Partagez | .
Or et sang
Messages : 1382
Yens : 680
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 18
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 133
Nombre de topic terminé: 52
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Or et sang   Lun 16 Jan - 19:28



A la poursuite de la vengeance...



Bashô et Sherkhan sont dans une maison semblant abandonnée aux abords d'un village portuaire de pêcheurs. Ils cherchaient la responsable d'un naufrage dont ils furent victimes, ayant fait plus d'une trentaine de morts. Ils l'ont retrouvée mais une autre personne, un certain "Marco", semblait lui aussi impliqué dans l'affaire. Ils sont actuellement dans sa maison, lui étant mourant. Bashô était là pour le tuer, Sherkhan pour le voler. Mais au dernier moment, ils apprirent qu'un dénommé "capitaine Draks" semblait impliqué à bien plus grande échelle dans toute cette histoire. Avant d'aller plus loin, le poète demanda à l'Ayns s'il voulait toujours le suivre.

Le maffieux attendait la réponse de son compagnon stoïquement. On ne peut pas dire qu'une réelle amitié c'était installée entre eux mais il reconnaissait qu'ils fonctionnaient bien ensemble. Et puis L'Ayns était manifestement puissant. S'ils devaient affronter un équipage pirate entier, son aide serait la bienvenue. Au fond de lui, il espérait qu'il accepte. Ce qu'il fit.

Expliquant clairement, comme le seikajin s'en doutait, qu'il n'était motivé que par l'argent, il affirma qu'il serait de la partie. "Tant mieux!" se dit Bashô avec un petit sourire. Dans le même temps, le non-humain lui donna une carte appartenant à Marco avec certains emplacements dessus. Quelque soit ses motivations, l'élu était efficace, le poète n'avait pas à en douter.

-Bien, je suis content de t'avoir à mes côtés, répondit Bashô. Si tu veux de l'argent, j'espère que le butin du capitaine Draks te conviendra. Quand au sang, je sais que ce n'est pas ce que tu recherche mais tu en auras sur les mains. Espérons juste que ce ne soit pas le tien.

Puis il se retourna vers Marco resté silencieux, toujours en train de se vider petit à petit de son sang.

-Quand à toi, poursuivit-il, je ne vais pas te cacher mes intentions, tu vas mourir. Mais avant tu vas nous dire tout ce que tu sais à propos du capitaine que tu viens de mentionner. Si tu coopères, je te laisserai choisir ta mort. Sinon, je te soignerais pour ensuite insérer des œufs de larves bleues des montagnes. Ils devraient ne mettre qu'une semaine à éclore et sortir par ton urètre. Une vingtaine de larves d'un centimètre de large pour trois de long, ça va te faire mal. Excessivement mal même. Mais tu ne mourras pas. Si tu ne veux toujours pas parler, ce que je doute, on passera à mes petites techniques personnelles. Elles sont très bien tu verras...

-Vous ne pouvait pas faire ça? demanda l'homme, suant de peur. Vous n'avez pas le temps d'attendre une semaine...

-Ah bon? répondit l'élu faussement étonné. Parce que tu nous a caché que le capitaine Draks était en fait une elfe de nuit qui disparaissait à chaque pleine lune? C'est embêtant...

Puis-il reprit avec tout son sérieux:

-La vengeance est un plat qui se mange froid, homme faible.

-Très bien, je vais tout vous dire, capitula-t-il. Ce capitaine pirate cherche à couler  un maximum de navires, mais pas seulement pour les piller. Il veut également développer son réseau marchand légal. Pour cela, il est obligé de se débarrasser de la concurrence. Si tout le monde voit que tous les bateaux se font attaquer sauf les siens, tous les vendeurs voudront faire transporter leurs marchandises dans ses navires à lui. Logique. Sauf qu'il n'a pas tant d'homme que cela. Il a donc cherché à couler les bateaux par d'autres moyens, plus fourbes. Je ne suis pas un de ses hommes mais je lui devais de l'argent. Il m'a dit qu'il abrogerait mes dettes et même plus si je coulais un navire. La suite, vous la connaissez. Si vous voulez savoir où il se trouve, son campement quasi permanent est indiqué par la grosse croix rouge sur la carte. Il y est assez souvent.

Après un court silence, il déglutit et ajouta:

-Peu importe la manière mais soyez bref.

Bashô attendit alors que l'homme ferme les yeux pour donner un angle impossible à sa tête pour un vivant. Le coup fut rapide. On entendit qu'un petit claquement et tout était fini. Une mort propre et méritée.
Le maffieux était content de l'interrogatoire. Il avait obtenu beaucoup d'informations et pas une seule goutte de sang n'avait coulé. "Des larves bleus des montagnes, mais où je vais chercher toutes ces conneries moi..." ria-t-il intérieurement.

-Bon, je te laisse nous guider, tu es manifestement plus doué que moi sur ce point, dit-il en rendant la carte à Sherkhan. Allons-y, ne perdons pas plus de temps!

Cette fois encore
Les élus
Iront jusqu'au bout...

©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 394
Yens : 24
Date d'inscription : 06/12/2016

Progression
Niveau: 99
Nombre de topic terminé: 31
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Sherkhan ♪ Espiègle ♪

-



MessageSujet: Re: Or et sang   Lun 16 Jan - 22:22



feat.Bashô
Or et Sang





La dette allait se payer, que ce soit dans l'or ou bien le sang, tout finissait par se mettre au tapis. Enfin, à présent le duo d'élus avait décidé de continuer leurs routes ensembles. Pas amis, mais confrères temporaire. Les talents d'interrogateur et de tueur pour Bashô, celui de pisteur et voleur pour Sherkhan, on pouvait admirer une certaine complémentarité. L'Ayns avait donné une carte avec repère à son acolyte barbu, puis attendit simplement que ce dernier ne se décide à exécuter son semblable. Chose qui allait arriver dans les prochaines secondes à vrai dire.

En attendant que cela ne se passe, on pouvait constater le contentement du poète, de voir le léopard à ses cotés pour cette périlleuse mission. Aller voir ce Draks serait une toute autre paire de manches. Le mec devait être entouré et bien protégé, rien à voir avec les deux précédents.

De toute manière, son complice actuel n'avait rien contre le vol de butin du matou, mais le prévenait sur l'éventuel tuerie en devenir et sur le sang qu'il aurait volontairement ou non sur les mains. Ce à quoi acquiesça d'un simple geste de la tête, l'Ayns noir.

Cela dit, il fallait avant tout des aveux et des informations. C'était une bonne solution, afin d'éviter de mettre un peu trop les pieds en terres inconnus, ou dans un plat trop grand pour eux. Ainsi, Férun, tel qu'il s'était présenter à félidé, s'arma de verve et de patience, pour proposer un compromis évident à ce fameux Marco. La mort en souffrant ou la mort rapide et sans douleur. Le choix imposé, étant de garder le silence ou divulguer ce qu'il savait.

Bien sur, loin d'être fou, surtout après l'histoire des larves qui sortaient par l’urètre, le type décida de tout déballer sans ménagement, sans doute bien heureux d'échapper au pire dans tous les cas, même si son grand final ne changerait pas. Après quelques discours sérieux, c'était la fin du speech, la dernière déglutition, puis la mort sans ménagement. A ce moment précis, Bashô avait déjà complètement inventé cette histoire de larves bleues des montagnes. Cela prouvait son talent en ce domaine, mais ça, le léopard ne pouvait pas le deviner.

Le matou sentait quand même que l'histoire était un peu... Tiré par les cheveux. Des larves sortant du.. De.. Enfin bon, de quoi faire parler n'importe quel homme. Ce monde était encore trop méconnu à son égard et cela le rendait vulnérable en un sens, si c'était un mensonge il ne pouvait pas le savoir. Le découvrir aux cotés d'un autre élu, était au moins un début...

Improvisation, mensonge ou vérité ? C'était en tout cas bien joué. S'exclama le Ayns.

Dés à présent, Bashô re-demandait au fauve de le guider, mais il n'était plus question de pister quelque chose à coup de flair. Lire la carte suffisait, et pour ça, un bon sens de l'orientation s'avérait utile. Férun en avait surement, pas besoin du traqueur, même si son flair s'avérerait utile plus loin, lorsque le duo approcherait du camp ou le corsaire avait posé bagage en attendant. Au moins maintenant, ils connaissaient le fin mot de l'histoire et le pourquoi de ce sabotage.

Tu n'as pas le sens de l'orientation ? Bon, fais moi voir.

Regardant à nouveau la carte, l’île formait un archipel de plusieurs autres micro-iles autour. Il fallait se repérer d'une manière ou d'une autre, mais les étoiles n'étaient pas les mêmes, le soleil était déjà couché depuis longtemps et les acolytes étaient au niveau d'un village.

Le mieux à faire était donc, de se positionner d'abord et de trouver le camp ensuite. Sherkhan sorti donc de la maison pour trouver un natif habitant le coin, ce qui ne s'avéra pas très compliqué, tout comme l'impressionner pour que ce dernier avoue ou le groupe se trouvait sur la fameuse carte qu'il lui montra.

La ! Vous êtes ici ! Puis en relevant la tête Aaaah ! Bangouë ! Un bangouë ! Cria l'autochtone en s'enfuyant.

Bangouë ou pas, au moins cette fois, l'Ayns savait ou ils étaient sur l’île en question. La croix se trouvait plus au nord ouest. Pour y aller le plus vite, le meilleur chemin restait de traverser la forêt, sauter une rivière, rien de fou, mais ce serait peut être plus risqué. Après tout, le duo ignorait tout de la faune sauvage de cette île, leurs aventures ne les emmenant que très sommairement dans une grotte du coin, au sud est, proche de la plage.

Sinon, il restait justement le sable fin de celle ci. Contourner la forêt pour atteindre le camp par le coté, mais cela prenait beaucoup plus de temps, vu les pourtours très peu linéaires, formant de multiples sillons sinueux. Que voudrait choisir Bashô ? Maintenant, même lui pouvait se rendre utile et avancer, s'il savait lire une carte, le musclé pourrait prendre la tête et mener la quête en leader. Une fois assez proche, le flair du léopard servirait à nouveau.

Alors, on coupe par la forêt ou on passe par la plage ?


Hrp :
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1382
Yens : 680
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 18
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 133
Nombre de topic terminé: 52
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Or et sang   Mar 17 Jan - 16:38



Le Bangouë



Alors que Bashô venait d'achever l'homme alité, Sherkhan lui demanda si son histoire de larve était vraie ou si elle n'était que pure invention. Au passage, il le félicita.

-Merci mais c'était facile, quand aux larves bleues des montagnes, peut-être existent-elles?... dit l'élu avant de rire aux éclats suggérant que ce n'était qu'un gros mensonge.

Après que le poète ait tendu la carte à son compagnon qui se demanda pourquoi il ne la gardait pas, il se justifia.

-Je te la donne parce qu'elle indique manifestement qu'il nous faudra passer par de la forêt or mon domaine de prédilection est plutôt la ville, expliqua-t-il. Je ne suis pas tellement un campagnard et encore moins un forestier. Du coup ça serait mieux que se soit toi qui passe devant. Et si c'est toi qui guide, il est naturel que se soit toi qui aies la carte non?

Elle n'était néanmoins pas très claire et il leur fallut demander où ils se trouvaient sur celle-ci. Un autochtone les renseigna alors avant de fuir devant "un Bangouë". Apparemment, ce terme désignait l'Ayns. Bashô commença alors à hésiter sur sa théorie du fait que le félidé était un élu. "Peut-être vient-il d'un peuple appelé Bangouës, et que cet homme a reconnu son espèce?" se demanda-t-il. Mais il revint rapidement sur ses positions initiales en voyant qu'il était aussi étonné que lui.

Apparemment, deux routes différentes existaient pour y aller. L'une consistait à couper par la forêt et était plus rapide que la seconde qui faisait contourner par la plage. Même si elle n'était pas son élément, la forêt ne faisait pas vraiment peur au maffieux et prendre un détour à découvert ne l'enjouait pas spécialement. L'Ayns lui laissa le choix.

-Je pense qu'on ne prend pas beaucoup plus de risques en passant par la forêt, commença-t-il. Surtout qu'on a plus de chances de tomber sur des pirates sur la plage que dans la forêt. Au moins là-bas, on ne devrait croiser personne. Point de vue discrétion, c'est beaucoup mieux. Et puis comme prédateurs, à part les larves bleues des montagnes, il ne devrait pas y avoir grand chose, finit-il en espérant arracher un sourire à Sherkhan.

Ils partirent alors en direction de la forêt qu'ils rejoignirent vite. La végétation fort dense était de type tropical et rendait la progression difficile. Heureusement, l'entraînement physique que suivait le maffieux et ses capacités du Nen du renforcement qu'il avait commencé à redévelopper lui permettait de ne pas trop ralentir Sherkhan. Ainsi, ils purent maintenir un rythme assez soutenu.

Après avoir parcouru plusieurs kilomètres, un incident survint. Tout à coup, un piège tenta de se refermer sur la cheville de l'élu humain, quelques flèches d'arc et aiguilles de sarbacanes sifflèrent.
Tout se passa très vite. Bashô sentit qu'il marchait sur quelque chose d'inhabituel et vit une corde se détacher des feuilles au sol pour se refermer sur lui. Il eut alors juste le temps d'enlever sa jambe mais dans le même temps une flèche siffla vers lui. Il se pencha alors mais n'étant que sur un appui, il tomba. Mais il ne toucha pas le sol car il put agripper la corde du piège qui remontait à ce moment-là! Puis en deux pas il se mit à couvert derrière un arbre. L'action avait duré 2,97 secondes.

Les individus les ayant attaqués étaient des aborigènes. Étant une quinzaine, les élus ne se sentirent pas de faire de vague et de foncer directement dans le tas. Eux non plus ne lancèrent pas de seconde offensive. Ils discutèrent dans une autre langue entre eux quelques secondes, apparemment à propos de Sherkhan, avant de leur adresser la parole.

-Bonjour, Bangouë, dit la personne semblant être le chef de la tribu sans se soucier de Bashô. Tu dois venir avec nous, ton âme s'est trompée de corps. Nous allons faire un rituel sacré ou nous confierons ton esprit à Tlalac, déesse des âmes perdues. Ton corps animal sera détruit mais ne t'inquiète pas, elle te rendra le corps qui t'était destiné. Toutes les erreurs seront réparées! Viens avec nous. Si tu refuses, nous te tuerons et tu ne vivras plus jamais dans aucun corps...

L'élu de Seika qui n'avait alors apparemment pas le droit à la parole se tourna vers son compagnon et lui murmura:

-Si tu le sens, tu devrais essayer de tourner la situation à notre avantage, si nous gagnons quinze hommes, c'est vraiment bon pour nous. Même s'il faut que tu te livres après. Je pense qu'on aurait pas trop de mal à leur échapper...


-Alors?! les coupa l'indigène.

Face à des guerriers
Espérons
Qu'ils nous soient alliés...

©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 394
Yens : 24
Date d'inscription : 06/12/2016

Progression
Niveau: 99
Nombre de topic terminé: 31
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Sherkhan ♪ Espiègle ♪

-



MessageSujet: Re: Or et sang   Mar 17 Jan - 17:58



feat.Bashô
Or et Sang





Bon du coup, clairement, après son rire, l'histoire des larves bleus de la montagne, devenait clairement de la mythomanie. Mais c'était rondement mené, cela avait servit à récolter des informations par la peur et la sueur de son opposant blessé. Maintenant que le duo pouvait avancer, plus sereinement que jamais, ils se mirent au clair au niveau de l'organisation prochaine. Bashô expliquant son point de vu sur la carte et l'orientation à venir. Après avoir demandé à un des locaux, Sherkhan eut entendu la première fois le terme Bangouë, la décision fut prise de rejoindre la forêt.

C'était une logique implacable, puisque celle ci permettrait non seulement d'atteindre l'objectif plus rapidement, mais offrait une couverture naturelle pour l'approche furtive. L'élément était aussi naturel, et autant l'homme au torse viril que le matou velu, se sentirent à l'aise en son sein. Même si pourtant, Férun avait reconnu ne pas être un homme de la nature. Enfin, au moins il ne ralentissait pas l'avancée du groupe et c'était déjà un atout non négligeable.

Faisant aussi fit de sa blague sur les prédateurs possibles, comme ces fameuses larves, le léopard prit quelques secondes pour se faire les griffes sur un arbre. Déjà, pour s'aiguiser ses armes naturelles et aussi pour retirer un stress, ou tout simplement parce que ça lui faisait du bien. Cela ne prit qu'une petite minute. Après quoi, le chemin continua dans le calme, entre quelques clapotement naturels ou bruits d'animaux.

Cette tranquillité fut toutefois de courte-durée, quand l'odorat de Sherkhan senti des odeurs approcher. C'était trop tard pour prévenir l'élu de Seika, un piège se referma de peu sur lui et il fut contraint de se mettre à couvert derrière un arbre. Rapidement suivit par l'Ayns, qui sauta avec une grande impulsion, pour s'accroupir sur une branche en hauteur.

Prendre cette distance avec l'ennemi potentiel, c'était pour mieux jauger la situation. Tout s'était déroulé très vite et à présent, une quinzaine d'individus en pagne, tatoués ou peinturlurés, armés de sarbacanes, de lances et bardés d'os ou de grigris approchèrent, presque en encerclant le duo.

Je n'ai senti leurs odeurs que trop tard. Ils sont recouvert d'une substance qui les camoufle un peu. Indiqua t'il doucement.

Puis, celui qui était peut être le plus dodu de tous, se posa en leader et interpella non pas les deux élus, mais un seul, le félidé ! Ce dernier l'appelant par le diminutif entendu précédemment au village, à savoir : Bangouë. Cela ne disait évidemment rien au fauve, mais écoutant le discours, la situation changeait un peu du tout au tout. Se battre contre ces autochtones serait une perte de temps, une couverture détruite, d'autant plus qu'ils devaient utiliser des poisons assez méconnus. Mais l'offre n'était pas des plus sympathiques non plus.

Maintenant, l'heure était à l'analyse. D'un coté, Bashô étant lui même humain, proposait une alternative à laquelle le matou réfléchissait déjà. Les utiliser à leurs avantage. Oui, c'était bien possible, il ne restait qu'à trouver les bons mots à présent. L'approche par le piège avait été assez violente, mais celui ci n'avait rien eu de mortel, et leurs propos demeurait polis à son égard. Un plan se formait dans la tête du léopard. Son regard croisa alors celui de Bashô, comme pour lui dire : Tu n'es pas le seul doué en mensonge. Puis se lança.

Tlalac soit louée, je suis heureux que vous m'ayez retrouvé.

Moins méfiant, plus détendu, il descendit alors pour rejoindre tous ces aborigènes, venant de tribus certainement anciennes. Puis continua son mensonge, plus vrai que nature, gardant une attitude sociable et solennelle. Cela le grillait un peu d'une certaine manière auprès de Basho. En effet, l'élu de Seika avait connaissance d'un certains mépris de sa part envers les Hommes, mais le voyait à présent, presque amical avec ces derniers. Démontrant ainsi, une grande fourberie de la part de Sherkhan.

Mes amis, avant de faire le rituel sacré, Tlalac elle même m'a confié une mission pour prouver que j'étais digne de retrouver le bon corps. Je dois aider cet homme à trouver la paix, nous devons l'aider comme si vous m'aidiez moi. Si je ne repars pas en paix de ce monde, jamais mon âme ne trouvera le repos. J'ai si hâte de commencer le rituel, mais nous devons remplir d'abord cette mission. Prêtez nous votre force mes frères.  

Le Bangouë improvisé, avait terminé son speech et s'inclina même respectueusement. Au fond de lui, il pensait clairement tout le contraire et n'avait pas hésité un instant à mentir sur toute la ligne, quitte à ce qu'ils meurent tous ensuite. Mieux valait être un bon menteur pour avoir tous les atouts à ses cotés, refoulant haine, colère ou mépris pendant quelques heures. Plutôt que l'inverse.

Ne restait plus qu'à voir si ce plan un peu osé avait marché. Si le groupe suivait, alors le duo gagnait une bonne quinzaine d'homme. D'ailleurs, il était évident que Bashô devrait s'expliquer et ainsi s'exprimer à son tour. L'Ayns lui ayant donné une certaine légitimité dans la mission confié par la sois disant déesse des âmes perdues.

Je vous conjure d'écouter les paroles de cet homme.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1382
Yens : 680
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 18
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 133
Nombre de topic terminé: 52
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Or et sang   Mer 18 Jan - 15:21



Deux élus et une tribu



Sherkhan avait pu voir l'attaque arriver mais il n'avait pas eu le temps de prévenir son compagnon. Apparemment, ils utilisaient un procédé pour camoufler leurs odeurs. Enfin bon, le principal était qu'ils soient tous les deux en vie et que les indigènes acceptent de les écouter.

Apparemment, Sherkhan comprit l'idée de Bashô puisqu'il joua le jeu à cent pour cent. Il avoua être un "Bangouë" mais Tlalac l'avait investi d'une mission avant de pouvoir récupérer son corps. Une sorte de tache pour mériter l'enveloppe charnelle qui lui était destiné en quelque sorte. Et cette tache était d'aider le maffieux à affronter les pirates. Le Bangouë demanda alors leur aide. C'était apparemment crédible puisque ça ne sembla pas choquer les indigènes mais si certains furent interloqués. Ensuite, le félidé incita le chef de la tribu à laisser parler le poète. Il approuva d'un hochement de tête.

-Je vous remercie du fond du cœur d'accepter de m'écouter, noble peuple, commença alors Bashô. Il vous faut savoir que pas plus tard qu'hier, un navire a sombré avec tout son équipage. Plus d'une trentaine d'hommes. Ce n'est pas le premier et ce ne sera pas le dernier. Mais si les aléas de la mer étaient les seuls responsables, ce ne serait pas grave. Le problème est que tous ces "accidents" sont en fait provoqués par une seule et même personne! Un certain "capitaine Draks", à la tête d'un équipage pirate. Quand j'ai appris cela, je n'ai pas pu m'empêcher d'essayer de mettre hors d'état de nuire ce personnage! Comment laisser vivre et libre une personne qui se croit l'égal des dieux?! Seulement, j'étais seul. Mais heureusement, Tlalac m'a envoyé l'un de ses fidèles! Mais à nous deux, nous n'arriverons pas à lutter longtemps. Alors je vous le demande, aidez-nous!

Bashô n'avait pas su quel mensonge inventer alors il n'avait raconté que la vérité, espérant se montrer plus convaincant. Évidemment, certains détails étaient passés sous silence ou quelque peu modifiés, mais son histoire restait assez proche de la réalité.

-Mmm... réfléchit le chef. Je suis désolé mais je ne pas sacrifier mes hommes, je ne peux pas vous aider...

-Mais qui vous demande de sacrifier vos hommes?!
répliqua aussitôt l'élu. Vous pensez que je ne crois pas que le sang a déjà trop coulé?! Ne vous inquiétez pas, si vous accepter de nous aider, aucun de vous ne prendra de risques! Vous avez ma parole! Pour que tout cela cesse, pour que leurs âmes puissent rejoindre le royaume des morts en paix... S'il vous plaît...

Il était sincère dans ses propos. Il venait pour venger des défunts, pas pour creuser d'autres tombes. Mais l'aide de quinze aborigènes qui connaissent bien la région, cela pouvait s'avérer très utile. En tant que guets, qu'éclaireur, pour faire diversion...

-Vous deux me semblez bien braves...
reprit le chef. J'ai foi en votre parole, surtout si Tlalac vous accompagne et nous protège. Nous vous aiderons, Bangouë, Homme blanc!

La traduction fut faite à tous ceux qui ne comprenaient pas et cela suscita beaucoup d'émotions chez eux. Globalement bonne et enjouées dirait le poète.
il leur montra alors la carte et ils se rendirent sur place, guidés par leurs nouveaux compagnons. Ces derniers se montraient très curieux envers le Bangouë.

Au bout d'un moment, ils arrivèrent à l'orée de la forêt où ils s'arrêtèrent. Une grande plage s'offrait à eux en contrebas. Au loin, on pouvait apercevoir une grotte dans la roche du flanc de la montagne. Dans cette grotte, des pirates allaient et venaient. "C'est là..." se dit Bashô de plus en plus prêt de sa vengeance. En face, sur le sable, se trouvaient quelque barques et à quelques dizaines de mètres de la côte mouillait leur navire.

Te souviens-tu, Draks
De tes meurtres?
C'est l'heure de payer...

Bashô se tourna alors vers Sherkhan pour lui donner son avis.

-Étant donné la situation, je te propose un plan. Il faudrait trouver un moyen discret pour liquider tous les pirates qui sont dans la grotte, expliqua-t-il. A mon avis, ils sont plus nombreux sur le bateau qu'à cet endroit-là. Une simple observation devrait pouvoir nous le confirmer Une fois que c'est fait, on demande à nos nouveaux amis de nous faire une belle danse de la victoire. Une bonne moitié d'équipage devrait venir pour les représailles. Nous on fuit dans la forêt et on les liquide sans trop de problèmes à mon avis. On aura le terrain pour nous. Ensuite je prend l'un des habits des pirates et je te ligote. On prendra une tête d'un pirate avec nous qu'on noircira et qu'on brandira pour montrer qu'on a vaincu. Il faudra te comporter comme un prisonnier. Une fois arrivés, ils se rendront bien compte que je ne suis pas celui que je prétend être mais c'est trop tard, on est dans la place et on défonce tout.

Après un bref silence, il reprit:

-Mais voilà le problème, je n'ai pas de technique pour la première, celle où on tue les gens dans la grotte, et la dernière partie, celle où on s'en prend au navire. T'as une idée? Ou même un autre plan?

©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 394
Yens : 24
Date d'inscription : 06/12/2016

Progression
Niveau: 99
Nombre de topic terminé: 31
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Sherkhan ♪ Espiègle ♪

-



MessageSujet: Re: Or et sang   Jeu 19 Jan - 0:45



feat.Bashô
Or et Sang





Pour le moment le plan se passait agréablement bien. Ce n'était pas trop son fort de faire ami ami avec des humains, mais Sherkhan n'était vraiment pas contre les utiliser, jusqu'au dernier, cela incluait même Bashô avec qui pourtant, l'Ayns développait une certaine proximité. Le barbu l'avait sauvé et jamais jugé, toujours été en accord sur ses demandes, mais également rempli sa part du marché. C'était, il le reconnaissait, un Humain plutôt honnête pour le moment. Sa soif de vengeance restait archaïque mais légitime.

Sortant un peu tous ces détails de sa tête, le regard du léopard croisa ceux des autochtones, un à un, l'espoir naissant dans leurs yeux tout humides. Cette histoire à dormir debout était retranscrite dans une langue étrange par le chef. Puis, Férun prit donc la parole pour expliquer ce qu'il comptait entreprendre, entrant de la même manière dans le jeu précédemment joué par son complice.

Dans les premiers instants pourtant, le duo se frotta à un refus, mais qui n'allait pas durer éternellement. En effet, la situation fut reprit d'une main de maitre. Le chef ayant peur de voir ses hommes sacrifiés, fut immédiatement rassuré par la chaleur et la sincérité émanant du musclé. L'élu de Seika se voulait en effet, compatissant sur plusieurs points. Promettant que ces derniers n'auraient pas le rôle de chair à canon.

Pour le moment, son plan n'avait pas été dévoilé, mais sa bravoure et son discours avait suffit à lui même pour terminer de convaincre l'assemblée. Le chef local accepta sa demande, ce qui arracha un soupir intérieur au félidé et surement aussi à Bashô. Ils étaient prêts à suivre le duo, mais avant tout, mieux valait rester clairs et précis sur la suite des événements.

Tout en entamant une marche plus rassurée dans la forêt, jusqu'à arriver au bord d'une pente rejoignant la plage et une grotte, on pouvait y voir également, en plus des allés et venues des pirates sur celle ci, un navire mouiller un peu plus loin dans l'eau. Et voila donc que le plan se montait.

Pour l'élu de Seika, qui n'avait pas vraiment d'idée comment agir sur la plage, trop à découvert à son gout et il avait raison. Celui ci, voulait faire diversion avec les aborigènes, attirer les pirates dans la forêts pour les pieger, en tuer un et prendre ses habits, puis infiltrer le bateau avec Sherkhan en faux prisonnier. L'Ayns était d'accord avec la première partie, mais la seconde le laissait perplexe.

Hmm.. Me ligote pas pour de vrai et ça devrait être bon. Le plan semble pas mal et je confirmes au moins cinq ou six pirates sur la plage.  

Puis le félidé se tourna vers la tribu qui était caché avec eux deux dans les fougères et les fourrés. Ces derniers avaient de bons attributs de camouflages et n'auraient pas de mal à finir par se fondre dans la nature une fois la diversion commencée. Expliquant ce qui allait se passer et comment ils devraient réagir, attendant que ceux ci acquiescent d'un signe de tête, l'Ayns prit ensuite un cailloux assez massif et le jeta dans la direction d'un corsaire.

Tlalac est avec nous. Montrez vous, puis essayez de les attirer dans la forêt sans vous faire avoir mes amis. Férun, allons-y !

Le petit morceau de pierre avait eut tôt fait d'attirer l'attention des hommes sur la plage, vu que l'un d'eux l'avait recut en pleine tête. Tournés vers la tribus qui entamait alors une danse de la victoire, le plan de l'élu de Seika commençait à marcher. Ces types se laissèrent duper et courraient à présent vers la lisière de la forêt. Les aborigènes se carapataient à vitesse grand v pour disparaître dans la dense végétation.

Du coté du léopard et du poète, ceux ci se préparait à une contre attaque pour pieger les pirates. Trois d'entre eux étaient entrés dans la forêt, deux restèrent sur la plage, gardant un lot de marchandises et de coffres. Il faudrait donc éliminer ces trois là, prendre les habits de l'un d'eux et simuler la capture. Le matou grimpa à un arbre en attendant sa proie. L'un des corsaires un peu séparé passant juste en dessous, il sauta à la manière d'un vrai animal, dans une attaque bestiale et sans pitié, lui griffa la gorge en arrachant sa carotide sans ménagement.

Son cris alerta un autre, qui tenta un coup de machete esquivé par Sherkhan. Bashô allait surement intervenir à son tour pour y mettre un terme et débuter sa partie du plan.

Sale bête !
Attrape le vivant, le capitaine sera content pour la peau !

C'est ça, essayez donc.  

En plus il parle, ça doit être un élu !

Cette phrase irait surement confirmer ce que pensait Bashô du fauve ici présent, si même les natifs pirates pensaient avoir à faire à un élu. Mais de l'autre coté, demeurait encore cette histoire de Bangouë. La vérité était ailleurs, c'est sur...

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1382
Yens : 680
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 18
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 133
Nombre de topic terminé: 52
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Or et sang   Jeu 19 Jan - 16:57



Le piège se referme...



Sherkhan était d'accord avec le plan du poète mais il ne voulait en revanche pas être ligoté. Ce n'était pas bien grave, il pourrait jouer l’assommé, l'effet serait le même. Le félidé, grâce à sa vue perçante, perçut six ou sept pirates. Il y en avait peut-être plus mais la marge d'erreur ne pouvait pas être bien grande.

Le Bangouë expliqua donc le plan aux indigènes qui l'approuvèrent. Leurs talents de camouflages étaient tel que les pirates devraient les perdre peu après être entrés dans la forêt. Ce terrain est leurs terres, leur zone de prédilection... Et ils y règnent en maître.

Sur ces belles paroles, Sherkhan donna le signal du commencement de l'offensive en lançant une pierre qui arriva directement dans la tête de l'un des pirates. "Beau lancé!" se dit Bashô qui commençait déjà à ressentir l'excitation du combat à venir.
Leurs nouveaux alliés sortirent alors pour entonner un champ de guerre. Seulement deux l'avait fait pour faire croire à leurs adversaires qu'ils étaient en infériorité numérique. Totalement dupés, ils n'envoyèrent que trois des leurs pour régler leurs comptes aux autochtones qui commençaient déjà à s'enfuir.

Pendant ce temps, les deux élus s'étaient eux-aussi cachés, attendant leur proie. Enfin, surtout Sherkhan puisque Bashô s'était contenté d'activer l'un de ses haïkus.

Tu ne prêtes plus
Attention
Au rôdeur. Erreur...

Cette technique lui permettait d'effacer totalement sa présence de l'attention des autres. Seuls ceux qui faisaient déjà attention à lui avant l'activation du haïku pouvaient le voir.

L'Ayns, quand à lui, s'était posté sur une branche et attendait patiemment que l'un des hommes de Draks passe sous celle-ci. L'un d'eux se détacha un peu des deux autres et passa sous la mauvaise branche. Le minshujin se jeta alors sauvagement sur lui! Un coup de dent bien placé plus tard, sa cible était morte. Ses deux compagnons, sûrement désireux de connaître le même sort, accoururent vers leur ennemi mortel.

Le maffieux ne laissa aux bandits des mers que le temps d'une passe d'arme avant de rejoindre le combat. Il voulait sommairement évaluer leur force. Et, bonne nouvelle, ils n'étaient pas si bons que ça. Sherkhan ne reçut aucune blessure et il n'eut pas de mal à éviter leurs coups. Pas biens plus dangereux qu'un natif lambda... Mais il fallait néanmoins se méfier, rien ne garantissait que tous avaient leur niveau.

Alors qu'un coup de machette fusait vers l'Ayns, Bashô l'intercepta. Ce ne fut qu'à ce moment précis que ses adversaires purent le voir. Mais c'était trop tard. Alors que son bras gauche contrôlait la main du pirate, il passa son autre bras sous l'épaule du futur mort pour rejoindre son autre main et tout ramener vers son corps qu'il projeta en avant. Le résultat fut simple: un homme à terre.

Il se retourna ensuite vers le second adversaire sans perdre de temps. Il commença par mettre un coup dans chacune de ses oreilles simultanément pour le déstabiliser. Ses mains étant au niveau de sa tête, il la prit pour la ramener vers lui et y mettre un grand coup de genou. Le résultat fut atroce. Il contrôla ensuite la chute de sa victime en le tenant par les épaules pour la projeter contre son frère d'arme au sol.
Pour finir, il laissa son humanité de côté et prit la tête du premier homme pour la fracasser contre celle de l'autre et les tuer tous les deux.

-Trois vengeance de plus... ricana le poète.

Ensuite, il revêtit l'habit de pirate le moins ensanglanté. Aucun n'était totalement propre mais en même temps, cela n'aurait pas été crédible non plus s'il n'avait pas été maculé du tout. Il prit ensuite une corde sur le corps de l'un des pirates et s'approcha de son compagnon.

-Je sais que ça ne te plaît pas mais ne t'inquiète pas, je ne vais faire qu'un simple nœud dont tu pourras te défaire sans difficultés, le rassura-t-il.

Une fois fait, ils étaient fin prêts. Ils pouvaient passer à la suite que Draks serait sage de redouter...

©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 394
Yens : 24
Date d'inscription : 06/12/2016

Progression
Niveau: 99
Nombre de topic terminé: 31
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Sherkhan ♪ Espiègle ♪

-



MessageSujet: Re: Or et sang   Jeu 19 Jan - 22:56



feat.Bashô
Or et Sang





L'Ayns et l'humain continuaient cette curieuse aventure. Le piège était lancé, la première victime pirate tomba sous les crocs de Sherkhan, puis c'est Bashô qui passa à l'action, non sans un certain désir de tuer. C'est ce que remarqua le félidé lorsqu'il intervint. Sa violence et sa précision, notamment lorsqu'il cogna les deux crânes de ses semblables l'un contre l'autre, en les tuant sur le coup, démontrait de sa force.

Mais heureusement, pas comme avec Zoro, le fauve n'avait pas à se méfier de cet humain là. Un bon avantage, en sachant que grâce à son coté laxiste sur l'argent, tous les profits finiraient par lui revenir.

Trève de plaisanteries, cette fois ci, le duo passait à l'étape de l'infiltration. Avant ça, il fallait encore une étape, celle du camouflage, mais pas comme la tribu d'autochtones. D'ailleurs, quelques uns de ces derniers revinrent après coup pour observer ce qui se passait. Férun avoua qu'il fallait, dans son organisation, que le léopard soit ligoté, mais attention, ce ne serait pas un nœud dur. Lorsqu'il faudrait passer à l'action, le velu aurait la patte libre.

Puis, le barbu se mit en habit de pirate, celui ci étant un peu maculé de sang, ce n'était effectivement pas bien grave, si combat il y'avait, ça n'en serait même que plus plausible. Le soucis premier, dans l'avenir très proche, restait ces deux types sur la plage.

Ils connaissaient surement le visage des corsaires partis dans la forêt. Si d'emblée, l'Ayns n'avait pas été trop pour le ligotage et qu'il acceptait maintenant de l'être pour le rôle, le problème de la plage était encore grandement d'actualité.

Ceux de la plage, ils vont savoir. On doit les éviter ou les tuer.  

Ne t'en fais pas Bangouë, nous t'avons entendu. On va s'occuper de ces deux là !

Ah.. Parfait mes amis. Nous comptons sur vous. Je reviendrais vers vous après cette mission effectué, il me tarde d'avoir à nouveau un véritable corps.  

Du blabla, mais au moins, le duo pouvait compter sur la tribu pour creer une excellente diversion, ou même éliminer ces deux là. A quinze après tout, ce ne serait pas trop un soucis pour eux. Quelques bruits et danses plus tard, voila que les derniers surveillants délaissaient leurs postes, sans prévenir leurs capitaine. Une erreur de débutant, mais quelque part, c'était tant mieux pour Bashô et Sherkhan.

Maintenant, il fallait avancer sur le sable fin. Une petite embarcation était abordable pour faire les quelques mètres jusqu'au grand navire. La crainte restante étant, que tout l'équipage ne se connaisse. Ce qui, indubitablement, finirait par confondre le poète en tant que traître. Mais la prise de l'Ayns lui permettrait sans doute de se cacher encore un peu, d'infiltrer pour quelques minutes cruciales le navire en question.

Ils s'approchaient de plus en plus, jusqu'à atteindre la coque extérieure. Puis, comme le fauve était ligoté et ne pouvait pas grimper convenablement, il fut simplement hissé par poulie, comme un sac à patate. Encore quelque chose que celui ci avait du mal à digérer.

Espérant que Férun suive de son coté et ne le laisse pas seul en haut. On pouvait déja y entendre entre rigolade, exclamation, curiosités ou insultes envers le léopard géant. Du haut de ses deux mètres douze, ce monstre velu dépassait tous les pirates, ce qui lui valait d'être un peu bousculé.  

"Maintenant j'hésite a tous les tuer..." Pensa t'il.

Evidemment, le capitaine Draks ne se montrait pas encore, le boss final n'était que la cerise sur la gâteau et ce dernier prenait tous les soins nécessaire à garder le suspens sur son apparence, sa force ou tout le reste d'ailleurs.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1382
Yens : 680
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 18
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 133
Nombre de topic terminé: 52
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Or et sang   Ven 20 Jan - 23:09



"L'habit ne fait pas le moine"...



Alors que Bashô et Sherkhan se préparaient, certains indigènes les rejoignirent. L'Ayns évoqua alors le problème des types sur la plage. En effet, s'ils déclenchaient la suite du plan sans les tuer, ils empêcheraient les élus de la mener à bien. En revanche, s'ils allaient simplement les tuer sans plus de précautions, ils se feraient repérer par le navire et leur infiltration serait compromise.

Heureusement, cette fois-ci ils n'eurent pas à trouver de tactique particulière. Les quelques guerriers des forêts qui étaient revenus proposèrent une solution alternative.

-Nous pouvons nous en charger, déclara l'un d'eux. Quand l'on chasse de gros animaux, il faut commencer par les attirer dans un piège. Et nous sommes tous de grands chasseurs. Nous avons dit que nous ne voulions pas risquer nos vies. Mais nous voulons également nous rendre utile, être utile à Tlalac! En se débarrassant de quelques impies par exemple... Et ce n'est pas ces trois pauvres pirates qui vont représenter une menace...

Ce guerrier n'était certes peut-être pas le plus modeste mais il avait au moins le mérite d'enlever une grosse épine du pied des élus. Sherkhan ne manqua pas de les remercier en jouant son rôle de Bangouë à la perfection.
La méthode qu'ils employèrent fut simple. L'un d'eux était une femme, leur tribu ne faisait apparemment pas de distinction pour la chasse; et se mit à appeler à l'aide dans la forêt au plus proche de leurs cibles. En grands gaillards virils qu'ils étaient, motivés soit par la reconnaissance, soit par des envies plus viles; ils accoururent en direction des cris. Seulement cinq grands hommes les attendaient à la place d'une faible femme en détresse. Déception qui leur coûta la vie... Deux vengeances de plus.

Une fois la voie libre, les élus rejoignirent une barque et montèrent dedans pour rejoindre le navire. "Espérons que Draks y soit..." pria le poète. Pour le moment, le plan semblait fonctionner. Aucun mouvement perceptible sur le bateau ne suggérait qu'ils suspectaient quoi que ce soit. Une fois sur place, ce sera sûrement bien plus tendu...

Dès qu'ils arrivèrent, quelqu'un les interpella avant qu'ils montent:

-Eh! Qu'est-ce que tu nous amènes là?! C'est qui le poilu?!

-C'est un espèce de léopard qui a tenté de nous attaquer! Sauf qu'il était seul ce con! répondit Bashô en rigolant. Étant donné son apparence, on a préféré pas le tuer! On s'est dit que le cap'taine aurait sûrement une idée pour en tirer du blé! Appelez-le d'ailleurs et envoyez-moi de quoi tracter la bête!

Bashô le pirate improvisé prit bien son temps pour attacher le félidé et ce pour deux raisons. La première et qu'il voulait être sûr que le capitaine Draks soit sur le pont quand il arriverait. La seconde était qu'il s'appliquait à ce que les attaches de Sherkhan à la poulie puissent être facilement défaites par celui-ci.

L'élu de Manshe fut alors treuillé. Chose qu'il n'apprécia pas particulièrement d'ailleurs... Bashô lui lança un regard moqueur en montant par l'échelle. Mais son petit sourire narquois disparut vite quand il se rendit compte que le capitaine n'était pas là. A la place, un pirate presque chétif armé d'un sabre l'accueillit. Ou accueillit la bête plutôt. Tous ne regardaient qu'elle. Et c'était d'ailleurs tant mieux pour le maffieux qui ne voulait pas attirer l'attention.

Le capitaine ne semblant pas vouloir se montrer et personne le regardant, il hésita à aller voir directement dans la cabine principale. Avec la surprise, il pourrait peut-être lui régler rapidement son compte pour tenter de s'enfuir juste après sans plus attendre. C'était la meilleur solution.

Il fit alors mine de partir mais un marin l'interpella aussitôt.

-Eh! Toi! Tu vas où comme ça, tu ne salut pas ton chef?!

Bashô se retourna alors et l'air stupéfait qu'il afficha alors trahit son identité.

-Mais tu n'es pas de mon équipage! Saisissez-vous de cet homme!

Celui qui avait parlé était le premier bandit des mers qu'il avait vu, le gringalet. Malgré le manque de signes distinctifs, c'était lui le capitaine du navire. Le ton de sa voix ne laissait pas entrevoir d'autres possibilités. Et son assurance affirmait que malgré les apparences, il était fort. Très fort même.

"Et merde, j'ai commis une grave erreur!" se dit Bashô en se rendant compte à quel point il s'était fourvoyé. Et maintenant, ses hommes de mains allaient s'en prendre à lui. Un point positif se détachait cependant: Draks montrait son dos à Sherkhan qui n'était qu'un mètre derrière lui. "Bonne chance à toi!" pensa le poète, plus préoccupé par sa situation.

A erreur commise
Chaque fois
Représailles promises...

©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 394
Yens : 24
Date d'inscription : 06/12/2016

Progression
Niveau: 99
Nombre de topic terminé: 31
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Sherkhan ♪ Espiègle ♪

-



MessageSujet: Re: Or et sang   Sam 21 Jan - 3:41



feat.Bashô
Or et Sang





Voila donc que la bête se retrouvait au sommet du navire, comme un prisonnier. Déjà qu'il avait été hissé comme un sac de nourriture, juste ça ayant suffit à l’énerver, mais pour le moment celui ci se contenait dans le silence. Voyant chaque individus ici présent, ressentant les odeurs, les stress, la sueur, les comportements différents. Certains moqueurs, peu craintifs dans le lot de pouilleux qui habitaient le bateau. En tout cas, Bashô ne tarda pas à les rejoindre.

Pour le moment, Férun pouvait profiter d'aller fouiller dans la cabine, tant les regards étaient aimantés sur l'Ayns. Pourtant, la malchance fut de son coté, puisque le petit gringalet que personne n'aurait soupçonner être le chef, ce fameux Draks, venait de confondre l'infiltré, se trouvant donc reconnu et devant sans doute se battre sans pas longtemps. La situation deviendrait rapidement critique, mais tout n'était pas perdu.

Le léopard savait que son rôle à jouer, demeurait prédominant et le fauve allait le faire en beauté. D'un seul coup, il enleva ses liens, écartant ses bras en poussant un cris de fauve, puis poussa de ses deux pattes le gringalet en direction de l'élu de Seika. Après tout, c'était SA vengeance, pas la sienne, pas entièrement du moins.

Profitant de son impulsion, il planta les griffes dans le premier type en arrière et par un mouvement sec, l'envoya valser dans l'eau. Enchaînant alors plusieurs coups dévastateur malgré son niveau actuel, Sherkhan usa de toutes ses armes naturelles, sa force et sa résistance pour combattre au mieux. Les pirates en majorité se tournèrent vers lui, pour se déchaîner.

Il n'y a plus d'échappatoire pour vous.  

Entre les cris et les corps qui volaient dans tous les sens, ce n'était pas si sanglant. C'était juste assez violent, des assauts plutôt puissants qui démontrait l'écart entre la force animale et la force humaine. Bien entendu, ce ne serait pas le cas de quelques uns des corsaires présents, y comprit le capitaine lui même, capable de resister bien plus à cela.

D'ailleurs, il y'avait une probabilité que le barbu cherche à obtenir des réponses avant d'en finir avec Draks. Beaucoup étaient morts dans cette aventure, juste pour une histoire de marché. Les trente bons hommes, Marco, la saboteuse... Le destin d'un enfant qui n'avait rien demandé, allait être pietiné. Tous ces crimes, maintenant, profitaient d'une conséquence imprévues pour le chef malfaisant.

La seule question étant, est-ce que Bashô déciderait de régler le problème de la même façon que celle du félidé. Lui, envoyait les hommes les uns après les autres, dans l'eau, alors que ceux ci demeuraient blessés ou inconscients. Sa vivacité s'était par ailleurs largement amélioré puisqu'il ne reçut aucun dommages. Chose fortement appréciable.

Cela lui redonnait un sourire... Carnassier ! Un, deux, six, douze, vingt hommes plus tard, un peu essoufflé, Sherkhan commença enfin à calmer ses ardeurs. Son air bestiale, ses yeux rouges, son museau haletant et ses poils hérissés lui donnait un air patibulaire, clairement. L'Ayns s'était retourné vers les dix hommes restant, en dehors de Draks lui même.

Mais le poète voudrait surement livrer ici, son ultime poème justement. Alors, le félin sauta en arrière, sur la poupe du navire, puis croisa les bras en soufflant une fumée glaciale, très liée à cette nuit étoilée. Observateur de la prochaine minute solennelle.

Ces onze là... Sont à toi.

Pour qui il se prend ce...

Tuer le d'abord !

Mais il était évident que Bashô ne les laisserais pas faire. A présent, tout reposait sur lui.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1382
Yens : 680
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 18
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 133
Nombre de topic terminé: 52
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Or et sang   Sam 21 Jan - 11:51



Requiem



Sherkhan saisit rapidement le tragique de la situation, et c'était tant mieux. Comme prévu, il put se détacher de ses liens sans soucis. De la puissance de ses jambes conférée par sa nature bestiale, il projeta Draks dans la direction de Bashô. Personne n'eut le temps de réagir, l'effet de surprise était dans leur camp.
Alors que le capitaine fonçait sans le vouloir sur le maffieux, ce dernier lui asséna un coup de paume des plus dévastateur sur le sommet du crâne. Un pas de plus vers sa vengeance totale. Draks tomba alors pour se relever l'instant d'après, lentement. Apparemment, ce coup l'avait touché autant physiquement que dans son orgueil.

-QUE PERSONNE NE LE TOUCHE!! C'EST UN COMBAT ENTRE LUI ET MOI!!! cria-t-il à ses hommes en sortant son sabre de son fourreau, enragé.

Ah, enfin une bonne nouvelle... Bashô n'avait aucune envie de passer son après midi à distribuer des coups à des sous-fifres, même si ceux-ci méritaient autant la mort que leur chef. Et puis, il avait beaucoup plus de chances de triompher que si tout l'équipage le chargeait. Quoique...

Ses pensées furent interrompues par un coup de sabre qui fondit droit vers sa gorge. Il l'esquiva de justesse! Quelques centimètres de décalage et on disait au revoir à notre poète bien aimé... D'un autre côté, il y aurait sûrement plus de personnes pour célébrer sa mort que pour être en deuil. Il s'accorda une petite pensée pour Ferun et Kachou. Mais le combat lui, continuait.

-Ne pense à rien d'autre qu'à nous ou tu mourras! lui conseilla son adversaire.

-Oh! Désolé! Quand je m'ennuie, j'ai tendance à laisser voguer mes pensées. Tu me conseilles plutôt de manger poisson ou poulet ce soir? lui répondit ironiquement le poète. Il ne pouvait pas s'empêcher de provoquer ses adversaires.

Le flibustier redoubla alors d'ardeur dans ses coups et Bashô dans ses esquives. Le combat ne tournait pas à son avantage. S'il continuait, ça n'irait pas en s'arrangeant.

-Ta langue est plus acérée que tes poings à ce que je vois! reprit le pirate. Grâce à mon arme, j'ai une plus grande allonge que toi et tu ne peut pas la parer. Prédire qui sera le vainqueur de cet affrontement est bien trop facile...

Bashô se mit à rire aux éclats puis répondit le plus calmement du monde:

-Venant de la part de quelqu'un qui a en effet tous les avantages que tu m'as cité tout en ayant toujours pas réussi à me blesser, je trouve cela ironique. Je suis rassuré, au début je croyais que tu étais un faiblard. Maintenant que je te connais mieux, je me rend compte qu'effectivement, tu es un faiblard. Bonne nouvelle, ce combat sera vite finit!

L'énerver ne servait qu'à cacher sa faiblesse. Il était vrai qu'à mains nues, il était le plus fort. Mais dans cette situation, aucune raison de faire le fier. C'est à ce moment-là que son idée lui vint. Une idée qui avait le pouvoir de renverser les forces du combat...

Quand le guerrier touche
De la chair,
Celle-ci s'ouvre, saigne.

Le maffieux rentra alors ouvertement dans la garde de son adversaire ce qui lui valut un méchant coup d'épée au niveau des côtes. Mais ce n'était qu'un coup de taille, il s'en soucierait plus tard. Il avait bien mieux à faire.
Dans la même seconde, il prit le poignet tenant l'arme de Draks, chose assez simple puisqu'elle était contre son corps. Une plaie s'ouvrit alors sur la veine céphalique du bretteur. La douleur l'obligea à lâcher son instrument de mort se rendant par conséquent l'égal de Bashô.

-On est a égalité! s'exclama-t-il en reprenant de la distance et en poussant l'épée du pied. Une blessure chacun! Sauf que la tienne est plus grave et que le combat se déroulera à mains nues! Sans parler de l'atout que tu viens de voir... Un coup sur ta gorge et tu es foutu...

Autour de lui, ses hommes se faisaient expulser de toute part par l'Ayns. Il n'en restait à peu prêt qu'une dizaine. C'est alors que Sherkhan déclara qu'ils étaient pour le poète. Mais Draks le faible en décida autrement. Alors que ses hommes de mains fonçaient sur le léopard, il leur ordonna de s'arrêter pour leur demander de faire un rempart devant lui. Il prit l'épée de l'un de ses hommes puis entreprit de se faire un bandage. S'il n'en faisait rien, sa plaie continuerait de couler jusqu'à sa mort.

Les élus étaient face à un rempart d'hommes armés ayant la soif de se battre. Ils protégeaient leur chef vulnérable. Si Bashô voulait le tuer, c'était maintenant. Mais comment faire pour rompre leur formation?

-Désolé frère d'armes, s'excusa Bashô quelque peu haletant à l'attention de l'Ayns. Mais si tu comptes aller jusqu'au bout, tu n'auras pas de repos... Si tu arrive à créer une brèche parmi eux, je parviendrai à l'exploiter pour tuer le chef et les survivants. Je compte vraiment sur toi...

De leur relation
D'hommes d'armes
Ressurgit des larmes...

Heureusement, ces pleurs seraient ceux de leurs adversaire devant la mort. Bashô commença à entonner un requiem...

©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 394
Yens : 24
Date d'inscription : 06/12/2016

Progression
Niveau: 99
Nombre de topic terminé: 31
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Sherkhan ♪ Espiègle ♪

-



MessageSujet: Re: Or et sang   Sam 21 Jan - 16:26



feat.Bashô
Or et Sang





C'était le début de la fin pour les pirates, la plupart ayant déjà étés passés par dessus le bord et Bashô combattant vivement le chef de ces flibustiers de bas étage, à l'ambition bien trop élevée et ayant fait bien trop de morts. Le rêve ne deviendrait jamais réalité pour eux, mais le cauchemars en revanche, oui ! Le félidé qui s'était un peu reclus sur la poupe, attendait de voir le poète en finir une fois pour toute, mais celui ci le désigna encore une fois, demandant ultimement son aide.

Sherkhan avait encore les poils hérissés et ses muscles tendus, mais le fauve décroisa les bras et sortis de nouveau lentement ses griffes à la manière d'un wolverine, prêt au combat à nouveau. Si un autre humain que Férun lui avait dit "frère" dans une toute autre circonstance, l'Ayns l'aurait attaqué sans hésiter. Mais cette fois... Cette fois oui, ça passait. Les dix autres pirates s'étaient formés en bataillon protecteur, entourant Draks.

Evidemment, ces derniers restaient très prudents, lourdement armés et sur leurs gardes sans laisser la moindre faille. Le capitaine ordonnait et savait que le félidé pouvait sauter et attaquer par en haut. Quand à un assaut frontal, le léopard risquerait de se faire blesser. Alors, en observant comment était fait le navire, le matou repéra quelque chose qui allait demeurer utile à son prochain plan.

Sautant au dessus de la poutre soutenant le grand mat, grimpant à l'aide de ses armes naturelles sous les yeux à la fois inquiets et ébahis des pirates, et ce jusqu'à son sommet. Le voleur agile redescendit en tranchant dans la toile pour qu'elle ne retombe sur l'ensemble des hommes rassemblés.

Il va nous pieger dessous !
Ecart
NON on ne peut pas

Non, vous ne pouvez plus.  

Le grand tissu allait s'abattre sur eux et en effet, prendre le groupe dedans, comme une méduse absorberait un petit banc de poisson. Evidemment, s'ils choisissait de rompre leurs défense, cela laissait à Bashô une libre brèche et ça, Draks le savait. Son dernier ordre et demande fut donc de rester en place, la moitié des troupes les lames levées en l'air au cas ou Sherkhan ne décide de retomber sur eux.

L'autre moitié, devait rapidement trancher dans le vif pour en sortir et récupérer une visibilité optimale. Cela ne laissait donc que peu de temps pour agir. Bondissant de bois en bois, l'Ayns calcula la meilleure attaque possible, le meilleur angle et puis, fonça toute griffes en avant, mais pas seulement.

Son élancé violente emporta deux hommes en même temps, sa queue en bouscula un autre et l'étrangla en le faisant ensuite passer par dessus ses épaules. L'un d'eux cogna un mur et les deux autres furent mortellement blessés. Trois en moins sur onze, une petite panique et une brèche de créée.

Draks était ainsi moins protégé et le flair du fauve pouvait désormais sentir la peur et le stress l'envahir. Il puait la mort, qu'il rejoindrait dans peu de temps. La bataille continua, il restait tout de même encore huit homme, le capitaine comprit dedans. Serrant ses pattes pour envoyer quelques bourre-pifs généreux, brisant le nez d'une autre ordure, le félidé fut pour la première fois de la bataille touché. Un coup d'épée bien placé lui toucha le bras et une gerbe de sang gicla.

Ordure humaine GrrRR !.

C'est toi le monstre !

Sautant alors tout entier sur celui qui venait de lui infliger cette blessure, Sherkhan lui arracha la gorge de ses crocs, dans de grands cris d'agonie de la part de son adversaire, désormais vaincu. Plus que six ennemis à bord ! L'Ayns fut cependant obligé de reculer face à une armada de trois épées s'acharnant sur lui pour pouvoir le toucher. Cette fois, le poète avait vraiment le champ libre. Draks et deux de ses plus fidèles compagnons le protégeant encore. Profiterait t'il de cette brèche ?

Le félidé lui, s'embarquait pour une fuite dans la cale du navire, et ne pouvait désormais plus aider Bashô à l'exterieur. Poursuivit par quatre types assez enervés et plus costauds que les autres. Le duo se séparait, mais l'objectif ne changeait pas le moins du monde. Le léopard n'eut que le temps de lancer un dernier regard vers son compagnon d'infortune. Une sorte de regard qui disait "Bonne chance aussi".
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1382
Yens : 680
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 18
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 133
Nombre de topic terminé: 52
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Or et sang   Dim 22 Jan - 11:21



Victoire imminente



Sherkhan accepta la requête de Bashô et le plan qu'il opéra fut digne d'un maître. Si les pirates étaient en supériorité numérique voire même martiale, l'Ayns venait de leur prouver qu'ils avaient la supériorité intellectuelle. Supériorité qui allait leur permettre de surclasser leurs adversaires. Néanmoins, l'issue du combat restait incertaine, ils n'étaient que deux contre onze après tout.

Alors que Sherkhan commençait à grimper au mat sans que leurs adversaires se doutent de ce qu'il préparait, le poète captivait leur attention avec le requiem qu'il entonnait.

Musique


Hier tu naissais avec l'amour de tes proches
Puis tu grandis sans travail, les mains dans les poches
Tu te fis pirates, asservis tes ennemis
Mais aujourd'hui de ceux-ci tu perdras la vie...


Le léopard découpa alors la voile de ses griffes qu'il avait aujourd'hui tant utilisé. Quand Draks et ses hommes se rendirent compte de ce qui allait se passer, c'était déjà trop tard. La grande voile s'abattait sur eux. Grâce à son habilité de félidé, il fondit en un saut sur deux hommes à la fois sans possibilités de se défendre. Ils furent envoyés valser ce qui les assomma ou les tua sans aucun doute. Ce nouvel événement, peut-être également à cause de l'ambiance qu'avait instillée le poète, déstabilisa grandement les pirates.

Il continua ses méfaits héroïques en tuant tous les affaiblis à sa portée. En tout, encore cinq vengeances de plus d'accomplies. Le compteur était à trente contre vingt-six. Parmi les vingt-six étaient comptés les expulsés. Ils n'étaient sûrement pas mort mais le maffieux avait pour ambition de corriger cette erreur dès que possible.
Trois flibustier plus robustes se mirent alors à pourchasser l'élu de Manshe. Bashô ne vit pas que celui-ci était blessé.
Quoi qu'il en soit, toute leur formation était maintenant désorganisée. Ce n'était pas une brèche que Sherkhan avait créée mais plutôt un gouffre. Bashô avait le champ complètement libre. Draks n'était escorté que par deux hommes et ils étaient en plus encore partiellement recouvert par la voile.

Sous un regard qui lui souhaitait la bonne fortune, l'élu du phénix s'en alla accomplir ce pourquoi il était venu.

Un angle de vision du petit groupe était encore obstrué par la voile. Bashô contourna alors pour attaquer de ce point ci. Après avoir ramassée une épée par terre, il troua la voile pour toucher l'un des deux hommes en plein cœur. Celui-ci s'effondra dans un cri de douleur. Le maffieux termina alors de découper la voile pour aussitôt atteindre le second de sa main à la gorge. Son haïku fonctionnait toujours. Mais étant préparée, sa victime lui asséna un ultime coup sur l'épaule droite.

Draks en profita également pour lui donner un coup d'épée au niveau de la jointure du genou. Cette attaque lui arracha un cri de douleur mais ne l'empêchera pas de se battre. La capitaine se releva alors pour lui faire face. Il n'avait pas eu le temps de panser convenablement sa blessure et elle saignait toujours. Chacun des deux hommes étaient très mal en point.

Ne m'affronte pas
Capitaine.
Ou tu périras...

Ce fut Draks qui fit le premier pas, Bashô qui donna les dix premiers coups. Ils furent aussi les dix derniers.
Alors que son adversaire avançait vers lui, le poète eut un élan de vitalité, comme s'il était au mieux de sa forme. L'excès de vitalité qu'il ressentit lui permis de rentrer dans la garde de son ennemi pour lui asséner une avalanche de coups sans représailles. Draks tomba, inconscient.

Bashô ressentit alors une grande fatigue. Celle de ses blessures, sous l'effort qu'il venait de faire, se faisaient enfin ressentir. Cela ne l'empêcha pas de prendre l'épée de son adversaire pour lui enfoncer profondément dans le torse.

-Passe le bonjour à Satan, murmura-t-il.

Il prit alors la direction dans laquelle l'Ayns était parti. S'il était en danger, il voulait l'aider. Seulement, le pourrait-il?

©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 394
Yens : 24
Date d'inscription : 06/12/2016

Progression
Niveau: 99
Nombre de topic terminé: 31
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Sherkhan ♪ Espiègle ♪

-



MessageSujet: Re: Or et sang   Dim 22 Jan - 16:08



feat.Bashô
Or et Sang




Musique

A présent, un combat séparé accueillait les deux élus. L'un pour sa vengeance envers les pirates et surtout le capitaine du navire pirate. Aucun doute à avoir, Bashô réussirait son entreprise dans tous les cas. Sherkhan lui, avait dû fuir dans les cales du bateau. Poursuivit par quelques hommes, parmi les derniers présents, tous plutôt bons et bien armés. Ceux ci se défoulèrent en n'hésitant pas à insulter, crier pour faire peur, descendant lourdement les escaliers de bois que le félin venait déjà de passer.

Ils passèrent et s'engouffrèrent sans prêter une seule fois attention au fait que le fauve, se cachait sous les escaliers. Son regard rouges n'ayant jamais cessés de quitter ceux qui pensaient êtres les chasseurs et les puissants. Ceux ci, fouillèrent chaque recoin, claquait les quelques portes, frappèrent les couloirs étriqués. Pendant ce temps, le léopard remonta les escaliers et ferma alors la porte discrètement.

Puis il descendit à nouveau dans le calme, avec ses pattes de velours. Dehors, la rage du combat sonnait presque son glas et Férun venait d'assassiner les hommes de Draks. C'était le début de la fin, mais pour l'Ayns, le dernier combat ne faisait que commencer.

Prenant donc à revers les hommes, qui se séparaient dans chacun des pièces pour chercher un matou géant de plus de deux mètres, retournant les lits, les boisures, les armoires ou les caisses ou même chaque tonneaux dans lequel ce chat aurait pu se cacher, les corsaires ne trouvaient rien. C'est ainsi que le félidé arriva dans le dos du premier des quatre bons hommes restant.

Et au moment ou ce type se tourna, ses yeux écarquillé par la surprise et... La défaite. Les griffes du félin frappèrent dans ses deux yeux et l'autre patte, couvrant facilement l’entièreté de son visage, l'empêcha de crier, avant qu'à son tour, l'Ayns ne décide de l'abattre.

Aah..Mmhmhmmh...

Shht...

Le silence de la mort, le sang écarlate qui s'écoulait sous les remoues du navire. Sherkhan passa à la pièce suivante, un autre mec fouillait une armoire qu'il avait du mal à ouvrir. Sans se faire remarquer, le fauve attrapa la nuque et la brisa, il s'écroula aussi, mais sa chute ne fut pas brutale, car pour ne pas se faire entendre, malin, le léopard l'attrapa et le posa délicatement au sol.

Pas question de se faire ainsi repérer. Pour aller au bout, celui ci, simula même le bruit de l'armoire en tournant fermement la poignée, puis en l'ouvrant enfin.

Avant de retourner dans le couloir, Sherkhan senti une odeur s'approcher, l'un d'eux venait par là, mais ce dernier était seul. Alors cette fois, ce serait la dernière fois sans doute que le fauve pourrait en finir discrètement et ainsi éviter le maximum d'ennuie. Attendant simplement que le pirate ne s'approche... Oh oui, les pirates, les tuer avait quand même quelque chose de très très agréable.

C'est donc quand le flibustier passa à sa porte, que l'Ayns saisit sa bouche pour le soulever de sa simple force, saisissant de sa seconde poigne l'épée que cet homme s'apprêtait à utiliser pour le planter. Retournant alors lentement la lame dans l'autre sens. La lame se planta alors tout doucement, avant de s'enfoncer comme du beurre et laisser la vie s'enfuir du corps que l'élu de Minshu tenait entre ses coussinets.

Aaahmhmm...

....  

Aucun mot à son encontre. Cette fois en revanche, ne restait alors plus qu'un seul homme dans la cale et tous ses compagnons étaient à présent morts. En haut, le destin funeste et funèbre de leurs capitaine avait sans doute été scellé par Bashô. Laissant donc tomber le corps de l'avant-dernier lourdement, dans le but de se faire repérer, c'est cela qui fit sortir de ses gonds et de surprise l'ultime corsaire en soute.

Un type à l'allure corsé, baleze, rempli d'assurance et maintenant que celui ci comprenait sa solitude, de colère aussi.

Kars, Minju... Orso... Tu... Tu les a tous buté sale monstre ! Je vais te faire la peau...

Toute ma vie... Toute ma vie...

C'était comme si la musique providentielle et sombre de Férun pouvait atteindre les oreilles du félidé et tamiser l'ambiance. Sherkhan se mit à marcher sans crainte, droit vers le dernier corsaire, dans le but de le tuer, se salir les mains au besoin et en finir une fois pour toute.

Le temps semblait ralentir autour de lui, une pression lui offrait un climax totalement spécial. L'autre parlait et parlait, mais l'Ayns ne l'entendait pas, ne l'entendait plus et offrit quelques mots, tandis que son ennemi décida de passer à l'attaque en fonçant et en criant.

Tu m'ignores en plus ! Tu m'effraies pas saleté ! Je vais te cre...

Toute ma vie j'ai été votre esclave, votre chose.

Le poing ferme, défonça le thorax du pirate, avant que, prit par les cheveux, Sherkhan ne l'envoi valser contre le plafond. La force assez animale et son attitude à se moment là, étaient vraiment violentes. Après le haut, le fauve attrapa fermement les habits de son opposant et envoya tout son corps s'écraser au sol, tête la première.

A ce stade, la colonne du bougre était déjà en charpie, mais il n'était pas encore mort. Reprenant son corps pour le soulever à deux mains, alors que son visage ensanglanté ne ressemblait guère plus qu'à un amas de légumes, le léopard le frappa au ventre et son ennemi s'écrasa plus loin.

Continuant alors d'approcher, pour en finir une fois pour toute, se mettant au dessus de lui, comme si c'était la dernière des sous-merde, l'ultime soumis, un insecte ou un moins que rien, cette fois, il était décidé d'en finir.

Je ne serais plus jamais... Votre chose curieuse.

Puis écrasa sa tête, pour que sa nuque ne se broie sous sa patte et ne traverse le plancher. Maintenant, Bashô allait surement arriver, car lui aussi en aurait terminé. Mais c'était une égalité à ce niveau précis. Le plan du félin ne changeait cependant pas. Prendre les richesses et s'en aller ensuite. Pour le moment, Sherkhan avait besoin de s'asseoir un peu.

Jamais le félidé n'avait autant tuer. C'était une autre voie que celle du vol. La haine attisait la haine, la vengeance apportait la violence et le sang qui recouvrait ses poils ne partirait pas de si tôt désormais. C'était plus que son corps qui en était tâché, c'était.... Sa conscience.

Plus jamais.... Répéta t'il solennellement.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1382
Yens : 680
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 18
Localisation : A Bashô Tokaï

Progression
Niveau: 133
Nombre de topic terminé: 52
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Bashô ¤ Recherché mort ou vif ¤

-



MessageSujet: Re: Or et sang   Dim 22 Jan - 18:08



Dettes payées



Bashô rejoignit alors la cale. Depuis quelques minutes, aucun bruit ne s'y faisait entendre. L'un des deux camps sûrement n'étais plus. "Espérons que Sherkhan soit toujours en vie" pensa le poète. Ils n'étaient pas amis pourtant Bashô le pensait quand même.

Quand il descendit, il découvrit l'Ayns épuisé, assit contre la coque. Il semblait en aussi mauvais état que lui. Mais il était vivant. Ils étaient tous les deux vivants, ce qui n'était pas le cas de leurs adversaires. C'était le principal.

-Je vais chercher de quoi nous guérir, dit fébrilement le maffieux à son homologue élu.

Il alla alors chercher dans la cabine du capitaine. Après quelques instant à fouiller, il trouva de quoi désinfecter et panser leurs blessures. C'était un minimum à avoir dans un navire, normal d'en trouver.

Il retourna alors là où Sherkhan l'attendait avec tout le matériel rassemblé. Il les posa à ses pieds, s'assit également et s'appliqua à se soigner. Il ne voulait plus pourchasser les fuyards qui avaient été expulsés par le félidé. Le compteur de morts dépassait largement celui que le naufrage avait fait grâce aux derniers morts. Il avait réussi sa vengeance. Cela le réjouissait au plus au point. Malgré son état, il jubilait. Cela n'allait pas empêcher la femme enceinte de mourir.

Une vendetta
Se doit d'être
Totale, absolue!

Dans la cale étaient entreposées quelques caisses. Bashô s'en approcha pour voir marqué dessus "soieries", "bijoux" ou encore "sel". Que des denrées valant beaucoup. Il n'y en avait pas tant que ça mais sûrement largement assez pour contenter la cupidité de l'Ayns.

-Notre contrat prend ici fin, déclara le poète à l'égard de Sherkhan. Nous allons donc nous quitter. Je vais prendre une barque et rejoindre la maison de Marco où j'ai laissé la saboteuse enceinte. Tu n'auras qu'à te payer avec la cargaison du bateau. Par contre je te demande, s'il te plaît, de charger le tout sur une chaloupe et de couler le navire quand tu auras fini. La vengeance sera donc parfaite, la dette de sang et d'or payée.

Il lui tourna le dos et avant de partir définitivement, il ajouta:

-Au revoir et au plaisir de pouvoir faire à nouveau affaire avec toi...

Il prit alors une barque qui lui servirait également à rejoindre Kuru qui devait l'attendre à l'archipel.
Quand il arriva à la maison de Marco, la femme était toujours là. Marco aussi. L'odeur de putréfaction également. Bashô la délivra alors et lui demanda de le suivre. Elle lui donna alors son nom, "Sophie". Un nom doux et innocent, contrairement à ses actes.

-Je n'ai que faire de ton nom, tu n'as plus rien à faire en ce monde qu'enfanter et mourir... lui répondit froidement Bashô. Mais avant ça, il me reste encore une chose à faire. Vous disiez que Marco détenait l'un de vos enfants. Il nous faut le trouver. Lui non plus n'y est pour rien.

La femme éclata alors en sanglot en lui disant qu'alors qu'elle était enfermée et attachée dans la maison, elle avait regardé par la fenêtre. Elle put y apercevoir une petite tombe. Marco la faisait chanter avec un mort. Tant de décès inutiles.

-Ne pleurs pas, ta mort est immuable mais je te promet de bien m'occuper de ton enfant, déclara solennellement l'homme d'honneur qu'était Bashô.

Ils rejoignirent alors la barque pour atteindre l'archipel paisible qui allait être le lieu de d'une naissance et d'une mort supplémentaire...

Ne t'inquiète pas
Ton enfant
Te sera rendu...

Pour que cet haïku se réalise, il faudra malheureusement attendre que l'enfant meurt lui aussi. Sophie en était à son huitième mois de grossesse.

©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 394
Yens : 24
Date d'inscription : 06/12/2016

Progression
Niveau: 99
Nombre de topic terminé: 31
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Sherkhan ♪ Espiègle ♪

-



MessageSujet: Re: Or et sang   Dim 22 Jan - 20:43



feat.Bashô
Or et Sang





C'était la fin de la vendetta, la fin de la vengeance. Tous ces morts avaient t'ils étés utiles ? Bashô finit par rejoindre enfin la cale ou il régnait un calme et c'était le cas de le dire. Les corps des quatre corsaire gisaient sans vie au détour de quelques pièces ou quelques couloirs. Lui même, se trouvant non loin du dernier. Bref, son comparse d'aventure après quelques fouilles, ramena de quoi se soigner, le faisant pour lui même mais, laissant Sherkhan se le faire aussi. C'était appréciable, car l'Ayns n'aurait pas apprécié être touché par un humain, quand bien même il s'agissait de cet homme honnête.

L'ultime recommandation de Férun étant, de piller le bateau mais, de le couler ensuite. Vu ou mouillait le navire, ce ne serait pas un grand naufrage, son bois finirait par pourrir juste proche des côtes, mais resterait dans les mémoires sans doute. Un objet qui ferait parler d'histoires, de rumeurs et signifierait au moins la fin de l'ère de ces flibustiers là.

Le félidé fit un simple hochement de tête, avant de se relever. N'oubliant pas pourquoi il était ici et avait accepté la mission. A la clé, des tonneaux de soie, d'or et d'objets de valeurs, provenant sans nul doute eux aussi d'autres pillages. Voler des voleurs c'était le summum. En revenant d'abord sur l'étage principal, le léopard mit une chaloupe à l'eau, comme prévu et commença à charger un à un les tonneaux.

Un maximum de sept purent tenir. En emporter plus était risqué, même si c'était possible. Heureusement, dans cette affaire le gâchis serait amoindri par le fait que ce navire ne contenait pas tant de trésors que ça. Draks avait peut être été prudent en cachant le reste autre part et puis, y'avait aussi l'équipement sur la plage. Mais Sherkhan ne pourrait pas revendre ça ici, pas dans ce village tribal. En parlant de tribu, les autres attendaient le bangouë. Sa sortie devrait donc se faire discrète.

Une fois le tout chargé donc, le fauve chercha de la poudre noire, rassembla le maximum d'explosifs dans la cale, puis laissa une longue traînée pour lui laisser du temps afin de fuir. A priori, l'Ayns aurait entre vingt et trente secondes pour foutre le camp. Alors pour gagner un peu plus de temps encore, c'est vers une lampe à huile qu'il se tourna et fit le reste avec celle ci. L'enflammant, le temps que ça rejoigne la poudre noire, cela lui ferait gagner de précieuses secondes supplémentaire.

En ressortant du navire pour sauter sur son embarcation bien remplie, il vit alors les tribaux locaux lui faire signe sur la plage. Seulement, lui, s'éloignait de plus en plus. Lorsque les autochtones comprirent, c'était déjà trop tard, mais ces derniers se sachant trompés, voulaient désormais le tuer. Balançant des lances ou toute sorte d'armes de jets, allant jusqu'à se jeter à l'eau pour tenter de le rejoindre.

Crétins d'humains...

Et imprudents également, même si ils l'ignoraient. Le bateau explosa juste à l'instant, en tuant deux ou trois des locaux malheureux. Dommages collatéraux. Celui ci prenait désormais feu au milieu des vagues et serait à la fois dévorer par les flammes et l'eau. Ramant jusqu'au continent, Sherkhan voulait juste écouler sa marchandise, s'enrichir et tourner la page de cette sombre histoire. Ses yeux fixés vers l'archipel, comme un adieu.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Or et sang   

Revenir en haut Aller en bas
Or et sang
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Don de sang
» Monture sang-froid et homme lézard
» création de sang
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......
» Il ne faut pas boire de sang.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Bord de l'océan-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.