Partagez | .
Un retour mal orchestré [Ft: Kamiko]
Messages : 418
Yens : 621
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 18
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 70
Nombre de topic terminé: 22
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Gally/Yoko α Protectrice α

-



MessageSujet: Un retour mal orchestré [Ft: Kamiko]   Lun 9 Jan - 22:35

- Mal luné -

Après des journées à voyager à travers les grands canyons depuis les territoires neutres, j’étais enfin arrivée. Les portes de Chikai, la grande cité impériale, se trouvaient juste devant moi. Deux ans de disparition pour finalement revenir dans cette ville, j’allais y fêter mon retour dans le monde des vivants comme il se devait, c’est-à-dire dans une taverne, une bière à la main et écoutant des musiciens locaux afin de me détendre le plus possible. Et peut-être que j’allais même essayer d’obtenir une audience avec l’empereur : je voulais vraiment lui reparler pour comprendre ce qui avait changé ici, à Kosaten. Mais ce n’était surement pas ma priorité numéro une. Avant cela, je devais me détendre un maximum.

Chikai grouillait toujours autant de vie que depuis la dernière fois que j’étais venu. C’était exactement comme dans mes souvenirs. Des grandes rues chargées par une population amassée en un même endroit, se bousculant dans un brouhaha infernal, chacun cherchant à se déplacer le plus vite possible à travers cette marée humaine. Des étals dans chaque recoin de la ville relâchant mille odeurs, couleurs et sons tout aussi variés les uns que les autres. Rien ne paraissait être le même à deux endroits différents. Pouvoir observer une telle vie me remplissait d’un sentiment trop peu connu. C’était rare que je sois impressionnée par quelque chose, étant donné que j’avais grandi dans un environnement où les deux mots d’ordre étaient “grandiose” et “extravagant”. Vous comprenez donc que j’étais comme une enfant devant un spectacle pareil.

Et alors que je croyais que ma journée allait être tranquille pour une fois, il fallut qu’un problème me tombe encore sur le coin. Aussi incroyable que cela puisse paraitre, un garde parvint à me reconnaître malgré le fait que personne ne m’avait vu ici depuis deux ans :
- Hey, la fille au manteau blanc et à la queue de chat ! Viens par ici ! m’ordonna-t-il de manière sec.

Je soupirai profondément, ne me souvenant plus de ce qui avait pu m’attirer des ennuis dans le passé auprès de la garde. Je me retournai alors vers lui et m’approchai un peu gênée. C’était un gros bonhomme en armure, n’ayant pas l’air très fin, voire un peu con pour parler crument :
- Qu’est qu’y’a ? demandai-je désinvoltement.
- Je me souviens très bien de toi et de ton ami, le fou avec son armure qui nous avait détruit une des salles d’entraînement de la caserne il y a deux ans.

Oh, il parlait de ça... moi qui croyais ne plus jamais entendre parler de cette histoire... En plus, le soldat qui s’était chargé de la paperasse m’avait assuré que je n’aurais pas de problème. Le soldat repris :
- Ni lui, ni toi n’avez payer pour les dommages causés.
- Bah, c’est-à-dire qu’on m’avait dit que...
- Je ne veux pas entendre d’excuse, tu vas me suivre jusqu’à la caserne pour que tu paies pour ton délit.
- Et pourquoi pas... non ? répliquai-je en lui envoyant le plus violent coup de genou que je pouvais faire droit dans ses bollocks.

N’attendant pas qu’il appelle des secours, je le laissais tomber à terre sous la douleur et courais pour m’enfuir le plus vite possible de la scène. Je rentrai rapidement dans une rue assez étroite, espérant y trouver une cachette ou une issue de secours. Mais je fus assez déçu de me rappeler une fois au milieu d’une petite allé qu’il s’agissait d’un vrai dédale dans lequel je m’étais déjà perdu. Je m’arrêtai alors à bout de souffle et me posai deux secondes contre un mur. Une idée germa alors dans ma petite tête : j’allais m’enfuir par les airs. Je grimpai avec hâte et me coucha sur les tuiles du toit une fois arrivé tout en haut. Quelques secondes plus tard, la milice envahit le lieu en dessous de ma position. Ma technique avait dû fonctionner puisque j’en entendis quelques-uns pester et qu’ils se séparèrent pour mieux me chercher dans les nombreuses ruelles de Chikai. Une fois le calme revenu, je redescendais tranquillement. Les pieds de retour sur le sol, je poussais un léger soupir et prononçai à voix haute :
- Bon va falloir que je me fasse discrète les temps à venir moi.

Je me retournai et tombai nez à nez avec une inconnue, une jeune fille avec de longs cheveux noirs. Elle me lançait un étrange regard que je ne parvins pas immédiatement à cerner. Ne sachant pas si elle était avec la garde ou non, je préférais rester calme :
- Euh... salut ? Tu pourrais éviter de dire que tu m’as vu... je crois que ça m’arrangerait pas mal.
Gally



Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 441
Yens : 1064
Date d'inscription : 12/12/2014

Progression
Niveau: 17
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Kamiko ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Un retour mal orchestré [Ft: Kamiko]   Mar 10 Jan - 22:36



   
Un retour mal orchestré...


 

La ville était comme quand je l'avais quitté un an plus tôt, toujours aussi activé et achalander. Akemi et moi marchions tranquillement en regardant les kiosques des marchants plus par intérêt que par besoin.

Soudain, mon regard se portait sur un groupe de soldats qui semblait s'énerver. Je m'approchais d'eux en leur demandant ce qui se passait en leur montrant le seau sur main et après un petit moment d'hésitation, ils me firent une petite explication rapide sur le fait qu'ils cherchaient une jeune femme au manteau blanc et avec une queue de chat. Je leur proposais mon aide et partis avec ma coéquipière quand ceux-ci l'acceptaient.

Ma protégée et moi, commencions nos recherches en gardant un œil sur le groupe qui semblait sortir d'une petite allée, avant de se séparer et d'aller chercher ailleurs. Nous entrions justement dans ce petit chemin quand je tombais face à face avec ce qui me semblait être la jeune recherchée. Je la regardais étrangement quand celle-ci me demanda de ne pas divulguer sa présence au soldat...

J'eus un petit moment de réflexion avant de regarder Akemi, qui était prête à lancer l'alerte.

- Attend, on va lui laisser une chance de s'expliquer...
- Mais... Ils nous ont demandé de l'attraper !
- Je sais, mais ils font peut-être erreur, fais-moi confiance Akemi.
- D'accord, mais je protège tes arrières, dragonne.

Ma jeune alliée restait sur ces gardes, mais semblait m'obéir et attendre que je lui demande pour aller chercher les gardes, ce qui me fit assez plaisir. Je regardais la jeune femme que nous avions trouvée et lui demandais :

- Alors... Tu m'expliques, qui es-tu ? Pourquoi les soldats s'intéressent à toi ? Et un conseil n'essaie pas de fuir, je ne te laisserais pas une deuxième chance.

Petit questionnaire de base, même si j'étais moins amical que d'habitude puisque je ne savais pas si j'avais à faire à une criminel cherchant ma pitié ou juste une innocente victime des soldats peut-être déstabilisés par la situation de Kosaten actuellement.

Je la regardais fixement, les bras croisés sous la poitrine et j'attendais des explications, si elle tentait de fuir, elle aurait affaire à un dragon de mauvaise humeur...




   
(c) MEI

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 418
Yens : 621
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 18
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 70
Nombre de topic terminé: 22
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Gally/Yoko α Protectrice α

-



MessageSujet: Re: Un retour mal orchestré [Ft: Kamiko]   Mer 11 Jan - 20:49

- Tentative d'explication -

Deux filles. J’étais en réalité face à deux filles. Et elle ne semblait pas vraiment amicale et je me doutais qu’elles travaillassent pour la garde. Après tout, elles étaient apparues juste après que les péquenauds qui me poursuivaient avaient quitté la ruelle. La première, que je supposais être la “chef” des deux, était aussi la plus grande des deux, mais faisait environ ma taille. Ses longs cheveux noirs et lisses contrastaient avec les fils dorés de sa partenaire qui faisaient sa toison. Celle-ci me semblait d’ailleurs plus... active, dirons-nous simplement. Se tenant sur ses gardes, il était clair qu’elle ne m’accordait aucune confiance et, que si l’autre fille n’avait pas été là, elle m’aurait déjà sauté à la gorge pour m’attaquer avec les lames que je voyais attacher à sa ceinture. Mais apparemment, la fille aux cheveux noirs semblait préférer la diplomatie et me laissa quelques secondes pour répondre. Je soupirai de soulagement et la remerciai sans attendre :
- Merci, je promets de faire court...

Je leur expliquai alors en quelques mots que deux ans plus tôt, j’étais tombé sur un élu dans ces mêmes rues, nommé Sho. Comme nous avions sympathisé, je lui avais proposé un petit entrainement et nous étions donc allés dans une des salles de la caserne après avoir demandé l’autorisation aux gardes. Mais l’entraînement avait mal tourné, et Sho semblait s’être fait posséder. Il avait alors procédé à détruire tout ce qui apparaissait dans son champ de vision, mettant à sac la salle gracieusement prêtée. J’avais finalement réussi à le calmer et je m’étais arranger avec un garde pour que cette affaire ne s’ébruite pas trop en échange de quoi j’aidais à la réparation de la salle, ce que j’avais fait. Je ne mentionnais volontairement pas le moment où j’étais morte pour reprendre directement avec mon retour dans la ville et mon altercation avec le garde :
-... et j’ai finis pas lui foutre mon genou dans les couilles, ce qui n’a pas l’air de lui avoir plu. Bref, vous voyez bien que j’ai rien fait de mal. De toute manière, doit y’avoir prescription sur cette affaire, depuis deux ans.

Je leur avais dit tout ce que je savais et ce que j’avais fait avec le plus d’honnêteté dont j’étais capable à ce moment-là. Je ne leur demandais pas forcément de me croire sur parole, mais de me laisser tranquille et de ne pas me jeter aux gardes. Je sentais bien qu’elle allait me proposer d’aller m’excuser, mais je doutai qu’un garde ayant vu ses bijoux de famille se faire briser par une inconnue alors qu’il essayait juste de faire son travail eut bien l’oreille à recevoir quelques excuses. J’espérai aussi que les deux inconnues allaient se dépêcher de me laisser partir où qu’elles allassent au moins m’emmener loin de cet endroit avant que d’autres gardes n’arrivent et ne nous attrapent

Gally



Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 441
Yens : 1064
Date d'inscription : 12/12/2014

Progression
Niveau: 17
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Kamiko ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Un retour mal orchestré [Ft: Kamiko]   Ven 13 Jan - 4:34



   
Un retour mal orchestré...


 



Sans bouger de la pose que j'avais prise, j'attendis les explications que la jeune femme ne tardait pas à me donner en me remerciant.

Je compris assez rapidement grâce aux explications qu'effectivement, les gardes faisaient erreur et que l'un d'eux avait même eu le droit à une méthode de compréhension assez... Douloureuse, comme je l'avais pensé à ce moment. La méthode n'étant pas la meilleure avait du mettre le garde un peu plus en rogne ce qui pouvait tout expliquer...

Je secouais la tête en regardant la jeune femme.

- T'as trouvé le meilleur moyen de les mettre sur ton cas, mais si ce que tu me racontes l'est vrai, je vais t'aider.

Je rajoutais avec un petit sourire :

- t'aurais dû cogner moins fort...

J'aurais surement fait pareille, si cela m'étais arrivée.Puis une question me vient rapidement à l'esprit, je lui posais sans attendre :

-...Et question, es-tu une élue ?

Bête question, mais vu son histoire, ça expliquerait quelque truc comme : comment elle avait pu aller dans la caserne et obtenir une autorisation pareille.

Bref, je réfléchissais quelques instants en me demandant si j'allais l'aider ou pas. Le temps me pressait un peu, car nous nous mettions dans une situation tendue avec les gardes qui pouvaient revenir à tous moment...

Je dis à Akemi :

- Je pense qu'elle est honnête, on va l'aider.

- Tu es sûr dragonne ?

- Assez pour le dire...

Je regardais la jeune femme :

- On peut t'aider, si tu veux.

J'allais bien voir ce que la jeune femme me répondrait. C'était peut-être la nouvelle aventure qu'Akemi et moi attendions avec tant d'impatience!





   

   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 418
Yens : 621
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 18
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 70
Nombre de topic terminé: 22
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Gally/Yoko α Protectrice α

-



MessageSujet: Re: Un retour mal orchestré [Ft: Kamiko]   Sam 14 Jan - 17:51

- De retour sur les toits -

Sans modifier sa posture de garde, elle m’écouta attentivement et sembla me croire. Au moins, j’avais gagné une partie de sa confiance, ce qui me semblait suffisant pour le moment. Confirmant mes dires comme quoi je m’étais fourré dans un beau pétrin, et blaguant sur mon geste contre le garde, elle accepta de m’aider. En plus de tout ça, elle en profita pour m’interroger pour savoir si j’étais ou non une élue. Je pesai vite fait le pour et le contre de lui avouer, préférant le faire afin de ne pas perdre sa confiance :
- Oui, j’en suis bien une. De Seika même, c’est dire...

Elle se tourna alors vers son amie la blonde pour lui faire part de sa décision à mon égard. Même si cette dernière paraissait un peu circonspecte, elle sembla respecter sans dire un mot la décision de celle qu’elle surnommait “dragonne”. Maintenant, j’en étais sûr, il y avait plus qu’une simple amitié entre ces deux-là. Après qu’elle m’eut confirmé une seconde fois qu’elles allaient bien m’apporter de l’aide, j’essayai de mettre un plan de fuite au point. Les gardes pouvaient rappliquer dans le coin à n’importe quel moment et il fallait donc être rapide dans nos décisions. J’observais nos options : nous ne pouvions pas trainer dans ces rues, les gardes les connaissaient mieux que nous et nous aurions vite fait de nous perdre. Une seule issue me semblait donc possible : celle à laquelle j’avais déjà pensé, la voie des airs. Je me retournais une nouvelle fois contre le mur que j’avais déjà escaladé et me plaçai devant, prête à l’effort. Je m’exprimai alors brièvement :
- Pour l’instant, on va se concentrer sur le fait de s’éloigner le plus vite et le plus discrètement de cet endroit. On avisera après.

Et alors que je m’apprêtais à commencer l’ascension, une idée éclata dans ma tête :
- Au fait, je m’appelle Gally. Je me suis dit que ça serait bien si je vous donnai mon nom, conclus-je avec un sourire.

Agrippant une brique légèrement sortie du mur, je commençai à grimper. Ayant déjà escaladé cette paroi, j’avais beaucoup moins de mal que la première fois et parvint en haut en quelques minutes à peine. Une fois en haut, j’attendais que les deux autres filles me rejoignent et cherchais, en attendant, où aller ensuite. À partir des toits, on avait une excellente vue du reste de la ville. Ou plutôt de ses toits. Une espèce d’immenses champs de tuile à perte de vue. Personnellement, même si cette vision me plaisait beaucoup, je voulais me rapprocher des murs massifs de la ville pour essayer de trouver une voie de sortie. Mais, bon, n’étant pas venu depuis plus de deux ans, je ne savais pas vraiment quoi faire, et j’espérai sérieusement que ma dernière rencontre avait quelque chose à me proposer. Un lieu où me reposer, me cacher, n’importe quoi aurait fait l’affaire, je pense.
Gally



Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 441
Yens : 1064
Date d'inscription : 12/12/2014

Progression
Niveau: 17
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Kamiko ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Un retour mal orchestré [Ft: Kamiko]   Mar 17 Jan - 23:47



Un retour mal orchestré...






Une autre élue ? De mon camp en plus… C’était une information intéressante en plus d’une autre bonne raison de l’aide.

Je ne bougeais pas tout de suite, réfléchissant à une méthode efficace de semer la garde. Je hochais la tête quand la jeune femme me parlait, effectivement, il fallait se bouger de la rapidement.

Elle semblait vouloir fuir par les toits, ce qui selon moi n’était pas une mauvaise idée, car la garde aurait probablement du mal à nous y rattraper. Avant de monter, elle se présentait enfin comme s’appelant Gally et moi par respect, je me présentais et ma coéquipière fit pareil :

- Moi c’est Kamiko.
- Et moi Akemi !

Après ces rapides présentations, je laissais la jeune femme et Akemi monter en premier avant de me transformer en petit dragon.

Je montais rapidement en haut avec mes griffes qui m’aidait à escalader le mur et quand mes pattes touchaient finalement le toit, je pointais la direction de la sortie de la ville avec ma patte, puis repris forme humaine.

- La sortie de la ville se trouve dans cette direction.

Je regardais au tour et je pointais dans la direction opposée.

- Et la garde est par là.

Je regardais Gally puis ajoutais :

- Si on continue sur les toits, on devrait pourvoir sortir rapidement ici, mais par contre, nous devons vraiment être très discrètes, je ne veux pas me coller une mauvaise réputation ici.

Effectivement, je venais de revenir dans la capitale, une mauvaise réputation ne m’aiderait logiquement pas à garder une bonne image ici.

Les gens pourraient croire à tort que je suis une mauvaise personne ce qui serait le comble du mensonge… Mais bon, je devais aider cette jeune femme… On verra bien ce qui arrivera.





 

 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 418
Yens : 621
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 18
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 70
Nombre de topic terminé: 22
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Gally/Yoko α Protectrice α

-



MessageSujet: Re: Un retour mal orchestré [Ft: Kamiko]   Mer 18 Jan - 18:32

- Ballerine aérienne -

Malgré le fait que je n’étais pas restée très longtemps à Kosaten, je pouvais sans trop de problème affirmer que j’en avais vu des choses bizarres et assez impressionnante. Mais voir une espèce de gros lézard monter jusqu’au toit où je me trouvais moi-même, avant que ce dernier ne se retransforme en cette fille qui s’était présentée sous le patronyme de Kamiko, sa compagne se nommant, elle, Akemi. Les deux filles me rejoignirent assez rapidement et me montrèrent la direction à suivre. Heureusement pour nous, la garde se trouvait dans la direction opposée à l’endroit où nous voulions aller, nous laissant le champ libre pour nous rendre jusqu’aux portes de la ville. Elle ajouta néanmoins qu’elle préférerait que sa notoriété ne soit pas taché à cause de moi et que, par conséquent, il fallait que l’on soit discrète toutes les trois. Je comprenais parfaitement. Moi non plus je n’aurais pas aimé que l’on m’associe avec un délinquant ou criminel aux yeux des autorités, quoique... en vérité, je m’en fichais pas mal. Mais je comprenais qu’elle ne le voulait pas.

Vu que notre destination était choisie, je commençai à avancer sur les toits, préférant la marche, plus discrète et sure. Faire l’équilibriste sur les tuiles me rappelait mon court séjour à Shiryoku et ma rencontre avec Halloween. J’aurais bien aimé la revoir cette fille, mais sans moyen de communication rapide, cela allait prendre pas mal de temps si je voulais organiser une rencontre. Alors, en attendant, autant essayer d’en apprendre plus sur mes nouvelles rencontres. Alors que je regardais à mes pieds pour éviter un faux mouvement, je lançais en évitant de crier pour ne pas alerter les passants en bas :
- Et sinon, vous, vous venez d’où ? Dites-moi si je me trompe, mais vous ne seriez pas des élus vous aussi? Je doute que tout le monde est capable de se changer en... lézard ?

Je n’étais vraiment pas sûre de quoi je parlais, et espérai donc que ma possible bourde n’allait pas la mettre en rogne. Si ma rencontre avec Kachou m’avait appris quelque chose, c’est que les gens pouvaient être sacrement bornés et chiants quand on touchait sans faire exprès une corde sensible. Enfin, aux vues du calme olympien dont avait fait preuve Kamiko pour écouter mes explications, je doutais qu’elle était du genre à s’énerver pour ça. Sa copine, Akemi, cependant, me paraissait plus sanguine et je la suspectai de ne pas encore bien me porter dans son cœur. Si avant que nous nous quittions, j’avais réussi à calmer parfaitement le jeu et à me faire deux nouvelles amies/alliées, j’aurais considéré cette journée comme réussie. Préférant cependant que la discussion ne s’arrête pas tout de suite, je repris la parole :
- D’ailleurs, j’ai peut-être une idée qui vous plaira si vous voulez vous faire bien voir. Je vous dirais ça quand nous arriverons aux portes.

Gally



Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 441
Yens : 1064
Date d'inscription : 12/12/2014

Progression
Niveau: 17
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Kamiko ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Un retour mal orchestré [Ft: Kamiko]   Ven 20 Jan - 6:58


   
Un retour mal orchestré...

 



Je marchais sur le toit au côté de la jeune femme, mais mon esprit était ailleurs... En effet, malgré ma concentration sur ce qui se passais autour, je réfléchissais à des plans b et c, au cas où le plan de base échouerait.

Mon fil de pensée se cassa lorsque la jeune femme me posait des questions auquel je répondit, avec un petit sourire :

- Je viens d'un autre monde et effectivement, je suis une élue...

Je toussais quand elle parlait de lézard et je lui répondis :

- Je me transforme en dragon... Ce n'est pas pareil !

Je n'étais pas trop insulté qu'elle me traite de lézard, car effectivement sans les ailes... J'avais l'air d'un gros reptile, mais bon, je préférais préciser la chose. Quelques instants après avoir fini de parler, ce fut le tour d'Akemi de prendre la parole.

- Moi, je viens d'un village pas très loin d'ici. J'ai pris la route avec la dragonne pour vivre des aventures et le quotidien d'une élue, mais malheureusement, je ne suis pas une élue comme elle...Et toi Gally ?

Je savais,au fond, qu'Akemi aimerait, être une élue, mais je pouvais lui offrir cela... En échange, je lui offrais de rester avec moi et de vivre ''comme une élue'' à mes côtés. J'avais l'air d'un gros reptile, mais bon, je préférais préciser la chose.

Tout en faisant attention de ne pas tombé, Akemi et moi regardions la ville. Elle était belle même de haut et on pouvait aussi voir la masse de personne qui s'activait en bas... C'était assez impressionnant !

Bref, quand la jeune femme me parlait d'une idée qui pourrait nous plaire, je la regardais et lui demandais :

- Ah bon ? Tu ne peut pas nous le dire tout de suite ?

Je me demandais bien ce qu'elle avait eu comme idée... En tout cas, si l'on devait attendre la sortie de la ville, on en avait encore pour quelques minutes de marche, si personne ne tombe ou que la garde nous voit. Chaque pas nous en rapprochait un peu en tout cas !


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 418
Yens : 621
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 18
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 70
Nombre de topic terminé: 22
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Gally/Yoko α Protectrice α

-



MessageSujet: Re: Un retour mal orchestré [Ft: Kamiko]   Sam 21 Jan - 19:19

- Dernière mise au point -

Kamiko était bien une élue, mais pas son amie. C’était intéressant d’entendre ça. Après tout, elle était la première personne que je rencontrai à s’être entichée d’un natif. Ou plutôt d’une native dans le cas présent. Akemi semblait avoir été attiré par la vie que pouvait avoir. J’aurais pu trouver ça sympa, mais je ne pouvais m’empêcher de penser que ça allait mal finir leur histoire. Voyager est certes excitant, mais les rencontres ne sont pas toutes bonnes à faire. Et contrairement à nous, Akemi n’avait pas été choisie par un dieu, elle. Enfin bon, il ne fallait qu’espérer que celle que la blonde surnommait la dragonne était assez intelligente pour ne pas amener son ami au cœur de problème trop dur à gérer.

En parlant de dragon, la brune m’expliqua qu’elle ne s’était pas transformée en lézard, mais en dragon. Bon, je ne comprenais pas la différence, ne sachant pas ce qu’était un dragon, mais j’allais éviter de lui faire cette remarque pour ne pas la déranger plus que ça.

Kamiko me questionna alors pour que je lui donne un peu plus d’information sur mon idée. J’arrêtai d’avancer en équilibre sur les poutres et les tuiles et la regardai droit dans les yeux, un sourire malicieux parcourant mon visage et ma queue fouettant l’air de gauche à droite. Je lui énonçai alors :
- Tu ne veux pas qu’il pense que tu es mon allié, c’est bien ça ? Pourquoi ne pas leur faire croire l’inverse ? On aura qu’à faire comme si tu me coursais et je n’aurais qu’à passer entre les gardes. Je pense être assez agile pour ça.

Je souriais à l’idée de faire quelque chose d’aussi excitant. Depuis mon arrivé, je n’avais pas vraiment eu le temps de m’amuser si on enlevait la petite aventure que j’avais eue avec Zoro. Je recommençais alors la marche, chacun de mes pas plus enjoué que le précédent. Je me retenais du mieux que je pouvais pour ne pas me mettre à courir. Mais, dans un décor me criant de la parcourir à toute vitesse, ce n’était pas une chose facile pour moi. Alors je respirais profondément, calmant mon souffle et mes mouvements pour ne pas trahir bêtement notre positon à quelques passants qui auraient pu marcher dans les rues en dessous de nous.

Quelques minutes plus tard, alors que nous n’étions qu’à une centaine de mètres des portes, je m’arrêtais une nouvelle fois pour prendre une nouvelle fois la parole à la jeune brune :
- J’vous remercie encore pour pas m’avoir arrêté. J’vous promets que quand les choses se seront calmées, je viendrais faire mes excuses au garde. C’était sympa de vous avoir rencontré en tout cas. Bon... bah, je suppose qu’on y va dès que vous êtes prêtes.

Je me tournai en direction de mon issue de secours, parée à faire le sprint le plus rapide que je pouvais faire.

P.S HRP:
 
Gally



Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 441
Yens : 1064
Date d'inscription : 12/12/2014

Progression
Niveau: 17
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Kamiko ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Un retour mal orchestré [Ft: Kamiko]   Mar 24 Jan - 21:15


 
Un retour mal orchestré...






Quand je vis la jeune femme s’arrêter, je fis de même avec Akemi. Toutes deux attentives aux paroles de la jeune femme, nous réfléchissions à sa proposition. Quand elle eut fini, je lui dis :

- C’est une idée qui se vaut, t’en pense quoi Akemi ?


- Elle me plaît cette idée.

- Alors on y va quand tu veux !

Nous nous remettions à marcher derrière la jeune femme jusqu’à temps que celle-ci s’arrête pour nous parler de nouveau. Pendant qu’elle parlait, je réfléchissais déjà à une réponse que je lançais dès que le silence retombait

- t’es tombé sur la bonne élue tout simplement. En effet, c’est une bonne idée. À plus tard, si on se retrouve hors de la ville.

Effectivement, j’aidais les gens, et cela, souvent sans même avoir de raison. Je tenais un peu à mon image, mais beaucoup plus au code des dragons qu’on m’avait appris. Je laissais la jeune femme partir puis avec ma jeune alliée, partit à la course derrière elle en changeant volontairement de direction pour la laisser filer.

Je ne savais pas si je la reverrais à la sortie de la ville, mais rendu là, je m’éloignais un peu et m’assoyais au pied d’un arbre avec Akemi.

Je laissais un peu le temps passer en me demandant si elle venait ou si nous devions la chercher un peu… On verra bien. Sinon, je retournerais en ville… J’avais des aventures à préparer !!


 

 


Dernière édition par Kamiko le Dim 5 Fév - 7:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 418
Yens : 621
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 18
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 70
Nombre de topic terminé: 22
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Gally/Yoko α Protectrice α

-



MessageSujet: Re: Un retour mal orchestré [Ft: Kamiko]   Mer 25 Jan - 23:19

- Filer à l'anglaise -

Bon, au moins, mon idée leur avait plu, aux deux filles. Du coup, quand la décision de suivre mon plan fut prise et approuvée par tout le monde, je m’élançai devant. J’avais décidé de commencer à courir à une centaine de mètres avant les portes. Tailler des sprints était presque devenu une habitude depuis ma renaissance. Quelques secondes après m’être lancé, je jetai un vif regard en arrière, voyant que Kamiko et Akemi me talonnaient comme prévu. Lâchant un sourire, j’étais heureuse de pouvoir ressentir une fois de plus l’excitation qui m’avait animé durant les courses de motorball. Il n’y avait pas grand-chose de comparable puisqu’il n’y avait pas la possibilité de me faire sauter dessus par un fou qui aurait tenté de me tuer, mais l’idée de la course restait là. Je ne voulais qu’une chose : prouver aux deux jeunes filles que je n’étais pas une élue toute pourrie.

Le moment fatidique arriva enfin. Nous voyant arriver à toutes berzingues, les gardes à l’entrée, vraisemblablement surpris, tentèrent de m’arrêter. Ils tentèrent une fois à portée de se jeter sur moi, mais, sautant entre les deux grâce à un mouvement de kunstler très agile, je parvins à les esquiver. J’atterris en effectuant une petite roulade et me relevai pour reprendre la course. Étrangement, les gardes semblèrent mettre du temps à réagir et n’envoyèrent que deux pauvres gars à ma poursuite. Une fois sortis, Kamiko et Akemi s’éclipsèrent rapidement et se dirigèrent vers un bosquet non loin de l’entrée. J’en avais remarqué un second, où je prévoyais de me cacher le temps que les gardes abandonnent les recherches. Une fois arrivé, je sautais pour atteindre les branches d’un arbre et me cachai en hauteur. Une petite minute plus tard, les gardes arrivèrent et firent mine de me chercher :
- Pourquoi on doit se casser le cul pour attraper une gamine qui s’amuse juste ?
- Bah, pour la forme, tu sais... Tu sais quoi, on aura qu’à dire qu’elle nous a semés et puis tant pis.

Même si, au premier abord, je fus un peu surpris, il n’y avait rien d’anormal à ce qu’il ne connaisse pas mon visage. Après tout, j’avais juste frappé un simple soldat dans les parties, pas de quoi alarmé toute la ville. J’attendais que les deux nigauds me laissent et descendis de mon perchoir. J’en venais presque à en être déçu qu’ils n’aient pas plus essayé de m’attraper. J’avais vraiment leur paraitre comme une “gamine” après tout.

Une fois sure que je n’allais pas me faire attraper par surprise, je sortis du bosquet et marchai pour rejoindre celui de la dragonne et de son amie. Je les trouvai au pied d’un arbre, m’attendant surement :
- J’ai une bonne nouvelle pour vous les filles : c’était même pas nécessaire, dis-je d’un ton sarcastique avec un grand sourire. Je pense que si vous attendez deux ou trois heures, vous aurez aucun problème à rentrer dans la ville. Du coup, je vais vous porter compagnie pour que vous vous ennuyiez pas trop. Donc, m’exclamai-je en frappant dans mes mains, et si vous me racontiez votre rencontre ?
Gally



Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 441
Yens : 1064
Date d'inscription : 12/12/2014

Progression
Niveau: 17
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Kamiko ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Un retour mal orchestré [Ft: Kamiko]   Dim 5 Fév - 7:51


   
Un retour mal orchestré...

 



Quand la Jeune femme réapparue dans le décor, elle semblait bien heureuse de son coup ce qui me fit un peu sourire aussi. Je n'eus pas le temps de me demander quelle serait la suite que la demoiselle lançait une nouvelle ligne sur son plan que l'on venait d'appliquer. Je lui répondis sur un ton neutre :

- Au moins ça bien marcher et je peux attendre ce n'est pas comme si j'étais pressée.

Je fis une petite pause en souriant puis ajoutais :

- Ta compagnie peut-être très agréable !

Je m'apprêtais à lancer un sujet de discutions, mais la jeune femme fut plus rapide et nous demandait comment moi et ma jeune alliée nous nous étions rencontrer. Je réfléchis quelque instant pour remettre toute mes idées en place en prenant une grande inspiration, puis dit :

- C'est quand même une longue histoire, es-tu vraiment intéressé à l'entendre ?

Je n'avais aucun souci à raconter mes aventures au gens, mais fallait-il qu'il soit vraiment à les écouter. Akemi, quant à elle, s'était aussi appuyer contre un arbre et se reposait.

Les journées étaient plus dures pour Akemi que pour moi, car j'avais l'habitude de courir un peu partout, de m'entraîner tôt le matin et surtout de me battre de temps à autre ce qui était un rythme plutôt compliqué à prendre pour elle. Mais bon, avec le temps, elle y arrivera. Je décidais de la laisser se reposer, puisque nous avions un peu de temps devant nous.


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 418
Yens : 621
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 18
Localisation : In between the mountain, eating nuts

Progression
Niveau: 70
Nombre de topic terminé: 22
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Gally/Yoko α Protectrice α

-



MessageSujet: Re: Un retour mal orchestré [Ft: Kamiko]   Dim 5 Fév - 15:52

- Nouvel "au revoir" -

Juste après avoir prévenu Kamiko et son amie de la bonne nouvelle, je m’assis en tailleur en face de la brune. Elle avoua que ma compagnie lui plaisait et qu’elle était donc plutôt heureuse que je reste avec elle. Elle me prévint cependant que l’histoire que je lui avais demandé de me raconter allait être longue à écouter. Ce détail me fit rire intérieurement. Je crois qu’il n’y avait pas un élu dans ce monde avec une histoire se résumant en dix minutes. Je préférai cependant confirmer ma demande :
- J’vous l’ai déjà dit, j’ai tout mon temps. Et pour être honnête, je suis encore plus intéressé maintenant que tu me dis que c’est une longue histoire.

En disant ces mots, je jetai un coup d’œil à Akemi. Elle était adossée contre un arbre, les yeux mi-clos, le souffle encore assez court à cause de l’effort. Elle en avait du courage pour suivre une élue au milieu de ce monde devenu complétement fou ces derniers temps. Mais je supposai que c’était dur pour quelqu’un de rester seul dans un lieu inconnu. Ça faisait pas mal de temps que je songeais moi-même à me trouver un partenaire de voyage. Et pourquoi pas, si je n’étais pas trop nulle pour ça, en faire mon disciple. Après tout, si Fogia avait réussi à assimiler des techniques de Panzer Kunst alors que son corps était entièrement organique, simplement à force de s’entraîner encore et encore, pourquoi les natifs de Kosaten ne le pouvaient pas.

Kamiko me raconta alors les détails de sa rencontre, que j’écoutai alors avec attention. Pour résumer grossièrement, la jeune native était née dans une famille de paysan, elle avait fini par rencontrer la dragonne et s’était mis à la suivre dans sa quête. Une histoire assez sympathique en somme. Au-dessus de nous, le soleil avançait. Les heures passèrent et quand Kamiko eut terminé son récit, je la remerciai :
- Merci de m’avoir confié cette histoire. Je peux que de votre côté, vous pouvez retourner dans la ville sans problème. Personnellement, je vais rester dans les villages aux alentours pour revenir dans quelques jours.

Je me levai alors, m’époussetant au passage. Je les saluai en les remerciant une dernière fois d’avoir accepté de m’aider et je m’en allais ensuite, les laissant libre d’agir comme elle le voulait.

Alors que je marchais vers un des villages entourant la capitale, je réfléchissais à cette journée. Ces deux années d’absence ne s’étaient pas effacées. Si un garde se souvenait encore d’un petit incident, alors il y avait surement d’autre personne qui n’avait pas oublié notre rencontre. Et parmi toutes ces possibles personnes, je voulais tout particulièrement en retrouver deux. Le premier était Kid, dont l’état m’avait bien inquiété quand je l’avais rencontré sur cette plage. Le second était Vergil, qui m’avait salement faussé compagnie alors que nous étions en train de secourir un village de bandit. Plus j’y réfléchissais, et plus l’image d’une troisième personne apparaissait dans mon esprit. Un grand homme vêtu d’une armure violette qui avait annihilé un village sous mes yeux. C’était quoi son nom déjà ? Rada-quelque chose... Il fallait vraiment que je m’en souvienne plus clairement et que j’enquête. Voilà de quoi m’occuper durant les mois à venir, en bref.
Gally




Couleur:
 


Un peu de maths, ça ne fait pas de mal (Fiche Technique)
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 441
Yens : 1064
Date d'inscription : 12/12/2014

Progression
Niveau: 17
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Kamiko ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Un retour mal orchestré [Ft: Kamiko]   Dim 26 Fév - 22:26


   
Un retour mal orchestré...

 


La jeune femme semblait vraiment motivée à entendre mon histoire et je lui racontais du mieux que je pu sans m'en sentir mal. Raconter mes histoires aux autres me donnait l'impression que je pouvais leur montrer un exemple de ce qui parfois était le mieux à faire ...

Je commençais étrangement à agir comme un vieux dragon qui approchait de sa fin, mais cela ne me parut pas étrange, comme si une part de moi trouvait cela complètement normal.

Quand j'eus enfin fini, la journée avait fait un bout de sa route habituel, et la jeune femme me remercia de lui avoir raconté cette histoire avant de me dire qu'elle partirait dans d'autres endroits pendant que moi et ma partenaire retournerions dans la ville. Je me levais puis lui dis en souriant :

- bonne chance dans tes futures aventures,Gally, nous nous rencontreront peut-être sur la route de nouveau,
qui sait!


Je poussais un peu Akemi qui s'était endormi contre l'arbre, puis après avoir salué la jeune femme, nous nous dirigeons vers le village.

- J'ai encore deux trois petites choses à faire, si tu veux, tu peux aller dormir.

- Merci, mais ça va aller dragonner, je suis assez reposé, la journée n'est pas encore finie.

- Comme tu veux, mais ça fait plaisir à entendre.

- En même temps, t'es toujours heureuse, toi

- Ouais, pour l'instant

Je ne savais pas ce que l'avenir me réservait et je savais bien que malgré ma bonne humeur contente, il pouvait toujours avoir des changements de situation pas toujours très joyeux... MAIS bon garder la bonne humeur est la clé de la bonne humeur.


Spoiler:
 


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Un retour mal orchestré [Ft: Kamiko]   

Revenir en haut Aller en bas
Un retour mal orchestré [Ft: Kamiko]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.