Partagez | .
Tomber du ciel [FT: Halloween]
Messages : 439
Yens : 231
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 18
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Gally/Yoko α Protectrice α

-



MessageSujet: Tomber du ciel [FT: Halloween]   Mer 4 Jan - 21:47

- D'une ballade aérienne... -

Vous savez, une station spatiale orbitale, c’est vrai, c’est assez impressionnant, mais je pense que le fait que j’étais complétement dépaysée par Kosaten me faisait me dire qu’il y avait quelque chose de grandiose et de magnifique dans ses cités. Certes, je dois bien l’avouer, malgré le temps que j’avais passé dans ce monde, je n’étais pas restée énormément de temps au milieu des murs des villes dans lesquelles je m’étais rendue. Cependant, je me disais qu’il fallait que je me force à passer un peu plus de temps pour visiter ces lieux. C’est pourquoi, après ma rencontre avec Kanchou, et suivant les conseils de marchands que j’avais rencontré en chemin, je m’étais rendue à Shiryoku, au beau milieu des territoires neutres.

C’était pour moi intéressant de penser qu’au beau milieu de ce conflit régnait un territoire tout entier qui tenait à rester hors des hostilités. L’empereur s’était bien caché de me dire que cette faction existait au sein du gloubiboulga politique de ce monde. En plus de toutes les tensions, j’avais aussi appris que la guerre avait été déclarée durant mon absence. Mais qu’importe le fait que j’étais une élue, qu’importe qu’un piaf de feu m’eût choisi pour une mission inconnue et bidon, j’avais choisis de ne pas m’investir dans cette guerre, mon ancien monde m’en ayant suffisamment gavé pour que je n’en veuille plus. Heureusement que Kosaten n’était pas à un stade avancé technologiquement, car jamais je n’aurais pu souhaiter à un autre peuple de subir ce que, moi, j’avais vécu dans mon enfance. Enfin bref, tout pour dire que j’étais pour me reposer, mais pas que. En effet, toujours dans l’optique de regagner mon agilité d’antan, j’avais décidé de me rendre dans une grande ville pour m’entraîner à faire quelques cabrioles un peu casse-cou sur les toits.

En découvrant Shiryoku, j’eus l’exacte même réaction qu’à mon arrivé dans Chikai. Des grands bâtiments colorés, une foule à en être étouffée, des rues aux sonorités et fragrances aussi diversifiées que fortes, bref, c’était tout ce que j’espérai trouver dans une puissante cité marchande. Et je ne tardai pas à trouver ce qui m’intéressait le plus. Au coin d’une ruelle, je trouvais suffisamment de prise pour me hisser jusqu’au sommet. De manière assez discrète, ne souhaitant pas attiré trop l’œil des gardes, je grimpai le plus vite possible pour arriver sur les toits. D’en haut, la ville n’en était que plus belle. Un vrai paysage d’histoire de fantastique comme on pouvait en raconter dans les livres pour enfants de mon monde. En un sens, elle ressemblait un peu à Kuzutetsu, avec, cependant, beaucoup moins de déchets tant humains que littéral.

Je décidai, après ma contemplation de petit-enfant en manque d’aventure, de commencer ma promenade sur les toits. Je préférais commencer doucement, sans courir, histoire de m’habituer un peu à la hauteur et pour éviter de casser les tuiles qui recouvraient les toits par inadvertance. Puis quand ma confiance grimpa un peu, j’accélérais le pas, d’abord à faible allure, pour finir par courir relativement vite. Je réapprenais sur le terrain à faire face aux obstacles que je rencontrais en essayant de ralentir le moins possible. Sautant de toit en toit, de terrasse en terrasse, les mouvements me revenaient progressivement en mémoire et une joie que je n’avais pas ressentis depuis bien trop de temps refit enfin surface. C’était cette joie de liberté, de n’être contraint par rien ni personne. Mais bon, j’aurais peut-être dû plus contenir ma joie et regarder où je mettais les pieds, car, dans une ridicule glissade, je finis par tomber d’un toit. Comme quoi, ce n’est peut-être pas des exercices physiques que j’avais besoin de travailler.

Ma chute se conclu relativement vite quand je rencontrai le sol. Heureusement pour moi que j’avais une faible sensibilité à la douleur et que mon corps n’était pas organique, sinon j’aurais été bonne pour un troisième reboot, en mode sans échec cette fois-ci, promis. Mais je parvins à me relever suffisamment vite pour m’enfuir sous les yeux ébahis des passants. Moi qui ne voulais pas trop attirer l’attention sur mes actions, c’était bien raté. Je courus cinq petites minutes avant de décider de m’arrêter dans une petite ruelle. Je m’assis, le dos contre un mur pour me reposer cinq minutes. J’espérai qu’on me laisse tranquille et qu’on ne me reparle jamais de ma chute.
Gally

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Tomber du ciel [FT: Halloween]   Jeu 5 Jan - 9:10

Suite à sa mésaventure et son kidnapping temporaire par des bandits locaux, notre princesse qui avait été sauvée par une élue du Phoenix en retournait à son voyage à la destination incertaine, à la recherche d'information sur ce monde étrange et surtout sur un moyen de le quitter dans les plus brefs délais. Pour le moment, son principal objectif était de quitter les Territoires Neutres afin de rejoindre sa patrie d'accueil, ne pouvant se permettre de trop traîner entre les fronts au vu de sa puissance actuelle...

Mais avant de rallier les terres du Phoenix rouge, la rouquine se retrouvait bien vite à devoir faire une escale afin de faire le plein de vivre avant de poursuivre sa route. Elle qui s'était toujours contenté de suivre quelqu'un, que ce soit son ancien mentor ou le maître qu'elle eut par la suite, Halloween se retrouvait maintenant à devoir son chemin, sa nourriture et un toit par ses propres et uniques moyens. Heureusement pour la Witch Hunter, ses dix années en compagnie de Lancelot l'avaient rôder en ce qui concerne la survie en pleine nature, tandis que ses dernières années avec Tasha lui avaient appris à survivre en milieu urbain.

Voyant ses réserves diminuer à vue d'œil, causée par un manque cruel d'organisation de la part de la Citrouille, celle-ci se retrouvait bien vite à devoir suivre un convoi de marchands qu'elle croisait au hasard d'une route traversant les bois de la région. Grâce à son apparence désarmée et fluette, les gardes protégeant le groupe d'une dizaine de marchands se contentaient de garder l'étrangère à l'œil tandis qu'elle se joignait à eux. Pouvant conter sur sa tenue noire fait en fibre de l'oubli pour endormir la méfiance du groupe, Halloween n'eut pas grand mal à rejoindre l'imposante ville de Shiryoku du moment qu'elle restait discrète.

L'une des plus grandes villes des Territoires Neutres était battis en plein cœur de ces terres sans véritable gouvernement et semblait être en plein essor. Nid à marchands de tous horizons, la jeune élue de Seika ne savait plus ou en donnait de la tête, vagabondant dans les rues bondés de la cité en regardant, d'un œil intrigué, les différentes étales, allant même jusqu'à prendre un instant pour s'acheter une paire de boucles d'oreille en forme de citrouille et déguster une spécialité local, profitant alors de cette pause pour compter les quelques yens qui lui restaient de la vente de son bout d'étole qui l'avait suivi de son monde d'origine jusqu'à Kosaten.

Sa brochette de viande dans la bouche, Halloween étouffait un soupir en comprenant qu'elle allait devoir trouver un moyen de se faire un peu d'argent... Refusant de prendre le modèle de son ancien partenaire en allant arnaquer les marchands locaux, la jeune femme comprenait mieux les paroles de Sherkhan lorsqu'il lui avait dit que son honneur n'allait pas la nourrir ici-bas.

En parlant de l'homme-bête qui avait accueilli notre héroïne en Kosaten, se fut les paroles d'une petite fille qui passait par là qui attirait l'attention de notre chasseuse.


-Maman regarde ! Il y a un gros chat qui se promène sur les toits !

Pointant les hauteurs de la ville du doigt, la rouquine suivi la direction indiquée du regard avant d'apercevoir, en effet, une queue de félin sauter d'un toit à un autre au-dessus de sa tête. Affichant un sourire sournois sur le visage, la jeune femme avait l'impression d'avoir retrouvé le voleur félidé qui avait tenté de la faire chanter quelques jours auparavant. Attraper un voleur de bas-étage était toujours un bon moyen de se faire une poignée d'argent, surtout dans une ville principalement composé de marchand... C'était, en tout cas, ce que pensait Halloween en commençant à suivre sa cible en contre-bas, gardant l'agile créature en ligne de vu jusqu'à ce celle-ci glisse subitement lors de son parcours, tombant de son piédestal en s'écrasant lourdement au sol au milieu d'un groupe de locaux qui la regardait d'un air stupéfait.

Ce joignant aux curieux, la princesse de Kaamelott eut la mauvaise surprise de voir qu'elle s'était trompée sur la personne en constatant que, malgré son apparence étrange, la jeune fille qui courait sur les toits était loin d'être l'imposant homme-bête de deux mètres qu'elle avait rencontrés plus tôt. Voyant ses rêves de gagner de l'argent s'envoler alors que l'acrobate du Dimanche prenait la fille de l'air, laissant notre héroïne hésitait un instant avant qu'elle ne se décide à la suivre... À défaut de pouvoir se faire de l'argent en l'emmenant aux autorités, elle voulait au moins vérifier qu'elle allait bien après une telle chute. Au mieux, si elle était blessée, elle pourrait avoir une dette envers sa sauveuse improvisée...

Dans tous les cas, finissant par trouver la ruelle dans laquelle la femme-chat c'était réfugié, la rouquine aux yeux rubis s'approchait à pas de velours de la jeune femme qui était adossée contre un mur. S'arrêtant à bonne distance afin de ne pas paraître trop agressive, Halloween gardait ses mains en évidence, affichant un sourire amicale sur son visage juvénile avant de prendre la parole d'une voix douce.


-Tu as fait une sacrée chute... Tu vas bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 439
Yens : 231
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 18
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Gally/Yoko α Protectrice α

-



MessageSujet: Re: Tomber du ciel [FT: Halloween]   Jeu 5 Jan - 23:12

-... à des pensées terre-à-terre. -

Alors que je me reposais tranquillement assis la tête contre le mur d’une bâtisse derrière moi, j’essayais de faire l’état des dégâts qu’avait subi mon corps à cause de ma chute. Pour faire simple, rien de bien grave, simplement quelques écorchures et autres petites déchirures en tous genres qui me montrait que même si mon corps restait résistant, je ne pouvais pas décemment faire de combat tant que les choses ne se seraient pas amélioré pour moi. Car si une ridicule chute comme cette dernière m’avait fait ça, je n’imaginai pas ce qu’il pouvait m’arriver dans un véritable duel. Enfin, en vérité, j’imaginais sans trop de problèmes ce qui allait m’arriver dans ce cas-là : la mort, ou au moins des dommages suffisants pour me mettre hors concours pour quoique ce soit pendant un petit bout de temps. Mais je préférais éviter de trop y penser.

Je devais avoir l’air bien ridicule, moi. Une kunstler incapable de faire quelques acrobaties pour se promener en courant sur les toits d’une ville et qui, en plus, finissait fesse contre terre après une bête faute d’inattention. J’en faisais une belle de last order. Même les pires déchets de Kuzutetsu auraient pu me battre dans l’état dans lequel j’étais alors. Mais c’était pour cela qu’il fallait que je m’entraîne. Je l’ai déjà dit, mais avant cette renaissance, je n’avais jamais eu de véritable entrainement. Tout ce que je vivais... bon, je ne vais pas dire que c’était “nouveau”, mais c’était clair qu’il fallait que je me familiarise avec l’échec. Car si auparavant, quand je perdais un duel ou un truc de la même sorte, je me disais que c’était mon adversaire ou défi qui était trop fort pour moi et qu’il fallait donc que je continue jusqu’à ce que j’y arrive, jusqu’à ce que je gagne. Persévérer jusqu’à que le mur de difficulté se brise face à ma force. Mais là, il n’y avait rien en face de moi. Pas de méchant à vaincre. Pas de catastrophe à éviter. Rien.

En un sens, ce manque d’objectif et de défi m’effrayait un peu. Maintenant que j’étais face à ma faiblesse et à rien d’autre, je ne savais pas vraiment quoi faire. Toutes mes vies n’avaient été guidées que par le fait que je devais me battre, pour moi ou quelqu’un d’autre. Mais à Kosaten c’était une tout autre histoire. Je n’y avais ni ennemis, ni amis.

Ma pause d’introspection pseudo-philosophique fut interrompue par l’arrivée de quelqu’un qui voulait s’assurer que j’allais bien malgré ma chute. Je sortis ma tête d’entre mes bras pour observer mon interlocuteur. Ou, dans ce cas-là, mon interlocutrice. C’était une jeune fille, de petite taille et de corpulence fine qui était vêtue de manière simple, mais je devinais à l’allure qu’on ne les achetait pas non plus à tous les coins de rue. Son visage était doté de traits assez fins et bien droits, dévoilant une jeunesse plus qu’apparente : elle ne devait pas dépasser les seize à dix-huit ans. La plus grande particularité de la jeune fille était ses yeux et ses cheveux, tous deux miroitant d’un éclat cuivré comme je n’en avais jamais vu dans toute ma vie. Je restais quelques instants à la regarder – un peu étrangement, je dois l’admettre après coup – ne sachant pas tellement comment réagir à son intervention. Finalement, je lui répondis simplement, familièrement et comme j’en avais l’habitude :
- Bah à part le fait que je me sois cassé la gueule et que je me sois, disons, humilié publiquement, je... crois que je vais bien ? concluai-je d’un ton supposant la question.

Ce n’était pas la première fois que j’allais paraitre bien vulgaire pour une personne de bonne éducation. Ce moment raviva d’ailleurs en moi le souvenir de ma rencontre avec la princesse de Mars. En plus, devant cette jeune rousse, je ne me montrai pas sous mon meilleur jour. J’étais sale, mon corps était assez abîmé et je parlais... eh bien, je parlais mal pour être honnête.
Gally

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Tomber du ciel [FT: Halloween]   Ven 6 Jan - 9:13

Présente en Kosaten depuis quelques jours seulement, son nez plus souvent dirigé vers la carte qu'elle avait achetée dans le premier village qu'elle avait rencontré, Halloween n'avait qu'une très vague idée des habitudes des natifs de ce monde dans lequel elle avait été emmenée contre son grès. N'ayant, finalement, que rencontré quelques pêcheurs, marchands itinérants et citadins modestes, la rouquine avait du mal à se faire une idée précise sur la jeune femme qui lui faisait face.

Couverte de terre à cause de la chute accidentelle qu'elle venait de subir, l'étrange veste blanche que portait l'acrobate semblait, aux yeux de l'élue de Seika, ne pas être une tenue portée communément par la population des Territoires Neutres. En tout cas, même dans masse de personnes diverses que Halloween avait pu observer lors de son arrivé en ville, elle n'avait pas souvenir d'avoir aperçu une tenue semblable. Et malgré le fait que la princesse de Kaamelott était loin d'être une experte en la matière, la matière dont semblait être composé la tenue de la femme à la queue de chat avait plus l'air d'être d'origine synthétique, ce qui était incohérent au vu du niveau technologique local...

De toute manière, la demoiselle ne prêtait pas davantage attention à cela, ce genre de détail vestimentaire ayant tendance à rapidement l'ennuyer, son attention vue bien plus rapidement capté par le visage de son interlocutrice qui se décidait, enfin, à sortir du minois du creux de ses bras. Parlant davantage de son honneur blessé que de son état physique... Cela faisait sourire la princesse, lui rappelant les leçons de moral que pouvait lui donner Lancelot dans sa jeunesse, à chacun de ses échecs ou de ses chutes. Conseils que la rouquine avait toujours trouvé inutile, car au vu de son tempérament flamboyant, elle n'était, de toute manière, pas du genre à faire attention au regard des autres.

Sachant pertinemment de quoi elle était capable, bien que cette réalité soit beaucoup moins juste aujourd'hui, Halloween était davantage du genre repartir à la charge tout de suite après un échec plutôt que de se lamenter sur son sort, le dos contre un mur, au moindre échec. Sinon, la manière de parler de la demoiselle, assez directe et crue, ne choquait pas plus ça la rouquine qui avait pris l'habitude de ce genre de discours non pré-mâché en compagnie de Witch Hunter, qui avaient la réputation de ne pas avoir leurs langues dans leurs poches, plutôt que des ronds de jambe à tout-va qu'elle avait pu avoir lors de son retour au château...


-De toute façon, si tu es blessé, tu devrais rapidement t'en rendre compte ! Mais tu n'as pas à avoir honte de ta chute, le regard des autres n'a aucune importance. Tout le monde tombe, il faut juste savoir se relever à chaque fois afin de poursuivre sa route.

Faisant un clin d'œil à la jeune femme à la veste blanche couverte de terre et de poussière, Halloween lui tendait une main amicale avant de poursuivre, gardant son sourire en voyant que son interlocutrice semblait être plus amicale que le précédent homme-bête qu'elle avait pu rencontrer et limite affrontée dans un épisode précédent...

-Je m'appelle Halloween. Je viens tout juste d'arriver en ville et j'ai pu observer quelques-unes de tes pirouettes sur les toits. Tu te débrouilles très bien, ne te décourage pas pour si peu !


Dernière édition par Halloween le Dim 8 Jan - 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 439
Yens : 231
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 18
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Gally/Yoko α Protectrice α

-



MessageSujet: Re: Tomber du ciel [FT: Halloween]   Dim 8 Jan - 16:18

- Nouvelle rencontre -

Alors que mon interlocutrice me parlait, j’essayais de comprendre par moi-même ce qu’elle était. Plus je la regardais et plus je me disais qu’il ne s’agissait effectivement pas d’une native. Même si Kachou était la seule élue que j’avais rencontrée depuis ma renaissance, il ne fallait quand même pas oublier que j’avais déjà vécu plusieurs mois à Kosaten et que j’avais rencontré une dizaine d’élus durant ce séjour, alors je commençais à savoir faire la différence entre un élu et un natif. La réponse de cette jeune fille se concentrait sur le fait que j’avais dit que je m’étais humiliée. Elle me certifia que je n’avais pas à me soucier de ma réputation et qu’il fallait que je persiste et que je continue à avancer. Concernant le premier conseil, il était certes plein de bon sens, mais je ne faisais déjà pas attention au regard des autres dans le passé. En fait, j’avais dit ça un peu sur le coup, sans y réfléchir, car c’était la seule chose que j’avais relevée, ne considérant pas mes blessures comme à l’usuel. Cependant, pour éviter de la blesser, je préférais garder cette réflexion pour moi, après tout, j’étais quand même d’accord avec ce qu’elle soulignait.

Après un petit clignement pour paraitre plus sympathique, elle me tendit la main, pour m’aider à me relever, comme elle me l’avait conseillé. Je la lui attrapai doucement et me remis debout sur mes deux jambes. J’époussetai rapidement mon corps pour paraitre un peu moins sale et répondit à sa seconde recommandation :
- Le problème n’est pas vraiment de se relever, mais de savoir où aller dans mon cas. Pour imager, je ne suis ni devant un mur, ni sur un chemin pour me guider. Non, moi, j’suis au milieu d’une plaine et je sais pas quoi faire.

Je voyais bien qu’elle ne voulait que me réconforter et m’encourager, mais c’était plus fort que moi et je continuai à me concentrer sur ce misérable fait. Elle me donna alors son nom : Halloween. Étrange chose que de s’appeler comme une vielle tradition populaire... Elle me complimenta alors sur mes acrobaties, ce qui me fit sourire un peu, en sachant comment ça avait fini. Je me présentai alors à sa suite :
- Moi c’est Gally et, moi aussi, j’viens tout juste d’arriver à Shiryoku. Merci pour tes encouragements, mais je pense qu’y’a que le temps qui me rendra mes vieilles capacités. La technique, la théorie, tout ça, je les ai, mais c’est que j’ai l’impression que mon corps ne répond pas forcément comme je m’y attendrais. D’où la chute de tout à l’heure.

Je me rendis compte après coup que ce que je venais de dire révélait ma nature d’élu. Tant pis, cette Halloween aurait fini par l’apprendre, de toute manière. Du coup, quitte à faire tomber complètement le voile, je préférais lâcher la question à un million directement :
- Et sinon, toi aussi t’es une élue ?

Voilà, c’était pas très fin, je l’admets, mais ça conviendrait parfaitement.
Gally



Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Tomber du ciel [FT: Halloween]   Dim 8 Jan - 20:24

Acceptant la généreuse main tendue de celle qui était toujours aussi déçue de constater qu'elle n'allait pas pouvoir gagner d'argent sur cette histoire, celle qui se présentait par la suite comme s'appelant Gally prenait le temps de dépoussiérer sa tenue tout en corrigeant la tirade qu'elle avait précédemment. Souhaitant imager ses propos, comme si elle faisait face à une enfant, la femme-chat expliquait que ce n'était pas la détermination ou l'envie d'aller de l'avant qui lui faisait défaut, mais plus un but à donner à sa vie.

Croisant les bras, la rouquine écoutait la demoiselle qui avait pris connaissance de l'existence de la gravité en Kosaten sans interrompre, voyant très bien ce qu'elle voulait dire, même si elle n'avait jamais été soumise à ce genre de dilemme personnellement. Pour l'heure, après avoir décidé de libérer Tasha contre l'avis général, la princesse de Kaamelott était bien décidée à trouver un moyen de rentrer chez elle, bien que son objectif sur le court terme était surtout de se trouver quelques yens afin de remplir sa bourse...

Enchaînant sur le fait qu'elle était, elle aussi, fraîchement arrivé dans la cité, Gally enchaînait les sous-entendus qui laissaient sous-entendre qu'elle était une élue. Malheureusement, notre Witch Hunter fraîchement arrivé en Kosaten était encore bloqué sur la révélation précédente, ne tiltait pas immédiatement, se contentant de hocher la tête poliment en réfléchissant à comment quelqu'un pouvait trouver la motivation de se lever le matin si cette personne n'avait pas de but final à atteindre...

Ce fut finalement son ultime question qui finissait par la ramenant au moment présent où la rouquine se contentait de répondre bêtement, sans prendre le temps de se remettre le contexte de guerre en mémoire :


-Si je suis une élue ? Oui, bien sûr. Pourquoi ? Toi aussi ?

Laissant un blanc s'installer, Halloween se mit à rougir progressivement sur sa propre bêtise, au fur et à mesure qu'elle remettait les pièces du puzzle en place. Finissant par se tourner le visage dans une autre direction, d'un air boudeur, mais surtout honteuse de son manque d'attention, la princesse finissait par reprendre la parole en bégayant à moitié, essayant de désespérément rattraper sa bourde.

-J-Je plaisante ! Évidemment que tu es une élue ! J'ai le même soucis que toi, sur l'histoire que ton corps ne semble pas répondre avec autant de vivacité qu'avant, alors bien sûr que je suis une élue moi aussi ! Hahahaha !

Reprenant subitement son sérieux, les mots de Sherkhan revenaient à l'esprit de la chasseuse qui comprenait enfin un peu mieux où il essayait d'en venir lorsqu'il avait dit que le sceau qu'elle portait sur sa main bridait ses compétences. Au vu de ce qu'elle avait pu apprécier de son manque d'endurance et du témoignage de Gally, Halloween se mit soudainement à se demander comment cette limitation allait l'impacter sur sa maîtrise de l'épée. Elle qui avait toujours eu des facilités avec sa lame, elle se demandait jusqu'à qu'elle point elle avait pu régresser...

-Tu dis que c'est le temps qui te rendra tes capacités ? En es-tu certaine ? Combien de temps ça pourrait prendre à ton avis ?

Une pointe d'angoisse dans la poitrine en s'imaginant être revenu au temps où elle n'était qu'une simple écuyère de dix ans, Halloween se mit à masser nerveusement son sceau tout en attendant les éclaircissements de son interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 439
Yens : 231
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 18
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Gally/Yoko α Protectrice α

-



MessageSujet: Re: Tomber du ciel [FT: Halloween]   Lun 9 Jan - 19:55

- Un peu plus d'explication -

Bon, savoir que la personne qui me faisait face était bien une élue me rassurait déjà pas mal. Pourquoi ? Surement à cause de l’habitude, je dirais. Jusqu’à présent, je n’avais jamais rencontré personne ayant explicitement souhaité ma mort, exception faite des brigands que j’avais déjà affrontés avec Vergil et ceux qui m’avaient tué bien évidemment. J’essayais d’ailleurs de me rappeler de quelques autres noms d’anciens élus que j’aurais pu rencontrer, mais c’était plus difficile que je croyais. Enfin bref, à ce moment-là, j’étais avec Halloween, alors autant ne pas trop se perdre dans d’inutiles pensées nostalgiques qui pourraient me faire l’ignorer.

Pour être tout à fait franche, la rouquine me paraissait un peu... benêt ? C’était un truc de ce genre du moins. Il n’y avait rien de méchant ou de moqueur, mais la manière dont elle me répondit sans vraiment payer attention, avant de se corriger quelques secondes plus tard en m’expliquant qu’elle aussi avait les mêmes soucis que moi concernant le contrôle du corps. Je ne parvenais pas à comprendre pourquoi un humain organique aurait perdu de la vivacité, mais soit, les voies des dieux de ce monde étaient impénétrables après tout. Il valait mieux ne pas s’en soucier et continuer à vivre jusqu’à ce que tout rentre dans l’ordre pour nos capacités. C’est justement ce que je lui avais dit et ça lui fit remonter à l’esprit quelques questions sur la manière dont nos pouvoirs étaient scellés. Non seulement, elle venait d’arriver en ville, mais elle venait surement d’arriver à Kosaten aussi. Je lui exprimai donc mon point de vue :
- D’ici un ou deux mois – voire à peine plus je pense – tu auras retrouvé un niveau décent. Ce ne sera pas toujours pas grand-chose comparé à ce que tu pouvais faire auparavant, mais tu pourras te frotter plus aisément aux habitants de ce monde. Et à partir de là, ça va s’accélérer. Ce que j’t’affirme, j’le tiens d’autres élus bien plus forts que moi, donc tu peux m’faire confiance. Dis-toi juste que pour l’instant, tu es dans une sorte de... périodes d’essai ?

J’espérais avoir été clair dans mes explications. Je n’avais pas l’habitude de jouer les pédagogues et je n’avais jamais voulu en devenir une. En y réfléchissant un peu plus, je me disais que cela pourrait être intéressant d’essayer d’enseigner le panzer kunst, mon art martial, à des péons de ce monde. Parmi tous les habitants de ce monde, il devait bien en avoir quelques-uns ayant les mêmes capacités que mon cher Fogia, lui qui était parvenu à maîtriser les techniques ondulatoires. Mais même si cela arrivait, je ne savais pas comment m’y prendre. On m’avait certes appris et j’étais extrêmement doué dans mon art, mais, entre apprendre et enseigner, il y avait un gouffre que je ne savais franchir. Qu’importe, si j’essayais, j’étais quasiment sûr de parvenir à former au moins un apprenti. Je revins alors à ma conversation et repris :
- Je vois bien que ça te dérange de plus pouvoir faire comme avant, mais c’est comme ça, ni toi, ni moi, ni même l’empereur ne pourrait changer les choses. Bon et si on allait marcher un peu pour visiter cette ville ? proposai-je histoire de se changer un peu les idées.
Gally



Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Tomber du ciel [FT: Halloween]   Mer 11 Jan - 9:32

Prenant comme source de connaissance des élus plus anciens qu'elle aurait rencontrés précédemment, Gally expliquait à son interlocutrice que sa marque mettrait plusieurs mois avant de perdre de sa force ce qui ne manquait pas de faire froncer les sourcils de la princesse de Kaamelott qui n'appréciait guère cette réalité.

Poursuivant son explication en ajoutant que les élus n'avaient pas réellement la capacité de changer cet état de fait, comme Sherkhan avait pu le faire précédemment, la jeune fille à la queue de chat préconisait la patience à la toute nouvelle élue fraîchement arrivée. Pour une surdoué de la lame comme elle, Halloween avait du mal à accepter et à réaliser qu'elle avait à présent le niveau d'un jeune écuyer, elle qui avait toujours fait passer les entraînements au second plan, voilà qu'elle commençait à penser à faire quelques exercices quotidiens dans l'espoir d'accélérer le retour de ses capacités passé. Repensant, bien évidemment, à la sorcière qui avait déjà scellé sa puissance plusieurs années auparavant, elle ne pouvait s'empêcher de ruminer sa colère en se voyant revenir à la case départ alors qu'elle venait, tout juste, de retrouver toute sa force.


-Ce qui me dérange, c'est l'idée de me retrouver, une fois encore, avec le niveau d'un débutant... C'est fatiguant de devoir repartir de zéro une fois encore...

Dans tous les cas, c'était avec les bras croisés et un air boudeur sur le visage que la chevalière écoutait la proposition suivante que lui faisait l'acrobate, une proposition qu'Halloween mit quelques instants avant de comprendre. Proposant d'aller visiter la ville ensemble, la princesse capricieuse ne mit que quelques secondes avant de prendre ça comme une sortie entre copines, son visage s'illuminant alors d'un grand sourire ravis avant d'accepter l'idée avec hâte, prenant Gally par la main avant de la tirer en direction de la rue principale de la ville.

Les sorties entre filles, entre amies, étaient une chose que notre princesse n'avait jamais réellement connue. Princesse héritière d'un Royaume en guerre, la dernière fois et la seule fois qu'elle était sortie en dehors des remparts protecteurs du château avant de commencer sa formation de chevalier, remontait à l'anniversaire de ses huit ans et elle était accompagnée de sa mère, de Lancelot et de cinq gardes royaux... Autant dire que le côté « entre amies », ce n'était pas vraiment cela. S'en suivis alors dix ans d'entraînement à l'épée et aux principes de la chevalerie, pas le temps donc, pour la jeune fille qu'elle était, pour s'amuser.

Par la suite, même une fois qu'elle avait repris sa forme humaine parmi les Witch Hunter, l'enchaînement beaucoup trop rapide des événements ne lui avaient pas permis de profiter de ce genre de petits plaisirs que pouvait offrir la vie malgré les quelques amies qu'avait pu se faire Halloween dans le corps des chasseurs.

Tout ça pour dire, que cette simple invitation de la part de Gally, aussi innocente soit-elle, avait enjoué et grandement remonté le moral de l'élue aux boucles d'oreille en forme de citrouilles qui comptait bien profiter de cette journée pour oublier, l'espace d'un instant, les soucis causés par sa nouvelle condition.


-Tu sembles être en Kosaten depuis un certain temps Gally, je me trompe ? Tu es déjà venu dans cette ville ?

Un grand sourire sur le visage, Halloween avait reprit son entreprise d'inspection en s'arrêtant devant presque chaque étale afin de regarder ce que pouvait proposer les marchands.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 439
Yens : 231
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 18
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Gally/Yoko α Protectrice α

-



MessageSujet: Re: Tomber du ciel [FT: Halloween]   Mer 11 Jan - 22:29

- Entre copine? -

Une sortie entre copines, hein ? C’est vrai que je n’avais pas vraiment pensé à ça comme ça, mais pourquoi pas. Faut dire que de là d’où je venais, je n’avais jamais goutté à ce genre de plaisir et il faut bien avouer que cela m’intriguait un peu. Alors je me laissais tirer par la roussette qui était extatique à cette idée. En un instant, elle était passée de la jeune fille tranquille et curieuse qui m’avait rencontré deux minutes plus tôt à une enfant surexcitée à l’idée de partir s’amuser. En même temps, je venais de réaliser qu’elle aussi ressentait la même chose que moi concernant le fait d’avoir à recommencer de zéro. Cependant, elle rajouta un petit “une fois encore” à la fin de sa phrase, ce qui me laissait penser qu’elle aussi avait déjà vu ses capacités être bridées dans le passé. Peut-être même que cela était arrivé dans son monde d’origine, qui sait. Comme quoi, nous avions encore plus en commun que je ne l’imaginai. Ce monde est vachement petit quand on y réfléchit un peu.

Alors nous marchions au milieu des grandes rues du quartier marchand de Shiryoku. Il y régnait un tel tohu-bohu qu’on peinait à faire quelques mètres. De tous les côtés, les gens se poussaient se criaient dessus. Certaines personnes se mettaient à l’écart, profitant de l’ombre des immenses bâtisses pour se reposer aux frais, la foule agissant comme une fournaise infernale. Mais cette dernière n’était pas là par hasard. Après tout, Shiryoku était une ville marchande, non ? C’était donc normal qu’une incroyable population s’amassait entre ses murs. Je m’amusais à découvrir cette ville d’un autre angle que de celui des airs. D’en haut, tout paraissait plus large, plus plat, plus vaste. D’en bas, plus grande, plus étriqué, plus fermé. C’était surement le seul endroit en Kosaten qui pouvait recréer le capharnaüm régnant constamment à Kuzutetsu avec autant de fidélité. Et après mettre rassasié de l’image générale de la ville, je commençais à m’intéresser aux mêmes choses qu’Halloween, c’est-à-dire les étals.

Là encore, cela dépassait l’entendement. On aurait cru que chaque marchand essayait d’être plus extravaguant et tape à l’œil que le précédent. Les couleurs, les odeurs et les sons s’additionnaient et s’entremêlaient pour créer un spectacle qu’aucun cirque ou jeu n’aurait pu espérer reproduire. La roussette sautait d’un étal à un autre, avec toujours plus d’enthousiastes à chaque fois. De mon côté, je les observais d’un air plus détaché. N’ayant pas grandi dans un milieu permettant de se payer toutes ces belles choses et mon corps synthétique me privant de tout besoin naturel, je ne ressentais aucune envie à acheter un seul de ses produits. Et alors que mes yeux se baladaient pour noter tout ce qu’ils pouvaient voir, ma nouvelle amie me reposa une question :
- C’est... c’est assez compliqué. Oui dans le sens où je suis techniquement ici depuis deux ans, et non, car je n’ai pas pu faire grand-chose durant ces deux ans. Pour faire simple, je suis arrivée dans ce monde, suis restée deux ou trois mois, me suis faite bêtement tuer et suis réapparue deux ans plus tard, mes capacités ayant été réinitialisées une fois de plus.

Je venais d’aborder un sujet assez sensible : ma mort. Moi qui voulais éviter d’embêter la jeune élue avec ce genre de détail, ma grande gueule avait finalement gâché cet effort. Et maintenant que c’était dit, je ne pouvais plus revenir en arrière. Je continuai de marcher en essayant de paraitre naturel, comme si cette nouvelle n’avait pas réellement eu de conséquence sur notre relation. Cependant, au fond de moi, je sentais bien que j’avais tiré sur un point sensible et que j’allais recevoir une tonne de question, mais c’était mieux qu’elle le sache maintenant.

Gally



Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)


Dernière édition par Gally/Yoko le Jeu 12 Jan - 20:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Tomber du ciel [FT: Halloween]   Jeu 12 Jan - 9:25

Jetant de petits regards à sa camarade de promenade, la princesse avait l'impression que celle-ci n'était nullement intéressée par le moindre des bibelots présentés. Habitué à n'avoir pas vraiment accès à son porte-monnaie, celui-ci ayant toujours été très régulé par son ancien partenaire, Halloween avait pris l'habitude de regarder les choses sans les désirer et avec le retour de ses anciens souvenirs narrant ses expériences dans le monde de la chevalerie ayant d'autant plus renforcé ce côté d'elle-même, les chevaliers devant resté humble et compagnie...

Alors qu'elles butinaient sans réel but d'un étalage à l'autre, évitant la soigneusement la foule compacte, semblable au cours d'un torrent, en prenant soin de ne bousculer personne, Gally finissait par répondre aux interrogations de son interlocutrice et ses mots eu, bien sûr, l'effet de faire naître encore bien plus de questions dans l'esprit de la rouquine qui stoppait net sa route, regardant la femme-chat d'un air surpris en se retournant vers elle.


-Tu es ici depuis... Deux ans ?! Et tu es morte avant de revenir à la vie ?! Mais... Mais...

À partir de là, les réactions peuvent être variés : cri d'effroi en réalisant que l'on fait face à un mort-vivant ; tentative de tuer cette abomination, lui vouer un culte en partant sur le principe que c'était une entité divine ou ayant eu les grâces d'un Dieu diverse ; ne pas croire la personne... Bref, la panoplie des réactions humaines était suffisamment large pour s'attendre à un peu n'importe quoi. Mais ce fut comme un enfant faisant face à son idole de toujours, les yeux pétillants de respect, qu'Halloween prenait les mains de sa nouvelle amie avant de reprendre d'un ton admiratif.

-Je ne sais pas comment tu as pu passer l'arme à gauche, mais tu dois être super forte !! J'ai croisé beaucoup de Sorcières, certaines pouvant raser des villes entières d'un revers de la main, mais aucune n'avaient la prétention de pouvoir faire ce genre de miracle !

Calmant son enthousiasme qui s'était fait retourner une partie de la population, se demandant pourquoi cette gamine s'était mise à hausser le ton soudainement, Halloween baissait la tête en rougissant, forçant la promenade à reprendre en laissant le silence effacer ce moment gênant des esprits. Marchand aux côtés de la jeune acrobate, la princesse à la chevelure vermillon finissait par lui poser la question qui lui trottait dans l'esprit depuis quelques minutes.

-Par contre, ça veut dire quoi « réinitialisé » ?

Malgré le fait qu'elle vienne d'un monde relativement moderne, une grande partie de la technologie venait de la magie omniprésente, les machines suffisamment avancées pour pouvoir subir des réinitialisations étaient très rares et étaient réservées aux personnelles autorisés et suffisamment riche pour pouvoir s'en équiper. Couplé à ça le fait que la jeune femme était originaire d'un Royaume très peu enclin à utiliser ce genre d'appareils utilisant la magie et qu'elle était un agent de terrain avant tout, elle restait très ignare sur les termes comme celui-ci qui lui étaient totalement étranger.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 439
Yens : 231
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 18
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Gally/Yoko α Protectrice α

-



MessageSujet: Re: Tomber du ciel [FT: Halloween]   Jeu 12 Jan - 21:14

- Poursuite -

Je pense que je peux dire sans trop me tromper que je l’avais bien troublé avec ma révélation. Mais plus que de la choquer, elle semblait être... admirative, ou un truc de ce genre. D’un autre côté, si je me fiais à ce qu’elle m’avançait, même les personnes les plus puissantes de son ancien monde – si c’était bien cela qu’elle désignait pas sorcière – ne parvenais pas à revenir à la vie. Dans un sens, c’était pas faux puisque, en théorie, une fois mort, bah... on est mort quoi, aussi bête et simple que ça puisse paraitre. Le truc, c’est que comparé à la plupart des êtres humains organiques, j’avais un sacré avantage : celui d’être synthétique. De ce fait, la mort n’était plus la même chose quand elle me concernait. Mais, même dans ce cas-là, il est vrai que je n’aurais jamais dû revenir à la vie dans Kosaten, faute de quelqu’un pour me réparer, et la question de savoir comment et surtout pourquoi je foulais encore cette terre continuai de me trotter dans la tête. Je décidai alors de faire part de ces pensées à ma jeune et nouvelle amie :
- Disons simplement que j’ai le sentiment qu’être un élu ici à Kosaten accorde pas mal d’avantage dont les natifs ne peuvent malheureusement pas profiter... Et, du coup, j’suis pas sûr que la mort ait la même définition pour nous.

Je dois bien avouer que, durant cette discussion, je n’étais pas très à l’aise. Il fallait vite que je change de sujet et, justement, Halloween m’offrit une parfaite porte de sortie. Apparemment, elle ne savait pas ce que “réinitialiser” signifiait. En temps normal, je l’aurais pris pour une idiote de ne pas connaitre un terme aussi basique, mais je ne devais pas oublier que son monde ne possédait peut-être pas le même niveau technologique que le mien. Du coup, je cherchais une bonne définition à lui donner avec les termes les plus simples que je pouvais trouver :
- Voyons... comment t’expliquer ? Réinitialiser, c’est comme si tu remettais quelque chose à zéro. Imagine quelqu’un qui compte, bah le réinitialiser, c’est faire en sorte qu’il reparte littéralement de zéro. Je ne sais pas pour toi, mais moi, je commence à y être habitué. Dans mon monde d’origine, je suis morte... un, deux, trois, quatre, fis-je en comptant sur mes doigts, quatre fois. Et chaque renaissance s’est accompagnée d’une période où je devais me réhabituer à mon corps. Mais je vais pas te mentir plus longtemps, faut que je t’avoue un truc sur moi. Je suis bien humaine, mais mon corps n’est pas vraiment organique. Tu vois ce que c’est un automate ? Eh bien, moi...

Je n’eus pas vraiment le temps de finir ma phrase qu’un cri retenti non loin de nous deux. Je relevai immédiatement la tête pour voir d’où provenait le cri, pour me rendre compte qu’un marchant semblait courir derrière un homme. Je compris alors qu’il devait s’agir d’un voleur à l’arraché et me tournai-je vers la roussette :
- On finira cette discussion plus tard, pour le moment, occupons-nous de lui, d’accord ?

Je n’attendais pas sa réponse pour partir à sa poursuite, me frayant un chemin à travers la foule compacte, sans quitter le fugitif de mes yeux. Une fois du côté où se trouvait ma cible, je le vis s’enfoncer dans une ruelle. Je criais alors à Halloween :
- Poursuis-le, moi, je prends un autre chemin.

Je grimpai alors un mur, réitérant ce que j’avais fait une trentaine de minutes plus tôt. Une fois que je me trouvais au sommet, je repris ma course. J’étais quand même bien plus tranquille là-haut, sans personne pour faire obstacle, le vent sur la surface de mon corps. J’avançais bien plus vite qu’au sol en tout cas. Et je me demandai comment ça allait pour elle.
Gally



Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Tomber du ciel [FT: Halloween]   Ven 13 Jan - 22:58

Poursuivant leurs ballade, les deux jeunes filles à la discussion étrange en vint à évoquer un point qui semblait être géré d'une manière très étrange en Kosaten : la notion de mort chez les élus. Déjà, cette histoire avec Gally, mais avant ça, Aki avait également fait mention d'un autre élu, originaire de Fuyu, qui avait réussi à tromper la mort... Trouvant toute cette histoire bien étrange, Halloween n'avait pas d'autre choix que de l'accepter pour le moment, ayant plus de preuve de la validité de ses propos plutôt que des contre arguments...

En tout cas, grâce à la princesse et à son manque de connaissance, Gally put changer de sujet très facilement, tâchant alors d'expliquer simplement à une néophyte, le terme assez technique qu'elle avait employé. Partant dans des explications un peu alambiqués, alors qu'elle aurait pu résumer cela en une seule phrase, mais l'essentiel était que la chevalière avait plus ou moins compris ce qu'elle essayait de lui expliquer. Résumant toute son explication, dans son esprit, par un simple : « Ouais, elle recommence de zéro quoi... » qui la fissait sourire.

Mais mieux que ça, ce fut le décompte du nombre de morts supposées que la femme acrobate s'amusait à faire... Une, deux, trois... Qui dis mieux ? Quatre ? OUI ! QUATRE MORTS TABERNAK ! Dans son monde, certes, mais ça reste un chiffre assez conséquent qui laissait la rouquine sur les fesses. Trouvant ça encore plus étrange, et extraordinaire, qu'une simple résurrection, cette série de retour à la vie était, à ses yeux, un véritable miracle !

Mais comme tout miracle, l'explication pouvait détruire le mythe à cause de sa simplicité... En effet, Gally finissait par avouer à sa nouvelle amie qu'elle n'était pas vraiment humaine, qu'elle était un être créé de toute pièce. Surprise, Halloween gardait le silence quelques secondes, écoutant les explications de la jeune femme avant de lancer un joyeux :


-Oh, mais tu es une sorte golem enfaite ?!

Tapant du poing au creux de son autre main, comme si elle avait eu un éclair de génie, elles furent cependant interrompues par un voleur imprévu qui bousculait la foule afin de ne pas se faire rattraper par sa victime. Cette situation mit un goût amer de déjà vu dans la bouche de la princesse qui n'hésitait pas longtemps avant de suivre la golem, à la résurrection facile, qui s'était lancé à la poursuite du voleur.

N'étant pas très à l'aise dans les rues étroites et bondées de la ville, l'agile demoiselle proposait à sa coéquipière de se séparer, se dont Halloween répondit par un simple hochement de tête avant de s'engouffrer dans la ruelle prise par le voleur. Évitant de tomber de peu en sautant par-dessus des caisses de marchandises posés au sol, la rouquine était heureuse de constater qu'elle se fatiguait bien moins vite que lors de son arrivé. Même si elle n'avait pas retrouvé son agilité et son endurance d'antan, elle pouvait maintenant se permettre de presser le pas afin de rattraper l'heure essoufflée qui lançait des regards inquiets derrière lui.

Attrapant un manche à balai qui traînait par là, la chevalière qui avait du mal à rattraper l'avance prise par son adversaire, se permit de lui lancer le bout de bois dans les jambes, juste dans l'espoir de le surprendre ou de le faire trébucher suffisamment afin de pouvoir réduire la distance qu'elles avaient avec lui. Le lancé fut loin d'être parfait, Halloween ayant toujours eu du mal avec les attaques à distance, quelles qu'elles soient au point où son Mentor avait abandonné l'idée de lui apprendre à tirer à l'arc ou à l'arbalète après une journée catastrophique d'entraînement, mais ce lancé suffisait pour caler le manche de bois dans les jambes du voleur ! Il restait juste à savoir si ça allait suffire ou non à nos héroïnes...


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 439
Yens : 231
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 18
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Gally/Yoko α Protectrice α

-



MessageSujet: Re: Tomber du ciel [FT: Halloween]   Dim 15 Jan - 1:26

- Droit dans son élan -

Comme plus tôt, je courais sur les toits. J’avais, étrangement, plus d’aisance cependant, surement dû au fait que je ne courrais pas pour aller nul par et que mes pensées étaient concentrées sur suivre le voleur qui s’enfuyait par les ruelles étroites de la grande ville marchande. Jetant de courts regards furtifs pour ne pas le perdre de vue de mon perchoir, je pouvais voir Halloween derrière lui à une dizaine de mètres environ. Malgré le fait qu’elle m’avait dit être apparu récemment, elle se débrouillait sacrement bien, évitant les obstacles en perdant très peu de vitesse à chaque fois. Pour ma part, il valait mieux que je garde un œil sur ce que j’avais devant moi et sur ce quoi je marchais, afin d’éviter un accident comme celui que j’avais eu plus tôt.

Alors que je vérifiais une énième fois la position du voleur, je vis ma nouvelle amie lui lancé un bâton dans les jambes, ce qu’il le fit trébucher et perdre assez de vitesse pour que je le dépasse. Comme j’étais devant lui, je décidai de redescendre, sautant du bord du toit et atterrissant au milieu de l’arrière allée en veillant à bien plier les genoux à l’arrivée pour réduire le choc. Mais même avec ça, je crois que mes jambes avaient subi d’énormes lésions qui m’auraient empêché de faire un quelconque autre effort pendant les jours à venir. Me relevant lentement pour éviter de blesser encore plus mon corps, je regardais le voleur, mes yeux cernant l’intérieur de sa pupille, tentant de l’impression. Je pense que ma chute avait dû l’impressionner puisqu’il tenta de faire demi-tour, juste pour découvrir que mon amie se trouvait derrière lui, le privant de toute issue de secours. Il porta alors la main à la ceinture et je le coupai dans son geste par ma parole :
- À ta place, je ne ferais pas ça...

C’était du bluff puisqu’en réalité, je ne pouvais même pas me battre après une descente aussi violente, mais j’essayai de jouer sur l’impression que je pouvais lui faire histoire qu’il se dise, qu’effectivement, j’étais bien trop forte pour lui. Et cela fonctionna apparemment, puisqu’il stoppa tout mouvement et qu’il reposa le sac contenant son larcin. Je m’approchai de lui, lentement, histoire de maintenir l’illusion de supériorité, ramassant le sac. Une fois en sa possession, je m’écartais du chemin et fis signe au voleur pour qu’il comprenne que je le laissai partir. Je me doutai que ça n’allait pas plaire à Halloween, mais je préférais ça à le livrer alors qu’il n’avait pas fait grand-chose de mal, si ce n’est de s’être fait attraper. Je donnais donc le sac à la roussette et lui dis :
- On va rendre ça au marchand, d’acc ? Je t’expliquerai mon histoire en chemin.

Et alors que nous marchions lentement dans les étroites ruelles de Shiryoku, je lui parlais de moi et de ma condition. J’étais née humaine, mais j’avais perdu mon corps alors que je n'avais que trois ans, ne lui expliquant pas les détails. On m’avait donc donné un corps fait de métal qui avait changé tout au long de ma vie, devenant finalement le corps Imaginos que je possédais alors et que j’avais obtenu dans un concours de circonstances que je préférais taire à Halloween. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle comprenne tout ce que je lui disais, mais je doutais tout autant qu’elle était idiote. Dans tous les cas, j’avais insisté sur deux aspects, j’étais humaine, dans l’âme et l’esprit, mais mon corps non.
Gally



Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Tomber du ciel [FT: Halloween]   Mar 17 Jan - 8:45

Contre toute attente, l'action de la princesse, qui n'est pourtant pas douée avec les attaques à distances, réussissait suffisamment pour déstabiliser le voleur qui tituba l'espace de quelques secondes. Profitant de ce temps gracieusement offert par la princesse, Gally qui courrait sur les toits, parvint à doubler le voleur et retombait dans la ruelle dans une chute qui ne manquait pas de classe, bien qu'elle ne semblait pas être totalement maîtrisé.

À bout de souffle et surpris par cette apparition soudaine de l'élue à la queue de chat, l'homme hésitait un moment à affronter les deux demoiselles qui l'avaient pris en chasse, mais se résignait rapidement grâce aux paroles du golem. Profitant que son attention était concentrée sur sa nouvelle amie, Halloween s'appuyait contre un mur et tachait de reprendre son souffle... Complètement épuisé, elle se rendait compte que malgré un léger mieux, elle était encore bien loin de sa grande époque. Voulant tout de même glisser quelques mots, elle levait un doigt afin de montrer qu'elle souhaitait intervenir, mais abandonnait l'idée lorsqu'elle ne pue s'empêcher de reporter ses mains à ses genoux, trop fatigué pour parler.

Le voleur déposait son méfait sur le sol et sa poursuivante le laisser filer, permettant à la princesse de s'asseoir sur le sol afin d'aider sa récupération. Se rapprochant d'elle, Gally lui donnait le sac volé en indiquant son souhait d'aller rendre cette marchandise à son légitime propriétaire. Halloween sourit à l'acrobate avant de se forcer à se relever afin de reprendre le chemin parcouru en sens inverse. Légèrement remise, elle se permit une question avant que son amie ne remette sur le sujet initial de ses origines, pour le moins intrigantes.


-Tu es sûr que c'était une bonne chose de laisser ce voleur partir ? Nous n'aurions pas dû l'emmener aux autorités ?

Dans son monde, c'était en effet ce qu'aurait fait la jeune fille, où elle se serait contenté de sermonner comme il faut le voleur si elle avait estimé que son vol était motivé par autre chose que l'appât du gain. Après tout, après avoir vécu deux ans en étant fauché la moitié du temps avec pour partenaire un escroc qui ne savait pas conserver ce qu'il détroussait à ses proies, elle avait un peu revu sa vision du monde. De plus, la vision qu'elle avait sur le petit peuple avait aussi beaucoup évolué depuis sa jeunesse, là où elle ne voyait qu'une bande de gens crades qui passaient leurs temps à se plaindre quand elle vivait au château, ses 12 dernières années passées sur les routes lui avaient fait connaître l'autre côté du miroir, laissant la jeune femme apprendre à apprécier le rythme de vie du peuple qu'elle préférait à celui qu'elle pouvait avoir quand elle était petite.

Ceci étant dit, elle ignorait également comment fonctionner le système judiciaire de Kosaten, peut-être que les voleurs à l'arraché comme lui n'était pas aussi mal vu que chez elle... Ce monde était encore nouveau pour elle et elle lui restait encore beaucoup à apprendre. En tout cas, Gally enchaînait avec des explications sur sa condition. Ayant perdu son corps d'origine quand elle était petite, la nouvelle amie de la princesse insistée beaucoup sur son humanité malgré son corps artificiel, ce détail semblait lui tenir beaucoup à cœur et cela faisait sourire l'héritière de Kaamelott.


-Je ne vais pas te juger sur son corps, Gally. J'ai vécu sous la forme d'une simple marionnette vivante pendant plus de deux ans, ce serait stupide de ma part de dire que tu n'es pas humaine, car ça voudrait dire que je ne l'étais pas non plus à ce moment-là. Halloween fit un clin d'œil à la femme-chat avant d'enchaîner en souriant. En tout cas, ça explique t'a facilitée à revenir à la vie aussi « facilement », mais tâche tout de même à faire attention à toi... Tu n'as pas trop souffert lors de ton saut pour arrêter le voleur ? Ta chute ne m'a pas semblé être bien maîtrisée...

Inquiète pour son amie, elles arrivèrent cependant près du marchand qui cherchait le voleur, qu'il avait perdu, d'un regard rageur. Qu'elle ne fut pas sa surprise lorsqu'il aperçut les deux demoiselles lui ramener son bien volé. Les remerciant pour leurs aides, il demandait cependant où se trouvait celui qui l'avait volé et jetant un regard à l'élue derrière elle, Halloween se contentait de lui dire qu'il avait réussi à s'enfuir, ce qui n'était pas tout à fait faux. Le marchand soupirait, mais ne cherchait pas plus loin et se contentait d'offrir quelques yens aux deux élues pour les remercier avant d'en retourner à ses occupations.

Heureuse d'avoir enfin pu remplir sa bourse, même si c'était très peu, et contente d'avoir pu faire une bonne action, la rouquine portait ses mains à l'arrière de sa tête en se retournant vers Gally.


-Tu n'arrêtes pas de me parler de toi, mais tu as peut-être des questions à me poser aussi, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 439
Yens : 231
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 18
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Gally/Yoko α Protectrice α

-



MessageSujet: Re: Tomber du ciel [FT: Halloween]   Sam 21 Jan - 15:02

- Retour à la normal -

Une fois que mes explications furent terminées, j’écoutai tranquillement Halloween me répondre. C’était une gentille fille, à me dire qu’elle n’allait pas me juger sur mon apparence, car elle aussi avait été privé de son corps pendant une longue période de temps. Je préférais ne pas la contredire en lui avançant que c’était un peu plus compliqué que ça me concernant. Elle en déduisit que c’était ça qui m’avait permis de revenir autant de fois à la vie. Dans le fond, elle n’avait pas tout à fait tort, mais elle était loin d’imaginer ce qu’il s’était passé à chaque fois, la chance incroyable que j’avais eue pour avoir toujours quelqu’un pour me reconstruire. Elle en profita pour me conseiller de faire attention, comme Kachou l’avait fait elle-aussi avec sa manière un peu extrême. La roussette semblait aussi s’inquiéter de l’état de mon corps après la chute que j’avais fait devant elle. J’essayais de faire un petit check-up interne de mon intégrité. Je ne saurais pas vous expliquer comment cela fonctionnait, mais c’était tout comme si j’avais devant moi une liste et qu’une croix apparaissait quand un élément de mon corps était défectueux. De ce fait, le diagnostic se fit immédiatement. Je n’avais plus aucune once d’énergie pour faire le moindre effort de la journée, me condamnant à rester calme le temps de recharger mes batteries à inductance, et mes jambes, surtout au niveau de mes genoux, avaient subi un trauma très important qui les avait gravement fragilisés. Rien d’irréparable, mais c’était clair que pendant la semaine qui allait suivre, je n’allais pas devoir faire la maligne. Une fois que j’avais fini avec mon check-up, je le partageais avec la jeune adolescente :
- Je pense que mes jambes vont se briser au moindre gros choc, mais à part ça, rien de grave.

Nous arrivâmes ensuite aux côtés du marchand qui s’était fait voler par le jeune délinquant. Nous lui rendîmes ses possessions et il nous demanda où était passé le coupable, ce sur quoi je détournai les yeux, l’air innocente. Je ne savais moi-même pas bien pourquoi je ne l’avais pas arrêté et emmené pour que les gardes s’occupent de lui. Surement parce que j’estimais que son délit n’était pas grave, ayant moi-même vécut dans une forme d’illégalité bien pire que n’importe qui ici présent. Il nous donna une récompense que je préférais laisser en son entièreté à Halloween, n’ayant pas les mêmes besoins naturels que ma collègue au corps organique. Nous repartîmes ensuite et elle me demanda si moi, je n’avais pas des questions sur elle. Suite à une légère réflexion, je me lançai :
- Bah tiens puisque tu en parles, tu voulais dire quoi par “vivre sous la forme d’une marionnette” ? Je suppose que cela a un rapport avec la magie puisque celle-ci semble exister dans ce monde, mais j’dois bien admettre que je suis pas encore très familière avec ce concept.

D’un certain coté, des personnes maitrisant des pouvoirs surnaturels, j’en avais rencontré que deux : Akina et Emily. C’était étrange de repenser à elle comme ça d’un coup. Je voyais encore leur visage, mais je ne me souvenais plus exactement de notre rencontre, ni de ce qu’elle m’avait raconté sur leur type de magie. Penser à elle me redonna envie de les retrouver. Qui sait, peut-être qu’elles foulaient encore les terres de ce monde étrange qu’était Kosaten. Mais en attendant, je me trouvais avec Halloween, alors autant en apprendre le plus sur elle.

HRP:
 
Gally



Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Tomber du ciel [FT: Halloween]   Dim 22 Jan - 17:55


   




Who am I ?

       Âge : 22 ans
       Sceau : Dos de la main gauche, caché par des mitaines.
       Apparence : Rousse, 1m65, habillé de sa tenue légère des Witch Hunter noire.
       Résumé jusque là : Suite à sa rencontre avec Sherkhan, Halloween ce fait kidnapper par deux bandits. Après avoir été secouru par la druidesse Aki, la rouquine se retrouve en peine d'argent et ce dirige vers la ville la plus proche.


       Tombé du ciel
       feat.Gally

       


Trop humble et aimable, la nouvelle amie de la princesse perdue insistait pour que la rouquine garde l'intégralité de la légère récompense offerte par le marchand volé. Halloween hésitait un moment, se voyant mal avoir toute la somme alors qu'elle n'avait pas fait grand chose, bien que cela l'arrangeait, elle trouvait cela déplacé... Même si, d'un autre côté, il était aussi déplacé de refuser ce cadeau du golem à âme humaine... Finissant donc par accepter, Halloween se promettait de rembourser un jour cette dette, d'une façon ou d'une autre.

Enchaînant par un moment d'absence suite à la question sur l'état de l'acrobate, celle-ci fini par avouer, de façon tout à fait normale, que ses jambes avaient beaucoup souffert suite à son atterrissage précédent, sous-entendant clairement que cela allait l'handicaper pour les jours à venir. Posant ses mains sur ses hanches, Halloween regardait la demoiselle à queue de chat d'un œil inquiet.

-Tu dis ça comme si ce n'était pas grave... Je devrais rester avec toi quelques jours, le temps que tu te remettes, je me vois mal laisser une amie dans cet état...

Loin d'elle l'idée que Gally était trop faible pour pouvoir, se débrouiller et survivre seule, mais sa formation de chevalier lui revenant en mémoire, couplet avec ses deux dernières années en tant que Supporter, devant protéger à tout prix son maître, avait fini par donner à Halloween l'habitude de toujours protéger ceux qui étaient dans le besoin et de son point de vu, la Gally avec les genoux en coton faisait actuellement partie de cette catégorie.

Prenant ensuite quelques instants pour réfléchir à la proposition de son interlocutrice, l'androïde finit par poser une question qui provoquait un léger fou rire chez Halloween tellement elle ne s'y attendait pas. Faisant référence à la magie, qui ne semblait pas exister dans son monde, la princesse à la chevelure de feu essuyait les larmes qui perlaient à ses yeux avant de porter sa main à son menton, réfléchissant à une manière simple d'expliquer le gros bordel qu'était sa transformation en Citrouille qu'elle avait subi quelques années auparavant.

-Hm... Je ne suis pas une experte en magie. Bien que, dans mon monde, les Humains soient en guerre contre les Sorcières, je ne possède que quelques notions enfin de pouvoir les combattre, rien de plus. Cependant, tu as raison sur le fait que ma forme de marionnette et la magie soit liée. En fait, pour faire simple, afin de pouvoir succéder à mon père à la tête du Royaume, je devais prouver ma valeur en combattant l'une des quatre plus puissantes sorcières de mon monde... Et malgré ma force, elle me marcha littéralement dessus.

Lâchant un petit soupire devant se souvenir qui blessait encore la fierté de la jeune fille, elle reprenait en souriant à son interlocutrice.

-Étant victorieuse, la Sorcière usa alors de sa magie pour sceller ma force et mes souvenirs et c'est privé de cela que j'aurais pris la forme d'une marionnette à tête de Citrouille, d'où mon surnom « d'Halloween ». Ce n'est que peu de temps avant de me retrouver ici que j'ai réussi à retrouver ma forme d'origine.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 439
Yens : 231
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 18
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 74
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Gally/Yoko α Protectrice α

-



MessageSujet: Re: Tomber du ciel [FT: Halloween]   Lun 23 Jan - 0:09

- Dernier mot à une amie -

Quand Halloween me proposa de rester à mes côtés jusqu’à ce que j’aille mieux, j’avoue que je fus un peu surprise. Au début, je ne voyais pas pourquoi elle tenait tant à veiller sur mon état. Puis, en y réfléchissant rapidement, sa réaction me sembla finalement assez normale. Après tout, normalement, une blessure comme je l’avais décrit pouvait être assez grave et handicapant et il valait mieux pas laisser la victime sans surveillance avant son rétablissement. Mais avec moi, encore une fois, c’était une différente chose. Même si j’étais profondément affaibli par ma chute, les capacités phénoménales de régénération des cellules imaginos composant mon corps allait me réparer de tel sorte que, d’ici une bonne semaine, je pouvais faire croire que je n’avais jamais eu d’accident. C’était pour cette raison que mon corps n’était marqué d’aucunes cicatrice et que je pouvais me permettre de faire des choses que n’importe qui de normalement constitué aurait évité de faire. Comme sauter d’un toit, perdre un membre. De manière normale, on évite cela, car des erreurs pareilles ne pardonnaient pas. Mais moi, je pouvais me le permettre. Je répondais alors à la roussette, le plus simplement possible pour ne pas la perdre une fois de plus :
- Non, pas la peine de rester avec moi, je saurais me débrouiller. C’est ça l’avantage d’un corps comme le mien qui ne répare tout seul et qui se recharge de lui-même. Pas besoin de dormir, pas besoin de manger ou de boire. Mais je dois avouer que ça me manque dans certains cas.

Elle m’expliqua ensuite une partie de son histoire. Je compris qu’elle venait d’une famille noble et qu’elle avait dû affronter un puissant adversaire pour prouver sa valeur à son peuple. Mais le duel avait mal tourné pour elle et, après sa défaite, la “sorcière” l’avait changé en marionnette, scellant sa mémoire et ses pouvoirs. Même le patronyme qu’elle m’avait donné n’était pas son vrai nom. Et un point commun de plus entre sa vie et la mienne. A croire que le destin restait le même quel que soit le monde duquel on venait. Je la regardai alors d’un air troublé et décidai, après plusieurs secondes de réflexions, de finalement lui faire part de mes pensées :
- N’empêche, plus je te parle et plus je me vois... Moi aussi, j’ai perdu ma mémoire et mes pouvoirs suite à une défaite et, moi aussi, mon nom, Gally, n’est pas mon vrai nom. C’est... Bizarre, tu ne trouves pas... Faut croire que Fenghuang suit toujours les mêmes critères quand il cherche un nouvel élu.

Et alors que, marchant dans l’avenue bondée de Shiryoku, je lui partageai mon avis sur la question et que j’écoutai attentivement ses réponses, l’après-midi passa. Peu à peu, les habitants désertèrent les rues pour retourner chez eux, la lumière tourna à l’orange et se réduisit lentement et les rares personnes qui restait voulait surement juste profiter de l’air doux et agréable qu’offrait une soirée dans la ville. Et même si ça me faisait mal d’y penser, car mine de rien, je m’y étais bien attaché à cette petite tête orange, je savais que l’heure de notre séparation approchait. Notre discussion arrivant elle-aussi à son terme, je la remerciai, la laissant devant une auberge :
- Bon bah Halloween, je crois que c’est ici que nos chemins se séparent. J’suis heureuse que tu sois venue me voir tout à l’heure, t’es vraiment une fille sympa. Perso, je pense que je vais commencer à me diriger vers Seika, au sud. Je sais pas quand ni comment on va se revoir, mais j’ai hâte que nous nous revoyions. D’ici là, tachons de nous entraîner chacun de notre côté et de devenir plus forte.

Souriante, heureuse de m’être fait une amie après l’échec sociale qu’avait été ma rencontre avec Kachou, je tournai alors les talons, partant pour de nouvel aventures dans ce monde de fou qu’était Kosaten.

Hrp:
 
Gally



Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Tomber du ciel [FT: Halloween]   Mar 24 Jan - 9:04







Who am I ?

Âge : 22 ans
Sceau : Dos de la main gauche, caché par des mitaines.
Apparence : Rousse, 1m65, habillé de sa tenue légère des Witch Hunter noire.
Résumé jusque là : Suite à sa rencontre avec Sherkhan, Halloween ce fait kidnapper par deux bandits. Après avoir été secouru par la druidesse Aki, la rouquine se retrouve en peine d'argent et ce dirige vers la ville la plus proche.


Ce n'est qu'un au revoir
feat.Gally



Évitant de trop rentrer dans les détails techniques que la citrouille ne comprendrait sûrement pas, Gally expliquait simplement que, grâce à son corps artificiel, elle allait se remettre rapidement de ses blessures, assurant ainsi à sa nouvelle amie qu'elle n'avait pas besoin de rester à ses côtés. Les bras croisés, Halloween grommelait un peu dans son coin, mais ne pouvait qu'accepter le refus de l'acrobate, il était vrai qu'elle devait aussi poursuivre son voyage de son côté, même si elle espérait que tout se passerait bien pour Gally pour les jours à venir.

Poursuivant leurs petits bouts de chemin ensemble, l'androïde en vint à remarquer que les deux élus étaient très semblables sur beaucoup de points venant de leur passer, notamment au niveau de leur perte de mémoire et de puissance répétés, même si Gally semblait en avoir connu davantage que la princesse de Kaamelott, elle allait même jusqu'à émettre l'hypothèse que ses détails pouvaient aider le Phoenix protecteur de Seika à choisir ses élus et cette dernière remarque fit bien rire Halloween.

-Je ne sais pas si une divinité s'amuse vraiment à vérifier si ses proies possèdent un passé semblable, mais il faut dire que j'ai arrêté d'essayer de comprendre les « puissants » depuis longtemps ! Haha !

Le soleil déclinant à l'horizon, berçant les toitures de la cité marchande dans un éclat orangé, Gally conduit notre héroïne jusqu'à une auberge et commençait alors la dure loi des adieux. Pour la rouquine, la journée avait semblé durer une fraction de seconde et elle était attristée de devoir quitter sa nouvelle amie aussi vite, mais ainsi était faite la vie... Surtout en Kosaten, ou chaque journée était ponctuée de rencontre, bonne ou mauvaise et surtout, d'au revoir. Prenant les mains de la femme-chat, Halloween affichait un grand sourire à son amie en ayant les yeux brillants.

-Tu es une fille géniale toi aussi, Gally ! Prend bien BIEN soin de toi ! J'espère que nous pourrons nous revoir prochainement et en meilleure possession de nos moyens qu'aujourd'hui. À bientôt !

Lâchant son emprise sur la jeune femme, la rouquine lui fit de grands signes de la main jusqu'à ce que l'élue ne disparaisse de son champ de vision. Poussant un petit soupire, la princesse finit par rentrer dans l'auberge, demandant une chambre où elle se hâtait de prendre un bon bain avant de commencer à sauter sur le lit, heureuse de retrouver le confort d'une chambre, bien que sa solitude recommencée à la peser...

Sortant sa carte de son sac, la jeune femme la dépliait devant elle et vérifier la route qu'elle allait prendre lorsque l'aube se déciderait à revenir. Ses yeux vagabondants sur le bout de papier, Halloween poussait un cri lorsqu'elle remarquait que Gally se dirigeait vers la même destination qu'elle, déçue de ne pas l'avoir remarqué avant, c'était en regardant le ciel étoilé par la fenêtre de sa chambre qu'elle souhaitait, une dernière fois, un bon voyage à sa nouvelle amie.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Tomber du ciel [FT: Halloween]   

Revenir en haut Aller en bas
Tomber du ciel [FT: Halloween]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un ange tombé du ciel
» H.P LOVECRAFT
» LE CIRCUS MAXIMUS DE ROME
» Avez-vous déjà vu des bâtiments tomber du ciel ? [FB] [Avec Eibon]
» une plume tombe du ciel....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Les villes et villages marchands :: Shiryoku-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.