Partagez | .
Direction... La capitale ! [Solo]
Messages : 5861
Yens : 419
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- En ligne



MessageSujet: Direction... La capitale ! [Solo]   Jeu 27 Nov - 1:32



« Dans cette direction, l'avenir. »
Le repos du plus fort

* Cette rencontre se passe, après le combat avec Mizoku dans les montagnes *

Enfin, il venait de descendre les montagnes, le froid avait disparu, mais pas les blessures, les marques du combat entre Mizoku et lui. Il regarda son torse, la combinaison était fendue au niveau du plexus. Il faudrait le faire réparer. Il devrait également, prendre un peu de repos, réfléchir à la suite, bref, une pause s'imposait naturellement. Marchant, désormais, ayant été obligé de tuer et manger son cheval, qu'il avait payé quelques yens à un voyageur de passage, Zayro, retrouva un sentier exploitable. Continuant ainsi son avancée, sans se préoccuper du reste, il observait les alentours, à la recherche d'une maisonnée ou d'une auberge.

Quelques panneaux sur le chemin, lui indiquait qu'il était sur la bonne route, pour rejoindre la capitale, mais malgré tout, elle restait relativement loin, en tout cas à pied. Et avec ses forces actuelles, l'épuisement, il ne pourrait pas y arriver rapidement. Peu de temps après, il se trouva nez-à-nez avec une auberge fluviale. C'était à priori, un endroit fréquenté, grand et important, puisqu'il y'avait une forge et une scierie. Ils devaient sans doute exploiter la route et les nombreux passages. Transférer le bois de cette plaine et les forêts autours, jusqu'à la capitale de Minshu. Bref, Zayro ne traîna pas, et avança, pour entrer.


..... Hum.

A l'intérieur, un peu de tout, il remarqua tout de suite les mercenaires, juste dans l'angle, un peu dans l'ombre, jouant à des jeux de cartes ou quelque chose du genre. La serveuse, une jeune femme, battue vu les bleus sous les pommettes. Le patriarche et tenancier, gros, gras, mal lavé, il sentait le poisson et la friture et faisait tâche dans le décors. Une odeur de miel... Non... Sucré, sucré comme le miel, c'était une mixture alcoolisé, à base de ce doux nectar. Il entendait les gens parler, se méfier, êtres épatés. Zayro venait de comprendre à l'instant...

Ses sens, sa force, son observation, tout avait décuplé. Ce n'était pas seulement à cause du combat, s'aurait été trop facile. C'était l'accumulation, des voyages, durant son arrivée en Kosaten. Ce monde, éprouvait le corps, le poussant dans ses limites en l'affaiblissant, dés l'arrivée. Mais, ça changeait considérablement avec le temps. Il s'avança vers le tavernier.


Une chambre pour la nuit, et un repas, mais pas préparé par vous. Par elle. Dit il, en désignant la jeune femme.



Oy Oy ! Pour qui tu te prends toi ! Tu sais ce qu'...

En vérité, il n'eut pas le loisir de finir sa phrase, Zayro avait chopé sa tête de misérable, par les cheveux, et l'avait étalé contre la table, faisant office de bureau d'accueil. Elle avait craquelé sous l'impact, et se brisa finalement. La jeune femme prit peur, les gros yeux, les mains rabaissés sur la bouche et puis sur la jupe, presque comme si elle croyait qu'il ferait des choses rabaissantes...

Elle tremblait, mais ce genre de choses, intéressa les mercenaires juste dans le coin. Ils avaient cessés leurs petits jeux, pour sortir des armes blanches.... Ridicule.... Zayro se retourna, et s'occupa d'eux, un par un. Aucun n'avait la force, l'aisance et la rapidité qu'il fallait pour le toucher. C'étaient des rôdeurs minables, de petites frappes, bons pour attraper les voleurs. Une fois par terre, Jinn ne prit même pas la peine de les tuer, ça en ferait des exemples. Il se rappela un peu le combat avec Mizoku... Çà n'avait clairement plus rien à voir ! Il réitéra sa demande, et ajouta un avertissement.


J'ai dis... Une chambre et un repas. Vous me l’amènerez vite et chaud, je paye la chambre avec ce que vous appelez Yens.



O.. Oui... Je... Je vous... Prépare ça tout de suite !

Le silence avait fait place dans la salle, soudainement. Les gens, parlaient tout bas entre eux, ils savaient que c'était un élu, mais ne semblaient pas autant habitués à ce genre de violence. Qu'est ce qu'ils croyaient... Franchement, la guerre était à leurs portes, et eux, s'en fichaient ? Zayro ne se dirigea pas tout de suite vers la chambre. Cependant, la jeune femme comprit vite qu'il reviendrait, d'un simple regard. En effet, Zayro sorti pour se diriger vers la forge. Il rencontra le forgerons, un homme robuste. La bas, Jinn enleva le haut de sa tenue, le déposa sur l'atelier, et demanda à ce dernier.

Pouvez vous réparez ça ?


Ola ! Hmm, voyons ça... Oh, vous êtes un élu vous. Je n'ai jamais vu ce genre de tenue. Mais, mes ancêtres ont connus des élus, il y'a mille ans, et m'ont légués leurs savoir, à trave...

Votre histoire, ne m’intéresse pas.

..Ahem... Je vois, je vois... Oui, je peux. Mais ça me prendra une journée, si vous voulez que ça soit bien fait.

Vous avez jusqu'à demain, midi.

Heu... Très bien.

Zayro, avait intimidé l'homme, ce n'était pas complexe à comprendre. Mais, même s'il voulait que ça tenue soit réparé, et bien réparé, il voulait repartir vite, bien qu'il aurait voulut marcher dés l'aube, il ne pouvait pas non plus  forcer le forgeron, sinon, il se doutait que la réparation serait un échec cuisant. Il reparti vers l'auberge, paya la nuit, prit son repas, et s'endormi sans rêver, comme toutes les nuits.


________

-10 yens pour la nuit (et pour le rp aussi) Full stat




Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 


Dernière édition par Zayro Jinn le Sam 29 Nov - 3:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5861
Yens : 419
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- En ligne



MessageSujet: Re: Direction... La capitale ! [Solo]   Ven 28 Nov - 3:28



« Dans cette direction, l'avenir. »
Le repos du plus fort

* Cette rencontre se passe, après le combat avec Mizoku dans les montagnes *

La nuit était passée, courte et routinière, comme d'habitude. Zayro se levait de bonne heure, même si la réparation de la tenue, était prévue aux alentours de midi. Il était donc torse nu, dans la chambre, il profita pour faire un brin de toilette, tout ça, car oui, on pouvait être méchant et propre. Il se rhabilla sommairement, restant toujours torse nu, pectoraux saillants, sortant de la chambre pour entrer dans l'accueil, peu étaient encore debout, il y'avait certes, quelques personnes, des travailleurs de bonne heure, prenant un café, ou une boisson revigorante, pour tenir la journée. Le tavernier était sans doute encore inconscient avec le coup d'hier. Les mercenaires avaient foutus le camp, ils étaient finalement plus coriaces qu'ils n'en avaient l'air...

" Hmm... J'arrive à sentir les puissances autour de moi. Tout à clairement changé. Je dois continuer ainsi, coûte que coûte. " se disait t'il, intérieurement

Il ne tarda pas vraiment, ce n'était pas le genre, à aimer prendre l'air, la petite brise matinale, ne l’intéressait pas le moins du monde. Il se rendit, pas très loin, vers des écuries de l'auberge. Un vagabond y avait posé ses bagages, et dormait à coté de son canasson. L'ombre de l'homme imposant, qu'était Zayro, réveilla le pauvre bougre. Jinn le souleva par le col et lui expliqua clairement, que maintenant, ce cheval était à lui. Le solitaire ne se fit pas prier, pour plier bagages en vitesse, mais sans animal cette fois ci. Le sous chef du nest, aurait donc un nouveau moyen de locomotion, plus rapide que la marche.

C'était tant mieux, il n'était pas contre un peu de sport, mais aimait surtout atteindre ses objectifs rapidement. Par la suite, il retourna dans sa chambre, réfléchissant à plusieurs choses, ses précédentes rencontres notamment, en passant de Asuka à Ultimécia... Puis de Piccolo à Tian et Mizoku, sans oublier Sul hei, Schneiden et Seryu. Il avait déjà vu passer pas mal de monde mine de rien, et quand la guerre éclaterait (et elle éclaterait) certains de ceux là, se dresseraient sur son chemin, et il allait devoir les éliminer. Midi arriva, sans perdre de temps, Zayro sorti pour rejoindre le forgeron..


Alors ? Dit il d'un ton autoritaire.


Je me doutais que vous seriez ponctuel. Votre tenue est prête, je l'ai finie il y'a quelques minutes. Je vous passe les détails, mais elle est neuve.

Zayro y jeta un œil rapide, toucha l'armure, l'endroit ou l'encoche avait été faite par Mizoku, n'était plus là. Le matériel utilisé pour la confection, semblait être le même que son monde, c'était impressionnant, c'était même une chance d'être tombé sur un tel forgeron, dans un coin aussi paumé. Jinn était satisfait, il se rhabilla en l'enfilant, il était à l'aise, comme d'habitude, un bref sourire se montra sur son visage, pour disparaître dans la même seconde. Il fixa le forgeron d'un regard froid, pour lui poser quelques questions.

Impressionnant, je ne m'attendais pas à ce que vous ayez les mêmes matériaux que mon monde. Quel élu avec ce type de matériaux, est déjà venu ici ?

Aucun, enfin, pas à ma connaissance. Les derniers remontent d'il y'a mille ans, je vous l'ai dit hier. J'ai tout l'héritage de mes ancêtres et c'est pas peu dire. J'en suis fier.

..... Je vois.

D'un geste sec et franc, Zayro plongea son bras, en plein dans le poitrail de l'homme en face de lui. Faisant jaillir son cœur contre le mur de la forge, ce dernier retombant dans les flammes de celle ci. Le forgeron n'avait pas eu le temps de dire ouf, il était déjà mort, mais son regard s'était posé sur son assassin, comme pour le haïr, le maudissant, ou quelque chose du genre. Il s'écroula, raide, son sang s'écoulant sur le sol. Jinn souleva le corps, et le jeta dans les flammes. Pas de témoins, pas de corps, un travail bien fait. Il avait tué le forgeron, pour que ce dernier, évite de réparer les affaires d'autres élus. Il avait payé sa bonté, par la mort...


Rien de personnel.

Dit il, en s'éloignant de la forge. Une torche dans la main, bien évidemment, il n'était pas question de laisser ces gens en vie. Ils l'avaient tous vu ici, et la disparition du forgeron aurait été suspecte. On l'aurait très vite accusé, ce n'était pas ce qu'il voulait à vrai dire. Il lança la torche sur le toit de l'auberge, cela prit rapidement feu. Comme il ne pouvait pas traîner ici trop longtemps, il s'occupa de boucler l'auberge de l’extérieur, ce n'était pas très compliqué, mais quelques malins avaient réussis à sortir, par des fenêtres notamment.

Pas de soucis, Zayro les rattrapais et frappait en plein cœur, assez fort pour provoquer un arrêt cardiaque, une mort, bien moins suspecte vu les circonstances... Les cris de la jeune femme raisonnèrent, Jinn prit son cheval, personne ne l'avait vu, il n'y avait aucun élu dans les environs, il reprit sa route tranquillement. Il l'avait dit à Wang, mais ça s'appliquait désormais à tout le monde, là ou passerait Zayro, la mort suivrait de près.

________

Tenue réparée / forgeron tué
Auberge brûlée/ Témoins tués





Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Direction... La capitale ! [Solo]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ketsueki Kaguya : Harmonia, direction la capitale! [jour 2 à 3]
» Entrée et tableau de la capitale
» Quel leadership , quelles pratiques de direction pour Haiti?
» Que signifie direction de la circulation de la PNH ?
» Nou mande la peine capitale pou mouche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Plaine verdoyante-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.