Partagez | .
Voyage au grés du vent
Messages : 112
Yens : 110
Date d'inscription : 17/01/2016

Progression
Niveau: 21
Nombre de topic terminé: 11
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Four ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Voyage au grés du vent   Mar 27 Déc - 21:15

-L’aventure, pas mon truc -

Le voyage commençait pour Four. Une fois de plus, elle devras trainer son délicat derrière aux quatre coins de Kosaten pour accomplir sa destinée. Destinée ? Un bien grand mot qui ne veut pas dire grand-chose pour la scientifique, atteinte d’une maladie unique qui pourrait la terrasser d’une seconde à l’autre. Ses histoires de dieux, de guerres, ça la dépassait un peu. La seule raison pourquoi elle s’investie en se saignant à blanc par un voyage monstrueusement épuisant pour elle … n’est point la raison patriotique, loin de là. Mais plutôt … Deux choix. Mourir en ayant été utile ou trouver cet artefact légendaire, on ne sait où en Kosaten, qui permettrait de donner la vie éternelle. Telle était la description faite par Urumi, chevalière de Fuyu et surtout une des rare amie sincère qu’elle s’était fait dans ce monde.

C’était d’ailleurs pour la rencontrer à nouveau qu’elle devait se bouger, la rallier à Seika pour que sa rébellion puisse détrôné Sul-Hei. Mais pas tout de suite. C’était la prochaine étape. Pour l’heure, elle devait accomplir son devoir, ordonnée par Karui lui-même. Elle était devenue, en quelque sorte, la forgeronne royale. Aidée par ses capacités mentales surdéveloppées et sa connaissance de son monde bien plus avancé technologiquement parlant, elle avait réussit à convaincre l’empereur de l’embaucher non pas comme soldat mais comme architecte qui donnerait les moyens aux seikajins de gagner la bataille, un avantage technologique, de meilleurs outils et matériaux, ainsi de suite. Pour cela, elle avait épluché quelques bouquins aux archives de Chikai mais elle désirait aussi voir ce que leur alliés, les serpents de Mishu, avaient dans leur arsenal. Sans doute devra-t-elle aussi adapter leur équipement à eux, au bon vouloir de l’empereur seulement.

Mais bref, pour se faire, elle avait quitté la capitale il y a quelques jours de cela et s’était installée dans la charrette prévue à son transport personnel. Elle avait expliqué sa situation à Karui et celui-ci fut assez compréhensible sur sa … Paresse pour le moins extrême. Ainsi, un petit groupe d’homme désigné pour être ses gardes du corps étaient installé à l’avant de l’attelage alors qu’elle, couchée entre de multiple draps et coussins, se prélassait durant des heures, voir toute la journée si on le lui laissait le loisir. Il était, après tout, bien agréable de voir les magnifique paysages de Kosaten défilé devant ses yeux, un beau ciel bleu au dessus de la tête, à ne rien faire d’autre que dormir et somnoler au mieux.

Au fil de son voyage, les gardes la gardait informer du plan à suivre, les haltes et ainsi de suite et justement, l’un deux vint la prévenir en passant sa tête au dessus de la charrette.

« Mademoiselle, nous allons faire une pause prés d’un point d’eau. Les chevaux ont besoin de se reposer avant de pouvoir reprendre la route. Nous devrions arriver à Kansei demain, dans la matinée. »

Four, les yeux fermés et les mains derrière sa tête, ne leva même pas une paupière et brandit mollement une main en l’air pour faire un signe du pouce, positive.

« Cool. »

« Et si vous désirez manger un peu, nous allons installer un petit camps pour préparer la nourriture. Nous avons un peu sous-estimé la durée du trajet, nous allons donc devoir chasser mais rien d’insurmontable. »

« … Pas cool. Bah, bonne chance, les gars. J’mangerais bien un bout aussi. J’espère quand même en avoir … un-sur-ma-table, plutôt que rien … heh heh heh ~ » Celle-ci était poussée, on devait l’avouer d’un roulement de l’œil alors qu’elle offrait le clin d’œil.

Après cette petite interaction avec le garde en chef, elle resta là à contempler le ciel durant un moment avant d’imaginer la nourriture rôtir au dessus d’un feu. La seule chose qui serait capable de faire bouger Four était un bon hot-dog fait maison mais à défaut d’en avoir sous la main, puisque cela n’existait pas en Kosaten, une bonne brochette grillée était un bon moyen de substitution pour le même effet. Elle finit donc par lentement se relever, s’étirer de tout ses membres en baillant, en se grattant la joue, évoluant à son propre rythme. Elle sortit mollement de la charrette pour se tenir debout, un peu penchée, grognant de l’effort effectué. Elle était à l’orée d’un bosquet où les gardes s’affairaient et devant elle s’étendaient de grandes plaines.

Elle resta sur le bord du chemin de terre battue, à plonger son regard sur les collines, sans penser à rien, durant de longues secondes, ses dreads virevoltant dans le vent. Elle pouvait voir quelques édifices au loin mais rien d’extraordinaires, des ruines sans doute sans importances… Qui penchaient sur le coté. Et penchaient encore. De plus en plus. Ou bien était-ce elle qui basculait ?
La simple force du vent, pourtant pas si violent, suffisait à la faire pencher et presque tituber , mal réveillée, bien faible sur ses pattes. Dans son mouvement maladroit, elle finit par se laisser tomber pour s’asseoir sur sa blouse de scientifique trop longue, soupirant en croisant les jambes, deux mains posées sur ses genoux et les deux autres tenant son visage, visiblement déjà épuisée.

« J’me demande si j’arriverais plus vite dans le bon lit moelleux d’un auberge si je faisais du stop comme maintenant … … … Ah merde … C’est Kosaten. La plupart des lits sont des carpettes sur le sol. Aaaahn .... »

La paresse ne connaissait pas de limite alors qu’elle fermait un à un ses quatre yeux, fixant du regard les petites tour de brique ancienne au loin.
Four


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Voyage au grés du vent   Mer 28 Déc - 0:33








New Zone Unlocked

feat Four

Des ragots, tellement de ragots. Que ce soit la guerre ou pas, beaucoup de rumeurs s'étalaient sur la Plaine. La dernière en date concernait la trouvaille par une vieille femme d'un cimetière d'élus. Une très mauvaise blague, les élus s'évaporant en particules lumineuses lors de leur mort. Natsume était cependant allé vérifier.

Il était le Gardien de la Plaine après tout. Il devait prendre connaissance de toute nouvelle zone découverte sur la vaste étendue verte. Mais bien entendu, cette rumeur s'avérait fausse, comme 99% des ragots du coin. Pourtant, tous les clients dans les auberges des villages de la Plaine n'avaient que ce cimetière à la bouche.

Ainsi, le garçon à l'écharpe avait pris deux jours de ronde pour dire aux tenanciers que cette rumeur était infondée et fausse. Et bien sûr à peine ce ragot terminé, un autre prit le relais et Natsume en prit connaissance dans la dernière auberge visitée. Il pénétra dans la petite enseigne dans laquelle il fût accueilli par un rot bruyant du patron.

*BURP* Oh... Salut Natsume... 'Parait que t'as dissipé la rumeur sur le cime-*hic*-tière... Eh ben devine quoi ?

Y en a qui y croient encore ? C'est pas vrai, y a vraiment des gens qui aiment la mort pour croire encore à ç-

Naaaaaaaaaaaaaaaaaaah... C'pas là que je voul-*hic*-ais en venir... Y a du nouveau niveau ragot... C'est fondé, y a plein de monde qui l'ont vu... C'est des ruiiiiiiiines, paraît qu'il y a des trucs sympas dedans... C'est juste à côté, tu sors du village, tu marche 20 minutes et t'y es... 'Fait... Tu viens pas avec ta nana miniature là ? Eh, elle pourrait se faire du fr-*hic* avec un corps pareil...

Je vois pas de quoi vous parlez, en attendant, je vais aller vérifier ça. Les ruines, c'est cool ! J'aime ça !

Si ces ruines étaient si accessibles, on pouvait se demander pourquoi personne ne les avait vues avant et pourquoi les rumeurs à ce sujet n'avaient commencé qu'à ce moment-là. Dans tous les cas, Natsume sortit de l'auberge pour se mettre en route.

20 minutes de longue marche plus tard, un petit bosquet était visible, non loin duquel se trouvaient les fameuses ruines. Enfin une rumeur fondée ! Enfin une zone à explorer sur cette Plaine que son gardien ne connaissait pas ! Mais bon, au lieu de foncer tête baissée, Natsume décida d'aller du côté du bosquet où se trouvait une charrette et par conséquent, des gens. Peut-être avaient-ils visité les ruines, il aurait été intéressant de connaître leur avis sur la question.

Le garçon à l'écharpe en avait marre de marcher, c'était lent, peu palpitant et ne laissait pas de place au hasard. Il se mit donc à courir tout droit...

...Parce qu'on finit toujours par heurter quelque chose en courant tout droit !

Mais cette fois-ci, le regard de l'adolescent fût capté par autre chose : quelqu'un assis sur le sol... De loin on pouvait remarquer une blouse blanche et un teint de peau particulier... Ce genre de vêtement n'était pas courant sur Kosaten... Etait-ce un élu ? Ou une élue ?

Mais c'est en arrivant à proximité que Natsume trébucha, comme à son habitude, sur son écharpe et il s'écrasa au sol avant de se relever comme si de rien était, observant la personne en face de lui, les yeux pleins de curiosité. Lui qui aimait les personnages faisant penser au fictif, il était servi.

Woah ! Je cherchais des ruines et je suis tombé sur une furry ! Vous avez la classe madame !

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 112
Yens : 110
Date d'inscription : 17/01/2016

Progression
Niveau: 21
Nombre de topic terminé: 11
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Four ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Voyage au grés du vent   Lun 2 Jan - 13:48

- T’es pas sensé savoir, toi -

Et elle regardait, fixait, plongeait ses multiples yeux vers ses ruines, au loin. Comme si quelque chose l’attirait là-bas … Non, en réalité, elle n’avait juste pas la force de détourner le regard sans bonne raison ! Kosaten lui avait déjà fait questionner son état depuis son arrivée. Elle était faible, plus faible encore que dans son monde. Tout les élus souffraient de ce genre de chose lorsqu’ils arrivaient : Ceux capable de détruire des villes entières ont du mal à se dépêtrer de la morsure d’un simple chien errant mais pour Four, ce n’était pas qu’une question de puissance. Son cerveau s’est fait … « nerf » comme diraient certains de son entourage d’entant. Son pouvoir, c’est ses capacités mentales qui drainent beaucoup d’énergie et si on restreint son cerveau … Cela n’aide en aucune manière. Elle se demandait comment cela allait affecter sa mortalité. Est-ce que être moins efficace l’aiderait à survivre plus longtemps ? Une question à laquelle elle ne pouvait pas répondre.

Mais alors qu’elle « méditait » sur cette pensée, elle entendit un bruit bien distinctif de quelque chose qui tombait. Cela ne la suffit pas à la distraire, sans doute un garde qui transportait des choses. Puis une petite voix vint la déranger, tournant mollement le visage vers un petit gars à écharpe qui se tenait subitement devant lui. D’où il sortait celui-là ? Ils étaient seuls dans ces plaines et elle ne l’avait pas vu arriver … Oh mais ce n’était que normal en réalité puisqu’elle n’était en aucun cas attentive ! A ses mots, l’araignée pouffa un peu de rire, son menton dans une main qui la supportait, le reste sur ses cuisses. Elle leva une main pour faire un signe « peace » au jeune homme, l’index et le majeur dressé, tirant un peu la langue.

« Merci, je sais. Classe, c’est mon cinquième nom, heh heh … »

Son ton était mou et peu enjoué, la voix un peu rauque bien que son visage reflétait l’amusement, doublé d’un petit clin d’œil gaillard. Elle rabaissa vite sa main cependant en observant le jeune. Quelque chose la chiffonnait.

« Hey … T’es un élu et tu connais les furries ? C’est un peu zarb’ … »

Elle aurait pu demander qui il était, d’où il venait avant toute chose mais cela n’avait que peu d’importance à son avis. C’était un élu, c’était on ne peu plus facile à reconnaitre vu la culture de Kosaten. Rien de bien asiatique dans cette écharpe et ce sweatshirt. Non, ce qui était plus inquiétant, c’est qu’il connaisse ce qu’est une Furry. Pour tous les autres, la scientifique était un animal, une femme-quelque chose mais pas une « furry » comme l’était pourtant le nom légitime de sa « race ». Cela pouvait être quelque peu … inquiétant pour le jeune homme. Si il venait de son monde, cela voudrait dire que contrairement à tout les humains de ce monde et des mondes parallèles, celui-ci a du connaitre l’esclavage, les abus et le flot de mana seul sait quoi encore comme autre supplice que les furries font subir à la race humaine. Elle plissa donc un peu les yeux en penchant la tête.

« Rassure moi, p’tit gars … Tu viens pas du même monde que moi, hein ? Tu sais, le genre … Des furries partout et trééééés peu d’humains, hein ? »

Au fond, ce n’était que de la curiosité car ce n’était pas comme si, même si il disait oui, elle pourrait lui faire oublier des années de tortures. Mais, de toute façon, beaucoup de choses clochaient avec cette rencontre. C’était un jeune homme, seul, élu peut-être mais tous les élus n’ont pas de pouvoir … Et non comptant le fait qu’il sache ce qu’est une Furry, il cherchait des ruines ?! Toute personne responsable s’inquiéterait pour ce petit bout d’chou. Voir, on lui interdirait d’aller prés de ruines, des batisses sombres abritant peut-être des malfrats. Eloigner les innocents du danger …

« … Ah, et je pense que tu parle de ses ruines, là-bas. » Dit-elle en pointant du museau ce qu’elle fixait depuis un moment.

Mais ce n’était pas le cas de Four. Four s’en fichait. Elle avait déjà trop de chose à penser et s’inquiéter pour. Contrairement à une personne sensée, elle se disait que pas grand-chose de bien grave pouvait arriver. C’était la journée le petit gars semblait déterminé, dans le genre parcourir les plaines pour arriver à un tas de brique. C’était un élu après tout ! Elle avait déjà rencontré des petits élus d’apparence innocent et être de vraie machine à tuer en réalité.

« Mais tu vas y faire quoi … Euh … Gamin ? » A défaut de savoir son nom, les surnoms allaient voler.
Four



Dernière édition par Four le Lun 2 Jan - 17:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Voyage au grés du vent   Lun 2 Jan - 16:41








New Zone Unlocked

feat Four

Une réponse positive ! Rarissime pour le coup, les inconnus ayant plutôt tendance à se méfier de Natsume que ce soit à cause de son accoutrement ou de son attitude insouciante. Ce n'était pas comme s'il avait quelque chose à cacher après tout. Il rit à la réaction purement non-Kosatenjin de la furry. Se demandant si elle avait déjà visité les ruines, il s'assit à côté d'elle en tailleur.

Mais bien entendu, cela suffit à deviner la nature d'élu du garçon à l'écharpe qui en oublia même de se présenter. Après tout, les habitants de Kosaten n'avaient pas ce genre de culture. Il se gratta la tête avec son sourire habituel, content de trouver quelqu'un qui venait d'un monde au moins similaire au sien.

Héhé, bingo ! Je suis un élu de Minshu ! Disons que j'ai une culture bizarre et assez décalée de Kosaten. J'imagine que vous aussi ! Vous avez une blouse blanche de scientifique et vu que vous êtes une furry, ben vous êtes une élue aussi !

Décidément, même de la part des membres de l'équipage Anglerfish Team, Natsume n'aurait jamais imaginé entendre les mots "furries" et "zarb" de la bouche de quelqu'un d'autre que lui sur Kosaten. C'était une bonne surprise et un bon souvenir de la dernière année qu'il avait passé à Inferno-Terra durant laquelle il avait été un otaku complet. Après tout, suite à 14 ans d'esclavage, autant profiter de la vie !

Bref, cela avait imprégné l'adolescent de culture du manga et du jeu vidéo. Il avait passé également beaucoup de temps sur Internet et c'était là que la culture furry s'était développée. On aurait pu se demander ce qu'il serait devenu s'il n'était pas tombé sur Kosaten, sa personnalité chez lui ayant été des plus exécrables par le passé.

Ce qui était sûr de toute façon était que Natsume ne venait pas du même monde que la furry. A moins que des animaux anthropomorphiques existaient parmi les démons, il n'en avait jamais vu chez lui.

Je pense pas non. Si vous, vous aviez plus de furries que d'humains, nous on avait des démons en quantité équivalente aux humains. D'ailleurs vous voyiez mon écharpe ? C'est le bras droit d'un démon du tissu. Je peux l'allonger, la transformer et plein d'autres trucs. Par contre, je peux pas trop vous en dire sur mon monde, j'ai passé 14 ans sans voir l'extérieur. Si ça se trouve, il y a des démons furries là-bas...

Un monde où les furries étaient majoritaires... Cela laissait Natsume rêveur. Comment la différence avec les humains s'était creusée ? Quelles lois avaient été appliquées pour éviter les problèmes ? Le garçon à l'écharpe en avait toujours été curieux chez lui mais son attitude asociale et lasse qu'il avait dans son appartement l'empêchait de s'y intéresser.

Mais bon, il était temps de recentrer le sujet sur les ruines. L'adolescent acquiesça simplement à l'indication que la furry lui avait donnée. L'air de rien, il y avait beaucoup de ruines sur la Plaine, une de plus ou de moins n'était pas bien important mais le Gardien qu'était Natsume adorait les explorer.

Oh, ben vu que je m'occupe de la Plaine, quand les gens découvrent de nouveaux endroits dessus, faut que j'aille les explorer. De plus, si on se fie aux ragots, y aurait un artefact intéressant là-bas.

Mais c'est le "Gamin" qui fit finalement tilter l'adolescent, il ne s'était toujours pas présenté.

Excusez-moi, j'ai oublié de me présenter. Je m'appelle Natsume Naegi mais vous pouvez m'appeler comme ça vous chante. Ca faisait une éternité qu'on m'avait pas appelé "Gamin" !

Dit-il avant de plonger sa main dans sa sacoche pour en sortir de gyozas. Il mangea le premier et tendit l'autre à la furry.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 112
Yens : 110
Date d'inscription : 17/01/2016

Progression
Niveau: 21
Nombre de topic terminé: 11
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Four ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Voyage au grés du vent   Lun 2 Jan - 19:45

-Un Gardien de trois pommes-

«Nah, j’suis une Oni qui a voulu se tricoter un truc original pour l’époque, biensur. »

Elle ricana à sa propre stupidité. Si elle n’arrivait à faire rire personne, au moins, elle serait celle qui rit. Le petit gars vient s’asseoir à coté d’elle, bien relaxe à son tour et sans doute un peu naïf. Ce n’était pas typique d’un adulte de juste venir s’asseoir ainsi à coté d’une inconnue mais encore une fois, Four n’y porta pas grande importance.

Elle écouta la description du monde du gamin et … Bon, elle l’avait un peu cherché avec sa question, il est vrai, mais un blanc passa dans l’esprit de la scientifique à l’entendre. Un oui ou un non aurait suffit mais à la place, elle regarda l’écharpe du jeune homme en mode « Woaw » un peu désintéressé. Le bras d’un démon du tissu… Encore une fois, la fiction d’un monde peu être la réalité d’un autre mais si les démons existaient aussi dans le monde de Four, leur donné des domaine de prédilection tel que « le tissu » ou « le papier toilette », non, c’était pas à l’ordre du jour. Un démon est un démon, point. Par contre, qu’il vienne du même monde ou non, ce qu’elle redoutait arriva tout de même. Un gamin enfermé pendant 14 ans. Comme aurait bien pu dire Four d’un air humoristique : La vie, c’est de la merde, hein ?

« Ouai mais on ne dirait pas mon monde. T’as échappé à pire je pense, coco. »

Par contre, la suite l’intrigua. Gardien de la plaine ? Voila un bien étrange titre pour un si jeune homme, plus encore un jeune élu. Cela voudrait dire qu’il est ici depuis pas mal de temps pour ne serait-ce qu’avoir un titre. Ou bien, vous savez … Il n’était qu’un gosse qui se fait des films. C’était ça aussi le problème avec les changements de monde : on ne sait jamais ce que l’on doit prendre au sérieux ou non. Dans son monde, la scientifique n’avait pas grand-chose à craindre d’un enfant car même un adolescence sur la voie du mage n’aurait jamais assez de maitrise pour la mettre en danger avec un quelconque sort mais dans les autres mondes … Si ça se trouve, les enfants sont les personnes les plus badass de l’univers.

Mais ce n’était pas chose la plus importante qu’elle avant entendu durant cette dernière minute, non. La chose qui la fit hausser un peu les sourcils avant de reprendre son air fatigué était le fait qu’il y avait un artefact dans ces ruines. Peut-être ? Mais cela serait bien trop beau si il s’agissait de celui qu’elle cherchait. D’après Urumi, l’artefact en question était puissant mais surtout perdu. Certains diraient même caché par les dieux car celui-ci offrirait de trop grands pouvoirs pour les simples mortels. La vie éternelle, ce n’était pas un simple petit cadeau de rien après tout mais c’était un cadeau dont elle avait besoin dans sa situation.

C’est pourquoi elle irait sans doute y faire un tour mais sans grande conviction. Si la chose était belle et bien là … Cela voudrait dire que finalement, elle a une bonne étoile et celle-ci est apparue au meilleur moment qui soit.

« On m’appelle Four. » On. Une distinction furtive dont peu de gens font attention. « Et … Tu sais y a quoi comme artefact là dedans, exactement ? Possible que je cherche un truc du genre. Tu sais … » Elle haussa les épaules en penchant un peu la tête, désinvolte. « … Affaire d’élus. »

En voyant le beignet  qu’il lui tendait, elle se lécha les babines d’un air malicieux avant de prendre la chose et de l’engloutir, lentement mais surement, poussant de petits bruits de dégustation satisfaisante. « Hmm .. Gnhh … Merchi … J’avais la dalle en plus. »

Elle se pencha ensuite un peu vers Natsume, posant ses coudes sur ses cuisses pour laisser pendre la tête de son coté.

« Et surtout … y a des monstres dans la région, monsieur l’gardien ? J’demande car j’tombe sur des conneries du genre partout où je vais en Kosaten … Et c’est relou, un truc de fou …  J’suis pas taillée pour les combats. »

Four



Dernière édition par Four le Mar 3 Jan - 0:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Voyage au grés du vent   Lun 2 Jan - 23:07








New Zone Unlocked

feat Four

La blague de la furry n'aurait fait rire personne à part elle si elle n'avait pas été en présence d'un adolescent dont le monde avait un pays gouverné par un Oni. C'est donc cela qui fit éclater de rire Natsume, l'imaginant en train de tricoter un pull. En même temps, il en fallait peu pour le faire rire ou juste sourire, lui et sa bonne humeur quasi-permanente.

Une fois assis et après avoir décrit son monde, il remarqua que la furry observait étrangement Erimaki. Avait-il réussi à piquer sa curiosité ? Il changea simplement l'extrémité droite en main pour montrer la transformation et les mouvements fluides de base, comme de vrais membres avant de remettre l'écharpe au repos.

Plutôt cool, pas vrai ? Par contre, je peux pas l'enlever. 'Fin, j'ai ça depuis que je suis bébé donc j'ai l'habitude à force...

Cependant, son interlocutrice continua en lui expliquant qu'il avait échappé à pire. Natsume avait été exploité, torturé et violé lorsqu'il ratait la moindre chose, formaté pour ne plus ressentir la peur et ce, toute sa vie. Et il existait pire, des atrocités encore plus horribles étaient pratiquées. Que ce soit Kosaten ou les mondes d'autres élus, l'adolescent préférait éviter d'avoir à imaginer les horreurs que d'autres avaient vécu.

Oui, j'imagine que vous avez raison... Il doit y avoir pire rien que sur Kosaten...

Lui répondit-il d'un air songeur en observant le ciel. Autant se dire que tout ce qu'il avait vécu n'était pas si grave afin d'apprécier d'autant plus sa nouvelle vie. Cette femme pourrait sans doute avoir raison. L'esclavage était omniprésent sur Kosaten, Natsume n'avait été qu'un esclave parmi tant d'autres qui avait eu la chance d'être affranchi après 14 ans de labeur suite à la mort de son maître. Il était bien plus chanceux que la plupart des gens de sa catégorie.

La furry finit finalement par se présenter sous le nom de Four et elle semblait intéressée par l'artefact se trouvant dans les ruines. Bien sûr, la seule rumeur qu'avait entendu l'adolescent ne définissait pas l'objet en question.

D'accord Four ! Vu que je connais ton nom, je vais te tutoyer maintenant ! Par contre, j'ai aucune idée de ce qu'est l'artefact mais si c'est ce que tu cherche et qu'on le trouve, tu pourras le garder !

Autre bonne surprise, Four avait mangé et apprécié le gyoza et il n'en fallait pas plus pour rendre heureux Natsume qui lui offrit un sourire des plus radieux. Il sortit de sa sacoche une petite serviette et trois autres gyozas qu'il emballa dedans avant de tendre le tout à la furry.

C'est cadeau ! C'est vachement satisfaisant de te voir en manger ! J'en ai autant que tu veux si besoin !

Offrir des gyozas était l'un si ce n'était le plus grand plaisir de Natsume. Voir les gens les apprécier et les manger était pour lui la chose la plus jouissive qui soit et Four avait une façon de les manger assez drôle à regarder.

Elle finit par se relever pour demander si l'on trouvait des monstres sur la Plaine. Elle n'aimait pas le combat et ça se voyait par son attitude résolument désinvolte et flemmarde.

A part quelques gobelins et tanukis, pas grand chose. C'est surtout les gobelins qui posent problème, ils attaquent les marchands et l'économie des villages de la Plaine a du mal à tenir à cause de ça... Bref ! On y va ?

Natsume s'étira et se leva pour se mettre en route pour les ruines. Visiblement, Four était intéressée donc autant y aller avec elle.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 112
Yens : 110
Date d'inscription : 17/01/2016

Progression
Niveau: 21
Nombre de topic terminé: 11
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Four ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Voyage au grés du vent   Jeu 5 Jan - 18:33

-Ait confiance, croit en moi-

… Oh. Il avait fait une démonstration ? Oh … C’était assez gênant, considéré que Four regardait ailleurs et qu’elle était de toute façon trop amorphe pour en faire quoi que ce soit. Ce n’est que lorsqu’il parla de son écharpe que la scientifique tourna ses yeux vers lui et lui fit un sourire digne des plus grand comédien, répondant d’un simple « Ouep, cool. » de son énergie et de son dynamisme légendaire.

A force de converser avec le gamin, elle ne pouvait que se rendre compte que … Et bien, il restait un gamin. Niveau tutoiement et vouvoiement, l’un aurait passé à l’autre naturellement et ici, il l’annonça. Un manque d’expérience de la vie. Ou alors une politesse dont il tenait à mettre un point d’honneur. Difficile à dire pour la tigresse qui avait toujours était plus familière avec tout le monde, principalement car elle n’avait pas le temps de prendre des pincettes. Quand t’es morte ou presque, il faut apprécier les gens et l’amitié le plus vite possible. Enfin bref, elle ne le releva pas, une fois encore. Elle n’avait pas la force. Quoique.

« Nah, me tue pas, p’tite tête … » Un sourire ne pouvait s’empêcher de déformer son visage. Tutoyer, tue-toi-er … Où sont les batteries et cymbales l’accompagnant constamment pour ponctuer sa vie humoristique déplorable ?

Par contre, sur une note plus sérieuse, le gardien de la plaine n’a aucune idée de la nature de l’artefact. Cela ne changeait pas sa remarque précédente : Il y a un risque, aussi infime soit-il, qu’il s’agisse de la chose qui l’intéresse. Cela ne l’était pas, bien sur, mais il y a toujours ce 0.1 % de chance trainant. En plus, les ruines n’étaient pas loin, cela serait dommage de rater ça pour de la simple fainéantise… Mais en même temps, c’est l’histoire de sa vie.
Un remerciement et trois Gyozas plus tard, la tigresse-araignée se redressa péniblement, ne manquant pas de trébucher un sur ses propres pattes avant de se tenir debout, les mains dans les poches. Une grimace parcourut son visage à entendre sa réponse.

« Putain, pas des Tanukis … Cela pense pouvoir péter plus haut que leur cul et pouvoir poser leur couilles sur notre nez sans conséquences. »

Et ce qui pouvait sonner comme une blague ne l’était pas. Les mythes étaient vrai en ce monde comme dans le siens. Les Furries tirant sur le Tanuki, raton laveur d’origine asiatique, sont majoritairement des héritiers d’un ancien empire riche et … Disons qu’ils peuvent tout ce permettre. Four était riche dans son monde, elle n’a pourtant jamais pensé se balader à poil. Après cette pensée chassées de son esprit, elle jeta un œil vers le bosquet où, au loins, les gardes s’afféraient. Elle haussa la voix.

« Hey, chef … »

Et par « hausser » la voix, elle voulait surtout dire parler comme d’habitude car elle pourrait se briser la voix si facilement … N’est-ce pas ? Voyant qu’il n’y avait pas de réponses, elle leva les yeux au ciel avant de trainer les pattes, littéralement, vers son escorte.

« Yo … J’vais faire un tour avec s’gamin … J’serais de retour avant la nuit, okay ? »

Le chef de la garde déposa un sac qu’il transportait, haussant un sourcil. « Pardon ? Je suis désolé, dame Four, mais notre mission est de vous garder en vie jusqu’à destination. Il n’est pas question que l’on vous laisse partir seule. Le campement n’est même pas encore complétement monté. »

Rien ne pouvait être exécuté facilement en ce monde, c’était une règle de ce monde, elle l’avait remarqué. En l’entendant radoter un peu plus sur son devoir, son honneur et la sécurité de sa personne, la scientifique avait posé sa main sur son visage en se pinçant le museau, les yeux fermé, soupirant profondément. C’était fatiguant. C’était toujours fatiguant. Elle finit alors le regarder dans les yeux, les siens étant luisant, une étrange impression, comme un 6eme sens touchant tout le monde, pesa dans l’air.

« Ecoute. J’sais prendre soin d’moi-même. Genre, tu sais … Je gère, okay ? Alors t’fais pas d’bile, monte le camp et attend moi. J’veux dire, sérieux. Capiche ? »

Le garde se décrispa un peu et avait l’air d’avaler les paroles de la malade, choqué. Mais il commença à balbutier des mots, cette fois comme si Four était quelqu’un qu’il connaissait depuis longtemps et qu’il savait de quoi elle était capable … Ou du moins, imaginait que Four était une totale badass, chose qui n’est pas vrai tout le temps.

« Je … Mes excuses, dame Four. Vous êtes après tout un élue reconnue par l’empereur lui-même, Karui. Mais ne tardez pas. Le soleil se couchera rapidement maintenant et qui sait ce qui traine aux alentours des oasis comme celle-là, la nuit. »

« T’inquiète. »

Elle se tourna ensuite vers Natsume comme si de rien n’était, le fixant un instant avant de pointer le museau vers les ruines.

« J’te suis, ô mon guide. Heh heh … »

Four



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Voyage au grés du vent   Ven 6 Jan - 16:12








New Zone Unlocked

feat Four

L'annonce de tutoiement s'était changée en... supplication pour rester en vie... C'était bien sûr une blague mais pour Natsume, un peu long à la détente par moments, c'était totalement sérieux. Surtout qu'il ne regardait pas le visage de Four à cet instant. Il se mit donc à paniquer.

Non non ! C'est ce que j'ai voulu dire enf- Puis il réfléchit une seconde avant de regarder le visage de Four décoré d'un sourire. Oh ! C'était une blague ! Désolé, je suis pas très malin des fois...

Dit-il se grattant l'arrière du crâne d'un air gêné. Il avait fait fort dans l'incompréhension... Ou alors Four était partie chercher son jeu de mots très loin. Peut-être même les deux. En même temps, les humoristes devaient souvent creuser pour faire rire leur public mais si le public était simplet, cela marchait tout de suite moins bien.

Dans tous les cas, l'évocation des Tanukis produisit une réaction épidermique sur Four, disant que ceux de son monde étaient très vantards et "posaient leurs couilles sur le nez des gens". Si les Tanukis que l'on pouvait croiser sur Inferno-Terra étaient assez similaires, Natsume ne se souvenait pas que Kakkun, son Tanuki adoptif, aie posé ses couilles sur le nez de quiconque.

Ca me fait penser à ceux de mon monde... Sauf qu'eux ils sont à quatre pattes, ils mesurent trois mètres et ils cognent les gens avec leurs couilles quand ils veulent imposer le respect...

Cette conversation gênante terminée, Natsume se leva, suivi difficilement par Four qui alla prévenir ses accompagnateurs de son absence. Elle était suivie de près par le garçon à l'écharpe qui voulait juste s'assurer qu'elle ne tombe pas. Elle avait l'air de quelqu'un de fatigué de nature et l'adolescent s'occupant d'une personne similaire au quotidien, il avait tendance à plus s'inquiéter pour ce genre de personnes.

Il n'était pas le seul car l'accompagnateur ne souhaitait pas la voir partir "seule", comme si Natsume n'existait pas, ce qui lui fit gonfler les joues. Mais bon, Four était assez persuasive et parvint à imposer son respect sans pour autant poser les couilles qu'elles n'avaient pas sur un nez. Elle était visiblement assez importante au sein de Seika et cela aurait été une grande perte qu'elle soit mise en danger.

J'y connais rien en politique, c'est l'empereur de Seika Karui ?

Et enfin, il se mit en route avec Four en direction des ruines. Lointaines en apparence mais assez proches au final. Ces ruines devaient être une tour vis à vis de la forme mais il n'y avait plus de porte, le toit était écrouler et seuls quelques meubles restaient à l'intérieur. Bref, quatre murs entre lesquels restaient beaucoup de débris.

Woah ! Regarde-moi ça ! Je suis sûr qu'on peut trouver des trucs intéressants !

C'est Alors que Natsume, un grand sourire sur les lèvres changea les extrémités d'Erimaki en main avant de commencer à enlever les pierres au sol et vérifier si rien ne traînait en dessous. Il s'arrêta une seconde avant de pointer le coin droit de la ruine où se trouvait une sorte de vieux meuble en bois.

Là-bas, y a une table. Pendant que je m'occupe de déblayer le terrain, tu pourrais aller vérifier ce qu'il y a dessus s'il te plait ?

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 112
Yens : 110
Date d'inscription : 17/01/2016

Progression
Niveau: 21
Nombre de topic terminé: 11
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Four ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Voyage au grés du vent   Sam 14 Jan - 17:29

-Four inc. Démolition-

« … Ouai, c’est ce que je dis, ils sont couillu, quoi. » Honnêtement, il n’y avait que Four et un enfant pour avoir ce genre de conversation.

Après son petit tour bien à elle, que Natsume n’a pas du pisté ni comprendre, il s’intéressa un peu à cette expédition de Seika, justement. Et cela sous la forme d’une simple question : Qui était Karui. Un petit gars qui se faisait appeler le gardien de la plaine, donc qui a déjà du rouler un peu sa bosse ici, qui s’y connait si peu au niveau des puissances de ce monde ? … Non, en fait, en y réfléchissant, elle ne voyait même pas pourquoi elle se posait cette question. Elu ou non, Natsume semble être un gosse pur et dur : Elle aussi mettez des doigts à la politique, à l’époque ou tout ce qu’elle voulait faire était écouter du métal dans son lit. Mais tout en marchant derrière lui, elle lui répondit mollement, d’un air ennuyé comme toujours.

« Ouep. L’empereur de Seika … Un type cool. Mais bon … C’est un empereur. On peut pas trop causer avec lui sans lui bouffer du temps où il pourrait sauver le monde. Enfin, façon de parler. »

Après un petit temps de marche où Natsume a du l’attendre (ou la tirer, l’un ou l’autre ! ), ils arrivèrent à une tour et … La scientifique devait l’avouer : en regardant de loin, elle pensait que ça serait plus glorieux qu’une simple « tour ». Elle pensait déjà devoir marcher sous terre pour découvrir des conneries sans valeur. Au fond, peut-être était-ce tant mieux si elle n’avait pas grand-chose à explorer. Après tout, si le grand et fameux artéfact était ici, dans un endroit si visible et évident à trouver… Et bien, elle se poserait des questions sur la logique de ce monde, si ce n’était pas déjà fait.

L’hybride regarda dans la direction que pointait le jeune homme après avoir eut un bug en voyant la main écharpe qui déplaçait des cubes de roche entier. Peut-être qu’elle devrait commencer des prières satanique au démon du Tissu. Peut-être pas.

« Okay. J’suis pas venue pour admirer le paysage décrépis de toute façon. Même si ça un certain « charme de l’ancien temps » heh heh … »

Et alors qu’elle entendait les bruits de déblayement de l’autre élu, la malade s’approcha, les mains dans les poches, de la table qui était en bien mauvais état. Plusieurs papiers étaient dispersés ici et là, la plupart déchiré, des bouquins à la couverture écorché … Un simple coup d’œil de ses multiple regard confirma qu’il n’y avait pas grand-chose d’intéressant. Cela n’avait rien de scientifique ou de religieux, c’était principalement des parchemins et rouleau d’ordre. Cela devait être une vielle tour de garde de Minshu. Par contre, à coté, il y avait une grande armoire avec d’autres rouleaux et quelques rares livres.

Elle se saisit, à son aise, d’une œuvre à la fois pour la lire. Pour lire entièrement le contenu en une fraction de secondes. Four, lors de son vécu de scientifique et sauveuse de la race Furry, ne travaillait qu’une ou deux heures par jour au grand maximum en vu de sa fatigue chronique pour le moins handicapante … Mais une ou deux heures de réflexion, de lecture, de recherche intensive et expéditive. Quatre cerveaux de géni aidaient grandement à engloutir des bouquins de mille page en trente secondes. Du coup, elle prit un livre, roman, jeta par-dessus l’épaule. Un parchemin, ordres de mission, par-dessus l’épaule. Un livre de recette de cuisine, qu’est-ce que ça faisait là, même ? Par-dessus l’épaule.

Elle finit par entendre un grincement qui ne venait pas du coté de Natsume et releva le museau vers la grande armoire en bois massif. Quelques secondes plus tard, elle haussa les épaules et reprit un autre ouvrage pour entendre le même grincement. Elle plissa de ce fait les yeux et regarda l’armoire, en tout point plus grande qu’elle, d’un air suspicieux… Avant d’hausser un sourcil.

« Houla … Uhm … La gravité, oui, biensur … »

Elle fit un pas sur le coté, tranquille, et regarda d’un air nonchalant l’armoire se pencher et finalement s’effondrer lourdement, dans un fracas pas possible, sur le plancher en bois. Instinctivement, elle redressa le museau vers le jeune homme qui l’accompagnait, comme si elle avait fait une bourde, et lâcha le bouquin qu’elle avait entre les mains pour justement les levers vers lui.

« J’ai rien fait. »

Il y eut ensuite un grand moment de silence pendant que d’autres grincements se firent entendre, longuement, longuement, où la scientifique resta figée sur place, ses yeux regardant tour à tour tout ce qui se trouvait dans la tour, comme si c’était un moment critique. L’élue de Seika finit par prendre une inspiration pour dire quelque chose, après que les craquements se soient stoppé, mais le plancher finit par céder brutalement sous la pourriture de celui-ci coordonné à la masse écrasante qui l’avait d’autant plus fragilisé. L’armoire disparut, Four de même, sans un cri par contre, laissant qu’un trou béant de l’autre coté de la salle. Si Natsume prenait la peine de regarder dedans, il verra le début d’un réseau souterrain, éclairé maigrement par la lumière du jour au dessus du trou et peut-être, la lumière distante et étouffée d’une torche plus loin. Dans les débris, où Four était tombée douloureusement, seul une main faisait le signe du pouce dressé, une voix étouffée raisonnant.

« … Je déguste … Mais ça va … Si quelqu’un se posait la question … »Et cette phrase était suivit de quelques quinte de toux, sans doute à cause de la poussière levée après l’impacte.

Four


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Voyage au grés du vent   Sam 14 Jan - 18:05








New Zone Unlocked

feat Four

Les rochers de cette ruine étaient sacrément lourds, même pour Erimaki. Au fur et à mesure que Natsume les déblayait, un grand tas de débris se formait dans un coin de la pièce. En dessous on pouvait trouver tout et n'importe quoi. Des vêtements en sale état, des yens fendus en deux, des chandeliers pliés, quelques meubles et livres couverts de moisissure.

Qui pouvait bien habiter là ? Vu l'apparence des livres, sûrement pas un mage ou quoi que ce soit du genre. Les trois ouvrages trouvés et encore lisibles traitaient respectivement de : Cuisine, séduction et de positions sexuelles. Bref rien d'important.

C'est après avoir déblayé environ 10% de la salle que des grincements commencèrent à se faire entendre du côté de Four. Natsume tourna la tête vers elle, intrigué.

'Tention, tout ce que j'ai trouvé était dans un sale état, faut juste pas que ça se casse la-

Aussitôt dit, aussitôt fait. L'armoire s'écrasa au sol, heureusement à côté de la Furry qui affirma n'avoir rien fait d'un air totalement coupable. Natsume émit un petit rire gêné. Four était presque aussi maladroite que lui. Pourtant, avec quatre bras, il aurait été facile de rattraper le meuble... N'est-ce pas ?

Le grand silence gênant qui suivit saupoudré de craquements était assez inquiétant. L'adolescent commença à penser que visiter l'endroit en profondeur n'était pas la meilleure idée du monde. Il commença à approcher les extrémités d'Erimaki de Four dans l'optique de lui attraper la main et de la faire bouger de là.

Doucement... Pas de geste brusque, tout l'endroit a l'air fra-

Cette fois-ci, il ne fût pas coupé par un son mais par un silence complet. Plus un seul craquement. Et ce fût pile à cet instant que le plancher sous Four et l'armoire s'écroula, faisant tomber les deux. Et malgré le réflexe qu'eut Natsume d’accélérer le mouvement de son écharpe, ce fût un échec car il ne parvint pas à rattraper la Furry.

Il se précipita vers le trou dans le sol afin de regarder au fond. Heureusement, ce n'était pas trop profond et, parmi les débris, Four affirmait aller parfaitement bien, le pouce en l'air.

Mon oeil ! Bouge pas de là, je viens te chercher !

Il garda tant bien que mal son calme et prit une grande respiration. Il avait la solution pour descendre sans se blesser comme il l'avait fait en allant chercher Mako au beau milieu d'une tempête dans une grotte. Il enroule ses jambes et ses pieds dans Erimaki puis, il sauta.

L'atterrissage à côté des débris fût rude et l'adolescent mit du temps à retrouver l'équilibre mais au moins, il y était. Il déroula Erimaki de ses jambes avant de sortir la Furry du cadavre de l'armoire et de l'adosser au mur.

Bon, je vais t'examiner. Espérons que t'as rien de cassé...

Natsume palpa chaque membre de Four, son cou, son crâne et sa cage thoracique, se rendant compte qu'en effet, à part quelques bleus et une éraflure, la Furry allait très bien. L'adolescent s'assit à côté d'elle le temps de retrouver son souffle.

T'es bluffante tu sais ? T'es résistante comme pas permis !

Ilobserva à droite puis à gauche, deux chemins mal éclairés séparaient l'endroit de la chute.

Je peux facilement nous faire remonter du coup, autant explorer un peu ! Préviens-moi quand tu te sens de te lever !

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 112
Yens : 110
Date d'inscription : 17/01/2016

Progression
Niveau: 21
Nombre de topic terminé: 11
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Four ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Voyage au grés du vent   Dim 26 Mar - 11:02

-He knew he fucked up-

« Que … Quoi ? Il a quoi … ton œil ? … »

Désorientée, Four marmonnait, perdue dans ses pensées après le choc, comme si son cerveau, pourtant à quel point génial, n’arrivait pas à comprendre comment d’un coup, elle était passée de debout dans une pièce à couchée dans ce qui ressemblait à un tunnel. Ou bien n’avait-elle-même plus besoin d’excuse ? Peut-être qu’il suffisait de dire « Elle ne comprenait pas car elle était Four » ? Cela serait dégradant et pourtant, pas si loin de la vérité. Un détail qui n’avait pas d’importance par le passé. Un détail qui n’a toujours pas d’importance maintenant qu’elle était coincée dans une armoire.

L’hybride ne remarqua pas le jeune homme l’accompagnant descendre quelques instants après. Elle avait entendu le son de son atterrissage mais sonnée, elle restait figée sans comprendre. Après tout, après une telle chute, rester coucher ainsi, que cela soit au sol ou sur un tas de bois, c’était une sensation bien agréable pour toute feignasse qui se respecte. Mais cette douce sensation d’avoir retrouvé son état naturelle : la position allongée, fut dérangée par Natsume qui l’extirpa des décombres, la scientifique poussant un petit « Aaaww … » de déception à l’idée bouger la moindre patte. En l’entendant mais surtout en le sentant l’examiner, la furry ne pu s’empêcher de sourire, de ricaner.

« … Ça va ? Tu t’fais plaiz’ ? »

Dans l’esprit comateux d’une Four au mieux de sa forme, il était ridicule que l’on s’occupe ainsi d’elle lorsqu’on avait signalé il y a un instant que tout allait bien. Mais si ce n’était que ça ! En plus, le petit gars prenait le temps et donnait toute son attention à lui toucher à peu prés tout le corps, ce qui serait gênant pour n’importe qui d’autre. Pour Four ? Qu’il se fasse plaiz’, en effet. Elle n’allait pas s’indigner mais lancer cette petite vanne était trop tentant pour elle.

Lorsqu’il eut fini, il s’assit à coté d’elle pour lâcher un autre commentaire. Il était marrant ce gamin. Elle ne pouvait pas le blâmer car il ne la connaissait pas vraiment mais cette phrase était si ironique pour elle.

« Nah … La vérité c’est que si tu me souffle dessus, je tombe comme une feuille… Et puis … C’est qui, « Papermi » d’abord ? »

Lentement, un grand sourire fendit son visage. Elle était bien trop fière de ses interventions humoristique, si tant bien qu’on pouvait appeler ça de l’humour. Reposant ses mains sur ses cuisses, tête reposée sur la paroi rocheuse derrière elle, elle se mit à fermer les yeux pour répondre à Natsume.

« Quand je me sens de me lever, hein ? … Okay… »

Et c’est à ce moment là que Natsume a du se rendre compte … Qu’il a bien foiré son coup. Car, pour ceux qui ne l’avaient pas encore compris, Four n’était pas du genre à se lever. Purement et simplement. Ainsi commença une attente de plusieurs minutes, sans bouger, la tigresse restant parfaitement immobile et presque somnolente, au sol. Lorsque le jeune homme à ses cotés voulu dire quelque chose, elle l’interrompit directement d’un petit.

« Nuh-nuh-non, shhh … Encore un peu … »

Profiter « encore un peu » de ce moment de plénitude, de méditation bien … mérité ? Une autre paire de minutes plus tard, Four semblait s’être décidée.

« Aller, c’est parti … » Mais lorsqu’elle bougea un muscle « Ah. Hmm … Oh. Nah… »

Dit-elle en secouant un peu la tête avant de reposer ses mains jointes sur son ventre. Elle était sans gêne après tout. Elle pouvait bien se le permettre lorsque la mort cognait à sa porte. Et puis,  Natsume l’avait si gentiment proposé après tout.

« Okay, c’est bon. »

Et donc, dans un effort herculéen, certainement possible seulement grâce à ses longues minute de repos, qu’elle arriva à se soulever pour lentement se redresser, baillant profondément en faisant craquer son dos, s’étirant.

« Aaaah … Ghnn … Explorer, hein ? Pourquoi encore ? » Sa demande était honnête et dépourvue d’humour, pour une fois. Mais le déclic la fit réagir. « Ah ouai, on est là pour un artefact … C’est ça, hein ? J’me goure pas ? … Ouai. »

Gardez son attention plus de quelques minutes et vous aurez accomplis un exploit. Ainsi, Four dirigea ses yeux vers le tunnel sombre. Quelqu’un avec un minimum de perception vous dira qu’une étrange sensation lui parcourait l’échine en plongeant son regard dans les abîmes, souvent une sensation prémonitoire de mauvaise chose dans cette direction générale. Four, malgré ses nombreuses distractions et son caractère assez hors du commun, était l’une de ses personnes. Après tout, ses pouvoirs psychiques venaient avec de nombreuses bizarreries et peut-être un genre de sixième sens … Des sens d’araignées, certains diront ? Non, ce genre d’idiotie n’existent que dans les films, ou dans d’autre univers … Donc cela pouvait très bien exister en réalité ! Elle regarda le p’tit gars du coin des yeux.

« T’sais … T’es pas obligé d’m’accompagner si tu l’sens pas. »

Dit-elle dans l’optique où la recherche de cet artefact était à son seul bénéfice. La scientifique était du genre à être je-m’en-foutiste mais faire du mal gratuitement n’était pas non plus son but. Cela ne l’a jamais été … Peut-être une autre raison pourquoi le grand piaf dans le ciel l’avait arraché à son confort.

« J’veux dire … Ça a pas l’air super sécurisé là, en bas. T’as pas de raison d’risquer ta peau. »
Four

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Voyage au grés du vent   Dim 26 Mar - 15:16








New Zone Unlocked

feat Four

L'inspection du corps de Four qui avait prouvé que tout allait bien avait été interrompue par une remarque de cette dernière, demandant à Natsume s'il se faisait plaisir. Il s'arrêta quelques secondes avant de regarder la Furry avec un air perplexe. Il ne comprenait absolument pas en quoi le fait d'examiner quelqu'un de potentiellement blessé pouvait être plaisant Il se contenta d'hausser les épaules et de continuer l'examen.

Bien que dans un état irréprochable, Four affirma être pourtant relativement fragile. Impossible d'y croire, tout simplement impossible. Après une chute pareille, n'importe qui aurait eu au moins quelques crampes. Par ailleurs, elle demanda qui était Papermi et en effet la question était légitime vu que l'adolescent lui-même ne le savait pas.

Aucune idée ! J'ai entendu cette expression quelque part. J'imagine que Papermi doit être quelqu'un de super fort !

Annonça-t-il en levant les bras. Dans ce monde hostile qu'était Kosaten, là où l'on pouvait tomber sur Zayro Jinn à tout moment ou perdre malencontreusement la vie en cas de problème, un seul héros se dressait contre la corruption : Papermi qui... Je diverge.

Par contre, l'androgyne avait clairement fait une grossière erreur en laissant tout son temps à la Furry. Mais dans un sens, il le savait vu qu'il avait posé sa tête contre son bras en attendant, le temps de lui aussi se reposer un peu. Au bout de quelques minutes, il se dit que tout de même, cela faisait un moment qu'il était là et que le tunnel ne devait pas être l'endroit le plus sécurisé du monde.

Euh... Tu-

Il fût interrompu  par Four qui visiblement, n'était pas encore prête et qui décida de passer encore quelques minutes à rester là... Quelques longues minutes d'ailleurs au bout desquelles elle se décida enfin à boug-... Ah non.

L'adolescent n'avait rien contre le fait de rester un peu plus mais faire ce genre de coup était assez frustrant en soi. Elle était prête à bouger ! Natsume posa le menton sur l'épaule de la Furry, lui adressant un nouveau regard perplexe.

Et finalement, semblant rassembler toute la puissance de l'univers, des terriens, des Kosateniens, des élus, du mont Rushmore et du téton de Karui Hanja, Four se leva. Cela fit sourire Natsume car on pouvait aisément dire que chaque mouvement de la personne qui l'accompagnait était fait avec le coeur, beaucoup, beaucoup de coeur.

Cependant, la Furry avait oublié pourquoi elle était là... Elle finit par se le rappeler toute seule mais quand même, il fallait être sacrément balèze pour oublier pourquoi on a fait tomber une bibliothèque, fait tomber un sol et s'était cassé la figure en bas...

Au moins, elle pensait aux autres, proposant à Natsume de ne pas venir s'il ne le sentait pas, argumentant que l'endroit n'avait pas l'air sécurisé. Et que répondre à cela ? L'adolescent fixa Four droit dans les quatre yeux, porta doucement ses doigts vers son visage et se boucha le nez.

Je le sens pas.

Fier de sa blague, un sourire se dessina sur ses lèvres avant de se changer en vrai rire, toujours le nez bouché. Quand il eut fini, il lâcha son orifice nasal (On évite les répétitions comme on peut...) avant d'expliquer :

Attends, je récapitule. Tu es très maladroite, tu tombe tout le temps, tu fais des conneries cartoons, tu me dis que tu tombe quand on te souffle dessus et tu veux que je te laisse toute seule là-dedans ? Ton sens de l'humour va loin...

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Voyage au grés du vent   Sam 22 Juil - 18:16

N'ayant aucune réponse du joueur de Four depuis plusieurs mois, il m'a autorisé à conclure ce RP. Cependant, l'histoire étant déjà bien entamée, je n'ai aucun moyen de le conclure en bonne et due forme. :/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Voyage au grés du vent   

Revenir en haut Aller en bas
Voyage au grés du vent
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Carnet de voyage, feuilles déchirées, vent qui souffle.
» Les gens du voyage
» Un vent d'aventure (termine)
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Plaine verdoyante-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.