Partagez | .
Un nouveau monde
Messages : 318
Yens : 40
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 42
Nombre de topic terminé: 13
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Un nouveau monde    Lun 9 Jan - 20:45



Belle journée
feat. Echo & Kachoute

« Oz-sama... 
Vincent... 
...?! »

On ne pouvait décrire à quel point Echo pouvait être choquée d'entendre Zwei respirer, gémir près d'elle. Ne devrait-il pas être mort ?...
La servante, surprise, se releva, le regardant brièvement avant d'analyser le monde qui l'entoure du regard. Était-elle au Paradis ? En Enfer ? 
Impossible. Déjà qu'elle n'avait pensé ces lieux ainsi, mais de plus, elle ne pouvait apparaître en ces différents mondes. Elle était condamnée à l'Abyss — L'Abyss étant comme un Enfer bien plus horrible — sous forme de chain, sous le nom de Doldum. Horrible destin.
Zwei par contre, en vu de sa race humaine, pourrait très bien y être. Cependant, en vu qu'Echo était avec lui, cette idée n'était pas logique. Elle effaça cela de son esprit, comme aurait pu faire un robot qui supprimerait des informations inutiles. Car Echo n'était, après tout, qu'un vulgaire robot... Qu'on pouvait contrôler, manipuler, très facilement...

Elle pouvait bien tenter, oui tenter de s'enlever ces fils, mais c'était trop dur. Elle pouvait tendre le bras, espérer que ce rêve ne soit plus utopie, mais au fond d'elle, elle le savait bien. Elle était née pour obéir. Elle était née pour servir. Rien d'autre. Pitoyable, n'est-ce pas ? 

Mais alors, la Nightray se sentit comme légèrement perturbée. Elle admirait ces nouveaux lieux somptueux et brillants, essayant de chercher en ses connaissances si elle avait déjà entendu parlé de ce nouveau monde. 
...Non, elle ne savait pas où elle était. 

Si elle possédait des sentiments, elle serait en panique en ce moment. Mais là, elle était totalement de marbre. C'était une Doldum après tout. Une création. Une chose artificielle, qui n'a pas de réelle âme.

La Nightray glissa alors ses bras sous ceux de son maître, ainsi le transportant près d'un rocher, et le posant délicatement dessus comme un objet précieux. Elle l'avait entendu parlé, mais elle voulait être sûre qu'il soit encore vivant. 
Elle rapprocha son oreille près de sa bouche... Et miracle, il respirait encore.

Soulagée, la servante aux cheveux d'argents soupira, s'éloignant légèrement du Baskerville pour lui remettre correctement sa cape ôtée, la reboutonnant pour qu'il ne prenne froid, comme une mère l'aurait fait. Ses yeux bleus examinèrent son corps : il était totalement guéri. Même pas une tâche de sang, ni même de restes de fissures de la part de Doldee. 
Quelqu'un était-il apparu avant eux ? Ainsi, avait-il pu les soigner tous les deux ? 

Mais quelque chose tracassait la servante. Comment allait réagir son maître en la voyant ? Allait-il redevenir le psychopathe d'auparavant ? Ou allait-il, au contraire, être libéré de Doldee, et ainsi agir comme il le souhaitait, raisonnablement ? Echo avait peur, un sentiment qu'elle avait pu sentir lorsqu'elle était encore face à Doldee, alliée aux autres Doldums pour la vaincre et sauver son créateur. C'était intense, et terriblement désagréable. Elle serra les dents bruyamment en y songeant.

Enfin, une idée se dévoila en son esprit.

Echo s'en alla alors se cacher plus loin, dans un buisson. Elle fixa alors son maître, tentant de percevoir si il était réveillé ou non.
Elle allait attendre qu'il se réveille pour enfin s'en aller, pour qu'il ne la remarque pas. Elle n'était pas suicidaire après tout, il ne fallait pas exagérer.
Car elle doutait que ce dernier allait apprécier de la voir près de lui, même après ces événements avec Doldee...

« VINCENT !!!... », hurla-t-il d'une voix de stentor en se redressant brutalement, les yeux écarquillés, faisant ainsi sursauter la Nightray qui gardait cependant toujours son visage impassible.

Zwei haletait, une main contre son cœur, bien caché sous sa cape et le dos courbé. Il toussa fort et tourna la tête plusieurs fois pour admirer les nouveaux horizons. Où était-il ? Qu'est-ce qu'il fichait là bon sang !? Où étaient les flammes de l'Enfer ? Il devrait être puni pour tous ses crimes commis ! 
D'un côté, il était heureux de ne pas devoir souffrir physiquement après avoir souffert mentalement. 

Il se releva, passant une main dans ses cheveux avec un air exaspéré. Il marmonna alors à lui-même, d'une voix sévèrement grave : 

« Ksss... Où ai-je pu tomber ? 

Il chuchota alors, plus doucement, et plus discrètement, le regard plongé dans le vide, sa "frange" cachant ses cheveux, sa tête légèrement baissée... :

Où est-il...? »

Vincent, cet homme qui lui semblait si humble, si bienfaisant... Il se demandait si il était encore en vie avec tout ce qui était arrivé. Peut-être l'avait-il tué sans s'en rendre compte ? Horrible idée. Il secoua sa tête de droite à gauche, agacé de lui-même.

Il se remit bien droit, violemment, avant de remettre sa cape nerveusement, grincheux. Il prononça un "Humf" rapide et énervé avant de marcher, regardant avec légère curiosité ce qui l'entourait. Il se demandait où pouvait-il se trouver, ... Ces lieux lui étaient si inconnus et... Joyeux. Il n'avait pas l'habitude de voir autant de lumière, tant de beauté... Il était toujours coincé parmi les Baskerville... Éloigné de la joie produite par la vie.

La servante, quant à elle, avait choisi de rester un peu pour regarder ce qu'il faisait, avant de partir sans savoir où aller précisément. Elle songeait à revenir bientôt, soit en se faisant appelée par son maître à l'aide de magie, soit par elle-même, juste après avoir trouvé quelques informations sur ce bel endroit.

Le Baskerville, lui, horriblement agacé, se retenait de pousser des cris de désespoir. La rage bouillait dans ses entrailles. Et seulement en songeant au nom d'Ada, il avait des envies de meurtre. Moins qu'auparavant, mais il restait très énervé par cette dernière. Non pas à cause de Vincent, mais par sa détermination, son entêtement. Il était comme elle, mais elle était plus agaçante. Elle agissait avec insolence, et il détestait ça. Il détestait quand on l'ignorait, quand on le désobéissait. C'était terrible.

Le prince des Baskerville, frottant ses dents les unes contre les autres, continuait sa promenade en ce nouveau monde, lorsqu'il s'arrêta brutalement, une silhouette obscurcie l'ayant surpris en sautant en face de lui. 
Il brandit alors sa dague au manche doré, la pointant vers la créature, furieux : 

« APPROCHE !!! »

Sa voix grave résonnait partout. Le cheveu blanc attendit alors que l'intrus vienne à lui, et, extraordinairement, ce dernier le fit sans broncher. Méfiant et stupéfait à la fois, il s'approcha doucement et... Y découvrit un vulgaire lapin blanc neige. Il soupira après avoir rugi de honte, grimaçant de déception, les sourcils froncés.

« Ggrrraaaarrghh...!!! Ridicule !... »

Zwei, une main sur son visage, grommela, plutôt gêné. Il ne se souvenait de rien, mis à part le moment où il fut envoûté par Doldee pour tenter de tuer Vincent. Il gronda gravement à l'idée. 

Une ville s'offrit alors à lui, à l'horizon...

Le voilà seul dans un endroit totalement inconnu, ...
Bien, en voilà journée, une bonne et belle journée qui s'annonce ! Vraiment !...
 


Dernière édition par Zwei Baskerville le Mer 25 Jan - 17:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un nouveau monde    Mar 10 Jan - 13:29


Un nouveau monde
feat.Zwei ( & Echo )

   Arrivée dans la capitale de Seika depuis quelques jours, je reprenais de l'énergie en prenant du repos. Cette boucle que j'avais faite pour finalement revenir ici avait était longue et éprouvante en émotions. Si je devais faire un point sur toutes ces nouvelles rencontres et leur bizarrerie, j'allais devoir y passer pour des heures et des heures. Quoi que de toute manière, je n'avais pas grand chose à faire depuis mon retour. Traîner dans les environs, aller sur la grande place de la capitale et profiter de cette chaleur rassurante... Vérifier l'entrée de Chikai en compagnie des gardes et, ainsi, me rapprocher d'eux et m'assurer un réseau au sein-même de la capitale. Il m'était primordiale d'en avoir une, surtout depuis ma rencontre avec Bashô. En revenant, certains des gardes, à qui j'avais confié la tâche d'emprisonner le traître, s'étaient précipité de m'annoncer la mauvaise nouvelle... Plutôt que de rester sagement en prison, acceptant de se faire questionner, le bonhomme avait décidé de s'en fuir. Il était désormais en cavale dans tout Kosaten.

   En apprenant la nouvelle, je n'eu pas d'autre choix que de prendre sur moi et mettre ma rage de côtés pour leur remercier de m'avoir apporté le message. Maintenant que j'étais au courant, il était clair que j'allais devoir me lancer à sa poursuite. Depuis, j'allais vérifier le panneau d'affichage, m'assurer des dernières nouvelles et voir s'il n'y avait pas d'autres pistes le concernant... Malheureusement, en ce jour, alors que je traînais de nouveau dans l'enceinte de la capitale, placée devant le tableau d'affichage... J'apprenais qu'une nouvelle tête venait d'être mise à prix. Une connaissance, une personne à qui j'avais osé laisser mes arrières le temps d'un combat dans les territoires neutres... Un homme aux cheveux verts... Un fuyujin. Zoro. De son nom complet : Roronoa Zoro.
Il était désormais recherché après avoir fuit en compagnie de Bashô.. Ainsi, la population de Seika devait donc le considérer comme un ennemi. Et moi, absorbée par son visage placardée sur le mur de ma capitale.. J'analysais de nouveau la situation. Cet homme en qui j'espérais de grande choses pour l'avenir.. Une possible camaraderie... Après avoir été en compagnie de Bashô, allant même jusqu'à l'aider... Je n'en revenais pas.

   Je serrais les dents et les poings jusqu'au sang. Roronoa Zoro n'était plus qu'une vermine. Les souvenirs que j'avais encore de lui... Tout, son visage impassible, sa voix et ses compétences.. Oui, tout. Tout de lui venait me sauter aux ye ux, allant jusqu'à m'horripiler. Son sceau placé sur son cou... Et ses paroles.. Oui.. haha..... Ses paroles. Il s'était fichu de moi. Disant n'avoir rien à faire avec sa nation... Mais oui.. Qu'elle idiote j'étais. Je ne lui avais jamais demandé concernant Zayro Jinn... Et j'avais vu aucun Z sur lui, mais je n'avais pas eu l'occasion d'observer son corps comme j'avais pu le faire avec le traître de Seika. Il m'avait roulé dans la farine! Moi qui m'étais un peu dévoilée à lui, avant même de nous séparer. Moi qui lui avait avoué pour mon statut d'élu....

L'enfoiré... Salopiot... Si je te retrouve, je te promets de t'éclater la tronche. Ouais, saleté.. Tu devais bien te marrer... Toi qui m'a berné... Enfoiré!

   Grinçant des dents, je me retournais en furie et partais de là. Je n'avais plus rien à observer.. Seul le prix des récompenses de ces deux gars. Il fallait que je les trouve.. Oui, il le fallait. J'avais des comptes à régler avec Zoro et tuer Bashô. Ce dernier ne méritais plus rien de ma part. S'il s'était enfuit, sans même avoir laissé la possibilité aux gardes de le questionner... De plus... Désormais en liberté, il pouvait faire tout ce qu'il voulait.. Allant jusqu'à retrouver Geleerde et cette Mirya pour ainsi.. Les ramener à Zayro Jinn. Il ne méritais plus que je le retrouve et l'achève de mes propres mains. D'ailleurs, un autre nom vint m'interpeller... Natsu Dragnir. Lui aussi avait sa tête mise à prix... Holala... Les élus de Seika faisaient de plus en plus n'importe quoi...!

   Rageant de tout mon être, je commençais à courir avec énergie dans l'enceinte de la capitale et, allant de plus en plus vite, je traversais la place principale et sortais en courant de Chikai. J'en avais marre, je devais m'exprimer, libérer tout cet agacement que j'accumulais désormais! Courant toujours plus vite, criant de toute mes forces en fermant les yeux, je ne vis pas le trou dans lequel je fonçais. Ainsi, quelques secondes plus tard, je perdis mon équilibre et chutais au sol violemment. Puis, me roulant en boule et cachais mon visage, j'hurlais de toute mes forces pour évacuer mes sentiments négatifs.

J'étais à quelques mètres de la capitale, mais suffisamment éloignée pour être séparer de la foule qui s'avançait pour pénétrer dans l'enceinte de ces gigantesques murs.




Dernière édition par Kachou le Lun 16 Jan - 14:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 318
Yens : 40
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 42
Nombre de topic terminé: 13
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: Un nouveau monde    Mar 10 Jan - 19:20



Spindash
feat. Echo & Kachoute

Où se trouvait-il ? Il n'en savait rien. Et il fallait qu'il le sache très vite. Il se sentait perdu, et il haïssait ce sentiment lourd et pesant en lui...
Le lieutenant des Baskervilles ne se trouvait plus très loin de la ville perçue il y a maintenant quelques temps. Ces lieux étaient si brillants... Si calmes... On n'entendait que le chant joyeux des oiseaux, des cigales... 

Cependant, quelque chose attira son attention : une sorte de point noir esquissé finement sur l'horizon clair et azur. Mais ce qui commença petit à petit à stresser Zwei était que, cette petite tâche d'encre face à lui grossissait dangereusement, très rapidement, comme si elle s'approchait... Comme une boule de neige qui dévalerait une pente enneigée. Le cheveu blanc, écarquillant peu à peu les yeux de surprise, tenta de bondir sur le côté pour esquiver cette chose, mais il était trop tard... Quelle poisse.

Cette boule de canon totalement furieuse s'était jetée sur Noise, l'heurtant violemment, ce qui le fit cracher énormément de ... Sang ? Hein ? Comment se fait-il que... Comment ?! Comment se fait-il qu'il soit devenu si faible ?!    
Où était-il ? Que lui arrivait-il enfin ?!

Pas le temps d'y songer... Il était dans un sacré pétrin... 
Le prince Z fut alors invité à un joli rouler-bouler avec une sorte de... D'être tout poilu... Un pelage blanc... Et... Ce poids qu'il avait sur lui... Comme si cette bête possédait une... Armure !?
Le Baskerville, surpris, essaya de se libérer, mais rien à faire... Trop lourd... 
Il se sentait tellement honteux... De temps normal, il aurait très bien pu soulever cette bestiole psychopathe et la jeter loin sans problème. Et voilà, il serait bien tranquille ! Mais là... Bah... Ce n'était pas le cas... À sa grande déception.

Envahi par le courroux, Zwei se mit à marmonner des mots dont il ne comprit lui même le sens. Puis il hurla, tentant désespérément de se sortir de là :

« MAIS BORDEL, TU VAS ME LÂCHER, OUI ?! »

S'agitant inlassablement, le Baskerville ne voulait se laisser faire ainsi. Il était déterminé à se tirer de là, et à déglinguer le coupable de tout cela. 

C'est alors que, doucement, les deux êtres s'arrêtèrent... L'élan pris était certes bien grand, mais pas assez pour l'envoyer en Enfer, visiblement.
Zwei, alors, ouvrant les yeux péniblement — les ayant fermés instinctivement — vint alors découvrir le visage du pauvre fou qui avait osé se frotter à lui... Littéralement, d'une certaine manière...

Surprise. Quelle surprise ! 
C'était une demoiselle, une jeune femme aux cheveux blancs — ce n'était donc pas des poils ... — à armure — pour ça que c'était si lourd !
Totalement submergé par la rage, Zwei tenta de soulever la semblant chevalière hors de lui...
Voyant l'échec, le Baskerville poussa un puissant cri pour réveiller la belle au bois dormant ... Endormie : 

« DÉGAGE DE LÀ !! ARGHHH !!... »

Il chuchota alors à lui même « C'est vraiment pas ma journée ... » juste après avoir roulé des yeux, grimaçant nerveusement. 
Voyant que sa cape s'était ouverte sur le coup, et que la demoiselle sur lui se trouvait être collée à son buste, il se débattit tumultueusement, horriblement gêné, mais surtout agacé. 
Ses mouvements étaient impétueux, forcenés... Il ne retenait pas ses coups. Car oui, il frappait sur l'armure de la jeune femme pour la ramener à la réalité, mais surtout pour la faire déguerpir de là...

Il ne fallait pas qu'elle le voit ainsi... Il ne pourrait le tolérer ! 
Il fallait agir vite... Dès qu'elle ouvrira les yeux... Qu'elle se lèvera... Il faudra faire vite : ranger ses cape, cacher ce qu'il y a en dessous, et occulter son identité ! Argh ! Mais fallait-il que cette chevalière ne se mette pas à le mater avant de se lever ! Il l'espérait bien... Même s'il n'y croyait absolument pas... Ça serait trop beau. 

« DEBOUT, DEBOUT, ALLEZ !!... »

Hurlait-il sans cesse. Echo, quant à elle, admirait la scène de loin, de nouveau derrière un buisson, quelque peu... Amusée. Enfin..  Son visage affichait cela avec tant de mal... Mais c'était assez visible... Pour... Personne. Quel dommage... 

Et dire qu'ils étaient si près de la ville... 
Noise priait pour que personne ne les voit. Ça briserait sa réputation... 
Ah... Mais il n'en avait pas ici... Du moins, il ne le pensait pas. Il ne reconnaissait pas cet endroit.
Alors... Il se ferait une sale réputation... Argh ! Non ! Mieux valait ne pas y penser ! Ça lui donnait une si horrible migraine...!
 


Dernière édition par Zwei Baskerville le Mer 25 Jan - 17:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un nouveau monde    Lun 16 Jan - 14:53


Un nouveau monde
feat.Zwei ( & Echo )

   La chute fut brutale et douloureuse tout le long de la descente en boule. Ma rare maladresse avait eu raison de moi aujourd'hui.. Emportée par ma colère, je m'étais rapidement mise à courir pour, finalement, me retrouver dans un roulet, boulet rapide et douloureux. Cela eu l'effet d'estomper ma colère. D'ailleurs, plus la descente était rapide, plus il était compliqué pour moi de tenter de m’arrêter.. Le choc allait être compliqué.... Et douloureux. Puisque je n'y voyais rien dans cette longue et périlleuse chute, j'hurlais pleins poumons, lorsque ma tête heurta un caillou gros comme ma main. M'obligeant à perdre conscience immédiatement. Les nombreux coups reçus sur la tête le temps de la dégringolade n'a eu d'effets que de m'affaiblir et cet énorme caillou n'a été que la pierre de trop.

   Je ne me rendit pas compte que j'avais percuté une toute autre personne.. Même si elle se mettait à m'hurler dessus pour m'ordonner de me pousser, je n'en avais pas la possibilité. Finalement, puisque j'avais heurté l'inconnue, le choc de la chute fut amortie pour moi.. Mais l'impacte pour mon amortisseur l'était beaucoup moins. Lorsque la roulade était enfin terminée, on pouvait voir sur mon visage plusieurs fêlures, d'énormes bosses.. Et une flux de sang s'échappait de ma boite crânienne.
Les cris hystériques de l'inconnue étaient de plus en plus puissants et désagréable, à tel point qu'ils vinrent me déranger dans mes rêveries.. Rêves parsemés d'images d'Adakor et, depuis peu, de Rinkyu qui venait parfois s'incruster dans mes rêves. Toujours en tenant la main d'Adakor et qui finissait par comploter avec Zayro Jinn. Ce n'était pas des rêves agréables, donc être coupé dans ce genre de cauchemars, je n'en étais que plus rassurée.

   Je me réveillais donc douloureusement, en ramenant ma main à mon visage pour tenter d'apaiser les douleurs. Mes joues étaient parsemées de larmes, causés par mes douloureux et étranges songes. Remarquant que j'étais sur une surface moelleuse, je me relevais bien difficilement avec les cris de la personne. Une fois assise, écartée de la personne, j'inclinais lentement la tête et la relevais avec la même vitesse, pour m'excuser d'avoir été un poids pour elle. Du coup, après avoir fait cela, j'examinais la personne qui se trouvait en face de moi. Les cheveux d'une couleur peu commune, idem pour ses yeux... Une grande cape rouge posée sur le sol... C'était inhabituel. Malgré tout, je n'avais pas l'esprit, ni l'énergie pour réfléchir à des choses importantes. Là, ma tête m'infligeait d'importantes douleurs, me forçant à claquer de la langue en baissant la tête, le regard porté sur le sol.

- Pardonnez-moi de vous avoir bousculé à ce point... Je ne suis... Pas très.. En... Forme..

Je perdais presque de nouveau connaissance en tombant en avant.

- C'es.. Douloureux... Ma tête.... Adakor..

Mélanger mes douleurs physiques avec mes douleurs du corps, je perdais de nouveau connaissance, les larmes coulant de nouveau sur mon visage.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 318
Yens : 40
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 42
Nombre de topic terminé: 13
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: Un nouveau monde    Mer 18 Jan - 18:52



Sleeping Beauty
feat. Echo & Kachoute

Ainsi, elle s'était donc enfin relevée ! Il croyait rester comme ça pour l'éternité ! Genre avoir la belle au bois dormant endormie pour au moins cent ans sur lui... Il penserait pas pouvoir le supporter. Il se serait sûrement suicidé avant.

Il remit donc bien sa cape, se releva avec une grimace et l'air dédaigneux, comme à son habitude... Quoique... Il avait l'air plutôt plus agressif. Ah bah oui, ça se comprend ! Parce que cette femme là, elle s'était pas gênée de rester coller à lui juste après lui avoir mis un sacré coup dans le ventre ! 
Les sourcils froncés, il s'apprêtait à lui hurler au visage, voulant presque lui cracher dessus sous un affreux et puissant courroux, mais quelque chose l'arrêta brusquement.

« TES EXCUSES MERDIQUES, TU PEUX TE LES GAR— »

Des larmes.
Normalement, cela ne lui ferait rien, il était autrefois très insensible à ce genre de choses. Voir quelqu'un pleurer, c'était souvent pour lui. Il avait infligé tant d'horreurs sur Ada, ses cris et ses larmes ne faisaient que l'exciter d'avantage... Alors pourquoi ? Pourquoi dans ce cas-là, se sentait-il responsable ? Enfin... Dans le genre... Pourquoi donc ressentait-il de la pitié ? Parce que, il fallait le dire, il savait très bien qu'il était coupable du traumatisme d'Ada. Il assumait parfaitement ses actes. Mais là... Il sentait comme de la pitié l'envahir. C'était... Troublant... Comme si il regrettait son acte.
Son visage n'affichait plus qu'une légère colère (ou dégoût ?) en plus d'un côté très finement inquiet. 

« Arrête de chouiner... C'est perturbant ! »

Il releva la tête, gardant toujours un air hautain, et s'avança, l'attrapant par l'épaule :

« Hey... »

Et POUF, elle s'était endormie de nouveau. Ah moins que... Ah non. Elle avait perdu conscience. Tout autre chose...
Dès que la belle s'évanouie, le cheveu blanc grogna bruyamment, exaspéré.
Il était calmé, enfin, un peu près, mais il restait tout de même agacé de ressentir de la pitié envers déjà, de 1, une inconnue, de 2, quelqu'un qui ne s'était pas gêné de l'écraser comme de la pâte à modeler. Les jolis rouler bouler à la roi lion, c'était trop pour lui. 

« Putain... »

Il la souleva alors, la soutenant sur ses épaules, posant ses bras autours son cou en lui tenant les jambes, juste après avoir mis sa capuche pour masquer son identité. 

Elle était tellement lourde ! Sûrement cette fichue armure à la Jeanne d'Arc qu'elle portait qui lui foutait ce poids qui lui brisait le la colonne vertébrale. 
Zwei se mît à marcher, en marmonnant et en se demandant pourquoi il faisait ça. Était-ce à cause de tous ces événements qui l'avaient rendu plus... Tendre on va dire...? Ou... Le laisserait-elle point indifférent ? 
Oh non non, totalement ridicule ! Insongeable ! Il ne la connaissait même pas, et puis... Des canons, il en avait déjà rencontrés plein. Lottie par exemple... Alors pourquoi elle ? Totalement impossible. 
Alors c'était donc sa "mort" qui l'avait rendu ainsi... Hum... 
Le moment où il eut enfin remarqué qu'il avait fait trop de conneries impardonnables...

« Humff...! Qu'elle est lourde, c'est pas croyable ! Faut faire un régime, tas de métal ! Argh... »

Il se mit à haleter de fatigue... Il en suait... Il n'avait plus toutes ses forces, il le savait bien, mais il le fallait. Il fallait qu'il la pose quelque part, en lieu sûre. Car il se doutait que cette petite forêt où ils se trouvaient était toute gentille et inoffensive. 
Hors de question qu'il lui trouve un soigneur. Il ne connaissait personne, et c'était encore très bien comme ça. Il fallait donc qu'il se débrouille pour la réveiller et lui calmer ses douleurs... Et puis merde, dans quelle histoire était-il encore tombé ?!

Il était enfin plongé dans la ville. Tous ses habitants le regardaient avec un air qui agaçait terriblement Zwei. Leur visage curieux lui donnait envie de leur coller une. N'avaient-ils donc jamais vu un Baskerville ?! Ah... Peut-être bien. Il n'était pas dans un endroit qu'il connaissait après tout.

Tant de gens... C'était étrange pour Zwei. Oui, bizarre de voir autant de personnes l'entourer. Ces sourires... Cette ambiance chaleureuse... 
En même temps, ça lui donnait envie de vomir... Et pourtant... Ça le rendait curieux à la fois. Ouais, finalement... Il devenait comme eux. Niaisement intrigué.

Il entra alors dans une auberge en brisant les portes d'un énorme coup de pied sauvage — ce qui attira tous les regards, le faisant grimacer d'avantage — et monta les escaliers sans calculer personne. Un seul objectif : entrer dans une chambre, s'occuper de cette copine cheveu blanc et en profiter pour lui demander où il pouvait se trouver. Ah... Peut-être était-ce pour ça qu'il s'occupait d'elle... Mais... Il y avait tant de gens à qui parler dehors... Pffah ! Tant pis. Peut-être était-ce pour autre chose...

« Debout... Debout... Fais pas chier... Debout... »

Il l'avait posée sur un lit, ouvert les rideaux pour comme pour réveiller des gosses qui ne voudraient pas aller à l'école, et lui ... Essuyait le sang qu'elle avait avec sa cape...
Et puis fuck, il faisait ce qu'il pouvait avec ce qu'il avait. C'était dégueulasse, et il faudra laver tout ça... Mais... Tant pis. On s'en fout. Elle le fera à sa place. 

« Aller... »

Où était passée Echo ? Jamais là quand il le fallait ! C'est pas croyable...
Après ce petit nettoyage, Zwei enleva sa capuche après avoir claqué la porte pour en même temps réveiller la petite dame, et aussi pour pas que des gens viennent se permettre de les voir. 

Il se mit à la secouer, impatient, comme un enfant voulant réveiller sa mère parce qu'il avait peur de noir. 

« Debout, debout merde !! Je me suis pas cassé l'dos pour ça ! »

Et voilà que sa migraine devenait de plus en plus forte. Ces maux de tête était si terribles, intensifiés par cette "légère" colère qui, elle aussi, gonflait dangereusement. Argh... C'était vraiment, mais vraiment pas sa journée...
 


Dernière édition par Zwei Baskerville le Mer 25 Jan - 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un nouveau monde    Lun 23 Jan - 12:35


Un nouveau monde
feat.Zwei ( & Echo )


   Inconsciente, je ressentais malgré tout bon nombre de secousses.. Plus ou moins douloureuses... Je sentais aussi qu'une personne me portait, mais allez savoir jusqu'où et qui était cette personne. Je n'en savais rien et là, je n'en avais absolument rien à faire. J'étais lassée, la douleur que j'avais à la tête m'obligeait aussi à fermer les yeux... Comme si elle me disait "continues de dormir, de toute façon, rien ne te retiens". Du coup, je me laissais encore quelques instants de tranquillité, tant pis pour la personne qui me portais.. Je saurai la remercier comme il se devrait en temps voulu, elle ne m'en voudrait pas, n'est-ce pas? Vu mon état... Et la blessure que j'avais.. M'enfin bon, je décidais de me laisser porter le temps de me reposer encore un peu.

   Les brouhahas de la ville se faisait incessants.. Oui, nous étions de retour à Chikai, capitale que j'avais fuit quelques minutes plutôt après m'être sentie trahis... Moi qui avais donné ma confiance à deux des personnes recherchées... L'un étant un seikajin et l'autre.. Etant le tout premier fuyujin à qui j'avais osé donner ma confiance, le second étant Rinkyu... J'avais cru avoir bien fait d'ouvrir ma sincérité au fuyujin... Et pourtant, il avait osé aidé un renégat, un traître... Je n'arrivais pas encore à concevoir qu'il ait pu agir de la sorte... Je me faisais forcément des films.. Tout comme pour Natsu! C'était tout bonnement impossible..! J'avais accueillis du mieux que possible le mage de feu... Et l'autre, nous avions combattus ensemble! Je n'arrivais pas à accepter cette nouvelle.. Je voulais encore rêver qu'ils ne soient jamais arrivés à de tels actes... Seika était une nation qui prônait la justice... Pour avoir leur tête mise à prix, il ne pouvait y avoir qu'une seule raison : ils ont agis d'une très mauvaise façon à l'égard de la nation du Phoenix. Ils méritaient donc d'être punis... Mais, je voulais oublier.. Oui.. Oublier.

   Finalement, alors que je n'entendais plus le brouhaha de la ville, seul des râles et un langage insolent et agressif se démarquait du silence qui m'entourait. M'ordonnant de me réveiller à plusieurs reprises, je bougeais les doigts avec grande difficulté. Et alors que je tentais d'ouvrir les yeux, l'inconnue caressait mon front. Quoi que... Elle semblait vouloir essuyer le sang qui coulait sur mon front. Je le devinais avec la façon, loin d'être appliquée et avenant de sa part, dont elle appuyait sur mon front.
Voyant que l'inconnue faisait des efforts pour prendre soin de moi, je tentais de nouveau d'ouvrir les yeux, ce que je parvins à faire difficilement. Puis, comme si mes yeux m'interdisaient de les rouvrir, je les refermais de suite après, pendant que la râleuse s'était décidée à aller claquer la porte de toute ses forces. Le temps qu'elle revienne vers moi, j'étais de nouveau dans les vapes, comme si je n'avais jamais rouvert les yeux.

   Finalement, ayant marre de l'entendre pestiférer toutes les cinq minutes, je décidais de reprendre le contrôle de mon corps, au risque de souffrir partout. Je contractais mes doigts pour les fermer en poings, puis forçant de tout mon être pour lutter contre le sommeil, j'ouvrais finalement les yeux, pour la seconde fois. Les yeux grands ouverts, je cherchais du regard la personne qui s'était occupée de moi. Tout d'abord le regard posé sur le plafond, je tournais la tête sur le côté et la voyait. Une chevelure blanche virant sur le bleu... Et une cape... Très longue cape rouge à capuche.
Je n'avais jamais vu un tel accoutrement dans tout Kosaten... Les capes étant, la plupart du temps, ajustées à une taille normale... Celle-là était totalement différente.
Je tentais alors de me relever, tout en gémissant. Puis, une fois assise, je portais ma main à la tête, oubliant la présence de l'inconnue. J'avais vraiment mal, le nombre de chocs que je m'étais pris avaient très nombreux et douloureux.. J'avais plein de bosse sur la tête et une légère crevasse d'où sortait le sang. Ne me préoccupant pas de ma sauveuse pour l'instant, je décidais d'ignorer les quelques commentaires qui fusaient à mon égard. Ce n'était pas mon principal soucis en cet instant. Alors, cherchant ma besace des yeux, elle se trouvait juste à côté du lit, je m'empressais de la prendre et de fouiller à l'intérieur.

J'en sortis alors des compresses, de l'eau et un tissu blanc que je prenais régulièrement lorsque je devais m'occuper de blesser... Ainsi, je tendais à l'inconnue le dernier objet.

- Excusez-moi, mais j'aurai besoin d'encore un peu de votre aide... Je vous entends râler depuis un bon moment maintenant.. Si vous avez des choses à demander ou à protester, je vous écouterai de suite après m'être occupée de ma blessure... Si vous le voulez bien, j'aimerai beaucoup que vous appuyez à l'endroit de la blessure avec ce tissus, juste le temps que je me prépare à me soigner.. J'aimerai éviter de faire une anémie. Si vous voulez, pendant ce temps, j'accepterai d'écouter tout ce qui vous déplaît.. Même si cela concerne le fait que vous me soyez venu en aide. Je conçois très bien que je fus une véritable gène pour vous et je m'en excuse sincèrement d'ailleurs...

Sincère, je lui tendais toujours le bout de tissus avec insistance.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 318
Yens : 40
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 42
Nombre de topic terminé: 13
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: Un nouveau monde    Mer 25 Jan - 17:24



Malaise
feat. Echo & Kachoute

La belle au bois dormant avait les paupières qui bougeaient, tremblaient. Était-ce un signe ? Allait-elle enfin se réveiller ? Zwei l'espérait, les dents serrées.
La princesse en armure se redressa donc, en usant de toutes ses forces; Zwei l'avait remarqué. Le cheveu blanc lâcha donc Jeanne d'Arc pour remettre correctement sa cape, stressé à l'idée que l'autre puisse le voir en robe.
Ouais, il portait une robe, mais c'était juste parce que c'était léger... Ça ne le gênait pas en combat... Et puis elle datait aussi... Une sorte de relique du passé.

L'inconnue cligna des yeux, tourna la tête vers le Baskerville qui eut un mouvement de recul sur le coup. Non pas qu'il a été surpris, non, il l'attendait, il avait même été impatient de son réveil. Le problème, c'est qu'il songeait que cette dernière allait le mater de haut en bas pour tenter de le reconnaitre. En guise de défense, il grogna gravement. 

« T'en as mis du temps... »

D'un coup, la jeune femme se mît à fouiller dans ses affaires. Zwei la laissait faire tranquillement. Même si elle pouvait en sortir un couteau, elle n'était pas assez reposée pour lui faire du mal. Il resta tout de même méfiant, suivant du regard les mains de la chevalière, fermement.

D'un coup, elle lui tendit un chiffon et un tas de trucs qui signifiaient qu'il devait faire la bonniche. Il haussa alors un sourcil en la regardant avec un air « t'es sérieuse ? » avant de prendre tout ça, enragé. Il soupira après que celle-ci lui sortit une tirade ennuyeuse qui lui donnait l'envie de dormir, et la plaqua contre le lit, tête sur le coussin, avec légère violence, même si il avait mesuré sa force. Il se mît à appuyer sur son front avec le tissu mouillé, au début avec légère brutalité, et puis au fil du temps, avec une douceur cachée. 

Il la regardait avec dédain au début, puis détournait le regard, l'air gêné et honteux de ce qu'il faisait. Jamais, au grand jamais il n'avait fait ça de toute sa vie. Au contraire, c'était les autres Baskervilles qui s'occupaient de prendre de ses soins. Même Lottie se soumettait presque à lui ! Et le voilà là, tel un vulgaire esclave, en train de servir une pure inconnue blessée.
Elle en profitait cette garce, elle en profitait... 
Si il ne l'avait rencontré avant, jamais il lui aurait rendu service. Jamais. Même si la Justice récompensait les bons serviables. 

Il marmonnait de temps en temps, agacé, sa chaîne s'agitant sous les mouvements nerveux de son bras qui bougeait avec tant de force que cela faisait penser à une dame de ménage qui nettoyait un parquet avec un balai éponge un lundi matin. 

« Kss... T'as fait quoi pour t'faire ça merde ?! »

Pas que ça l'intéressait sa life, mais il devait se donner une raison de ce qu'il faisait. Il ne pouvait pas laisser son honneur se briser comme ça... Même si il n'y avait qu'elle et lui dans cette chambre. Ugh, il tressaillit, comme répugné, en y pensant. 

Il lui enlevait ses mèches gênantes de son visage, calant ses cheveux derrière pour avoir plus de facilité à nettoyer tout ça. Elle était tellement pitoyable cette meuf, et ça le rendait trop bisounours. Ça le dégoutait profondément, mais il ne pouvait se contrôler. Comme si son corps ne l'écoutait plus. Il voulait faire du bien, pour la Justice ? Ou était-ce tout simplement parce qu'il avait pitié de cette chevalière totalement insolente envers lui ? Il n'en savait rien, mais ce moment allait sûrement être gravé à jamais dans son esprit. Quelle honte...

Echo les regardait, tous les deux, par la fenêtre. Même si c'était à l'étage, elle avait réussi à ce mettre ici, à les zieuter en se croyant tout permis, comme les enfants dans la pub de la Laitière qui faisait glisser son bon chocolat. 
La cheveu blanc était curieuse, riait parfois en voyant son maître ainsi gêné, mais restait discrète pour ne pas se faire repérée. Et c'était très bien fait. Une réussite totale...
D'ailleurs, c'était en les regardant qu'elle avait pu constaté cette marque sur le cou de Zwei : un dragon bleu, qui était esquissé depuis son épaule gauche jusqu'à un peu de son cou. Cela lui donnait un air de vil rebelle. Ah... Mais après tout, n'en était-il point un ?
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un nouveau monde    Sam 28 Jan - 3:16


Un nouveau monde
feat.Zwei ( & Echo )


Le réveil fut assez rude.. Et les soins .. N'en parlons pas. A la base, j'avais simplement demandé à ce qu'elle appuie sur ma plaie pour éviter que les saignements continuent, mais l'inconnue avait prit les devants pour s'occuper de moi entièrement, me forçant même à m'allonger et me laisser faire... Malgré sa mauvaise humeur.
Ses gestes s’adoucissaient au fur et à mesure et, ce, pour ne pas me déplaire, tant la blessure était douloureuse... Alors que la gamine me demanda désagréablement ce que j'avais bien pu faire pour me blesser de la sorte, je repensais aux raisons qui m'avaient faites courir... Je me rappelais alors des affiches sur la tableau de recherche... Et les têtes de deux personnes en qui j'avais confiance y était placardées... Alors, naturellement, je lui répondis :

- J'ai trébucher et dévalé une pente assez dangereuse... Haha!

Je souriais malgré ma mauvaise humeur quant au comportement de la jeune fille, mais le regard perdu sur le plafond, j'explorais la pièce pour savoir où nous nous trouvons du coin de la capitale.

- Dites... On est où exactement?

La question posée, mes yeux se posèrent alors sur la fenêtre où j'y découvris une intrus. Les yeux ronds et la bouche entre-ouverte, effets dû à la surprise de croiser le regard d'une autre jeune fille haute en couleur... Dont la tenue était tout particulièrement différente du commun des mortels au sein même de ce monde-là. Suspicieuse de la moindre personne depuis bien des temps, je ne pus m'empêcher de crier dans sa direction au risque qu'elle ne m'entende pas, s'enfuie et me laisse comme une idiote à côté d'une gamine aussi agaçante.
Comme prévu, misse cape rouge régis d'une façon qui ne me surprit guère, en raison de quoi, je décidais de reprendre la relève pour la suite de mes soins. Récupérant alors les outils pharmaceutiques que j'avais, je les étalais devant moi, avec une glace et pouvais désormais me soigner seule.

- Je ne sais pas qui est la jeune fille à la fenêtre.. Mais autant la faire rentrer, non? Vous sembliez vous connaître toute les deux.

Je n'attendais pas particulièrement de réponse.. En raison de quoi, je me préoccupais de mes soins sans plus poser un seul regard sur l'inconnue... Sauvée ou pas sauvée, l'autre qui se trouvait derrière la vitre, je me vaquais à mes occupations, tout en adressant malgré tout et malgré moi à misse cape rouge.

- Vous semblez être grandement sur les nerfs... C'est dû à une quelconque raison? Je peux peut-être vous aider?


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 318
Yens : 40
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 42
Nombre de topic terminé: 13
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: Un nouveau monde    Sam 28 Jan - 12:20



Le retour d'une majordome
feat. Echo & Kachoute

J'ai trébucher et dévalé une pente assez dangereuse... Haha! 
Hum... »

Zwei la regardait d'un air plutôt perplexe et surpris à la fois, un sourcil haussé, grimaçant en voyant que cette raison n'était vraiment pas idéale pour son service donné. « Elle s'est fait mal après avoir trébuché, je l'ai soignée sans même savoir comment elle s'appelle », vraiment gênant.
Noise grogna une dernière fois, poussant un "humf" déçu avant de s'arrêter de s'occuper de la chevalière, après que celle-ci eut demandé où elle pouvait se trouver. Le Baskerville haussa des épaules, comme pour dire qu'il n'en savait rien et qu'il s'en foutait, puis suivie le regard de la blessée pour savoir qu'est-ce qu'elle fixait comme ça. Et puis elle hurla... Le cheveu blanc sursauta après avoir frôlé de lui exploser la tronche. Il remit sa cape, agacé, puis écarquilla des yeux en trouvant Echo en train de les espionner au calme derrière la vitre. 

Jeanne d'Arc prit alors ses affaires, voulant s'appuyer son chiffon mouillé toute seule, savant que le prince aux cheveux blancs n'aurait pas tenu longtemps sans hurler d'impatience et de honte d'être aussi obéissant envers quelqu'un qu'il ne connaissait même pas. Elle leva alors la voix, sa petite voix qui semblait si calme malgré tout ce bordel, tandis que Zwei restait choqué de voir Echo ici :

« Je ne sais pas qui est la jeune fille à la fenêtre.. Mais autant la faire rentrer, non? Vous sembliez vous connaître toute les deux. 
QU—... Argh, et puis tant pis... »

Il s'avança vers la fenêtre, adressant un regard noir sur l'autre cheveu blanc, avant de lui ouvrir, et de la laisser passer devant lui avec un air dédaigneux, comme à son habitude... À moins que... Plus agressif cette fois.

Echo avait l'air totalement vidée d'émotion, même si c'était "un peu" le cas. Elle examina la pièce avant de poser ses yeux bleus sur la blessée. La majordome tourna alors son regard vers le Baskerville, un air de lui demander si c'était lui le coupable de son triste état. Zwei fronça d'avantage les sourcils, prenant un air menaçant. 

« J'l'ai fait rentrer, t'es contente ?! Kssss... »

Lança-t-il à la chevalière aux cheveux de neige, encore plus agacé qu'avant. Echo soupira avant de se pencher vers Jeanne d'Arc, lui prenant gentiment le chiffon pour l'appuyer calmement, tendrement si on peut dire ça, sur le front, sans un mot. 

« Où t'étais passée ?!, hurla le Baskerville à l'encontre de la stoïque servante, leur tournant le dos sauvagement, l'air boudeur.

Echo récoltait des informations. 

Lança-t-elle directement, d'un ton fatigué et doux, sans le regarder, concentrée sur les blessures de la chevalière. 

Pffftttt... »

Cette dernière réveilla alors Zwei dans ses pensées, en le questionnant sur le pourquoi de toute cette colère. Le cheveu blanc releva légèrement la tête vers le plafond, soupirant presque tristement. 

« Je ne sais pas où je suis, ni même pourquoi je suis là... Je n'ai même pas eu le temps de ... Kssss ... »

Il ferma les yeux un moment, les dents grinçant sous plusieurs frottements nerveux. Echo continuait son travail, délicatement, silencieuse. 

« Quel est votre nom ? »

Dit-elle sans afficher aucune émotion sur son visage d'ivoire, ses yeux plongés en ceux de Jeanne d'Arc. Zwei réfléchissait sur son passé, se demandant si il aurait pu y changer quelque chose, les bras croisés sous sa poitrine cachée par sa longue cape pourpre. 

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un nouveau monde    Dim 5 Fév - 19:09


Un nouveau monde
feat.Zwei ( & Echo )

   Après avoir conseillé à la gamine à cape rouge de faire rentrer sa copine à l'intérieur, dans un râle elle accepta le conseil et s'exécutait. Par la suite, avec un naturel déconcertant la nouvelle venue explora les lieux d'un regard neutre voir automate pour finalement le poser sur moi. Son cerveau devait fuser à mille à l'heure, car à peine la bleutée remarquait mon état pitoyable, elle se tourna vers son "amie". Pas un mot ne sorti de sa bouche, en fait, c'était même tout l'inverse. Aucun dialogue ne se fit entendre des deux jeune filles, seule la râleuse ouvra la bouche pour m'adresser la parole, d'un ton acerbe et agaçant.

- Contente? En quoi cela me rendrait-il "contente" de faire entrer une inconnue?

   Même si l'encapuchonnée m'étais venue en aide, c'était malgré elle et elle me l'avait bien fait comprendre! Si l'on ne pouvait plus se vautrer et perdre conscience.. Le monde tournait à l'envers! Ah quoi que... C'était déjà le cas. Sur Kosaten, rien n'était normal, basique... Et habituel. Le train-train de la vie ici? Haha... Il n'y en avait pas. Sauf peut-être pour les natifs? Ou bien les élus trop flemmards ou trop peureux pour oser lever ne serait-ce que le petit doigt pour se rebeller contre d'ignobles personnes. M'enfin... Ce n'était que des détails et les élus mentionnés se faisaient rares, très rares.. Trop rares.
Du coup, toujours sans aucun dialogue entre elle, la plus aimable des deux s'avança dans ma direction pour finalement venir m'aider à me soigner. J'étais étonnée de voir un tel contraste au niveau de leurs personnalités...

   D'un coup, la plus grognon agressa pratiquement la seconde pour lui demander où elle était partie. Puis, tout naturellement, la plus douce répondit d'un calme déconcertant qu'elle avait tout simplement récolté quelques informations. Bon, être spectatrice d'une discussion, cela ne me dérangeait pas spécialement, mais c'en était presque ironique d'être au milieu de deux énergumènes complètement différents! Malgré tout, je restais concentrée sur chaque mots que les deux être prononçaient... L'une déclarant récolter des informations... Et l'autre... Avouant ne pas savoir où elle se trouvait, ni même pourquoi.
Un éclair de lucidité me sautait alors aux yeux : Une cape longue et rouge totalement inhabituelle aux styles vestimentaires de ce monde, un comportement explosif à souhait et une incompréhension totale sur les lieux.

   Mon regard se portait donc sur celle qui venait d'avouer des infos existentielles. Je m’apprêtais à l'interpeller pour lui demander son nom, quand soudainement, la plus calme des deux me demanda la première quel était le mien.
Comme si nous avions eu la même pensée, c'en était encore ironique... Malgré tout, d'un sourire confiant je lui répondis tout naturellement.

6 Je me prénomme Kachou. Et vous deux? A voir vos réactions... Il est facile de comprendre que vous ne venez pas d'ici. D'ailleurs...

   J'observais davantage la plus grognon des deux.. Je n'étais pas certaine d'avoir bien vu tout à l'heure, mais j'avais cru voir un bout de sceau de BLEU sur elle... Sur son cou... Puis, au moment où elle se tourna dans ma direction, attentive à la moindre de mes paroles, je découvris son sceau. Je n'avais pas rêvé. Le dragon bleu était bien sur elle.... Une élue de Fuyu et qui plus est une nouvelle.
Du coup, souriante, je pointais du doigt mon cou, comme si j'avais moi-même le sceau posé ici, juste pour positionner le sien et l'inviter à chercher à vérifier par elle-même.

- Vous ne l'avez peut-être pas remarqué maiiiis... Un sceau est marqué sur votre peau désormais. Ce qui indique... Que vous êtes une élue. Une élue du pays de la glace d'ailleurs. Si vous le souhaitez... Je peux très certainement répondre à vos questions.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 318
Yens : 40
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 42
Nombre de topic terminé: 13
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: Un nouveau monde    Jeu 9 Fév - 18:18



...
feat. Zor— Kachoute. EXCUSE ME.

Echo était donc enfin arrivée. Si elle était là, c'est que sûrement tous les autres le devraient aussi. Lottie par exemple. Cette sale pimbêche, elle lui manquait beaucoup... Zwei ne voulait se l'avouer, mais il le savait. Il l'aimait beaucoup, cette catin de service qui venait lécher tout le monde sans permission.

...Jeanne d'Arc avoua alors ne pas être "contente" de la venue d'une "inconnue". Zwei roula des yeux, après s'être réveillé de ses songes nostalgiques, et se tourna vers elle, agacé, comme à son habitude : 

« Parce que tu le voulais, DAH ! »

Il rajouta alors à la fin de sa phrase un "imbécile" soufflé. 
La chevalière se nommait donc "Kachou". Ahah, bien drôle ce nom. Bien plus drôle que celui de Zwei... Ein, zwei drei... Elle c'était "tu t'kachou ?" ou... "kachette", ou... "kachouchou", etcétéra...

Enfin bref, Zwei répondit le premier, poing sur le cœur, fier, la tête haute, l'air orgueilleux :

« Zwei de la famille Baskerville ! Fier combattant pour la Justice ! »

Il était devenu une sorte de fanatique de la justice depuis sa libération. Il avait été lui-même un criminel autrefois, mais l'Abyss l'avait traumatisé, et depuis, il chasse les hors-la-lois, aidé des autres justiciers Baskervilles. 

Echo, tout en continuant son travail, lança d'une voix presque muette, ses yeux examinant les plaies nettoyées :

« Echo. Majordome de la famille Nightray. »

Et c'était tout. Elle n'avait rien d'autre à dire. Et elle ne savait même pas si elle en avait le droit, de toute façon. 

Le prince aux cheveux blancs devint tout excité — si ce n'était pas déjà le cas auparavant — lorsque Kachou dévoila que le Baskerville avait un sceau sur le cou. Il prit un miroir posé sur la table de chevet et admira son reflet un court moment. Il sursauta soudainement à la vue du sceau... Une sorte de dragon bleu. Il soupira alors, posant une main sur son visage en se demandant dans quel merdier il pouvait être. 

« Putain... Tu vas me dire pourquoi je suis là, pourquoi j'ai ça sur le cou, et où je suis !... GRAGH !!... »

Il en avait ras le bol de tout ça. Il voulait rentrer. Il voulait retrouver les Baskervilles. Même si son monde devait être dans un sacré carnage en ce moment, il voulait revoir Lottie, si elle était encore en vie. Il voulait la prendre dans ses bras et lui dire à quel point il l'aim— non en fait. Ça fait trop film à l'eau de rose... Vraiment pas son truc. 

Echo resta sans un mot, et après avoir fini de soigner la petite dame, se redressa en gardant ses yeux de saphir rivés en ceux de la chevalière aux cheveux d'argent. Toutes les questions dont elle voulait connaître les réponses étaient posées. Alors rien à dire.
 


Dernière édition par Zwei Baskerville le Dim 19 Fév - 10:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un nouveau monde    Dim 19 Fév - 2:24


Un nouveau monde
feat.Zwei ( & Echo )


Bon, ma patience arrivait à son apogée. Avoir quelqu'un d'insupportable à ses côtés, c'était une chose.. Mais devoir subir son mauvais caractère au point de se faire insulter, hors de question. Je ne sais pas pour qui elle me prenait, mais je n'étais ni sa majordome, ni sa bonne et encore moins sa chienne! Il allait falloir que cette fuyujin apprenne à se calmer, sinon.. Il était clair qu'elle ne ferait pas long feu sur Kosaten.. Monde qui n'était pas le sien!
M'enfin bon... Lorsque je leur demandais de se présenter, le comportement de la fuyujin se changeait d’exécrable à fière. Son nom semblait la glorifier.. Mais en tout cas, à moi, cela ne m'évoquait absolument rien, si ce n'est qu'un nom hors du commun comme à chaque élu. Tous, ou quasiment tous, nous avions des noms qui sortaient de l'ordinaire.

Quant à l'autre, elle finissait les soins à mon encontre tout en m'indiquant son nom, sans prétention ni rien.. Juste naturellement. Se nommant donc Echo, une simple majordome dans son ancien monde au service d'une famille... Certainement très aisée. M'enfin, ce n'était qu'une supposition. Mais quant à savoir si elle aussi était une élue.. M'enfin, cela semblait logique. Puisqu'elle deux étaient venues en ce monde. Impossible que la seconde ne le soit pas ! Je lâchais donc un soupir lorsque cette dernière s'écartais de moi après en avoir eu terminé avec les soins. J'étais donc enfin soignée et, du coup, prête à donner les informations qui leurs seraient très utiles. Mais pour cela, il allait falloir les mériter. Bon, Echo pour sa gentillesse et sa bienveillance à mon encontre méritait bien quelques informations... Mais quant à Zwei, difficile de trancher. Elle m'avait beau porté jusqu'ici, à part pester et râler.. Jusqu'à même me traiter d'imbécile.. En bref, tout me donnait envie de la faire galérer un peu. Seulement... Cela n'était pas en mon habitude de ne rien dire. Quelle que soit sa nation, le fait de changer de monde était un véritable choc pour tout nouvel arrivé... Ce n'était pas quelque chose d'habituel, donc forcément...

- Echo.. N'est-ce pas? Voudrais-tu bien me faire le plaisir de demander à ta copine de calmer ses ardeurs? Sinon...

Je posais mon regard sur la fameuse fuyujin, d'un regard froid.

- Je risque de vous laisser tout simplement en plan et garder ces choses qui vous serait de très grande importance. Ce serait dommage de perdre la seule source d'information que vous avez actuellement. M'enfin.. Tu fais ce que tu veux... Zwei.

Je me tournais vers les deux élues, posant délicatement ma main là où je m'étais blessée... Je n'avais plus qu'à espérer que cela disparaisse rapidement.

- Avant toute chose.. Peut-être que vous vous en êtes rendu compte, mais vous êtes loin d'être chez vous. Enfait.. Il serait plus judicieux pour vous d'oublier votre ancien chez-vous. Vous vous trouver sur Kosaten, un monde très différent du votre... Vous aurez beau parcourir toutes les terres de ce mondes, le votre n'est pas là. Et, malheureusement.. Jamais personne n'a encore découvert un moyen pour retourner chez soit.. Oui parce que vous n'êtes pas les premières à avoir vécu une telle expérience. En vérité... Seuls les élus ont changé de monde... Vous êtes des élus, choisies par un dieu qui, désormais est le votre.

J'en avais dit suffisamment pour l'instant. Maintenant, j'attendais simplement que cette justicière se calme et respecte un peu la personne qu'elle avait devant elle. Si elle voulait avoir une chance de survivre en ce monde.. Il allait falloir se calmer et écouter un peu les autres. C'était là, le plus important pour l'instant. Sans cela, je ne risquais plus de lui avouer quoi que ce soit.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 318
Yens : 40
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 42
Nombre de topic terminé: 13
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: Un nouveau monde    Mer 22 Fév - 12:00



...
feat. Kachton

Alors comme ça la petite Kachton s'énervait ? Elle n'avait pas l'air du tout crédible face à Zwei. C'était comme mettre un petit chowchow face à un Rottweiler. Même si l'autre semblait plus vénère et aboyait sans arrêt, Zwei n'avait pas besoin de gueuler pour montrer son agacement. Il n'avait même pas besoin de montrer les crocs ! Juste à relever la tête et lancer un regard noir. 

Mais dans ce cas-là, la chowchow était rusée. Très maligne. Elle savait plus de choses que le Rottweiler blanc, qui se tut rapidement, les yeux écarquillés de surprise. Ce dernier poussa un "humf" frustré avant de se taire complètement, écoutant l'autre, muet.

Et entre ces deux chiens, qu'y avait-il ? Il y avait Echo. Echo, bah, c'était Echo quoi. Une simple servante qui n'avait rien à dire. Elle devait simplement faire ce qu'elle devait faire. Tout simplement. 
Et c'était pas comme si elle était contre ! Non, Echo n'en avait que faire. Elle était vide. Aucun sentiment. Comme une machine. Et celle-ci les regardait, un par un, les yeux mis-clos, impassible.

« On vous écoute, Kachou-sama. »

Lança-t-elle d'une voix douce et légère, son regard retourné vers la chevalière aux cheveux blancs. Noise, le grand justicier Baskerville, grimaçait, déçu de ne pas pouvoir insulter d'avantage la Jeanne d'Arc. Pas qu'il la détestait, non, c'était naturel. Limite c'était pour exprimer son amour pour elle. Tsundere.

Zwei ne savait placer une phrase sans critiquer. Ce qui le rendait terriblement exécrable. Heureusement qu'il y avait des gens qui savaient apprécier ce genre de chi— personne... Je l'espère en tout cas.

Zwei était donc une élue. Oui, car il se rappelait de tout l'heure. Il détestait entendre ça. Il détestait lorsqu'on le comparait à une femme. Mais il se retenait. Il voulait en savoir plus. Élu du dragon... Et Echo aussi ? Sûrement. 
Il ne reviendrait donc plus jamais chez lui ? Très bien, de toute façon, il était mort là bas. Il s'en foutait. N'est-ce pas ?
Echo prit alors un visage plus adouci, anxieux, limite mélancolique. Elle baissa le regard, le tournant vers la droite, fixant le vide en se retenant de laisser couler des larmes, la plus discrète possible. 
Echo était inactive dans son monde. 
Et si elle y revenait, elle serait condamnée à l'Abyss. Aucun pacte de possible, elle ne voudrait jamais se lier à quelqu'un d'autre que Zwei. Elle ne pouvait pas. Elle n'en avait pas le droit. Son cœur lui disait "non". Même si elle avait terriblement envie de revoir Oz. Elle ne pouvait pas laisser Noise. Non.

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un nouveau monde    Mer 5 Avr - 21:32


Un nouveau monde
feat.Zwei ( & Echo )

Alors que je m'attendais à plus de réactions ou de questions, les deux jeunes filles réagirent plus posément que ce à quoi je m'attendais. La plus agressive des deux se trouvait être étonnamment calme, peut-être se posait-elle des questions ou rageait à l'intérieur d'elle? Quoique la seconde option était surement peut probable étant donné sa faculté à faire comprendre aux autres à quel point elle avait mauvais caractère. Je n'eau donc aucun mot de sa part, ni même aucune réaction, comme si la situation lui convenait très bien et qu'elle se fichait bien du pourquoi et du comment.
Bon, contrairement à miss gronchon, mon "infirmière" eu plus l'air d'être humaine que la fuyujin. Même si, au final, je ne comprenais absolument pas sa réaction. Elle semblait de suite comprendre la situation voire l'accepter avec joie.. Jusqu'à finalement tourner le visage vers la fenêtre où on l'avait trouvé plus tôt.

Bien évidemment, tout le monde avait une façon de réagir différente des autres. Mais à dire vrai, étant donné que ce n'était pas la première fois que je rencontrais des élus fraîchement arrivés, je restais tout de même perplexe avec leur réactions peu significatives. Acceptation ou déni? Dans les deux cas, c'était difficilement déchiffrable.
Gênée par ce silence, comme si elles en attendaient plus pour pouvoir mettre des mots sur ce qu'il leur arrivait, je me grattait donc l'arrière de la tête sans manquer de grimacer au passage. Une fois cela de fait, je posais mon regard sur la plus aimable des deux avant de continuer mon mes explications et mes interrogations.

- Jusqu'à maintenant, j'ai déjà eu l'occasion de rencontrer des élues venant du même monde. Donc je suppose fortement que tu en es une toi-aussi. Malheureusement, je ne suis pas certaine de ce que j'avance, étant donné que l'on ne voit pas ton sceau au même endroit que celui de Svey.

Me tournant légèrement vers cette dernière, je continuais malgré tout d'observer Echo.

- Peut-être pourrions-nous confirmer si tu en es une ou non... Mais pour cela, il faudrait que tu te déshabille. Je te laisse le choix d'aller observer ton corps toute seule à l'abris des regards, ou alors on vérifie ensemble. C'est comme tu le voudras, je ne te forcerai pas non plus à te déshabiller, c'est simplement pour vérifier si tu es, oui ou non, une élue. Ce qui, je t'assure, va changer énormément de choses si tu en es une.

Je me levais enfin du lit, tout en grimaçant. Ma tête me faisait terriblement mal, rien d'anormal étant donné les nombreux chocs reçus et la plaie dont j'avais été récompensée pour ma maladresse. Bref, une fois debout, je me dirigeais droit vers la fuyujin confirmée et plantais mes yeux dans les siens. J'avais besoin de vérifier quelle genre de personne elle était. Il n'y a pas si longtemps de cela... Je haïssais tout fuyujin sans essayer de savoir réellement qui ils étaient réellement. C'était vraiment depuis mes rencontres avec Zoro et Rinkyu que j'avais changé partiellement d'avis. J'étais plus enclin à accepter leur présence, même si au final, la confiance n'était pas encore à son paroxysme. De toute manière, même pour dans ma propre nation, il n'était plus réellement question de confiance... Kosaten était déjà compliqué à la base, mais désormais... C'était bien pire qu'à mon arrivée. En tout cas, c'était ma conclusion.

- Cela ne te fait ni chaud ni froid de savoir que tu ne pourras plus jamais retourner dans ton monde? N'as-tu donc... Pas de coeur?

Les dés étaient lancés, il ne me restait donc plus qu'à savoir.



Pour Zwei:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 318
Yens : 40
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 42
Nombre de topic terminé: 13
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: Un nouveau monde    Sam 29 Avr - 14:28



...
feat. Kachoute ~

« ZWEI ! Pas "Svey" ! »

La corrigeait-il, agacé, d'une voix retenue, avant de marmonner des choses incompréhensibles ensuite. Le Baskerville se mit alors à réfléchir, les bras croisés, les yeux mis-clos. Finalement, ces derniers se fermèrent, et ainsi donc il perdit volontairement son ouïe. Il avait comme retiré son âme de ce monde pour rejoindre celui des songes. 

Pendant ce temps, Echo observait la protectrice seikajin dans le silence. Un sceau, qui n'était pas dans le même endroit que celui de son maître ? Peut-être bien. Echo, qui avait l'habitude de se changer en public — hélas — commença à ôter son haut, ne laissant plus qu'une chemise à moitié ouverte, affichant un peu de sa poitrine. Malheureusement, Zwei aperçut cela avec horreur en ouvrant un œil pour regarder ce que faisaient les deux femelles. En panique, il se hâta de remettre le haut d'Echo, rouge pivoine. Echo, ne comprenant rien de ce qui se passait, posa ses yeux en ceux du Baskerville qui avait le visage plus rouge que sa propre cape. La maid haussa un sourcil, avant de réfléchir et de vivement trouver ce qui n'allait pas. Acquiesçant doucement, elle sortit de la pièce :

« Echo revient vite. »

Zwei, se grattant les cheveux un moment, se redressa subitement en croisant le regard de la cheveu blanc qui venait d'apparaître comme ça, devant lui, comme un fantôme, sans prévenir. Il fallait avouer que le Baskerville avait frôlé l'arrêt cardiaque, et a eu un léger mouvement de recul sur le coup. Il se calma rapidement en écoutant ce que la chevalière eut à dire. Le visage grimaçant, les yeux à moitié refermés, il se mit à grogner, pour lui. Tous ces vieux et bouleversants souvenirs de son monde apparurent alors brutalement dans son esprit. Il soupira nerveusement, avant de prendre la parole, timidement : 

« Je mentirais si je te disais que mon monde ne me manque pas... Mais...

Ses dents se frottèrent sauvagement. Le cheveu blanc aux yeux de saphir releva la tête, déterminé à terminer sa phrase :

Je ne peux plus y retourner. Même si les élus de ce monde peuvent y revenir, moi, je ne pourrai pas... Parce que je suis mort, là bas. »
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 318
Yens : 40
Date d'inscription : 07/01/2017
Localisation : Fuyu : Capitale de Yuki

Progression
Niveau: 42
Nombre de topic terminé: 13
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Zwei Baskerville Loup Blanc de Fuyu

-



MessageSujet: Re: Un nouveau monde    Jeu 25 Mai - 15:51



Renaissance...
feat. Kachoute ~

.................
Cette chevalière aux cheveux blancs était plutôt énervante, agaçante peut-être, mais au fond, Zwei l'aimait bien. Elle avait quelque chose qui l'attirait, elle arrivait à le commander... À le calmer. Était-ce grâce au fait que Kachou était une femme ? Peut-être bien. Après tout le loup blanc des Baskervilles avait du mal avec les femelles. C'était un grand mâle qui savait se faire respecter par ses congénères, mais avec les demoiselles, c'était tout autre chose. Limite il n'était point soumis à elles... 

Enfin !  Le lieutenant justicier aux cheveux d'argent avait perdu son larbin préféré, Echo. Elle en avait profité pour partir je-ne-sais-où, et avait laissé son maître là, tout seul, perdu, sans savoir où il pouvait se trouver. Tout ce qu'il avait pu récolter comme informations était qu'il était sur un monde, appelé Kosaten, qui n'était pas à la même époque que la sienne, ... 

Il y avait trois dieux : un phénix rouge, un serpent vert... Mais surtout, celui auquel il était assigné, le dragon bleu. Le sous-chef des capes rouges avait même un sceau le représentant sur son cou. Cela lui donnait un air plus belliqueux, plutôt pas mal. Cela ne le dérangeait pas plus que ça. Visuellement. Car ce tatouage s'avérait être la chose qui bloquait ses pouvoirs. Évidemment, il ne pouvait plus utiliser Doldee correctement, et ne pouvait plus utiliser ses fils pour l'instant. Une honte incommensurable pour un aussi haut-gradé survivant des Abysses !

Enfin, sa rencontre avec la seikajin fut très brève. Le fuyujin décida alors de s'en aller du territoire de Seika en prenant le chemin de l'Est, vers le désert. Il faisait plus chaud là bas, c'était vrai, mais d'après un certain vieillard qui traînait dans le coin, c'était plus sûr de passer par le désert, même si, pour tout avouer, Zwei n'en était que très peu certain. Mais il n'avait pas que ça à faire, alors il avait suivi les conseils du doyen, et s'en était allé. 

Le cheveu blanc se sentait très mal vu ici. Il pouvait reconnaître de la haine sur chaque visage, et il ne savait pas pourquoi. D'une certaine manière, il s'en fichait un peu, mais d'un autre côté, c'était plutôt dangereux pour lui. Limite les habitants de Chikai voulaient sa peau ! C'était bien sûr une raison de plus pour son départ. 
Malgré tout, il avait une affiche de recherche dans les mains. Son travail de chasseur de primes lui manquait trop ! Un certain "Roronoa Zoro", criminel fuyujin. Le crime n'avait pas été précisé, mais tout ce qui comptait, c'était de le ramener en taule !

Pressé, tu partis, en oubliant ta servante endormie, trouver ce sabreur aux cheveux verts...
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Un nouveau monde    

Revenir en haut Aller en bas
Un nouveau monde
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le début d'un nouveau monde...
» Relations d'un tout nouveau monde
» [Fiche d'île] Les Mers du Nouveau Monde
» À l’aube d’un nouveau monde. — EVENT.
» Tout un nouveau monde à découvrir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.