Partagez | .
Repas et Digestion
Invité Invité

-



MessageSujet: Repas et Digestion   Jeu 19 Jan - 0:17




Repas et digestion
FEAT. Sonia Gasuke

Cela faisait maintenant plusieurs jours que Maman était partie, rapidement, trop rapidement… De ce q-que j’avais compris, via ce que papa m’avait expliqué, elle… Elle avait besoin d’être seule, un temps, p-pour réfléchir à ce qui lui arrivait. Tout cela me dépassait grandement à vrai dire, et je ne pouvais que me faire petite à travers toute cette histoire, mais je m’inquiétais vraiment. Depuis… Qu’elle s’était réveillée, après avoir été empoisonnée, Maman avait été un peu différente, mais les choses… N’avaient fait que s’empirer, et j’avais peur qu’il ne lui soit arrivée quelque chose…

Tandis que de mon coté, je… Je devais avouer ne pas avoir vraiment le moral à faire beaucoup d’activités. Je passais la plupart de mes journées à lire des livres à la bibliothèque. J’essayais vraiment d’en apprendre le plus possible, me refugiant presque dans ces leçons et ces histoires. Au moins, je devais avouer que cela me permettais d’avancer un peu sur ce que je comptais apprendre, poru qu’au final avoir une avance des plus considérables… Car après tout… Mes projets allaient me prendre du temps, b-beaucoup de temps malheureusement, et donc s’y préparer était essentiel…

Car je comptais voir une personne unique en ce monde, de par sa fonction que son illumination, le grand prêtre Majan. Il était l’une des personnes les plus influentes et les plus puissantes de l’empire, mais surtout… C’était un mage de feu, qui maitrisait sans vaciller cet élément dévastateur qui échappait totalement à mon contrôle. Et… Je voulais lui demander s’il pouvait… ou s’il avait des conseils pour m’aider. Je savais que c’était beaucoup déjà, le simple fait de quérir une audience avec lui, mais… Je le devais, pour éviter que cela ne se reproduise… Encore… Et c’était ce que cet entrainement, dans le désert, m’avait rappelé…

Mais là, je soupirais. La jeune fée, assise sur la table, baillait d’une manière beaucoup trop prononcée pour être simplement dût à sa fatigue. Il était clair qu’elle n’était pas l’amie des bibliothèques, mais qu’elle restait uniquement pour me tenir compagnie. Je savais que Nalya adorait les grands espaces ouverts, regorgeant d’agitation, tandis que… J’avais une nette préférence pour le calme. Mais bon, cela f-faisait déjà bien 4 heures que j’étudiais, et je devais avouer que mon estomac criait un peu famine. Mémorisant à quel chapitre j’étais, je fermais lentement le livre avant de le ranger, pour ensuite dire à la fée :

‘’Il est temps d’aller manger, non ? On essayera de faire autre chose, après avoir mangé, d-d’accord ?’’

Il n’en fallut pas plus pour que ma meilleure amie ne traduise un sourire radieux, et ne se mette à voleter rapidement pour finir sur ma tête après quelques acrobaties. Elle était toujours enjouée, surtout lorsqu’il y avait de la nourriture dans l’opération. Je quittai donc la bibliothèque, pour rapidement me diriger vers le marché, qui était très agité… Apparemment, il y avait eu de la casse à cause d’un convoi qui avançait un peu trop vite dans les rues de la capitale…


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Repas et Digestion   Jeu 19 Jan - 1:11

Véhicule mal foutu

Que cette journée était ennuyeuse. Sonia avait dormi toute la matinée avant de se lever puis de se rendormir durant trois heures. Résultat, elle n'avait pas du tout travaillé de la journée et le problème était qu'elle n'avait plus un rond. Un peu plus et elle se faisait jeter de l'auberge dans laquelle elle résidait. Surtout que son proprio était un vrai requin qui ne pouvait accepter le moindre écart de paiement.

Et la Gasuke n'avait pas envie mais alors pas du tout envie de se lever pour bidouiller des véhicules en bois inintéressants à réparer. Surtout que la plupart étaient mal faits, l'architecture globale menaçant constamment de casser. A se demander comment ces charrettes faisaient pour être tirées par des chevaux sans tomber en pile informe de bois et de toile. Ou alors les routes de Kosaten étaient étrangement praticables et faisaient léviter chevaux et véhicules. Pourquoi pas après tout ? La jeune femme était dans un autre monde donc pourquoi pas du bois qui vole ?

Enfin bon, il était temps de se bouger les fesses pour une fois. Allongée confortablement dans son lit, Sonia commença lentement, très lentement à se redresser. Puis elle attrapa sa clé avant de mollement faire tomber ses jambes du matelas et de se lever comme si cela lui demandait un effort sur-humain ce qui était, entre autre, le cas. Elle resta debout, immobile, Vapa-clé sur l'épaule durant plusieurs secondes.

Et finalement, elle fit un pas, un deuxième et un troisième avant de se mettre à marcher enfin correctement. Elle sortit de la chambre avant de descendre les marches qui menaient à l'accueil. Elle s'apprêtait à sortir quand la voix grasse du patron résonna.

T'as intérêt à me payer avant ce soir ou tu peux dégager de là !

Eeeeeeh, calme-toi coco, tu veux ? Tu l'auras ton fric avant la fin de la journée...

Avait-on oublié que ce patron était un râleur de première classe ? Il aurait certes été plus facile de simplement changer d'auberge mais la flemme de Sonia la poussait à défier toute raison et à ne pas changer d'endroit. Elle avait marqué son territoire là-bas et elle n'en bougerait pas.

Elle fit un signe de la main aux quelques personnes en train de manger leur déjeuner avant de sortir et de se mettre en route pour le marché où se trouvaient la plupart des charrettes cassées... Car du point de vue de la Gasuke, chacun de ces véhicules était dans un état lamentable. Ce n'était pas forcément le cas mais il fallait bien s'en convaincre pour gagner sa croûte sans la technologie de chez elle.

Un loooooooooooooooooong trajet plus tard, Sonia arriva au marché et dommage, raté, aucun véhicule à réparer. Elle s'installa sur les marches d'un bâtiment, attendant qu'une charrette se casse la figure. Eh bien ça ne rata pas tiens. Un convoi rentra dans la ville à toute vitesse et lorsque le véhicule et les chevaux qui menaient la marche tentèrent de freiner pour éviter d'écraser un petit garçon. Toutes les charrettes se cognèrent entre elles, mettant dans un sale état les trois véhicules qui composaient ce pauvre et petit convoi.

La Gasuke avait observé la scène de loin mais de prime abord, elle avait remarqué dans un premier temps que le petit garçon allait bien et que sa mère l'avait récupéré. Et dans un second temps que les roues des véhicules s'étaient détachées en même temps que l’échafaudage de bois qui faisait tenir le tout.

La jeune femme se leva lentement pour se placer devant le vieillard qui dirigeait le convoi.

Vous pouvez pas attendre cinq minutes ?! Vous voyez bien que tout est cassé ! On vend rien pour l'instant !

Wow... Pas besoin de hurler... J'me propose juste de réparer vos... . . . Elle ferma les yeux, émit un ronflement et se réveilla. ... Vos charrettes... J'vous en donne... 300 yens pour une réparation complète des trois machins en deux heures mini. 'Kay ?

Bien sûr ! Même celui qui s'en occupe à bord peut pas en réparer une en moins de trois heures !

Dans ce cas... Pari... J'te répare ça en moins de trois heures et tu me file 500 yens... Si j'y arrive pas, j'offre les réparations... Par contre, j'm'autorise un assistant...

Le vieillard se frotta les yeux et acquiesça. Sonia se tourna donc pour observer les gens aux alentours. Autant prendre un peu d'insolite. Des hommes des femmes, des enfants, des chiens et... Une petite fille avec un drôle de machin sur la tête. Autant la prendre, ce serait enrichissant pour la gamine et cela éviterait à la Gasuke de se relever pour prendre les bonnes pièces tout le temps. Elle se dirigea vers l'individu concerné puis s'accroupit devant elle. Puis elle lui mit l'index sur le front.

Eh cocotte... Ca te dit de m'aider à réparer ces trucs ? J'te file 250 yens de récompense si t'accepte...
Sonia Gasuke

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Repas et Digestion   Jeu 19 Jan - 12:40




Repas et digestion
FEAT. Sonia Gasuke

Etrangement… Les rues pavées de la capitale m’apportaient toujours ce sentiment de confiance et de sécurité. Elles me rappelaient, à chaque instant, que je me trouvais dans un endroit sûr, là où il y avait constamment des gardes et des habitants on ne peut plus sympathiques, qui aidaient tous le monde. La ville était toujours en proie à une effervescence positive, qui les jours de fêtes, se transformaient en une véritable euphorie collective. Je devais avouer que parfois, avec leurs cris, j’avais été réveillée un peu brutalement, notamment lorsque des personnes un peu trop éméchées venaient frapper à la porte de la maison ou de la boutique, pour nous souhaiter tous leurs vœux de bonheur… Et étrangement, Papa n’était pas vraiment très réceptif à leurs propos, et se contentait de les ignorer la majeure partie du temps…

Et les rues les lendemains de ces fêtes donnaient un peu peine à voir… Mais aujourd’hui, elles étaient propres, et cela ne m’empêchait pas d’avancer jusqu’au marché alors que la jeune fée au dessus de ma tête bavait d’impatience de se mettre quelque chose sous la dent. La connaissant, ce serait une pomme, bien rouge, tandis que je prendrais probablement une pèche sucrée, comme je raffolais tant… C’était l’une de mes nombreuses petites faiblesses, mais je raffolais encore plus lorsque maman faisait des gâteaux, c’était… Vraiment délicieux, et j’en pleurais presque à chaque fois de joie de recevoir une telle attention…

Mais comme toute l’agitation du marché se concentrait là, intriguée, je m’approchais, pour voir qu’il y avait eu quelques accidents pour des chariots. Rien de grave, heureusement, mais cela allait prendre beaucoup de temps pour réparer, sans compter qu’il allait falloir soulever le chariot en conséquence pour remplacer ce qui était cassé, et ce alors que l’amas de bois bloquait toute la circulation de la route. Cela serait surement plus compliqué de trouver où acheter un peu à manger, et un endroit tranquille, mais il allait falloir le faire, sinon Nalya risquait de m’en vouloir de ne pas être partie plus tôt.

Mais alors que je commençais à tourner mon regard pour chercher un moyen de passer, je vis qu’une femme s’approchait de moi, en portant une épaisse clé, avant de se mettre à ma hauteur en portant son doigt jusqu’à mon front, alors que je ne savais pas vraiment comment réagir à ça. Timidement, je hochai la tête à sa demande, ne savant pas du tout c-comment réagir, si je devais, oui ou non, répondre une chose en particulier. Finalement, comme il s’agissait d-d’aider, je dis d’une voix faible :

‘’D… D’accord madame…’’

Mais directement, la réaction de la jeune fée se fit savoir, d’un ton presque désespéré :


‘’Roooooh, mais ça veut dire qu’on ne va pas manger tout de suite…’’


Je me mordis la lèvre inférieure, en étant désolé pour elle, mais… Je… J’étais facilement influençable, malheureusement…


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Repas et Digestion   Jeu 19 Jan - 22:46

Pas vraiment mécano ?

Ouh que cette gamine semblait peu sûre d'elle. Une petite fille aux cheveux roses qui ne prononçait que deux mots en bégayant et en se mordant les lèvres. Pouvait-on être moins confiante en soi ? Sonia avait des doutes et se sentait presque coupable de demander à une enfant de l'aider. Elle pensait que que les 250 yens de récompense et le savoir de comment réparer une charrette serait intéressant mais bon...

Ah oui, elle avait aussi un genre de minuscule fille avec des ailes sur la tête... Surprise ? Non, Four était déjà bien plus surprenante que ça et franchement, la Gasuke aurait pu voir une sorcière cannibale qui se régénère toute seule qu'elle n'aurait pas été surprise. Et ce n'était pas sur Kosaten qu'elle verrait des engins futuristes ou des robots comme évoqués par la femme Araignée-tigre.

Bref, les deux pauvres mots prononcés par la gamine et la complainte de la mini-femme firent soupirer la mécano qui poussa la tête de l'enfant du bout de son index.

Eh... J'suis pas une esclavagiste... Faut l'dire si tu veux pas... C'comme tu veux. Bon, j'vais bosser, si tu... . . . Elle ferma les yeux, émit quatre ronflements puis se réveilla. ... Es intéressée, viens me voir... L'offre tient toujours...

Sonia se releva toujours mollement avant de se rediriger lentement vers les véhicules abîmés. Elle se plaça devant les débris de bois qui s'étaient faits tirer entre temps sur le côté de la route, examinant ce qui n'allait pas. Heureusement, ou plutôt malheureusement, les charrettes s'étaient retournées sur le côté. Cela allait être pratique pour s'occuper des échafaudages et des roues. Par contre, il faudrait remettre tout à l'endroit pour s'occuper des "pare-chocs", totalement démolis.

Ce qui était rassurant était aussi que les planches qui constituaient le plateau des véhicules n'avaient pas été endommagées. Il allait donc falloir s'occuper des échafaudages, des roues et des avants. Mais évidemment, cela ne pouvait pas être aussi simple. Les supports des roues étaient verts de moisissure. Presques irrécupérables. La mécano se tourna vers le propriétaire des véhicules avec un regard qui mélangeait mou et mauvais.

J'sais pas comment vous entretenez ça mais ça là... J'peux pas les utiliser pour réparer...Z'avez des pièces de rechange ?

Euh non... On change juste les roues tous les mois.

Elle soupira dans un premier temps avant d'enlever les roues des supports et de tout mettre dans un coin. Il allait falloir racheter des supports et simplement solidifier les roues en rajoutant des barres de soutien. Tous des éléments à acheter. Quoique les barres pourraient se faire en recyclant mais trouver les bons éléments allait être long.

Arf... C'mal parti... Là j'ai vraiment b'soin d'aide si j'veux être payée... Bon, on va d'aboooooooord acheter les supports, on verra après...
Sonia Gasuke

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Repas et Digestion   Sam 21 Jan - 0:27




Repas et digestion
FEAT. Sonia Gasuke

En voyant que j’étais mal à l’aise, très mal à l’aise d’être prise à partie d’une manière aussi explicite, la dame qui m’avait demandée mon aide soupira longuement, après avoir comprit que je n’étais pas vraiment en confiance pour l’assister… Elle se contenta de me dire que si je ne voulais pas, il me suffisait de le dire explicitement, mais je ne savias pourquoi, je… je ne pouvais pas laisser sortir ça de mon corps… Peut-être était-ce à cause de cette retenue et de cette politesse que je m’obligeais tout le temps à suivre, de ne pas vraiment avoir d’avis mais plus de dépendre de celui des autres vis-à-vis-à-vis de moi…

Mais dans un sens, alors qu’elle repartait en faisant plusieurs pas lents en direction des véhicules qui étaient à l’origine de tout ce tintamarre au milieu du marché, un mal être me prit… Comme si… Le fait d’avoir refuser cette proposition et cette prime qu’elle me tendait avait été, dans un sens égoïste… Je ne pouvais m’empêcher soudainement de culpabiliser, comme si j’aurais dût le faire, mais pour d’autres… Après tout, les enfants de la ville à qui je racontais des histoires me disaient parfois qu’ils s’ennuyaient, jouant principalement aux mêmes jeux aux mêmes endroits, alors que leurs parents étaient loin ou trop occupés à les aider.

Et les histoires que je racontais, le soir, étaient une des rares ouvertures qu’ils pouvaient avoir sur le monde extérieur. Une source de fantaisie à travers les longues journées étouffantes que l’on pouvait parfois vivre à Chikaï. Les miennes étaient déjà beaucoup remplis, et je souhaitais parfois trouver un peu plus de temps, pour aider papa à tenir la boutique ou pour apprendre véritablement les premiers soins afin d’assister maman. J’avais quelques notions théoriques sur le sujet, mais… Je n’avais jamais eu le courage de tenter de les appliquer sur une autre personne que moi-même.

Finalement, alors que la dame inspectait les débris de bois, je… Je ne put m’empêcher de repenser à ce qu’elle comptait initialement m’offrir… Cela représentait une sacrée somme d’argent, une immense même, juste pour avoir un peu d’aide… Et dans un sens, si je n’avais pas de vrais problèmes avec ça, je… Je repensais aux enfants des rues, qui parfois… Souvent volaient pour manger… Et ils m’avaient confiés plus d’une fois qu’ils espéraient beaucoup devenir des apprentis artisans, ou garde, voir soldat, mais que jamais les adultes ne se tournaient vers eux…

Et là, je compris véritablement ce que je devais faire ! M’éclipsant rapidement, à l’incompréhension de la jeune fée qui voyait son repas s’éloigner de longues dizaines de minutes, je courrais rapidement jusqu’à l’endroit habituel, la place Seryu Ubiquitous, pour y trouver plusieurs enfants, environ une demi-douzaine, qui s’empressèrent de venir me voir, intrigués de me voir aussi tôt et… Aussi essoufflée…

‘’Bah Pichoute, P’qwa t’es aussi pressée ? Tu comptes nous faire une surprise ?’’

Pichoute, le surnom affectueux qu’ils m’avaient trouvés. Je ne savais pas du tout pourquoi ils m’appelaient ainsi, mais généralement, c’était avec un grand sourire qu’ils le disaient. Peut-être que, dans un sens, j’étais un peu chouchoutée par eux… Je n’en savais rien… Mais je secoua vivement la tête, pour me reprendre, avant d’annoncer :

‘’J’ai… Il y a une adulte qui cherche de l’aide, et qui… Est prête à donner de l’argent…’’

Cela parraisait improbable, mais pourtant vrai, la dame ne s’était pas tournée vers des adultes pour recevoir de l’aide, mais bel et bien vers moi, alors que j’étais tout frêle et fragile. C’était un mystère, mais… Si elle cherchait de l’aide parmi les enfants, c’était peut-être une solution que de lui amener des personnes motivées et surement beaucoup plus utiles que moi… En tout cas, ils comprirent rapidement, et me suivirent avec enthousiasme jusqu’à l’endroit où les charrettes s’étaient accidentés, et je m’avançais, en direction de la dame, qui semblait être embarrassée…

‘’M-M… Madame…’’ Dis-je timidement en lui tirant la manche, avant de lui montrer les quelques enfants, de 10 à 13 ans, qui me suivaient : ‘’Si vous avez besoin d’aide, je… Ils pourront vous aider, j-j’en suis convaincue...’’


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Repas et Digestion   Sam 21 Jan - 16:54




Repas et Digestion

Feat. Orina

Formation d'équipe


Tout cela commençait mal, très mal. Si la réparation en elle-même n'avait rien de très long et compliqué, c'était bien les déplacements pour acheter toutes les pièces manquantes qui allaient prendre du temps. Sonia, en bonne narcoleptique prenait énormément de temps pour bouger d'un endroit à un autre en marchant. Elle s'arrêtait à intervalles réguliers pour s'endormir sans même s'en rendre compte.

C'est pourquoi elle poussa un grand soupir. Adieu à ses 500 yens ou même 250 yens, adieu son logement. Elle allait devoir dormir à la belle étoile cette nuit. Mais bon, autant se vider l'esprit et réparer les charrettes tout de même.

Elle commencerait par réparer les avants qui ne nécessitaient que d'un peu de tissu pour être rafistolés voire solidifiés. Elle irait acheter le reste ensuite. Elle se mit donc à maintenir les planches cassées en un seul morceau mais ce fût à ce moment précis qu'une petite main vint tirer son gant.

Elle se retourna, tombant sur la petite fille qu'elle avait interpellé plus tôt mais également sur six enfants qui la suivaient. Toujours aussi peu sûre d'elle, la petite affirma que ce groupe d'enfants jeunes mais pas trop pourraient l'aider...

Rassurée, ça, Sonia l'était ! Son humeur mécano prit même le dessus. Elle s'accroupit face à la petite fille et la serra dans ses bras avant de lui déposer un baiser sur le front.

Tu les auras bien mérités tes 250 yens j'te jure ! Elle se releva, clé sur l'épaule et poing sur la hanche. Alors ! On va s'organiser !


Elle se redirigea vers les véhicules puis elle prit une roue et une poutre qui s'en étaient détachées. Elle prit tout d'abord la roue avant d'en enlever un rayon. Elle le montra aux enfants.

Ca, on appelle ça une raie, ou un rayon. C'est ce qui permet la stabilité des roues. Il va m'en falloir douze par roue. Vu que sept roues sont encore en bon état, il m'en faudra... soixante. Vous en faites, pas, c'est pas lourd du tout et vous aurez aucun mal à en porter dans un sac.

Elle prit ensuite la poutre qui servait au soutien du plateau et des directions des roues. Celle-ci serait cependant bien trop lourde pour des enfants. Elle se contenta de la montrer.

Ca, c'est la poutre qui sert à faire tenir toute la charrette, m'en faudra trois. Et dernière chose, il me faudra du tissu, trois grands et longs morceaux de tissu.

Avant de laisser partir les enfants tout aller chercher, il fallait bien sûr de quoi payer. La mécano se tourna vers le propriétaire des charrettes avec un regard malicieux.

'Coute coco, le matos pour réparer, c'est toi qui le paye. Ca devrait bien coûter 100 yens frais de réparation non inclus...

Gh... T'as de la chance que je sois pas pauvre...

Le vendeur tendit l'argent à la Gasuke à contre coeur. Celle-ci retourna voir les enfants et dispatcha la somme à dépenser par groupe de deux. 40 yens pour les raies, 50 yens pour les poutres et 10 yens pour le tissu. Elle pointa ensuite un bâtiment marchand.

Là-bas, il vendent des pièces de charrette. Je répète pour éviter que vous oubliiez : 60 raies, trois poutres et trois longs morceaux de tissu. Vous avez pas à tout porter, demandez juste au vendeur de tout porter jusqu'ici. C'pas un râleur.

Laissant les enfants partir, elle s'accroupit à nouveau face à la petite fille qui avait tout permis avec un sourire.

Merci p'tite tête, tu me sauve ! Tu vas m'aider aussi tiens. Tu vois la dernière charrette ? Toutes ses roues sont pétées. C'qu'on va faire, c'est qu'on va les détacher par la boite, l'espèce de truc en bois au milieu qui les relient au tout. Ensuite, on va enlever les raies cassées et les remplacer par celles que tes petits copains vont nous rapporter. Ca te va ? J'répète, t'es pas obligée !
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Repas et Digestion   Lun 23 Jan - 15:17




Repas et digestion
FEAT. Sonia Gasuke

Le fait d’avoir amenée à la dame des personnes qui étaient mille fois plus compétentes et motivées que moi pour l’aider fit faire un très grand sourire à la dame, comme si, en lui amenant de la main d’œuvre, je lui avais amenée la lumière, bien involontairement à vrai dire… Je… Je voulais juste l’aider, et non pas l’abandonner, tant bien même je savais que s-seule je risquais d’être cruellement inutile… Même si Nalya risquait de devoir attendre encore plus son repas…

Mais… C’était dans mon caractère, d’aider les gens, tant bien même avec mes pouvoirs et mes capacités j’étais limitée… Je devais le faire, sinon… Me connaissant, je risquais de culpabiliser grandement… Mais au moins, cette femme avait trouvée du soutien, en ma personne mais surtout en celle des enfants qui étaient on ne peut plus motivés…

Toutefois, je fus confuse, paralysée, lorsqu’elle me prit dans ses bras, avant de me poser un bisou sur le front, de la manière dont ferrais maman ! Je dus avouer rougir un peu bêtement sur le coup, ne savant pas du tout comment réagir à ce qui se déroulait, avant de simplement baisser la tête, en repensant au manque cruel que son départ pour d’autres terres m’infligeait… Elle me manquait, terriblement, et je devais avouer que… Que j’aimerais beaucoup la retrouver, la revoir, me savoir proche d’elle, et non pas ne recevoir aucune nouvelle, aucune information de sa part… Peut-être était-elle en danger ? Je le craignais, beaucoup trop…

Mais pour le moment, je secouais la tête, pour me reconcentrer ! Il ne fallait pas que je perde de vue le fait que tout le monde s’agitait, et que je ne souhaitais pas vraiment rester inactive ! Tant bien même je risquais d’être plus une gêne qu’autre chose, je voulais aider, du mieux que je le pouvais, même si c’était peu… Et cette dame me donna quoi faire !

Des consignes claires, simples, mais aussi plutôt complexe à la vue du travail que cela allait demander : S’occuper des roues. Je notais scrupuleusement dans ma tête ce qui allait faire, avant de faire un signe de tête pour indiquer que j’avais compris, avant de m’y diriger, certes anxieuse, mais motivée, d’aplomb pour donner mon maximum !

Prenant la roue abimée dans mes mains, je commençais à analyser le travail que j’allais devoir faire, avant de m’y mettre manuellement, tirant dessus pour enlever la roue… Ou tout du moins, c’était ce que j’essayais de faire, la roue était solidement fixée, et j’étais… Totalement perdue sur comment j’allais pouvoir faire ça… Je ne voyais pas vraiment ce que je devais enlever sur la boîte, comme elle l’avait nommée, pour faire en sorte que je puisse récupérer la roue. Et plus j’essayais, moins cela ne donnais de résultat. Je n’étais pas quelqu’un de très forte physiquement… Au contraire, j’étais même… On ne peut plus fragile…


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Repas et Digestion   Mar 24 Jan - 18:56




Repas et Digestion

Feat. Orina

Plus ou moins bien fixée

Tsh, quelle merde...

Murmura Sonia, tentant d'enlever une roue d'une charrette. Quand elle se disait que ces véhicules étaient mal entretenus, elle ne se trompait pas. Les roues n'avaient jamais été changées et étaient totalement fixées à leurs supports. Il allait falloir une force de colosse pour ne serait-ce qu'espérer les bouger.

D'ailleurs, si Sonia n'avait pas les capacités de s'en occuper, ça ne devait pas non plus être le cas de la petite fille qui l'aidait. La mécano changea tout de même de roue, histoire de vérifier si elle étaient toutes fixées de la même façon et c'était le cas.

Mais en y regardant de plus prêt, on pouvait remarquer un système pour détacher la boite de la charrette. Un système presque inconcevable sur un engin en bois mais qui ne nécessitait pas beaucoup de force pour fonctionner. Il suffisait d'une petite pression sur deux doigts pour refermer le mécanisme qui tenait la roue en place. A se demander pourquoi le propriétaire n'y avait pas fait allusion. La Gasuke n'avait jamais vu ça sur une charrette de Kosaten.

Elle soupira, détachant la première roue. Elle rejoignit la petite fille et s'accroupit derrière elle. Elle prit ses deux mains avant de diriger ses doigts vers le mécanisme et de lui faire appuyer. Cela fit tomber la roue, rattrapée par Sonia.

Héhé, c'était pas évident, fallait le remarquer. Mais c'est vachement ingénieux pour du bois...

Elle déposa la roue au sol avant de commencer à l'examiner. Sur les douze rayons, dix étaient cassés et un était très fragilisé. Elle invita la petite fille à observer le processus pour enlever les raies, s'avérant assez précis et délicat pour ne pas casser la structure de la roue. Elles étaient clipsées dans de petits emplacements de la boite taillés au millimètre près. Sonia enleva délicatement un rayon, puis deux, puis trois et ainsi de suite jusqu'aux onze en mauvais état. Elle dirigea son regard vers sa petite assistante.

Héhé, tu pourrais me faire ça avec les dernières roues de cette charrette-là s'il te plaît ? J'm'occupe des deux autres en attendant que tes copains reviennent.

Sur ce, elle détacha les roues des autres charrettes avant d'en enlever chaque rayon, cette opération lui prit environ une demi-heure. Demi-heure durant laquelle les autres enfants lui avaient rapporté le matériel demandé. Le temps qu'elle fixe les nouveaux rayons, elle avait une tâche toute trouvée et assez facile pour sa petite assistante.

Elle lui donna les bouts de tissu pour qu'elle s'occupe des avants cassés.

Ca tu vois, ça va être facile. Tu vois les planches cassées qui font le rebord avant des charrettes ? Ce que tu peux faire, c'est les entourer de tissu et les faire passer entre les lattes. Non seulement, ça va réparer mais en plus, ça va solidifier le tout.

La mécano retourna ensuite à ses roues. Une fois que cette tâche serait terminée, elle pourrait s'occuper des poutres mais il valait mieux attendre d'avoir fini les raies et les avants des charrettes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Repas et Digestion   Mar 24 Jan - 22:02




Repas et digestion
FEAT. Sonia Gasuke

Des travaux pratiques.

Habituellement, l-les seuls que je faisais étaient de confectionner des potions à la boutique. Je savais fabriquer les plus simples et les plus utilisées (qui étaient les plus vendues, et qui donc risquaient à tout moment de tomber en rupture de stock si l’on ne s’occupait pas d’en recréer suffisament.), rien de bien particulier à vrai dire une fois que l’on avait ne comprit le long et répétitif moyen de parvenir à la bonne décoction. Mais aujourd’hui, je devais avouer que ce que je faisais était loin d’être simple, malgré le fait que cela ne nécessitait rien d’autre que doigté, que je ne possédais pas vraiment…

En effet, plutôt maladroite dans mes mouvements, il me fallait bien plus de temps et d’essais pour arriver à un bon résultat tant que je ne maitrisais pas ce que je faisais de long en large. Et c’était le cas pour la réparation de charrette ! La preuve était que c’était la dame qui nous avait engagée les enfants et moi l’assister qui dût me montrer comment je pouvais enlever les roues… Un simple petit mécanisme, au milieu de la roue, que… Je n’avais pas remarquée plus tôt. Je devais avouer me sentir sur le coup un peu bête, mais je n’avais guère le temps de m’appitoyer sur ça ! Dès lors, il fallait continuer, en enlevant méticuleusement chaque rayon de la roue !

Et c’était la partie la plus répétitive, et sous ce soleil p-parfois infernal, je devais avouer avoir la tête qui tournais, d’autant que mon estomac commençait à gronder famine, et il n’était en rien comparable à la jeune fée qui, affamée, essayait de jouer la comédie pour que l’on laisse ceci en plan pour aller se nourrir ! Mais… Je ne pouvais pas laisser cette dame sur le coté, elle comptait sur moi…

Mais je fus forcée, par l-les enfants. Voyant que je peinais et en entendant mon ventre gargouiller, ils décidèrent, peu après que la dame m’ait donnée les grands bout de tissus, ils me les prirent des mains, avant de m’expliquer qu’ils allaient s’en charger, et que, bien évidement, il serait inutile pour moi de protester. Dès lors, je fus mise sur la touche…

M-mais… Pas totalement ! Motivée de nouveau pour aider, par un autre moyen comme j’avais pu le faire en amenant les enfants, je m’écartai de nouveau de la zone de travail, pour me rendre sur le marché, avant de commencer à faire quelques achats. Des fruits, principalement des pêches et des pommes, mais aussi des boulettes de riz, que je m’empressais ensuite de ramener à coté de la zone des travaux, en ayant utilisée un petit tissu pour le transport mais aussi comme d’une nappe, comme si l’on faisait un pique nique…

‘’Je… Ce n’est pas grand-chose… M-mais c’est que je p-peux faire, p-pour aider…’’




Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Repas et Digestion   Mer 25 Jan - 21:32




Repas et Digestion

Feat. Orina

Faut bien manger pour bosser

Raie après raie. Précision augmentant au fur et à mesure. Gouttes de sueur perlant sur le front. Soleil tapant toujours aussi fort sur le crâne. Dieu que toute cette réparation était fastidieuse. Sonia parvenait tant bien que mal à rester concentrée mais la tâche était horriblement fatigante de par la précision monstrueuse qui était nécessaire à sa réalisation.

Au moins, la petite assistante n'aurait pas ce problème avec ses bouts de tissu... Du moins, c'est ce que la Gasuke pensait jusqu'à ce qu'elle s'aperçoive que la tâche avait été transférée aux autres enfants. Où était donc passée la gamine ? Bah, elle ne pouvait pas le faire après tout. Sous ce soleil de plomb et avec l'estomac vide, pas étonnant.

D'ailleurs, la mécano avait elle aussi un creux, elle était morte de faim même... Mais il fallait avancer le plus possible, surtout que les enfants avaient terminé les avants. Il ne restait que deux roues à finir pour Sonia. Elle y était presque quand elle entendit une petite voix derrière elle. Celle de la petite fille. Juste une roue, une roue et elle pouvait relâcher la pression. Cela ne demandait que quelques minutes, quelques minutes pour trois dernières raies.

Et enfin ! Toutes les roues étaient réparées ! Sonia les empila les unes sur les autres, se retourna vers les enfants pour constater que de la nourriture avait été apportée. La brune s'avança difficilement vers le pique-nique, la bave aux lèvres. Elle s'assit en tailleur, prenant une boulette de riz.

Aaaaah, c'parfait merci ! J'rajoute 50 yens sur votre part ! J'm'y remets dans dix minutes avec les poutres...

Il vous reste une heure et vingt minutes pour info... Je peux... ?

T'as bossé sur les réparations ?

Ben non...

Alors on garde la bouffe... En plus, j't'ai vu manger une boulette de riz tout à l'heure...

Les dix minutes de repas passèrent durant lesquelles Sonia expliquait aux enfants comment étaient construites les charrettes, quels en étaient les différents types et leur adaptation en fonction de l'animal ou de la personne qui en permettait le déplacement.

Et finalement, Sonia se leva pour se remettre au boulot. Changer les poutres, bien que tâche simple demandait des muscles et trois de plus. Cela n'allait pas être long mais très fatigant.

Bon par contre, là, les enfants, z'allez pas pouvoir m'aider. Les poutres sont lourdes, je voudrais pas qu'elles vous tombent dessus.

Et enfin, la Gasuke commença à détacher les poutres des plateaux des charrettes. Les passants pouvaient d'ailleurs témoigner d'une difficulté extrême à séparer le tout mais aussi à mettre les vieilles poutres de côté. Heureusement, les nouvelles étaient bien plus légères et moins encombrantes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Repas et Digestion   Jeu 26 Jan - 13:14




Repas et digestion
FEAT. Sonia Gasuke

Le repas que j’avais achetée au marché e-eu l’effet escompté : Il fit sensation ! L-les enfants qui avaient finis leurs tâches et le travail qu’ils avaient à faire, et qui donc attendaient d’une manière plus ou moins facile qu’une nouvelle tâche leur soit confiée, se précipitèrent, semblant tous affamés, si bien que par réflexe, je posais le panier qui contenait tout le repas, avant de m’écarter rapidement de plusieurs pas en arrières, pour laisser tout le monde prendre ce qui lui souhaitait. Même N-Nalya y allait, frontalement, pour essayer d’obtenir une pomme bien rouge, qu’elle réussi à obtenir, non sans mal. Mais fort heureusement, je… J’en avais achetée suffisamment pour tout le monde, et après coup, je pus récupérer une pêche, très sucrée, que je commençais à manger.

Rapidement, la dame arriva à son tour, éreintée par les nombreux efforts physiques qu’elle devait faire ainsi que la concentration minutieuse qu’elle devait avoir en permanence pour réaliser ce titanesque laveur, et elle me remercia pour cette attention… Ce… C’était le mieux que je pouvais faire, étant donné que pour les tâches manuelles, je… J’étais loin d’être performante…

Et pendant ce temps, la dame raconta à tout le monde plein d’histoires sur les charrettes, sur leurs conceptions, sur les manières de les différencier… C’était un langage très technique, très spécifique, et beaucoup ne suivirent qu’à moitié ce qu’elle raconta, mais je restai de mon coté attentive, bénéficiant ainsi d’un cours particulier sans même l’avoir vu venir. Et c’était très intéressant, et surtout plus vivant qu’un livre qui, je devais l’avouer, étaient parfois imbuvable…

Mais après quelques minutes, la dame se releva, pour continuer le travail, pour une tâche qu’elle allait devoir faire seule, avec les poutres. Je… Je n’étais pas assez forte pour l’aider à ce niveau là… Et pour les autres enfants non plus, qui commencèrent à faire quelques petits jeux de mains en attendant, rien de bien méchant, mais je préférais rester spectatrice, essayant juste de trouver un coin d’ombre pour éviter le soleil…

Ou tout du moins c’était ce que je comptais faire, si, en voulant jouer, les enfants ne commencèrent pas à se rassembler malicieusement à coté de moi, pour se jeter et commencer à me chatouiller ! Et… C-comme j’étais s-sensible, je… Je faisais la proie parfaite ! Dès lors qu’ils avaient commencés, j’avais beau me débattre, je… J’étais captive…

‘’Ya… Yamete… Yamete Ku… Kudasai…’’



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Repas et Digestion   Sam 28 Jan - 14:48




Repas et Digestion

Feat. Orina

Dilemme

C'était la dernière étape avant de finir ces fichues réparations et d'être payée et ce, même si Sonia donnerait 300 yens aux enfants. Les 200 restants n'étaient pas une somme négligeable et permettrait de rester à l'auberge au moins trois nuits de plus. Il fallait donc être concentrée et utiliser ses muscles le plus intelligemment possible.

La Gasuke avait déjà détaché les poutres moisies qui s'étaient lourdement écrasées au sol. Elle s'apprêtait à porter les nouvelles mais c'est à ce moment qu'elle entendit un son qui ne devrait pas sortir de la bouche d'une petite fille. Elle pensa à une agression et se retourna brusquement pour admirer un rassemblement d'enfants autour d'un seul point que la mécano devina être la petite fille.

Là, deux solutions s'offraient à elle : Soit la petite fille n'appréciait pas les chatouilles et il valait mieux arrêter tout cela, soit elle le prenait bien et il valait mieux laisser couler. C'était un choix compliqué mais ne serait-ce que pour éviter trop de bruit, il était mieux de les arrêter. S'ils n'avaient plus rien à faire de leurs dix doigts, cela ne coûtait rien de faire une sieste ou simplement de ne rien faire. Décidément, Sonia ne comprenait rien du tout à l'énergie des enfants...

La Gasuke se dirigea vers le petit groupe mais voyant que son apparition n'avait pas fait mouche, elle frappa le sol de sa clé, espérant obtenir l'attention du groupe chatouilleur.

Bon OK, j'ai compris... Si vous avez rien d'autre à faire que de la chatouiller, vous allez faire des groupes de deux et porter les vieilles poutres pour les empiler le temps que je mette les nouvelles.

Le groupe d'enfants finit par se séparer, laissant la petite fille au milieu. Sonia se rapprocha d'elle et s'accroupit, lui tendant la main. Elle ne comprenait pas vraiment les rapports entre enfants, en ayant été presque totalement coupée mais elle savait que quand quelqu'un demandait d'arrêter quelque chose, c'était le moindre des respects d'accepter.

'Fait, gamine, moi c'est Sonia... Peut-être que tu feras moins ta timide si tu connais mon nom.

La Gasuke se releva, tenant la main de la petite avant de lâcher et de retourner soulever les nouvelles poutres. Bien plus légères, cela ne fût pas si compliqué au final et les nouvelles furent rapidement installées. Il ne manquait plus qu'à rattacher les roues et les charrettes seraient comme neuves.

Sonia se retourna une dernière fois vers la petite fille.

Plus qu'à rattacher les roues et on a fini ! Occupe-toi de la dernière charrette, je fais les deux autres !
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Repas et Digestion   Sam 28 Jan - 18:56




Repas et digestion
FEAT. Sonia Gasuke

Encerclée, malmenée, je… Je ne pouvais rien faire, si ce n’était tenter vainement de gigoter pour essayer de me prémunir de ce que l’on m’infligeait, mais… Ce… Ce n’était pas à succès, a-au contraire… Les avantages de la surprise et de groupe qu’ils avaient étaient suffisants pour me défaire sans a-aucune difficulté, v… Voir pire… Même s’il n’y en avait qu’un seul, je… Je n’aurais rien pu faire, alors, dans cette situation où j’étais prise d-de tous les cotés, je… J’étais impuissante, ne pouvant rien faire d’autre q-que d’exprimer quelques rires étouffés, ayant du mal à reprendre ma respiration tellement le simple fait que leurs doigts se baladaient sur mon corps émoustillait m-mes sens…

Je… C’était la première fois… Q-que l’on me chatouillait… Et à la vue des résultats, je pouvais ajouter ça d-dans la liste déjà longue de ce qui était efficace contre moi… Je… J’avais de la chance qu’à part vouloir rire, ils n’avaient aucune mauvaise attention, sinon, les choses auraient p-pu être bien pires, déjà que c’était pour moi une véritable épreuve et un calvaire que d’endurer cela, riant tellement que j-je commençais à en avoir mal aux côtes…

Mais, f-fort heureusement, la libération vint en même temps que de nouveaux ordres de la dame. Elle avait comprit qu’il fallait encadrer directement les enfants, qui avaient de l’énergie à revendre, sinon ils pouvaient se dissiper, comme ils venaient de le faire avec moi. Mais dès qu’ils eurent une mission à faire, ils s’y consacrèrent, mimant une sorte de garde à vous rapide, avant de s’empresser de se pencher, pour m’aider un peu, pendant que je peinais à reprendre mon souffle…

Et cette dame… Elle se présenta en même temps, pendant qu’elle me tendais une main. Elle… Elle s’appelait Sonia… Je posai ma main sur la sienne, ayant toujours du mal a reprendre mon souffle, avant d’expirer grandement, et de tourner mon regard vers le sien, pour lui répondre :

‘’D… D’accord, Madame Sonia… Je m’appelle… Orina…’’


Puis elle m’aida à me relever, ce qui ne fut pas de refus, tant une fois debout j’avais les jambes qui tremblaient encore. Je faillis retomber plusieurs fois, par ailleurs, mais… J’avais une nouvelle mission, celle d-de replacer quelques roues, ce que je fis, en utilisant un peu les roues comme d’un appui, avant de tenter de les placer. Je devais avouer q-qu’au début, les choses n’étaient pas simple, mais en utilisant le même système qu’il y avait eu pour les enlever, je parvins à les remettre, une à une.

Ce… C’était fini…


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Repas et Digestion   Dim 29 Jan - 18:15




Repas et Digestion

Feat. Orina

Enfin terminé

Huit roues, sept roues, six roues, cinq roues, quatre roues, trois roues, deux roues, une roue et c'en était terminé, le tout avec 20 minutes d'avance, quel bonheur. Sonia tomba finalement sur les fesses soupirant et regardant le ciel dont le Soleil tapait toujours aussi fort. Elle tourna la tête vers la dernière charrette, toutes les roues étaient en place et les anciennes pièces étaient bien empilées.

La Gasuke se leva afin d'effectuer la dernière étape : Remettre les charrettes sur les roues. Première charrette, parfait, tout tenait correctement, deuxième charrette également ainsi que la dernière.

Ha... Haha... La vache... J'ai même pas roupillé une seule fois...

Elle se dirigea lentement, un sourire mou aux lèvres, vers le marchand, tendant sa main afin de récupérer l'argent. Le vieillard bougonna avant de tendre la bourse pleine de 500 yens à la mécano. Cette dernière caressa la tête d'Orina et la prit par la main pour l'emmener sur des marches afin de faire les comptes.

Elle s'assit sur la dernière marche et vida la bourse dessus. Comme convenu, elle garda 200 yens, en donnant 300 à la petite fille. Elle l'avait bien mérité. Elle rangea sa somme dans sa poche et s'allongea sur le dos, utilisant sa clé comme oreiller.

Eh, merci gamine... Grâce à toi, j'aurai pas à dormir à la belle étoile cette nuit... Tu m'as sauvée... Utilise cet argent correctement... Tu l'as bien mérité...

D'un point de vue extérieur, Orina n'avait presque rien fait mais dans les faits, elle avait accepté d'aider, avait rapporté de la main d'oeuvre pour effectuer les déplacements, avait acheté de quoi manger. Bref, sans elle, Sonia n'aurait sûrement pas fini dans les temps. Mais tout cela avait fatigué la mécano et les escaliers étaient à l'ombre...

Ses yeux commencèrent à se fermer, de plus en plus pur finalement la faire tomber dans un sommeil profond. En fin de compte, cela ne la gênait pas tant que ça de dormir à la belle étoile mais un lit était toujours mieux. Quand elle se réveilla, elle s'assit en tailleur et observa autour d'elle. Où se trouvait-elle ? Pas au même endroit en tout cas...
Orina était-elle toujours là ?

Dans tous les cas, les yens étaient toujours dans sa poche. Décidément, elle s'était endormie tellement de fois à Chikai, les pickpockets n'y étaient pas légion. Personne ne lui avait jamais rien volé et c'était tant mieux après tout...

C'était une ville bien sympathique, remplie de gens honnêtes et jamais la mécano ne s'était faite rouler depuis son arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Repas et Digestion   Lun 30 Jan - 12:35




Repas et digestion
FEAT. Sonia Gasuke

Ce fut après de longues dizaines de minutes et d’efforts s-supplémentaires que nous parvînmes à refixer entièrement les roues a-aux différents chariots. Si je n’avais pas été très efficace, manquant toujours de force p-pour bien les ancrer comme il fallait aux accroches afin qu’elles y soient solidement attachées, Madame Sonia avait été très efficace, c-comme si elle réparait des charrettes depuis toujours… Je devais avouer qu’elle m-m’intriguait un peu, disposant d’une clé que j-je n’avais jamais vu dans ce monde, mais qui, je venais de le ressentir, qui émanait une sorte d’énergie inconnue sur Kosaten… Est-ce qu’elle avait trouvée, en ce monde, quelque chose d’inédit ou… Ou était-elle une élue ?

Je… Je l’ignorais… Mais je n’osais pas lui poser c-cette question, a-alors… Je me contentais pour le moment de l’observer, alors qu’elle terminait sans peine le colossal chantier en remettant sur roue les différentes carrioles, avant de… De me tendre une part plus que conséquente d-d’argent, plus que pour elle, s-si bien que… Que je me sentis c-coupable, après tout, c’était elle qui… Qui avait fait la majeure partie du travail… Et c-comme elle le disait, elle… Elle n’était pas très riche, car elle aurait dormit à la belle étoile si elle n’avait pas été rémunérée…

Mais… Cet argent ne me revenait pas… Je le distribuais équitablement aux différents enfants qui étaient venus, afin qu’ils puissent s’acheter de quoi manger, en gardant une partie mineure pour moi… Mais alors que tout le monde se dispersait, que les enfants retournaient jouer, que le convoi repartait, à vitesse moindre, et que les marchands revenaient à leurs activités, je… Je fus surprise de voir la dame totalement endormie au milieu de la route ! Me penchant vers elle, je saisis son bras, avant de la secouer, un peu :

‘’M-Madame, il ne faut pas dormir là…’’


Mais… Mais rien à faire, elle… Elle dormait complètement… Et je n’avais pas v-vraiment d’endroit où je pouvais l’amener p-pour l’aider, afin qu’elle ne dorme pas à même le sol… Enfin… Il y avait bien la maison, mais… C’était surement la seule option que j’avais, toutefois pour la transporter, je… Je n’avais pas la force de l’amener…

Heureusement, des gardes plutôt amusés de la situation s’approchèrent de la dame, essayant eux aussi de la réveiller. Mais rien à faire… Mais lorsqu’ils me virent, ils me sourirent, et je… Je pus leur demander de m’aider à l’amener chez moi, afin qu’elle puisse dormir dans un lit, plutôt que sur le sol… C’était un peu loin d’ici, dans un autre quartier de la ville, mais les deux gardes acceptèrent avec le sourire, déposant la dame jusqu’à ma chambre, dans m-mon lit, et partirent le cœur léger et content d’avoir put aider…

Mais plus le temps avançait, plus je m’angoissais. J’étais aussi à l’étage, dans la bibliothèque, en train de lire, en venant de temps en temps pour savoir si elle s’était réveillée ou non… Je devais avouer être inquiète, très inquiète à son sujet, mais… Cela arrivait aussi avec Mme. Grimbald…

Plan:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Repas et Digestion   Mar 31 Jan - 19:08




Repas et Digestion

FEAT. Orina

C'était pas prévu

Une chambre. Sonia s'était réveillée dans une chambre, sur un lit confortable. Elle pensa tout d'abord s'être faite enlever mais un kidnappeur aurait pris son argent, sa clé, l'aurait attachée et ne l'aurait pas installée sur un matelas. Ou alors ledit kidnappeur avait une foi aveugle en le syndrome de Stockholm. Ou alors, quelqu'un avait trouvé la Gasuke en train de dormir et s'était dit qu'il valait mieux la faire dormir sous un toit.

Finalement, la mécano se leva lentement, très lentement en s'étirant et en bâillant, observant la pièce. Cet endroit ne devait pas être spécialement modeste, il y avait de quoi faire dormir deux ou trois personnes à l'intérieur. Elle posa sa clé sur son épaule pour finalement ouvrir la porte de la pièce et sortir.

En sortant, Sonia se retrouvait dans une cage d'escaliers. A côté de la chambre de laquelle elle sortait, il y avait deux autres pièces dont une entre-ouverte. Ne sachant pas trop quoi faire, elle se contenta d'entrer dans ladite pièce qui était ni plus ni moins qu'une bibliothèque. Et au milieu se trouvait Orina en train de lire.

La Gasuke poussa un grand soupir de soulagement en se rendant compte que ce n'était pas quelqu'un de mal attentionné. Elle rejoignit la petite fille, s'asseyant en tailleur à côté d'elle, le menton dans les mains.

Héhé, merci de pas m'avoir laissée pourrir dehors... J'me permets de jeter un oeil aux bouquins. J'aimerais m'renseigner sur la magie...

Cet élément fascinant dont Halloween lui avait parlé avait visiblement des propriétés intéressantes voire fascinantes. Elle pouvait faire fonctionner des véhicules par exemple et c'est cela qui donna envie à Sonia de se pencher sur la magie et pourquoi pas tenter de la pratiquer.

Elle observa chaque livre, cherchant quelque chose pouvant la renseigner. Entre fictions, livres sur l'alchimie, ou recettes de cuisine, certains livres concernaient la magie mais étaient faits pour les professionnels. En somme, rien que la Gasuke puisse utiliser pour se renseigner ou apprendre. Orina ne vivait pas seule, c'était sûr. Ses parents étaient-ils des mages ?

Bien que cette maison soit plus propre que l'auberge dans laquelle elle vivait, elle n'allait pas se permettre de passer une nuit là sans autorisation des personnes s'occupant d'Orina.

Bon, j'trouve rien pour les débutants... Dis, où sont tes parents ? Tu vis seule ici ? J'veux pas squatter la baraque de quelqu'un d'autre quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Repas et Digestion   Mar 31 Jan - 23:33




Repas et digestion
FEAT. Sonia Gasuke

Le… Le temps se faisait long… Cela faisait maintenant des heures que Madame Sonia restait endormie, sans se réveiller, sans agir, sans rien faire… Les nombreuses fois où Mme. Grimbald tombait de fatigue, cela était bien plus court, g-généralement plusieurs dizaines de minutes, mais rarement des heures entières… Et là… Là… Je ne savais que faire… Des souvenirs, ceux d-de Maman, clouée au lit pendant des journées entière après avoir été empoisonnée, me revinrent… Je… J’avais toujours peur que les gens s’endorment et ne se réveillent pas… J’avais peur que la… La… la mort ne frappe l-les gens autour de moi, sans que je ne puisse rien faire…

J’avais beau avoir un livre s-sur mes genoux, je… Je n’arrivais pas à me plonger dans cet univers pourtant si joyeux et si gaie comme j’arrivais pourtant si souvent à le faire… J’avais beau essayée, je… Je n’y parvenais pas, restant à l-la porte, restant en dehors d-des émotions et de la vie qui existait à l’intérieur de ces pages, entre chaque mot qui y était inscrit de manière méticuleuse… J’étais beaucoup trop anxieuse, beaucoup trop angoissée pour la réparatrice que… J’étais tout simplement bloquée…

Néanmoins, au bout d’un moment, je soupirais, refermant le livre avant de le poser à coté de moi, en regardant la fenêtre. Le soleil se couchait à l’horizon. Une journée de plus où Maman était loin, très loin de moi, une journée de plus que Papa travaillait d’arrache-pied, ses remèdes étant très demandés, et étant la seule source de revenu de notre foyer… Je… Je voulais bien l’aider, mais… Aujourd’hui, je n’avais pas pût… Triste, je reprenais mon livre, essayant de recommencer à penser à autre chose…

Néanmoins, un bruit derrière moi, celui d’une porte s’ouvrant lentement, me fit sursauter, avant que je n’aperçoive le visage encore endormi de la dame, qui venait de se réveiller, et qui directement s’installa non loin de moi, en me remerciant de ne pas l’avoir laissée dehors !

‘’Ce… Ce n’est rien… Ce n’aurait pas été bien de… De vous laisser dehors, seule. Les rues de Chikaï ont beau être sûre, il… Il y a tout de même des personnes mal intentionnées, même s’ils sont très rares…’’

J’affichais en même temps que ces mots un sourire timide, heureuse de voir qu’elle allait bien, qu’elle s’était réveillée. Elle commença néanmoins directement à lire, intriguée par… Par la magie, et souhaitant se renseigner dessus. La bibliothèque de la maison était riche, mais… Elle n’était rien en comparaison de celle de la ville, qui regorgeait d’ouvrages… Mais j’espérais néanmoins qu’elle puisse trouver des informations ici.

Dans tous les cas, je me levais discrètement, pour descendre dans la cuisine, et préparer un peu de thé. Faire chauffer l’eau, prendre les feuilles de thé, infuser en faisant attention à ne pas se bruler… C’était quelques petites manipulations que j’avais l’habitude de faire, tant b-bien même j’étais plus une consommatrice d-de jus de fruits, le… Le thé était reposant, quand bien même je n’en buvais pas très souvent. Revenant avec deux tasses, j’en posais une à coté de la dame tout en m’asseyant non loin d’elle :

‘’Je… Je vous ai fait du thé, j’espère que vous l-l’aimerez.’’

Néanmoins, peu de temps après, la dame abandonna ses recherches, et me posa une question sur mes parents, en me demandant où ils étaient. Je répondis timidement, encore une fois :

‘’Je… Mes parents sont des élus, de Fenghuang. Mon papa est un alchimiste, et il est actuellement dans sa boutique, en train de travailler, tandis que Maman… Est partie… Cela fait plusieurs semaines qu’elle a quitté Seika, sans même que je ne sâche pourquoi… Elle… Elle me manque…’’

Je m’en mordais l-la lèvre, en sentant une nouvelle fois les larmes monter, avant de secouer la tête… Il fallait que je sois m-moins sensible et pleurnicharde, i-il fallait que je sois forte, t-tout du moins… U-un peu plus…

‘’P-pour vos recherches, vous pouvez essayer à la bibliothèque de Chikaï ! Ils ont surement d-des choses qui pourraient vous aider, il y a vraiment beaucoup de livre là-bas !’’


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Repas et Digestion   Mer 1 Fév - 22:27




Repas et Digestion

FEAT. Orina

Une famille inattendue

Orina semblait aller bien, toujours aussi timide bien sûr mais elle était clairement chez elle, sinon, elle ne se serait sans doute pas permise d'ouvrir des livres de la bibliothèque. Sonia en venait à se demander comment la petite faisait pour vivre à Chikai, vile constamment agitée avec une personnalité aussi introvertie. De plus, elle sortait, ne restait pas enfermée. Ne se faisait-elle pas marcher sur les pieds ? Elle devait être bien courageuse en tout cas.

Durant sa visite de la bibliothèque, la Gasuke n'avait pas du tout remarqué l'absence d'Orina et de son point de vue, la petite avait fait apparaître du thé comme par magie. La boisson chaude n'était pas de refus et fût acceptée par la mécano qui bût le thé avec plaisir tout en parcourant tranquillement les livres.

Elle stoppa finalement ses recherches, s'asseyant au sol et finissant sa tasse de thé. Elle tourna la tête vers la fenêtre, constatant que le soleil se couchait.  De toute façon, la théine et la caféine ne l'empêchaient pas de dormir.

Merci pour le thé. J'crois que c'est la première fois que j'en bois un artisanal... On en utilise en sachets chez moi, c'pas aussi bon que l'tien... Héhé...

Alors comme ça, les parents d'Orina étaient tous deux des élus. A ce stade, il n'aurait pas été étonnant que la petite elle-même en soit également une. Au moins, elle était bien entourée et cela faisait plaisir à entendre. Sonia pouvait donc sans doute révéler son statut d'élue sans problème par conséquent.

La Gasuke enleva son gant, affichant le sceau du phénix avant de le remettre. Si la mère d'Orina était actuellement absente, le père était au moins là. Et la mécano savait ce qu'était d'avoir des parents éloignés. Elle posa la main sur la tête de la petite.

Héhé... Je sais c'que ça fait. T'inquiète, elle reviendra, elle.

Bon, au moins il y avait un endroit où trouver des renseignements à Chikai et c'était une bibliothèque. Sonia allait pouvoir en savoir plus sur la magie là-bas. Cependant, il se faisait tard et la Gasuke y irait sans doute le lendemain.

En attendant, elle allait sans doute rentrer et dormir à l'auberge. Elle s'endormirait sans doute plusieurs fois sur le trajet et arriverait donc durant la nuit, comme d'habitude.

Elle prit appuis sur sa clé pour se lever en bâillant et annoncer à Orina :

Bon, j'suis crevée, j'vais rentrer à l'auberge me pieuter... Attends une seconde... L'est où c't'auberge déjà ?

Eh oui, Orina l'avait ramenée là durant son sommeil, elle n'avait aucune idée du chemin à emprunter pour rentrer...
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Repas et Digestion   Jeu 2 Fév - 14:23





Feat. Orina et Sonia

Repas et Digestion



Aujourd'hui était définitivement une autre journée ordinaire et fade dans mon existence. Arrivé tôt dans la matinée à la boutique, je m'étais attelé à la préparation de produits, en utilisant des ressources achetées en grandes quantités au marché. Je me réservais de temps en temps une journée dédiée entièrement a mon art, et aujourd'hui était une de ces occasions. Il fallait bien alimenter la boutique en produits frais, d'autant que je commençais à avoir une certaine réputation, surement grâce a la qualité des produits, et a la curiosité que je représentais. La grande majorité des villageois n'avaient jamais vus de vampire, encore moins un pacifique.

Après avoir passé ma matinée et une grande partie de mon après-midi à ravitailler mon étal, tout en faisant quelques stocks, je décidais avoir suffisamment travaillé pour aujourd'hui et qu'il était temps de rentrer au manoir. Depuis le départ d'Aki, Orina était devenue assez morne, difficile de lui en vouloir, au vus de la spontanéité de ce départ. Je devais tout de même faire tourner la boutique et m'assurer de son bien être, mais passer du temps avec elle était tout de même important. Le voyage se passa sans accros et je fus rapidement arrivé au manoir, mais une fois passé la porte, je sentis que je n'étais pas seul dans le bâtiment. Je pouvais sentir l'énergie de l'homonculus, aussi puissante qu'a l'accoutumée, transpirer par le plancher qui séparait le rez-de-chaussée de l'étage, mais il y avait également autre chose, une autre personne, assimilable a une pâle lueur a coté d'un grand brasier.

Sans dire un mot, je montais calmement les marches de l'escalier pour rejoindre les deux flammes, visiblement dans la bibliothèque. Alors que je m'approchais de la porte encore ouverte de la pièce, j'entendais deux voix féminines s'en échapper. Notre invité était donc une femme, et jeune au vus de son ton et de son dialecte. Une fois passé l'arcade de la porte, j'aperçus la jeune femme aux cheveux bruns converser avec ma fille. Son physique n'avait rien d'exceptionnel, qu'il s'agisse de sa carrure ou de sa musculature, et ne dégageait pas une aura d'intelligence très prononcée. Je la fixais de mes yeux jaunes, avec un visage inexpressif, en commençant à la questionner.

"Je peux savoir qui vous êtes et ce que vous faites sous mon toit ?"



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Repas et Digestion   Jeu 2 Fév - 16:30




Repas et digestion
FEAT. Sonia Gasuke & Papa ♥

La dame accepta sans aucun problème le thé que je lui avais préparée. J’avais eu p-peur qu’elle n’aime pas ce goût, ou qu’elle ait des exigences particulières dans le domaine, mais… Fort heureusement, ce n’était pas le cas, et j’espérais que cette boisson chaud ait pu l’aider pour ses recherches, quand bien même les livres que nous possédions dans la bibliothèque n’étaient pas le plus pointus dans le domaine, surtout que… La magie était un domaine très difficile à appréhender… Je n’avais pas vraiment eu ce problème, puisque… Depuis ma naissance, je… Je pouvais l’utiliser, avec peu de maîtrise, mais… Je n’avais jamais eu besoin de me concentrer pour faire circuler naturellement du mana dans mon corps… Si je ne pouvais pas le faire… Alors je… Je ne pourrais même pas vivre, avec ma nature si particulière d-d’Homonculus…

Mais elle semblait en tout cas être satisfaite du thé, annonçant même que c’était très bon, et que c’était la première fois qu’elle en buvait un artisanal. Je rougissais un peu, peu habituée à me faire complimenter, enfin… Ne sachant pas vraiment comment réagir, tout en me posant la question des sachets que la dame utilisait chez-elle pour faire du thé… J’étais un peu curieuse, et… j-je ne me privais pas de l-lui poser la question, le sujet ne devant pas être trop… Gênant…

‘’Des… Sachets qui permettent de faire du thé ? C-c'est-à-dire ?’’


Puis, la dame écouta mon explication sur ce qui était ma famille… La plus particulière des f-familles, surement. Je… J’étais infiniement chanceuse de mettre retrouvée dans un tel foyer, de ne pas avoir finie à la rue, comme tant des enfants qui trainaient dans la capitale… Il y avait beaucoup d’orphelins et de réfugiés, à cause des catastrophes qui se multipliaient par la guerre… Et même avant… L’un d’eux m’avait raconté que son village avait été tout simplement rayé de la carte à cause d’un méchant monsieur, terriblement puissant…

Mais madame Sonia tenta de me rassurer, alors que j’étais attristée en repensant à Maman… Elle disait qu’elle reviendrait, qu’elle serait là, à un moment… Je voulais y croire, mais… J’avais peur, terriblement peur que quelque chose de grave lui soit arrivée, et que j-je ne puisse rien faire…

Puis, alors qu’elle baillait et s’aidait de sa grande clé pour se relever, la dame… Eu une grande question, se demandant… Où était son auberge ? J-je… Je ne savais pas du tout à v-vrai dire, et il commençait à se faire tard, v-vraiment tard, le crépuscule sonnant… est-ce que… Qu’il serait prudent qu’elle parte ? D-d’autant qu’elle semblait s’endormir souvent ? Je l’ignorais… J-je dis donc d’une voix un peu timide :

‘’Je… Je ne sais pas… Où est votre auberge… Mais il serait peut-être mieux que… Que vous restiez ici pour la nuit, n-non ?’’


Mais soudainement, alors que je lui répondais, m-mes sens m’avertirent qu’une énergie magique grande arrivait, et je la connaissais… En effet, il ne fallut que quelques secondes pour qu’une grande masse se distingue de l’encadrement la porte, imposante, avec un visage strict, mais qui me fit sourire de joie, alors que je dis :

‘’Père !’’


J’étais heureuse d-de le voir, v-vraiment heureuse…


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Repas et Digestion   Sam 4 Fév - 14:50




Repas et Digestion

FEAT. Orina & Tanith Amonwiel

Une Peau Pâle apparaît

Eh bien s'il n'était pas surprenant que les machines à vapeur soient inexistantes sur Kosaten, il était déjà plus étonnant que les sachets de thé soient inconnus. Ils étaient apparus assez tôt en Chine pourtant. Mais bon, autant expliquer de quoi il s'agissait à Orina. Même si Sonia aurait préféré lui expliquer les principes d'une chambre à pression...

Ouais, c'est des sachets en papier qui sont fait pour préserver le goût du thé mais ça marche que dalle...

A rajouter dans la liste des choses qu'elle ne savait pas : l'emplacement de l'auberge de la Gasuke. Eh bien, dans un sens, elle n'aurait pas à payer sa nuit mais il fallait au moins trouver une autre auberge avec des patrons peut-être moins tyranniques. Ou Orina accepterait de laisser dormir la mécano chez elle. Mais après tout ce que la petite avait fait pour elle, ce serait sans doute trop demander.

Dans tous les cas, c'était la fin de la journée et si la mère d'Orina était absente, le père n'allait sans doute pas tarder à pointer le bout de son nez. Et cela ne rata pas car dans les minutes qui suivirent, quelqu'un entra dans la pièce. Un homme très grand avec une couleur de peau et d'yeux des plus singulières. Enfin, lorsque l'on connaissait Four, ce n'était pas spécialement surprenant. On pouvait trouver de tout sur Kosaten.

Ce grand monsieur devait être le père d'Orina et bien entendu, ne semblait pas ravi qu'une inconnue se trouve chez lui. Son regard strict et froid n'eut pas de réel effet sur la Gasuke si ce n'était la faire supposer que si elle disait un mot de travers, elle se ferait arracher les bras, les jambes, chaque cheveu un par un et enfin les dents.

Wow, calmos... J'suis cool, tout va bien. Vot' fille m'a aidée à réparer des charrettes, j'l'ai payée, j'me suis endormie et j'me suis réveillée ici...

Par ailleurs, la réaction d'Orina, résolument positive, à l'arrivée de son père, fit se dire à Sonia qu'elle ne devait pas avoir grand chose à craindre, surtout qu'elle n'avait aucune mauvaise intention. Mais quelque chose lui disait que ce grand monsieur était contre le fait qu'elle reste dans cette maison le temps d'une nuit.

Bon, y s'fait tard. J'vais m'chercher une auberge dans l'coin et j'irai à la bibliothèque demain. Merci pour l'indic' Orina !

Sonia prit appui sur sa clé pour se lever mollement et commença à se diriger lentement vers la sortie de la pièce, devant laquelle se trouvait toujours le père de la petite. Il était assez imposant l'air de rien, c'était la première fois que Sonia voyait quelqu'un dans le genre et c'était également le premier homme élu qu'elle croisait.

Mais bon, elle avait dormi toute une partie de l'après-midi, peut-être que cela l'empêcherait de dormir... Ou pas, c'était Sonia, éternelle narcoleptique après tout, rien de l'empêchait de dormir et c'est pourquoi elle s'arrêta face au grand homme avant d'émettre de ronflements et de se réveiller en se frottant les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Repas et Digestion   Ven 10 Fév - 0:50





Feat. Orina et Sonia

Repas et Digestion



La jeune femme ne fut pas vraiment dérangée par ma soudaine apparition, et ce malgré mon apparence plus que singulière. Elle me répondit nonchalamment qu'elle était "cool" et que tout allez bien, utilisant alors un dialecte pour le moins archaïque qui me fit grincer des dents. Elle disait qu'Orina l'avait aidé à réparer des charrettes, qu'elle l'avait payé et qu'elle s'était endormie pour se réveiller ici.

Mon invitée était fine et petite, habillée de manière sobre et étrange, et surtout munis d'une énorme masse de métal, étrangement forgée a son extrémité. Je pouvais voir une étrange mécanique entre les deux pinces qui formaient la tête de l'arme, bien que la raison d'être d'un tel design m'était complètement étrangère. Orina me fit savoir sa présence en exprimant le sobriquet de "Père", ce qui me fit tourner le visage vers elle, un sourire sur le coin des lèvres.

"Il est rare que tu amène des amis à la maison Orina. J'aurais préféré que tu choisisse quelqu'un qui soit capable de s'exprimer correctement, mais bon, je ne vais pas choisir tes amis a ta place."


L'étrangère finit par se lever en disant qu'elle aller devoir trouver une auberge puis aller a la bibliothèque demain, avant de trainer ses pieds vers la porte. Je tournis ma tête vers elle, en lui adressant un regard relativement intimidant, pour lui faire comprendre que j'attendais de sa part qu'elle m'écoute.

"Il serait malpolie de quitter ma demeure en me laissant dans l'obscurité. Tu devras répondre à mes questions avant que je ne t'autorise à partir, mais pour l'heure, un repas s'impose. Tu vas devoir te contenter de notre compagnie pour ce soir. Orina va te montrer où aller."


Je me décalais légèrement sur le coté en tendant mon bras vers l'arcade de la porte, invitant les deux filles à quitter la pièce.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Repas et Digestion   Dim 12 Fév - 14:15




Repas et digestion
FEAT. Sonia Gasuke & Papa ♥

La réaction d-de madame Sonia vis-à-vis du vampire fut p-pour le moins originale. La plupart des gens c-craignaient tout de même la créature de la nuit qu’il était et représentait, d’autres n’étaient que très peu à l’aise face à son tempérament strict et parfois cinglant, mais… Madame Sonia ne semblait pas être mal à l’aise, au contraire… Elle expliquait d’une manière assez f-familière à l’alchimiste la situation dans laquelle elle s’était retrouvée ici, disant qu’elle s’était endormie et qu’elle s’était réveillée ici, chose à laquelle j’acquiesçai d’un petit signe de tête.

Mais néanmoins, père… M-me répondit en m’adressant p-presque une critique, expliquant de sa voix stricte qu’il aurait n-nettement préféré que je choisisse mieux l-les personnes que je ramenais, m-mais… C’était parce que la situation était exceptionnelle, et que j-je n’avais pas put la laisser seule, au milieu de la rue ! Qui sait ce qui aurait put lui arriver ? Qui… Pouvait savoir ? Mais m-même s’il ne m’interdisait pas ça, i-il me réprimandait par ces paroles, e-et je ne pus que baisser la tête, e-en répondant d-d’une petite voix :

‘’D…Désolé, mais… C’était une situation d-difficile. Madame Sonia souffre de la même maladie que Madame Grimbald, ce qui fait qu’elle s’endort sans prévenir. Je… Je n’ai pas pu me résoudre à la laisser seule.’’

Toutefois, la mécano semblait être résolue à quitter la maison et à aller se trouver une auberge dans le coin. Le fait qu’elle souhaite se séparer si vite m’attrista, mais… Avec les dernières phrases de M. Amonwiel, je… Je pouvais comprendre sans difficulté qu’elle souhaitait peut-être mieux aller ailleurs. Mais elle n’eu pas vraiment la possibilité, le vampire s’opposant à cela en prétextant qu’il était curieux de savoir plusieurs détails, et qu’il l’invitait à manger !

Cela eu l’effet de me surprendre, me laissant un peu toute penaude, avant que je ne secoue la tête, et que ne m’exécute en prenant le bras de Madame Sonia pour lui intimer de venir. La cuisine était juste en bas, à côté de l’endroit où nous mangions, et non loin à vrai dire de la porte d’entrée. Mais il faudrait d’abord qu’elle affronte les terribles questions de père, qui… Risquait d’en avoir… Beaucoup…



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Repas et Digestion   Lun 13 Fév - 3:24




Repas et Digestion

FEAT. Orina & Tanith Amonwiel

Un geôlier particulier

Evidemment, on ne pouvait pas s'attendre à de la réelle sympathie de la part du père d'Orina, il aurait pu éviter d'exprimer devant Sonia son avis sur sa façon de parler. Ce n'était pas comme si elle en avait quelque chose à faire. Au moins, il semblait laisser une certaine liberté à la petite fille. On aurait jamais permis à la Gasuke de devenir amie avec un pauvre par exemple. Laisser une petite faire ce qu'elle voulait était un point positif à ses yeux.

Mais bon, autant prouver comme elle le pouvait que son éducation noble avait porté ses fruits... Mais pas trop quand même.

Ahem... Sachez que si vous préférez cette façon de m'exprimer, peu me chaut. Je n'en ai juste plus l'habitude ayant favorisé la vie parmi les machines et... et... Raaaaaah, c'chiaaaaaaant ! 'Tain comment vous faites pour parler non-stop comme ça ?

En effet, si Sonia avait appris à parler de cette façon, elle détestait cela, elle trouvait ça difficile agaçant et supérieur alors que c'était tellement plus rapide de parler de façon décontractée comme elle le faisait. De plus, ça collait avec l'image de flemmarde qu'elle renvoyait, elle n'avait absolument pas l'utilité de parler de façon noble.

Bref, avant de partir, la Gasuke fût interrompue par le père qui lui intima avec un regard sans doute très effrayant pour n'importe qui qu'elle allait sans doute rester durant le dîner, désirant de "ne pas rester dans l'obscurité". Sonia devait-elle le dire ? Devait-elle se retenir ? Eh bien non.

La lumière est allumée là... Héhé...

Four l'avait bel et bien influencée concernant les mauvaises blagues. La mécano en sortait bien moins souvent que la femmachin (Comme elle se plaisait à l'appeler) mais elle en faisait tout de même un certain nombre.

Elle qui ne voulait pas s'imposer, elle allait y être contrainte. Elle fût donc emmenée par Orina dans une salle à manger dans laquelle elle s'assit, écrasant son visage contre la table, le décalant tout de même, histoire que le couvert puisse être mis sans encombre. Pour une feignasse, elle se considérait plutôt attentionnée...

Elle finit par tourner la tête sur le côté de façon à avoir le père dans son champ de vision.

Alors ? So vous avez des question, vous pouvez les poser... Et espérer que je m'endorme pas sans faire exprès pendant que j'y réponds.

Dit-elle levant la main et faisant un signe en forme de V avec son index et son majeur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Repas et Digestion   Sam 18 Fév - 17:40





Feat. Orina et Sonia

Repas et Digestion



L'amie d'Orina fit quelques efforts pour parfaire son langage, mais ils tombèrent rapidement dans l'oubli face a l'effort incommensurable que semblait lui demander le fait de parler correctement. Toujours est-il qu'elle se plia a ma requête de rester pour l'instant, non sans m'adresser une plaisanterie vaseuse que je ne pris même pas la peine de soulever. Orina, légèrement surprise par la tournure des évènements, mis quelques secondes avant de suivre mes instructions et d'accompagner notre invitée en bas.

Avant de les rejoindre, je me penchais sur la lecture qu'avaient eue les deux jeunes filles, et je fus étonné de voir que des livres de magie avaient été consultés. Orina avait déjà eu tout le loisir de les lire, et notre invitée n'avait aucun potentiel magique. Je rangeais les ouvrages à leurs places dans les étagères, avant de rejoindre mes convives au rez-de-chaussée. Elles s'étaient déjà installer autour de la table, bien que notre invitée manquait réellement de savoir vivre, s'affalant contre la table. En tournant sa tête vers moi, elle m'invita à lui poser mes questions, en espérant ne pas s'endormir en plein milieu d'une réponse. J'étais légèrement exaspéré par ce manque de tenue, aussi je répondais calmement et sur un ton qui laissait planer le doute quand a mes intentions.

"Ne t'inquiète pas, si jamais tu t'endors je ne manquerais pas de t'arracher un bras pour te réveiller."

Je me dirigeais vers la cuisine, un sourire en coin de lèvres et je m'attelais à la préparation du repas, aidé de magie, comme a l'habitué. Les plats volaient, le feu s'allumer comme alimenter par sa propre volonté. Seul je pouvais remplir le rôle d'une troupe de cuisinier, tant que j'arrivais à me concentrer suffisamment. Lors des phases où je n'avais pas beaucoup d'éléments à gérer, j'en profitais pour poser mes questions aux filles qui se trouvaient dans la pièce voisine.

"Ta tenue est plutôt singulière petite. D'où est ce que tu viens ? Tu es une élue ?"

Je retournais à mes tâches culinaires pendant le temps qu'elle me réponde, et je profitais d'un second temps mort pour enchainer avec une seconde question.

"J'ai vus que quelqu'un avait sortis les livres de magie de la bibliothèque, c'est toi Orina ?"


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Repas et Digestion   

Revenir en haut Aller en bas
Repas et Digestion
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Repas du tournoi
» Réflexion autour d'un repas [PV]
» Promenade de digestion. (Pv Samia)
» En digestion
» Un bien beau repas satisfaisant [Rp terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.