Partagez | .
Une étrange situation
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Une étrange situation   Lun 9 Jan - 4:00




feat.Dahlia

Repos

Ambiance

Le soleil brillait de mille feux comme dans ses meilleurs moments d’ailleurs. Son contenant, le ciel, sous l’effet ricochet se présentait également sous sa plus belle forme, parsemé de nuages suffisamment écartés entre eux et animé d’une luminosité presque aveuglante. Dans cet éclatant qui régnait prestigieusement au dessus de la mer bleue, un écho résonnait. Oui, c’était l’écho aigu et perçant d’un aigle qui volait dans une zone de très haute altitude, là où la force du vent est généralement à son paroxysme. Battant activement et farouchement les ailes à un rythme régulier, l’oiseau majestueux perforait le ciel à une vitesse extrêmement élevée : environs treize mille mètres par secondes. Les eaux qui étaient en dessous du soleil, reflétèrent si bien la silhouette de cet animal volant quand ce dernier entreprit de baisser un peu plus son altitude afin de se rapprocher du sol. Il laissa dans son dos une trainée de plumes quand il remontait en piqué vers les cieux, évitant par la même occasion les massifs rocheux faisant office de rempart dans le trajet de l’aigle.

Une fois l’obstacle traversé, une grande étendue de terres rocailleuses, s’étendait jusqu’à perte de vue. Son trajet rapide au-dessus de ces rochers avait été reflété par une pierre bleutée située au loin, sur le sol. Elle semblait être une pierre mais en réalité en prenant un peu de recul, on pouvait parfaitement comprendre qu’il s’agissait de mon œil azuré qui observait le ciel éblouissant dont le seul ange était cet oiseau rapide. J’étais couché sur le dos, les deux prunelles braquées vers le ciel avec mon cache-œil dans le creux de ma main gauche dont j’avais désormais l’entière maîtrise. Caché par l’ombre d’un rocher stratégiquement placé près de moi, j’essayai de me détendre quelques instants, chose qui marchait déjà plutôt bien.

Suite à de longues heures de marche, durant lesquelles je recherchais des informations sur ce fameux Date Genko, je me résignai à prendre un peu de repos, ne serait-ce que pour un petit moment. À force de rester dans mes pensées de la sorte, il m’était impossible de savoir depuis combien de temps j’étais allongé à cet endroit précis. Toutefois, il fallait que je reprenne la route ou bien même que je change mon point de repos. De ce fait, mon cache-œil retourna couvrir mon œil droit, alors que je me mettais sur mes deux pieds. D’un mouvement habile, mon katana toujours dans son fourreau regagna sa position par défaut : oblique et légèrement au-dessus de la taille. Une fois cela fait, je pouvais librement prendre le large. Seulement une secousse très brève d’une demi-seconde presque se fit sentir sous mes pieds. Mais n’ayant vu aucun débris tomber, je me suis certainement dit que c’était sous le coup de la fatigue. Ne voulant plus perdre davantage de temps plusieurs bonds furent exécutés dans le but de sortir de là où je me trouvais et me positionner de façon à avoir une vue d’ensemble sur la région. Toutefois, j’atterrissais encore que mon regard tomba sur une jeune femme au visage qui ne m’était pas inconnue. Si mes souvenirs étaient exacts, c’était la demoiselle qui était venue avec Jason et Tenkei. De ce fait, si elle était là, les autres ne devraient pas être très loin.

Gardant toutefois mon sang-froid, j’effectuai un balayage visuel autour d’elle et il n’y avait rien à signaler. De plus, je ne ressentais aucune force conséquente. À moins que Jason ait utilisé un subterfuge, s’il était là, je l’aurais su immédiatement. Mon œil revint se placer à sa position première, observant la demoiselle. Placé naturellement comme un guerrier en posture droite, mon visage marbre ne laissait transparaître aucune émotion, ni même sentiment.

- Vous… ici ? Je suppose que vos deux compères ne sont pas très loin d’ici. Je me trompe ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Mer 11 Jan - 0:28





feat. Dahlia & Rinkyu
Une étrange situation



Je ne comptai plus le nombre de jours que j’avais passé dans la capitale du Serpent. Si m’y installer avait été une sorte de nouveauté pour moi durant les premiers jours, l’ennuyante routine du quotidien finissait toujours par refaire surface. Je me sentais étouffée par cette ville qui n’était pas la mienne, cette ville à laquelle je n’aurai surement jamais le sentiment d’appartenir réellement. J’étais fatiguée de voir ces drapeaux verts arborant le dieu reptile à chaque coin de rues.

C’était pour cette raison que j’avais décidé de m’éloigner quelques jours de Minshu afin de voyager et changer d’air. J’avais expliqué cela à Jason et Tenkeï et précisé qu’ils me reverraient surement d’ici une poignée de jours. Mon épée dans le dos, ma cape brune sur les épaules et un sac de provisions à la main, je m’étais rendu à l’écurie la plus proche et avait immédiatement amorcé mon départ. Sur le dos de mon palefroi à la robe couleur sable, je traversai les terres de Manshe en direction des Territoires neutres. Adoptant un rythme soutenu je profitai de cette balade pour observer la vaste verdure qui bordait la route de terre. J’appréciai aussi une chose avec laquelle j’avais appris à vivre avec le temps, le calme et la solitude qui m’entourait. J’étais loin du brouhaha de la foule et des commerces. J’aurai pu me poser quelque part à l’écart et me contenter de fermer les yeux.

Après quelques journées de voyage à cheval, j’étais enfin arrivée à destinations. Profitant de mon passage non loin des villages marchands et par conséquent de Shyrioku, je décidai de faire une halte dans l’auberge où j’avais pour la première fois élu domicile. Le propriétaire ne semblait pas m’avoir oublié et j’eu le loisir d’écouter les banalités de son quotidien. Étrangement, cela ne m’avait pas dérangé plus que ça, il m’était même arrivé d’esquisser un sourire à certaines de ses anecdotes dont il était particulièrement fier. Je devais bien avoir passé une ou deux heures, assise sur ce tabouret à regarder défiler les clients, à reconnaître vaguement certains habitués qu’il m’avait été permit de servir. Seulement loin de moi l’envie de m’éterniser plus longtemps, mon envie se situait plutôt dans le besoin de m’évader.

Durant l’année qui avait suivi le massacre de ma ville dans mon monde d’origine, le groupe de survivants dont j’avais eu, si on peut dire, la chance de faire partie, s’était retrouvé à arpenter le pays à la recherche d’un nouveau point d’ancrage. Il était certain que j’avais gardé ce triste souvenir ancré en moi, mon passé de nomade me revenait à brutalement à l’esprit. Perdue dans mes pensées, je n’avais même pas remarqué que le décor qui s’étendait devant mes yeux était devenu plus rocailleux. Des montagnes dont la pointe semblait vouloir percer le ciel bleu s’élevaient. Ayant envie de me dégourdir les jambes, je descendais de ma monture. Continuant ma route, le soleil réchauffant mon dos et étendant mon ombre sur le sol, j’entendis soudainement des pas se dirigeant dans ma direction. J’arrêtai de marcher et reconnu l’homme qu’avait apostrophé Jason lors de notre travail aux grands lacs.

« Cela vous effraierait-il de les savoir à proximité ? »

Je restai quelques secondes à le fixer, un léger sourire énigmatique sur les lèvres.

« Mais rassurez-vous, je suis assez grande pour me promener seule. »

Je n’avais aucune idée d’à quoi m’attendre avec cet homme. Tenkeï et Jason ne le portaient pas dans leur cœur, et on ne pouvait pas dire que c’était mon cas, puisque je ne me souvenais pas du fait qu’il était particulièrement agréable. Quoi qu’il advînt je restai méfiante à son égard sans pour autant le montrer.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Mer 11 Jan - 1:16




feat.Dahlia

Alliée de Jason

Les cieux étaient étranges n’est-ce pas ? Ils avaient provoqué la rencontre entre deux individus qui par le passé s’étaient déjà rencontrés sans toutefois s’échanger un seul mot. La dernière fois que mes yeux se sont posés sur la jeune femme en face de moi, cette dernière était à proximité de Tenkei le frivole et Jason le traître. Aujourd’hui, elle m’affirma d’une façon bien étrange que ces derniers n’étaient pas présents avec elle. Son intervention était digne d’un élu de Minshu, ou même mieux d’un Minshujin en général. Un ton proche du style taquin de Tenkei, des propos à l’image du caractère provocateur d’Ellen avec la même assurance déplacée de Jason qui se lisait sur le sourire qu’elle avait aux lèvres, on pouvait en tout point trouver Manshee dans son être et sa façon de faire. Les points qui l’unissaient à ses deux collaborateurs étaient nombreux, et je l’ai su juste à l’écoute de ses premiers mots. Le vieil adage qui disait « qui se ressemble s’assemble », prenait absolument tout son sens. Malgré mon apparition, la nomade ne fut aucunement surprise et au lieu de prendre la fuite, elle resta là, devant moi. Que pouvait-elle bien savoir de moi pour penser que je ne pouvais rien lui faire ? Sa connaissance maximale à mon sujet n’était autre que ce que Rock lui savait à mon sujet. La ressortissante des terres du serpent m’avoua être seule mais pouvais-je lui faire confiance ? Difficile à dire.

- Les savoir à proximité m’aurait juste confirmé ce que je savais depuis bien longtemps. Le fait qu’ils n’ont pas le courage de venir se montrer en face de moi.

Son accoutrement ainsi que son cheval me firent penser qu’elle venait de loin, et s’en irait très certainement aussi loin qu’elle était venue, après qu’elle ait terminé ce qu’elle voulait faire ici. Vêtu comme une nomade, tout portait à croire qu’elle avait eu la sagesse d’esprit d’abandonner les deux mécréants avec qui elle faisait le trio pour par la suite faire cavalier seul. Cela aurait été une très belle décision qui à tous les coups aurait impacté l’intégralité de son existence dans le long terme bien évidemment. Toutefois, se bercer d’illusions ne pouvait être productif. Zoro et moi-même, étions des alliés et pourtant l’on ne se voyait que rarement. De ce fait, les chances qu’elle soit toujours avec eux mais ait décidé d’aller faire les choses pour elle-même pendant un court moment étaient toutes aussi grandes : en gros, rien n’était certain.

-Que faîtes vous ici ? J’étais loin d’imaginer de trouver un des alliés de Rokuro dans les rocheuses. Prévoit-il quelque chose dans les parages ? Cela ne m’étonnerait pas réellement de sa part

Attentif à chacun des faits et gestes de la femelle, j’attendais une réponse de sa part. L'animal qui l'accompagnait attira un peu plus mon attention. De ce fait, je dépassai la jeune femme pour aller à la rencontre du cheval, sans toutefois ignorer la présence de la nouvelle arrivante.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Ven 13 Jan - 14:20





   
feat. Dahlia & Rinkyu
Une étrange situation



« Hum, alors pourquoi avoir pris la décision de vous en allez la dernière fois alors qu’ils étaient là ? Vous auriez pu régler vos comptes tranquillement, je ne prends pas part à des conflits qui ne me concernent pas. »

Et Sayo-Hee avait été trop occupée à draguer tout le monde mais je gardai cette pensée pour moi. Cette fois il n’y avait aucune provocation dans mes paroles, juste une question neutre sur les précédents évènements. L’homme s’était contenté de partir sans ajouter un seul mot, ce qui m’avait paru intriguant sur le coup, puisque nous étions là pour se faire de l’argent. Alors affirmer qu’en autre, les deux Minshujins avaient peur de se montrer face à lui, je trouvais cela légèrement prétentieux. C’était bien l’adjectif qui qualifiait l’homme au cache-œil.

Moi qui voulait simplement me changer les idées et être tranquille, voilà que je me retrouvais en face d’une personne qui ne portait mes alliés dans son cœur et par conséquent, me mettait dans le même sac qu’eux, du moins c’était l’impression qu’il me donnait. Je n’avais aucune idée de ses intentions, m’enfin pour le moment discuter semblait lui suffire plutôt que de s’en prendre à moi, comme il devait surement avoir l’habitude en croisant le pourfendeur. En parlant de cela, je n’avais pas pris le temps de demander au bretteur ce qu’il s’était passé entre eux deux. Je n’étais pas du genre à me construire une opinion sur des on dit, même si je restai dubitative dans son cas. Il posait pas mal de questions, c’était à mon tour d’avoir quelques réponses à présent.

« Je ne fais que me promener, histoire de changer d’air. Je ne suis pas à la botte de Jason, s’il prépare quelque chose c’est lui que ça regarde. Répondais-je en haussant les épaules. - Et vous, qu'est-ce qui vous amène ici ? » Finissais-je.

L’œil bleu de mon interlocuteur passa de moi à ma monture restée à quelques pas derrière moi. Le nom du borgne venait de me revenir en mémoire, Rinkyu. Ce dernier s’approcha de moi, mon corps se tendis un instant avant de le voir s’approcher de mon palefroi. Je ne l’avais pas quitté des yeux et m’étais retournée pour toujours lui faire face, non sans hausser un sourcil. S’il comptait le prendre ce n’était pas mes faibles compétences qui allaient le retenir. Vu comme il parlait, il devait pouvoir tenir tête à Jason un minimum, je n’allais pas prendre de risques pour un cheval.

« J’aimerai bien comprendre ce que vous avez contre lui exactement ?
Repris-je. Que vous a t’il fait pour que vous ayez une telle rancœur ? »

À mon arrivée en Kosaten, il était celui qui m’avait aidé et sauvé la vie à deux reprises alors que je ne pouvais rien faire. Une personne pouvait avoir plusieurs facettes, mais Jason n’était pas du genre à s’en prendre à quelqu’un sans raison - en dehors d’un contrat je parle bien -, c’était une des choses dont j’étais sûre à son propos. Je restai donc sceptique face à Rinkyu qui voyait l’élu comme un grand méchant loup, mais attendait sa version.

   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Sam 14 Jan - 18:02




feat.Dahlia

Raisons

La dernière fois que j’avais rencontré la jeune femme avec ses collègues, je m’en étais soudainement allé sans dire un seul mot. Qu’avait-il d’ailleurs à leur dire ? Se taire était parfois utile quand aucun mot n’avait le besoin d’être prononcé. Ce jour-là, je me serais très bien confronté avec Tenkei sans réels soucis, toutefois, celui qui semblait être le chef de la bande, Jason Rokuro avait énormément gagné en puissance. Pour des raisons qui m’échappaient encore, en un laps de temps assez réduit, il a réussi, il avait gagné deux fois plus de puissance que moi. Et à ce stade des choses, je n’aurais très certainement pas pu faire grand-chose. De plus, j’étais encore en territoire ennemi, territoire où la moindre erreur m’aurait très certainement valu l’échec de la mission que j’avais à effectuer dans les terres du serpent. Il m’était difficile de le reconnaître mais lors de notre dernière rencontre, je n’avais aucune chance de faire les choses comme il le fallait réellement. À cette simple pensée, mon poing se serra longuement après quoi, ma réponse suivit. Étant prioritairement en train d’observer la monture, je tournai légèrement ma tête pour observer l’élue de dos, le visage sempiternellement neutre

- Des choses plus importantes m’étaient données de faire. De plus, Jason semblait beaucoup plus puissant à ce moment-là. Si je l’affrontais, il aurait très facilement pu se servir du fait que je sois d’un territoire ennemi pour avoir le soutien de tous ceux qui étaient présents. La lâcheté étant sa qualité première, je ne pouvais pas prendre le risque de me faire tuer alors que j’avais à faire quelques centaines de mètres plus loin.

De ma paume de main, j’inspectai les muscles faciaux de l’animal tout en passant la main sans sa crinière dont il était certainement très fier.

- Toutefois, le fait de ne pas se mêler des choses qui ne nous regardent pas est une qualité qu’il vous serait sage de conserver. Bien des gens ne savent pas la mettre à profit

À l’écoute propos de la jeune femme, tout portait à croire qu’elle ne faisait que se balader, qu’elle ‘’changeait d’air ‘’ s’il fallait la citer, comme moi en quelques sortes. La nature était encore plus belle du côté des rocheuses qui avait en son sein un décor particulièrement admirable et reposant. Observer ce magnifique spectacle, cette beauté divine qu’était la nature me remplissait d’une grande joie. Pour ces vues, je prenais parfois le temps de me reposer. Cela différait tellement de l’interminable blancheur des terres Nordiennes. Jason manigançait-il quelque chose ? Elle n’en savait rien, ce n’était pas ses affaires comme elle me l’avait bien dit il y avait encore quelques seconde. Cela me laissait même penser que Rokuro n’avait rien à voir avec les déplacements de la brune.

- Quant à la raison de ma présence ici, je suis un nomade, à moins d’être dans un endroit autre que les territoires ennemis, il est normal que je me trouve partout dans ce monde. De plus, les décors des territoires neutres sont particulièrement attractifs. Je me permets de les explorer afin de les observer et de ce fait, me détendre du mieux que je peux

Suite à ma longue inspection faciale et musculaire de la monture de la Minshujin, tout porta à croire qu’il ne s’agissait point d’un cheval de guerre. Uniquement destiné aux voyages, cet animal n’avait pas réellement de valeur à mes yeux. Cela était bien évidemment dommage car j’aurais voulu croiser le fond du regard d’une bête de guerre. Je lâchai la cible, décevante avant de me retourner pour observer celle qui se tenait en face de moi

- Ce que Jason a fait ?!
Je pris un moment avant de reprendre plus calmement, le visage toujours aussi inexpressif. Non pas que j’avais une quelconque rancœur envers cette inconnue, juste qu'elle venait de toucher un point sensible dont j’avais particulièrement honte.

- Avez-vous déjà regardé une personne dans les yeux tout en lui promettant qu’elle aura la vie sauve ?Je laissai quelques secondes à mon interlocutrice avant de reprendre. Je l’ai fait par le passé à une jeune femme qui regrettait amèrement ses actions cruelles passées. Seulement, alors que je l’ai apporté comme convenu avec Jason, à l’amiable, ce dernier laissa la jeune femme que j’avais sous ma protection se faire ouvrir la poitrine sans une once d’hésitation. Ce dernier m’a fait faillir à ma promesse en ôtant la vie d’une personne qui était sous ma responsabilité. Peut-être pas directement mais il s’est allié à un monstre assoiffé de vengeance pour arriver à ses fins.

Mon regard s’élève vers les yeux avant que mon œil ne se ferme un moment pour se rouvrir par la suite, dévoilant par la même occasion mon œil azuré.

- Cela paraît certes enfantin, toutefois, il trouvait ses actions légitimes. Pour cette femme, je le tuerai. Et vous ? Comment faîtes-vous pour avoir confiance en un être qui peut à tout moment vous échanger contre sa propre survie ? Pour moi, là est le lieu où se situe le véritable mystère




Dernière édition par Uchiha Rinkyu le Mar 17 Jan - 19:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Mar 17 Jan - 17:36





   
feat. Dahlia & Rinkyu
Une étrange situation



D’un territoire ennemi ? J’avais donc devant moi un Fuyujin, ceux dont Akemi m’avait conseillé de me méfier même si certains pouvaient être inoffensif. L’ironie de la chose était qu’à l’heure actuelle j’ignorai que les deux se connaissaient. Mais revenons donc sur les mots du jeune homme, qu’il ait finalement trouvé mieux à faire tenait la route. J’avais noté son poing serré avant qu’il ne reprenne la parole, de la frustration ? Au vu de ces précédentes paroles, je le trouvai très paradoxal. Lui qui avait supposé que Jason et Tenkeï pourraient craindre de se montrer devant lui, voilà qu’il avouait en vérité ne pas faire le poids, notamment face au bretteur lui-même. Rock avait la lâcheté comme qualité première ? Première nouvelle. L’audace lui convenait bien mieux selon moi. Je haussai un sourcil, de plus en plus perplexe. Je commençais à croire qu’on ne parlait pas de la même personne Rinkyu et moi. Ce dernier ne manqua pas de souligner que je faisais bien de ne pas me mêler des affaires des autres. La raison était que les petites chamailleries de ce genre me passaient au-dessus de la tête.

« Vous avez une vision de Jason bien différente de la mienne. »

Le borgne semblait sérieusement s’intéresser au palefroi me servant de monture. Il fallait avouer que sa robe couleur sable et sa crinière brune le rendait fascinant à observer, je l’aurais bien gardé si j’avais pu. Le Fuyujin semblait partager la même activité que moi actuellement, explorer les terres de Kosaten et se perdre dans la contemplation de la nature. À la différence que de par son affiliation, il devait se comporter en nomade. Théoriquement, j’avais un ennemi devant moi, seulement je ne me sentais pas plus attachée que cela à Minshu pour m’en offusquer. De plus, si je ne l’étais pas, d’autres pouvaient ressentir la même chose. En soit, ce sceau ne voulait pas dire grand-chose puisqu’il ne contraignait à rien vis-à-vis de nos ennemis. Enfin, le porteur de l’œil bleu ne paraissait pas être de cet avis, puisqu’il semblait avoir une certaine aversion pour les membres du royaume du serpent, cataloguer les gens de cette façon était d’une idiotie sans nom...

Je voulais néanmoins comprendre ce qui nourrissait sa colère envers le pourfendeur, histoire savoir à quoi je devais m’attendre avec lui exactement. Et je venais apparemment de toucher une corde sensible puisqu’il fit aussitôt volte-face, abandonnant son observation. Avant de reprendre, il ferma son œil, tâchant de retrouver son calme. La première phrase qu’il prononça me surprit quelque peu et je voyais qu’il attendait ma réponse.

« Je m’abstiens de faire ce genre de promesse, ça fini toujours mal. » Répondis-je, ayant déjà une petite idée de ce qui allait suivre.

Je le laissai donc continuer à me conter sa péripétie. À la fin de celle-ci, je retenais un sourire méprisant de prendre place sur mes lèvres. Ce n’était pas juste enfantin, c’était simplement ce qu’il semblait haïr, une forme de lâcheté à mes yeux.

« Donc pour résumer, vous en voulez à Jason de vous avoir empêcher de tenir votre promesse faite à cette femme. Femme qui était sous votre responsabilité comme vous l’avez dit, donc s’il y a une personne à laquelle vous devriez en vouloir, ce ne devrait pas être vous-même ? N’était-ce pas à vous de faire en sorte que cette femme soit sauve ? Je ne raisonne qu’avec les infos que vous venez de me donner, je n’ai pas toute l’histoire, mais s’il y a une chose que je sais, c’est que lorsqu’on fait une promesse, on n’accuse pas un autre de nous avoir empêcher de la tenir. »

Je ne comptai pas lui reprocher quoi que ce soit, mais je trouvai qu’il allait un peu vite dans ses idées. Je voyais surtout un homme qui peinait à assumer n’avoir pu tenir sa promesse. C’était maintenant à mon tour de lui expliquer pourquoi je restai avec le mercenaire.

« Je doute qu’il m’échange pour sa survie un jour étant donné qu’il m’a sauvé à deux reprises alors que je ne pouvais rien faire. Nous ne nous connaissions pas, il aurait pu continuer sa route, n’en avoir rien à faire, et pourtant. On peut dire qu’il m’a aidé à me faire à Kosaten avec le temps. Personne n’est tout blanc ou tout noir, c’est certain, mais je pense que vous jugez trop vite, surement à cause de votre colère pour ne pas avoir sauvé cette femme. »


Est-ce qu’il allait me crier que je ne comprenais rien ? Que j’étais naïve de faire confiance au brun ? S’il savait, la confiance n’était pas une chose que j’accordai facilement.

   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Mer 18 Jan - 0:37




feat.Dahlia

Points de vue

Sous ce ciel ensoleillé se confrontaient deux facettes bien différentes d’une même personne. L’une comptait ladite personne parmi ses alliés et l’autre la comptait parmi ses plus grands ennemis. La femme, représentant la facette amicale, trouvait que j’avais une vision bien différente de Rokuro. Comment ne pas avoir une telle vision ? Loin d’être l’ami ou même encore l’allié du bretteur, j’étais certainement dans ce monde la personne qui souhaitait le plus sa disparition. Quoi qu’il en soit, c’est dans le calme et la sérénité que mon regard qui précédemment dirigé vers les cieux s’abaissa pour croiser celui de l’inconnue. Pour moi, l’associé de mon interlocutrice était un être infâme et il me l’avait démontré par le passé. Mon opinion à son égard n’était pas prête de changer et même, ne changerait certainement jamais que ce dernier se soit soudainement mis à sauver des vies ou pas.

La brune savait maintenant tout, ou presque de ce qui était arrivé. Si jamais, vous faites l’erreur de vous reposer sur une personne en qui vous avez évidemment confiance et que ce dernier, via un stratagème déshonorant et barbare réussissait à ôter la vie à la seule personne que vous avez décidé de protéger, la première envie irrépressible qui survient sur le moment est bien celle de la vengeance. Malheureusement, ayant presque la même force à l’époque et manquant d’expérience dans le combat, je ne pus lui trancher la gorge comme il le méritait. Ce qui était certain était que malgré tout le temps passé, je me rappelais encore de son regard… de ses yeux qu’il avait quand la poitrine de cette jeune femme venait d’être broyée sous la pression de la force du monstre avec lequel Rock s’était allié. L’assurance débordante et d’un sang-froid à toute épreuve qu’il avait dans le fond des yeux juste après sa trahison étaient posés sur moi sans que je n’ai pu déceler une once de regret dans les yeux. Il venait de tuer une personne qu’on avait convenue de protéger, et il était là me regarder de haut. Que je me sentais idiot… de m’être fait berner à ce point par une personne que j’avais jugé digne de confiance. Cette simple pensée m’irritait, me sortait de mes gonds, me faisais serrer longuement la mâchoire. Depuis ce jour-là, j’ai eu comme promesse personnelle, que ma lame transpercerait son cœur pour ce qu’il avait fait. Son regard qu’il m’avait porté, aurait été le même que je lui aurai restitué avant qu’il ne meure et ne sombre dans l’oubli.

- En effet… je ne nie pas avoir une part de responsabilité dans la mort de Darla. Je n’ai pas été capable de la protéger dans le temps parce que je n’en n’avais pas la force. Toutefois… Le début de cette phrase précéda une évacuation soudaine de mon chakra qui provoqua un peu de vent autour de moi. Cela dura également tout au long de la prononciation de la phrase qui suivait. Mon visage serré affichait un mépris sans pareil. Loin de l’inexpressif faciès que j’avais depuis le début de la discussion, j’étais réellement en colère, mais heureusement pas contre la jeune femme S’allier avec notre supposé ennemi pour tuer sauvagement et sans états d’âmes celle à qui j’avais promis protection, sous le seul prétexte – prétexte trouvé par Jason bien évidement – qu’elle méritait une telle mort, ne relevait pas d’une simple observation de la part de cet individu méprisable. C’était de loin une haute trahison. Comprenez donc, que je ne ressente pas autant d’estime que vous à son égard, jeune Minshujin

Suite à ces propos, le calme survint un moment. La colère m’avait une fois de plus emporté mais fort heureusement je l’ai très vite maîtrisé. Le particulièrement détestable Jason Rokuro allait payer pour ses actions et je n’allais pas hésiter à le dire. Il fallait tout de même reconnaître que ma surprise a été grande au moment où j’appris que le saligaud avait sauvé la vie de mon interlocutrice. Cela ne lui ressemblait pas, à moins biensur qu’il ait un plan derrière la tête. Je ne pouvais encore rien déclarer sur le sujet, si ce n’était qu’il ne fallait jamais lui faire confiance.

- Votre point de vue est différent du mien, je le concède. Moi aussi je lui ai fait confiance une fois et je l’ai amené une personne sans me douter de ce qu’il avait derrière la tête. Plus jamais je ne referai une pareille erreur. Je n’émets aucune forme d’hostilité envers vous, toutefois si vous venez à vous mettre sur ma voie parce qu’il vous l’aura demandé, et je suis certain qu’il le fera, alors il se pourrait que vous subissiez mon courroux. Je vous conseille une dernière fois de vous en éloigner. Reprenant à présent mon calme, mon visage retourna à son stade le plus élémentaire, le plus habituel Mon nom est Uchiha Rinkyu, élu de Fuyu. Pourrais-je connaître quel est le vôtre ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Sam 21 Jan - 10:52





   
feat. Dahlia & Rinkyu
Une étrange situation



Rinkyu ne me répondit pas tout de suite, il semblait ressasser des souvenirs, qui eux-mêmes semblaient bien désagréables à en juger par sa mâchoire qui se serrait. Même si je pouvais imaginer la frustration et la colère qu’il ressentait d’avoir été, selon lui trahi par Jason, je ne pouvais pas m’empêcher de penser qu’il perdait son temps à consacrer une partie de sa vie à cette vengeance. Cette dernière ne ramènerait pas la femme qu’il n’avait pas pu protéger. Il ne se sentirait pas mieux juste en voyant le pourfendeur mort devant ses yeux. Je le savais, j’avais longtemps voulu me venger de Esdeath qui m’avait tout arraché. Et pourtant, au moment où j’avais appris sa mort, je ne m’étais pas sentie plus légère, au contraire. C’était comme si, à l’instant où j’avais appris que mon but venait d’être anéanti, j’étais devenue une coquille vide. Je ne trouvais plus de raison de vivre puisqu’il ne me restait absolument rien, j’étais longtemps restée dans un état, on pouvait le dire, de dépression. Sans Akira, celui que je considérai comme mon mentor, j’aurai surement sombré.

Mes yeux se fermèrent un bref instant, j’avais horreur de repenser à tout ça. Ma concentration se recentra donc sur le borgne, qui finalement, n’était pas du tout offusqué par mes paroles. Il admettait avoir sa part de responsabilité dans cette affaire, l’assassinat de cette Darla. Néanmoins je me trompai en affirmant plus tôt qu’il n’était pas en colère, même si celle-ci n’était pas dirigé vers moi. J’esquissai un pas en arrière lorsque l’air l’entourant s’était mis à s’agiter. Mon corps se crispa instantanément, avant de se détendre lorsque je vis qu’il ne comptait pas bouger et que ce n’était visiblement, qu’une façon d’extérioriser ses émotions.

Alors qu’il terminait sa phrase, un soupir traversa mes lèvres. Cette femme avait, selon ses dires, commis des actes cruels par le passé, avant de ressentir du regret. Mais les remords effaçaient-ils les méfaits commis ? Absolument pas. Le brun ne m’avait pas dit ce que Darla avait bien pu commettre, volontairement ou non ? À mon retour je comptai demander à Rock de me raconter sa version, non pas que je me souciai du fin mot de l’histoire, mais j’en avais besoin pour cerner le Fuyujin. J’aurai pu lui demander de m’expliquer, mais je sentais qu’il peinait légèrement à garder son calme, même si l’énergie qu’il dégageait jusqu’alors finissait par s’estomper.

« Je comprends que vous vous sentiez trahi par lui, mais je ne pourrai me faire une vraie idée sur la question qu’en ayant aussi sa version des faits. Je ne peux croire aveuglément ce que vous me dites, vous pourriez juste tenter de nous diviser. »

L’exposition pure et simple d’une supposition. Il était du royaume du dragon, par définition restait un ennemi potentiel, le croire aussi facilement m’était impossible. Sans compter qu’il vouait une haine sans pareil à Jason, quoi de mieux que d’écarter ses alliés pour mieux s’en prendre à lui ? Je savais que le Minshujin ne me mentirait pas sur ce qu’il s’était passé, pour la simple et bonne raison, qu’il se ficherait bien de mon point de vue en fait.

D’un ton plus calme, le nomade reprit encore une fois la parole. Pour le coup, je ne pus m’empêcher de secouer la tête en la baissant légèrement, un sourire en coin sur les lèvres. Mes bras se croisèrent sous ma poitrine alors que ma tête se relevait et que mes yeux allaient croiser le sien.

« Croyez-moi, il ne me demandera jamais une telle chose, il est bien trop fier pour ça. Et même s’il le faisait par je ne sais quel miracle, ce n’est pas pour autant que je l’écouterais. Quand bien même, si un jour je me dresse devant vous, ce sera parce que je l’aurai décidé. On va dire que je garde votre conseil dans un coin de ma tête. »


Même si en réalité, il ignorait que le bretteur et moi étions en quelque sorte pareil sur bien des points. Peut-être aurais-je également laissé cette femme mourir. Je haussai un sourcil au virage que prenait la conversation, je ne m’attendais pas à ce qu’il se présente. D’ailleurs cela fait, j’espérai pouvoir reprendre mon voyage.

« Dahlia Gardilho.
Il était inutile de préciser mon royaume pour ma part. C’était une discussion intéressante, mais il est temps que je me remette en route. »

Sur ces mots, je m’approchai de ma monture, près de laquelle se trouvait toujours Rinkyu, caressant son encolure de ma main.

   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Dim 22 Jan - 20:01




feat.Dahlia

Plus bas que les enfers

Face à face, nous avions longuement échangé au sujet de Jason. D’elle-même, si ce n’était son statut d’allié à Jason, elle ne m’accorda que son nom. La brune était méfiante, et pas seulement sur son identité mais aussi sur mes propos concernant l’affaire qui me liait au brun de Minshu. Native ou élue, je n’en savais rien pour le moment, mais quoi qu’il en soit, elle était Minshujin dans les deux cas. Enfin, cela ne m’importait que trop peu. Si elle ne voulait pas se tenir à distance de Rokuro, je n’allais pas lui forcer à faire cela. Les risques qu’elle prenait étaient siens, et non miens.

Pour ma part ce n’était que sa mort, de ma main bien évidemment, qui allait suffire à me calmer pour la simple et bonne raison que c’était ce qu’il méritait. J’étais déterminé à y arriver quoi qu’on me dise. Lentement, la jeune femme s’approcha de sa monture avec pour intention certaine de prendre le large. Mon heure était également venue de prendre le large car bien que se reposer soit une chose très bénéfique, en abuser devenait nocif pour tout guerrier qui se respectait.

Faisant donc volte face pour m’en aller dans le lointain et rejoindre mon vagabondage dans la recherche de Genko Date, le sol se mit à trembler soudainement, un bref moment, me surprenant par la même occasion comme ça a été le cas il y avait quelques minutes auparavant. Inquiet de ma santé mentale, je me retournai d’un air intrigué pour observer le seul témoin dans les alentours, cherchant sur son visage une forme quelconque d’incompréhension ou de surprise. Par la suite, comme pour confirmer mes doutes, des secousses de plus en plus grandes s’enchaînèrent dans la zone où nous étions, jusqu’à gonfler un moment les pierres en dessous de nous.

Comme une grosse vapeur qui voulait s’échapper du sol, le sol monta légèrement au dessus de son altitude moyenne formant un faible dôme qui n’a été maintenu qu’une demi-seconde. Par la suite, les pierres sous nos pieds, ceux de Dahlia et des miens, s’affaissèrent, avant de s’enfoncer dans le sol. Désirant sortir de là, j’essayai de faire des bons dans la direction de la Minshujin. Dans cette procédure risquée au vu de la situation, une pierre assez lourde s’abattit sur le sommet de mon crâne, me faisant perdre connaissance par la même occasion. La situation était réellement mauvaise et j’en prenais conscience tout en perdant cette dernière.

Doucement mais progressivement, nous descendions dans les profondeurs de la terre avec des pierres qui nous frappaient continuellement pour nous tenir compagnie.

***

Comme revenant d’un mauvais rêve, mes paupières s’ouvrirent progressivement me donnant pour première image, contrairement au lieu du ciel habituel, de la terre, parsemée de pierres lumineuses. Prenant ma main droite comme appui afin de me lever, une douleur vive s’émana de ce dernier, me rabattant par la même occasion contre le sol. Lors de l’effondrement, mon bras droit avait certainement été touché et cette partie-là me faisait plus ou moins souffrir. Après m’être relevé par le biais de mon autre bras, je pouvais admirer la gigantesque allée dont les parois de terre étaient parsemées de roches lumineuses. Les couleurs des roches différentes les unes des autres, rendaient la vue magnifique. Mais bon, le mystère de notre localisation restait entier

- Où suis-je encore ?

Après avoir tourné sur moi-même, j’aperçus Dahlia couché à même le sol et autour de nous, des pierres sur lesquelles nous étions à la surface. J’avais également pu remarquer un creux sur la paroi, creux circulaire de trois mètres de rayon environ. Observant depuis cet orifice, je pouvais apercevoir une pente lisse, au bout duquel rayonnait la lumière du soleil. C’était certainement de cet endroit-là, que nous étions tombés. En approximation, cela pouvait aisément faire cent ou deux cent mètres de profondeur dans le sol. Fort heureusement, si ce n’était cette blessure au bras et quelques autres assez superficielles, j’étais en pleine forme. Pouvait-on seulement en dire autant de la brune ?




Dernière édition par Uchiha Rinkyu le Ven 10 Fév - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Ven 27 Jan - 18:30





feat. Dahlia & Rinkyu
Une étrange situation



Le débat sur la question de la présence de Jason du bon ou du côté obscure de la force ayant atteint son terme, chacun décida qu’il était temps de reprendre sa route. Rinkyu me laissait perplexe, je le trouvais trop obstiné, ça en devenait peut-être presque, malsain si je puis dire. J’ignorais si Jason avait également la tête du Fuyujin « accrochée sur tous les murs de sa chambre », mais leur conflit ne m’intéressait absolument pas. Ce que je voulais savoir, c’était si je devais craindre le borgne même dans le cas où je n’interférai pas dans ses altercations avec le pourfendeur. Il m’affirmait qu’il n’avait aucune hostilité envers moi, mais je restai tout de même sur mes gardes vis-à-vis de lui.

Alors que je m’approchai de ma monture pour ensuite la chevaucher, le brun s’éloignait sans demander son reste. Cependant il n’avait fait que quelques pas que le sol se mettait à trembler sous mes pieds. Instinctivement je me retins aux rênes de mon palefroi, mais la secousse ne dura pas plus longtemps. Je jetai un regard intrigué au jeune homme, qui lui se retournait vers moi, comme pour avoir la confirmation qu’il venait de se passer quelque chose. Nous n’eûmes pas le temps d’ajouter quoique ce soit car le terrain sous nos pieds se remit à trembler violemment. La roche se souleva légèrement, comme si quelque chose poussait de toutes ses forces pour s’échapper. Un petit dôme se forma et mon cheval prit de panique commença à s’agiter. Une seconde plus tard, le dôme s’affaissait et s’écroulait, nous entraînant avec lui.

Sans que je ne puisse réagir, voilà que je me retrouvais à dégringoler au milieu d’un amas de pierre. J’essayai de me retenir à quelque chose mais il n’y avait rien à faire. Des roches me cognaient et m’éraflaient à divers endroits, mes mains autour de ma tête, c’était la seule protection qu’il me restait. Mon crâne finit par heurter une pierre alors que ma chute s’arrêtait enfin, ma vue devint trouble avant que je ne sombre.

~°~°~

Après je ne sais combien de temps, un frisson parcourut mon corps et mes yeux commencèrent à s’agiter sous mes paupières. Je tournai mollement la tête et mon regard azuré scrutait la zone où j’avais atterri. Ma vue n’avait pas encore retrouvé sa netteté mais il ne me fallut pas plus pour remarquer les pierres précieuses qui ornaient les murs de notre prison de terre. M’appuyant sur mes mains, je relevai mon buste doucement mais cela ne suffit pas à empêcher un horrible mal de crâne de se déclarer. J’avais dû cogner sur cette pierre sacrement fort, ma vue était toujours floue et je percevais à peine les traits de Rinkyu, debout non loin de moi. Mes yeux clignèrent plusieurs fois, il me faudrait surement quelques minutes pour que ça passe, mais la douleur à ma tête ne partirait pas de sitôt et était des plus déstabilisantes.

J’agrippai la paroi de roches lumineuses de ma main droite et me hissai lentement pour me remettre sur pied. C’était surement la pire idée qu’il m’ait été donnée d’avoir car un violent vertige me prit et je ne pus que m’appuyer le dos contre le mur, les yeux fermés en attendant que la sensation s’estompe. La tête lourde, je la penchai vers le borgne et m’adressai à lui d’une voix affaiblie.

« Une idée d’où on est ? »

J’ignorai depuis combien de temps il s’était réveillé, surement avant moi vu le choc que j’avais pris. Peut-être avait-il pu faire le tour des lieux.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Dim 29 Jan - 5:32




feat.Dahlia

Six pieds sous terre

La brune venait tout juste de se lever et à voir la façon dont elle se relevait, le choc qu’elle a reçu lors de la chute était violent. Quoi qu’il en soit, le cheval était lui aussi assommé et blessé. Son état bien désavantageux ne lui aurait pas permis d’aller bien loin. À défaut de soins, l’animal était destiné à une fin funeste. Bien évidemment, ne s’agissant pas vraiment d’un cheval de guerre, la perte n’était pas considérable pour le groupe. Quoi qu’il en soit, la Minshujin me demanda si je savais où nous étions, si du moins j’en avais une vague idée. Pour tout dire, j’avais même du mal à lui énoncer ma supposition qui semblait bien plus superflue.

En plein centre d’une voie souterraine, nous pouvions partir soit sur la gauche pour chercher la sortie, soit sur la droite. Si pour le moment je n’avais aucun nom qui parvenait à mon esprit pour définir avec précision le lieu où nous nous retrouvions, il était plutôt clair que nous étions perdus sous le sol. Mon regard se dirigea par la suite vers la position de l’animal inconscient dont l’une des jambes était déjà devenue bien inutile. Son destin était déjà tout tracé et il allait mourir ici, de faim, de soif ou même des deux, dans une agonie sans précédent. Plus que personne d’autre, il était condamné.

- En quelques mots, je dirais que nous sommes profondément enfouis dans le sol. Difficilement croyable mais voyant l’orifice par lequel nous sommes arrivés, ça prend tout son sens. Mon regard se tourna par la suite vers le cheval Votre palefroi a une jambe qui est devenue totalement inutile. Et dans ces lieux l’emmener avec nous serait plus une charge qu’un bienfait. Mais en même temps le laisser ici reviendrait à le condamner à une mort bien affreuse qu’il ne mérite certainement pas, bien qu’il soit un animal. De ce fait… j’espère que vous ne voyez aucun inconvénient à ce que j’abrège ses souffrances

M’avançant doucement vers l’animal, je dégainai progressivement le Katana à l’aide de ma main droite et plantai cette dernière dans un mouvement à la fois rapide et bref du bras. Mon objectif était bien de mettre fin à ses jours le plus rapidement et le plus brièvement possible. Une fois la lame reçue, le palefroi poussa un soupir, certainement son dernier, écarquillant les yeux avant de les refermer quelques secondes par la suite. Je l’avais tué. Un geste vif fut effectué par ma main afin de débarrasser Jiro, mon Katana, du sang de la bête sans âme qui gisait sur le sol. Suite à cela, je lançai un regard vers la jeune femme à mes côtés tout en rangeant progressivement l’épée dans son fourreau jusqu’à l’écoute du clic du métal sur la garde.

- Si vous êtes debout, alors vous pouvez certainement vous déplacer. Allons par la droite et avançons tranquillement pour voir jusqu’où ça nous mènera. Avec un peu de chance nous allons trouver quelque chose de bien intéressant, de quoi sortir ici.

J’avais prononcé ces paroles d’une voix calme. La vexer n’était absolument pas mon intention mais qu’importe. Me retournant donc, je pris la direction indiquée à la marche, traversant l’allée de terre illuminée par les pierres précieuses. Tout mineur, travailleur de la terre qui se respectait, aurait vu en ces lieux son Eldorado. Mais biensur ce n’était pas mon cas, ni celui de l’associée de Jason qui, à en juger par sa calme réaction à la vue de ces pierres, n’y était pas intéressée. Cette fille était intrigante et le faisait certainement exprès. Toutefois, j’ignorais s’il s’agissait d’une élue ou bien d’une fille lambda. Dans le doute, je brisai le silence qui régnait en amenant la discussion.

- Votre présence permanente sur les terres de Minshu indique que soit vous y êtes nés, soit vous y êtes élu. Quelle est la bonne réponse… Dahlia ?





Dernière édition par Uchiha Rinkyu le Ven 10 Fév - 17:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Jeu 2 Fév - 23:16





   
feat. Dahlia & Rinkyu
Une étrange situation



Rouvrant les yeux, ces derniers furent un peu agressés par la brillance des pierres. Les quelques rayons de lumières passant par la petite brèche non loin se réfléchissaient sur elles. Une fois mes vertiges disparus, je demandai au Fuyujin où nous étions et me rendis compte qu’il n’en savait au final pas beaucoup plus que moi. Rinkyu m’apprit que nous étions enfouis sous la terre, sans blague, j’avais un léger doute, là-dessus. Mais l’heure n’était pas au sarcasme et j’écoutai la suite de ses paroles, toujours appuyée contre la roche. Tentant de me ressaisir je n’avais pas encore fait attention à ma monture. Je tournai la tête vers l’animal inconscient et poussai un long soupir. Premièrement parce que ça me faisait quand même un peu chier qu’elle soit dans cet état cette pauvre bête, deuxièmement, parce que je devrai la payer au loueur de chevaux en rentrant à Kansei, si déjà on parvenait à sortir d’ici...

« C’est le mieux à faire oui... »

Il ne servait à rien de le laisser souffrir inutilement de toute façon. Ainsi j’observai le ténébreux se rapprocher du palefroi et lui planter sa lame rapidement pour le tuer. Seul un soupir se fit entendre alors que l’animal écarquillait les yeux, avant de les refermer définitivement. Il y avait de l’injustice même pour les animaux, si je ne l’avais pas loué il serait encore à brouter dans son écurie. M’enfin on n’y pouvait pas grand-chose.

Ma vue étant redevenu normale, je prenais enfin le temps d’observer le lieu où nous avions atterri. Ma tête continuait de me lancer mais je m’étais résolue à faire avec. Nous étions clairement au milieu d’un chemin, nos deux seules solutions étaient d’aller à droite ou à gauche. Il nous était impossible de nous engager vers la petite source de lumière, la brèche étant trop étroite. Le borgne proposa de prendre par la droite et je ne vis aucune raison pour le contredire, si ce n’était pas par-là, ce serait l’autre. La présence de ces galeries était tout de même intrigante, qu’est-ce qui avait bien pu soulever le sol de cette manière avant de le détruire ? Pas sûre d’avoir envie de le savoir en fin de compte. Jetant également un œil à mes vêtements, ma langue claqua sur mon palais en remarquant à quel point ils étaient déchirés, génial...

Me décidant enfin à quitter mon appui de pierre précieuse, je rejoins Rinkyu qui s’engageait déjà par la droite. Au bout de deux trois enjambées j’arrivai à sa hauteur et nous marchions silencieusement. Seul le bruit de nos pas sur la terre retentissait. Il fallait avouer qu’autant de pierres précieuses réunies dans un seul endroit était impressionnant, de quoi devenir riche. Seulement ce n’était pas avec les doigts qu’elles allaient délaisser leur support, quoi ? Ben oui j’avais essayé en me relevant, mercenaire dans l’âme non ?

La voix du borgne me tira de mes pensées et brisa le silence. Un soupir traversa mes lèvres. Élue ou native, Minshujin, Fuyujin ou Seikajin, actuellement est-ce que c’était vraiment important ? Tournant ma tête dans sa direction, je restai quelques secondes à le regarder de mes yeux bleus. La bonne réponse hein ? Un sourire narquois déforma mes lèvres.

« Ça dépend de ce que vous voudriez entendre. » Prononçai-je sans rien ajouter d’autre.

Sur ces mots je recentrai mon attention sur notre avancée. Alors que tout était jusqu’à maintenant très sombre, des torches étaient accrochés aux murs à intervalles réguliers. Mes sourcils se froncèrent et mes pas ralentirent peu à peu, il y avait bien des gens ici. Jetant un regard à Rinkyu, je continuai néanmoins d’avancer, il n’y avait rien d’autre à faire. Après quelques pas, nous tombions à une intersection circulaire où se rejoignaient trois autres chemins en plus du nôtre. J’inspectai ces voies du regard mais aucune ne m’inspirait quoi que ce soit.

« Hey ! Qu’est-ce que vous faites ici, vous ?! » Cracha une voix agressive dans notre dos.

« Ça c’est une bonne question. »
Répondis-je d’un ton morne en faisant volte-face.

Trois hommes et une femme se tenaient face à nous, leurs expressions ne traduisaient rien de bon. Sans même nous laisser le temps de nous expliquer, ils nous arrivèrent dessus, prêts à tout pour défendre leur territoire soudainement envahi, alors que nous ne voulions qu’une chose, remonter à la surface.

   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Sam 4 Fév - 0:34




feat.Dahlia

Minshujin

Il était encore difficile pour moi de réaliser le fait que nous soyons à des mètres sous terre, sans véritable raison apparente. Qui était derrière cette mascarade ? Je ne pouvais pas réellement détenir cette information. Ce dernier avait certainement réussi à s’échapper avant que l’on ne se réveille. Quoi qu’il en soit, les choses n’allaient pas vraiment pour le mieux. Malgré le fait que mes vêtements et ceux de mon associé avaient encaissé bon nombre de pierres lors de la chute brutale vers le sous-sol, nous n’étions pas encore au bout de nos peines car c’était dans la peau d’explorateurs qu’on allait devoir se fondre pour sortir indemne de cette étrange situation. Mais encore, la nature même de mon interlocutrice m’était inconnue et il fallait donc que je sache à qui j’avais véritablement affaire. Élue ou native en ce moment, ce n’était pas important. Toutefois, cela m’aurait permis de savoir si elle avait des pouvoirs cachés ou non. Contrairement à mes attentes, je reçu une réponse que je n’avais même pas pu imaginer.

Un sourire narquois se dessina sur ses lèvres alors que nos regards azurés s’entremêlèrent. Et au moment même où je pensais qu’elle allait me confirmer ma thèse, elle ne me répondit pas directement. En réalité même, sa réponse ne laissait présager que de la malice en bonne et due forme. Il était assez amusant de se rendre compte qu’en dehors d’Ellen, des personnes savaient jouer avec le danger sans toutefois craindre de se faire du mal. Ce fut donc avec un sourire que j’accueillis sa réponse, bien qu’elle soit une manœuvre de dissuasion.

Avec tout ressortissant de Minshu, on ne savait pas réellement à quoi s’en tenir, mais ce n’était clairement pas pour une subtilité de la sorte que j’allais me livrer à la colère pour arracher un à un les membres de la brunette. Elle avait décidé de ne me dire que ce que je voulais entendre. Qu’importe, mes yeux s’en allèrent par la suite se poser sur le chemin illuminé par endroits, alors qu’on avançait progressivement dans les profondeurs les plus reculées de ce souterrain. Discuter n’était pas réellement mon fort il fallait le reconnaître et ça n’était pas gênant pour moi, de faire la route dans un silence des plus complets. D’ailleurs, l’expérience avait prouvé qu’avec un Minshujin, on obtenait plus de vérités de ses actes que de ses paroles. Observer m’aurait donc beaucoup plus appris que discuter. Arrivés au croisement de trois couloirs, l’on s’est bien vite retrouvés face à un choix d’options comme celui que je n’avais pas hésité à faire il y avait encore peu.

Mais ce fut dans notre dos, qu’une personne pesta à notre encontre, faisant usage des méthodes belliqueuses pour nous demander la raison de notre présence ici. Sans réellement se faire prier, la brune répondit d’une façon nonchalante à leur égard, essayant peut-être de les provoquer davantage. Si donc une chose devait déjà être retenue de Dahlia, c’était qu’elle ne remuait pas longtemps sa langue avant de parler. En même temps, ces derniers manquaient de tenue et ne savaient clairement pas comment s’adresser aux personnes devant lesquelles elles se trouvaient. J’allais donc, leur apprendre les bonnes manières après quoi, je les passerai à tabac. Après leur avoir fait face, j’écartai mes bras ouvrant grandement mes mains pour leur présenter ma carrure imposante, tout en écarquillant les yeux. Tel un mur titanesque, je me dressai en face d’eux, non pas pour les stopper mais pour faire comprendre à certains d’entre eux, que je n’étais pas de leur ressort.

- J’espère que vous ne comptez pas sérieusement essayer de vous en prendre à nous, folie. Votre insouciance est aussi immense que la profondeur des eaux de ce monde. Mon nom est Uchiha Rinkyu, et je serai votre bourreau.

Suite à un vif déplacement, j’emportai grâce à un grand coup de pied, les trois hommes qui étaient situés aux côtés de la jeune femme. La dernière ennemie s’empressa de charger dans la direction de la Minshujin avec l’intention de la tuer. Laissant ces deux là du regard, mon œil s’abattit sur les jeunes individus qui rampaient encore à même le sol. Ils ne tardèrent pas à se relever et ma main ne tarda pas à dégainer Jiro, mon Katana. Restant patient et attendant les ennemis, telle une guillotine qui reste à l’affût de tout condamné à mort, j’observai ces trois hommes courir dans ma direction, dirigés par une colère infondée mêlée à de l’insouciance. Sans hésiter, je tranchai deux d’entre eux au niveau du cou et saisi le dernier par le dos avant de le plaquer contre le sol.

-Il fut un temps où vous combattre à trois aurait été un défi. Mais cela fait partie du passé à en juger par votre actuelle situation. Comment se débrouille cette provocatrice ?

Mon regard se dirigea vers les deux femelles. J’observai dans la direction de la Minshujin, voyant comment elle se battait. Animé par la curiosité, j’avais bien envie de voir, comment elle se débrouillait, si dans ses gestes il y avait une once d’expérience de combat. De cette façon-là, j’aurais tout de même été en mesure de déterminer sa nature.



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Ven 10 Fév - 18:04





   
feat. Dahlia & Rinkyu
Une étrange situation



Un sourire, telle fut la réponse de Rinkyu à ma réplique. J’ignorai si c’était parce qu’il avait juste décidé d’entrer dans mon jeu ou parce qu’il avait juste préféré ne rien ajouter. Avec lui je ne savais pas vraiment à quoi m’en tenir. Dans tous les cas, il ne tarderait pas à savoir ce que j’étais, mais j’avouai avoir pris un malin plaisir à ne pas lui répondre. Oui ça m’arrivait. Après notre court échange, le silence reprit et nous ne tardions pas à tomber sur une intersection. Pas le temps de faire un seul pas de plus, qu’une voix agressive s’exclamait dans notre dos.

Alors que j’étais plus dans l’esprit de calmer ces quatre personnes pour leur expliquer la situation, le Fuyujin en décida autrement et préféra les menacer sans aucune modestie. Est-ce qu’il était stupide ? Nous étions les intrus dans l’histoire, la situation était des plus classiques, et si parler ne semblait pas être une solution efficace, les tuer étaient complètement irrationnel. Et en plus se proclamait en bourreau, mes yeux allèrent rencontrer le plafond alors que la femme du groupe se dirigeait vers moi. Les trois hommes se firent attaquer rapidement par l’élu aux belles phrases arrogantes.

La femme aux longs cheveux roux sortit brusquement une dague et tenta de m’assener deux coups en diagonale et un troisième au niveau de la gorge. Le premier, qui me surprit quelque peu, me taillada légèrement le haut de la poitrine. Je parvins à parer son second en poussant brutalement son bras dans la direction opposée. Lorsqu’elle essaya de me trancher la gorge, mes genoux se plièrent, son arme passa au-dessus de ma tête, me coupant quelques mèches au passage. Profitant de ma position et de sa surprise, ma jambe droite alla faucher les siennes. Mais contre toute attente, la rousse se contenta de rouler sur le côté plutôt que de tomber. Je profitai de cet écart pour sortir mon arme et la tendre dans sa direction. Une douleur se fit ressentir, comme un tiraillement, lorsque je levai mon bras, mais je ne laissai rien paraître.  

« Bon, tu ne veux pas te calmer ? On veut juste sortir d’ici. »

« Vous n’auriez jamais dû entrer ici ! »

« Justement c’e- ! »

Je n’eus pas le temps de finir ma phrase qu’elle se jeta sur moi grâce à un pas rapide sur le côté. La pointe de sa dague alla rencontre le plat de ma lame. Mon intention n’était pas de la tuer contrairement à une certaine personne. J’avais horreur de tuer les gens juste parce qu’ils étaient sur ma route, comme ça, sans chercher à comprendre quoi que ce soit. Mais revenons-en à mon affrontement, depuis mon arrivée, mon niveau s’était amélioré et je pouvais me battre contre des natifs, pas aussi facilement qu’avant, mais il y avait du progrès. Je commençai par un coup à l’horizontal qui alla heurter sa main armée, son poignard quitta sa main et un bruit métallique retentit dans l’intersection. Le tranchant de Hyouri rencontra tout de suite après sa cuisse et lui infligea une entaille peut profonde mais assez déstabilisante et douloureuse.

Mais loin de se laisser faire, la jeune femme aux cheveux de feu décrocha deux petits couteaux de sa ceinture et les lança dans ma direction. La pénombre et le peu de distance entre nous n’aidant pas, mon esquive ne fut pas assez large et je sentis ma chair se déchirer au niveau du flanc gauche, deux belles entailles, à en juger par le sang chaud qui tâchait maintenant mon haut. Replier légèrement sur moi-même, mais tâchant de ne pas perdre mon adversaire des yeux, j’attendis le moment où elle s’apprêtait à me frapper, n’ayant apparemment pas d’autres arme sur elle, pour me redresser subitement et lui assener un coup de pommeau au niveau de la tempe. L’assaillante chancela quelques secondes, avant de s’effondrer à mes pieds. Un soupir traversa mes lèvres alors que j’entendais Rinkyu, me traiter de provocatrice ? Je plissai des yeux tout en me rapprochant de lui. Remarquant qu’il avait tué deux des hommes et plaqué le troisième au sol.

« Je ne vois pas en quoi j’ai été provocante exactement. Au moins je ne me prononce pas en bourreau dès que j’en ai l’occasion. Puisque vous êtes si fort, vous n’étiez pas obligé de tuer ces gens, les assommer aurait largement suffit, nous sommes les intrus au cas où vous n’auriez pas remarqué. Vous vous permettez de me faire la morale sur mes fréquentations, de décrire Jason comme un être abominable, mais regardez-vous dans une glace, vous n’êtes pas mieux ! Et ne me sortez pas d’excuses à la con. »

Mon regard glacial avait croisé le sien pendant toute ma tirade. J’étais clairement agacée par cet énergumène aux pensées complètement incohérentes. Je n’avais qu’une hâte, sortir d’ici et m’en éloigner. Ainsi, je me tournai vers l’homme maintenu à plat ventre par le Fuyujin.

« Nous sommes tombés ici sans le vouloir, dites-nous où est la sortie et vous ne nous verrez plus. »

En espérant qu’il accepterait de nous répondre après ce que l’Uchiha avait fait. Mais de toute façon il vaudrait mieux pour lui car ce dernier pourrait être tenté de recommencer, et il dénigrait les autres après.

   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Dim 12 Fév - 10:15




feat.Dahlia

Bluff

Dans les profondeurs du sol, cela faisait déjà un bon moment que mon regard s’était posé dans la direction de la Minshujin. Ma surprise fut grande quand je la vis combattre, car elle se battait plutôt bien. Malgré quelques défauts dans ses mouvements défensifs, la brune au regard d’azur parvenait parfaitement à varier les styles de combat, passant avec une grande fluidité de l’offensive à la défensive et inversement. La brune était une combattante aguerrit, cela ne faisait plus l’ombre d’aucun doute. Le dernier survivant, était toujours immobile sous mon pied à l’étreinte puissance. Et malgré le fait qu’il se débâtait longuement pour se sortir de sa situation qui était assez mauvaise, il ne bougea pas d’un pouce.

Le combat entre les deux femmes arriva à son terme, s’achevant sur la défaite de la rousse, la capture d’un homme et le meurtre rapide et radical des deux autres. Elle vint par la suite dans ma direction. Moi qui attendais qu’elle se vente de ses exploits comme la plupart des personnes dans la même situation, ma déception fut grande quand elle remit mes agissements en doute, allant même me décrire comme étant pire que Rokuro. Le son léger des dents qui se serraient se fit entendre mais il n’était pas certain qu’elle décela cela.

Sans attendre une quelconque réponse de ma part, elle se dirigea vers le capturé dans l’espoir de lui soutirer quelques informations. Le prisonnier serrait continuellement les dents, certainement affecté par la perte de ses compagnons avec qui il avait grandi et vécu jusqu’à monter la garde dans ces couloirs. Mais malgré cela, dans son regard, on décelait davantage de crainte que de colère à mon égard. C’était donc avec une certaine difficulté qu’il réussit à prendre la parole

- Sans le vouloir ? Même moi, j’ignore comment sortir de cet endroit. L’intégralité du village ignore comment sortir de ces terres. Il ne vous reste donc qu’à périr ici, pour payer pour vos affronts

La dernière partie de sa phrase m’était clairement destinée et de ce fait, il semblait ne pas être destiné à en parler mais je savais comment mettre pression sur un pareil individu, qui avait une vague0idée de ce dont j’étais réellement capable.

- Votre village vous dîtes ? Donc vous avez une famille là-bas ? Observez vos compagnons autour de vous et imaginez donc ce qui arrivera à l’intégralité de votre village. Si vous voulez un conseil, réfléchissez bien avant de prononcer vos prochaines paroles parce que ces dernières pourraient condamner votre famille à une mort bien cruelle

Un bluff. C’était très clairement un bluff qu’il fallait utiliser pour délier la langue d’un être gouverné par la peur et qui donc, était dans une totale incapacité de réfléchir posément. Délier la langue en utilisant un moyen de pression assez pesant était une chose bien simple. Ignorant que je ne m’attaquais jamais aux personnes incapables de se défendre sans raisons, il croyait donc religieusement que j’étais capable d’agir de la sorte, comme tout Fuyujin impitoyable qui se respectait. Seulement, ce n’était pas le cas. Quoi qu’il en soit, il mordit bien vite à l’hameçon et s’empressa d’implorer ma pitié.

- Par pitié… je sais je sais… Il se dit que le chef est la seule personne qui aurait la capacité de toucher les cieux. Représentant de l’aigle, il est destiné à voler haut dans les cieux. Il sera certainement en mesure de vous aider. Par pitié, ne faîtes rien à ma femme et à ma fille, par pitié…
- Ne vous inquiétez pas, il ne leur arrivera rien. Mais je vous conseillerai plutôt de vous inquiéter pour vous-même

Me retournant à présent vers Dahlia, j’affichai un regard bien sombre rempli d’une colère fournie. Ce dernier était annonciateur d’un cantique bien triste, celui de la mort elle-même. Dans les recoins de mon être, pas un seul endroit n’éprouvait pas l’envie irrépressible de lui arracher le crâne. Elle était faible mais avait une langue trop pendue. La Minshujin l’ignorait certainement, mais elle se rapprochait considérablement de la ligne rouge et au moment même où elle allait la traverser, la dernière note du sombre cantique, l’annonciateur du repos éternel, retentira dans tout son être. Ce moment-là, son âme sombrera dans les profondeurs des enfers guidée par ma main elle-même.

- Je suis un guerrier qui combat et tue. Ces derniers attaquaient pour tuer et c’est pour cela qui sont morts. Si vous êtes de ceux qui ont pitié de ceux qui n’auront pas pitié de vous, sachez que j’ai passé l’âge. Qu’importe, je n’ai aucune raison de justifier mes actes à votre égard, seulement… Ne me comparez plus jamais à ce Jason, si vous tenez à votre vie, Dahlia Gardilho, je ne me répéterai pas.

Plissant des yeux par la suite, je revins bien vite à notre sujet principal, les informations que venaient de nous donner le jeune garçon. Il était impératif de s’en servir.

- Concernant la présente situation, nous savons qu’ils ont un village pas très loin et qu’apparemment leur chef serait la personne qui pourrait nous aider à atteindre la sortie. Que pensez-vous de cette situation ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Sam 18 Fév - 1:03





feat. Dahlia & Rinkyu
Une étrange situation



Pour seule réponse à celle de l’homme à terre, je ne fis que rouler des yeux. Voilà pourquoi il avait été stupide de les tuer, puisqu’ils étaient les seuls qui pourraient nous aider à sortir d’ici. Mais le cerveau un tantinet lent de Rinkyu n’avait pas réfléchi plus loin que ça. Et pour confirmer mes dires, voilà qu’il recommençait à proférer des menaces, à croire que c’était la seule méthode qu’il connaissait. Apeuré, le garde ou qu’importe ce qu’il était réellement, fini par nous apprendre que seul le chef de son village pouvait nous aider à sortir d’ici. Un village souterrain ? Pourquoi créer une telle chose, ces gens avaient-ils quelque chose à cacher ? Le borgne semblait avoir bluffé avec ses menaces, enfin, partiellement d’après ce qu’il disait.

N'ayant pas oublié ce que je lui avais dit plutôt, le Fuyujin leva son œil bleu vers moi. S’il pensait m’intimider avec son air de chien méchant, il se trompait. Il n’y avait que la vérité qui mettait dans cet état, mais il était décidément trop fier et orgueilleux pour l’admettre. D’un regard morne, je l’écoutais se défendre. Cet homme pensait vraiment tout connaître de la vie, ça n’avait rien à voir avec de la pitié, et quand bien même c’aurait été le cas, en avoir n’était pas forcément une mauvaise chose. Mais bon visiblement j’avais affaire à un guerrier des cavernes.

« Ces derniers attaquaient pour défendre leur territoire, et au risque de vous vexer, être un guerrier ce n’est pas tuer sans réfléchir. Ça c’est n’être qu’un barbare ne faisant pas la part des choses, rien à voir avec de la pitié. Ne parlez pas comme si vous aviez tout vécu et cessez de menacer tous ceux qui ne pensent pas comme vous. Je ne vous comparerai plus à lui, vous n’avez rien à voir. »


Il prendrait ça comme il veut j’en avais fini de discuter avec môsieur « j’ai la plus grosse alors fait gaffe à toi », pathétique. Plus important, se rendre dans ce fameux village, trouver le chef et voir s’il acceptait de nous laisser sortir d’ici. Inutile de répéter que l’acte du ténébreux ne faciliterait pas les choses, ah mais si, une bonne menace et tout serait réglé, pardon, j’oubliai. Plutôt que de répondre à l’élu, ma tête se baissa pour m’adresser à l’homme au sol.

« Emmenez-nous à votre village, autant en finir avec tout ça rapidement. »

« Ou-oui, d’accord suivez-moi, mais, ne me tuez pas... » Dit-il plus à l’intention de Rinkyu que moi.

Jetant un regard à celui-ci, j’attendais qu’il daigne permettre à l’homme de se lever, une fois cela fait, nous pourrions le suivre à travers le dédale de pierre. Le chemin était long pour y arriver, j’avais du mal à comprendre comment on pouvait vivre ainsi sous terre. Histoire de me renseigner, je demandai à l’homme où nous nous trouvions et pourquoi ils vivaient ici. Le village se nommait donc Küldrah et était le siège de manipulateurs des esprits, étrange comme pratique. Le garde ajouta que leur existence était jusqu’alors secrète et qu’ils comptaient bien le rester. Étant donné les pierres précieuses incrustées dans les murs, il valait mieux pour eux qu’ils le restent, sous peine d’être totalement envahis.

Au bout de longues minutes, je voyais enfin la fin du tunnel. La ville souterraine se trouvait en contre-bas, le plafond semblait être à une bonne centaine de mètres au-dessus de nos têtes. Tout était éclairé grâce à des torches accrochées çà et là, vu de haut, on pouvait y trouver un certain charme. Les lumières se reflétaient sur les maisons faites de roches et on aurait presque pu oublier le fait d’être sous terre. Notre guide nous invita à descendre les escaliers taillés dans la seule matière présente ici-bas et nous lui emboitions le pas. Je n’avais plus jeté un seul regard au Fuyujin à mes côtés, il ne m’inspirait plus aucun intérêt. Mon pied quittait enfin la dernière marche, quand le garde s’exclama.

« Donnez l’alerte, des intrus sont ici, il a tué 3 des nôtre !!! »
Criait-il aux passants qui se mirent tout de suite à paniquer.

« Mais vous êtes stupide ?! »

« Ne pensez pas qu’il va s’en tirer comme ça ! »

Quelques instants après qu’il se soit mis à hurler, plusieurs personnes dotées des mêmes armes que lui commencèrent à former un arc de cercle autour de nous. Magnifique situation, je me retiendrai de radoter vous saviez déjà ce que j’en pensais.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Sam 25 Fév - 0:20




feat.Dahlia

Au village

L’ambiance sous le sol devenait de moins en moins soutenable. Depuis le massacre des individus qui nous avait pris pour cible, la jeune femme qui m’accompagnait n’avait eu de cesse d’essayer de me mettre hors de moi en piaillant répétitivement. Seulement, plus elle parlait, plus elle perdait de l’intérêt à mes yeux. Se mettant à me donner des leçons dont je n’avais pas besoin sur mon attitude, la Minshujin me fit clairement comprendre qu’elle avait une notion particulièrement différente de la mienne au sujet des guerriers. En effet, il n’était pas véritablement étonnant que la peste que représentaient les gens de son espèce, les Minshujins, avaient une conception différente de combat, de la guerre ainsi que de guerrier : ça en était risible. Toutefois, cela m’importait peu. Je n’avais aucune forme d’intérêt à l’écouter, ni même encore à essayer de lui faire comprendre quoi que ce soit. La seule chose qui m’intéressait pour le moment était bien la remontée en surface ,et ce, le plus rapidement possible. Il était cependant bien regrettable que, ma puissance n’allait pas m’aider à me sortir de là. Et donc que, par mes propres moyens, je ne pouvais m’extirper de ce piège à rats.

Dahlia pria donc à l’otage de nous conduire à son lieu d’habitation, là où se situait son village. Sans rechigner, le malheureux accepta de le faire à la seule condition qu’aucun mal ne lui soit fait, chose qui était heureusement pour lui dans la mesure du possible. Après donc l’avoir libéré de la pression qu’exerçait mon pied, nous nous enfonçâmes à trois dans les chemins tortueux dans lesquels je m’étais bien retrouvé sans mon bon vouloir. Passant encore et encore par les voies qui semblaient toutes aussi identiques les unes que les autres, c’était un pas après l’autre, dans un silence mortuaire que nous avancions vers le point final de notre trajet. Il arrivait par moments, sur les longues voies, que je m’arrêtasse en arrière pour observer quelque peu les joyaux ainsi que le jeu de couleurs qu’ils offraient gracieusement à la voie. Profiter de la vue était une chose essentielle, car il était certain que je n’allais plus revenir sur les lieux que j’étais en train de traverser. Si l’on ignorait les conditions qui tournaient autour de la situation au milieu de laquelle je me trouvais, il y avait tout de même du bon à être dans ces lieux.

Le trajet fut long mais au bout du compte, nous arrivâmes à l’entrée du village, un lieu particulièrement beau et riche en lumière. Il était en plus d’être le lieu de résidence de notre actuel otage, mon ticket de sortie de ce dédale. Qu’il était difficile de croire qu’aussi profondément enfoui dans le sol, il existait une pareille civilisation. Quittant la plateforme élevée pour arriver en contrebas par le biais des escaliers, notre jeune inconscient cru bon d’alerter les gardes que des intrus s’étaient introduits dans le village. Une traîtrise… un habitus donc je me serais bien passé. Peu de temps par la suite, autour de nous étaient en position de combat des individus qui certainement étaient chargés de garder les portes de la ville. Ces derniers semblaient bien décidés à nous bloquer le passage, une chose vraiment gênante n’était-ce pas ?

Sans dire un mot, ni même changer l’expression neutre de mon visage ou même encore l’allure inerte que j’avais, je m’avançai doucement vers eux, jusqu’à me trouver à une distance sécuritaire de leurs armes. Lors de ce déplacement, je pris l’otage par le col et le posai à mes pieds. Si cela ne tenait qu’à moi, je les aurais tous tranchés la tête, que ça soit l’otage ou les hommes armés, même si, ce petit tour aurait été payé de quelques blessures. Si cette manœuvre aurait eu le mérite d’être bien plus personnelle qu’autre chose, cela aurait bien pu conduire à risquer la vie de la brune derrière moi. S’il lui était possible de s’occuper de deux à trois personnes en même temps, une mêlée générale ne lui aurait pas été favorable. Mon regard scrutait donc les visages des incapables armés situés en face de moi. Et ces derniers, hésitant entre attaquer et demeurer dans leur immobilité, maintenaient un silence inconsciemment imposé, que je n’hésitai pas à briser par la suite.

- Amenez ici votre chef. En fonction de votre action, j’agirai soit en ami, soit en ennemi. Cet individu que nous tenons captif doute encore du fait que je pourrais vous écraser les crânes un à un. Ne me laissez pas l’occasion de le permettre…
- Libérez-le Maintenant !!!! Sinon, nous allons ouvrir les hostilités !!!
- La diplomatie ne doit pas être votre particularité… sachez que cela nous fait au moins un point commun. De ce fait, je vais reformuler ma demande…

Mon regard s’abattit sur l’inconscient à mes pieds et quand il comprit que sa vie était désormais en danger, il essaya de prendre la fuite, mais un croche-pied le fit mordre la poussière. Étant sur le dos, je bloquais ses mains à l’aide d’une prise qui ne requérait que mes pieds. Et par la suite, je soulevai sa tête en tenant ses cheveux pour glisser le tranchant de ma lame au bas de sa gorge, tout cela en moins d’une poignée de secondes.

-Tenez-vous tranquille si vous avez encore un quelconque intérêt pour votre misérable existence. Vous avez appelé la garde contrairement à nos recommandations et maintenant vous essayez de prendre le large. À la prochaine faute de votre part, vous périrez… Disais-je l’œil mi-clos à l’otage.
-Lâchez-le !!!! S’exclama un des gardes armés.
- Ramenez votre chef ici, à défaut de quoi, je tuerai votre compagnon, avant de vous éliminer un à un. Je ne vous veux aucun mal, mais comprenez également que je n’ai pas de temps à perdre.

Pas besoin de prendre des mesures aussi extrêmes jeune garçon

Une voix en arrière se fit plus imposante que les chuchotements de la petite foule qui s’était amassée à l’arrière des gardes. La scène bien remplie de spectateurs avait donc amené à nous un intervenant, et pas des moindres. L’agglutination d’individus se sépara créant par la même occasion une voie, au milieu de laquelle il avait un vieil homme et derrière lui, plusieurs autres vieilles personnes. Ces gens-là pas à pas s’approchèrent, jusqu’à se tenir à l’arrière des gardes.

- Nous pouvons encore résoudre le problème à l’amiable. Vous me demandiez, me voici.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Jeu 2 Mar - 18:47





feat. Dahlia & Rinkyu
Une étrange situation



Aussitôt après le cri du garde, qui avait préféré tenter de coincer Rinkyu plutôt que de nous guider davantage, plusieurs autres hommes armés formèrent un arc de cercle autour de nous. L’ambiance était soudainement devenue très lourde, tous leurs regards méfiants étaient rivés sur nous, ou du moins, surtout sur le fuyujin après la seconde phrase qu’avait crié l’homme. Vous alliez penser que je radotai comme une vieille mais, tout ça ne serait pas passé s’il s’était contenté de les assommer, sa fierté empêcherait au borgne de l’admettre un jour, bien sûr. En d’autres termes, nous étions deux fois plus dans la merde à cause de lui, alors qu’il n’avait qu’à se débrouiller et il ne tarda pas à le faire, comme je m’y attendais. D’un pas lent, Rinkyu s’était avancé tout en empoignant le gueulard inconscient par le col avant de le mettre littéralement à ses pieds. Malgré ses menaces, les gardes ne semblaient pas effrayés et lui tenait toujours tête. Dans un soupir, mes poings se serraient, sur mes gardes.

Les négociations continuaient lorsque l’otage tenta de s’échapper de l’emprise du membre du Royaume du dragon. Seulement à peine avait-il fait deux pas, qu’un croche-pied le fis trébucher et l’homme se retrouva encore une fois maîtrisé. La zone commençait à s’agiter, certains hommes armés perdaient patience et ordonnait la libération de leur confrère, mais en vain. L’affrontement devenait inévitable au fur et à mesure que les secondes défilaient, jusqu’à ce qu’une voix usée par les années mais ferme et droite, ne se manifeste, recouvrant les messes basses des spectateurs. Derrière la barrière que formait l’arc de cercle de combattants, la foule se séparait pour laisser place à un vieil homme imposant certainement le respect de ses pairs. D’autres personnes d’un âge avancé le suivaient, nous avions donc une sorte de conseil des anciens devant nous, il serait surement capable de discuter calmement avec eux, j’avais horreur de me battre pour rien. Mon corps se détendit peu à peu, ainsi que les défenseurs du village, qui baissèrent instantanément leurs armes.

« Lâchez-donc ce jeune homme et suivez-moi dans mes appartements, nous serons plus à l’aise pour discuter de votre situation. »

« Mais chef, il- ! »
Contesta le concerné.

« Assez, Kazu... » Le coupa d’une voix ferme mais relativement douce, le vieil homme.

Le jeune homme se renfrogna et se mit à bougonner dans sa barbe. Quelque part, je le comprenais. D’un pas méfiant, je me dirigeai personnellement vers le groupe d’anciens. D’un hochement de tête, il nous invitait à venir avec lui, nous faisant traverser la rue principale du village souterrain, sous les regards désapprobateurs des habitants. Au bout de quelques minutes, une grande bâtisse, faisant presque penser à un temple, s’éleva devant nos yeux. Sans perdre de temps, deux portiers nous ouvrèrent le passage. L’intérieur était simple, une grande table basse sur un tatami, où nous fûmes conviés.

« Eh bien, comment êtes-vous arrivés sur nos terres jeunes voyageurs ? Nous sommes une communauté secrète, après tout. » Reprit le chef.

« Le sol s’est soudainement effondré sous nos pieds, il semblerait que cela ait été causé par quelque chose d’ailleurs... »

« Nous avons rarement connu ce genre de cas en des décennies... Qu’avez-vous trouvé après votre chute ? »

« Absolument rien, nous avons ensuite suivit le chemin qui s’était présenté à nous pour trouver une sortie... »

« Humm... »

Le vieil homme semblait pensif et contrarié, visiblement même lui ne comprenait pas comment nous avions pu être piégé par cet effondrement. J’espérai qu’il ne pensait pas que tout cela était un coup monté de notre part, sinon, ça compliquerait encore davantage les choses...

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Dim 5 Mar - 13:37




feat.Dahlia

Situation délicate


Ambiance

L’intervention du vieillard qui était certainement le chef du village, changea la donne, complètement. Lui, suivi de son conseil, avait su se différencier des incapables qui étaient remplis autour de nous, prêts à nous attaquer avant qu’ils n’interviennent. Comprendre que la résistance était futile, surtout à un moment pareil, était faire preuve d’une très grande sagesse, un domaine que maîtrisaient les rois. Conformément à la demande du vieil homme, je lâchai mon otage qui était à deux doigts encore de mourir. C’était avec une joie mêlée au profond mépris qu’il avait à mon égard, que l’otage s’en allait rejoindre les siens. Bien évidemment, je n’en avais strictement rien à faire de son ressenti. Une fois que les gardes avaient baissé leurs armes, conformément aux exigences du barbu, je m’avançais derrière lui, sous les regards dépréciatifs de la foule.

Nous avançâmes ensemble jusqu’à entrer dans le grand bâtiment, qui ressemblait énormément à un temple. C’était à l’intérieur de cette bâtisse que les sages du village siégeaient pour prendre les décisions importantes, qui impactaient la vie du bas peuple. Une fois sur les lieux, c’est la brune qui entreprit d’échanger quelques mots avec le vieil homme, le chef. Mais bien évidemment, ces propos n’étaient que de simples bases, n’ayant aucune information qui nous aurait permis de nous en aller de ce village. Inutile. Interrompant l’homme âgé dans ses réflexions, je pris la parole. Les choses devaient s’accélérer quelque peu.

- Tâchez de ne pas oublier la raison de notre venue ici. Notre présence ici est involontaire et très sincèrement, je tâcherai de ne plus y remettre les pieds. J’ai des objectifs à remplir et ce n’est pas à des lieux de la surface que je les accomplirai Dis-je sèchement

- Je comprends parfaitement la situation. Seulement, si vous avez réussi à entrer dans ces terres, alors d’autres le pourront certainement. Et compte tenu des richesses qui font la fierté de notre village depuis des décennies, nous ne mettrons pas long feu à être mis à feu et à sang. D’où l’importance pour moi, de savoir comment vous avez fait pour arriver dans ces lieux

Un membre du conseil s’avança et se mit à énoncer des propos avec une voix tremblante, non pas de peur mais plutôt de vieillesse. Il semblait plus âgé encore que l’actuel chef et donc, d’une certaine façon, plus mur que ce dernier.

- J’ai entendu parler d’un petit groupe de rebelle qui se serait formé au sein du village. Je pensais que cela n’était qu’une rumeur, mais au vu de la situation, il faudrait certainement agir au plus vite.

L’étonnement pouvait se lire sur le visage de note hôte, après quoi il plissa les yeux pour répondre aux propos de son associé

- Ancien Roshi, parles-tu bien de rebelles ? J’ai toujours su que notre peuple vivait en paix. L’agriculture est florissante et tous ont une habitation. Nous ne demandons pour seul travail l’extension du village et la création des galeries. Quelles raisons auraient-ils à se rebeller ?

-Il semblerait qu’ils nourrissent le désir d’explorer la surface. De bouche à oreille, ils nourrissent l’espoir d’un avenir sous le ciel radieux. Étant uniquement une rumeur, je n’ai pas cru bon de vous en parler. Mais la présence inexpliquée de ces deux individus, fait penser qu'il s'agirait certainement des rebelles.

En somme, le village était rempli de traîtres, agissant dans l’ombre à l’insu de leurs dirigeants. La situation se compliquait et j’hésitais entre leur venir en aide ou bien les ignorer tout simplement. Le problème de village ne m’intéressait pas, même j’avais une haine profonde à l’égard des misérables traitres qui d’ailleurs n’avaient pas le courage de clamer haut et fort leurs raisons d’agir.

- Cela est réellement beau à voir et à écouter. Toutefois, j’aurais besoin que vous nous montriez la voie de sortie. Rappelais-je toujours aussi sèchement

-J’aurai aimé vous l’indiquer, mais en ce moment, notre village doit être observé de nouveau. Si nous vous indiquons la voie de sortie, d’autres vous suivront, et ramèneront des personnes indésirables. Le village est pour le moment en quarantaine.

La situation était réellement mauvaise. Le trajet jusque là effectué, avait été dans le seul et unique but de sortir de ces lieux. Seulement, en si peu de temps, les choses venaient de basculer. La seule personne en mesure de nous aider était le chef. Et il était vraisemblablement en situation difficile. Fallait-il leur venir en aide ou bien que user de ma force pour contraindre le conseil à nous indiquer la voie à suivre pour sortir ? Le dilemme était grand, et même si je ne laissais rien paraître, depuis la première fois depuis que nous sommes entrés dans les profondeurs du sol, je doutais de mes actions.






Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Dim 5 Mar - 22:31





feat. Dahlia & Rinkyu
Une étrange situation



Plutôt que de se concentrer sur notre cas, le vieux chef entra en pleine réflexions sur la cause de notre chute dans son village. Quelque part il était normal de se poser des questions, mais nous avions clairement mieux à faire nous. Et le fuyujin ne mit pas longtemps à le faire remarquer. Dans la liste de ses objectifs, tuer Jason devait être au moins dans le top trois, et encore j’étais gentille. Moi qui voulais juste passer un séjour tranquille pour m’éloigner des contrats, j’étais en train de me dire que j’aurai mieux fait de rester à la capitale.

Le chef nous expliqua ensuite la raison pour laquelle cet effondrement s’avérait dangereux pour sa population, des arguments tout à fait justifiables, mais nous ne pouvions rien faire de plus pour lui. Aucun indice n’avait pu nous mettre sur la piste d’un potentiel coupable de ce glissement. Alors que j’allais reprendre la parole, l’un des plus âgés du conseil se manifesta. Sa voix tremblante témoignait de son long périple qu’était la vie. Un groupe de rebelles ? Une simple rumeur circulant, mais il n’y avait pas de fumée sans feu, elle n’était certainement pas née par hasard. Le dirigeant ne sembla pas au courant de la chose, n’imaginant même pas la raison qui pourrait pousser des villageois à la rébellion. C’était pourtant assez facile à déduire, et l’ancien, le dénommé Roshi, ne tarda pas à l’exprimer.

Puisqu’ils avaient de quoi penser que des rebelles se cachaient parmi eux, les choses devenaient plus compliquées pour nous. Je doutai qu’au moment où le conseil nous emmènerait à la sortie, le groupe de traîtres n’en profiterai pas pour mémoriser l’endroit et y aller en douce. Mais la chose ne percuta pas dans l’esprit de Rinkyu, qui ne pensait qu’à une chose, sortir d’ici. J’avais la même envie, mais les deux problèmes étaient liés. Tant que les possibles traîtres seraient présents, la sortie ne nous serait pas présentée. Et plus vite, nous aurions mis la main dessus, plus vite toute cette histoire serait derrière nous.

« Qu’est-ce que vous seriez prêt à donner si je vous aidais ? »
Je ne désignai que moi car on ne pouvait pas dire que je m’entendais avec le borgne.

« À vous donner ? » Me demanda le chef, étonné.

« Il va de soi que notre sortie dépend de l’arrêt de ces rebelles, mais prendre des risques gratuitement alors que je n’ai rien demandé, est peu envisageable. »

« Vous êtes donc prête à faire la lumière sur cette histoire... Hum eh bien, nos galeries disposent de pierres précieuses magnifiques, je vous en donnerai une bourse remplie si vous acceptez de nous aider, cela vous va-t-il ? »

« Nous avons pu les voir à notre arrivée, ça me semble raisonnable. »

L’attention du conseil se tourna ensuite vers l’Uchiha, qu’allait-il décider de faire ? Aider ou utiliser la force pour avoir ce qu’il voulait ? Ce serait un bon moyen de réparer en quelque sorte, la perte de ces deux gardes soit dite en passant. Mais bon, qu’il choisisse la solution la plus facile ne m’étonnerait pas réellement, j’ignorai les limites que s’était posé l’élu.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Lun 6 Mar - 23:12




feat.Dahlia

Conflits dans les hautes sphères

Les aider était réellement tentant, il fallait le reconnaître. De toute façon, il y avait beaucoup plus à y gagner à leur venir en aide qu’en ne faisant rien du tout. J’aurai eu le privilège de voir enfin, ce que pouvait être le règne d’un chef et la façon dont celui qui tenait ce poste allait faire face à un litige d’une telle ampleur. Ayant toujours su au plus profond de moi que j’étais appelé à diriger le peuple un de ces jours, il me fallait obtenir sagesse et plus de connaissance. Cela n’allait pas m’être attribué à moins que je ne prenne l’expérience nécessaire de mes propres mains. Dans mon silence et mes réflexions, la Minshujin prit la parole et négocia à bon prix, sa contribution pour la résolution du problème qu’il y avait dans ces terres. Quelques pierres précieuses auraient certainement fait l’affaire pour sa part. Et par la suite, tous les regards étaient dirigés dans ma direction. Je pouvais leur venir en aide de façon non négligeable et il était clair que c’était la volonté de la plupart des personnes dans cet endroit.

- Dans ce cas, je pense que je vous aiderai moi aussi dans la rude tâche qui s’annonce. Étant donné que c’est le seul moyen de vous débarrasser de traitres, mais aussi de nous permettre de sortir d’ici en toute discrétion, alors ne rien faire serait une bien grossière erreur.

Le regard plein de satisfaction, le chef du village accueillit positivement nos deux contributions. Le plus difficile serait à présent de retrouver ces rebelles afin de voir ce qu’ils pouvaient bien trafiquer. Le chef ne voulut pas faire les choses dans la demi-mesure et comptait annoncer un passage dans tous les domiciles pour les interrogatoires. Mais avant tout, il nous remercia.

- J’apprécie réellement votre assistance, chers individus, mais avant que vous ne vous aventuriez plus profondément dans cette histoire, il est important que vous sachiez quelle est l’histoire de notre précieux village.

Le plus jeune du conseil, ayant la cinquantaine d’années, interpella le chef avant qu’il n’en dise plus.

-Attendez chef… Pouvons-nous seulement faire confiance à ces étrangers ? N’oubliez pas que l’objectif premier qui nous a été confié était de maintenir l’application des lois. Et dans ces dernières, garder le mystère entre la surface et les profondeurs est une règle de grande importance. Ils sont tombés du ciel, et nous proposent leurs services de la sorte… je ne leur fais aucunement confiance et vous devriez tous en faire autant.

- Ancien Kû, n’oublies pas que nous sommes en situation d’urgence, nous n’avons pas le choix. Un œil neuf sur la situation nous permettra de résoudre plus vite ce problème. Vous savez tous aussi bien que moi, qu’ils ne le font pas de leur plein gré.

- VOULEZ-VOUS FAIRE CONFIANCE À DES PERSONNES QUI ONT LE MEURTRE FACILE ??!!! Je ne tolèrerai pas cela. Je suis un ancien et je m’y oppose catégoriquement.

- Vous êtes certes un ancien, mais c’est encore moi le chef. Je vous ordonne de vous taire et de ne plus interférer dans nos décisions. Ils n’ont aucune intention destructrice.

- Tcht… !!!

Sur ce dernier signe de dédain, Kû s’empressa de sortir du lieu, par la grande porte qui était bien fermée. Une fois qu’il ait ouvert une des deux portières, il tourna légèrement la tête pour lancer un dernier regard rempli de mépris. Après quoi, il s’en alla fermant la porte derrière lui. Le chef quant à lui reprit son calme et nous attribua à nouveau son attention.

- Je vous prie de nous excuser pour tout cela. Revenons à notre sujet de base voulez-vous ? Nous sommes les descendants d’un peuple de la surface, ceux que nous avons appelé les primaires. Ils se sont réfugiés sous la terre, cherchant à s’échapper de la guerre qui opposait les divers dieux, à des époques reculées. C’est en descendant qu’ils sont arrivés sur la cité souterraine illuminée, le village où nous sommes.

Animés par la seule volonté de refaire une nouvelle vie, un nouveau peuple, ils inculquèrent à ce dernier la peur du monde supérieur, afin que la descendance ne cherche plus des moyens pour revenir à la surface. Cela marcha pendant un très long moment. Proche de la mort de tous les primaires, le dernier d’entre eux instaura un conseil muni de dix sages ainsi que d’un chef. Ces derniers devraient connaitre la vérité sur le monde supérieur, ainsi que du mensonge qu’ils devaient perpétuer de génération en génération. En dehors de ceux placés à ces postes-là, le bas peuple, n’était au courant de rien. Cette manœuvre avait pour objectif le maintient du peuple dans un pacifisme total, abolir l’esprit de guerre et de conflits : recréer une civilisation dans laquelle tous pouvaient vivre.

Les descendants de primaires ont au travers de leur manipulation des esprits, su développer l’usage des pierres précieuses qui constituent à elles-seules une grande source d’énergie. Grace à elles, il a été possible d’attirer à nous de l’eau, ainsi que des nutriments qui n’étaient pas censés pouvoir être développés dans un endroit pareil.

Avec le temps, le village s’est élargi et a donné lieu à ce que vous avez trouvé ici.


- Je pense que si c’était pour devenir pacifistes, ces primaires ont échoués dans leurs manœuvres. Nous avons été attaqués dans les tunnels et pour cause, des hommes sont morts.

- La mise en place d’un système de protection a été instaurée par l’ancien Kû. Connaissant l’existence du monde supérieur, il était certain que les risques de se faire attaquer étaient grands. C’est dans cette optique que nous avions mis en place cette unité de sécurité.




Couleur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Sam 11 Mar - 22:16





   
feat. Dahlia & Rinkyu
Une étrange situation



Les anciens attendaient la décision prise par le fuyujin. Et ce dernier décida finalement de les aider également, comme il l’avait souligné, ne pas le faire n’aurait qu’allongé notre temps passé sous terre. Le visage du chef passa d’une expression soucieuse à celle du soulagement et le vieil homme entreprit ensuite de nous raconter l’histoire de son village. Mais comme tout ne pouvait pas se passer dans la simplicité, il fallut que l’un des anciens, le plus jeune d’entre eux d’ailleurs, choisisse de mettre son grain de sel dans l’histoire.

Et voilà, et je ne leur fais pas confiance, et bla bla bla... Dans un groupe il y en avait toujours un plus paranoïaques que les autres. Mes yeux roulèrent au plafond pendant que les deux hommes débattaient sur la question. L’ancien Kû commença même à hausser le ton, ce qui m’occasionna une grimace. Je pouvais comprendre ses doutes cela dit, après tout deux des leurs étaient morts. Le dirigeant savait néanmoins se faire respecter tout en restant calme, il n’était pas à cette place pour rien, aucun doute là-dessus. Voyant qu’il n’aurait pas le fin mot de l’histoire, le quinquagénaire décida de s’en aller, non sans une marque de dédain à notre égard. Surveillez mieux vos galeries vous n’aurez pas d’intrus, hein...

Enfin bref, le calme reprit dans la pièce, et le chef commença son récit. Ainsi il nous apprit que leurs ancêtres avaient choisi de se réfugier sous terre pour fuir les guerres des trois dieux. Décidément ces derniers s’ennuyaient tellement que le conflit était tout ce qu’ils connaissaient. C’était également grâce à ces pierres précieuses qu’ils parvenaient à vivre, j’avais du mal à visualiser comment, mais étant donné que mon arme elle-même était faite de matériaux spéciaux, j’imaginais que c’était tout à fait possible. Certaines choses peinaient à être expliquée clairement. Une communauté pacifique contrainte de se cacher dans l’ombre pour vivre en paix, d’un côté c’était bien triste.

Mais puisque personne n’était au courant de leur existence, cette unité de sécurité n’avait que fait naître un sentiment de rejet fasse à l’étranger, plutôt qu’une pensée pacifique, ce que souligna Rinkyu. Il n’avait pas tout à fait tort même si les choses auraient pu être différentes.

« Les anciennes méthodes sont souvent les meilleures, apprendre à vous défendre est indispensable, mais sans cette unité, ces trois hommes seraient encore en vie. Je doute que qui que ce soit puisse trouver ce village parce qu’il le cherche, de l’extérieur rien ne laisse penser cela possible. Et ce sera le cas plutôt à cause des possibles rebelles... »

« Nous avions beaucoup débattu sur le sujet... Peut-être nous sommes nous trompés en faisant ce choix, l’Ancien Kû a des idéaux très radicaux... Quand bien même, nous allons également être obligés de prendre des mesures radicales pour notre village, afin de préserver notre population. S’il arrivait que notre existence, et par conséquent celle de ces pierres précieuses, notre avenir serait compromis. Je vous demande de nous aider à nous débarrasser de ces rebelles à partir du moment où vous êtes sûrs de leurs intentions, nous ne nous voulons pas de pertes inutiles. Et je vous serais reconnaissant de ne parler de l’origine de nos joyaux à qui que ce soit... Et pardonnez mon impolitesse, je ne me suis même pas présenté, je suis le Chef Kouta. »

Une opération délicate nous était demandée ici. Il fallait rester discret afin de ne pas créer de polémique au sein de ce petit village. Quelques minutes après s’être mis d’accord sur le déroulement des évènements, une grande partie des membres de l’unité de sécurité fut rassemblée. Le chef Kouta leur ordonna de questionner les habitants pour trouver des suspects. Nous nous apprêtions à faire la même chose de notre côté, quand le bruit d’un éboulement retentit. Nous n’aurions pas à chercher bien longtemps...

Accompagnée de quelques gardes, je me dirigeai vers la source de ce bruit. Il nous fallut prendre plusieurs chemins à travers les roches pour y parvenir. Devant nous se trouvait plusieurs énormes pierres éparpillées au sol, comme lorsque nous étions tombés. Mais aucune brèche n’avait été créée, la surface était encore loin. Malheureusement, personne ne se trouvait sur place, le temps que nous soyons là, les coupables avaient pu s’éloigner sans problème.

   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Ven 17 Mar - 0:50




feat.Dahlia

Nouvelle surprise

Depuis le palais, alors que les dernières modalités se mettaient en place, un grand bruit se fit entendre, un bruit semblable à un écroulement. Cela m’était assez familier, parce que manipuler la terre était une chose que je connaissais plutôt bien. C’est une fois arrivé sur les lieux, que nous ne vîmes qu’un vaste et épais creux, semblable à celui qui nous avait jetés dans cet endroit. Malheureusement, au bas de cet écroulement, il n’eut rien du tout, aucune trace de vie d’une quelconque façon. Le phénomène responsable de notre venue ici avait été le même qui avait conduit à cette deuxième œuvre qui avait de grandes chances d’être accompagnée d’une attaque surprise.

À en juger par la situation, nous avions à présent, quelques soucis sur les bras. Dans un premier temps, bien que les chances soient extrêmement faibles au vu de la nature inhabitée des terres situées au-dessus de nous, il fallait tout de même prendre des précautions et inspecter la zone. N’était-on jamais trop certain. Plus important encore, le responsable de ce trouble-fête courrait toujours et jusqu’à présent, personne ne pouvait véritablement savoir ce qui allait réellement se passer dans ce genre de conditions. Les chances qu’on retrouve bientôt plusieurs orifices partout dans la zone étaient grandes. Ça devait cesser. En rien cette tâche n’avait l’air d’être aisée à réaliser toutefois, j’étais bien contraint de le faire. Je m’y étais engagé. Durant notre traversée, une quinzaine de minutes s’était écoulée laissant à notre coupable le temps de s’éclipser et de rentrer dans les foules, se cachant parmi les innocents. Trouver le coupable de tout ce désordre au sein de ce village était réellement impossible dans de telles conditions.

Pour les intrus, de simples gardes pourraient inspecter les alentours du village à la recherche de toute personne sortant de l’ordinaire. Si jamais une personne était localisée, alors les soucis auraient été réglés. De plus, le responsable de toutes ces chutes courrait toujours et était encore en mesure de perpétuer ses actions. Bien que les rocheuses étaient une zone proche de déserte, il ne demeurait toujours pas impossible de déterminer combien de personnes passaient par la surface à ce moment même, et étaient donc susceptibles de descendre par simple curiosité. Nous étions en mauvaise posture. Il fallait trouver un moyen urgent de refermer cette voie.

- Soldat… est-il possible de reboucher des trous ?

- En réalité, il y’a tout un bataillon chargé de cela. Celui des ouvriers. Ils ouvrent et bouchent des trous à tout bout de champ pour l’expansion du village.

Une information très intéressante que je me devais de garder de côté

- Où puis-je trouver le dirigeant de cette faction ? Il nous sera certainement d’une très grande aide.

- Au cœur du village. Mais le souci n’est pas là. Nous avons peut-être des gens étrangers qui courent dans nos terres. Vous devez nous aider à les arrêter au plus vite. À l’heure qu’il est, ils devraient certainement s’être déjà introduits dans les demeures pour s’y terrer

- Les chances qu’il y en a sont très faibles et même, si vous en trouvez, ça sera certainement un paysan qui passait par là. À moins que vous ne sachiez maîtriser des paysans, nous ne vous serons d’aucune aide de ce côté. Je vais voir le responsable de la faction ouvrière. Dîtes moi quel est son nom.

- Hikari, Dono Hikari. Tout le monde saura vous indiquer sa demeure

Je voulais me diriger vers le centre-ville, avant de m’arrêter un moment dans ma course. Mon regard croisa celui de la Minshujin qui n’avait pas cessé de m’en vouloir sur mes agissements. Ça en était risible. Quoi qu’il en soit, je n’allais pas continuer à demeurer dans une telle ambiance.

-Minshujin… Il n’est pas dans mes habitudes de travailler en équipe sans communiquer. Vous ne m’appréciez pas ? Libre à vous de continuer de le faire. Mais le plus important pour le moment est bien d’assurer notre moyen de départ. Ne l’oubliez pas…

Allons-y


Par la suite, je fis volte-face avant de me diriger vers le centre-ville. Se renseigner un peu et nous aurions certainement trouvé la demeure de l’homme que nous cherchions.



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Jeu 30 Mar - 18:21





   
feat. Dahlia & Rinkyu
Une étrange situation



Rien ne laissait supposer que cet éboulement avait été déclenché par une tierce personne. Une chose était sûre, ceux qui s’activaient à cela savaient y faire. D’ailleurs, je me demandai bien ce qu’ils utilisaient pour faire cela, tapis ainsi sous terre, les moyens étaient plus que limités. Peut-être que ces pierres en apparence anodines possédaient d’autres propriétés dont nous ignorions tout en tant qu’étranger. Le Fuyujin, qui s’était également déplacé en même temps que nous posa une question qui aurait pu paraître bêtes aux premiers abords, mais elle souleva une chose importante.

Les individus les mieux qualifiés pour créer des brèches dans la roche, étaient ces ouvriers. Il était donc pratiquement certain, que parmi eux se dissimulent quelques rebelles. Avoir la liste de ces travailleurs nous donnerait une première piste à ne pas négliger dans cette affaire. Le garde auquel Rinkyu avait posé des questions émit la possibilité de la présence d’intrus sur leur terre, mais pour moi ça me paraissait peu probable. Les Rocheuses n’était pas un endroit où tout le monde se baladait, nous nous étions fait avoir, mais la même chose avait peu de chance de se reproduire pour autrui. Une fois le nom du responsable des ouvriers obtenu, la meilleure chose à faire était de lui rendre une petite visite. Nous ne pouvions rien faire de plus, courir à droite à gauche dans l’espoir de tomber sur les fautifs ne rimait à rien.

Le borgne se tourna alors finalement vers moi avant de reprendre la parole. Je ne l’appréciai pas, et lorsqu’une personne tombait dans cette catégorie, je choisissais de ne même plus m’y attarder, me contentant de faire ce qu’il y avait à faire, avant de m’en éloigner définitivement, et c’était bien ce qui allait se passer ici. Que le brun continu de penser qu’il était le meilleur des guerriers juste parce qu’il avait, comme l’avait dit l’ancien Kû « le meurtre facile ». Incapable de voir lorsqu’il est plus judicieux d’agir autrement, et prétentieux par-dessus le marché. Je commençai à comprendre pourquoi Jason ne le supportait pas...

« Je ne l’oublie pas. Plus vite on coopérera, plus vite on sortira d’ici, alors allons-y. » Répondis-je d’une voix neutre dénuée d’émotion.

Sur ces mots, nous repartions donc vers le centre-ville, non sans avoir demander à un garde les chemins à prendre pour éviter de se perdre dans les galeries. Arrivés au cœur du village après une vingtaine de minutes, il ne fut pas difficile d’obtenir l’adresse du lieu de travail de Dono Hikari par une tierce personne. Les regards sur nous demeuraient dubitatifs et méfiants, mais les citoyens de Küldrah préféraient s’éloigner de nous plutôt que de faire quoi que soit, il valait mieux. Au bout d’un certain temps, la bâtisse creusée à même la pierre nous surplomba de toute sa hauteur.

Il nous suffit de passer l’arche en pierre polies pour nous avancer à l’intérieur, où s’attelaient à la tâche des hommes de tous âges. Que ce soit à travailler l’argile ou la roche, chacun était pris à sa tâche. Le regard d’un jeune homme aux cheveux noir corbeau et au même regard d’ébène se posa sur nous. La surprise pu se lire sur son visage, il se hâta de déposer son vase à moitié terminé, pour se diriger en courant vers une autre grande salle, avant de revenir accompagné d’un homme aux cheveux grisonnants sur les tempes. Ce dernier fronça les sourcils à notre vu, congédia le brun et s’avança d’un pas assuré dans notre direction. L’homme doté d’une certaine prestance malgré ses habits d’ouvriers nous dévisagea de haut en bas, avant de s’adresser à nous.

« Vous ne semblez pas être des habitants de Küldrah... Comment des étrangers ont pu arriver jusqu’ici ? Enfin, j’imagine que si vous êtes là, c’est que Kouta-sama vous l’a permis, qu’est-ce qui vous amène jeunes gens ? » Demanda-t-il en haussant un sourcil, intrigué.

« Nous sommes arrivés ici suite à l’éboulement d’une de vos galeries... »

Je n’eus pas le temps de développer davantage, qu’il nous fit signe de le suivre dans un endroit plus privé, au fond de la bâtisse.

   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1457
Yens : 1270
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : Perdu au sein de Kosaten

Progression
Niveau: 174
Nombre de topic terminé: 87
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

-



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Mer 5 Avr - 20:00




feat.Dahlia

À la recherche d'un traitre

On pouvait dire que la Minshujin accepta bien vite la proposition. À l’écouter, elle semblait réellement avoir pris son parti sur le sujet. Quoi qu’il en soit, je n’allais pas me gêner de pensées inutiles surtout pour une personne qui n’en valait pas la peine. Faisant volte face, nous regagnâmes le village souterrain pour aller en plein cœur du centre-ville. Ça n’en donnait pas réellement l’air, mais le soldat nous avait parfaitement indiqué que nous aurions pu trouver la personne que nous cherchions ici, dans cette partie du village. Au vu des regards qu’on nous adressait, il était certain que la tâche n’allait pas s’annoncer aisée.

Quoi qu’il en soit, je n’avais pas besoin de leur accord. Si j’avais vraiment voulu avoir mes informations, je les aurais eus par moi-même sans compter sur personne pour le faire. Nous traversâmes des logements par dizaines ainsi même que des civils qui étaient rappelés au sein de leur demeure par les sous-fifres du conseil des anciens, afin de se faire interroger. C’est après une longue série de pas au cœur même de Küldrah, que nous arrivâmes au sein d’un bâtiment, si on pouvait l’appeler ainsi, assez imposant dans lequel se regroupait quelques personnes qui apprenaient l’œuvre de leurs ancêtres. Tous aussi jeunes les uns que les autres, aucun ne semblait avoir l’expérience requise pour être la personne que nous avions l’intention de venir voir.

Une personne cessa son office pour se précipiter dans une pièce dès qu’il nous vit arriver. Peu de temps après, ce fut le chef en lui-même qui se présenta à nous. Imposant par sa carrure, à la fois âgé et jeune pour l’âge qu’il laissait dégager, le costaud inspirait grandement le respect, à l’inverse du duo que nous formions. Intrus sur leur terre et certainement, les personnes marquant le début d’une longue période de trouble en leur sein. Chez des personnes plus religieuses on aurait pu être qualifié d’anges du mal. Cette vision des choses expliquait clairement la raison pour laquelle le vieux Hikari nous observait avec un tel dédain. Il nous fallait au plus vite clarifier les choses de peur qu’il ne refuse de coopérer si on le faisait attendre trop longtemps.

-En effet. Suite à cela, le conseil a dû se rassembler pour comprendre ce qu’il s’était passé en réalité. Une étude de l’orifice a révélé que ce trou a été creusé depuis l’intérieur, donc, par un habitant de Küldrah.

-Une personne qui a cherché à accéder au peuple de la surface ?! Dit-il silencieusement. Venez, allons parler de ça plus tranquillement dans mon bureau.

Suite à cela, il nous guida dans la pièce où il était encore, il y avait encore peu. Tout au long de notre chemin, des regards indiscrets se faisaient de plus en plus ressentir. C’est lors de la fermeture de la porte que les regards se dissipèrent, mais certainement aussi, que les débats devaient débuter entre les recrues. Quoi qu’il en soit, notre souci n’y était plus.

Comme toute chambre de travail de tout responsables de chantiers, tous les documents étaient sens dessus dessous. Il essaya tant bien que mal de dégager deux chaises de leurs tas de pierres – car ils écrivaient sur des pierres – pour nous faire asseoir aisément. Une fois en face de lui, il reprit :

-Donc selon les hautes sphères on aurait un traitre au sein de village qui chercherait à outrepasser les enseignements que l’on nous a transmis ?

-Cela est un fait. C’est la raison même pour laquelle nous sommes ici. Vous êtes la seule faction responsable des trous que ce soit pour l’expansion du village ou bien pour la fermeture des trous. Les principaux suspects sont donc l’ensemble de ceux qui travaillent ici, ainsi même… que vous.

-D’après vous je pourrais réellement causer la perte du village pour lequel j’ai œuvré depuis ma jeunesse ? Pauvre fou… ne tournez pas vos recherches dans ce sens. C’est une perte inutile de temps.

-Nous avons l’obligation d’explorer toutes les pistes. C’est sous l’autorité de votre chef que j’agis, et que je vous demande la liste de tous les employés que vous avez sous votre aile. Nous ne devons rien négliger. Mais avant tout, j’aimerais savoir où vous étiez plus tôt ce matin, lors de notre arrivée.

-Je bossais, comme toujours avec mes garçons à l’opposé de votre lieu d’apparition. Demandez à qui vous voulez, tout le monde peut vous dire qu’on y était.

C’était bien gênant, notre déplacement semblait avoir été totalement vain. Si donc, nous ne pouvions pas exploiter la voie directe, nous devions procéder autrement. Les personnes qui travaillent sous son aille sont relativement jeunes, une chose bien étrange pour la complexité du métier et l’importance de ce dernier au sein de la population. Gardons notre calme. Il me fallait un peu réfléchir.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Une étrange situation   

Revenir en haut Aller en bas
Une étrange situation
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Haiti à l'heure d'un renouveau :situation socio-économique
» REPORTAGE PHOTOGRAHIQUE SUR LA SITUATION DES BRACEROS HAITIENS EN DOMINICANIE
» Haïti/ La situation socioéconomique désastreuse pourrait être uti
» Un bien étrange rêve...
» Jeune Afrique autour de la situation geopolitique mondiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Rocheuses-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.