Partagez | .
Le festival de Tsuniya
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Le festival de Tsuniya   Sam 25 Fév - 1:03








Le festival de Tsuniya

feat Anglerfish Team

Rassurée, Harall l'était. Elle pensait réellement avoir blessée Saori et c'était bien la dernière chose qu'elle voulait faire. Au contraire, son intention de base était de réellement l'encourager, de la motiver en écoutant comment Mako avait réussi à se mettre en couple avec Natsume.

Malheureusement, l'effet fût totalement opposé. Pourtant la miniature savait qu'elle était maladroite et elle avait déjà mis la Reizei et l'adolescent mal à l'aise lorsque la jeune fille s'était réveillée, amnésique.

Décidément, elle se demandait si elle ne devait pas retenir ses pulsions ironiques et fantasmagoriques car cela blessait plus les gens qu'autre chose... Mais c'était sa personnalité, que pouvait-elle y faire ?

Devait-elle aussi trouver un élu de son coeur ? Quelqu’un qui l'aiderait à gérer son mental exacerbé ? Non, pour la simple raison que la miniature n'en avait strictement rien à faire de ses propres histoires de sentiments, préférant profiter de celles de Natsume qu'elle trouvait si mignonnes.

C'était une sorte de fascination, comme si elle voyait son fils grandir au fur et à mesure que ses sentiments pour Mako évoluaient. Harall adorait observer ce phénomène.

Le problème était que si elle pouvait largement faire cela avec l'adolescent, cela s'avérait déjà plus tendu avec l'équipage du panzer dont les membres étaient bien plus sensibles que Natsume et elle venait de s'en rendre compte avec Saori...

Cette dernière ne sembla pas lui en tenir rigueur, d'où le soulagement ressenti par la miniature. La rousse continua en expliquant sa situation, annonçant qu'elle allait se motiver pour trouver l'élu de son coeur.

La détermination calme dont avait fait preuve la Takebe avait ému la miniature, ce qui, combiné au soulagement, donna lieu à une réaction assez improbable.

En effet, Harall se leva brusquement se jetant sur la rousse et la serrant dans ses bras, presque les larmes aux yeux.

Oui ! C'est beau c'que tu dis ! Je suis sûre que tu vas y arriver ! Tu trouveras ton prince charmant !

Se rendant compte qu'elle avait été un peu trop brutale, elle recula, encore un peu paniquée, acquiesçant à la "question" de Saori et la suivant de près durant le chemin retour, cachant son visage de sa main, se trouvant bien ridicule.

Les deux revinrent finalement là où se trouvait le groupe. La fille en jaune avait passé son temps à nier qu'elle avait quelque chose à demander tout en essayant de soutirer des informations au couple.

C'est quand Natsume s'apprêtait à demander à la jeune fille de partir que Saori se manifesta, telle une clé à des menottes émotionnelles ! Elle était souriante et proposait son aide à la fille-citron.

Passé le soulagement de Natsume de voir que la Takebe allait bien, la jeune fille commença à balbutier, pointant tour à tour tous les élus du groupe, y compris Tamae, ce qui s'avérait perturbant.

C-C'est parce que je suis amoureuse d'elle ! Non d'elle, enfin d'elle, non non, d'elle, enfin, de toi, ou d'elle ou euh, d'elle et-

Bon, tu peux enfin demander ce que tu veux à la fin ?!

Elle se calma finalement, soupirant longuement et pointant un garçon blond aux yeux bleux en yukata rouge. Il se trouvait au stand le plus proche de l'extérieur du festival, mangeant des yakisoba.

L-Lui... I-Il est b-beau... Et g-gentil... Et i-intelligent... J-J'arrive pas à lui dire c-ce que je ressens d-depuis d-deux ans p-parce que i-i-i-il y a plein d'autres filles qui lui t-tournent autour qu-qui sont m-mieux que moi...

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le festival de Tsuniya   Sam 25 Fév - 12:16



Le festival de Tsuniya
feat. Natsume Naegi



Nishizumi Miho
Assise

Takebe Saori
A l'écart

Isuzu Hana
Assise



Akiyama Yukari
Assise

Reizei Mako
Somnolante
Alycea Kitasu
Assise

Tamae
Endormie



Un plan romantique ?

Que la Takebe trouve un jour son prince charmant ? Oh que oui, elle comptait bien y arriver. Si pour le moment la jeune fille n’était pas vraiment la personne la plus populaire, étant encore sujette à une mémoire incomplète et travaillant dur pour que la demeure des lycéennes soit enfin totalement sur pied, elle comptait bien, une fois ceci fini, se mettre en avant un peu plus. Si la destinée n’allait pas vers elle, elle irait à sa rencontre ! Cela avait beau être insignifiant par rapport à d’autres grandes quêtes que certains élus se donnaient, chacun trouvait un objectif qui lui convenait. Après tout, pourquoi se battre pour un monde où l’on ne souhaitait pas vivre ?

Ce fut donc avec la miniature (qui par ailleurs ne méritait plus vraiment ce terme, tant elle parvenait sans problème à avoir une forme adulte maintenant) qu’elle rejoint le groupe et donc cette jeune fille en détresse qui recherchait des conseils en amour… Ce fut en tout cas avec pas mal de difficultés et de bégaiement qu’elle expliqua son problème, qu’elle était amoureuse de quelqu’un, un garçon (plutôt mignon par ailleurs) qui était donc plutôt populaire… Et donc elle cherchait des conseils sur comment l’aborder ? Une mission compliqué à vrai dire, mais non pas impossible !

Car en effet, même si la jeune fille se morfondait, elle était pleine de charmes ! Elle avait toute ses chances d’être l’élue du cœur de ce garçon ! Et après tout, même si les mariages arrangés étaient légions sur Kosaten, des histoires d’amour existaient bel et bien, et rendaient le monde un peu plus magique et paradisiaque. C’était croire en l’existence des contes de fées puisque, de temps à autres, certains semblaient être dotés d’une grâce divine.

La rousse posa en tout cas sa main contre son menton, et réfléchit quelques secondes, avant d’afficher un grand sourire, et de s’approcher un peu plus de la jeune fille amoureuse, pour l’aider en lui donnant des conseils simples, mais qui de tout temps étaient parmi les plus importants :

Première chose : Ai confiance en toi ! Il faut que tu montre ton entrain, ta détermination ! Il faut que tu oses allez vers lui, que tu te mettes en avant, que tu montres toutes tes qualités !


Elle tapa ensuite contre sa main, le poing fermé, comme pour lui suggérer un plan :

Tu pourrais lui laisser un mot, anonyme, pour lui demander de te rejoindre dans un endroit à l’écart. Avec le feu d’artifice, ce serait une occasion magique de lui déclarer tes sentiments, j’en suis sûre ! Si tu veux, je pourrais lui donner le mot, pendant ce temps, tu pourras te préparer !


La rousse avait déjà prévue comment aider au maximum la jeune fille citron, mais… Elle savait bien qu’elle ne pourrait pas influencer les sentiments du garçon concerné. Si lui aussi nourrissait de tels sentiments, ce serait parfait, mais… Peut-être qu’au contraire, il n’était pas du tout amoureux. C’était malheureusement possible. Mais la meilleure chose à faire était d’y croire. Après tout, si elle ne se déclarait pas, elle le regretterait surement très longtemps, de ne pas avoir eu le courage d’aller de l’avant aujourd’hui. Il n’y avait pas de demain où l’on devait reporter ce jour… Demain, c’était maintenant !

De l’autre côté en tout cas, les autres étaient rassurées de voir que la Takebe avait récupérée de son flamboyant entrain. C’était agréable de voir qu’elle se portait bien, et qu’elle surmontait les difficultés, elle aussi. Bientôt, une partie du groupe retournerait à Chikai pour y trouver Aki Nishiie, la célèbre druidesse qui suscitait tant d’admiration. Si la jambe d’Hana n’était pas très dérangeante, et que la mémoire de Saori était en majeure partie réparée, c’était la voix de Yukari qui avait grandement besoin de soins. La jeune fille, muette depuis le terrible moment qu’elles avaient passé, faisait de son mieux pour communiquer avec les autres, mais la voix de l’excitée de service manquait grandement à toutes… Il était probable qu’une fois  qu’elle pourrait de nouveau parler, elle serait inarrétable d’anecdotes, sur le Panzer VIII par exemple, chose qu’elle n’avait pas put partager pour le moment.

Dans tous les cas, la Reizei elle, qui avait été abordée en premier, se lovait contre l’androgyne en émettant un bâillement. Non pas que cette histoire la désintéressait, mais… Sa fatigue habituelle reprenait le dessus, et elle pensait avoir méritée une petite sieste contre lui… Rien qu’un tout petit brin de sommeil qui, si non régulé, la ferait sombrer au pays des rêves, comme c’était déjà le cas pour Tamae qui, à défaut de sa complice rousse, avait le soutien protecteur de l’Isuzu.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Le festival de Tsuniya   Lun 27 Fév - 18:02








Le festival de Tsuniya

feat Anglerfish Team

Natsume se demandait bien comment Harall avait fait pour remettre Saori d'aplomb... A moins qu'elle n'aie réussi seule, il espérait juste que la miniature avait au moins présenté ses excuses, ce qui était le cas heureusement.

Dans tous les cas, la rousse était plus flamboyante que jamais et même parée à donner des conseils amoureux à la jeune fille en jaune qui semblait toujours aussi déstabilisée. Fait étrange par ailleurs vu la simplicité avec laquelle elle avait abordé Natsume et Mako. Soit elle était de base énergique, cachant sa timidité, soit c'était l'inverse.

La Takebe lui prodigua donc deux conseils et proposa même de l'aider en écrivant un mot de rendez-vous et en le donnant au garçon inconnu. Réponse de la jeune fille : Panique totale.

Non non non non non !!! Pas toi ! Parce que t'es mignonne ! Du coup il va croire que le mot est de toi ! Je veux que ce soit lui qui passe le mot !

Termina-t-elle en pointant Natsume du doigt. Pas de chance, c'était au moment ou Mako commençait à s'assoupir sur l'adolescent qui lui caressait la tête durant son sommeil. Le hurlement de la fille en jaune fût assez strident et le garçon à l'écharpe mit son doigt devant sa bouche pour lui faire signe de baisser le volume par peur de réveiller la Reizei.

Chuuuuuut... Tu vas la réveiller.

Je peux donner le mot au pire... Je veux dire, à moins que le gamin aime les adultes, y aura aucun doute possible.

Mais si tu exhibe tes gros seins sous son nez, il va perdre son cerveau !

Répliqua, légèrement moins fort, la jeune fille. Natsume soupira puissamment, cette fille était encore plus bruyante que lui mais à son contraire, elle était agaçante.

Laisse faire Saori, elle est assez intelligente pour pas euh... Prendre ta cible ?

Ca veut rien dire ! Oh et puis zut ! Vas-y mais dis-lui bien que c'est pas de ta part !

Termina-t-elle en regardant la Takebe d'un air accusateur avant de partir en direction de l'endroit où la rousse était allée s'isoler. Harall soupira à son tour, prenant la fuyarde par le col.

Ecris le mot toi-même, Saori le fera juste passer. Ca sert à rien si c'est pas toi qui l'écrit.

Maieuh...

Pendant que la miniature rattrapait la fille en jaune, Natsume avait arraché une page vierge de son carnet pour écrire le mot. Il fit passer la feuille à la jeune fille qui la posa sur un banc avant de la fixer longuement. Elle tourna le regard vers Saori, l'air faussement fier.

Je sais... Héhé... Parfaitement ce que je vais écrire... Mais je... J'aurais besoin d'aide... S'il te plait...

A cette remarque, Harall éclata de rie. C'était la combinaison parfaite entre le visage et les paroles. Elle ne regrettait pas d'avoir vu cette gamine juste pour cet instant précis.

Par contre, les mages commencent à installer les feux d'artifice, je les ai entendus dire qu'ils les lanceraient quand la lune sera totalement visible de la ville...

L'astre lunaire en question était alors à moitié visible mais ne s'élevait pas trop vite. Il devait rester une vingtaine de minutes pour écrire le mot, le donner au garçon et qu'il rejoigne le point de rendez-vous.

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le festival de Tsuniya   Lun 27 Fév - 23:06



Le festival de Tsuniya
feat. Natsume Naegi



Nishizumi Miho
Assise

Takebe Saori
Face au garçon

Isuzu Hana
Assise



Akiyama Yukari
Assise

Reizei Mako
Endormie contre Natsume
Alycea Kitasu
Assise

Tamae
Endormie



Aux devants de l'amour


La réponse de la jeune fille se fit rapidement entendre. Plutôt gênée à l’idée d’aborder le garçon qui occupait une place réservée dans son cœur, une place si particulière et si grande qu’elle était éperdument jalouse de toutes les personnes qui pouvaient s’approcher de près ou de loin de lui. C’en était malheureusement maladif, et cela trahissait de plus belle son manque de confiance en elle. Heureusement que la Reizei n’avait pas cette manière de protéger l’androgyne de tout contact extérieur, sinon cela aurait cruellement terni ce couple ouvert, abordable et, bien évidement, adorable…

Et si le plan d’écrire un mot pour donner rendez-vous au garçon était une idée qui se pesait, elle refusait catégoriquement que ce soit la rousse qui lui apporte… Et à vrai dire, un peu toutes les autres personnes de l’endroit, puisque la seule personne qu’elle désigna fut l’androgyne qui fut désigné comme étant la personne la moins mignonne du groupe… Sympathique, n’est-ce pas ? En fait, c’était surtout parce qu’il était un homme, et que l’ambigüité quant à son sexe n’avait pas été un problème pour la jeune fille citron. Probablement grâce aux habits d’homme qu’il portait. S’il avait eu des vêtements plus féminins, il aurait été indéniable que tout le monde l’aurait confondu avec une belle demoiselle…

Mais le garçon du groupe avait une bonne et simple excuse pour éviter d’être le commis dans cette histoire… En effet, la Reizei endormie sur lui était une très bonne raison de ne pas bouger d’un cil, et c’était probablement ainsi, avec elle, à lui caresser doucement les cheveux pendant qu’elle se reposait, qu’il voulait être. Et en refusant de plus l’aide d’Harall, qui selon elle exhibait trop ses seins (et ce, encore une fois malgré les élégants habits de soie que la miniature portait), son cas semblait devenir impossible à traiter, la timidité de la jeune fille ayant été remplacée par un coté paniquée où elle essayait absolument tout ce qui était dans ses cordes pour paraître un tant soit peu crédible. Mais il n’y avait que la détresse qui ressortait malheureusement pour elle…

Et si les autres Anglers, qui regardaient d’un air médusées à la situation en restant discrètes, ne furent pas désigner (surement pour le meilleur à vrai dire), la jeune fille se rabatit en tout cas sur Saori après avoir reçue les conseils du seul garçon présent. Bien évidement qu’elle n’allait pas essayer de piquer le garçon que convoitais tant cette fille ! Elle s’était proposée de l’aider, pas de détruire ce qu’elle tentait maladroitement de construire ! La rousse avait beau chercher l’élu de son cœur, elle croyait peut être un peu trop aux comptes de fées, pensant que ce serait par une nuit de pleine lune au sommet d’un château que celui qu’elle aimerait viendrait à son secours… Ce serait si romantique…

Mais elle se contenta d’hocher la tête en souriant, pour répondre aux phrases qui la mentionnait, avant que la jeune fille ne soit rattrapée par la miniature qui était bien évidement aux aguets pour sévir. Oui, la lettre devait être écrite par elle, c’était ses mots, ses phrases, mais l’aide de la rousse fut sollicitée, la demoiselle en tenue citron étant bien trop paniquée pour aligner des mots sur une page sans bafouiller… A l’écrit… Ce fut avec un petit rire nerveux que la rousse s’approcha, et la guida pour donner une lettre assez simple, mais suffisante pour ce qui allait être fait.

Maintenant que les pions étaient en place, la jeune fille démarra au quart de tour pour aller jusqu’à la pierre en question, pendant que la rousse, affichant un sourire, alla d’un air serein en direction du festival, pour rapidement trouver le mystérieux garçon aux cheveux blonds et aux yeux bleus, et c’est avec un grand sourire qu’elle lui tendit la lettre, tout en disant :

Coucou ! Quelqu’un m’a demandé de te porter cette lettre, en insistant que tu la lises !


La jeune fille n’était pas des plus subtiles, mais son air amical et enjoué aidait souvent à nouer de bons contacts, et elle espérait que ce don ait fonctionné avec ce garçon, qui devait surement regarder la jeune fille d’un air médusé, en se demandant pourquoi lui spécifiquement.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Le festival de Tsuniya   Mer 1 Mar - 18:23








Le festival de Tsuniya

feat Anglerfish Team

Au final, moins de vingt minutes furent nécessaires pour finir le mot. D'un classique, celui-ci n'était même pas signé et indiquait simplement de se rendre à un point de rendez-vous. L'objectif était-il la surprise ou la jeune fille était-elle simplement trop paniquée pour ne serait-ce que penser à signer ? La seconde solution était bien entendu la bonne.

La première étape était au moins terminée. La seconde démarrait, Saori devant donc donner le mot au destinataire. Problème ce dernier était désormais entouré de quatre filles lui tirant les manches. Que pouvait-il avoir de si spécial ? C'est ce que se demandait Harall, observant la scène au loin, se préparant à réagir en cas de remarque déplacée.

Le mini-harem n'arrêta pas la rousse qui donna naturellement le mot au garçon. Il prit le mot sans rien dire en renifla le papier avant de renifler... La Takebe toujours sans rien dire. Il se redressa en soupirant et passant la main dans ses cheveux d'un air hautain.

Allons bon, ce n'est pas toi qui a écrit ce mot. Pourtant tu serais parfaite pour rejoindre mon harem des plus belles filles de Tsuniya mais CHUT ! Ne dis rien ! Je sens de par ta flagrance rebelle que tu ne te laisseras pas faire ainsi ! Ô que dois-je faire pour disposer de tes faveurs ?!

Commença-t-il sans donner le moindre temps de réponse et prenant des poses improbables. Il finit pas remarquer le reste du groupe d'élus et réajusta les lunettes qu'il n'avait pas sous les gémissements d'admiration de ses supposées groupies.

Mais qui a bien pu envoyer cette déesse de feu me donner ce mot ?! Probablement un laideron désirant mes faveurs ! Qui est-ce donc ?! Cheveux bleus, cheveux marrons, autre cheveux marrons, troisième cheveux marrons, cheveux rouges ou encore l'une des deux cheveux noirs ?! Sans doute la plus grande, la naine doit se savoir trop petite et frêle pour tout cela !

Ce personnage des plus dégoûtants parlait excessivement fort, suffisamment pour que ces paroles atteignent les oreilles de Natsume. Il ne pouvait pas laisser dire ça sur celle qu'il aimait. Mais au lieu d'aller se confronter directement, il planta Erimaki dans le sol pour la faire ressortir sous forme de léger pic sous le pied du dragueur immonde et le lui piquer suffisamment fort pour faire mal sans pour autant blesser.

La victime poussa un hurlement à peine exagéré et tomba au sol, effectuant toute une scène de mélodrame.

AAAAAAAAAAH ! Quelle douleur vient m'agresser le pied ! Je souffre de cette écharde de sandale de plébéien dont je me hâterai de demander remboursement !

Natsume se retenait plus que tout d'éclater de rire pour ne pas réveiller Mako mais il était très fier de ce qu'il venait de faire. Et il fallait croire qu'Harall aussi vu qu'elle était pliée de rire.

Finalement le garçon se releva, pointant Saori du doigt sans aucune gêne et encore une fois, sans la laisser dire quoique ce soit.

Je comprends ! La douleur divine qui vient de m'être infligée est un signe ! Un signe que je dois aller voir la personne qui a envoyé cette lettre pour obtenir tes faveurs ! Ô déesse aux cheveux de feu, je te jure que de mon harem, tu feras partie !

Annonça-t-il avant d'ouvrir dramatiquement le mot et de lire son contenu. Il se hâta ensuite de se rendre au point de rendez-vous. Quelques petits feux d'artifice commencèrent à être tirés. Harall alla voir la Takebe avant de lui murmurer.

Ce type est assez dégeu nan ? On devrait pas le suivre histoire d'éviter d'avoir à ramasser miss citron à la petite cuillère ?

Non, faites pas ça !

Hein ? Pourquoi ?

J'ai un bon pressentiment à ce propos...

La miniature soupira avant de se rasseoir, admirant les petits feux d'artifice tandis que Natsume posait sa main sur l'oreille dégagée de Mako. Ce n'était pas tant pour éviter de la réveiller mais plutôt pour que les bruits puissants des artifices ne la dérangent pas.

Finalement, le dragueur arriva au point de rendez-vous essoufflé par... Toute cette marche... de 100 mètres... La fille se retrouva prise au dépourvu quand son amant fût venu car la simple vue de l'élu de son coeur suffisait à faire monter sa chaleur (Mon dieu ces rimes étaient I-NU-TILES).

Est-ce donc toi qui a écrit ce mot ?! Serais-tu mon amie d'enfance secrètement amoureuse, danseuse traditionnelle essayant d'obtenir mes-

M-Mais non ! J-Je te connais depuis deux ans ! T-Tu viens toujours au cours de danse !

Certes mais que désire-tu ?! Mon harem n'est composé que de-

Des filles les plus mignonnes de Tsuniya je sais ! M-Mais moi, je t'aime... Je veux pas juste ton argent ou quoique ce soit d'autre... Je t'aime...

V-Voilà qui est direct, les autres se contentaient d'avances subtiles... P-Personne ne s'était déclaré à moi si... violemment... Pour la peine, je vais te laisser une chance...

Le visage de la jeune fille devint rouge écarlate mais s'orna d'un sourire radieux. Plusieurs minutes passèrent et le nouveau couple finit par repasser à côté du groupe d'élus sans même y faire attention et se tenant la main.

Natsume lança un regard admiratif à Saori, lui adressant un pouce levé.

Bien joué !

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le festival de Tsuniya   Mer 1 Mar - 19:07



Le festival de Tsuniya
feat. Natsume Naegi



Nishizumi Miho
Assise

Takebe Saori
Assise

Isuzu Hana
Assise



Akiyama Yukari
Assise

Reizei Mako
A moitié réveillée
Alycea Kitasu
Assise

Tamae
Endormie



Les folies de l'amour


Aller au devant d’une foule et d’un mini-harem était ce que la jeune fille avait osée faire en allant voir ce garçon qui était le choisi du cœur de celle qui était venue quérir l’aide du groupe d’élu. Si au début la Takebe comptait se monter souriante, courtoise, très agréable et expédier cette histoire en a peines quelques dizaines de secondes, juste le temps qu’il lise le mot et qu’il se rende juste ensuite là où la rousse s’était morfondue, elle déchanta bien vite dès lors que des phrases pleines de mots sortirent de ce garçon ô combien grandiloquent…

Autant dire que si le jeune homme se complaisait à se perdre dans une sorte de monologue en ne laissant pas le moindre instant de répit à la rousse, cette dernière était en proie à une grande confusion interne, se demandant si finallement, toute cette histoire avait été ou non une bonne idée. Elle s’était grandement exposée, et en payait le prix, même si par la même occasion elle récupérait un compliment, quand bien même elle n’était pas sûre d’en rechercher de la part d’une personne telle que son interlocuteur… Non, vraiment, si elle avait le choix, elle se tournerait vers bien des autres personnes, mais…

Mais elle devait le faire. La jeune fille à la tenue de citron aimait peut-être une personne tout à fait… Spéciale, mais ce n’était pas à elle de critiquer cela. Le cœur a ses raisons que la raison ignore, non ? Peut-être qu’elle-même tomberait grandement amoureuse d’une personne que ses amies désapprouverait, mais qu’est-ce qu’elle y pouvait ? C’était les aléas, les qualités et les vices des sentiments…

En tout cas, du qualificatif ‘’déesse de feu’’, la rousse avait surtout actuellement le cerveau dans cet état. Confuse et perdue par la personnalité exubérante de ce garçon, son intelligence grillait tout comme ses neurones, la laissant dans un état stoïque, où elle ne tentait pas de faire grand-chose, mais elle se ressaisit un peu lorsqu’il critiqua ouvertement Mako, fronçant directement les sourcils et affichant un air visiblement vexée, prête à tout faire tomber. Mais l’androgyne s’occupa discrètement de sévir, obtenant une réaction encore inexplicable chez le jeune homme, qui annonçait qu’il allait y aller, pour une raison toujours étrange…

Et ce fut à coté du mini-harem que la jeune fille restait ballante, toujours un peu choquée par ce qu’elle venait de vivre, jusqu’à ce qu’Harall ne vienne la voir pour lui proposer de surveiller un peu ce garçon aux étranges manières. Mais l’androgyne conseilla rapidement que non, ayant paraît-il un bon pressentiment sur cette histoire… Chose qui se confirma bien vite, alors que la rousse regagnait les bancs où le groupe s’était posé, pour que quelques minutes plus tard ce ne soit pas deux personnes, mais un nouveau couple qui passe sans même prêter attention aux jeunes filles. Sans même remercier par ailleurs ! Quelle impolitesse ! Mais ça, personne ne le releva, la rousse se contentant de sourire d’une manière béate, heureuse de la petite implication décisive qu’elle avait put faire, quand bien même l’androgyne avait été surement plus actif encore par ses quelques paroles avisés et le petit geste ayant retourné la situation.

Malgré tout, malgré le fait que tout cela n’était pas forcément grâce à elle, la jeune fille se contenta de tourner légèrement la tête et d’afficher un sourire pendant quelques instants, avant que son regard ne se lève aux cieux, pour voir que plusieurs explosions maitrisées se distinguaient des nuages. Il fallait croire que le spectacle avait commencé, et qu’il était resplendissant, captivant l’attention des différentes jeunes filles (réussissant par ailleurs l’exploit de faire ouvrir un œil à la Reizei, qui avait été extirpée de force de son sommeil), et principalement de la Kitasu qui semblait tout simplement fascinée par ça. Il était après tout notoire que la Kitsune avait une passion immense pour les flammes et tout ce qui y était lié, et qui se permit en tout cas d’exprimer un commentaire :

Bah ça m’gars, c’est du spectacle. J’crois qu’on a tous au fond de nous quelque chose qui nous pousse à vivre à fond… Et j’crois bien que si j’le pouvais, j’ferais tous les jours c’genre de spectacle…


Que tout le monde avait quelque chose qui lui faisait vivre sa vie à fond ? Peut-être que la jeune fille était dans le vrai… Peut-être que non… Il fallait surement se trouver cette chose, et peut-être même que certains passaient une vie entière sans la trouver… Mais si c’était le cas… Les jeunes filles auraient une longue quête à faire, une quête que chacune d’entre elle devrait vivre… Ou alors, elles possédaient déjà ceci, sans s’en rendre compte…

Néanmoins, tout feu d’artifice qu’il était, il avait une fin, et ce fut presque en larme qu’Alycea l’appréhenda, restant fière, forte et digne, mais ses yeux trahissant son émotion… Néanmoins, la main de la Nishizumi lui fit prendre conscience de son état étrange, qu’elle cacha bien vite d’un mouvement de bras, avant que la chef de char ne s’adresse à tout le monde d’un ton amical :

Il nous reste encore du temps, cela vous dirait d’essayer les jeux du festival ? J’en ai vu quand nous sommes passés sur la place.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Le festival de Tsuniya   Sam 4 Mar - 2:40








Le festival de Tsuniya

feat Anglerfish Team

Une histoire avait été bouclée et le groupe d'élus pouvait enfin admirer le feu d'artifices du festival. Même si la majorité de ces derniers étaient rouges, on pouvait admirer quelques variations oranges ou jaunes. Malgré le peu de diversité que l'on pouvait voir par rapport aux mondes modernes, cela restait impressionnant et assez magnifique.

Etrangement, une sensation nostalgique se faisait ressentir du côté de Natsume, tandis qu'Harall observait le spectacle pour la toute première fois, s'émerveillant de ces lumières enflammées. Alycea semblait partager cette euphorie par ailleurs. Si bien que lorsque ce fût terminé, la kitsune laissa s'échapper quelques larmes.

La miniature lui adressa un sourire quand Miho proposa d'aller faire des jeux. Le premier réflexe qu'eut Natsume quand le groupe se mit en route fût de prendre Mako sur son dos pour se déplacer. Elle n'était sans doute pas encore bien éveillée et désirait peut-être avoir un peu plus de temps pour émerger des bras de Morphée.

Ca va ? C'est confortable ? Je me mets en route.

Le groupe se mit donc en route vers la place du festival qui était remplie de stands de jeux. Jeux qui semblaient tous être les mêmes, consistant pour la plupart à prendre des boules de tissu et les lancer sur les prix afin de les remporter.

Si Natsume avait les mains prises en portant Mako et ne pouvait pas jouer, Harall, elle commença à arpenter les différents jeux, coûtant tous assez peu cher. Elle put se découvrir un certain talent de précision.

Premier stand : La miniature dépensa deux yens et parvint à décrocher deux lots. Cependant, le vendeur était un peu douteux, ainsi que les prix, à savoir un bon pour une chambre d'hôtel et... un aphrodisiaque. Harall décida de tout garder histoire de ne pas avoir dépensé deux yens pour rien...

T'as gagné quoi ?

Rien du tout... Juste... Rien...

Oui, pour la miniature, mieux valait préserver Natsume et Mako de tout cela, ils découvriraient leurs corps ensemble, de façon naturelle et sans intermédiaire aphrodisiaque.

Second stand : L'adolescent avait trouvé un moyen de jouer, en utilisant Erimaki, changée en mains. Cependant, la précision n'était pas vraiment au rendez-vous et il s'avéra impossible pour lui de gagner le moindre prix.

Ca suffit Natsume, tu vas nous ruiner... On en a déjà eu pour 10 yens là...

Mais je veux gagner un truc ! T'es trop forte toi !

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le festival de Tsuniya   Sam 4 Mar - 16:26



Le festival de Tsuniya
feat. Natsume Naegi



Nishizumi Miho
Dans la rue

Takebe Saori
Dans la rue

Isuzu Hana
Porte Tamae



Akiyama Yukari
Dans la rue

Reizei Mako
Contre Natsume
Alycea Kitasu
Regarde Angi avec
appétit

Tamae
Endormie



L'arrivée d'Angi


L’idée que proposa la Nishizumi fit sensation. Quand bien même les différents jeux des festivals n’étaient pas les plus palpitants pris à partis, ni même les plus rentables, ils permettaient de passer un bon moment. Et c’était l’objectif principal après tout, que tout le monde se souvienne en bien de cette soirée. Ce fut donc pourquoi elles s’empressèrent, accompagnées de l’androgyne et de la miniature de se lever, et de jeter à un espace dédié ce qui avait servit pour qu’elles mangent. Si Natsume s’occupa directement de prendre la Reizei, qui souleva un œil en baillant, ce fut l’Isuzu qui s’occupa de prendre la jeune Tamae dans les siens, pour doucement la transporter, en gardant un sourire agréable sur ses lèvres, un sourire apaisant…

En tout cas, la Reizei, qui avait somnolée un bon moment déjà, n’en restait pas moins fatiguée. Si elle prenait peu à peu conscience de ce qui était en train de se passer, qu’elle était déplacée avec douceur. Totalement posée contre celui qu’elle aimait, la sensation d’être complètement plaquée sur lui, contre lui rendant presque inexistant le mince tissu qui les séparait encore… Elle se serait bien complètement endormie de nouveau, l’envie ne manquant pas, mais elle souhaitait profiter tout de même encore un peu de l’ambiance festive qui dégageait de cette ville…

Et si le reste de la bande était pour le moment un plus loin devant, en train de commencer à participer à des jeux, notamment Harall qui semblait avoir une sorte de talent pour ce genre de divertissement, elle glissa à l’oreille de l’androgyne quelques mots, en même temps qu’elle souriait d’une manière naturelle, c'est-à-dire pour elle fatiguée :

Natsume… Je t’aime…


Bon, il était probable que sorti ainsi, sans aucun contexte, ces mots pouvaient surprendre, mais elle voulait simplement le dire, une nouvelle fois… Elle voulait le crier à tous, à toutes, et en même temps garder cela pour le petit cercle qu’ils formaient. Elle n’avait pas de raison de le dire, si ce n’était qu’elle le voulait… Que voulez-vous ? L’amour fait parfois faire des choses illogiques, même aux esprits savants. Certains maîtres de littératures ont été bien loin pour ce genre de sentiment, mais pour la jeune fille, qui peinait parfois à s’habiller le matin sans aide… Cela serait probablement la même chose. Fort heureusement, ils étaient ensemble, et ce en permanence… Et c’est d’une voix encore endormie qu’elle reprit…

Ton dos… Ton épaule… Ils sont confortables… Raison de plus pour dormir toute blottie contre toi…


Et c’est en disant cela qu’elle calla sa tête contre Erimakil laissant ses cheveux tomber un peu partout, pendant que de l’autre coté, pour les autres filles de la bande, la difficulté d’un simple petit jeu était réelle… Si Harall avait préférée les jeux de balles, les Anglers elles étaient concentrées sur un objectif bien particulier… Elles étaient en face d’un bassin, avec des petites épuisettes en papier, et se démenaient pour attraper un poisson… Il fallait dire que la tâche était ardue, les épuisettes étant très fragiles et les poissons des vrais petits diables. Et de plus, il y avait la Kitsune qui regardait avec une envie folle ce qu’elle considérait comme étant un en-cas…

Mais bref, qui de Miho, de Saori ou de Yukari serait la première a réussir ? Pour le moment, tout le monde l’ignorait. Hana servait d’arbitre, occupée à transporter la jeune fille… Mais c’était un véritable affrontement que les lycéennes faisaient… Un affrontement ou seule l’une d’entre elle serait victorieuse…

Et un instant, tout était joué. Deux épuisettes étaient cassées, la troisième contenant un poisson gigotant du mieux qu’il pouvait… Cette dernière, dans la main de l’Akiyama, qui arborait un sourire satisfait. Oh que oui, elle avait de quoi être fière de cette performance, qu’elle referait si elle en avait l’occasion. Mais dans tous les cas, le poisson fut attribué à la glorieuse gagnante, qui se retrouvait avec un petit sceau d’eau, où barbotait celui qui était la cause de la victoire… Un tout petit poisson au dos rouge et au ventre argenté. Elle se demandait bien ce qu’elle allait pouvoir en faire, et la Kitasu avait bien une proposition, mais… Ce fut la Takebe qui eu l’idée :

Je sais ! On va en faire notre petite mascotte ! Je propose de l’appeler Angi !


La jeune fille avait plein d’entrain, et le vote pour cette idée, qui fit l’unanimité, fut rapidement conclu. Ainsi l’équipage de panzer gagnait donc un passager clandestin… Ou un repas. Au choix.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1263
Yens : 221
Date d'inscription : 29/08/2016
Age : 16
Localisation : Plaine Verdoyante

Progression
Niveau: 124
Nombre de topic terminé: 54
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Natsume Naegi ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Le festival de Tsuniya   Sam 4 Mar - 17:58








Le festival de Tsuniya

feat Anglerfish Team

Si Harall avait décidé de continuer à se balader entre les stands de tir, ce n'était pas le cas de Natsume qui s'était donné un budget pour gagner un seul lot : Un petit pendentif en forme d'étoile de David qu'il comptait offrir à Mako. Ce lot était au milieu d'autres bijoux tels des bracelets, des boucles ou encore des anneaux.

Evidemment, l'adolescent n'arrivait à rien et aucun prix ne tombait sous ses lancers. Il ne lui restait qu'un yen pour y arriver quand soudain, juste avant de faire son lancer, il entendit dans son oreille un "Natsume... Je t'aime...". Il tira et le projectile atteignit sa cible mais fit également tomber tous les autres lots par effet domino.

Natsume était rouge écarlate et n'avait même pas remarqué le résultat de son essai, il se focalisait juste sur ces mots prononcés avant de lui même y répondre :

Je t'aime aussi Mako... Tellement...

Il écouta le reste de ses paroles avec un sourire béat, sentant son coeur pulser de plus en plus fort... Il revint à la réalité quand le vendeur lui tendit un sac avec un air dépité. Cela contenait tous les lots. De là à dire que les paroles de Mako avaient permis cette victoire, il n'y avait qu'un pas...

Natsume plongea la main dans ledit sac pour en ressortir le fameux pendentif tant convoité avant de le tendre à la Reizei, toujours sur son dos.

Tiens, c'est ce que je visais depuis tout à l'heure, je me suis dit que ça t'irait bien.

Lui dit-il avec un sourire satisfait. Le pendentif argenté était finement sculpté et il reflétait la lumière ambiante d'une façon presque irréelle. L'adolescent était vraiment heureux de pouvoir offrir ce magnifique ornement à celle qu'il aimai, cela la rendrait presque encore plus jolie à ses yeux.

Une fois tout cela terminé, le garçon à l'écharpe reprit la route pour rejoindre le reste du groupe, le coeur toujours palpitant. Il arriva pile au moment où Saori avait gagné un poisson et s'était mis en tête d'en faire la mascotte du panzer, l'appelant Angi.

On l'installera à la maison alors !

Faudra l'éloigner de Kakkun, il mange tout ce qui lui passe sous la patte.

En effet le Tanuki, en bon omnivore, avait tendance à manger tout et n'importe quoi avant que Natsume ne s'en occupe. Il fallait se méfier de ces mauvaises habitudes si elles devaient refaire surface.

Cependant, il commençait à se faire tard et Harall commençait à ressentir le poids de la fatigue. Surtout que le chemin retour allait être long... Elle alla voir Alycea pour obtenir confirmation.

Eh, on devrait pas tarder à y aller, non ? Je veux dire, ils ont pas mal d'énergie à revendre mais y a un moment ou faudra rentrer...

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Le festival de Tsuniya   Dim 5 Mar - 13:42



Le festival de Tsuniya
feat. Natsume Naegi



Nishizumi Miho
Dans la rue

Takebe Saori
Dans la rue

Isuzu Hana
Porte Tamae



Akiyama Yukari
Dans la rue

Reizei Mako
Contre Natsume
Alycea Kitasu
Regarde Angi avec
appétit

Tamae
Endormie



Le départ

Ce fut d’un geste malencontreux et accidentel que l’androgyne réussit, suites à la déclaration de la jeune fille, à faire un tir parfait, tout simplement surréaliste qui eu comme résultat de mettre sur la paille un négociant qui pourtant avait réussi à faire un jeu difficile et rentable pour sa pomme. Visiblement, même les plus gros challenges n’étaient que du vent lorsque l’on avait une personne que l’on aimait tant sur ses épaules… Et s’il lui faudrait vaincre les cieux eux-mêmes, il n’hésiterait pas à le faire. L’amour donnait des ailes, tout comme une certaine boisson que testait actuellement la Kitsune, après avoir posée quelques piécettes sur l’étal d’un soi-disant négociant en boissons, qui… Semblait ressembler plus à un archétype d’empoisonneur alchimiste, mais passons.

Bref, a moitié endormie, la jeune fille ne réalisa pas vraiment le hasard qui avait fait que l’élu de Manshe avait réussi son tir. Elle était encore une fois dans son monde, dans sa bulle, et nul ne pouvait se douter que ses rêves devaient être très particuliers… Mais ces choses étaient dans son fort intérieur, restaient du domaine personnel… Et elle ne comprit toujours qu’à moitié qu’elle recevait quelque chose, une sorte de pendentif, qu’elle enfilla, sans se rendre compte de l’importance que tout ceci pouvait avoir, la fatigue embrumant son esprit. Mais en réponse, elle referma un peu plus son étreinte sur lui, se collant comme s’ils n’allaient former qu’un…

Puis, ce fut la prise de l’Akiyama qui fit sensation ! Harall semblait être motivée pour l’amener à la maison, mais malheureusement, Kakkun, le tanuki qui logeait sans dieu ni maître chez Natsume, ne l’entendrait pas de cette oreille, et il était plus que probable que comme la Kitsune, il se prendrait d’un malin plaisir à tenter de faire un repas… Mais bon, si la nommée Alycea était suffisamment mature pour comprendre qu’elle ne devait pas manger Angi, ce n’était pas le cas de celui qui était irascible au possible, et qui ne tolérait pas du tout la présence de la Reizei.

Et cette précaution, toutes acquiescèrent. Si le pauvre Angi voulait survivre, il allait falloir le mettre à l’écart, et si possible dans un endroit protégé… La maison des anglers était une bonne idée déjà, mais le Tanuki avait toujours des moyens d’y entrer et, par l’odeur alléchée, il pourrait faire une chose regrettable… Et il n’y aurait malheureusement personne pour le chasser à grand coups de balais… Au final, le panzer, constamment fermé ou sous surveillance, était le meilleur choix… Il faudrait juste garder une petite lumière allumé pour éviter qu’il ne se cogne sans cesse dans son bocal, mais cela le protégerait bien, au moins tout autant que les jeunes filles avaient put l’être à l’intérieur.

Mais c’est alors que la miniature s’approcha de la Kitsune, pour lui demander si le groupe ne devrait pas commencer à songer pour rentrer. En effet, elles avaient de la route, et la prudence demandait de ne pas conduire en étant trop fatigué. Vu que Tamae dormait déjà, et que la Reizei somnolait grandement, il était surement préférable de rentrer à la maison afin que chacune puisse se mettre sous de confortables draps chauds… Chose qui fut confirmée par un bâillement de sa part, assez long et implicite sur ses intentions de roupiller. Après tout, la Kitsune ne se gênait jamais pour dire ce qu’elle pensait. Quand elle voulait dormir, elle le faisait savoir, n’hésitant pas à envoyer tout objet à sa portée pour faire taire celles qui discutaient encore, en poussant une petite gueulante énervée.

Mais elle acquiesça d’un signe de tête, avant de taper dans ses mains comme si elle était une monitrice de petite section, avant de dire, haut et fort :

Allez tout l’monde, on plie bagage et on rentre s’pieuter. L’est grand temps d’rentrer !


Si ce fut avec déception que les lycéennes apprirent ceci, elles ne contestèrent pas. En effet, elles étaient toutes bien fatiguées, et elles avaient encore bien des choses à faire pour terminer la bâtisse. Ce fut donc sans grande joie, mais un sourire satisfait aux lèvres que les jeunes filles partirent avec le blindé, gardant, au final, de bons souvenirs de ce qui avait été une soirée mouvementée.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Le festival de Tsuniya   

Revenir en haut Aller en bas
Le festival de Tsuniya
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Festival de films de Jacmel a portee internationale
» FESTIVAL du jeu a istres
» Festival des Harmonies
» [Projet] Festival Vespéraeen
» [Archive 2009] 10-11-12/04 Festival Trolls et Légendes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Plaine verdoyante-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.