Partagez | .
Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices
Messages : 497
Yens : 284
Date d'inscription : 17/11/2016

Progression
Niveau: 35
Nombre de topic terminé: 9
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Tenma ☻ Chat noir ☻

-



MessageSujet: Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices   Jeu 12 Jan - 18:58


Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices

Tenue Tenma:
 

Je soupirai une nouvelle fois, me passant une main dans les cheveux. Après avoir enfin trouvé les plantes pour mon patron, j’avais tenté de retrouver le chemin de Kansei. Et évidemment, je m’étais perdu. J’avais vraiment le chic pour ça. J’étais sûr que même si je prenais une carte, j’arriverais à me perdre de la même manière.

Je regardai un peu autour de moi, avant de remarquer que le paysage avait commencé à changer, et que je débouchai sur une vaste étendue d’eau, le soleil s’y reflétant, la faisant scintiller. Je m’arrêtai un moment, m’asseyant au bord du lac pour admirer sa splendeur. Oui, j’étais toujours fasciné par ce genre de choses, après presque dix ans de liberté. Je n’y pouvais rien, je vivais toujours dans l’optique d’apprécier chaque instant de la vie. Avec tout ce qu’il s’était passé ces dernières semaines, autant dire que je n’avais pas eu le temps de juste m’asseoir et profiter. Les derniers jours, après avoir trouvé mon travail, ma situation s’était calmée, jusqu’à mon aventure avec Akagi. Même si cela ne m’avait pas particulièrement gêné, j’avais tout de même encore participé à une aventure.

Maintenant, je découvrais un peu à quoi ressemblait le quotidien de la fameuse équipe d’Erza-san et Grey-san. Et je me demandais comment ils arrivaient à tenir ce rythme, à ne pas lâcher, alors que souvent, ils frôlaient la mort. Je savais maintenant que je serais bien incapable de le faire. Les dernières aventures m’ayant un peu effrayé, voire carrément !

Mais j’avais retrouvé un train de vie normal avec ce travail à l’auberge ! Et là, je pouvais me poser un peu ! Admirer la beauté de la nature ! Je me plongeai dans la contemplation du lac, sans vraiment faire attention à mon environnement. Après tout, qu’est-ce qu’il pouvait bien arriver dans un tel endroit ?

Grave erreur de ma part. Car une soudaine douleur dans le dos me fis pousser un cri et m’affaler sur le ventre. J’entendis un grognement animal, et me retournai sur le dos, même si cela faisait mal, uniquement pour me retrouver avec des griffes s’attaquant à mon visage. Je relevai le bras droit comme protection, me le faisant lacérer parce ce que je reconnu être un loup. L’adrénaline pompant maintenant dans mon système, je rabattis mon autre poing sur la tempe de la bête, la sonnant un peu, et relevai mes genoux sous elle, lui donnant un coup qui l’envoya valser, sans pour autant échapper à un nouveau coup de griffes, cette fois sur l’épaule gauche.

Je me relevai doucement sur mes pieds, observant le loup s’enfuir, reconnaissant sans doute qu’il n’avait aucune chance pour le moment. Je fermai les yeux, grimaçant de douleur, alors que mon cœur retrouvai un rythme normal, la sueur coulant sur mes tempes. J’avançai de quelques pas, avant que je ne trébuche un peu et que ma vision ne se brouille. Sans que je le sache vraiment, certaines des griffures étaient assez profondes, me faisant perdre un peu beaucoup de sang. Je persévérai cependant, mais uniquement pour me prendre une racine et tomber la tête la première, me faisant me cogner violemment contre une pierre. Ma vision tourna immédiatement au noir et tout s’effaça, ma dernière sensation étant le sang s’écoulant de mon dos sur ma tunique blanche.

©MangaMultiverse




Présentation
/
Chronologie

Le Staff est là pour répondre à vos questions et demandes :
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1757
Yens : 105
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 92
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

- En ligne



MessageSujet: Re: Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices   Dim 29 Jan - 22:20






Perdue


Ce rp anticipe pas mal ma chrono puisqu'il se passe après la quête avec Mist. Haïko a 2 ans, mais présente les apparences d'un enfant de 3 ans environ.

Maman, je suis fatigué...

Sa petite main dans la mienne, Haïko marchait depuis un petit quart d'heure, observant le paysage autour de lui le pouce dans la bouche, et commença de se plaindre de la distance que ses pieds avait dû faire. Il fallait dire qu'il était pas très habitué à faire des longues marche par lui-même, vu que c'était moi qui le portait, et de plus, il ne savait pas marché depuis très longtemps, du coup, c'était vite éprouvant pour lui. Je lui accordai un regard attendri.

Ne t'inquiète pas mon coeur, on va faire une pause.

Je choisis un arbre contre lequel je vins m'appuyer puis mon fils s'asseya sur mes genoux. J'en profitai pour moi aussi un peu profiter du décor qui nous entourait, et c'est là que je me rendis compte que je ne le connaissais pas. Je ne l'avais jamais vu. De toute évidence, j'avais dû me tromper et maintenant, je n'avais aucune idée d'où l'on se trouvait. ça ne me rassurait pas vraiment et sans que je puisse contrôler quoi que ce soit, mon esprit se mit automatiquement sur ses gardes, ne pouvant s'empêcher de scruter autour de lui pour repérer une éventuelle menace. Mon enfant était blotti contre moi calmement.

Mais un cri nous fit sursauter tout les deux. Me redressant immédiatement, je cherchai de l'œil l'origine de ce bruit. Ce n'était pas un cri de joie ni de peur, il s'agissait presque à coup sûr d'une manifestation de douleur. Quelqu'un se faisait-il attaquer ? Je vis Haïko prendre un visage inquiet, les yeux commençant à être embués de larmes. Je compris alors qu'il avait peur. Je le bris dans mes bras et commençai à avancer vers l'endroit d'où j'estimai que le cri était venu. Le cœur battant, j'entendis le petit gémir et j'entrepris de le bercer tout en marchant pour le consoler.

Bientôt, je découvris une personne allongée, du sang recouvrant son épaule et sa tête. Je retins un cri de surprise avant de contrôler les alentours. Qui avait fait ça ? L'agresseur était-il encore dans le coin ? Je m'avançai prudemment, balançant mon regard partout pour se préparer à une attaque surprise. Je ne pus par contre éviter à mon fils de voir la scène, et c'est ce qui déclencha ses pleurs. Je ne pouvais pas lui en vouloir. Je le tins donc appuyé contre moi tentant de le consoler par quelques caresses et mots doux, réfléchissant à ce que je devais faire. Il y a peu, je n'aurais pas hésité à soigner cet homme inconscient, mais aujourd'hui c'était différent.

Et si quelqu'un me voyait utiliser mes pouvoirs d'élue ? Ma couverture serait découverte... mais si je ne faisais rien, vu le sang qu'il avait déjà perdu, il n'allait pas survivre, et ça allait être de ma faute... un flash de la mort de Kyô surgit dans mon esprit à cette considération. Non ! Je ne voulais pas recommencer ! J'avais déjà la mort de mon frère sur la conscience, je ne voulais pas avoir la sienne en plus. J'allais le soigner, même si ça impliquait des soucis en plus. La chrétienne que j'étais ne pouvait pas passer à côté d'un blessé grave sans rien faire.

Je posai mon enfant à côté de moi et après avoir vérifié une dernière fois que personne ne nous épiait, je commençai à appliquer mon mana curatif sur l'homme, commençant par arrêter le saignement de sa tête et de son épaule.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 497
Yens : 284
Date d'inscription : 17/11/2016

Progression
Niveau: 35
Nombre de topic terminé: 9
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Tenma ☻ Chat noir ☻

-



MessageSujet: Re: Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices   Sam 11 Fév - 22:57


Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices

Ce furent des pleurs d’enfants qui me ramenèrent doucement au monde des vivants. Mais c’était comme un son très lointain, alors que j’entendais le sang pomper dans mes veines au niveau de mes tempes. Ugh, j’avais un sacré mal de crâne. Sans compter mes autres blessures qui me tiraillaient bien aussi. Tout ça pour dire que j’étais bien dans le coltar et que je n’avais pas la force de ne serait-ce qu’ouvrir mes yeux. Lentement, les événements de plus tôt me revinrent et un gémissement de douleur m’échappa. Saleté de loup. Très franchement ce monde commençait à ma lasser. Tout ce que je demandais était un peu de tranquillité, mais les dieux ne semblaient ne vouloir me l’accorder que pour quelques jours avant de me relancer dans de nouvelles aventures à degrés de dangerosité différents.

Mes pensées assez sombres, et qui étaient plutôt inhabituelles chez moi, furent interrompues par une sensation apaisante au niveau de ma tête et de mon épaule, endroits les plus douloureux de mon corps. Qu’est-ce qu’il se passait ? Quelqu’un était-il en train de me soigner ? Soupirant d’aise, je ne bougeai pas de ma position, attendant que la douleur et le brouillard se dégagent avant de me mouvoir ou d’ouvrir la bouche.

Quand l’intervention fut terminée, j’ouvris les yeux, pour qu’ils se fixent automatiquement sur une jeune femme, qui ne devait avoir que quelques années de plus que moi. Elle était brune et portait une tenue typiquement civile. Alycea avait bien dit que certains natifs étaient des mages. Peut-être était-ce le cas de cette demoiselle ? En tout cas je lui étais extrêmement reconnaissant de m’avoir aidé. Détournant un peu mon regard, mes yeux azurés se posèrent sur un enfant, sans doute celui qui avait poussé les cris plus tôt. Il avait les larmes aux yeux, mais ne pleurait plus. Je lui adressai un petit sourire, avant de rediriger mon attention vers ma sauveuse et de me relever doucement. Je lui adressai un sourire éclatant de reconnaissance, me passant la main dans les cheveux.

- Merci de m’avoir aidé mademoiselle ! Je ne sais pas comment j’aurais terminé sans votre intervention ! Je semble avoir la plus grande malchance ! Je m’appelle Tenma ! Et vous ?

©MangaMultiverse





Présentation
/
Chronologie

Le Staff est là pour répondre à vos questions et demandes :
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1757
Yens : 105
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 92
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

- En ligne



MessageSujet: Re: Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices   Lun 13 Fév - 21:39






Premiers échanges



La chance devait être de mon côté aujourd'hui malgré le fait que je me sois perdue, car au moment où je finissais d'appliquer mon mana vert, typique des techniques de soin, l'homme remua. Il y a bien longtemps que le hasard n'avait pas joué en ma faveur, comme quoi peut-être n'y avait-il pas que moi qui changeais, mais aussi les choses autour de moi. Mon oeuvre lui avait fait du bien, et j'avais pu la faire incognito. Un double bénéfice pour la pacifiste aimant son prochain que j'étais. Il ne me restait plus qu'à sortir des bandages et les lui entourer au niveau des plus grandes blessures. Je m'appliquai à le faire alors qu'il se mit à se lever. Je l'observai gentiment, prête à l'aider en cas de problème, puis entendit ses remerciements.

Haïko avait cessé de pleurer, mais n'était pas rassuré pour autant. Il observait le jeune homme d'un regard mi-inquiet mi-intrigué. Les blessures qui le décoraient, même en voie de guérison lui faisait peur. Il fallait le comprendre, il n'avait que 2 ans, il ne connaissait encore rien de la vie, et surtout pas celle de Kosaten. Je repris mon travail, un petit sourire aux lèvres.

Ce n'est rien, c'est naturel. Vous étiez plutôt dans un sal état, alors il était normal que je vous aide. Je peux vous demander ce qui s'est passé ? Enfin, si ce n'est pas trop indiscret bien sûr...  

Je m'apprêtais à dire mon nom quand j'entendis une petite voix m'appeler.

Maman...

Mon fils vint de lui-même s'accrocher à mes habits, peu rassuré. Il cherchait ma protection.

Oui, mon cœur, ne t'inquiète pas, maman est là.
fis-je en lui caressant les cheveux.

Je le laissai vers moi jusqu'à avoir posé le dernier bandage puis m'assit en le prenant sur les genoux.

Je m'appelle Rumaki, enchantée.

Haïko se blottit contre moi, un peu fatigué.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 497
Yens : 284
Date d'inscription : 17/11/2016

Progression
Niveau: 35
Nombre de topic terminé: 9
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Tenma ☻ Chat noir ☻

-



MessageSujet: Re: Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices   Lun 27 Fév - 21:52


Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices

Je vis le petit garçon me regarder avec un air un peu effrayé, et je lui envoyai un sourire rassurant, ne faisant absolument aucun mouvement. D’une part parce que je ne voulais pas l’effrayer plus, mais aussi parce que ma sauveuse m’entourait de bandages. Et ce ne fut qu’à ce moment-là que je me rendis compte que pour ce faire, elle avait dû retirer mon t-shirt, et avait très certainement vu mon sceau. Je paniquai brièvement, mon rythme cardiaque s’élevant dangereusement, avant de me calmer. Après tout, elle ne m’avait pas attaqué, et n’avait rien dit pour faire remarquer mon statut particulier. Et je lui en étais reconnaissante. Je n’avais aucune envie d’être soit agressé, soit adulé.

Je souris quand elle prit la parole. C’était vraiment une bonne samaritaine ! J’avais eu de la chance de tomber sur quelqu’un d’aussi gentil ! Même si je me demandais ce qu’elle faisait au beau milieu de la forêt, avec un petit garçon en plus de cela. Je retins cependant ma langue et me contentai de répondre poliment.

- Non, non, ce n’est pas du tout indiscret ! J’aurais posé exactement la même question à votre place. Après tout, ce n’est pas tous les jours que vous devez rencontrer un inconnu blessé et inconscient dans un tel lieu. Je me rendis compte que je blablatais, et repris la parole pour répondre plus spécifiquement. Pour répondre à votre question. Hum… eh bien, je me suis perdu en tentant de rejoindre la capitale après avoir accompli un travail pour mon patron. Je rougis d’embarras, me passant nerveusement une main dans les cheveux. Et ensuite, je me suis fait attaquer par une sorte de loup, et je suis tombé et me suis assommé.

Ugh, le dire à voix haute me rendait encore plus gêné. Je n’arrivais pas à croire que tout ceci m’était arrivé ! Ça ne serait jamais arrivé dans mon propre monde. Enfin, je ne sortais pratiquement jamais de la ville non plus. Peut-être normal alors que je me retrouvais dans des situations incongrues ici.

Une petite voix vint interrompre mes pensées et je baissai le regard sur le garçon qui venait de réclamer sa mère. Sa façon de l’appeler ainsi, de demander sa protection, me pinça le cœur. Non seulement parce que cela prouvait qu’il était effrayé de se retrouver ici, mais aussi parce qu’il me rappelait ce que je n’avais jamais pu faire. Un sourire triste s’afficha légèrement sur mon visage, avant que mes yeux ne se reportent sur ma sauveuse qui avait fini par se présenter aussi. Un sourire un peu plus joyeux, mais aussi un peu faux, remplaça le précédent avant que je ne prenne la parole.

- Ravie de vous rencontrer aussi Rumaki !
Puis, avant que je ne puisse retenir mes mots. Hum, est-ce que je peux aussi savoir ce que vous faites ici ? Non pas que je ne vous sois pas reconnaissant ! C’est juste que je n’aurais jamais imaginé croiser une mère et son enfant dans un tel endroit, perdu au milieu de nulle part.

©MangaMultiverse





Présentation
/
Chronologie

Le Staff est là pour répondre à vos questions et demandes :
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1757
Yens : 105
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 92
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

- En ligne



MessageSujet: Re: Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices   Sam 11 Mar - 23:03






Inquiétude



Cela faisait un moment que ça cogitait dans mon esprit. Je n'avais rien laissé paraître, mais ce détail me turlupinait. Et maintenant je m'étais souvenue. Lors de mon opération de samaritaine, j'avais aperçu un dessin sur le corps de cet homme, un dessin bien particulier. Non pas un simple tatouage effectué sous la volontaire de son porteur non. Un sceau. Comme je n'en avais jamais vu, ou presque jamais jusqu'à maintenant, il m'avait fallu quelques minutes pour réaliser ce qu'il signifiait, mais maintenant, j'en étais sûre. Le chemin que j'avais pris par un pur et dure hasard il y a encore quelques minutes m'avait mené à un endroit encore jamais visité depuis quatre années sur Kosaten.

J'étais à Minshu et cet homme en était un élu.

Bien sûr, je détestais faire des catégories, car je savais pertinemment que chaque élu n'avait pas choisi d'être ici et d'être affublé d'une marque ressemblant à une laisse solide tenue par des divinités démoniaques, mais ici, je ne pus faire autrement. Ce sceau symbolisait la nation que servait celui qui a détruit ma vie. Je ne connaissais pas son nom, mais son visage et ses actes me revinrent à l'instant-même où je réalisai où j'étais. Des flash horrible de cette scène dans le vaste plateau défilèrent dans ma tête, me faisant perdre soudainement mon sourire. Contre mon gré, je n'écoutai qu'à moitié les dires de l'homme en face de moi. Un certain stress me prit et je me mis à regarder autour de moi. Prenant quelques inspirations pour calmer mon anxiété, je ne pus que servir un regard inquiet.

Je... je me suis perdue... dites-moi que je me suis trompée... dites-moi que je ne suis pas à Minshu... je... je ne peux pas être dans cette nation...

J'avalai difficilement. Je me demandai d'ailleurs pourquoi je lui posais la question. Je ne savais plus trop quoi faire. Rester ici et s'appliquer à mieux connaître la personne en face de moi, comme ce fut le cas avec Aki, que je quittai en bons termes, ou profiter qu'il ne me soit encore rien arrivé pour m'enfuir avec Haïko ? Devais-je suivre les conseils de Nagato ou persister dans mes convictions chrétiennes ? Les souvenirs de mon viol m'empêchaient de réellement réfléchir objectivement à la question, mais étrangement, pour l'instant, je ne bougeai pas.

J'espère encore m'être trompée en supposant que j'étais à Minshu.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 497
Yens : 284
Date d'inscription : 17/11/2016

Progression
Niveau: 35
Nombre de topic terminé: 9
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Tenma ☻ Chat noir ☻

-



MessageSujet: Re: Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices   Mer 15 Mar - 22:39


Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices

Ce ne fut que quand j’eus terminé de parler que je remarquais que ma sauveuse avait perdu son sourire, et semblait brusquement inquiète. Zut ! Avais-je dis quelque chose d’offensant ? Il ne me semblait pourtant pas avoir fait une telle chose. Je m’étais juste montré poli et intéressé, comme me l’avait toujours enseigné Leo-san. Alors qu’est-ce qui avait pu provoquer une telle inquiétude chez elle ?

Je lui prêtai une oreille attentive, mon sourire se voulant rassurant alors qu’elle peinait à sortir les mots de sa bouche. Mes lèvres descendirent un peu, rendant mon sourire un peu plus réservé et prudent alors que finalement Rumaki finit de parler. Un poids s’affaissa sur mon estomac, alors que je commençais à stresser. Avait-elle quelque chose contre Minshu ? Elle avait vu mon sceau, ça voulait dire que c’était moi qui avait provoqué cette réaction ? Mais plus important encore, comment pouvais-je lui annoncer qu’elle était bien à Minshu alors qu’elle paraissait en être sincèrement effrayée ?

Toutes ces questions s’entrechoquaient dans ma tête alors que mon regard inquiet et reflétant mon indécision restait fixé sur mon interlocutrice. Je n’avais pas envie de la blesser en lui annonçant notre position. Mais j’avais aussi été élevé dans l’esprit d’honnêteté. Je ne pouvais me résoudre à choisir entre les deux solutions. Plusieurs minutes s’écoulèrent ainsi, avant que je ne finisse par prendre ma décision, baissant la tête de façon dépitée, ma main frottant nerveusement ma nuque. Je soupirai en relevant mes yeux bleus assombris par le regret de ce que j’allai lui annoncer, ma main massant toujours ma nuque alors que je prenais la parole d’une voix douce qui transmettait une sorte de pitié.

- Je suis désolé de vous l’annoncer, mais nous sommes bien à Minshu. Je ne sais pas ce qu’il vous est arrivé ici. Mais je peux vous assurer que je ne vous ferai pas de mal à vous ou votre enfant. Je ne peux malheureusement pas vous indiquer le chemin de la sortie du royaume, m’étant moi-même perdu.
Je détournai le regard en me relevant doucement, histoire de ne pas les effrayer. Je peux aussi m’en aller si vous le souhaitez. Finis-je d’une voix un peu éteinte.

J’étais déçu que cette rencontre ne se fasse pas dans de meilleures conditions, mais si ma présence la gênait, peut-être valait-il mieux que je les quitte. J’allai juste la laisser décider.

©MangaMultiverse





Présentation
/
Chronologie

Le Staff est là pour répondre à vos questions et demandes :
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1757
Yens : 105
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 92
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

- En ligne



MessageSujet: Re: Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices   Ven 24 Mar - 20:39






morose



ça y est le couperet était tombé, je ne m'étais pas trompée. J'aurais préféré qu'il me dise encore être dans les territoires neutres, où même qu'il n'en savait rien, mais il sortait de sa bouche une vérité que je ne pouvais plus réfuter. J'étais chez mon agresseur. Je n'aimais pas ça du tout. C'était la première fois que je passais la frontière du serpent, et j'éprouvais la même peur que pour Seika, mais en pire. Je n'étais pas à l'aise ici, juste à cause de cet homme de qui je tenais le fruit des entrailles entre mes bras. Mais je me rendis que loin d'être la seul, l'homme que je venais de soigner paraissait aussi un peu perdu.  Instinctivement, je serrai un peu plus mon enfant contre moi. Celui-ci le ressentit et tourna la tête vers moi. Il vit les gouttes d'eau perler sur mes joues et demanda.

Pourquoi tu pleures ?

Je le regardai tendrement. Si seulement il savait, si seulement je pouvais lui raconter tout, d'un bout à l'autre, sans jamais m'arrêter, mais je n'avais jamais osé. J'avais trop peur de sa réaction et du mal que cela pouvait lui procurer... de plus il était bien trop jeune pour comprendre. Je me forçai à lui sourire avant qu'il ne renchérisse.

T'es triste ?

Je lui posai un bisou sur le front.

Non mon ange, tout va bien.


Tu racontes des bêtises maman !
s'exclama-t-il sans pour autant montré des signes d'agacement. Il prenait ça pour un jeu.

Je secouai la tête négativement.

Mentir c'est vilain mon cœur, maman va bien, c'est pas des bêtises.


Il fit la moue, visiblement pas convaincu, mais n'insista pas.

Je peux aussi m’en aller si vous le souhaitez

N..non non ! répliquai-je spontanément.

Je me sentis un peu honteuse de réagir comme ça alors qu'en apparence, il ne semblait pas avoir de mauvaise intention. Celui du vaste plateau avait été sec dans ses propos dès le début. L'élu d'aujourd'hui semblait beaucoup moins agressif.

Pardon, vous devez vous poser milles questions. commencé-je en caressant les cheveux de mon enfant. Je soupirai, gardant mes larmes et ma mine attristée.

Ce n'est pas de la nation que j'ai peur, mais de ses élus... enfin pas vous... je veux dire... en fait, l'un d'eux m'a beaucoup fait de tort, et son action me hante quand je vois un autre élu du Serpent. Veuillez me pardonner si vous vous êtes senti blessé... ce... n'était pas mon intention...



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 497
Yens : 284
Date d'inscription : 17/11/2016

Progression
Niveau: 35
Nombre de topic terminé: 9
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Tenma ☻ Chat noir ☻

-



MessageSujet: Re: Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices   Sam 1 Avr - 19:17


Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices

La vision familiale devant moi me brisait le cœur, et je fus confortée dans mon idée que je devais partir. Visiblement, la jeune femme était beaucoup plus qu’affectée par sa présence à Minshu, et le fait qu’un élu de cette nation se trouve juste à côté d’elle et son fils ne devait pas vraiment aider les affaires.

Cependant, quand je fus sur le point de les laisser, Rumaki m’en empêcha presque aussitôt, et je me figeais, me tournant lentement dans sa direction, afin de ne pas l’affoler plus que ça. Son visage était toujours aussi ravagé par l’émotion et les larmes restaient présentes dans ses yeux, m’attristant encore plus. Qu’est-ce qui avait bien pu lui arriver pour qu’elle soit aussi chamboulée par la nouvelle que je lui avait annoncé ? Une fois que je fus sûr qu’elle était sérieuse dans sa demande, et qu’elle continua de parler, je vins m’asseoir à une distance respectable, en face d’elle.

- Vous n’avez pas à vous excusez. Il est évident que quelque chose s’est produit ici. Je ne voudrais pas vous troubler plus.
fis-je avec un petit sourire rassurant.

Je restai ensuite silencieux, et elle continua sur sa lancée, bien qu’il était évident que ça la blessait de raconter son histoire, qui était encore bien trop ancrée dans sa mémoire. Une grande colère s’empara de moi quand elle me dit que c’était un élu de ma nation qui lui avait causé du tort. Qui pourrait faire une telle chose ?! Je savais que tous les élus n’étaient pas des plus calmes, à en juger par le colosse que j’avais vu dans le désert, mais quand même ! Surtout que l’homme aux cheveux blancs n’avait pas semblé être dans son état normal, donc à y regarder de plus près, on pouvait lui trouver une excuse pour son acte ignoble. Même si je n’était pas prêt de le faire. Mais surtout, nous étions censés protéger les civils, pas leur causer un quelconque mal ! Si je trouvais cet élu, il allait m’entendre ! Bien sûr, j’oubliais que je n’avais pratiquement aucun pouvoir, mais c’était un détail secondaire. J’étais absolument livide que quelqu’un puisse faire du mal à cette femme innocente ! Ce fut avec une voix où transperçait une rage à peine contrôlée que je répondis.

- Ce n’est pas de votre faute. Après ce que vous venez de me dire, je comprends encore mieux votre réaction. Si je pouvais faire entendre ma pensée à ce fameux élu, je le ferais ! Personne ne devrait s’attaquer à des innocents, et encore moins des élus ! Je croyais que nous devions protéger les civils ?! Je repris mon souffle, et un semblant de calme, mon regard franc se plantant dans le sien. En tout cas, je vous jure que je ne vous attaquerai pas, ni ne vous ferai un quelconque mal. N’étant arrivé que depuis peu, je ne peux pas vous promettre de vous protéger. Cependant, si un danger apparaissait, je ferais mon possible.

Je finis par fermer les yeux, prenant une grande inspiration. Mes émotions commençaient à devenir hors de contrôle, comme souvent depuis mon arrivée ici. Et dire que d’habitude j’étais de capable de garder mon calme et mon sourire en toute circonstances. Enfin, je n’avais jamais été confronté à ce genre de situation non plus, c’était peut-être aussi une bonne raison à mon manque de contrôle. Au bout de quelques secondes, ma rage était mise de côté, et mon sourire réapparu sur mon visage, alors que mes yeux s’ouvraient pour se poser sur le petit garçon accroché à sa mère. Un bon moyen de changer le ton de cette conversation me vint. Je voulais lui changer un peu les idées, plutôt qu’elle ressasse celles qui étaient plus sombres.

- En tout cas, votre fils a de la chance d’avoir une mère aussi aimante et protectrice. Ça se voit que vous tenez grandement à lui. Ma voix était un peu trop nostalgique et envieuse, aussi je continuai un peu plus gaiement Puis-je savoir son nom ?

©MangaMultiverse




Présentation
/
Chronologie

Le Staff est là pour répondre à vos questions et demandes :
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1757
Yens : 105
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 92
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

- En ligne



MessageSujet: Re: Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices   Sam 8 Avr - 20:59






à l'extérieur


Une de ses remarques me fit tiquer. Je n'en laissai rien paraître, mais le fait qu'il affirme vouloir me protéger comme il le pouvait me fit ressentir une drôle de sensation à travers tout le corps. La même situation s'était déjà produite il y a peu dans le territoire seikaïen. Depuis que j'étais ici, je n'avais pas reçu autant de propositions de protection que depuis mon voyage hors de Fuyu. Etait-ce cela que je devais découvrir dans les autres royaumes ? Etait-ce cela que le voyage que j'entreprenais voulait me montrer ? Devais-je comprendre que Minshu et Seika étaient vraiment différents que ma nation ? Je voulais bien le croire pour la nation du phénix, mais pour celle du Serpent, je restais méfiante. C'était un peu radical mais à cause d'un élu, je condamnais toute une nation, et je ne pouvais pas m'en empêcher. Son image était si présente dans mon esprit qu'elle me forçait à enlever toute objectivité au jugement de ce royaume. Mais je ne voulais pas en rester là pour autant avec le jeune homme devant moi. Il avait des ressemblances minimes mais signifiantes avec Mademoiselle Aki, et je voulais en savoir plus.

Je séchai mes larmes, pris le temps de calmer les battement de mon cœur, témoin de ce malaise encore présent, et déclarai d'une petite voix.

Ne vous inquiétez pas, d'après ce que je sais, celui qui m'a fait ça est aujourd'hui décédé. Et puis, cela ne servirait à rien de se venger s'il était vivant. ça n'enlèverait pas le mal, et ça ne ferait qu'attiser les tensions.


Puis je pris la peine de répondre à sa proposition.

C'est très aimable à vous, mais je ne peux accepter votre proposition de me protéger. Je n'aime pas trop que quelqu'un risque sa vie pour moi. Je me sens toujours coupable dans ses moments-là. Je vous remercie quand même du geste, il me fait vraiment plaisir.

Je tentai un sourire timide, qui s'afficha plus comme un trait crispé qu'à une véritable sincérité.

Oui, étrangement j'y tiens beaucoup. J'ai beau avoir en tête le pourquoi de sa naissance, je ne peux le lui reprocher, et le rejeter serait une injustice monstre. Je m'y suis attachée, et je le défendrai corps et âme, quelque soit la menace. Il s'appelle Haïko.

Je remarquai à ce moment-là son air mélancolique. Sa voix portait une sorte d'amertume qui trahirait quelque chose qui lui manque ou qui lui a manqué, et qu'il aperçoit en moi. Un peu intriguée, j'ose demander  

Mais dites-moi, vous semblez préoccupez par quelque chose. Pourquoi Est-ce que je sens une nostalgie dans votre voix ? Enfin... ce n'est peut-être pas mes oignons..

J'avais peut-être parlé un peu vite. L'avais-je mis face au mur ?





Dernière édition par Rumaki Oshigato le Jeu 13 Avr - 20:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 497
Yens : 284
Date d'inscription : 17/11/2016

Progression
Niveau: 35
Nombre de topic terminé: 9
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Tenma ☻ Chat noir ☻

-



MessageSujet: Re: Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices   Mar 11 Avr - 11:38


Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices

Je comprenais parfaitement son raisonnement, et y adhérais complètement. Moi-même, je n’aurais pas voulu qu’on se mette en danger pour moi. Mais que voulez-vous ? J’avais été élevé comme ça. Je voulais toujours aider ceux qui en avaient besoin, dans la mesure du possible. Je lui offris donc un sourire et un hochement de tête compréhensif, avant de changer de sujet.

Mes yeux rencontrèrent vivement les siens à ses paroles. Celles-ci résonnaient étrangement en moi. Cette formulation, cela ressemblait un peu trop à comment on aurait pu décrire la façon dont j’avais été conçu. Mes yeux s’agrandirent un peu sous la réalisation et je me retins de lui jeter un regard plein de pitié. Je me doutais qu’elle n’en aurait pas envie. Je détournai plutôt mes yeux sur l’enfant, voyant à quel point il était attaché à sa mère. Ma relation avec la mienne se serait-elle déroulée de la même façon si elle avait survécu à l’accouchement ? Cependant, la situation d’Haïko et la mienne étaient-elles comparables ? Certes nous étions avions été conçus de la même façon, mais la suite n’était très certainement pas la même. Les conditions non plus.

Ce fut Rumaki qui ouvrit une brèche vers ce sujet en notant mon ton un peu envieux et mélancolique. Je reposai mes yeux pleins de compréhension et de sympathie sur la jeune femme, alors qu’ils étaient toujours emprunts d’une teinte de nostalgie. Que faire ? Lui dire ce que j’avais compris ? Mais cela ne risquait-il pas de la mettre mal à l’aise ? Après tout, ce devait toujours être un souvenir horrible pour elle, même si elle aimait son fils de toutes ses forces. Pendant un moment, je regrettais de ne pas avoir conservé mon innocence et ma naïveté. Cependant mon transport dans ce monde semblait m’avoir fait grandir un minimum. Tellement de choses s’étaient produites que j’avais été forcé de grandir. Mais cela ne répondait pas à mon conflit intérieur. Cependant, si je répondais à sa question, peut-être cela nous mettrait-il sur un pied d’égalité. Peut-être que cela la dérangerait moins de parler de son traumatisme. Détournant les yeux une nouvelle fois sur Haïko, un sourire dénué d’humour se dessina sur mes lèvres.

- Je n’ai jamais connu ma mère. Et si j’ai bien compris vos propos, on va dire que j’ai toujours eu autant envie de rencontrer le donneur de sperme qui m’a engendré que Haïko en aura envie s’il apprend comment il a été conçu. Je rencontrai les yeux de mon interlocutrice avec un sourire et des yeux un peu plus doux. Si je ne me trompe pas, Haïko et moi partageons la même condition. Des enfants qui n’étaient absolument pas prévus ou voulus au départ, mais qu’on a forcé sur la mère, n’est-ce pas ?

©MangaMultiverse





Présentation
/
Chronologie

Le Staff est là pour répondre à vos questions et demandes :
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1757
Yens : 105
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 92
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

- En ligne



MessageSujet: Re: Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices   Jeu 13 Avr - 21:12






Confidente


Ma question le mettait clairement mal à l'aise, il ne pouvait le cacher. Qu'Est-ce qui m'avait pris de lui poser ainsi directement la question ? ça ne me ressemblais pas trop de manquer ainsi de tact pourtant... du coup, je ne savais plus trop quoi dire ni que faire pour désamorcer la situation et enlever cette petite gène qui s'était installée entre nous. Mon bougea un peu dans mes bras et manifesta son envie de se dégourdir les jambes. Il est vrai que cela faisait un moment qu'on était assis, et les enfants, ça déborde d'énergie. Du coup, la pause avait été assez longue pour lui et il fallait qu'il se défoule. Je le laissai alors aller, gardant dès lors un œil très attentif sur lui pour ne pas qu'il s'éloigne trop. Il avança comme il pouvait, maîtrisant à présent l'art de la marche sans l'aide maternelle et s'arrêta sur une touffe d'herbe qu'il manipula avec intérêt. C'était chou à voir.

Mais bientôt, Tenma se remit à parler et chamboula un peu ce mignon moment. Au fur et à mesure de son discours, je réalisai qu'il avait deviné. Les mots que j'avais prononcé ont dû lui suffire pour qu'il fasse le rapprochement, mais ce ne fut pas le pire. Il m'avoua également qu'il avait la même origine... sa mère avait subi le même sort que moi. Mes yeux s'ouvrirent plus largement et affichèrent bientôt une expression compatissante et compréhensive. Ces derniers mots sonnèrent en moi comme jamais auparavant. Ils étaient vrais, tout était vrais. J'avais déjà haï mon file de nombreuses fois avant de m'y attacher. Au départ, il me faisait toujours penser à cet élu de Minshu et je transférai mon dégoût pour cet agresseur sur sa progéniture. Je dus prendre un peu sur moi pour que le contact enfin se fasse et que je puisse me détendre en sa présence.

Non, vous ne vous trompez pas, tout ce que vous avez dit est vrai. Cela s'est passé il y a environ 3 ans. Je revois encore ce visage méprisant me surplomber et je me souviens de cette haine que j'ai reporté sur mon enfant pendant ma grossesse.

Je lui pris la main en lui souriant.

Tout ce que je peux dire pour vous réconforter est que votre mère a été très courageuse. Donner naissance à un être qui nous a été imposé est une grande épreuve qu'on a toute les deux surmontée. Votre mère devait être quelqu'un de très bien.

Je me sentais bizarrement proche de lui à cet instant, comme si Haïko avait eu un grand frère. En prenant une mine encourageante, je lui demandai.

Vous voulez parler de votre ressentis sur tout ça ? Je suis prête à vous écouter si vous le désirez.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 497
Yens : 284
Date d'inscription : 17/11/2016

Progression
Niveau: 35
Nombre de topic terminé: 9
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Tenma ☻ Chat noir ☻

-



MessageSujet: Re: Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices   Mer 19 Avr - 0:56


Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices


Je vis le visage de la jeune femme se teinté de compréhension et de compassion. J’évitai son regard, un peu gêné. Autant dire que je n’étais pas celui qui avait souffert le plus ici. Je ne voyais pas pourquoi elle me regardait ainsi. Elle reprit la parole après qu’elle se soit remise de ce que je venais de lui annoncer. En même temps, ça avait dû la choquer de voir que j’avais pu déduire aussi facilement comment avait été conçu Haïko.

- Je ne pense pas pouvoir vous dire quoi que ce soit pour alléger votre peine. A part, peut-être, faire de Haïko le total opposé de son père afin que vous ne vous rappeliez pas de cet horrible moment à chaque fois que vous le regardez.

J’esquissai ensuite un nouveau sourire dénué d’humour. Ma mère, courageuse ? Je n’en saurai jamais rien. Cependant, je savais aussi qu’elle n’avait pas du tout eu le choix que de me garder. Vu comment moi-même et les autres prisonniers avaient été traités, je ne doutais pas qu’on ne lui était pas du tout venu en aide, ou qu’on ne lui avait pas proposé l’avortement. Alors, je serrai la main de Rumaki avant de reprendre la parole, d’une voix sans émotions, le regard fixé dans le sien.

- A vrai dire… Ma mère n’a pas eu d’autres choix que de me garder. Notre situation était… Compliquée.

C’était le mot, en effet.  Je sursautai un peu quand sa voix me tira de mes sombres pensées, et je redirigeai mes yeux désespérés dans les siens, les fouillant à la recherche d’une tromperie. J’avais certes craqué dans les bras de Kachou, celle-ci m’ayant offert un câlin lorsque j’étais au plus mal. Un geste que je n’avais jamais reçu avant. Mais ce n’était pas pour autant que je lui avais confié ma vie.

Est-ce que je pouvais me confier  à cette parfaite étrangère ? Une étrangère, et pourtant… Je me sentais proche d’elle et de son fils, sans doute parce que je partageais la même condition que le garçon. Et peut-être que si elle savait ce qu’il s’était vraiment passé… Je ne savais pas quoi faire. Il y avait une chose dont j’étais certain, c’était que j’avais envie de me confier à cette personne qui partageait la même condition que ma mère. La seule différence était qu’elle avait eu la chance d’élever son fils. Et sans doute avec beaucoup plus de liberté que ma mère en aurait jamais eu.

Je fermai les yeux une nouvelle fois, prenant ma décision. J’avais en face de moi une personne qui comprendrait mieux que personne ce que je ressentais. Et ce serait sans doute la seule fois où j’aurais cette chance. Soufflant un bon coup, j’adressai un sourire incertain à Rumaki, avant de poser mes yeux sur Haïko. Etrangement, ou peut-être pas tant que ça, le regarder me rappelait ma propre situation à son âge, mais aussi le fait qu’il s’en sortirait beaucoup mieux que moi. Et cela me donnait un peu de courage pour commencer mon histoire.

- Je … Très bien… Sachez que… C’est la première fois que j’en parle alors… Je vous avoue, que ça me soulage de pouvoir en parler avec quelqu’un qui peut comprendre un minimum ce que je ressens. Je pris une longue inspiration en redirigeant mes yeux sur ceux de mon interlocutrice. Les miens commençaient déjà à devenir un peu humides. Ma mère était une esclave dans mon monde. Une secte voulait ressusciter le plus grand mage noir qui ait jamais existé. Pour ça, ils devaient utiliser un système complexe de tours. Cependant ils avaient besoin de main d’œuvre, et c’est là que les esclaves entrent en scène. On va dire que nos conditions de vie n’étaient pas les meilleures, et personne n’osait se rebeller en voyant le pouvoir du chef de ces brutes. Et donc, les gardes avaient le champ un peu libre. Vous devinez la suite. L’un a choisi ma mère comme, hum, réceptrice de ses envies sexuelles. Et comme nous étions totalement sous leurs ordres et gardés avec le minimum légal en ce qui concerne l’hygiène, ma mère ne s’est pas vu offerte la possibilité d’avorter. Je suppose que vous vous doutez de la suite. L’accouchement n’était pas non plus des plus hygiénique, sans doute une des raisons pour lesquelles ma mère est décédée à ce moment là.

Je me tus à ce moment-là, me retenant de pleurer à chaudes larmes. Enfin, plutôt de laisser mes sanglots se faire entendre alors que mes larmes coulaient déjà sur mon visage. Ca faisait juste tellement longtemps que je me retenais de laisser mes émotions s’échapper sur cette partie de ma vie. De laisser les larmes couler pour ma mère qui n’avait jamais eu la chance de m’élever, ni de vivre. Et bien sûr, cette culpabilité… Si je n’étais pas né… Ma mère aurait survécu… Ainsi, je chuchotai, sans vraiment m’en rendre compte.

- Et peut-être que si je n’avais pas été là, si je n’étais pas né… Peut-être que ma mère aurait survécu…

©MangaMultiverse




Présentation
/
Chronologie

Le Staff est là pour répondre à vos questions et demandes :
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1757
Yens : 105
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 92
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

- En ligne



MessageSujet: Re: Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices   Mer 26 Avr - 22:17






Deux fils


Nous étions les deux dans la même situation. Nous n'avions pas le même rôle, mais nous comprenions très bien ce que l'autre ressentait. Mon interlocuteur me souhaita un avenir juste pour Haïko, loin des préoccupations de l'élu de Minshu qui m'avait agressée. Je ne répondis rien mais ma pensée fut claire : j'y comptais bien. J'aimais cet enfant, et je n'avais rien à lui reprocher. Pendant les 9 mois où nous partagions tout, j'étais parvenu à dissocier le géniteur et sa progéniture. Désormais, Haïko et moi ne faisions plus qu'un, et j'avais bien l'intention de lui inculquer les désirs de paix que je portais au fond de mon cœur.

Tenma évoqua alors une partie de sa vie que je ne connaissais pas. Tout en l'écoutant d'une oreille très attentive et bienveillante, je jetai un coup d'œil sur Haïko qui avait chamgé de touffe, mais paraissait toujours intéressé par ses choses. Assurée désormais qu'il allait bien, je revins vers le jeune garçon qui continuait à se confier à moi. On pouvait trouver ça étrange qu'il se crée une sorte d'intimidée entre nous deux alors que nous nous connaissions seulement depuis quelques minutes, mais moi je trouvais cela vraiment unique. L'ambiance n'était pas au beau fixe, mais j'étais certaine que lâcher ce fardeau sur moi le soulageai lui, et ça ne pouvait me faire plus plaisir. C'est ce que je voulais, consoler les âmes perdues. J'en oubliais quelques fois que je devais être l'une des élues qui souffraient le plus, me pliant en quatre pour autrui. Mon cœur allait-il tenir ? Je n'en sais rien, et j'étais déjà fort étonnée de constater qu'il continuait de battre malgré les épreuves.

À la fin du récit, je fus réellement pris de pitié pour lui, et mis par réflexe une main sur son épaule. Mes prochains propos furent accompagnés d'un sourire encourageant.

Vous n'avez rien à vous reprocher Tenma, vous êtes comme Haïko, innocent dans cette histoire. Je pense qu'à aucun moment votre défunte mère ne vous en a voulu. Si je peux vous confier mon expérience à ce sujet, et peut-être témoigner à sa place, j'ai haïs cet enfant tout pendant ma grossesse, mais je ne lui en ai jamais voulu. J'ai accouché dans une grotte en pleine forêt de givre, aidée par une personne mystérieuse qui ne m'a pas donnée son nom. J'ai beaucoup souffert et j'ai même perdu connaissance, mais je peux te dire que...

Je marquai une pause, soudain emprise de nostalgie.

... que je n'ai jamais ressenti une telle tendresse pour Haïko qu'au moment de mon réveil. Depuis, je l'adore, et je serais prête à donner ma vie pour que la sienne ne s'arrête jamais.

Je m'approchai de lui et le pris dans mes bras, sans insister si celui-ci opposait de la résistance.

Ne te rends pas coupable de ce que tu n'as pas fait. Continue à vivre et à aimer, pour que là-haut, elle soit fière de toi.

Je ne me rendis même pas compte que j'avais commencé à le tutoyer... comme un second fils




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 497
Yens : 284
Date d'inscription : 17/11/2016

Progression
Niveau: 35
Nombre de topic terminé: 9
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Tenma ☻ Chat noir ☻

-



MessageSujet: Re: Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices   Jeu 27 Avr - 22:48


Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices

Je relevai mon visage traversé de larmes vers celui de Rumaki quand celle-ci reprit la parole, me rassurant sur le fait que ce n’était pas de ma faute si ma mère était décédée. Au fond de moi, je savais parfaitement qu’elle avait raison. Si ça devait être la faute de quelqu’un, ce serait celle de ce donneur de sperme et de cette stupide secte. Soupirant, j’essuyai l’eau de mon visage avec ma main, esquissant un sourire timide tout en continuant d’écouter ce qu’elle disait.

Sauf que…Eh bien son histoire était tellement émouvante que les larmes me vinrent de nouveau aux yeux, et j’acceptai son câlin, lui rendant en entourant mes bras autour d’elle, comme un enfant en manque d’affection (ce que j’étais peut-être). C’était totalement différent de celui de Kachou. Celui avec l’élue de Seika m’avait paru maternel, mais en réalité, maintenant que j’étais dans les bras de Rumaki, je me rendais compte de la différence. Celui de la civile dégageait beaucoup plus de cette aura maternelle que celui de Kachou. Je bus ses paroles, et restai un moment dans ses bras, profitant juste de cette atmosphère. C’était juste, je ne sais pas… Confortable ? Réconfortant ? Etait-ce ça que de sentir câliné par une mère ?

Je finis cependant par me dégager, séchant une nouvelle fois mes larmes avec un sourire gêné. Je n’arrivais pas à croire que je pleurais comme une madeleine ! J’étais censé avoir dépassé ce stade quand j’avais craqué dans les bras de Kachou ! Riant nerveusement, je détournai un peu le regard, mes joues légèrement roses.

- Merci… Ça m’a vraiment remonté le moral ! Je ne doute pas une seule seconde que Haïko soit bien traité et aimé ! Je redirigeai ensuite un sourire doux, ainsi que mes yeux azurés sur Rumaki. Et oui, c’est ce que je fais depuis que je suis devenu libre. Profiter de la vie que ma mère m’a offerte. Même si je dois bien avouer que ce n’est pas facile tous les jours, surtout depuis que je suis arrivé ici.

Je fis une petite pause, regardant le garçon jouer dans l’herbe avec un sourire attendri. Oui, il avait vraiment de la chance d’avoir une mère comme Rumaki, loin des problèmes quotidiens qu’offrait la vie de Kosaten.

- Je suis vraiment heureux de savoir que vous avez réussi à surmonter votre haine. J’espère juste que vous ne recroiserez pas de telles personnes. Et j’espère que vous arriverez à trouver des personnes qui seront prêtes à vous aider ! En tout cas, vous pourrez toujours compter sur moi ! Ça c’est sûr !

©MangaMultiverse





Présentation
/
Chronologie

Le Staff est là pour répondre à vos questions et demandes :
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1757
Yens : 105
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 92
Nombre de topic terminé: 35
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

- En ligne



MessageSujet: Re: Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices   Dim 30 Avr - 20:09






Un nouveau lien



Tenma accepta le câlin que je lui offris et sembla même en apprécier les bienfaits. Ce fut un moment bien tendre qui me aussi un grand bien. Il contribua à me convaincre qu'au delà des frontières de Fuyu s'étendait un monde merveilleux. Bien sûr, il existait des personnes comme l'agresseur qui avait conçu Haïko, mais ce ne devait être qu'une infime partie que ce que ces deux royaumes pouvaient offrir. J'avais la sensation qu'en dehors de la cruelle nation à laquelle j'étais encore enchaînée, je pouvais réellement trouver mon bonheur. Dès à présent, j'avais pris ma décision: j'allais suivre mademoiselle Aki à Chikaï. J'allais probablement devoir faire face à Nagato et m'exposer aux risques, mais je ne pouvais plus rester timide. J'en avais marre de cette vie de peur.

Si seulement j'avais su ce que réellement cette décision allait engendrer...

Mais pour l'heure, mon cœur était heureux lorsque Tenma se dégagea gentiment de mon étreinte. Il me remercia de mon réconfort et me confirma qu'il allait vivre pleinement sa vie malgré les épreuves. Cela me fit un grand plaisir et afficha un sourire vraiment radieux sur les lèvres.

Il n'y a pas de quoi Tenma. Je suis heureuse de t'avoir rencontré. Tu es vraiment quelqu'un de bien. Garde cette bonté en toi malgré le calvaire que peut être Kosaten. Ne cède jamais.


Il m'affirma être prêt à m'aider au besoin. Je ne m'y attendais pas vraiment mais ce fut une bonne nouvelle pour moi. J'avais dès lors un nouvel allié sur ces terres. Jamais à cet instant cependant, je pensais en avoir besoin aussi vite. J'étais loin d'imaginer ce que me réservait l'avenir.

Merci Tenma. Il en va de même pour moi. Je ne suis pas quelqu'un de très puissant, mais je suis certaine que je peux t'être utile d'une façon ou d'une autre. N'hésite pas à m'appeler si tu en ressens le besoin.

Je me levai et alla récupérer mon fils qui protesta un peu d'être ainsi dérangé dans son exploration. Revenant vers l'élu de minshu, je lui déclarai encore ses mots, alors que je me préparais à partir.

Je suis désolée, il faut que j'y aille. Je dois aller retrouver quelqu'un à Yuki. J'espère pouvoir te revoir bientôt. Ah, encore une chose.

Je pris un bout de papier et lui gribouillai une adresse. La mienne.

Tiens, ça peut t'être utile.


Je fus prête à reprendre la route.

Aurevoir Tenma annonçai-je, accomapgné d'une petite tape sur l'épaule.

Puis je repris enfin le chemin vers la maison. Je devais parler à Mei de ma grande décision.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 497
Yens : 284
Date d'inscription : 17/11/2016

Progression
Niveau: 35
Nombre de topic terminé: 9
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Tenma ☻ Chat noir ☻

-



MessageSujet: Re: Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices   Dim 30 Avr - 21:58


Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices

J’envoyai un sourire éclatant à Rumaki quand elle me dit de garder ma bonté. Bien sûr que c’était ce que j’allai faire ! Hors de question de changer de comportement et d’idéaux pour un stupide dieu ou monde ! Nop ! J’allai rester tel quel et ne pas me laisser abattre par ce qui se passait en ce monde ! Enfin, ce ne serait pas l’état dans lequel je serais dans quelques semaines, voire mois, mais, ça, je ne le savais pas encore.

- Ne vous inquiétez pas ! Je n’aurai pas changé d’un poil la prochaine fois qu’on se verra ! Car je suis sûr qu’on se reverra ! Et je suis aussi heureux d’avoir fait votre connaissance. Continuez de vivre ainsi, vous êtes un cadeau de la nature, sérieux !

Puis, malheureusement, ce fut l’heure des adieux. Je regardai la jeune femme ramasser son enfant avec un sourire attendri, me jurant que je les reverrai un jour ! Durant cette rencontre, un lien s’était tissé entre nous, et je ferai tout pour ne pas le compromettre !

Je pris le papier que Rumaki me tendait, un sourire beaucoup plus joyeux s’étirant sur mes lèvres. Elle me donnait un moyen de communiquer avec elle ! Tout content de ce retournement de situation, je la regardai avec admiration et bonheur, lui rendant son salut.

- Et vous pourrez me trouver à Kansei, à l’auberge des Trois Nations ! Prenez soin de vous surtout !

Je les regardai partir pendant quelques secondes avant de moi aussi tourner les talons, vers ce que je supposais être la capitale de Minshu. Car il n’en restait pas moins que j’étais toujours perdu et que ce serait bien que je trouve le chemin avant que la nuit tombe ou que je me fasse de nouveau attaquer.

Tout content de comment avait évolué la situation, je ne pouvais m’empêcher de marcher en sifflotant, loin de me douter de ce qui arriverait dans le futur.

©MangaMultiverse





Présentation
/
Chronologie

Le Staff est là pour répondre à vos questions et demandes :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices   

Revenir en haut Aller en bas
Une rencontre qui ne se fait pas sous les meilleures auspices
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» Dark TLC Match - Alberto Del Rio Vs Kane
» Le roi a fait battre tambour
» NOLAN ϟ le héros, c'est celui qui fait ce qu'il peut.
» Aurore fait son cirque [terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Grands lacs-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.