tracassait et il ne fallut pas longtemps à la demoiselle pour se lancer dans cette question un peu plus personnelle pour la druidesse. Pour la princesse qui espérait retrouver Tasha au plus vite, elle avait du mal à comprendre que sa sauveuse est pue abandonner l'espoir de rentrer chez elle après seulement trois années passées ici. Même si son foyer originel, la forteresse de Kaamelott, ne lui manquait pas spécialement, sa mère et son père n'étant plus là-bas, c'était cependant l'absence sa maison d'adoption et les amis qu'elle avait pu se faire qui lui pesait sur le cœur ses derniers jours.

Après s'être moqué de la prononciation bancale de son interlocutrice, Aki enchaînait sur le sujet épineux du colosse de Fuyu. Son regard devenant plus froid indiquant qu'elle avait bien une rancœur réel envers lui ne l'empêchait pas d'être la plus objective possible, un effort ou un trait de personnalité qu'Halloween respectait beaucoup, tellement elle était incapable de faire de même, le sujet du druide Merlin abordé plus tôt le prouvant bien. Corrigeant tout d'abord la prononciation de la princesse, qui répétait alors le nom du fléau à l'armure noire une dizaine de fois à voix basse afin de se corriger, Aki enchaînait en expliquant beaucoup plus calmement et simplement l'histoire de cet élu sans pantalon (car oui, dans l'esprit d'Halloween, elle voyait maintenant Zayro Jinn comme un homme qui ne porte pas de jeans...) qui avait réussi à revenir d'entre les morts, allant même jusqu'à raconter que les élus avaient tendance à avoir du mal à mourir vraiment ici, à la différence des natifs de Kosaten.

Ayant bien du mal à la croire, Halloween préférait cependant taire ses doutes, espérant pouvoir vérifier ça par elle-même un jour et surtout préférant poser sa question personnelle qu'elle avait gardé pour elle le temps qu'Aki es fini de répondre à ses interrogations précédentes.


-Dit Aki, si tu n'as pas espoir de rentrer dans ton monde, qu'est qui te motive à te lever le matin ? Tu as trouvé quelque chose ou quelqu'un a protégé ici ? Une chose plus importante que les proches qui t'attendent dans ton monde ?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: La définition d'une mauvaise journée   Mer 18 Jan - 15:08




La définition d'une mauvaise journée



feat.Halloween (houuu j'ai peur)



Visiblement, la witch hunter ne comprenait pas pourquoi Aki avait tant pris peut en prenant cette broche dans ses mains. Tant pis, après tout, si elle y tenait autant qu’elle l’avait dit, elle ne risquait pas de l’égarer n’importe où, car il ne fallait même pas oser penser à ce que ferait Zayro Jinn s’il tombait sur un objet aussi puissant. Il pourrait l’utiliser à des fins tout autant atroces que ce qu’il avait déjà fait par le passé, tuant hommes, femmes et enfants, détruisant villes et villages, et annihilant tout autre types d’énumération qui conviendraient. Bref, il valait mieux que l’objet reste en possession d’Halloween, même si celle ci ne comprenait pas la raison de cette obligation. Elle posa d’ailleurs une question n’ayant strictement aucun rapport avec cela, une fois que la Nishiie eût continué de répondre à ses interrogations, demandant si les gens ici étaient doués de magie.

Oui en effet, excuse moi je pensais que Sherkhan te l’aurais dit. En Kosaten de nombreux élus, et même quelques natifs, savent utiliser la magie. Natsu est un chasseur de dragons dans son monde, je crois, et il maîtrise la magie du feu, moi par exemple, étant Druidesse, j’impacte sur les énergies de la vie, et j’ai aussi quelques autres pouvoirs plutôt intéressants. Il y a d’autres personnes qui ne maîtrisent aucune forme de puissance ésotérique, et cela ne les empêche pas de devenir particulièrement forts.

Elle pensait à Kaede en disant cela, se rappelant à quel point celui ci avait été efficace contre le dragon. Elle n’avait pas eu vent de ses exploits depuis, mais cela ne voulait pas dire qu’il n’avait rien fait, et elle ne doutait pas qu’il serait devenus encore plus fort depuis. Sa résistance hors norme ainsi que sa capacité à infliger des dégâts encore plus impressionnants laisser penser qu’il y avait même de fortes chances qu’il soit aujourd’hui capable de la battre. Elle aurait pus se vexer de ce genre d’état de fait, ne l’ayant rencontré que peu après son arrivée en Kosaten, où il était encore faible, alors qu’elle commençait à retrouver ses pouvoirs, mais il était “du bon côté” alors elle ne s’en inquiétait pas plus que cela, comme pour Jason, l’épéiste qui avait retrouvé ses pouvoirs avec une rapidité absolument effarante.

La question qui suivit était de nouveau plus délicate et personnelle. Même plutôt pessimiste d’ailleurs. La rouquine esquissa un sourire et acheva de manger son fruit en réfléchissant à la meilleure façon dont elle allait pouvoir formuler sa réponse. Il y avait plusieurs choses qu’elle pouvait dire, mais la grande majorité ne suffiraient sans doute pas à réellement apporter un éclairage sur ce qui faisait tant douter la rousse.

Et bien … à vrai dire c’était avant de m’attacher à ce monde que je ne trouvais pas de raison de me lever. Je n’avais pas vraiment envie de rentrer chez moi … Je n’y ai perdus que mes parents, et je n’étais pas vraiment utile. Juste une Druidesse parmis les autres. Ici … au début c’était la même chose, je n’avais personne. Puis j’ai trouvé un objectif, ici j’étais … et bien cela peut paraître arrogant, mais j’étais une élue, j’avais l’impression d’avoir enfin mon rôle à jouer, protéger ce monde et les gens qui y vivent, leur apporter un semblant de bonheur et de paix peut être … Rendre Kosaten meilleur en somme. Puis j’ai rencontré une enfant dans la forêt d’émeraude, qui n’est pas très loin d’ici. Elle s’appelait Orina, une toute jeune élue, choisie par les dieux pour son pouvoir immense sans doute. Des mois plus tard je la retrouvais, prise en charge par un alchimiste grognon. L’archère rigola légèrement devant ce qualificatif qui était on ne peut plus adéquat pour parler du vampire au visage fermé. Ils sont devenus les deux personnes les plus importantes de ma vie. Orina car je l’ai adoptée, elle est aujourd'hui ma fille et la raison pour laquelle je poursuis mes objectifs. Tanith, l’alchimiste, est … et bien il est … mon fiancé, depuis peu maintenant. C’est pour eux que je me lève, ils sont mon espoir, tu comprends ? Et rentrer chez moi, ce serait les perdre, c’est pour cela que je reste ici. Et toi, pourquoi tiens tu à rentrer chez toi ? Tu as des gens qui t'attendent ? Un combat à mener ? Celui contre les sorcière dont tu m’as parlé, non ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La définition d'une mauvaise journée   Jeu 19 Jan - 14:55

Rebondissant sur la première interrogation d'Halloween concernant les pouvoirs des hommes dans Kosaten, Aki lui prenait le temps de lui raconter qu'à la différence du monde d'où elle venait, ici, il n'était pas rare de voir la magie être utilisée par un peu n'importe qui, même des natifs pouvant avoir ce don. Cette révélation ne rassurait pas la chasseuse de sorcière qui avait pu voir les désastres que pouvaient créer les mages dans leurs sillages...

Souriant à Aki lorsqu'elle fit mention de l'homme bête qui l'avait embobiné, la princesse prenait tout de même soin de noter ces précieuses informations dans un coin de sa mémoire, elle ne souhaitait pas se retrouver prise en dépourvu par un homme utilisant la magie à cause de ses mauvaises habitudes venue d'ailleurs.

Vint alors la réponse sur la question beaucoup plus personnelle qu'avait osé poser la demoiselle... Ne semblant pas gêné par celle-ci, la druidesse répondit également à cette demande en racontant un peu de son passé et de ses attaches qu'elle ne possédait plus dans son monde d'origine avant d'enchaîner sur ce qu'elle avait acquis en Kosaten. Posant son visage dans ses bras, Halloween souriait à sa sauveuse en observant les traits de son visage s'illuminer lorsqu'elle parlait de sa fille adoptive et de son fiancé... D'ailleurs, ce dernier point ne tombait pas dans l'oreille d'une sourde, car ce fut le mot qui fit se redresser Halloween, à la fois ravis pour son interlocutrice et surprise par cette annonce.

Ce retenant de la couper, le regard brillant de nouvelles questions, la princesse se mordait l'intérieur de la joue en s'impatientant de pouvoir enchaîner, s'asseyant sur ses genoux en sautillant presque sur place alors qu'Aki lui retourner la question qu'elle venait de se prendre. Bizarrement, ce retour de flamme n'avait pas du tout était prévu par la princesse qui se calmait immédiatement, rougissant légèrement en souriant à l'archère.


-Comme toi, mes parents ont disparu il y a de ça plusieurs années et mon royaume m'a rejeté sous prétexte que j'étais trop immature pour reprendre la place de mon père... On peut donc dire que ma famille m'a abandonné... Non, si je souhaite rentrer dans mon monde, c'est pour retrouver mes amis des Witch Hunter qui sont devenus ma nouvelle famille et... Tasha... Mon partenaire...

Totalement perdue dans ses pensées, elle ne se rendait même pas compte qu'elle venait de parler de son statut social. Le regard brillant levé vers le ciel, elle marquait une pause un instant avant que son regard ne se durcisse subitement, affichant un sourire mauvais en serrant le poing, les deux dernières années en compagnie de son ancien maître lui revenant à l'esprit...

-C'est un escroc, un idiot, arrogant et stupide ! Si je n'avais pas été là, il serait déjà mort vingt fois à l'heure actuelle ! A force de pigeonner tout le monde, tous les autres chasseurs l'évitent comme la peste, cet idiot ! Cependant...

Posant finalement son poing sur son cœur, la rouquine retournait un regard tendre vers son interlocutrice, trahissant les sentiments et l'inquiétude qu'elle pouvait ressentir à cet instant.

-Il a toujours était là pour moi, à me protéger et à veiller sur moi alors que je suis loin d'être tous les jours faciles... Il sait même fait emprisonner en refusant de se séparer de moi. J'allais aller le sauver, par la force, lorsque le flash blanc m'a emmené ici...

Sentant les larmes lui monter aux yeux, Halloween se ressaisit en secouant énergiquement le visage de droite à gauche, allant même jusqu'à se donner une baffe avant de revenir au sujet qui l'avait interpelé plus tôt : cette histoire de fiancer. Se rapprochant d'Aki en affichant le visage d'une petite fille, les yeux brillants, la princesse joignait les mains en s'approchant tellement près que le nez des deux demoiselles auraient presque pu se toucher.

-Alors comme ça, tu as un fiancé ?! Toutes mes félicitations ! À quoi il ressemble ?! Mais ça m'étonne aussi, tu sembles avoir presque le même âge que moi... À moins que, comme les Grandes Sorcières de mon monde, tu conserves une apparence jeune à l'aide de la magie... En tout cas, j'aimerais rencontrer ta famille un jour !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: La définition d'une mauvaise journée   Jeu 19 Jan - 18:29




La définition d'une mauvaise journée



feat.Halloween (houuu j'ai peur)



Halloween semblait étrangement emballée par les informations que Aki lui avait donné, surtout lorsqu’elle avait évoqué le mot “fiancé”. Il fallait avouer que quelques mois plus tôt, ce mot était parfaitement inconnu à la Nishiie, et qu’elle ne comprenait du coup peut être pas pourquoi une nouvelle arrivante en Kosaten était aussi excitée rien qu’en entendant cela. Heureusement pour elle qui n’était pas spécialement heureuse à l’idée de parler de Tanith maintenant (il lui manquait beaucoup trop), lui avoir retourné la question suffit à distraire la witch hunter de sa quête de réponse, au moins pendant quelques instants.

Enfin, mes parents n’ont pas vraiment disparus ou morts, quand je dit que je les ai perdus, c’est par mon transfert ici. Aux dernière nouvelles, il y a trois ans, ils se portaient bien …

Cette petite précision mise à part, elle laissa sa nouvelle connaissance poursuivre son histoire. Ainsi elle était donc l’héritière d’un royaume et avait été rejetée par celui ci ? Ce devait être assez dur à encaisser, d’être repoussé par ceux sur qui elle avait un “droit légitime”, même si, selon la Druidesse, personne n’avait de droit sur personne. Comme il était facile de deviner, c’était pour le groupe qui luttait contre les sorcières qu’elle voulait rentrer chez elle, mais également pour quelqu’un d’autre, du nom de Tasha, qu’elle qualifiait comme son partenaire. A ce moment de la discussion, elle semblait irrécupérable, plongée dans ses souvenirs, nostalgiques, joyeux et tristes, drôle et émouvant … Pour s’achever sur une colère étrange. Elle se mit à l’insulter de tous les noms avant de livrer son attachement à lui, et la façon dont il le lui rendait. C’était une relation bien étrange qu’ils entretenaient et la soigneuse ne se laisserait sans doute jamais gagner par quelqu’un de ce genre …

Quoique … A bien y réfléchir, combien de fois avait elle pesté contre le vampire, combien de fois avait elle eut envie de lui dire qu’il n’était qu’un vieil aigri arrogant et insupportable ? Combien de fois l’avait elle dit par ailleurs ? Et pourtant, cela ne l’avait pas empêché de tomber amoureuse de lui. Comme lui qui l’avait longtemps prise pour une gamine égocentrique et naïve (ce qu’elle était, et qui n’avait pas tout à fait changé d’ailleurs, hormis pour la naïveté), et qui avait pourtant fini par tomber sous son charme. Par quel miracle deux personnes aussi différentes pouvaient se retrouver liées par un lien aussi fort ? C’était visiblement un sujet qui intéressai tout autant la poil de carotte qui s’empressa de lui poser plusieurs questions sur l’élu de son coeur.

Et bien … pour tout te dire il est très loin du prince charmant. C’est un vampire, et il a plusieurs siècles donc … bon … il ne s’est pas transformé à son jeune âge non plus. La rouquine rigola doucement. Quant à moi, j’ai beau avoir l’air d’avoir 17 ans, j’en ai 20 aujourd’hui, bientôt 21 dans environ 4 mois. Ce n’est pas encore très âgé et notre différence est énorme mais … bon, ce n’est pas le genre de choses auxquelles nous avons réfléchis. Je serais ravie de te présenter ma famille ! Orina surtout, est la petite fille la plus gentille et la plus mignonne qui existe ! Je suis sûre que tu l'adorerais ! Elle est timide, mais vive comme pas deux ! Mon compagnon lui est plus … hmmm … bourrus ? Ce n’est pas vraiment le genre de personne que je peux présenter à mes amis.

Elle rigola de nouveau, même si un sujet la préoccupait toujours autant. Depuis peu, elle avait compris les raisons de son vieillissement ralentit : son transfert avec Mizu avaient créé une sorte de fusion entre elle, lui offrant non seulement des pouvoirs démoniaques mais aussi une longévité incroyable. Cependant, comme les arbres liés à un gardien, elle finirait par mourir. Non pas que ça la dérange en soit, la mort faisait partie du processus de la vie, et ne la perturbait aucunement, ni ne lui faisait réellement peur. Mais l’homme qu’elle aimait était éternel, et elle ne souhaitait pas le faire souffrir en mourant. Finalement, elle bâilla longuement.

Nous pourrions reprendre cette conversation demain matin, qu’en dis tu ? Je commence à fatiguer…

Elle se leva et récupéra dans sa besace son sac de couchage fabriqué dans la peau d’un ours polaire qu’elle possédait depuis déjà très longtemps, son passage à Fuyu en réalité.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La définition d'une mauvaise journée   Sam 21 Jan - 11:39


   




Who am I ?

       Âge : 22 ans
       Sceau : Dos de la main gauche, caché par des mitaines.
       Apparence : Rousse, 1m65, habillé de sa tenue légère des Witch Hunter noire.
       Résumé jusque là : Fraichement arrivé en Kosaten, après sa rencontre mouvementé avec Sherkhan, Halloween passe sa première nuit dans se monde inconnue, mais se fait kidnapper par deux bandits...


       Deuxième nuit
       feat.Aki Nishiie

       


Révélant que sous son apparence jeune de gamine de dix-sept ans elle était bien plus proche de l'âge de la chevalière qu'elle ne le pensait et la façon dont elle le dit fit rire la princesse qui ne connaissait que trop bien cette tendance qu'avaient les gens à se faire une idée de l'âge des autres juste en se fiant à leurs apparences, les traits enfantins d'Halloween aussi dans se sens malgré la vingtaine d'années qu'elle avait également.

Bien que, pour elle, les choses soient légèrement plus compliquées... Après tout, c'était âgé de 22 ans qu'elle s'était fait sceller par la Grande Sorcière Idia Florence, se retrouvant à devenir une simple marionnette à tête de citrouille durant deux ans avant que son premier sceau ne soit déverrouillé, lui rendant son apparence adolescente. Ce n'était que récemment qu'elle avait retrouvé l'apparence et l'âge qu'elle avait, il y a deux ans de cela, alors avait-elle 22 ou 24 ans à présent ?

Mais la rouquine avait l'esprit trop perturbé pour réfléchir à ce genre de choses à l'heure actuelle, se contentant de simplement se donner l'âge qu'elle avait en mémoire sans se fatiguer avec les calcules compliquer. De plus, l'histoire de se fiancer vampire l'intéressait bien plus ! Comme les sorcières dans le monde de la druidesse, les suceurs de sang étaient une légende chez elle et il n'y avait jamais eu de preuve tangible de leurs existences, la guerre avec les magiciennes n'aidant pas vraiment à ce genre de recherche, Halloween devait se contenter des comptes de son enfance pour ce faire une idée de cet homme centenaire.

Vint ensuite le tour de chanter les louanges de la petite fille de la famille de la Nishiie. Dénommée Orina, sa mère ne tarissait pas déloge à son égard et exprima avec plaisir et tendresse l'affection qu'elle éprouvait pour la petite demoiselle qu'elle avait prise sous son aile. Un tel élan de joie de la part d'Aki ne faisait qu'embraser l'envie de la citrouille à rencontrer toute la petite famille au complet, même le vampire décrit comme taciturne intrigué grandement la demoiselle, de par son espèce et de sa relation avec la druidesse. Dans son monde, les vampires avaient la réputation de jouer de pouvoirs étranges pour séduire les humains, avait-il usé de ce genre de stratagème avec la sauveuse de la princesse ? Il n'y avait pas cinquante façons de le savoir...

En tout cas, Aki finissait par exprimer son souhait d'aller se coucher. Bien que n'étant pas vraiment rassurer à l'idée de retourner dormir, Halloween acquiesçait en observant Aki sortir de sa besace une peau de bête qui lui servirait de sac de couchage, la princesse se rendait compte qu'elle n'avait que sa veste noir pour lui tenir chaud lors de ses soirées camping et elle décidait de rapidement faire l'acquisition de ce genre de matériel dans les semaines à venir...

-Bonne nuit Aki !

Retirant sa veste pour s'en servir de couette et posant sa tête sur le reste de ses vêtements, la rouquine plongeait son regard vermillon dans les braises ardentes du feu dont elle s'était un peu rapprochée afin de profiter de sa chaleur. Silencieuse, la princesse eu un mal fou à trouver le sommeil, ses pensées embrumées et le cœur lourd, des larmes coulaient le long de ses joues alors qu'elle s'inquiétait de son avenir et pour celui de ses camarades qu'elle avait laissés derrière elle.

Dans la pénombre offerte par le feu de camp, un souvenir revenait à l'esprit de la jeune fille, un souvenir de son périple de dix ans en compagnie de Lancelot en tant qu'écuyère. Après plusieurs mois passés sur les routes, à dormir à la belle étoile et à manger ce qu'ils arrivaient à attraper, la jeune princesse qui n'avait connu que la vie de château voyait ses nerfs lâcher au milieu des bois, lors d'un entraînement d'escrime. S'attendant à se faire gronder par son instructeur, celui-ci étonnait sa protéger en posant tendrement sa main sur la chevelure de la petite fille, lui offrant un grand sourire.

-Ne pleurez pas, princesse. Vous devez être forte en toute circonstance, car c'est votre sourire qui donne de la force et du courage à votre peuple et vos compagnons.

Mettant de côté l'entraînement, le chevalier du Lac entreprenait alors d'emmener sa protéger dans un village proche afin de lui changer les idées, ses mots qui lui prononcèrent s'ancrant tout de même dans le cœur de la princesse qui décidait de rester positive en toute circonstance.

Lorsque le soleil se décidait à se lever, Halloween dormait à poings fermés... Allongé en étoile de mer, ronflant à moitié, les cheveux en pétards, les joues humides et sa veste à moitié sur elle...



Dernière édition par Halloween le Mar 24 Jan - 9:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: La définition d'une mauvaise journée   Lun 23 Jan - 14:56




La définition d'une mauvaise journée



feat.Halloween (houuu j'ai peur)



Après avoir rendus son “bonne nuit” à la rousse, la Druidesse s'enveloppa dans ses couvertures pour se laisser également bercer par le crépitement persistant du brasier. Elle était épuisée. Restait à savoir pourquoi elle était autant fatiguée. Elle n’avait bien sûr pas pensé à demander à Halloween de partager les tours de gardes, et maintenant, elle le regrettait légèrement. Passer d'un tiers à un quart de la nuit éveillé aurait rendus les choses moins éprouvantes, mais tant pis, elle n’allait pas la secouer pour changer ses plans maintenant, d’autant plus que la princesse ne semblait pas très au fait des méthodes de survie les plus élémentaires, et qu’elle ne serait peut être d’aucune efficacité. Finalement elle s’endormit en regardant Mizu qui fermait les yeux également, alors que Mune restait stoïque à proximité du feu, attendant que son tour se termine. Lorsqu’il la réveilla de quelques coups de tête, elle eut l’impression qu’elle venait tout juste de rejoindre les bras de Morphée, et mit plusieurs minutes à s’extirper de ceux ci avant de se mettre elle aussi à scruter l’horizon d’un air un peu moins alerte qu’elle ne l’aurait voulus. Finalement, deux heures plus tard, elle caressa les poils de la renarde pour que celle ci prenne le relais et se blottit de nouveau dans son sac de couchage avant de sombrer aussitôt dans un sommeil sans rêve qui la reposa efficacement.

Au matin, elle se leva avec le soleil, comme toujours, et entreprit aussitôt la fabrication quotidienne de son infusion du matin en souriant doucement au visage de l’autre jeune fille qui avait l’air d’une enfant innocente qui ne craignait rien. En réalité, il semblait qu’elle ne craignait vraiment rien. Naïveté ou inconscience ? Il était clair que ce ne pouvait être du courage, car il n’y as nul courage dans le fait de se faire assassiner alors que l’on dort à poings fermés. Une fois l’infusion chaude, elle posa sa main sur l’épaule de la witch hunter et la secoua doucement.

Hey, debout la marmotte ! C’est le matin ! Je t’aurais volontiers laissé dormir, mais je ne vais pas tarder à m’en aller, et il est dangereux de dormir sans protection. Réveille toi tranquillement, tu peux boire un peu d’infusion si tu veux, c’est ce que je prends quand je suis encore dans les choux, le matin.

Cette fois ci, elle l’avait fait particulièrement forte. Il fallait dire que la nuit avait été calme, et qu’il était souvent plus difficile de se réveiller lorsqu’enfin on avait récupéré une partie du sommeil qui nous était nécessaire. Aki la but en grimaçant avant de se relever pour brosser tranquillement Murmure à l’aide d’une cardère. L’étalon était d’une confiance sans faille. Il ne craignait nullement la guérisseuse ou les deux animaux qui l’accompagnait, et en contrepartie, l’archère n’avait aucun besoin d’avoir peur qu’il ne s’enfuit, même si elle ne l’attachait pas.

On ne vas pas tarder à y aller mon beau, tu n’es pas fatigué?

La bête aux crins noirs se retourna vers elle, la détaillant de ses yeux ardents, avant de souffler bruyamment par les naseaux, dans un langage que lui seul, ainsi que ses compagnons, pouvaient comprendre. La soigneuse prit quelques secondes pour le gratter sous le toupet, avant de se retourner de nouveau vers la dormeuse.

Bien. Je crois que nous allons nous séparer ici. C’est un plaisir de t’avoir rencontré Halloween, fais bien attention à ne plus te faire capturer, et essaye de rentrer à Seika dès que possible. En tant que nouvelle élue, tu y seras plus en sécurité par les temps qui courent. En espérant que nos routes se croiseront de nouveau !

Avec un signe de la main, elle bondit en selle et pressa légèrement les flancs de sa monture qui se mit en marche sans demander son reste. Vers Kupuo, l’infection, et les morts.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La définition d'une mauvaise journée   Mar 24 Jan - 9:18







Who am I ?

Âge : 22 ans
Sceau : Dos de la main gauche, caché par des mitaines.
Apparence : Rousse, 1m65, habillé de sa tenue légère des Witch Hunter noire.
Résumé jusque là : Fraichement arrivé en Kosaten, après sa rencontre mouvementé avec Sherkhan, Halloween passe sa première nuit dans se monde inconnue, mais se fait kidnapper par deux bandits...


Chacun son chemin
feat.Aki Nishiie



La nuit fut agitée pour la princesse de Kaamelott, un peu que la précédente... Une fois que le sommeil avait réussi à la gagner, ses souvenirs embrouillés se mêlés dans ses rêves en une série illogique et incohérente de scène, finissant généralement sur une image cauchemardesque qui réveillait la demoiselle en sursaut... Mais finalement, elle parvenait toujours à se rendormir et à poursuivre sa nuit.

Lorsque la douce chaleur du soleil matinal ne se décidait à pointer le bout de son nez, la lourde tâche de réveiller la princesse, habituée à être chouchouté, lui revint. Secouant doucement les épaules de la petite rouquine, celle-ci attrapait sa veste qui lui servait de couette et enrobait son visage à l'intérieur en grommelant.

-Hmmm... Laisse moi dormir Tasha... Je t'ai déjà dit mille fois de me réveiller seulement quand le petit-déjeuner est près...

Alors qu'elle s'apprêtait à se rendormir, la dure réalité revint frapper à la porte de l'esprit embrumé de la jeune fille lorsqu'un petit vent frais vint lui caresser le nez, lui arrachant un éternuement à peine retenu. Relevant une tête très visiblement enfoncée très profondément dans le fondement, la princesse décoiffée lancé un regard à demi-présent à la druidesse qui déjeunait tranquillement à quelques pas de là.

Après quelques secondes de latence, Halloween enfilait sa veste et allait rejoindre Aki en acceptant la tisane immonde tendue par sa sauveuse de la veille, tisane qui eut l'effet voulu, car elle tirait totalement sa buveuse de son état léthargique. Voyant que la druidesse était sur le départ, Halloween se hâtait de s'habiller totalement cette fois, prenant tout de même le temps d'aller se débarbouiller le visage dans un ruisseau voisin en vitesse avant de rejoindre son amie.

-Un plaisir partagé, Aki. Merci de m'avoir secouru et d'avoir passé la nuit avec moi, je n'aurais pas aussi bien dormi si j'avais été seule ! Prend soin de toi, nous nous reverrons lorsque tu me présenteras ta petite famille.

Faisant un clin d'œil à sa sœur capillaire, Halloween lui adressait de grands signes de la main avant de sortir sa carte de sa besace, devant décider de sa prochaine destination, surtout que sa bourse commençait à se faire légère...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: La définition d'une mauvaise journée   

Revenir en haut Aller en bas
La définition d'une mauvaise journée
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mauvaise journée... [PV Dorian!]
» Une très mauvaise journée...
» - Mauvaise Journée - [PV Kenza]
» Mauvaise journée... (Pv Evan Grant)
» Une tres mauvaise journée ... ft Plumia et Elpheus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Route commerciale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.