Partagez | .
Reprise en main au bord de l'eau [FT: Kachou]
Messages : 441
Yens : 241
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 18
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Gally/Yoko α Protectrice α

-



MessageSujet: Reprise en main au bord de l'eau [FT: Kachou]   Mer 4 Jan - 20:43

- Début d'entrainement -

Ah... les grands lacs de Minshu. J’avais une joie immense à me retrouver une fois de plus devant ces innombrables taches bleues dans ce paysage verdoyant. Qu’est-ce que je faisais à Minshu ? Je crois qu’il faut effectivement que je m’explique à ce sujet. Il faut savoir que juste après mon départ des plages de Seika pour la capitale de l’empire, je me rendis compte d’un tout petit détail qui allait transformer la détermination que je venais d’acquérir en une espèce de désespoir pathétique et ridicule. J’avais retrouvé le même niveau de force que quand j’étais apparu à Kosaten ce qui eut pour effet de m’exaspérer, car la simple idée de tout reprendre depuis le début une seconde fois ne m’enjouait pas tellement. Du coup, je pouvais dire une nouvelle fois adieu à mon bon vieil Hertza Haeon. J’appris par la même occasion que j’étais en réalité restée morte pendant plus de deux ans. Du coup, j’avais pas mal de chose à rattraper et je ne me sentais finalement pas trop de me rendre pour la seconde fois à la capitale tout en y étant moins forte et moins informée que la première fois.

C’était donc pour cette raison que j’étais partie jusqu’aux grands lacs de Minshu. Même si, en réalité, j’aurais très bien pu me rendre dans n’importe quel lieu de Seika pour m’y entraîner, le souvenir que j’avais du lieu m’avait poussé à y revenir. Dire qu’il y avait deux ans, j’avais aidé cet étrange gugusse du nom de Vergil à poutrer du méchant dans un petit village, tout ça pour qu’il parte et disparaisse sans même me dire au revoir. Un peu comme moi en fait... Enfin bref. Toujours était-il que j’étais quand même, à l'origine, venue pour m’entraîner. D’accord, mais à quoi. En fait, ça avait toujours été un problème avec moi les entrainements. Dans mon monde d’origine, j’avais quasiment toujours quelqu’un avec qui me battre, du coup, je n’avais jamais vraiment pris le temps de faire un entraînement même des plus basiques. Je restai donc un bon moment au bord de l’eau à réfléchir quoi faire. L’avantage d’avoir un corps de cyborg comme le mien, c’est que je n’avais pas de muscle à entretenir, que je ne ressentais pas la faim, la soif, que je ne craignais ni la maladie ni le froid. Le problème, j’aurais beau faire des exercices physiques, mon corps n’allait pas se modifier et se fortifier comme cela. C’est pourquoi je supposai qu’il valait mieux que je m’entraîne à maîtriser parfaitement mes mouvements, à me familiariser avec les acrobaties de combat.

Je me relevais donc et cherchais un lieu avec suffisamment de place pour pouvoir exercer mon équilibre et mon agilité, dans l’espoir de retrouver ce qui me faisait de moi une kunstler imbattable. Pour commencer tranquillement, je me mis d’abord simplement sur mes mains, recherchant mon centre de gravité pour m’y réhabituer avant de tenter une acrobatie plus extrême. Je dus m’y reprendre à plusieurs fois et attendre un bon quart d’heure avant d’y arriver plus ou moins bien. Je n’étais pas encore très stable, mais je parvenais à rester sans tomber. Je pense que ma queue de chat jouait un grand rôle dans la gestion de mon équilibre et j’étais donc assez heureuse d’en posséder une à ce moment-là. Une fois que j’eus fini cette première partie, j’essayai ensuite de faire quelques pas sur mes mains. Là encore, il fallut que je m’y reprenne à plusieurs fois. J’avais vraiment tout perdu au niveau de mes capacités si je n’arrivais pas à faire à peine quelques mètres sur les mains sans perdre l’équilibre. Mais là encore, ma queue se révéla être un atout pour progresser.

Après une heure à avoir passé la tête à l’envers, et un peu fatiguer de le faire, je décidai d’arrêter un peu, cherchant d’autres possibles entrainements. Le problème quand on se trouve dans une plaine, c’est qu’il n’y a pas vraiment de choses sur lesquels grimper et sauter. Je soupirai, me demandant encore pourquoi j’étais revenu dans cette région alors que j’aurais littéralement pu aller n’importe où et regardai un des lacs. Je me souvins que la dernière fois, je n’avais pas vraiment eu le temps de vérifier que je pouvais bien nager. C’était peut-être le bon moment pour faire cela. Cependant, pour éviter un accident, je n’allais pas tout de suite me rendre là où c’était le plus profond. Je m’approchai donc du lac et commençai par plonger mes jambes. Je ressentis d’abord le contact de l’eau, puis arriva une légère sensation de fraîcheur à laquelle je ne prêtais d’ailleurs pas vraiment attention. Ne ressentant que les températures extrêmes pouvant nuire au fonctionnement de mon corps, je ne pouvais pas mesurer précisément la température de l’eau. Quand j’eus vérifié que l’eau en elle-même n’endommageait pas mon corps, je continuai de m’avancer jusqu’à ce que mes épaules soient submergées. Je tentai alors l’expérience et, suite à une petite impulsion de mes pieds, essayai de flotter.

Cela fonctionna, étonnamment. Et je pus donc me laisser dérivé sur l’onde. Je restai donc là, flottant sur le dos et prenant un bain de soleil en plus du reste. J’aurais surement paru bien étrange à un passant. Imaginez la scène. Une fille entièrement habillée qui se baigne. Avouez qu’il y a plus normal. Et alors que je profitai du moment pour me reposer des voyages qui m’avaient conduit jusqu’ici, je n’imaginais pas rencontrer une élue pour la première fois depuis ma mort ...
Gally



Dernière édition par Gally/Yoko le Dim 8 Jan - 16:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Reprise en main au bord de l'eau [FT: Kachou]   Dim 8 Jan - 5:51


Reprise en main au bord de l'eau
feat.Gally/Yoko

   Quelques jours suivant ma séparation avec Rinkyu, j'étais partie pour Minshu... Explorer cette nation pour la première fois depuis mon retour parmi les vivants. Cela faisait tellement longtemps que j'étais revenue ici.. Sauf lors de mon retour. D'ailleurs, puisque je repassais par les grands lacs, je voulais retourner là où Rock m'avait trouvé.
Ce grand lac où je m'étais retrouvée en plein milieu, sortant de mes songes... Ayant même oublié le nom de celle que j'aimais le plus au monde. Là où j'avais reprit vit, là où tout mon univers avait reprit. Oui, c'était ici. Seulement, alors que j'arrivais sur place, une jeune fille était là, nageant en plein milieu de cette étendue d'eau. Je pensais qu'il valait mieux la laisser tranquille, mais il y avait quelque chose d'étrange avec cette enfant... Elle était toute habillée et semblait n'avoir aucune difficulté à nager avec ses vêtements.

   Au lieu d'aller la déranger, je décidais de longer le lac de quelques mètres plus loin du bord. Ainsi, je retournais là où Rock s'était occupé de moi, m'avait sorti de l'eau et sauvé d'une mort certaine... Oui, il m'avait vraiment été d'une aide sans précédente, il était dommage de n'avoir pu le revoir depuis... Mais cela allait arrivé, c'était obligé. Mais pour ce fait, j'allais devoir m'endurcir encore un peu. La facette que je lui avais montré avait été médiocre. Pleurer devant lui... J'avais même décidé d'abandonner tout espoir de survie, laissant tomber cette deuxième chance qui s'offrait à moi. Puis, repensant à Adakor que je devais venger après m'être surpassée et repensant aux élus que je voulais tant revoir.... Oui, la vie était importante, il ne fallait donc pas cracher dessus.

   Je m'asseyais de l'autre côté du lac et ainsi laisser la jeune fille là où elle se trouvait. Elle qui semblait profiter de l'environnement... Les voyages se faisaient rudes et compliqués avec les temps qui cours, donc lorsque l'on trouvait un coin tranquille où se reposer, il fallait en profiter au moins un minimum.
Enlevant mes bottes, je les mettais sur le côtés pour pouvoir plonger les jambes dans l'eau. Suite à quoi, je m'allongeais et profitais de cette agréable sensation de frai qu'apportait l'eau. Je fixais les nuages et tentais de les attraper avec ma main droite... Un sourire se dessinait sur mon visage et une larme commença à perler et couler le long de mon visage.

J'ai bien failli rater l'occasion de profiter de choses si banales, mais tant agréables...

   Fermant les yeux tranquillement, je reposais ma main au sol et profitais aussi des rayons du soleil. Cet instant tranquille me suffisait... Aujourd'hui, je préférais éviter les bizarreries, juste la nature et moi. L'odeur frais et tonifiant, j'arrivais à me replonger dans mes souvenirs, me forçant à me rappeler des bons moments passé en la compagnie de ma petite protégée. Je voulais supprimer les passages terrifiants, mais il ne servait à rien de les éviter... Zayro Jinn était mon ennemi, il fallait que j'accepte ma condition d'élue encore trop faible pour pouvoir l'atteindre ne serait-ce qu'une seule fois.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 441
Yens : 241
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 18
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Gally/Yoko α Protectrice α

-



MessageSujet: Re: Reprise en main au bord de l'eau [FT: Kachou]   Dim 8 Jan - 17:30

- Attaque trempette -

Cela faisait plusieurs dizaines de minutes que je me trouvais au milieu d’un de ces grandes étendues d’eau qui recouvraient la région. Les yeux fermés, j’essayais de me reposer le mieux que je pouvais. Quand je pense que dans mon monde d’origine, des gens auraient été prêts à tuer pour récupérer ne serait-ce qu’une fraction du liquide présent dans ce réservoir naturel. Alors que je dérivais sur l’eau, ne bougeant que grâce au vent très léger qui soufflait alors, et dans mes pensées, je me mettais à avoir de nouveaux des images de Kuzutetsu, d’Alhambra. Puis de souvenir en souvenir, l’image de Fogia Four remonta dans mon esprit. Lui et son grand air benêt, sa carrure d’ours et son vieil harmonica tout rouillé. J’espérais sincèrement que la vie qu’il passait avec... avec “l’autre Gally” celle de chair et de sang le rendait heureux. Mais je ne devais plus y penser maintenant, doublement plus. Non seulement, car en partant pour Mars, j’avais décidé de me faire oublier de mes amis vivant à la surface de la Terre, mais en plus parce que je me trouvais désormais dans un autre monde, un autre univers, et même espérer revoir Fogia n’était que de rêver d’une chimère. Bercée par le calme de l’onde, je finis par m’endormir.

Ce fut un contact sur ma tête qui me tira de mes songes. Parce que je n’étais pas encore très réveillé, je paniquai un premier temps, éclaboussant tout ce qui pouvait m’entourer, avant de finalement me calmer. Quand cela fut fait, je me rendis compte que j’avais pied et je me relevais donc sans trop attendre. Puis, souhaitant savoir ce que j’avais touché, je me retournai. Une femme aux cheveux blancs comme la neige, assez jeune si je me fiais aux traits de son visage, habillé d’une armure moyenne et trempée de la tête aux pieds – surement grâce à moi. Comprenant ce que j’avais fait, j’eus d’abord un petit rire jaune, et préférai vite m’excuser :
- Euh, désolé pour... ça. Elle est bonne au moins ? conclus-je dans une tentative désespéré de faire de l’humour

Je me rapprochai alors d’elle pour m’asseoir à ses côtés. J’évitai de trop la regarder directement, de peur que son regard soit rempli de colère. D’un autre côté, j’essayai de savoir quand elle était arrivée. Je ne l’avais pas vu en commençant ma trempette, donc je n’avais pas dû faire attention à sa venue. Mais puisqu’elle m’avait laissé tranquille, elle devait quand même être relativement sympa. Je décidai donc de briser la glace le plus vite possible en me présentant :
- Au fait, moi, c’est Gally, élu de Seika. Je pensais pas croiser quelqu’un d’autre dans la région, mais enchanté de te rencontrer quand même.

Je souriais afin de paraitre plus amicale. Même si, encore aujourd’hui, j’adore me battre, un combat à mon niveau de puissance actuel était la dernière chose que je souhaitai. Il fallait donc que je parvienne à rester en bon terme avec cette fille.
Gally



Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Reprise en main au bord de l'eau [FT: Kachou]   Mar 10 Jan - 13:02


Reprise en main au bord de l'eau
feat.Gally/Yoko

   Tranquille à rêvasser du futur et méditer sur le passé... Il y avait tant de chose à faire, à accomplir... A chercher, voir retrouver. Avant toute chose, il fallait commencer par s'améliorer, devenir plus puissante. Chaque soir avant de me coucher, je faisais une séance d'entrainement, repoussant chaque fois mes limites. Pour qu'un jour, quand il arrivera, je puisse venir à bout de l'ennemi de l'humanité. Certes, c'était un espoir qui pouvait être inatteignable par des mesures simples et grotesques... C'était bien là, la raison pour laquelle j'allais devoir retourner à Chikai. Rencontrer cet empereur, il allait pouvoir m'aider, j'en étais quasiment certaine.
Sans même m'en rendre compte, les yeux fermés et réfléchissant au meilleur moyen d'atteindre mes objectifs.. Je sombrais dans un sommeil léger.

   Alors que j'avais froid, je rêvais de cet homme. L'homme que j'avais rencontré par deux fois... Et qui pourtant me semblait plus gentil au fur et à mesure que je repensais à lui.. C'est un homme grand et fort. Malgré tout, il était du camp adverse, un fuyujin... Rinkyu se trouvait devant moi, assis à la même table à laquelle nous avions partagé un repas pour la première fois.. Puis, je l'imaginais croiser ses bras et me regarder tendrement, un sourire sur ses lèvres. Il était beau... La seconde d'après, mon regard se posa sur une silhouette des plus adorable. Adakor était assise à côté du jeune homme et elle piquait dans son assiette... Comme si nous avions-là une jeune fille avec son grand-frère... Et soudainement, Zayro Jinn s'avança vers nous et, venant prendre l'épée de la jeune fille sans même avoir été retenu, il la lui prit et la planta dans le coeur. Ainsi, Rinkyu le regardait faire sans bouger, un sourire immonde sur son visage... Tandis que moi, j'étais là, impuissante. Tentant de bouger de ma place et hurlais de tout mon être.. Mais rien n'y faisait. Les deux fuyujin se tournèrent en même temps dans ma direction et, d'un coup, Zayro Jinn planta sa main dans mon ventre. NOIR COMPLET.

   Des éclaboussures virent me réveiller de cet horrible cauchemars. Sortant de mes songes en sursaut, le coeur tambourinant à cent à l'heure, j'en avais le souffle coupé et relevais mon buste brusquement. Je tentais de récupérer ma respiration du mieux que possible, comme si je sortais à nouveau de la mort.. Mais tout allait bien.. Oui. Seule la jeune fille de tout à l'heure se trouvait sous mes yeux, l'air innocent. Un sourire niais sur son visage, elle annonça une blague de mauvais goût que je décidais de ne pas relever tant je restais en état de choc.
La gamine venait s'installer à mes côtés en silence.. La main porté à ma poitrine pour essayer d'apaiser les douleurs de mon coeur, je tentais de retrouver mes esprits et de mettre un mot sur ce cauchemar.. Comment fallait-il prendre ce songe? Rinkyu allait-il s'en prendre à moi? Non.. Cela était impossible.. Il m'avait assuré ressentir une haine sans pareille envers le messager de l'enfer... Et pourtant, un doute persistait.

   Brisant le silence, la gamine m'adressa la parole pour se présenter. Seulement, je ne lui accordais pas même un regard.. Le mien étant pos sur l'horizon pour chercher des signes d'un quelconque passé que je ne saurai jamais... Malgré tout, j'écoutais les dires de la jeune fille. Se présentant sous le nom de Gally, une élue de Seika. En temps normal, j'aurais surement pensé qu'elle pouvait être une alliée... Mais depuis ma mésaventure avec Bashô.. Il m'était devenu difficile d'espérer une quelconque amitié avec des élus prêts à servir Zayro Jinn au prix de garder sa vie. Certes mourir ne donnait absolument pas envie.. Mais trahir nos rangs.. Je ne pouvais, désormais, plus faire confiance en n'importe quel élu.

Je me retournais donc vers la seikajin, le visage dénué de sentiments. Puis, d'une voix lointaine, je me présentais à mon tour :

- Enchantée Gally.. Je ne m'attendais pas à rencontrer quelqu'un, moi non plus.. Etant une voyageuse, j'aime explorer les environs.. Du coup, j'ai pour habitude de ne croiser personne avant d'atteindre une ville. En tout cas..

J'esquissais malgré moi un sourire.. :

- Enchantée, élue.

Je cherchais du regard, une quelconque insigne de la part du messager de l'enfer, mais rien. Pas un seul Z à première vue... A peine soulagée, je décidais enfin d'essuyer l'eau qui m'avait trempée avant d'en tomber malade.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 441
Yens : 241
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 18
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Gally/Yoko α Protectrice α

-



MessageSujet: Re: Reprise en main au bord de l'eau [FT: Kachou]   Mer 11 Jan - 20:15

- Deuxième essai -

Pour être vraiment tout à fait honnête, cette fille ne me semblait pas du tout amicale. C’était d’ailleurs rare que je rencontre quelqu’un d’aussi froid et distant qu’elle. Même Xazie, qui ne m’avait pas fait une très bonne impression justement à cause de son trop grand sérieux, devait être plus ouverte et amicale, c’est dire. La petite douche que je lui avais faite avait dû pas mal la refroidir. Déjà, elle avait très mal réagi aux éclaboussures, et je crus même la voir paniquer, comme si je l’avais sorti bien trop brusquement d’un songe, mais elle ne prit même pas la peine de relever ma blague. D’un autre côté, ç’avait été une tentative si pitoyable que personne n’aurait pu sourire, pas même Sechs, moi, voire le docteur Nova, c’est dire.

Puis, alors que je me présentai, je remarquai qu’elle faisait à moitié attention à moi. Savoir qu’une inconnue ne me respectait pas et m’ignorait alors que j’essayais de me montrer agréable, cela m’énervait au plus profond de mon être. Je voulais bien croire qu’après ce que je lui avais fait, elle pouvait être un poil en colère, mais ça n’avait pas été volontaire de ma part donc ça servait à rien pour elle de continuer à m’en vouloir. Mais non. Madame préférait observer l’horizon avec un regard nostalgique qui me rappelait comment j’étais quand j’étais monté dans cette navette pour Mars en pensant que je ne pourrais plus jamais revoir Fogia ou les autres sur Terre. Puis, une fois que j’eus terminé avec ma présentation, ce fut son tour de se présenter.

Enfin... pour elle, “se présenter” était un bien grand verbe. Elle me salua, m’expliqua qu’elle était une voyageuse et... c’est tout. Ouais... c’était tout ce que je savais sur elle. Alors que je me fourrai intérieurement la tête dans le plus profond endroit de la paume de ma main, je cachai tant bien que mal ma légère exaspération face à cette froideur extrême. Elle essaya quand même de faire un effort en me retournant la salutation et en me souriant. Légèrement, mais en me souriant quand même, donc ça compte. Elle procéda ensuite à me dévisager de la tête aux pieds, comme si elle était à la recherche de quelque chose.

Je réfléchissais alors à ce qui pouvait causer chez cette jeune fille un tel détachement, mais c’était évident, ça se lisait même dans son regard comme on aurait pu lire dans un livre ouvert avec une police vingt : elle était tourmentée par le souvenir de quelqu’un. Le souvenir de qui ? Impossible à dire. Un bon ou un mauvais souvenir ? Impossible à dire. Alors j’essayais de lui changer les idées. Si elle n’allait pas bien, je ne pouvais décemment pas la laisser comme ça. Je décidais alors de reprendre la conversation :
- Je connais trop bien ce regard. Le doute, la peur. Si jamais t’as quelque chose sur le cœur, euh... machine ? Bref... Si jamais tu veux me parler de tes problèmes, je suis une assez bonne oreille. Mais si tu pouvais me donner ton nom, j’avoue que ça serait plus pratique pour moi, finis-je sur une note d’humour, cette fois-ci de manière plus convaincante.
Gally



Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Reprise en main au bord de l'eau [FT: Kachou]   Dim 15 Jan - 16:11


Reprise en main au bord de l'eau
feat.Gally/Yoko

   Comme si la jeune fille avait la science infuse, elle insinua connaître mon regard. L’interprétant par la peur et le doute... Alors, sans même m'en rendre compte, je souriais. Sa proposition était tout bonnement dénuée de sens.. Elle pensait pouvoir soulager mon coeur rien qu'avec sa présence? Elle, l'inconnue se disant élue de Seika? Pensait-elle réellement que j'allais lui annoncer ce qui me pesait, à elle? Quelle insouciante..
Plus ça allait, plus je voulais rire de Fenghuang... Quel étrange dieu! Il choisissait vraiment très mal ses élus. Ils étaient de plus en lus naïfs, d'abord Bashô, croyant bien faire en parlant de Zayro Jinn et parler de cette marque maudite... Maintenant, elle! Qui sera le prochain? Avait-il décidé de revoir ses obligeances à la baisse, au point de prendre le risque de se faire trahir?

Pathétique.. Haha.

   Sa nonchalance dévoilait presque son arrogance.. Même si elle voulait bien agir en voulant me préter son oreille... Seulement, elle arrivait avec un train de retard. Je n'avais plus aucune confiance aux élus de ma propre nation, j'en avais suffisamment à faire. D'ailleurs, elle semblait presque trop abordable... Haa, quelle insouciance. Fallait-il que je lui apprenne à devenir plus méfiante envers les autres? A voir sa façon d'être avec moi, elle aurait été capable d'aborder Zayro Jinn de cette même façon.. Sans prendre de pincette et mettre sa propre vie en jeu. Bon, au final, je n'en avais que faire... Malgré tout, j'avais omît de lui donner mon nom... Epuisée par toutes ces nouvelles choses qui se passaient.

-C'est gentil à vous de vous inquiéter de mon état, mais je vais très bien.

Souriante, toujours souriante. Il fallait constamment le rester.

- Vous avez bien raison d'ailleurs, cela serait bien plus pratique pour vous... Je me prénomme Kachou. En tout cas, vous semblez être une personne qui se préoccupe des autres.. Vous êtes une bien gentille personne dites-moi!

Ironie, ironie~

- Vous savez.. Il est rare, pour moi, de rencontrer des personnes dévoilant carrément leur statut d'élu, mais en plus leur nation! Vous venez à peine d'arriver ou comment ça se passe? En tout cas, il serait certainement, moins dangereux pour vous de garder votre sceau caché des autres. On ne sait jamais sur qui vraiment tomber... Et heureusement pour vous, que je ne vous chercherai pas d'ennuis, héhé.

   Une élue, okay, mais à l'entendre parler, il était clair qu'un truc clochait chez elle. Un élu ayant vécus quelques mois sur ses terres ne serait pas aussi stupide pour continuer de dévoiler qui il était, n'est-ce pas? Après, vu ses vannes à deux balles, il était clair qu'elle ne me semblait pas très futée. Mais, à bien y repenser, je connaissais une deuxième élue aux blagues douteuses.. Pourtant, je l'aimais bien celle-là, d'ailleurs... J'aurai beaucoup aimé la revoir.. Four, que devenait-elle? Je n'en savais rien, mais j’espérais fortement que sa maladie ne l'ait pas emportée.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 441
Yens : 241
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 18
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Gally/Yoko α Protectrice α

-



MessageSujet: Re: Reprise en main au bord de l'eau [FT: Kachou]   Dim 15 Jan - 19:06

- D'une vielle leçon -

Répondant cette fois à ma demande, celle qui se présenta à moi sur le nom de Kachou sembla s’ouvrir un peu plus. Peut-être que si je continuai à forcer doucement, la porte finirait enfin par céder et à me révéler un peu plus de cette jeune fille et de la signification derrière le regard qu’elle portait à l’horizon sans grande envie derrière les yeux. Même si elle m’assurait que tout allait bien pour elle, je ne pouvais pas en croire un seul mot. Pour qui me prenait-elle, une idiote n’ayant jamais vécu de situation similaire ? Surement, vu qu’on venait tout juste de se rencontrer. Mais apparemment, je n’avais pas une si mauvaise image avec elle puisqu’elle m’expliqua que, parce que je semblais me soucier d’elle, j’étais une bonne et gentille personne.

Je ne pus m’empêcher de réprimer un petit rire sarcastique. C’était bien la première fois que quelqu’un me sortait ça. Cela me fit réfléchir cependant. Dans ma vie, qu’avais-je fait de bien pour d’autre personne ? Deux exemples me revinrent en tête : le premier était le fait que j’avais tué Makaku, protégeant les habitants de la décharge d’un fou furieux mangeur d’encéphale, et le second était quand j’avais combattu pour la libération des enfants gladiateurs sur la colonie de Léviathan 1. Mais au final, m’étais-je battu pour eux, ou simplement pour satisfaire ma soif de combat ? Et quand même, j’avais accompli deux ou trois bonnes actions, j’avais passé une bonne partie de ma vie à causer du mal à d’autre. Si cette fille savait pour le massacre des quatre cent cinquante mille colons que j’avais tué à moi toute seule, elle n’aurait certainement pas dit cela. Et voilà que j’avais moi-même le regard braqué sur l’horizon.

Kachou m’expliqua alors que c’était rare pour un élu de s’afficher autant et elle en profita pour me conseiller de plutôt essayer de faire profil bas. J’orientai mon visage pour lui faire face et lui répondre, un sourire en coin :
- Ne pas chercher les ennuis ? Si ce dieu m’a invoqué, je doute que ça soit pour que je baisse la tête à chaque défi que je rencontre. Qu’est-ce que je risque, de toute manière ? D’échouer ? Un échec sera toujours une meilleure leçon qu’une victoire. De mourir ? Je suis déjà morte plusieurs fois, dont une fois dans ce monde, si bien que je ne considère ça que comme une légère nuisance maintenant. Alors oui, c’est pas agréable de devoir recommencer de zéro, mais tant pis, faut faire avec.

Je posai alors mon index juste au-dessus de sa poitrine et repris après une courte pause :
- Quant à toi, je doute que tu ne m’aies pas vu me baigner. Mais tu ne m’as pas agressé, me laissait tranquillement pataugé. Tu avais mille occasions de me couler, et tu n’en as saisi aucune, j’en ai déduit que tu n’étais pas méchante et que je pouvais te confier mon état d’élu. Crois-moi quand je te dis que tu ne ressembles à aucun des adversaires que j’ai eu dans ma vie.

Peut-être que c’était ça le problème d’ailleurs : elle me prenait surement pour une débutante un peu trop tête brûlée. Ç’aurait été sous-estimé mon expérience. Mais, comme dit plus tôt, elle ne me connaissait pas, donc elle ne pouvait pas me juger objectivement. Il fallait donc que je corrige ce problème :
- Ce n’est pas la première fois que je dois tout reprendre de zéro. Même si ma force n’est plus, toutes les leçons que j’ai reçues, tous les combats que j’ai menés eux, n’ont pas disparu. Je sais très bien ce que je fais et si je pense que je peux te dire que je suis une élue sans hésiter, c’est que je sais que je ne risque absolument rien.

Catégorique, je l'étais surement un peu trop. Mais j'espérai que le message soit passé. Ce n'était pas la première fois que quelqu'un d'autre dans ce monde me disait de faire attention. Non pas que ces personnes avaient tort, mais plutôt qu'ils n'avaient pas grand-chose à m'apprendre dans ce domaine. Je retentai donc une nouvelle fois ma chance pour la faire parler d'elle :
- Tu penses toujours que je ne peux pas entendre tes lamentations maintenant ? Ce n'est pas sourire dans n'importe quelle situation qui va te sortir de la déprime.
Gally



Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Reprise en main au bord de l'eau [FT: Kachou]   Lun 16 Jan - 13:54


Reprise en main au bord de l'eau
feat.Gally/Yoko

Stupide. C'était le seul termine qui me venait à l'esprit en écoutant les sottises que pouvait déblatérer cette élue. Même si je fut assez surprise sur sa révélation, comme quoi elle serait déjà morte à plusieurs reprises... Et une fois dans Kosaten qui plus est. A vrai dire, je ne savais pas quoi en penser. On ne pouvait même pas appeler cela de l'obstination, elle était tout simplement crétine. Sa logique, sa façon de voir les choses.. Tout cela n'était qu'absurde et extravagant. En fait, la mort ne la rendait pas plus intelligente. Elle savait devoir recommencer du début, perdant ses facultés... Mais, non voyons! A quoi ça sert de vivre? Autant mourir autant de fois que l'on pouvait voyons!

Quelle pauvre d'esprit...

Mourir ne la faisait pas trembler, elle en retirait presque de la satisfaction.. Comme si cela faisait d'elle quelqu'un d'expérience. Vraiment, lorsqu'elle m'avouait cela, je ne pu m’empêcher de pouffer de rire devant elle. Qualifiant la remise à zéro comme une simple tribulation... Que c'était "la vie de mourir". Sa vision des choses me semblait tellement erronée et dénuée de sens que je reprenais bien rapidement mon sérieux lorsqu'elle m'avoua ne pas avoir peur de moi. Alors, oui, tout comme elle j'avais du vivre la mort. Seulement, une fois m'avait suffit. Cette mort m'avait affecté, tandis que cette Gally semblait ne pas avoir de coeur.. De réels sentiments. Comme si il y avait la vie, la mort. Pas d'entourage, ni d'espoir ou de volonté. Ce genre de personne avait tendance à me porter sur le système.. Ce qu'il s'y fait.

Lorsqu'elle finissait enfin de déblatérer ses âneries, je lâchais un soupir et lui jetais un regard froid:

- Dis-moi, tu crois vraiment que mourir est aussi banal que respirer? Tu penses que foncer tête baisser dans une bataille qui semble déjà perdue équivaut à ne pas se battre?

Je me relevais bien rapidement sans la lâcher des yeux. Et snas même lui laisser le temps de me répondre je repris la parole :

- Tu sembles prendre les choses à la légère. Se battre, c'est important, je ne risque pas de dire le contraire. Et se replier est une forme de combat. Le combat intérieur. Vivre ou mourir...? Ce n'est pas qu'une simple banalité, pigé? Tu sembles être bien stupide sur différents sujets.

Je dégainais mon épée pour la lui mettre pile entre ses yeux sans la toucher.

- Je suis une guerrière qui se bat pour protéger les siens et la vengeance que je dois accomplir. Je tiens à la vie pour chercher à m'améliorer constamment. La mort me ramènerait au point de départ et il est hors de question, pour moi, de perdre tout ce dur travail. Toi, par contre, tu semble n'en avoir rien à faire de tes capacités perdues.

Le regard noir plongé dans le sien, je continuais de lui lancer ce que je pensais :

- Tu penses pouvoir me sous estimer? Quelle mignon petit moustique... Tu penses pouvoir me dire cela sans conséquences? Je n'attaque pas les innocents ou ceux qui sont tranquillement entrain de faire mumuse dans l'eau telle une enfant. Vu ta façon de parler, on dirait bien que toi, ce n'est pas ton cas. Tu crois vraiment pouvoir t'en prendre au premier venu? Tu parles de la mort avec tant de facilités.. haha... Veux-tu que je t'y renvoie dès maintenant? Une mort de plus ou de moins.. Ca ne risque pas de t'embéter, n'est-ce pas? "C'est la vie"... "Il faut faire avec". Haha...

Je venais poser mon pied contre son torse et la faire tomber au sol avec brutalité et rapidement.

- Saches, que je hais les microbes dans ton genre. Si tu avais un temps soit peu de jugeote, tu te la fermerais et écouterais un peu les conseils de tes aînés. Tu sais quoi? Si tu veux crever, vas-y. Mais je te conseille de ne jamais plus croiser ma route. Si j'apprends quelque chose dont tu serais la responsable.. Si tu as, un jour, ta tête mise à prix... Retiens bien mon nom. Car, je te traquerai et t'anéantirai. Je ne suis pas comme tes anciens adversaires? Fais-moi rire, heureusement pour toi. Mon honneur ne me permets pas de m'en prendre à des moustiques... Mais je n'oublierai pas ton nom.

Je ne ressenti rien pour elle.. Pas même de la haine ou de la pitié. Je ne voulais juste plus la revoir. Au vu de son état d'esprit, il était clair qu'elle et moi serions incompatibles. Du coup, lançant une dernière pression avec mon pied, je l'enlevais du torse de la minable tout en rangeant mon épée. Après quoi, je lui lançais un dernier regard et de dernières paroles.

- Dernier conseil, prends-le ou non.. De toute façon, tu semble n'en avoir que pour ta poire comme si tu avais la connaissance infuse. Bref, si tu n'en as rien à faire de ta nation : Seika.. Alors, ne vient pas y mettre les pieds. Si tu cherches à ce point des combats et y foncer tête baisser sans même t'inquiéter de ta vie... Alors, va à Fuyu. Tu dois connaître, non? Je suis certaine que là-bas, tu y trouveras ton bonheur, haha.

Sur ces dernières paroles, je me retournais, reprenais ma besace et repartais pour Kansei. Bien évidemment, si elle décidais de m'interpeller c'était le dernier moment, car sinon, j'allais la laisser en plan sans même daigner lui lancer un dernier regard ou ne serait-ce qu'une salutation. Elle ne m’intéressait pas. Les suicidaires sans ambitions, ces personnes-là étaient indécrottables et me donnaient des nausées. D'ailleurs, si l'on prenait le problème à l'envers, si Gally avait un temps soit peu de jugeote et avait plus de puissante, l'état d'esprit dans lequel elle se trouvait.. Sans éprouver une once d'émotion quant à la mort.. Alors, elle était similaire à Zayro Jinn. Et, parce que j'avais ressenti cela, il fallait que je m'en aille dès maintenant. J’espérais me tromper.. Mais s'il s'avère, avec le temps, que je ne m'étais pas tromper.. Alors, j'allais devoir la retrouver et l'achever avant que Seika ne se retrouve avec un élu dévastateur comme elle dans ses rangs.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 441
Yens : 241
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 18
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Gally/Yoko α Protectrice α

-



MessageSujet: Re: Reprise en main au bord de l'eau [FT: Kachou]   Lun 16 Jan - 23:01

- Dernière tentative -

La gally-nette cendrée est une espèce de pigeon réputée pour sa maladresse et son idiotie. Nous avons réussi à nous approcher d’un magnifique spécimen. Observez bien comment il fait pour toujours se mettre dans des situations où sa vie est compromise. Plus sérieusement, je crois que j’étais encore tombé sur un sacré cas social concernant Kachou, car à peine eu-je posé ma question que ses yeux devinrent comme deux satellites paumés et glacés d’une pauvre planète naine du nuage d’Oort. Elle avait du mal me comprendre puisqu’elle commença à se lancer comme quoi, c’était plus que stupide que de trouver la mort aussi banale que la plus simple action qu’était respirer.
- Mais j’ai pas dit...

Mais Kachou ne voulait pas m’écouter. Dans l’idée, j’étais trop insouciante pour elle, je prenais trop la chose à la légère. Elle m’affirmait que le combat était une chose importante, mais que la vie ne valait pas de la gâcher pour rien. Sauf que, bah... j’avais jamais dit que je voulais mourir de nouveau, j’étais pas suicidaire tout de même. La seule chose que j’avais tenté de lui faire comprendre, c’était que, pour moi et moi uniquement, la mort ne m’effrayait pas. Mais Kachou ne voulait pas m’écouter. Pour me le faire bien comprendre, elle me plaçait dans un mouvement vif son épée entre mes deux yeux. Je devais au moins reconnaitre qu’elle avait une bonne technique. Et avec cette petite manœuvre d’escrime, elle partit dans un délire assez étrange de mon point de vue dans lequel je m’attaquai, aux vues de mon comportement, à n’importe qui, qu’elle était prête à me tuer – ce dont je doutai fortement cependant, car la pauvre n’avait pas les yeux d’une tueuse – avant de conclure sur le fait que je devais éviter de revenir à Seika avec l’attitude dont j’avais fait preuve et que si je voulais mourir, je devais plutôt me rendre à Fuyu. Entre-temps, elle m’avait jeté au sol et continué de me menacer alors que je roulais les yeux en arrière tant il me semblait avoir vécu cette scène un milliard de fois
- Écoute...

Non décidément, elle ne voulait plus me prêter d’oreille. Tournant les talons, le regard noir et sincèrement rempli de mépris jusqu’au plus profond de son âme, elle allait repartir sans avoir compris ce que je voulais lui dire et avec la pire image possible que je pouvais laisser à quelqu’un. Je ne pouvais pas laisser passer ça. Non, certainement pas. Je me relevai lentement et essayai de l’appeler une dernière fois :
- Je t’en prie, écoute-moi.

Pas de réaction, elle continuait de s’éloigner de moi :
- Kachou, écoute-moi bordel, criai-je en mettant le plus de force dans ma voix. Je repris sans attendre qu’elle ne réagisse : Je pense que je me suis mal exprimé alors que je vais être très clair cette fois-ci. Je n’ai pas peur de ce qu’il peut m’arriver ici, car j’ai déjà vécu le pire de là d’où je viens. Mais je ne suis pas suicidaire pour autant. J’ai l’impression qu’il n’y a que deux options pour toi, te battre ou fuir, mais c’est faux. Il y en a une infinité, dépendant chacune d’un nombre incommensurable de facteur. Jamais je ne me jetterais dans un problème tête baissée si je n’étais pas sûr d’en sortir au moins vivante. Quoi que j’aie dit, je tiens à ma vie. Je suis incroyablement heureuse d’être en vie, de rencontrer des gens tous différents les uns les autres, bons comme mauvais. Je suis heureuse de pouvoir, marcher, courir, sauter, me battre, sentir et surtout ressentir. Mais j’ai tendance à oublier que je ne suis plus dans mon monde. Là d’où je venais, c’était tuer ou être tué. Aussi caricatural que cela puisse paraitre, il y avait des nobles rendu immortel grâce à la technologie qui mangeait des cerveaux de fœtus comme s’il s’agissait de friandise et si les enfants ne mourrait pas à cause des ravages causés par la guerre civile, ils étaient bêtement jetés dans des arènes, comme de vulgaires animaux.

Je fis une pause qui m’était bien nécessaire. Parler de mon passé à des inconnus qui ne connaissait rien de mon monde et de son contexte, c’était très compliqué, et je me doutai que ça n’allait pas être une partie de plaisir avec Kachou :
- J’ai un profond respect pour la vie. Si je devais sacrifier ma vie pour en sauver un million, mille ou même une, je le ferais sans hésiter. Je ne veux plus tuer qui que ce soit sans avoir une raison plus que valable, le souvenir d’être responsable de la mort de plusieurs centaines de milliers de personnes me hante bien trop... Je ne sais pas ce que tu as vécu ici à Kosaten, mais si je me fie à ta réaction, ce ne doit pas être très joyeux – pardonne mon euphémisme. Tout ce que tu dis est vrai. Tous tes conseils sont bons. Je dois paraitre bien conne à me comporter comme une enfant alors que ce monde à lui aussi sa part d’ombre. Alors, si j’ai dit quoi que ce soit qui a pu t’offenser ou profondément déranger, je te prie d’accepter mes excuses, fit alors en me mettant à genou la tête baissée pour montrer ma sincérité.

J’espérai que ça allait suffire à la convaincre que je n’avais pas mauvais fond. En vérité, aussi étrange que cela pouvait paraitre, j’étais juste heureuse d’avoir pu me libérer d’un fardeau qui me dérangeait depuis mon arrivé à Kosaten.
Gally



Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Reprise en main au bord de l'eau [FT: Kachou]   Mar 17 Jan - 11:32


Reprise en main au bord de l'eau
feat.Gally/Yoko

   J'étais bien déterminée à laisser la suicidaire ici, seule. Je n'avais plus rien à faire avec elle, tout du moins, c'était ce dont j'étais cerne. Gally m'interpellait, mais je n'avais plus l'intention de me retourner... J'étais agacée. Malgré tout la seikajinn décidait de vider son sac malgré mon pas rapide pour partir de ce lieu. J'avais les nerfs, mais la jeune fille me parlait de son monde... Disant avoir vécu bien pire dans son monde d'origine. A l'instant même où elle se décidait à parler d'elle et arrêter de jouer les blagueuses à deux yens, j'arrêtais mon pas.
Je lui tournais toujours le dos, certes, mais je m'étais arrêtée. Posant mon regard au loin, j'écoutais attentivement son récit.

   Finalement, Gally avait décidé de contredire le jugement que je m'étais faite sur elle. Tout d'abord en m'annonçant qu'il y avait bien d'autres façon de voir les moyens possibles autres que fuir ou combattre... Mais elle avait tord. Parler de fuite n'était pas le bon terme, je n'avais jamais prit la fuite à un combat... Mais quitte à choisir, si l'adversaire pouvait mettre notre vie en danger de mort, plutôt que de continuer pour rien, valait mieux se retirer rapidement et retourner protéger nos proches. Après, si elle et moi n'avions pas la même façon de penser, ce n'était si dramatique.. Personne n'était capable de bien s'entendre avec tout le monde, moi la première.
Malgré tout, la seikajin parla d'elle, de son monde et de son vécu. Elle disait tenir à la vie.. Mais ses actions et paroles la contredisaient.

Depuis quand, on tien à la vie lorsqu'on meurt plus d'une fois? Tseuh.

   Lorsque cette fille me décrivait son monde, je ne pu m’empêcher de fermer les yeux et m'imaginer le milieu dans lequel elle avait pu vivre. "Tuer ou être tué". Bizarrement, je n'en fut pas spécialement surprise... Ou tout simplement habituée à vivre de la sorte. Depuis que père et mère n'étaient plus là, je n'avais fait que me battre pour ma survie. Supervisée par Kyo (Personnage important du monde d'origine de Kachoute), j'avais appris à me battre, à récolter des informations.. Au risque de me mettre en danger. Malgré tout, tout le long de ma jeunesse, je n'avais, certes, achevé la vie d'aucun être-humain, seulement, je n'avais de cesse que d'y penser. Basant ma vie sur ma vengeance, j'avais mit tout en oeuvre pour arriver à mes fins. Je voulais anéantir les meurtriers qui s'en étaient prit à mes parents.. Je n'avais donc jamais eu d'autres objectifs que celui d'ôter la vie de ces personnes. Tout comme cette autre vie que je voulais, désormais, anéantir dans ce monde-là. Zayro Jinn. Pour avoir osé s'en être prit à Adakor et lui avoir enlevé la vie, il ne méritait plus qu'à expier ses péchés et, pour cela, j'allais devoir le lui faire payer. Alors, "tuer ou être tué"... Je connaissais très bien ce terme. J'avais manqué à tuer ce fuyujin... Et j'en avais payé les conséquences en y perdant la vie.. Tout comme ma petite citrouille. Depuis, j'avais appris de mon échec.. Et ne rêvais plus que de récupérer ma puissance avant de recroiser sa route. Et, ainsi, le tuer plutôt que d'être tuée.

   Je me retournais pour faire face à Gally, tout en croisant mes bras. Je l'observais pendant qu'elle continuais de m'expliquer son passé, son monde. M'avouant les atrocités des riches, je l'écoutais malgré tout, les battements de mon coeur s'emballant tant ces hommes méritaient de mourir. Ces monstres se servaient des enfants pour leurs propres plaisir, au péril de la vie de nombreux bambins. Si seul le divertissement comptait pour eux, il était clair que la vie y était très difficile. Maintenant que j'avais Gally sous mes yeux, debout toutes deux, je remarquais une queue de félin derrière elle et, restant de marbre, je tentais de comprendre son fonctionnement. Même en l'observant de loin, Gally ne semblait pas être très âgée.. Peut-être qu'elle aussi avait dû vivre de nombreuses difficultés...? Même si je n'eu pas de réponse, la seikajin m'annonçait un détail majeur de son histoire.

   Elle ressentait le besoin de protéger toute personne vivante et innocente, au risque d'y mettre sa vie en jeu. Depuis qu'elle avait été la cause d'un nombre faramineux d'innocents, sans même avoir de raison valable...
J'avoue, sur le coup, ma haine avait bien faillit reprendre le dessus sur mon calme.. Malgré tout, rien ne se passa. Mon attention lui était porté et, je décidais de ne serrer que des dents. Plongeant mon regard dans le sien, je m'attendais à entendre d'autres révélations de ce genre... Puisqu'au final, tuer de sang froid... M'enfin, elle regrettait avoir fait cela, portant désormais le poids de ces morts sur sa conscience, tout comme je portais celle d'Adakor, la soeur que je n'avais eu.
Gally me parla finalement de moi. Ne connaissant rien de moi, elle se douta que mon expérience, au sein de ce monde qui n'était pas le notre, n'avait fait que m'endurcir. Puis, bien rapidement, elle s'était mise à genoux me demandant pardon pour ses paroles qui avaient été déplacées.

   Je prenais une grande inspiration et m'avançais droit vers elle. Arrivée pile devant la seikajin, je m'accroupillais pour être à sa hauteur, ainsi je portais ma main à sa joue pour l'obliger à me regarder. Plongeant mon regard dans le sien, malgré le fait que je ne la portais toujours pas dans mon coeur, je n'avais plus de réelles raison de lui en vouloir. Pour commencer, la voir s'agenouiller devant moi n'avait fait que me rappeler de Bashô et sa façon exagérée de me remercier... Qui au final, notre rencontre, avait très mal fini. Le considérant comme la pire vermine seikajin possible, un renégat, je l'avais jeté dans les bras de la garde seikajinne, ainsi, il aurait pu croupir en prison. De plus, cette élue avait eu le courage de me parler de son passé, chose qu'aucun autre élu n'avait osé le faire jusqu'à maintenant. Je lui devais bien un peu de respect pour avoir eu ce courage-là.

- Le pardon, c'est comme la confiance... Ca se mérite. Malgré tout, je te suis reconnaissante de t'être ouverte à moi malgré ma colère. Tu aurais très bien pu garder cela pour toi et me laisser m'en aller.. Mais tu as voulu m'expliquer certaines choses que, je pense, avoir bien comprit. Gally,

J'affichais un sourire un peu désolé et reprenais la parole :

- Ton monde est un ramassis de tribulations pour bon nombre de vies. Bien sur.. Je ne peux pas concevoir le fait que tu ais osé ôter la vie de ce nombre incroyable d'innocents.. Malgré tout, si tu regrette réellement ce choix que tu as fais auparavant, il est certain que vouloir protéger ne serait-ce qu'une vie sera tout à ton honneur. Malheureusement, tout n'est pas aussi facile. Je ne te dis pas de ne pas te battre, je te dis seulement de ne pas te battre contre n'importe qui. Dans Kosaten, les assassins se font de plus en plus présents.. Il serait donc plus judicieux pour toi de cacher ton statut d'élu et, ainsi, prendre un certain avantage. Enfin..

Enlevant ma main de sa joue, je croisais de nouveau mes bras tout en me relevant :

- Tu restes maître de tes actions. Donc tu agiras comme bon te sembleras.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 441
Yens : 241
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 18
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Gally/Yoko α Protectrice α

-



MessageSujet: Re: Reprise en main au bord de l'eau [FT: Kachou]   Mer 18 Jan - 21:51

- Une faible déclaration de guerre -

Me mettre dans une telle position me rappela fortement le comportement noble et respectueux de Toji, le karatéka que j’avais affronté durant le tournoi du ZOT. Peut-être fallait-il que je mimique un peu plus son comportement dans le cas où je tomberais de nouveau face à une personne aussi violente que Kachou. Comme je l’avais déjà dit, je n’avais pas peur d’elle, pas plus que de n’importe qui. Mais je n’étais pas non suicidaire et voulais éviter de me faire des ennemis alors que je n’avais clairement pas un niveau suffisant pour me battre. Quand j’eus enfin terminé de faire mes excuses, elle s’approcha enfin de moi, s’accroupis pour me faire face, me pris par la joue, ce qui causa de faire apparaitre ma légendaire moue de poulpe. Elle commença sa réponse par me dire que si je voulais me faire pardonner, il fallait que je le mérite. Dit-donc, elle avait un talent pour dire des choses évidentes cette fille. À croire que son père s’appelait Obvi... Ah ? On me dit de ne pas faire cette blague. Tant pis.

La bretteuse m’était cependant reconnaissante d’avoir été honnête avec elle. Même si elle ne semblait pas accepter le fait que j’avais brisé la vie de tant de personnes, elle m’encourageait à faire ce que je pouvais pour me racheter. Elle continua de me répéter que je ne devais pas chercher des noises à n’importe qui, ce à quoi j’allais répondre, mais me retenant, pensant que si cette conversation avait lieu, c’était principalement à cause de ce que je pensais à ce sujet. Donc Gally, pour une fois dans ta vie, ferme ta gueule et acquiesce bêtement en faisant croire que tu es d’accord. Elle se releva enfin, ce que je fis aussi, ennuyée de rester trop longtemps à genoux assise sur mes talons. Elle conclut en disant enfin que de toute manière, j’étais libre de faire ce que je veux. Enfin, elle disait quelque chose de sensé et qui allait dans mon sens. Je soupirai et m’écartai d’elle :
- Je t’ai déjà dit qu’il fallait pas que tu t’en fasses pour moi. Je pense qu’il vaut mieux que je te laisse pour le moment, je reviendrais vers toi quand j’aurais retrouvé une partie de mes capacités. Ce jour-là, pourquoi ne pas se faire un petit duel amical ?

Je souriais en haussant les épaules à l’idée de réserver un combat avec une fille que je ne saurais probablement pas retrouver. Je commençai alors à partir, disant au passage en riant :
- Et si jamais tu entends parler de moi, ce sera pour dire à quel point je casse des culs. Si ça peut te rassurer, je te promets de ne pas me frotter à plus fort que moi.

Puis alors que je me trouvais à une bonne petite dizaine de mètre d’elle, une de ses paroles me revint soudainement en mémoire. Reprenant un ton bien plus sérieux, je lui lançai, sans même me retourner :
- Concernant Seika, Fuyu, ou Minshu... sache que je ne m’associerai plus jamais à des gens qui pensent qu’une guerre va résoudre leurs problèmes territoriaux une bonne fois pour toutes. Cette guerre va créer plus de chaos qu’il n’y en avait déjà, et il va bien falloir que des gens se décident à protéger les population prise entre deux feux avant qu’un enfant victime d’une tragédie ne suivent le même destin que moi.

Ces derniers mots, c’était une espèce de cri du cœur. Je ne voulais pas d’une guerre. Je ne voulais plus de guerres. Dire que juste avant d’être invoqué dans ce monde, je m’apprêtais à conclure plus de deux cent ans de guerre civile qui avait détruit la vie de million, voire de milliard de gens sur Mars. Et voilà qu’une fois de plus, je me retrouvais dans une situation pareille. Mais puisque je voulais protéger des enfants d’avoir le même destin que moi, autant le faire là où je le pouvais. Cette guerre que les trois nations s’étaient lancée, je m’étais jurée de l’arrêter, coûte que coûte.

Gally



Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Reprise en main au bord de l'eau [FT: Kachou]   Jeu 19 Jan - 9:42


Reprise en main au bord de l'eau
feat.Gally/Yoko

   Les bras croisés, je l'observais. Finalement, elle avait beau m'avoir parlé de son passé... Elle n'en restait pas moins une personne en qui je n'arriverai jamais à faire confiance. Son soupir et son air exaspéré n'eut l'effet que de m'irriter. J'avais l'impression d'avoir à faire à une gamine de douze ans qui se trouve dans la fleur de l'âge voulant à tout prix se rebeller et n'en faire qu'à sa tête. Je n'avais plus que l'image d'une adolescente faisant sa crise d'adolescence, ce qui m'obligea à sourire sarcastiquement de la situation actuelle.
Gally s'était tournée dans ma direction, un regard rempli de compétition.. De défi. Elle aimerait que nous nous rencontrions lorsqu'elle aurait retrouvé un peu de sa puissance d'antan. Je réprimais un sourire. Si elle pensait que j'allais attendre bien sagement qu'elle s’entraîne, pendant que je fais mumuse avec des enfants... Elle se trompait. J'avais bien l'intention de devenir plus puissante. De retrouver toute ma force, quitte à trouver une seconde force...

- J'attendrai.

   Alors, comme moi quelques minutes plutôt, elle s’apprêtait à partir. Me disant que je n'avais pas besoin de m'inquiéter pour elle... Je crois qu'elle n'a pas vraiment comprit là où je voulais en venir. M'inquiéter pour elle? Certainement pas. J'en avais complètement rien à faire d'une telle personne... C'était simplement un avertissement. Si elle faisait n'importe quoi, je la traquerai... Si elle s'alliait aux mauvaises personnes... Je la retrouverai et l'éliminerai. Et si je l'avais conseillé de ne pas se dévoiler aussi facilement aux autres... Effectivement, c'était pour elle. J'avais l'impression d'avoir à faire à une gamine... Et je n'avais pas l'intention de laisser partir une gamine foncer dans une mort certaine. Ce n'était pas spécialement pour Gally.. Puisqu'au final, je la laissais s'en aller, sans même lui demander où elle comptait aller ou, si elle avait méditer sur un ce qu'elle allait faire par la suite.. Ou les personnes qu'elle comptait revoir.

   N'ayant absolument pas posé ce genre de question, j'avais donc décidé que je n'aurai aucune attache à elle. Si je devais la rencontrer sans qu'elle n'ait eu besoin de filer du mauvais coton, alors c'était une décision prise par le destin. Je ne la chercherai pas sans raison valable... Je ne suis même pas certaine d'en ressentir ne serait-ce que l'envie.
L'élue de Seika m'annonça alors qu'elle n'avait pas l'intention de foncer tête baissée vers le premier adversaire du coin... Mais à voir son caractère totalement indépendant et tétu... Comme vouliez-vous que je puisse croire en ses paroles? Après... Comme dit plutôt, elle faisait bien ce qu'elle voulait. Qu'elle me mente ou non avec sa promesse, j'en avais rien à faire. Tant que Seika ne mettait pas une prime sur sa tête, je n'avais plus rien à voir avec elle.

   Du coup, faisant mine de s'en aller, au bout de quelques pas, l'ado m'annonça son retrait concernant la guerre. M'expliquant qu'il n'y aurait rien d'autre que le chaos si la guerre se faisait.... En échange de ses paroles, je lui adressais un sourire et un léger hochement de tête, lui faisant comprendre que je n'avais rien contre sa décision... Au contraire. Ses raisons étaient compréhensibles.. Malheureusement, comme depuis le début de notre rencontre, je ne pouvais approuver sa décision. J'étais, certes, d'accord avec les points qu'elle avait mentionné.. Malheureusement, en ne participant pas un minimum.. C'était prendre le risque de rendre Seika vulnérable. Il fallait protéger les terres du pheonix... Même si Kosaten n'était pas réellement notre monde... C'était désormais notre lieu de résidence, on ne pouvait pas ignorer ce qu'il se passait. Et si Fuyu s'en prenait à Seika, je ne pourrai tout simplement pas fermer les yeux et les laisser élus du dragons nous anéantir les uns après les autres... Nous n'étions pas venue sur ses terres simplement nous voir nous faire tuer par une nation ennemie qui avait très peu d'élus avec des valeurs...

Du coup, c'était sur de telles paroles que nous nous séparions, allons chacune de nous dans une direction opposée.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Reprise en main au bord de l'eau [FT: Kachou]   

Revenir en haut Aller en bas
Reprise en main au bord de l'eau [FT: Kachou]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un certain bord de mer...
» La main invisible
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» Agréable promenade au bord de la source. [PV : Juxty.]
» Le groupe T-vice victime d'un vol à main armé à Saint Domingue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Grands lacs-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.