Partagez | .
Retrouvailles
Messages : 1077
Yens : 477
Date d'inscription : 31/07/2016

Progression
Niveau: 66
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Akemi Namikaze ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Retrouvailles   Dim 8 Jan - 21:24







Retrouvailles

feat Rinkyu
Cela faisait maintenant plusieurs jours depuis mon altercation avec Zayro Jinn, et l’intervention salvatrice de Sakura. Nous avions consacré cette dernière semaine à ma rééducation, étant donné le peu de forces que j’avais à la suite de l’attaque du Fuyujin. Cependant, cette période n’avait pas été consacrée à mon seul rétablissement physique. En effet, j’avais aussi profité de ce temps de répit pour reconstruire petit à petit mes barrières mentales. De plus, parler à Sakura m’avait aussi beaucoup aidé concernant ma culpabilité. Même si celle-ci n’avait pas complètement disparu, elle s’était considérablement allégée et me pesait moins sur la conscience.

Ce jour-là, l’autre médic était je ne sais où, et j’avais décidé de me promener un peu dans le village dans lequel nous nous étions arrêtées la veille. Car maintenant que je pouvais marcher à un rythme assez soutenu, nous avions repris la route vers Chikai, voulant rester le moins de temps possible sur les lieux du drame.

Donc, profitant du beau temps et du fait que nous nous trouvions encore au bord de la mer, j’avais décidé de d’abord traverser le village, pour ensuite me retrouver sur une falaise surplombant la grande étendue d’eau qu’était l’océan. Je ne perdis pas de temps pour m’asseoir en tailleur, tout de même un peu éloignée du bord. Sakura paniquerait un gros coup si elle me trouvait trop près du vide. Non pas qu’elle serait en tord vu ce qu’il s’était passé une semaine plus tôt.

Chassant ces sombres souvenirs de mon esprit, je fermai mes yeux, et me concentrai sur le bruit des vagues, celui du vent et de la nature environnante. Ce calme, celui que j’avais recherché tout au long de ma vie m’aidait à me relaxer, et je restait ainsi immobile pendant un certain temps. Je ne pouvais dire si j’y passais des heures ou des minutes. Quoi qu’il en soit, je finis par me relever doucement, l’esprit en paix, pour me retourner et remarquer une une personne non loin de moi. Un individu que je reconnus aussitôt, et que je n’avais croisé qu’une seule fois, à mon arrivée dans ce monde.

- Rinkyu Uchiha ?


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles   Lun 9 Jan - 9:40




feat.Akemi

Namikaze Akemi

Ambiance

La splendeur des divers décors qu’on pouvait retrouver en dehors de Fuyu n’avaient de cesse de me fasciner. Ils dégageaient une certaine vitalité et une beauté qui méritait le fait qu’à chacun de ces décors particuliers, je prenais un peu de temps pour enregistrer cette sensation de bien-être. Le soleil aveuglant qui éclairait si bien le ciel, ravivant les couleurs des feuillages et des pierres environnantes ; les villes et villages arborés procurant ainsi un air frais, ni trop froid, ni trop chaud parfait pour s’aérer convenablement le cerveau ; si on en oubliait les bizarreries de ce monde ainsi que les criminels qui y vivaient, ça aurait été un parfait paradis. Même si la pâle splendeur de la neige manquait quelque peu à ces endroits neutres, ils savaient compenser ce besoin par bien des choses. Ce jour-là, je marchais au bord de l’océan, admirant le bleu des eaux dont la vue ne me lassait pas depuis les quelques jours que je suis arrivé dans la région. L’eau, qui à répétition frappait les rochers à la rive du continent créait des perles aquatiques sur lesquelles la lumière du soleil se reflétait. C’était beau, comme ci des étoiles résultaient de l’affrontement entre les mers et le continent. Ma flânerie avait pour objectif, l’identification d’un lieu de détente, d’où j’aurai parfaitement pu observer le décor qui me faisant tant d’effet, notamment l’océan et ses multiples couleurs.

Quand je n’avais absolument rien à faire, quand l’envie de perfectionner mes techniques, de renforcer mon corps ou même encore de poursuivre les recherches du natif qui m’avait vaincu s’évaporaient, la détente était ma porte de sortie la plus rapide. Mes trajets dans ce monde étaient parfois calmes et sans ennuis. Il m’arrivait alors de me relaxer en observant tout simplement ce qui était autour de moi. Si regarder les choses était bien, je prenais toujours le soin de me mettre en hauteur pour les regarder dans leur intégralité. Le privilège supplémentaire des hauteurs était les brises qui y circulaient. Parfois des coups de vent traversaient mon être remplissant ce dernier d’une grande béatitude et transformant donc la simple observation du décor en quelque chose de transcendantale

Après m’être soudainement arrêté, je remarquai que j’étais en contrebas d’une falaise qui n’était pas si loin de moi. Au vu de sa hauteur, c’était le lieu idéal pour observer les océans. De ce fait, j’entrepris d’y aller en faisant un grand détour. Pourquoi se presser ? J’avais devant moi tout le temps et les chances de rencontrer un individu se rapprochaient beaucoup trop de zéro. Après quelques longues minutes de marche, j’arrivai enfin à la plaque terrestre supérieure. Et alors, j’entrepris de m’approcher de la falaise, d’un pas routinièrement silencieux et au visage sempiternellement fermé de toute émotion. Seulement, je vis une personne dans ces hauts lieux. De dos, je ne l’avais pas immédiatement reconnue, mais quand elle me fit face, entreprenant certainement de quitter les lieux. C’était bien elle en chair et en os, Namikaze Akemi qui m’appela par mon nom, disant certainement par là, qu’elle ne m’avait pas oublié

- Cela fait un peu plus d’une éternité que je ne t’ai plus vue. Un sourire s’afficha alors sur mon visage enlevant la neutralité que j’avais constamment d’affiché. Comment vas-tu ? Restes-tu toujours la plupart du temps dans les terres du phœnix ?

Il m’arrivait de temps en temps, durant notre longue période de séparation, de me demander comment elle allait, ce qu’elle devenait et même ce qu’elle faisait. Malgré les longues balades que j’avais effectuées jusque-là, je m’étais déjà fait à l’idée qu’elle ne pouvait qu’être à Seika pour ne pas être vu pendant aussi longtemps. Comprenez donc ma surprise, quand je la vis dans un endroit aussi reculé que celui-ci



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1077
Yens : 477
Date d'inscription : 31/07/2016

Progression
Niveau: 66
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Akemi Namikaze ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mer 11 Jan - 21:10







Retrouvailles

feat Rinkyu
Quand l’homme me répondit, je compris que je ne m’étais en effet pas trompée, et que j’avais bien en face de moi l’Uchiha, le premier élu que j’avais rencontré dans ce monde. Il ne semblait pas avoir beaucoup changé, du moins pas au premier coup d’œil. Je savais qu’il ne fallait pas forcément se fier à cette première analyse. Après tout, personne n’aurait pu se douter non plus que je portais de terribles séquelles de ma rencontre avec Zayro en m’observant. Certes j’étais plus pâle, et avais peut-être un peu plus de poches sous les yeux, mais rien qui ne laissait présager de ce qu’il s’était passé, que j’avais frôlé la mort.

Je souris faiblement à ses propos. Il était vrai que cela faisait un moment que nous nous étions rencontrés. Plusieurs mois, je ne savais pas combien exactement, n’ayant pas vraiment compté les jours. Je pensais tout de même que c’était un gros coup de chance que l’on se recroise, nos royaumes respectifs se trouvant à l’opposé l’un de l’autre. Et pourtant, voilà que nous nous retrouvions.

- En effet, cela fait un petit moment.

J’hésitai un peu à répondre aux questions suivantes. Je n’aimais absolument pas mentir. Mais pouvais-je vraiment avouer à Rinkyu ce qu’il s’était passé un peu plus d’une semaine plus tôt ? Car très franchement, je ne le connaissais pas assez pour me confier sur un tel sujet. Cependant, il finirait peut-être par remarquer ma faiblesse. Il était un ninja habitué à s’occuper des détails. Et si déjà le teint pâle et les cernes marquant mon visage ne l’avaient pas mis sur la voie, c’était qu’il était un bien piètre shinobi. Je soupirai avec un petit sourire contraint, décidant de répondre vaguement.

- On va dire que j’ai vécu quelques aventures, et que la dernière en date a laissé des marques. Et toi ? Comment te portes-tu ?

Je me massai nerveusement le bras droit, un tic que j’avais développé ces derniers jours à la suite de cauchemars assez traumatisants. Oui, une aventure qui avait laissé des marques, tant physiques que mentales. Je passai cependant bien vite à mon autre réponse.

- Oui, j’avais atteint Seika à un moment. Puis je suis retournée ici pour explorer un peu le monde. Mais à la suite de ma dernière aventure, je me suis rendue compte que j’avais une promesse à tenir, et je dois donc retourner au royaume du Phénix. Tu as pu atteindre Fuyu ?

Je retins une grimace à ce nom. Car malgré moi, toute référence à Fuyu me faisait automatiquement penser à Zayro Jinn. Et pourtant, l’homme en face de moi était aussi un Fuyujin, mais ne s’était jamais montré agressif, violent ou sadique. Je devais éviter de faire un amalgame. Tous les Fuyujins n’étaient pas des monstres en devenir. Du moins, Zoro et Rinkyu m’avaient prouvé cela. Sauf si l’Uchiha avait vraiment changé depuis notre dernière rencontre.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles   Jeu 12 Jan - 3:28




feat.Akemi

Changée

Nous discutions depuis quelques secondes seulement, mais j’avais déjà l’impression d’être en face d’une autre personne totalement différente de l’Akemi que j’avais croisé il y avait longtemps auparavant. Le fait qu’elle connaissait mon nom, me fit comprendre que je ne pouvais pas me tromper de personne, toutefois son regard ne transmettait plus la même vivacité d’antan. Peut-être que la joie de revoir cet être qui m’était en quelques sortes cher, si biensur on négligeait la possibilité qu’elle ait pu de plain-pied se jeter dans les rangs militaires de Seika, m’avait fait négliger certains détails, certaines choses élémentaires. La Kunoïchi répondit à ma question, m’affirmant qu’elle avait vécu quelques aventures. Selon ses propos, la dernière plus marquante que le reste ne lui laissa pas indifférente et donc laissa en elle des marques qui, aujoud’hui encore, étaient visibles sur sa façon d’être. Qu’avait-elle donc pu vivre d’aussi tragique je me le demandais bien. La voir ainsi, me rappelait mon état dépressif d’il y avait encore quelques mois, une dizaine de jours après notre séparation. Ma mésaventure dans les terres inexplorées me hantait encore plusieurs jours, semaines, mois après son déroulement. Trois mois se sont écroulés depuis ce tragique évènement et aujourd’hui, ce stade proche de la folie dans lequel j’étais, était dans le passé. Mon bras, bien qu’un peu lent, fonctionnait déjà plutôt bien et mon entraînement dans le but de vaincre ce monstre allait de bon train. Mon faciès qui affichait dans ses premiers moments un sourire, changea quand je fus atteint par la profondeur de sa réponse. Mon œil découvert s’écarquilla lentement dans une expression faciale presque horrifiée. Cela dura quelques secondes, après quoi, je fermai fortement mon œil inclinant ma tête sur la droite, tout en serrant mon poing. Suite à cela, mon regard beaucoup moins jovial, je dirai même presque neutre, se posa une fois de plus à l’encontre de la Namikaze

- La seconde même où je t’ai aperçu, où je t’ai vu, j’étais l’homme le plus détendu du monde. Mais maintenant que je t’observe de prêt, je suis inquiet.

Comment réduire aussi simplement la détermination d’un Shinobi à quelque chose d’aussi bas ? Dans mon cas, je ne connaissais qu’une seule personne dont les agissements m’avaient conduit aux portes de la folie et de la mort. Si moi les raisons étaient une flagrante atteinte à mon honneur et une démonstration claire de mon impuissance, les motifs d’une prostration chez la brune pouvaient être nombreux. Par la suite, Akemi se massa le bras droit, un signe de timidité que je ne connaissais pas chez elle, s’il fallait même encore aller plus loin, que je n’aurais jamais soupçonné voir chez elle un jour. Namikaze…


- Concernant les terres du Nord, J’en reviens. Je n’ai pas pu, comme nous l’avions dit la dernière fois de croiser personnellement mon dirigeant. Mais pour ta part il est facile de supposer que tu as réussi à rencontrer le dirigeant.

Elle me parla une fois de plus de cet évènement marquant, cette aventure qu’elle avait vécu il y avait une semaine. Le fait que cela soit encore récent, me permit de comprendre pourquoi elle avait encore des séquelles liées à cela. J’avais pour le moment l’impression d’être en train de perdre la seule personne qui venait de mon monde d’origine, la personne qui pouvait m’aider un tant soit peu du fait que nous soyons seuls dans ce vaste monde. Et en réalité cette idée me terrifiait. Je ne l’appréciais absolument pas. Dans l’urgence, c’était d’assistance dont elle avait besoin.

- Akemi… tu as changé.

Suite à cela, je la dépassai avant de me tenir un moment en face de la falaise qui était naturellement en grande hauteur. De là, j’avais une magnifique et certainement apaisante vue sur l’océan. Pour certains, cette vision n’était que le reflet d’une beauté inouïe et pour d’autres, la paisibilité de cet endroit ainsi que les bonnes ondes qui y circulaient facilitaient l’expression de leurs plus profonds ressentis. Dans l’espoir que les eaux fassent l’un ou l’autre des effets sur la Kunoïchi, je l’invitai à venir près de moi et à prendre place près du bord de la falaise, à une distance qualifiable de sécuritaire du ravin. Ayant pris place assise, en tailleur, je repris parole

- Tu m’as parlé d’une aventure vécue il y a une semaine. Je pense que cela a un rapport avec l’étrange changement que je vois en toi. As-tu perdu une personne à qui tu t’étais attachée ?



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1077
Yens : 477
Date d'inscription : 31/07/2016

Progression
Niveau: 66
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Akemi Namikaze ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles   Jeu 12 Jan - 20:27







Retrouvailles

feat Rinkyu
Bien que la phrase de Rinkyu m’ait surprise, je n’en montrai rien, me contentant d’un petit sourire, alors qu’il me détaillait du regard. J’avais bien vu sa mini-réaction quand il avait fini par comprendre que quelque chose clochait avec moi. Cependant, et à mon grand soulagement, il changea de sujet, n’insistant pas plus sur ce qu’il avait remarqué. Tant mieux, car je n’avais pas vraiment envie d’en parler. C’était encore trop frais dans mon esprit. J’esquissai un sourire amusé à sa remarque.

- Actuellement, non, je n’ai pas croisé le dirigeant de Seika. J’ai été assez occupée, et n’ai pas vraiment trouvé le temps de m’y rendre. Et après tout ce qu’il s’est passé, mon envie s’est un peu dissipée. Je pense qu’il y a des choses plus importantes que de se soucier de comment on peut retourner dans notre monde ou pourquoi on a été envoyé là, quand, clairement, des innocents ont besoin de notre aide.

Mon sourire perdit un peu de son humour quand l’Uchiha me fit remarquer que j’avais changé. Evidemment que j’avais changé. Je pense que quiconque ayant vécu ce qui m’était arrivé aurait aussi changé. Pourtant, je ne laissai pas transparaître ces pensées quand je lui répondis avec un haussement d’épaules.

- Tout le monde change au fil du temps Rinkyu.

Je le suivis du regard, alors qu’il me dépassait et allait s’asseoir là où je m’étais tenue quelques instants plus tôt. Me demandant ce qu’il faisait, je le suivis d’un pas lent. Je finis par m’asseoir à ses côtés quand il m’y invita. Je restai un peu appréhensive de ce qu’il voulait, et mes doutes se confirmèrent quand il prit la parole. Il n’avait en fin de compte pas lâché l’affaire. Un shinobi dans l’âme, hein ? Ou peut-être un ami ? Je finis par soupirer, portant mon regard sur les vagues s’écrasant sur les rochers quelques mètres plus bas.

- Etant Fuyujin, seulement évoquer un nom te suffira à comprendre ce qu’il s’est passé. Je ne peux tout simplement pas encore en parler Rinkyu. C’est trop récent. Je fis une pause pour prendre mon courage à deux mains, avant d’énoncer le nom de l’homme qui hantait mes cauchemars. Zayro Jinn. Voilà ce qui est arrivé Rinkyu. Et non, je n’ai pas vraiment perdu de personne qui m’était chère, juste la quasi moitié d’un village. Content ? Terminai-je d’un ton agacé.

Ce n’était peut-être pas juste envers lui, mais j’étais frustrée d’avoir cédé si facilement à lui avoir dis ce qu’il s’était passé. Me passant une main sur le visage, je repris un peu mon calme, avant de diriger mes yeux sur l’Uchiha.

- Désolée. C’est juste que je ne veux vraiment pas en parler.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles   Ven 13 Jan - 1:45




feat.Akemi

Zayro... Jinn

Accepter son destin, le fait qu’on ait été envoyé dans ce monde pour y vivre une nouvelle vie, était parfois difficile à faire pour certains élus. Ce n’était qu’une fois que l’on s’était déjà accommodé à la vie en société, que l’on avait déjà pris conscience que les choses pouvaient dans ce monde être meilleures que dans le précédent, que l’acceptation du fait qu’on était condamné à y vivre, devenait beaucoup plus aisée. Pour ma part, les premières heures dans ce monde étaient les pires que j’avais pu passer. Le privilège, si ainsi il fallait le nommer, d’être le seul élu faible et généreux de la nation forte et impitoyable qu’était Fuyu, m’avait été accordé à mes dépens. Cela entraîna plusieurs chocs autant d’ordre physique que d’ordre mental. Jamais auparavant, je n’avais autant maudit mon être de par sa suprême incapacité à exprimer la puissance qu’il était censé pouvoir dégager. Ça ne fut qu’avec le temps et de longues périodes d’entraînement, que les choses se sont déroulées d’une bien meilleure façon pour moi. Ce n’était qu’à la suite d’avoir accepté la possibilité qu’il pouvait très bien être impossible pour moi de rentrer dans mon univers, ou encore même de découvrir pourquoi j’étais arrivé dans cet endroit, que je me contentai de devenir plus puissant, d’avoir des capacités nécessaires à ma propre sécurité. Il était de là facile de comprendre pourquoi la Seikajin rangea les motifs de son origine en second plan, privilégiant bien d’autres choses comme par exemple la sécurité des autochtones.

Ne faisant pas d’objection à ma remarque concernant son changement, elle haussa tout simplement les épaules m’affirmant par la suite que tout le monde était voué à changer que cela soit volontaire ou non. Des paroles pleines de bon sens n’étaient-ce pas ? Oh comme j’avais changé ! Il était pour la Namikaze impossible de déterminer à quel point je pouvais être différent de ce qu’elle connaissait de moi… Parce que nos rencontres se sont toujours déroulées dans la convivialité ou dans les moments où régnaient sympathie et amitié, que jamais elle n’avait pu me voir dans mes heures les plus sombres. Aujourd’hui par contre, contrairement à la dernière fois, il ne régnait pas la jovialité et la bonne entente du premier jour, d’où l’impression d’avoir une autre personne auprès de moi.

Quand je lui invitai à prendre place, la Kunoïchi me suivit cependant la joie légère qui s’était affichée sur son faciès rempli de fatigue se dissipa bien vite quand j’émis l’hypothèse de la perte d’un proche. Étonnement, malgré sa réaction, ce n’était pas là la cause de son malheur. Elle me donna le nom de Zayro Jinn ce qui fit un tic dans mon esprit éveillant par la même occasion tous mes sens. C’était donc cette lointaine crainte que je ne voulais même pas émettre qui était la cause de son changement ? Akemi avait rencontré Zayro, le titan sombre. Elle n’avait pas perdu un être qui lui était cher, mais près de la moitié de la population d’un village qui était certainement sous sa protection. Mon interlocutrice insista également sur le fait qu’elle ne voulait pas réellement en discuter et c’était également légitime il fallait l’avouer. Si ce n’était Roronoa Zoro, personne au sein de Kosaten, ne savait que j’avais été amputé et enterré vivant dans une mare de boue sans espoir d’en réchapper. Je n’étais pas réellement fier de mes actions à cette époque-là, d’où mon incapacité à en parler. C’était réellement déstabilisant.

Mon regard s’abandonna alors dans le lointain laissant un peu de vent passer dans mes cheveux, certainement pour aérer mon esprit un bon moment

- Des innocents… je comprends ton point de vue. Toutefois il faut comprendre qu’il n’est pas possible de sauver tout le monde, même avec toute la bonne volonté qu’on dédie aux actions qu’on commet. Les gens vivent et meurent selon la loi naturelle et le cycle de la vie, on n’y peut parfois rien aussi. Mais ne te méprends pas, cela ne signifie pas qu’on ne doit pas se battre pour sauver ceux qui nous sont chers mais qu’il ne faut pas juste prendre trop à cœur la mort des personnes qu’on n’a pas pu sauver.

Je me tus un moment avant de constater les nuages qui passaient au-dessus de nos têtes et des oiseaux qui chantaient en bordure de l’océan. Tout cela couplé à l’air frais de la bordure de l’océan, il régnait en moi un bien-être sans précédent. Cela biensur ne semblait pas procurer le même effet à la Seikajin qui à chacune de ses paroles me semblait un peu plus stressée.

- Moi aussi j’ai changé tu sais. Mais cela a été positivement, si je peux le dire ainsi. Le malheur m’a fait perdre mes bases mentales à un moment donné. Mais avec de la méditation, j’ai réussi à traversé tout cela, à surmonter la dure épreuve qui se présentait à moi. Parce que peu importe la difficulté que nous avons en face de nous, le plus important est de la surpasser. Sinon, on aura beau avancer, la sensation de n’avoir rien fait demeurera toujours présente. Ne l’oublie pas Akemi.

Œil gauche mi-clos, je tournai mon visage pour croiser le regard du ninja déprimé

- Depuis notre dernière rencontre, as-tu eu le privilège de rencontrer une personne qui venait de notre univers ? Je t’avoue que sur ce point-là, je n’ai rien eu, malgré le fait que je prenne le soin de demander à chaque personne en face de moi, de me décrire son monde d’origine.





Dernière édition par Uchiha Rinkyu le Ven 13 Jan - 13:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1077
Yens : 477
Date d'inscription : 31/07/2016

Progression
Niveau: 66
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Akemi Namikaze ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles   Ven 13 Jan - 10:50







Retrouvailles

feat Rinkyu
J’écoutai les propos de l’Uchiha, silencieuse. En réalité, durant cette semaine qui s’était écoulée, j’avais eu le temps de me dire exactement ce qu’il me disait. Cependant, je ne pouvais pas non plus m’empêcher de penser que si je n’étais pas intervenue, peut-être que cela n’aurait pas dégénéré ainsi. Même si les paroles rassurantes de Sakura ce jour là avaient allégé une part de ma culpabilité, je me sentirai sans doute toujours responsable de ce qu’il s’était passé.

Ses sages paroles ensuite me firent sourire un peu. La méditation m’avait en effet aidé, raison pour laquelle j’en avais fait avant qu’il ne se montre. Et oui, j’étais plus calme grâce à cela. Mais rien ne pouvait vraiment réparer ce qui s’était rompu en moi, à part le temps.

- La méditation, drôle que tu en parles, car c’est précisément ce que je faisais avant que nous nous croisions.

Finalement, enfin, l’autre shinobi laissa tomber le sujet, pour en aborder un qui nous tenait tout les deux à cœur. Après tout, n’importe quelle allusion à notre ancien monde était une bonne chose pour nous. Je lui offris un sourire, car en effet j’avais rencontré quelqu’un de notre monde. Et cette même personne avait été celle qui m’avait sauvée quelques jours plus tôt.

- Eh bien oui. J’ai même eu de la chance si l’on peut dire. J’ai rencontré une kunoichi qui était une légende à mon époque. Étrangement pourtant, elle est arrivée ici encore jeune, alors que dans ma période, elle était une mère de famille. Tu n’imagines pas ma surprise quand je l’ai rencontrée à Chikai.

Je me retins de sourire de nouveau au souvenir de la rencontre. En réalité, cela aurait pu se passer d’une manière bien différente si je ne lui avais pas prouvé que j’étais de Konoha. Car sinon, j’étais pratiquement sûre que je me serais faite ratatiner au beau milieu de la rue.

- Il s’agit d’une medic nin aussi, Sakura Haruno, si le nom te dit quelque chose. Même si je ne pense pas vu qu’elle était encore une enfant bien jeune lors de ton départ de Konoha, et que tu viens de me dire que tu n’avais pas eu la chance de rencontrer quelqu’un de notre monde, ou entendu parler d’une telle personne.

Je décidai de m’étendre un peu plus sur le sujet, ceci évitant que notre conversation ne dérive une fois de plus en eaux dangereuses.

- Actuellement, je suis devenue son élève, et on a accompli une mission ensemble. C’est aussi elle qui m’a sauvée la semaine dernière.

Zut, je venais d’ouvrir une nouvelle porte vers le sujet dangereux avec cette dernière phrase. Moi qui m’étais dit que cela dévierait la conversation, voilà que j’avais été prise au piège, par moi-même.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles   Sam 14 Jan - 15:39




feat.Akemi

Une nouvelle Kunoïchi

La jeune brune, me confia qu’avant mon arrivé, au bord de la falaise, elle méditait profondément. Lors de mon arrivée sur les lieux par contre, j’avais plutôt l’impression qu’elle s’en allait. Certainement parce qu’à cette période-là, sa concertation avec elle-même était déjà achevée. Cette conversation interne était une bonne chose il fallait l’avouer, même si je la pratiquais de moins en moins avec le temps. Cette habitude plutôt cruciale s’est vue remplacée par la détente la plus simple. Car il m’arrivait toujours de prendre grand plaisir à observer le monde qui m’entourait, les décors les plus captivants et les plus relaxants. Chaque fois que je me livrais à cette tâche, je me sentais plus léger, comme libéré temporairement de tous soucis. Sur le long terme même cela permettait une meilleure maîtrise de moi-même malgré le fait que ma colère soit toujours là, désirant fortement s’exprimer. Concernant le sujet principal qui nous concernait tous les deux particulièrement parce que nous venions du même monde, Akemi sourit un instant – chose assez réconfortante parce qu’en réalité, regagner le sourire après une visite de Zayro était quelque chose qui nécessitait un effort bien particulier – avant de m’annoncer avec une certaine fierté, qu’elle avait finit par trouver une personne venant de notre monde, du monde Shinobi.

La nouvelle mon interlocutrice m’annonçait était grandement surprenante. En réalité même, la question qui consistait à savoir si elle avait rencontré ou non une autre personne de ce monde était une interrogation de nature rhétorique. Seulement, loin du haussement des épaules que l’on avait généralement comme réponse dans ce cas-là, ce fut un sourire qui m’extirpa de ma monotonie. Mon étonnement, grand, était visible sur mon visage pour peu qu’on le regarde. L’œil ébahit, je restai figé une demi-seconde environs perdu dans un océan de questionnements. Après cela, je repris mon air sérieux posant mon pouce gauche sous le menton alors que le reste des doigts pliés étaient collés contre l’avant du menton : vous l’aurez compris, je réfléchissais. Par la suite, la Kunoïchi reprit ses propos. La jeune femme encore dans la fleur de l’âge qu’elle avait rencontrée à Seika, était dans notre monde d’origine, à l’époque d’Akemi, une mère de famille. Sa surprise avait donc été plutôt grande lors de sa rencontre, chose que je comprenais bien d’ailleurs. Étant donc une élue à Shikai, aucun doute possible, cette Kunoïchi également originaire de notre monde, était une élue de Seika comme la Namikaze.

Haruno Sakura, le ninja à notre image était une pratiquante des arts médicaux : Medic nin. Il semblerait aussi qu’Akemi soit devenue son élève et même, que son Sensei l’avait sauvée d’une mauvaise passe dernièrement, à la date même de la rencontre de la Namikaze avec Zayro. Les chances donc que la Kunoïchi ait rencontré Zayro et donc, a réussi à repousser ce dernier, étaient réellement grandes. Cela laissa présager que l’utilisatrice du Ninjutsu médical, était réellement puissante.

- Une héroïne dans ton époque qui était mère de famille est ici à Kosaten, une jeune femme… Comment cela serait-il possible ? Se pourrait-il que lors de l’appel des dieux ils nous invoquent à notre période où nous serons le plus aptes à combattre ? Certainement. Une mère de famille serait beaucoup moins utile qu’une jeune combattante dans sa fleur de l’âge sur un champ de bataille. Comment en être certain ? Tu as dû lui parler de ce que tu sais d’elle et du fait qu’elle soit devenue une héroïne, mère d’enfant également. Qu’elle a été sa réaction ?

Sans même perdre de temps, je repris

- Sakura Haruno ne me dit rien en effet. Je n’ai jamais entendu parler de ce nom, depuis mon arrivé à Kosaten. Le medic nin est un art essentiel dans les mouvements d’équipe. Elle était donc l’alliée de Sasuke… et de cet Uzumaki, Naruto. Un trio dans les règles de l’art.

Pensant à mon cas qui n’avait pour maîtres de combat que des natifs guerriers de mon état qui ignoraient tout de mon véritable art, je me suis dit qu’elle avait un privilège grandiose que d’avoir une personne pareille pour l’épauler.

- Le fait que tu aies vu en un héros un Sensei est une excellente chose. Je ne peux que t’encourager dans ta tâche. La chance t’a sourit, on doit dire, c’est un grand privilège n’est-ce pas ?

Je lançai encore un regard vers la mer lointaine avant que, cet évènement ne pique davantage ma curiosité. Que s’était-il passé là-bas ? Qu’avait-elle vécu avec ce Zayro Jinn ?

- Je suppose qu’elle est de Seika comme toi, n’est-ce pas ?



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1077
Yens : 477
Date d'inscription : 31/07/2016

Progression
Niveau: 66
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Akemi Namikaze ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles   Dim 15 Jan - 18:26







Retrouvailles

feat Rinkyu
Ma réponse surprit grandement Rinkyu, son expression faciale changeant drastiquement. Cela le fit cependant réfléchir aussi, et j’attendis patiemment qu’il me dise ce à quoi il pensait. Peut-être le problème des périodes, encore une fois. Le fait que je rencontre une Sakura sortant de l’adolescence au lieu d’une mère de famille. Et en effet, ce fut l’une de ses interrogations, mais il souleva en même temps un point important : le critère de sélection des élus. Cependant, après avoir croisé Natsume, l’une des personnes les plus naïves qu’il m’ait jamais été donné de rencontrer, je doutais qu’ils aient des critères précis à part le fait que l’on ait des capacités de combattants. Par contre, à bien y réfléchir, lors de notre rencontre, Sakura et moi ne nous étions pas attardées sur ce point. En effet, l’autre médic avait plutôt été submergée par l’émotion après son premier contact avec notre monde après avoir vécu deux ans sur Kosaten. J’adressai un sourire un peu penaud à l’Uchiha.

- En réalité, nous ne nous sommes pas attardées sur ce sujet. On est passé directement à autre chose. Moi donnant des nouvelles de Konoha à Sakura, et celle-ci me racontant son expérience dans ce monde.

Ses propos suivants ne m’étonnèrent pas trop. Après tout, Sakura était peut-être connue à Seika, mais c’était surtout parce qu’elle était une des élues les plus connues dans ce royaume. Sa renommée n’était peut-être pas venue jusqu’aux oreilles de Rinkyu.

Je laissai un plus large sourire s’étirer sur mes lèvres quand ses paroles atteignirent mes oreilles. Oui, j’étais très chanceuse d’avoir rencontré Sakura. Non seulement parce que ça faisait toujours du bien d’avoir un lien avec son ancien monde et apprendre des choses d’elle était un privilège. Mais surtout, mon regard s’assombrit à cette pensée, sans elle je n’aurais pas été en train de parler avec l’Uchiha. Je serais en train de balloter dans les flots plus bas, sans vie. Seulement, je n’allai très certainement pas avouer cela au shinobi à mes côtés.

- En effet. Je me sens chanceuse. Après tout, tout le monde ne peut pas apprendre aux côtés d’une héroïne de guerre.

Un sourire un peu moqueur apparut sur mon visage à la question de Rinkyu. Bizarrement, je me sentais assez détendue, malgré que la conversation sur Zayro vienne juste d’être évitée. Sans doute Jason avait-il raison. Il était peut-être mieux pour ma santé de me lier avec d’autres personnes, même si j’encourais le risque de les perdre.

- Je ne pense pas que tu trouverais un élu de Fuyu à Chikai Rinkyu.
Je repris mon sérieux peu après. Cependant, oui, Sakura est une Seikajin. Je finis par changer de sujet. Et toi, quelles aventures as-tu vécu ? Fuyu est-il un territoire accueillant ?


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles   Dim 15 Jan - 22:10




feat.Akemi

Mon parcours

Concernant le sujet de l’état d’arrivée des élus à Kosaten, Akemi et son Sensei ne se sont pas réellement attardés sur les questions aussi secondaires, privilégiant plutôt les échanges d’informations sur leurs mondes respectifs. Cela était même d’ailleurs tout à fait compréhensible pour qui savait un peu se mettre à la place des protagonistes. Si une personne venue d’un possible futur venait à me voir, la première chose que je lui aurais demandée était si j’avais atteint mes objectifs. En gros, un maximum d’informations sur mon avenir, me permettant de m’imager un peu dans l’avenir. Ce qui attira tout de même mon attention, était l’alternance des marques de joie et de tristesse sur le visage d’Akemi, alors qu’elle me parlait de l’autre Seikajin de qui elle obtenait des apprentissages. Cela me laissa penser que les deux, avec le temps, avaient dû partager de bons et de mauvais moments ensemble, renforçant donc par la même occasion les liens qui les unissaient. Cela voulait donc signifier qu’en plus d’une certaine admiration qu’elle portait à l’héroïne de son époque, Namikaze avait un certain attachement avec cette personne. Ça en était presque enviable il fallait le reconnaître.

Elle reconnue également être assez chanceuse d’avoir comme Sensei une grande guerrière. Comment ne pas ? Son avenir aurait naturellement suivi les même traces que celles de celui de Sakura. Après cela, elle me confirma que la medic nin professionnelle était une élue du dragon avec un sourire moqueur. Cela me fit sourire à l’instant, non pas pour répondre à son sourire, loin de là. Je me moquais plutôt du sort qui attendait la jeune brune. En guise de petite vengeance, j’appliquai sur le sommet de son front une chiquenaude pour non seulement éveiller ses sens mais également, pour rappeler la Namikaze à l’ordre, tout cela biensur avec un sourire taquin affiché sur le visage.

- Ton sourire semble beaucoup trop moqueur à mon égard jeune Kunoïchi. Tu pouvais simplement me dire qu’il s’agissait d’une Seikajin, tu ne crois pas ?

Les aventures que j’avais eu à vivre depuis notre dernière rencontre étaient réellement en grand nombre – autant des bonnes aventures que des mauvaises ou même encore les plus ignobles – de ce fait, les citer serait raconter une longue histoire. Entre temps même, j’avais eu à rencontrer un bon nombre de personnes assez intéressantes chacun venant de mondes différents et présentant des ressources d’énergie toutes aussi différentes. Si Kosaten pouvait arborer un fait dont il pouvait bien se venter, cela était bien la diversité des capacités qu’on pouvait y trouver. Juste après notre rencontre dans les territoires neutres, je suis retourné au Nord pour voir Sul Hei, mais à ma grande surprise, il refusa de me recevoir. Quelques jours suite à cela, c’est accompagner de mon allié Roronoa Zoro, que je suis allé dans les terres inexplorées, où je suis tombé sur Zayro Jin. Ce dernier m’avait sectionné un bras et depuis lors, je nourrissais une haine sans égale envers cet homme. Après cet incident j’ai frôlé la démence et la folie meurtrière. J’ai biens heureusement su me ressaisir grâce aux enseignements que mon père ainsi que mon Sensei m’avaient communiqué dans mon monde d’origine. Que pouvais-je donc dire à Akemi comme résumé de tout cela ? Mon visage devint soudainement neutre n’affichant plus aucune émotion sur ce dernier.

- Suite à notre séparation, j’ai essayé de rencontrer Sul Hei, mais il ne m’a pas reçu. Quelques jours après j’ai croisé la même personne que tu as vu il y a quelques jours de cela, Zayro. Cela fait près de six mois aujourd’hui et bien évidemment il m’a fait comprendre que je me devais d’être plus fort si je voulais réussir à survivre dans ce monde. Ma main alla tenir mon épaule gauche, fermement alors que ma mâchoire se serrait. Après cela j’ai fit bon nombre de rencontres et d’aventures. Tout cela m’a conduit jusqu’ici.

Cela était bien loin des passionnantes rencontres entre membres de mon monde dont elle avait fait de son côté. Toutefois, le décor unique et magnifique de Fuyu qui ne trouvait pas son pareil, était toujours présent. Si cette terre était accueillante ? Je ne saurais réellement le dire. Les goûts et couleurs ne se discutaient pas, n’est-ce pas ?

-Accueillant, je ne sais pas. Pour moi, c’est un endroit calme et reposant quand il n’y a pas de guerre bien évidemment. Le climat sait parfois se montrer rude tout comme il sait se montrer agréable. Cette interminable pluie blanche, est une pure merveille pour qui sait en apprécier la beauté. Pourquoi ? Veux-tu séjourner quelques temps dans le territoire du dragon ?



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1077
Yens : 477
Date d'inscription : 31/07/2016

Progression
Niveau: 66
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Akemi Namikaze ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles   Lun 16 Jan - 10:57







Retrouvailles

feat Rinkyu
Mon sourire moqueur demeura un petit instant, suite à la remarque de Rinkyu. Même si je repris mon sérieux rapidement, cela faisait du bien de se détendre ainsi. Alors que l’Uchiha semblait ressasser ses souvenirs, je posai mon regard sur l’océane plus bas, et avalai difficilement ma salive. Dire qu’il y a quelques jours j’avais failli y finir. J’étais bien heureuse d’être en vie maintenant. Je détournai bien vite les yeux, ne voulant pas trop replonger dans ces pensées alors que j’étais enfin parvenue à me détendre.

Enfin, l’intervention salvatrice de Rinkyu me permis de ne plus penser à ces sombres événements, et j’écoutai avec attention son récit. A la mention de Zayro, je palis et portai ma main à mon bras droit, une sorte de réflexe au nom tant craint. Mais je notai que le shinobi avait presque eu le même mouvement envers son épaule gauche, me faisant me demander ce qu’il s’était passé lors de cette rencontre. Cependant, je n’allai pas lui demander. Ce serait un peu hypocrite de ma part sachant que je ne voulais pas parler de ma propre rencontre avec le colosse de Fuyu. Par contre, je remarquai que cette rencontre avait eu presque le fait sur moi que sur lui. Seulement, mon envie de devenir plus forte était dominée par mon besoin de profiter de la vie.  Je n’avais jamais eu cette occasion, et maintenant qu’elle se présentait à moi, je comptais bien la saisir. Bien sûr, ça ne m’empêcherait pas d’aider les autres, ou de m’améliorer, mais cela resterait mon objectif principal. Je finis par planter mon regard sérieux dans celui de Rinkyu.

- C’est bien de vouloir devenir plus fort Rinkyu. Mais fait attention à ce que ça ne tourne pas à l’obsession. Le dernier Uchiha connu à s’être engagé sur cette voie a participé à une guerre contre ses camarades, tellement il était aveuglé par son propre besoin de puissance. Si ce n’était pas pour sa tête de mule de coéquipier et meilleur ami, je n’ose imaginer comment il aurait terminé. Je n’ai pas trop envie que tu deviennes mon ennemi.

Suite à ça, j’esquissai un sourire amusé une fois qu’il eu décrit Fuyu. Moi ? Me rendre dans ce territoire ? Je n’étais pas suicidaire ! Enfin… Je ne l’étais plus. Mon visage s’assombrit un moment à ce souvenir, mais je retrouvai bien vite mon sourire amusé.

- Moi ? Aller à Fuyu ? Tu te rends compte qu’on est en pleine guerre ? Je n’ai pas trop envie de m’aventurer en territoire ennemi. Je ne suis pas folle non plus. Tout comme il serait peu avisé de ta part de te rendre à Seika. Mais je suis contente que tu t’y plaises.




Dernière édition par Akemi Namikaze le Mar 17 Jan - 22:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mar 17 Jan - 7:31




feat.Akemi

Pouvoir

L’appel de la force pouvait être obscur et cela n’était plus un mystère pour personne, même pas moi. Son chemin parfois nous amenait à faire des choix ou même à emprunter des voies qui débouchaient dans la plupart des cas sur la mort, la désolation mais plus encore, sur une solitude sans pareille. Toutefois, il existait des chemins moins faciles et moins rapides pour atteindre un stade convenable. Une voie où seule la patience couplée à l’acharnement pouvait nous faire évoluer même si cela pouvait prendre des décennies. La deuxième voie, bien que rude et difficile était celle qui présentait le moins de revers et donc, celle que j’avais décidé d’emprunter. Il m’était arrivé dans le passé de toucher le fond, et de connaître donc ma limite véritable et l’idée d’emprunter les voies obscures me traversa l’esprit. Mais depuis que je me suis relevé, je me suis découvert comme un nouvel homme avec de nouvelles convictions. Et donc les risques pour que je sombre à nouveau étaient cruellement faibles, même si pas impossibles.

- Ma puissance grandit chaque jour Akemi. Même si elle ne croit pas à mon rythme, elle grandit. Cela veut tout simplement dire qu’en redoublant encore plus d’effort, en me confrontant beaucoup plus au danger, tout ira bien. Ma cible principale est le titan sombre, mais j’en ai d’autres en réserve. Le reste du monde ne m’intéresse pas. Tu ne seras pas mon ennemie, ni aujourd’hui, ni jamais. Tu n’as pas à t’en faire sur ce sujet-là. D’ailleurs, qui aimerait avoir pour ennemie l’élève d’une héroïne accomplie ?

Le pouvoir était une chose complexe et il appartenait à tout un chacun de déterminer l’usage qu’il en faisait. Pour la plupart faire le bien semblait primordial pour se faire des alliés et aussi tisser des liens. Pour d’autres encore, comme moi, c’est un moyen simple d’instaurer son autorité, qu’elle soit bonne ou mauvaise. Ma main passa dans mes cheveux avant de se rabattre à l’arrière de mon cou. Mon regard se baladait bien évidemment dans les nuages et dans le lointain horizon, observant les albatros ainsi que les goélands. Les hurlements répétitifs des deuxièmes étaient un bruit de fond qui accompagnait le bruit relaxant initial des vagues.

- Je suis bien contraint de m’y plaire. C’est un lieu que je suis condamné à côtoyer pour un bon moment encore. Une fois la guerre terminée, une fois que tout sera terminée, que dirais-tu de venir passer un peu de temps à Fuyu ? Je serais ton guide si tu le veux.

S’il m’était donné de pouvoir voler et prendre le large comme ces animaux volants qui décoraient le ciel de la plage, si je pouvais m’élever dans les cieux les plus inaccessibles, tandis que d’autres dans le même cas s’en iront loin pour échapper à ce monde, traverseraient les océans pour découvrir la beauté du monde vue du ciel, j’irai au sommet du monde, chercher les dieux. Je les aurais soumis et chassés et je me serais fait nouveau dieu de Kosaten. Cette simple pensée me fit ricaner quelques peu après quoi je me ressaisis, affichant un regard plus sérieux. Mes pensées m’avaient fait oublier Akemi. Alors qu’elle était la principale cible d’un malheur, qu’elle refusait d’ailleurs pour des raisons légitimes de me communiquer.

- Akemi… je sais que cela a été éprouvant, mais parfois pour avancer, il est important d’accepter ce qu’il s’est passé. On ne l’oublie pas, on apprend tout simplement à vivre avec. Si ce monde sanglant m’a bien appris une chose, c’est que chaque coup que l’on encaisse forge un peu plus ce que nous sommes. Toutefois, ce n’est pas en dissimulant une plaie, que cette dernière guérira. Bien au contraire, elle rongera la chair avant de terminer par vider l’âme de son possesseur de toute vie, de tout sentiment.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1077
Yens : 477
Date d'inscription : 31/07/2016

Progression
Niveau: 66
Nombre de topic terminé: 23
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Akemi Namikaze ⱡ Altruiste ⱡ

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mer 18 Jan - 1:29







Retrouvailles

feat Rinkyu
Je ne savais si je devais admirer l’Uchiha ou non. Il disait que son pouvoir grandissait, mais à côté, il me disait qu’il s’exposait à un danger presque constant pour cela. Avait-il envie de mourir ? Personnellement, depuis que j’étais arrivée ici, je n’aspirais qu’à une chose, vivre en paix. Je n’allais donc pas volontairement chercher les ennuis, sauf si, évidemment, ils s’imposaient à moi, ou des innocents avaient besoin de mon aide. Donc je e pouvais pas trop approuver le mode de vie de Rinkyu. Mais bon, je supposais que chacun avait sa façon de vivre.

Un petit silence se posa entre nous, chacun regardant dans une direction différente. Au final, ce fut une fois de plus l’Uchiha qui rompit le silence qui s’était installé. Et je tournai un regard intéressé vers lui. Visiter Fuyu ? C’était une bonne idée, enfin, évidemment, pas dans le contexte actuel, comme l’avait si bien fait remarquer le jeune homme.

- Eh bien ça pourrait se faire. Mais il faudra bien entendu attendre la fin de la guerre pour cela. J’accepterai volontiers que tu me guides.

Rinkyu sembla plongé dans d’intenses réflexions, me laissant me replonger dans les miennes, qui n’étaient pas forcément très gaies. Pour m’en détourner, je pensais plutôt à ce que j’allais faire une fois que je serais complètement remise, me rappelant une promesse que j’avais faite à un petit garçon quelques mois plus tôt. Il me fallait donc préparer mon voyage à Hibana. Cependant, j’avais encore le temps d’y penser, étant donné que je devais rentrer à Chikai avant. Ce qui serait un long voyage, vu mon état actuel. La voix du shinobi me tira de mes pensées, et je redirigeai mes yeux sur lui.

- Ce que tu dis est plein de sens Rinkyu. Et je le sais, évidemment. Cependant, ce n’est pas un traumatisme comme celui-ci que je vais pouvoir mettre de côté facilement, même si je me suis améliorée. Et je ne tiens pas non plus à exposer mes cicatrices à tout le monde. Enfin bref.

A force de parler, je ne m’étais pas rendue compte du temps qui était passé. Mais maintenant que c’était fait, je me dis qu’il était peut-être temps de rentrer. Bien qu’il était agréable de discuter avec une personne que je n’avais pas revu depuis longtemps, je savais que j’allais finir par inquiéter Sakura si je restais dehors trop longtemps. Je me relevai donc, et adressai un sourire à mon camarade.

- Il est temps pour moi de rentrer. Je suis contente de t’avoir revu après tout ce temps. J’espère qu’on se retrouvera pour cette visite de Fuyu. Sur ces mots je m’éloignai du village.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mer 18 Jan - 17:42




feat.Akemi

Ego

Le bord de l’océan était relaxant. Les interminables sensations qu’il me procurait délassaient un peu plus mon esprit à chaque minute. Ma détente, vous l’aurez compris, était très grande en dépit du fait que mon interlocutrice m’accordait de temps en temps des sourires chaleureux dissimulant quelques fois une tristesse profonde que cette dernière essayait tant bien que mal de cacher. Devrais-je déjà me réjouir du fait qu’elle puisse sourire de tout ce qui lui était passé et laisser le reste aux autres de ses véritables compagnons ? Ou bien devrais-je m’efforcer de lui ôter ce malaise vif qu’elle ressentait certainement continuellement ? Non. À ce stade des choses, aucune intervention de ma part, n’aurait pu résoudre quoi que ce soit.

Le désir de connaître ce qui lui était arrivé, m’aveuglait, du moins, j’en avais l’impression. Par la faute de ce sentiment déplacé, je risquais passer à côté de l’essentiel, qui était tout simplement de profiter de sa présence qui n’allait certainement être que très brève. Même si son âme avait été grièvement blessée par les actes de Jinn, elle s’en remettait doucement. Et le fait simple que je lui ai adressé quelques mots aujourd’hui me permit de comprendre qu’elle ne craignait rien tant qu’elle ne restait pas seule dans son coin. Les liens qu’elle avait aisément su tisser autour d’elle lui auraient été d’une très grande utilité. Ces liens constituaient aussi sa force et ça pouvait l’aider, si j’avais bien tout compris en tout cas. Ma possible aide s’arrêtait là, le reste… aurait été à ses actuels compagnons.

Avoir un Uchiha Fuyujin comme guide. Rien qu’y penser me faisait un peu rire par ce que vu de loin, ça semblait être une mauvaise blague typique des autochtones de Kosaten. Toutefois malgré l’apparence étrange de la chose, je comptais bien tenir ma parole et lui présenter des lieux que j’aurai moi-même aménagé

- Avec le temps, les gens changent. En bien ou en mal, tout se détermine par la force de tout un chacun, c’est ce que je retiendrai aujourd’hui. Namikaze Akemi, je n’ai eu que très peu l’occasion de te rencontrer, mais je peux déjà te conseiller de faire très attention à la suite des évènements. Nous ne sommes que trois ici et la perte d’un d’entre nous ne serait pas une chose que je souhaiterai réellement.

Par rapport à ma remarque sur les évènements malheureux et difficiles qui pourraient arriver dans la vie de tout un chacun, elle reconnut que mettre ce qu’elle avait vécu de côté s’annonçait difficile malgré le fait qu’elle ait énormément progressé dans le domaine, de la même façon, elle se voyait mal montrer ses blessures aux autres. Cela n’avait absolument rien de bien édifiant. La brune n’avait pas tort non plus. Quoi qu’il en soit à ce sujet-là, je me devais de lui faire confiance et espérer tout simplement que tout aille pour le mieux.

- Je comprends et il s’avère que tu aies tout à fait raison de tenir de tels propos

Elle se redressa par la suite avant de me tirer un sourire que je sus lui répondre au même moment en la regardant. Le temps était passé, beaucoup de temps en réalité. L’heure était donc venue pour la Kunoïchi de reprendre son chemin. Contrairement à la jeune Shinobi, mon regard se remit en place pour observer la grande étendue d’eau.

- Le plaisir est partagé. J’espère également que nous ayons l’occasion de nous rencontrer et surtout que tu te seras totalement remise de tes émotions. Pour ma part, je ne compte pas laisser passer le coucher de soleil. D’ici la vue serait beaucoup trop magnifique pour perdre cela.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles   

Revenir en haut Aller en bas
Retrouvailles
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Bord de l'océan-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.