Partagez | .
Une étrange situation
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Dim 30 Avr - 1:15





feat. Rinkyu & Dahlia
Une étrange situation



Le responsable des galeries du village souterrain compris tout de suite l’importance de la situation. Sans aucune hésitation il nous emmena dans une sorte de salle de réunion, cette dernière n’avait rien à voir avec celles que l’on trouvait à la surface. Une table taillée dans la pierre se trouvait dans le fond de la salle et deux chaises se trouvait devant une autre. Elles étaient noyées en-dessous de plaques de pierres sur lesquelles étaient gravées des plans et toutes sortes d’inscriptions. Un vrai bureau de travailleur de chantiers en somme. Une fois les chaises dégagées, nous prîmes place devant le responsable, qui reprit la parole, la mine sérieuse et le ton ferme.

La conversation continua entre lui et le Fuyujin, j’observai chacune de ses réactions face aux faits évoqués. Aucun de ses gestes ne trahissaient un quelconque mensonge dans ses dires à première vue. Cet homme vivait dans le respect des traditions de son peuple, raison pour laquelle il était le chef de cette division après tout. Néanmoins, tous ceux qui travaillaient ici ne le faisaient pas forcément pour ces mêmes motifs. Les moyens utilisés, rien que cet élément trahissait la provenance du ou des traitres au sein de Küldrah. Si nous ne risquions pas de le trouver en la personne qui se trouvait devant nous, les recherches avaient grandement diminuées, une bonne chose.

« Parmi vos hommes, vous n’avez pas remarqué d’absents ou de retardataires inhabituels à ce moment-là ? »

Avais-je soulevé un point intéressant ? Notre interlocuteur plissa les yeux, cherchant dans sa mémoire un visage correspondant aux critères donnés. Ses bras reposants alors sur ses coudes, il les baissa et fit ses avant-bras épouser la roche de son bureau, non sans pousser un profond soupir. Ses yeux grisâtres nous balayèrent tour à tour, puis il lâcha enfin les informations qu’il nous fallait.

« Takumi et Nue ne se sont pas montrés aujourd’hui... Je peine toujours à croire qu’ils soient responsables malgré tout, ils ne m’ont jamais posé de problèmes... »

« Ils auraient tout intérêt à ne pas se faire remarquer. Nous ne sommes sûrs de rien, mais c’est notre première piste. Dites-nous à quoi ils ressemblent et où nous pouvons les trouver. »

« Très bien... » Lâcha-t-il, résigné à nous aider.

Au bout d’un certain temps, nous avions tout en main et nous retrouvions à l’extérieur de la bâtisse. Le premier était un homme de vingt-trois ans, une longue tresse rouge, de taille moyenne à la carrure imposante. Son acolyte, trente-six ans, cheveux mi-long châtain, de très grande taille, impossible de le confondre avec un autre. Les deux compères habitaient dans le sud du village, dans la même rue d’ailleurs, de quoi faciliter une éventuelle collaboration. Leur lieu de résidence était deux petits immeubles d’à peine deux étages chacun. Tout le monde se connaissant ici, nous savions exactement lesquels fouiller, nous aurions tôt fait de trouver un indice sur leurs cibles.

« Séparons-nous, ça ira plus vite. » Proposai-je à Rinkyu.

Mis d’accord, j’entrai dans l’un des deux immeubles de pierres. L’intérieur était éclairé de torches accrochées aux murs. Je grimpai quatre à quatre les escaliers et finit par trouver les appartements de Takumi. L’endroit était sobre et entretenu, tout était en ordre, peut-être un peu trop ? M’aventurant dans la chambre, je découvrais un lit, une plateforme de pierre sur laquelle reposait un matelas de paille. Ces pierres avaient un pouvoir extraordinaire. Ne trouvant rien d’autres pouvant éveiller mon intérêt, je soulevai l’amas de paille, espérant y trouver un poids anormal mais rien. D’un geste désintéressé je le laissai tomber sur le côté, mon regard se baissa sur la pierre sculptée de forme rectangulaire. Mes yeux se plissèrent devant ma trouvaille. Au centre de la roche, se trouvait un rectangle creusé d’environ cinq ou six centimètres de profondeur, d’une trentaine de centimètre de long et d’une vingtaine de large.

Dans mes mains, une plaque de la même matière et ressemblant beaucoup à celles dans le bureau du chef. Le croquis gravé dessus représentait Küldrah, une sorte de peinture rouge la tâchait à différents endroits. Inutile d’être un surdoué pour comprendre de quoi il s’agissait. La plaque sous le bras, j’allai jeter un œil dans la cuisine. Je commençai à trouver cet univers rocheux des plus monotones. Les portes des placards coulissèrent les unes contre les autres, à l’intérieur, rien ne me paraissait assez étrange pour créer une bombe. Le responsable avait refusé de nous donner des détails là-dessus, voulant en préserver le secret. Tant pis, j’avais une preuve irréfutable et Rinkyu trouverait certainement quelque chose. Il ne restait qu’à déduire le prochain éboulement en fonction de ceux ayant déjà eu lieu. Hâtivement, j’entrepris le chemin inverse, attendant le retour de l’élu.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1290
Yens : 200
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En discussion privée avec Zayro

Progression
Niveau: 152
Nombre de topic terminé: 77
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Lun 1 Mai - 5:44




feat.Dahlia

Nue

Ambiance

Cela faisait tout de même un bon moment que nous étions sous ces rochers, et cette affaire savait bien nous mettre les bâtons dans les roues, nous empêchant de ce fait, de regagner la sortie. En plein cœur de ces soucis, nous devions apporter une collaboration colossale à l’effort pourtant important que fournissaient les dirigeants de ce petit village pour y faire régner ordre et stabilité. C’était d’ailleurs ce qui nous conduisit à nos sièges, situés en face du vieil homme. Jusqu’à présent, nous n’avions pas vraiment avancé, du moins jusqu’à ce que la Minshujin s’intéresse sur une facette bien particulière des choses. Les absents. Bien évidemment, l’homme à la carrure imposante, après avoir suffisamment réfléchi, peut-être même trop, réussit à nous donner deux noms que l’on pouvait aisément exploiter. Deux potentiels suspects, qui méritaient bien évidemment une petite visite à domicile. Malgré leur absence, le maître des lieux ne semblait pas certain de leur culpabilité.

Un grand pas. C’était ce que nous pouvions considérer comme avoir fait. Seulement, il faudrait tout de même que les suspects méritent d’être encore plus suspectés pour ne pas considérer l’effort comme vain. En moins de temps qu’il ne fallut pour le dire, nous étions déjà dehors, à la recherche des diverses habitations. Bien évidemment, mon faciès de marbre ne frémit à aucun moment, me laissant toujours dans ma dureté habituelle.

Quelques minutes par la suite, nous nous retrouvâmes sur la ruelle des individus, et alors que la Minshujin alla pour observer une des résidences, je me retournai pour prendre la deuxième. Une fois à l’intérieur, mon regard observa de long en large la grande pièce pourtant propre et rangée que j’avais en face de moi. Contrastant avec le bureau de son chef, il fallait dire que Nue avait le sens du détail. Une certaine symétrie se faisait ressentir dans la pièce, et certainement aussi, dans toute la maison. À l’exception du lit de pierre qui était au centre de la chambre, tout était en doublet, symétriquement disposé. Bien évidemment, les autres pièces ne manquèrent pas au même traitement, ce qui avait de quoi me surprendre.

-Hm ?!

C’est quand mes pas me guidèrent au sein d’une pièce cubique complètement vide, que je remarquai une chose au sol, en plein centre de la pièce. Une sorte de losange d’une trentaine de centimètres à chaque côté. Et bien évidemment, je pris mon épée pour le tâter, sans réaction. Exaspéré, je relevai la tête, et c’est là que mon œil se posa sur un autre losange, qui contrairement à celui qui était en dessous, semblait animé. C’était bien visible au point rouge lumineux qui brillait en son sein. Tâtant une fois de plus la pierre avec mon fourreau, cette dernière s’ouvrit, laissant tomber une pierre. Bien évidemment, je la rattrapai délicatement avec ma main droite, avec une légère surprise sur le moment de la chute. C’est alors, que je vis un plan du village, avec certains endroits marqués en bleu. La culpabilité de Nue ne faisait plus l’ombre d’aucun doute. Seulement, il n’était ni dans ses appartements, ni même encore au lieu de travail. La question était donc de savoir… où était ce saligaud ?

Quoi qu’il en soit, mon inspection était déjà achevée et je retournai à l’extérieur, découvrant de ce fait, la jeune femme. Bien évidemment, je soulevai la pierre que j’avais en main pour faire savoir que j’avais quelque chose d’intéressant.

-Nue semble être le responsable. Mais il n’y a aucune trace de lui.







--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1290
Yens : 200
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En discussion privée avec Zayro

Progression
Niveau: 152
Nombre de topic terminé: 77
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Jeu 11 Mai - 10:33




feat.Dahlia

Rapport

Takumi et Nue. C’étaient les noms des suspects que nous avions eus pour intention de pourchasser. Elles étaient les seules personnes qui avaient été absentes le jour du travail, qui coïncidait avec notre arrivée dans cette ville. En somme, les retrouver était une priorité capitale. Aucun des deux, d’après ce que nous avions pu découvrir, n’était chez lui. Toutefois, tous deux avaient dans leurs appartements, un plan de Küldrah avec de nombreux points marqués dessus. Faibles étaient les indices mais il nous fallait partir sur les bases que nous avions. En comparant les deux cartes que nous avions en notre possession, tous les points marqués semblaient concordés à la perfection. Pour les retrouver, il fallait obligatoirement surveiller les différents lieux marqués sur la carte, qui représentaient des potentiels lieux d’attaque. En parallèle, il fallait également surveiller leurs demeures au cas où l’un d’entre eux n’essaie de revenir prendre ce qu’ils avaient laissés.

-Restez ici, pour surveiller les lieux, au cas où l’un deux chercherait à revenir pour prendre ce qu’ils avaient oublié. Quant à moi, je m’en vais dans la demeure du chef. Nous avons besoin d’assistance pour surveiller toutes les différentes issues.

Le faciès dépourvu d’émotions, je pris les deux pierres, avant de faire plusieurs sauts de toits en toits pour me rapprocher au maximum de la demeure du chef du village. Après que peu de temps soit passés, j’étais déjà bien arrivé à destination, entrant dans la vaste salle royale, par la grande porte. Le conseil toujours réuni surplace, ils se retournèrent un moment pour m’observer attentivement. Je n’ai pas eu de difficulté à traverser les cent cinquante mètres qui séparaient la porte de leur position collective. Une fois arrivé à une distance assez proche d’eux, les laissant sur la strate légèrement plus élevée que le sol, je lançai leur tendis la pierre que j’avais trouvé, avant de prendre la parole.

-Deux individus du nom de Nue et Takumi avaient des plans, dans leurs demeures. Bien évidemment, tous les points cochés sur le plan que vous avez en main, sont les mêmes cochés sur l’autre.

Les yeux du chef s’écarquillèrent un moment de surprise, après quoi, il essaya d’articuler des mots

Chef : Mais….

-Oui, en effet, le lieu par lequel nous sommes entrés dans le village ainsi que le deuxième trou qui a été créé, ont également été marqués sur ces cartes. C’est justement ça qui assez particulier. La nature des marques inscrites aurait bien peu de valeurs si aucune d’entre elles n’étaient liées à notre problème. Seulement, elles le sont. Et tout porte à croire que les prochaines marques sont les lieux où les ennemis vont encore attaqur. Même avec toute ma volonté, je ne peux me retrouver sur tous ces lieux à la fois, c’est pour ça que je suis ici. En somme, postez des hommes sur chacun de ses points, et qu’ils se préparent au combat.

Chef : je vois, c’est un peu grave toute cette histoire. Mais pourquoi se préparer au combat, si ça ne sont que ces deux-là que nous devrions arrêter ? Deux jeunes individus ne représentent en rien une menace.


Ancien Roshi : Les ennemis sont peut-être plus nombreux que ce que nous le pensons. Et un plan pareil ne peut être élaboré par deux esprits aussi incrédules. S’ils ont des complices, il est important de minimiser les risques. Ajouta-t-il avant de m’observer. Vous aurez l’assistance que vous demandez et bien plus encore même.

-Bien… Capturer l’un d’entre eux est une priorité absolue. Les informations qu’on pourrait en tirer, sont infinies.

Mon regard sombre les observait un moment, après quoi, les laissant observer la pierre qu’ils avaient en leur possession. Je me dirigeai, avec ma droiture guerrière, vers la porte qui n’attendait que mon départ. Et avant même que je ne traverse le seuil, une voix parvint à mes oreilles :

Chef : Que faîtes vous de cette carte ? Il serait judicieux de vous en procurer une d’entre elles.

-J’en ai déjà une copie. Si vous détenez celle de Nue, j’ai en ma possession la carte de Takumi. Faîtes ce que vous avez à faire.







--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1290
Yens : 200
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En discussion privée avec Zayro

Progression
Niveau: 152
Nombre de topic terminé: 77
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Jeu 11 Mai - 10:37




feat.Dahlia

Rébellion

Ambiance

Sans faire davantage preuve de diplomatie, je débarrassai le plancher, les laissant à leur profonde réflexion et leurs plans de guerre. Comme un courant d’air, les soldats se sont bien rapidement déplacé le long de la ville pour aller dans les divers points. Tant d’agitation ne pouvait qu’inquiéter d’avantage les personnes qui vivaient au sein de Küldrah, mais bien évidemment, je n’en n’avais cure. Ma seule véritablement motivation résidait sur le fait de sortir d’ici au plus vite. Quelques bonds sur les toits et je revins à ma coéquipière, qui semblait avoir réussir à capturer une des deux personnes. L’individu assez naïf pour retourner chez lui, n’a pas su faire long feu sous la force non-négligeable de la Minshujin.

Attaché à l’aide d’une ficelle et disposé contre le mur, le prisonnier me vit approcher, avant que je ne le prenne par les cheveux pour l’observer attentivement. Il y avait quelques bleus sur son visage, signifiant qu’il se serait certainement débattu pour se défaire des griffes de l’originaire de la terre des vipères. Ses traits étaient les mêmes que les descriptions de Nue. Nous pouvions donc dire que nous avions fait une avancée colossale. Si encore, l’individu était tombé sous ma coupe, il n’allait pas mettre long feu. Extirper de ce misérable des informations aurait été d’une simplicité déconcertante. Mon œil me permettait à la fois de l’amener à parler, mais aussi de lire son esprit. La deuxième option étant bien trop vaste, je n’allais me contenter que ce qu’il m’intéressait : la rébellion.

Mon regard azuré animé par les ombres de la mort, observait son œil marron, tremblotant par le mystère de ce qu’il l’attendait. C’est alors que ma pupille se teinta de rouge arborant des sortes de virgules, trois plus exactement, qui tournaient en grandissant autour du point central de mon iris. Au bout de ce processus, mon œil se stabilisa. Seulement, la pupille du prisonnier était identique à la mienne. Comme perdant le contrôle de son esprit et de sa pensée, Nue était totalement détendu, ne pouvant plus que regarder sans réellement pouvoir voir, le monde autour de lui. Me redressant en lâchant sa tête, je l’observai.

-Tu peux me faire confiance, réponds uniquement à toutes les questions que je te poserai et tout ira bien pour toi.

Nue : D’accord monsieur.

L’interrogatoire alla doucement mais avec une progression clairement visible. Les informations extirpées furent réellement grandes. Il m’avait en réalité informé que, près d’un tiers du village était impliqué dans la rébellion, qui elle-même était menée par un membre du conseil des anciens. Il ne fut pas difficile de comprendre, que ça n’a été que le plus jeune d’entre eux qui était le meneur des opérations. Il se faisait appeler Kû. D’une certaine façon, il ne m’avait jamais inspiré confiance. Le tuer aurait donc été une libération pour le village tout entier. Selon les termes de notre prisonnier, les trous n’auraient été que la phase préliminaire. Les réelles choses auraient commencé par la suite. Une guerre civile inévitable allait éclater. Certaines personnes dans les forces de l’ordre étaient de mèche avec lui et avaient tout préparé en cas de résistance de la part du conseil ou des villageois.

-Mais que cherchez-vous en créant une telle anarchie ? La guerre civile, profiterait à qui ?

Nue : Elle profitera aux rebelles. Parce que… nous en profiterons pour anéantir le conseil dans son intégralité, et instaurer un seul roi, celui-là qui a su porter notre cause et pour nous faire voir le ciel étoilé… Kû.

Ricanant de fierté et de malice, il semblait heureux de porter ce projet, et n’avait aucun regret. Malheureusement pour lui, nous étions dans le camp ennemi. Et m’avoir en ennemi, n’était jamais une bonne chose.






--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1290
Yens : 200
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En discussion privée avec Zayro

Progression
Niveau: 152
Nombre de topic terminé: 77
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Jeu 11 Mai - 10:52




feat.Dahlia

Palais


L’interrogatoire terminé, je désactivai mon Sharingan avant d’observer la demeure du chef depuis le lointain. C’était réellement grave, parce que nous étions arrivés à un stade où, compter sur les sous-fifres était devenu impossible. Kû était introuvable depuis sa première expulsion lors de notre arrivée au palais. Et maintenant, il avait déjà déployé ses hommes, préparant un assaut conséquent sur l’ensemble du village. Il nous fallait empêcher cela.

Mais avant même que nous aillons eu le temps de le remarquer, il était déjà trop tard. Des détonations en chaîne se firent entendre dans divers endroits. Ils étaient similaires à celle qu’on avait entendue depuis le palais. Des tunnels vers la surface venaient d’être ouverts, il n’y avait plus l’ombre d’aucun doute. Les préparatifs étaient certainement achevés. Donc, la guerre civile n’allait pas tarder à éclater. C’était rapide, beaucoup trop rapide pour pouvoir réagir.

-Dahlia… occupez-vous des habitants, ils n'ont d'autre choix que de compter sur nous. Protégez-les du mieux que vous le pouvez. J’irai pour ma part réduire les dégâts à ma façon.

Sur ses mots, je fis plusieurs bonds sur les toits du village, observant depuis les hauteurs ce qu’il se passait dans le village. Et avant même que je ne m’en rende compte, une grosse explosion se fit entendre en plein centre ville, causant de ce fait, un grand nombre de morts et de blessés. Plusieurs explosions moins importantes se firent entendre et observer partout, m’obligeant un instant à m’arrêter pour mesurer l’étendue des dégâts. Et alors que les forces de l’ordre se devaient d’aider les personnes atteintes, elles les abattaient, incitant les civiles à se battre également.

Pire encore, elles le faisaient, en divulguant ouvertement que c’était l’œuvre du chef de village, son projet. Dans les échanges inégaux, j’intervenais par moment pour abattre les chargés de la sécurité et reprendre ma route. C’est alors là que je fis une chose assez surprenante, qui aurait même pu être choquante si je n’avais pas connu la guerre. De la fumée s’élevait de partout sur ce beau village, qui scintillait encore de joie il y avait quelques heures. Quelques heures avaient suffi pour changer ce havre de bonheur, en un lieu de guerre.

La recherche du pouvoir était une chose particulièrement dangereuse et ce n’était un mystère pour personne. Si aujourd’hui, Kû s’était enfoncé dans ce désir-là, était prêt à trahir toute la culture pacifiste qu’on lui avait inculqué pour un désir aussi futile et inutile qu’observer les étoiles, alors il n’avait pas le droit de vivre sur ces terres. Dans une mer de joie et de bonheur, une seule tache de noirceur pourrait souiller l’étendue d’eau. Et c’était un peu ce qu’il s’était passé aujourd’hui. Un désastre sans pareil et réellement incroyable avait lieu par le désir égoïste d’une personne. Moi, ainsi que Dahlia étions les seuls à pouvoir faire quelque chose. Il fallait reconnaître que Kû avait su parfaitement gérer les choses.

Après les nombreuses distractions, j’étais enfin arrivé au sein de la demeure. Mais c’est alors là, que je vis Kû. Il avait déjà endormi les autres membres du conseil et les avais couchés sur la strate supérieure de la pièce. Bien évidemment, il descendit de la même strate, par la poignée de marches d’escalier, pour rejoindre mon niveau du sol. L’espace était assez grand et assez large entre nous. Mon épée en main, il n’a pas été difficile pour l’ancien de deviner ce que je prévoyais faire. Le regard neutre, il leva légèrement la tête les bras le long du corps pour s’adresser à moi.

: Vous n’avez pas été tué ? Parfait. Les choses iront donc dans un sens plus positif que ce que je l’imaginais.






--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc


Dernière édition par Uchiha Rinkyu le Sam 3 Juin - 2:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1290
Yens : 200
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En discussion privée avec Zayro

Progression
Niveau: 152
Nombre de topic terminé: 77
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Lun 15 Mai - 21:13




feat.Dahlia

Les idéaux d'un fou

Ces terres sombraient, englouties par les désirs d’un seul homme, un homme égoïste qui pensait porter les espoirs d’un peuple nouveau. L’espoir de les élever dans un pseudo-statut d’hommes libres. Bien qu’ils fussent enfermés à des kilomètres sous la terre, ces individus vivants dans le paisibilité et la convivialité formaient un bien meilleur peuple que n’importe lequel de tous ceux qui étaient dans les cieux. Là où Kû se voyait libérateur, je ne voyais qu’un mécréant de plus, qui espérait bien trop haut, au point même d’aller contre ses ancêtres. Un ennemi de la joie et de l’harmonie. Son âme était corrompue, et il a été aisé pour lui de jouer sur les visions de tout un chacun, de faire croire en un lendemain que personne ne voulait, en retournant les villageois les uns contre les autres. En d’autres termes, j’avais en face de moi, le genre même, d’individus qui me répugnaient au plus haut point.

Mon visage impassible, j’observai sans rien faire mon interlocuteur. Pour une personne qui faisait dans l’extrême, je le trouvais bien trop calme. Était-ce peut-être parce qu’il était certain de la victoire de son mouvement, de son plan d’action ? Il pensait que tout allait arriver dans le meilleur des mondes. Mais avait-il pris en compte ma venue ? Espérait-il me battre ? Le voir essayer de discuter voudrait-il dire qu’il essaierait de me mettre dans son bord ? Quoi qu’il en soit. Plus vite il mourrait, mieux ça serait pour les gens de Küldrah.

-Si détacher votre tête du reste de votre corps est pour vous une avancée positive, alors je peux dire qu’en effet, les choses avanceront dans un sens beaucoup plus positif dans les prochaines minutes.

Se mettant à sourire avec une certaine malice, il leva légèrement sa main droite la paume ouverte, pour essayer de faire preuve de diplomatie, certainement. C’était un tour que je connaissais très bien. Discuter avec son ennemi quand on a bien conscience de n’avoir aucune chance de le battre avec la force.


: Ce qui vous intéresse est bien votre départ n’est-ce pas ? Vous cherchez à tout prix à regagner la surface. Les vieilles personnes couchées derrière moi vous ont certainement imposé leurs choix et leurs décisions pour que vous puissiez vous sortir d’ici. À en juger par ce que vous faites dans les rues du village depuis votre arrivée, il vous a demandé de localiser les rebelles. Mais qu’avez-vous à faire des histoires de notre village ?

Il n’est ni le vôtre ni celui d’un proche à vous. Mais malgré ça, ils ne font qu’ordonner, cherchant à tout ramener à eux. Mais cette époque est révolue. Vous n’êtes plus obligé de les obéir pour vous en aller. Je peux maintenant, vous indiquer la voie à suivre, pour que vous partiez. Ou mieux encore, vous donner des pierres précieuses de nos terres pour que vous m’aidiez dans mes plans. Nous serons d’une certaine façon, tous les deux gagnants dans cette histoire.


Laissant planer un long moment de silence dans la pièce, je l’observai de mon même regard vide et perturbateur. Aucun mot n’avait encore été prononcé de ma part après son monologue, et à défaut des explosions qui régnaient dans le lointain, on ne pouvait pas entendre grand-chose. Et c’est au sein de cette ambiance que je répondis :

-Si vous l’aviez dit à la femme qui m’accompagne, peut-être auriez… non… vous alliez réussir à gagner un peu de temps, mais finirez tout de même par mourir. Une fois que ma voie a été choisie, en aucun cas je ne fais marche arrière. C’est ainsi que je suis. Je vous laisse donc deviner ce qu’il vous attend… Ancien Kû….






--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc


Dernière édition par Uchiha Rinkyu le Lun 15 Mai - 21:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1290
Yens : 200
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En discussion privée avec Zayro

Progression
Niveau: 152
Nombre de topic terminé: 77
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Lun 15 Mai - 21:21




feat.Dahlia

Confrontation dans le palais

L’ombre de la mort régnait en ces lieux, et entre les discours fins et les promesses de mort, personne n’était réellement à l’abri de son courroux. Mon interlocuteur semblait perdre de sa patience. Il semblait perturbé aussi. Les tournures ne prenaient certainement pas la voie qu’il avait prévue. Une chose réellement dommage pour lui. Tremblotant à un moment, une sueur froide se dessina sur le sommet droit de son front. Et bien qu’il m’observât d’un regard neutre, il était déboussolé, ne sachant plus comment aligner des mots pour tenter en vain de m’écarter de l’histoire. Sa fin était la seule vérité immuable à laquelle je pouvais croire. Et non à ses idéaux incrédules.

: Pourquoi ?... Votre apparition dans ces lieux n’était même pas prévue. Vous n’étiez pas censés être ici quand les choses étaient en train de se mettre en place. Quand bien même vous êtes descendu, vous auriez dû être de notre bord et nous aider à nous élever vers les étoiles comme vous également. C’est ce qu’il devait se passer. Mais au lieu de ça…. Mais au lieu de ça… Vous êtes allés prêter main forte à nos ennemis, à mes ennemis. Et même comme leur échec ne fait plus l’ombre d’un doute, vous persistez…. Idiot… servir une cause morte, c’est mourir avec elle.

-J’ai toujours pensé mourir pour mes convictions et ma façon de penser. Si vous êtes de la même catégorie, alors je vous offre l’occasion de mourir pour votre idéal, aussi stupide soit-il.

: Je vous anéantirai !!!

-Essayez donc…

Ouvrant ses pupilles, et s’inclinant légèrement en avant, il fit briller ses yeux, et après cela, des esprits jaillirent de son corps en grand nombre pour fuser droit dans ma direction. Ayant l’aspect de fumées condensées, elles se déployèrent grandement avant de tous essayer de se refermer sur moi. J’ignorais très clairement ce qu’était cette technique et pour ce faire, m’en méfier aurait été une nécessité. Plusieurs bonds en arrière me permirent d’éviter cela, pour le moment. Mais alors qu’ils manquèrent de me toucher dans ma précédente position, ils revinrent bien vite à la charge, pour essayer de m’avoir dans ma nouvelle direction de façon rectiligne cette fois.

De cette fumée se dégageait l’inconfortable sensation des ombres des abîmes, celles des mondes des morts. Qu’était cette magie ? Un autre saut me permit d’arriver sur le toit du palais et je m’y maintins à l’envers grâce au chakra sur mes pieds. Courant rapidement sur le toit pour m’approcher de la position de notre ancien qui lui, n’avait absolument pas bougé, je joignis mes mains. Une fois reliées l’une à l’autre tout en entrelaçant solidement mes doigts, je chuchotai un «Doton».

C’était cette capacité que j’avais, de parfaitement pouvoir modifier la structure du sol. Mais bien évidemment, mon adversaire n’en savait rien. Une motte de terre allant depuis son point jusqu'à un mètre autour de lui, s’affaissa, descendant toujours plus bas en entraînant avec elle le prêtre. Cette modification, entraîna la disparition des entités étranges pour un moment. Mais encore, cette légère modification de terrain, n’était rien à côté de ce qui allait suivre. Le voir depuis le sommet du toit était difficile, étant donné que sa profondeur n'avait de cesse d'augmenter






--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc


Dernière édition par Uchiha Rinkyu le Jeu 20 Juil - 11:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1290
Yens : 200
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En discussion privée avec Zayro

Progression
Niveau: 152
Nombre de topic terminé: 77
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Sam 3 Juin - 2:31




feat.Dahlia

La fin de l'ambition de Kû

Le sol autour de lui s’engouffra en dessous de son niveau normal. Mais la seconde d’après, il remonta tout aussi vite, alors que je descendis du toit tout en fonçant dans son dos. La modification subite du mouvement de la zone de terre où il était, fut si grande qu’il en demeurait encore plaqué contre le sol, incapable de faire quoi que ce soit. C’est alors, que dans cette descente, une étincelle, précéda l’arrivée d'une tierce après, d’un immense trait bleuté qui sembla traverser ma main en son centre. Les traits se décuplèrent bien vite, fusant dans tous les sens avant de se rejoindre directement autour de ma main. C’était alors que ma technique favorite et destructrice, qui avait pour seule et unique fonction, de tuer au premier coup mon adversaire, fit son apparition.

Ce n’était donc plus qu’une étoile filante qui descendit sur l’ancien, déchirant avec lui la motte de terre qui n’avait de cesse de remonter continuellement du sol. Ce bloc cylindrique de terre s’arrêta bien vite, alors que, le corps de l'ancien déchirait la colonne de terre jusqu'à ce qu'il arrive à la terre ferme. Encadré par les deux blocs de terre séparées par ma descente dévastatrice, j’observai l’ennemi. Il n’était pas mort, bien évidemment. Mais ses yeux étaient écarquillés. Vomissant des litres de sang, il n’allait pas tarder à devenir
l'ombre de lui-même, d’une minute à l’autre. J’avais délibérément évité de l’atteindre droit au cœur, pour qu’il agonise un moment, réfléchissant comme il se devait aux choses qu’il avait commises.

Soufflant avec une certaine difficulté, le ventre presque totalement ouvert, il essaya de dire quelque chose, une chose qui semblait être importante. Mais pour le moment l’écouter n’était pas une chose dont j’avais spécialement envie. Je fermai sa bouche en le piétinant les lèvres pour l’empêcher d’en dire plus. Certes le bas de ma botte allait être recouvert de son sang malsain, mais le tribut était faible pour la satisfaction que m’apportait son silence.

-Silence animal !!! Les traitres n’ont pas le droit à la parole. Mais avant de mourir, rendez-vous utile pour une dernière fois.

Mon regard se plongea dans le sien, et à ce moment-là, mon esprit se connecta directement au sien. Tout me venait clairement maintenant. Je pouvais voir comment il s’était pris pour manipuler les gens afin de les convaincre autant, afin de leur faire croire en quoi que ce soit. C’était bien bas de se nourrir ainsi du désespoir des jeunes pouces pour agir à ses fins, mais c’était ce qu’il fit. Un plan qui avait été mis en place depuis des mois et des mois. Ceux qui le suivaient n’étaient pas nombreux, mais ils avaient des positions stratégiques dans la société, de quoi rendre ses actions plus utiles.

Quand son souffle l’abandonna, je retirai ma botte de son visage, avant de le prendre par le col et le traîner jusqu’à l’extérieur doucement. Un grand bond depuis le seuil de la porte et j’étais déjà au sommet du toit, observant les explosions un peu partout. La zone autour de la Minshujin avait été grandement calmée, mais le reste était encore très agité. C’est alors qu’après une grande inspiration, je pris la parole

-LE DIRIGEANT DE LA RÉVOLTE EST MORT SOUS MA MAIN !!! L’ANCIEN KÛ A ÉTÉ CHÂTIÉ POUR LES CRIMES QU’IL A COMMIS !!! VOTRE ATTITUDE DEVIENT COMPLÈTEMENT INSENSÉE

Ce fut là les premières paroles d’une longue série. Ce qui était certain toutefois, était bien le fait, que j’avais l’attention de la plupart. Comment ne pourrais-je pas l’avoir ? Surtout qu’il fallait bien tenir compte du fait que quand j’avais accroché au mur de la demeure royale, le corps de leur leader ?



Contextuel:
 




--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc


Dernière édition par Uchiha Rinkyu le Jeu 20 Juil - 11:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1290
Yens : 200
Date d'inscription : 10/07/2016
Localisation : En discussion privée avec Zayro

Progression
Niveau: 152
Nombre de topic terminé: 77
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Uchiha Rinkyu þ Challenger þ

- En ligne



MessageSujet: Re: Une étrange situation   Jeu 20 Juil - 11:45




feat.Dahlia

Palais


Tuer le chef du groupe pour disperser les troupes, c’était bien une tactique élémentaire mais qui avait déjà fait ses preuves en bien des circonstances. Depuis le sommet du toit de la maison mère du village, j’avais attiré à moi les regards des alliés et ennemis du conseil des anciens. Le corps du chef, le meneur de la rébellion pendait sans vie sur le sommet de la chapelle, déstabilisant ainsi les forces rebelles. Ces derniers pris de courts, faiblissaient doucement alors même que les forces de sécurité du village, profitaient de l’agitation pour arrêter une bonne partie des mécréants. Mais comme des entêtés arrivaient toujours à sortir du lot, certains groupes étaient parfois bien tenaces, n’abandonnant pas leur position. Selon eux, Kû n’était que le porteur d’un rêve, mais que même morts, ils auraient parfaitement pu continuer leurs projets. Mais avec la Minshujin, les choses se sont tassées bien rapidement et l’effusion de sang avait été interrompue.

Suite à cela, je décrochai le corps sans vie de Kû, pour le laisser aller s’écraser contre le sol, avec toute la honte et l’humiliation qui pouvait aller avec une chute pareille. Le combat était terminé, fort heureusement. Et bien que les armes aient été déposées, beaucoup de choses allaient devoir être revues pour calmer les cœurs. Parallèlement, notre rôle avait été rempli, et la rébellion avait cessé. L’heure du départ était donc déjà arrivée, et je le savais bien.

De ce fait, comme promis, le chef du conseil nous montra la voie pour évacuer. Suivant la voie qu’il nous avait montrée, nous nous retrouvâmes bien vite dans une sorte de tour souterraine d’escaliers, des escaliers de pierres qui comptaient près de deux mille marches. Ces marches conduisaient à la terre ferme, si on en croyait bien ce qui avait été dit.

Montant donc avec assez difficulté les marches qui étaient collées au mur tournant comme une vrille jusqu’au sommet, il nous a fallu une heure environs pour arriver à destination. Une strate bloquait l’accès à la sortie. Bien que cette dernière fût assez lourde, la soulever ne prit pas plus d’une demi-minute. Nous deux, sortîmes alors du sous-sol, fermant la strate et condamnant de ce fait l’accès qui menait au village souterrain. Le mystère de ce lieu allait encore persister longtemps, c’était un fait toutefois, leur science et leur façon de faire allait me marquer à jamais.

La Minshujin avait très certainement son butin, et moi également. Nous n’avions de ce fait, plus réellement de choses à faire dans les parages. De plus, sa sensibilité bien trop élevée en face du meurtre, pour une combattante, m’exacerbait au plus haut degré. Cette ingratitude poussée vis-à-vis des actions de mon épée, alors même qu’elle avait certainement déjà tué par le passé. Quoi qu’il en soit, elle puait bien le Minshujin à des lieux de là.

-Avertissez Jason de ma venue prochaine…

Sur ces simples mots, je vis volte face, et m’en allai avec la même démarche que j’avais déjà adoptée depuis un bon moment. Mes longues et sempiternelles balades, à la recherche de la puissance et de la renommée, pouvaient continuer dans ce monde en continuel tourment.






--  Et il se disait que les Uchiha étaient éteints...  --


Themes


Natural // Reflexion //Sadness // Battle // Royal Battle
Rinkyu parle en #0099cc
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Une étrange situation   

Revenir en haut Aller en bas
Une étrange situation
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Haiti à l'heure d'un renouveau :situation socio-économique
» REPORTAGE PHOTOGRAHIQUE SUR LA SITUATION DES BRACEROS HAITIENS EN DOMINICANIE
» Haïti/ La situation socioéconomique désastreuse pourrait être uti
» Un bien étrange rêve...
» Jeune Afrique autour de la situation geopolitique mondiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Rocheuses-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.